banniere
 
  Nouvelles:
LGJ inaugure un système de vote et nous vous parlons de l'avenir du forum ici.

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1] 2 3 4
  Imprimer  
Auteur Sujet: The Red Witch Saga [Tome 2] "Erotisme en Latvérie" [Tornade]  (Lu 737 fois)
Scarlet Witch
Créature
-

Messages: 78



Voir le profil
Fiche
Description
Wanda Maximoff, alias Scarlet Witch, est une mutante capable de modifier la réalité grâce à la magie du chaos. Après le « Day of M », elle est devenue une jeune femme ordinaire, sans aucun souvenir de sa vie passée.
« le: Janvier 05, 2018, 07:56:17 »

En moins de six mois, Wanda Maximoff avait plus connu plus de bouleversements dans sa vie que la plupart des gens normaux n’en connaissent dans toute leur existence. Elle qui n’était qu’une petite serveuse sans histoire dans un restaurant familial de Seikusu, il lui avait suffi de croiser le regard d’une femme pour que toute sa vie soit chamboulée. D’un seul coup, elle n’était plus cette petite femme faible et sans envergure, elle était une puissante mutante redoutée et recherchée par les autorités de toute la planète. Elle se souvint de sa vie passée, de ses pouvoirs magiques, de ses enfants qu’elle avait perdus, et même de sa descente vers la folie. Tout ça aurait pu très mal se terminer sans l’aide du Docteur Victor Fatalis, souverain de la Latvérie, qui avait conduit Wanda dans son château et lui avait rappelé le travail qu’ils avaient commencé ensemble. Grâce à lui, la mutante croyait à nouveau à l’espoir de retrouver un jour ses enfants, et surtout elle avait pu soigner un peu son esprit fragilisé grâce à une thérapie peu conventionnelle : le sexe. Fatalis lui avait présenté la comtesse Anna Devor, qui était devenu son amante et maîtresse sexuelle, lui ayant fait redécouvrir les plaisirs de la chair sous un meilleur jour, transformant sa frustration et sa rage en un incommensurable plaisir. Cela pouvait sembler étrange, mais plus la mutante se laissait aller et multipliait les séances de sexe, plus elle avait l’impression d’être sereine et en harmonie avec sa magie.

La nuit qui s’annonçait, Wanda l’avait attendu avec impatience. Le jour de son arrivée en Latvérie, après lui avoir longuement fait l’amour, Anna lui avait parlé de tout ce que ce pays avait à offrir, contrairement à ce que racontait la propagande occidentale. Certes Fatalis était un dictateur, mais il avait su laisser quelques libertés à son peuple. Par exemple, en se débarrassant de l’Église catholique, il avait permis à de nombreux clubs libertins d’ouvrir et de développer une activité florissante. Et la mutante allait pouvoir constater cet essor de ses propres yeux car la comtesse lui avait promis de lui faire une visite guidée de ces différents clubs, avec à chaque fois la promesse d’un moment délicieux. Cette nuit allait être la première d’une longue série que la jeune femme s’amusait à appeler Ses aventures érotiques.

Marchant main dans la main dans les rues de Latvérie avec Anna, Wanda tremblait d’excitation tandis qu’elle se rapprochait peu à peu du premier club. Qu’allait-elle découvrir en passant ses portes ? De belles femmes en guêpières et jarretelles faisant longuement et sensuellement l’amour comme dans sa vision ? Des dominatrices comme Anna ? Des hermaphrodites soumises comme Karyë ? Peut-être des hommes au physique brut et sauvage comme de grands singes ou beaux comme des statues grecques ? Après tout, même si la mutante avait bien pris son pied avec Anna et Karyë, elle continuait à être attirée par les hommes. Néanmoins, elle espérait plutôt trouver des femmes au moins dans le premier club pour rester sur sa lancée du moment. Mais peu importe, elle était si fébrile qu’elle prendrait ce qui viendrait. Et avec Anna en plus, comment ne pas aimer ?
Journalisée


Venez découvrir mes DC sur ce topic
Tornade
Créature
-

Messages: 110



Voir le profil
Fiche
« Répondre #1 le: Janvier 07, 2018, 01:25:49 »

Depuis plusieurs semaines, Wanda était désormais l’hôte de la Latvérie. Elle avait retrouvé une partie de ses souvenirs, et s’entraînait régulièrement avec le dirigeant officieux de la Latvérie, Victor Von Fatalis, alias Dr. Doom. Une longue histoire, en réalité. Wanda était déjà venue voir Fatalis il y a plusieurs années, en lui demandant de l’aide pour contrôler ses pouvoirs. Sorcière-mutante, Wanda avait accès à une puissante énergie cosmique, la Life Force. Wanda voulait recréer ses enfants, des individus qu’elle avait créées par la magie, grâce à ses capacités permettant de manipuler la réalité. Las, Méphisto, un démon extrêmement puissant, l’avait privé de ses enfants. Dévastée par cette perte, Wanda avait sombré dans une profonde dépression, et, pour la soulager, Agatha Harkness, l’ancienne mentor de Wanda, avait effacé les souvenirs de Wanda. Un choix voulu par les deux, mais aussi nécessaire, compte tenu des immenses pouvoirs de la Sorcière-Rouge. Avec le temps, les souvenirs avaient fini par revenir, et, inconsciemment, Wanda s’en était prise à ses amis, les Avengers. Fatalis avait tenté de l’aider à prendre le contrôle de la Life Force, mais l’expérience avait été un échec retentissant. Wanda avait perdu tout contrôle, et avait modifié la réalité, à un point tel qu’elle avait déclenché une attaque d’Ultron sur le manoir, puis une invasion extraterrestre, avant que le Docteur Strange ne la plonge dans un coma magique. Xavier et Magneto avaient ensuite tous les deux essayé, vainement, de guérir Wanda. Le déni de réalité de la jeune femme était malheureusement trop profond, sa psychose trop forte. Wanda risquait de sortir du coma magique, et de détruire la réalité.

Finalement, le pire avait eu lieu. Quicksilver, le frère-jumeau de Wanda, avait appris que les X-Men et les Vengeurs envisageaient le pire des scénarios : tuer sa sœur. Désespéré, il avait été la voir sur Genosha, l’avait sorti de son coma, et, ensemble, ils avaient modifié la réalité, créant un monde où les mutants étaient majoritaires, House Of M. Cette réalité factice avait fini par s’effondrer. Wanda y avait mis fin en prononçant trois mots, trois petits mots qui avaient dévasté le monde.

Plus de mutants.

La Decimation. On avait appelé ce jour maudit le Jour-M. 99% des mutants de la planète avaient perdu leurs pouvoirs. Un génocide, dont Wanda Maximoff était tenue responsable. Pendant des années, la femme avait disparu des radars, avant que Tornade ne la croise par hasard. Les retrouvailles avaient été très musclées, jusqu’à ce que Fatalis n’intervienne, et ne la prenne à nouveau sous son aile. Mais, contrairement à la première fois, Fatalis avait opté pour une stratégie différente. Il avait choisi de prendre son temps, et avait opté pour une stratégie étrange, mais qui avait permis de calmer Wanda. Il l’avait rapproché de la Comtesse Anna Devor, une belle Latvérienne bisexuelle, qui avait couché avec Wanda. Et le sexe, si banal soit-il, avait provoqué d’étonnants résultats.

Depuis lors, Fatalis travaillait régulièrement avec Wanda. Elle apprenait à maîtriser ses pouvoirs, à apprendre les enseignements théoriques que Fatalis avait sur la Life Force, et à travailler avec ses expériences scientifiques. Fatalis était la quintessence de l’union entre la magie et la science, et nul ne pouvait remettre en cause ses talents et ses compétences. Mais Fatalis avait noté l’attirance que Wanda avait développé pour Anna, et l’envie de cette dernière de passer des soirées latvériennes.

Fatalis avait finalement accepté que Wanda sorte. Il redoutait une catastrophe, mais Anna semblait avoir, sur Wanda, un étrange contrôle.

« Tu vois, les rues latvériennes sont bien différentes de ce que les Occidentaux en disent. »

La Latvérie était récemment devenue, officiellement, un pays démocratique. Il était dirigé par Lucia Von Bardas, que Wanda avait eu l’occasion de croiser à plusieurs reprises, mais Fatalis en restait, secrètement, le véritable dirigeant. C’était en tout cas à cause de la présence de Bardas que le S.H.I.E.L.D. n’avait pas encore pu récupérer Wanda Maximoff. Elle était officiellement sous la protection d’un régime démocratique qui était très important pour les Européens. On parlait d’ailleurs d’une adhésion prochaine de la Latvérie à l’Union Européenne, les Occidentaux estimant qu’un fort rapprochement économique permettrait à la Latvérie d’être une démocratie.

En tout cas, le pays ne connaissait pas vraiment la pauvreté. Grâce à sa technologie avancée, à sa maîtrise de la magie, à ses robots, Fatalis avait donné aux Latvériens des terres fertiles, la prospérité économique. Les rues de Latvérie mélangeaient classicisme et modernité. Des ensembles de rues pavées avec des éclairages élégants, des panneaux de direction holographiques.

Wanda, pour pouvoir marcher plus librement, portait une tenue traditionnelle latvérienne, un élégant ensemble, mais elle avait appris à changer de tenue grâce à ses pouvoirs. Anna lui tenait volontiers la main, avançant en toute sécurité dans les rues de la ville, jusqu’à se rejoindre d’un club de nuit.

« C’est le Doom’s Club, un club très privé. »

Vu de l’extérieur, il ressemblait à un petit château, et, d’ailleurs, pour le rejoindre, on passait sur un pont-levis. À l’intérieur, Wanda et Anna rejoignirent un hall central, où de délicieuses odeurs d’encens les accueillirent, ainsi que des hôtesses vêtues de guêpières, de corsets, parfois de masques. Les portes du château se refermèrent derrière elles, et Anna sourit malicieusement à Wanda, avant d’aller l’embrasser.

« Tu es prête ? Tu vas vivre une sacrée soirée, ma belle ! »

Rien que dans ce grand salon, il y avait déjà de multiples attractivités à voir. Des femmes qui dansaient sur des alcôves, des hôtesses assises sur les genoux d’individus sur de gros fauteuils rembourrés, les embrassant à pleines bouches.

« N’oublie pas ce que Fatalis a dit, ne montre tes pouvoirs qu’ne privé... »

Il valait mieux éviter qu’on sache que Wanda se baladait librement. Les espions du S.H.I.E.L.D. avaient la fâcheuse tendance à se trouver là où on ne voulait pas d’eux...
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Scarlet Witch
Créature
-

Messages: 78



Voir le profil
Fiche
Description
Wanda Maximoff, alias Scarlet Witch, est une mutante capable de modifier la réalité grâce à la magie du chaos. Après le « Day of M », elle est devenue une jeune femme ordinaire, sans aucun souvenir de sa vie passée.
« Répondre #2 le: Janvier 10, 2018, 06:27:27 »

Pour sa première soirée, Wanda allait visiter le Doom's Club, un club aux allures de château, et même l'entrée se faisait par un pont-levis. Une fois à l'intérieur, la mutante découvrit un lieu chaleureux parfumé d'odeurs d'encens, et fut accueilli par de belles hôtesses vêtues de guêpières ou de corsets, parfois de masques. Elle sursauta légèrement quand les portes se refermèrent derrière elle, mais après elle eut droit à un baiser d'Anna, qui lui promit qu'elle allait passer une soirée incroyable.

« Je n'en doute pas. Rien que l'entrée met déjà mes sens en éveil. »

L'encens pour l'odorat, la lingerie fine et les courbes alléchantes pour la vue, les soupirs des hôtesses occupées pour l'ouie. Quant au toucher, il n'allait pas tarder à s'éveiller aussi.

Avant de passer dans une chambre privée, Wanda voulut se détendre un peu en restant dans le grand salon. Une hôtesse conduisit le duo jusqu'à un grand fauteuil où elles purent toutes les deux s'asseoir en attendant que la compagnie arrive. La mutante prit la main d'Anna comme pour se rassurer, mais la lâcha dès que deux belles femmes en guêpière blanche avec collants et masques arrivèrent. Apparemment c'était elles leur 'apéritif ' pour cette soirée.

« Bonsoir mesdemoiselles. Si je peux me permettre, vous êtes toutes les deux ravissantes. »

L'une d'elles alla s'asseoir à califourchon sur les genoux de Wanda, entamant une petite danse sensuelle pour titiller son désir. La mutant avait les seins de la femme tout près de son visage, et la lingerie cachait juste ce qu'il fallait pour offrir une belle vue tout en la faisant fantasmer sur ce qui l'attendait derrière. Son souffle commença à s'accélérer et les premières gouttes de mouille tombèrent au fond de sa culotte.

Oh la la... ce qu'elle est sexy.
Journalisée


Venez découvrir mes DC sur ce topic
Tornade
Créature
-

Messages: 110



Voir le profil
Fiche
« Répondre #3 le: Janvier 15, 2018, 01:53:36 »

Fatalis avait su ce qu’Anna avait fait à Wanda le premier soir. Rien ne lui avait échappé, y compris la vague finale, une apothéose qui avait traversé toute la Latvérie. Un pic qui avait confirmé l’immense pouvoir de la Sorcière-Rouge, puisque même Fatalis, malgré ses barrières magiques et ses défenses technologiques à la magie, avait senti la magie rose le pénétrer, éveillant en lui de lointains désirs. Une anecdote, bien sûr, mais qui avait confirmé les talents incroyables de Wanda Maximoff, et lui disant qu’ils étaient sur la bonne voie. Par le sexe, aussi improbable que ce soit, Wanda allait faire des progrès. Ce n’était évidemment pas suffisant, et c’était pour ça que les deux faisaient de longues heures d’entraînement. Fatalis n’ayant plus son pays à administrer, puisqu’il avait laissé cela entre les mains de Von Bardas, il pouvait donc s’occuper de Wanda Maximoff.

Cette soirée était donc autant une soirée de détente qu’un essai important, car c’était la première véritable sortie publique de Wanda. Tout était possible, car le S.H.I.E.L.D. savait que Wanda se trouvait en Latvérie, et l’agence avait sûrement déployé des agents sur place. Le Doom’s Club était néanmoins un endroit très prisé, et difficile d’accès pour les agents du S.H.I.E.L.D. Il y avait donc peu de risques que quelqu’un débarque ici pour tenter de capturer Wanda.

Anna, elle, sentit rapidement que la jeune femme était pressée, mais l’encouragea à profiter un peu.

« Ici, les grilles du château ne s’ouvrent que quand nous souhaitons repartir. Il m’est déjà arrivé de rester ici pendant plusieurs jours d’affilée. »

Le Doom’s Club n’était pas qu’un lupanar de luxe, c’était aussi une salle d’art, un restaurant, un lieu de rencontre huppé entre Latvériens. Comme son nom l’indiquait, il avait été créé par Fatalis en personne, preuve de sa bienveillance. Initialement, le Doom’s Club était un instrument de propagande, car les ouvriers populaires talentueux et patriotiques recevaient comme récompense supplémentaire à leur salaire un droit d’accès à ce club de luxe.

Les deux femmes rejoignirent donc le restaurant, se retrouvant sur une mezzanine en hauteur surplombant une salle de spectacle centrale, et, rapidement, deux concubines les rejoignirent. Elles portaient un masque autour de leurs yeux, et avaient une fine silhouette, avec une guêpière blanche, des jarretelles fines et élégantes, ainsi qu’une paire de longs gants fins et soyeux recouvrant leurs bras. Elles grimpèrent sur les deux hôtes, et commencèrent à danser très sensuellement, sans se déshabiller. La tête de Wanda se retrouva nichée contre les seins de l’une des deux femmes, qui ne tarda pas à lui faire quelques précisions :

« C’est la première fois que vous venez ici, Madame ? Je ne vous avais encore jamais vue... Vous pouvez toucher et m’embrasser, vous savez, je suis là pour votre plaisir... »

Joignant le geste à la parole, la femme vint d’ailleurs embrasser Wanda, fourrant sa langue dans sa bouche, tout en continuant à rouler des hanches.

« Nous avons été améliorées par le Docteur Fatalis pour servir au mieux. Plus un partenaire nous excite, et plus notre corps génère naturellement du lait à hauteur de nos seins. Alors, si vous voulez vous rafraîchir un peu... »

Anna, elle, était déjà occupée à peloter les fesses de son hôte.

Et, pendant ce temps, le rideau recouvrant la scène centrale se retira, dévoilant un spectacle des plus appétissants : une femme qui torturait, sexuellement parlant, un homme attaché sur une sorte de grande toile d’araignée. Anna l’avait bien dit à Wanda : le Doom’s Club était un endroit multiple, et servant aussi de salle de spectacle... Pour des séances de haute volée !
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Scarlet Witch
Créature
-

Messages: 78



Voir le profil
Fiche
Description
Wanda Maximoff, alias Scarlet Witch, est une mutante capable de modifier la réalité grâce à la magie du chaos. Après le « Day of M », elle est devenue une jeune femme ordinaire, sans aucun souvenir de sa vie passée.
« Répondre #4 le: Janvier 17, 2018, 07:59:02 »

Pour une première soirée, les choses s’annonçaient bien. Wanda avait une superbe femme sur les genoux, qui était en train de l’envoûter par ses mouvements langoureux, sa belle lingerie et ses paroles sensuelles. En plus, elle n’avait pas peur de prendre des initiatives, de quoi captiver complètement la femme.

« Aahh… vous êtes… tellement belle… »

Elle l’invita à embrasser et caresser son corps sans retenue, et à venir profiter d’une amélioration de son corps : l’excitation remplissait ses seins de lait. Wanda ne sut quoi répondre sur le coup mais garda l’info en tête pour plus tard.

Pendant qu’elle se laissait charmer par l’hôtesse, le rideau de la scène centrale s’ouvrit, dévoilant une femme en tenue de dominatrice en train de torturer sexuellement un homme ligoté dans une toile d’araignée. Elle marquait sa peau avec des griffes en métal, pinçait ses tétons, jouait avec sa queue, le tout sans jamais le laisser jouir.

Wanda était à la fois perturbée et fascinée par ce spectacle. Comment pouvait-on prendre autant de plaisir à être attaché, frustré et dominé ? Certes elle aimait qu’Anna prenne le dessus sur elle lors de leurs ébats, mais elle ne s’imaginait pas aller aussi loin. Pour autant, regarder ce show était plaisant, et cela stimula son désir. Le contraste entre cette dominatrice vêtue de cuir et son hôtesse en lingerie fine faisait ressortir la beauté douce et sensuelle de cette dernière. Elle l’embrassa à pleine bouche, savourant ses lèvres et sa langue, ses mains caressant ses hanches, appréciant la douceur de la guêpière sous ses doigts.

« Haaannn… »

La mutante avait envie de dire des tas de choses à cette superbe concubine, mais pas un mot ne sortit de sa bouche. Au lieu de ça, elle libéra sa poitrine des bonnets de la guêpière, colla sa bouche contre un téton et se mit à aspirer pour faire jaillir son lait. Elle n’avait probablement plus fait ça depuis qu’elle était bébé, mais quand ce liquide tiède et doux commença à couler dans sa gorge, elle se sentit d’un seul coup heureuse. En même temps qu’elle tétait, elle pelotait les fesses de la femme, laissées à découvert du fait qu’elle portait un string.

A chaque gorgée de lait qu’elle avalait, Wanda se sentait plus audacieuse et coquine. Elle se mit à donner de petites tapes sur les fesses de l’hôtesse, à jouer avec l’élastique de son string, et même à lui mordre le téton pour la faire couiner. Mais après quelques minutes, quand elle sentit que son estomac était un peu trop rempli, elle se détacha de sa poitrine et l’embrassa sauvagement, forçant presque le passage avec sa langue.

« Aahh… »

De la bave coulait du coin de la bouche de Wanda tant elle était excitée. Elle tourna rapidement les yeux pour voir où en était le spectacle, et tout à coup la femme sur scène dirigea ses yeux vers elle. La mutante détourna rapidement le regard par réflexe.

Pourquoi ai-je peur de croiser son regard ?

Elle interrogea l’hôtesse sur ses genoux.

« Dites moi… qui est la femme sur scène ? »
Journalisée


Venez découvrir mes DC sur ce topic
Tornade
Créature
-

Messages: 110



Voir le profil
Fiche
« Répondre #5 le: Janvier 22, 2018, 02:12:30 »

L’homme attaché poussait de longs soupirs, quand la femme le griffait, faisant volontiers couler son sang. La scène aurait pu devenir glauque, si ce n’est qu’elle léchait ensuite ses plaies, amenant la peau du captif à cicatriser sur place. Visiblement, la femme était très douée, poussant des sourires mielleux, amenant les invités à l’applaudir chaleureusement. Il y avait des Latvériens, mais aussi des dignitaires étrangers. En s’ouvrant au monde, la Latvérie avait surtout cherché à se rapprocher des puissances rivales aux États-Unis, au premier rang desquels on trouvait la Chine et la Russie. Autrement dit, si l’Angleterre apparaissait en Europe comme le « cheval de Troie » des États-Unis, la Latvérie, elle, était l’excellent espion des BRICS, une alliance économique et militaire qui se formait depuis quelques années entre de puissants États non-occidentaux. On trouvait donc parmi les invités des Chinois, des Russes, mais aussi des Africains à la peau sombre, et, plus rarement encore, quelques Allemands. Ils étaient tous subjugués par ce spectacle.

La femme captivait son auditoire, prenant tout son tempsk, tirant sur le collier de son prisonnier, approchant ses lèvres, léchant son nez, caressant ensuite son sexe. Une magnifique verge qui se dressait, et qu’elle s’amusait ensuite à masturber à l’aide d’élégants fils en latex, mais refusant à chaque fois à l’homme son orgasme, jusqu’à l’amener à se dandiner sur place, faisant cliqueter la toile. Puis, alors que les invités commençaient déjà à bander pour beaucoup, d’autres hommes entrèrent, amenés par des assistantes en combinaisons en latex moulantes. La femme se releva alors, et caressa le corps de ses hommes avec ses mains griffues... Elle les attacha ensuite, prenant tout son temps.

Wanda, de son côté, était aussi troublée qu’excitée, et s’amusa à boire le généreux lait de sa servante, faisant gémir cette dernière, qui se dandina sur place, ses joues rougissant sous l’effet du fort plaisir qu’elle était en train de ressentir en ce moment. Boire du lait était toujours agréable, et Anna l’observait avec un grand sourire ravi. Pour Wanda, il était l’heure de passer d’un cran supplémentaire dans l’échelle du plaisir. Une tâche à laquelle Anna comptait s’exécuter avec patience et envie.

La Sorcière-Rouge avait les lèvres remplies d’un délicieux lait aux potentialités aphrodisiaques, et la serveuse s’écarta, une autre se rapprochant dans le dos de Wanda. La Sorcière-Rouge croisa alors son regard avec la femme en bas, qui planta son regard vénéneux dans le sien pendant quelques secondes, avant de s’empaler doucement sur l’un de ses esclaves, usant de fils pour continuer à stimuler les autres.

« C’est une sorcière, Wanda... Elle doit sentir tes pouvoirs... »

La femme continuait à danser, et, si Wanda se concentrait, elle pourrait en effet ressentir, le long des fils de la femme, des concentrations discrètes de magie rose. La sorcière était visiblement très douée dans cet art, et Anna ne tarda pas à préciser davantage ce qu’elle pensait :

« Fatalis a dû te parler de l’histoire de la Latvérie... Il est originaire de communautés tziganes, tu sais. Il a toujours été plus respectueux que les autres nations européennes. Historiquement, la Latvérie a abrité de puissants sorciers, et a toujours eu des sorciers. C’est comme ça que la Latvérie a su garder son indépendance contre ses petits voisins. »

La femme continuait à s’empaler sur l’homme, et son auditoire était de plus en plus subjugué, à tel point que beaucoup de servantes avaient déjà filer sous les tables, masturbant ou offrant de langoureuses fellations aux riches clients. Des mains tendres caressèrent alors les épaules de Wanda, puis un corps se déplaça à côté d’elle. La servante initiale avait été remplacée par une délicieuse bunny girl, qui sourit à Wanda.

« Bonsoir, Madame. Voulez-vous que Mirlène la Petite-Lapine soit votre animal de compagnie ? »

Mirlène avait une voix douce et chaleureuse... Irrésistible !
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Scarlet Witch
Créature
-

Messages: 78



Voir le profil
Fiche
Description
Wanda Maximoff, alias Scarlet Witch, est une mutante capable de modifier la réalité grâce à la magie du chaos. Après le « Day of M », elle est devenue une jeune femme ordinaire, sans aucun souvenir de sa vie passée.
« Répondre #6 le: Janvier 24, 2018, 10:37:16 »

D'après Anna, la femme sur scène était une sorcière, ce qui expliquait sans doute pourquoi Wanda avait tant frissonné en croisant son regard. Et en plus de torturer l'homme sur sa toile d'araignée en s'empalant sur son sexe, elle jouai avec d'autres hommes ligotés en les excitant avec des fils. Dans l'assistance, tout le monde était captivé par le spectacle, mais la mutante, elle, partageait son regard entre la scène et la concubine sur ses genoux. Mais cette dernière s'écarta, et la jeune femme sentit des mains se poser sur ses épaules. Quand elle tourna la tête, elle vit une délicieuse bunny girl dans une tenue si aguichante qu'elle ne pouvait plus regarder ailleurs que vers son décolleté.

« Bonsoir, Madame. Voulez-vous que Mirlène la Petite-Lapine soit votre animal de compagnie ? »

« Oh oui... Mirlène... viens vite. »

Une fois cette petite lapine sur ses genoux, Wanda plongea son visage entre ses seins à moitié découverts pour embrasser et lécher sa peau tout en caressant le tissu fin et doux de sa lingerie et en palpant ses belles fesses.

« Haann... je ne sais pas... ce qui m'arrive... tout à coup... aahh... mais j'ai... très chaud... »

La seule vue de Mirlène la faisait saliver d'envie. Cette petite lapine était devenue la cible de son désir, et elle ne comptait pas la lâcher avant un moment.

« Dis moi... hhmm... est ce que... toi aussi... tu as été... améliorée ? »

Que ce soit du lait dans ses seins ou autre chose, la mutante prenait ce qu'on lui offrait. Alternant entre les baisers sur la poitrine, dans le creux du cou, sur les joues et sur les lèvres, ses mains ne quittaient plus son délicieux petit cul, qu'elle prenait plaisir à malaxer et à pincer.

« Aaahhh... Mirlène... tu as un fessier... magnifique... »

Le corps de Wanda était une vraie bouillotte, et si elle ne trouvait pas vite un moyen d'étancher sa soif, qui sait ce qui aurait pu arriver. Déjà, une lumière rose commençait à briller au fond de ses yeux.

Pendant ce temps, sur scène, la sorcière continuait à faire démonstration de sa magie et à captiver son auditoire, et jetait de temps en temps des coups d’œil en direction de la mezzanine pour voir ce que faisait Wanda.
Journalisée


Venez découvrir mes DC sur ce topic
Tornade
Créature
-

Messages: 110



Voir le profil
Fiche
« Répondre #7 le: Janvier 29, 2018, 01:58:37 »

Mirlène était un excellent choix, et elle capta dès le début l’attention de Wanda. Dès que la Sorcière-Rouge la vit, son attention fut captée par elle, ce qui ne surprit nullement Anna. Le Doom’s Castle comptait bien se mettre en quatre pour satisfaire leur prestigieuse invitée. Mirlène grimpa donc sur ses cuisses, et sourit en voyant le visage de sa cliente se presser contre ses seins, et ses mains venir palper son fessier. Mirlène était magnifique, tout simplement, une pure beauté, qui caressa les joues de la femme, et tira son visage vers l’arrière, pour pouvoir l’embrasser. Ses onctueuses lèvres avaient un magnifique goût de fraise, et elle remua lentement, fourrant sa langue dans la bouche de son hôte, ne répondant pas immédiatement à ses questions. Mirlène sourit encore en voyant les pupilles de Wanda devenir violettes, brillant de désir, et se mordilla les lèvres, avant de finalement lui répondre :

« Toutes les femmes de ce club sont améliorées, Maîtresse. À tous les niveaux... Que ce soit notre endurance sexuelle, nos capacités, notre corps... Moi, j’ai subi de superbes implants, Maîtresse. Mes seins peuvent secréter du lait, je peux enchaîner les gorges profondes sans avoir crainte d’étouffer... Et divers autres choses. Qu’est-ce qui vous ferait plaisir, Maîtresse ? »

La bunny girl lui sourit onctueusement, mais voyait bien le regard de Wanda se fixer sur ses seins. Dans ces conditions, il était inutile de parler, et Mirlène glissa sa main contre l’un de ses seins, l’écartant de son bonnet.

« J’aime beaucoup que vous me palpiez le cul, Maîtresse, mais... Si vous pouviez me traire, Maîtresse, ce serait magnifique... Mon corps attend désespérément que vous l’exploriez, que vous me pressiez, que vous me ravagiez... Mon corps est entièrement vôtre, Maîtresse, laissez libre court à votre envie me concernant... »

Sa voix sensuelle, envoûtante... Comment lui résister ?
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Scarlet Witch
Créature
-

Messages: 78



Voir le profil
Fiche
Description
Wanda Maximoff, alias Scarlet Witch, est une mutante capable de modifier la réalité grâce à la magie du chaos. Après le « Day of M », elle est devenue une jeune femme ordinaire, sans aucun souvenir de sa vie passée.
« Répondre #8 le: Janvier 31, 2018, 07:42:31 »

Mirlène expliqua à Wanda que toutes les hôtesses du club avaient été améliorées de différentes façons. Pour sa part, la bunny girl pouvait sécréter du lait de ses seins, enchaîner les gorges profondes, ainsi que d’autres talents qu’elle gardait secrets pour l’instant.

« Hhmm… petite coquine… »

Comme si ses pensées l’avaient trahie, Wanda se laissa guider par Mirlène, qui posa ses mains sur sa tête en l’incitant à venir aspirer le lait du sein qu’elle venait de sortir de son bonnet. Sa voix était envoûtante, presque hypnotique, et la mutante ne chercha même pas à comprendre ce qui lui arrivait. Elle se laissa pousser jusqu’à ce sein, elle prit le téton dans sa bouche et commença à aspirer le lait.

« Hhhmmm… »

En plus de téter, la femme pelotait le fessier de l’hôtesse. Elle était très excitée, mais sentir les caresses de la femme sur sa tête pendant qu’elle était accrochée à son sein lui apportait un certain sentiment de béatitude. La lumière rose qui éclairait ses yeux devint un peu moins forte, mais sans s’éteindre pour autant. Son corps réclamait toujours d’être soulagé. Et puisque Mirlène avait dit que son corps lui appartenait, elle n’allait pas se priver.

Après quelques minutes de tétée, l’envie de Wanda devint très forte, et elle se jeta presque sur les lèvres de la bunny girl pour l’embrasser. Ses soupirs étaient forts et sa langue dansait comme une folle dans la bouche de l’hôtesse. Quand elles se séparèrent, la mutante était vraiment en chaleur.

« Aahh… aahh… Mirlène… emmène moi… dans une pièce… où je pourrais… te faire l’amour. »

Wanda aurait préféré que la soirée commence plus en douceur, et prendre plus de temps pour admirer toutes les beautés du club, mais son corps hurlait son besoin de contact physique. Peut-être qu’après l’amour, elle serait à nouveau d’humeur à reluquer et caresser ces femmes du bout des doigts, mais là elle avait envie de sexe pur.
Journalisée


Venez découvrir mes DC sur ce topic
Tornade
Créature
-

Messages: 110



Voir le profil
Fiche
« Répondre #9 le: Février 05, 2018, 01:55:45 »

Mirlène était une amante très agréable, une véritable réussite au sein du Doom’s Club. Qu’on lui présente Mirlène était le signe évident que la direction du club tenait à faire plaisir à Wanda Maximoff. La Sorcière-Rouge était une invitée de marque, et, tandis qu’elle buvait le délicieux lait de Mirlène, elle ne se privait pas pour palper ses fesses, faisant frémir la bunny girl, qui se pinça les lèvres, gémissant doucement, tout en caressant les cheveux de Wanda, courbant son corps contre le sien, accompagnant les mouvements de Wanda sur sa croupe. Ses joues rougirent légèrement, tandis qu’elle remuait lentement son corps.

« N’ou... N’oubliez pas mon second sein, Maî... Maîtresse... »

La belle Wanda tétait avec appétit. C’était une grande spécialité du Doom’s Club, où les invités adoraient s’attaquer ainsi aux seins des hôtes, goûtant ainsi à ce lait aphrodisiaque, délicieusement jouissif, et indéniablement agréable. Wanda s’amusait à le boire, soupirant lentement, en oubliant même totalement le show qui se déroulait en contrebas. La gorge remplie, elle se redressa alors, et les deux femmes s’embrassèrent longuement, Mirlène blottissant son corps contre le sien, soupirant lentement. Yeux clos, elle baisait la bouche de la femme, jouant de sa langue avec la sienne. Magnifique, torride, Mirlène était une pure perle, et même ses baisers étaient somptueux, témoignant de tout son talent en la matière.

Wanda était déjà sous le charme, et, après ce baiser, elle avoua être très envieuse, et vouloir, tout simplement, lui « faire l’amour ». Mirlène sourit largement, les yeux pétillants de malice, et se redressa alors. Anna, elle, souriait lentement, mais émit quand même une remarque :

« Si tu veux y aller, Wanda, tu ferais mieux d’enfiler autre chose que ta robe latvérienne...
 -  Oh, nous avons plein de tenues à disposition pour...
 -  Ce ne sera pas nécessaire, Mirlène. »

Fatalis enseignait à Wanda à utiliser ses pouvoirs, par le biais d’exercices simples. Il y avait toujours le risque que Wanda perde le contrôle, après tout, mais elle put changer de vêtements sans difficulté ». Son corps s’illumina d’une lueur rose pendant quelques secondes, puis elle troqua sa robe latvérienne contre une tenue plus légère, avec une cape rouge, des gants, un collier rouge, un corset moulant, et un pagne élégant. Devant cette tenue, Mirlène sourit alors plus généreusement, et embrassa encore la femme.

« Vous êtes magnifique, Maîtresse ! »

Glissant sa main dans la sienne, Mirlène fila ensuite par un couloir, gloussant légèrement, et, tout en marchant, donna à Wanda quelques explications :

« Vous savez, je suis originaire de Doomstadt. J’ai rejoint volontairement le Doom’s Club, car j’ai toujours été une fille frivole. Ici, c’est parfait pour moi, et pouvoir coucher avec des femmes comme vous, Maîtresse, c’est vraiment le pied ! »

Pendant que les deux femmes marchaient, Wanda pouvait régulièrement voir des couples se faisant l’amour dans des salles à la dérobade, sans trop de gêne. Dans une pièce, un homme assez obèse prenait en levrette une femme en tenue de maid. Dans une autre, un jeune homme glabre avec un anneau à la base de la verge servait d’urinoir à une noble, qui pissait copieusement dans sa bouche en soupirant. Ici, au Doom’s Club, tout était possible.

Mirlène ouvrit finalement une porte menant à une chambre, et se retourna vers Wanda. Une élégante pièce, plutôt grande, et, quand elles entrèrent, comme par magie, des flammes s’enclenchèrent dans la cheminée.

« Porte ouverte ou fermée, Maîtresse ? Vous choisissez, Maîtresse ! »
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Scarlet Witch
Créature
-

Messages: 78



Voir le profil
Fiche
Description
Wanda Maximoff, alias Scarlet Witch, est une mutante capable de modifier la réalité grâce à la magie du chaos. Après le « Day of M », elle est devenue une jeune femme ordinaire, sans aucun souvenir de sa vie passée.
« Répondre #10 le: Février 08, 2018, 07:53:23 »

Avant que Wanda ne quitte le restaurant pour un endroit plus intime du club, Anna lui conseilla de changer de tenue, alors la mutante utilisa ses pouvoirs pour transformer ses vêtements. Elle sortit de sa robe latvérienne et revêtit une version plus sensuelle de sa tenue de Scarlet Witch, laissant peu de tissu sur son corps. Après lui avoir dit qu’elle la trouvait magnifique, Mirlène l’embrassa et la prit par la main pour la conduire vers les chambres. En chemin, la mutante put voir, par plusieurs portes entrouvertes, que les couples s’en donnaient à cœur joie ici, et que des fantasmes divers étaient explorés.

Une fois dans la chambre, Wanda resta un instant en admiration devant la qualité de tout ce qui s’y trouvait, puis Mirlène lui demanda si elle devait fermer la porte.

« Ferme la porte s’il te plaît. Si Anna veut nous rejoindre, elle saura comment nous trouver. »

La mutante n’était pas très à l’aise avec l’idée que quelqu’un vienne l’observer en train de faire l’amour, à moins que ce soit la comtesse. Mais maintenant qu’elle était dans l’intimité, elle pouvait se laisser aller avec la bunny girl.

« J’ai bien tété tes seins… maintenant je veux que tu viennes faire la même chose avec les miens. »

Contrairement à elle, la jeune femme n’avait pas les seins gorgés de lait, mais elle avait quand même très envie d’être tétée. L’hôtesse défit les attaches à l’avant de son corset, lui retira pour mettre sa poitrine à nu, puis commença à aspirer son téton. Wanda gémit et bascula la tête vers le hait, les deux mains posés contre les cheveux de Mirlène.

« Aahh… oui… comme ça… c’est… haaa… parfait. »

La mutante fut presque surprise de voir à quel point ça pouvait lui faire du bien. Son autre téton pointait vers l’avant, dur comme un piquet, et si sensible qu’elle pouvait presque sentir l’air passer dessus. Sous son pagne, elle portait une culotte qu’elle était en train de mouiller allègrement, des gouttes de cyprine coulaient le long de ses cuisses. Ses couinements de plaisir emplirent rapidement la pièce.

« Hhmm… voilà… et ensuite… quand j’aurai… aahh… joui… tu viendras… t’occuper… de mes fesses. »

En parlant de fesses, Wanda posa une main sur celles de Mirlène pour pouvoir les palper. Ce cul la faisait définitivement saliver.
Journalisée


Venez découvrir mes DC sur ce topic
Tornade
Créature
-

Messages: 110



Voir le profil
Fiche
« Répondre #11 le: Février 12, 2018, 01:53:51 »

Mirlène ferma donc la porte, restant seule avec Wanda. Bien sûr, le Doom’s Club avait été prévenu des capacités exceptionnelles de leur invitée. Wanda était vraiment très particulière, et Mirlène était sincèrement flattée d’être sa concubine. Elle savait donc que Wanda était capable de modifier la réalité, mais, pour d’évidentes raisons, le Doom’s Club n’avait pas été informé de l’immensité des pouvoirs incroyables de Wanda. Le contraire aurait pu conduire les dirigeants du club à refuser leur présence. Mirlène avait donc très envie de faire l’amour avec cette femme, non seulement en raison de son pedigree, mais aussi parce que… Eh bien, elle avait l’intime conviction que la Sorcière-Rouge serait une amante d’exception !

S’allongeant sur le lit, Wanda ne tarda pas à donner ses directives, et Mirlène bondit dessus, s’allongeant contre elle. Elle désirait que la bunny girl s’occupe de ses seins, qu’elle les « |i]tète[/i] » ; ce que l’intéressée fit donc.

« Tout de suite, Maîtresse, je ne vis que pour vous servir et vous être agréable… »

Une telle serviabilité, ça ne pouvait que faire plaisir ! S’allongeant sur le corps de Wanda, Mirlène observa rapidement sa généreuse poitrine, et s’empressa de les baiser. Ses lèvres se posèrent sur l’un de ses seins, et elle commença à le suçoter, s’y attaquant avec envie, comme si elle voulait la téter. Wanda n’avait bien sûr aucun lait, mais était-il encore nécessaire de rappeler que la Sorcière Rouge pouvait, même inconsciemment, modifier la réalité ? Elle venait de le faire tantôt en changeant de costume, et, encore une fois, ses pouvoirs allaient se manifester sous la plus sensuelle des manières.

Tandis que Mirlène s’attaquait à elle, et mordillait le téton entre ses dents, avant de le lécher, et qu’elle déplaçait sa main pour jouer avec l’autre, pinçant ce bout de chair avec le bout de ses doigts pour tirer dessus, elle frémit en sentant une main explorer ses fesses, les palpant tendrement, mais non moins fermement.

« Hmmm… »

Mirlène se frottait contre le corps de Wanda, bercée par ses gémissements et par ses soupirs. Elle continuait à se laisser aller, quand elle sentit les seins de la femme gonfler légèrement. Surprise, Mirlène poursuivit néanmoins son œuvre, et, alors qu’elle était occupée à suçoter, elle sentit un liquide déferler par le téton de la femme.

« Hnnnn… !! »

Ce lait délicieux ne manqua pas de la stimuler, et, fermant les yeux, Mirlène soupira légèrement, avant de reprendre, encore et encore, avec même plus d’acharnement Elle s’attaqua ensuite à l’autre sein, gobant le lait qui s’écoulait. C’était un lait très bon, mais à la couleur et à l’odeur un peu particulière, car il présentait des teintes rosâtres, et était très aphrodisiaque, réchauffant la gorge de Mirlène, et s’insinuant ensuite dans tout son corps, répandant en elle une vague de bonheur.

Toute concentrée, la bunny girl savoura donc ça, et déplaça finalement sa main libre, caressant l’intimité de Wanda à travers sa culotte, ses doigts glissant longuement sur le fin morceau de tissu. Tout ça était si bon, si délicieux, que Mirlène n’avait nullement envie de précipiter les choses ! Au contraire, elle savourait le corps de Wanda, encore et encore, prenant avec délice son pied !
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Scarlet Witch
Créature
-

Messages: 78



Voir le profil
Fiche
Description
Wanda Maximoff, alias Scarlet Witch, est une mutante capable de modifier la réalité grâce à la magie du chaos. Après le « Day of M », elle est devenue une jeune femme ordinaire, sans aucun souvenir de sa vie passée.
« Répondre #12 le: Février 14, 2018, 10:50:21 »

Au début, Wanda se faisait sucer les seins sans avoir de lait à donner à Mirlène, mais à force, son désir finit par influencer la réalité, et sa magie vint remplir sa poitrine d’un délicieux liquide chaud et sucré.

« Aahh ! »

La mutante gémit en sentant ses seins gonfler sous l’afflux de lait, faisant naître en elle le désir de se faire vider. Heureusement, la bunny girl se mit à la téter avec plus d’acharnement pour boire son lait. Sentir ses globes se vider était une sensation délicieuse, et elle le montra bien en palpant avec plus de fermeté le cul de son amante.

« Aahh… vas y… ma chérie… aspire tout mon lait. »

Ce que Wanda ne savait pas, c’était que ce lait magique avait des propriétés aphrodisiaques, et qu’à chaque gorgée, Mirlène devenait plus chaude. Son excitation grimpa au point qu’elle voulut attaquer la mutante sous la ceinture en glissant ses doigts contre sa culotte.

« Haaannn ! Mirlène… oohh… »

La jeune femme soupira de plaisir, crispant ses doigts sur les fesses de la bunny girl. Ces doigts sur son intimité filaient lentement, distillant son plaisir, s’ajoutant à la satisfaction de se faire téter. Ses yeux alternaient entre la révulsion partielle et la tête de Mirlène. Wanda était presque hypnotisée par les charmes de cette femme au corps parfait et à la sensualité torride. Cette fascination ne fit que rajouter à son plaisir, qui grimpa inlassablement jusqu’à atteindre le point d’orgue.

« Aahh… encore… encore… oui… OOOUUUIII ! »

D’un seul coup, tous les stimulus que la mutante subissait la conduisirent à l’orgasme. Ses yeux se révulsèrent complètement, sa mouille gicla de son intimité et remplit le fond de sa culotte, quelques gouttes coulèrent le long de ses cuisses, son lait jaillit de ses tétons, éclaboussant le visage de son amante, et les dernières gouttes coulèrent sur ses seins.

Quand Wanda eut fini de jouir, elle était joyeuse et avait envie de recommencer. Elle alla se mettre à quatre pattes sur le lit, les fesses bien relevées, et tourna la tête pour pouvoir regarder Mirlène dans les yeux.

« Viens Mirlène… occupe toi de mes fesses. Masse les… pince les… fesse les si tu veux… mais fais moi du bien. Fais moi jouir. »

Le plaisir sexuel était une chose nouvelle pour la mutante, et elle avait encore un peu de mal à le gérer. Dès qu’elle commençait à se sentir bien, elle ne pouvait plus s’arrêter et elle voulait enchaîner les orgasmes. Et vu que sa magie agissait inconsciemment, impossible de dire ce qui pourrait arriver dans cette chambre.
Journalisée


Venez découvrir mes DC sur ce topic
Tornade
Créature
-

Messages: 110



Voir le profil
Fiche
« Répondre #13 le: Février 19, 2018, 02:02:52 »

Mirlène se faisait plaisir en ce moment. Elle était influencée par la magie de Wanda, certes, mais aussi, et avant tout, par ses propres pulsions, et par le corps parfait de la femme. Wanda était une véritable beauté, typiquement latvérienne, avec des formes alléchantes, de longs cheveux bruns, et un visage de rêve. Ses soupirs étaient onctueux, et ne manquaient pas d’enthousiasmer Mirlène, qui continuait à s’appliquer sur ses seins. Elle avala le délicieux lait, qui la fit frissonner, et sentit avec délice Wanda jouir... Un orgasme si fort qui engendra des conséquences magiques. Et, comme Mirlène avait bu du lait de Wanda, elle couina aussi, jouissant sur place... Ce qui tenait du véritable prodige, puisque personne ne l’avait touché ! La magie rose éclata contre elle, et elle se relâcha en gémissant profondément, avant de se dresser face à son amante.

Wanda, sans attendre, grimpa sur le lit, et se mit à quatre pattes, faisant rougir Mirlène en lui présentant ses fesses. Une coupe parfaite, qui amena la bunny girl à se pincer les lèvres. Bisexuelle, Mirlène n’avait néanmoins jamais caché être davantage intéressée par les femmes que par les hommes, et voir ce joli corps se dandiner sous son nez, c’était... Exquis !

« Oh, ma belle... » se contenta de soupirer Mirlène.

La bunny girl se rapprocha ensuite rapidement, et rejoignit rapidement la zone sensible. Elle déposa plusieurs baisers sur les fesses de la femme, puis posa ses deux mains sur son cul, et malaxa donc ses fesses, les serrant entre ses doigts. Ses pouces s’approchèrent de sa croupe, et elle écarta les fesses de Wanda, puis entreprit de lécher directement sa croupe, soupirant de plaisir à ce contact. Elle se concentra sur cette tâche pendant plusieurs instants, glissant sa langue contre la rondelle, sentant le corps de Wanda frissonner en retour, réagissant ainsi au plaisir que Mirlène lui prodiguait.

La bunny girl sentit alors, au fur et à mesure que le temps passait, des fourmillements à hauteur de ses cuisses. Elle en soupira légèrement, se pinçant les lèvres, et se dandina sur place, fermant les yeux, et couina encore, avant de sentir une force remonter entre elle. Elle écarta le bas de sa combinaison, et couina alors... Ses mains griffèrent les fesses de Wanda, puis elle sentit la magie rose affluer sur elle, et cracha même sa salive quand un phallus masculin jaillit de ses cuisses.

« Oooohhhh... »

Soupirant encore, Mirlène se redressa, couinant sur place, tant ce mandrin, assoiffé, lui faisait mal ! Réagissant instinctivement, elle attrapa son chibre, se masturbant avec, puis le guida vers les fesses de la femme, et heurta son fondement.

« Hmm... Wan... Wanda... ! Wanda... !! »

Et, sur ce, Mirlène s’empressa de la pénétrer, accompagnant cela d’une grosse claque !
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Scarlet Witch
Créature
-

Messages: 78



Voir le profil
Fiche
Description
Wanda Maximoff, alias Scarlet Witch, est une mutante capable de modifier la réalité grâce à la magie du chaos. Après le « Day of M », elle est devenue une jeune femme ordinaire, sans aucun souvenir de sa vie passée.
« Répondre #14 le: Février 22, 2018, 05:47:00 »

Entre la magie et son superbe corps, Wanda n’eut aucun mal à séduire Mirlène. Cette dernière s’approcha de sa croupe, prit ses fesses entre ses doigts, pressant sa chair moelleuse entre ses doigts, allant même jusqu’à écarter ses deux bosses pour lécher sa petite porte secrète.

« Aahh ! Mirlène ! »

Depuis qu’elle avait découvert le plaisir de la sodomie avec Karyë, la mutante en était devenue particulièrement friande, donc se faire lécher la rondelle était forcément un moment agréable pour elle. Son corps frémit et trembla de plaisir sous l’action de la langue de la bunny girl, un plaisir si grand que sa magie continua d’agir dans la chambre.

Pendant plusieurs minutes, cette séance fut assez douce, mais quand Wanda sentit Mirlène gifler ses fesses dans un gémissement, elle sut que les choses allaient changer.

« Haann ! Mirlène, qu’est ce qui se passe ? »

Elle tourna la tête, et vit que l’hôtesse disposait d’un imposant phallus masculin entre ses jambes.

« Mirlène, tu… tu es une hermaphrodite ? »

La jeune femme ne lui répondit pas. Elle était secouée, respirait fort, et après avoir masturbé son sexe tendu, elle le rentra dans le fondement de la mutante.

« AAAHHH ! »

La douleur envahit son corps d’un seul coup. La douleur de la pénétration soudaine et d’une bonne claque sur son cul. Mirlène ne faisait plus dans la provocation et le sensuel, pour le plaisir de Wanda. Ce sexe qui lui remplissait le fondement lui faisait mal, mais ça rendait le plaisir encore plus délicieux. Elle couinait, soupirait, gémissait, et en demandait toujours plus.

« Haaannn… vas y… Mirlène… dilate moi… l’anus… à fond… Ouuuiii ! »

Cette si gentille lapine venait de se transformer en bête de sexe. Son énorme verge procurait un plaisir immense à la mutante, qui était ballottée par les mouvements de bassin de son amante, laissant son corps s’abandonner au plaisir de la sodomie.

Après quelques minutes de ce traitement de choc, Wanda eut un orgasme retentissant, qui la fit expulser un nouveau flot de mouille dans sa culotte et provoquer une nouvelle explosion magique qui, cette fois, allait affecter tout le club. Cette magie se propagea comme une vague de chaleur, qui rendit les clients et les hôtesses plus désireux de s’envoyer en l’air. Déjà, quelques femmes en lingerie fine filaient sous les tables pour des fellations et des cunnis très appréciés.

Dans leur chambre, les deux femmes prirent un instant pour souffler après leur orgasme. Wanda avait les yeux rivés sur le mandrin de Mirlène. Cette femme avait tous les atouts physiques pour faire d’elle une bunny girl irrésistible, mais elle avait aussi de quoi faire grimper ses clientes au paradis. Et la mutante voulait faire honneur à ce qu’on lui offrait. Elle se serra contre son amante, l’embrassa à pleine bouche, se livrant à un ballet de langues endiablé, entourant sa nuque d’une main pour qu’elle ne soit pas tentée de s’enfuir, son autre main glissant délicatement vers son bassin. Quand leurs bouches se décollèrent, la mutante pouvait voir le plaisir briller dans les yeux de la femme.

« Aahh… Mirlène… »

Elle prit son sexe en main et le branla doucement.

« Tu es vraiment… pleine de surprises. »

La dureté de cette verge mit l’eau à la bouche à la femme.

« Mon dieu… ce que tu peux être tendue. Il faut… que je te soulage. »

Wanda se mit à quatre pattes, se penchant en avant jusqu’à avoir le visage devant la queue de Mirlène. Elle commença par la lécher afin de bien mettre la jeune femme en appétit, puis prit sa queue en bouche pour la sucer goulûment. En même temps, elle remuait son joli fessier, dont la bunny girl avait une parfaite vue plongeante dans sa position actuelle.
Journalisée


Venez découvrir mes DC sur ce topic

Tags:
Pages: [1] 2 3 4
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox