banniere
 
 
Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Sujet: Rencontre diplomatique entre Hyliens et Satyres [PV Zelda]  (Lu 40 fois)
Prince Andros Magganon
Créature
-

Messages: 32



Voir le profil
FicheChalant
« le: Janvier 02, 2018, 09:08:48 »

Le soleil du matin éclairait les lances et les armures de la troupe de 500 satyres qui avançaient en rang discipliné. Chacun d'entre eux portait une demi-armure de plaque, un bouclier plaqué d'argent, une lance de deux mètres, un yatagan, un pistolet à poudre noir et et une barbute à nasale. Ils avaient l'air fort et redoutables ainsi, comme il le fallait pour des membres des Argyraspides, les boucliers d'argent. Les guerriers d'élites de Raghos. Ils étaient positionnés de façon à protéger un petit convois. Le seul qui n'était pas équipé pour la guerre était paradoxalement leur meneur. Andros, prince héritier de Raghos était vêtu d'un élégants pourpoint rouge surmonté par une veste et une cape noir brodées de fils d'or.



Monté sur un char luxueux, fait de bois et de bronze, tiré par quatre chevaux blancs de bonne race.



 On aurait put s'étonner qu'un prince à la tête d'un si grand nombre de guerriers ne soit pas équipé pour la guerre, la seul arme qu'il portait était son yatagan.



Cependant le jeune satyre n'était pas là pour la conquête ou la guerre. Mais pour la paix, ou plutôt pour des négociations d'alliances et de partenariats. Il y avait quelques mois quelque chose d''étrange c'était produit, un territoire proche du royaume de Raghos  qui était bien connu pour son absence d'intérêt dû à son sol ingrat, son terrain inhospitalier et sa proximité avec l'immense empire d'Ashnard hégémonique s'était du jour au lendemain transformé en un territoire totalement nouveau avec des terres fertiles, des lacs  poissonneux, de montagnes riches en minerais et un petit royaume. D'abords effrayés par ce prodige, les satyres s'étaient retranchés dans leurs territoires, avaient levés l'armée et les conscrits, envoyés des éclaireurs et préparés à toute tentative d'invasion ou mouvements de troupes hostiles. Mais après plusieurs semaines d'attentes rien ne vint. Et après deux mois complet les satyres finirent pas se détendre tout en restant sur leurs gardes et à se poser des questions. Que fallait-il faire de ce nouveau voisin ?

C'était alors que les éclaireurs étaient revenus avec des nouvelles qui avaient tout chamboulé. Le nouveau territoire était vaste, possédait de nombreuses ressources, dont certains minéraux rares ou inconnus. Et les femmes y étaient belles, très ressemblantes aux elfes. Une mane de richesse. Et mieux que tout, le royaume qui y était établit était assez petit et son armée, faible. Incapable de repousser une invasion sérieuse.

Aussitôt la Boulé avait appelée à la conquête, ces terres, disait ses représentait un cadeau des dieux, elles permettraient au royaume de Raghos de se renforcer et de crouler sous les richesses. Ont pourrait y envoyer des colons et exploiter ses richesses, et il fallait le faire avant qu'Ashnard n'annexe ce territoire avant Raghos.. Mais une personne s'était élevée contre cette proposition. Ironiquement, celle qu'on s'était le moins attendu à repousser la possibilité de briller au combat.

-Je ne comprend toujours pas tout ça.

Andros se retourne avec un sourire vers on ami, Antigonos, le commandant des Argyraspides.

-Tout ça quoi mon ami ?

-Pour commencer pourquoi perdons nous notre temps à aller négocier avec ces gens au lieux de les envahirs. Tu connais les rapports des éclaireurs comme moi non ? Ce royaume est faible, son armée peut nombreuse, nous pourrions l'annexer ou en faire un état vassale en quelques mois. Maximum.


-Les éclaireurs ont dit qu’apparemment le royaume était faible, ils ont aussi précisés qu'ils n'avaient pas tout exploré, si ça se trouve les forces de ce royaume sont plus importantes que ce que nous croyons et même si nous le remportons, nous ne pouvons pas nous permettre de subir trop de pertes. Ensuite, je suis parfaitement au courant des avantages qu'entraineraient cette conquête. Mais il y a un danger que nous négligeons.

-Qui est ?

-Ashnard. Prendre le contrôle de ce territoire nous placerai en voisinage directe avec l'empire, nous serions surement les prochains à être attaqués si nous nous emparons de ce royaume d'.. Hyrule ? Oui je crois que c'est ça. Et nous devrons nous défendre contre le plus grand empire de ce monde en gérant en plus des peuples qui nous serons hostiles. Personne n'aime être envahis. C'est pourquoi je pense qu'une alliance ou une vassalisation sera plus profitable, aussi bien pour leur reine que pour nous.

Il y avait une autre raison qui avait poussé Andros à choisir la négociation plutôt que la guerre, même si il ne l'avait pas publiquement avoué. Cela participerait à renforcer son image de bon rois et consolider sa position de successeur de la reine. Après tout il avait déjà prouvé qu'il était un bon guerrier et un bon général. Maintenant, il voulait prouvé qu'il pouvait être un bon négociateur et bon roi de paix. C'est pourquoi il avait insisté pour envoyer des émissaire à Hyrule pour s'accorder sur une rencontre diplomatique

-Et pour le reste ?

-Hm ?

-Tu as demandé 500 Argyraspides pour t'escorter, et 500 lingots d'ors et 800 d'argents, un coffre remplit d'étoffes de soie et 100 mousquets à leur offrir. Sans parler de ce char. C'était vraiment nécessaire ? Et pourquoi ne prendre aucun esclave ?


-Le pouvoir c'est aussi le paraitre. Pour attirer l'attention de ce royaume sur les avantages d'être avec nous il faut lui montrer que nous sommes une nation riche et puissante. Si elle est riche, elle sera impressionnée par notre prodigalité, si sa nation est pauvre elle n'en sera que d'autant plus impressionné. Nos soldats d'élites rappellent notre force et notre générosité lui fait rappeler que nous sommes plus généreux qu'Ashnard. Et nous ne connaissons pas la vision de ce royaume ) propos de l'esclavage; si ça trouve il n'y est pas autorisé et mal vue.

-Toutes les nations utilisent des esclaves.

-Pas toutes, et certaines comme Nexus envisagent parfois sérieusement de l'abroger.

Le guerrier grommela sans parvenir à trouver de quoi répondre et se tut. Andros satisfait observa les paysages qu'il traversait.Il était vrai que ce pays était beau.

Ils arrivèrent en début d'après midi à la citée d'Hyrule et Antigonos siffla d'appréciation.

-Il faut avouer que c'est une jolie citée.
Dit le commandant en marchant dans les rues. Il avait retiré son casque pour l'accrocher à sa ceinture.

-En effet. Les rues sont propres, le peuple à l'air satisfait, et ce château conjugue la beauté et l'utilité. Impressionnant et facile à défendre si les défenseurs perdent la ville et doivent s'y replier. Oui cette citée est bien belle.

-De même que les habitantes. Renchérit son ami en lançant un sourire charmeur à un groupe de jeunes hyliennes qui observaient passer le cortège.

Andros éclata de rire. Au moins il y avait des choses qui ne changeaient jamais, quelque soit le lieux.

Une fois arrivé au château en lui même Andros descendit de son char et se fit escorter jusqu'à la salle du trône avec une garde de 10 Argyraspides, suivis d'hyliens qui portaient les caisses qui étaient des présents pour la princesse Zelda. Une fois devant la princesse le satyre prit un instant pour contempler la belle jeune femme. Avec sa taille fine et élancée, son visage fin aux traits délicats et sa chevelur d'or on ne pouvait le cacher, cette femme était un vrai beauté. Andros lui adressa un sourire charmeur avec un visage affable et rassurant s'inclina avec respect.

-Princesse Zelda, je suis Andros Magganon, prince héritier de Raghos. C'est un plaisir de vous rencontrer, j'ai été envoyé par la reine Mergera ma tante pour vous part des bons sentiments de Raghos au regard de votre nation et entreprendre des négociations.

D'un geste il fit signe à ses soldats d'ouvrir les coffres, dévoilant ainsi leurs trésors.

-Ceci est un cadeau pour vous assurer du respect de ma tante et moi même envers vous et votre royaume.

Restait à voir comment allait répondre la princesse.

« Dernière édition: Janvier 02, 2018, 09:14:32 par Andros » Journalisée
Princesse Zelda
Créature
-

Messages: 20



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #1 le: Janvier 19, 2018, 12:05:46 »

Une nouvelle journée protocolaire s'annonça à Zelda qui semblait lasse de tout cela. Les ambassadeurs satyres avaient promis la venue du prince en personne et la cité passa en état d'alerte afin que la réunion se passe au mieux. Tôt au matin, la noble s'était préparée au mieux et s'habilla de sa robe princiere apres un bon bain. Limitée par le temps, Zelda se coiffa de nattes dans les cheveux afin de parfaire sa tenue, le capitaine de la garde apparut à elle quand elle quitta sa chambre.

- Majesté, ils sont bientôt là.

Zelda soupira avant de sourire à son protecteur.

- Bien, puisqu'on peut pas y échapper, allons y.

Le capitaine salua la princesse et tourna talons, Zelda se retrouva seule dans le couloir de sa chambre et un sentiment de solitude l'avait envahie. Les ambassadeurs venaient et étaient à la limite de l'insulte envers Hyrule et sa personne. Elle gardait un contrôle de ses nerfs permanent alors que dans sa tête, elle hurlait de toutes ses forces. Elle réajusta sa couronne et s'avança vers la salle du trône où ses gardes étaient postées.

- Messieurs, j'espère que vous êtes en forme. Allez, on y va.

Le groupe s'avança vers l'entrée du château où les cornes d'Hyrule résonnèrent dans la ville alors que les grandes portes ouvrirent le chemin. L'armée de satyre s'avança vers la place centrale en tête: Le prince Andros Magganon. L'intendant de la couronne accueilli les visiteurs et les invita à entrer dans le château. Zelda, quand à elle, était déjà retournée sur le trône en attendant l'arrivée finale de la délégation. Assise, Zelda soupirait à l'idée de négocier l'avenir de son peuple, les négociations avec Ashnard avaient déjà été douloureuses par les énormes concessions qu'Hyrule a fait, il était inconcevable que la cité sacrifie encore des ressources afin de garantir la paix. Le prince entra dans la salle du trône et s'avança vers la noble d'Hyrule. Il se presenta à Zelda et fit ouvrir un coffre énorme contenant des ressources précieuses.

- Enchantée, Prince Andros, et bienvenue à Hyrule.

Zelda fit signe à l'intendant de prendre le coffre en offrande et la princesse se leva du siège centrale.

- Cher prince, j'espère que le voyage fut plaisant, voulez vous reposer vous avant d'entamer les négociations?
Journalisée
Prince Andros Magganon
Créature
-

Messages: 32



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #2 le: Janvier 19, 2018, 03:54:05 »

Les choses commençaient plutôt bien, la princesse avait acceptée l'offrande de Raghos, ce qui était une bonne chose même si le Satyre s'était douté que la princesse ne cracherai pas sur les présents elle avait l'air de plutôt bien le prendre. Néanmoins le satyre sentait une certaine tension venant de la princesse, ce qui était tout à fait compréhensible, si il avait été dans sa situation lui non n'aurait pas été très enjoué. Son royaume était sans doute la plus faible puissance des environs et elle le savait. Et de ce que les satyres avaient entendus, Hyrule avait déjà reçut la visite d’ambassadeurs d'Ashnard et même si ils n'étaient pas au courant des termes ils savaient qu'Hyrule n'avait pas été vassalisé ou conquise par Ashnard, ce qui avait surprit tout le monde. Les satyres ayant autrefois été chassés de leurs terres d'origine par l'avancée de l'empire d'Ashnard ce dernier était depuis toujours considéré comme la principale menace et l'ennemi héréditaire des satyres. Ashnard les avaient oubliés, mais les satyres eux n'avaient jamais oubliés ou pardonnés. Que le puissant empire ait choisit de ne pas annexée le royaume avait suscité nombre d'étonnements et d'interrogations mais finalement on avait décidé de ne pas trop s'interroger sur ce coup du sort et d'envoyer la mission diplomatique dès que les éclaireurs confirmèrent que les forces d'Ashnard s'étaient retirées.

La princesse fit alors la proposition au prince de se reposer avant d'entamer les négociations, le prince réfléchit une seconde si il valait mieux attendre un peut avant de commencer les négociations ou les commencer sur le champ. Finalement il décida de refuser, les satyres étaient des marcheurs et des coureurs bien plus endurants que les humains. Il y aurait d"autres occasions de faire des poses et après tout, les négociations diplomatiques s'étalaient souvent sur plusieurs jour. Et on était déjà en début d'après midi.

-Je vous remercie pour votre sollicitude princesse. Nous avons fait bon voyage et nous ne nous sentons nullement fatigués. Je préfèrerai commencer les négociations le plus tôt possible si vous êtes d’accord.
Journalisée

Tags:
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox