banniere
 
 
Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Sujet: Good Girl [PV: Miranda Forge]  (Lu 197 fois)
Vanessa White
Humain(e)
-

Messages: 874

avatar


Voir le profil
FicheChalant
Description
Agente du S.H.I.E.L.D
« le: Décembre 22, 2017, 03:10:12 »

GeoTower – Tekhos Metropolis

Il n’était un secret pour personne qu’à Tekhos, cette nation à la technologie aussi avancée que la culture sexuelle, il y avait des personnalités influentes, des marques fortes et des identités incontournables. On pouvait voir le bon et le mauvais côté ; d’une part les habitantes jouissaient pour la plupart d’un assez bon niveau de vie, malgré les inégalités de richesses inhérentes à toute nation. La technologie y était impressionnante, et la liberté sexuelle pouvait en ravir plus d’une et d’un ! D’un autre côté, on pouvait y trouver un côté décadent, avec cette lutte contre le sexe masculin ou bien encore, cette débauche sans limite. Cela finirait-il par s’effondrer ? Pour beaucoup, non. Parmi ces gens qui croyait fermement en la prospérité de Tekhos, il y avait une jeune femme répondant au nom de Chloé.

Chloé était une étudiante, s’apprêtant à achever son premier cycle supérieur. Elle avait une vie des plus banales ; étudiante la journée, geek la nuit et véritable machine à dormir à ses heures perdues. Pour boucler son année et ainsi accéder au dernier cycle universitaire, elle devait effectuer un stage. Au terme de nombreuses et difficiles recherches, l’heureuse étudiante en commerce avait fini par décrocher, miraculeusement, le stage de sa vie ! Effectivement, elle était parvenue à rentrer dans les rangs d’une entreprise extrêmement célèbre dans tout le pays ; GeoWeapon Corp, dirigée par la plus que connue Miranda Forge. Cette femme qui était l’idole de toute une génération, le modèle à suivre pour beaucoup de jeunes femmes qui l’adorait et l’adulait. Chloé n’y faisait nullement exception, Miranda ayant toujours été – depuis qu’elle la connaissait – un modèle à ses yeux.

Ainsi, obtenir un stage dans l’entreprise de cette prestigieuse femme était extrêmement gratifiant. Passée son moment de fangirling extrême, elle avait finalement commencé son stage et, pendant les premiers mois, tout se passait admirablement bien. Elle était très sérieuse et appliquée dans le travail qu’on lui donnait et, malgré la lourde charge et parfois l’ingratitude du travail donné, elle ne se plaignait nullement, se sentait ô combien privilégiée de travailler ici. Chloé se mit définitivement à adorer son stage au moment où elle dut commencer à faire des rapports pour madame Forge en personne ! C’étaient généralement là où elle se donnait à fond pour produire le meilleur travail que possible. Cependant ... Depuis lors qu’elle devait faire des rapports à madame Forge en personne, soit en les apportant dans son bureau soit en les lui résumant directement, Chloé avait de plus en plus de mal à se contenir.

Se contenir face à son idole. Face à cette femme extrêmement attirante et débordant de charme. Bien qu’elle se doutait que sa patronne était une grande perverse, elle n’osa jamais lui faire part de la moindre information au sujet de son attirance envers elle. Chloé se doutait également qu’elle n’était qu’une fan parmi des milliers d’autres, alors pourquoi madame Forge s’en soucierait ? Ainsi, elle devait se contenir et se taire, ne s’autorisant nulle action personnelle envers sa patronne. Ça ne serait de toute façon pas très professionnel. Mais tout changea un jour. Un jour où Chloé devait déposer un rapport de plus d’une cinquantaine de page, directement au bureau de Miranda Forge. Ce fut sa majordome, miss LaBelle, qui la conduisit comme d’habitude ici. Sauf que, contrairement à d’habitude, la majordome s’excusa car sa maitresse était sous la douche, et que par conséquent, elle pouvait se contenter de juste déposer son dossier et filer. Chloé resta néanmoins seule dans le vaste et grand bureau de sa patronne, à devoir déposer son tas de feuille.

Evidemment, elle s’exécuta. Chloé déposa son rapport sur le bureau, puis ... Resta sans rien faire. Elle regarda aux alentours, n’entendant qu’au fond l’eau qui coulait dans la douche, signifiant que sa patronne était encore occupée. Elle devait partir, sans doute. Mais pourquoi restait-elle ici, comme figée ? Chloé déglutit en regardant un peu autour d’elle, finissant par glisser vers l’armoire au mur, contenant livres et bibelots. Jusque-là restée sage et docile, une saugrenue idée la traversa. (C’est peut-être le moment de trouver quelque chose ...) Pensa-t-elle en se pinçant la lèvre. Son côté fan et groupie de madame Forge ressurgit, alors qu’une envie pressante de trouver un objet personnel à Miranda s’éprit d’elle. Ça serait un formidable ajout à sa collection ! Mais, Chloé était une petite fétichiste et un simple bibelot ne serait pas assez gratifiant.

Elle eut alors une idée, et une envie des plus dangereuses mais, excitantes au plus haut point. Tournant sa tête vers l’origine du bruit de la douche, elle marcha sur la pointe des pieds puis, se frayant un chemin, finit par arriver dans une vaste salle d’eau. Elle fit tout pour ne pas se faire voir par sa patronne, mais au final, trouva quelque chose d’inestimé ! Posée sur une étagère, la fameuse paire de lunettes de Miranda Forge, dont la légende disait qu’elles disposaient de fonctionnalités inédites. Prudente, la petite fouine s’empara vite fait bien fait de ladite paire puis sourit à pleine dent. Alors qu’elle pensait partir avec son butin, ses yeux croisèrent ... Des sous-vêtements et une paire de talons. C’étaient sans doute ceux que madame Forge allait porter une fois qu’elle allait se rhabiller ... Elle ne devait pas céder ... Surtout pas ... Mais sa main n’en fit qu’à sa tête et elle subtilisa la gourmande petite culotte, les collants et la paire de chaussure qui s’offrirent à elle !

(Merde, merde et merde, j’ai pas intérêt à me faire gauler !!!) Pensa alors Chloé, rouge comme une tomate mais fière de ses rapines. Sans doute emballée par ces reliques précieuses, elle revint dans le bureau de sa patronne puis, fut trop tentée de porter les lunettes dès à présent. Elle les enfila au bout de son nez puis, écarquilla ses yeux en voyant qu’effectivement, la légende disait vrai ! Impressionnée, elle en oublia le monde autour d’elle et prit assise, dangereusement, dans le fauteuil de la maitresse des lieux. Elle ne fit pas attention au bruit de l’eau se coupant, signifiant que madame Forge avait fini de se doucher et qu’elle allait se rendre compte de l’absence de ses sous-vêtements, lunettes et chaussures. Chloé continua son délire et ne se rendit nullement compte du danger. Elle s’enfonça en parcourant toutes les fonctionnalités des lunettes high-techs, finissant par tomber sur un fichier vidéo. Un film. Un film érotique ... Sans doute préféré de Miranda. Elle hoqueta et rougit, trop excitée et impatiente pour aller le visionner ailleurs dans un lieu sur. Pire que cela, dès la première scène, Chloé se sentit toute chose et eut une furieuse envie de se faire plaisir d’avantage.

Elle braqua son regard sur la culotte qu’elle venait de subtiliser, puis aggrava son cas. La jeune folle qui venait de signer son arret de mort tira son pantalon et sa culotte pour la retirer, et enfiler celle de madame Forge à la place. « Hmm ... » Couina-t-elle tout doucement, ressentant un furieux frisson au contact de la soie contre son sexe. Ce qui l’excitait, c’était surtout que cette culotte appartenait à son idole et qu’elle avait été portée par elle ! Chloé continua dans son délire et, vérifiant rapidement à droite et à gauche qu’il n’y avait personne, enfila ensuite les collants. A continuer comme ça, elle allait avoir le look explosif de Miranda ! Et ça, ce n’était pas rien ! Chloé gloussa mais, consciente du danger, savoura tout de même l’adrénaline que ça procurait. En fin de compte, elle termina en portant la culotte, les collants et les hauts-talons de madame Forge, tout en regardant un très, très sulfureux film érotique depuis ses lunettes. Chloé n’en pouvait plus et décida alors de faufiler ses doigts sous son pantalon, frottant de force le tissu contre son sexe, commençant ainsi à se faire plaisir ...

Ce fut à ce moment précis, là, assise dans ce fauteuil, portant les vêtements, les chaussures et les lunettes de Miranda Forge, que Chloé perdit pied avec la réalité et s’emballa, gémissant et haletant, ne se rendant nullement compte que quelqu’un approchait ...
Journalisée

Compte principal.

Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Miranda Forge
Humain(e)
-

Messages: 225



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #1 le: Décembre 25, 2017, 04:57:26 »

La légende disait, soit que Miranda se droguait, soit qu’elle était une mutante. Elle travaillait continuellement, y compris les jours fériés, et avait un agenda très particulier, qui changeait tout le temps. La gestion du planning de Miranda était d’ailleurs l’une des principales fonctions de sa gouvernante, Hannah LaBelle. Une semaine comptait 168 heures, et Miranda consacrait généralement 130 à 140 heures de ces semaines à son travail, avec cette particularité que, chez elle, sphère privée et sphère professionnelle ne formaient qu’un seul ensemble. Pour tenir une telle cadence infernale, le sexe était fondamental pour Miranda, et celles qui la connaissaient affirmaient que c’était avant tout par ce biais qu’elle arrivait à tenir... Ça, et le fait d’être une Forge. Elle disposait d’une capacité de concentration exceptionnelle, et de capacités mémorielles phénoménales.

Son immense bureau était jouxté à son penthouse, et, ce soir, Miranda se douchait. Outre Hannah LaBelle, elle avait autorisé l’accès à une jeune stagiaire, une petite étudiante qui rougissait devant elle, Chloé Beckett. GWC accueillait énormément de stagiaires, et, si la firme était très exigeante, elle savait aussi récompenser les stagiaires les plus dévoués. Bien que GWC n’avait pas l’obligation de leur donner un salaire, ils bénéficiaient de généreuses rémunérations. Rien n’était neutre, bien sûr, car l’idée était d’en faire de futurs employés. Sur ce point, toutefois, les mégacorporations n’avaient pas à s’en faire, car la demande était toujours très forte. Et Chloé s’était ainsi retrouvée affectée au service de la direction supérieure de GWC, une instance administrative chargée de superviser tous les organes de production internes et de sous-directions, comme une sorte de chambre de contrôle et de filtrage, directement sous les ordres de Miranda Forge. À ce titre, Chloé allait de bureau en bureau, remettant des rapports, les relisant, corrigeant les fautes, les coquilles, et tapant parfois de légers comptes-rendus.

Elle était sous les ordres directs de Laura Lovegood, une femme au look très noble, qui embrassait ses collaboratrices, et avait embrassé Chloé à plusieurs reprises. Lovegood, ou L.L., avait donné ce soir à Chloé une mission des plus importantes : remettre un rapport de cinquante pages à Miranda Forge en personne, soit sur son bureau.

« Ensuite, tu pourras prendre ta soirée. »

Chloé était là depuis plusieurs mois, et, fort curieusement, n’avait encore pas couché avec sa supérieure, alors que, généralement, les stagiaires étaient régulièrement prises par leurs supérieurs et maîtres de stage. La jeune Chloé remonta donc au dernier étage, dans le Saint des Saints, les quartiers privés de Miranda Forge. Hannah LaBelle la laissa passer, et elle se retrouva dans l’immense bureau, avec une porte au fond, entrouverte, qui menait droit vers un grand duplex moderne. L’intrépide Chloé décidé de passer outre les précautions élémentaires, sans aucun doute motivée par le fait que L.L. lui avait spécifiquement dit de s’assurer que Miranda lise ce rapport ce soir.

Elle réalisa donc que la grande patronne prenait sa douche. Elle était donc nue, dans une grande salle de bains. Sa silhouette se découpait à travers la vitre embuée, et Chloé s’empressa de récupérer des artefacts particulièrement précieux, à savoir les lunettes de la PDG ! Le film qu’elle mit était très particulier. Souvent, Miranda filmait avec ses lunettes ses ébats, et, aujourd’hui, elle avait filmé une belle son esclave en train de la sucer en salle de réunion. Elle écoutait un compte-rendu sur des ventes militaires, et regardait la belle blonde continuer à la sucer, portant une combinaison en latex mauve très moulante. Le reste était à l’avenant, car, quand la réunion se termina, Miranda extirpa la femme de sous la table, et le baisa contre le bureau, enfonçant sa lourde trique en elle.

Une image magnifique, qui absorba totalement Chloé... À tel point qu’elle n’entendit pas les bruits de pas autour d’elle, et le corps qui se posait devant son corps, s’asseyant sur le rebord du bureau. Un corps élégant et humide. Elle croisa élégamment les jambes, avant de les desserrer, exhibant une magnifique verge qui remontait sous sa nuisette fine et transparente, moulant superbement ses formes.

Pinçant ses lèvres, Miranda attendit donc, très amusée par la situation, que la jeune femme devant elle sorte de sa torpeur...
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Vanessa White
Humain(e)
-

Messages: 874

avatar


Voir le profil
FicheChalant
Description
Agente du S.H.I.E.L.D
« Répondre #2 le: Décembre 25, 2017, 06:40:58 »

Dans une torpeur très profonde était plongée Chloé. La jeune stagiaire qui ne prenait pas encore conscience que sa patronne l’avait repéré et était assise devant elle, attendant sagement qu’elle finisse son affaire. Ça aurait pu être pire ! Si Miranda avait été une patronne comme les autres – car ce type existait aussi à Tekhos – elle aurait juste engueuler la stagiaire et l’aurait limogé vite fait bien fait, avec scandale et lettre adressée à son école. Mais, madame Forge n’était pas comme les autres. Déjà, elle était pour certains et certaines une véritable créature à part, puisqu’elle travaillait beaucoup, vraiment beaucoup, sans pour autant claquer ou faire de crises de nerfs. Comment était-ce possible ? Chloé n’en savait rien. Cependant elle ne croyait pas à la théorie de la mutante. Elle était plutôt partisane de la bonne constitution physique et surtout du patrimoine génétique exceptionnel de la dynastie Forge. Pourquoi savait-elle cela ? Car en bonne fan, Chloé avait choisi Miranda Forge comme sujet d’une étude à rendre, durant son année.

Elle s’était donc renseignée au maximum sur elle et sa famille, et avait donc conclu que les Forge étaient des femmes aux conditions physiques ... Exceptionnelles. Cependant cela n’allait pas lui dire comment se sortir de ce pétrin. Alors qu’elle continuait de se faire plaisir à regarder ce beau film, à admirer la femme de ses rêves en train de baiser sauvagement sa secrétaire contre un bureau, la bourrant avec sa puissante verge, Chloé finit par doucement jouir. Elle s’était faite plaisir ; tout en regardant cette vidéo, elle s’était caressée, avec en sus la petite culotte de Miranda ... Il n’en fallait pas plus pour faire craquer Chloé qui avait fini par jouir. Toute rouge et émoustillée, elle couina et se reprit avant de retirer les lunettes. Puis ... Son sang se glaça. « HAA ! » S’exclama-t-elle subitement, sursautant sur place dans le fauteuil. Elle ne rêvait pas. Miranda Forge était là, assise sur le rebord du bureau face à elle, en nuisette et trique déjà bien dure et avide. Son regard n’était pas hostile mais, le simple fait que sa patronne venait de la prendre main dans le sac était grave. Très grave.

La vue de cette femme parfaite, de ce corps, de ce visage ... De cette verge appétissante fit extrêmement rougir Chloé qui en perdit ses mots et ses moyens. Elle bégaya, tentant de s’excuser ou de fournir une explication. Ses doigts s’emmêlèrent, elle était très nerveuse. « M-Madame Forge je-je vous promets que c’est pas ... C’est pas ce que vous croyez ! Je ... Oh non pitié, je suis désolée, je suis si désolée !!! Je, je sais pas ce qui m’a prise c’est juste ... » Dit-elle en se confondant d’excuses, perdant sa voix et ses mots. Cependant son regard ne put décrocher de sa somptueuse trique entre ses cuisses, et de ses très voluptueuses bourses. Son regard était comme scotché, elle était malgré elle obnubilée par ça. Elle avait sa plus grande idole devant elle, la femme de ses rêves, son modèle ! Devant elle et presque nue, en une tenue des plus attirantes, qui moulait ses formes à la perfection. « C’est juste que c’était plus fort que moi ... J’aurai jamais dû faire ça ! Mais ... Mais ... » Dit-elle, peinant à trouver de quoi justifier son acte. Cependant, Chloé s’estimait foutue. Pour elle, Miranda allait lui régler son affaire et elle était juste bonne à se faire virer après ça.

Alors, perdu pour perdu, Chloé déglutit et tenta une approche qui, selon elle, pourrait peut-être convaincre madame Forge d’être plus indulgente sur sa punition. Elle déglutit fortement puis ferma ses yeux, se mordillant nerveusement la lèvre. Elle s’apprêtait à aggraver son cas mais, en prenant ce risque, ce grand risque, elle avait aussi une chance de s’en sortir. Chloé approcha son visage puis, posant doucement ses mains sur les genoux de sa patronne, colla ses belles lèvres contre le chaleureux vit de Miranda. Cette dernière pourrait alors constater que sa stagiaire était en train de lécher son sexe, pour se mettre ensuite à le tirer hors de sa nuisette pour l’embrasser, laissant au passage des belles traces de rouge à lèvres. Chloé avait complètement cédé à ses instincts, peu importait le reste ... De toutes les façons, ce n’était pas comme si elle n’était pas déjà condamnée ! Miranda aurait au moins tout le loisir de proclamer la sentence durant cette fellation offerte de bon cœur.
Journalisée

Compte principal.

Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Miranda Forge
Humain(e)
-

Messages: 225



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #3 le: Janvier 03, 2018, 03:38:43 »

Qui aurait cru que sa belle stagiaire puisse ainsi se laisser aller ? Miranda n’était pas si surprise que ça, en réalité. Elle avait consulté le mémoire de Chloé sur les Forge, un texte très bien documenté, qui avait pour thème le destin exceptionnel des Forge. Un mémoire très brillant, que Miranda avait lu très amusée, devinant la fascination de la jeune étudiante pour Miranda Forge. Il n’avait ensuite pas été difficile de se renseigner en profondeur sur elle. À Tekhos, où tout était informatisé, elle n’avait eu qu’à demander aux EVA une recherche. Le fournisseur d’accès à Internet de Chloé était une filiale de GWC, de sorte que Miranda avait eu accès à un rapport détaillé de son historique. Elle n’avait pas été surprise d’apprendre que Chloé était une véritable groupie, qui suivait assidument tous ses lives pornos, ainsi que les multiples vidéos pornographiques qui circulaient d’elle sur le Net. Miranda Forge était bien plus qu’une richissime femme d’affaires, elle était une véritable égérie, dépensant des millions de crédits dans sa communication personnelle.

Chloé, devant elle, se mit alors à jouir, et sa mouille fila le long de ses cuisses, tachant la culotte de Miranda. Elle retira alors les lunettes... Et eut droit à la surprise de sa vie. En souriant, Miranda pencha la tête sur le côté.

« Coucou, toi. »

Réaction attendue. Les yeux de la femme s’écarquillèrent de stupeur, avant qu’elle ne se confonde en excuses.

« Pas ce que je crois ? Qu’est-ce que je suis censée croire, exactement ? »

Elle souriait encore. Chloé essayait de se réfugier derrière on ne sait quelle excuse, consciente que sa vie pouvait être brisée d’un claquement de doigts si Miranda le voulait... Mais, en même temps, dans un recoin de sa tête, Chloé devait inconsciemment se dire que ça ne collait pas. Pourquoi sa PDG serait-elle dans cette nuisette fine et transparente ? Assise de manière si sensuelle sur le rebord de la table, et avec une telle érection ? D’ailleurs, les yeux de Chloé revenaient régulièrement dessus, ce qui fit encore sourire Miranda.

Puis, plutôt que de chercher une excuse, Chloé se mit à genoux, et s’empressa de déposer, précautionneusement, une série de baisers sur son sexe.

« Hmmm... Voilà qui est mieux, ma belle. J’aime bien mieux ça... »

Miranda se mit à sourire légèrement, et sa main se posa sur la fine chevelure de Chloé, caressant tendrement sa tête.

« Tu as joui en me prenant mes lunettes et en enfilant mes talons et ma culotte... Mais tout ça ne me surprend guère. Depuis toute petite, tu raffoles de moi. Tes mères n’ont rien dû faire pour améliorer ça. Petite, elles t’achetaient des cosplays de moi, avec des perruques, et même des lunettes. »

Miranda avait retrouvé les factures, et, en surfant sur Internet, les vidéos de ses mères filmant leur fille. Pendant que Chloé s’attaquait à son sexe, Miranda avait d’ailleurs enclenché un lecteur holographique, qui diffusa ces vieilles images. Chloé pouvait ainsi avoir une petite idée de l’étendue du pouvoir de la PDG, et de sa capacité phénoménale à mobiliser des informations intimes sur les gens qui l’entouraient, comme si rien ne pouvait lui échapper.

« Je pourrais te menacer, Chloé, mais... En fait, je crois que ce n’est même pas nécessaire. Je pense que, inconsciemment, tu as volé mes lunettes dans l’espoir que je te surprenne. Ma pauvre petite... Dès le moment où je t’ai accepté comme stagiaire, c’était dans le but de faire de toi mon esclave... »

La belle femme sourit à nouveau, tout en continuant à caresser de la main le visage de Chloé.

« Ma petite chienne... Lèche mon sexe, ma chérie, lèche mes bourses, embrasse-les, et dis-moi combien tu aimes ma queue, combien tu t’es masturbée en la regardant sur Internet, et combien tu la vénères... »

Pourquoi s’attarder sur les préliminaires, quand on avait une amante si dévouée en face ?
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Vanessa White
Humain(e)
-

Messages: 874

avatar


Voir le profil
FicheChalant
Description
Agente du S.H.I.E.L.D
« Répondre #4 le: Janvier 04, 2018, 05:37:21 »

C’était une situation à la fois alarmante et très stressante, mais paradoxalement, elle était aussi excitante. Chloé était dans de sales draps et elle en avait conscience. Sa patronne pouvait être une grande perverse, il n’en demeurait pas moins qu’elle venait de fauter. Une faute professionnelle qui aurait pu lui couter son stage, et par effet boule de neige, son année complète. Chloé avait réellement besoin de ce stage et de valider son année. Elle ne pouvait pas se permettre d’échouer ... Mais, ses instincts et ses vices avaient pris le pas et malheureusement, elle se retrouvait dans une situation difficile. Perdu pour perdu, elle avait donc totalement cédé à madame Forge et s’était empressée de venir embrasser sa queue. Visiblement ce fut le meilleur choix qu’elle put faire, puisque l’intéressée sembla satisfaite de cela.

« Hmm ... Hmmm » Couinait régulièrement Chloé qui léchait la délicieuse verge de Miranda, s’imprégnant de son odeur enivrante, de cette fragrance viril qui s’en dégageait et faisait tourner la tête de Chloé. Un délice sans pareil, voilà ce qu’était d’offrir une gâterie à son idole ... Chloé fut naturellement surprise de voir comment sa patronne avait réussi à accéder à autant d’informations à son sujet. Son enfance, le fait que toute petite elle aimait déjà beaucoup Miranda, au point de se déguiser ! Les souvenirs remontaient. Elle se rappelait de la fois où ses parents lui avaient offert de quoi se déguiser en son héroïne préférée de l’époque. La petite fillette qui mimait les gestes et les manières de madame Forge, habillée de sa perruque et de ses lunettes trop grandes pour son visage, à l’époque. Oui, on pouvait dire que madame Forge avait été un grand modèle pour Chloé. Mais, elle ne se faisait pas d’illusion ; si sa patronne venait à l’instant de lui annoncer qu’elle était son esclave, sa chienne, elle savait pertinemment qu’elle n’en était qu’une parmi tant d’autre.

L’ordre fusa et Chloé s’exécuta. Elle plaqua son visage et son nez contre les belles bourses de Miranda, aspirant l’air de toutes ses forces, se régalant de ce musc viril. Puis, la jeune femme déposa de grands et langoureux baisers, avant de lécher, encore et encore, telle une affamée. Chloé se mit à vénérer les bourses de Miranda comme demandé, y mettant toute son âme et son corps dans cette tâche. « Hmm madame ... Haaa c’est si ... Bon ... Hmmm ... » Gémit-elle doucement, de manière entrecoupée alors qu’elle léchait avidement les testicules de sa patronne. « J’ai passé ... Tant d’heures à en rêver ... Hmm ... Si vous saviez madame ... Hnnnn ... A quel point j’aime votre queue ... » Dit-elle, finissant par lécher tout le membre à la manière d’une délicieuse glace. Ce qu’elle ne disait pas – mais madame Forge devait déjà le savoir – était qu’elle fantasmait énormément sur elle. Chloé n’aimait pas seulement sa verge, mais elle aimait tout son être. Quand on pensait que Chloé fantasmait sur l’idée d’être la petite chienne de cette femme, sur l’idée de lui sentir et lécher les pieds à longueur de journée ou bien encore de se faire tringler jusqu’au coma, on devinait que cette femme était une vraie droguée.

Peut-être que Miranda avait également eut vent que Chloé était une cosplayeuse. Lors des conventions, la jeune femme ne se déguisait pas en héroïnes Tekhanes classiques, mais en madame Forge. Elle avait fait beaucoup de recherche pour trouver la pigmentation exacte de sa chevelure pour se teindre les siens, lorsqu’elle se cosplayait. En d’autres termes, la jeune femme vénérait Miranda au point où elle trouvait un plaisir profond et viscéral à lui ressembler au maximum. Tout cela ne faisait que confirmer ce que Miranda pouvait penser d’elle ; une vraie groupie addict à sa personne.

Chloé ne résista guère plus longtemps à l’envie de réellement sucer cette queue, et finit donc pas gober la chaude cerise de Miranda. Placée entre ses lèvres, celle-ci se fit généreusement pomper par effet de succion, avant que l’étudiante creuse ses joues et enfourne lentement, très délicatement, l’énorme membre de son héroïne dans sa bouche. « Hmmm ... » Rugit-elle doucement, alors qu’elle commença des petits vas et viens, montant et descendant son visage pour se mettre à pomper cette queue. Chloé, même si la situation était pas à son avantage, était en train de réaliser l’un de ses rêves les plus fous !
Journalisée

Compte principal.

Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Miranda Forge
Humain(e)
-

Messages: 225



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #5 le: Janvier 05, 2018, 10:25:49 »

Aucun élément du passé de Chloé n’échappait à Miranda, ou presque. Si Miranda avait lu 1984, elle aurait volontiers pu se faire appeler Big Sister. Même la liberté de penser était désormais un domaine dans lequel les Tekhanes commençaient à s’attaquer. Par le biais d’ondes cérébrales, d’implants cybernétiques, de stimulants, les Tekhanes commençaient à influer les rêves et les souvenirs  Mais, pour Chloé, Miranda n’avait jamais eu besoin de faire ça. Des groupies, il en existait beaucoup, car Miranda entretenait énormément son image. Elle incarnait l’idéal tekhan, donnait des interviews, et allait bien au-delà de son simple statut de femme d’affaires. Elle aimait se poser en exemple pour la jeunesse, ce qui était d’autant plus impressionnant qu’elle défrayait régulièrement la chronique, et était souvent arrêtée pour atteinte aux bonnes mœurs, exhibitionnisme, ou trouble à l’ordre public.

En tout cas, tandis que la femme embrassait et suçait son sexe, Miranda vit également son look de cosplayeuse.

« Hmmm... Tu as beaucoup travaillé la pigmentation, tu aimes beaucoup me ressembler, ma chérie... »

Chloé, qui devait uniquement embrasser et lécher cette queue, finit par la prendre en bouche. Miranda l’observa alors, et posa l’une de ses mains sur ses cheveux, venant les serrer entre ses doigts, tout en soupirant encore. Sa queue était bien durcie, signe de son excitation durable. Elle se dandina légèrement sur place, et se pinça les lèvres.

« Prends-là bien profondément, ma belle, montre-moi comme tu aimes ma queue... ! »

La jeune stagiaire put alors avoir le plaisir d’entendre sa chef soupirer et gémir légèrement. Elle ferma les yeux, et continua à la prendre en bouche. Le temps se mit lentement à défiler, et Miranda pencha la tête sur le côté.

« J’hésite à savoir quoi faire de toi, ma puce... Je me demande ce que tu veux vraiment. Tu aimes me servir, n’est-ce pas ? L’idée d’être près de moi, de partager mon intimité... Pourquoi crois-tu que tu as pu décrocher ce stage, et avoir la chance de me voir, hum ? »

Miranda sourit encore. Elle aurait pu dire ce qu’elle pensait vraiment, mais... Elle voulait encore voir jusqu’à quel point la petite Chloé l’idolâtrait. Et puis, cette épreuve l’aiderait à pouvoir décider quoi faire de cette femme :

« Tu sais, quand je finis de me doucher, j’ai toujours envie d’uriner... Mais, comme une petite chipie m’a enlevé mes lunettes... Je vais devoir me soulager... ! »

La PDG sourit malicieusement, une lueur de profonde perversion dans les yeux. Sa main se raffermit sur la tête de Chloé, et, tout en fermant les yeux et en soupirant légèrement, Miranda poussa... Et se mit à uriner joyeusement dans la bouche de Chloé, achevant de l’humilier, et de marquer définitivement son statut de chienne.
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Vanessa White
Humain(e)
-

Messages: 874

avatar


Voir le profil
FicheChalant
Description
Agente du S.H.I.E.L.D
« Répondre #6 le: Janvier 13, 2018, 04:44:43 »

Chloé peinait à réaliser réellement ce qui était en train d’arriver. Il n’y avait même pas une heure, l’idée même de coucher avec Miranda était un lointain fantasme inaccessible, un rêve qu’elle ne pouvait atteindre. Pourtant, suite à une succession d’heureuses décisions, elle avait atterri là, dans le bureau de sa patronne en train de délicieusement lui pomper la queue. Mieux que cela ; elle était en train de porter ses sous-vêtements et ses lunettes ... Pour une petite fétichiste comme elle, ça ajoutait réellement une dose d’excitation dans l’équation. Ainsi donc, elle s’occupait avec beaucoup d’appétit du sexe de madame Forge. Une occasion et une chance inespérée pour elle !

La stagiaire n’avait reçu l’ordre que de la lécher mais, elle fut beaucoup trop tentée d’aller plus loin et finit donc par véritablement la prendre en bouche. Ses douces lèvres appuyaient cette queue sur toute sa longueur, alors qu’elle coulissait tendrement vers sa gorge, tapant le fond sans pour le moment y pénétrer. Chloé préparait sa patronne à la première gorge profonde. Elle s’appliquait comme elle pouvait dans l’exercice d’offrir une fellation à Miranda, qui en la matière devait être très expérimentée et critique. Est-ce que Chloé savait en prodiguer des bonnes ? C’était là qu’elle faisait ses preuves. La demoiselle pompait langoureusement, montant et descendant son visage. Elle enduisant généreusement cette verge de sa salive, la léchant puis l’embrassant avant de la reprendre dans sa bouche, répétant l’opération plusieurs fois.

Pendant ce moment, elle entendit sa supérieure se demander ce qu’elle pourrait faire d’elle. Elle mit le doigt là où il fallait ; Chloé désirait effectivement la servir ... Mais elle n’osait pas l’avouer ainsi. C’était quelque rabaissant – même si servir Miranda était le meilleur boulot au monde selon elle. C’était quelque se plier. Chloé adorait et adulait sa patronne et cela ne lui poserait aucun problème ... Mais son entourage ? Surtout ses parents qui ne voyaient pas d’un bon œil tout ce bruit autour de Miranda. C’étaient surtout les jeunes qui l’adorait ! Tout ceci pour dire que Chloé ne refuserait jamais une telle offre. Néanmoins, la suite la surprit complètement. Miranda se crispa un peu et elle sentit un début de tension dans son sexe. Chloé écarquilla ses yeux alors qu’au moment où sa patronne lui révéla avoir envie d’uriner en elle, elle joignit le geste à la parole.

« Hmmm !!! » Gémit-elle d’un seul coup en fermant ses yeux, crispant un peu son visage. Elle sentit un liquide chaud et âpre filer dans sa gorge, confirmant donc le fait que Miranda était en train de lui uriner dessus. Chloé aurait dû faire quelque chose comme refuser, s’offusquer, même s’il s’agissait d’une grande femme comme Miranda Forge ... Mais elle ne fit rien. Au contraire, elle se laissa faire avec un certain plaisir, absorbant ce qui sortait de cette queue en elle. La gorge de Chloé se mouvait alors qu’elle avalait tout. La demoiselle sentit sa patronne se soulager, se vider en elle jusqu’à la dernière goutte ! Après cet instant, Chloé écarta son visage, brisant un filet de pré-sperme de par sa langue, avant de tousser. « *Kof kof* J-Je crois que j’ai avalé de travers ... » Dit-elle en toussant un peu, mais venant de finir d’avaler. Elle n’osa rien dire, se sentant un peu honteuse d’avoir accepté une telle chose ... Mais ... Elle ne pouvait rien, strictement rien, refuser à Miranda. Elle ne voulait pas.

Suite à cela, elle se reprit puis revint nicher son visage contre son sexe, léchant très passionnément ses bourses, avant de revenir prendre en bouche sa queue ... Qu’elle finit par loger au fond de sa gorge. Puis elle poussa, fourrant ainsi la queue de Miranda dans sa gorge qui se déforma à vue d’œil, tout en manquant de l’étouffer.
Journalisée

Compte principal.

Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Miranda Forge
Humain(e)
-

Messages: 225



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #7 le: Janvier 14, 2018, 02:25:29 »

L’humiliation suprême pour la petite Chloé. Elle dut avaler le liquide très intime de Miranda, non pas son foutre, mais une substance plus jaune, différente, plus acide, mais aussi moins poisseuse. Miranda se répandit donc dans sa bouche, surprenant Chloé. Cette épreuve permettrait néanmoins à Miranda de se fixer clairement sur la manière dont Chloé se concevait face à elle, et imaginait son rôle. Sa fierté allait-elle l’amener à rejeter ce liquide ? À fuir ? Rien ne la retenait, rien ne l’empêchait de partir, si ce n’est le fait qu’elle portait les sous-vêtements de sa patronne… Miranda urina en elle pendant plusieurs secondes, répandant son liquide doré, avant que Chloé ne se retire finalement, perturbée, confuse… Et se mit même à éternuer, mais se força à tout avaler. Elle retourna ensuite s’attaquer à son sexe, sans plus attendre, et Miranda soupira. Uriner avait légèrement réduit la taille de son érection, mais, fort heureusement, cette dernière revint bien rapidement.

Souriant légèrement, caressant ses lèvres du bout de ses doigts, elle observait la jeune femme, qui continuait à la sucer, jusqu’à prendre sa queue le plus loin possible. Miranda soupira alors, mordillant son doigt, et se retint, sentant Chloé maintenir sa queue dans sa gorge, déformant un peu sa peau.

« Hmmm… Quel appétit, ma petite chérie ! Ma queue te démange, hein ? Vas-y, ma beauté, suce-là bien, bien profondément… »

Miranda était très enthousiasmée par ça. Non seulement Chloé était très mignonne, mais elle l’adulait vraiment, à un point très impressionnant. La PDG s’en pinça encore les lèvres, et remua légèrement sur place, esquissant un léger soupir. Chloé maintenait la gorge profonde autant que possible, avant de s’écarter, pour respirer encore, et recommencer. Un tel talent trahissait son expérience en la matière, et la PDG finit par relever légèrement les jambes, et les posa sur les épaules de la femme, avant de les croiser, coinçant ainsi la tête de la jeune fille entre ses cuisses.

« Là, voilà… Pose tes mains sur mes cuisses, ma chérie, en appui, et continue à me sucer, surtout… »

Un nouveau soupir s’échappa de ses lèvres, et sa tête bascula même en arrière pendant quelques secondes. Miranda laissa encore filer plusieurs minutes, avant de reprendre, serrant parfois avec ses cuisses, étouffant ainsi provisoirement Chloé, avant de desserrer ses jambes, pour recommencer ensuite :

« Tu sais ce que je veux ? Ce que je désire venant de toi ? C’est très simple, en réalité… Je veux que tu sois mon vide-couilles personnel, Chloé. Est-ce que cela te plairait ? Recueillir mon sperme à longueur de journée, et ne songer à rien d’autre que me satisfaire ? »

Miranda sourit encore. Elle comptait jouir, bien sûr, mais elle prenait son temps, afin d’offrir à son amante un spectacle qui soit à la hauteur de ses espérances :

« Oui, je crois bien que ça te plairait… » poursuivit-elle malicieusement.
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Tags:
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox