banniere
 
  Nouvelles:
Pour la promotion du forum, pensez à voter régulièrement pour nous si vous avez un peu de temps.
Merci ! ♥





Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Sujet: Jamais deux sans trois ! (PV Mina et Charon)  (Lu 442 fois)
Ruatonim Ercassam
Terranide
-

Messages: 114

avatar


Voir le profil
Fiche
« le: Décembre 22, 2017, 02:01:40 »

Les apparences sont parfois trompeuses et c’était exactement ce qu’elles étaient en ce moment alors qu’une silhouette encapuchonnée était en train de fracasser le crâne d’un honnête citoyen à coup de barre de fer pour lui piquer tous les objets de valeur qu’il possédait sur lui. Après avoir récupérer des bijoux dont une montre de grande marque,l’agresseur s’en alla tranquillement et sortie de cette ruelle sombre pour revenir à la lumière. On pouvait désormais mieux voir qui se cachait sous cette capuche et cela pouvait être surprenant, la personne habillée d’un jogging et d’un sweat à capuche zippé était une magnifique jeune femme aux cheveux blonds et aux yeux d’un bleu très profond, de plus son sweat était ouvert de manière à que toute sa poitrine soit à découvert, une belle et généreuse poitrine que l’on imaginait pas appartenir à une malfrat du genre.  

Alissa puisque tel était son prénom était une fille de la rue qui appartenait à un gang assez puissant qui baignait dans tout ce qui était vol, du racket de voisinage au braquage à mains armée de fourgon de banque. La belle blonde était plus adepte des cambriolage et des embuscades dans les coins un peu paumés servant de raccourci à qui ne voulait pas faire le tour de la ville et n’avait pas peur de passer dans les coins dits « sensible ».

Le reste de la journée avait été consacré à la revente de son butin afin de pouvoir remettre ça le soir venu. C’était à ce moment là qu’Alissa passait des agression de rue au cambriolage, elle s’était donc rendu dans un immeuble et cherchait de potentiel appartement à cambrioler, elle choisissait au hasard mais suivait un mode opératoire ayant montré son efficacité au cours du temps. Lorsqu’elle avait choisi un appartement, elle frappait à la porte comme le ferai n’importe quel visiteur et lorsque l’occupant venait lui ouvrir elle le frappait d’un violent et vif coup de barre en fer dans l’estomac et l’attrapait à la gorge le temps du choc pour entrer de force et refermait la porte derrière elle, ensuite elle profitait du choc de sa victime pour prendre tout ce qu’il y avait de visible et repartait aussi vite. Cependant lorsque sa victime était une femme seule, elle s’autorisait de petit extra et en profitait pour s’amuser avec elle. C’était exactement comme cela qu’elle allait procéder lorsque la porte à laquelle elle venait de frapper allait s’ouvrir.
« Dernière édition: Février 28, 2018, 06:18:39 par Ruatonim Ercassam » Journalisée
Mina et Charon
Créature
-

Messages: 41



Voir le profil
Fiche
« Répondre #1 le: Décembre 22, 2017, 02:38:35 »

mina n'aurait jamais au grand jamais imaginée que l'une de ses rares journées de congé puisse se passer aussi mal: en se réveilliant se matin-la elle avait fait un peu de rangement, retrouvée de la nanopoudre un peu partout sous les meubles qu'elle avait remise a sa place, avait nourrie reddie avant de le laisser aller se balader puis s'était enfin installée a la table pour lire avec un petit soupir de contentement

après quelques heures de lecture la demoiselle entendit une série de petits coups a la porte...hmm...étrange: les visiteurs étaient rares chez eux et a part deux ou trois personnes qui venaient donner des dossiers a charon...et aucun n'était sensé passer aujourd'hui. peut-être son petit frère avait-il passé une commande durant sa mission et s,attendait a la récupérer en arrivant...un peu dommage puisque ça impliquais qu'il repartirait vite travailler a son retour. mais bon, inutile de se plaindre, elle lui en parlerait a son retour

c'est quand elle ouvrit la porte que les choses dérappèrent

le première chose qu'elle remarqua fut le visage encapuchonné d'une superbe jeune femme: blonde aux yeux bleus avec un visage d'ange

c'est tout ce qui eut le temps de lui traverser l'esprit: elle fut saisie d'une immense douleur au ventre qui la fit tomber a genoux mais elle se releva plutôt vite: elle était un peu plus dure au mal qu'on pouvait le penser et si certaines auraient perdues conscience tout de suite l'infirmière fit quelques pas en arrière en se tenant le ventre a deux mains mais fut rapidement saisie a la gorge et poussée en arrière


-s-s'il vous plaît...ne me faites pas de mal hoqueta l'infirmière les larmes aux yeux avant qu'un coup de poing a l'endroit pile de sa blessure précédente la renvoie a quatre pattes par terre. elle tenta de se relever mais l'intruse qui avait claquée et verrouillée la porte s'avança dans la maison en lui marchant directement dessus. incapable d'empêcher la belle de la piétiner elle n'eut la force de bouger a nouveau qu'alors que l'inconnue revenait une liasse d'argent dans les mains: la portion qu'elle avait gardée pour les cas d'urgence. la voleuse semblait plutôt frustrée e n'avoir rien trouvée qui aie de vraie grosse valeur monétaire: il y avait bien sa nanopoudre mais impossible de transporter tout le coffre et la partie volée disparaîtrait rapidement: ces nanomachines en plus du reste contenaient un mécanisme antivol assez particulier...et de toute façon personne a sa connaissance ne pouvait employer ces trucs

-il n'y a rien ici a part ces quelques billets mais...moi j'ai ça !

mina venait de dégainer un pistolet du manteau accroché près de la porte et le pointait maintenant vers la cambrioleuse: grosse erreur de sa part puisqu'elle était bien assez près de son ennemi pour que celle-ci puisse le lui arracher des mains. c'était une vieillie arme en mauvais état, pas grand chose a en tirer mais ça tenait les voleurs en respects...sauf que mina qui réagissait 100 % a l'instinct et n'avait pas la moindre idée de...quoi que ce soit sur le combat en fait n'avait pas encore réalisée l'erreur qu'elle avait fait en dégainant aussi près de son ennemie. d’ailleurs même avec sa résistance inhabituelle elle risquait de perdre un bon bout de son audition pendant un moment si elle faisais l'erreur de tirrer dans un espace clos: contrairement a l'ARM de son petit frère les modèles normaux de ce monde étaient foutrement bruyants après tout
« Dernière édition: Décembre 23, 2017, 12:17:36 par Mina et Charon » Journalisée

Ruatonim Ercassam
Terranide
-

Messages: 114

avatar


Voir le profil
Fiche
« Répondre #2 le: Décembre 24, 2017, 02:36:21 »

La personne qui lui ouvrit était une femme mais son sort fut le même que tout les autres ayant eu à faire à Alissa, un coup dans le ventre directement après avoir ouvert la porte. Elle était rapide et savait ce qu’elle avait à faire, elle l’avait donc attrapé et l’avait pousser jusqu’au salon où elle lui avait de nouveau assener un violent coup pour la mettre à terre. Alissa ne prenait même pas le temps de la contourner pour aller fouiller dans les placard et les tiroirs, elle lui marcha dessus à de multiples reprises. A part quelques liasse de billets, il n’y avait rien qui pouvait avoir une quelconque valeur et ça énervait déjà la belle voleuse qui n’aimait pas se déplacer pour rien. Normalement il y avait toujours des bijoux à voler mais là il n’y avait strictement rien à part des billets qui devaient sans doute constituer les économies au cas où mais rien de bien folichon.

Elle grogna en revenant vers sa victime qui lui avoua la même chose que ce qu’elle avait constat, il n’y avait rien d’autre à voler mais en plus de cela elle fit enragea Alissa. Aussi rapidement que le pistolet avait été lever en sa direction, elle frappa violemment le poignet de sa victime avec sa barre de fer pour la faire lâcher et lui donna un violent coup sur le dos à en faire résonner l’arme :

« C’est à ça que tu veux jouer ? Tu vas voir, petite salope. »

Elle agrippa les  long cheveux de la brune pour la relever avec force et la tira jusqu’à la table et la coucha dessus sur le dos. Elle ramassa le pistolet et mis le canon sur la tempe de la pauvre fille :

« Tu vas faire quoi si je tire, hein pétasse ? Tu vas faire quoi ? Tu vas crever, ouai. Et tu sais quoi ? Je m’en branle de te fumer, t’as compris ça ? »

Elle lui donna une gifle avec la crosse de l’arme avant de la regarder en souriant et d’enfoncer le canon dans sa bouche :

« Suce ou je te fume. Suce moi ça comme si c’était une bite. Suce ou je tire ! »

Gardant le doigt près de la gâchette, elle ne rigolait absolument pas et elle lui fit sucer le canon plusieurs bonne minutes en l’obligeant à garder la bouche fermée et à s’étouffer alors qu’elle pressait dessus.  Mais ce n’était que le début car lorsqu’elle retira le canon de sa bouche, sa main se dirigea directement sous sa robe pour attraper sa culotte et la baisser, ne laissant aucun doute sur ce qui allait suivre. Alissa enfonça le canon du pistolet dans l’intimité de sa victime avec force et le fait aller et venir avec la même force :

« A défaut de te voler des bijoux, je vais te voler ta dignité, petite conne. Je vais te baiser avec ton propre flingue, t’es à moi jusqu’à ce que je décide d’arrêter, t’as compris sale pute ? »
Journalisée
Mina et Charon
Créature
-

Messages: 41



Voir le profil
Fiche
« Répondre #3 le: Décembre 24, 2017, 04:07:52 »

mina regretta immédiatement sa déscision quand une puissante douleur envahit sa main, remontant péniblement le long de son bras jusqu'a sa collone vertébrale pendant que la voleuse lui hurlait

« C’est à ça que tu veux jouer ? Tu vas voir, petite salope. » mina ne s'étant pas encore remise de la barre de fer qui aurait cassée la main a n'importe qui d'autre elle ne put rien faire lorsque la blonde lui mit un autre coup dans le dos qui l'envoya au sol, s’empara de son flingue, la releva, l'allongea de force sur la table en lui arrachant un petit couinement de douleur vu son dos qui lui donnait encore l'impression d'avoir explosé quelques secondes plus tôt et lui mit l'arme contre la tempe.

« Tu vas faire quoi si je tire, hein pétasse ? Tu vas faire quoi ? Tu vas crever, ouai. Et tu sais quoi ? Je m’en branle de te fumer, t’as compris ça ? »

vaincue la brunette hocha lentement la tête. normalement elle aurait étée bien plus calme que ça mais les coups qu'elle venait de s'essuyer lui avait donnée une foutue poussée d'adrénaline: et tout le stress qui allait avec

-d-d-d'accord, je t'en prie ne tire pas

un coup au visage vint s'ajouter au reste, manquant de peu de l'assommer, puis la blondinette lui enfonça sa propre arme dans la bouche. le métal froid, inconfortable et d'une taille assez anormale percuta presque le fond de sa gorge et elle faillit s'étouffer, retenant des larmes de souffrance comme de honte avec difficulté: elle se doutait déjà un peu de ce qui allait suivre: au mieux elle allait se faire descendre...mais le sourire de sa victime lui montrait clairement que c'était le pire qui allait se passer

« Suce ou je te fume. Suce moi ça comme si c’était une bite. Suce ou je tire ! »

mina fut donc forcée de refermer les lèvres sur le canon et de se mettre a le sucer, toujours en essayant de ne pas pleurer, s'étouffant assez souvent puisque la belle prenait un malin plaisir a enfoncer le canon jusque dans le fond de sa gorge. mina suça l'arme de son mieux, consciente que vu le tempérament volatile de cette voleuse rien ne l'empêchait de mettre sa menace a exécution: pire encore: cet appart était insonorisé, si elle se faisait tuer elle ne serait probablement pas découverte avant deux bonnes semaines au retour de son petit frère, a ce moment la son cadavre aurait peut-être déjà commencé a se décomposer assez pour qu'il ne reste que peu de preuves dessus et comme elle serait flinguée avec sa propre arme il y aurait encore moins de preuves

c'est pendant que ces sombres pensées tournoyaient dans son esprit que l'arme fut enfin retirée de sa bouche, lui permettant enfin de prendre une grande goulée d'air, elle était encore un peu sous le choc de ce qui venait de se passer et pleurait pour de bon a présent. en fait elle ne remarqua l’absence de sa culotte que lorsque le canon de son arme s'enfonça brutalement en elle


-AAAAAH ! elle essaya de se dégager mais un rapide coup d'oeil vers sa tortionnaire lui rappela que résister revenait as se faire tirrer une balle dans la chatte, elle fit donc de son mieux pour relaxer son corps autant que possible pour faire diminuer la douleur provoquée par les va-et-viens bruteaux du gros canon métalique qui au moins était a la fois mouillé et chaud depuis les dix minutes qu'il avait passé a être sucé par sa propriétaire: au moins l'expérience n'était pas aussi incommodante qu'elle aurait pu l'être: mina avait subies d'assez grosses queues dans sa vie même si la plupart elle les avaient reçues sous sa forme de furry. en fait elle constata même que cette arme de bonne taille et le guidon qui venait frotter son point G presque a chaque passage lui aurait probablement fait assez de bien si elle n'avait pas eue mal partout en plus d'être saisie d'une peur qu'elle n'aurait jamais crue possible avant aujourd'hui: les gens de la colonie abusaient d'elle certes mais comme elle était un sujet important ET rare elle n'avait jamais réellement été mise en danger. même au moment de sa fuite on avait refusé de lui tirer dessus et elle le savait

une partie de son esprit confus, probablement plus perverse que les autres trouva quand-même le moyen de noter cet usage potentiel de son arme pour plus tard


« A défaut de te voler des bijoux, je vais te voler ta dignité, petite conne. Je vais te baiser avec ton propre flingue, t’es à moi jusqu’à ce que je décide d’arrêter, t’as compris sale pute ? »

encore une fois pas question de se rebeller avec une arme dans la chatte. elle hocha donc lentement la tête

-d-d'acord, j'ai compris, je vais me tenir tranquille mais je t'en prie ne tire pas

elle continua donc a essayer de garder ses muscles les plus détendus possible chose qui devenait de plus en plus facile vu le quidon qui frottait sans cesse la partie la plus sensible de son anatomie mais ça elle était encore trop sous le choc pour s'en rendre compte
Journalisée

Ruatonim Ercassam
Terranide
-

Messages: 114

avatar


Voir le profil
Fiche
« Répondre #4 le: Décembre 31, 2017, 01:51:33 »

Alissa n’y allait pas de main morte, elle lui violait la chatte en y enfonçant le canon de l’arme en entier sans aucune douceur. Elle souriant en faisant des va et vient très rapide en elle en appuyant bien pour qu’elle ne rate aucune sensation. Elle avait envie de jouer avec cette petite conne qui avait voulu faire la maline, elle avait envie de lui faire mal et de l’humilier, pour cela elle lui donnait des gifles assez régulièrement avec sa main libre, le cuir de ses gants rendant les coups plus durs :

« Je vais te faire crier, j’ai envie de t’entendre crier. Je vais t’exploser ta petite chatte de salope et après je détruirai ton cul de chienne. »

Elle arrêta les va et vient avec le pistolet qu’elle posa hors de portée de sa victime mais la garda plaquer sur la table, jambes écartés. Elle ricana en regarda la pauvre fille qui se trouvait à sa merci alors qu’elle armait son poing en étant parfaitement alignée sur l’entrée de son intimité. D’un coup sec et violent, elle décrocha un coup de poing éclair qui se dirigea instantanément dans le fond de la chatte pour frapper contre le col. :

« Je suis sûre qu’en bonne salope que t’es, t’as toujours rêver de te prendre de tels fist dans la teuch’, hein. »

Elle recommença encore, puis encore une nouvelle fois puis une autre encore, elle lui boxait littéralement l’intérieur. La voleuse ne s’était pas demandé si ça passait ou pas, elle était entrée dans l’optique de tout casser et c’est ce qu’elle faisait alors que chacun de ses coups formait une bosse dans le bas ventre de la victime.
Journalisée
Mina et Charon
Créature
-

Messages: 41



Voir le profil
Fiche
« Répondre #5 le: Janvier 03, 2018, 07:26:02 »

mina était dans un état second a force de se prendre les va-et viens du pistolet, lesquels lui semblaient de plus en plus faciles a endurer même si les baffes qu'elle encaissait en même temps venaient la surprendre pas mal. il ne lui fallut pas longtemps pour se retrouver avec les joues rougies. ces baffes ne faisaient pas très mal mais elle en prenait une a toute les cinq secondes et a la longue elle avait le visage en feux

« Je vais te faire crier, j’ai envie de t’entendre crier. Je vais t’exploser ta petite chatte de salope et après je détruirai ton cul de chienne. »

enfin le pistolet cessa son mouvement et mina poussa un soupir soulagé...jusqu'a-ce qu'un poing entier le remplace, lui arrachant un long cri de douleur, après tout...merde c'étais quand-même un poing, ganté de cuir en plus

-AAAAAAAAAAAAH

« Je suis sûre qu’en bonne salope que t’es, t’as toujours rêver de te prendre de tels fist dans la teuch’, hein. »

-non, c'est n'importe quoi parvint-elle a dire malgré la souffrance

le regard de mina s'écarquilla a la vue de la bosse qui se forma lorsque le poing entra en elle, lui arrachant un autre cri de douleur. normalement lorsqu'elle se prenait un truc aussi gros elle était sous sa forme de furry avec laquelle elle pouvant prendre des chibres de la taille du tuyau avec lequel elle avait été frappée tout a l'heure mais en ce moment c'était tout simplement insupportable
Journalisée

Ruatonim Ercassam
Terranide
-

Messages: 114

avatar


Voir le profil
Fiche
« Répondre #6 le: Janvier 31, 2018, 12:58:40 »

Alissa n’y allait pas avec le dos de la cuillère, elle avait envie de faire mal à l’autre fille et elle se fichait bien de savoir si ça lui plaisait, si ça l’excitait ou bien même si c’était supportable. Son poing  frappait encore et encore les profondeurs intimes de sa victime, avec force et brutalité la blonde s’acharnait comme si elle la passait à tabac en lui maltraitant sa minette qui n’avait plus rien de serrée après avoir accueillit aussi sèchement un poing.

L’agresseuse avait le sourire aux lèvres en regardant sa victime réagir à l’acte, des tremblements, des paroles, des regards et même son corps qui réagissait à cela malgré le caractère violent des pénétrations :

« Héhé mais c’est quoi que je sens là ? C’est de la mouille, tu prends ton pied quand je te rentre mon poing dans la chatte hein ? Ah ouai, t’aime ça, de te faire défoncer aussi fort contre ton gré. »

Le dernier coup fut encore plus fort et elle resta enfoncée dedans en appuyant très fort comme si elle voulait la déchirer. Puis elle ricana en retirant son poing pour aller prendre ses jambes pour la faire  basculer en relevant ses parties basse afin que ses fesses et que l’entrée de son anus soient visible. Le premier contact avec son fessier fut une violente et bruyante fessée qui la marqua assez fortement :

« Ton petit trou est jaloux que j’ai écarté ta chatte alors il va prendre tarif aussi. »

Elle reprit le pistolet qu’elle avait posé après s’en être servit pour lui limer la chatte mais ce n’était pas pour reproduire le geste dans son anus, elle retira le chargeur et les balles qu’il contenait. Comme s’il s’agissait de suppositoires, elle porta chacune des balles à l’anus de sa victime et les lui inséra, elle se fichait bien de ce que la brune pouvait dire et lorsque toutes les balles eurent été mises dans son petit cul, Alissa attrapa de nouveau sa barre de fer et s’en servi pour pousser les balles et sodomiser Mina au passage.
Journalisée
Mina et Charon
Créature
-

Messages: 41



Voir le profil
Fiche
« Répondre #7 le: Février 25, 2018, 11:40:01 »

la torture dura donc plusieurs minutes, le poing ganté entrant et ressortant d'elle avec de plus en plus de vitesse et de sauvagerie. mina, dans un état second ne s’apercevait pas encore tout a fait de l'état dans lequel tout ça était en train de la mettre. si l'infirmière fut un peu soulagée de sentir le poing quitter son corps ce que dit son agresseuse ensuite la mortifia

« Héhé mais c’est quoi que je sens là ? C’est de la mouille, tu prends ton pied quand je te rentre mon poing dans la chatte hein ? Ah ouai, t’aime ça, de te faire défoncer aussi fort contre ton gré. »

elle croyait son supplice fini mais sa tortionnaire avait encore une dernière idée derrière la tête

« Ton petit trou est jaloux que j’ai écarté ta chatte alors il va prendre tarif aussi. »

mina ne put que crier alors qu'elle se faisait enfoncer ses balles dans le cul, déjà fort désagréable l'événement ne se termina que lorsque l'intruse eut finie de la sodomiser violemment avec sa barre de fer, laissant mina inerte sur le sol: elle venait de s'évanouir
Journalisée

Ruatonim Ercassam
Terranide
-

Messages: 114

avatar


Voir le profil
Fiche
« Répondre #8 le: Février 28, 2018, 06:44:53 »

Alissa se montrait particulièrement violente et elle ne faisait pas de cadeau à sa victime, elle faisait aller et venir sa barre de fer dans l’anus de Mina avec force sans jamais se soucier du mal qu’elle faisait. Se traitement eut vite raison de la demoiselle qui finit par s’évanouir sous la douleur. La blonde en profita pour y aller encore plus fort et enfonça la totalité de son arme dans l’anus de la pauvre  demoiselle évanouie et poussa le bout pour la rentrer totalement jusqu’à ne plus pouvoir la rattraper pour la retirer. Alissa sourit en pensant à la douleur qu’elle allait ressentir et au mal qu’elle allait avoir pour retirer la barre de fer enfoncer en intégralité dans son anus lorsqu’elle allait se réveiller.

Après avoir fait cela, la voyou refit le tour de l’appartement pour prendre tout ce qui pouvait avoir une quelconque valeur. Ce n’est qu’une demi-heure plus tard qu’elle décida enfin de quitter l’appartement en laissa sa victime dans un mauvais état, sans aucun scrupules.

---

Trois semaines plus tard, c’était au tour d’une autre beauté fatale de la nature qui se retrouva dans l’immeuble où habitait Mina. Eleanore était ce qu’on pouvait qualifié de bombe, elle avait un corps parfait et elle le montrait allégrement en portant des t-shirt miniature qui ne couvrait qu’à la moitié de ses sein et laissant le reste de son corps nu et un simple mini-short pour recouvrir le bas. Ce qui frappait le plus lorsque l’on regardait cette demoiselle au teint venue tout droit d’Amérique latine, c’était ses abdominaux parfaitement dessinés. Cette combattante de rue car tel était ce qu’on pouvait qualifié comme sa profession, se trouvait dans le même immeuble que Mina car elle venait que quitter le domicile d’une de ses amies qui se trouvait plusieurs étages au-dessus.

Elle descendait donc des escaliers lorsqu’elle arriva au même moment à un étages où une femme montait difficilement ceux de son coté en portant de nombreux sacs dans les mains. Une fille plutôt mignonne tout à fait au goût de notre belle culturiste, elle lui sourit et lui vint en aide :

« Vous voulez de l’aide mademoiselle ? Je peux vous prendre plusieurs sacs, ce sera plus pratique pour monter et rentrer chez vous. »
Journalisée
Mina et Charon
Créature
-

Messages: 41



Voir le profil
Fiche
« Répondre #9 le: Mars 07, 2018, 04:17:11 »

après l'épisode de la barre de fer notre infirmière était restée enfermée chez elle pendant plusieurs jours a essayer de se remettre de l'épisode et avait passée presque tout son temps sous sa forme de furry...ça la calmait de bosser dans la maison: même si tout avait déjà été nettoyé et mina n'avait pas eue la force de retourner au boulot. en fait elle n'avait réussie a survivre que parce qu'il y avait pas mal de planques dans la maison ou charon avait laissé de l'argent

elle avait graduellement repris ses activités et revenait tout juste de rentrer du magasin lorsqu'une inconnue vint lui proposer son aide.


« Vous voulez de l’aide mademoiselle ? Je peux vous prendre plusieurs sacs, ce sera plus pratique pour monter et rentrer chez vous. »

elle était jolie et semblait costaude alors ça ne la dérangerait probablement pas tant que ça

-très bien, et je vous offre un verre, comme ça on sera quitte !
Journalisée


Tags:
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox