banniere
 
  Nouvelles:
APPEL À CANDIDATURES : Proposez-vous pour être Administrateur de LGJ ! Plus d'informations ici : http://lgj.forum-rpg.net/index.php?topic=20663.0

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1] 2
  Imprimer  
Auteur Sujet: L'Enfant perdu [PV : Samara]  (Lu 261 fois)
Asmiel
Avatar
-

Messages: 24



Voir le profil
Fiche
« le: Novembre 05, 2017, 08:46:54 »

Ashnard – Donjon de Zadon

Une étrange effluve avait parcourut Asmiel peu de temps avant. Une sensation singulière, comme la traversée d’un courant au travers ses chairs. Quelque chose s’était produit. Quelque chose de magique, de mystique, de fort. Quelque chose suffisamment intense pour que la démone elle-même le ressente au travers son corps. L’arrière-gout de cette vague lui était connu, il ramenait d’anciennes saveurs qui, autrefois, étaient connues par Asmiel. Décidément elle avait bien fait de venir jusqu’ici. Son enquête au sujet de Samara l’avait conduite jusqu’à Ashnard, où visiblement, sa progéniture y était connue en tant que grande Archimage. Quel accomplissement, avait-elle pensé, avant de comprendre quelque chose. Comprendre que son enfant ne devait pas être dans son état normal ; pourquoi Ashnard ? Pourquoi les mortels ? Pourquoi ne pas réclamer sa part dans son monde d’origine ?

Elle n’allait pas tarder à comprendre la raison. La femme avait repris son apparence humaine afin d’approcher en douceur Samara, c’était du moins le plan qu’elle s’était imposée. Mais, la voilà qu’elle errait dans un donjon lugubre et dangereux, où des cris résonnaient au travers les murs et couloirs froids, jonchés de corps putrides, barbotant dans une odeur si caractéristique de la mort. Dans quel nid à vipère s’était empêtrée sa fille ? Pourquoi Samara était ici ? De ce qu’elle avait plu glaner, cette dernière était sur le dos d’un puissant mage répondant au nom de Zadon. Et vu ce qu’elle venait de ressentir, cette bouffée magique si familière, elle venait de comprendre. Samara avait été bien trop ambitieuse à son goût en espérant utiliser l’artefact familiale contre cet homme. Le Cœur Noir n’était pas un jouet adapté à tous, et n’était pas garanti d’usage dans n’importe quelle circonstance.

Asmiel aurait dû anticiper. Vu les bruits, le courant magique et les secousses, elle vint à comprendre la situation et ... S’alarma. Samara venait de tenter d’utiliser l’artefact contre Zadon, mais cela avait échoué. La démone fronça ses sourcils. La situation s’aggravait. Il lui fallait intervenir, les choses venaient de virer mal pour Samara. Elle le sentait. Heureusement qu’Asmiel était autant une fine lame dans l’art des mots que dans la magie, sans quoi, elle n’aurait pas pu faire grand-chose pour aider à résoudre cette situation. La démone se concentra pour ressentir les effluves magiques émanant de sa progéniture afin de la localiser au milieu de ce donjon putride, puis finit par parvenir à son but. Elle n’aurait jamais pensé que les retrouvailles se feraient ainsi, au milieu d’un tas de zombie. Mais, elle agit instinctivement et, soudainement, surprenant sans doute la démone déjà présente, se mêla au combat. Zadon avait pris la fuite et laissé derrière lui une horde de monstre et de morts-vivants, contre lesquels Samara se battait.

Venant d’un peu nulle part, Asmiel débarqua en un puissant flash aveuglant qui éblouit tout le monde dans la salle, avant qu’elle ne brandisse ses mains. Une boule de feu lévitait au creux de chacune. Elle puisait beaucoup en elle pour garder son calme et son sang-froid face à son enfant qu’elle revoyait pour la première fois depuis sa naissance. Elle luttait beaucoup pour conserver son alibi et son identité factice. La priorité était de l’aider à se sortir de là, et pour se faire, elle transforma ainsi ses boules de feu en véritable craches flammes qui vinrent aider à calciner les morts-vivants tentant de s’en prendre à Samara. « J’arrive au bon moment, n’est-ce pas ? » Dit-elle alors, s’adressant pour la première fois à Samara ... Elle n’aurait jamais pensé que ça serait ses premiers mots !
Journalisée

Compte secondaire de Vanessa White.

• Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Samara
Avatar
-

Messages: 437



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #1 le: Novembre 05, 2017, 10:55:46 »

« Aargh ! Cela ne se peut...
 -  Pour qui me prends-tu, magicienne de pacotille ? Croyais-tu pouvoir venir seule ici, et me vaincre ? Ha ! Ton arrogance est à la hauteur de ta faiblesse ! »

Zadon-Le-Sombre... Un mage noir nécromancien extrêmement redoutable, qui avait élu domicile dans l’ancienne cité de Gungarr. Gungarr avait jadis été une cité naine, et il subsistait encore, de cet héritage, de multiples mines s’enfonçant profondément dans le sol de cette ville rocailleuse, à la lisière du désert. Mais Gungarr avait aussi abrité bien des humains. Une très belle ville, jusqu’à ce que les explorations naines n’atteignent un très ancien tombeau, et ne libèrent involontairement le redoutable monstre se tenant devant elle. Zadon. Juché sur son trône, Zadon avait jadis été le grand prêtre du pharaon qui régnait sur cette région, et avait cherché à le renverser. Son complot avait échoué, et Zadon, trop puissant pour mourir, avait été scellé à vie dans un sarcophage, enterré très profondément sous la Pyramide de Pharaon. Les nains avaient déterré ce sarcophage, et, depuis lors, Zadon avait fait de Gungarr sa nécropole, transformant tous les habitants en zombies et en Draugrs, tout en déployant des hordes de monstres.

Ashnard avait envoyé des troupes pour tenter de le vaincre, mais l’échec avait été retentissant. Samara avait alors décidé de diriger une seconde armée, mais les troupes attendaient à bonne distance. Seuls des mages pouvaient percer les sortilèges infernaux de Zadon, et de simples soldats seraient tombés sous l’effet d’un poison nocif qui se répandait dans la nécropole. L’Archimage avait donc attaqué la nécropole avec un bataillon de mages-guerrières, et s’était rendue seule au siège du pouvoir de Zadon, la Pyramide de Gungarr. Elle se trouvait dans la salle du trône, et avait utilisé sur lui le plus puissant de ses artefacts : le Cœur Noir.

Se relevant lentement, elle vit plusieurs morts-vivants s’élancer vers elle, brandissant des épées, leurs orbites vites luisant d’une intense lueur verte. Samara bondit en arrière, et déploya ses sorts, envoyant des cônes de glace qui transpercèrent les squelettes, les faisant exploser. Des noctules s’élancèrent alors vers elle, ressemblant à un improbable croisement entre une goule et un vampire. Ils disposaient de redoutables attaques sonores pouvant perturber leurs ennemis, et les enclenchèrent sur Samara, qui généra un bouclier magique, déviant les ondes sonores, puis tendit sa main, et envoya des boules de feu, enflammant plusieurs noctules. D’autres monstres jaillirent alors du sol, et des bandages s’enroulèrent autour des chevilles de l’Archimage.

« Qu’est-ce que... ?! »

Samara frappa le sol avec sa main, envoyant à l’intérieur de puissants éclairs, qui firent griller la momie. Elle se téléporta alors de justesse, évitant des flèches, et atterrit plusieurs mètres à côté, avant d’envoyer une puissante onde d’Air, soufflant une dizaine d’ennemis. De plus en plus de monstres apparaissaient.

*Comment a-t-il pu survivre à l’effet du Cœur Noir ? C’est impossible !*

L’Archimage n’avait encore jamais vu ça ! Elle s’é »tait retrouvée face à Zadon, et avait utilisé sur lui ce redoutable cube noir, le Coeur Noir, un artefact héréditaire qu’elle seule pouvait utiliser, et qui absorbait l’énergie des mages, afin de les lui donner. Mais, alors que le Cœur Noir allait faire son office, il y avait eu une puissante explosion magique, et le souffle avait renversé Samara, la couchant au sol.

« L’Empire mérite mieux que des mages de seconde zone et des Empereurs faibles et décadents... Il est temps que j’accomplisse enfin ma juste destinée ! » pérorait Zadon.

Samara, elle, continuait à se battre avec acharnement, mais se reçut un puissant coup de masse dans le dos, émanant d’un Minotaure. Elle hurla de douleur en atterrissant au sol. Samara ne portait aucune armure, sa constitution démoniaque lui permettant d’encaisser la douleur. Elle vit le sang, son sang, orner le sol, et envoya de nouveaux sortilèges, repoussant les zombies. Une momie parvint soudain à enrouler son bandage autour de l’une de ses mains, et une autre enroula le sien sur son autre main, écartant ses bras, pendant que le Minotaure se rapprochait, et s’apprêtait à abattre son arme sur elle. Samara se concentra alors, et électrifia ses mains, frappant les momies, et bondit sur le côté, évitant de justesse la masse du Minotaure, qui défonça le sol.

Furieux, le monstre se retourna vers sa proie, mais Samara fit apparaître dans sa main une épée à la lame noirâtre, qui étincelait d’énergie. Les tatouages sur le corps de Samara se mirent à s’illuminer, et même ses cornes se relevèrent. Elle bondit alors en hauteur, et transperça le crâne du Minotaure avec sa lame, avant de la retirer, et de sauter à terre, s’écrasant sur un zombie. Une sphère magique se forma alors dans sa main libre, et balança une flopée d’éclairs, fauchant d’autres momies... Mais une lance transperça brusquement Samara au ventre, juste sous ses seins, la pointe noirâtre, empoisonnée, ressortant de l’autre côté.

« Gaaaahh... Aaaargh... !! »

Samara finit un genou à terre, crachant du sang depuis la bouche. Elle généra un bouclier autour d’elle, et retira la lance, non sans gémir encore, pendant que les soldats morts-vivants s’acharnaient sur le bouclier. Autour de Samara, un glyphe se forma, et elle puisa dans la magie blanche, art qu’elle ne maîtrisait pas à la perfection, pour se soigner. Le bouclier finit par exploser, et Samara se releva alors, prête à se battre... Quand elle sentit une perturbation magique.

Une énorme boule de feu explosa autour d’elle, et dévasta une bonne partie des monstres. Samara vit d’autres boules apparaître, formant autour d’elle d’épaisses et éblouissantes langues de feu. Samara vit alors une jeune femme aux longs cheveux bruns atterrir devant elle... Et cligna des yeux.

« Qui es-tu, toi ? »

L’épée de Samara jaillit, et fila alors contre le cou de la femme, manifestant toute l’hostilité de la démone. Mais, après tout, elle n’avait encore jamais vu cette jeune femme, qui n’appartenait pas à son escouade.

D’où débarquait-elle donc ?!
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Asmiel
Avatar
-

Messages: 24



Voir le profil
Fiche
« Répondre #2 le: Novembre 12, 2017, 10:06:06 »

Une horde de zombies et aux monstres encerclaient Samara, qui visiblement avait sous-estimé Zadon. Asmiel n’avait pas assisté à la scène, car arrivée trop tard. La seule chose qu’elle perçut fut la démone, genou à terre et transpercée par une lance. Elle avait fait usage de la magie blanche pour se soigner, ce qui avait étonné Asmiel. (Comment une de mes engeances peut faire usage de cette magie ?) S’était-elle demandée. Comment un démon tout court pouvait faire usage de ce type de magie ? Cela était un grand mystère, qu’il allait falloir élucider. Mais, l’urgence était surtout à porter assistance à Samara. Alors que son bouclier magique céda, Asmiel débarqua et fit parler tout son savoir magique en générant d’ardentes et meurtrières langues de feu, qui calcinèrent et réduisirent en cendre la plupart des morts-vivants.

Ce fut tellement fort et puissant qu’Asmiel parvint à tout nettoyer, ne laissant ainsi que Samara indemne. Néanmoins, quand celle-ci se releva, elle n’accueillit pas vraiment bien sa sauveuse. Asmiel aurait été bien déçue si sa fille faisait confiance au premier étranger venant à elle. La démone sous couverture sentit la lame de Samara se ficher contre son cou, pressant suffisamment fort pour la menacer. Pour la garder sous contrôle. Dès lors, un sourire satisfait orna les lèvres de la magicienne, qui regarda l’archimage dans les yeux. Elle était hostile, méfiante et sur ses gardes. Cela plaisait à Asmiel qui était au fond rassurée de voir que son enfant n’avait pas perdu de son mordant démoniaque. « Je m’appelle Asmiel. Je suis une mage de guerre, envoyée en renfort par un autre détachement du votre ... J’ai bien fais de venir, à ce que je vois. » Dit-elle, gardant un calme assez troublant malgré la situation.

« N’ai crainte, je suis là pour aider. » Dit-elle finalement, posant le bout de ses doigts sur la lame. Puis, elle poussa doucement afin de la déloger de son cou, tout en ne rompant pas le contact visuel avec Samara. Asmiel faisait un certain effort pour ne pas laisser une certaine émotion prendre plus le pas qu’elle ne devrait. Mais, voir sa fille, cette fille en chair et en os était très particulier. Cette démone était celle qui avait causé sa mort, et avait absorbé tous ses pouvoirs d’antan. Elle n’était pas n’importe quelle enfant. Elle était ... La plus forte d’entre eux. Pourtant, Asmiel n’avait jamais eu l’occasion de voir sa puissance, et de pouvoir la forger elle-même afin d’en faire sa digne héritière. Mais, il ne servait à rien de remuer le passé. La démone se trouvait là, face à cette archimage qui était clairement hostile et sur la défensive. Mais pas assez pour déstabiliser Asmiel. « Zadon s’est enfuit et tu n’as pas réussi à utiliser ce ... Cette chose contre lui. Je me trompe ? » Déclara-t-elle, regardant alors le curieux artefact au sol.

La démone fronça légèrement ses sourcils en le regardant, se souvenant alors qu’elle avait déjà vu un tel objet. Cet artefact, elle le connaissait. Il lui était familier ! Mais, avec tout le temps qu’il s’était écoulé, elle ne saurait dire précisément de quoi il s’agissait. Il lui faudrait surement le voir de plus près, voire le toucher, afin de s’en rappeler. Mais ce qui était sûr, était qu’Asmiel semblait perturbée par la vue de cet artefact.
Journalisée

Compte secondaire de Vanessa White.

• Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Samara
Avatar
-

Messages: 437



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #3 le: Novembre 13, 2017, 12:53:43 »

Asmiel... Samara médita silencieusement ce nom pendant quelques secondes, mais rangea finalement sa lame, libérant la nuque de la mystérieuse mage.

« Je n’ai jamais entendu parler de toi. »

Or, Samara se flattait de connaître la plupart des mages ashnardiens de renom. Qui était donc cette fille ? Et quelle était l’étrange sensation qu’elle ressentait en voyant cette femme ? Asmiel était... Particulière. Mais, après tout, Samara était confuse. Elle venait d’être transpercée d’une lance, et le Cœur Noir avait été incapable de venir à bout de Zadon. La jeune mage lui parla d’ailleurs de cet artefact, qui gisait au sol, et Samara soupira lentement, puis tendit la main vers l’objet cubique. Le Cœur Noir présentait une forme très particulière, un cube avec plusieurs anneaux dorés. Les anneaux se mirent à tournoyer quand l’Archimage appela l’artefact, qui fila dans son corps. Elle poussa un léger grognement, puis regarda ensuite à nouveau Asmiel.

« Oui... Zadon est bien plus puissant que ce que je pensais. Jusqu’à présent, je n’avais encore jamais vu un mage tenir tête au Cœur Noir. »

Zadon était bien plus fort que tout ce que Samara pensait. Il n’était clairement pas le type d’ennemis qu’il fallait sous-estimer. Samara grogna alors, et se toucha la poitrine. La magie blanche... Effectivement, les démons avaient bien du mal à l’utiliser, mais, jadis, elle avait absorbé la mana d’un mage blanc. Cette absorption lui permettait d’user de magie blanche, mais à un niveau très faible. Elle portait encore les traces d’une cicatrice, qui mettrait du temps avant de s’estomper.

Pour l’heure, les guerriers de Zadon étaient partis, mais il restait encore toute une armée là-dessous. Et Samara ne se voyait pas partir si facilement. Zadon était bien trop dangereux pour ça.

« Il faut le vaincre... Zadon est en liberté depuis bien trop longtemps, et ses pouvoirs ne cessent d’augmenter. »

Elle avait vu de quoi Asmiel était capable en utilisant la magie élémentaire. Des sorts très puissants, ce qui était plutôt encourageant.

« Si tu meurs ici, Asmiel, ton âme sera capturée par Zadon, et tu seras l’une de ses esclaves, une Liche à son service. Maintenant... Je crois que tu me serais bien pratique contre ce mage dément. Alors... Que décides-tu ? Et quelles sont tes capacités magiques ? »

Il fallait bien que Samara en sache plus sur Zadon pour pouvoir tirer profit au mieux de ses capacités !
« Dernière édition: Novembre 19, 2017, 12:40:27 par Princesse Alice Korvander » Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Asmiel
Avatar
-

Messages: 24



Voir le profil
Fiche
« Répondre #4 le: Novembre 18, 2017, 03:35:07 »

Asmiel n’avait plus aucun doute ; cette démone était Samara, et elle était sa fille. Elle aurait pu tout lui avouer à ce moment-là mais, elle n’était pas inconsciente ; jamais elle ne l’aurait cru. Non, la matriarche du clan de l’Orgueil avait besoin de mieux la connaitre, mieux l’estimer avant de décider comment elle ferait. Il fallait que Samara la croit. Ce n’était pas une chose aisée quand on ne connaissait rien de la personne ! C’était pour cette raison qu’Asmiel avait décidé de garder sa couverture et se faire passer pour une mage. Visiblement, l’excuse fut assez convaincante pour que Samara range sa lame et décide de coopérer. La démone fut soudainement rassurée, sachant que la première partie du plan était donc terminée et accomplie.

Le plus dur restait à venir. Elle sourit en entendant Samara lui dire qu’elle n’avait jamais entendu parler d’elle. (Mon enfant, c’est bien normal ... J’ai été absente trop longtemps.) Pensa Asmiel, sans rien répondre pour autant. Néanmoins, Samara semblait préoccupée par ce mage, ce fameux Zadon. Elle se mit à expliquer la situation à la prétendue mage, déclarant que cet homme était très dangereux. Qu’elle n’avait jamais vu un mage résister de cette façon au Cœur Noir. Techniquement, Zadon n’avait pas résisté ; il n’avait fait qu’empêcher la démone de l’utiliser. Si Samara était parvenue jusqu’au bout, nul doute que l’artefact aurait fait son travail. Tout cela était néanmoins préoccupant, même pour Asmiel qui ne voudrait surtout pas périr ici, ou pire, voir Samara périr maintenant.

Bien que ce n’était guère son genre, elle était donc décidée à l’aider. Sa comparse la mise en garde contre Zadon, expliquant que si elle mourrait, son âme sera capturée par celui-ci et elle deviendra une liche, une esclave morte-vivante. « Hm, devenir une liche à son service ... Il ne me mérite nullement, même en morte-vivante. Je le réduirai en tas de cendre avant même qu’il n’ait eu le temps de poser son regard sur moi. » Dit-elle, regardant sa comparse dans les yeux. Asmiel était orgueilleuse et avait donc tendance à ne pas se laisser impressionner, même face à l’adversité et la difficulté. Cela obstruait son jugement parfois mais, elle avait confiance. Zadon, aussi puissant et dangereux était-il, n’avait probablement jamais rencontré de démon aussi puissant qu’Asmiel. Et vu qu’elle était sous couverture, elle pourrait même bénéficier d’un effet de surprise.

Elle s’avança puis posa fermement sa main l’épaule de son héritière, de sa seule fille qu’elle estimait de manière si particulière. « Je t’aiderai à le vaincre. Je t’en donne ma parole. » Dit-elle, ne pouvant s’empêcher de ressentir un curieux frisson. Son regard s’était attendri l’espace d’un instant, d’un infime moment pendant lequel ... Le plaisir et la joie de toucher pour la première fois son enfant le plus cher se manifesta. Asmiel ne laissa rien transparaître ou très peu. Elle retira sa main puis poursuivit, assurant à Samara que ses pouvoirs magiques étaient très conséquents. Non seulement elle maîtrisait la magie élémentaire, mais elle maîtrisait également la magie noire, dans sa forme la plus mortelle et destructrice. Asmiel ne faisait cependant pas dans la nécromancie. C’était la seule branche de la magie noire qu’elle ne touchait pas. Après avoir dit tout cela, il restait néanmoins une énigme ; bien qu’elle connaissait son nom, elle était techniquement étrangère à Samara.

En d’autres termes, pour parfaire son rôle, la démone finit par lui demander son nom même si en réalité, elle le connaissait déjà. « Comment dois-je te nommer, d’ailleurs ? » Demanda-t-elle.
Journalisée

Compte secondaire de Vanessa White.

• Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Samara
Avatar
-

Messages: 437



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #5 le: Novembre 19, 2017, 01:31:13 »

Quand Asmiel lui toucha l’épaule… Samara ressentit une bien curieuse sensation, qui l’interpella pendant quelques secondes, et l’ébranla également. Elle en resta silencieuse, essayant de comprendre ce qui lui arrivait.

*Qui est cette femme ?*

Samara n’avait jamais connu sa mère, mais il était difficile, pour autant, de lutter totalement contre les gènes, surtout quand on avait affaire à deux magiciennes de très haut niveau. Samara percevait la nature démoniaque d’Asmiel, mais n’était pas, en soi, surprise qu’elle prenne une apparence humaine. Non, c’était une autre sensation qui la troublait, directement liée à la personne d’Asmiel, mais que Samara ne s’expliquait vraiment pas.

*Pourtant, j’en suis sûre, je ne l’ai jamais vu…*

La sensation fut assez diffuse, et relativement éphémère. Asmiel lui demanda son nom, tout en ayant juré de massacrer Zadon. Samara revint à elle, et regarda autour d’elle.

« Je m’appelle Samara. Archimage Samara, précisa-t-elle. Je fais partie du Conseil d’administration de l’académie magique centrale d’Ashnard. J’apprécie ta confiance, mais ne sous-estime pas Zadon. »

Ça aurait été une grave erreur. Samara commença à marcher dans le hall, et commença à révéler le contenu de ses recherches sur Zadon. Même si elle ignorait tout de cette Asmiel, sans pouvoir se l’expliquer, elle avait instinctivement confiance en elle.

« Il y a plusieurs millénaires, à l’époque d’anciens Empires… Il a existé un mage très puissant, l’Ultime, une figure mythologique, qu’on disait investi de l’énergie des Dieux même. On l’appelait même, à cet égard, Methatron. »

Un hommage clair à Metatron, le plus puissant de tous les Anges. Methatron était, selon ce que Samara savait, un mage très puissant. D’ailleurs, dans les cercles de mages, il faisait partie des mages légendaires, comme Maerlyn. Methatron était réputé pour sa puissance exceptionnelle, et, à l’époque, Rois et puissants venaient demander ses faveurs.

« Methatron avait recueilli divers disciples, dont un qui avait eu une enfance tragique. Sekh… Un jeune homme qui avait vu sa ville natale être ravagée par un crâne noir géant. Un crane noir qui a enflammé la ville, tuant bon nombre d’habitants, et surtout toute sa famille. Sekh a juré de se venger, et a rejoint l’école de magie du Pharaon de l’époque. Methatron, lui, était un Archimage, siégeant dans une pyramide éloignée, qui flottait, dit-on, dans les cieux. Sekh s’est avéré être un apprenti très doué, à tel point qu’il a été sélectionné pour devenir l’un des prêtres de Pharaon, et a mené sa dernière formation dans la Pyramide de Methatron. »

Samara n’était pas qu’une femme belle et diaboliquement puissante, elle était aussi très instruite. Samara savait réfléchir, faire des recherches, et, en l’occurrence, avait consulté beaucoup de légendes, de contes, de données historiques, pour tenter de reconstituer aussi clairement et aussi fidèlement que possible le passé de Zadon, jadis appelé Sekh.

« Sekh a fini par devenir le héraut de Methatron, le lien entre Methatron et Pharaon, soit le Grand Prêtre. Un poste prestigieux, qui lui a permis d’apprendre que le crâne noir ayant exterminé sa famille avait été envoyé par Methatron lui-même. Se refusant d’y croire, Sekh a été voir Methatron, qui lui a expliqué que la ville dans laquelle il était né préparait une révolte contre Pharaon. Avec ses pouvoirs divinatoires, Methatron a vu que cette guerre durerait des années, et appauvrirait considérablement le royaume. Elle aurait eu des conséquences particulièrement néfastes, et aurait été à l’origine du déclin du royaume. Alors, Methatron a décidé de tuer la révolte dans l’œuf. Et, tout comme Methatron avait vu la révolte de la ville natale de Sekh, il vit aussi la révolte de son héraut, refusant de se plier à son autorité, et provoquant un schisme au sein des prêtres, puis au sein de la population, et aboutissant à l’assassinat de Pharaon. »

Tout en parlant, Samara avait rejoint une double porte, et avait posé sa main dessus, faisant ainsi sauter, les uns après les autres,les glyphes retenant cette porte.

« Sekh n’avait clairement pas les moyens de vaincre Methatron. Mais il avait étudié l’omniscience de son maître, et avait vu une faiblesse dans cette dernière. Vois-tu, les dons de divination de Methatron étaient particulièrement efficaces, car il disposait de pouvoirs de télépathie immenses et intuitifs. Il pouvait sonder instantanément les pensées d’un grand nombre de personnes, et en déduire, à partir de leurs pensées, de leur passif, leurs réactions futures. Ainsi voyait-il le futur de chaque individu. Alors, pour le vaincre, Sekh avait fait des recherches très poussées sur un sortilège, et, pour que Methatron ne voit rien, avait effacé ses souvenirs de son esprit par le biais de suggestions hypnotiques. »

Plusieurs glyphes explosèrent alors.

« La vérité, c’est que Sekh avait vu le crâne noir dès on premier séjour à la Pyramide Céleste. Il était alors trop jeune pour que Methatron se soucie de lui, et a entrepris ensuite un long pèlerinage, aux confins du royaume, afin de fuir le regard de Methatron, et c’est lors de ce séjour qu’il a gagné de grands pouvoirs, y compris son arme secrète. »

Les doigts de Samara continuèrent à remuer, écartant davantage de sorts, jusqu’à briser définitivement les sceaux. Elle se retourna alors vers Asmiel.

« Le Cœur Noir. C’est l’arme que Sekh a utilisé contre Methatron. »
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Asmiel
Avatar
-

Messages: 24



Voir le profil
Fiche
« Répondre #6 le: Novembre 25, 2017, 03:50:09 »

Qu’il était à la fois étrange et plaisant de voir Samara en chair et en os, pour la première depuis fort longtemps. Le dernier souvenir qu’elle avait de sa fille prodige, était au moment de sa naissance. Plus précisément, quand elle l’avait portée entre ses bras pour la première et dernière fois. Asmiel était une mère cruelle et très exigeante envers sa progéniture mais, pourtant, elle ressentait une certaine forme d’affection, malgré qu’elle était une démone. Malgré sa nature maléfique et diabolique, elle parvenait à s’attacher à certain de ses enfants, notamment Samara. C’était donc à la fois étrange, et très plaisant de la revoir après des siècles. Néanmoins il était normal que, réciproquement, Samara ne la reconnaisse pas. L’archimage se présenta et déclina son nom, qui n’avait donc pas changé.

Samara commença alors à raconter toute l’histoire de Zadon à Asmiel, qui écouta et la suivit dans le dédale de couloir. Il y avait tellement de choses à savoir et retenir, que la démone préféra ne pas couper son discours ni intervenir. Parfois, il fallait juste écouter. Néanmoins, après une longue marche, elles atterrirent devant une double porte, scellée par des glyphes. Et pendant qu’elle parlait, Samara parvint à les faire sauter un à un, sous le regard satisfait d’Asmiel. (Ma fille n’a pas perdu son temps. Sa pratique de la magie est remarquable ...) Pensa-t-elle en voyant avec quelle aisance Samara utiliser sa magie pour détruire les glyphes protégeant la porte. La fin de son discours interpella grandement Asmiel ; le Cœur Noir viendrait donc de Sekh ? Ça serait réellement l’arme qu’il avait utilisé contre Methatron ? Asmiel n’avait jamais su dû provenait cet artefact mais, visiblement, sa fille avait fait ses recherches sur le sujet.

« Et cette arme est à présent en ta possession ... Comment tu as fait ? » Demanda-t-elle, curieuse de savoir comment précisément Samara s’était débrouillée pour récupérer un tel objet. Si son histoire était vraie, alors Asmiel comprenait de moins en moins comment un tel artefact avait fini par se retrouver entre les mains d’une archimage à Ashnard. Un héritage ? Après tout, Asmiel avait des zones d’ombres dans sa propre mémoire. Elle ne se souvenait pas de tout de son ancienne vie, avant sa réincarnation. Sa renaissance, sa résurrection au travers l’humaine dont elle s’était emparée avait eu quelques impacts sur sa mémoire d’origine, causant quelques trous. Notamment sur ce Cœur Noir, qui semblait être une pièce importante du puzzle. Néanmoins, en revenant à la situation actuelle, Asmiel avait du mal à comprendre le lien entre le discours de Samara et Zadon. A moins que Sekh n’était autre que lui ? « Zadon n’est ni plus ni moins que Sekh, donc. Ça fait de lui quelqu’un de très ancien et expérimenté. » Dit-elle, comprenant alors pourquoi Samara ne désirait surtout pas le sous-estimer.

Au moins avait-elle apprit ses leçons. Mais serait-ce suffisant pour venir à bout d’un mage millénaire, disposant de grands pouvoirs ? Asmiel espérait qu’à deux, ça le serait.
Journalisée

Compte secondaire de Vanessa White.

• Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Samara
Avatar
-

Messages: 437



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #7 le: Novembre 26, 2017, 10:30:38 »

Les explications de Samara étaient détaillées, preuve des recherches très importantes qu’elle faisait dans ce domaine. Elle n’avait pas encore dévoilé toute son histoire, mais elle y allait progressivement, tout en observant Asmiel, et en analysant ses réactions. Samara ne pouvait toujours pas se départir, à son égard, d’un sentiment très étrange, comme si elle avait l’impression de connaître cette femme, de l’avoir déjà rencontré, alors même qu’elle n’avait jamais croisé, de sa vie, une seule Asmiel.

*Ou alors… Serait-il possible que… ?*

Cette éventualité la frappa brusquement. Il y avait un grand pan de son passé que l’Archimage ne connaissait pas, toute une partie de son histoire qui lui était méconnue, et qu’elle n’avait pas réussi à récupérer, que ce soit en servant de la magie, en recourant à une thérapie, ou même à des pratiques hypnotiques : les moments avant d’être invoquée par un mage, et de servir à ses sinistres expérimentations. Tout ce qui avait eu lieu avant avait été gommé de son esprit. Se pouvait-il donc qu’elle ait rencontré cette Asmiel auparavant ? Mais, dans ce cas, pourquoi l’intéressée ne le lui disait pas ?

Perdue dans ses pensées, Samara en sortit en invoquant le Cœur Noir. L’artefact se dressa alors devant elle, flottant dans les airs, le triangle sombre tournoyant lentement au milieu des anneaux, émettant une impulsion noirâtre. On pouvait en sentir toute la puissance, toute son intensité.

« J’ignore comment j’ai récupéré le Cœur Noir, Asmiel, il a toujours été avec moi. »

Elle aurait pu parler de son passé manquant, mais en parler reviendrait à évoquer sa capture, l’humiliation de ces mois passés à être la victime d’un mage dément qui avait voulu percer les secrets du Cœur Noir en la torturant. Et ça, Samara n’y tenait pas. Elle n’en avait parlé qu’à très peu de personnes, et, même si elle ressentait quelque chose de particulier avec Asmiel, elle ne pouvait pas encore la considérer comme une proche.

C’est donc ce qui l’amena à reprendre le cours de son récit, tout en faisant se rétracter le Cœur Noir, et en avançant le long du couloir.

« Le Cœur Noir est un artefact très ancien, que je pense être de nature démoniaque. Un démon a en tout cas forcément aidé Sekh à manipuler ce dangereux artefact. »

Il n’y avait aucune autre explication, car les recherches de Samara l’avaient amené en Enfer, dans d’anciens palais abandonnés, mais elle n’avait pas pu remonter plus loin, faute de contacts et d’influence suffisante dans cette dimension rouge.

« Sekh s’est de lui-même effacé la mémoire, empêchant ainsi l’Ultime de sonder son esprit… Mais Méthatron a senti dans son héraut sa soif de pouvoir, son envie de rébellion. Sekh a secrètement relié une ligue de mages et de prêtres voyant aussi en Méthatron une menace. Et l’Ultime a fini par convoquer Sekh, ainsi que les autres mages, dans une grande assemblée, où il a expliqué à Sekh avoir lu leur combat, et vu la mort de son héraut. Sekh était devenu fort, très puissant même, mais bien insuffisant pour Méthatron. »

Samara regardait autour d’elle. C’était un grand couloir, et on pouvait voir, le long des murs, d’antiques statues en pierre avec des têtes de crocodiles.

« L’Ultime a terrassé, les uns après les autres, les fidèles de Sekh, jusqu’à se tenir devant lui. Il l’a alors attaqué de plein fouet, et, comme dans sa vision, Méthatron a pris les devants… Mais, ce que Méthatron n’avait pas vu, ce fut le Cœur Noir, qui se retourna contre lui… Et absorba sa mana. Une magie que Sekh, en temps normal, aurait pu absorber, mais qui était bien trop élevée. Ils ont fusionné… Et sont devenus Zadon. »

L’Archimage s’approcha d’une porte latérale fermée, et posa sa main dessus, générant contre sa paume une onde de choc, fissurant la porte…

« Zadon a déchaîné son courroux sur cet Empire antique, et l’a ravagé, avant d’être finalement scellé par les Dieux. Mais les antiques sortilèges qui l’ont maintenu emprisonné se sont émoussés avec le temps. Zadon représente une trop grande menace pour que je l’ignore impunément. »

Et, au-delà de ça, elle espérait surtout obtenir avec lui des informations sur le Cœur Noir, et, en définitive, sur son passé. Samara avait donc un intérêt personnel, mais elle était bien loin de se douter que les réponses qu’elle cherchait étaient bien plus proches d’elle que ce qu’elle pensait.

En tout cas, son sort s’actionna, et la porte explosa, les amenant vers une pièce plongée dans la pénombre…
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Asmiel
Avatar
-

Messages: 24



Voir le profil
Fiche
« Répondre #8 le: Décembre 10, 2017, 02:33:31 »

Voir Samara se débattre autant contre une menace de cette ampleur avait quelque chose d’assez gratifiant. Asmiel n’avait pas eu tort de penser que c’était sa meilleure progéniture. Mais, bien qu’elle était impressionnée, elle n’était pas encore totalement convaincue des choix de Samara. Pourquoi celle-ci se donnait tant de mal pour Zadon ? Pourquoi officiait-elle pour Ashnard ? Quelque chose avait dû se passer. C’était comme si cette démone avait oublié qu’elle était une démone, ou plus précisément, ce que ça voulait dire. Depuis quand une héritière du clan de l’Orgueil s’occupait à travailler pour un royaume mortel ? De toutes évidences, Samara n’avait aucune idée de son héritage. Cela inquiéta assez sévèrement Asmiel, qui commençait à se demander si Samara la croirait réellement le moment où elle lui révélerait la vérité. Elle allait devoir être très prudente, ce jour-là.

Quoiqu’il en fut, elle écouta la suite de son récit, au sujet de Zadon. Apparemment, cet homme était le résultat de la fusion entre Sekh et Méthatron. Une image sordide, qui n’était pas pour plaire à Asmiel, bien que celle-ci en la matière n’avait rien à se reprocher. La fusion et la possession se ressemblaient en bien des points et, parfois, elles se rejoignaient. Qui serait-elle pour reprocher ça à quelqu’un alors qu’elle-même, pour revenir à la vie, avait dut s’emparer de l’âme et corps d’une mortelle ? Asmiel revint cependant à la situation, et comprit donc l’enjeux. Zadon était effectivement beaucoup trop dangereux pour être laissé en liberté ainsi. Samara finit par faire exploser une porte, qui donna sur une salle plongée dans la pénombre. Asmiel soupira puis, tournant son regard vers le noir, répliqua. « Eh bien, quelle histoire ... Espérons que le Cœur Noir parviendra à en venir à bout la prochaine fois qu’on le croisera. » Dit-elle, hésitant néanmoins à poser sa vraie question.

Elle finit par se convaincre, et s’élança. « Ôte-moi un doute, Samara ... Pourquoi fais-tu tout ceci ? Réellement, je veux dire. J’ai du mal à croire qu’une démone puisse se sentir autant concernée par des problèmes de cet ordre ... Et j’ai encore plus de mal à croire qu’elle puisse travailler pour des mortels. Alors, pourquoi ? » Demanda-t-elle, plongeant son regard dans celui de sa guide. Ce n’était peut-être pas le meilleur moment ni endroit pour ça mais, Asmiel avait besoin de savoir ce qui s’était passé. Qu’est-ce qui avait bien pu se produire pour que Samara devienne amnésique, et sorte ainsi de sa dimension d’origine. En attendant sa réponse, elle ne perdit pas de vue le danger imminent et fit allumer une braise au-dessus de sa paume, qui éclaira les proches alentours.
Journalisée

Compte secondaire de Vanessa White.

• Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Samara
Avatar
-

Messages: 437



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #9 le: Décembre 10, 2017, 04:03:39 »

Au demeurant, l’histoire de Sekh et de Methatron avaient tout d’un conte, d’un mythe, tant on pouvait en tirer des enseignements et des interprétations différentes. Sekh était-il un humain jaloux ayant voulu s’accaparer des pouvoirs n’appartenant pas aux mortels ? Ou était-il, au contraire, un homme ayant voulu libérer les êtres humains du joug d’un despote se prenant pour un Dieu ? L’histoire avait sombré dans l’oubli, mais elle était revenue à travers d’autres contes, et d’autres mythes. Jadis, on devait l’enseigner aux jeunes enfants, mais elle appartenait maintenant aux livres d’histoires... Et à cette nécropole. Samara s’avançait donc dans le couloir, nerveuse. Zadon était très dangereux, et terriblement puissant. Samara avait déjà entendu parler de mages ayant eu des pouvoirs divins. Elle avait récemment lu un rapport d’enquête sur un certain Zäazel, un mage fou qui avait conçu une tour pour siphonner l’énergie divine. Il avait été vaincu officiellement par les Olympiens, mais, en enquêtant davantage, Samara avait appris que les artisans de sa mort étaient Sha et Sanguilia*. Comme quoi, le monde était petit, mais la présence de Zäazel, ou de Zadon, formaient un rappel constant sur le pouvoir immense des mages.

Samara avançait donc dans un long couloir. Asmiel, dans son dos, manifesta alors sa surprise, ce qui ne manqua pas d’interpeller l’Archimage, surtout quand Asmiel s’étonna qu’une démone travaille au service d’humains. Samara s’arrêta brusquement, et tourna la tête.

« Tu m’as pourtant dit que tu venais d’Ashnard, Asmiel... L’Empire a été conçu pour une alliance entre humains et démons. Je l’ai rejoint parce que je n’ai aucune autre allégeance, aucun clan infernal auquel je dépends. »

Et Samara ne se voyait pas aller ailleurs. Pour les démons renégats ou exilés de l’Enfer, Ashnard était la meilleure option. L’Empire avait été fondé sur un partenariat entre les humains et les démons, une exception figurant dans le Pacte entre les Anges et les Démons, une exception tolérée, car n’étant qu’une conséquence du libre arbitre. Pour autant, tous les démons ashnardiens connaissaient cela. L’étonnement d’Asmiel ne signifiait donc qu’une chose.

« Tu n’es pas employée par l’Empire. Qui es-tu, Asmiel ? Quel clan infernal t’envoie ? »

La démone restait sur la défensive. Elle ne pouvait pas exclure qu’Asmiel soit une servante de Zadon, qui ne cherche à la piéger. Après tout, c’était Samara qui détenait le Cœur Noir... Un artefact précieux, très puissant, que Zadon devait sûrement convoiter en ce moment.



* : Cf. RP « Une cible de choix ».
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Asmiel
Avatar
-

Messages: 24



Voir le profil
Fiche
« Répondre #10 le: Décembre 10, 2017, 05:41:44 »

Sa question n’avait eu pour autre but que d’éclaircir ses propres zones d’ombre au sujet de Samara. Dès lors qu’Asmiel venait de la poser, quelque chose perturba grandement la démone. Elle se figea puis se retourna, donnant un rapide rappel historique sur Ashnard. Effectivement, ce royaume était né à partir d’une alliance entre les Hommes et les Démons, et de ce fait, il n’était nullement surprenant de voir ces derniers travailler ici. Pour autant la dernière partie de sa phrase fit sourire Asmiel malgré elle. (Si tu savais, ma fille ...) Se dit-elle, pensant à ce qu’elle pourrait lui offrir comme réponse. Immanquablement, Samara se mit sur la défensive. La matriarche du clan de l’Orgueil venait de perdre le peu de confiance qu’elle venait de gagner avec l’archimage, et ce n’était pas une bonne chose. Ou pas ? Vu comment Samara venait de tourner son discours, elle avait une bonne opportunité de s’introduire, ou tout du moins, commencer à s’introduire.

Un sourire s’imprima sur ses lèvres. Elle ne sous-estimait pas sa fille, loin de là, mais était sûre d’elle en ce moment. Samara avait senti quelque chose, Asmiel en était persuadée. Et cette chose n’était pas hostile. Elle comptait s’en servir à ce moment même, où elle était menacée. La démone fit mine de soupirer, puis croisa ses bras, n’ayant pas l’air plus inquiétée que ça. « J’ai malheureusement la preuve que tu ne te souviens pas de tout, Samara. Mais tu as à la fois raison et tort, sur mon compte. » Déclara-t-elle, baissant ses bras. Elle désirait montrer à la démone qu’elle n’était pas là pour être son ennemie ni lui poser barrière. Bien au contraire, d’ailleurs. Elle s’approcha légèrement, mais pas trop afin de ne pas faire monter la garde de Samara d’avantage. « Je ne viens pas d’Ashnard, et, effectivement, c’est un clan infernal qui m’envoie. Mais là où tu as tort, c’est que tu appartiens bel et bien à un clan. Et ... » Dit-elle, avant de s’avancer encore, prenant une voix plus basse.

« C’est ce clan qui m’envoie. Je ne suis pas ton ennemie, Samara ... Au contraire, je suis ton alliée. Je suis même ta seule et véritable alliée, ici. Mais, je constate avec effroi que tu ne te souviens de rien. Je suppose que tu es d’accord pour dire que ce n’est ni le lieu ni le moment pour que je t’explique réellement qui je suis ? Encore faut-il que tu sois prête à accepter la vérité. » Déclara Asmiel d’un ton énigmatique, préparant ainsi le terrain pour la révélation. Celle portant sur son identité, et sa vraie relation vis-à-vis de Samara.
Journalisée

Compte secondaire de Vanessa White.

• Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Samara
Avatar
-

Messages: 437



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #11 le: Décembre 10, 2017, 06:36:09 »

On n’apprenait pas à un vieux singe à faire la grimace. Il avait fallu d’un seul truchement d’Asmiel pour que Samara bondisse dessus. Dès le début, elle n’avait pas vraiment cru à cette histoire. Asmiel, une mage envoyée en renforts, mais sans aucun soldat. Samara n’y avait pas cru, elle avait senti qu’il y avait autre chose, tout comme elle avait senti chez cette femme quelque chose... D’étrangement familier. Et là, face à elle, elle avait la confirmation de ce qu’elle pensait. Asmiel, consciente qu’elle ne pouvait pas mentir, surprit alors Samara en lui avouant être une figure de son passé... Celui datant d’avant l’époque où elle avait été enfermée. Samara en écarquilla les yeux sous la surprise.

*Est-ce possible ? Ça fait des années que je recherche des informations là-dessus, que j’envoie des informateurs dans tous les sens, que je demande aux Magoa des éléments... Et c’est là, dans cette nécropole sinistre, que je trouve enfin des réponses ?!*

Samara ne sut pas quoi dire pendant quelques instants, regardant cette femme. Elle faisait un grand effort de mémoire, mais tout était noyé. Le traumatisme de sa captivité, des viols et des expériences magiques à répétition, avait balayé tout le reste. Samara avait essayé l’hypnose, la thérapie à travers le sommeil et les rêves, mais son esprit s’était hermétiquement verrouillé.

« Je... Euh... »

Elle cligna des yeux, et mit une main sur son front.

« Je suis venue ici pour savoir quel clan a fabriqué le Cœur Noir, expliqua-t-elle enfin. À travers l’historique de l’artefact, je pensais découvrir le mien. Je n’aurais jamais cru qu’une sœur puisse se manifester... »

Samara n’avait toujours pas deviné la réalité, et elle se moquait alors bien d’être dans une zone hostile. Tout ce qu’elle voyait, c’était enfin une réponse à ses questions, aux interrogations qu’elle se posait depuis longtemps sur ses origines, et sur qui elle était vraiment. Elle attendit donc un peu, et fronça les sourcils, avant de prononcer la seule question lui venant à l’esprit :

« Qui es-tu vraiment ? »
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Asmiel
Avatar
-

Messages: 24



Voir le profil
Fiche
« Répondre #12 le: Décembre 11, 2017, 12:45:50 »

Asmiel ne put s’empêcher d’esquisser un sourire narquois. Sa propre fille avait tenté de la déstabiliser en devinant d’un seul coup sa couverture. Peut-être pensait-elle que la prétendue mage Ashnardienne n’aurait pas plus d’un tour dans son sac ? Au final, la matriarche du clan de l’Orgueil avait plus ou moins retourné la situation en faisant une assez belle révélation à Samara. C’était du coup elle qui était devenue surprise et troublée. Un retournement de situation dont Asmiel s’en félicitait ... Même si à présent, les choses allaient être légèrement plus compliquées. Elle ne savait pas comment réagirait la démone si elle lui disait réellement qui était-elle. En attendant, elle scruta sa première réaction et, pour le dire, elle s’attendait à ce qu’elle ne la croie pas. Au lieu de cela, Samara se retrouva troublée et expliqua alors les véritables raisons qui l’ont emmené ici, à la poursuite de Zadon. Des réponses sur son passé.

Un long silence s’écoula, avant qu’Asmiel baisse son regard, cherchant la meilleure manière d’aborder le fin fond du sujet ; sa véritable identité. « Es-tu seulement prête à me croire ? » Répliqua-t-elle en premier lieu, émettant le seul et unique doute qu’elle avait ; que sa fille ne croit pas à son histoire, qui allait pourtant être vraie. Asmiel laissa écouler nouveau silence, avant de se lancer. « T’es-tu déjà demandée pourquoi tu t’appelles ainsi ? Qui a bien pu te nommer ? Crois-le ou non, mais je connais la réponse à ces questions ... Et cette personne est potentiellement l’une des clés de ton passé. » Dit-elle ensuite. Asmiel lorgna sur le mystérieux artefact, se demandant alors si ça ne serait pas une bonne idée de s’en servir pour prouver le discours qu’elle tenait, et l’énième révélation qu’elle s’apprêtait à faire. « Il y a longtemps, très longtemps, quelqu’un t’a donné naissance, Samara. J’ai connu cette personne, mais ... Tout s’est arrêté le jour de ta naissance. En venant à ce monde, tu as aspiré la vie et les pouvoirs de ta génitrice, la condamnant ainsi à la mort. » Déclara-t-elle.

Laissant un silence pour laisser Samara digérer cela, elle finit par poursuivre après. « Ce fut autrefois une puissante démone, crainte et respectée de son clan et des autres. Tout le monde la pensait morte, mais son esprit perdura, siècles après siècles. Tout le monde pensait que sa progéniture la plus réussie et parfaite ... Toi ... L’avait tué en venant au monde. Mais, un jour vint où son esprit était parvenu à reprendre suffisamment de force pour se réincarner. » Finit-elle par dire, regardant intensément Samara. Sa voix était devenue plus menaçante, et son air un peu moins amical. « Telle que je la connaissais, elle n’aurait désiré qu’une chose ; se venger de sa progéniture. Elle en avait l’intention ferme ... » Dit-elle, l’air clairement menaçant. Alors qu’elle parlait, sa peau commença à émettre de la fumée, puis au bout de quelques secondes, commença à brûler, laissant rapidement une peau rouge se révéler. Asmiel reprit alors son apparence démoniaque, dotée de ses deux longues cornes, sa peau rouge sang et ses griffes sombres acérées.

« Je tenais enfin ma fille entre mes doigts ... » Affirma-t-elle, avant de soudainement saisir Samara par les deux poignets, la ramenant de force à elle. « Mais la femme que je connaissais autrefois n’était plus. Je n’étais plus la même ... Je me suis rendu compte que la chair de ma chair avait plus de valeur vivante que morte. Au fond, la vengeance était futile. Une démone de mon calibre ne saurait daigner accorder la moindre importance à ce qui autrefois n’était qu’un avorton meurtrier. » Conclut-elle, tenant fermement Samara par les poignets. Un silence s’installa, où Asmiel était enfin réunie avec Samara, en tant que mère et non inconnue. « Je suis ta mère, Samara. Celle que tu as tué en venant au monde, et celle ... Qui t’as pardonné. » Finit-elle ainsi. Elle regarda le Cœur Noir, puis leva gracieusement sa main, agitant légèrement ses doigts. Pour prouver la véracité de son identité, Asmiel montra alors à Samara que cet artefact pouvait lui obéir également, témoignant ainsi de son lien avec elle. Le Cœur Noir réagit en conséquence et fila au creux de sa paume, sans qu’il ne blesse ni ne rejette la démone. « Voilà qui je suis réellement. » Dit-elle, pour clôturer son discours.
Journalisée

Compte secondaire de Vanessa White.

• Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Samara
Avatar
-

Messages: 437



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #13 le: Décembre 11, 2017, 01:46:32 »

« Ma... Mère ?! »

Samara fut tellement surprise par cette révélation qu’elle ne réagit même pas en voyant la femme balayer tout doute en réussissant à s’emparer du Cœur Noir, sans que l’artefact n’explose entre ses doigts, ou ne la repousse. Sa mère... Samara sentit son esprit s’emballer rapidement. Il était rare de désorienter une femme aussi sûre d’elle-même, mais Asmiel pouvait se féliciter d’avoir réussi.

*L’Orgueil... Voilà pourquoi les Magoa n’ont pas pu retrouver mes origines, je ne descends pas d’un clan de la Luxure, mais de l’Orgueil...*

Les clans du Cercle de l’Orgueil étaient très puissants, abritant les démons les plus puissants de l’Enfer... Ou, du moins, ceux qui affirmaient l’être. Samara papillonna des yeux, et releva la tête, croisant le regard de la femme.

« Asmiel... Ma mère... »

Samara ferma alors les yeux, et sentit un reflux d’émotions la traverser. Depuis des années, elle cherchait son passé, à découvrir qui elle avait été avant tout ça, avant d’être la victime d’un mage noir. Elle était venue au monde en tuant sa mère, ce qui la surprenait un peu. Mais elle chercherait à en savoir plus après. Asmiel avait voulu retrouver sa fille, initialement pour se venger, mais, visiblement, elle avait laissé sa colère derrière elle, trouvant plus d’intérêt à sa fille en vie que morte. Samara la regarda de nouveau, peinant encore à trouver quoi dire.

Finalement, plutôt que de parler, elle se rapprocha d’elle, et la serra dans ses bras. Asmiel put alors sentir le corps de Samara frissonner un peu. En fermant les yeux, Samara sentit ses pupilles s’embuer. Elle... Elle était en train de pleurer ! Oh, elle ne ruisselait pas à torrents, mais quelques larmes avaient quand même coulé, ce qui était suffisamment rare, chez Samara, pour qu’on le note. Elle releva son visage, ses lèvres proches de celles de sa mère... Et l’embrassa alors. Elle goûta à ses lèvres, sa main caressant ses cheveux, faisant fi du danger, de la situation risquée dans laquelle elles se situaient, partageant juste un baiser avec sa mère.

« Oui... Tu es bien ma mère, Asmiel, c’est... C’est incroyable. »

Samara se pinça les lèvres, et papillonna des yeux, séchant les traces de ses larmes.

« Pardonne-moi, c’est juste que... Je cherche depuis des années à recoller les morceaux de son passé, à découvrir qui je suis, d’où je viens... J’espérais obtenir des réponses chez Zadon, mais... Pas comme ça, je l’admets. »

Elle ferma encore les yeux, et sentit un excès de joie la traverser.

« Nous avons beaucoup à nous dire, Asmiel... »

Pour le coup, Samara devait bien admettre qu’elle avait du mal à se replonger dans sa quête, tant elle était confuse.

Une telle situation était vraiment très rare pour elle !
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Asmiel
Avatar
-

Messages: 24



Voir le profil
Fiche
« Répondre #14 le: Décembre 17, 2017, 11:59:01 »

Il était vrai que voir une femme aussi sûre d’elle, aussi fière et solide se mettre à laisser couler une ou deux larmes, avait quelque chose de très satisfaisant pour Asmiel. C’était un petit exploit que d’être parvenue à déstabiliser cette démone, et qui plus était, à la rendre émotionnelle pendant un moment. La jeune femme capta la moindre de ses émotions dans sa voix ; visiblement, c’était réellement quelque chose pour Samara que de retrouver sa mère. En était-ce réciproque pour Asmiel ? Elle se mentirait à elle-même si elle osait affirmer le contraire. Depuis sa réincarnation, son objectif fut de retrouver Samara. Retrouver son enfant prodige, celui qui était le plus perfectionné et fort d’entre tous.

Finalement, l’objectif était accompli. Mère et fille étaient réunies, et ce fut visiblement un choc émotionnel si important chez la fille qu’elle en serra fortement sa mère entre ses bras. Asmiel fut surprise d’un tel geste et se laissa faire. C’était réellement inattendu pour elle ... Asmiel aurait juré que son enfant serait trop fier, trop dur pour se laisser à une telle chose. Pourtant, elle constata que Samara se serra contre elle et frissonna, avant de laisser échapper malgré elle quelques fines larmes. La démone fronça légèrement ses sourcils, même si cela ne voulait nullement signifier une quelconque déception. Au contraire. Asmiel était plutôt dans l’incompréhension, et se demandait pourquoi Samara agissait ainsi. Si elle avait été la matriarche de la Luxure, nul doute qu’elle aurait instinctivement agit en conséquence.

En lieu et place, Asmiel posa ses mains à son tour dans le dos de son enfant et la serra un peu, sentant tous les frissons de sa peau. Cependant, quand Samara se redressa et qu’elle en vint à l’embrasser, la démone ne s’y opposa guère. Clôturant ses yeux, Asmiel se laissa porter par cette attention, certes émotionnelle mais aussi vicieuse. , elle reconnaissait mieux sa fille. Décidément, elle allait avoir plein de choses à apprendre sur elle, et à lui apprendre en retour. Sa langue se lova à la sienne, elle l’embrassa avec passion et lenteur, savourant tout le fruité de sa salive et de ses lèvres. Au moins, la bouche de Samara était infiniment délicieuse, ce qui présageait que de bonnes choses pour le reste. Néanmoins, passé ce baiser, Asmiel posa une main sur la joue de sa fille, la regardant profondément dans les yeux, sans pour autant afficher un air particulier. Un trait intrinsèque à l’Orgueil était d’afficher le moins de sentiment que possible, afin de montrer qu’on n’était pas sujet aux émotions qu’ils provoquaient et donc, qu’on était supérieur. Tout cela était inconscient, pour Asmiel.

D’un revers du pouce, la démone essuya et récupéra l’une des larmes de Samara, regardant la fine gouttelette sur le bout de son pouce. La démone revint à plonger son regard dans le sien, au moment où celle-ci déclara qu’elles avaient beaucoup de choses à se dire. « Tu n’imagines pas à quel point, ma fille. Des choses vont changer, maintenant que nous sommes réunies, et d’autres changeront encore quand je t’aurai expliqué ce que tu es vraiment. » Déclara-t-elle, avec un fin sourire provocateur aux lèvres. Samara ne s’en rendait peut-être pas encore compte, mais elle venait d’apprendre aujourd’hui qu’elle était la fille prodige d’une grande matriarche infernale, qui régnait en maitre sur l’un des clans les plus puissants de l’enfer. Elle était bien plus qu’une simple archimage ... Elle était un véritable avatar de l’Orgueil, avec tout ce que cela impliquait.

Asmiel soupira, puis glissa sa main depuis sa joue vers son cou, puis la laissa filer le long de son bras avant de l’enlever. « Terminons-en avec Zadon d’abord. Je te fais l’intime promesse que nous aurons le temps de rattraper tout ce qu’on a perdu ... Mais, pour t’en donner un avant-goût, sache que tes sœurs seront très curieuses de revoir celle qui a toujours manqué à l’appel. » Dit-elle, informant ainsi Samara qu’elle possédait, réellement, des sœurs et donc une famille, même si elle était démoniaque.
Journalisée

Compte secondaire de Vanessa White.

• Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !

Tags:
Pages: [1] 2
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox