banniere
 
  Nouvelles:
LGJ inaugure un système de vote et nous vous parlons de l'avenir du forum ici.

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: 1 [2]
  Imprimer  
Auteur Sujet: Une course réelle, mais avant il faut apprendre. (PV Veronika McRaven)  (Lu 552 fois)
Veronika McRaven
Créature
-

Messages: 145


Chasseuse de prime.


Voir le profil WWW
Fiche
Description
J'ai une queue de chat qu'on ne voit pas.
« Répondre #15 le: Janvier 05, 2018, 06:18:17 »

Clarence trouvait donc sa moto, après avoir examiner bien des modèles, tâter un tas de bouts de métal et de carbone. Une "Savage X00" un modèle méconnu, mais polyvalent malgré ses quelques défauts. Déjà le modèle est réputé pour les accidents, mais ça, on peut l'imputer aux pilotes. Pas pour rien si les versions suivantes ont amélioré la partie visant à protéger le conducteur. Enfin c'était quand même une gamme au-dessus des autres en termes de performances globales. Capricieuse côté moteur, difficile à contrôler dans les tournants à cause de son poids. Mais bon, cela mit à part le moteur était d'excellente facture et conçu à une époque où les limitations sur la pollution étaient bien plus souples. Enfin elle était grande, plus souvent achetée par des hybrides de grandes tailles que par des jeunes humaines. Veronika l'observa aussi, fit son tour en l'examinant sous toutes les coutures, elle était en très bon état pour un vieux modèle de ce genre. Le préau était correct, bien que plus gros que le budget de la jeune femme. Mais en croisant son regard, elle sourit, elle pouvait lire ce sentiment qu'elle avait déjà connu elle aussi.

- Moi ça me va, mais tu sais que t'n’as pas le budget ? Il va te manquer cinq mille crédits, et ça sans options encore...

Elle regarda la vendeuse, finalement la petite n'aura pas sa moto aujourd'hui. Mais bon, ce n'est paru n soucis, gagner l'argent par ici sera facile. Benny annonça le prit, et lui assura qu'elle gardera la moto le temps qu'elle ait l'argent, ici c'est uniquement en liquide qu'on paie.

- Par contre miss, avec des options pour les courses de Véro, tu peux doubler le prix, ce n'est pas un problème, je présume ?

Demanda la vendeuse, le double en argent... C'était vache, mais c'était aussi la réalité, cela dit à côté de cela, gagner une seule course rembourse généralement les frais de la moto. Ces courses sont fortement populaires sur le marché noir, et les chaines de télévision pirate les diffusent à grande audience. Bref, tout cela génère de l'argent, beaucoup d'argent proportionnellement au danger, on paie les pilotes. Parfois ils peuvent même recevoir des extras pour finir la course d'une façon spectaculaire ou détruire leur véhicule à la fin ! Hé oui, on sait se faire plaisir dans le marché noir ! Véro, elle commençait à compter dans sa tête, avec les options elle en aurait pour près de cinquante mille crédits, ce n'était pas encore si cher que cela pour une moto de cette gamme en état de marche, équipée et pleinement capable de rouler.

- Hmm, tu fais une affaire je te le confirme, mais j'espère que t'es prête à enchainer les petits boulots qui paie bien...
Journalisée

Clarence/Saijiro Unazuki
Humain(e)
-

Messages: 108



Voir le profil
Fiche
« Répondre #16 le: Janvier 07, 2018, 08:55:34 »

L'augmentation du prix initiale n'étonna qu'à moitié Clarence, car elle ne se doutait pas que la vendeuse demande le double. Cependant sa détermination ne faiblit pas malgré cet obstacle, elle ferait ce qu'il faudrait pour obtenir la moto. L'humaine avait  à présent la conviction que ce n'était pas pour rien que ce modèle se trouvait ici, sous ses yeux.

Clarence regarda la vendeuse dans les yeux et tendit sa main pour conclure un accord tacite.

-Je gagnerais les fonds nécessaires et viendrais acheter la moto avec les modifications que Veronika estimera nécessaire.

L'humaine réfléchissait de son côté aussi, il lui faudra se vendre plus que prévue, sans compter qu'elle allait devoir dépenser pour mieux se vêtir. Des vêtements déchiré cela lui donnerait une mauvaise image. Lorsque Veronika fit la remarque elle eut un sourire.

-Oui, désolé de retarder le reste à cause de ce choix. Est-ce qu'il y aurait un magasin de vêtements proche d'ici ? J'aimerais être présentable, mes vêtements font un peu tâches ainsi endommagés.

Clarence essayait de se préparer, mais elle pouvait sentir sa propre nervosité monter petit à petit. Elle ignorait comment elle réagira face au travail qu'elle devra faire. Pour le moment elle se concentrait sur comment améliorer son apparence, en sachant que cela lui coûtera de l'argent. 
Journalisée
Veronika McRaven
Créature
-

Messages: 145


Chasseuse de prime.


Voir le profil WWW
Fiche
Description
J'ai une queue de chat qu'on ne voit pas.
« Répondre #17 le: Janvier 11, 2018, 01:48:17 »

Petits boulots qui paient bien... Voilà une chose jamais rassurante à entendre, car ce genre de boulots est souvent physique, épuisant et laborieux. Ils n'étaient petits que de par leur nom, et souvent plus épuisant que les "grands" métiers où l'on finit le cul sur une chaise toute la journée. Veronika confirma donc la réservation, laissant soins à Benny de préparer les modifications dès à présent. Puis elle embarqua Clarence hors d'ici, un magasin de vêtement ? Elle s'y rendit à pied direction un grand magasin du coin. Ils vendent tous des habits de moindre valeur tout à fait correcte à porter. Même si dans ces quartiers bien des gens ne portaient pas grand-chose laissait la moitié de leur corps visible.

- Prend ce qu'il te faut, pour gagner les sous tu veux faire quoi ? Car y'a un peu de tout par ici, prostitution, livraison de colis dangereux, en plus faudra éviter le territoire des putes normales, sinon leurs macros vont nous sauter dessus...

Ha oui, rien n'était simple et même vendre son corps pouvait être compliqué, le meilleur choix était sans doute un milieu aisé plutôt que la rue. La rue va plus vite, mais si une macro arrive, elles sont fichues. Et le souci des riches, c'est que souvent ils veulent des trucs bien tordus. Vero lui expliqua bien sûr tout cela sans les détails, en plus à y réfléchir, Clarence était encore vierge ? Allez savoir, mais si tel était le cas ça pouvait rapporter gros une vierge sur le marché...
« Dernière édition: Mars 06, 2018, 09:58:30 par Veronika McRaven » Journalisée

Clarence/Saijiro Unazuki
Humain(e)
-

Messages: 108



Voir le profil
Fiche
« Répondre #18 le: Mars 05, 2018, 01:20:15 »

Il ne fallait pas sortir de grandes écoles pour voir le style vestimentaire assez léger qu'il y avait dans la ville. Cela allait être un léger problème pour Clarence, mais il fallait faire bonne impression et avoir une tenue correcte pour travailler. Les petits boulots généraux étaient connu d'Unazuki qui avait dû en faire par moment, mais pas dans le genre qui allait être proposé. Si la prostitution avait été envisagée, le transport moins et ne l'attirait pas des masses. L'ennui avec le second type de métier c'est que l'on pouvait se mettre dans un pétrin monstre voir pire selon la mentalité des lieux et l'armement disponible, du moins d'après un colporteur rencontré à Seikusu pour s'armer. Cela fit soupirer un peu l'humaine, mais cela ne devait pas l’arrêter, sans volonté sa quête était perdue d'avance.

-Je préfère pencher pour la prostitution, les risques semblent moins important. Par contre je rappel que depuis ma transformation je n'ai eu aucun rapport, donc ce corps est vierge. Ce détail peux avoir de l'importance alors je préfère le dire maintenant. Si tu as des suggestions dans le type de vêtements pour ce taf je suis tout ouïe, je demanderais aussi à la vendeuse pour peaufiner cet aspect.


L'humaine ne se faisait pas trop d'illusion, mais au moins sa virginité pourrait excuser son manque d'expérience, c'était un bon point. Par contre en pratique cela allait lui demander pas mal de courage car c'était avancer en terrain inconnu. Déjà la prudence serait de mise et cela serait d'un tout autre niveau que simplement éviter un prédateur. Ensuite que cela soit un maquereau ou une maquerelle se faire prendre pourrait coûter cher voir bloquer son avancé. Enfin il lui faudra se débrouiller assez bien pour satisfaire clients et clientes, mais pas trop pour ne pas créer une fidélisation involontaire qui serait plus un boulet qu'autre chose.

-Bon, changeons déjà de fringues. dit-elle pour elle-même

Clarence entra dans le magasin. C'était très moderne, voir futuriste sur certains aspect, mais l'humaine se concentra sur les produits déjà en vente. Elle fit un premier tour des rayon et il y avait de tout, au moins se vêtir ne causerait pas de problème. Dans le tête d'Unazuki plusieurs idée se présentèrent, mais il était évident que son manque de connaissance sur les lieux et la façon de d’habiller ici était un brin agaçant. Bon, il était temps de choisir une autre option pour ne pas trop tarder. Clarence approcha d'une vendeuse tranquillement, attendant qu'elle ne soit plus occupée.

-Excusez-moi madame, mais j'aurais besoin de conseil sur différents style vestimentaire car je viens de l'extérieur.

Clarence allait utiliser tout ce qui pouvait avoir été indiqué avant et observé pour adapter sa tenue. Même si cela n'allait peut-être pas aussi bien se passer qu'elle l'espérait.
Journalisée
Veronika McRaven
Créature
-

Messages: 145


Chasseuse de prime.


Voir le profil WWW
Fiche
Description
J'ai une queue de chat qu'on ne voit pas.
« Répondre #19 le: Mars 06, 2018, 10:22:07 »

La prostitution ? Était-elle une perverse ? Elle semblait l'avoir choisi sans avoir besoin désirer longtemps. Était-ce, car en fait elle serait vraiment un homme à l'origine, qui ne s'imagine pas l'extase ressentie, la fatigue impliquée pour le corps de la jeune femme ? Hmm cela restait étrange, mais ça ne serait pas la première à manquer de volonté pour les trucs risqué, dur donc d'avoir une certitude là dessus. Mais une autre chose semblait intéressante, il parlait de ce corps comme s'il n’était pas le sien, ce qui tentait encore à laisser croire à son histoire. Cela expliquait sans doute le détachement, et le manque de savoir sur ce qu'il subira lors de sa première fois. Bref, fallait une idée de tenue maintînt, mais il n'y avait pas vraiment de mode d'ailleurs dans le coin. Certaines putes avaient des habits intelligents capables d'envoyer en réalité augmentée, une liste de leurs tarifs. D'autres plus à l'ancienne usent encore de leur charme pour faire monter les tarifs. Et dans un monde aussi tapageur qu'ici, plus c'est voyant, mieux ça passe. Enfin il restait aussi les fétichistes qui sont une cible de choix, ils payent souvent bien mieux que les autres.

- OK, va pour des courses.

Elle entra avec elle dans le magasin, puis continua de faire les rayons avec elle. Puis surprise elle la regarde demander à la vendeuse, cette dernière la reluqua de bas en haut. Puis sembla réfléchir en silence avant de lui sortir un magazine de mode récent. Femme bien habillée pour le boulot, mère de famille en jolie robe légère. Mais aussi les éternelles tenues d'étudiantes révisées et radoucies.

- Ca dépend, c'est pour quel milieu, vous avez trouvé un job ? Un ensemble sur mesure peut vous être livré en deux jours. Et votre amie ?

Véro soupire rapidement répondant qu'elle l'accompagne c'est tout, et cette jeune fille cherche une tenue de prostituer, un truc qui pourrait marcher rapidement ! La vendeuse hoche la tête, puis range son livre de mode et sourit demandant :

- Alors ma belle, quel genre de client tu veux lapider ? Dis-moi tout, Angie va te trouver ce qui les fera exploser comme du pop-corn dans un micro-ondes.

[Angie la vendeuse : https://gelbooru.com/index.php?page=post&s=view&id=3297697]
Journalisée

Clarence/Saijiro Unazuki
Humain(e)
-

Messages: 108



Voir le profil
Fiche
« Répondre #20 le: Mars 07, 2018, 02:00:24 »

Clarence avait hésité avant de répondre à la question sur le type de métier. En effet elle avait beau le savoir le dire était une toute autre histoire. La prostitution était assez mal vue général sur Terre et l'indiquer à une vendeuse ne lui avait semblé une mauvaise idée.

L'action de Veronika  provoqua une surprise dans la facilité de dévoiler le travail envisagé. Plus étonnant encore fut la réaction de la vendeuse. L'humaine fut un peu perdue par la grande motivation de la dénommée Angie, ce fut avec une visage assez déconcerté que Clarence dû réfléchir à la question de la clientèle cible.

-C-c'est à dire que j-je n'ai pas connaissance du t-type de clients. L-laissez-moi réfléchir un moment.


Déjà ça méconnaissance était flagrante, tant dans le domaine d'activité que sur les moeurs de Tekhos qui étaient assez débridés par rapport à la Terre et la tolérance à ces dernières. Unazuki se mit à réfléchir vite et cela se voyait par de petits gestes et mimiques de son visage. Vouloir attirer de trop gros clients ou aller trop vite serait préjudiciable au vu de la prudence à adopter. Mais il ne fallait pas être trop discret non plus sans quoi il y aurait une perte financière et donc de temps. Sa réflexion eu pour effet positif de lui refaire reprendre pieds très facilement.

-J'aimerais toucher un large panel de client, les femmes comme les hommes. Quelques chose qui ne serait pas trop vulgaire selon les normes ici. Concernant les couleurs je vous laisse carte blanche car vous connaissez certainement mieux cela que moi. Si plusieurs ensembles sont possible j'aimerais les essayer bien évidemment. Je vous remercie d'avance pour votre aide Angie et si vous avez des questions n'hésitez pas à les poser.

Clarence savait d'office que le mal aise avec son corps serait accentuée par les tenues, mais il lui fallait passer par là pour réussir ses objections. La gêne cela se surmontait même si cela serait une petite épreuve pour l'ancien jeune homme. Laisser à la vendeuse la liberté de poser des questions était là pour lui faciliter son travail, même si certaines informations seraient détournées un peu pour éviter de trop en révéler, mais auraient un fond de vérité.

Maintenant le style vestimentaire était entre les mains de la vendeuse qui pouvait se faire plaisir à trouver les bons ensembles. Clarence suivait d'ordinaire la mode sur Terre, mais là c'était l'inconnu et ne pouvait que faire confiance à la vendeuse et une possible surveillance de sa mentor. Elle se préparait aussi un peu en cas de questions délicates.
Journalisée
Veronika McRaven
Créature
-

Messages: 145


Chasseuse de prime.


Voir le profil WWW
Fiche
Description
J'ai une queue de chat qu'on ne voit pas.
« Répondre #21 le: Mars 14, 2018, 11:31:48 »

Angie fixe alors la jeune femme, elle ne connaît pas encore ses futurs clients ? Pourtant il suffit de choisir un type de gens en particulier, étudiants, riches, pauvres, les dominants ou autre, etc. De fait la vendeuse se voyait confirmé son avis sur le fait que Clarance était nouvelle dans le métier, ça allait être dur pour cette pauvre choute... Elle regarda alors Véro méfiante, était-ce une proxénète ? Enfin, la jeune folle donna quand même une idée, il fallait donc une tenue plutôt neutre, pour toucher une telle catégorie de gens. Quelque chose de passe-partout, qui ne fasse pas peur aux plus difficiles, mais indique en même temps son métier. La vendeuse part dans la boutique, choppe deux trois trucs et les lui passe. C'était un string assez haut, une jupe volante longue jusqu'au genou, assez élégante en fait, un gilet à manche longue, mais beau décolleté et un soutif assortit au string. Bien sûr les tissus étaient intelligents, on pouvait en changer la couleur, y faire des dessins ou encore les faire devenir transparent à volonté avec l'application.

- Voilà, essayez cela, ça vous couvre et en même temps ça donnera des indices sur tes pratiques. Tu peux mettre une carte de visite dans ton dos et même tarif, cela se verra en réalité augmentée.

La vendeuse fit une estimation du prix, puis elle demanda à Vero s'il lui fallait quelque chose. Veronika soupire un peu, pourquoi aurait-elle besoin de se couvrir ? Elle regarde la vendeuse faisant non de la tête et puis va attendre les essayages de Clarance.
Journalisée

Clarence/Saijiro Unazuki
Humain(e)
-

Messages: 108



Voir le profil
Fiche
« Répondre #22 le: Mars 15, 2018, 11:34:54 »

Clarence avait préféré voir large au début pour resserrer le type de clientèle et ainsi mieux cibler s'il devait y avoir une prochaine fois. Cependant cette éventualité ne lui plaisait pas et elle faisait de son mieux pour cacher sa nervosité. Des questions commençaient à fuser dans sa tête, principalement sur comment son corps allait réagir, comment elle-même allait réagir. Heureusement la vendeuse arriva avec l'ensemble à essayer avec ce qu'il fallait pour tester l'application.

Unazuki ce serait attendu à quelque chose de plus osé vu le style observé dans la rue, cependant elle n'allait pas se plaindre. Clarence entra dans la cabine d'essayage et commença à se dévêtir. Les sous-vêtement étaient à la bonne taille, Angie avait vraiment l’œil. C'était assez sexy mais sans l'être de façon abusive, le textile était différent que sur Terre, plus agréable. Une couleur verte foncé fut décidé pour ce groupe.

La jupe ne posa pas problème, mais le gilet laissait facilement voir une partie de sa poitrine. C'était, de son point de vue, une véritable invitation à toucher. Si au boulot ce n'était pas vraiment un problème il en était autrement dans la vie courante et cette tenue allait la suivre un moment. Clarence se fit violence, il fallait mettre ses chances de son côté, tant pis si cela était gênant, il faudra faire avec. Une teinte violette fut choisit et elle sortit de la cabine ainsi vêtu sans gêne apparente. Clarence c'était simplement mise dans la situation où elle était au boulot et devait montrer la tenue à des clients. Calmement avec un sourire simple et le plus détendu possible.

-Voilà. Mademoiselle Angie, si vous avez des conseils en terme de couleur je suis tout ouïe. Comme je viens de l'extérieur les couleurs n'ont pas la même importance. Veronika, tu en penses quoi de cet ensemble ? Soit franche s'il t plait.

Sans le savoir Clarence avait peut-être désamorcé le point de vue de la vendeuse vis-à-vis de son mentor. Unazuki faisait confiance à Veronika et à Angie pour bien se vêtir. L'humaine voulait faire les choses bien, partant du principe qu'elle avait encore tout à apprendre et elle fera de son mieux pour que tout se passe bien.
Journalisée
Veronika McRaven
Créature
-

Messages: 145


Chasseuse de prime.


Voir le profil WWW
Fiche
Description
J'ai une queue de chat qu'on ne voit pas.
« Répondre #23 le: Mars 20, 2018, 04:21:12 »

Tester un ensemble n'était pas bien difficile, il suffit de mettre les habits et puis voilà ! Oh ce n'était pas le plus provocant du monde, mais une pute trop vulgaire ne se vend pas. Après tout on cherche une clientèle friquée, pas des clodos... Enfin cela fait Veronika regarda Clarance revenir, le gilet était parfait, bien ouvert comme il faut. Tout semblait donc en ordre, et les filles étaient surement prêtes pour sortir d'ici.

- Bien, on passe à la caisse alors, elle va faire un carton !

Dis la vendeuse tandis que Vero sourit et approche Clarance.

- C'est très bien, avec ça on devrait pouvoir faire une chasse au client ce soir, allons payer et puis on ira voir ce que ça donne en rue.

Dit-elle en allant donc payer tout cela, puis elle l'attend à l'entrée de la boutique souriante.

- Par contre, j'ose espérer que tu as déjà un peu de pratique avec les hommes... non ne répond pas en fait... On va t'entrainer après le repas.

Puis elle sort et l'emmène vers un petit restaurant de quartier tout en observant les passants voir si elle fait déjà des intéressés.
Journalisée

Clarence/Saijiro Unazuki
Humain(e)
-

Messages: 108



Voir le profil
Fiche
« Répondre #24 le: Mars 21, 2018, 01:14:25 »

Clarence était rassuré de la réaction des deux femmes. Son choix ne semblait pas mauvais après tout. Elle nota le nom de l'établissement et celui de la vendeuse, il faudra peut-être des vêtements pour sa sœur et sa mère.

L'humaine allait répondre sur l'expérience, mais fut coupé et hocha de la tête en se demandant quel genre d'entrainement cela serait.

En sortant certaines personnes l'ayant ignorés jusque là posèrent leurs regards sur elle. La rue changea de visage aux yeux de Clarence, devenant un peu plus hostile. De ce changement un sentiment longtemps ignoré ressortit, celui de la vulnérabilité. Sans Veronika elle aurait hésiter d'avantage. Nan, elle se devait d'être brave, sa famille avait peut-être besoin d'elle. Mais pourra t-elle bien agir comme prostituée ?

Unazuki resta un moment à se questionner ,suivant Veronika, puis remarqua de petits changements en marchant concernant son environnement. Premièrement la présence d'un peu plus de mâle, humain ou non, ce qui lui était plus familier et rassurant. La rue se chargeait plus loin de divers objets, trahissant une différence de richesse allant vers le haut, et l’ambiance y semblait plus festive. Le quartier était un peu plus coloré et elles étaient devant un restaurants dont les odeurs eurent tôt fait de mettre en appétit Clarence. L'établissement était assez discret et accueillait tout type de clients des plus simples aux plus riches et extravagants.

Durant la marche Il y avait eu des regard sur le couple, notamment l'humaine, d'humains et de non-humains, beaucoup de femmes et quelques hommes. Tous semblaient bien habillés et semblaient le genre à avoir une certaines somme sur eux. Le quartier assez aisé n'était pas loin après tout. Clarence avait répondu à certains regards des femmes par un simple sourire malgré un stress provoqué par la situation.

-Tu sais ce qu’ils servent ici ?

Clarence n'était pas difficile, s'était juste pour être prévenu si c'était spéciale par rapport à la Terre. Elle se rappelait la première fois où elle avait dû manger une bestiole de Terra, cela n'avait pas été joyeux.
Journalisée
Veronika McRaven
Créature
-

Messages: 145


Chasseuse de prime.


Voir le profil WWW
Fiche
Description
J'ai une queue de chat qu'on ne voit pas.
« Répondre #25 le: Mars 30, 2018, 05:40:07 »

Clarence semblait prêt à l'idée de vendre son corps, chose étonnante quand on sait que son corps est encore nouveau pour elle. Mais bon, ce ne sont pas les affaires de Véronika qui ne comptait donc pas s'en mêler, elle avait juste proposé une idée. Bref, elle la regarda assez satisfaite du résulta, Clarence était jolie dans cette tenue, excitante même pour tout dire. Il était donc l'heure de manger, Vero l'emmena dans un restaurant familial assez simple. En chemin elle nota les regards en tout genre, autant d'hommes que de femme, et autant de furie que d'humain, même si par ici les furies étaient moins intéressantes... Après tout ils sont une race inférieure ici, donc ils ont moins d'argent. Après ils ont d'autres arguments pouvant plaire aux dames, mais c'était le dernier des soucis de Veronika.

- Hmm, des repas normaux, je pense, tentacules, poissons, des coquillages, ils ont une cuisine à base de produit marin.

Puis elle passe la porte et se fait accueillir par deux nekos en minijupe, tablier et rien pour couvrir leurs poitrines. Les serveurs mâles eux portaient des strings sous les tabliers et rien d'autre. Veronika sourit un peu, puis elle regarde Clarence et demande une table pour deux à l'une des nekos. L'idée était de la mettre à l'aise, ici le restaurant avait l'air normal, mais le service était coquin. Et rien de tel que de voir un bel étalon les servir en string pour évaluer les réactions de Clarence.

- Merci, mon amie n'est pas encore certaine de savoir quel serveur elle désire, pouvez-vous lui en proposer.

Car oui, il était ici normal que les femmes soient servies par de beaux hommes, ou plutôt furie, et les hommes par des belles femelles terranides et furies aussi. Elle pouvait voir un peu de tout, des chiennes, des lapines, des chattes, terranides ou clairement furie. Le personnel humain lui était aux caisses, en cuisine ou encore à la sécurité. Une fois installées les deux filles purent voir arriver un étalon, un lion, un chien et un chat furie. Ils se présentent à tour de rôle, le cheval était grand et bien musclé, et cachaient un gros paquet sous le tablier. Le lion était fié et très musclé aussi, enfin le chat et le chien étaient plus aimables et soumis.

- Voilà, tu as l'embarras du choix Clarance, celui que tu choisiras sera à ton service pour toute la durée de notre repas, et si ça te tente, on pourra monter en chambre avec l'un d'eux, ou même deux.

Puis elle sourit à l'étalon, rares étaient ceux qui les choisissaient, faute de pouvoir assumer leurs talents naturels au lit !

- Oh, bien sûr si tu préfères des terranides tu peux demander.

C'était assez ironique de voir une terranide comme Veronika venir manger ici, quand on sait que les employés serviles du restaurant sont des furies et des terranides...
Journalisée

Clarence/Saijiro Unazuki
Humain(e)
-

Messages: 108



Voir le profil
Fiche
« Répondre #26 le: Mars 31, 2018, 09:20:03 »

Le type de plat fit plaisir à Clarence qui n'avait pas eu l'occasion de manger marin ces temps-ci, les produits de ce genre ayant été mis au second plan pour faire des économie et s'équiper. Une fois sur Terra cela avait été de la viande, de la viande et quelques rations.

L'humaine n'était pas prête à ce qui arriverait après avoir franchit le seuil. Clarence eu un moment de blanc devant ce qu'il y avait devant elle, n'ayant pas songé un moment que ce restaurant cachait ce genre de service qui pourrait très bien sortir d'un hentai et son imagination était malheureusement fertile en dérive pour avoir eu un moment ce genre de lecture. Il était à présent évident que son assurance n'était pas aussi grande que ce qu'elle avait tenté de montrer. Il lui fallut quelques secondes avant de reprendre le fil de ses pensées. Nulle doute que sa grande soeur aurait adoré ce lieu, mais pour le moment Clarence était un peu gênée du peu de vêtements que portait les membres faisant le service.

L'humaine vint arriver ce qu'elle assimilait à des terranides, la seul différence était le degré d'apparence animale de son point de vue.  On pouvait facilement voir qu'elle hésitait et perdait un peu ses moyens en apprenant qu'ils pourraient venir dans la chambre. Oui elle avait partiellement mal comprit, mais pour le moment elle se demandait que faire.

Elle observait et préféra taire ses pensées pour ne pas froisser les serveurs. L'étalon était beau, mais ce fut sa virilité qui joua contre lui. Clarence s'imaginait des choses pensant que ce n'était que son imagination qui jouait contre elle, en ayant oublié certains dires de Veronika . Pour les trois autres ce fut plus difficile car Clarence aimait bien les félins et les canidés. Son choix se porta sur le chat docile.

-Je vais choisir Antoine. Je prend néanmoins vos noms en note si je reviens ici.

Ce choix avait été un brin stressant à cause du fait même de choisir. Clarence aurait aimé avoir un serveur ou plutôt une serveuse, désigné d'office. Mais bon c'était fait, elles pouvaient passer à la commande et Clarence allait viser plus le poisson que les fruits de mer. Il y avait un choix étonnamment grand de plat et l'humaine ne savait pas quoi prendre pour le coup, car il y avait des espèces inconnues. Cela allait demander un conseil.

-Antoine ? Que me conseilleriez-vous en plat avec du poisson ? J'ai assez peu l'habitude d'aller en restaurant spécialisé en produit marin.

L'humaine avait été polie, car le service en salle sur Terre était rarement agréable à faire, sauf si la passion motivait la personne faisant le service. Et puis c'était le serveur qui allait communiquer la commande en cuisine, donc lui manquer de respect pouvait entrainer des problèmes inutile.

Seulement Clarence oubliait qu'elle n'était pas sur Terre et que la relation client-serveur/euse pouvait êter bien différent, surtout ici.
Journalisée
Veronika McRaven
Créature
-

Messages: 145


Chasseuse de prime.


Voir le profil WWW
Fiche
Description
J'ai une queue de chat qu'on ne voit pas.
« Répondre #27 le: Avril 04, 2018, 12:29:53 »

Clarence ne manquait pas de choix, elle prit bien son temps tendis que Veronika elle aurait pris un étalon vite fais bien fait. Il faut dire qu'elle avait toujours été courageuse et gourmande ! Elle fut ensuite guidée une fois le choix de Clarence fait vers une table. Ici chaque table était une peu isolée des autres par des paravents, des plantes ou encore des grillages décorés au thème de la mer. Leur coin était une alcôve avec trois murs de bois percés de larges trous en forme de losange. C'était à la fois sobre, et discrêt, mais en regardant bien on pouvait observer les autres tables. La partie ouverte donnait bien sûr sur les tables centrales du restaurant. Le serveur, Antoine, les avait donc guidées et installées à table, avant de tendre deux menus et les laisser un peu le lire. Il attendait là, simplement en silence, le chat gris les observait tranquillement.

- Oh bien sûr madame, aucun souci, l'idéal ici c'est les plats de tentacules frais, un vrai régal chez les demoiselles. Si vous êtes plutôt poisson, ça serait notre délicieuse lote accompagnée de sa sauce crème de coco et curry. Très délicats et doux, parfait pour une jolie femme comme vous.

Il sourit tranquillement, puis se penche pour lui montrer sur la carte où se trouve le fameux plat. Enfin Veronika choisit les tentacules bien vivants et leur sauce diabolique ! Cela fait le serveur demande les boissons et une fois la commande reçue, s'en va tranquillement. Il semblait presque content que les deux femmes soient bien gentilles avec lui.

- Tu sais, si tu veux ils peuvent jouer le rôle d'un soumi, ou t'appeler maitresse ! Enfin moi c'est pas mon truc, mais la bouffe est bonne !

Oui, Veronika et sa délicatesse légendaire, elle parlait sans retenue, tendis que dans l'allée passait un autre serveur homme chat avec un grelot au bout de la queue. Puis un peu plus tard on put l'entendre ronronner dans l'une des tables voisines avec une femme visiblement très coquine qui demandait un "supplément de lait chaud".

- Bon bon, pour infos normalement on garde le même gars après le repas, pour ma part je vais aussi demander l'étalon, il m'a l'air en avoir une bien grosse ! Puis il parait qu'ils jouissent vraiment beaucoup ! Oh, tu feras attention avec le chat, mais ils ont des petits picots sur le pénis et ça peut chatouiller un peu quand ils... enfin tu sais !

Ou pas ! Faut pas oublier que Clarence était encore un homme il y a peu ! Mais pas le temps de papoter plus longtemps, le chat, Antoine, revint avec un plateau et les boissons, plus des amuse-gueules ! Un petit ravier d'olive rouge, bleue et jaune fluo ! Pour Véronika ça semblait délicieux, elle sait que le rouge est doux et sucré, la jaune pimentée à mort et la bleue aphrodisiaque ! Elle prit directement une bleue et sembla comblée de bonheur sous le gout pamplemousse rouge de cette olive extraterrestre !
Journalisée

Clarence/Saijiro Unazuki
Humain(e)
-

Messages: 108



Voir le profil
Fiche
« Répondre #28 le: Juin 17, 2018, 08:54:08 »

La table était bien placé, elle aurait été un peu plus mal à l'aise si elles avaient été au centre.
L'humaine écouta attentivement ce que lui conseilla le chat et si la flatterie avait peu d'effet sur elle l'effort lui fit plaisir. Ce fut de façon très aimable que Clarence fit son choit sur la lotte, car elle aimait bien le curry, même si cela faisait un long moment que la qualité était absente faute de moyen.

Pour la boisson il fut demandé pour sa part que cela soit juste non alcoolisé, le reste étant au choix de son serveur. Autant lui faire un peu confiance et peut-être que cela lui ferait plaisir d'avoir une cliente pas difficile. Clarence se basait beaucoup trop sur les normes de la Terre, sans ce douter que ce lieu lui réservait des surprises. L'indication de Veronika la fit réagir un peu.

-Inutile d'aller jusque là, sauf s'il me le demande. Je préfère le voir comme un serveur assez charmant.

La réaction de l'humaine se fit un peu attendre quand il eu la demande pour du "lait chaud" en supplément, juste le temps pour Clarence de percuter et être un peu gênée. Et cela n'allait pas en s'améliorant quand Veroniqua fit preuve de sa délicatesse habituelle. D'une part elle n'avait pas prévue à un après le repas et savoir que le chat avait la même particularité que son homologue animal. D'ailleurs quand Antoine revint à la table Clarence avait une légère couleur et ne put s’empêcher de penser à la chose du félin, mais elle ne répondit pas à sa partenaire.

Elle ne réfléchit pas et prit aussi une bleue, une couleur qui invite généralement au calme, mais cela n'allait pas se passer comme elle le pensait. Clarence n'avait pas prit la rouge car souvent cela est associé au piment et le jaune faisait penser au poivron. L'humaine fut surprise du goüt de pamplemousse.
Journalisée
Veronika McRaven
Créature
-

Messages: 145


Chasseuse de prime.


Voir le profil WWW
Fiche
Description
J'ai une queue de chat qu'on ne voit pas.
« Répondre #29 le: Juin 20, 2018, 10:36:32 »

Pour une humaine normale, ce restaurant était surprenant en effet, et peut-être dans le fond, que Clarence compatissait pour ce gars, car... Bha il en était un, autre fois ? C'était toujours dur à croire pour Véronika, elle préféra se concentrer sur le repas aussi, l'amuse-gueule était là et Veronika ne manqua pas de prendre un jaune pour tester ses "sens" gustatifs, elle sentit bien passé le piment, la brulure, la bave venir en masse pour calmer cela et sa tête rougit un peu. Elle avait bien chaud tout un coup ! Clarence en plus ne savait rien cacher, mais une chose était étonnante, s'il était un homme, pour quoi se sentir gêner de parler de pénis ? Ou d'en imaginer un ? Non, c'était clairement une femme qui se tenait là, et racontait des choses étranges. Elle prit aussi une bleue, cela calma bien la jaune en effet !

- Antoine, tu sais qu'elle te trouve charmant ? T'es libre après le repas ? Si toutes fois ravir deux femmes ne te fais pas peur !

Et le serveur bien sûr, tout à fait professionnel leur assura qu'il sera à leur entière disposition pendant et après le repas. Puis il repartit vu qu'elles semblaient avoir ce qu'il leur fallait en entrée. Observant fixement Clarence, Veronika lui lança :

- Tu sais, ça peut te sembler cruel, mais pourtant le mieux est de coucher avec lui aussi, sinon il aura travaillé, mais n'aura même pas de récompense... Sans compter que son salaire dépend surtout des notes qu'on lui donnera et la partie "nocturne", compte beaucoup...

Et bien c'était dit à présent, ce n'était pas un simple restaurant et Véronika n'avait rien choisi au hasard. Il faut dire qu'elle rêvait de se détendre depuis un petit moment.
Journalisée


Tags:
Pages: 1 [2]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox