banniere
 
  Nouvelles:
Pour participer à l'évolution du forum et faire entendre votre voix, n'oubliez pas de vous inscrire sur la liste des électeurs ! Vous aurez ainsi accès aux sujets sur lesquels le Staff consultera les membres. Plus d'informations ici !

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: 1 2 [3]
  Imprimer  
Auteur Sujet: Première visite médicale [Camille Catalino]  (Lu 1945 fois)
Shiro Ishimi
E.S.P.er
-

Messages: 276


Ne vous en faîtes pas, ça ne fera pas mal


Voir le profil
Fiche
Description
Shiro Ishimi est une infirmière lesbienne. E.S.P.er de naissance, elle peut réduire les inhibitions d'une personne. Elle travaille au lycée Mishima.
« Répondre #30 le: Avril 18, 2018, 06:09:04 »

Shiro laisse Camille aspirer son téton tranquillement, et même si elle aimerait avoir du lait à lui offrir, elle n'a pas le matériel qu'il faut pour ça. Malgré ça, la lycéenne lui suce sa pointe rose comme elle avait sucé son gode : à la perfection.

« Aahh... oui... c'est bien... ma chérie. »

Pendant qu'elle tète, l'infirmière lui caresse les cheveux et se demande ce qui se bien se passer dans sa petite tête. Elle est sûrement en train de se demander ce qu'elle va vouloir faire une fois qu'elle aura fini de téter. Vu son niveau de soumission, elle demandera sûrement à se faire encore plus baiser, la question est de savoir comment.

Après plusieurs minutes d'aspiration, la lycéenne finit par proposer une idée... plutôt inattendue. D'ailleurs, quand elle l'entend, l'infirmière est plutôt secouée. Sa patiente vient de lui proposer de s'offrir comme poupée sexuelle.

« Tu... tu es sérieuse ? »

Apparemment, elle n'a pas de parents ou de famille proche, et elle en a assez de sa chambre au dortoir. Elle veut donc devenir le jouet de Shiro, s'offrir à elle corps et âme.

« Eh bien... je sais que j'ai dit... que je ferai ce que tu voudras... mais ça, c'est quand même... beaucoup. »

La jeune femme a l'habitude d'avoir de belles jeunes filles dans son lit, que ce soit à l'infirmerie ou chez elle, mais là il s'agit quand même de garder une fille chez elle de façon permanente. Ca veut dire la loger, la nourrir, et beaucoup d'autres choses. Et en retour, elle pourrait la baiser dès qu'elle en aurait envie. Autant ça peut être plaisant pour elle comme pour la lycéenne, mais si on la découvre, elle risque d'avoir de gros problèmes.

« Ce que tu me demandes... est assez singulier. Je ne sais pas si je dois accepter. T'avoir chez moi en permanence pourrait être dangereux. »

Shiro a du mal à voir ce qui peut être bon pour elle dans cette situation. En revanche, quelqu'un dans son entourage pourrait l'aider à voir les choses autrement.

« Écoute, je vais appeler quelqu'un qui m'aidera à envisager l'idée sous un autre angle. Tu ne bouges pas, je reviens. »

L'infirmière se lève pour aller passer un coup de fil à Tessia, sa chère et tendre succube. Elle lui explique la situation, et après une bonne dizaine de minutes à argumenter, elle retourne voir sa patiente, qui à l'air suspendue à ses lèvres.

« Bon, voilà ce que je te propose. On va faire une période d'essai d'une semaine. Tu vivras chez moi, et tu seras traitée comme une poupée. Quand j'aurai envie de te faire l'amour, je t'utiliserai, et une fois fini, je te rangerai dans un placard pour la nuit. A part ça, tu vivras dans les mêmes conditions que si tu étais encore au dortoir. Ça te va ? »

Et en attendant, elles pouvaient bien continuer à faire l'amour comme des bêtes pendant encore une petite heure.
Journalisée

Venez découvrir mes DC sur ce topic
Camille Catalino
Humain(e)
-

Messages: 56



Voir le profil
Fiche
Description
Ancien petit malfrat, depuis qu'il a violé une fée, Camille a été puni de revivre son adolescence en temps que demoiselle... Apprendra-t-il de ses erreurs ? Sera-t-elle une adorable demoiselle ?
« Répondre #31 le: Avril 18, 2018, 09:01:34 »

« Tu... tu es sérieuse ? Eh bien... je sais que j'ai dit... que je ferai ce que tu voudras... mais ça, c'est quand même... beaucoup. »

Oui. Oui, c’était ça le pire. Maintenant qu’elle y réfléchissait, c’était très chelou et pas normal, mais oui, elle était sérieuse. Elle ne savait pas pourquoi, mais elle était parfaitement sérieuse, et elle le pensait vraiment. Comme si elle avait vraiment envie de cela. Quand elle y réfléchissait, elle se disait que ce n’était pas normal... Mais si, c’était à son sens ce qu’elle voulait faire, ce qu’elle voulait être. Franchement, l’idée d’avoir un métier, tout ça, ce n’était pas tant une chose qu’elle apprécierait. Elle n’avait pas envie de bosser, elle n’avait pas envie de réussir sa vie. Cela, cela avait été la même chose quand elle avait été un garçon d’ailleurs. Comme garçon, cependant, elle n’aurait jamais imaginé cela...

« Ce que tu me demandes... est assez singulier. Je ne sais pas si je dois accepter. T'avoir chez moi en permanence pourrait être dangereux. »

Totalement. Une descente de police, et bam, elles auraient toutes deux des ennuis. Elle ne savait même pas ce qui se passerait si la police l’arrêtait. Après tout, avait-elle une existence ? Elle avait des papiers, oui, mais qu’au lycée : Elle n’avait pas de papier d’identité. Et elle n’osait pas trop l’idée d’aller à la mairie pour voir où en était sa situation... Bref, en effet, tout portait à croire que sa proposition était complètement folle. Cela lui avait échappé, et franchement, elle se disait qu’elle aurait mieux fait de fermer sa gueule, et de ne jamais le dire. Elle avait fait une grosse boulette, et elle allait sans doute être chassé d’une seconde à l’autre de l’infirmerie avec consigne de ne plus jamais revenir...

« Écoute, je vais appeler quelqu'un qui m'aidera à envisager l'idée sous un autre angle. Tu ne bouges pas, je reviens. »

Elle partit alors... Qui appelait-elle ? Un conseiller financier ? Un conseiller juridique ? Elle pouffa à l’idée... « Bonjour ? j’ai une folle qui veut devenir ma poupée sexuelle ? C’est quoi la juridiction pour parler ? Quoi, je devrais directement appelé l’hopîtal psychiatrique ? Ou directement les Yakuzas ? Ouais, bonne idée, allez, je te rappelle Maurice, à la prochaine ! » Bref, elle se disait qu’elle ne savait pas trop à qui parlait cette fameuse infirmière, mais sans doute que la personne allait lui confirmer qu’elle parlait sans doute à une folle dingue, et qu’il vaudrait mieux qu’elle s’éloigne le plus vite possible d’elle... Bref, il y avait une dizaine de minutes encore à attendre, avant que finalement, elle revienne et explique :

« Bon, voilà ce que je te propose. On va faire une période d'essai d'une semaine. Tu vivras chez moi, et tu seras traitée comme une poupée. Quand j'aurai envie de te faire l'amour, je t'utiliserai, et une fois fini, je te rangerai dans un placard pour la nuit. A part ça, tu vivras dans les mêmes conditions que si tu étais encore au dortoir. Ça te va ? »

« Ecoutez, c’est... J’ai sans doute exagéré. »

Elle déclara cela, assez gênée. Elle était rouge comme une tomate. Elle avait trop parlée, encore une fois, et voilà... Et le pire, c’est que son interlocutrice acceptait de tenter. Son coeur battait très vite, elle avait envie de vraiment se lancer... Mais une petite voix dans sa tête, comme une voix de conscience, de sérieux, de rigueur, lui disait quand même de faire attention... De faire très attention à ce que son inconscient pour lui conseiller... C’est vrai que son inconscient avait vraiment visiblement envie qu’elle se lance dans une voix qui serait assez chelou, remplis de perversion, de sexe, et ô combien d’aventures absolument exceptionnelles... Bref, elle déclara, se recroquevillant sur elle-même, rouge de honte et de gêne...

« Je... Je suis pas bien dans ma tête, ses derniers temps. Je suis pas trop... Enfin, je suis chelou, je vais le dire, c’est pour ça que j’ai peut-être été emportée... »

Elle pouvait pas dire. Elle pouvait pas dire comme ça qu’avant, elle avait été un garçon, et qu’elle avait violée une fée, et donc, comme punition, et bien, elle était condamnée à devenir et rester une fille... Et que sans doute que ses pulsions sexuelles étaient très certainement lié à tout cela... Elle pouvait pas l’expliquer comme ça. Ce n’était... Ce n’était pas possible, tout simplement. Bref, donc, elle passait par ce qui était le plus probable, ce... Ce qui marchait le mieux, même si elle n’aimait pas du tout dire ça... Elle était folle. Ouais, ça marchait, il faut bien le dire. Ainsi, elle passerait pour une folle, et cela expliquerait grandement son comportement. Pour elle, c’était la honte, car ainsi, elle disait ouvertement qu’elle était cinglée... Bref, elle continua alors :

« J’ai pas mentie hein, j’aurais vraiment envie de faire... Enfin voilà... C’est... Enfin, si c’est trop bizarre, on oublie, ok ? »

Elle posa la remarque. Mais pourtant, elle était vraiment sincère quand elle disait ce qu’elle disait. Elle avait vraiment envie d’être traitée ainsi. Elle avait envie d’être réduite à moins que rien. Mais elle devait continuer sur son chemin, celui de... De la folle. D’ailleurs... Si ça se trouve... Elle était vraiment folle... Elle tremblait légèrement, ouvrant des grands yeux... Peut-être que tout ce qu’elle avait vécu avec la fée... C’était juste qu’elle était folle et qu’elle s’était imaginée cela ? Cela expliquerait beaucoup de chose... Bref, elle devait paraître normal devant son interlocutrice, donc, elle se calme. Une fois qu’elle fut bien calmée, toujours légèrement rouge, mais plus par la gène de ce qu’elle allait dire, elle déclara :

« Je suis une soumise doublée d’une fille bizarre. Vous devez jamais avoir vu ça, hein ? Si je lance la semaine, je vais vous le dire, je vais accepter... Car je sais pas, j’ai envie d’être traitée ainsi... Comme si j’aimais l’idée d’être moins que rien qu’un jouet à foutre... J’adore l’idée... Ca m’excite... »

Elle déclara cela d’un ton hyper cru, mais c’était vrai. C’était totalement vraie. Est-ce qu’elle avait été maudite par la fée ? -si tout cela était réel bien sur- Pour qu’elle aime le sexe et qu’elle en devienne folle ? Posssible, mais franchement, l’idée ne la déplaisait pas. D’ailleurs, on pouvait remarquer... Rien que penser à cette idée... Cela la faisait mouiller. Cela la faisait bien mouillée, même, comme une fontaine. Eh beh... L’infirmière pouvait se dire deux choses. Soit elle avait trouvé le jackpot, soit elle avait trouvée trop pour elle... Soit un mélange des deux, ce qui serait de loin le plus probable... Bref, de toute façon, elle avait dit... Ce qu’elle voulait dire. Maintenant, si l’infirmière la trouvait vraiment trop bizarre, et bien, on allait bien voir.
Journalisée

Ceci est un double compte de Cassandre Harmington. Si vous êtes intéressés pour un RP ou pour demander quelques choses par MP, veuillez l'envoyer sur le compte principal. Merci =D !
Shiro Ishimi
E.S.P.er
-

Messages: 276


Ne vous en faîtes pas, ça ne fera pas mal


Voir le profil
Fiche
Description
Shiro Ishimi est une infirmière lesbienne. E.S.P.er de naissance, elle peut réduire les inhibitions d'une personne. Elle travaille au lycée Mishima.
« Répondre #32 le: Avril 22, 2018, 04:19:08 »

Shiro s'est sentie un peu déstabilisée par cette proposition soudaine de Camille, mais Tessia lui a expliqué que refuser ne ferait que rendre les choses plus compliquées. Il faut qu'elle voie par elle-même ce que sa décision entraîne, et si elle tient à continuer, alors la succube se ferait une joie de garder cette belle poupée chez elle. L'infirmière est donc prête à jouer le jeu, mais voilà que c'est sa patiente qui commence à hésiter. Elle explique que, même si elle a vraiment envie de satisfaire cette envie, elle a bien conscience qu'elle est très étrange et difficile à réaliser. C'est l'occasion rêvée pour lui faire faire demi-tour, mais au lieu de ça, Shiro la pousse plus loin dans le vice avec sa voix magique.

« Trop tard pour reculer ma puce. Tu as dit que tu serais ma poupée sexuelle, alors maintenant tu dois tenir parole. »

Allongée sur le corps de Camille, la jeune femme prend plaisir à la faire revenir vers ses désirs étranges, murmurant à son oreille.

« Je vais t'emmener chez moi et te présenter à une amie qui meurt d'envie de te rencontrer. Ensemble, on va te baiser pendant des heures, et quand on aura fini, on te rangera dans un placard pour la nuit. »

Plus elle parle, plus Shiro commence à se dire que cette idée a de quoi être excitante.

« Tu sais ce que j'aimais le plus avec mes poupées quand j'étais petite ? Les habiller. Je suis sûre que ce sera aussi amusant avec toi. Ma lingerie sera sans doute trop... large pour toi, mais je suis sûre qu'on aura une belle combinaison moulante en latex à te faire porter. Ou alors, on te laissera juste nue. Après tout, les jouets sexuels n'ont pas besoin de vêtements. »

Ce sera à décider une fois sur place. En attendant, l'infirmière a encore une soif de sexe à étancher et une grosse perverse à combler.

« Ok ma chérie, il nous reste moins d'une heure avant la fin de l'examen, alors voilà ce qu'on va faire : je vais mettre mon gode dans ta bouche, puis entre tes seins, puis dans ta petite chatte, et pour finir dans ton joli cul. Ensuite, tu ta rhabilleras, tu finiras ta journée de cours, et puis je viendrai te chercher pour t'emmener chez moi. »

Elle ne lui demande même pas si ça lui va, elle a bien compris que Camille aime se faire donner des ordres. La jeune femme se met au-dessus de son visage et lui enfonce son gode entre les lèvres.

« Allez ma salope... suce ! »
Journalisée

Venez découvrir mes DC sur ce topic
Camille Catalino
Humain(e)
-

Messages: 56



Voir le profil
Fiche
Description
Ancien petit malfrat, depuis qu'il a violé une fée, Camille a été puni de revivre son adolescence en temps que demoiselle... Apprendra-t-il de ses erreurs ? Sera-t-elle une adorable demoiselle ?
« Répondre #33 le: Avril 25, 2018, 02:28:01 »

L’hésitation... On pouvait dire que c’était normal dans ce genre de situation. C’était même « rassurant » dans un sens qu’elle ait quelques peu des hésitations sur comment se débrouiller, étant donné que... Bah... C’était quand même chelou non ? Bref, elle était prête à abandonner, et ne plus jamais allé vers chez l’infirmière. C’est dommage, car elle avait vraiment trouvée... Quelques choses qu’elle pourrait faire, qu’elle pourrait devenir, et que... Et bien... Elle avait vraiment l’impression que s’il y avait quelques chose qu’elle devait faire, c’était bien ça, c’était de devenir une poupée sexuelle, et être baisée, baisée, et encore baisée... Mais bon, on ne pouvait pas avoir tout dans la vie... Ou peut-être pas, car n’oublie pas, chère demoiselle... Il y a toujours de l’espoir, même dans les désirs les plus fous !

« Trop tard pour reculer ma puce. Tu as dit que tu serais ma poupée sexuelle, alors maintenant tu dois tenir parole. »

Cela... Cela allait arriver ? Elle allait le devenir. Oui, elle allait perdre son humanité pour devenir une poupée de sexe ! Ouais, c’était un peu fou, mais au fond, c’est vraiment ce qu’elle voulait, elle voulait devenir cela, car cela l’excitait comme une folle, l’idée même était géniale à son sens. Elle reconnaissait qu’elle était une folle d’avoir envie de cela... En plus, elle se sentait... Comment dire... Elle sentait qu’elle avait encore plus envie qu’elle ne le pensait pas. Ne connaissant pas les pouvoirs de l’ESPer, et bien, elle ne pouvait pas savoir que ses envies étaient multipliés, et qu’elle avait de plus en plus envie.... Rien que le programme, qui approchait, commençait à l’exciter énormément... D’ailleurs, cela fut ce qu’elle répondit, quand elle eut accès aux fameuses déclarations de son interlocutrice :

« Je vais t'emmener chez moi et te présenter à une amie qui meurt d'envie de te rencontrer. Ensemble, on va te baiser pendant des heures, et quand on aura fini, on te rangera dans un placard pour la nuit. Tu sais ce que j'aimais le plus avec mes poupées quand j'étais petite ? Les habiller. Je suis sûre que ce sera aussi amusant avec toi. Ma lingerie sera sans doute trop... large pour toi, mais je suis sûre qu'on aura une belle combinaison moulante en latex à te faire porter. Ou alors, on te laissera juste nue. Après tout, les jouets sexuels n'ont pas besoin de vêtements. »

« Oui... oui !!! Oh merci, madame ! Je serais votre poupée, nue, utilisable, disponible ! »

Elle se proposait d’être nue, ainsi, d’être baisée des heures, mais elle s’en fichait au fond. Pourquoi cela ? Et bien tout simplement car dès qu’elle allait commencer à être une poupée... Et bien, elle n’aurait pas de choix de toute façon ! Et cela l’excitait. Cela l’excitait énormément, d’ailleurs, elle recommençait à mouiller rien qu’à l’idée. Baiser pendant des heures, et encore des heures... Et puis, une fois qu’elle serait bien crevée... Elle finirait au placard, tranquillement, où elle pourrait se reposer, avant d’être éventuellement réutilisée le matin... Ou non, parfois, elle pourrait juste rester dans le placard, après tout, elle ne serait qu’une poupée sexuelle... Bref, tout cela l’excitait fortement, et elle se demandait ce que cela allait donner. Quoiqu’il arrive, ça serait mieux que sa chambre pourrie...

« Ok ma chérie, il nous reste moins d'une heure avant la fin de l'examen, alors voilà ce qu'on va faire : je vais mettre mon gode dans ta bouche, puis entre tes seins, puis dans ta petite chatte, et pour finir dans ton joli cul. Ensuite, tu ta rhabilleras, tu finiras ta journée de cours, et puis je viendrai te chercher pour t'emmener chez moi. »

« Bien ! »

Ce fut ses derniers mots, et elle s’immobilisa, comme la future poupée qu’elle allait être. Owi... Owi... La journée allait être chiante, cela ne faisait aucun doute. Heureusement, elle n’avait plus grand chose avant la fin de la journée, donc, avec un peu de chance, cela n’allait pas prendre trop trop de temps ! Mais bon, cela allait être dur de tenir, se disait-elle, avec tout ce qu’elle espérait, tout ce qu’elle attendait. Elle avait vraiment vraiment hâte de commencer sa nouvelle vie... Mais comme dit Shiro Ishimi, et bien, ce n’était pas encore fini. Elle avait sa bouche, ses seins, et sa chatte et son cul. Elle ne savait pas encore comment elle allait faire pour les seins, vu que ses seins étaient à ses yeux définitivement trop petit par rapport aux magnifiques seins de son interlocutrice... Mais elle avait confiance envers sa maîtresse !

« Allez ma salope... suce ! »

Comme toujours, Shiro dominait la fameuse Camille, est positionnée comme elle était, et bien, elle pouvait imposer ses désirs. Et le mieux pour Camille, c’est qu’elle le faisait bien, car il faut bien dire... Camille avait totalement envie qu’on lui impose tout. Qu’on lui ordonne, et après tout... Bon, elle était une salope, comme disait son interlocutrice... Donc, autant accepter complètement le fait qu’elle était une bonne grosse salope, et qu’elle adorait le fait d’être une bonne grosse salope ! Ahlala... Quel grand plaisir pour une pute comme elle ! D’ailleurs, elle n’eut même pas à commencer à ouvrir les lèvres. A peine celle-ci furent entrouverte, que le god qui était bien présent chez son interlocutrice prit alors le temps d’entrer dans la bouche de la fameuse demoiselle aux cheveux noirs...

Parfait ! Maintenant qu’elle l’avait en bouche.... Et bien, c’était l’heure de sucer ! Et donc, elle continuait à tenter de s’améliorer, pour être une bonne suceuse. Elle n’avait jamais sucée -mais elle avait été sucée avant sa transformation, peut-être pour cela qu’elle avait des connaissances assez précises sur comment faire pour donner du plaisir-. Bien sur, il fallait bien comprendre que le plaisir allait sans doute venir avant tout pour la fameuse Shiro de se qu’elle, elle allait faire. Et elle pouvait y aller, car comme la fameuse fille était entrain de prouver, elle pouvait se laisser aller à tenter de faire des vas et viens, et même aller en profondeur dans la gorge de sa patiente. Elle était prête à tenter et faire de son mieux pour justement plaire à l’infirmière. Celle-ci l’avait fortement aidée, c’était la moindre des choses de rendre la pareil !
Journalisée

Ceci est un double compte de Cassandre Harmington. Si vous êtes intéressés pour un RP ou pour demander quelques choses par MP, veuillez l'envoyer sur le compte principal. Merci =D !
Shiro Ishimi
E.S.P.er
-

Messages: 276


Ne vous en faîtes pas, ça ne fera pas mal


Voir le profil
Fiche
Description
Shiro Ishimi est une infirmière lesbienne. E.S.P.er de naissance, elle peut réduire les inhibitions d'une personne. Elle travaille au lycée Mishima.
« Répondre #34 le: Mai 01, 2018, 06:32:11 »

Camille avait de drôles de lubies, mais ce n'était pas une raison pour Shiro de se priver d'une telle perle. Non seulement elle est soumise, mais en plus elle a un appétit sexuel très inhabituel pour une adolescente. Elle préfère donc profiter de son corps et de son désir pour en faire une bonne amante. Avec son gode enfoui dans sa bouche, elle prend son pied.

« Hhhmmm... oui... ça... c'est une belle bouche... de suceuse... »

L'infirmière va et vient dans sa bouche sans trop de retenue, en prenant juste garde de ne pas lui faire mal et de ne pas l'étouffer. Elle la baise avec plaisir, savourant les mouvements du gode dans la bouche de la lycéenne, qui se répercutent sur la façon dont l'autre bout s'agite dans sa chatte.

« Aahh... oui... vas y... AAHH ! »

Shiro s'agite encore et encore en baisant la bouche de Camille jusqu'à expulser son jus intime dans sa gorge. Après cet orgasme, l'envie de l'infirmière est encore plus forte, et elle décide d'ajouter une petite surprise au programme initial. Elle attrape la culotte de sa patiente, qu'elle colle près de son nez pour pouvoir la renifler.

« Hhhmmm... quel doux parfum... que celui des premiers orgasmes. »

D'une main, elle masturbe son sextoy avec le sous-vêtement de la jeune fille, et de l'autre, elle lui colle sa petite culotte noire contre le visage.

« Respire à fond ma chérie... haaannn... et dis moi... si tu aimes... mon parfum intime. »

Après une ou deux minutes à se chauffer grâce aux petites culottes, Shiro cale son sexe en plastique entre les seins de Camille.

« Serre les... autour de ma queue... pendant que je bouge. »
Journalisée

Venez découvrir mes DC sur ce topic
Camille Catalino
Humain(e)
-

Messages: 56



Voir le profil
Fiche
Description
Ancien petit malfrat, depuis qu'il a violé une fée, Camille a été puni de revivre son adolescence en temps que demoiselle... Apprendra-t-il de ses erreurs ? Sera-t-elle une adorable demoiselle ?
« Répondre #35 le: Mai 02, 2018, 08:57:21 »

Camille était sombrée très vite, trop vite même dirait certains. Pourquoi cela ? Facilité d’écriture d’une écrivaine qui avait la flemme de faire du développement de personnage ? (Je vous emmerde si vous pensez ça) Pouvoir de l’ESPer ? Le fait qu’elle avait déjà été, mais dans l’autre sens, une grosse perverse à l’époque où c’était encore un gros pervers ? Le fait qu’elle avait été transformé en fille par une fée, qui en avait profité pour faire du chamboulement dans son cerveau ? Ou encore plus simplement… Le fait que tout simplement, elle aimait ça ? Elle aimait l’idée d’être une poupée et qu’elle aimait le sexe ? Peut-être un peu tout ça à la fois… Sauf le premier bien entendu voyons ! Bref, Camille quoiqu’il en soit avait décidée de prendre cette voie… Et peut-être avait-elle tord, mais peut-être pas qui sait !

« Hhhmmm... oui... ça... c'est une belle bouche... de suceuse... »

Elle remerciait vraiment l’infirmière de la laisser sucer. Bon sang, qu’est-ce que c’était bon d’avoir quelques choses en bouche. Comme elle ne voulait pas faire exactement la même chose que précédemment -cela n’aurait aucun sens-, elle tentait de nouvelles choses, de nouvelles façons. C’était beaucoup d’expérimentation de sucer des queues ! Après tout, il y avait toujours de nouvelles façon de faire, et on se devait de tenter de nouvelles façons… De toute façon, c’était aussi Shiro qui faisait beaucoup des efforts, étant donné qu’elle faisait son vas et viens. Camille pouvait remercier son interlocutrice de faire attention, vraiment attention à ne pas la faire mal… Oui, car être utilisée, oui, mais il fallait faire attention à ses objets ! Et faîtes attention à vos objets, et ils vous le rendront bien, comme on put voir juste après, avec les déclarations

« Aahh... oui... vas y... AAHH ! »


La bouche de la jeune demoiselle, bien baisée, arriva donc à faire atteindre l’orgasme de son interlocutrice, qui devait être bien contente d’avoir profitée de cette belle bouche, bien jouissive… Le jus intime fut éjecté alors directement dans la gorge de la jeune demoiselle, qui visiblement, avait donc bien boosté l’envie et l’excitation des deux femmes. C’était çàa qu’était magnifique. On avait l’impression que plus elles baisaient, plus leur excitation augmentait. D’ailleurs, Camille mouillait bien. Visiblement bien envoutée, l’infirmière décida de continuer son plaisir en prenant alors la culotte de la jeune demoiselle, qui avait été je le rappelle bien trempée et humidifiée de sa mouille, et commença à la sniffer carrément, profitant de la bonne odeur et donc, de l’excitation de la jeune demoiselle...

« Hhhmmm... quel doux parfum... que celui des premiers orgasmes.  Respire à fond ma chérie... haaannn... et dis moi... si tu aimes... mon parfum intime. »

« Il est si bon... »

Mais hors de question qu’elle soit la seule à en profiter, visiblement ! Et c’était bien. Car le partage, c’est l’une des choses les plus essentielles qui soit ! Et elle partageait alors ce genre de plaisir avec son interlocutrice, en lui faisant sentir, non pas la culotte de cette dernière, mais sa culotte à elle, la fameuse culotte qu’elle avait portée, noir et charmante. La fameuse demoiselle aux cheveux noir alors profita de ce doux parfump, respirant à fond, profitant le plus possible. Comme elle disait, il était si bon… Elle appréciait tout particulièrement cette odeur, qui était pour elle l’odeur de la délivrance, l’odeur où elle pouvait se perdre, car elle n’avait plus ses lourdes responsabilités de nouvelles filles… Bref, quoiqu’il en soit, elle reprit alors l’activité sexuelle, vu qu’elle était surtout là pour ça… Et qu’elle adorait !

« Serre les... autour de ma queue... pendant que je bouge. »

« Co… Comme ça ? N’hésitez pas à dire si je m’y prends mal... »


Elle ne savait pas trop comment faire… Elle avait déjà eu à l’époque où elle était un garçon des branlettes espagnoles, comme on dit, mais elle ne savait pas trop comment faire. Surtout qu’avec sa poitrine un peu plus petite, et bien, elle avait moins de facilité. Quand on avait une grosse poitrine, c’était assez aisé… Mais là, ce n’était pas le cas ! Donc, elle tentait. Elle s’installa bien, et comme prévu, elle commença à branler le membre en plastique. Il était encore très humide et glissant de sa propre mouille.. Dire qu’elle se retrouvait avec les seins tachés de sa propre mouille, qui passait, comme ça. Elle tentait de faire un vas et viens efficace pour faire une répercussion de l’autre côté… On allait bien voir si cela marchait !

« Tout pour ma propriétaire, madame la si gentille et si parfaite infirmière… ! »


Elle fit un sourire. Elle faisait des compliments qui faisait partie du jeu. Pourquoi ses compliments ? Et bien tout simplement car si sa propriétaire était « une si gentille et si parfaite infirmière », cela m’était encore plus en valeur le fait qu’elle était elle, une énorme salope. C’était ça qu’il fallait comprendre ! On avait d’un côté une infirmière gentille, parfaite, qui pouvait ainsi utiliser et faire ce qu’elle voulait d’une énorme salope qui était pas loin d’elle, toujours à sa disposition. Voilà, le tout était assez brillant n’est-ce pas ? Cela faisait des deux femmes, un duo absolument délicieux et érotiquement bien intéressant. Elle continuait de faire ce qu’on lui avait demandé, rappelant donc qu’elle ferait absolument tout… Mais il fallait quand même préciser que sa phrase précédente… Et bien… Et bien elle ne l’avait pas encore fini !

« … et si érotique... »


Oh que oui c’était érotique… Elle avait un corps parfait, elle était magnifique, elle était belle, elle avait tout. Tout et donc, pour Camille, elle était tout ! Elle était si contente de pouvoir lui donner qu’un peu de plaisir, que l’idée même donnait du sens à ce qu’elle faisait. Elle continuait, tentant d’être toujours plus efficace que possible, tentant de faire des efforts, pour réussir à être non seulement efficace, mais en plus, agréable, appréciable… Elle était encore débutante, et elle avait encore beaucoup à apprendre… Mais elle avait l’impression que sous le supervision de cette fameuse Infirmière, et bien… Elle apprendrait vite à maîtriser tout ce dont elle devait apprendre à maîtriser… Bref, on allait voir comment cela allait se passer avec l’infirmière… Mais sans doute que les deux avaient commencé une très belle alchimie ensemble !
Journalisée

Ceci est un double compte de Cassandre Harmington. Si vous êtes intéressés pour un RP ou pour demander quelques choses par MP, veuillez l'envoyer sur le compte principal. Merci =D !
Shiro Ishimi
E.S.P.er
-

Messages: 276


Ne vous en faîtes pas, ça ne fera pas mal


Voir le profil
Fiche
Description
Shiro Ishimi est une infirmière lesbienne. E.S.P.er de naissance, elle peut réduire les inhibitions d'une personne. Elle travaille au lycée Mishima.
« Répondre #36 le: Mai 10, 2018, 05:26:27 »

Shiro voit bien que Camille est hésitante dans ses gestes, et c'est sûrement à cause de ses troubles quant à la taille de sa poitrine, alors elle fait ce qu'elle peut pour la rassurer.

« Hhhmmm... c'est très bien... ne t'en fais pas... haaannn... continue... »

La lycéenne ne limite pas ses efforts, elle a vraiment envie de plaire à son amante, et cette dernière lui en est reconnaissante. Elle lui fait entendre à foison sa voix magique, qui va peu à peu l'inonder d'un plaisir tendre et sulfureux, apportant un sentiment de béatitude parfait à son corps. Grâce à la mouille et à la salive récoltée, le gode lubrifié glisse sans aucun mal entre les globes de chair de la jeune fille, ce qui procure autant de plaisir à cette dernière qu'à son amante.

« Aaahhh... c'est super... continue comme ça... ooouuuiii... »

Shiro baise avec Camille tout en se félicitant intérieurement d'avoir trouvé une telle perle. Elle s'imagine déjà comment elle va en faire une magnifique salope, qui écartera les jambes sur commande, réclamera du sexe comme une affamée et se prêtera aux jeux les plus improbables. Mais il faudra quand même faire attention à ne pas aller trop loin. Même Tessia, qui est pourtant une démone du sexe redoutable, n'a pas fait des membres de son harem personnel des zombies sans volonté. Elle a su leur laisser une certaine indépendance pour qu'elles puissent construire leur vie, et c'est ce qu'elle devra faire avec Camille. Mais en attendant, elle veut juste profiter d'elle, et lui faire l'amour jusqu'à en avoir assez.

Après plusieurs minutes de branlette entre ses seins, Shiro finit par jouir dans un cri, et sa mouille jaillit par le bout de son sexe en plastique, éclaboussant le visage de la lycéenne. Cet orgasme l'a un peu calmé, mais pas encore assez. Après s'être imaginée tout ce qu'elle pourrait faire de sa nouvelle poupée, la jeune femme est bien en chaleur.

« Aahh... il y a tant de choses... que j'aimerais te faire... mais on va... manquer de temps... alors je vais juste... conclure. »

Shiro prend sa petite culotte noire et l'approche du visage de son amante.

« Ouvre la bouche ma chérie. Il ne faudrait pas... haaannn... que tout le lycée... t'entende hurler... pendant que je te bourre. »

Une fois le sous-vêtement bien logé dans la bouche de la jeune fille, l'infirmière guide son gode jusqu'à son antre humide, qu'elle pénètre sans mal en poussant un gémissement.

« Aahh ! »

Elle pose ses mains à droite et à gauche de la tête de son amante, colle ses seins contre son visage, et commence à bouger ses hanches. Elle y va rapidement dès le début, pour bien montrer à sa patiente que ça va être intense, et qu'elle a intérêt à s'accrocher.
Journalisée

Venez découvrir mes DC sur ce topic
Camille Catalino
Humain(e)
-

Messages: 56



Voir le profil
Fiche
Description
Ancien petit malfrat, depuis qu'il a violé une fée, Camille a été puni de revivre son adolescence en temps que demoiselle... Apprendra-t-il de ses erreurs ? Sera-t-elle une adorable demoiselle ?
« Répondre #37 le: Mai 12, 2018, 09:47:03 »

Encore hésitante, mais tellement motivée ! Encore pas douée, mais prête à apprendre... On pouvait dire cela de la fameuse jeune demoiselle, qui franchement, faisait de son mieux pour toujours tenter de s’améliorer, et d’être meilleur que la première fois. Après tout, c’était logique qu’elle soit encore bref blablabla vous connaissez, débutante, blablalba. C’est le soucis quand on fait toujours attention à faire des longs paragraphes, et bien voilà ! On commence à se répéter ! Je vois même pas pourquoi je me fatigue, je suis vraiment une Rpiste trop gentille ! Ahlala... Oui, je fais que raler aussi, c’est un peu mon genre tout le temps. Bref, quoiqu’il en soit, retournons un peu à nos moutons, ou plutôt à notre Camille et notre infirmière. 

« Hhhmmm... c'est très bien... ne t'en fais pas... haaannn... continue... Aaahhh... c'est super... continue comme ça... ooouuuiii... »

Bien ! Bien, elle allait continuer ainsi ! Et visiblement, cela marcha bien ! Malgré un amateurisme criant, qui ne faisait aucun doute, et bien, il y avait une volonté et une motivation derrière, qui faisait chaud au coeur ! On sentait qu’elle voulait avant tout faire plaisir, faire du plaisir à la fameuse infirmière qui avait acceptée de la faire faire réaliser son fantasme le plus fou... Donc franchement... Déjà, son fantasme le plus fou nécessitait qu’elle apprenne à donner le plus de plaisir possible, donc voilà, mais en plus, il fallait bien la remercier ! Et ouais, c’était quand même très important... Quoiqu’il en soit, après un moment à passer sur la poitrine de la jeune demoiselle, elle arriva à la faire jouir, se retrouvant tachée de Cyprine, dont elle en récupéré un peu avec les doigts... Et le mit à sa bouche... C’était si bon...

« Aahh... il y a tant de choses... que j'aimerais te faire... mais on va... manquer de temps... alors je vais juste... conclure. »

« C’est vrai... »


Pff... Elle allait devoir retourner en cours... Après, même après avoir été utilisé comme poupée, elle savait qu’elle devrait encore en cours. Il fallait pas qu’elle abandonne totalement une vie normale, car elle savait que c’était important. Qu’elle finisse au moins ses études... C’était quand même la moindre des choses ! Après, c’est vrai, c’est dommage, il n’existe pas de Bac S... Quoi ? Si ça existe ? Mais moi je parle de Bac Sexe ! Ou de Bac X si vous préférez ! Bref, quoiqu’il en soit, au moins, elle se disait qu’après les cours, et bien... Elle pourrait reprendre ce qu’elles avaient encore à faire... Donc, pas d’inquiétude... Toute attente, et bien concrètement, cela voulait dire que cela allait arriver après ! Et elle en avait hâte.

« Ouvre la bouche ma chérie. Il ne faudrait pas... haaannn... que tout le lycée... t'entende hurler... pendant que je te bourre. »

« Aaaah... »


Elle ouvrit alors grand la bouche. C’était quand même mieux en effet... Car Camille était assez... Comment dire... Disons qu’on l’entendait quand elle avait du plaisir. Ouais, elle n’était pas du genre « discrète » mais plutôt du genre : « je me fais un peu beaucoup repérée ! » Donc, vous comprenez un peu le soucis, dans un lieu où du monde peut passer ! Voilà pourquoi il faudrait bien l’insonorisée avec un bâillon tube si on la met en libre service dans une gare par exemple ! Histoire que chacun puisse la baiser, sans que toute la gare sache que le réservoir à foutre habituel de la gare se fait remplir ! C’est quand:même la moindre des choses ! Quoi ? Tout ce paragraphe allait très loin dans le fantasme de Camille ? Pas ma faute, c’est elle ! Bref, retour à la réalité qui était déjà assez dans l’érotisme comme ça.

« Aahh ! »

Elle se fit alors pénétrée. C’était quand même, et ça devait se sentir pour Shiro Ishimi, et bien...  Bien bien plus facile que la première fois. Déjà, car la fameuse Camille mouillait quand même énormément, ce qui aide bien quand on veut pénétrée une jeune demoiselle comme elle. Et ouais, faut penser aux avantages de la lubrifications. Cela rendait quand même l’entrée dans la jeune demoiselle plus facile. Elle restait étroite, elle n’était pas encore prête et labourée comme elle serait plus tard, quand elle sera dans la gare pour... MAIS CHUT bon sang de bonsoir ! On sait même pas si cette épisode arrivera un jour ! Donc, voilà, bon sang de bonsoir, c’était encore étroit, mais c’était plus facile que la toute première fois !

Le bâillon était le bienvenue quoiqu’il en soit, car Camille gémissait comme une chienne en manque. Le bâillon ne serait pas là, on verrait sa langue pendre. Bon sang, que cela soit dans la bouche ou dans la chatte... Elle adorait ça. Elle adorait se faire baiser, c’était génial, c’était infiniment plus plaisant que quand t’es un homme ! Quand t’es un homme tu baises... Mais quand tu te fais baisée en étant une femme, c’était beaucoup plus plaisant ! Ainsi, elle gémissait comme la grosse chienne, grosse chienne qu’elle était, grosse chienne qu’elle était fière d’être, bref, c’était excellent !

Ainsi, le vas et viens dans sa chatte, elle commença à tenter de l’accompagner. Elle était contente d’avoir la bouche pleine... Elle adorait avoir la bouche pleine. Elle adorait le fait de plus pouvoir parler... Là, il y avait juste comme truc dommage le fait qu’elle avait encore contrôle de ses bras et de ses jambe,s mais sinon, elle était pas loin d’une poupée de sexe, une poupée de sexe qui là, était utilisée par l’infirmière... Mais plus tard, peut-être qu’elle serait abandonnée, là, comme ça, utilisable par tous et tout le monde... Bon sang, plus son imagination allait loin, plus l’excitation la prenait. Elle était vraiment complètement prise par l’excitation, l’envie de baiser, et son imagination, qui partait de plus en plus loin n’aidait pas ! Bref, elle s’éclatait, et sentait que l’infirmière aussi s’éclatait. Le combo gagnant !
Journalisée

Ceci est un double compte de Cassandre Harmington. Si vous êtes intéressés pour un RP ou pour demander quelques choses par MP, veuillez l'envoyer sur le compte principal. Merci =D !
Shiro Ishimi
E.S.P.er
-

Messages: 276


Ne vous en faîtes pas, ça ne fera pas mal


Voir le profil
Fiche
Description
Shiro Ishimi est une infirmière lesbienne. E.S.P.er de naissance, elle peut réduire les inhibitions d'une personne. Elle travaille au lycée Mishima.
« Répondre #38 le: Mai 19, 2018, 06:39:04 »

Shiro est ravie. Entre son gode qui fourre la petite chatte humide et serrée de Camille, et regarder la lycéenne gémir avec sa culotte dans la bouche en guise de bâillon, il y a tout ce qu'il faut pour la rendre folle de joie.

« Ooohhh... vas-y... sale chienne... essaie de crier... »

En remuant sa langue et ses mâchoires, tout ce qu'elle fera, c'est essorer le sous-vêtement de l'infirmière de la mouille qui traîne dedans pour l'avaler directement, ce qui ne fera que l'exciter encore plus. Shiro est particulièrement contente de ce qu'elle est en train de faire avec cette merveilleuse jeune fille. Et dès ce soir, elle s'en servira comme poupée sexuelle, même si le programme précis des réjouissances est encore à définir. En attendant, elle se contente de la faire hurler en remplissant sa féminité avec son sexe en plastique.

« Hhhmmm... voilà... allez... encore un peu... aahh... ça vient... AAAHHH ! »

Après quelques minutes de baise, la jeune femme atteint l'orgasme et se vide de sa cyprine dans la chatte de Camille en poussant un grand cri. Elle voit sa patiente crier aussi, mais impossible de dire si c'est parce qu'elle jouit ou juste parce qu'elle prend son pied comme une damnée.

Cet orgasme supplémentaire attise l'appétit sexuel de Shiro, qui voudrait encore pouvoir sauter son nouveau jouet pendant des heures, mais il va falloir qu'elle retourne en cours. Il est donc temps de lui donner sa dernière leçon de sexe pour le moment.

« Bien. Pour le grand final... aaahhh... je vais te prendre.. ton délicieux... et sûrement étroit... petit cul. »

Rien de tel que de lui faire découvrir la sodomie pour bien marquer son esprit. Après, elle risque de ne plus être très attentive en cours, mais au moins elle sera bien chaude pour la soirée. L'infirmière lui retire donc ses menottes aux chevilles et aux poignets le temps de la changer de position pour une autre plus appropriée à la situation : les jambes bien écartées, les chevilles près des poignets, le tout menotté de façon à ce que la demoiselle ne puisse pas bouger. Shiro se lèche les babines en la regardant positionnée ainsi.

« Voilà. C'est comme ça que les putes comme toi devraient toujours être : nue, les jambes écartées, offrant leur corps à qui en a envie. Et bien sûr, c'est moi qui choisirai à qui t'offrir quand tu seras ma poupée. »

Et pour l'instant, c'est elle qui va en profiter. Mais avant de passer à la sodomie, elle décide de préparer un peu le terrain en léchant la rondelle de sa patiente, qui se met aussitôt à gémir. L'idée est de bien lubrifier le passage pour qu'elle puisse rentrer plus facilement par la suite.
Journalisée

Venez découvrir mes DC sur ce topic
Camille Catalino
Humain(e)
-

Messages: 56



Voir le profil
Fiche
Description
Ancien petit malfrat, depuis qu'il a violé une fée, Camille a été puni de revivre son adolescence en temps que demoiselle... Apprendra-t-il de ses erreurs ? Sera-t-elle une adorable demoiselle ?
« Répondre #39 le: Mai 24, 2018, 10:25:44 »

La fameuse Camille en profitait. En profitait à fond. De quoi donc me demanderiez vous ? Et bien tout simplement… Du fait qu’elle se faisait baiser. Elle en profitait et gagnait beaucoup de plaisir. Quoi ? C’est tout ? Elle profitait juste du fait qu’elle était baisée ? Je veux dire, c’est bon… Tout le monde avait compris qu’elle était entrain de se faire prendre comme une sale chienne ! Cela ne servait à rien de faire un long paragraphe pour l’expliquer… Mais… Il y avait quelques choses d’autres à dire. Et oui, car elle en profitait aussi pour… Se lacher ! Niveau cri, gémissement, tout ça, et bien, comme elle avait la bouche bien prise, cette sale chienne, et bien, elle pouvait se permettre d’hurler aussi fort qu’elle voulait. Elle ne risquait pas de se faire entendre… On entendait que des gémissements etouffés !

« Ooohhh... vas-y... sale chienne... essaie de crier... Hhhmmm... voilà... allez... encore un peu... aahh... ça vient... AAAHHH ! »

Et oui ! Elle tentait ! Elle tentait ! Elle gémissait comme une sale pute, elle criait même parfois, mais il fallait bien comprendre que ce n’était pas de douleur ou de plainte. Ce n’était pas de surprise ou de peur… C’était de plaisir ! Elle était totalement enivrée par le plaisir, et elle continuait de baver, sa bave se mélangeant allègrement et avec grand plaisir à la cyprine qui imprégnaient la culotte. Bref, un divin nectar qu’elle commençait à déguster… Cyprine, il n’y en n’avait pas que dans la culotte ! Il y en avait maintenant en, et en dehors de la fameuse lycéenne. Pourquoi cela ? Et bien tout simplement car elle venait de jouir, encore une fois, tandis que son interlocutrice, enfin, seule qui était entrain de parler, vu que notre fameuse jeune demoiselle était toujours tue par ce qu’elle avait en bouche, elle aussi venait de jouir en elle, formant ainsi un magnifique duo absolument délicieux… En parlant de délicieux, d’ailleurs :

« Bien. Pour le grand final... aaahhh... je vais te prendre.. ton délicieux... et sûrement étroit... petit cul. »

L’anus ! Le dernier interdit, la dernière frontière ! Bref, vous avez bien compris… L’un des rares espaces que la jeune femme n’avait pas encore… « connu » disons ! Enfin, connu dans la pénétration ! Pour le moment, effet, son anus était encore vierge, encore innocent. C’était un petit peu la seule partie de son corps qui était encore vierge de la perversion qui l’avait complètement prise maintenant. Mais cette virginité n’allait pas durer longtemps ! Déjà car celle qui possédait cette virginité ne voulait pas la garder, qu’on soit clair ! Elle n’attendait qu’une seule  et unique chose, c’était de la perdre, de bien la perdre, histoire qu’elle puisse être libérée, et ainsi, qu’elle puisse devenir enfin celle qu’elle voulait être ! Une bonne grosse salope, qui avait envie d’être baisée, tant et tant !

« Voilà. C'est comme ça que les putes comme toi devraient toujours être : nue, les jambes écartées, offrant leur corps à qui en a envie. Et bien sûr, c'est moi qui choisirai à qui t'offrir quand tu seras ma poupée. »

Elle approuvait. Elle approuvait tout. Elle approuvait tout d’abord qu’elle était une pute. En faite, non, pas tout à fait. Une pute demandait de l’argent contre ses relations sexuelles… Elle… Franchement, elle pourrait juste demander des relations sexuelle juste pour avoir le plaisir de baiser… Bref, elle était plus une salope… Elle approuvait aussi le fait qu’elle voulait bien être ainsi, les jambes écartées, et surtout… Offrant son corps à qui en a envie. N’importe qui… Même si le choix restait avant tout à sa maîtresse… Non, elle se trompait ! Ce n’était pas sa maîtresse ! Et ouais ! C’était plus que ça… Oui, c’était sa propriétaire ! C’était celle qui la possédait ! Donc, il ne fallait pas lui manquer de respect, en l’appelant comme ça « maîtresse » ! C’était bien plus que ça! Bon dieu, qu’est-ce que penser à tout cela ne faisait qu’une seule et unique chose… L’exciter de plus en plus !

Donc, que faisait la propriétaire de notre chère Camille ? Et bien, elle ne chomait pas, mais il faut bien le dire, elle n’avait pas décidée de commencer par ce qu’on pourrait penser ! En effet, la plupart des personnes pensaient qu’elle aurait commencé par tout simplement la prendre dans l’anus, et commencer un vas et viens… Mais non, l’infirmière avait plus d’un tour dans son sac… Et elle décidait de préparer le terrain ! Mais comment cela ? En utilisant sa tête bien sûre ! Enfin, pas toute sa tête, il faut bien l’avouer. Qu’une partie seulement : sa langue ! Ainsi, elle préparait le terrain, et donnait énormément de plaisir à la fameuse Camille, qui gémissait. Le tout était toujours inaudible pour la plupart des gens ! Car il faut bien comprendre qu’elle était toujours bâillonée. Et elle aimait ça. Elle préférait sucer, sans doute, mais elle aimait bien ça !

Sauf que cela faisait plaisir… Mais cela frustrait aussi un peu celle qui visait à devenir une bonne grosse salope qui servait de poupée de sexe… En effet, elle voulait connaître le plaisir, la douleur, ou les deux de se faire enculer, là, comme ça. Elle ne connaissait pas encore, mais elle savait que cela allait arriver… Donc… Qu’attendait-elle ? Qu’attendait-elle pour la prendre sauvagement dans l’anus ? Elle s’en fichait à ce stade ! Elle s’en fichait, si c’était sauvage, si c’était violent la première fois… Elle était prête à tenter. De toute façon, on s’en fichait de savoir ce qu’elle en pensait… Mais malheureusement, ma chère Camille… Cela marche dans les deux sens ! Donc, tu peux t’impatienter… Et bien, la fameuse infirmère pouvait très bien trouver cela drôle, et décider de jouer sur ta frustration, histoire de te faire attendre… Qu’allait choisir la fameuse infirmière ? Frustrer cette poupée ou l’utiliser ? Tant de choix possibles… Tant de choix, mais qu’une seule possibilité à la fin !
Journalisée

Ceci est un double compte de Cassandre Harmington. Si vous êtes intéressés pour un RP ou pour demander quelques choses par MP, veuillez l'envoyer sur le compte principal. Merci =D !
Shiro Ishimi
E.S.P.er
-

Messages: 276


Ne vous en faîtes pas, ça ne fera pas mal


Voir le profil
Fiche
Description
Shiro Ishimi est une infirmière lesbienne. E.S.P.er de naissance, elle peut réduire les inhibitions d'une personne. Elle travaille au lycée Mishima.
« Répondre #40 le: Juin 01, 2018, 05:20:05 »

Shiro sait que la première sodomie est toujours difficile, alors elle fait en sorte de bien préparer Camille en léchant sa rondelle serrée pour la lubrifier au maximum. En plus, c'est un bon moyen de l'exciter en avant-goût de ce qui va lui arriver, et c'est toujours amusant de frustrer un peu les adolescentes pour qu'elles prennent vraiment leur pied quand la récompense arrive.

Au bout de quelques minutes, quand l'infirmière voit sa patiente se tortiller sur place en remuant son joli cul, elle prend appui sur ses hanches et guida son gode vers son anus.

« Tu as été patiente ma chérie... voilà ta récompense. »

D'un coup sec, Shiro entre dans le cul de Camille, puis reste en place pour lui laisser le temps de s'habituer à la présence du jouet sexuel en elle.

« Hhhmmm... ooouuuiii... tu l'aimes ton gros cadeau ? »

Qu'il est bon d'être logée dans le corps d'une fille, et l'infirmière l'apprécie d'autant plus que sa patiente est encore très étroite dans cette partie de son corps.

« Haaannn... tu es si serrée... petite salope. Je vais... aaahhh... t'élargir le cul... bien comme il faut. »

La jeune femme commence à agiter son bassin, tapant contre le cul de la lycéenne, lui mettant de temps en temps une fessée pour la garder concentrée.

« Aaahhh... allez... sale chienne... couine pour ta maîtresse. »

Même avec la bouche remplie, elle parvient quand même à faire quelques bruits, juste assez pour exciter Shiro, qui la baise de plus en plus vite et fort. Bouger dans un cul aussi étroit n'est pas forcément évident, mais c'est un délice incroyable. Elle fait l'amour à sa nouvelle poupée pendant de longues minutes, savourant l'élargissement progressif de son anus, tapant jusqu'au fond pour la faire crier, jusqu'à ce que le plaisir ne la submerge.

« Ooohhh ooouuuiii !!! »

L'infirmière se vide de sa mouille dans le fondement de Camille en poussant un râle de plaisir, puis se déloge de son anus dans un 'Plop' très sonore. Cette baise anale aurait du marquer la fin de leur rencontre, mais Shiro n'a pas envie de se séparer de sa jolie poupée tout de suite.

« Bien... haaannn... une dernière chose... avant que... tu t'en ailles. »

Elle lui enlève sa culotte de la bouche pour qu'elle puisse lui répondre.

« Choisis quelque chose... aaahhh... n'importe quoi... et je te le ferai. »
Journalisée

Venez découvrir mes DC sur ce topic
Camille Catalino
Humain(e)
-

Messages: 56



Voir le profil
Fiche
Description
Ancien petit malfrat, depuis qu'il a violé une fée, Camille a été puni de revivre son adolescence en temps que demoiselle... Apprendra-t-il de ses erreurs ? Sera-t-elle une adorable demoiselle ?
« Répondre #41 le: Juin 03, 2018, 08:51:17 »

Quand on se fait enculer pour la première fois… Faut se préparer. C’est comme ça, il faut être prête ! Et la première sodomie… C’est toujours… Douloureux au début. Cela, peut-être que Camille n’en n’avait pas assez conscience, il fallait bien le dire… En effet, cela n’allait pas passer comme une lettre à la poste, il faut bien le dire ! Mais voilà, heureusement l’infirmière en avait bien conscience, et donc… Elle décidait de visiblement préparer la lycéenne pour que cela se passe le mieux possible. Et franchement, on pouvait dire une chose… C’était sympa de sa part. Surtout devant une telle excitée, beaucoup auraient décidé de décider de taper dans la rondelle immédiatement… Mais non ! Elle savait qu’il fallait s’y prendre avec douceur quand on jouait avec ses poupées… Car si on était trop violent, on cassait ses poupées, et on avait plus qu’à les jeter… Et ça serait bête !

« Tu as été patiente ma chérie... voilà ta récompense. Hhhmmm... ooouuuiii... tu l'aimes ton gros cadeau ? Haaannn... tu es si serrée... petite salope. Je vais... aaahhh... t'élargir le cul... bien comme il faut. »

ET BAM ! Découverte de l’enculage ! Et en effet, elle était plus que serrée ! Elle couinait de douleur, il fallait bien avouer, c’était assez douloureux… Mais cette douleur… Bon sang, elle adorait ça, elle adorait le fait d’avoir mal car elle se faisait enculer. En plus, l’infirmière avait la bonne idée de régulièrement passer du simple « je t’encule » à « je t’encule, avec une fessée », qui rendait le tout encore plus excitant ! Elle adorait, cela allait encore de plus en plus fort, et on sentait que le plaisir était deux côté ! Aussi bien du côté de l’infirmière qui commençait à découvrir la joie de l’anus de Camille… Et Camille qui commençait à découvrir la joie de l’enculage par l’infirmière… Bref, chacun était content, et en plus, cette dernière pouvait continuer de donner des ordres à la fameuse Camille...

« Aaahhh... allez... sale chienne... couine pour ta maîtresse. »

Elle n’eut aucun mal à couiner ! Car en effet, le mélange de douleur et de plaisir, venait de faire attendre le septième ciel à notre fameuse jeune demoiselle… Elle venait de jouir en se faisant enculer, la grosse chienne. Et elle adorait ça ! Son anus continuait de s’élargir, ne luttant que très peu, et tentant de s’adapter ! Plus le temps passait, plus l’infirmière se lachait dans l’anus, et n’hésitait pas à aller plus profond, plus loin, de façon encore plus incroyable pour la fameuse Camille ! Qui donc couinait, gémissait, et hurlait même parfois ! Heureusement, le tout était profondémment assourdie par ce qu’elle avait toujours en bouche, la culotte qui permettait de rendre le tout supportable à l’oreille ! Heureusement qu’il y avait ça pour lui faire fermer sa gueule à cette grosse pute… Non, c’est vrai, les putes se font payer… Cette énorme salope qu’est notre fameuse Camille...

« Ooohhh ooouuuiii !!! »

Ainsi, au bout d’un bon moment à se faire baiser, à se faire élargir l’anus… Finalement, plus d’un moment après avoir elle-même jouie, ce fut au tour de Shiro de jouir en elle ! La mouille arriva ainsi dans l’anus de la lycéenne… Et qui donc, fut libérée au niveau de l’anus. D’ailleurs, on put entendre le « plop » bien sonore… Son anus était bien élargie, on devinait sans problème que la fameuse Camille venait de découvrir le sexe anal… Et maintenant quand on voyait son visage… Ouaip, cette grosse salope venait de non seulement découvrir le sexe anal, mais venait d’adorer ça… Adorer ça à un point qui était beaucoup trop haut, pour une ancienne vierge de l’anus ! Ca y est… Camille n’était plus vierge d’aucun orifice… C’est beau !

« Bien... haaannn... une dernière chose... avant que... tu t'en ailles.  Choisis quelque chose... aaahhh... n'importe quoi... et je te le ferai. »

« Han… Han... »

Une… Une seconde ! Elle n’était pas encore en état de répondre, cela se sentait, cela se voyait, et cela s’entendait ! Elle haletait, elle était épuisée, elle suait énormément… Son corps de lycéenne était franchement bien touchée, on sentait qu’elle avait atteint la jouissance suprème, plusieurs fois, et que là, elle était un peu épuisée… Mais, il y a un mais… Il y avait encore un peu d’excitation en elle ! Mais c’est pas possible me diriez-vous, on a vraiment affaire à une grosse salope qui est excitée pour un rien… Et vous aurez parfaitement raison si vous pensez ça ! Car c’est effectivement le cas ! Elle est une grosse salope qui était clairement excitée… Donc, devant cette excitation ! Que demandez ? Vu qu’elle avait visiblement tout ce qu’elle voudrait… Et bien… Beaucoup de choses, mais malheureusement...

« Malheureu… Malheureusement, vu l’heure… On aura pas le temps de commencer quelques choses donc... »

Fallait être raisonnable. Enfaite, elle avait une excellente raison… Le fait qu’elle allait devoir retourner en cours. Elle avait encore un peu de temps, pas beaucoup… Donc pas vraiment le temps de se faire un truc vraiment excitant… Car il y aurait rien de plus frustrant que commencer quelques choses et se rendre compte qu’elle n’aurait plus le temps du tout pour pouvoir continuer. Se retrouver à être bloquée, et ne pas avoir la fin… Et ouais, car imaginez la frustration ! Vous commencez un truc que vous adorez, et ça s’arrête avant la fin… Frustration ultime… Donc quoi ? Elle abandonnait l’offre de l’infirmière, et c’était fini ? Elles se rhabillaient et retournaient vers le cours… Et bien… Oui, c’était ce qu’elle avait prévue. Quoi ? Mais c’est hyper décevant ! Et bien… Pas vraiment, car la fameuse Camille avait imaginée un twist, un twist qui était franchement plus qu’intéressant…

« J’aimerai que vous me remplissiez des plus gros gods que vous ayez, puis… Vous me rhabillez comme une poupée… Et me renvoyez en cours… Maîtresse... »

Elle s’installa alors sur le lit et ne bougea pas, regardant juste sa maîtresse… On pouvait dire que c’était appetissant comme vu. Son anus était encore élargi, et elle était prête à tenter cela… L’idée l’excitait… Devoir cacher comme ça le fait qu’elle avait deux énorme gode… Cela allait être horriblement gênant, mais infiniment excitant… Mais elle faisait autre chose… Comme ça, elle se montrait entièrement disponible… Donc si elle ne voulait pas, si elle voulait plutôt lui donner un bon gros coup de god dans la bouche, et bien, elle pourrait. Elle était disponible, et ainsi, sa proposition n’était qu’une proposition. A tout moment, elle pouvait changer… Donc, on allait bien voir qu’elle allait être le choix de notre interlocutrice… Obéir à la demande de sa poupée, ou désobéir… Telle était la question.
Journalisée

Ceci est un double compte de Cassandre Harmington. Si vous êtes intéressés pour un RP ou pour demander quelques choses par MP, veuillez l'envoyer sur le compte principal. Merci =D !
Shiro Ishimi
E.S.P.er
-

Messages: 276


Ne vous en faîtes pas, ça ne fera pas mal


Voir le profil
Fiche
Description
Shiro Ishimi est une infirmière lesbienne. E.S.P.er de naissance, elle peut réduire les inhibitions d'une personne. Elle travaille au lycée Mishima.
« Répondre #42 le: Juin 08, 2018, 01:24:56 »

Shiro était prête à faire tout ce que Camille lui demanderait, mais elle ne s'attendait pas à une demande pareille. La jeune fille veut que sa maîtresse la remplisse avec les plus gros godes qu'elle possède, puis qu'elle la renvoie en cours comme ça. Une demande particulière, mais si excitante que la jeune femme se réchauffe sur place.

« Aaahhh... Camille... quelle vilaine fille tu fais... »

Sur le coup, elle a presque envie de lui sauter dessus à nouveau, mais il faut être raisonnable. La lycéenne doit retourner en cours, et l'infirmière a encore du travail.

« Ne bouge pas... je vais chercher ce qu'il faut. »

Shiro va prendre dans un des compartiments secrets de son placard une culotte en latex avec deux godes intérieurs. Elle retourne voir sa patiente et se met à genoux devant elle.

« Je vais habiller ma poupée... alors reste tranquille. »

L'infirmière lui rentre les deux sextoys respectivement dans la chatte et dans le cul, referme la culotte autour de sa taille grâce aux attaches sur les côtés.

« Voilà. Quand tu voudras l'enlever, tu n'auras qu'à détacher les sangles. Et ce petit bouton ici... »

Elle tourne le bouton situé sur l'un des côtés de la culotte, et les jouets logés dans le corps de la jeune fille s'agitent.

« … il contrôle la fonction vibrante. Plus tu le tournes, plus les godes vibrent fort. Essaie de ne pas en abuser. »

Shiro arrête la vibration, puis finit de rhabiller sa poupée. Elle lui enfile sa culotte en coton par-dessus celle en latex, puis sa jupe, elle ragrafe son soutien-gorge autour de ses seins et lui remet son haut d'uniforme.

« Et voilà. Ma poupée est prête. »

Mais avant de la laisser filer, elle lui donne ses dernières instructions avec sa voix magique.

« Quand les cours seront finis, tu reviendras me voir ici, et nous discuterons de ta première soirée en tant que poupée. En attendant, tâche de ne pas te faire prendre avec ces jolis godes dans tes trous. Je ne voudrais pas que toute l'école découvre que tu es une grosse pute suceuse de queues et qui aime être traitée comme un objet. »

En fait, ce qu'elle veut surtout éviter, c'est que tout le monde n'apprenne ce qui s'est passé ici, mais c'est plus excitant de le présenter comme ça.

« Maintenant retournes en cours et fais comme si de rien n'était. Et n'oublie pas... »

Elle termine sa phrase en chuchotant dans son oreille.

« … ce soir, tu es à moi. »

Shiro la raccompagne vers la sortie avec une bonne claque sur les fesses, puis elle se retrouve seule dans l'infirmerie. Elle aurait du se remettre au travail, mais rien que de repenser à Camille la faisait mouiller. Elle va donc chercher un gros gode dans son placard, s'enferme dans la salle de bains de l'infirmerie, et se masturbe énergiquement en couinant le nom de sa nouvelle amante.
Journalisée

Venez découvrir mes DC sur ce topic
Camille Catalino
Humain(e)
-

Messages: 56



Voir le profil
Fiche
Description
Ancien petit malfrat, depuis qu'il a violé une fée, Camille a été puni de revivre son adolescence en temps que demoiselle... Apprendra-t-il de ses erreurs ? Sera-t-elle une adorable demoiselle ?
« Répondre #43 le: Juin 10, 2018, 09:55:50 »

« Aaahhh... Camille... quelle vilaine fille tu fais... »

« Oui madame... »

Que dire de plus… Après tout, ouais ! Elle était une vilaine fille… Et elle était prête ! Et elle adorait ça ! Bref, de toute façon, elle sentait que son interlocutrice… Et bien, elle approuvait totalement ce qu’elle disait, faisait, etc. Donc, dans un sens, elle savait qu’elle était une très vilaine fille… Mais est-ce que l’infirmière n’était pas une mauvaise fille non plus ? Eheh ! Cela méritait de poser la question, moi je vous dis ! Je pense que franchement les fautes sont partagés ! Quoique… Dans un sens, faut quand même dire que Camille l’avait tenté… Donc, on va dire les 3/4 de la faute sont sur Camille, et le reste sur la fameuse infirmière ? Ouais… On va dire ça ! C’est quand même pas mal comme idée ! Donc, on va retourner au RP, maintenant qu’on a ses données…

« Je vais habiller ma poupée... alors reste tranquille. Voilà. Quand tu voudras l'enlever, tu n'auras qu'à détacher les sangles. Et ce petit bouton ici...  … il contrôle la fonction vibrante. Plus tu le tournes, plus les godes vibrent fort. Essaie de ne pas en abuser.  Et voilà. Ma poupée est prête. »

Elle se fit habiller… Mais le plus intéressant, c’était sans hésitation ce qui la… Remplissait, ouais, littéralement. Le tout était gros, et franchement, bien excitant. Elle appris à la fameuse lycéenne comment l’activer, et dans un sens, elle fut presque déçu. Elle aurait bien aimé ne rien pouvoir faire, et être obliger de subir, seulement subir… Mais voilà, elle devinait que ce n’était pas non plus trop possible… Bref, quoiqu’il en soit, elle était maintenant bien rhabillée, et donc, elle pouvait retourner en cours… D’ailleurs, c’était au départ son objectif, mais d’abord elle devait faire quelques choses, c’est à dire, écouter ce que sa maîtresse avait à lui dire… Elle déclara, tranquillement :

« Quand les cours seront finis, tu reviendras me voir ici, et nous discuterons de ta première soirée en tant que poupée. En attendant, tâche de ne pas te faire prendre avec ces jolis godes dans tes trous. Je ne voudrais pas que toute l'école découvre que tu es une grosse pute suceuse de queues et qui aime être traitée comme un objet.  Maintenant retournes en cours et fais comme si de rien n'était. Et n'oublie pas...  ce soir, tu es à moi.

« Oui maîtresse, promis ! »


En effet, elle avait encore assez de jugeote pour deviner que ce n’était pas une bonne idée de se faire chopper… Car si elle se faisait chopper, elle devrait donner des explications… Et là, cela serait pas bon. Alors, heureusement, elle était pas conne… Si elle se faisait chopper, et bien, elle dirait donc qu’elle l’a fait toute seule. Montrer qu’elle était une grosse pute, elle-même, ce n’était pas très grave, mais accuser sans faire exprès l’infirmière pourrait avoir de grave conséquence pour elle… Et elle n’avait pas envie qu’elle ait d’ennui à cause d’elle… Après tout, elle n’avait pas envie que sa protectrice et propriétaire ait des ennuis ! Donc, voilà, dans le pire des cas, si elle se faisait chopper, et bien, les conséquences ne seraient pas trop grave… Juste qu’elle gagnerait une sacrée réputation au sein du Lycée… Une réputation difficile à se libérer.

Ainsi, c’est dans cet état là qu’elle retourna en cours… Et on put dire que… Se concentrer sur les cours fut difficile pour elle. Et ouais, quand tu as fais des choses aussi merveilleuses, difficile de te concentrer sur tes cours. Heureusement, ce n’était pas des cours très difficile, des cours où l’attention devait être totale, si tu ne voulais pas être larguée… Mais bref, franchement, on sentait que le cours était la dernière de ses préoccupation, et que dans sa tête, elle pensait plutôt à des tas de choses excitantes, et qui lui donnait envie de refaire l’amour. Elle se retrouvait à penser qu’à ça, et franchement, c’était super gênant, car elle avait conscience qu’elle devrait se concentrer un peu sur les cours… Mais non, elle pensait surtout au sexe, et à la merveilleuse après-midi qu’elle venait de passer… Et la future tout aussi merveilleuse soirée qui se profilait pour elle. Bref, vous avez compris, elle était dans un était d’excitation absolument immense, et elle avait hâte que… Que tout commence quoi !

Et donc… Que faisait-elle avec son jouet ? Et bien, elle variait de temps en temps les vibrations. Mais pas trop fort, car on sentait qu’elle avait quand même un minimum peur de se faire chopper… Ouais, c’était pas le genre de cas où on disait : « je me fais chopper ? Boaaah ! Pas grave ! Franchement, c’est pas très important ! Ca va aller ! Pendant plusieurs cours, elle eut l’impression que des camarades l’observaient… Et plusieurs semblèrent avoir compris. Une fille lui fit un sourire, très grand sourire, et montra elle aussi vers sa culotte… Camilla détourna le regard et se concentra sur son livre de math, tandis que la fille souriait… Ce lycée était remplie d’autant de perverse ? Bon dieu, elle n’avait jamais remarquée… Enfaite, tous ceux qui semblaient remarquer semblaient être eux même des pervers… Heureusement, elle n’eut pas à ce concentrer longuement dessus car…

« Me revoilà, maî… Madame ! »

ENFIN ! Sans même frapper, elle entra dans l’infirmerie. Heureusement qu’il y avait personne, car la fameuse jeune demoiselle manqua de déclaré « maîtresse » ! Ce qui aurait pu être EXTREMEMENT gênant. Imaginez genre, elle ausculte quelqu’un ! Enfin, ça aurait pu être aussi un BIG WIN ! Car imaginez, là… BAM ! Il rencontre genre une fille ou un mec qui est entrain d’être… « auscultée » par l’infirmière, comme elle, elle l’avait été ? Et ouais, là, ça pourrait très bien finir ! Mais bref, quoiqu’il en soit, en apparence, visiblement, il n’y avait pas le moindre chat ici, que deux chattes, dont une était bien remplie. La fameuse Camille d’ailleurs était rouge comme une tomate, sans doute du à l’excitation, et au fait qu’elle était bien remplie… D’ailleurs, elle déclara vis à vis de cela !

« C’était dur, mais personne n’a rien remarqué ! »

Je me répète, mais oui, ça avait été dur ! En effet, elle avait même failli se faire remarquer ! Heureusement, encore une fois, cela n’avait pas été le cas… Bref, elle était prête à faire ce qu’elle devait faire… C’est à dire, se préparer à devenir une poupée pour la journée. Cela allait être tellement excitant ! Bon sang, elle avait tellement hâte, elle n’en pouvait plus ! Elle ne pensait pas qu’elle aurait découvert une telle passion dans la baise, et le fait de devenir une… Une véritable poupée… D’ailleurs, vous remarquez qu’elle n’avait pas pensé au fait qu’elle avait été autrefois un garçon depuis plusieurs posts… Et ouais, on pouvait dire une chose, visiblement, cela l’aidait vraiment à passer à autre chose… Peut-être pas la meilleure des choses, peut-être même une mauvaise chose, on va bien l’avouer… Mais c’était une autre chose ! Bref… Qu’allait-elle dire pour commencer… ?
Journalisée

Ceci est un double compte de Cassandre Harmington. Si vous êtes intéressés pour un RP ou pour demander quelques choses par MP, veuillez l'envoyer sur le compte principal. Merci =D !
Shiro Ishimi
E.S.P.er
-

Messages: 276


Ne vous en faîtes pas, ça ne fera pas mal


Voir le profil
Fiche
Description
Shiro Ishimi est une infirmière lesbienne. E.S.P.er de naissance, elle peut réduire les inhibitions d'une personne. Elle travaille au lycée Mishima.
« Répondre #44 le: Juin 14, 2018, 10:06:25 »

Après s'être bien masturbée et éclaircie un peu l'esprit, Shiro se remet au travail. Après tout, être infirmière à Mishima ce n'est pas que du plaisir, c'est aussi pas mal de paperasse. L'après-midi se passe sans événement vraiment marquant, juste un ou deux câlins avec des patientes régulières, puis finalement la fin de journée arrive. Camille entre dans l'infirmerie sans frapper, le visage bien rouge à cause de l'excitation. La première chose qu'elle dit en entrant, c'est que personne n'a rien remarqué à propos de sa culotte.

« Excellent ma chérie. Je n'aurais pas voulu devoir annuler notre soirée. »

L'infirmière pose ses mains à l'arrière de la tête de la lycéenne et vient la coller entre ses seins.

« Avant qu'on aille chez moi, j'ai envie de jouer encore une fois avec ma poupée. »

Une main de la femme glisse sous la jupe de la lycéenne, approchant de ses fesses. Elle lui laisse croire qu'elle va la peloter, puis au dernier moment elle dirige ses doigts vers le bouton de contrôle des vibrations des godes logées dans le corps de la demoiselle, et le pousse à fond.

« Je veux te voir jouir dans ta nouvelle culotte. »

Avec le plaisir qui envahit le corps de Camille, Shiro peut facilement la mettre à genoux devant elle, calant son visage entre ses cuisses bien écartées.

« Et pendant que tu jouis, tu vas me lécher, que je jouisse moi aussi dans ma culotte. »

Sentir la petite langue de sa patiente contre son intimité est un délice. L'infirmière n'a pas fini d'être surprise par le talent de cette demoiselle, qui était encore vierge avant le déjeuner, et qui est maintenant une magnifique salope. La jeune femme couine et gémit, la tête de sa patiente logée entre ses jambes. Le plaisir monte lentement dans son corps, de façon constante et sans interruption sous les léchouilles de sa poupée, jusqu'à ce qu'elle atteigne le point d'orgue.

« Ooouuuiii ! »

Shiro jouit avec bonheur, se vidant de sa cyprine dans sa culotte, puis aide Camille à se relever, éteint les vibromasseurs et lui donne un langoureux baiser pour la remercier.

« Aahh... juste ce dont j'avais besoin. Maintenant... prends tes affaires... on va chez moi. »
Journalisée

Venez découvrir mes DC sur ce topic

Tags:
Pages: 1 2 [3]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox