banniere
 
  Nouvelles:
LGJ inaugure un système de vote et nous vous parlons de l'avenir du forum ici.

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Sujet: L'Alliance d'Ombreciel [Princesse Luna]  (Lu 208 fois)
Princesse Alice Korvander
Serial-posteur
Humain(e)
-

Messages: 7109



Voir le profil
Fiche
Description
"Hear me Roar !"
« le: Décembre 25, 2017, 05:08:26 »


« Ombreciel était un royaume plutôt isolationniste... »

Samara avait longuement expliqué la situation à la Princesse de Sylvandell. Alice l’avait silencieusement écouté, en compagnie d’autres personnes, comme le Maréchal Coehoorn var Emreis, ou, de manière plus amusante, Mélinda Warren. Depuis que Mélinda était devenue la Matriarche d’un clan vampirique, elle commençait à avoir des troupes, et avait mobilisé plusieurs régiments pour venir aider les Ashnardiens.

De ce qu’Alice avait compris, l’ancien Roi d’Ombreciel était mort empoisonné. L’enquête officielle n’avait jamais pu trouver le coupable, car les intermédiaires avaient tous été exécutés, ou portés disparus. Néanmoins, les rumeurs soupçonnaient l’actuel Roi d’Ombreciel, le redoutable Solas. Un homme inflexible, un carriériste qui avait augmenté les dépenses militaires, et s’en était pris aux vassaux d’Ombreciel, n’hésitant pas à les attaquer s’ils ne payaient pas les lourds impôts que Solas avait levé pour financer son armée. Il avait attaqué des terres voisines, mais ses pas avaient fini par conduire ses troupes à l’une des colonies militaires impériales. Les Ombreciens avaient attaqué Fort-Levant, une forteresse à l’entrée de la colonie. Il y avait eu des morts, une ville avait été pillée, des gens violés et asservis... L’affaire était remontée jusqu’au Conseil Impérial. Ombreciel était en train de se développer, et l’Empire ne voulait pas craindre le risque de voir un nouvel ennemi apparaître, avec la possibilité que les Ombreciens soient soutenus par les Nexusiens. Dans ces circonstances, le Conseil Impérial avait sonné le ban, et chargé le Maréchal Coehoorn, à la tête d’une Légion, de régler le sort d’Ombreciel.

Les espions ashnardiens leur avaient appris qu’il y avait deux personnes à la tête du royaume : le Roi Solas, et sa sœur, de dix ans plus jeune que lui, la doucereuse Princesse Mérédith Luna Cassandra Séraphina d’Ombreciel... Qu’on appelait plus simplement « Princesse Luna ». De ce que Coehoorn avait appris, Solas cherchait désespérément à marier la jeune Luna, mais cette dernière ne cessait de repousser ses prétendants, ce qui avait rappelé à Alice des souvenirs.

Coehoorn avait commencé par reprendre Fort-Levant, et avait fait comprendre à Solas que les Ashnardiens se montreraient intraitables. Il avait laissé un Ombrecien en vie, pour qu’il raconte aux autres ce qui s’était passé. Coehoorn avait exécuté tous les soldats d’Ombreciel, et avait ensuite attendu. Il s’était assuré que l’heureux survivant voit les dragons dorés de Sylvandell, qu’il relate les performances des soldats du Clan Warren, améliorés par des potions vampiriques, qu’il voit la hardiesse des guerriers ashnardiens, autant des humains que des démons. Tout cela faisait un tableau effrayant, surtout quand on y ajoutait la réputation des Ashnardiens.

Le Maréchal n’avait pas envie de se lancer dans un conflit armé durable contre Ombreciel, et avait donc envoyé un message, parallèlement au soldat qu’il avait libéré. Il avait proposé des pourparlers, en soupçonnant qu’Ombreciel ignorait que le fort attaqué était sous protection ashnardienne, mais avait exigé des garanties. En retour, le Roi Solas avait répondu, et n’avait pas manqué d’étonner les Ashnardiens, ce qui expliquait la tenue de ce conseil de guerre.

Alice cligna des yeux en regardant la missive, signée de la main de Solas, et tamponnée du sceau royal.

« Il... Il envoie sa sœur ?
 -  C’est sa garantie, expliqua Coehoorn. La Princesse Luna devra écrire d’ici une semaine pour assurer son frère que tout va bien. Je suppose qu’ils ont dû convenir entre eux que la lettre contiendra un message secret pour s’assurer qu’elle ne soit pas dictée par nous. »

C’était tout de même assez risqué... Mais c’était en tout cas la preuve que Solas voulait vraiment négocier.

« Nous avons pensé que tu serais la mieux placée pour veiller sur notre hôte, Alice.
 -  Ah bon ? s’étonna-t-elle.
 -  Il faut veiller à ce qu’il ne lui arrive rien, mais aussi s’assurer que ce ne soit pas une espionne, compléta Samara. Et puis, vous êtes deux Princesses...
 -  Mais cette femme pourrait me vouloir du mal ! rétorqua la tête blonde.
 -  Je te protègerai, l’assura alors Mélinda. Mes hommes savent se montrer discrets. »

Tout ça ne lui disait rien qui vaille, mais elle n’avait pas trop le choix. En attendant, il fallait entendre l’arrivée de la Princesse d’Ombreciel. Pour cela, Coehoorn avait dépêché l’un de ses bras droits, Menno, pour qu’il aille au point de rendez-vous afin de récupérer la Princesse.

Il n’y avait ensuite plus qu’à attendre son retour...
Journalisée


Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal, soit celui-ci.

Complément de script : La Saga De La Tour Sombre
Princesse Luna
Créature
-

Messages: 9



Voir le profil
Fiche
« Répondre #1 le: Décembre 26, 2017, 11:07:04 »

«  Tu es une monnaie d’échange! » avait pleuré la jeune couturière devant son amie et princesse. À ses mots, Luna n’avait pas répondu, se disant que la pauvre fille délirait et se créait les pires scénarios possibles. Optimiste de nature, la princesse d’Ombreciel s’était contenté de lui tapoter gentiment la main en lui assurant qu’il n’en était rien, qu’elle allait seulement remplir une nouvelle mission diplomatique pour son frère et que c’était, encore une fois, l’occasion rêvée de prouver sa valeur à son royaume ainsi qu’à son terrifiant souverain. Loin d’être rassurée, sa compagne de jeunesse l’avait suivie jusqu’aux portes du château, les mains jointes en prières alors qu’elle gravait dans sa mémoire le portrait de la princesse.

Luna avait certes ressentit de la frayeur, au départ. Quand Solas l’avait convoquée à lui, elle avait cru qu’il comptait s’entretenir avec elle au sujet d’éventuels nouveaux prétendants, ou alors simplement pour la gronder d’un crime qu’il s’était lui-même imaginé – c’était fou à quel point il aimait se créer des occasions de la violenter physiquement… Au fil du temps, elle s’était d’ailleurs surprise à ne plus autant lui résister quand il était question de supplices corporels. Non pas seulement parce qu’elle savait que toutes résistances lui apporterait une double correction, mais également pour ce petit je-ne-sais-quoi qu’elle ressentait, au bout du compte. Même en y songeant pendant des heures, elle n’avait jamais su mettre le doigt sur l’émotion, ou sur la raison de l’étrange plaisir qu’elle pouvait ressentir au travers de cette souffrance, ou de cette situation d’infériorité qu’on lui imposait lors de ces moments-là. Elle avait tenté tant bien que mal de faire comprendre ses émotions à Adrianna, la couturière, en vain. Cette dernière avait grimacé en demandant à sa maîtresse si elle n’avait pas un petit coup dans le nez.

Enfin bref…

Solas avait réussi à prendre Fort-Levant. Du moins, pendant quelques temps. Malheureusement pour le beau tyran, la position des Ombreciens en ces lieux avait été de courte durée. Lorsque des renforts ennemis vinrent au secours des citoyens survivants, les soldats vêtus de noir et de violets furent rapidement écrasés sous la puissance de l’adversaire. Luna se souviendrait toujours de la crise qu’avait piquée Solas, lorsqu’il reçut la visite d’un de leur partisan survivant. On parlait souvent d’’enfants-Rois’’, quand il était question d’êtres ayant été trop souvent gâtés et donc habitués à obtenir tout ce qu’ils désiraient. Solas faisait malheureusement partie de la caste au-dessus, soit les enfants-empereurs. Il ne supportait ni le refus ni l’échec. Lorsqu’il entrait dans de telles fureurs, Luna préférait alors s’éclipser pour laisser l’orage passer.

Sans, au final, cité à Luna ce qui était écrit dans la missive reçue conjointement au retour du survivant, Solas avait ordonné à sa sœur de se rendre en territoire étranger afin de servir d’ « intermédiaire ». Du moins, c’était le terme qu’il avait employé. Luna ignorait si elle pouvait faire confiance à Solas, là-dessus, mais peu de choix s’offrait à elle en vérité. Elle s’était donc inclinée, fidèle à ses habitudes, et avait aussitôt préparé son départ.

Le voyage avait été long et pénible à son goût. Elle avait trouvé les routes cahoteuses et, même si elle avait tout fait pour se changer les idées, le stress l’avait rongé tout au long du trajet. Néanmoins, sa petite escorte avait réussi à la mener à bon port, là où elle devait rencontrer un certain Menno, qui, à son tour, l’amènerait jusqu’au point d’arrivée.

Les échanges avec lui furent brefs et précis, Luna portant un masque de neutralité totale, presque froid. Habituée à voir des soldats, ce n’était pas ces étrangers qui allaient l’intimider, son frère faisant déjà habilement le travail…

L’échange s’était bien passé, cependant. Elle avait suivit sans rechigner le bras-droit du Maréchal jusqu’à leur destination finale. Luna restait bien silencieuse alors qu’elle marchait sur les talons de son guide, les mains entrelacées devant elle, le port-de-tête bien élevé. Elle devait faire bonne impression, n’avait cessé de lui rappeler Solas, quitte à prendre des airs plus hautains qu’elle ne l’était, s’il le fallait. La blonde trouvait cette astuce un peu stupide, voir risquée. Pourquoi se montrer hautaine et froide si elle devait à la fois faire bonne impression? Décidément, elle ne comprendrait jamais les drôles de pensées qui traversaient la tête de son aîné…

Le moment fatidique arrivé, on l’amena devant son hôte, une jeune blonde, toute comme elle, au visage fin et au corps gracile. À cette image peu menaçante, Luna failli esquisser un sourire. L’apparence réconfortante de cette princesse lui retira une couche de nervosité, peut-être à tord, mais bon. Elle n’allait pas laisser tomber sa garde si aisément, après tout. Il y avait possiblement anguille sous roche, avec tout ça.

Luna s’inclina donc bien bas devant la princesse Korvander, les yeux baissés au sol.

- Mes salutations, votre Altesse. Mon frère, Sa Majesté le Roi Markus Solas Leinhart Konrad d'Ombreciel m’envoie à votre rencontre dans des intentions pacifistes. (Elle releva la tête pour croiser le regard de la jeune femme.) Je suis la Princesse Luna, très heureuse d’enfin faire votre connaissance.

Il lui semblait alors ridicule de prononcer son prénom au complet comme elle l’avait fait avec son frère. Mais pourquoi leurs parents les avaient-ils affublés de patronymes si interminables, au fait? Ah, la noblesse et ses mystères…

L’hybride se redressa finalement pour adopter cette posture gracieuse et sereine qui lui était propre.

- J’ose espérer que nos conversations futures nous permettrons d’étouffer tous malentendus entre nos territoires.
Journalisée
Princesse Alice Korvander
Serial-posteur
Humain(e)
-

Messages: 7109



Voir le profil
Fiche
Description
"Hear me Roar !"
« Répondre #2 le: Décembre 26, 2017, 10:35:25 »

Alice disposait de la plus belle chambre de Fort-Levant. Elle était après tout une Princesse, et, comme elle devait héberger la Princesse d’Ombreciel, on avait trouvé plus judicieux de lui donner cette belle chambre. Elle se trouvait au dernier étage du donjon, et présentait surtout l’avantage d’être encerclée par bon nombre de gardes et de patrouilles. Ainsi, s’il prenait à la Princesse Luna de prendre la poudre d’escampette le soir, elle serait rapidement repérée ! La jeune tête blonde observait donc les lieux depuis une terrasse située le long de ses appartements.

Le spectacle était tout à fait fascinant. Il y avait de hautes montagnes aux versants enneigés qui se dressaient, formant un solide mur. Derrière ces montagnes, il y avait Ombreciel, ce mystérieux royaume belliciste qui avait assiégé Fort-Levant. Qu’est-ce qui allait bien pouvoir se passer ?

*Nous marchons vers la guerre...*

Les Ashnardiens n’étaient pas effrayés par le fait de guerroyer, de mener une campagne militaire, et d’assiéger des royaumes limitrophes. De fait, l’Empire avait toujours été construit ainsi. Pour l’heure, tout ce que l’Empire proposait à Ombreciel, c’était de capituler. Maintenant que le Roi Solas avait attaqué l’une des colonies militaires impériales, il était en bien fâcheuse posture. Tout ce qu’Alice espérait, c’est qu’il n’y aurait pas de carnage, que la raison arriverait à venir. Elle espérait que la Princesse Luna raisonne le Roi Solas en voyant l’immensité et la dangerosité des troupes ashnardiennes. Démons, Trolls, armes de siège, dragons... Tout était fait pour s’assurer qu’Ombreciel comprenne qu’une guerre était vaine.

Alice y songeait tout en voyant plusieurs cavaliers revenir, filant le long d’un sentier, entourant une calèche, qui abritait probablement la Princesse Luna.

*Hum... C’est à moi !*

Ne sachant rien de la Princesse, Alice se retourna, et fila vers le hall d’accueil du fort. Elle avait enfilé une belle robe blanche, recouvrant son corset et ses jarretelles, avec une longue paire de gants blancs fins et soyeux. Elle était très belle ainsi, et s’observa une dernière fois dans le miroir. En ayant des amies et des amantes comme Tinuviel Lastrim ou Mélinda Warren, Alice avait appris à gérer sa beauté. Elle descendit ensuite, et s’empressa d’accueillir la Princesse Luna.

La surprise fut de taille en voyant la gracieuse jeune femme pénétrer dans le hall. Plusieurs pages amenaient ses bagages, et Alice, interloquée, se rapprocha d’elle, et la vit s’incliner très respectueusement. Elle portait une magnifique robe violette, qui épousait ses formes à la perfection, ainsi qu’une très longue chevelure blonde avec quelques mèches violettes, et, sur le visage, un air de sainteté et de douceur incroyable. Alice ne manquait pas d’être surprise, car la Princesse d’Ombreciel était vraiment très différente de ce à quoi elle s’attendait !

« Je... Bienvenue à Fort-Levant, Princesse Luna ! »

Parler de « bienvenue » était peut-être un peu excessif, Luna étant après tout une captive. Luna avait une voix doucereuse, tendre et voluptueuse, et assura espérer que, par sa présence, tout malentendu serait dissipé. Alice sourit, et s’inclina à son tour, tout en se demandant si Samara n’avait pas été informée, préalablement, de l’apparence de cette jeune femme.

*Elle s’est bien gardée de m’en parler, elle pourrait être ma sœur !*

Lui souriant poliment, Alice s’empressa de lui répondre :

« Je n’en pense pas moins, j’espère de tout cœur éviter un conflit armé entre nos deux nations, Princesse. Je vous en prie, suivez-moi, je vais vous conduire à nos appartements. »

Les pages se chargeraient d’amener les bagages. Alice tendit son bras à Luna, et la laissa s’y crocher. La Princesse lui sourit, tout en sentant une profonde aura de bienveillance émaner de cette femme. Il y avait... Il y avait vraiment quelque chose de particulier chez elle. Alice se tut donc, et grimpa les marches, jusqu’à rejoindre le dernier étage.

« Voilà... C’est ici ! »

Leurs appartements comprenaient une grande pièce centrale, avec une terrasse (celle depuis laquelle Alice avait vu la caravane arriver). Il y avait deux chambres sur la gauche, et, sur la droite, une salle de bains, avec une pièce de rangement.

« Je suis votre hôte pendant tout votre séjour ici, Princesse Luna. Ceci signifie que vous ne pouvez pas quitter les appartements sans que je ne vous accompagne. »

Alice sourit à nouveau à l’attention de la jeune femme :

« Autrement dit, nous allons être inséparables, vous et moi ! »
Journalisée


Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal, soit celui-ci.

Complément de script : La Saga De La Tour Sombre
Princesse Luna
Créature
-

Messages: 9



Voir le profil
Fiche
« Répondre #3 le: Décembre 27, 2017, 09:50:23 »

L’endroit était impressionnant, pour ne pas dire intimidant, en fait. La Princesse Luna n’avait pas s’empêcher de sentir une boule de nervosité se former dans sa gorge en voyant la colossale structure de pierres qui formaient le château. Elle trouvait que son propre domaine était grand, mais ce n’était pas égalable à ce point. Ombreciel était un petit royaume baigné de soleil et de verdure, digne d’un conte de fée. On pouvait même qualifier l’endroit d’idyllique, ou de coquet. Cependant, depuis les dernières réformes rédigées par Solas, certaines coupures provoquèrent la cessation de l’entretien paysager. On avait redirigé le budget vers la fabrication d’équipement militaire. Les jardins publics à l’abandon, Ombreciel donnait aujourd’hui la triste impression d’être négligée. Luna s’en était trouvée extrêmement peinée, puisque même les jardins royaux avaient été délaissés au bout du compte. Solas et ses idées de conquêtes, vraiment, c’était absurde. Elle ne pouvait pas dire qu’elle était surprise par la tournure des évènements. Après tout, son aîné n’avait jamais été satisfait de ce qu’il possédait déjà, que ce soit en terme de pouvoir, de bien matériel ou encore de femmes.

Quoi qu’il en soit, c’était à Luna de réparer les pots cassés, désormais. Elle n’avait pas vraiment le choix, en fait, puisque son frère l’avait pratiquement forcée à venir ici. Et puis, du bon côté, elle allait pouvoir prendre congé de sa tyrannie perpétuelle, non? Ne sachant pas trop à quoi s’attendre en termes d’accueil en ces lieux, Luna avait préféré jouer la carte de la gentillesse, comme ça lui venait naturellement. En fait, elle ne voyait pas l’utilité de se montrer hargneuse tant et aussi longtemps qu’elle ne verrait pas de menace au bout de son nez. Les mots étaient parfois la meilleure arme possible.

Sa vision de la princesse Alice lui fit arquer le sourcil, néanmoins. Elle savait de par ses serviteurs que son comparse était de jeune apparence, tout comme elle. Cependant, on s’était bien gardé de l’aviser qu’elles se ressemblaient jusqu’à un certain point. Blondes, menues, frêles comme des poupées, elles auraient facilement pu être parentes. Cette pensée lui tira un sourire en coin alors qu’Alice répondait poliment à ses présentations.

* Elle est adorable… Comment Solas peut-il lui en vouloir pour avoir repris Fort-Levant? *

Bon, d’accord, l’apparence d’un adversaire ne devrait théoriquement jamais influencé les pensées et plans d’un rival, mais bon… Luna se laissait souvent prendre par ses sentiments premiers envers autrui, un défaut qu’elle se jurait de corriger tôt ou tard.

Pour ce qui était de son séjour ici, elle suivit Alice, perchée à son bras délicat, écoutant d’une oreille attentive ce qu’elle lui expliquait alors que ses grands yeux lilas étudiaient sans relâche son nouvel environnement. Quand elles furent arrivées aux appartements et que Luna se détacha de la blondinette, elle ne put cacher sa certaine stupéfaction ainsi que son air soucieux. Elle se tritura alors les doigts nerveusement, tic qu’elle avait depuis l’enfance.

-   Inséparables, vous dites? Et… Je ne peux pas errer par moi-même?

Question idiote… Elle trouverait pourtant cela logique si elle avait été élevée pour être souveraine. Entêtée dans son idée de faire amie-amie avec tout le monde, elle ne réalisait pas totalement la gravité de sa situation de captive. La pensée d’être confinée dans une cage aussi dorée soit-elle ne lui plaisait guère, quoi qu’elle se garda bien de partager sa vision des choses. Elle se contenta de détourner un peu la tête, faisant mine d’observer son habitat, avant de souffler, presque misérable :

-   C’est très joli, somme toute… Je suis bien aise de pouvoir séjourner ici…
Journalisée
Princesse Alice Korvander
Serial-posteur
Humain(e)
-

Messages: 7109



Voir le profil
Fiche
Description
"Hear me Roar !"
« Répondre #4 le: Janvier 03, 2018, 03:31:01 »

L’habit ne faisait pas le moine, disait-on. Alice avait réellement du mal à imaginer que Luna puisse être une conquérante assoiffée de sang. Elle n’en avait pas l’allure, ni le profil. Au contraire, elle semblait... Comme elle. Et, quand on connaissait un peu Sylvandell, on savait combien Alice était différente de son père, Tywill. Tywill Korvander, l’actuel Roi, était un homme très trapu, massif, et connu pour être un conquérant impitoyable. Sans être assoiffé de sang pour autant, Tywill avait participé à de multiples campagnes militaires, et fait couler bien du sang. Alice, elle, avait une approche très différente de la politique, bien plus axée sur la diplomatie, au risque de passer, aux yeux des Sylvandins, peuples de robustes et fiers montagnards, pour une faible femme. Outre les ressemblances physiques, c’était aussi sûrement ce qui expliquait pourquoi les stratèges avaient choisi de l’assigner à l’hébergement de Luna...

La jeune Princesse sembla surprise d’apprendre qu’elles seraient « inséparables ». Alice lui sourit encore, ne voulant pas se montrer trop brusque, et ayant bien conscience de la position délicate dans laquelle se trouvait Luna :

« Les soldats missionnés par votre frère ont attaqué ce fort sans raison, et ont commis de nombreux meurtres, rappela-t-elle alors, en rompant son sourire, comme pour marquer davantage la gravité de la situation. Nous ignorons quelles sont les intentions de votre Roi, mais l’Empire ne peut pas laisser cela se faire. Votre frère vous a envoyé comme garantie de ses bonnes intentions, mais l’Empire ignore s’il peut vous faire confiance. Toutefois... »

Elle se rapprocha de la jeune femme, et attrapa ses mains dans le creux des siennes, fixant son regard bleu sur ses belles pupilles azur.

« Nous aurions pu vous enfermer dans les geôles. Si vous êtes ici, en ma compagnie, c’est parce que nous espérons que, par votre biais, nous parviendrons à une solution pacifique. Vous n’êtes donc pas qu’une simple prisonnière, Princesse Luna, tout comme je ne suis pas votre geôlière, vous êtes une diplomate... Comme moi. »

La Princesse l’observa encore silencieusement pendant quelques instants, puis relâcha ses mains. Elle se risqua finalement, après ces préliminaires, à envisager les choses sérieuses :

« J’aimerais éviter un conflit armé, pour être honnête... Pas vous ? »
Journalisée


Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal, soit celui-ci.

Complément de script : La Saga De La Tour Sombre

Tags:
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox