banniere
 
  Nouvelles:
Pour la promotion du forum, pensez à voter régulièrement pour nous si vous avez un peu de temps.
Merci ! ♥





Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: 1 [2] 3 4
  Imprimer  
Auteur Sujet: De surprise en surprise(PV:Alix Sable)  (Lu 1081 fois)
Alix Sable
Humain(e)
-

Messages: 176



Voir le profil
Fiche
Description
Contrebandière garçon manqué à la langue bien pendue et aux manières grossières.
« Répondre #15 le: Décembre 23, 2017, 10:31:22 »

Ce trajet en voiture me paraissait interminable, comme si le temps s’étirait tel de la guimauve. C’était sans doute dû en grande partie à l’embarras causé par cette situation. Contre toute attente, Sophia s’était révélée bien plus sympa que ce à quoi je m’attendais. Je crois bien qu’elle en a même oublié l’histoire de mon arrestation.

Dans un sens, tant mieux car c’était quand même l’objectif de départ.  Au point où j’en étais, il me fallait vraiment aller plus loin. Ok, j’étais loin d’être douée dans la séduction et le sexe mais, tandis qu’elle conduisait, je lui jetai de furtifs coup d’œil. C’est sûr, elle est canon, et à l’idée de passer ma nuit en sa compagnie, je sentis le rouge me monter à nouveau aux joues.

"C’est juste que j’ai du mal à capter ce que tu peux bien m’trouver. J’suis pas spécialement attirante aux dernières nouvelles, j’suis même pas très sociable alors ouais, ça m’a surprise que je te plaise."

Me passant la main sur le front, il me semblait réellement passer pour une idiote. Normalement, j’aurais dû être flattée ou essayer de pousser la séduction, s'agissant probablement de la réaction d'une personne normale.

"Pour le physique, j’parlais surtout de… cette bosse justement. Mais si ça n’a pas l’air de te gêner, bah… Je tiendrais mes promesses."

Bordel Alix, t’es vraiment naze. C’est vrai quoi, je n’avais pas quinze ans, j’étais adulte et je ne devrais ni rougir bêtement ni déblatérer des trucs aussi pathétiques. Sophia était séduisante, sympathique, et elle commençait réellement à me plaire. En plus, ce côté policière ajoutait un net piment au scénario.

Il fallait vraiment que j’essaye de me décoincer et d’avoir un comportement un peu plus adulte. Me donnant mentalement un bon coup de pied au cul, j’inspirai un grand coup et me penchait vers ma conductrice blonde. Je lui murmurai rapidement près de l’oreille.

"Je serai sage madame la policière et, comme je n’y connais rien, je ferai tout ce que vous direz de faire."

Là-dessus, je déposai doucement mes lèvres sur sa joue pour y glisser un baiser chaud et appliqué, maintenant un contact prolongé plein de promesses. Je revins ensuite sur mon siège, ayant retrouvé mon teint pivoine, espérant secrètement que cette manœuvre ne paraisse pas trop maladroite.
Journalisée
Sophia Monroe
Humain(e)
-

Messages: 160


Capitaine


Voir le profil
Fiche
Description
Jade Road lance promotion sur Sergent Major Sophia Monroe: C'est très efficace. Sergent Major Monroe évolue en Capitaine Monroe.
« Répondre #16 le: Décembre 24, 2017, 04:12:20 »

Le trajet fut... glacial, Alix se crispait davantage et elle s'enbourbait dans des explications hasardeuses. Elle parla même de son physique et de son sexe masculin.

- Mais arrête, je te promets que tu m'attires réellement. J'adore les filles garçon manqué, et ton côté rebelle me plaît. Et puis la bosse... Je trouve cela flatteur.

Elle se calma jusqu'à l'arrivée dans mon garage en sous sol de mon appartement. Au vu de l'heure et du jours, personne n'allait nous embêter. Je coupe la voiture et recule quelque peu mon siège. Alix avait retrouvé un peu de courage et sa bosse gonflait encore dans son pantalon. Elle se rapproche de moi et m'embrasse la joue tendrement. Tout en voulant jouer sur nos positions police dealeuse, je lui souris et quitte mon siège pour lui grimper dessus.

- Tu as été une Vilaine petite fille en dealant de la drogue.

Je suis assise sur elle mais pas sur cette énorme trique qui avait l'air très inconfortable pour elle. Mes mains passent sur son visage et dans ses cheveux. Et pour ponctuer le tout, je l'embrasse doucement, ma langue se fraye un chemin à la sienne alors que commence doucement à enlever le haut de mes vêtements. Moi voilà seins nus.

- Détends toi ma belle, si vraiment tu ne le sens pas, je m'arrête de suite. Maintenant, à ton tour.

Avec mes mains, j'ouvre son gilets rouge pour passer directement mes mains sur sa poitrine et son ventre. Glissant sur sa peau afin de la faire frissonner et la détendre un maximum. Je continue à l'embrasser et à jouer avec sa langue pendant un bon moment.

Après ça, et de manière très souple, je me retrouve en culotte.

- Est ce que je te plais? N'hésite pas à me toucher, n'aie pas peur, je guiderais tes gestes si jamais tu fais mal.
Journalisée

“Les dieux de la vengeance exercent en silence.”
Alix Sable
Humain(e)
-

Messages: 176



Voir le profil
Fiche
Description
Contrebandière garçon manqué à la langue bien pendue et aux manières grossières.
« Répondre #17 le: Décembre 25, 2017, 12:55:44 »

Oh bordel, cette fois ça y était. Sophia coupa le moteur une fois à l’intérieur du garage, et je sentis ma respiration nettement s’emballer. Relax Alix, c’est pas la mort. Je devais continuer à jouer le jeu, et me lâcher comme je venais de le faire. D’accord, un bisou sur la joue c’est légèrement ridicule comme initiative, mais il fallait bien que je me lance à un moment donné.

N’ayant même pas le temps de réfléchir à la suite, voilà cette flic qui grimpe à cheval sur moi sans prévenir. J’écarquillai les yeux de surprise. Je ne m’attendais pas du tout ça, pensant que nous allions au moins monter chez elle. Mais apparemment non, on était bien parti pour rester ici un bon moment.

D’ailleurs, je n’arrivai pas à déterminer ce qui m’excitait le plus. Cet espace exigu ou bien le jeu de flic et criminelle que Sophia semblait vouloir maintenir. En tout cas, en la voyant me grimper dessus, je pouvais sentir mon érection redoubler d’intensité, au point d’en étirer le tissu de mon froc.

Et ce n’était rien comparé à la suite. Lorsqu’elle joignit ses lèvres aux miennes, j’avais littéralement l’impression de décoller au contact de cette langue s’infiltrant contre la mienne. Presque déçu que ce baiser soit déjà terminé, j’oubliai aussitôt cette déception en regardant Sophia s’effeuiller. La vache, elle était vraiment superbe. Autant dire qu’avec ce spectacle, ça en devenait douloureux au niveau du pantalon.

"J’suis pas tendu, enfin sauf à un endroit précis."

Le contact des mains de mon amante sur mon corps m’électrisa, générant de violents frissons sur ma peau. Je poussai un soupir d’aise, aussitôt coupé par un nouveau baiser qui s’éternisa celui-ci. Jouant volontiers avec la langue de Sophia, j’avais du mal à trouver un endroit où placer mes mains. Bordel, qu’est-ce que j’étais maladroite, ça me gonflait.

La voir en petite tenue, c’était vraiment de trop, comme si je ne savais plus où poser mon regard. Évidemment, mon esprit s’emballait, élaborant tout un tas de caresses que je brûlai de faire sur le corps ferme de cette blondinette.

"T’es magnifique Sophia, j’blague pas hein. J’ai envie de pleins de trucs maintenant."

Reculant mon siège pour être un peu plus à l’aise au niveau des jambes, je gesticulai, de manière certes moins gracieuse que Sophia, pour faire glisser mon pantalon. Ce n’était pas si évident à faire, mais miracle, je me retrouvai en caleçon. Ce dernier étant d’ailleurs, sacrément déformé pour le coup. Je commençai à me décomplexer et adressait un sourire coquin à la policière.

"J’ai pas respecté la loi, m’dame, je plaide coupable. J’dois faire quoi pour me rattraper ?"

Prenant cette fois l’initiative, je fis la première chose me faisant envie depuis un bon moment, et je m’approchai pour venir embrasser la poitrine de Sophia. Lentement, je léchai la peau douce, y appliquant des baisers chauds, et alternant avec des coups de langue sur le sommet des tétons. Je passai mes mains autour sa taille pour être un peu plus à l’aise et continuait de prendre soin de ses seins, mordillant les tétons en y laissant des traces humides de salive, tout en attendant les ordres de la loi.
Journalisée
Sophia Monroe
Humain(e)
-

Messages: 160


Capitaine


Voir le profil
Fiche
Description
Jade Road lance promotion sur Sergent Major Sophia Monroe: C'est très efficace. Sergent Major Monroe évolue en Capitaine Monroe.
« Répondre #18 le: Décembre 25, 2017, 08:46:06 »

Enfin, Alix se décrispe un peu, surtout après le baiser, sauf dans son pantalon où là... Son sexe allait tout bonnement détruire son froc, une bonne soirée en perspective au vue de la taille de l'engin. Une véritable matraque de chair et de sang. Alix me lâche que je lui plait et qu'elle a envie de plein de trucs, ça tombe bien, j'ai envie de plein de trucs aussi, mais surtout d'elle. Elle recule son siège avant de se déshabiller quasi entièrement. La voilà en caleçon et... My gooood... Putain mais c'est quoi ce monstre? Sa bite est énorme... Je pense même pas avoir l'espace pour l'accueillir en moi. Merde... Bon, on dit souvent que c'est les premiers centimètres les plus douloureux.

A partir de là, Alix brise ses chaînes et continue le petit jeu de rôle flic et voyou.

- Alors ma petite garce, tu avoues vendre des cochonneries, tu avoues la corruption mais tu n'as pas avouer la possession d'arme prohibée juste... là.

Au là, ma main saisie sa trique que est si dure et le caresse de haut en bas. Elle se jete sur ma poitrine où elle joue avec passion, je gémis de plaisirs et la laisse faire un moment. Elle suce, mords, lèche comme une dingue et j'aime ça à mort.

- Mmmh... Je vois que tu veux te faire pardonner petite garce, mais tu dois te faire pardonner.

De la main gauche, je saisis la gâchette du siège et on bascule vers l'arrière, le siège est en position allongé. Je remonte vers son visage tout en enlevant ma culotte, laissant mon vagin déjà trempé à l'air libre. Le contact de l'air et de la mouille me fait frissonner encore. Je place mon sexe au dessus de son visage.

- Commence à t'occuper de moi... C'est un ordre.
Journalisée

“Les dieux de la vengeance exercent en silence.”
Alix Sable
Humain(e)
-

Messages: 176



Voir le profil
Fiche
Description
Contrebandière garçon manqué à la langue bien pendue et aux manières grossières.
« Répondre #19 le: Décembre 26, 2017, 04:53:35 »

C’est dingue, mais au contact de la peau si douce de Sophia, j’ai perdu un peu les pédales. Désormais, ma bouche ne pouvait plus s’empêcher de lécher et de mordiller chaque carré de peau souple sur sa poitrine. Les tétons en particulier et, en les sentant durcir sous ma langue, je ne pouvais plus m’empêcher de les suçoter. Franchement, j’en avais carrément oublié tout le reste.

Oublié l’arrestation, mes ventes merdiques, mes emmerdes, tout ce qui m’importait c’était de faire gémir Sophia. Peu importe que ce soit une flic à ce stade. D’ailleurs, cette manière d’être ainsi à ses ordres, ça m’excitait plus que la normale et j’étais littéralement suspendu à ce qu’elle m’ordonnait. Ce jeu m’avait fait jeter au loin mes ennuis de la journée, et j’étais bien trop occupée à dévorer cette poitrine pour penser au lendemain.

"J’avoue, j’suis qu’une délinquante, je mérite qu-…"

En sentant sa main caresser mon sexe déjà en feu, j’inspirai brusquement, totalement surprise par le contact. A la base, j’étais déjà bien chauffée par toute cette situation mais là, ça en devenait presque douloureux. J’échappai même un couinement lorsqu’elle me toucha ainsi.

"Elle est à vous cette arme, m’dame, j'vous la laisse entièrement."

Afin d’éviter de couiner davantage, je me jetai à nouveau sur sa poitrine comme une affamée. Si ça pouvait m'éviter de gémir comme une folle en la sentant me caresser, autant lui faire plaisir en même temps. C’est vrai que ce n’était qu’un jeu, mais m’imaginer être à ses ordres me donnait littéralement des bouffées de chaleur.

Boum, à peine le temps de profiter davantage que Sophia fit basculer le fauteuil en arrière. J’allais protester mais en la voyant retirer sa dernière pièce de lingerie, je me ravisai. Les yeux brillants d’excitation, je me mordis la lèvre en contemplant cette entrejambe déjà humide, salivant déjà à l’idée d’y glisser ma langue. Et d’ailleurs, ça devait réellement se lire sur mon visage.
Bien malgré moi, j’ouvrai la bouche d’impatience, la langue légèrement sortie, ne demandant pas mieux que de retrouver un nouvel endroit à lécher. Ouais, je me lâchai bien plus que je ne l'aurais cru, mais c’était plus fort que moi. Franchement, je n'aurais pas cru avoir ce côté soumise.

"Oui m’dame, tout ce que vous voulez."

Et je ne me fis pas prier. Ma bouche se rua littéralement sur les grandes lèvres de Sophia, aspirant l’humidité qui s’y trouvait tout en les écartant pour y faufiler ma langue. C’était peut-être dû à mon inexpérience, mais j’avais carrément envie de m’abandonner à ses ordres, être aux petits soins et dévorer sa fleur. C'était tellement bon, j'en bavai peut-être même un peu. Je la léchai autant que je pouvais même si je n’étais pas certaine de connaitre les endroits les plus sensibles.

Mais peu importe, j’aspirai ce petit bouton, glissant ma langue en elle autant que possible et ne lésinai pas sur les coups de langue. J’en gémissais même, agrippant au passage ses fesses dans mes mains pour mieux l’attirer contre moi et enfouir mon visage entre ses cuisses. Même si mon érection, qui tâchait mon caleçon de petites gouttes transparentes, m’était désormais douloureuse, je ne voulais pas arrêter cette frénésie. Bon certes, sauf si Sophia me donne d’autres ordres. Mais pour l’instant, je m’occupai de son plaisir uniquement et j’espérai me débrouiller correctement pour la satisfaire.
Journalisée
Sophia Monroe
Humain(e)
-

Messages: 160


Capitaine


Voir le profil
Fiche
Description
Jade Road lance promotion sur Sergent Major Sophia Monroe: C'est très efficace. Sergent Major Monroe évolue en Capitaine Monroe.
« Répondre #20 le: Décembre 27, 2017, 06:06:46 »

Alix obéit et dès que sa bouche toucha mes grandes lèvres, ce fut la délivrance, je pousse un cri de plaisir et j'attrape sa tête pour bien la coller à mon sexe. Sa langue est hésitante mais efficace dans la fouille de mon corps, je me cambre, me crispe et surtout, je gémis.

- Oooh ouiiii plus fort encore...

Mais Alix n'allait pas rester là sans rien avoir, non non, je la repousse et effectue un cent quatre-vingts et me voilà face à l'énorme phallus de la dealeuse. Cela faisait longtemps que j'avais eu un sexe masculait devant moi. Certe je suis une lesbienne pas tentée mais j'adorais les hermaphrodites. Et avec Alix, j'allais être gâtée. Des baisers, des coups de langue et voilà que j'ai l'impression que ce monstre va me cracher dessus. Allez Sophia soit forte, je gobe son sexe doucement et commence des vas et viens de plus en plus profonds.

La vache, la taille de l'engin me facilite pas des masses et j'ai reellement du mal à pratiquer ma félation correctement, j'en atteins la limite que je peux prendre en bouche mais je me décourage pas. Surtout que...

- Mmmmmmh...

Alix ne me laisse pas me concentrer sur sa queue. Je fais de mon mieux attendant que la dealeuse se libère de son jus. Son sexe est tellement rouge et gonflé, je sens son coeur dans son sexe. Je me prépare doucement à recevoir le foutre en bouche ou sur mon visage.

- Tu peux te laisser ma belle... mmmh... haaa...
« Dernière édition: Décembre 27, 2017, 07:04:50 par Sophia Monroe » Journalisée

“Les dieux de la vengeance exercent en silence.”
Alix Sable
Humain(e)
-

Messages: 176



Voir le profil
Fiche
Description
Contrebandière garçon manqué à la langue bien pendue et aux manières grossières.
« Répondre #21 le: Décembre 28, 2017, 03:38:00 »

Ce moment où j’épuisai en l’espace de quelques secondes tout mon dictionnaire de jurons qui défilèrent en silence dans ma tête. C’était précisément à l’instant où Sophia attrapa ma tête pour la coller à son intimité de manière autoritaire que je ressenti un puissant frisson d’excitation secouant mon corps de la tête aux pieds. Sûrement à cause du délicieux sexe collé à mon nez. Ou peut-être à cause de son geste empreint d’autorité. Ouais, plutôt un peu des deux.

Mais Sophia me confisqua mon désormais jouet favori. Mais qu’est-ce qu’elle foutait ? C’en était presque devenu une drogue de la lécher, et la voilà qui s’éloignait de ma bouche. J’en échappai malgré moi un couinement de frustration.

"Mais nooon, pourquoi ?..."

Honteusement, j’en avais presque la langue pendante. Mais je fus interrompus lorsque la bouche de Sophia vint s’aventurer sur mon sexe. Oh bordel, j’en bloquai ma respiration. Les sensations étaient hallucinantes, j’en avais des frissons dans tout le corps, échappant par la même occasion des gémissements sonores. C’était tout ce dont j’étais capable sur le moment.

Il fallait que je m’occupe la bouche, car elle était bien trop occupée à pousser des petits cris incontrôlés. Forcément, la première chose qui se présenta fut d’attirer le joli fessier de Sophia à ma portée pour recommencer ma dégustation. Des coups de langue sur son sexe, récoltant l’humidité avec appétit, des baisers entre ses fesses tant que ça m’empêchait de couiner comme une folle. Cependant, même si cette occupation m’aidait à me retenir, je sentis un bouillonnement dans mon bas ventre que je n’allais pas pouvoir retenir plus longtemps.

"Han- … Sophia, ‘vais exploser."

Et c’était vrai. Mon sexe était en feu et tendu à l’extrême si bien qu’il m’était impossible de tenir davantage, et surtout pas avec la fellation dont elle me gratifiait. Bref, ce qui devait arriver, arriva. J’explosai comme un volcan sous l’orgasme qui crispa mon corps comme une corde violon, échappant un long râle de plaisir.

Franchement, je n’avais joui comme ça et ça me donnait l’impression d’avoir ruiné l’intérieur de sa bagnole. Mais bon, c’était difficile à dire selon mon point de vue, qui d’ailleurs, me donna à nouveau envie si bien que je recommençai à mordiller l’intérieur des cuisses de Sophia. C’était plus fort que moi, il fallait que je recommence à la lécher. Et presque comme si rien ne s’était passé, je sentis revenir une nouvelle érection. La soirée promettait d’être longue.
Journalisée
Sophia Monroe
Humain(e)
-

Messages: 160


Capitaine


Voir le profil
Fiche
Description
Jade Road lance promotion sur Sergent Major Sophia Monroe: C'est très efficace. Sergent Major Monroe évolue en Capitaine Monroe.
« Répondre #22 le: Décembre 30, 2017, 02:10:00 »

Je suis concentrée sur la lance d'Alix qui pulse de plus en plus. Quand à mon amante, elle se charge de son intimitée avec férocité. Elle a faim la petite, moi qui pensais que je devrai tout lui apprendre, elle se défend pas mal. Entre la félation et le cunnilingus, impossible de me concentrer tellement j'étais enivrée par ce moment intense. Et ce moment l'était tout autant pour Alix qui soupira pour m'annoncer son orgasme.

- Vas y ma belle...

Sa verge se contracte très fort dans ma bouche et une énorme giclée me racle la gorge avec une puissance énorme. J'ai dû retirer son sexe de ma bouche afin de ne pas mourir étouffée. Le restant était un geyser de foutres, il y avait même quelques goûtes qui ont fini sur le plafond de ma caisse. Elle a joui pendant trente secondes, me laissant croire qu'elle ne baisait pas souvent. Alors que je la masturbe encore un peu pour espérer une nouvelle érection, Alix me mord linterieur des cuisses.

- Aaah, gourmande... Je vois que tu prends... Mmmh... De... Aaah putain, j'adore mais tu préfères pas me sauter?

J'attends encore un moment, tout en titillant sa bite, et ensuite je retire mon bassin aux assauts d'Alix. Je me retourne et me retrouve face à elle. Je l'embrasse furieusement et de ma main droite, je place son chibre à l'entrée de mon vagin humide.

- Est ce que tu te sens prête?
Journalisée

“Les dieux de la vengeance exercent en silence.”
Alix Sable
Humain(e)
-

Messages: 176



Voir le profil
Fiche
Description
Contrebandière garçon manqué à la langue bien pendue et aux manières grossières.
« Répondre #23 le: Décembre 30, 2017, 04:15:01 »

Le pied total, j’avais l’impression de planer tant cet orgasme secouait mon corps comme un chiffon. Heureusement, je pouvais me concentrer sur un autre chose pour ne pas hurler, à savoir dévorer l’entrejambe de Sophia. C’était tellement bon, je dois avoir un truc avec le sexe oral parce que je ne peux pas m’arrêter de glisser ma langue dans ce vagin détrempé, le nez littéralement collé à son sexe.

De toute manière, il valait mieux que je puisse m’occuper l’esprit vu que ma partenaire recommençait à chatouiller mon sexe. Ce dernier était vraiment hypersensible, pulsant à chaque touche de sa part. Ce petit jeu me fait durcir au point d’en avoir mal, et à vrai dire, je ne pensais même pas être capable de reprendre aussi vite de la vigueur.

"J’pourrais rester toute la nuit à faire ça mais tout ce que tu veux !"

Mais la voilà qui me confisque encore mon plat préféré. J’en gémis encore de frustration, c’est plus fort que moi, l’excitation a eu raison de ma retenue. Tant pis, Sophia me fait cadeau de sa bouche que j’embrasse aussitôt avec passion, sans me préoccuper le moins du monde du petit goût de mon orgasme précédent.

"Prête mais j’veux pas te faire mal."

Aussitôt, plaçant ma main sur ses hanches, je l’aidais à s’empaler sur mon sexe. Franchement, mon intention n’était pas du tout de lui faire mal, si bien que je la guidai réellement doucement même si l’envie de la pénétrer ne manquait pas. Mon gland écarta lentement ses grandes lèvres rougies, me procurant par la même occasion un plaisir divin. Pour le reste, j’évitai de la pousser davantage, la laissant s’habituer d’elle-même à ma taille et s’enfoncer plus loin encore si elle le voulait.

"A votre disposition, Sophia…"

Là-dessus, je lui lançai un regard coquin en ondulant du bassin pour faire jouer le sommet de ma verge déjà coulissé en elle. J’étais vraiment, mais alors vraiment super excitée. C’était ma première fois, et je ne sais pas pourquoi, je voulais vraiment rendre ça cochon. Si bien que je pris la main de Sophia encore humide de mon propre jus, et lui suçotait langoureusement un doigt sans la quitter des yeux.

"… à vos ordres, cap’taine Monroe."
Journalisée
Sophia Monroe
Humain(e)
-

Messages: 160


Capitaine


Voir le profil
Fiche
Description
Jade Road lance promotion sur Sergent Major Sophia Monroe: C'est très efficace. Sergent Major Monroe évolue en Capitaine Monroe.
« Répondre #24 le: Décembre 30, 2017, 06:57:29 »

La différence entre la Alix du début et la Alix de maintenant, il y a un monde de différence. Elle est détendue et vachement libérée. Moi qui avait peur de la coincer pour sa première fois, c'est elle qui prenait les choses en mains, je me montre magnanime quand elle pose ses mains sur mes hanches. Elle se dit prête mais qu'elle ne veut pas me faire du mal, en même temps vu son chibre, j'allais prendre cher.

- Tu es un amour quand tu es chaude... Procédons par étape...

Son gland écarte mes grandes lèvres alors que j'inspirais profondément pour éviter la douleur. Les premiers centimètres...

- Gnnnh... Mmmh... Aaaaïe...

Et une douleur lente et continue se propage dans tout mon bassin. Son sexe est encore plus impressionnant dans moi et rapidement mon corps se met à avoir des spasmes de douleur et de plaisir.

- Putain... mais... Aaah... Quel monstre ton truc...

Plus les centimètres entrent et mon corps me lâche dans un mélange dominé par le plaisir. Quand Alix estime qu'elle est assez loin en moi, elle commence à remuer son bassin et voilà que je perds totalement le contrôle de mon corps. Mes yeux se révulsent dans un râle de plaisir. Je saisis les épaules de Alix tout en me cambrant sous les assauts de mon amante.

- Aaah... Raaah... Fuck...

Mes parois vaginales sont dilatées à l'extrême, j'ai l'impression que je vais éclater d'un instant à l'autre mais ce n'était pas tout. Mon corps se crispe dans un orgasme foudroyant qui me laissa sans voix, les yeux totalement blancs et tendue à l'extrême pendant dix secondes où j'ai pris un pied pas possible. J'ai jouie avec une force extrême, c'est la première fois que mon corps explose sous une jouissance si forte. Alix m'a donnée l'orgasme de ma vie. Elle s'arrête un instant et je redescents doucement de mon nuage, je me blottis un instant contre elle.

- Putain, tu m'as donnée une sacré leçon... Merci petite garce...

Alors que j'ai ma bouche contre son oreille, je remus de haut en bas afin de faire monter Alix au même endroit que moi.
Journalisée

“Les dieux de la vengeance exercent en silence.”
Alix Sable
Humain(e)
-

Messages: 176



Voir le profil
Fiche
Description
Contrebandière garçon manqué à la langue bien pendue et aux manières grossières.
« Répondre #25 le: Décembre 30, 2017, 09:17:40 »

Ressentir Sophia onduler pendant que j’étais encore en elle, provoquait des vagues de sensations dans tout mon corps, accélérant mon rythme cardiaque et créant une fine couche de sueur sur ma peau. Visiblement, ça lui faisait mal, du moins début, et je commençai à flipper en imaginant avoir fait une connerie. Mais malgré ça, mon bassin remuait vraiment tout seul, infligeant de lents mouvements pour pénétrer par étapes ma partenaire.

Cependant, je faisais tout de même sacrément gaffe. Sophia poussait des râles de plaisir mais je m’interdisais d’être brutale, me satisfaisant alors de va et vient modéré en l’observant se tortiller de plaisir. L’habitacle de la voiture était empli du bruit de mon bassin contre les jambes de mon amante tandis que mon sexe coulissait de plus en plus rapidement en elle. Je dois avouer qu’à l’entendre gémir comme ça, j’en accélérai à chaque fois, me lâchant complètement étant donné les sensations que ça me procurait.

Je gardai mes mains sur les hanches de la policière qui se crispait de la tête aux pieds, comme électrifiée par ce qui me semblait bien être un orgasme. Bah quoi, c’était une première pour moi, et je me posai encore des questions sur certaines choses. La voyant ainsi tendu, je ralentis progressivement mes coups de hanches, m’arrêtant complètement lorsque Sophia vint s’allonger contre moi, le souffle court.

"La petite garce, elle est tellement bien à te pénétrer, j'ai pas envie d'en sortir !"

Enroulant mes bras dans le dos de Sophia, je l’attirai pour l’embrasser en reprenant petit à petit mes coups de hanches. Elle devait être vraiment sensible mais je l’étais aussi après toute cette séance, et je ne pouvais pas m’empêcher de remuer mon sexe brûlant en elle. Bien qu’un peu essoufflée, j’étais encore loin d’éprouver de la fatigue, merci à mon entrainent sportif quotidien.

"Tu m’as tellement chauffé, j’sais pas si j’vais pouvoir m’arrêter. Tu sais que j’suis super endurante ?"

N’y tenant plus, je commençai à agiter mon bassin, imprimant un rythme sauvage que je n’avais pas osé adopter jusqu’à présent pour m’enfoncer jusqu’à la garde dans le vagin de mon amante. Nos ventres frappaient l’un contre l’autre, et j’en profitai pour encore embrasser Sophia avec passion en l’enserrant dans mes bras.

Gémissante de plaisir en pilonnant la blondinette, j’étais sérieusement au bord de l’explosion au bout de plusieurs minutes. La langue pendante, j’avais retrouvé mes coloris rouge pivoine, et mon corps en sueur continuait à onduler contre celui de Sophia pour la pénétrer avec vigueur.

"Han… ‘Vais pas pouvoir continuer plus longtemps."

Renversant la tête en arrière, complètement crispée sur le siège de la voiture, je donnai de profonds coups de bassins entre les jambes de mon amante. Et ce faisant, ce qui devait arriver, arriva. Je sentis un nœud se dénouer dans mon bas ventre tandis qu’un énorme orgasme me submergeait. A vrai dire je crois bien avoir hurlé sur le coup, même si honnêtement, j’étais trop dans le brouillard pour m’en rendre compte.
Journalisée
Sophia Monroe
Humain(e)
-

Messages: 160


Capitaine


Voir le profil
Fiche
Description
Jade Road lance promotion sur Sergent Major Sophia Monroe: C'est très efficace. Sergent Major Monroe évolue en Capitaine Monroe.
« Répondre #26 le: Décembre 30, 2017, 11:48:09 »

Son sexe est une arme si puissante que j'en étais désarmée, c'était sa première fois et c'est moi qui semblait être pucelle. Des phallus, j'en ai connu de nombreux, de chairs ou de plastiques, mais celui d'Alix... C'était autre chose. Aussi large que long et m'étripant avec douceur et sensibilité. Elle m'avoue  ne pas vouloir sortir de Moi, j'en rigole.

- Tu n'as pas intérêt à sortir pour le moment. J'ai encore envie de toi.

Les mouvements d'Alix et les miens se coordonnent et l'une comme l'autre apprécient le moment. Alors que les bras de ma maitresse m'entourent, je sens la garde et le début de ses testicules sur mes lèvres. Tout était rentré en moi. Je gémis, je râle et je mordille ses oreilles entre deux baisers. Alix se rassura en parlant de son endurance avec moi.

- Tu... Tu... as intérêt pétasse...

Mais, elle accélère et me remet dans un état de trance. Je hurle de plaisir et je reperds le contrôle de mon corps. J'ai horriblement et je perle de partout. Malgré mes yeux hors de maîtrise, je vois que toutes les vitres de ma voiture sont enbuées. Les suspensions grinces un petit peu et je sens que je vais jouir. Mais c'est Alix qui craque la première et me remplie totalement l'intérieur. Au même moment, je m"aggripe à elle comme une dingue car son éjaculation puissante me faire jouir aussi. Je râle, je jure et je râle juste après, un orgasme tout aussi puissant que le premier. Mais le plus mignon est venu de la dealeuse, un petit cri de jouissance s'était échappé involontairement et je le prends comme un compliment. Je lui souris avec malice.

- Tu es peut être endurante mais j'ai un super vagin, je vais te l'étrangler jusqu'à ce que tu n'ais plus une goûte dans tes grosses couilles ma belle.

Puis, je l'embrasse à nouveau, j'adore cette nana, elle sauve ma soirée par des orgasmes venus d'ailleurs.

- Dis, tu veux monter dans mon appartement pour être dans un bon lit afin de continuer à s'amuser à deux?
Journalisée

“Les dieux de la vengeance exercent en silence.”
Alix Sable
Humain(e)
-

Messages: 176



Voir le profil
Fiche
Description
Contrebandière garçon manqué à la langue bien pendue et aux manières grossières.
« Répondre #27 le: Décembre 31, 2017, 07:31:56 »

Alors là, j’étais dans le gaz. Adieu la réalité, bonjour le brouillard orgasmique. C’est peut-être ce qui se passe quand les gens planent après avoir fumé un joint. En tout cas, mon esprit était complètement à l’ouest après avoir joui en hurlant comme une cinglée. Car je crois bien avoir couiné dans le feu de l’action. Mon sexe était encore en train de pulser à l’intérieur de Sophia, crachant les derniers restes de ma jouissance que je peinai à reprendre une respiration normale. Quant à mon amante, à ma grande surprise, elle n’avait pas l’air de vouloir terminer la soirée là-dessus.

"Je t’aurais pas cru cochonne comme ça, mais laisse-moi deux minutes pour me reprendre."

Mon corps était en sueur, merde, j’avais l’impression que la température de la voiture était passée à cinquante degrés. Sophia m’embrassa à nouveau, me faisant ronronner d’aise, d’autant plus que j’étais encore plantée en elle.

"J’veux bien monter, mais t’aurais pas une douche ? Faudrait vraiment que je fasse un brin de toilette, j’ai l’impression d’être collante de la tête aux pieds là."

Cette soirée était géniale, si on m’avait prédit ce qu’il allait se passer, jamais je ne l’aurais cru. Journée et vente de merde, en passant par une arrestation et voilà que je finissais par me taper la policière. Franchement, je commençai à adorer Sophia. Déjà, elle était canon, puis au final elle s’était avérée vachement sympa et même plutôt coquine. J’avais hâte de continuer la soirée avec elle, mais d’abord il fallait vraiment que je fasse une pause douche.

Avec beaucoup de regrets, j’aidai Sophia à se lever, me retirant d’elle avec un bruit humide et lubrique. C’était un peu crade, mais au final, ça me filait davantage d’envie sur la suite des évènements. En sortant de la voiture, je me rendis compte à quel point nous avions chauffé l’habitacle par rapport à l’extérieur, car j’eus l’impression de sortir des tropiques pour me geler le cul dans son garage.

En même temps, je filai à la douche alors j’avais juste ramassé mes affaires sans m’habiller pour suivre Sophia me guidant dans sa baraque. En voyant les fesses de cette dernière s’agiter devant moi, j’eus l’impression de durcir à nouveau. Ok, relax Alix, t’as besoin de te laver pour l’instant. Suivant les instructions de ma partenaire du soir, je filai sous la douche histoire de me décrasser un bon coup avant la reprise des hostilités.
Journalisée
Sophia Monroe
Humain(e)
-

Messages: 160


Capitaine


Voir le profil
Fiche
Description
Jade Road lance promotion sur Sergent Major Sophia Monroe: C'est très efficace. Sergent Major Monroe évolue en Capitaine Monroe.
« Répondre #28 le: Décembre 31, 2017, 11:34:12 »

Il nous a fallu du temps pour reprendre notre souffle à toutes les deux et ensuite Alix me gratifie du titre de cochonne. Je lui souris avec malice.

- Je me défends pas mal, ma belle. Je me défends pas mal. Mais tu es une sacrée petite salope aussi.

Je me retire avec son aide de son énorme chibre, sans un petit cri de plaisir post-jouissance, et je me replace sur le siège conducteur. Alix se sent sale mais après ce qu'on venait de faire, on est toutes les deux sales. Je rassemble mes affaires et on sort de la voiture toute nue dans le parking souterrain. Vu qu'il n'y a pas de caméra, on rejoint l'ascenseur et on monte à mon étage. Après cela, on franchit le couloir rapidement et on entre dans mon appartement. Après une bref petite visite, je lui allume la lumière de la salle de bain qui comprends douche et baignoire.

- Tu as le choix entre les deux. Mais si tu veux...

Je me colle contre elle et l'embrasse doucement la joue.

-... je peux te frotter le dos et...

Ma main gauche caresse la queue déjà à moitié droite de la dealeuse.

-...ça...

Mon visage est proche de celui de l'actrice de cul qui joue l'envie mais j'ai chez moi l'hermaphrodite qui a la plus grosse bite sur Terre. Je n'allais pas la laisser partir sans un dernier petit coup vite fait bien fait.
Journalisée

“Les dieux de la vengeance exercent en silence.”
Alix Sable
Humain(e)
-

Messages: 176



Voir le profil
Fiche
Description
Contrebandière garçon manqué à la langue bien pendue et aux manières grossières.
« Répondre #29 le: Janvier 01, 2018, 07:23:40 »

Ok, finalement, je n’étais pas la seule à reprendre du poil de la bête. Un appartement plutôt classe même si, à vrai dire, je loupai une bonne partie de la visite. Faut dire qu’à voir Sophia toute nue avancer devant moi pour me guider chez elle, c’était plus que stimulant. Carrément excitant en fait. Alors quand la main de mon amante du soir recommença à caresser ma verge, forcément celle-ci se remit au garde à vous dans les plus brefs délais.

"J’peux pas refuser une invitation comme ça."

Optant pour la douche, j’attrapai la main de Sophia pour l’entrainer dans la cabine où je m’arrêtai afin de régler la température de l’eau. Ce qui était assez difficile à faire quand on a une main baladeuse en train de caresser sensuellement son sexe. Bref, une fois satisfaite, je me glissai sous la douche, invitant mon amante à s’y faufiler avec moi et lui présentant mon dos.

"Aller, t’as promis, fais pas attendre ta p’tite délinquante préférée."

Uniquement pour la chauffer, je pris le premier tube de gel douche qui se présentait à mes yeux, et me le fit couler directement sur mon corps, me massant sensuellement pour le faire mousser. J’avais l’impression d’être à cent lieu de mon comportement au bar tellement je me lâchai, mais merde tant pis, autant profiter jusqu’au bout. Peut-être que je n'étais pas un mannequin, mais je savais mon corps bien taillé par le sport pour être assez attirant.

Ondulant sensuellement des hanches à présent mise en valeur par l’eau et le savon, je me collai au bassin de Sophia pour l’inviter à commencer les caresses promises. J’attrapai même ses hanches pour la presser davantage contre la fermeté de mes fesses, merci l'exercice physique, renversant la tête en arrière pour lui faire un sourire coquin, mon teint rouge pivoine de retour.

"Presque dommage que tu n’as pas de chibre en fait, ça m’aurait fait fantasmer. ‘Fin, ça veut pas dire que j’regrette comme t’es hein, t’es super bien gaulée et j’te trouve adorable."

C’était un peu maladroit, mais j’étais bien allumée et à ce stade, mon corps partant au quart de tour si bien que ressentir la poitrine de Sophia pressée contre mon dos me fit durcir autant qu’en début de soirée. Bordel, je me pensais pas endurante comme ça, il faut croire que le sport quotidien avait fini par payer. Demain allait être un réveil difficile au rythme où les parties de jambes en l’air s’enchainaient.
Journalisée

Tags:
Pages: 1 [2] 3 4
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox