banniere
 
  Nouvelles:
Le Staff est toujours à la recherche de nouvelles recrues pour différents projets, comme la Gazette ou la promotion du forum !

Pour plus d'informations, c'est par ici !

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Sujet: Une étrangère en détresse [PV : Lucy Wings]  (Lu 278 fois)
Cindy Moon
Créature
-

Messages: 90



Voir le profil
Fiche
« le: Novembre 29, 2017, 12:55:55 »

Depuis son arrivée au Japon, Cindy n’avait pas vraiment connu beaucoup de monde. En vérité, elle était seule. Elle était venue ici car elle savait de source sûre qu’elle pourrait y trouver plus d’informations au sujet de ses parents mais, pour le moment, son enquête patinait. Elle ne trouvait rien, et c’était peu à peu désolant pour elle, qui avait l’impression que tout lui échappait entre les doigts. Sa solitude n’arrangeait rien, pour le coup. Elle aurait pu retourner auprès de la Chatte Noire, car elle aussi était à Seikusu mais ... Son ancienne mentor le lui avait interdit. Si de base elle savait que Cindy était venue ici, elle ne manquerait pas de le lui faire regretter. Mieux valait donc qu’elle reste dans l’ombre, et surtout ne pas se faire remarquer par Félicia.

Mais, même si elle ne voulait pas se faire remarquer, cela n’allait pas l’empêcher de continuer à être Silk, la superhéroïne qui allait au secours des gens en détresse. De faire son boulot de Spider-Girl, en quelque sorte. C’était d’ailleurs pour ça qu’elle possédait un costume, afin de masquer son identité et ainsi, ne pas se faire reconnaitre au cas où elle serait trop remarquée. Depuis le début de sa vie au pays du soleil levant, Cindy n’avait donc pas eut beaucoup d’informations au sujet de ses parents mais, en revanche, ne manquait absolument pas de travail en tant que justicière ! Ses journées étaient rythmées par ça et, ça lui plaisait assez bien. Tantôt elle aidait la police, tantôt elle faisait cavalière seule. Mais ce qui était sûr, était que les bandits et les voyous croisant son chemin ne tenaient pas longtemps !

Il n’y eut aucune exception ce soir-là, où elle se promenait à la tombée de la nuit au parc. L’avantage quand on était entraînée – et possédait une force surhumaine – était qu’on ne craignait plus l’agression à l’improviste. Peut-être était-ce un défaut car, un excès de confiance en soi était néfaste. Mais en tout cas, ça permettait à Cindy de se promener de nuit, respirant l’air frais du parc dénué de monde à cette heure-là. Tout du moins, c’était ce qu’elle pensait. Car à quelques encablures, elle finit par entendre un peu de raffut, avec des éclats de voix. Qui à cette heure-là pouvait bien parler aussi fort ? Curieuse elle s’avança prudemment, se cachant dans un buisson. Et dès lors, son regard se figea ; quelqu’un était en train de se faire agresser. Elle était visiblement une étrangère, et vu les tatouages de ses assaillants, ceux-ci faisaient partie d’une des mafias locales. (Et merde ...) Pensa Cindy, préférant d’ordinaire ne pas traiter avec ces gens-là.

Néanmoins elle ne pouvait évidemment pas rester les bras croisés face à cela et, réajustant son masque rouge, s’élança dans la mêlée. Elle bondit si rapidement que son pied se ficha à grande allure contre la joue du premier agresseur, l’envoyant valdinguer sur plusieurs mètres, avant qu’il ne soit assommer au moment du choc contre un arbre. Le second, surprit, finit par se ressaisir et sortit un revolver, le pointant directement vers Silk. « Encore toi, petite pute ?! Tu crois que sauver cette putain d’étrangère rendra service à tout le monde ?! » S’exclama-t-il, s’apprêtant à appuyer sur la détente. Il avait reconnu la justicière et, à son grand désarroi, elle travaillait même de nuit ! Silk réagit au quart de tour et balança un filet de toile du bout de ses doigts, qui vint saisir brutalement l’arme et l’arracher d’entre les mains du bonhomme. Silk en balança un autre sur le poignet du gars et l’attira à elle, profitant de l’inertie pour lui ficher un gros pain dans la figure, qui l’assomma sur le coup. Le compte de ces deux racailles était réglé, et du coup, la jeune femme se tourna vers la victime qui, effectivement, n’était pas d’ici. Une jeune rouquine qui semblait n’avoir rien demandé à personne ... Elle avait bien fait d’intervenir. Elle se pencha et tandis sa main pour l’aider à se relever.

« Tout va bien, madame ? Je suis désolée pour la bagarre ... Mais, au moins, ils ne viendront plus vous ennuyer. » Lui dit-elle d’une voix se voulant rassurante et attentionnée.
Journalisée

Compte secondaire de Vanessa White.

• Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Lucy Wings
Humain(e)
-

Messages: 18



Voir le profil
Fiche
« Répondre #1 le: Décembre 01, 2017, 09:42:33 »

Comme on dit dans les comics, SBLAM, POUF, PIF !

Lucy vit voler l'un des individu qui l'avait agressée en un battement de cil, avec un ticket gagnant pour une chirurgie dentaire dans les prochains jours. Alors tout allait s'arranger ?

Quand l'autre tira un pistolet de sa poche, Lucy commença à paniquer. Toute américaine qu'elle était, les armes à feu ne lui avaient jamais plu, et elle était dans ce genre de situations où vous ne voulez pas voir l'homme qui vous cherche des ennuis sortir un pétard. Elle plissa les yeux, redoutant la détonation.

Ses pupilles s'écarquillèrent soudain. Mais pas de peur, cette fois. Elle venait de reconnaître le justicier qui lui venait en aide et lorsqu'un filet de toile arracha l'arme à son agresseur, un sourire crétin s'afficha sur les lèvres de la rousse.

Elle réalisa à peine qu'on lui proposait de l'aider à se relever, saisissant la main comme dans un rêve éveillé.

SPIDER...Héroïne ?!

Oh la honte, tu pourrais te souvenir de son nom. C'était quoi déjà ? Spider girl ? Spider woman ? Aaaah ! Bon on va mettre ça sur le coup de l'humour. Lucy était partiellement guérie de ses angoisses tandis que la femme en costume lui demandait comment elle se sentait.

Ah oui... A propos de ça... Je ne suis pas certaine qu'ils arrêtent tout de suite heu j'ai hum... C'est une longue histoire aha ?

La jeune touriste ouvrit le sac qu'elle tenait sur le côté, dévoilant un objet scintillant d'un éclat surnaturel, encadré dans un cadre cylindrique rutilant. Elle s'exprima du mieux qu'elle pu dans un japonais hésitant :

Il se pourrait que j'ai - sans faire exprès- trouvé un sac à la gare, que je croyais abandonné, alors j'ai voulu le rapporter à la police, et il se pourrait... qu'il appartienne à ses gars là.

A vrai dire, elle n'en savait rien, elle n'avait pas compris tout ce qu'ils avaient à lui reprocher. Mais comme elle réalisait que l'accès aux armes était fortement réglemente au Japon, elle se doutait qu'elle n'avait pas entre les mains une babiole. Elle toussa d'un air gêné avant de se replacer les cheveux en arrière en les faisant glisser entre ses doigts, nerveusement.

Mais je vais bien, merci.

Elle n'eut pas le temps de demander s'il fallait récupérer le revolver du loustic à terre que des cris se faisaient entendre. Elle n'était pas certaine, mais il était possible qu'une vingtaine d'homme en colère soient en train de courir vers elles.
Journalisée
Cindy Moon
Créature
-

Messages: 90



Voir le profil
Fiche
« Répondre #2 le: Décembre 19, 2017, 02:24:40 »

De toutes évidences, cette femme n’était pas du coin. Cette demoiselle en détresse s’étant faite agressée parlait un Japonais très standard et basique, ce qui confirma à Cindy sa nature d’étrangère. « On peut parler Anglais, moi non plus je ne suis pas d’ici en fait ... » Lui dit-elle comme pour la rassurer, après l’avoir aidé à se relever. Néanmoins la jeune femme lui révéla un détail très intéressant et curieux ; elle avait visiblement subtilisé quelque chose qui appartenait à ces bonhommes. Un sac qu’elle avait trouvé à la gare, et qui au regard de Cindy, contenait un objet scintillant qui avait tout d’une arme exotique. (Oh c’est pas vrai ...) Pensa alors la superhéroïne, déglutissant en silence. La situation était donc plus alarmante qu’elle n’aurait pu l’imaginer. Elle aussi se mit à replacer ses cheveux en arrière, signe d’une nervosité grandissante.

« Ok, pas de panique. Les babioles qui brillent et font du bruit, ça doit rarement être des choses que des gens comme eux doivent avoir entre les mains. Partons d’ici avant qu’ils nous rattrapent ! » Déclara Silk, saisissant le sac d’une main, puis se tournant vers la jeune femme ensuite. Elle tendit sa main puis fit signe de la suivre. « Rassures-moi, t’as déjà fait du saut à l’élastique dans ta vie ? » Demanda-t-elle, alors qu’elle se mit à courir. Bien entendu, la jeune donzelle en détresse allait devoir la suivre en courant ! Il fallait échapper à cette vingtaine de Yakuzas en rogne qui les coursaient. Néanmoins le plan n’était pas de courir indéfiniment, et c’était là que la question de Silk prenait tout son sens. Arrivée à la sortie du parc, la superhéroïne colla subitement la femme contre elle et la maintenu en passant son bras dans son dos.

Puis elle tendit sa main et balança une toile, commençant donc à se balancer à vive allure dans les airs, décollant à vitesse fulgurante. « Attention au décollage ! » S’exclama-t-elle, maintenant fermement l’étrangère pour éviter qu’elle ne tombe. Après un rapide mais intense tour de rodéo en plein air, la jeune femme atterrit sur un toit, ayant finit par semer la horde de mafieux les pourchassant. Elle libéra immédiatement la jeune femme, afin que celle-ci puisse se remettre de ses émotions. « Le saut à l’élastique, c’était pour ça. » Déclara-t-elle, se grattant la tête, désolée d’avoir infligée ça à la jeune femme. Elle marqua un silence, puis regarda le contenu du sac plus en profondeur. « Je crois que t’as mis la main sur quelque chose ... Ils ne vont plus te lâcher. » Déclara-t-elle, sortant la babiole qui s’illuminait.

Elle ne savait pas ce que c’est mais, elle pouvait d’ores et déjà deviner que c’était dangereux. « Comment tu t’appelles, au fait ? Moi c’est Silk ... Enfin, mon nom d’héroïne. » Dit-elle en étant un peu gênée, mais étant décidément amicale envers l’étrangère se tenant devant elle.
Journalisée

Compte secondaire de Vanessa White.

• Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Lucy Wings
Humain(e)
-

Messages: 18



Voir le profil
Fiche
« Répondre #3 le: Décembre 29, 2017, 04:12:24 »

Lucy ne paniqua pas. Pas franchement. Pas au début. Elle était en présence d'une héroïne qui lui avait sauvé la vie et c'était une première. L'excitation de la situation était trop forte pour qu'elle panique. Ce n'est pas parce qu'elle avait volé un objet à des criminels professionnels qu'il fallait paniquer. Qui paniquerait pour ça hein ? Ahaha c'était ridicule !

Okay elle paniquait.

Du saut à l'élastique ? A vrai dire, oui, elle en avait déjà fait. Pas de très haut, mais oui. Aha, tout allait bien se passer alors, se dit Lucy tandis qu'elle courrait avec le sentiment que sa vie était en danger. Jusqu'à ce que Spidergirl (?) l'attrape et la fasse brutalement décoller. Lucy cru que sa colonne vertébrale ne tiendrait pas le choc de l'élan initial. L'air lui fouetta brutalement les paupières, d'où perlaient désormais des larmes.

Les lumières de la ville devinrent des traits rouges, jaunes et blancs. L'estomac de la rouquine s'apprêtait à déclarer forfait, quand le plancher des vaches se manifesta à nouveau à son bon souvenir. Lucy se laisser tomber sur les fesses, par terre.

Contre toute attente, elle éclata de rire. Les nerfs peut être, ou l'adrénaline qui s'écoulait avec puissance dans ses veines. Elle se redressa et tendit la main à celle qui se présenta comme étant Silk.

Enchantée Silk ! Je m'appelle Lucy. Lucy Wings ! Woah c'était incroyable ! Tu m'as sauvé la vie ! Ahaha c'est tellement cliché de dire ça, j'adore !!


En baissant les yeux vers les mains de l'héroïne, son regard tomba sur la fameuse babiole volée. Effectivement, elle avait mis la main sur quelque chose...

Est-ce qu'on ne pourrait pas heu... Détruire ce machin ?


Soudain, l'air vif de l'altitude souleva son manteau, obligeant ses cheveux à lui fouetter le visage. Lucy frissonna.

Est-ce qu'on pourrait se cacher quelque part en attendant ?
Journalisée

Tags:
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox