banniere
 
  Nouvelles:
LGJ inaugure un système de vote et nous vous parlons de l'avenir du forum ici.

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: 1 2 [3] 4
  Imprimer  
Auteur Sujet: De surprise en surprise(PV:Alix Sable)  (Lu 955 fois)
Sophia Monroe
Humain(e)
-

Messages: 160


Capitaine


Voir le profil
Fiche
Description
Jade Road lance promotion sur Sergent Major Sophia Monroe: C'est très efficace. Sergent Major Monroe évolue en Capitaine Monroe.
« Répondre #30 le: Janvier 03, 2018, 07:32:29 »

Alix est repartie de plus belle avec sa verge qui pointe midi et légèrement pulsante. Après lui avoir laissé le choix, Alix me tire sous la douche, elle règle la température de l'eau et commence à me frotter le corps avec du gel douche, je fais pareille sur son corps sculpté. Elle doit pratiquer pas mal de sport et le fait de glisser mes doigts sur sa peau me rend folle d'elle. Je la trouve encore plus séduisante nue, nous passons sous la douche afin d'enlever le savon mais...

- Détends toi ma belle. Je m'occupe de tout.

Elle a déjà montré des signes d'impatience et pour y répondre, je me place dans son dos, je me colle au plus près et je fais passer mon bras droit sur sa hanche pour aller chercher sa matraque de peau. Je commence une masturbation énergique. Entre deux soupirs, Alix regrette que je n'ai pas de queue pour la sodomiser.

- Ah bon? Attends petite garce.

Avec ma main gauche, je glisse dans son dos et je glisse mon majeur entre ses fesses. D'un coup sec, je la pénètre avec mon doigts et j'y remus comme une folle.

- Je n'en ai pas fini avec toi me belle
Journalisée

“Les dieux de la vengeance exercent en silence.”
Alix Sable
Humain(e)
-

Messages: 151



Voir le profil
Fiche
Description
Contrebandière garçon manqué à la langue bien pendue et aux manières grossières.
« Répondre #31 le: Janvier 03, 2018, 03:43:20 »

Complètement appuyée contre le corps de Sophia, je savoure totalement ce qui m’arrive, et ça doit non seulement se voir à ma tronche rouge de plaisir mais aussi avec les gémissements langoureux que je pousse. L’eau chaude qui coule sur nos corps donne une dimension supplémentaire à cette masturbation, et j’ai l’impression de perdre pied tant l’envie de m’abandonner aux caresses de mon amante est forte.

Je me frotte sensuellement à elle, impatiente de recevoir ma récompense en lui griffant les fesses que je peux à peine atteindre vu la posture. En deux, trois mouvements, son poignet réveille pleinement mon sexe, ne pouvant même pas m’empêcher de remuer le bassin d’impatience. Sophia me traite de garce à l’idée que je puisse aimer de me faire prendre et franchement, ça m’excite encore davantage.

"Ouais, j’suis une garce délinquante qui adore se faire maltraiter le derrière et al-…"

Cette fois, Sophia me sèche complètement sur place avec ce doigt qui s’introduit entre mes fesses. C’est vrai que j’avais déjà imaginé ce fantasme, m’étant même exercée durant mes plaisirs solitaires, mais là, ça me prend de court. J’échappe un gémissement qui se termine en couinement de surprise en sentant ce majeur remuer en moi, même si là, je l’avais bien cherché.

Mon corps se cambre de lui-même, et je suis obligée de prend appui sur la paroi de douche en face avec mes mains en réalisant que j’adore ça. Mes jambes s’écartent elles aussi pour donner plein accès à mes fesses pour Sophia.  Et cette combinaison de traitement, entre sa main qui m’astique et ce doigt, j’ai l’impression d’être en plein dans un de mes rêves cochons.

"Putain Sophia… J’adore ce que tu m’fais…"

Mon postérieur remue lui-aussi pour en demander davantage, et j’ai l’impression d’échapper un "encore" entre deux soupirs d’aise. J’étais timide et un brin coincée au bar ? Rien à foutre, maintenant j’ai juste envie que Sophia me donne une bonne leçon méritée ; et cette légère honte empire ce sentiment. C’était carrément une découverte pour moi d’aimer ce genre de traitement, et vraiment, j’adorai.

"Traite-moi de salope si tu veux mais pitié… N’arrête pas."

Heureusement, nos précédentes activités avaient augmenté ma résistance sinon j’aurais sûrement eu un orgasme fulgurant. Pour l’instant, cambrée devant Sophia pour lui offrir mon corps, j’espérai juste qu’elle me réserve d’autres initiatives dans ce goût là. Et puis merde à la retenue, j’étais trop occupée à couiner de plaisir tant cette situation me faisait délirer.
Journalisée
Sophia Monroe
Humain(e)
-

Messages: 160


Capitaine


Voir le profil
Fiche
Description
Jade Road lance promotion sur Sergent Major Sophia Monroe: C'est très efficace. Sergent Major Monroe évolue en Capitaine Monroe.
« Répondre #32 le: Janvier 07, 2018, 10:49:31 »

Alix perd le contrôle sous mes assauts, je devenais folle de cette petite dealeuse. Elle m'excite beaucoup. Bon c'est vrai que son énorme trique aide pas mal, surtout en soi. Mais après tout, elle est attachante comme nana. Une sacré carapace mais un coeur et un corps tendre. Elle se donne de plus en plus avec moi, me laissant même la sodomiser de plus en plus brutalement. Elle se décomplexe de plus en plus et pour accompagner en puissance le plaisir de Alix, un deuxième doigts prend possession de son anus.

- Ne t'inquiète pas, ma belle, tu es ma petite salope à moi cette nuit.

Alix se pose sur la parois de la douche et je la possède de plus en plus, accélérant mes attaques sur sa verge et son rectum, un seul but, la voir cracher tout son sperme.

- Allez ma belle, viens, après on continue de la manière que tu veux... Car j'ai faim... très faim.

Alix était ma possession pour le moment, mais j'espère que dans un avenir proche, qu'elle me possède de sa longue queue veineuse à souhait. Je sens que mon amante se fait de plus en plus tremblante, elle allait craquer à tout moment.
Journalisée

“Les dieux de la vengeance exercent en silence.”
Alix Sable
Humain(e)
-

Messages: 151



Voir le profil
Fiche
Description
Contrebandière garçon manqué à la langue bien pendue et aux manières grossières.
« Répondre #33 le: Janvier 08, 2018, 10:03:53 »

L’eau de la douche ruisselant sur mon corps, celui de Sophia plaqué contre le mien, sa main sur mon sexe et ses doigts entre mes fesses, tout ça allait me faire partir en vrille, c’était certain. La stimulation était si intense que j’avais l’impression de perdre le contrôle mon corps, lorsque celui se trouva de plus en plus cambré, échappant de longs gémissements. Je m’appuyai contre la paroi pour encaisser le plaisir montant inexorablement sous les assauts.

« C’est tellement bon putain, je vais péter un fusible !... » Un petit cri s’échappa de ma bouche en sentant mon derrière se faire agrandir d’un second doigt. J’étais au bord de l’extase, le sexe rougie à la limite de l’explosion et voilà que Sophia empirait les choses.

Impossible de tenir plus longtemps dans cette configuration, et tout le bas de mon corps se contracta pour expulser de long jets blanchâtres sur le mur de la douche. Mon sexe pulsait et me faisait presque mal dans la main de Sophia, tellement il me semblait gonflé et dur. J’eus le souffle coupé par cet orgasme plus intense que les précédents et pas un son ne s’échappa de ma bouche.
Par contre, mes jambes étaient en cotons, et elles se mirent à trembler sous les spasmes de jouissance. Heureusement que j’étais collée à mon amante, sinon je serai tombée à genoux, me rattrapant donc dans ses bras.

« L-laisse-moi… Le temps de r-récupérer… » Contradiction puisque je me retournai vers Sophia afin de l’embrasser sauvagement. Mon corps était encore en feu et agité de frissons, mais j’avais besoin de noyer l’avalanche de plaisir sous une autre occupation. En l’occurrence, le corps de la blondinette.
Je me mis à l’embrasser, mordiller ses lèvres, son menton, tout son cou comme si j’essayai de m’en imprégner. Est-ce que je devenais complètement dingue dans cette soirée ? Fort possible parce qu’il me semblait littéralement dévorer Sophia en léchant sa peau délicieuse, aspirant même ses tétons comme une affamée tout la poussant contre le mur.

« J’sais pas ce que tu as déclenché chez moi mais… » Je prenais à peine le temps de lui parler tellement ma bouche ne pouvait plus quitter le contact de sa peau, frottant en même temps ma queue contre son ventre. Et dans cet appétit frénétique, je pris ma verge encore dure et, avant qu’elle ne perde de sa vigueur, je la glissai contre la fleur de Sophia pour la pénétrer d’un bon coup de rein.

« … Mais j’crois que tu as m’en rendu totalement cinglée. » Mon bras droit souleva l’une des jambes de la blondinette pour mieux l’empaler sur mon sexe sans aucune pitié. Après tout, elle m’avait dit avoir faim, et j’avais une furieuse envie de m’installer dans son intimité chaude. Mon autre main libre agrippa sa fesse pour renforcer ma prise en prévision de ce que je m’apprêtai à faire.

Et comme elle devait s’en douter, je commençai à bouger les hanches pour la prendre lentement mais profondément. Je venais juste de jouir, et c’était un brin douloureux au début mais je léchai avec gourmandise le cou de Sophia pour m’occuper l’esprit. Nos poitrines frottaient l’une contre l’autre et, avec ces mouvements de bassin, le bruit de nos ventres qui se rencontraient me semblait des plus excitants. L'idée de l'avoir prise dans un élan de sauvagerie perverse rajoutait un intense piment à la scène.
« A mon tour, ma belle, de te faire hurler et te prendre par surprise… Après ça, tu pourras bien te venger en me sodomisant autant que tu veux, ça m’est égal tant que j’te fais gémir maintenant. »
Journalisée
Sophia Monroe
Humain(e)
-

Messages: 160


Capitaine


Voir le profil
Fiche
Description
Jade Road lance promotion sur Sergent Major Sophia Monroe: C'est très efficace. Sergent Major Monroe évolue en Capitaine Monroe.
« Répondre #34 le: Janvier 14, 2018, 08:15:15 »

Je ne laisse aucune chance à Alix qui devenait ma chose au file du temps. Quand soudain.

- Waaaooow... Encore tout ça?

Dans un ultime soupir, Alix explose dans un orgasme qui envoie de long trait de sperme sur les carreaux de ma douche. Malgré qu'on est déjà bien baiser, les couilles d'Alix avait encore pas mal de réserve.

- Mais, tu recharges rapidement... Tu me plais de plus en plus petite salope.

Après cet orgasme, le sexe de la dealeuse reste droit et bien dur, pointant encore midi et prêt pour l'action. Alors qu'elle demande une pause, elle se retourne et me plaque au mur tout en m'embrassant le cou, la peau et les épaules. Je lève la tête afin de lui donner accès à mon corps, elle prend possession de moi et je la laisse faire.

- Mmmh...

Après un moment de caresse, je sens sa trique frotter mon ventre avant que Alix ne la place à l'entrée de mon vagin. Elle remue un peu et la voilà, glissant en moi, me pénétrant doucement. Je pousse un petit cri de joie avec une pointe de douleur. C'est tout aussi rapidement, que Alix soulève ma jambe gauche et me voilà bien ouverte à mon amante. Je me colle à elle, la ceinture de mes bras, je la griffe dans le dos à chaque coups de reins. J'ai trop bon et je sens que je défaille de plus en plus.

- Aaah Aaah Aaah... Je suis toute à toi ma belle.

Je me colle encore plus fort et je plonge ma bouche dans son cou afin de cacher mes hurlements. Je suis au point de non retour et dans un dernier cri, je jouie très fort encore... Aucun son ne sort de ma bouche, je fixe Alix avec un visage d'impuissance totale... Je suis desarmée par son sexe si puissant...
Journalisée

“Les dieux de la vengeance exercent en silence.”
Alix Sable
Humain(e)
-

Messages: 151



Voir le profil
Fiche
Description
Contrebandière garçon manqué à la langue bien pendue et aux manières grossières.
« Répondre #35 le: Janvier 15, 2018, 05:01:12 »

C’était un poil douloureux de faire encore l’amour à Sophia à ce stade, après l’orgasme explosif dont je fus victime, mais j’étais incapable de me réfréner. Je la pénétrai sauvagement et sans répit, faisant fi de la fatigue de mon sexe, jusqu’au moment où je sentis sa bouche mordiller mon cou sous le plaisir. Pour tout dire, j’étais carrément fier de moi : mon amante était encore une fois sur le point de jouir rapidement.
Ma queue se cala profondément en elle quand je ressentis son vagin se contracter sur les vagues orgasmiques et cette expression d’impuissance adorable sur le visage… Merde, je ne résistai plus à l’embrasser spontanément. Ma langue vint chercher la sienne avec passion, collant nos poitrines ensemble et pour cause, cette soirée serait réellement inoubliable jusqu'à la fin, aucun doute là-dessus.

« Putain, je passe la meilleure soirée de ma vie… » Je me mis à rire bêtement en me retirant de Sophia, le sexe toujours douloureusement dressé.

Pour le coup, c’était quand même ma faute, si seulement je m’étais calmée, je n’aurais pas à ce moment là cette érection douloureuse. Impossible de me soulager pour l’instant, je venais juste de me lâcher sur le mur et mon amante m’excitait bien trop pour que tout ça ne retombe. Néanmoins, il était temps d’avouer que je commençai à avoir besoin d’une sérieuse pause.
Mes jambes lâchèrent un peu, et je fus obligé de m’asseoir sur le sol de la bouche pour essayer de récupérer mon souffle. L’eau de la douche ruisselante sur nos corps m’aidait tout de même un peu à retrouver mes esprits et à calmer l'incendie sur ma verge. Pourtant, un break me semblait vraiment nécessaire mais plus Sophia m’insultait et me surplombait, plus j’étais allumée.

« J’adore quand tu me traites comme ça… Comme une garce et que tu maltraites mon petit cul.»

Je me mis à ramper entre les jambes de ma ravissante flic blonde, ma petite poitrine venant effleurer ses cuisses pendant que ma bouche venait timidement lécher ses lèvres intimes. Ouais certes, j’avais besoin de me poser quelques minutes, mais ça ne m’empêchait pas jouer avec son plaisir et de l’asticoter un peu.

« Ta petite salope a besoin de récupérer un brin. Après, elle sera à vos ordres, cap’taine ! »

Intérieurement, je n’avais aucune idée du temps qu’il me restait pour tenir à ce rythme, mais je n’étais pas encore épuisée. En tout cas, tant que Sophia me maltraitait un peu, ça n’allait pas faire descendre mon excitation.
Journalisée
Sophia Monroe
Humain(e)
-

Messages: 160


Capitaine


Voir le profil
Fiche
Description
Jade Road lance promotion sur Sergent Major Sophia Monroe: C'est très efficace. Sergent Major Monroe évolue en Capitaine Monroe.
« Répondre #36 le: Janvier 18, 2018, 07:38:25 »

Alix continue ses va et viens, elle me donne des grandes vagues de plaisirs alors que je perds pieds de plus en plus. La sodomiser tout à l'heure était la meilleure idée que j'ai eu avec elle, elle semblait apprécier et j'ai adoré lui donner ce bonheur. Elle m'embrasse avec passion et fougue, me laissant encore plus folle d'elle de minute en minute. Mais, d'un coup, elle me relâche et elle tombe sur ses fesses, essoufflée et fatiguée, Alix me demande un instant.

- Ben alors petite chienne, tu m'as promis une endurance exceptionnelle... Remus toi si tu veux que je m'occupe de ton cul... Allez pétasse, bouge toi.

Cette menace vient plus de ma frustration que de ma sincérité. Je suis en manque déjà et elle est la seule chose qui me calmera... Une dealeuse pour combler mon manque... Mais Alix avait encore quelques ressources et la voilà marchant à quatre pattes afin de venir à mes pieds. S'aidant de mes jambes pour remonter, sa bouche termine sa course sur mon vagin inondé.

- Aaah... Mmmh... C'est ça que je veux... Sois sage et je te sodomiserais avec passion, salope.

Je me tortille de plus en plus, mon visage devient rouge et je sens que le bas de mon ventre va exploser d'un instant à l autre. Alix est agile de sa langue, je suis rapidement à sa merci alors qu'elle n'a aucune pitié pour mon corps, je soupire encore de bonheur.

- Aaah, encoooore...

Il fallait pas longtemps pour que mes mains empoignent les cheveux de la soumise afin de la coller à mes grandes lèvres. Mon corps commence à convulser sous les assauts de mon amante et dans un dernier soupir.

- Oooooh Fuuuuuuuuuck...

Le volcan dans mon ventre explose violement alors que mon souffle se coupe, je suis dans un état second et je tombe sur mes fesses, dos au mur de la douche. Je la regarde avec un sourire pervers et j'inspire profondément avant de giffler Alix.

- Ça c'est pour te dire merci, ma salope.
Journalisée

“Les dieux de la vengeance exercent en silence.”
Alix Sable
Humain(e)
-

Messages: 151



Voir le profil
Fiche
Description
Contrebandière garçon manqué à la langue bien pendue et aux manières grossières.
« Répondre #37 le: Janvier 19, 2018, 10:51:46 »

L’épuisement me guettait, et si cette soirée continue à ce rythme, j’allais certainement finir à quatre pattes en aboyant. Franchement, je ne me serai pas cru capable d’apprécier autant de me faire malmener, mais plus Sophia parlait crument, plus ça avait le don de m’exciter. Evidemment, avec les orgasmes à répétitions que nous avions eu, j’étais encore loin d’avoir récupéré des forces mais je tenais absolument à satisfaire mon amante.
C’était une sorte de désir de soumise en fin de compte. Me faire empoigner les cheveux pendant que je léchai avec gourmandise le sexe de ma maitresse du soir, c’était bien tout ce que je demandai et j’en profitai bien évidemment un maximum. Ma langue ne cessait de cajoler le délicieux bouton sensible de Sophia, ce qui avait l’air de lui plaire à en croire les convulsions répercutées dans ces magnifiques jambes.

« Hmm… Pas encore fini de lécher… »

Manque de bol, pour moi en tout cas, ma belle fut traversée d’un orgasme brusque qui la mit à terre, confisquant mon savoureux jouet, la bouche toute humide de cyprine. Sophia me laissa là, à quatre pattes avec une érection du tonnerre, la langue pendante échappant un filet de liquide, presque frustrée d’en avoir déjà fini. Et boum ! Surprise ! Voilà, que je me prends une gifle inattendu alors que j’étais simplement en train d’admirer mon amante avec un air de parfaite petite perverse.

« Han ! Mais c’est qu’elle d’vient violente… J’vais devenir encore plus folle de toi à ce rythme. »

Impossible de résister à la tentation, je viens ramper entre les jambes de la jolie flic pour mordiller ses tétons et m’amuser à lécher cette tendre poitrine. Le corps de Sophia était encore chaud et palpitant de sa jouissance, un vrai délice que je léchai et câlinai à souhait grâce à mes lèvres. Ma langue se promenait longuement sur sa poitrine, chatouillant les extrémités durcies avant de venir mordiller et lécher son cou tendre.
Je me blottis littéralement contre elle, nos seins s’effleurant les uns contre les autres, et ma tige de chair se frottait contre son ventre. Puis vint fatalement l’instant où je l’embrassai tendrement, mêlant nos langues entre langues entre elles, longuement, vraiment très longuement. Comme je lui avais dit, c’était la meilleure soirée de ma vie et franchement, Sophia commençait à me rendre accro.

« Qu’est-ce que tu vas faire de ta salope ? La faire couiner ? La maltraiter un peu ?... » Lui murmurai-je en m’éloignant quelque peu, m’abaissant pour suçoter sa poitrine.

J’étais fan de son corps, impossible pour moi de m’empêcher de le lécher et de le caresser de mes mains, savourant le contact de ses cuisses entre mes paumes. Agitant un peu mes petites fesses, j’attendis sa réponse en m’occupant tranquillement d’embrasser méthodiquement chaque parcelle de peau nue. Une véritable petit esclave réclamant de l'attention.
« Dernière édition: Janvier 21, 2018, 09:35:34 par Alix Sable » Journalisée
Sophia Monroe
Humain(e)
-

Messages: 160


Capitaine


Voir le profil
Fiche
Description
Jade Road lance promotion sur Sergent Major Sophia Monroe: C'est très efficace. Sergent Major Monroe évolue en Capitaine Monroe.
« Répondre #38 le: Janvier 21, 2018, 02:34:09 »

L'ambiance entre elle et moi devenait réellement malsaine mais on le voulait tous les deux, Alix voulait encore me lécher au plus profond mais j'ai eu les jambes coupées suite à l'orgasme. Mais, la dealeuse semblait vouloir se faire quelque peu secouer dans des ébats plus violents, je me relève et attrape les cheveux d'Alix, l'obligeant à marcher à quatre pattes. Je coupe l'eau de la douche et on se dirige vers ma chambre, ouvrant la porte, j'allume la lumière et je l'installe sur le lit.

- Place toi bien à quatre pattes, petite putain, j'ai quelque chose pour toi. Tu vas adoooorer.

Je m'éloigne d'elle, en observant bien qu'elle ne se retourne pas afin de garder la surprise. J'ouvre un tiroirs et sors un god-ceinture de vingt-cinq centimètres de longueur, je l'enfile et rejoins Alix sur le lit.

- Détends toi, grosse salope, tu vas la sentir...

Je vise et j'enfonce d'un coup sec le god dans le cul de manière violente et sans délicatesse.

- Ennh, alors petite chienne...

J'y vais sans retenu, je veux lui faire autant de bien que de la douleur, je veux qu'elle se souvienne de moi, alors que je la laboure violement, ma main gauche se glisse sur son sexe. Tout en la sodomisant, je la branle de plus en plus fort aussi. Ma main droite claque sur la fesse d'Alix afin de rajouter de plus en plus de douleur à cette petite garce.
Journalisée

“Les dieux de la vengeance exercent en silence.”
Alix Sable
Humain(e)
-

Messages: 151



Voir le profil
Fiche
Description
Contrebandière garçon manqué à la langue bien pendue et aux manières grossières.
« Répondre #39 le: Janvier 21, 2018, 09:35:08 »

Lapant délicatement le ventre de Sophia, je réalisai peu à peu que l’ambiance prenait une tournure tout autre qu’en début de soirée. Elle semblait se prendre au jeu de domination, et moi forcément, je n’attendais que ça. C’est tout simplement un de mes petits fantasmes, même le plus gros à vrai dire, qui est en train de se réaliser et je suis réellement à fond pour inciter ma jolie policière à se lâcher avec moi dans ce délire.
Et pas loupé ! Occupée à embrasser amoureusement ce ventre joliment sculpté, j’ai à peine le temps de gémir de frustration, que la main de Sophia agrippe fermement mes cheveux pour me tirer hors de la douche. Un peu surprise, mais carrément excitée, j’obéis à l’invective et la suit tant bien que mal à quatre pattes.

« Ça y est, on prend son rôle de maitresse à cœur ? » Ricanai-je, en échappant quelques petits gémissements douloureux quand mon cuir chevelu s’étire un peu trop.

Mais je n’ai pas vraiment l’occasion de me rebeller ou de protester, et je n’en avais pas envie de toute manière, que l’on me balance sur le lit. Affalée sur le ventre et les fesses à l’air sur le matelas, je suis totalement exposée à ma maitresse et ça me plait sacrément. Je m’accoude sur le lit pour prendre une posture à quatre pattes, le dos bien cambré et le derrière dressé, attendant avec impatience la surprise que l’on me prépare.

« Hmm vas-y, j’sais pas ce que tu ve-.. OW ! »

Retenir un cri de douleur était un brin trop difficile à ce stade, mais je serrai les dents pour encaisser autant que possible la queue en plastique de Sophia. Pour me surprendre, elle m’avait surprise ! Mais ce n’était pas pour me déplaire, et mon derrière se détendit assez rapidement pour se laisser pénétrer délicieusement. Le jouet s’enfonce lentement dans mon cul jusqu’au moment où je sens une main atteindre mon sexe durci.
Je pousse un petit couinement de plaisir, provoqué par cette double stimulation qui marque le moment où la verge coulisse presque entièrement mon derrière. Bordel, je rêvai tellement de me faire sodomiser de la sorte, et Sophia est en train de me faire décoller. Je serre les draps entre mes mains quand la claque part, m’offrant complètement aux mouvements de mon amante qui est en train de m’agrandir violemment le derrière.

« Putain… Putain… J’adore ! T'as raison, j'suis qu'une grosse salope, j'attendais que tu me défonces le cul comme ça !... »

La double stimulation est bien trop intense, et mon corps est déjà pris de sueurs annonçant un nouvel orgasme imminent. Mes petites fesses sont rougies, et je gémis de plus en plus fort à mesure que cette verge factice me pénètre en profondeur. Sophia allait me faire grimper aux rideaux à ce rythme, ce n'était plus qu'une question de secondes.
Journalisée
Sophia Monroe
Humain(e)
-

Messages: 160


Capitaine


Voir le profil
Fiche
Description
Jade Road lance promotion sur Sergent Major Sophia Monroe: C'est très efficace. Sergent Major Monroe évolue en Capitaine Monroe.
« Répondre #40 le: Janvier 25, 2018, 09:27:26 »

Je suis folle de ses cris, de ses soupirs et de ses fesses ondulante sous mes coups de reins. Aucune retenu n'est admise, seule la violence est de mise, tapant de plus en plus fort et de plus en plus loin dans son rectum, Alix semble décoller pour un nouvel orgasme. Elle se donne à moi, elle se soumet à moi alors qu'au début de notre rencontre, elle me trouvait insipide. Elle se disait timide mais au fond d'elle, elle est une fameuse salope. Claquant encore ses fesses, je lui retourne le compliment.

- Bien sûr que j'ai raison, petite salope... Tu jouais les dures mais regarde toi, t'es à moi, sale chienne.

Son sexe dur pulse de plus en plus fort, ce n'est qu'une question de temps avant que mes draps soient souillés de sa belle semence, hors de question, les draps sont mis aujourd'hui, je ne les changerais pas. Je la pousse sur le côté pour la mettre sur le dos avant de la giffler encore une fois pour la frustration qu'elle venait de faire comprendre.

- Tu fermes ta jolie petite gueule d'amour... et tu lèves tes jambes, j'ai pas fini avec ton cul de pute.

J'attrape ses jambes que j'écarte bien afin de me laisse libre passage à son cul et sa bite si énorme. Le gode en plastique retrouve rapidement le chemin de son rectum et ma main gauche recommence la branlette mais doucement, la faisant languir de plaisir, branquant son visage, si elle venait, elle serait recouverte de foutre et pas mes draps. Je la bourre encore sans retenu et ma main de libre parcours son corps musclé, jouant avec ses seins, je la travaille de plus en plus fort. Et ce qui devait arriver, arriva...
Journalisée

“Les dieux de la vengeance exercent en silence.”
Alix Sable
Humain(e)
-

Messages: 151



Voir le profil
Fiche
Description
Contrebandière garçon manqué à la langue bien pendue et aux manières grossières.
« Répondre #41 le: Janvier 26, 2018, 07:07:06 »

Sophia se donnait manifestement à fond dans notre nouveau petit jeu, et que dire… J’en suis fan ! Plus rien à voir avec notre timide début de sexe classique, où il faut bien l’avouer, j’étais un brin tâtonnante pour ma première fois. Non là, ça avait pris une tournure plus que sauvage et brutal depuis qu’elle s’était équipée gode-ceinture pour me dominer complètement. Franchement, il n’y avait pas que le jouet cochon qui me faisait prendre mon pied.
Bon, c’est vrai, me faire prendre par derrière de la sorte contribuait grandement à mon orgasme montant mais ce n’était pas tout. Sophia me giflait le cul sans pitié et ça, c’est un truc dont je devenais accro. En l’occurrence, la situation me donnait l’impression d’être une pauvre poupée que ma nouvelle maitresse usait et abusait comme elle l’entendait. Un de mes fantasmes les plus inavouables !

« Oh putain… J’suis à toi Sophia ! Mon cul, ma queue, tout à toi ! »

Mon sexe est au bord de l’explosion mais voilà que ma nouvelle maitresse se retire de mon petit cul, créant un énorme vide tout d’un coup. J’ai l’impression d’avoir les fesses totalement ouvertes tant elle m’a brutalisé à souhait, et tout ce que je redemande, c’est qu’elle recommence. Je couine, je me fais balancer sur le côté et je me prends aussitôt une claque sur le postérieur ce qui me fait lamentablement gémir davantage.

« Oh non… Encore !... »

Pathétique. Cette fois, la façon de faire de Sophia m’avait réellement transformé en petite soumise avide de se faire agrandir le derrière. Elle m’insulte et me force à rouler sur le dos pour m’écarter les jambes tandis que je la supplie du regard de me baiser à nouveau.

« Aaah !... » A mon plus grand plaisir, sa verge en plastique retrouve bien vite sa place au chaud dans mon cul écartelé.

Merde, là je suis carrément sueur après cette attente qui n’aura fait qu’exacerber mon plaisir. Celui-ci remonte en flèche sitôt que Sophia recommence à me sodomiser brutalement, et je comprends bien vite la raison de cette nouvelle position. Je devrais protester, au moins pour garder un peu d’estime de soi, mais non, ma dignité est au placard et la masturbation qu’exerce la blondinette sur mon sexe en feu a totalement raison de ma résistance contre ce qui allait arriver.

« HAAN ! » Hurlai-je brusquement, tandis que le plaisir me submerge et que tout corps s’arc-boute sous l’orgasme puissant.

Probablement du fait d’avoir réalisé ce fantasme de soumission, et même si la soirée bien avancée avait déjà vu de nombreuses orgasmes de nous notre part, celui-ci les dépassa allégrement. Ma tige pulse et explose dans la main de Sophia, m’arrosant de longs jets de foutre chaud et abondant. Je me cambre tandis que cette jouissance incroyable me met au supplice, et je me souille complètement en poussant des râles de plaisir interminables.
Mon ventre, ma poitrine et même un peu mon visage se voit recouverts du liquide épais, avant que je ne retombe mollement sur le drap, le souffle court. Un œil fermé à cause du sperme s’y trouvant, j’avise Sophia d’un air comblé et pervers tandis que mon corps vibre encore des derniers soubresauts de l’orgasme qu’elle vient de me donner. Pour l’instant, je suis sur un petit nuage, savourant la chaleur et les sensations qu’elle m’a procuré. Adressant un clin d’œil à ma maitresse, je me lèche les lèvres pour récolter un peu de mon sperme et fais un sourire coquin à ma jolie flic.

« Contente de ta petite salope ? »
Journalisée
Sophia Monroe
Humain(e)
-

Messages: 160


Capitaine


Voir le profil
Fiche
Description
Jade Road lance promotion sur Sergent Major Sophia Monroe: C'est très efficace. Sergent Major Monroe évolue en Capitaine Monroe.
« Répondre #42 le: Janvier 28, 2018, 01:03:51 »

Si j'étais contente de la situation? Absolument, Alix s'est recouverte de son propre sperme de son pubis à son visage. Ce dernier est à moitié couvert de foutre alors qu'elle tentait d'avaler le liquide épais, elle me demande si j'étais satisfaite d'elle.

- Ça va... Mais je parie que tu peux faire mieux.

Je retire le gode de son cul bien ouvert et si déformé par les assauts, je retire le matériel de mes hanches et le jete aux pieds du lit. Une fois fait, je me penche sur son bassin, non pas pour m'attaquer à son sexe rouge, pour lécher le sperme sur elle. Le goût de son foutre est parfait, il est chaud et sucré parfait pour moi. Je remonte doucement sur sa poitrine que je nettoie de façon négligé pour terminer sur son visage, je l'embrasse et partage ma prise de guerre avec elle. Ma langue chargée de liquide s'introduit dans sa bouche et relâche son foutre. Une fois fait.

- Tu as un très bon goût... Je t'adore encore plus.

Je colle mon corps au sien et je caresse son visage encore sale, en prenant soin de ramener le sperme à sa bouche. Je passe même mes mains dans ses cheveux si doux, je l'admire un instant avant de l'embrasser à nouveau, ce moment plus doux tranche de celui d'il y a peu.

- Tu vois, je suis pas si méchante que ça pour une policière, je vais me reposer un peu mais si par malheur tu n'es pas là quand je me réveille, je te jure que je traquerais ton petit cul dans tout le Japon pour te foutre en taule.

La fatigue me prit dans ses bras alors que je pose ma tête sur son épaule, rapidement, je m'endors dans ses bras.
Journalisée

“Les dieux de la vengeance exercent en silence.”
Alix Sable
Humain(e)
-

Messages: 151



Voir le profil
Fiche
Description
Contrebandière garçon manqué à la langue bien pendue et aux manières grossières.
« Répondre #43 le: Janvier 30, 2018, 04:33:41 »

La soirée arrivait à son terme, et je dois dire tant mieux, vu que l’épuisement me guette sérieusement. Après une partie de baise comme ça, c’est quand même légitime. Mes muscles sont pris de courbatures, mon cul est bien ouvert, et vu le mélange de sueur et de sperme qui me recouvre, la douche n’aura servi à rien. En tout cas, Sophia a l’air satisfaite, et retire son fabuleux jouet de mon petit derrière qui reste béant après tout ce qu’il a subit.

« Faire mieux ? Bah j’suis un peu au bout du rouleau là, t’sais… Faudrait quand même s’arrêter à un moment. »

Mais ma jolie flic semble avoir une toute autre idée derrière la tête. Sa langue qui parcourt mon ventre, puis ma poitrine me fait frémir, déclenchant de langoureux frissons le long de mon dos. Rien qui ne puisse me déclencher une érection toutefois, je suis trop fatiguée pour repartir pour un tour. Sophia récolte dans sa bouche tout le liquide épais qui tâche ma peau, et je commence à piger ce qu’elle cherche à faire.

« Coquine… » Ricanai-je bêtement, en réalité passablement émoustillée par sa façon de faire.

Je me loge confortablement dans les draps, ronronnant d’aise quand mon amante lèche mon visage trempé de foutre, et me mordille les lèvres en attendant la suite. Comme je m’y attendais, Sophia m’embrasse longuement, sa langue relâchant aussitôt dans ma bouche la gorgée de liquide chaud que mon sexe a craché auparavant. Ma main vient tendrement caresser son visage, ses cheveux blonds soyeux et j’avale volontairement l’offrande juste devant son nez avec un petit sourire.

« Viens près de moi… »

Nos corps se collent chaudement l’un contre l’autre, partageant délicieusement leur chaleur tandis que Sophia caresse mon visage souillé. Un vrai moment de calme appréciable, même quand on aime la sauvagerie ! Son doigt récolte les derniers lambeaux de ma jouissance pour les glisser dans ma bouche. Je lèche volontiers les doigts de Sophia, goûtant à mon sperme, ce que je trouve étrangement excitant quelque part.

« J’reste là t’inquiète. De toute façon, tu m’as littéralement défoncé et j’risque pas de bouger avant un moment. J’vais pioncer plutôt. » Déclarai-je en rompant un dernier et tendre baiser.

Franchement, même si j’aurai bien pris une nouvelle douche avant de dormir, je suis bien trop épuisée pour protester. Mes bras viennent entourer Sophia, et je ferme les yeux, essayant de me relaxer afin de prendre un minimum de repos. Ce qui fonctionne puisqu’au bout de moment, je m’endors sans réellement m’en rendre compte.
Journalisée
Sophia Monroe
Humain(e)
-

Messages: 160


Capitaine


Voir le profil
Fiche
Description
Jade Road lance promotion sur Sergent Major Sophia Monroe: C'est très efficace. Sergent Major Monroe évolue en Capitaine Monroe.
« Répondre #44 le: Février 04, 2018, 06:08:51 »

Mon restant de nuit se passe sans problème, dans ses bras, je me repose sans accroc et lorsque j'ouvre les yeux, mon premier réflexe et me blottir un peu plus sur Alix. Je suis encore un peu courbaturée par la séance d'hier ou de cette nuit. Elle a tenu parole en restant avec moi, en fait, elle dort encore et son beau visage me donne envie de l'embrasser. Mais non Sophia, calme toi, laisse la dormir elle le mérite bien. Je me retourne doucement et je vois seize heure à l'horloge de mon portable.

- Outch, on est déjà samedi et la journée est déjà finie. Merde.

Mon ventre se tort de douleur par la faim et je pense que ma dealeuse doit être affamée aussi. Je tente une sortie du lit discrètement et enfile une petite culotte propre. Je sors de la chambre difficilement car mes jambes ont du mal à tenir droite après le montre qui m'a visitée. J'en souris discrètement et fonce vers la cuisine. Je regarde dans le frigo et sors quatre oeufs pour faire une bonne omelette. Je dois me dépêcher afin de faire la surprise à Alix. Mais, mon esprit est encore embrumé et j'ai du mal à joindre vitesse et précision, donc je donne priorité à la précision. Je bats les oeufs et voilà que j'étale la mixture dans une poêle fine. J'ajoute de fromage et du jambon, je prépare la table et sors de quoi boire comme un petit déjeuner classique mais à l'heure de apéro. Lorsque tout est prêt, je rejoins Alix dans le lit et commence à un réveille délicat à base de pompage de gland mais avec une douceur si particulière. Je voulais vraiment la remercier pour cette nuit.
Journalisée

“Les dieux de la vengeance exercent en silence.”

Tags:
Pages: 1 2 [3] 4
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox