banniere
 
  Nouvelles:
Pour la promotion du forum, pensez à voter régulièrement pour nous si vous avez un peu de temps.
Merci ! ♥





Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: 1 [2] 3 4
  Imprimer  
Auteur Sujet: Pride and punishment [Asmiel]  (Lu 960 fois)
Asmiel
Avatar
-

Messages: 43



Voir le profil
Fiche
« Répondre #15 le: Janvier 13, 2018, 07:35:26 »

Lorsque Asmiel avait décidé de prendre possession de June – ou tout du moins tenter – elle l’avait fait car elle avait un sentiment. Le sentiment qu’être dans le corps de ce garçon, qu’être dans sa peau devrait être quelque chose de particulièrement excitant, en vue de son caractère, son corps et ses pouvoirs. Tout ce qui s’était déroulé jusqu’à présent n’avait fait que la conforter dans cette idée, et n’avait fait au final que l’inciter à rester et à persévérer. À présent, June venait de lui demander de l’aide, de lui demander de le sortir de cette mauvaise passe avec Lucie, l’aubergiste. Et le moins que l’on pouvait dire était qu’elle avait pris grand plaisir à guider son hôte, à lui suggérer des phrases, des mots et des gestes. Qui de June ou d’Asmiel était réellement à l’origine de ces actions ? Etait-ce June, qui n’avait fait que suivre des instructions, ou Asmiel, qui avait pris le contrôle et fait croire à June que ça venait de lui ?

Là était tout l’art subtile de la possession, selon la démone. Elle continuait d’observer la scène au travers June, et voyait que son hôte se prêtait au jeu, posant doucement sa main sur l’épaule de Lucie. Celle-ci réagit d’ailleurs comme imaginé par la démone. Douce, avenante et finit même par rougir doucement. Asmiel fut très satisfaite du résultat quand la jeune femme, belle comme une fleur, posa sa main dans celle de June. Elle sentit le jeune garçon haleter. Ce contact avec l’aubergiste lui faisait remonter des pensées, des désirs et des envies. Asmiel profita de cela pour subtilement – et bien dosé – faire redescendre son sang vers son sexe, juste de quoi le faire encore plus désirer cette femme. Puisqu’il ne fallait pas rester sans rien dire et faire, la démone lui suggéra des mots, à nouveau. Et même cette fois-ci, June la suivit et parla, parvenant une énième fois à plaire à Lucie.

Asmiel poussait son précieux hôte dans les bras de cette femme. Tout simplement ... Rien que pour le plaisir de satisfaire ses désirs profonds, et le pousser à sortir de sa nature beaucoup trop timide à son goût. Le moins timide et introverti il sera, le mieux Asmiel pourra s’enraciner en lui. Il n’y avait rien pour le moment qui la repoussait de lui. Au contraire, tout était fait pour qu’elle désire encore plus ne faire qu’un avec lui. Il restait à ce que June comprenne et se rende compte des enjeux, et du potentiel qu’une telle fusion impliquerait. Mais pour le moment, l’heure était à des choses plus légères et agréables. June fixait les lèvres de Lucie alors que celle-ci rougit, serrant sa main dans la sienne, allant même jusqu’à entremêler ses doigts. C’était le signe qu’attendait Asmiel ... Le signe que cette délicate fleur était prête à être cueillie. June demanda à Asmiel ce qu’il devait faire maintenant, mais elle savait qu’il se doutait de la réponse.

« Embrasses-là. Elle te désire, June ... Je le sens au contact entre vos mains. » Lui dit-elle dans sa tête. Les deux tourtereaux étaient très proches physiquement. La créature décida d’influencer ses mouvements, voire même de prendre légèrement le contrôle pour que June avance son visage et vienne prendre les lèvres de Lucie avec les siennes. En d’autres termes, Asmiel prit le contrôle, profitant de l’état de June pour cela. Le garçon avança son corps et visage, retenant tendrement la main de Lucie dans la sienne, alors qu’il clôtura ses yeux au moment où ses lèvres frôlèrent celles de l’aubergiste, avant de s’y presser ... Pour l’embrasser. Un baiser très doux et suave, où Asmiel tenta de partager avec June sa maitrise du baiser, afin que celui-ci embrasse comme un maitre la douce Lucie. Ses délicates lèvres cajolèrent les siennes, avant que le désir monta encore et que la démone lui fit plonger tendrement sa langue dans sa bouche, pour venir inviter celle de Lucie à danser. Au même moment, elle fit encore regonfler son sexe pour toujours faire monter plus haut son niveau de désir, mais aussi, pour exciter sa partenaire.

« Profites June ... Savoures la douceur de ses lèvres, et de son corps. Ressens-tu à quel point ... C’est agréable ? » Dit Asmiel, satisfaite de la situation. Il ne faisait presque aucun doute qu’à présent, June et Lucie allaient faire l’amour cette nuit ... Sous le regard bienveillant d’Asmiel. Le jeu de corps étant très important, la démone profit du baiser pour orienter les mains de June sur le corps de son amante. Ainsi, le beau et jeune garçon androgyne glissa langoureusement ses mains sur ses hanches, les caressant avec beaucoup de délicatesse, frôlant parfois la chute de ses reins ...
Journalisée

Compte secondaire de Vanessa White.

• Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
June Wier
Humain(e)
-

Messages: 87



Voir le profil
Fiche
Description
Nécromancien androgyne et exterminateur de créatures occultes à plein temps.
« Répondre #16 le: Janvier 14, 2018, 01:53:29 »

Le doux et tendre baiser qu’ils échangèrent, fit sauter les dernières barrières de timidité retenant le désir de June. Que ce soit les encouragements d’Asmiel, ou bien les lèvres de Lucie répondant aux siennes, le jeune homme ne se posait plus de questions sur la suite de cette rencontre. L’heure n’était plus aux hésitations, mais aux gestes, et il se laissait volontiers guidé par la longue expérience de la démone, gratifiant son amante du soir d’un baiser délicieux. Qui d’eux deux venait d’aventurer la langue pour jouer avec celle de la demoiselle ?
June n’était sûr de rien. Asmiel aurait pu l’inciter, voire l’obliger à jouer de sa langue, tout comme il aurait pu prendre l’initiative de lui-même en se laissant guider par la démone. A ce stade, la frontière était maigre, et ne faisait de toute manière, pas grande différence. Son excitation était palpable, et il ne cherchait plus à masquer ses émotions, ni à se mentir à lui-même et par extension à Asmiel.

Bien au contraire, il ne se faisait plus prier pour laisser serpenter ses mains le long du corps de la rouquine, savourant pleinement cet instant d’intimité. Jamais June n’aurait cru sentir un tel plaisir à ce contact rapproché, ses courbes parfaites, cette peau si douce, et à vrai dire, il trouvait même cette douceur plus agréable que son dépucelage brutal. Sans doute cette pensée ne serait guère du goût d’Asmiel, mais le jeune homme s’en fichait, car cette sensualité découverte lui faisait perdre la tête.

« Vous embrassez merveilleusement bien… » Visiblement, Lucie était légèrement étourdie elle-aussi, rougissante, le regard brûlant de désir et June put l’observer en train de faufiler ses mains sous sa chemise, cherchant à lui retirer. « Montrez-moi ces tatouages… »

Le nécromancien n’eut même pas à attendre les conseils avisés d’Asmiel pour retirer fébrilement ce vêtement, le jetant au hasard pour être torse nu. Sa partenaire était encore une fois, plus expérimentée que lui, n’hésitant pas le moins du monde à retirer son haut, se dévoilant en adorable soutien-gorge de dentelle avec un sourire coquin. Suivant les conseils soufflés par la démone, June, le rouge aux joues et le pantalon tendu par une nouvelle érection, fit jouer les attaches de la lingerie de ses doigts maladroits.

« V-vous… êtes vraiment belle… » Bredouilla-t-il en découvrant sa poitrine nue, ronde et adorable, qui se pressa presque aussitôt contre son torse tandis que son amante encerclait son cou de ses bras délicats.

La douceur de ce contact était irrésistible, et June pu sentir sa queue faire un bond entre ses jambes, rencontrant l’entrejambe de Lucie tant les tourtereaux étaient rapprochés. Le pauvre garçon en eut un sursaut gêné, le faisant rougir de plus belle car, malgré l’influence d’Asmiel, il restait tout de même un garçon timide, et son hésitation ressortait encore par moment.
Ce qui n’était pas le cas de la jolie rousse qui ria devant l’air innocent et candide de son amant, l’entrainant avec elle sur la couche non loin. June n’avait même plus besoin des suggestions de la démone pour revenir apprécier le goût sucré des lèvres de sa partenaire, celle-ci se laissant volontiers aller pour garder son amant au-dessus d’elle.

« Et vous êtes plein de … surprise. » Le jeune homme put sentir une main baladeuse s’aventurer sur son sexe tendu et enflé, bien mis en évidence par la situation hautement érotique mais aussi par les manipulations qu’Asmiel avait effectué sur son corps. Un agrandissement dont il n’était pas certain de l’étendu, pour la simple raison que le jeune homme n’avait pas vraiment de point de comparaison.

Ce geste lui fit faire un sursaut, échappant un couinement qui amusa Lucie, la faisant à nouveau échapper un rire, cette fois chargé d’excitation. Suivant les suggestions de la démone pour ne pas précipiter les choses, June ignora autant que faire se peut ce geste annonciateur d’une nuit particulièrement agitée pour mieux s’emparer du cou de son amante, l’assiégeant de baisers impatients. Rougissante et soupirante, entremêlant ses doigts dans les cheveux noirs du garçon, celle-ci ne put subir les attentions conjugués d’Asmiel et de June sur sa poitrine, le premier inspirant le second sans que celui-ci ne sache réellement où se trouvaient les limites.

*Asmiel j-je… Je ne sais plus ce que… Ces sensations... Je...J'ai l'impression de perdre pied...* Délaissant la délicieuse et généreuse poitrine de la jolie Lucie, le jeune amant fut à nouveau balayé d’un vent de désir en embrassant ce ventre délicat, oubliant même qu'il avait appelé la démone par son nom. Il venait de se remémorer leurs ébats, Asmiel le chevauchant, liés l’un à l’autre, et il se rappela une brève pensée lui ayant traversé l’esprit à ce moment là. L’avait-il réellement eu, ou bien était-ce encore un désir de la démone ?
Le doute était permis, mais June eut à présent l’envie tenace de goûter à cette fleur intime, dont il ignorait presque tout. Lucie le laissa complètement faire quand ses mains se mirent à défaire son pantalon, emportant le sous-vêtement avec, et dévoilant des lèvres déjà brillantes de cyprine.

*Aide-moi je… J-je veux y goûter mais… J-je ne veux pas lui faire mal.* Gémissante, sa douce amante caressait les cheveux soyeux de June pour l’encourager à prendre possession de cet endroit désirable mais malgré cela, il n’était pas entièrement sûr de lui pour s’y oser seul.
Journalisée
Asmiel
Avatar
-

Messages: 43



Voir le profil
Fiche
« Répondre #17 le: Janvier 14, 2018, 07:07:24 »

Tout se passait plutôt bien, au gout d’Asmiel. Son merveilleux hôte suivait ses suggestions et obéissait, se laissant porter par ces nouvelles sensations qu’il éprouvait. S’il n’avait pas renversé par accident cette fiole, il n’aurait jamais pu ainsi découvrir le corps de la ravissante Lucie, qui semblait au moins aussi excitée que lui à l’idée de coucher avec June. C’était à se demander si, au fond, Lucie n’éprouvait pas quelque chose. Après tout, vu ses regards et ses dires, June ne la laissait pas indifférente. C’était si touchant et excitant à la fois. Asmiel aida son hôte à mener à bien l’instant, dégrafant le soutien-gorge de l’aubergiste. Ceci dévoila donc sa doucereuse poitrine, et ne laissa nullement le garçon indifférent. Sans qu’Asmiel n’ai eu à faire quelque chose, elle sentit sa trique gonfler et venir rendre son pantalon encore plus serré.

De par la proximité avec Lucie, sa bosse tapa contre l’entrejambe de la femme, ne faisant donc que l’exciter encore plus. Un cocktail de sensations des plus exquis au possible ! La démone fut ravie et extasiée quand l’aubergiste enroula ses fins bras autour du cou de June, avant de l’entrainer avec elle sur la couche non loin. Que de belles et délicieuses choses. La démone ressentait tout ce que June ressentait, y compris tout le plaisir physique de cet instant. Autrement dit, elle était aussi excitée et émoustillée que June lui-même. Quand il atterrit au-dessus de Lucie, à venir embrasser ses lèvres sucrées à nouveau, Asmiel ressentit le frisson de cette main baladeuse venu se faufiler dans le pantalon, à la recherche de cette queue. Un sexe très juteux et prometteur, qui avait subi un généreux élargissement de la part de la démone. June était extrêmement bien membré, n’ayant à présent plus rien à envier aux plus virils et bruts des démons.

Un petit paradoxe sur un corps aussi délicat et fragile que le sien. Mais, cela plaisait énormément à Asmiel. Elle désirait que son hôte soit un amant parfait, donc cela passait par ce genre d’ajustements. June se laissa aller, au grand plaisir de la démone en lui. Il embrassa tendrement le cou de sa partenaire, déposant de délicieux et doux baisers dans son cou. Il gouta à la peau vanillée et très douce de Lucie, permettant également à Asmiel d’y goûter. June faisait l’amour à Lucie mais, c’était exactement comme si Asmiel le faisait aussi. La démone laissa faire le jeune garçon jusqu’à ce qu’il finisse sur la poitrine de sa partenaire, l’embrassant et la couvrant d’attentions sous les suggestions de la créature en lui. Elle lui fit faire le nécessaire, ni trop ni peu, de manière à exciter et apporter le plus de plaisir à sa tendre amante. « Elle est particulièrement sensible. Sa poitrine est l’un de ses points faibles, June ... » Informa la démone, espérant que June sache quoi en faire au moment voulu.

Mais, le nécromancien continua sa course et après avoir doucement embrassé le ventre de Lucie, il termina sa course entre ses cuisses, visage face à son intimité. A tout ce qu’elle avait de plus privé et intime ... Et pourtant, elle l’offrait de la plus belle des manières à June. La fine fleur de l’aubergiste était là, déjà luisante de mouille, prête à être câlinée par le nécromancien. Celui-ci, immanquablement, demanda l’aide d’Asmiel. « Hm ... Tu es si touchant. Ton inexpérience ne fait que te rendre encore plus ... Irrésistible. » Lui avoua Asmiel dans ses pensées. Mais bien entendu, elle ne comptait pas le laisser tout seul. La démone décida de prendre le dessus un moment, afin de montrer à June comment faire, en utilisant son propre corps comme outil. Ainsi, le garçon plongea lentement sa tête et déposa ses doucereuses lèvres sur le sexe de Lucie, plus particulièrement, sur sa perle féminine. Il déploya sa langue pour la presser, pour la provoquer, pour venir rouler dessus. Et tandis que ses lèvres se crispaient parfois pour donner lieu à de sulfureux baisers, une de ses mains revint à lui. Asmiel lui fit placer son index et son majeur de part d’autre les lèvres intimes de Lucie, et ainsi, June put commencer à les caresser, à les masser, à les écarter très doucement l’une de l’autre pour toujours mieux provoquer le plaisir en l’aubergiste.

Le temps s’égraina et quand les soupirs de Lucie commencèrent réellement à devenir conséquents, Asmiel incita June à continuer ses attentions buccales sur son bourgeon, mais à introduire doucement son index dans cette porte, cette antre des plus privées dans le corps d’une femme, et y faire de petits vas et viens. Pendant tout ce temps, la mouille de Lucie venait chaleureusement imprégné ses lèvres et, par conséquent, il était réellement en train de goûter à son sexe. « Cela te plait-il ? » Lui demanda Asmiel, fière de June ...
Journalisée

Compte secondaire de Vanessa White.

• Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
June Wier
Humain(e)
-

Messages: 87



Voir le profil
Fiche
Description
Nécromancien androgyne et exterminateur de créatures occultes à plein temps.
« Répondre #18 le: Janvier 15, 2018, 03:52:11 »

S’affairant entre les jambes de sa partenaire, June se sentait bien et même emprunt d’une certaine fébrilité, à la fois rassuré par les conseils d’Asmiel et encouragé par les gémissements de Lucie. Même s’il avait nettement ressenti la démone prendre le contrôle de ses gestes pour atteindre le fruit tant désiré, il ne l’avait pas perçu comme une intrusion, dans la mesure où il l’avait souhaité. Mais cela partait peut-être d’un sentiment plus profond, plus inconscient, comme si le jeune homme assimilait peu à peu la démone comme un mentor avisé.
Mais à ce moment là, ces considérations n’avaient pas réellement d’importance, et June les mettait volontiers de côté pour mieux savourer la douceur que sa bouche dégustait. Car même s’il entendit la question d’Asmiel, le jeune amant ne répondit pas tout de suite, tant il léchait et récoltait la mouille de sa partenaire, constituant une preuve évidente de son plaisir personnel. Que dire de plus dans ces cas-là ? Le nécromancien découvrait avec ravissement cette pratique buccale, et s’abreuvait du sexe de la belle Lucie comme un assoiffé.

*Ça me plait… C’est même… b-bon.* Malgré tout, June gardait une large part d’innocence, éprouvant une légère culpabilité à apprécier autant l’instant présent.

Que ce soit l’expérience d’Asmiel conjugué au corps de June, ou par l’attirance que la femme éprouvait pour son amant, celle-ci réagissait excessivement bien aux attentions qu’il lui portait. Lucie ondulait à chaque caresse sur son bouton, sa fleur s’ouvrant d’elle-même à un second doigt fureteur, et gémissait de plus belle. Grâce à son inexpérience, le jeune homme ne s’en rendait pas compte, mais c’était sans doute un fait qui n’échappait nullement à l’attention de la démone.
Le plaisir de l’aubergiste montait étrangement vite, et ce, même en tenant compte de l’expertise dont Asmiel gratifiait son hôte. June récoltait avec gourmandise le jus de son amante, sans que la démone n’ait le moindre avis à donner, et ses lèvres brillantes s’aventurèrent peu à peu sur le ventre soupirant de Lucie. Il prit un grand plaisir à goûter cette peau douce, sans que ses doigts fins n’aient la moindre intention d’abandonner l’intimité de la jolie rousse, caressant et dorlotant ses parois d’amour.

*J-je fais bien ?... Est-ce que ça va ?...* June se comportait désormais avec Asmiel comme l’élève attentif et appliqué qu’il fut avec son mentor de jadis.

Se remémorant le conseil de la démone, June revint assiéger d’attentions les seins d’une douceur exquise de Lucie, s’attaquant aux tétons rosés durcis par le plaisir. De par cette position, sa queue venait à frotter et tremper le bouton de plaisir de sa partenaire, comblant ce corps frémissant d’attentions multiples. Le jeune amant se découvrait réellement une nouvelle passion : celle de savourer, et de déguster de ses lèvres et de sa langue la peau vanillée de cette femme.
Les lèvres de June aspiraient avec une ferveur gourmande les tétons dressés de sa partenaire dont les gémissements se muaient en petits cris plaintifs submergés de plaisir. Ses petits doigts exploraient les recoins de sa fleur, dont les lèvres intimes étaient désormais détrempées par une excitation bien au-dessus de la normale. Seulement cela, le jeune homme ne s’en était pas aperçu, bien trop plongé dans ses attentions et aveuglé par l’inexpérience.

« Hmmm… Non… HAAH !... » Lucie venait d’échapper un cri à peine étouffé tandis que son dos se cambrait et hoquetait sous l’orgasme soudain venant de la frapper.

C’était un indice particulièrement évident pour Asmiel : le nécromancien était bien plus qu’une simple aventure de passage pour la somptueuse rousse. C’était évident, June lui plaisait beaucoup, peut-être même avait-elle fantasmé de longues nuits durant sur le jeune homme. Et il était désormais aisé pour la démone de noter que le contact du pénis de son hôte venait d’être le déclencheur de cet orgasme.
De son côté, June paniquait. Il reposait son menton sur le sein de son amante, une expression surprise peinte sur son visage : il n’osait plus ni retirer ses doigts, ni continuer son massage. Sa partenaire était agitée de soubresauts, peignant de lents et réguliers frissons sur sa chair tendre et suave.

*Qu-… J-je lui ai fais mal ? Qu’est-ce qu’elle a ?...* Sans doute l’esprit de Lucie venait de lui jouer des tours, le contact de leur deux sexes ayant provoqué son imagination au-delà du supportable. Mais cela, June n’était capable de le deviner seul, et il appelait innocemment Asmiel au secours de peur d’avoir mal fait à cette ravissante aubergiste.
Journalisée
Asmiel
Avatar
-

Messages: 43



Voir le profil
Fiche
« Répondre #19 le: Janvier 16, 2018, 10:05:18 »

Que dire de plus de cette situation si ce n’était qu’Asmiel se réjouissait énormément de la réaction de June ? Son hôte était en train de découvrir quelque chose de nouveau et de terriblement excitant ; le corps d’une femme. Là, le visage niché entre les cuisses de la belle Lucie, il léchait et se repaitrait de la saveur suave de son nectar intime. Ses lèvres en étaient humidifiées par ce jus, et même en lui, la démone sentait à quel point il aimait et appréciait ça. Avec une démone possédant une longue et riche expérience en lui, le jeune garçon ne pouvait que parvenir à séduire et satisfaire la jeune donzelle sous ses lèvres. Asmiel l’avait aidé dans ses mouvements et gestes, le faisait ainsi doigter et lécher ce sexe délicieux offert à lui.

Cependant, alors que June était concentré à offrir du plaisir à son amante, la démone remarqua autre chose. Lucie semblait très excitée. Voire trop. Quelque chose la mettait dans tous ses états ... Et même avec son expérience, ça ne pouvait pas être simplement les doigts du jeune homme. Non, il s’agissait d’autre chose. Comme si le simple fait que June soit là à lui faire l’amour était déjà furieusement plaisant. Y avait-il un lien ? La créature observait la scène au travers les yeux de son hôte et pouvait ainsi scruter les réactions de Lucie. Cette femme était de toutes évidences très heureuse d’être là et encore plus heureuse que June soit là. Peut-être aurait-elle confirmation de ses soupçons après ? Qui savait.

Le nécromancien avait pris gout et maintenant, même sans l’aide d’Asmiel, se débrouillait comme un chef. Il continuait de doigter l’antre intime de son amante tout en embrassant son ventre, le léchant tendrement tout en remontant vers sa poitrine. Il était très doué, ce petit ! Il apprenait incroyablement vite ... Une qualité très chère aux yeux de la démone, qui était de plus en plus fasciné par ce mortel. Quelle perle venait-elle de décrocher ... Quelle magnifique proie faisait-il. Asmiel se jurait de ne pas se séparer de lui avant un bon moment, le temps de terminer son affaire avec lui. Elle lui ferait découvrir tant de choses, tant de belles et agréables choses ... Comme l’orgasme d’une femme. Car au moment où sa trique vint à frotter l’entrejambe de Lucie, celle-ci craqua complètement et se mise à hurler, de bonheur, d’extase, ses muscles se crispant un à un.

La touchante réaction de June fut de croire qu’il lui avait fait mal mais, bien au contraire ; il ne pouvait pas lui faire plus de bien que là ! Voyant cela, Asmiel comprit alors d’où provenait cette excitation anormalement haute. « Lucie te désir vraiment ... Elle a dû beaucoup rêver de toi, voire même fantasmer. Tu viens de lui offrir un très beau cadeau. Un orgasme ... Elle est en train de ressentir l’un des biens les plus puissants qui puisse exister. » Expliqua Asmiel à June. Il fallait battre le fer tant qu’il était chaud, et de ce fait, la démone prit de nouveau le contrôle pour permettre à June d’outrepasser ses limites et venir pénétrer la douce Lucie pendant qu’elle était déjà en pleine extase. Orientant son bas-ventre vers son intimité, le garçon – sous l’influence directe de la démone en lui – frotta son sexe contre celui de Lucie puis, commença nerveusement à la pénétrer.

Ce contact fut si bon, si fantastique et sensationnel qu’Asmiel gémit, lourdement, au travers les lèvres et la voix de June. « Haaan !!! » Gémit le garçon, dont le son provenait directement d’Asmiel. Ainsi immiscé en son amante, June n’avait plus qu’à aller et venir, à labourer avec poigne mais tendresse la belle Lucie, jusqu’à lui offrir un second, voire un troisième orgasme ! « Hmm ... Haaa oui, prends-là, prends-là de toutes tes FORCES !!! » Lui insuffla Asmiel, décidée à ce que June tringle son amante maintenant que sa délicieuse trique était bien nichée dans sa féminité. Bien entendu, elle allait faire en sorte qu’il ne jouisse pas trop vite afin de ne pas débander au bout de trente secondes.
Journalisée

Compte secondaire de Vanessa White.

• Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
June Wier
Humain(e)
-

Messages: 87



Voir le profil
Fiche
Description
Nécromancien androgyne et exterminateur de créatures occultes à plein temps.
« Répondre #20 le: Janvier 18, 2018, 05:39:02 »

June était littéralement dans tous ses états, et sans le secours d’Asmiel, il aurait sans aucune doute, gâché complètement cet instant précieux en paniquant. Il avait du mal à lutter contre sa nature profonde d’introvertie, et même sous la direction de celle habitant son corps, chaque initiative était génératrice d’une angoisse. Le jeune homme avait tout simplement peur de commettre une erreur si grave, face à une situation qu’il ne connaissait pas suffisamment, que cela pourrait ruiner toute cette rencontre avec Lucie.
En réalité, June n’était pas quelqu’un aimant prendre le contrôle des choses, en particulier lorsque cela impliquait des tâches sociales. Autant dire que faire l’amour à Lucie était une épreuve pour lui, même avec l’aide de la démone, et cette dernière devait facilement se rendre compte que son hôte n’avait pas du tout le profil du dominant. Il n’était pas seulement angoissé de nature, mais aussi doux et excessivement attentionné.

En vertu de ce caractère, le nécromancien fut littéralement estomaqué d’apprendre qu’en si peu de temps, il était parvenu à faire jouir son amante. Certes, la démone lui prêtait son expérience, mais tout de même. Une très nette pensée traversa l’esprit de June : en définitive, il avait largement préféré les ébats avec Asmiel pour la simple raison que sa partenaire avait pris les devants. Tandis qu’il observait les soubresauts de plaisir de Lucie, le garçon était tout simplement en train de réaliser son caractère de soumis.

« Haan ! » Un peu groggy par ces nouvelles découvertes sur lui-même, et sur les corps des femmes, June ne se rendit pas compte que la démone venait une nouvelle fois, de prendre le contrôle de son corps.

L’exclamation était sorti de sa bouche, mais pourtant June eut l’étrange sensation qu’il n’avait pas prononcé ces mots. Mais il n’eut pas le temps de s’appesantir sur le pourquoi du comment, en comprenant qu’Asmiel l’avait incité d’une façon ou d’une autre à pénétrer pleinement la douce Lucie, encore agitée des sursauts des jouissance. Le garçon pinça les lèvres devant les éclairs de suaves sensations qui traversaient son sexe, ce dernier percevant chaque pulsation de sa partenaire.

*Ha… Euh… Oui, j-je vais le faire.* Bredouilla-t-il dans sa tête à l’adresse d’Asmiel, avant de soulever galantement les jambes de son amante, les installant sur les siennes de part et d’autre de sa taille.

June était réellement très attentionné, et désireux d’offrir un instant merveilleux à l’aubergiste. Ces intentions se lisaient dans ces gestes quand il commença à faire coulisser sa verge dans l’antre humide et ouverte de sa belle. Celle-ci le regardait avec des yeux brûlants de désir, et tendait les mains vers lui. Avant même qu’Asmiel puisse lui donner le conseil, le jeune garçon joignit spontanément ses mains à celle de Lucie, conférant par la même occasion un appui supplémentaire à son corps.
Le jeune amant était fin prêt pour tringler la belle aubergiste soupirante comme l’avait exigé Asmiel. Sa partenaire ceintura même les hanches de June dans la douceur de ces cuisses encore parcourues de frissons. Timidement au début, le garçon entreprit de remuer lentement son bassin, retrouvant peu à peu les sensations qu’il avait tant apprécier avec la démone. Lucie gémissait doucement, souriant pleinement à son partenaire tandis que sa fleur accueillait sans presque aucune résistance la large trique du jeune homme.

Ce dernier, porté par l’invective de la démone, mit docilement toutes ses petites forces dans ses muscles et enfonça finalement sa queue toute entière dans le vagin accueillant. Alors qu’il s’attendait à être submergé par les mêmes sensations irrésistibles l’ayant déjà conduit à une éjaculation prématurée, June eut l’impression d’avoir gagné une toute nouvelle endurance. Certes, le chaud et douillet plaisir de son sexe nichée au creux de son amante était là, mais il ne sentait plus totalement débordé par ce ressenti.

*J-je… Je continue ?...* June ne pouvait pas s’empêcher de demander sans arrêt la confirmation à la démone avant de débuter chaque nouveau geste, même s’il échappait d’adorables petits couinements de plaisir coupable.

Son petit bassin féminin entra en action, se plaquant contre une Lucie rougie et gémissante, pour faire entrer et sortir sa tige de chair avec toute la force dont il était capable. Les deux amants étaient liés par les mains, et June profitait de cette double prise pour empaler rapidement la jolie rousse dont la poitrine s’agitait de plus en plus au rythme des pénétrations.
Au fur et à mesure que le temps s’écoulait, le corps du jeune homme se couvrait de sueur à l’image de son sexe qui dégoulinait et trempait les draps de leur plaisir commun. Lucie n’était pas en reste, et son savoureux corps se cambrait, ondulant et se crispant sous la délicieuse torture qu’on lui infligeait. Pourtant, à la grande surprise de June, il ne semblait absolument pas proche de l’orgasme, et sa trique vigoureuse ne cessait de coulisser et de labourer les parois intimes son amante sans faillir.

*Qu’est-ce qui m’arrives ?... C’est toi qui a fait ça ?* Pensa-t-il à l’adresse d’Asmiel. Les minutes s’écoulaient, rythmées par le bruit lubrique du bassin de June contre les cuisses de sa belle. Et cette dernière serra de plus belle les mains de son amant quand un orgasme électrisa progressivement ses courbes suaves, ouvrant sa bouche sensuelle d’un cri silencieux. Encore une fois, le garçon sentit tout le corps de sa partenaire palpiter sous les vagues de plaisir, appréciant d’autant plus cela maintenant son sexe était nichée à l’intérieur de la rouquine en train de jouir.

Il calma un peu ses mouvements, serrant les mains de sa douce Lucie pour l’accompagner tendrement, d’autant plus qu’il n’était pas sûr de devoir continuer. * Asmiel ? J-je.. Je dois ?...* Grâce à l’aide de la démone, June était évidemment prêt à l’action, mais sa douce innocence était surtout à l’écoute de sa magnifique partenaire.
Journalisée
Asmiel
Avatar
-

Messages: 43



Voir le profil
Fiche
« Répondre #21 le: Janvier 21, 2018, 03:53:38 »

C’était un cas extrêmement particulier et intéressant. En façade il y avait June, ce beau et doucereux garçon timide qui y allait avec délicatesse avec Lucie. Cet homme qui était très attentionné et délicat avec sa partenaire, au point de prendre le temps de bien ramener ses cuisses autour de sa taille, et même venir saisir ses mains par les siennes. C’était une touche romantique et très affective qui ne manqua guère de plaire à Asmiel, malgré qu’elle était tout l’inverse de June. En effet ; si en apparence il y avait un jeune homme doux et délicat, en son intérieur, séjournait une démone qui était l’inverse de tout ceci. Fougueuse, déchainée, passionnelle ... La démone était tout le contraire de son hôte en la matière, et elle ne manquait pas une occasion pour se déteindre sur lui, comme ce fut le cas lorsqu’il poussa un long et puissant râle.

Dans tous les cas elle était surprise de voir à quel point son hôte était attentif et très à l’écoute. Il apprenait vite et bien, et ça, c’était un trait de caractère en or à ses yeux. June était de plus en plus l’hôte parfait, le corps dont rêvait Asmiel. Plus que cela ; il était même psychologiquement idéal. Asmiel avait donc trouvé la perle rare ... Et elle comptait tout faire pour la garder. June allait découvrir le monde sous un autre regard et cela commençait maintenant, au travers le sexe, qui avec une démone en lui, allait rapidement devenir une part importante de sa vie. Lucie subissait les puissants coups de butoirs de son amant, qui remuait encore et encore en elle, lui arrachant des soupirs et des râles en continue.

La démone ressentait tout le plaisir que ressentait June et cela la rendait encore plus folle. Elle voyait tout au travers ses yeux, et ressentait tout ce qu’on son corps ressentait ... C’était une expérience unique, qui ne faisait que renforcer le lien qu’elle et June commençait à avoir. Néanmoins, après de longues et interminables minutes, la délicate Lucie finit par couiner de plus belle et laissa échapper un cristallin soupir alors qu’elle jouit. Le sexe de son amant était tout trempé par sa mouille, mais pour autant, il ne jouissait pas. Il finit même par demander à la démone si c’était à cause d’elle. Bien évidemment ça l’était ; elle désirait que son hôte soit le plus endurant que possible, après tout. « Je t’ai rendu plus endurant, oui. Ta ... Hmm, notre précieuse Lucie mérite un amant exceptionnel, après tout. Continue de lui offrir ton corps ... » Lui souffla-t-elle dans son esprit, incitant donc June à continuer de la labourer.

Lucie n’en avait donc pas fini avec June, alors que celui-ci repartit de plus belle, allant et venant de toutes ses forces. Asmiel tenait absolument à faire jouir une deuxième fois l’aubergiste avant de laisser son précieux hôte jouir à son tour. Et quand cela arriva, elle débloqua son sexe qui se mit alors à laisser échapper une impressionnante et généreuse quantité de foutre, alors qu’un puissant orgasme s’éprit de lui. La démone, dans toute sa malice, usa généreusement de sa magie pour augmenter les effets de son orgasme, afin de non seulement le rendre encore plus fou, mais aussi, le faire jouir encore et encore ! « Jouit, JOUIT !!! » S’exclama-t-elle, incitant June à se laisser complètement aller à son orgasme, à laisser son sexe juter généreusement en Lucie et même sur Lucie ; car elle l’incita ensuite à sortir son membre et finir de se vider contre son corps, tâchant ainsi son ventre et sa merveilleuse poitrine.

Tout le long, Asmiel ressentit le plaisir fou que June ressentit. Plus elle partageait son plaisir, ses sensations et ses extases, plus elle était proche de lui, ne faisant que s’amalgamer avec son être de plus en plus. En vérité, si l’orgasme de June fut si puissant et long, ce à cause d’Asmiel qui jouit également ... La résultante étant donc un orgasme deux fois plus longs et conséquents, vu qu’il s’agissait en vérité de deux orgasmes !
Journalisée

Compte secondaire de Vanessa White.

• Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
June Wier
Humain(e)
-

Messages: 87



Voir le profil
Fiche
Description
Nécromancien androgyne et exterminateur de créatures occultes à plein temps.
« Répondre #22 le: Janvier 23, 2018, 05:11:45 »

Les amants étaient soudés l’un à l’autre, et si la jeune femme se laisse délicieusement porté par l’extase que June lui offrait, ce dernier avait la nette sensation de s’épuiser peu à peu. Si il poursuivait avec vigueur de labourer Lucie, c’était uniquement grâce à la participation d’Asmiel, sans quoi il aurait déjà joui et se serait effondré depuis belle lurette. Pour le pauvre garçon timide, la journée avait été plus que surchargé en émotion : il avait chassé des esprits malins, fait l’amour pour la première fois avec une démone dominatrice, traversé des routes complètement nu, et il faisait l’amour une seconde fois à une autre femme cette nuit.

Pour un petit rat de bibliothèque comme lui, c’était beaucoup d’émotions à la fois et il commençait à atteindre ses limites. Asmiel aurait ensuite beau le presser comme un fruit jusqu’à la dernière goutte, ce serait très certainement au-delà de ses forces. Cependant, poussé par la démone, il s’échinait tout de même à déclencher le troisième orgasme de la soirée à son amante, espérant secrètement que cela provoque également le sien. Car June était aussi convaincu, en particulier après les dires d’Asmiel, que cette dernière devait prendre un malin plaisir à contrôler ses mécanismes physiques pour retarder sa jouissance.

L’orgasme commun qui submergea les deux tourtereaux était au-delà de ce que June aurait pu imaginer, même après ce qu’il avait ressenti la première fois. Son sexe gonflé se débloqua d’un coup tandis que sa Lucie poussait elle aussi un long râle de plaisir, secouée par l’orgasme et la sensation d’être généreusement rempli. Quant à son amant, il se laissa totalement submergé par le déluge de sensation : la bouche ouverte dans un cri silencieux, il crispa son dos et son bassin, serrant de toute ses forces les mains de sa partenaire et verrouilla tout ses muscles pendant qu'il se vidait.

June n’était presque plus qu’une statue de cire, au bord de l’évanouissement tant l’extase était forte. Ses hanches s’agitèrent par spasmes en continuant à se vider dans l’antre de Lucie avant que, sous une impulsion, il extirpa son sexe pris de pulsation incontrôlée, pour arroser le ventre plat de l’aubergiste de longs jets de sperme. L’esprit du garçon était en plein chaos, il ne s’était pas du tout préparé à un tel bouleversement si violent et si long car tout son corps était toujours secoué de spasmes. Même sa queue était encore en train de se répandre généreusement sur la rouquine.

*Han.. J-je… J-je vais… m-mourir…* June avait l’impression d’être pris dans un étau sans fin qui agitait et faisait bouillonner son corps menu. Son cœur était tout affolé, et tapait sourdement à ses tempes.

Ses jambes tremblaient, et Lucie n’était plus capable de le soutenir pour qu’il garde son équilibre. Le jeune amant essaya bien de se rattraper, mais l’orgasme l’avait laissé sans force et la vision flou. Le double orgasme de June et d'Asmiel était une réussit totale qui assomma le pauvre garçon. Sa partenaire essaya bien de lui dire quelque chose, mais il ne parvient pas à comprendre ses paroles et ce qui devait arriver, arriva. June bascula sur le côté, s’évanouissant tête la première dans le lit. De ce fait, il ne pensa ni au ridicule de la situation, ni à la réaction de Lucie quand il sombra dans un sommeil sans rêves.



Le lendemain, ce fut les rayons du soleil filtrant à travers les rideaux de la chambre qui réveillèrent le nécromancien profondément endormi jusqu’alors. La matinée était bien avancée, et June se retrouva seul dans la pièce, son amante d’une nuit l’ayant laissé pour aller travailler. Encore nu de la veille et courbaturé, il se redressa mollement, avisant le généreux plateau repas qui l’attendait sur la table, cadeau laissé à son attention par une jolie rousse comblée.

*Asmiel ?... Tu es encore là ?...* Encore engourdi par cette nuit agitée, June ne se faisait pourtant aucune illusion sur le départ de la démone.

June s’assit lentement sur le bord du lit, grattant sa longue chevelure ébouriffée et sa verge au repos, dont la taille augmentée était un témoin criant sur ses incroyables aventures de la veille. Il devenait nécessaire de faire le point. Bien que très brutale lors de la rencontre, la démone s’était finalement révélée plus abordable et moins encline à le torturer qu’il ne l’avait imaginé. Laissant les quelques rayons de lumière réchauffer son magnifique corps androgyne, il réfléchissait à toute allure pour comprendre ce paradoxe.

*Asmiel, est-ce que… Est-ce qu’on peut négocier ?... Qu’est-ce que tu attends de moi ?* En définitive, June se sentait prêt à revoir ses positions, envisager la possibilité d’un compromis avec la démone, ou du moins en discuter à tête reposée.
Journalisée
Asmiel
Avatar
-

Messages: 43



Voir le profil
Fiche
« Répondre #23 le: Janvier 23, 2018, 09:46:00 »

Une certaine forme de pitié envahit Asmiel en voyant June, ce pauvre mortel qui n’avait rien demandé, s’effondrer ainsi après un tel effort. Elle regardait son corps, son faible corps vidé de ses forces qui s’affalait contre le matelas et l’oreiller, poussé jusqu’au bout par ses propres soins. La démone avait senti qu’il n’avait pas connu un tel effort physique depuis un certain temps, surtout de cette nature. C’était navrant et ... Fascinant à la fois. C’était comme si au travers de June elle découvrait ces petits plaisirs simples et paradoxaux qu’un humain normal bénéficiait. Elle ne saurait décrire précisément la chose mais, alors que son hôte s’était affalé, elle en avait fait de même. Alors qu’il plongea dans un profond sommeil sans rêveries, dans le seul but de se reposer, de se soigner, Asmiel comprit que sa liaison avec June avait définitivement évoluée puisqu’elle s’endormit avec lui, malgré sa volonté.

Ainsi dans le corps et l’esprit du jeune garçon, elle partageait autant de bonnes que de mauvaises choses, comme le sommeil. L’éphèbe et la démone passèrent donc la nuit à se reposer, jusqu’au lever du soleil. Un réveil en douceur pour son hôte, qui rouvrit progressivement ses yeux alors que les premiers rayons berçaient et chauffaient doucement la peau de son délicat corps. Tout était encore un peu confus, même pour la démone qui émergeait avec son hôte. Elle l’entendit l’appeler, lui demander sa présence, si elle était toujours avec lui. Mais elle ne donna guère de réponse, tâchant de reprendre ses esprits de ce sommeil forcé. Quand quelques minutes s’égrainèrent, et qu’elle entendit son cher acolyte demander négociations, elle ne put qu’en être ravie, voire satisfaite. Il devenait moins ferme, plus enclin et ouvert à la présence d’Asmiel, ce qui ne pouvait être que bon signe.

La question était simple et pourtant, nécessitait grande réponse. La démone, toujours grâce à sa magie et son emprise partielle sur ce mortel, parvint à apparaitre à lui, toujours dans sa tenue la plus sommaire qu’était sa peau rouge écarlate, toute nue. Si son visage était toujours aussi sérieux et sévère, June pouvait vraisemblablement sentir que son hostilité n’était presque plus là. La belle démone était devant lui et ... Aussi surprenant que cela pouvait paraitre, prit langoureusement assise sur ses cuisses, passant ses bras autour de son cou. « Je te veux, June. Je veux ... Que tu sois moi, et que je sois toi. J’attends de toi de simplement écouter et ouvrir les yeux sur le monde qui t’entoure ... De m’écouter, d’apprendre, de devenir ... » Dit-elle, avant d’approcher lentement son visage. « Parfait. » Lui avoua-t-elle, avant de le prendre par surprise en déposant un très délicat baiser sur son front.

Elle laissa passer un long silence, afin de laisser le temps à June de digérer ses propos qui pouvaient paraitre confus. « Tu as un grand potentiel, et je sais qu’au plus profond de toi, de ton âme, tu veux l’exploiter. » Dit-elle, avant de passer sensuellement son index sous son menton, le caressant du bout de son doigt avant de lui faire lever sa tête et son regard. « Ce que j’attends de toi, mortel, est que tu deviennes ... Ma plus belle et parfaite œuvre. Je te veux parmi les miens. Je désire faire de toi mon ultime effort. Mais, tu es sceptique, tu doutes, tu as même peur. C’est pour cela que je ne partirais pas. » Avoua-t-elle comme une sentence, déclarant de front à June qu’elle ne comptait plus partir. Mais si elle se montrait aussi ferme dans ses propos, ses gestes trahissaient son désir et sa passion pour ce garçon. La démone approcha son visage puis, écartant sensuellement ses lèvres sombres, déploya sa langue pour donner un sulfureux et lent coup de langue sur la joue de June avant de l’embrasser. Elle profita de sa position pour caresser sa joue à la sienne ensuite, puis le serra d’avantage contre son corps, étant donc réellement en train de prendre June dans ses bras pour la première fois.

« Que tu deviennes mon nouveau moi ou non, rien ne changera le fait que tu es la personne la plus intéressante et désirable que j’ai rencontré depuis bien des siècles. Rien ne changera le fait que je désire ... Te montrer le monde tel qu’il est, et t’offrir une place de choix à mes côtés une fois que tu te seras fait ton avis. Tu sais ce que j’attends de toi, désormais ... Ou du moins, en grande partie. » Dit-elle d’un ton mystérieux, avant de préciser ses propos en s’écartant légèrement, glissant sa main le long du beau corps androgyne de June. Elle caressa sa peau de son touché ardent, avant de finir à l’orée de son sexe, finissant immanquablement par le saisir tendrement, le caressant en toute délicatesse. Outre le désir de devenir lui, de ne faire plus qu’un avec ce mortel ou de le prendre sous son aile, Asmiel avait réellement un faible pour son corps et même sa psyché. En d’autres termes, il était un savoureux et très agréable amant, dont elle en raffolait de plus en plus.

Elle lui offrit finalement un sourire, bien que traduisant toute sa malice et son vice, alors qu’elle continuait de caresser son membre à pleine main. « Mais toi, June Wier ... Qu’attends-tu de moi, désormais ? Que désires-tu que je fasse pour toi ? ... » Lui demanda-t-elle soudainement, le regardant intensément.
Journalisée

Compte secondaire de Vanessa White.

• Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
June Wier
Humain(e)
-

Messages: 87



Voir le profil
Fiche
Description
Nécromancien androgyne et exterminateur de créatures occultes à plein temps.
« Répondre #24 le: Janvier 26, 2018, 04:45:26 »

La chambre se gorgeait peu à peu de soleil dans le plus parfait silence, et June se sentit brièvement apaisé par ce moment d’accalmie. Pour la première fois depuis hier, il demeurait seul un moment, au moins le temps que la démone l’habitant ne s’éveille. Non seulement, son corps était fatigué, mais son esprit l’était également dans la mesure où il avait subit d’énormes bouleversements en un laps de temps extrêmement court. Le jeune homme avait fait l’amour pour la première fois, puis avait été possédé par une démone, avant de connaitre une seconde fois les plaisirs de la chair en une même journée.
Intérieurement, le garçon douta brièvement avoir vécu tout ceci, comme si cela n’avait été qu’un lointain et éphémère rêve. Mais la preuve était là, entre ses cuisses : Asmiel l’avait changé, probablement définitivement. Et June sursauta une énième fois en ressentant le contact de la démone sur ses jambes, la voyant apparaitre en une illusion presque trop réaliste, et naturellement nue. Inévitablement et comme à chaque apparition, il eut un petit pincement au cœur à la vue de ce splendide corps aux courbes parfaites et à la peau écarlate.

Certes, la démone lui en avait fait baver, mais elle représentait également sa première aventure charnelle et qu’il le veuille ou non, June ressentait toujours une attirance nostalgique pour elle. Toutefois, il n’osait ni se l’avouer à lui-même, encore moins le dire à haute voix. Mais son corps lui, ne pouvait mentir, et dès qu’Asmiel effleura sa peau délicate, celle-ci fut parcouru de nets frissons. Il ouvrit de grands yeux ronds, surpris par la tendresse des gestes de la démone en comparaison de ce qu’elle lui avait infligé jusqu’alors.

« Mais j-je… Je ne comprends pas ?... Être toi ? Donc être… La même personne ? » Bredouilla-t-il, déjà déstabilisé par ce baiser chaste, presque maternel à ses yeux.

Tâcher de mettre ses pensées en ordre malgré cette proximité avec celle qui déclenchait toujours un certain désir en lui, n’était pas chose aisée pour June. Pour lui, comprendre était un premier pas pour se rassurer, en appréhendant mieux les tenants et les aboutissants d’une situation afin d’y remédier au mieux. Cela dit, qu’une puissante démone suggère à demi-mots qu’elle le désirait, et comptait même le modeler, qui sait, le transformer ? Ceci ne le rassurait guère.
Asmiel lui infligeait tant de caresses passionnées, comme une amante pleine de désirs lui semblait-il, que June n’osait ni bouger, ni protester. Cependant, son esprit réfléchissait à tout allure sur les implications d’une telle déclaration, et sur ce qu’il devait en faire à présent. Fermant les yeux, la respiration entrecoupée par des hoquets de surprise chaque fois que la bouche ou la langue de la démone entrait en contact sa peau. Il avait tant de questions, mais il se laissa passivement embrasser, tandis que ses joues délicates prenaient progressivement une teinte rouge.

« Mais tu veux que… Tu veux être une sorte… de mentor ? Pour que j-je… devienne un démon ? Mais j-je… Je ne suis pas sûr de vouloir être… » Dit-il timidement, triturant nerveusement les draps entre ses doigts. « J-je suis bien… comme je suis, je crois… »

En réalité, le nécromancien était excessivement perturbé par ce contact empli de tendresse qu’Asmiel lui offrait. Cette proximité pleine de douceur ne semblait pas correspondre à la démone sauvage et dominatrice qui lui avait arraché sa virginité auparavant. Était-elle sincère ? Était-ce là une sorte de piège ? Mais pourquoi ? June afficha un air penaud, écoutant sagement l’explication de la magnifique femme.

« Donc… J-je peux avoir… le choix ? Si j’accepte de te suivre encore un peu… Au final, j-je pourrais…décider ? » A mesure qu’il énonçait cette simple possibilité, June se sentit quelque peu rassuré.

Le garçon n’était plus très sûr de pouvoir exorcisé Asmiel de son corps, et le voulait-il réellement ? La démone était belle, puissante, et s’il se fiait à ses propos, elle l’avait choisi lui alors qu’il se sentait parfaitement insignifiant. Il ne comprenait pas réellement l’attrait pour sa personne, s'imaginant complètement banal et dénué d'intérêt, mais il saisissait aisément l’opportunité qu’on lui offrait. Une telle créature infernale renfermait d’immenses savoirs et expériences inconnus : en tant que nécromancien avide de connaissances, une telle offre était difficile à refuser.
De plus, June commençait à ressentir un certain réconfort auprès d’Asmiel, le même genre de sentiment familier et rassurant qu’il avait pu vivre auprès de son ancien maitre, dont la mort l'avait laissé orphelin. Un élève assidu, attentif et appliqué, mais également d’un naturel soumis face à une personnalité comme la démone. En somme, le nécromancien était sur le point d’accepter la proposition, pleinement et entièrement sans y opposer la moindre argumentation.

« D’accord mais… Tu ne vas pas m-me… me faire mal alors ?... Ou me t-tuer… Ooh… » Sa voix se perdit en chuchotement étouffé lorsque les doigts brûlants de sa maitresse parcoururent son corps.

June avait la particularité d’être naturellement imberbe, et la main d’Asmiel déclenchait de longs frissons sur sa peau délicate, très sensible. Sentant cette dernière s’emparer de son sexe, il retint sa respiration de stupeur et ne put s’empêcher de regarder avec envie les formes splendides de la démone. Son érection ne tarda pas à se manifester, encouragée par les pensées vagabondes du jeune homme qui firent naitre un désir coupable dans son esprit.

« J-je voudrais… Est-ce que je peux… goûter ta peau ? » Bredouilla-t-il une nouvelle fois, levant les yeux vers la démone avec un air pleine d’innocence et de timidité.

June avait toujours été incroyablement maladroit lorsqu’il s’agissait de parler de lui, ou bien d’exprimer ses envies et il ne savait trop comment avouer ce désir simple. Il voulait refaire l’amour avec Asmiel, mais d’une manière différente, goûter ses formes et sa peau chaude, comme il avait adoré le faire avec Lucie. C’était clair désormais, et la démone devait parfaitement s’en apercevoir au travers des pensées de son hôte : le garçon avait du mal à l’initiative, et se laissait volontiers guider. Un caractère doux, attentionné, et même soumis. Du revers de ses doigts, June caressait doucement les cuisses de la démone, n’osant rien entreprendre sans son accord explicite.
Journalisée
Asmiel
Avatar
-

Messages: 43



Voir le profil
Fiche
« Répondre #25 le: Janvier 26, 2018, 11:16:34 »

Les réactions de son nouvel apprenti étaient de véritables sources de satisfaction pour Asmiel, qui se régalait pleinement de cette innocence et cette timidité. Voilà bien comment ce jeune homme était parvenu à autant plaire à une démone de son acabit ... En plus d’être très charmant physiquement. June pouvait se vanter d’être parvenu à séduire l’une des plus redoutables et craintes créatures des enfers. Mais à quel prix ? Quel était le prix d’être dans une relation aussi intime avec une telle démone ? Asmiel le lui avait dit. Son corps ; voilà le prix. Mais elle était restée floue sur ce qu’elle voulait réellement dire par là, et le pauvre June se mit dès lors à poser des questions qui la firent mincement sourire. Comme le fait qu’il ne désirait pas changer, devenir un démon, affirmant qu’il était bien comme il était. Ce commentaire eut un fort écho chez Asmiel qui, elle non plus, ne désirait pour rien au monde changer l’apparence et la personnalité de son protégé.

Elle ne répondit rien, le laissant lui répondre, lui dire ses craintes et ses questions. Mais immanquablement il ne put lutter contre l’attirance féroce entre lui et la démone, qui d’ailleurs continuait de caresser son sexe. Elle finit par lui provoquer une très dure et belle érection, qui déclenchait en elle une grande faim et soif. D’un regard brûlant de désir et de vice, elle observa June et pour la première fois, lui sourit réellement de ses dents et ses lèvres pulpeuses. Asmiel posa sa main sur libre sur le torse de son homme, poussant suffisamment pour le faire s’allonger sur le lit. « Tu vas goûter à tout ce dont tu désires, mon beau. Mon corps sera tiens, tant que le tiens sera miens. » Déclara-t-elle, finissant par retirer sa main de sa trique pour venir frotter sa féminité contre. Elle allait faire l’amour à son hôte, à nouveau ... Mais cette fois-ci, elle sera plus sulfureuse et sensuelle que la dernière fois, sans perdre pour autant de son mordant.

« Je ne cherche pas à faire de toi un démon ... Tu es déjà proche de la perfection, June. Il te manque juste ... Un petit plus, qui fera de toi un être aussi puissant qu’irrésistible ; moi. » Dit-elle d’un ton mystérieux, restant à nouveau plutôt flou sur ses dires. Mais si June réfléchissait un peu, il pourrait comprendre que le but d’Asmiel n’était réellement pas de faire un de lui un démon, pas dans le sens biologique du moins. Jamais elle n’altérera son apparence, ni son esprit au niveau fondamental ; c’était justement cela qui lui plaisait en June, et qu’elle désirait plus que tout ! « Tu es désormais miens, June. Tu es à moi. Je serai ta Maitresse, je te ferai devenir bien plus que tout ce que tu peux espérer ... Tu seras ma plus parfaite œuvre ... Mon élève. Et sache aussi, que je prends toujours soin de ce qui m’appartiens. Considères qu'à partir de maintenant ... Je te fais miens, et je me fais tienne. » Dit-elle finalement, confirmant donc à June son désir de faire de lui son protégé, son apprenti.

Disant cela, la sulfureuse démone s’écarta puis, d’un mouvement de hanche des plus langoureux, alla sur le lit. Elle partit s’allonger, prenant une pose féline et extrêmement sensuelle, regardant son amant dans les yeux. « Fais-moi l’amour, June. Empare-toi de mon corps, laisse libre court à tes désirs ... Si tu veux goûter à mon corps, tu vas devoir t'en emparer. » Lui déclara-t-elle, étant clairement désireuse de faire en bonne et due forme l’amour à son protégé, mais aussi que celui-ci laisse tous ses désirs s’exprimer. Asmiel était dans une pose où son magnifique corps, ses courbes généreuses et féminines étaient mises en valeurs. Sa peau rouge écarlate sublimait le tout, et sa nudité était faite pour que June la désire par chaque atome constituant son être.

Son corps ainsi exposé de dos, son fessier offert en pâture à June, Asmiel était indirectement en train de l’inviter à essayer quelque chose de nouveau, en lui présentant aussi scandaleusement sa magnifique et généreuse croupe !
Journalisée

Compte secondaire de Vanessa White.

• Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
June Wier
Humain(e)
-

Messages: 87



Voir le profil
Fiche
Description
Nécromancien androgyne et exterminateur de créatures occultes à plein temps.
« Répondre #26 le: Janvier 27, 2018, 05:13:12 »

Ecartelé entre deux sentiments contradictoires, June ne savait plus quoi penser. Il se vit allongé sur le lit, sa chevelure lisse s’étalant comme une couronne sur les draps tandis que sa sulfureuse amante frottait leurs sexes l’un contre l’autre. La fascination et l’attrait qu’exerçait Asmiel sur lui, entrait en conflit avec ses propres inquiétudes, alimentées par le flou dont elle voilait ses réelles intentions. Dans un sens, cela lui rassurait que la démone n’ait aucunement l’intention de modifier sa nature profonde ; devenir un démon l’effrayait plus que tout.
Mais d’un autre côté, comment devait-il interpréter ses souhaits de s’approprier son corps ? Toute sa vie, June s’était dévalué, et il ne se percevait ni exceptionnel, ni irrésistible, et encore moins proche de la perfection. Qu’Asmiel, une démone terriblement puissante, puisse penser cela de lui, le sidérait et l’inquiétait en même temps. Le nécromancien n’était pas idiot, et devenir l’apprenti d’une créature infernale venait forcément avec un coût dont il n’était pas certain d’apprécier la teneur.

Certes, June était soulagé qu’Asmiel ne cherche ni à lui nuire, ni à modifier sa propre nature, mais que projetait-elle ? En cela, il était angoissé. En somme, le jeune garçon craignait ce qu’il pouvait devenir, de ce qu’elle pourrait lui faire découvrir de lui-même et des portes que cela lui ouvrirait. June était en définitive, un garçon craintif ayant peur de l’inconnu. Et les paroles évasives de sa splendide maitresse ne le rassuraient qu’à moitié.

« T-ton élève ? Mais je ne comprends pas… Qu’est-ce que tu vas m’enseigner ? » Bredouilla-t-il, faisant de son mieux pour supporter le contact intime et terriblement perturbant de leurs deux corps.

Hypnotisé par les mouvements d’Asmiel, le garçon était incapable de mettre en ordre ses questions quand ses yeux se baladaient sur les courbes de la démone, contre sa propre volonté. Si June avait maladroitement demandé à « goûter sa peau », son regard vissé au corps de la démone trahissait profondément son désir. Face à une telle pose, une si brûlante déclaration, et ses courbes magnifiques, il ne pouvait résister à l’appel de la luxure.

« J-je… O-oui… Mait-… Oui… » Échappa-t-il en se mordant aussi les lèvres.

June avait presque prononcé ce mot si particulier, si porteur de promesses mais il se retint à temps. La confusion la plus complète régnait dans son esprit : il était prêt à suivre l’enseignement ô combien tentant d’Asmiel, mais sans se sentir capable d’en assumer le prix à venir. Il était si tenté de l’appeler sa Maitresse, de succomber à la facilité et au confort de la docilité.
Le cœur battant à tout rompre, le jeune homme se redressa pour se pencher au-dessus d’Asmiel, s’appuyant de part et d’autre de son dos lisse et désirable. Son sexe tendu effleura brièvement le flanc brûlant de son amante, mais ce n’était pas ce qu’il avait en tête sur le moment. June ne pouvait plus résister à l’appel de la chair, et ses lèvres vinrent délicatement se poser dans ce cou appétissant, détournant d’un revers de main l’opulente chevelure. Goûter sa peau était littéralement de ce qu’il désirait, et ce qu’il fit.

Lentement, il commença à embrasser sa nuque, déposant ses jolies lèvres androgyne sur la peau écarlate en descendant progressivement pour suivre le chemin de sa colonne vertébrale. La langue de June s’échappait de temps en temps pour marquer de sa salive la surface de la chair avant de l’embrasser à nouveau. Au fur et à mesure, il s’installait entre les jambes d’Asmiel pour mieux gagner le creux de son dos, n’utilisant que sa bouche pour mieux savourer ce contact. Le garçon donnait l’impression d’être affamé, comme s’il cherchait à dévorer cette douce chair : il léchait, embrassait avec passion et collait parfois même son nez pour en humer le parfum.
Le jeune amant laissait libre cours à son désir, n’ayant pas la moindre envie d’utiliser ses mains, comme s’il voulait imprégner son visage du corps de son amante. Ses caresses l’orientèrent fatalement vers le généreux fessier d’Asmiel, qu’il n’hésita évidemment pas à embrasser, aspirant la chair entre ses lèvres pour mieux la lécher ensuite. June perdait complètement pied sans qu’il en ait conscience, entrainé par ses désir et son attirance pour la démone.

« M-.. Maitresse… » Murmura-t-il, juste avant d’enfouir maladroitement son visage entre les fesses d’Asmiel.

June ne savait pas réellement comment procéder, laissant son imagination et ses instincts le guider tant bien que mal. Il se mit à lécher et embrasser cet espace entre ses deux magnifiques monts de chair, passant sa petite langue aussi bien sur l’anus d’Asmiel que sur la naissance de ces lèvres intimes. Ses mains vinrent écartement timidement le postérieur ferme pour donner un meilleur accès à l’exploration lubrique du jeune homme.. En définitive, le garçon suivait exactement les consignes de la démone en essayant ce qui lui avait fait le plus envie : goûter littéralement aux parties les plus intimes et secrètes de son amante.
Journalisée
Asmiel
Avatar
-

Messages: 43



Voir le profil
Fiche
« Répondre #27 le: Janvier 27, 2018, 11:16:17 »

Son incompréhension amusait grandement Asmiel, c’était le moins que l’on pouvait dire. La démone s’amusait de le voir dans cet état, de le voir la questionner, tenter de la comprendre elle et ses intentions. Plus il chercherait à savoir, plus Asmiel pourrait distiller en lui son poison. L’état de la possession était déjà bien plus avancé qu’au départ. La démone était confortablement installée en lui, et avait même pu prendre ponctuellement le contrôle pendant la nuit d’amour avec Lucie. À chaque fois où elle s’était servi elle-même du corps de son tendre amant, elle avait adoré. Avoir le corps de June, être June l’excitait grandement et n’avait fait que l’inciter à rester en lui, peut-être même pour de bon. Tout dépendrait de la suite des évènements. En attendant elle savourait sa timidité et son manque de confiance.

« Tout, mon cher. Je t’apprendrai à maitriser tes nouveaux dons ; mes dons. Nos dons. Je t’apprendrai à être tout ce que je sais sur la magie, et sur le monde qui nous entoure ... Tu seras, avec moi, un grand Mage et savant. » Lui déclara-t-elle tout simplement, afin d’éclaircir un peu plus sa lanterne. Mais comme il pourrait s’en douter, une telle offre n’était pas gratuite. Le prix était lourd, très lourd ... Laisser son corps à Asmiel. Du moins, à chaque fois que celle-ci le désirerait. Cela voulait autant dire de la laisser contrôler son corps et – même son esprit – que de céder à ses pulsions du moment. Car plus ça allait, plus la démone se découvrait un véritable goût pour le corps de June en terme de sexe ! Soit il allait devoir lui laisser les commandes ponctuellement, soit il allait devoir lui servir de petit jouet sexuel.

C’était ainsi que le contrat promettait d’être réalisé. Mais Asmiel n’était pas l’avatar du mensonge, et était donc honnête dans ses contrats. June allait pouvoir bénéficier du corps, des souvenirs et pouvoirs d’Asmiel à sa guise ! C’était une offre des plus alléchantes, du moins au gout de la démone. Démone qui soupira sensuellement du bout de ses lèvres en sentant son amant parsemer son cou de multiples baisers, avant de descendre le long de sa nuque puis colonne vertébrale. « Hmmm ... » Ronronna-t-elle, sentant toute la faim et la soif de June. Ses douces lèvres qui piquaient sa délicate peau écarlate, son nez se plaquant et humant la savoureuse odeur qui s’en échappait, il n’y avait aucun doute, il la désirait beaucoup ! Et ça plaisait beaucoup à Asmiel de savoir que son hôte la désirait à ce point.

Mais quand il arriva à hauteur de sa croupe, elle se mordilla les lèvres et laissa échapper un râle de satisfaction, serrant ses dents. « Oui, oui June ... Occupes-toi de moi, dévores mon corps ... » Lui dit-elle pour l’encourager, ressentant une réelle vague de plaisir s’emparer d’elle. La chaleur montait dans son corps à mesure que June malaxait ses fesses, puis elle hoqueta virilement quand il enfouit son visage entre elles. « Haaan ! » Rugit-elle d’une voix un peu plus déformée par le désir. Elle sentit la petite langue de son amant lécher et embrasser sa rondelle, ce qui déclencha en elle des successions de sensations exquises, qui la firent doucement vibrer. Mais surtout, le fait qu’il venait de prononcer un certain mot l’avait rendu toute chose. « Oui ... Hmm oui, June. Satisfait ta Maitresse ! Régales ... Haaa ... Régales-toi de son corps ! » Lui dit-elle à nouveau, déplaçant sa main dans son dos pour appuyer le crâne de June, poussant de force son visage pour l’enfouir d’avantage contre sa croupe.

Asmiel serrait des dents et hoquetait, se montrant pour la première fois extasiée devant son bel amant. La démone rugissait et couinait, adorant sentir cette fine langue remuer dans son fondement, écartelant ses chairs, et stimulant assez bien cette zone sensible. Mais, elle finit par se cambrer en bombant son derrière, afin que June puisse mieux dévorer ses fesses, mais aussi, s’occuper de sa féminité avec ses doigts. Sa fine fleur féminine était à portée, et il n’en tenait qu’à June de venir faufiler ses doigts de fée par ici ! Ou bien ... Quelque chose de plus gros et juteux ... « Hmmm oui ! Continues ... Continues June ! » S’exclama-t-elle, la voix toute changée par l’extase et le plaisir intense qu’elle ressentait. Mais alors qu’elle semblait désirer sentir les doigts de June venir se perdre en elle, l’extase finit par la déchirer et elle changea de position. Sans prévenir June – mais sans le brusquer pour autant – elle changea de position et plaqua son bel amant contre le lit. Suspendu au-dessus de lui, Asmiel plaqua férocement ses lèvres aux siennes pendant quelques secondes, le gratifiant d’un terrible baiser, avant de placer une jambe de part et d’autre sa tête.

Offrant une magnifique vue en contre-plongée, la belle démone à la peau de sang approcha son entrejambe de son faciès, puis caressa les lèvres de June par ses lèvres intimes. « Lèches ! » Lui ordonna-t-elle, lui offrant donc l’occasion de gouter à sa féminité, tout en profitant d’une vue imprenable. Sauf qu’après un certain temps, la démone en voulait plus. Rugissant et gémissant puissamment, ne cachant plus son plaisir, elle finit par se retourner puis, se pencha sur le corps de son délicieux amant. Toujours en conservant sa féminité au-dessus de son visage, Asmiel s’était allongée contre le doux corps de June pour venir chercher sa queue. Avec une soif et une envie débordante, la démone s’empara férocement de son sexe et commença à le masturber de toutes ses forces, enfouissant ensuite ses lèvres contre ses bourses. Elle les suça, les lécha et finit même par en prendre une en bouche, avant de s’attaquer à sa lance de chair. Asmiel déploya sa langue et la pressa sur tout le long, léchant cette délicieuse trique de toutes ses forces.

« Hmmm !!! » Rugit-elle à nouveau, se régalant. Puis, immanquablement, Asmiel finit par sucer sa cerise, puis creusa profondément ses joues pour entamer une acharnée fellation !
Journalisée

Compte secondaire de Vanessa White.

• Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
June Wier
Humain(e)
-

Messages: 87



Voir le profil
Fiche
Description
Nécromancien androgyne et exterminateur de créatures occultes à plein temps.
« Répondre #28 le: Janvier 29, 2018, 10:32:22 »

Jusqu’à présent uniquement guidé par son imagination et ses propres désirs, June demeurait pourtant un élève extrêmement attentif possédant une excellente perception des choses. Cette capacité lui permettait de remarquer les plus subtils changements d’attitudes, les plus petits détails d’une situation donnée, et ce, afin d’alimenter son expérience. En somme, un tel talent n’était pas très éloigné d’un don de clairvoyance. Aucun soupir, ni râle d’Asmiel n’échappait à son esprit analytique, et inconsciemment, il commençait à remarquer les attentions dont raffolait son amante.

Bien que timide, June était un garçon fondamentalement attentionné avec les personnes chères à son cœur et, grâce à l’attrait pour la démone, Asmiel n’était plus très loin d’en faire l’expérience. La faim, et la soif de son amant transparaissait dans chacun de ses baisers. Occupé à littéralement laper la rondelle de la démone, le jeune homme soupirait de contentement et décida de pousser plus loin son désir. Sa petite langue vint s’insinuer dans le passage étroit, remuant délicieusement dans le fondement de son amante qui semblait en être particulièrement friande.

June notait cela tout mentalement, et cette sensibilité ne lui avait nullement échappé. D’autant plus que les rugissements d’Asmiel, et sa main l’invitant à s’occuper son généreux fessier, était autant de preuves à ses yeux. Tout occupé à cette exploration délicieuse, et sentant sa maitresse se cambrer d’extase, il fut d’autant plus surpris de la voir se soustraire son emprise, laissant sa langue orpheline un bref instant

« M-Maitresse ?... » Eut-il brièvement le temps de bredouiller alors qu’Asmiel le plaqua sur le lit, le gratifiant aussitôt d’un profond baiser.

Un baiser qui fit renforcer instantanément son érection, une belle trique dur et rigide, montrant à quel point il appréciait goûter aux lèvres de la démone. Les cheveux déployés souplement sur le lit, les joues rouges, son corps svelte soulevé par une respiration agitée, June donnait l’image de l’innocence même, et son regard se riva sur l’intimité qu’on lui présenta. Il ne cachait plus son plaisir lorsque Asmiel lui offrit la possibilité de goûter, lécher et se repaitre de cette humidité délicieuse. A nouveau, sa langue s’insinua dans cette antre suave qu’il explora y remuant continuellement avec un plaisir manifeste.

Le visage innocent, d’une beauté androgyne rougie par le désir, June offrait un spectacle des plus plaisant en léchant avec obéissance les lèvres intimes de sa maitresse. Sa petite langue allait et venait, écartant ses délicieuses lèvres avec appétit, chatouillant la jolie perle d’Asmiel, tandis que sa bouche luisait déjà de mouille. Dans cette position, il avait tout l’air d’une jolie jeune fille, découvrant avec candeur les joies du sexe buccal pour satisfaire sa maitresse.
Toutefois, June ne put retenir un petit couinement lorsque les mains brûlantes de son amante vinrent s’occuper de son sexe déjà tendu un long moment. Asmiel s’occupait divinement bien de lui, et s’il n’avait pas déjà eu la bouche occupée, le pauvre garçon aurait tout simplement poussé un gémissement de plaisir des plus féminin.

« Huuummmm ! » Gémit-il, dans un cri suraigu étouffé quand sa trique fut brutalement entrainée dans une fellation endiablé.

Le cœur du jeune amant battait à tout rompre, et sans les modifications qu’Asmiel avait apporté à son corps, il aurait sans déjà joui. Les pieds de June se mirent à s’entremêler, ses orteils se crispant dans un réflexe nerveux face au plaisir le saisissant, et il dut se concentrer sur sa tâche pour ne pas couiner davantage. Affamé et excité par la position que la démone lui avait fait prendre, le garçon aspirait ses lèvres intimes, glissant entièrement sa langue dans sa fleur pour l’y faire gesticuler comme un serpent.

Cependant, à travers toute cette luxure, une idée lui vint, fruit de ses observations précédentes. Ses mains vinrent s’emparer des splendides fesses d’Asmiel, les malaxant longuement et tendrement. June décida finalement de prendre une initiative, de faire ce qui lui semblait être un grand pas en risquant un geste sans l’aval de la démone. Il caressa brièvement le sexe humide d’Asmiel avec sa main droite, humidifiant ses doigts avant de retourner caresser la rondelle qui lui avait paru si sensible précédemment, l’humidifiant à son tour.

Ainsi, le jeune amant y faufila son doigt, commençant docilement, et tendrement à doigter le cul rebondi de la démone. Ce n’est pas pour autant qu’il abandonnait le délicieux cunnilingus, mais June s’employa à détendre cette autre petit trou, y introduisant son petit index fin. Intérieurement, il espérait que cette double sensation allait ravir Asmiel, et il en oublia presque son propre plaisir ; trop occupé à griffer tendrement la fesse d’une main, aspirer sa féminité et même faufiler un doigt supplémentaire.

« Hhmpf… Maitreche ?... » Marmonna-t-il, interrogeant Asmiel,  par cette phrase étouffée et maladroite. En amant soucieux du bien-être de sa partenaire, June était prêt à arrêter totalement ce qu’il faisait si cela lui déplaisait.
Journalisée
Asmiel
Avatar
-

Messages: 43



Voir le profil
Fiche
« Répondre #29 le: Janvier 30, 2018, 09:26:06 »

Elle pourrait passer bien des heures à profiter du corps et de la chaleur de June. Asmiel se découvrait une véritable attirance pour ce garçon, tellement réunissait-il tous ses critères de perfections. Beau, féminin, innocent, obéissant, et tant d’autres choses. C’était un pur régal pour elle de goûter à sa queue tout en se faisant brouter le minou par quelqu’un d’aussi excitant que lui. La démone sentait de belles et puissantes vagues l’envahir, l’amenant lentement mais surement vers l’orgasme. Elle n’y était pas encore certes, mais June se débrouillait comme un chef, et nul doute qu’il parviendrait avec efforts à faire jouir sa maitresse. En attendant, elle s’acharnait sur sa trique, la pompant et la suçant avec voracité. Elle creusait ses joues, elle pompait largement, l’enfonçant complètement sa gorge, provoquant des bruits spongieux et grivois.

Néanmoins, June osa enfin prendre une initiative et se mit à doigter son fessier ; chose qui plu instantanément à la démone qui soupira lourdement, un sourire satisfait aux lèvres. Elle ne dit rien, ne faisant que mieux remuer son bassin pour encourager June, pour l’inciter à continuer son œuvre. Asmiel était un peu plus sensible au niveau de ses fesses qu’ailleurs ; ce n’était pas pour rien qu’elle aimait tout particulièrement donner et recevoir des sodomies. En tout cas June parvint à lui arracher de terribles frissons et sensations qui la firent gémir de bonheur. Asmiel pompa encore sa queue puis écarta au bout d’un moment son visage, se défoulant en venant prendre le membre en main et en le masturbant à toute vitesse, de toutes ses forces.

« Haaaa ! » Rugit-elle encore, tournant sa tête sur le côté, observant son amant par-dessus son épaule. Il était si bon, si efficace avec sa petite langue et ses doigts ! Asmiel sentait son corps réagir à ses attentions, réagir à sa langue explorant et flattant sa féminité, à un tel point qu’elle en devenait toute brûlante et luisante de mouille. D’ailleurs, il pourrait sans doute constater qu’elle avait une saveur sucrée et très agréable. C’était l’une des particularités d’Asmiel ... Que ce soit sa peau, ou les fluides que pouvaient secréter son corps, c’était toujours délicieux et agréable. Elle profita bien de la langue et des doigts de son délicat amant pendant un long moment où elle dut parfois refreiner ses ardeurs pour ne pas devenir folle, et finir par jouir. Elle ondulait, elle plaquait sa féminité contre sa bouche et remuait son derrière pour mieux accompagner les mouvements de main de June.

Mais immanquablement, le plaisir atteignit des sommets et il lui en fallait plus ! Asmiel poussa un râle plutôt viril et décida de changer un peu les choses. La démone changea de position, tâchant de garder June plaqué contre le lit. Elle se plaça au-dessus de son hôte, puis saisissant ses douces chevilles, replia ses jambes au-dessus de son corps, de manière à ce que son fessier soit clairement remonté et offert à la démone. Afin qu’il n’ait pas mal, elle fit reposer les jambes de son amant sur ses épaules ... Puis, enfin, fit parler sa magie. Elle se concentra, avant qu’une fumée noire s’échappe d’entre ses cuisses, finissant par révéler une juteuse et massive queue, accompagnée de testicules. « Tu vas souffrir, mon chéri ... » Dit-elle, en l’appelant ainsi pour la première fois. Elle orienta sa toute nouvelle queue vers son fondement, puis ... Poussa tendrement. Asmiel s’apprêtait à sodomiser June, à lui faire découvrir le bien fou que l’on pouvait tirer de la douleur. La démone poussa un énième râle au moment du contact de son gland contre l’étroite, très étroite rondelle de June, mais finit par l’écarter et y pénétrer.

Ses mains griffèrent ses jambes alors qu’elle se mit à aller et venir, commençant ainsi une lourde sodomie. Afin de submerger son amant, elle usa son autre main pour venir saisir de force son arrogante queue et se mit à nouveau à l’astiquer, à la masturber puissamment, tout en pilonnant de toutes ses forces son petit et étroit derrière. La vue était imprenable et, ainsi prit, dans une telle position, June ressemblait à une jeune demoiselle des plus irrésistibles qu’il soit ... Surtout qu’il s’apprêtait à découvrir quelque chose que l’on pratiquait beaucoup sur une femme.
Journalisée

Compte secondaire de Vanessa White.

• Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !

Tags:
Pages: 1 [2] 3 4
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox