banniere
 
  Nouvelles:
Pour participer à l'évolution du forum et faire entendre votre voix, n'oubliez pas de vous inscrire sur la liste des électeurs ! Vous aurez ainsi accès aux sujets sur lesquels le Staff consultera les membres. Plus d'informations ici !

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Sujet: Minuit seikusien [Saetta]  (Lu 159 fois)
Shani Stevens
Dieu
-

Messages: 298



Voir le profil
Fiche
« le: Décembre 09, 2017, 03:25:25 »

Au sein du lycée, Kyoko n’était pas qu’une simple secrétaire comme Shani, non... Elle était secrétaire de direction, poste « prestigieux » qui lui permettait d’être proche du Directeur du lycée. Une position assez influente, mais qui ne justifiait pas l’argent de Kyoko. En réalité, Kyoko avait eu des parents assez aisés, et, malheureusement, ils étaient tous les deux morts lors d’un accident de voiture. Kyoko avait touché une assurance-vie assez généreuse, qui lui avait permis, à terme, de financer l’achat d’une maison. Elle s’était reconstruite, bien sûr, mais, à l’approche de Noël, elle était dans la même position que Shani : sans famille pour passer Noël. Or, ce jour-ci, on était justement le 24 Décembre, et, même si Noël était une tradition chrétienne, les Japonais le célébraient aussi. Shani, qui n’avait même pas fait de sapin chez elle, s’était attendue à passer une soirée comme une autre, quand Kyoko lui avait proposé de passer chez elle.

« Mais je n’ai aucun cadeau ! » s’était-elle exclamée.

La femme avait souri, tout en l’embrassant, la plaquant contre le mur. Évidemment, était-il utile de préciser que, outre collègues, elles étaient toutes les deux des amantes ? Kyoko n’était pas devenue secrétaire de direction pour rien ! Certes, elle était compétente, mais, à Mishima, la promotion-canapé était largement inscrite dans les mœurs. Shani savait qu’elle s’envoyait régulièrement en l’air avec le Vice-Proviseur. Elle le chevauchait sur son fauteuil, et hurlait de joie, ou le suçait longuement, généralement quand il recevait des parents d’élèves furieux d’apprendre que leur fille avait été engrossée, ou d’entendre parler de rumeurs sur Internet faisant état de clubs de domination sexuelle illicites. Deux raisons expliquaient pourquoi Mishima n’avait pas encore fermé. Premièrement, le lycée affichait d’excellents résultats au Test Sentā. Deuxièmement, surtout, le lycée comptait parmi ses soutiens financiers les plus puissantes familles de la ville. Tant que l’administration était suffisamment maligne pour étouffer les scandales, et que le lycée pouvait se payer un avocat talentueux, le lycée n’avait rien à craindre.

Enfin, toujours est-il que Kyoko lui avait pincé les lèvres, et avait affirmé qu’elles passeraient Noël ensemble, car Kyoko avait une « surprise » pour elle.

« Ah bon ? Mais...
 -  C’est une surprise, petite curieuse ! Viens juste, j’ai tout préparé... »

Shani avait acquiescé. Après tout, elle n’avait aucun autre plan, et, connaissant Kyoko, elle s’attendait à une rude nuit. En réalité, Kyoko aurait tout à fait pu être professeur au lycée, mais elle préférait le poste de secrétaire. Il lui arrivait parfois d’assurer des heures de colle, et on disait qu’elle aimait jouer du martinet. Les fesses de Shani pouvaient en témoigner.

« Comment je dois venir ?
 -  Viens avec ta tenue de travail, tu sais combien tu es sexy dedans. Si on voudra des tenues plus appropriées, j’ai tout ce qu’il faut, ne t’en fais pas. »

La secrétaire française avait de nouveau acquiescé. Ce soir, elle se retrouvait donc devant la maison, et toqua à cette dernière, impressionnée de voir à quel point Kyoko avait décoré sa maison. Il y avait de multiples guirlandes électriques le long des coins, l’ensemble formant un véritable feu d’artifice.

« Je ne savais pas que tu aimais autant Noël, Kyoko..., avoua Shani en entrant.
 -  Tu n’as pas idée ! »

Shani et elle s’embrassèrent sur le canapé, et, alors que Shani commençait à vouloir aller plus loin, Kyoko al repoussa.

« Attends Minuit...
 -  Mais qu’est-ce que tu me prépares, Kyoko ?!
 -  Tu verras... »

Énigmatique, Kyoko avait dressé un énorme sapin, avec une multitude de boules, de guirlandes, et de tout ce qu’on pouvait mettre sur un sapin. Elle avait préparé des tartines de foie gras avec des toasts chauds. Shani et elle passèrent une assez bonne soirée, mais la curiosité ne cessait de tarauder Shani.

« Tu sais, j’ai perdu mes parents quand j’avais quatorze ans », finit par dire Kyoko.

Shani resta silencieuse pendant quelques secondes. Elle ne savait pas quoi dire, et laissa Kyoko enchaîner :

« C’était le soir de Noël. Je les attendais à la maison, et eux revenaient en voiture de leur travail. Quand j’ai appris leur mort, j’en suis venue à haïr Noël. Et, à mes quinze ans, j’étais encore dans un orphelinat, en attente d’une famille d’accueil. Tous les enfants fêtaient Noël, sauf moi. Je m’étais enfermée dans ma chambre, et j’étais furieuse, mais surtout triste.
 -  Kyoko...
 -  Laisse-moi finir, bout de chou. Donc, disais-je, je me morfondais chez moi, quand, lorsque les douze coups de Minuit, une femme est entrée dans ma chambre, et m’a demandé pourquoi j’étais triste en un jour si joyeux. Elle était apparue de nulle part, et, même si j’avais peur, je... Comment dire... J’avais instinctivement confiance en elle. »

Mais qu’est-ce qu’elle racontait ? Shani n’y comprenait rien !

« Elle m’a fait l’amour pour la première fois de ma vie, et m’a dit qu’elle reviendrait à chaque Noël si j’étais heureuse et que je célébrais Noël.
 -  Kyoko, mais qu’est-ce que ça veut dire ? »

La montre de Kyoko bipa alors.

Minuit venait de sonner...
« Dernière édition: Avril 07, 2018, 01:35:32 par Princesse Alice Korvander » Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Saetta
Terranide
-

Messages: 17


Christmas is Coming


Voir le profil
Fiche
« Répondre #1 le: Avril 02, 2018, 09:19:19 »

Noël le plus beau jour de l'année pour Saetta ! Elle faisait sa tournée comme toutes les années, allant voir les personnes qui avaient besoin d'elle. La terranide allait chez des inconnus ou des personnes qu'elle connaissait très bien.  Et particulièrement une femme. Oui chaque année, elle allait chez elle la retrouver le 25 quand les 12 coups de minuit sonnaient. Jamais en retard, elle se présentait devant elle. A force d'y aller, Saetta avait appris à la connaître, à savoir les goûts qu'elle avait... Mais surtout ! Le plus important ! Elle lui avait redonné le goût à Noël à cette fête si merveilleuse. Elle croyait de nouveau à la magie de Noël et à le partager autour d'elle.

Kyoko ! Sa chère Kyoko ! Elle prenait grand soin à se préparer pour aller chez elle. Dans son petit chalet perdu dans le grand froid, elle enfilait une magnifique combinaison en latex rouge. Moulant parfaitement son corps, sa petite poitrine, ses fesses rebondies. Autour de sa taille, elle accrocha une large ceinture noire pour rappeler le père noël. Elle se coiffa, regarda si ses longues cornes qui se dressaient sur sa tête étaient propres car souvent se trouvait des toiles d'araignées dessus... Elle se passe un peu d'huile sur le corps, ajouta du parfum, des bijoux à ses oreilles... Des magnifiques hauts talons vernis noir. Et pour finir toute sa préparation sa clochette dorée qu'elle accrocha autour de son cou avec un tissu noir également.

Saetta se regarda pendant des longues minutes dans son miroir, regardant si tout était parfait ! Elle devait l'être pour ce meilleur jour, elle devait faire plaisir !

"Joyeux Noël ! Oh Oh Oh !"

Enfin, ce n'était pas encore Noël, il fallait attendre encore un peu. Saetta s'installa donc dans son canapé, à côté d'elle se trouvait un énorme sac contenant des cadeaux un peu spéciaux, qui devrait faire plaisir à Kyoko ! L'horloge en bois qui se trouvait dans son salon sonna le premier goût de minuit.

"Ah il est l'heure !"

Saetta se redressa brusquement de son canapé, elle tourna son bras devant elle dessinant un cercle et un portail apparut, elle passa dedans attrapa bien sur sa hotte sur son dos. Le portail allait directement devant la maison de la douce Kyoko. A la fin du dernier coût de minuit, elle sonna à la porte pour annoncer son arrivé. Elle se dissimula dans un coin et quand la porte s'ouvrit elle en profita pour se téléporter directement dans la maison derrière Kyoko et une autre charmante demoiselle. La cloche qu'elle avait autour de son cou résonna dans la pièce.

"Joyeux Noël les filles !"

La terranide regarda les magnifiques décorations de la maison et surtout la jeune fille qui était présente en plus ce soir.

"Je suis très contente Kyoko que tu fasses partager l'esprit de Noël à t'es amies ! Tu m'en vois ravie !"

Saetta afficha un large sourire, déposant sa hotte sur le sol, elle s'approcha de Kyoko pour lui déposer un tendre baiser sur les lèvres puis de la nouvelle venue pour faire exactement la même chose.

"Tu vas passer un excellent Noël avec Kyoko et Saetta !"
Journalisée
Shani Stevens
Dieu
-

Messages: 298



Voir le profil
Fiche
« Répondre #2 le: Avril 09, 2018, 01:00:46 »

Shani ne pensait pas vraiment que Kyoko était sérieuse avec son histoire, et s’attendait plutôt à ce qu’elles s’envoient copieusement en l’air à Minuit. Shani était une femme très perverse, une nymphomane, mais, face à Kyoko, elle avait trouvé son égale. Kyoko était terriblement perverse aussi, avec un style de dominatrice qui plaisait beaucoup à Shani. Ensemble, elles étaient suffisamment proches pour que Kyoko lui ait montré son book, une sorte de tableau de chasse où elle avait listé tous les élèves du lycée, ainsi que tout le personnel, et indiquait dessus tous ceux avec qui elle avait couché. La liste était assez impressionnante, de quoi rivaliser avec celle de Shani. Ensemble, elles se soutenaient mutuellement. Quand Shani était arrivée au lycée, Kyoko était déjà là, elle connaissait déjà le fonctionnement du lycée, et n’avait eu aucune difficulté à bien former Shani. Elles étaient maintenant, non seulement des collègues proches, mais aussi des amies et des amantes. C’était d’ailleurs bien avec elle que Shani avait choisi de passer Noël. Quand Minuit sonna, elle s’attendit donc à ce que Kyoko révèle sa surprise, comme des mecs bien membrés... Mais,a u lieu de ça, Shani sentit une puissante vibration dans son dos, et se retourna... Pour rougir en voyant une é&trange femme apparaître comme par magie au beau milieu de la pièce.

Elle portait une ravissante robe de Noël moulante en latex, avec des collants, de longs gants, et un collier avec une clochette dorée qui se mit à tinter. Shani observa aussi ses longs bois, les trouvant bien trop réalistes pour être du déguisement... Mais, à Mishima, elle avait déjà eu l’occasion de croiser des nekos. Kyoko lui avait parlé de ces créatures, en lui expliquant que le lycée avait un protocole très particulier avec eux. Il ne fallait surtout pas que les élèves les voient, et, quand Shani en trouvait un en faisant la ronde, elle le présentait au Proviseur, ou au Vice-proviseur, afin qu’il s’en occupe. Visiblement, cette délicieuse femme était l’une de ces créatures surnaturelles.

Shani se pinça les lèvres en l’observant sous toutes les coutures, puis vit la femme, Saetta, les saluer.

« Jo... Joyeux Noël... » répliqua lentement Shani.

Saetta s’empressa d’embrasser Kyoko, qui se frotta tendrement contre elle. La Terranide se retourna ensuite vers Shani, et celle-ci hocha la tête.

« Oui, je suis Shani, je...
 -  C’est une collègue de travail, et ma meilleure amie. Je ne voyais pas meilleure personne pour passer Noël avec nous ! Enfin, j’espère que ça ne te dérange pas, Saetta... »

Il est vrai que Kyoko ne lui en avait pas parlé avant... Mais, d’un autre côté, la jeune femme n’avait aucun autre moyen de rentrer en contact avec Saetta !
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Tags:
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox