banniere
 
  Nouvelles:
LGJ inaugure un système de vote et nous vous parlons de l'avenir du forum ici.

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Sujet: Aldébaran Augusta, l'enfant oisif. [Valilouvée]  (Lu 257 fois)
Aldebaran
Humain(e)
-

Messages: 7



Voir le profil
Fiche
« le: Janvier 02, 2018, 12:30:38 »

Prénom : Aldébaran
Nom : Augusta
Âge : 27 ans
Sexe : Masculin, et hétérosexuel
Race : Humain


Physique :
A 27 ans il est plutôt petit, environ 1.75m. Sa démarche a un ton curieusement aérien qui est grandement dû au fait qu'il ne pèse que 64 kilos.
Il est sec, et d'un type assez carré. On devine que s'il se donnait la peine de se muscler il aurait la carrure typique de ces petits gymnastes aux épaules et au torse développés maintenus par la ferme gaine d'une ceinture abdominale saillante. Malheureusement pour lui, il ne possède pas tout cela, même s'il n'en demeure pas moins que ses fins et frêles muscles restent saillants, sous une peau blanche assez claire.
Son visage est relativement long, ses pommettes sont assez hautes, elles donnent une forme légèrement creusée à ses joues. Son nez est discret et filiforme il surplombe une bouche aux lèvres discrètes mais dont on entrevoie la possibilité d'un large et franc sourire. Ses yeux sont tout à fait singuliers. Certains jours quand il fait particulièrement beau on les jurerait d'un vert pâle, mais d'autres, lorsque la lumière est plus ténue, lorsque le soleil est voilé, ils apparaissent gris clair avec de petits éclats bleutés qui percent dans l'iris.
Il a l'habitude de porter la barbe taillée assez courte, mais pas trop. Celle-ci couvre l'ensemble de son menton et s'étend très prudemment jusqu'à la mi-joue. Elle est assez dense et d'un brun un peu plus accentué que celui de ses cheveux.
Ceux-ci sont taillé court, mais rarement coiffés et généralement ils sont hirsutes, très fins et densément implantés.
Son corps pour le reste est équilibré. Ses jambes sont justement proportionnées, de même que ses bras.
Aldébaran vient d'un milieu assez aisé. Lorsqu'il était plus jeune il portait l'uniforme du pensionnat dans lequel il était. Depuis il a gardé l'habitude de s'habiller en costume de pantalon noir et veste noire pour les occasions importantes. Pour le reste il s'adapte aux situations. Lorsqu'il est chez lui sans personne il est souvent en survêtement assez ample, et lorsqu'il est dehors il est habillé de façon tout à fait ordinaire.
Il a une arme qui lui a été transmise. Une magnifique épée à la lame fine et droite, à double tranchant qu'il conserve dans un fourreau serti de pierres dont il n'a jamais eut la curiosité de faire estimer la valeur. Celle lame magistrale repose chez lui sur une commode basse, et il ne sais pas vraiment s'en servir bien qu'il ait souvent joué seul à guerroyer avec quand il était jeune.


Caractère : (150 mots minimum)
A 27 ans Aldébaran est l'héritier, selon le mythe transmit dans sa famille, d'une antique famille européenne. Il n'a jamais vraiment cru à cela, même s'il est vrai que le patrimoine familiale est important, et lui permet de vivre en électron libre.
Aussi on peut dire que c'est un oisif dans le sens où il n'est aucunement productif. Il est cependant légèrement perfectionniste. Mais surtout il est curieux des choses du monde. Le premier de ces traits fait qu'il abandonne souvent ce qu'il entreprend par peur de ne pas parvenir à la perfection. Le second lui a permit de ne jamais rigidifier son esprit, et ainsi de rester ouvert aux nouveautés qu'elles qu'elles soit. Cependant Aldébaran est un homme de science, pour lui hors de question de croire en une divinité révélée, comme c'est le cas des grands monothéismes terrestres.
Ce rationalisme se retrouve dans sa passion pour l'astronomie qu'il s'est découvert jeune. Le fait de se perdre dans l'abysse noir et le vertige que procure cette perdition l'ont toujours fasciné.
Au contraire Aldébaran nourrit un peur de l'eau, dans le sens où il craint d'être dans l'eau ou sur l'eau dans une situation où il ne peut voir le fond.
Enfin il est bègue.
Il était à l'origine très extraverti et très avenant, avec une tendance à l’exagération qui tantôt émerveillait ses amis tantôt le couvrait de ridicule. Cependant il a grandement changé pour devenir très réservé, taciturne sans pour autant se désintéressé des autres. Au contraire, avec ses amis il est des plus fidèle et curieux de leur personne, et prêt à faire de son mieux pour aider s'il le peut.


Histoire : (400 mots minimum)
Aldébaran est né dans le sud de la France. Ses parents appartenaient selon leurs dires à une prestigieuse famille de l'antiquité qui avait perduré jusqu'à lui.  Les Augusta étaient apparentés selon la légende aux Julii par un batard de Claude, 5e césar. Cependant rien n'avait jamais été confirmé que ce soit par l'histoire officielle ou bien par ses aïeux. Le seul prestige dont il fut jamais témoin fut la richesse manifeste qui l'entoura toute sa jeunesse. Il appris ce qu'il pu dans un pensionnat privé. Mais il n'était pas réellement brillant, et les études furent pour lui une sorte de chemin de croix. Heureusement l'enthousiasme de l'adolescence et les amitiés qu'il avait noué le portèrent d'un bout à l'autre de son parcours scolaire.
A ses 13 ans il hérita d'une lame exceptionnelle. Son père qui depuis qu'Aldébaran avait 5 ans était resté seul pour l'éduquer lorsqu'il revenait du pensionnat, lui expliqua qu'elle était transmise depuis des générations et des générations dans la famille. Elle n'était pas, comme ces épée de fantaisie, dotée de pouvoirs magiques ou d'autres frivolités incongrues. Elle était juste l'insigne de la supposée puissance passée de cette famille.
Cette épée, Aldébaran l'utilisa beaucoup jeune pour jouer chez lui, faisant de grands moulinets, piquant, lacérant ou écorchant l'air qui fusé le long du métal. Mais vers 15 ou 16 ans il avait rangé ce jouet et l'avait laissé prendre la poussière.
Sa mère quant à elle avait quitté son père, mais ils ne divorcèrent jamais. Elle avait succombé à une vie faite de mondanités. Elle avaient de nombreuses fois trompé son mariage pour finalement partir avec un autre qu'elle ne conserva pas longtemps. Quoiqu'il en fut elle chercha jamais a revoir Aldébaran à partir de cette séparation. Et de fait Aldébaran n'eut à la revoir qu'une fois par la suite, lorsqu'il avait 19 ans.
Lorsqu'il finit ses études à 18 ans son père lui transmit une part de son patrimoine pour qu'il puisse vivre. En fait un comptable qui s'occupait de la famille avait ouvert un compte à son nom et transféré ce qu'il fallait transféré.
Plus tard, l'été suivant son entrée dans sa dix-neuvième année son père mourut mais c'est sa mère qui hérita du patrimoine qui restait à son père. Pendant l'enterrement cette dernière vint faire scandale, et c'est à ce moment qu'Aldebaran quitta l'Europe terre de sa jeunesse pour l'Asie qu'il sillonna 2 ans avant de s'attarder au Japon.
2 années durant il avait vécu dans un hôtel avant de s'établir dans une maison de la ville de Seikusu. L'achat de sa maison fut facile, car ceux qui la lui vendirent prétendaient qu'elle était maudite par un fantôme. Mais il ne s'était pas intéressé vraiment au sujet, et depuis qu'il y habitait, il n'avait jamais rien remarqué d'inhabituel. Il s'est offert les service d'une agence de domestique qui fait faire le ménage les lundi, mercredi et samedi chez lui. Il vivait depuis son arrivée au Japon une vie d'oisif. Vaguement artiste sans jamais avoir rien produit. Passionné par les récits de science-fiction qui l'envoyaient au fin fond des étoiles. Son principal souhait serait d'écrire une telle histoire, ou mieux encore de la vivre.




Autre :
Aldébaran est incroyablement riche, même s'il ne dispose pas de tout l'héritage familiale, le peu qu'il a lui permet de vivre sans travailler.
La fortune issu du don de son père représente environ 10 milliards et demi de dollars. Cependant cela ne représente que les 2 tiers de la fortune familiale des Augusta, le reste étant détenu par sa mère.
« Dernière édition: Janvier 03, 2018, 05:44:32 par Aldebaran » Journalisée
Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/ eggshot d'oeuf
Terranide
-

Messages: 4156



Voir le profil
Fiche
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #1 le: Janvier 02, 2018, 08:36:35 »

"apparait"
Hola bienvenue jeune humain !
Et amuses toi bien par ici car tu es validé !
"disparait"
Journalisée

Cassidy Green
Avatar
-

Messages: 2792


Une femme, un homme ? Ou bien les deux ?


Voir le profil
Fiche
« Répondre #2 le: Janvier 02, 2018, 11:04:52 »

Bienvenue Grimaçant *ç*

Sachant que la moyenne est de 1,75m (en France), tu n'es donc pas petit Clin d'oeil
« Dernière édition: Janvier 02, 2018, 11:22:56 par Cassidy Green » Journalisée

Voici mon topic pour découvrir mes autres comptes. Veuillez aussi me contacter sous ce compte pour mes autres personnages, vu que je suis plus souvent connecter avec Cassidy Green qu'avec les autre Grimaçant
Riza
Créature
-

Messages: 64



Voir le profil
Fiche
« Répondre #3 le: Janvier 02, 2018, 11:32:31 »

Superbienvenue <3
Journalisée
Prince Andros Magganon
Créature
-

Messages: 69



Voir le profil
Fiche
« Répondre #4 le: Janvier 02, 2018, 03:44:37 »

Bienvenu !
Journalisée
Aldebaran
Humain(e)
-

Messages: 7



Voir le profil
Fiche
« Répondre #5 le: Janvier 03, 2018, 05:45:03 »

Merci à vous, et petite modif au passage en fin de poste.
Journalisée

Tags:
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox