banniere
 
 
Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: 1 [2]
  Imprimer  
Auteur Sujet: Pride and punishment [Asmiel]  (Lu 205 fois)
Asmiel
Avatar
-

Messages: 23



Voir le profil
Fiche
« Répondre #15 le: Janvier 13, 2018, 07:35:26 »

Lorsque Asmiel avait décidé de prendre possession de June – ou tout du moins tenter – elle l’avait fait car elle avait un sentiment. Le sentiment qu’être dans le corps de ce garçon, qu’être dans sa peau devrait être quelque chose de particulièrement excitant, en vue de son caractère, son corps et ses pouvoirs. Tout ce qui s’était déroulé jusqu’à présent n’avait fait que la conforter dans cette idée, et n’avait fait au final que l’inciter à rester et à persévérer. À présent, June venait de lui demander de l’aide, de lui demander de le sortir de cette mauvaise passe avec Lucie, l’aubergiste. Et le moins que l’on pouvait dire était qu’elle avait pris grand plaisir à guider son hôte, à lui suggérer des phrases, des mots et des gestes. Qui de June ou d’Asmiel était réellement à l’origine de ces actions ? Etait-ce June, qui n’avait fait que suivre des instructions, ou Asmiel, qui avait pris le contrôle et fait croire à June que ça venait de lui ?

Là était tout l’art subtile de la possession, selon la démone. Elle continuait d’observer la scène au travers June, et voyait que son hôte se prêtait au jeu, posant doucement sa main sur l’épaule de Lucie. Celle-ci réagit d’ailleurs comme imaginé par la démone. Douce, avenante et finit même par rougir doucement. Asmiel fut très satisfaite du résultat quand la jeune femme, belle comme une fleur, posa sa main dans celle de June. Elle sentit le jeune garçon haleter. Ce contact avec l’aubergiste lui faisait remonter des pensées, des désirs et des envies. Asmiel profita de cela pour subtilement – et bien dosé – faire redescendre son sang vers son sexe, juste de quoi le faire encore plus désirer cette femme. Puisqu’il ne fallait pas rester sans rien dire et faire, la démone lui suggéra des mots, à nouveau. Et même cette fois-ci, June la suivit et parla, parvenant une énième fois à plaire à Lucie.

Asmiel poussait son précieux hôte dans les bras de cette femme. Tout simplement ... Rien que pour le plaisir de satisfaire ses désirs profonds, et le pousser à sortir de sa nature beaucoup trop timide à son goût. Le moins timide et introverti il sera, le mieux Asmiel pourra s’enraciner en lui. Il n’y avait rien pour le moment qui la repoussait de lui. Au contraire, tout était fait pour qu’elle désire encore plus ne faire qu’un avec lui. Il restait à ce que June comprenne et se rende compte des enjeux, et du potentiel qu’une telle fusion impliquerait. Mais pour le moment, l’heure était à des choses plus légères et agréables. June fixait les lèvres de Lucie alors que celle-ci rougit, serrant sa main dans la sienne, allant même jusqu’à entremêler ses doigts. C’était le signe qu’attendait Asmiel ... Le signe que cette délicate fleur était prête à être cueillie. June demanda à Asmiel ce qu’il devait faire maintenant, mais elle savait qu’il se doutait de la réponse.

« Embrasses-là. Elle te désire, June ... Je le sens au contact entre vos mains. » Lui dit-elle dans sa tête. Les deux tourtereaux étaient très proches physiquement. La créature décida d’influencer ses mouvements, voire même de prendre légèrement le contrôle pour que June avance son visage et vienne prendre les lèvres de Lucie avec les siennes. En d’autres termes, Asmiel prit le contrôle, profitant de l’état de June pour cela. Le garçon avança son corps et visage, retenant tendrement la main de Lucie dans la sienne, alors qu’il clôtura ses yeux au moment où ses lèvres frôlèrent celles de l’aubergiste, avant de s’y presser ... Pour l’embrasser. Un baiser très doux et suave, où Asmiel tenta de partager avec June sa maitrise du baiser, afin que celui-ci embrasse comme un maitre la douce Lucie. Ses délicates lèvres cajolèrent les siennes, avant que le désir monta encore et que la démone lui fit plonger tendrement sa langue dans sa bouche, pour venir inviter celle de Lucie à danser. Au même moment, elle fit encore regonfler son sexe pour toujours faire monter plus haut son niveau de désir, mais aussi, pour exciter sa partenaire.

« Profites June ... Savoures la douceur de ses lèvres, et de son corps. Ressens-tu à quel point ... C’est agréable ? » Dit Asmiel, satisfaite de la situation. Il ne faisait presque aucun doute qu’à présent, June et Lucie allaient faire l’amour cette nuit ... Sous le regard bienveillant d’Asmiel. Le jeu de corps étant très important, la démone profit du baiser pour orienter les mains de June sur le corps de son amante. Ainsi, le beau et jeune garçon androgyne glissa langoureusement ses mains sur ses hanches, les caressant avec beaucoup de délicatesse, frôlant parfois la chute de ses reins ...
Journalisée

Compte secondaire de Vanessa White.

• Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
June Wier
Humain(e)
-

Messages: 23



Voir le profil
Fiche
Description
Nécromancien androgyne et exterminateur de créatures occultes à plein temps.
« Répondre #16 le: Janvier 14, 2018, 01:53:29 »

Le doux et tendre baiser qu’ils échangèrent, fit sauter les dernières barrières de timidité retenant le désir de June. Que ce soit les encouragements d’Asmiel, ou bien les lèvres de Lucie répondant aux siennes, le jeune homme ne se posait plus de questions sur la suite de cette rencontre. L’heure n’était plus aux hésitations, mais aux gestes, et il se laissait volontiers guidé par la longue expérience de la démone, gratifiant son amante du soir d’un baiser délicieux. Qui d’eux deux venait d’aventurer la langue pour jouer avec celle de la demoiselle ?
June n’était sûr de rien. Asmiel aurait pu l’inciter, voire l’obliger à jouer de sa langue, tout comme il aurait pu prendre l’initiative de lui-même en se laissant guider par la démone. A ce stade, la frontière était maigre, et ne faisait de toute manière, pas grande différence. Son excitation était palpable, et il ne cherchait plus à masquer ses émotions, ni à se mentir à lui-même et par extension à Asmiel.

Bien au contraire, il ne se faisait plus prier pour laisser serpenter ses mains le long du corps de la rouquine, savourant pleinement cet instant d’intimité. Jamais June n’aurait cru sentir un tel plaisir à ce contact rapproché, ses courbes parfaites, cette peau si douce, et à vrai dire, il trouvait même cette douceur plus agréable que son dépucelage brutal. Sans doute cette pensée ne serait guère du goût d’Asmiel, mais le jeune homme s’en fichait, car cette sensualité découverte lui faisait perdre la tête.

« Vous embrassez merveilleusement bien… » Visiblement, Lucie était légèrement étourdie elle-aussi, rougissante, le regard brûlant de désir et June put l’observer en train de faufiler ses mains sous sa chemise, cherchant à lui retirer. « Montrez-moi ces tatouages… »

Le nécromancien n’eut même pas à attendre les conseils avisés d’Asmiel pour retirer fébrilement ce vêtement, le jetant au hasard pour être torse nu. Sa partenaire était encore une fois, plus expérimentée que lui, n’hésitant pas le moins du monde à retirer son haut, se dévoilant en adorable soutien-gorge de dentelle avec un sourire coquin. Suivant les conseils soufflés par la démone, June, le rouge aux joues et le pantalon tendu par une nouvelle érection, fit jouer les attaches de la lingerie de ses doigts maladroits.

« V-vous… êtes vraiment belle… » Bredouilla-t-il en découvrant sa poitrine nue, ronde et adorable, qui se pressa presque aussitôt contre son torse tandis que son amante encerclait son cou de ses bras délicats.

La douceur de ce contact était irrésistible, et June pu sentir sa queue faire un bond entre ses jambes, rencontrant l’entrejambe de Lucie tant les tourtereaux étaient rapprochés. Le pauvre garçon en eut un sursaut gêné, le faisant rougir de plus belle car, malgré l’influence d’Asmiel, il restait tout de même un garçon timide, et son hésitation ressortait encore par moment.
Ce qui n’était pas le cas de la jolie rousse qui ria devant l’air innocent et candide de son amant, l’entrainant avec elle sur la couche non loin. June n’avait même plus besoin des suggestions de la démone pour revenir apprécier le goût sucré des lèvres de sa partenaire, celle-ci se laissant volontiers aller pour garder son amant au-dessus d’elle.

« Et vous êtes plein de … surprise. » Le jeune homme put sentir une main baladeuse s’aventurer sur son sexe tendu et enflé, bien mis en évidence par la situation hautement érotique mais aussi par les manipulations qu’Asmiel avait effectué sur son corps. Un agrandissement dont il n’était pas certain de l’étendu, pour la simple raison que le jeune homme n’avait pas vraiment de point de comparaison.

Ce geste lui fit faire un sursaut, échappant un couinement qui amusa Lucie, la faisant à nouveau échapper un rire, cette fois chargé d’excitation. Suivant les suggestions de la démone pour ne pas précipiter les choses, June ignora autant que faire se peut ce geste annonciateur d’une nuit particulièrement agitée pour mieux s’emparer du cou de son amante, l’assiégeant de baisers impatients. Rougissante et soupirante, entremêlant ses doigts dans les cheveux noirs du garçon, celle-ci ne put subir les attentions conjugués d’Asmiel et de June sur sa poitrine, le premier inspirant le second sans que celui-ci ne sache réellement où se trouvaient les limites.

*Asmiel j-je… Je ne sais plus ce que… Ces sensations... Je...J'ai l'impression de perdre pied...* Délaissant la délicieuse et généreuse poitrine de la jolie Lucie, le jeune amant fut à nouveau balayé d’un vent de désir en embrassant ce ventre délicat, oubliant même qu'il avait appelé la démone par son nom. Il venait de se remémorer leurs ébats, Asmiel le chevauchant, liés l’un à l’autre, et il se rappela une brève pensée lui ayant traversé l’esprit à ce moment là. L’avait-il réellement eu, ou bien était-ce encore un désir de la démone ?
Le doute était permis, mais June eut à présent l’envie tenace de goûter à cette fleur intime, dont il ignorait presque tout. Lucie le laissa complètement faire quand ses mains se mirent à défaire son pantalon, emportant le sous-vêtement avec, et dévoilant des lèvres déjà brillantes de cyprine.

*Aide-moi je… J-je veux y goûter mais… J-je ne veux pas lui faire mal.* Gémissante, sa douce amante caressait les cheveux soyeux de June pour l’encourager à prendre possession de cet endroit désirable mais malgré cela, il n’était pas entièrement sûr de lui pour s’y oser seul.
Journalisée
Asmiel
Avatar
-

Messages: 23



Voir le profil
Fiche
« Répondre #17 le: Janvier 14, 2018, 07:07:24 »

Tout se passait plutôt bien, au gout d’Asmiel. Son merveilleux hôte suivait ses suggestions et obéissait, se laissant porter par ces nouvelles sensations qu’il éprouvait. S’il n’avait pas renversé par accident cette fiole, il n’aurait jamais pu ainsi découvrir le corps de la ravissante Lucie, qui semblait au moins aussi excitée que lui à l’idée de coucher avec June. C’était à se demander si, au fond, Lucie n’éprouvait pas quelque chose. Après tout, vu ses regards et ses dires, June ne la laissait pas indifférente. C’était si touchant et excitant à la fois. Asmiel aida son hôte à mener à bien l’instant, dégrafant le soutien-gorge de l’aubergiste. Ceci dévoila donc sa doucereuse poitrine, et ne laissa nullement le garçon indifférent. Sans qu’Asmiel n’ai eu à faire quelque chose, elle sentit sa trique gonfler et venir rendre son pantalon encore plus serré.

De par la proximité avec Lucie, sa bosse tapa contre l’entrejambe de la femme, ne faisant donc que l’exciter encore plus. Un cocktail de sensations des plus exquis au possible ! La démone fut ravie et extasiée quand l’aubergiste enroula ses fins bras autour du cou de June, avant de l’entrainer avec elle sur la couche non loin. Que de belles et délicieuses choses. La démone ressentait tout ce que June ressentait, y compris tout le plaisir physique de cet instant. Autrement dit, elle était aussi excitée et émoustillée que June lui-même. Quand il atterrit au-dessus de Lucie, à venir embrasser ses lèvres sucrées à nouveau, Asmiel ressentit le frisson de cette main baladeuse venu se faufiler dans le pantalon, à la recherche de cette queue. Un sexe très juteux et prometteur, qui avait subi un généreux élargissement de la part de la démone. June était extrêmement bien membré, n’ayant à présent plus rien à envier aux plus virils et bruts des démons.

Un petit paradoxe sur un corps aussi délicat et fragile que le sien. Mais, cela plaisait énormément à Asmiel. Elle désirait que son hôte soit un amant parfait, donc cela passait par ce genre d’ajustements. June se laissa aller, au grand plaisir de la démone en lui. Il embrassa tendrement le cou de sa partenaire, déposant de délicieux et doux baisers dans son cou. Il gouta à la peau vanillée et très douce de Lucie, permettant également à Asmiel d’y goûter. June faisait l’amour à Lucie mais, c’était exactement comme si Asmiel le faisait aussi. La démone laissa faire le jeune garçon jusqu’à ce qu’il finisse sur la poitrine de sa partenaire, l’embrassant et la couvrant d’attentions sous les suggestions de la créature en lui. Elle lui fit faire le nécessaire, ni trop ni peu, de manière à exciter et apporter le plus de plaisir à sa tendre amante. « Elle est particulièrement sensible. Sa poitrine est l’un de ses points faibles, June ... » Informa la démone, espérant que June sache quoi en faire au moment voulu.

Mais, le nécromancien continua sa course et après avoir doucement embrassé le ventre de Lucie, il termina sa course entre ses cuisses, visage face à son intimité. A tout ce qu’elle avait de plus privé et intime ... Et pourtant, elle l’offrait de la plus belle des manières à June. La fine fleur de l’aubergiste était là, déjà luisante de mouille, prête à être câlinée par le nécromancien. Celui-ci, immanquablement, demanda l’aide d’Asmiel. « Hm ... Tu es si touchant. Ton inexpérience ne fait que te rendre encore plus ... Irrésistible. » Lui avoua Asmiel dans ses pensées. Mais bien entendu, elle ne comptait pas le laisser tout seul. La démone décida de prendre le dessus un moment, afin de montrer à June comment faire, en utilisant son propre corps comme outil. Ainsi, le garçon plongea lentement sa tête et déposa ses doucereuses lèvres sur le sexe de Lucie, plus particulièrement, sur sa perle féminine. Il déploya sa langue pour la presser, pour la provoquer, pour venir rouler dessus. Et tandis que ses lèvres se crispaient parfois pour donner lieu à de sulfureux baisers, une de ses mains revint à lui. Asmiel lui fit placer son index et son majeur de part d’autre les lèvres intimes de Lucie, et ainsi, June put commencer à les caresser, à les masser, à les écarter très doucement l’une de l’autre pour toujours mieux provoquer le plaisir en l’aubergiste.

Le temps s’égraina et quand les soupirs de Lucie commencèrent réellement à devenir conséquents, Asmiel incita June à continuer ses attentions buccales sur son bourgeon, mais à introduire doucement son index dans cette porte, cette antre des plus privées dans le corps d’une femme, et y faire de petits vas et viens. Pendant tout ce temps, la mouille de Lucie venait chaleureusement imprégné ses lèvres et, par conséquent, il était réellement en train de goûter à son sexe. « Cela te plait-il ? » Lui demanda Asmiel, fière de June ...
Journalisée

Compte secondaire de Vanessa White.

• Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
June Wier
Humain(e)
-

Messages: 23



Voir le profil
Fiche
Description
Nécromancien androgyne et exterminateur de créatures occultes à plein temps.
« Répondre #18 le: Janvier 15, 2018, 03:52:11 »

S’affairant entre les jambes de sa partenaire, June se sentait bien et même emprunt d’une certaine fébrilité, à la fois rassuré par les conseils d’Asmiel et encouragé par les gémissements de Lucie. Même s’il avait nettement ressenti la démone prendre le contrôle de ses gestes pour atteindre le fruit tant désiré, il ne l’avait pas perçu comme une intrusion, dans la mesure où il l’avait souhaité. Mais cela partait peut-être d’un sentiment plus profond, plus inconscient, comme si le jeune homme assimilait peu à peu la démone comme un mentor avisé.
Mais à ce moment là, ces considérations n’avaient pas réellement d’importance, et June les mettait volontiers de côté pour mieux savourer la douceur que sa bouche dégustait. Car même s’il entendit la question d’Asmiel, le jeune amant ne répondit pas tout de suite, tant il léchait et récoltait la mouille de sa partenaire, constituant une preuve évidente de son plaisir personnel. Que dire de plus dans ces cas-là ? Le nécromancien découvrait avec ravissement cette pratique buccale, et s’abreuvait du sexe de la belle Lucie comme un assoiffé.

*Ça me plait… C’est même… b-bon.* Malgré tout, June gardait une large part d’innocence, éprouvant une légère culpabilité à apprécier autant l’instant présent.

Que ce soit l’expérience d’Asmiel conjugué au corps de June, ou par l’attirance que la femme éprouvait pour son amant, celle-ci réagissait excessivement bien aux attentions qu’il lui portait. Lucie ondulait à chaque caresse sur son bouton, sa fleur s’ouvrant d’elle-même à un second doigt fureteur, et gémissait de plus belle. Grâce à son inexpérience, le jeune homme ne s’en rendait pas compte, mais c’était sans doute un fait qui n’échappait nullement à l’attention de la démone.
Le plaisir de l’aubergiste montait étrangement vite, et ce, même en tenant compte de l’expertise dont Asmiel gratifiait son hôte. June récoltait avec gourmandise le jus de son amante, sans que la démone n’ait le moindre avis à donner, et ses lèvres brillantes s’aventurèrent peu à peu sur le ventre soupirant de Lucie. Il prit un grand plaisir à goûter cette peau douce, sans que ses doigts fins n’aient la moindre intention d’abandonner l’intimité de la jolie rousse, caressant et dorlotant ses parois d’amour.

*J-je fais bien ?... Est-ce que ça va ?...* June se comportait désormais avec Asmiel comme l’élève attentif et appliqué qu’il fut avec son mentor de jadis.

Se remémorant le conseil de la démone, June revint assiéger d’attentions les seins d’une douceur exquise de Lucie, s’attaquant aux tétons rosés durcis par le plaisir. De par cette position, sa queue venait à frotter et tremper le bouton de plaisir de sa partenaire, comblant ce corps frémissant d’attentions multiples. Le jeune amant se découvrait réellement une nouvelle passion : celle de savourer, et de déguster de ses lèvres et de sa langue la peau vanillée de cette femme.
Les lèvres de June aspiraient avec une ferveur gourmande les tétons dressés de sa partenaire dont les gémissements se muaient en petits cris plaintifs submergés de plaisir. Ses petits doigts exploraient les recoins de sa fleur, dont les lèvres intimes étaient désormais détrempées par une excitation bien au-dessus de la normale. Seulement cela, le jeune homme ne s’en était pas aperçu, bien trop plongé dans ses attentions et aveuglé par l’inexpérience.

« Hmmm… Non… HAAH !... » Lucie venait d’échapper un cri à peine étouffé tandis que son dos se cambrait et hoquetait sous l’orgasme soudain venant de la frapper.

C’était un indice particulièrement évident pour Asmiel : le nécromancien était bien plus qu’une simple aventure de passage pour la somptueuse rousse. C’était évident, June lui plaisait beaucoup, peut-être même avait-elle fantasmé de longues nuits durant sur le jeune homme. Et il était désormais aisé pour la démone de noter que le contact du pénis de son hôte venait d’être le déclencheur de cet orgasme.
De son côté, June paniquait. Il reposait son menton sur le sein de son amante, une expression surprise peinte sur son visage : il n’osait plus ni retirer ses doigts, ni continuer son massage. Sa partenaire était agitée de soubresauts, peignant de lents et réguliers frissons sur sa chair tendre et suave.

*Qu-… J-je lui ai fais mal ? Qu’est-ce qu’elle a ?...* Sans doute l’esprit de Lucie venait de lui jouer des tours, le contact de leur deux sexes ayant provoqué son imagination au-delà du supportable. Mais cela, June n’était capable de le deviner seul, et il appelait innocemment Asmiel au secours de peur d’avoir mal fait à cette ravissante aubergiste.
Journalisée
Asmiel
Avatar
-

Messages: 23



Voir le profil
Fiche
« Répondre #19 le: Janvier 16, 2018, 10:05:18 »

Que dire de plus de cette situation si ce n’était qu’Asmiel se réjouissait énormément de la réaction de June ? Son hôte était en train de découvrir quelque chose de nouveau et de terriblement excitant ; le corps d’une femme. Là, le visage niché entre les cuisses de la belle Lucie, il léchait et se repaitrait de la saveur suave de son nectar intime. Ses lèvres en étaient humidifiées par ce jus, et même en lui, la démone sentait à quel point il aimait et appréciait ça. Avec une démone possédant une longue et riche expérience en lui, le jeune garçon ne pouvait que parvenir à séduire et satisfaire la jeune donzelle sous ses lèvres. Asmiel l’avait aidé dans ses mouvements et gestes, le faisait ainsi doigter et lécher ce sexe délicieux offert à lui.

Cependant, alors que June était concentré à offrir du plaisir à son amante, la démone remarqua autre chose. Lucie semblait très excitée. Voire trop. Quelque chose la mettait dans tous ses états ... Et même avec son expérience, ça ne pouvait pas être simplement les doigts du jeune homme. Non, il s’agissait d’autre chose. Comme si le simple fait que June soit là à lui faire l’amour était déjà furieusement plaisant. Y avait-il un lien ? La créature observait la scène au travers les yeux de son hôte et pouvait ainsi scruter les réactions de Lucie. Cette femme était de toutes évidences très heureuse d’être là et encore plus heureuse que June soit là. Peut-être aurait-elle confirmation de ses soupçons après ? Qui savait.

Le nécromancien avait pris gout et maintenant, même sans l’aide d’Asmiel, se débrouillait comme un chef. Il continuait de doigter l’antre intime de son amante tout en embrassant son ventre, le léchant tendrement tout en remontant vers sa poitrine. Il était très doué, ce petit ! Il apprenait incroyablement vite ... Une qualité très chère aux yeux de la démone, qui était de plus en plus fasciné par ce mortel. Quelle perle venait-elle de décrocher ... Quelle magnifique proie faisait-il. Asmiel se jurait de ne pas se séparer de lui avant un bon moment, le temps de terminer son affaire avec lui. Elle lui ferait découvrir tant de choses, tant de belles et agréables choses ... Comme l’orgasme d’une femme. Car au moment où sa trique vint à frotter l’entrejambe de Lucie, celle-ci craqua complètement et se mise à hurler, de bonheur, d’extase, ses muscles se crispant un à un.

La touchante réaction de June fut de croire qu’il lui avait fait mal mais, bien au contraire ; il ne pouvait pas lui faire plus de bien que là ! Voyant cela, Asmiel comprit alors d’où provenait cette excitation anormalement haute. « Lucie te désir vraiment ... Elle a dû beaucoup rêver de toi, voire même fantasmer. Tu viens de lui offrir un très beau cadeau. Un orgasme ... Elle est en train de ressentir l’un des biens les plus puissants qui puisse exister. » Expliqua Asmiel à June. Il fallait battre le fer tant qu’il était chaud, et de ce fait, la démone prit de nouveau le contrôle pour permettre à June d’outrepasser ses limites et venir pénétrer la douce Lucie pendant qu’elle était déjà en pleine extase. Orientant son bas-ventre vers son intimité, le garçon – sous l’influence directe de la démone en lui – frotta son sexe contre celui de Lucie puis, commença nerveusement à la pénétrer.

Ce contact fut si bon, si fantastique et sensationnel qu’Asmiel gémit, lourdement, au travers les lèvres et la voix de June. « Haaan !!! » Gémit le garçon, dont le son provenait directement d’Asmiel. Ainsi immiscé en son amante, June n’avait plus qu’à aller et venir, à labourer avec poigne mais tendresse la belle Lucie, jusqu’à lui offrir un second, voire un troisième orgasme ! « Hmm ... Haaa oui, prends-là, prends-là de toutes tes FORCES !!! » Lui insuffla Asmiel, décidée à ce que June tringle son amante maintenant que sa délicieuse trique était bien nichée dans sa féminité. Bien entendu, elle allait faire en sorte qu’il ne jouisse pas trop vite afin de ne pas débander au bout de trente secondes.
Journalisée

Compte secondaire de Vanessa White.

• Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !

Tags:
Pages: 1 [2]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox