banniere
 
  Nouvelles:
Le Staff est toujours à la recherche de nouvelles recrues pour différents projets, comme la Gazette ou la promotion du forum !

Pour plus d'informations, c'est par ici !

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: 1 [2] 3
  Imprimer  
Auteur Sujet: Achat et soumission [PV Alice et Betty]  (Lu 791 fois)
Alice et Betty
Terranide
-

Messages: 25



Voir le profil
Fiche
« Répondre #15 le: Janvier 26, 2018, 09:26:47 »

Malaxée, tripotée, pénétrée par les mains du maitre, elle ne tenait plus à la torture. Emportée par le plaisir et surement la drogue aussi, elle se mit à crier fort qu'elle voulait un peu plus et jouissait. Comme une chienne en chaleur, elle jouissait sans pouvoir dire non ou même le vouloir. Avec plaisir ce salopard la fit donc jouir, trois doigts dans sa chatte chaude et humide, il glissait tout seul dedans. Enfin elle fut traite et encore le souffle court regarde le sol, elle était sale, trempée et fatiguée. L'écoutant donc elle se fit libérer les mains, puis suivit sur les pieds vers les cuisines, puis des couloirs. Elle était encore un peu trop sonnée pour se rendre compte, elle ne regarda personne et puis arriver se fit libérer. Fatiguée elle évita de protester, elle alla se baigner, et commença à se laver une chose qu'elle aimait encore bien. Elle l'écouta alors encore parler, puis l'observe et se lave encore ,sa vision trouble par la drogue. Elle hoche la tête, termine de se laver, puis va vers le satyre pour commencer à lui frotter le dos sans plus un mot.
Journalisée
Prince Andros Magganon
Créature
-

Messages: 69



Voir le profil
Fiche
« Répondre #16 le: Janvier 29, 2018, 04:11:04 »

La jeune esclave commençait à comprendre sa place. Sans un mot elle se mit à laver le dos du satyre, Andros la laissa frotter sans rien dire le temps qu'il estime que son dos était propre. Suite à quoi il se retourna pour lui offrir son torse à laver. Quand elle se mit devant lui, la jeune femme put constater que le sexe du satyre était bien évidemment en érection. Et que la taille de celui-ci était des plus importante, visiblement le cliché selon lequel les satyres étaient naturellement bien membrés était vrai.

-N'oublie aucun endroits.
Dit-il tranquillement.

Le message était claire, le satyre voulait que la furry "polisse sa lance". Il était temps pour Betty de comprendre son rôle d'esclave de plaisir auquel elle était destinée. Donner du plaisir à son maitre quand celui-ci le désirait et lui obéir.
Journalisée
Alice et Betty
Terranide
-

Messages: 25



Voir le profil
Fiche
« Répondre #17 le: Janvier 29, 2018, 07:31:35 »

Le satyre avait bien de la chance quel soir droguée et affaiblie ? Elle venait lui frotter le dos en silence, le lavant doucement, puis quand il se retourne elle fait son torse, elle n'était pas du tout contente de faire cela, mais pas trop le choix. Et bien sûr monsieur bandait comme un chacal devant une proie affaiblie, ou quelque chose du genre. Elle ne regarde même pas sa verge, se contente de faire le torse puis le ventre. Mais à l'approche elle sentit l'odeur, ses sens exacerbés par la drogue, elle regarda alors la grosse verge, puis à ses mots rougit et ouvre la petite gueule de chienne, pour venir lécher sa queue sur le gland, tourner sa langue dessus et puis descendre lécher le bas, nettoyant sa belle queue rien qu'avec la langue, sa queue se levant et battant un peu d'excitation. La pauvre ne pouvait y résister, si bien qu'elle continua en la prenant en bouche pour exciter encore plus le mâle et peut-être avoir ses faveurs.
Journalisée
Prince Andros Magganon
Créature
-

Messages: 69



Voir le profil
Fiche
« Répondre #18 le: Février 01, 2018, 09:32:15 »

Le satyre soupira de plaisir en sentant la langue de la furry lécher son membre, visiblement l'esclave savait y faire. Finalement elle se mit à le prendre carrément en bouche pour faire une belle fellation au prince.

-Ah... Bien, bien, tu sembles connaitre ta place désormais.

Sans plus la prévenir il la prit par les cheveux pour la forcer à prendre plus de sa longueur en bouche, lui imposant des vas et viens profonds et appliqués.

-Hum... Tu es vraiment doué ma belle. Je ne regrette pas de t'avoir acheté. Veille à ne rien perdre.

Sans plus d'explications il jouit un long jet dans la bouche, il maintint sa tête pendant quelques secondes avant de la relâcher. Il la laissa reprendre son souffle quelques instants avant d'ordonner d'une vox ferme.

-Tourne toi maintenant, tu vas avoir t'a récompense.

Une fois que l'esclave se fut exécutée le satyre lui saisit les hanches avant de pénétrer la chatte de la furry d'un puissant coup de rein et commença à consciencieusement besogner son esclave. 

-Ah, tu es délicieuse chienne. Dit moi, qu'est-ce que tu es ? Qui est ton maitre ?
Journalisée
Alice et Betty
Terranide
-

Messages: 25



Voir le profil
Fiche
« Répondre #19 le: Février 02, 2018, 03:31:58 »

Betty le suçait donc follement, prise par la drogue et l'envie qu'elle provoquait en elle. L’écoutant elle rougit, suce encore son énorme lance la polissant bien comme il faut ! Puis forcer elle s'enfonce encore sur cet imposant morceau de chair chaude et dure. Elle bave bien, dessus écartant la mâchoire pour ne pas risquer de le mordre par accident. Et l'entendant elle respire, sent le sperme chaud en bouche et l'avale très lentement, elle rougit, se retourne alors et lève bien la queue qui balance sous l'excitation. Elle sentit alors son maitre la violer en puissance, gémissant et bavant encore de plaisir sous les coups :

- Ahh, hmm, je suis votre chienne en rut maitre ! Ahh... je ne suis que l'esclave de votre chibre, vous êtes mon maitre vénéré ! Ahh, je jouis maitre !
Journalisée
Prince Andros Magganon
Créature
-

Messages: 69



Voir le profil
Fiche
« Répondre #20 le: Février 05, 2018, 09:18:25 »

Andros sourit en entendant la supplication de sa nouvelle esclave. Bien, elle semblait avoir craqué complètement soumise et reconnaissante de son sort. Finalement la fière petite esclave avait déposée les armes pour accepter son sort. Il allait falloir être vigilant pour être sure qu'il n'y ait pas de rechutes mais clairement un grand pas avait été franchis.

-Bonne esclave.
Répondit Andros d'un ton satisfaite en continuant à la besogner énergiquement.

Finalement la furry atteignit l'orgasme et Andros lui laissa quelques instant pour se reprendre.

-Tu as fait des efforts pour comprendre t'a place. Je suis fière de toi.
il lui caressa gentiment la tête comme pour féliciter un petit chien qui avait comprit des instructions.

-Je vais donc t'accorder ta récompense.


Et sans un mot de plus il se mit à donner de nouveaux coups de rein dans l'antre à plaisir de sa concubine.  Lui même n'avait pas encore joui, et il comptait bien se vider dans sa matrice mais en lui créant des plaisirs plus grands encore.
D'une main il se mit à lui malaxer les seins, aucun lait n'en sortit bien sur, la furry ayant été traite avec application mais cela restait une zone très sensible de son anatomie. Le satyre se mit également de son autre main à caresser et affoler son clitoris. Toutes ces petites attentions accordèrent vite un autre orgasme à Betty, cette fois le prince poussa un grognement de plaisir avant de se vider vigoureusement dans la chatte de Betty.

Poussant un soupir de plaisir il se retira d'elle.

-Bien. J'adorerais passer ma journée à te besogner ma belle mais j'ai malheureusement des obligations. Et toi aussi. Habille toi avec la toge qui est posée là et va voir la contremaitre. Elle te donnera t'es tâches pour l'après midi. Quand tu auras finit tu viendras me voir dans ma chambre.


Sur ce il sortit du bain pour aller s'acquitter des dites tâches qu'il avait accomplir. Répondre à des lettres, examiner des rapports et préparer des discours.

Quand à Betty une fois tombée sur l'intendante, une terranide chat sympathique mais ferme lui donna ses tâches. Aider à nettoyer le sol et les tables, passer le ménage, et autres tâches domestiques. Pourquoi la charger de ça ? C'était simple, le but était de lui faire totalement oublier son ancienne vie et s'adapte à sa nouvelle. Celle de l'esclave d'Andros. Que quoi qu'ait été son passé elle n'était pas supérieur aux autres.

Le soir était arrivé quand Andros était entrain de lire des informations sur des armes perdus qui auraient été données aux dieux à leurs champions. ces artefacts avaient disparus mais Andros ne perdait pas espoir de remettre un jour la main dessus; De t'elles artefacts lui serait très utiles dans la suite de ses projets. Surtout si il venait prochainement à s'opposer à Ashnard. Dans ce cas là il lui faudrait utiliser toutes les ressources qu'il avait à sa disposition.
Journalisée
Alice et Betty
Terranide
-

Messages: 25



Voir le profil
Fiche
« Répondre #21 le: Février 06, 2018, 10:50:26 »

Une chienne en rut, droguée et rendue folle par les drogues, voilà ce qu'elle était pour le moment, restait à voir une fois la droguée passée hors de son corps. Mais pour le moment elle ne demandait encore et jouissait sur sa bitte sans la quitter. Entendant la réponse elle se laisse encore prendre, puis caressée bave encore de plaisir et attend la récompense tranquillement. Sans surprise c'était juste jouir en elle, en rien une récompense au final, c'était même pire, heureusement que la drogue la rendait dingue. Elle se laissa donc faire tout du long, puis reste au sol quand il la quitte, fatiguée elle se repose donc. Ignorant la durée de la drogue elle reste donc la tête perdue, mais une fois son corps calmé elle grogne toute seule nue dans la pièce.

- Enfoiré... j'vais te faire la peau...

Enfin par pour le moment, cuisses écartées sur le sol, sans trop de force et dans une marre de foutre... Elle ne risquait pas d'être une menace. Elle se lava donc lentement, puis alla voir l'autre salope comme demandé, son regard était de nouveau froid et dur. Elle nettoya donc profitant de cette occasion pour apprendre les lieux, les hauteurs, les sorties et entrer. Noter combien de gardes il pouvait y avoir, au moins ça elle était douée ! Elle ne perdait rien de son côté policière, mais pour le moment jouait le jeu. Mais elle n'était plus en chaleur, loin de là. Le soir venu elle est envoyée le voir, et le fusille du regard directement, avant d'avoir un haut-le-coeur en repensant à la bestialité de leur acte... L'ordure...

- J'espère que vous avez beaucoup de drogue, car jamais je ne vous appartiendrais autrement, pauvre pervers !

C'était dit ! Hors de question de perdre sa fierté, encore moins de simuler l'effet de la drogue pour ensuite l'entendre dire qu'elle n'est qu'une salope qui aime cela. C'était trop prévisible, elle préférait bien se faire entendre, jamais elle ne sera à lui. Peut-être sous l'effet d'une drogue, mais jamais de sa volonté.
Journalisée
Prince Andros Magganon
Créature
-

Messages: 69



Voir le profil
Fiche
« Répondre #22 le: Février 11, 2018, 11:22:21 »

Andros devait l'avouer, il était surpris qu'elle ait aussi bien résisté. Mais qu'importe, il allait finir par la briser, ce en serait qu'une question de temps. Et puis un défis de temps en temps cela ne faisait pas de mal. Il sourit donc à son affirmation avant de répondre.

-C'est ce que nous verrons esclave. En attendant je vais être obligé de te punir pour ton insolence. Dommage que tu n'ais visiblement toujours pas compris les règles.

Su ce il saisit la laisse métallique qui était accrochée à son collier et tira pour la faire tomber au sol à quatre patte. Sur ceux, il la força alors à le suivre à quatre pattes jusqu'à la salle des fêtes. Située au centre de la villa, tout le monde passait et repassait par là dans la journée pour accomplir ses tâches. Petit particularité il y avait une cage au plafond.

Andros appela alors des serviteurs et leur ordonna de descendre la cage, une fois que ce fut fait il enleva la toge de la fury et lui fit attacher les mains dans le dos.

-Rentre là dedans.
Ordonna-t-il en l'y poussant.

Encore une fois c'était une cage assez petite, la jeune femme ne pouvait s'y tenir qu'à genoux ou à quatre pattes.

-Tu y resteras jusqu'à ce que je décide de t'y faire descendre... Oh et ne t'en fais pas je viendrai te traire bien sur.

Sur ce, il l'a laissa complètement nue et les mains attachées à la vue de tous. la cage étaient positionnée au dessus du sol, mais assez bas pour que tout le monde puisse la voir en passant.

Andros partit alors se coucher, mais avant il fit appeler deux esclaves à qui il fit l'amour jusqu'à tard dans la nuit. Il se leva le matin mais évita la salle où était la furry pour aller accomplir ses propres taches à l'extérieur. pendant ce temps, pendant toute la matinée des serviteurs et des invités eurent tout le loisir de contempler la jeune femme emprisonnée. Ce ne fut qu'en début d'après midi que le satyre revint voir la jeune femme.

-Alors, t'a maison te plait ? Et les seins ? Pas trop chaud ?
Demanda-t-il d'un ton narquois à la jeune femme, sachant que sa poitrine avait du se mettre à reproduire du lait.
Journalisée
Alice et Betty
Terranide
-

Messages: 25



Voir le profil
Fiche
« Répondre #23 le: Février 12, 2018, 04:19:46 »

Elle avait encore de la volonté et qu'importe que sa poitrine lui fasse mal, dans l'immédiat elle comptait bien montrer qu'elle en a encore ! Une erreur sans doute vue sa position, mais bon, c'était mieux à ses yeux que de se laisser faire tirée hors de la marre de foutre elle couina, la laisse faisait mal à force de tirer sur le collier. Elle le suivit donc sans protester pour ne pas avoir encore plus mal au cou qu'elle ne l'avait déjà. Elle baissa le regard face aux personnes croisées, elle avait déjà bien assez honte d'être nue, alors nue avec la chatte débordante de foutu chaud de son maitre... Elle rentra dans une petite cage, a quatre pattes faute de mieux, les mains attachées dans le dos elle tombe en avant les seins contre les barreaux. C'était bien sûr horriblement désagréable pour les tibias de se poser dedans à genoux. Et quand elle fut soulevée, cela sembla encore plus douloureux ! Elle couina un peu, puis l'écoute inquiète et n'a pas vraiment envie de rester là à la vue de tous ! Mais pas moyen de se plaindre qu'elle était déjà coincée seule dans la grande pièce. Elle ne put même pas fermer l'oeil de la nuit, la douleur dans les jambes bien trop vives, et sa poitrine brulante, immense... Elle avait l'impression d'avoir deux boules de bowling à la place de ses seins...

À moitié conscience elle se surprit à presque implorer sa venue, elle pleurait de douleur et du lait sortait déjà quand elle avait le malheur de trop presser sa poitrine aux barreaux du bas de la cage. Impossible dans de telles conditions de se reposer. Le temps sembla une éternité, elle supplia des gens de l'aider, implora qu'on appelle Andros... Mais rien ne se passa, enfin rien jusqu'à une heure indéterminée pour elle, surement la journée. Elle le vit et l'écouta alors, elle avait si mal, coté chaleur par contre ça allait étrangement.

- Pitié, ma poitrine, elle me fait si mal maitre... aidez-moi je vous en supplie... je serais une chienne obéissante...
Journalisée
Prince Andros Magganon
Créature
-

Messages: 69



Voir le profil
Fiche
« Répondre #24 le: Février 12, 2018, 09:13:31 »

Andros acquiesça aux paroles de la furry. Visiblement elle commençait à comprendre comment les choses marchaient. Sa volonté commençait à être bien entamée. A sa supplication Andros lui tapota gentiment la tête.

-Très bien, tu vois ce n'est pas si difficile ?

Il ordonna alors à ce qu'on abaisse la cage et l'ouvrit, permettant à la furry de s'extraire de sa prison. Une fois sortit il lui détacha les bras et lui laissa quelques secondes pour se permettre de se dégourdir les bras. Il lui mit alors la main sur la tête pour lui intimer de se mettre à quatre pattes, sans force, juste une légère pression.

-Aller, il est temps de te soulager.

Une fois que la jeune se fut mise à quatre pattes le satyre se mit à genou savant de placer un sceau sous sa poitrine. Il entreprit alors de traire la jeune femme avec douceur. Il prit alors garde d'observer la façon dont elle réagissait au traitement alors que le liquide s'écoulait des ses seins. Au fond c'était un peut aussi une expérience.

Une fois qu'il eut finit de "soulager" la jeune femme il ajouta :

-Alors. Comment on se sent ?
Journalisée
Alice et Betty
Terranide
-

Messages: 25



Voir le profil
Fiche
« Répondre #25 le: Février 17, 2018, 03:37:14 »

Elle voulait surtout voir sa poitrine redevenir normale, et ne pas être une espèce de fontaine de lait chaud ouverte en permanence. Elle le regardait donc suppliante, sentit le geste sur sa tête et rougit encore, puis hoche la tête bavant encore de douleur. La cage baissée elle gémit encore, sortit alors rapidement et resta pour le moment à quatre pattes sur le sol. Elle l'écoute alors et puis hoche la tête avant de rougir devant le seau, il allait la traire, devant tout le monde ? Elle préféra baisser le regard gémissant à chaque pression sur ses tétons, du lait sortait encore et encore, et rapidement son seau termina à moitié rempli. Choquée et soulagée, bien que sa poitrine avait encore un joli volume, elle baisse le regard répondant simplement :

- Plus léger maitre... merci.
Journalisée
Prince Andros Magganon
Créature
-

Messages: 69



Voir le profil
Fiche
« Répondre #26 le: Février 25, 2018, 04:08:24 »

Andros acquiesça en souriant quand la jeune femme le remercia sans omettre son titre. Visiblement les choses commençaient à rentrer, oh il ne croyait pas qu'elle était désormais totalement soumise mais elle avait perdu cette arrogance dans sa voix  et son regard était baissé en signe de soumission et d'humilité. Il y avait de bons progrès.

Andros finit de traire la pauvre furry avant de se relever.

-Cela va mieux ?
Demanda-t-il. Une fois qu'elle eut répondu il ajouta.

-J'ai des affaires à conduire aujourd'hui, et tu vas m'accompagner. Mais tu n'es pas autorisée à parler à moins que je ne te le permette.


Sans attendre qu'elle ne lui donne son avis il tira sur son collier pour qu'elle le suive. Elle n'était plus à quatre patte mais elle était toujours nue. Andros marcha tranquillement dans les rues de Raghose avec son acquisition
derrière lui, tirée par sa chainette. Par chance pour Betty on était à une période de la journée où le traffic dans les rues était relativement peut important mais pas inexistant, aussi bon nombre d'habitants, Satyre, humains ou terranides se retournèrent sur le passage de la jeune femme qui était totalement dénudée. Personne n'était particulièrement choqué, à Raghose un maître pouvait habiller et traiter un esclave comme il le désirait tant qu'il ne l'estropiait ou ne le tuait pas. Aussi profitaient ils sans vergogne du spectacle qui leur était offert, ne se gênant pas pour faire des réflexions sur elle.

Le satyre arriva alors à un magasin de vêtements, en fait le propriétaire avait ut du mal à s'installer en ville à cause de son statut d'étranger, mais Andros sentant qu'il y avait du potentiel lui avait un terrain ou céer son échoppe. En échange le marchand devait lui verser  un certain pourcentage de son chiffre d'affaire. Un arrangement que le prince n'avait pas eut à regretter jusqu'ici.

Un centaure accueillit le prince entrant en souriant.

-Seigneur Andros !
S'exclama-t-il. Qu'elle plaisir de vous voir.

-Merci Andronicos, mon ami. Comment vont t'es affaires.


-Très bien, et les vôtres aussi apparemment si j'en juge par votre nouvelle acquisition.
Dit-il en mettant une claque sur les fesses de l'esclave.

Normalement Andros lui aurait dit de ne pas toucher ainsi ses esclaves sans son accord mais il avait prévu le coup et décider d'autoriser le centaure cette brusquerie, il voulait voir comment réagissait la terranide. Si elle restait toujours à sa place d'esclave ou non.
Journalisée
Alice et Betty
Terranide
-

Messages: 25



Voir le profil
Fiche
« Répondre #27 le: Février 27, 2018, 12:59:43 »

Betty était donc un peu soulagée du poids infernal de sa précédente poitrine gonflée de lait ! Mais du même temps elle venait de se faire traire comme une vache ! Elle le détestait pour cela, mais dans l'immédiat elle ne pouvait rien faire toujours impuissante. Elle se redressa alors quand il la tira, puis le suivit en silence. Elle hocha juste un peu la tête et traversa le domaine, toute nue, ici au moins elle n'avait plus à avoir honte. Tout le monde l'avait observée pendre dans une cage les seins gonflés comme des ballons de basket ! Maintenant le plus dur arrivait, elle fut guidée hors de la demeure, hors du domaine direction la ville. Baissa sa queue et la bloquant bien pour cacher la vue, elle le marche ainsi couvrant juste la vue par l'arrière. Heureusement pour le reste sa fourrure épaisse faisait le travail cachant sa chatte nue au moins. Les seins par contre avaient leurs tétons exposés, elle serra les dents en entendant des réflexions sur elle ou sa tenue.

Puis elle arriva dans une boutique et y pénétra timidement, au moins ici il y avait moins de monde pour la reluquer. Elle regarda le centaure en silence, il était grand, majestueux et surement très... bien membré ! Elle rosit un peu et baissa le regard avant les écoutes parlées en fixant le sol en bois. Il y avait des marques de sabots un peu partout, mais le bois tenait bon ! Puis elle sentit un claque et sursauta légèrement sa queue se levant par réflexe avant qu'elle ne se calme et la rabaisse. Elle regarde inquiète le maitre pour le moment toujours sans piper mot, mais elle semblait vraiment anticiper un truc pas net !
Journalisée
Prince Andros Magganon
Créature
-

Messages: 69



Voir le profil
Fiche
« Répondre #28 le: Mars 10, 2018, 05:36:14 »

Andros avait en effet prévu un truc pas net pour la furry, toutes les humiliations publiques que le satyre avait infligé à la jeune femme avaient pour but de lui faire comprendre que son corps ne lui appartenait plus et était complètement dépendant de la volonté de son seigneur. Cette petite ballade avait aussi ce but, et ce qui allait suivre également.

Habituellement Andros était assez possessif avec ce qui lui appartenait, que ce soit son or, son prestige ou ses esclaves. Mais il savait quand faire des exceptions, il pensait qu'Andronicos pourrait l'aider dans son opération.

-J'admet que j'en suis assez fière.
Répondit-il au centaure et en faisant semblant d'examiner quelques uns de ses articles.

-Dommage que la vente soit terminé, j'aurai aimé en acheter une comme ça.

Andros sourit, il avait prévu cette réponse. D'un air détaché il lui demanda.

-Tu veux la tester ?


-Vraiment ?
S'étonna Andronicos.

-Bien sur mon ami. En gage de l'estime que je te porte.

Andronicos s'inclina rapidement en remerciement, un grand sourire aux lèvres.

Il se saisit alors d'Alice pour la forcer à se mettre à quatre pates et entreprendre de la pénétrer. Et Alice put constater qu'en effet. Le centaure était bien membré !
Journalisée
Alice et Betty
Terranide
-

Messages: 25



Voir le profil
Fiche
« Répondre #29 le: Mars 10, 2018, 05:47:19 »

Alice espérait passer inaperçue, ne relevait pas le regard pour ne pas avoir à subir des pervers qui la mataient certainement ! Elle regarde juste le centaure le moment venu, écoute son "maitre" parler d'elle comme d'un objet et baisse les oreilles et la queue toujours toute nue. Elle entend donc toute la conversation, puis tirée de force tombe à genoux sur le sol dos au centaure. Ce n'était qu'un cheval avec un torse humain ! Elle le sentit aussi dégager sa queue avec son immense pénis, rien ne semblait pouvoir stopper un tel animal ! Elle ouvre la gueule bavant alors son cri étouffé par la douleur de sentir une longue et large queue rentrer tout au fond. Elle le sentait presque dans ses triples, il était énorme, puissant, et donnait des coups vifs et violents ! Elle griffe le sol doucement, s'accroche à ce dernier violé presque en pleine rue par un centaure ! Jamais elle n'aurait imaginé cela, même dans ce fantasme le plus horrible ! Elle bavait de plaisir, grognait par moment et le laissa faire tout en l'écoutant commenter combien elle était étroite, mais si douce et chaude... Bien sûr cet enfoiré frappait bien au fond, rentrait sans mal dans l'utérus lui arrachant des cris sourds de plaisir. Elle était trempée et doucement se mit à battre la queue dans les airs ne contrôlant plus vraiment ses désirs.

- Ahh... hmm... ah c'est si bon, ah si grosse putain !
Journalisée

Tags:
Pages: 1 [2] 3
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox