banniere
 
  Nouvelles:
Pour participer à l'évolution du forum et faire entendre votre voix, n'oubliez pas de vous inscrire sur la liste des électeurs ! Vous aurez ainsi accès aux sujets sur lesquels le Staff consultera les membres. Plus d'informations ici !

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1] 2 3 4
  Imprimer  
Auteur Sujet: De surprise en surprise(PV:Alix Sable)  (Lu 1302 fois)
Sophia Monroe
Humain(e)
-

Messages: 160


Capitaine


Voir le profil
Fiche
Description
Jade Road lance promotion sur Sergent Major Sophia Monroe: C'est très efficace. Sergent Major Monroe évolue en Capitaine Monroe.
« le: Novembre 26, 2017, 03:30:54 »

Vingt heure, enfin la fin de cette journée de merde de paperasse qui s'est enchaînée. J'avais besoin de décompresser un peu et de plus, on est vendredi et j ai le week end de libre donc une soirée de shoots et cocktails s'offre à moi. Ni une, ni deux, je suis changée, douchée et prête pour une soirée entre moi et moi. Vingt heure trente, je suis dans ma voiture et en route pour un bar disco où j'ai mes petites astuces pour boire moins cher. Vingt une heure, je gare ma voiture et je le rends à l'entrée du bar qui est gardée par un véritable gorille à qui j'ai déjà rendu pas mal de service lorsqu'il appeler la police pour des indésirables.

Le garde me salue et le demande si tout va bien, après une brève petite discution, je rentre dans la salle et la musique bat déjà son plein, je m'acoude au bar et commande un bon verre de rhum, je commence toujours par du rhum. Le temps file et les verres d'alcool se font pas prier. Puis à ma droite, une nana, jolie visage, brune et garçon manquée. Mon style de nana, et pourquoi finir cette soirée et la nuit avec elle. Je lui souris tout en reajustant mon t-shirt pour laisser mon décolté visible. Je fixe après mon verre et je le termine cul sec avant de demander un autre. Par réflexe, je regarde à nouveau le corps de cette nana et des idées folles me viennent rapidement dans la tête, peut être à cause de l'alcool mais j'ai envie d'elle.

Le temps continue sa course et puis un verre de plus, je m'approche de la nana.

- Hey, comment ça va? Tu attends quelqu'un? Je peux te tenir compagnie?

Je fais signe au barman de remettre la même chose à la jeune femme et à moi même. Je me pose de telle façon d'avoir le corps vers la piste de danse et je la regarde.
« Dernière édition: Novembre 26, 2017, 04:07:11 par Sophia Monroe » Journalisée

“Les dieux de la vengeance exercent en silence.”
Alix Sable
Humain(e)
-

Messages: 197



Voir le profil
Fiche
Description
Contrebandière garçon manqué à la langue bien pendue et aux manières grossières.
« Répondre #1 le: Novembre 26, 2017, 04:45:49 »

Quelle journée merdique. J’étais pourtant parvenu à convaincre une connaissance de me présenter à un de ces passeurs, un ami d’un ami comme on dit, pour enfin écouler toute les saloperies qu’il me restait sur les bras. Vieux artefacts qui vous pètent à la figure, barrettes à fumer, liquides fluo qui vous font planer et dont je ne voudrais même pas savoir la composition. Et pas du neuf. Autrement dit, de quoi sérieusement décoller, et carrément pas dans le bon sens du terme. Il me fallait des pigeons en mal d’exotisme, et il n’y avait pas mieux que sur Terre pour cela. Seulement, c’est pas du tout le coin aisé où aller, si vous voyez ce que je veux dire.

J’avais été obligé de supporter ce passeur, qui se faisait appeler Blake le coupe-gorge pour se donner un genre. Tu parles d’un blaze. Pendant qu’il me montrait le chemin, tout un tas de surnoms m’ont traversé le crâne, surtout Blake le morveux parce qu’il ne pouvait pas s’empêcher de caler un mollard à chaque coin de rue. Bref. Je débarque dans cette ville proprette et, avec ma chance, il tombe des cordes. Evidemment, quasiment personne dans les rues, pas un chat, pas un radis, pas une brouette, rien.

Après avoir déambulé au hasard dans les rues, j’en ai sérieusement ma claque d’être trempée jusqu’au os sans avoir mis la moindre oseille dans la poche à tel point que mes cheveux me donnaient l’impression d’être décoloré. L’humeur massacrante, je me rapproche du premier bar sur lequel je tombe, encore un de ces tripots avec les lumières criardes et la musique qui vous casse les écoutilles. Tant pis, j’ai besoin de me mettre au sec et de prendre un truc chaud. A l’entrée, j’avise le type patibulaire qui est planté là comme un navet au milieu de la cambrousse et il me scrute avec un air inquisiteur. Je déteste ça mais je prends sur moi, et je lui fais mon meilleur sourire de pouffiasse parfumée comme il doit en voir des dizaines chaque soir. Ça doit fonctionner parce qu’il me sourit en retour et s’efface pour me laisser entrer. Quel crétin, mais au moins, je suis au sec.

Je file tout droit au bar pour fuir cette abomination musicale qui me viole les oreilles et me caler le postérieur sur un tabouret pour commander un thé. J’ai l’impression de sentir le chien mouillé quand je frotte ma tignasse trempée pour essayer vainement de la sécher. Après avoir récupéré ma tasse de thé, j’ai la désagréable impression d’être observée. Je tourne à peine la tête, et voilà que je tombe sur cette blonde qui me sourit en exhibant son décolleté. Il manquait plus que ça. J’ai aucune envie de sourire mais je me force quand même pour tortiller des lèvres avant de retourner à ma boisson.

Et ça continue. J’ai l’impression qu’elle me déshabille mentalement avec ses regards appuyés. J’inspecte rapidement ma tenue en me demandant si la flotte a moulé mes fringues ou quelque chose dans ce goût là. C’est là que je la vois commander un énième verre. Ceci explique cela, elle doit être beurrée. Mais hé, pigeon beurré, pigeon tondu, c’est peut-être l’occasion de conclure cette journée avec au moins une vente. Je ravale alors mon agacement et au bout d’un moment, la voilà qui se rapproche pour engager subtilement la conversation en étalant son corps. Aussi subtile qu’une fanfare avec tambours et trompettes je veux dire. Au moins, elle paye la boisson et elle n’est pas dégueu’ à regarder.

- "Non, j’attends personne. La totale journée de merde. Y'a mieux comme compagnie vu que j’ai l’air de sortir d’une poubelle, j’suis sûre, pas vrai ?"

J'ai dû tourner ma langue sept fois dans ma bouche pour sortir ça et réussir à afficher un sourire de circonstance. Avec du bol, ça va passer crème.
« Dernière édition: Novembre 26, 2017, 05:08:41 par Alix Sable » Journalisée
Sophia Monroe
Humain(e)
-

Messages: 160


Capitaine


Voir le profil
Fiche
Description
Jade Road lance promotion sur Sergent Major Sophia Monroe: C'est très efficace. Sergent Major Monroe évolue en Capitaine Monroe.
« Répondre #2 le: Novembre 27, 2017, 11:32:31 »

Cette nana, je l'emmerde mais elle se force à me sourire tout en se dénigrant. Elle ne devrait pas, elle est jolie, masculine et si forte, elle me plait et je lui mettrais bien le grapin dessus mais je devais encore le faire accepter par elle.

- Tu t'en sors pas mal pour une fille qui sort des poubelles... Comparée aux moches sur la piste, non, je préfère ta compagnie.

Je me rapproche d'elle doucement sans être trop envahissante.

- Question journée de merde, on est dans le même  bateau.

Je chope mon verre et le sien que je lui tends.

- Tiens, il est pour moi. Au moins cette soirée sera plus légère que cette putain de journée de merde.

Je bois une gorgée et repose mon verre, la nana semble me regarder toujours en se forçant.

- Je m'appelle Sophia et si je te dérange, je préfère que tu me le dise de suite. Mais, je pensais que tu aimerais partager ta journée de merde avec moi.
Journalisée

“Les dieux de la vengeance exercent en silence.”
Alix Sable
Humain(e)
-

Messages: 197



Voir le profil
Fiche
Description
Contrebandière garçon manqué à la langue bien pendue et aux manières grossières.
« Répondre #3 le: Novembre 28, 2017, 03:04:53 »

J’ai beau être fringué comme un sac et donner l’impression d’avoir foutu la tête dans le caniveau pourtant ça passe crème, et j’ai l’air de lui plaire. Pendant un instant, je suis un peu surprise mais j’essaye de ne rien paraitre. Au moins, elle me confirme que j’ai bien l’air de sortir des poubelles donc ça me rassure, je ne suis pas encore complètement à l’ouest au niveau des conventions vestimentaires.

Je préfère hausser les épaules pour toute réponse à son compliment. Non pas que je sois très sensible à ce genre de fleur, mais j’ai quand même l’impression que l’alcool la fait exagérer un brin parce que, soyons honnêtes, j’ai vraiment l’air d’une clodo ce soir-là. Je fais mine de me passer machinalement la main dans mes cheveux pour l’examiner discrètement pendant qu’elle se rapproche.

Elle n’a pas l’air fauchée, mais je ne dirais pas riche non plus. Il est tard, on est vendredi et elle le passe toute seule dans un bar donc je suppose que ça veut dire célibataire. C’est bon pour moi ça, elle devrait avoir moins de scrupules à s’acheter quelques trucs délirants et là, je parle bien de ma camelote. Je l’écoute d’une oreille quand elle me parle de sa journée pourrie. Je me demande  si c’est un moyen d’engager la discussion ou si c’est vrai. Ceci dit, taillée comme elle est, et blonde de surcroit, qu’est-ce qu’elle peut bien faire seule un début de week-end ? Elle doit vraiment avoir un boulot de merde.

Le bruit du verre qu’elle pose devant moi me tire de mes pensées. D’accord, je l’avoue,  mon regard s’est un peu perdu au niveau de ses hanches, mais je me rattrape rapidement en lorgnant sur le verre. J’espère qu’elle n’a rien ajouté dedans parce que j’avais les yeux ailleurs sur le coup. Dans le doute, je vais éviter d’en boire, on n’est jamais trop prudent.

Je lui souffle quand même un "Merci" pour le verre en me forçant encore à sourire.

J’ai intérêt à être un peu plus concentrée que ça si je veux lui fourguer quelque chose. Bref, retour aux affaires. Elle s’appelle Sophia. Ça me fait une belle jambe tiens, je compte bien l'appeler "pigeon" avant la fin de la soirée.

- "J’suis désolée, tu m’déranges pas, c’est juste moi qui suis complètement à côté de la plaque. J’ai fait du porte à porte toute la journée sous la flotte, et  v’la, pas un seul client. ‘Fin bon, c’est pas super intéressant, encore désolée."

Je prends mon regard le plus triste en fixant mon verre, histoire de montrer que je suis vraiment la pauvre fille paumée du moment. Je pousse un énorme soupir en fixant mon verre. Sur ce point, j’en fait peut-être un peu trop, alors je précise rapidement.

- "Je m’appelle Alix au fait."
« Dernière édition: Novembre 28, 2017, 03:12:43 par Alix Sable » Journalisée
Sophia Monroe
Humain(e)
-

Messages: 160


Capitaine


Voir le profil
Fiche
Description
Jade Road lance promotion sur Sergent Major Sophia Monroe: C'est très efficace. Sergent Major Monroe évolue en Capitaine Monroe.
« Répondre #4 le: Décembre 10, 2017, 09:46:49 »

Cette nana est particulière, un physique masculin mais je la surprends à me mater les hanches, tant mieux. Si cette soirée pouvait avoir un petit extra, je dis pas non. Quoi de mieux que d'oublier une soirée de merde qu'une bonne partie de jambe en l'air avec une autre lesbienne. Je me cambre quelque peu pour bien lui laisser un avant goût de ce qu'elle pourrait avoir. Elle finit par ce présenter, Alix qu'elle s'appelle, voilà un joli nom pour une masculine. Bref, je rebondis doucement sur ce qu'elle vient de dire.

- Du porte à porte avec cette météo, ma pauvre, tu risque de tomber malade.

La fixant bien dans les yeux et lâchant un petit sourire malicieux.

- Fais attention à toi, Alix.

Buvant encore mon verre, je me dégage les cheveux qui bloque l'accès à mon cou, puis je la regarde à nouveau avec insistance avant de voir que son corps n'allait pas du tout avec sa voix et son visage. Mais, elle me plait beaucoup, peut être l'alcool me faisait parler ou peut être que j'étais en manque.

- Moi, je travaille dans un bureau personnel mais c'est pas pour autant que mes journées sont meilleures, sauf pour la météo... Là, tu as vraiment des journées de merde.

Je passe ma main gauche sur mon bras droit et je continue mes petites histoires tristes.

- Cela fait cinq ou six mois que je travaille sur un dossier et alors que je l'ai terminé, voilà que ma patronne me dit de tout annulé que j'ai fait de la merde... Bref une journée où j'en ai pris plein la gueule... Donc je bois pour oublier... J'espère que tu m'aideras un peu...
Journalisée

“Les dieux de la vengeance exercent en silence.”
Alix Sable
Humain(e)
-

Messages: 197



Voir le profil
Fiche
Description
Contrebandière garçon manqué à la langue bien pendue et aux manières grossières.
« Répondre #5 le: Décembre 10, 2017, 03:30:01 »

La blondinette semblait mordre à l’hameçon. En l’occurrence, l’appât c’était moi, et j’avais foutrement aucune idée de ce qu’elle pouvait me trouver. Mais peu importe, dans le cas présent ça arrangeait bien mes affaires et ça ne me dérangeait pas trop. Au moins, mon air de chaton triste avait fonctionné et ça me donnait l’occasion d’enchainer.

Alors comme ça, cette Sophia bossait dans un bureau ? Dans un sens, je la plaignais, l’administration j’ai toujours trouvé ça chiant comme la mort surtout lorsqu’on était à la base de la pyramide. Je l’admets, pendant un instant, j’ai éprouvé une certaine sympathie. Il faut dire qu’à se cambrer comme ça, ça la rendait encore plus sympathique et j’avais sérieusement du mal à ne pas avoir le regard baladeur.

Mais retour à la réalité, je déteste raconter ma vie, et encore plus entendre celle des autres. De plus, mon sens des affaires est largement capable de surmonter la tentation d’un joli postérieur. Je hochai la tête en écoutant son histoire. *M’en tape*. J’avais l’air désolé pour elle. *M’en tape, vraiment*. Je lui adressai un regard compatissant. *Non vraiment, je confirme que je m’en tape.*

Quoiqu’il en soit, elle avait besoin d’aide pour oublier, pas vrai ? Alors ça, c’était une opportunité offerte sur un plateau pour caser la marchandise. La jolie Sophia était la cliente parfaite, suffisamment déprimée pour se laisser aller et trop occupée à me draguer pour être méfiante. Délaissant mon verre, je fouillai dans la poche de ma veste pour sortir les bâtonnets à fumer, encore des substances qui te font littéralement voir la vie en couleurs, et en faire glisser deux à côté de son verre avec le sourire.

- "Tiens, de quoi t’aider à oublier. Je t’en offre deux pour le prix d’un, crois-moi, avec ça tu te rappelleras pas de ta journée merdique."

En vérité, je n’étais pas certaine qu’elle se souvienne de quoi que ce soit après ces trucs. Cette drogue de Nexus, je n’avais aucune idée de la manière dont elle était fabriquée, mais ça couchait un Terradine au bout de trois clopes. Mais tant qu’elle payait, ça m’était bien égal.

- "Vas-y doucement par contre, ça allume bien. Et discrètement, parce que c’est un peu exotique si tu vois ce que j’veux dire."

Je lui adressai un clin d’œil complice. Au moins, ça me permettra de terminer la journée avec le sentiment d’avoir fait une vente. Si la blondinette accrochait, du moins.
Journalisée
Sophia Monroe
Humain(e)
-

Messages: 160


Capitaine


Voir le profil
Fiche
Description
Jade Road lance promotion sur Sergent Major Sophia Monroe: C'est très efficace. Sergent Major Monroe évolue en Capitaine Monroe.
« Répondre #6 le: Décembre 10, 2017, 07:26:08 »

Alors que je pensais qu'Alix avait compris mes intentions, voilà qu'elle me sort deux... choses... J'ai eu un rire tout en me frottant le front et le visage. Merde, pour une fois que je trouve une nana hors du commun, pas de chance, c'est une dealeuse. Je la regarde avec un petit sourire au coin.

- Carrément, directe tu me sors ta came sans même en discuter un peu...

Vu comme je lachais ma phrase, j'étais moqueuse, la pauvre si elle savait à qui elle proposait cette merde. En tout cas, c'était pas un joint, ça a une autre odeur et une autre couleur. De ma main gauche, je saisis délicatement sa main gauche, effectuant une petite caresse à son poignée. Ma main droite file sous mon pull et prend... mes menottes, d'une geste rapide, clic clic, la menotte est autour de son poignet et à la barre de fer du bar. A ses yeux grands ouverts, je m'offre le luxe de sortir ma carte de service sous son nez.

- Capitaine Monroe, Sophia Monroe. Enchantée...

Je me place de telle manière à ce que personne dans le bar remarque les nouveaux bracelets à Alix. Avant de lui donner une petite tape dans le dos.

- Putain, je voulais juste baiser avec toi, maintenant, je me retrouve avec une journée et une soirée de merde...
Journalisée

“Les dieux de la vengeance exercent en silence.”
Alix Sable
Humain(e)
-

Messages: 197



Voir le profil
Fiche
Description
Contrebandière garçon manqué à la langue bien pendue et aux manières grossières.
« Répondre #7 le: Décembre 11, 2017, 12:36:33 »

Merde. Merde et encore merde. Pourquoi, putain mais pourquoi, j’ai toujours la poisse. Dans la plupart des cas, cette vente aurait pu se terminer par un simple refus de la blondinette et on en serait resté là. Mais non. Avec la chance que je me traine, c’est une flic. Évidemment, il fallait que sur la totalité de ce foutu bar, je tombe pile sur la seule policière du lot. Et voilà, je suis fichu.

C’était pas peu dire. Je suis à présent menottée au comptoir avec un air totalement dépité sur ma tronche et aucun espoir de prendre la poudre d’escampette. Même si j’arrivais à me débarrasser de ces menottes et lui fausser compagnie, ce qui n’avait certainement aucune chance d’arriver, je serai forcément interceptée par le gorille de l’entrée. J’étais vraiment dans une merde complète.

Pire encore, si cette policière se décidait à me fouiller, je n’avais aucun papier d’identité terrien, et c’était sans parler du reste de matos illégal que je trimballai sur moi. Mon cerveau me donnait l’impression de fumer mais je ne voyais vraiment aucune solution dans l’immédiat, à moins bien sûr d’une intervention divine ou je ne sais quel phénomène irréaliste. Le mieux était sûrement de limiter la casse en essayant de lui graisser la patte, histoire d’éviter la taule pour les mois à venir.

De toute évidence, il ne me restait que la négociation pour m’en tirer. Je devais seulement me calmer car j’étais sacrément en rogne pour le moment. Etonnement, je n’étais pas spécialement en colère contre elle, mais plutôt contre moi. Quelle conne j’ai été. Après tout, c’était de ma faute si j’étais dans cette situation, j’aurais mieux fait de continuer à tailler le bout de gras pour en savoir plus sur elle et dans quoi elle bossait. Au lieu de ça, je m’étais précipitée à vouloir vendre rapidement pour éviter de rentrer bredouille. Ça m’apprendra à être pressée.

Ravalant ma frustration, je serrai les dents pour éviter de paraitre hargneuse. Fini de baratiner. De toute manière avec une flic, il y avait peu de chance qu’elle gobe quoi que ce soit et, au point où j’en étais, il valait mieux la jouer sincère si je voulais avoir une chance de sortir de cette merde. Sans  parler que j’étais prise en flagrant délit, nier ma culpabilité ne ferait que m’enfoncer davantage et s’énerver contre elle serait bien pire. Je poussai un long soupir et la regardait avec un air résigné.

- "Écoute… Si je te disais, je te laisse tout mon stock et on oublie ça ? J’peux même te refiler du liquide. De toute façon, j’suis qu’une petite intermédiaire alors franchement, tu gagneras rien à me coffrer à part des papelards en plus sur les bras. Promis, je me barre et tu me reverras pas ?"

Je reconnais que tout ça avait peu de chance de fonctionner. Mais après tout, les flics souples ou carrément véreux, ça existait bien, alors autant tenter ma chance même si elle m’avait plutôt fait défaut jusque là. Puis je fus prise d’une inspiration soudaine.

- "Et si tu veux bien oublier ce qui vient d’arriver, j’te laisse me menotter dans un endroit plus intime, hein ? Comme ça, notre soirée sera pas complètement merdique."

Pourquoi j’ai ajouté ça ? J’en sais fichtrement rien, ça m’a paru une bonne idée sur le coup. Faire du pied, c’était pas spécialement mon truc et j’étais même plutôt maladroite avec la séduction. Mais cette femme me draguait depuis tout à l’heure, il y avait des chances que ça passe non ? Ce serait toujours mieux que la cellule en tout cas.
Journalisée
Sophia Monroe
Humain(e)
-

Messages: 160


Capitaine


Voir le profil
Fiche
Description
Jade Road lance promotion sur Sergent Major Sophia Monroe: C'est très efficace. Sergent Major Monroe évolue en Capitaine Monroe.
« Répondre #8 le: Décembre 20, 2017, 07:30:02 »

La pauvre, elle cache comme elle peut sa frustration mais on le voit bien, elle a la haine. Mais, je ne sais comment, elle parvint à se calmer et elle me regarde avec des yeux de chien battu. Elle s'explique comme elle peut et négocie de me payer.

- Vente de produits stupéfiants et corruption active... Votre cas s'aggrave mademoiselle. Je m'attendais à mieux...

Voyant mon visage se refermer sur sa proposition, Alix tente une autre approche, plus directe. Je me love contre elle et glisse à son oreille.

- Où est ta carte d'identité ma belle... J'aimerais te connaitre un peu plus...

J'allais peut être pas terminer ma journée aussi mal qu'elle n'avait commencée. Mais je devais avoir des garantis avec elle. Je veux pas qu'on sache que je touchais au dealeuse.
Journalisée

“Les dieux de la vengeance exercent en silence.”
Alix Sable
Humain(e)
-

Messages: 197



Voir le profil
Fiche
Description
Contrebandière garçon manqué à la langue bien pendue et aux manières grossières.
« Répondre #9 le: Décembre 20, 2017, 04:19:25 »

Prise en flagrant délit à vendre de la drogue sous le nez d’une flic et menottée au comptoir sans aucun espoir de fuite, que pouvait-il réellement m’arriver de pire ? Ah, je sais, échouer dans ma tentative de corruption et aggraver mon cas. Oh, j’aurais dû m’en douter bien entendu. Mais quand je moisirai en cellule, j'aurais au moins le sentiment d'avoir tout tenté pour sauver ma peau et n'aurait donc, aucun regrets.

Poussant un énorme soupir plaintif en apprenant mon échec, je fus prise au dépourvu lorsque Sophia vint littéralement se coller contre moi. Une seconde. Ma dernière proposition fonctionnait ? Aïe, elle voulait mes papiers, que je n’avais évidemment pas. Peu habituée aux contacts aussi rapproché, je me sentis rougir comme une écrevisse en percevant ce souffle chaud contre mon oreille.

Mais quelle andouille j’étais. Et quelle idée de l’avoir dragué en retour sachant très bien que j'allais fatalement me planter, vu mon inexpérience dans ce domaine. Et me voilà, rouge comme une pivoine, sans la moindre idée de la suite à donner. Pire encore, sentir son corps lové contre le mien me noua le ventre plus que de raison. Brusquement, j’avais la bouche sèche, et la forte impression de perdre tous mes moyens.

- "J-Je… Je n’ai pas… Enfin, j’veux dire, j’ai pas mes papiers sur moi… Mais j’en ai hein."

Croisant les jambes pour dissimuler ma gêne, je ne savais plus quoi espérer. Ce n’était certainement pas dans mes habitudes de balbutier ainsi, mais j'étais sensée procéder comment ? Revenir au sujet principal, vite.

- "Du coup… On peut passer l’éponge, n-non ?..."

Sentir les hanches que je caressai du regard quelques instants plus tôt, à présent collées contre moi, me perturbait et c’était bien peu dire. Oh merde, je ne m’étais encore jamais senti aussi mal à l’aise.
Journalisée
Sophia Monroe
Humain(e)
-

Messages: 160


Capitaine


Voir le profil
Fiche
Description
Jade Road lance promotion sur Sergent Major Sophia Monroe: C'est très efficace. Sergent Major Monroe évolue en Capitaine Monroe.
« Répondre #10 le: Décembre 21, 2017, 07:38:19 »

Je la vois se parer de rouge sur son visage, m'aurait elle fait de fausses promesses? J'espère que non, dans ce cas, elle ferait un joli passage dans les cellules d'un commissariat. Je me colle un peu plus à elle, je marque mon territoire vis à vis d'elle, je me sens d'humeur joueuse et coquine. A son oreille.

- Oooh, pas de papiers, je dois alors te fouiller... en prooofooondeuur...

Ma voix était suave et chaude, mes intentions étaient claires, il ne manquait que son accord. Mais, contre toute attente, elle croise les jambes, peut être que j'interprète mal ses intentions mais j'en souris.

- Mais que ce passe t'il ma belle? On a une petite fuite? Ne t'inquiète pas, je serais gentille dans ma fouille. Il me reste juste à savoir si tu vas être gentille ou méchante avec moi.

Je me décolle d'elle tout en gardant mes mains sur les menottes afin de les cacher. J'en dégage une par après et, en ayant pris le temps de voir que personne ne nous voit, je sors de ma poche la clé. J'ouvre la menotte au bar et je me menotte avec elle.

- Bon, on va sortir, pour cela tu vas rester collée à moi, les gens penseront que nous sommes en couple et ne verront pas les menottes. Tu es prête?
Journalisée

“Les dieux de la vengeance exercent en silence.”
Alix Sable
Humain(e)
-

Messages: 197



Voir le profil
Fiche
Description
Contrebandière garçon manqué à la langue bien pendue et aux manières grossières.
« Répondre #11 le: Décembre 21, 2017, 07:23:45 »

Cette soirée se déroulait vraiment à rebours de ce que j’aurais pu espérer. Je suis bredouille, je rate totalement une vente, et voilà que je me retrouve à gagner quoi ? Probablement ma première au lit avec … Une flic. Alors là, c’était vraiment le bouquet. Certes, j’étais coupable d’avoir relancé ce jeu de drague mais je ne m’attendais pas du tout à ce que cela fonctionne et j’étais véritablement prise au dépourvu dans cette situation.

D’un autre côté, si ça pouvait m’éviter de finir en cellule pour les jours à venir, je n’allais pas cracher dessus. Et puis, ce n’était pas si ça devait être un mauvais à passer après tout. En attendant, plus Sophia se collait à moi, moins je me sentais à l’aise dans mes godasses. Et croiser les jambes me permettait surtout de maitriser la bosse qui commençait à se former dans mon froc.

"Non mais… J’ai pas de fuite, hé !... C’est bon, je coopère. Pas besoin de me brutaliser ou j’sais pas quoi."

En fin de compte, il y avait peut-être un sous-entendu dans ses paroles. Peut-être ? En tout cas, soit c’était tellement gros que je n’avais pas capté, soit j’étais bien trop mal à l’aise pour piger ça. Ce qui est sûr, c’est que j’étais plus soulagé qu’elle s’éloigne de moi car je commençai à être dans une position difficile. Soulagement temporaire qui me permit toutefois de camoufler vite fait le pli qu’avait pris mon pantalon.

Franchement, lorsqu'elle commença à défaire les menottes, j'eus sérieusement la tentation d'en profiter pour me barrer. La repousser brusquement pour traverser la salle en courant, voire mettre un coup de botte dans les précieuses du gorille de l'entrée afin de me faufiler dehors. Ouais. Mais non. D'une parce que c'était une flic probablement entrainée physiquement, et de deux, si ça rate, j'aggrave ma situation. Ce qui serait con, vu qu'un dénouement se profile.

Ou du moins, un genre de dénouement. En pesant le pour ou le contre, peut-être que j'abandonnai aussi facilement tout espoir de fuite parce que tout ça me plait. Oui ? Non ? Faut avouer qu'elle n'est pas mal, la blondinette. Oh, puis j'en sais rien. Fais chier. Je laissai de côté les questions embrouillant mon esprit et lui répondit avec un air vaincu.

"… Sortir ? C’est pas comme si j’avais le choix, hein. Vas-y c’est bon, j’suis prête, j’te suis."

Aussitôt, je me levai pour la suivre et, dans une inspiration, je lui pris la main. Quoi, elle a dit que ça devait passer pour un couple. Bref, je la suivis docilement, sans toutefois la coller. Hors de question de me retrouver dans la même situation d’inconfort que tout à l’heure.
« Dernière édition: Décembre 21, 2017, 07:33:59 par Alix Sable » Journalisée
Sophia Monroe
Humain(e)
-

Messages: 160


Capitaine


Voir le profil
Fiche
Description
Jade Road lance promotion sur Sergent Major Sophia Monroe: C'est très efficace. Sergent Major Monroe évolue en Capitaine Monroe.
« Répondre #12 le: Décembre 22, 2017, 08:38:32 »

Plus le temps passait, plus je la trouvais vraiment coincée comme fille. Avait elle déjà des regrées dans la tournure des événements? Peut être bien que oui ou alors, elle avait peur que je l'amène directement à la case prison. Il faut dire qu'au Japon, ils sont pas très friands des dealeurs, les juges sont même parfois extrême dans leur décision de condamnation. Alors, je pouvais comprendre son malêtre en présence d'une policière, mais je comptais bien passer une bonne soirée. Alors que l'on sortait, elle me prit la main afin de paraitre pour un couple aux yeux de tous. Certes c'était quelque peu gênant pour elle, mais j'adorais la situation, les gardes d'entrée nous laissent passer bien tranquillement avec en prime un au revoir avec un petit sourire pour moi. Nous voilà dehors et lorsque nous sommes quelque peu éloignées de tous.

- N'espère pas me fausser compagnie ou je te présente directement devant un magistrat pour te faire condamner.


Est ce qu'il y avait une menace? Bien sur que oui, je voulais pas perdre une proie aussi drôlement acquise, on se dirige vers ma voiture mais la tuile, c'est que je peux pas manipuler le véhicule si ma main est entravée elle aussi. Je réfléchis mais ne trouve que deux solutions, soit je la démenotte avant d'entrée dans la voiture ou alors on rentre toutes les deux du même coté. J'opte pour la deuxième solution et ouvre la portière conducteur afin de la faire passer en première. Le volant étant à gauche dans ma voiture, je serais devant ce dernier pour conduire. Lorsqu'on parvient à entrer à deux, je la démenotte et la fixe avec envie. Elle transpire la gène la pauvre.

- Détends toi, je vais pas te manger, enfin si, mais bon, tu vas voir je suis gentille et tu seras libre demain matin...
Journalisée

“Les dieux de la vengeance exercent en silence.”
Alix Sable
Humain(e)
-

Messages: 197



Voir le profil
Fiche
Description
Contrebandière garçon manqué à la langue bien pendue et aux manières grossières.
« Répondre #13 le: Décembre 22, 2017, 04:10:09 »

En traversant la salle blindée de monde, main dans la main avec Sophia, je pouvais ressentir mon visage se parer d’une belle couleur rouge écrevisse. C’était puéril de ma part ouais, car je n’avais pas pour habitude de perdre ainsi mes moyens quelle que soit la situation. Seulement, à cet instant, je nageai en plein inconnu et je n’étais pas certaine de connaitre la marche à suivre. C’est vrai quoi, draguer des nanas dans la bar, ça ne faisait pas parti de ma zone de confort.

En attendant, j’étais bien contente de fuir cet endroit. Au moins, je n’aurais plus l’impression d’avoir tous les regards braqués tandis que Sophia se frottait contre moi. Pire encore, au regard équivoque lancé par les gorilles de l’entrée, j’avais la désagréable impression qu’ils avaient parfaitement deviné la future conclusion de cette soirée. La honte, bordel. Mais au moins, on est dehors, et j’échappai un soupir de soulagement.

"C’est bon, j’vais pas me barrer. J’tiens pas à devenir une fugitive."

Et puis de toute manière, on était encore attaché ensemble. L’air frais de l’extérieur me fit plus de bien que je ne l’escomptais, effaçant en partie le rouge pivoine inscrit sur mes joues. Un soulagement de courte durée quand cette flic me fit signe d’entrer tête la première dans sa voiture, et par le côté conducteur s’il vous plait. Dans le genre idée à la con, ça se pose là quand même.

"Sérieusement ? J’vais me péter le dos à faire ça, bordel !"

Je ronchonnai en me contorsionnant pour essayer de me faufiler dans l’habitacle. Pas manqué, je me cognai évidemment dans tout ce qui dépassait. Et vas-y que je me prends le rétroviseur dans le pif, un coup de levier de vitesse dans le derrière, frôler le K.O en me cognant au plafond, mais oh miracle, je parviens à m’installer sur le siège passager. Grommelant en me massant le coude, après l’avoir cogné au volant, je regardai Sophia défaire mes menottes et me déshabiller carrément du regard. La vache, c’est plutôt gênant.

"Ouais non mais j’suis pas tendu… Ok, je te l’ai pas dit, mais j’suis jamais sortie avec euh… quelqu’un. J’sais ouais, tu vas probablement te payer ma tronche."

Croisant les bras d’un air à la fois vexé et gêné, je préfère fixer la route devant nous. L’avantage, c’est qu’au moins, je serai libre demain matin. Le désavantage, c’est que je ne savais pas vraiment ce qu’elle attendait de… Ce qu’on devait faire ? Je me raclai la gorge en sentant le malaise revenir au grand galop.

"Putain, j’suis tellement pas à l’aise d’être novice. En plus, j’suis pas complètement sûre que t’apprécies mon physique."

Cette soirée virait au bizarre. Ce n’était pas comme si cette femme ne m’attirait pas du tout, au contraire, elle était vraiment pas mal. Mais il y avait quand même un côté désagréablement gênant dans cette situation. Et je m’attendais réellement à ce qu’elle se paye ma tronche.
Journalisée
Sophia Monroe
Humain(e)
-

Messages: 160


Capitaine


Voir le profil
Fiche
Description
Jade Road lance promotion sur Sergent Major Sophia Monroe: C'est très efficace. Sergent Major Monroe évolue en Capitaine Monroe.
« Répondre #14 le: Décembre 23, 2017, 07:12:01 »

J'ai pris une grosse claque quand Alix m'annonça a demi mot qu'elle était vierge... enfin je pense.

- Oooh...

Je racle ma gorge et je me frotte le visage, je me sentais bête d'avoir été si franche. Elle semblait vraiment hésitante sur mes intentions.

- Ah là non, je te promets que tu me plais. Je ne suis pas du genre à aimer les bimbos ultra maquillées.

Je lui souris afin d'insister sur mes intentions et confirmer mes propos car oui j'étais attirée par elle. Je démarre la voiture et allume l'air conditionné. Je place ma ceinture et le clique me ramène à Alix.

- Purée, mais Sophia... Écoute Alix, tu m'attire réellement, maintenant, je vais pas te forcer la main, mais au vue de la bosse sur ton pantalon, je te laisse pas indifférente. Mais si tu veux pas, on passera la soirée à discuter. Promis.

La voiture se met en mouvement vers la route alors que je souhaitais de tout mon coeur que Alix ne se mette pas à hurler...
Journalisée

“Les dieux de la vengeance exercent en silence.”

Tags:
Pages: [1] 2 3 4
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox