banniere
 
  Nouvelles:
LGJ inaugure un système de vote et nous vous parlons de l'avenir du forum ici.

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1] 2
  Imprimer  
Auteur Sujet: Little Pet [PV]  (Lu 663 fois)
Princesse Alice Korvander
Serial-posteur
Humain(e)
-

Messages: 7117

avatar


Voir le profil
Fiche
Description
"Hear me Roar !"
« le: Novembre 08, 2017, 01:49:22 »

« Hmmm-hmmmm...
 -  Tous les tests sont positifs. Il sera vraiment parfait. »

La fille face à elle ne pouvait pas répondre, et ne devait d’ailleurs pas le faire. Sa tâche était toute autre, et elle y était entièrement dévouée. Nishizaki Monome, qui était l’une des assistantes des infirmières du lycée Mishima, était agenouillée devant elle, lui tournant le dos, magnifique dans sa robe d’infirmière rose moulante, et était très occupée à sucer une belle queue. Une activité centrale, car, depuis un chronomètre s’affichant sur l’un des écrans des ordinateurs à côté d’elles, on voyait le temps s’afficher. D’autres écrans montraient des courbes et des graphiques témoignant de l’activité sexuelle exceptionnelle du jeune homme.

Jambes croisées, la puissante et plantureuse Reina Morimoto observait son esclave aspirer cette queue. Le traitement était vraiment très efficace, et réagissait le mieux chez lui. Endormi sur un fauteuil, le cobaye ne risquait pas de se réveiller. Ses poignets étaient immobilisés par des sangles, laissant à Momone tout le temps nécessaire pour le sucer bien comme il faut, s’imprégnant de sa grosse queue tendue, léchant son membre, l’embrassant parfois, se retirant pour laisser au drone le soin de filmer au mieux ce sexe en érection.

« Hmmmmmmm... !! »

En voyant la main de Momone se rapprocher de ses cuisses, Reina se mit à secouer la tête.

« Tût-tût ! Tes mains sur ses cuisses, petite dévergondée !
 -  Mmmhmmm... ! »

Mais Momone, docile, obtempéra, et retourna à la charge. Reina avait devant elle, sur ses cuisses, le dossier scolaire du jeune homme désireux de les rejoindre. Anael Marley. Sans surprise, ses deux parents appartenaient à l’une des multiples entreprises gérées par le clan Morimoto, et donc par elle. Elle... Reina Morimoto, fille d’Hayabusa Morimoto, mais véritable gérante du clan et du conglomérat immobilier et industriel du clan. Au sein de Seikusu, les Morimoto étaient un clan légendaire, le principal reconstructeur de la ville après la guerre, et qui détenait la majeure partie des usines et des entreprises de la ville. C’était le clan qui avait massivement investi dans la construction du lycée Mishima, et qui s’était ensuite exporté à tout le Japon, puis largement au-delà.

Ceci dit, un jour spécial approchait : l’anniversaire de sa petite-sœur, Leona Morimoto. Des deux, elle était celle qui s’exposait le plus, car elle dirigeait le club social de Mishima, le premier club du lycée en terme d’adhérents et d’histoire, puisque ce club avait été le premier club du lycée après l’ouverture de Mishima. Un club dirigé par la redoutable Leona, et, à l’approche de son anniversaire, elle avait formulé un désir très spécial, que Reina avait accepté.

Avoir un petit chien.

Quelle sœur pourrait refuser cela ? Elle sentit alors les détecteurs s’enflammer, et le cobaye, qui ne se souviendrait bien évidemment jamais de ça (et se réveillerait tranquillement dans les bureaux du lycée Mishima, avec le sentiment d’avoir fait une bonne sieste imprévue), se mit à jouir joyeusement, achevant de convaincre Reina, qui autorisa son admission au lycée, tout en le mettant sur la liste de sa sœur.

Momone, surprise par cette avalanche de foutre, éternuait sur place.

« Kof ! Kof !!
 -  Alors? Comment est-il ?
 -  Euh... Euuurgh... Génial, Maîtresse !
 -  Leona des projets très spéciaux pour lui. Heureusement, la rentrée est d’ici quelques jours, je suis sûre qu’elle va vouloir le tester dès le premier jour... »

C’était typique de sa sœur ! Que ne ferait-on pas par amour familial ? Elle allait pouvoir lui dire que son petit chien se trouvait là, devant elle...
Journalisée


Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal, soit celui-ci.

Complément de script : La Saga De La Tour Sombre
Vanessa White
Humain(e)
-

Messages: 1005

avatar


Voir le profil
Fiche
Description
Agente du S.H.I.E.L.D
« Répondre #1 le: Novembre 08, 2017, 10:09:24 »

Aucun doute qu’il n’en retiendrait aucun souvenir. Pas même son corps se souviendrait de ce particulier traitement dont il fut victime alors qu’il était convié à un entretiens pour être admis au lycée Mishima, de Seikusu. Anael Marley était un garçon comme les autres de prime abord ; rien de bien particulier, si ce n’était qu’il était bon élève et son dossier scolaire était plutôt flatteur. Un dossier suffisamment bon pour qu’il puisse poser sa candidature dans un établissement comme celui de Seikusu, pensait-il. C’était pour cette raison – officiellement – qu’il fut convié à un entretiens. Il tenait énormément à décrocher cette admission, car il tenait à étudier ici, à Seikusu. Mais … Le jeune homme ne s’était pas attendu à ça durant son entretien. Toutefois, il n’en retint rien, pas même un seul souvenir.

Non, de cette entrevue il n’en tirera qu’un vague souvenir où il se serait cru en train de faire une sieste. Pas très malin, pensa-t-il alors, même s’il était vrai qu’il se sentait un peu fatigué. Quoiqu’il en fut, Anael semblait avoir été admis et la rentrée approchait à grands pas ! Il ne pouvait être plus excité et impatient que cela. Pour une fois qu’un étudiant était impatient de rentrer … Il ne se doutait de rien, pour le moment. Durant ces quelques jours avant la rentrée, Anael se prépara comme n’importe quel étudiant. Il passa également un petit stage de remise à niveau, certainement par soucis du détail et de la perfection. Néanmoins les jours s’écoulèrent et voici que finalement, la rentrée était là. Le grand moment d’intégrer ce prestigieux lycée était enfin venu ! Il ne se souvenait toujours pas de ce qui s’était réellement passé durant son entretien et, à vrai dire, il y avait peu de chance qu’il s’en souvienne un jour.

C’était d’autant plus dommage car cela allait expliquer grandement tout ce qui s’apprêtait à lui arriver. Le premier jour de classe arriva donc, et le garçon était réellement excité. Le jour-même, il finit par découvrir une pratique étrange à ses yeux mais tout de même original ; les clubs. Visiblement à Mishima, il y avait des clubs en tout genre, qui recrutaient dès le premier jour de la rentrée. Il y avait le club de couture, de musique, d’art, etc. Il y avait tellement de clubs qu’Anael ne savait réellement plus où donner de la tête. L’administration avait spécialement aménagée une partie de l’après-midi pour permettre aux nouveaux venus de rencontrer les clubs et ainsi permettre à ses derniers de tout simplement recruter.

Cependant, un club en particulier sembla attira Anael, instinctivement. Il s’agissait alors du club le plus ancien et grand du lycée, et de toutes évidences, il attirait les foules ! Dont Anael dont la curiosité fut piquée à vive. C’était le club le plus grand mais, pourtant, ses activités n’étaient pas clairement définies. Qui savait ce que cela allait donner ? En tout cas, il fut étrangement attiré voire dans l’urgence d’aller se renseigner directement auprès des étudiants qui recrutaient pour ce club …
« Dernière édition: Novembre 08, 2017, 11:16:15 par Vanessa White » Journalisée

Compte principal.

Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Princesse Alice Korvander
Serial-posteur
Humain(e)
-

Messages: 7117

avatar


Voir le profil
Fiche
Description
"Hear me Roar !"
« Répondre #2 le: Novembre 13, 2017, 01:27:46 »

Le club social de Mishima était une véritable institution au sein du lycée. Il était pour ainsi inattaquable, et, régulièrement, des membres du club organisaient dans une salle du lycée des permanences visitant à présenter le club aux nouveaux. Chaque nouvel élève recevait la liste des clubs officiels, ainsi que des brochures. Le club social était toujours à l’affût, et beaucoup de lycéens en faisaient partie. Mais Anael était une cible très particulière, et attendue avec impatience. Aujourd’hui, la permanence du club était assurée par trois belles femmes (de gauche à droite) : Kaneda Maiko, Nonomiya Ruri, et Miyagishi Yuuki. Trois membres du club social. Maiko était une spécialiste en informatique, une véritable hacker qui gérait le site Internet du club social. Ruri, elle, était la plus dynamique des trois, une petite boule de nerfs, tandis que Yuuki, la sportive, assurait également la promotion du club.

Aujourd’hui, c’était un jour très spécial, car la Présidente leur avait dit qu’elle attendait un candidat très particulier, et qu’il était hors-de-question que Mélinda Warren lui mette la main dessus ! Il existait plusieurs clans au sein du lycée, mais, entre le clan Morimoto et le clan Warren, c’était un véritable conflit ouvert. Avant que Mélinda n’arrive, Leona Morimoto était la vraie starlette du lycée, et tirait volontiers profit de cette situation très avantageuse.

« Qu’est-ce qu’il a de particulier, cet Anael ?
 -  Morimoto-sama a de grands projets pour lui. Tu sais, c’est leur nouvelle drogue expérimentale...
 -  Oh...
 -  Anael est leur cobaye, mais je crois surtout que la Présidente a des projets très particuliers pour lui, vous avez vu comment il est mignon ? »

Les trois filles étaient des colocataires. Elles dormaient au sein du dortoir, comme bien des membres du club. Historiquement, le club social avait été développé par les Morimoto pour remplir l’objectif du lycée Mishima, au lendemain de la Seconde Guerre Mondiale. Son influence ne s’était jamais démentie depuis. En fait, on l’appelait « club », mais, à bien y réfléchir, le club social tenait davantage d’une sorte de « secte ». Mais personne ne s’en plaignait vraiment, et sûrement pas les trois filles qui étaient occupées cet après-midi.

Finalement, des bruits de pas se firent entendre, et Ruri sourit en voyant Anael entrer. La permanence du club social avait lieu dans un agréable bureau, avec de la moquette bleue, une fenêtre donnant sur l’une des cours du lycée, et un confortable canapé en cuir dans le coin.

« Bonjour ! s’exclama Ruri en se courbant. Bienvenue à la permanence du club social de Mishima ! »

Ruri se présenta ensuite, tout comme les trois autres, et songea qu’Anael était vraiment très mignon. Un choix véritablement parfait pour la Présidente !

« Alors, tu viens d’arriver au lycée, Anael ? Tu veux rejoindre le club social, peut-être ? C’est vraiment l’endroit parfait pour les nouveaux comme toi ! » lui assura-t-elle.
Journalisée


Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal, soit celui-ci.

Complément de script : La Saga De La Tour Sombre
Vanessa White
Humain(e)
-

Messages: 1005

avatar


Voir le profil
Fiche
Description
Agente du S.H.I.E.L.D
« Répondre #3 le: Novembre 14, 2017, 01:31:20 »

Anael s’était laissé porter par ses instincts et envies, en venant dans ce bureau. Pour il ne savait quelle raison, il sentait que ce club était celui qui lui correspondrait le plus. Il ne lui restait plus qu’à le confirmer et à demander plus d’informations. Mais heureusement il pouvait compter sur la permanence de ce club ! Ainsi donc il pénétra dans ce bureau à la moquette bleu et croisa alors le regard de trois femmes. Visiblement elles étaient celles chargées d’assurer la permanence, et ça serait probablement elles qui le renseignerait. Alors qu’une première fille lui fit bonjour, Anael sourit et se courba à son tour. « Bonjour ! » Répondit-il. Anael n’était pas quelqu’un de remarquable par sa voix, qui n’avait jamais été … Des plus graves. Comme bien des garçons cela dit, mais cela, conjugué à d’autres petits détails, le rendait très singulier.

Anael regarda Ruri ainsi que ses deux autres collègues avant de s’approcher de leur bureau. « Oui, je suis nouveau ici. C’est la première fois que j’étudie dans un lycée Japonais, donc je ne connais pas vraiment le fonctionnement … » Dit-il en se grattant l’arrière de la tête. Si rejoindre le club social lui permettrait de mieux s’intégrer, alors pourquoi pas ? Anael ne demandait que ça, à s’intégrer. Il était donc tout naturellement intéressé par l’offre et s’approcha, avant de regarder Ruri, celle qui était venue l’accueillir. « C’est quoi le club social ? On y fait quoi dedans ? » Demanda-t-il donc, décidé à s’intéresser à cela. Se faire des amis, et pourquoi pas sortir ? Que demander de plus ! Lui qui était toujours plutôt bien intégré dans ses précédents lycées, il ne se voyait pas faire exception à la règle ici.

Anael, pour bien le comprendre, était quelqu’un d’assez ouvert. Il ne s’agissait pas d’un garçon timide ou renfermé sur lui-même, bien qu’il n’était pas non plus extrêmement extraverti. C’était une personne normale. Qui ne désirait qu’à passer une bonne année scolaire, avec de préférence un cercle d’ami. Si ce club était donc la solution pour en trouver, alors aucune raison pour lui de ne pas signer ! D’autant plus que … Si ce club fourmillait de filles aussi jolies que ces trois beautés, il avait tout intérêt à jeter un coup d’œil. Néanmoins étant tout nouveau au lycée, Nippon de surcroit, il se demandait si l’adhésion était payante. « L’adhésion est payante, comme dans un bureau d’étudiant ? Ou c’est différent, ici ? » Dit-il alors, ne sachant guère.

Quoiqu’il en fut, il était fortement intéressé et, qui savait, peut-être se laisserait il tenté ? En vérité, son choix semblait d’ores et déjà être fait. Les réponses des représentantes ne feraient que confirmer son envie de les rejoindre !
Journalisée

Compte principal.

Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Princesse Alice Korvander
Serial-posteur
Humain(e)
-

Messages: 7117

avatar


Voir le profil
Fiche
Description
"Hear me Roar !"
« Répondre #4 le: Novembre 14, 2017, 10:07:25 »

« Non, l’adhésion au club est gratuit, contrairement à certains autres clubs, répliqua rapidement Maiko. Le club social est le plus grand club de Mishima, tu sais, et aussi le plus ancien. Il est financé par la famille Morimoto, la plus riche famille de la ville.
 -  Leona Morimoto en est d’ailleurs la Présidente. »

Voilà qui devrait au moins rassurer le mignon petit Anael ! Il était facile de comprendre pourquoi Morimoto-sama tenait tant à lui quand on le voyait. Il était... Incroyablement mignon ! Les trois femmes étaient bien placées pour connaître les goûts de Morimoto-sama, qui aimait les hommes efféminés. Mais, pour autant, les trois filles ignoraient les véritables intentions de Morimoto-sama. Elles ne pouvaient donc que présumer.

« Tu n’as aucune obligation de rejoindre un club, Anael, mais c’est toujours mieux de le faire. C’est comme ça qu’on se sociabilise, et qu’on se fait des amis. »

Yuuki lui sourit, et lui tendit une brochure. Dessus, on pouvait voir le luxueux manoir des Morimoto, ainsi que le mot de la Présidente, avec une photographie montrant son magnifique minois, et quelques pages supplémentaires présentant le club social.

« Le club organise des évènements assez variés, généralement des soirées qui ont lieu au manoir des Morimoto, principalement. Le but du club est de permettre de rencontrer d’autres personnes, alors c’est souvent parfait pour les nouveaux. À terme, ça ne t’empêche d’ailleurs pas de rejoindre un autre club.
 -  Le club social organise aussi des compétitions pour permettre d’organiser des séjours. Par exemple, l’année dernière, un tournoi interne a eu lieu tout un week-end, et les gagnants ont gagné un voyage de plusieurs jours au Tokyo Disneyland. »

Tout était fait pour que les nouveaux élèves rejoignent le club social. Bien sûr, le fait que le club concoure à la formation sexuelle des membres en faisant partie n’était précisé nulle part dans la brochure. C’était une surprise qui était réservée pour plus tard. Pour l’heure, elles présentaient juste le club, et, somme toute, ne mentaient pas. Maiko, par exemple, avait fait partie du groupe ayant été au Tokyo Disneyland, et en conservait vraiment un excellent souvenir.

« Tu viens d’arriver à Seikusu, non ? Les Morimoto dirigent un vaste empire immobilier, et sont très implantés à Seikusu. Ils disposent d’une fortune colossale, et l’ont investi dans bien des domaines économiques, mais aussi dans ce lycée. Le club social est leur création !
 -  Tu vois ? Il n’y a qu’intérêt à nous rejoindre, Anael-chan, tu ne crois pas ? » lui sourit tendrement Ruri.
Journalisée


Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal, soit celui-ci.

Complément de script : La Saga De La Tour Sombre
Vanessa White
Humain(e)
-

Messages: 1005

avatar


Voir le profil
Fiche
Description
Agente du S.H.I.E.L.D
« Répondre #5 le: Novembre 17, 2017, 01:35:25 »

Présenté ainsi, il n’y avait en effet que d’intérêts à les rejoindre. Anael écouta attentivement chaque chose qui lui fut dite, trouvant donc ce club de plus en plus intéressant. Des soirées, des rencontres et même des journées exceptionnelles comme à Tokyo Disneyland ! Que demander de plus ? Et tout cela semblait gratuit ; il n’y avait apparemment pas de frais d’adhésion comme dans les bureaux étudiants classiques. Tout cela devenait très alléchants. Anael sourit face à tout ceci puis, regarda la brochure qui lui fut donné. Il en feuilleta quelques pages, après bien sur avoir lu le mot de la présidente et … Avoir rougit face à un tel minois. Les filles de ce club semblaient être très belles, était-ce là une véritable cachette pour les belles du lycée ?

Pour le savoir, Anael n’avait qu’une seule solution. Les Morimoto dirigeaient ce club, et s’ils le dirigeaient aussi bien qu’ils dirigeaient leur empire immobilier, alors, on pouvait être sûr que c’était une valeur sûre. D’autant plus qu’on lui rappela qu’il pouvait très bien rejoindre un autre club par la suite ; la superposition des clubs étaient tout à fait possibles. Une information qui était très importante car Anael tenait – pour le moment – à sa liberté de choix vis-à-vis des clubs. Le temps qu’il réfléchisse un peu et lit un peu plus la brochure, Yuuki lui expliqua que les Morimoto dirigeaient un empire immobilier. Puis, Ruri décida d’enfoncer le clou en lui déclarant qu’il n’y avait que du bon à les rejoindre.

Avec autant d’arguments – surtout dans la brochure – Anael ne pouvait pas résister. Il referma le bouquin puis regarda alors les trois femmes à tour de rôles. « D’accord ! Je ne perds rien à vous rejoindre de toute façon alors, pourquoi pas ? C’est par où qu’on signe ? » Dit-il alors, visiblement convaincu et souriant. Anael était donc prêt à signer et à participer au premier évènement qu’organiserait le club, si c’était prévu. Et naturellement on était en droit de penser ainsi ; c’était la rentrée, donc le moment idéal pour organiser quelques soirées de rencontres, pour intégrer les nouveaux arrivants. Si le but du club était de permettre de rencontrer de nouvelles personnes, alors Anael venait de faire le meilleur choix de toute sa vie étudiante !

Il en était déjà très impatient. L’idée de faire partie d’un club, d’intégrer réellement la communauté de Mishima même s’il était étranger, était très plaisante. Il ne lui restait plus qu’à remplir ou signer ce qu’on lui donnerait, puis à attendre sagement le prochain évènement qu’organiserait son tout nouveau club ! Que dire de plus si ce n’était que son impatience pouvait clairement se voir sur lui, à sa façon de s’agiter, de parler précipitamment ou même de jouer avec ses propres doigts.
Journalisée

Compte principal.

Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Princesse Alice Korvander
Serial-posteur
Humain(e)
-

Messages: 7117

avatar


Voir le profil
Fiche
Description
"Hear me Roar !"
« Répondre #6 le: Novembre 19, 2017, 10:42:52 »

Les filles sourirent devant l’enthousiasme, très compréhensible, d’Anael. Comme Ruri l’avait si bien résumé, il n’y avait qu’intérêt à rejoindre le club social. Ce n’était pas pour rien si celui-ci, malgré quelques pestes comme cette Warren-san, était très populaire. D’ailleurs, la brochure comprenait également quelques extraits d’articles du journal local sur les grands intérêts du club social. Au Japon, l’éducation scolaire était très importante, et pouvait vous suivre même dans la recherche d’un travail professionnel. Mentionner qu’on avait fait partie du club social de Mishima, dirigé par les Morimoto, dans son CV, c’était une indéniable valeur ajoutée.
 
« Il y a un formulaire à remplir, et c’est tout. Enfin… Il me faut aussi une copie de ta carte de lycéen, et une autorisation de tes représentants légaux.
 -  Mais bon, on se charge de ça. Tout ce qu’il faut, c’est ta signature, puis on envoie le formulaire à tes parents, qui nous le renvoient signés. »
 
Mine de rien, tout cela était, juridiquement parlant, très encadré. Hors-de-question, en effet, de faire n’importe quoi avec des mineurs ! Si les Morimoto avaient pu avoir un tel empire, c’était bien parce qu’ils avaient su s’entourer de conseils juridiques compétents. Personne ne devait soupçonner ce qui se passait réellement au sein du club social, et, de ce point de vue, les sœurs Morimoto faisaient très attention.
 
« Tu vas recevoir toutes les informations par mail, mon chéri, expliqua alors davantage Yuuki. Le planning, les statuts du club, la liste des membres du Bureau… Ainsi que ton autorisation pour rejoindre le manoir. On déposera dans ton casier le passe magnétique à utiliser. »
 
De quoi vraiment donner le sentiment aux membres qu’ils rejoignaient un clan solide, très bien structuré, et très bien organisé. Tout était fait pour, après tout.
 
« Tu vas te plaire parmi nous, tu sais, les séances du club social sont très cool ! Et puis… La Présidente est sexy, non ? »
 
Maiko était bien la plus observatrice des trois, celle qui avait donc vu le regard d’Anael en voyant l’image de Morimoto-sama. Elle se pencha donc vers lui en lui souriant tendrement.
 
« On fait pas mal de cosplay, notamment… Tu aimes ça, dis-moi ? »
Journalisée


Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal, soit celui-ci.

Complément de script : La Saga De La Tour Sombre
Vanessa White
Humain(e)
-

Messages: 1005

avatar


Voir le profil
Fiche
Description
Agente du S.H.I.E.L.D
« Répondre #7 le: Novembre 25, 2017, 03:12:07 »

Tout ceci semblait si prometteur et si cool ! Anael débarquait dans ce lycée et assez rapidement, il était parvenu à intégrer un club social, et pas des moindres. On lui expliqua les formalités administratives mais, en résumé, il n’avait qu’à procurer une signature. Anael hocha de la tête puis sourit quand on le rassura ; il n’allait pas à avoir à faire tout ceci lui-même. Une seule petite signature et c’était réglé ! Content de le savoir, il fut aussi heureux d’apprendre qu’il recevrait un mail avec de plus amples informations. Les statuts du club, les prochaines soirées, etc. Sans oublier le passe magnétique qui allait être déposé dans son casier. C’était presque trop beau pour être vrai ! Adhésion gratuite, accès à un manoir, plein de soirées à venir ... Où était le piège ? Car Anael ne pouvait au fond s’empêcher de douter de tout ceci.

Où était l’intérêt du club dans tout cela ? Les Morimoto étaient certes puissants et riches mais, ça serait une pure perte d’argent si réellement il n’y avait pas de gain par derrière. Anael allait devoir rester vigilant. En attendant, il inscrivit sa signature sur le formulaire, qui fut ensuite récupéré. Il n’avait donc plus rien à faire de ce côté-là, c’était désormais le club qui allait se charger de tout. Voilà une bonne chose de fait. Il sourit à nouveau puis, à sa surprise, on lui demanda s’il trouvait la Présidente sexy. « Oh ... Hm ... Oui, on ne peut pas dire le contraire ... » Dit-il timidement, en rougissant légèrement. Il ne se voyait pas dire de but en blanc qu’il la trouvait bandante, surtout vu la façon dont elle posait sur la couverture. Mais, quel homme ne trouverait pas cette femme absolument magnifique et sexy ?

Quand la question sur le cosplay survint juste après, il redressa sa tête, trouvant là un moyen de fuir le sujet de la Présidente. Bien qu’il n’eût jamais pratiqué ça, il trouvait parfois le cosplay amusant. Se déguiser, revêtir le même costume que son héro favoris, c’était une idée cool. Comme dit, il ne l’avait jamais fait mais l’idée ne le repoussait pas. Au contraire, il en était curieux ! S’il était au Japon, c’était aussi pour découvrir de nouvelles choses. « Eh bien je n’en ai jamais fait mais, je suis ouvert à tout ! Vous faites quel genre de cosplay ? » Dit-il, ne se doutant pas un seul instant du réel sens de cette question qui lui fut posée.
Journalisée

Compte principal.

Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Princesse Alice Korvander
Serial-posteur
Humain(e)
-

Messages: 7117

avatar


Voir le profil
Fiche
Description
"Hear me Roar !"
« Répondre #8 le: Novembre 26, 2017, 11:06:25 »

Anael allait vraiment être parfait ! Les trois femmes qui l’observaient, si elles pouvaient communiquer mentalement entre elles, pourraient constater qu’elles étaient toutes les trois sur la même longueur d’onde : Anael allait être une perfection pour la Présidente ! Elles avaient de fortes présomptions sur l’usage que Morimoto-sama destinait à Anael, surtout depuis qu’elle avait perdu son précédent « chien ». Anael était loin d’imaginer ce qui lui arriverait, et, vu la manière dont il regardait fixement la photographie de Morimoto-sama, les trois filles n’avaient aucun doute sur l’attirance qu’il ressentait. Une attirance bien compréhensible, car Morimoto-sama faisait partie des plus belles filles du lycée.

Ruri reprit la main quand Anael leur posa une question sur le cosplay.

« On fait de tout ! Morimoto-sama est une grande amatrice de cosplays, en fait. Je sais que tout cela te semble incroyable, et que tu te dis qu’il y a sûrement un piège quelque part, mais, la vérité, c’est que les Morimoto font partie de l’une des plus riches familles de tout le Japon.
 -  Le club social est entièrement fondé sur les bénéfices de l’empire Morimoto. Un vaste empire immobilier qui gère de grands ensembles locatifs, des hôtels de luxe, des parcs d’attraction, des usines, des ports... La gestion du club social n’est qu’une ligne dans le budget colossal des Morimoto. »

Il fallait surtout éviter qu’Anael se rebiffe en sentant le piège venir.

« Morimoto-sama adore le cosplay en tout genre. Comme tu commences, on va prendre tes mesures, et on te fera essayer des tenues ! »

On pouvait noter que les trois filles avaient soigneusement omis de répondre sur le type de cosplays. La surprise serait de taille pour Anael ! Maiko se déplaça avec un ruban, et s’assura de prendre les mesures d’Anael, lui demandant de bien tendre les bras, et agit donc, tout en notant les relevés sur une feuille, puis l’embrassa rapidement sur le cuir chevelu, avant de sourire.

« C’est très bien, Anael ! »

Les trois filles étaient ravies.

« Je serais ravie de répondre à toutes tes questions, mais...
 -  Anael a un cours ! » s’exclama une voix dans son dos.

Deux filles, également membres du club social, venaient d’arriver : Endou Momoe, et Fujiwara Nanase. Nanase s’approcha d’Anael en lui souriant, et lui souhaita la bienvenue.

« Tu viens, Anael-san ? demanda Nanase d’une douce voix en lui tendant la main, pour qu’il la saisisse. Le lycée est assez grand, les nouveaux se perdent souvent !
 -  Et orienter les nouveaux, c’est l’une des fonctionnalités du club social ! » enchaîna Momoe, en souriant également.

Toutes ces femmes étaient incroyablement sympathiques...
Journalisée


Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal, soit celui-ci.

Complément de script : La Saga De La Tour Sombre
Vanessa White
Humain(e)
-

Messages: 1005

avatar


Voir le profil
Fiche
Description
Agente du S.H.I.E.L.D
« Répondre #9 le: Décembre 09, 2017, 04:57:02 »

La sympathie de ces femmes aurait pu alerter Anael. Le Japon était certainement un pays où les gens étaient plus chaleureux et accueillants mais, il y avait une limite. Comment ne pouvait-il pas voir le piège venir ? Sans doute qu’il était trop naïf, trop idéaliste pour se dire que même ici, on pouvait tendre de tels pièges. Face à sa question sur le cosplay, l’une des filles lui répondit que le club faisait de tout, et que même Morimoto en était une amatrice. Ça avait de quoi rassurer quelque part, même s’il ne fit pas vraiment attention ; vraisemblablement, elle n’avait pas répondu à sa question. Quelle était la nature exacte de ces cosplay ? Anael cru pouvoir se satisfaire de cette réponse, mais il commettait une grave erreur. D’ailleurs, on ne manqua guère de deviner la source de ses potentiels doutes ... Le financement de ce club. On lui expliqua que la famille derrière celui-ci était déjà très riche, et que ce club social n’était qu’une goutte dans leurs finances.

Certes, mais quand on dirigeait un tel empire, la moindre dépense comptait. On devenait même plus avare et à cheval sur où l’argent était gaspillé. Mais, peut-être qu’ici au Japon, c’était différent ? Anael n’en savait rien, après tout. Il se contenta de hocher la tête et sourit, semblant donc rassuré. Sans qu’il ne puisse faire quelque chose, l’une des filles vint à lui avec un ruban gradué et commença à prendre ses mesures, affirmant que ça sera nécessaire pour lui faire essayer des tenues. Il rougit un peu de cette grande proximité avec ... Une aussi belle fille, mais se laissa faire, avant de définitivement être surprit par le baiser sur son cuir chevelu. « Hum ... C’est ... Une tradition, ici ? » Demanda-t-il, de toute évidence très surpris par ce geste. Ce n’était surtout pas en occident où l’une des représentantes d’une association étudiante viendrait vous embrasser la tête !

Il aurait lui aussi voulu poser d’autres questions mais, il avait cours. Ce ne fut même pas lui qui s’en souvint ! Quelqu’un débarqua à l’improviste, ou plutôt, quelques-unes. Deux filles approchèrent, et sourirent à Anael. L’une d’elle tendis sa main et déclara que les nouveaux pouvaient facilement se perdre dans le lycée. Etait-ce à ce point pour nécessiter de se prendre par la main ? Anael hésita mais, il soupira, se convainquant que ça devait fonctionner comme ça, ici. Il sourit puis saisit la main de la femme, non sans aimer le contact de cette peau douce et chaude. « Décidément, ce club est aux petits oignons avec les nouveaux ... » Dit-il sous forme de petite remarque amusante, mais, cachant en vérité une crainte qu’il n’osait pas admettre ni penser. Il saisit donc cette main et se laissa entrainer dans le lycée, guidé par Nanase, une fille qui était également d’une certaine beauté. C’était à croire que les filles de cet établissement étaient sélectionnées sur ce critère !
Journalisée

Compte principal.

Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Princesse Alice Korvander
Serial-posteur
Humain(e)
-

Messages: 7117

avatar


Voir le profil
Fiche
Description
"Hear me Roar !"
« Répondre #10 le: Décembre 09, 2017, 06:47:31 »

« C’est normal, nous sommes le club social ! se justifia Nanase.
 -  Tu n’es pas le seul étranger ici. Seikusu est une ville reculée au sein du Japon, beaucoup des élèves qui viennent quittent leur famille, et ne peuvent la voir que pendant les vacances. Alors, il faut bien que nous soyons chaleureux entre nous. »

C’était très surprenant pour un étranger, mais Anael ne connaissait pas encore Mishima, et la manière dont les choses fonctionnaient ici. Si les informations de Yuuki sur le financement du club avaient été si légères, c’est parce qu’elle réservait à leur Maîtresse le soin de tout expliquer à Anael. Pour l’heure, l’homme n’avait qu’à suivre, ne réalisant pas encore à quel point sa vie allait connaître un tournant décisif. En chemin, Nanase expliqua à Anael, main serrée contre la sienne, qu’il y avait beaucoup de clubs à Mishima, et que le lycée partageait son campus avec l’université, d’où la grande taille de l’ensemble.

Elle en profita aussi pour lui tracer les origines du lycée.

« La ville a été totalement rasée pendant la guerre. Les Alliés ont bombardé Seikusu, et il ne reste plus grand-chose de cette époque. Le lycée Mishima a été construit en même temps que l’université, afin d’avoir un très grand campus scolaire. D’ailleurs, au début, il y avait aussi un collège et une maternelle, mais les établissements ont été relocalisés ailleurs.
 -  Je ne sais pas si tu regardes les sondages sur Internet, Anael-chan, mais Mishima est considéré comme le lycée japonais où il fait le mieux vivre parmi ceux qui y ont été ! »

Peu habitué des suffixes japonais, Anael avait-il réalisé le truchement ? Jusqu’à présent, on l’appelait Anael-san. Le terme « san » était un terme d’usage, neutre et affectueux. En revanche, Momoe l’avait affublé du suffixe « chan », qui était un terme bien plus affectueux, qu’on utilisait généralement pour les petits enfants... Ou pour les amoureux. Un terme mignon et doucereux, qui ne semblait pas avoir vocation à s’appliquer pour des relations entre élèves.

Le trio rejoignit finalement la salle de cours... Légèrement en retard. Le cours était assuré par une très belle brune aux cheveux ayant une teinte légèrement violette, Matsuno Kaori. Matsuno-sama portait en outre un étonnant uniforme pour un professeur, car on aurait cru un uniforme de lycéenne, avec des jarretelles qui étaient visibles, vu la petite taille de sa minijupe.

« Pardonnez-nous pour notre retard, Matsuno-sama, nous présentions à Anael-chan le club social ! »

Matsuno-sama leur sourit doucement.

« Vous êtes tout pardonnés, nous venions de commencer ! Je comptais justement présenter Marley-san à la classe. »

Anael se retrouva ainsi devant tout le monde, et Matsuno-sama, toujours en lui souriant, l’invita à se présenter, pendant que les élèves, bien respectueux, se levaient tous pour l’accueillir.
« Dernière édition: Décembre 25, 2017, 08:49:57 par Princesse Alice Korvander » Journalisée


Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal, soit celui-ci.

Complément de script : La Saga De La Tour Sombre
Vanessa White
Humain(e)
-

Messages: 1005

avatar


Voir le profil
Fiche
Description
Agente du S.H.I.E.L.D
« Répondre #11 le: Décembre 25, 2017, 07:24:36 »

Main dans la main avec Nanase, Anael suivit donc le pas, un peu désorienté par toutes ces nouvelles coutumes. Il s’était renseigné un minimum quand il avait débarqué au Japon, mais il n’avait pas spécialement vu les missions des clubs sociaux au sein des lycées et établissements supérieurs. Peut-être avait-il tout simplement cherché au mauvais endroit ou bien encore, avait simplement zappé ce genre d’informations. En tout cas, il n’était pas perdu dans le mauvais sens ; tout cet accueil était chaleureux et quelque part, lui faisait plaisir car ça changeait de son ancienne vie. C’était après tout ce qu’on cherchait quand on venait dans un pays étranger ; le dépaysement. Sur le coup, Anael était servi ! Il suivit donc Nanase, main dans la main, et écouta donc l’histoire qu’elle lui raconta, au sujet de Mishima.

Il n’avait jamais été un bon élève en cours d’Histoire mais, au moins, connaitre le passé rudimentaire de cet établissement ne pouvait qu’être une bonne chose. Anael écouta avec plaisir et fut même d’accord quand elle expliqua que Mishima était considéré comme le lycée Japonais où il fait meilleur vivre. Comment le nier ? Rien qu’en arrivant, après cet accueil, il ne pouvait qu’être d’accord et approuver ce que disait ces sondages. Néanmoins, il ne fit guère attention au suffixe qu’employa sa camarade en l’appelant par son prénom. Il n’était effectivement pas habitué à la terminologie Japonaise, et ne savait pas vraiment ce que ces suffixes signifiaient. S’il l’avait su, nul doute que cela l’aurait vraiment interpellé ou froissé. Mais heureusement pour Nanase, il n’en avait aucune idée. Et ce n’était pas comme s’il avait fait particulièrement attention à ce détail.

Ce détail passé, le duo arriva en classe en retard. Cependant, la professeure les excusa d’emblée, affirmant que le cours venait tout juste de commencer. Anael fut rassuré et sourit, sentant un poids lourd s’enlever. Il avait eu peur que le retard soit compté ; et pour un premier jour de lycée, à la rentrée, ça pouvait faire très mauvaise impression. Néanmoins tout se passe bien et, même, la professeure en profita pour demander à Anael de se présenter devant toute la classe. Il déglutit silencieusement, avant de s’avancer pour faire face à tout le monde. « Bonjour tout le monde ! C’est à moi de commencer et ... Je tenais à remercier le club social pour l’accueil, c’est vraiment quelque chose que je découvre ici ! » Dit-il en premier lieu, regardant tout particulièrement Nanase. « Je suis Anael Marley, et c’est ma première année au Japon. Je découvre Mishima et Seikusu et, si tout le monde ici est comme au lycée, je pense que ça sera une expérience particulièrement intéressante ! Je ... Hum, eh bien je vous remercie tous pour votre accueil ! » Dit-il, pas très doué pour les discours et l’exercice de se présenter lui-même.
Journalisée

Compte principal.

Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Princesse Alice Korvander
Serial-posteur
Humain(e)
-

Messages: 7117

avatar


Voir le profil
Fiche
Description
"Hear me Roar !"
« Répondre #12 le: Décembre 25, 2017, 09:10:26 »

Quand Anael parla du club social, il y eut toute une série de sourires. Pouvait-il seulement se douter de ce qui l’attendait ? Non, bien évidemment. Mais le fait que le club social l’ait accueilli en personne était un message très clair, que tous els lycéens comprirent. Anael Marley était la propriété du club social, et le fait qu’il ait pour professeur principal Matsuno-sama en était une autre illustration. Mais tout ça, Anael le découvrirait en temps utile. Pour l’heure, et avant qu’il ne puisse rejoindre une place, Matsuno-sama se retourna vers lui, et lui indiqua ce qu’il devait faire :

« Marley-san, il faudra que tu ailles à l’infirmerie après les cours. Tous les nouveaux élèves doivent passer un examen médical obligatoire. »

Matsuno-sama lui tendit justement un mot pour qu’il puisse rejoindre l’infirmerie, puis, une fois ceci fait, Matsuno-sama se racla la gorge. Anael avait une place juste à côté de Nanase, qui lui fit un grand sourire, l’invitant ainsi à s’asseoir. Le jeune homme prit donc place, puis les cours commencèrent.

« Alors... Prenez vos livres d’Histoire à la page 54... »

Pendant que les élèves s’appliquaient, Nanase se pencha légèrement vers Anael.

« Ne t’inquiète pas si tu as du mal à suivre les cours, le rattrapage scolaire est aussi l’une des attributions du club social ! »

Après tout, il n’était jamais aisé de prendre une année en cours. En l’occurrence, le cours d’Histoire portait sur l’ère Edo, une ère historique assez riche, marquée par de multiples affrontements entre les différents daimyo et la mainmise du shogunat Tokugawa sur le Japon. Culturellement, l’ère Edo avait aussi vu l’émergence du kabuki, le théâtre japonais, toujours très populaire de nos jours.

« Tu sais, au début, il y avait des femmes qui jouaient au kabuki, mais ça a été interdit, ensuite... Et ce sont des hommes éphèbes qui les ont provisoirement remplacés. Toi, par exemple, je suis sûre que tu aurais été parfait dans ce rôle ! »

Qui sait ? Nanase n’avait pas encore avoué à Anael qu’il existait aussi un club de théâtre... En tout cas, le reste de la journée se passa plutôt bien. Anael resta proche de Nanase et des autres élèves du club social, et mangea même à leur table sur l’heure du déjeuner ! Il apprit ainsi que la cantine scolaire était située dans les mêmes locaux que le restaurant universitaire, ce qui permettait aux lycéens de croiser leurs aînés. Le plus impressionnant, c’était que certains clubs parascolaires existaient aussi bien au sein du lycée que de l’université. Anael croisa ainsi plusieurs étudiants.

L’après-midi se déroula plutôt bien, puis Nanase, à la fin des cours, conduisit Anael vers l’infirmerie, toujours en lui tenant la main, et toujours en l’appelant « Anael-chan ». En une journée, elle avait pu constater que le jeune homme était plutôt timide. L’infirmerie se situait dans la section de l’administration, et Anael y rentra seul. La porte menant à l’infirmerie était entrouverte, et il pouvait entendre une jeune femme fredonner à l’intérieur.

Et, quand Anael entra, ce fut pour voir un singulier spectacle. L’infirmière n’était autre que Nishizaki Momone ! Le visage ne lui dirait rien, mais Momone, elle, avait eu l’occasion de le voir nu, lors de son entretien d’embauche. Mais, surtout, quand Anael entra dans l’infirmerie, Momone lui tournait le dos, nettoyant avec une serviette une armoire, permettant ainsi à Anael de voir ses magnifiques cuisses, sa robe relevé permettant de voir une partie de son string.

Avec une si belle infirmière, cette séance à l’infirmerie promettait d’être captivante !
Journalisée


Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal, soit celui-ci.

Complément de script : La Saga De La Tour Sombre
Vanessa White
Humain(e)
-

Messages: 1005

avatar


Voir le profil
Fiche
Description
Agente du S.H.I.E.L.D
« Répondre #13 le: Janvier 22, 2018, 06:55:38 »

Découvrir cette nouvelle culture était une expérience très excitante pour Anael. Pour le moment, ça correspondait plutôt bien à l’image qu’il se faisait du pays du Soleil Levant ; les gens étaient accueillants et chaleureux, les interactions sociales n’étaient pas les mêmes, etc. Etant venu au Japon pour se dépayser, pour découvrir quelque chose de totalement nouveau il n’était pas déçu pour le moment ! Ce n’était certes que le premier jour mais, on disait toujours que la première impression était la bonne. Bien qu’il y avait également des détails qui le froissait, comme la surprenante proximité de Nanase à son égard.

Il ne savait pas si c’était culturel ou non, mais cette proximité, cette aisance à échanger et être aussi tactile avec les inconnus était encore difficile à assimiler pour lui. Surtout qu’il était plutôt de nature réservé. Néanmoins il ne trouva guère inconvénient à s’asseoir à côté de sa nouvelle camarade durant le cours, étant d’ailleurs ravi d’entendre qu’il y avait des sessions de rattrapage. Il fallait dire que commencer directement par l’histoire du pays, en plus une période aussi riche, n’était pas des plus facile pour Anael. Mais il allait tenir bon et réussir ! Il était sûr et certain de lui. Le cours se déroula donc bien, et il fut très attentif à la professeure même si parfois son regard ne put s’empêcher de se poser quelques instants sur le fessier de l’institutrice ... Il restait un garçon, après tout !

Cependant, Nanase vint à lui expliquer ce qu’était Kabuki, qui était un art, une forme de théâtre ancestral au Japon. Qui provenait justement de l’ère Edo, sujet du cours. Il fut très surpris d’entendre que ce théâtre avait pour particularité de faire figurer des garçons éphèbes, afin de remplacer les femmes, selon l’histoire. Mais il fut encore plus surpris par la déclaration de sa camarade qui, sans plus de précaution, lui déclara qu’il aurait été parfait pour un tel rôle. « Heuu ... Merci. » Dit-il avec un léger sourire, bien qu’il trouvait ça très ... Bizarre. Il venait après tout d’entendre quelqu’un lui dire qu’il était assez féminin pour jouer dans un théâtre réservé à des androgynes. Anael avait certes quelques petits troubles et problèmes liés à son physique et même à la façon dont il se voyait lui-même, en tant que garçon, mais il était encore trop tôt pour lui de penser à de telles choses.

Ainsi donc le cours se termina et la journée s’écoula lentement. Il déjeuna avec ses nouveaux camarades du club social, puis termina par l’inévitable visite médicale. Il poussa doucement la porte entrouverte de l’infirmerie et tomba directement sur un charmant mais inattendu spectacle. L’infirmière était penchée, et sa jupe courte se relevait, révélant ainsi une partie de ses cuisses et de son string. Anael, voyant cela, rougit immédiatement et ne put réprimer un début d’excitation, qui serra d’avantage son pantalon. Il se racla bruyamment la gorge pour se faire entendre et se déclarer, avant de saluer l’infirmière. Il tentait de passer outre ce qu’il venait de voir. Anael s’avança timidement puis expliqua qu’il devait apparemment passer un examen médical. Il donna donc le mot de la professeure pour justifier ses propos, attendant donc la suite ...

Qui promettait d’être très intéressante, vu le caractère de l’infirmière. Son visage lui disait vaguement, très vaguement quelque chose, mais il ne savait strictement pas où ni comment il aurait pu connaitre cette femme.
Journalisée

Compte principal.

Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Princesse Alice Korvander
Serial-posteur
Humain(e)
-

Messages: 7117

avatar


Voir le profil
Fiche
Description
"Hear me Roar !"
« Répondre #14 le: Janvier 25, 2018, 09:33:53 »

Avec sa longue chevelure blonde, ses lèvres légèrement pulpeuses, et la forme générale de son corps, Anael ressemblait vraiment à une fille ! Vu de dos, d’ailleurs, on aurait dit le fessier d’une femme ! Le brave jeune homme se rendit donc à l’infirmerie. Au Japon, les journées de cours se finissaient tôt, généralement en milieu d’après-midi, vers 15h ou 16h. Pour autant, la fin de la journée scolaire ne signifiait nullement la fin de la journée du lycéen nippon, car il participait ensuite aux activités extrascolaires, nombreuses, et extrêmement développées au Japon. Une pratique qui commençait d’ailleurs à inspirer d’autres pays en Occident... Et, au Japon, il y avait aussi la pratique du sōji, le nettoyage des salles de cours par les élèves eux-mêmes ! Et Anael, de son côté, rejoignit l’infirmerie, où il tomba sur une fille qu’il connaissait bien... Du moins, son corps, en tout cas.

Penchée devant un comptoir, Momone remplissait des formulaires, et se retourna quand elle entendit un raclement.

« Oh... Bonjour, toi ! » lui fit-elle avec un grand sourire.

Anael se présenta, les joues légèrement rougies, et Momone hocha la tête.

« Oui, on m’a dit que tu passerais... J’étais justement en train d’étudier ton dossier ! »

Elle lui montra un bref dossier avec plusieurs documents, et le referma rapidement. Si, sur le devant, il y avait une fiche synthétique, on trouvait ensuite rapidement des documents bien plus compromettants... Comme des relevés très particuliers sur son érection, sur ses hormones, la quantité de jouissance qu’il faisait, et les photographies prises de lui alors qu’il était attaché. Momone lui sourit tendrement, une lueur mielleuse dans les yeux. Il était impossible qu’il se rappelle ce qui s’était passé lors de son entretien d’embauche, car il avait bu du thé comprenant une drogue équivalente au GHB.

Momone lui sourit donc, et se déplaça légèrement, venant fermer la porte... Et la verrouilla.

« L’examen médical est obligatoire. Normalement, il se fait avec des personnes de même sexe, mais... En fait... Il y a un petit problème, c’est pour ça que tu ne passes l’examen que maintenant, et non avant la rentrée. »

Elle lui sourit encore, tout en se pinçant brièvement les lèvres. Une délicieuse odeur émanait de la femme, qui avait un parfum très agréable à ressentir. Et sa robe moulait redoutablement ses formes, notamment ses généreux seins. De quoi continuer à perturber le petit Anael, et la suite n’allait clairement pas lui plaire... Mais allait ravir Momone.

« Les gens qui se sont occupés de ton inscription ont dû juste se reposer sur ta photographie... Car tu es considérée comme une fille, Anael-chan ! »

Encore ce « -chan », qui marquait une familiarité qui n’avait pas sa place ici... Mais, au-delà de l’usage récurrent de ce suffixe, le fait d’apprendre qu’il était, administrativement parlé, considéré comme une fille, devrait le perturber.

« Fort heureusement, on a réussi à te trouver un uniforme, mais le rendez-vous médical a été fixé entre-temps ! Et, comme je suis la seule disponible... Enfin, tu as le droit de refuser l’examen, Anael-chan, mais je pense qu’il est préférable de le faire maintenant, tu ne penses pas ? »

Elle sourit encore, toujours aussi malicieuse et envoûtante.

« On a d’ailleurs toujours ton uniforme de fille, c’est marrant, non ? Enfin... Commençons, donc ! Il faut que tu te déshabilles, Anael-chan. Ne t’inquiète pas, tout ce que je verrais est strictement confidentiel ! »

Et puis, elle l’avait surtout déjà vu... Mais, à ce moment, Anael était endormi. Bien sûr, il pouvait toujours refuser, ce qui compliquerait les choses... Mais Momone était convaincue qu’Anael allait se montrer raisonnable !
Journalisée


Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal, soit celui-ci.

Complément de script : La Saga De La Tour Sombre

Tags:
Pages: [1] 2
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox