banniere
 
 
Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Sujet: Triathlon [Syndra Bathory]  (Lu 131 fois)
Félicia Hardy
Humain(e)
-

Messages: 512



Voir le profil
FicheChalant
« le: Octobre 30, 2017, 02:03:49 »


Le Grand Triathlon de Seikusu était, comme à chaque édition, bien rempli. Il y avait beaucoup de sponsors qui avaient installé leurs tentes le long de la plage. Chaque année, la commune organisait, en partenariat avec d’autres villes, notamment Yosano et Miyasu, les deux plus grandes villes proches de Seikusu, un grand triathlon, qui se déroulait dans le nord de la préfecture de Kyoto, environnement très verdoyant et montagneux. Le triathlon était organisé en réalité par une fondation sportive caritative, mais la commune soutenait activement ce projet, de sorte qu’elle se mettait volontiers en avant. C’était un projet plutôt efficace, qui attirait généralement son lot de touristes.

Aujourd’hui, la première épreuve allait commencer. Le triathlon était, comme tout triathlon, divisé en trois épreuves : une épreuve de natation, une épreuve de cyclisme, et une épreuve de course à pied. La natation commençait par traverser la baie de Seikusu, afin de rejoindre la route 178, une route qui longeait la mer et les montagnes, et qui menait tout droit à Yosano. C’est là que la troisième épreuve avait lieu, une course à pied pour aller de Yosano à Miyazu, deux villes jumelées, afin de se terminer sur une baie naturelle d’où on pouvait voir Seikusu.

Il y avait des stands, vendant des goodies, présentant l’historique du triathlon. Cette compétition avait été développée au lendemain de la Seconde Guerre Mondiale. Seikusu avait été rasée en quasi-intégralité, et, suite à ce désastre, la nouvelle commune avait décidé de se rapprocher des autres communes proches. Cette compétition était née au sein de ce programme de collaboration économique et sociale. Félicia, qui connaissait l’histoire, était ravie d’y participer. Même avec ses capacités surhumaines, un triathlon nécessitait de l’entraînement, et, ces dernières semaines, elle avait fait beaucoup de jogging, tout en passant beaucoup de temps à la piscine olympique.

Elle était donc prête, et avait enfilé une swimsuit noire assez moulante, surtout que, en prenant son apparence de « Chatte Noire », elle gagnait légèrement en muscles et en ossature. Ainsi habillée, elle se préparait, observant la baie. On avait balisé le chemin à l’aide de bouées, et elle fut questionnée par plusieurs journalistes.

« Ainsi donc, vous participez en étant professeur de sport ?
 -  Pour moi, c’est une manière de mettre en valeur la ville, et c’est un excellent exercice. »

Pour encourager les participants, les trois communes avaient prévu des récompenses. La personne qui gagnait toucherait surtout la coquette somme de 10 millions de yens, soit environ 75 000 €. Une somme considérable, et qui ne laissait pas Félicia indifférente. Un tel montant justifiait amplement sa participation à cette épreuve, mais elle était face à de multiples sportifs professionnels.

La compétition promettait d’être rude !
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Syndra Bathory
Humain(e)
-

Messages: 10



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #1 le: Octobre 30, 2017, 04:33:01 »

Syndra avait attendu ce jour durant de très longs mois. Par conséquent, elle s'était entraînée le plus possible, notamment sur son point faible, la natation. Nager à une seule main était donc possible, mais elle avait beaucoup de mal. Vivre avec une main en moins n'était pas difficile dans certains domaines, mais extrêmement complexe dans d'autres. Elle adorait nager mais devait redoubler d'efforts pour palier son handicap. Ce qui avait pour but de la fatiguer plus rapidement. Mais son entraînement visait justement l'endurance. Elle allait devoir puiser dans ses réserves pour terminer cette épreuve, elle le savait mieux que quiconque. Le jour J, elle se pensait prête. Tout son entraînement allait porter ses fruits. Elle ne visait pas la première place, l'objectif était d'arriver en un seul morceau. Le parcours était gravé dans sa tête. La course à pied serait le plus facile pour elle. Elle était habituée à courir, et ce même sur de longues distances.

Devant la baie, la jeune femme commença à avoir le trac. Comment allait-elle s'en sortir dans l'eau? Là était la question. Mais elle ne voulait pas se bombarder de questions avant le grand plongeon. Cela ne ferait que la déconcentrer. Mentalement, elle se devait d'être au top. Alors que l'épreuve allait bientôt commencer, elle se mit en condition. Se vider l'esprit. Trépignant d'impatience dans son maillot de bain, elle avait enlevé son bandage. Un bandage trempé allait lui être on ne peut plus préjudiciable par la suite. Certaines personnes fixaient l'emplacement de sa défunte main. Mais personne ne lui en faisait la remarque. Elle avait réussi à s'en passer, mais ne supportait toujours pas les remarques à ce sujet. Elle en était la première impactée, et se rappeler sans cesse de son accident n'était pas la meilleure des idées après tout.

Un long silence s'installa juste avant le départ. Syndra déglutit. Plus aucune question à se poser. Tout allait bien se passer. Elle se forçait à se rendre à cette évidence. Le départ donné, elle se jeta à l'eau sans se poser la moindre question. L'eau était assez froide, mais plus question de revenir en arrière. Traçant son chemin dans un boulevard peu peuplé, elle adopta le crawl. Elle nageait mieux ainsi. Mais il fallait s'économiser. Ce n'était que la première épreuve. Tout donner durant la première était un non-sens. Atteignant la première bouée, elle dut se ranger dans le rang pour la passer. Avant de prendre une nouvelle fois un boulevard peu peuplé. Elle nageait toujours ainsi. Dans un espace peu peuplé. Maintenant qu'elle était dans la course, elle ne pensait qu'à ça. Rien ne pourrait la détourner de son objectif, si ce n'est un concurrent en danger. On ne se refait pas après tout. Elle nageait à une vitesse standard. Tout pour garder son énergie pour les autres épreuves.

L'épreuve allait être longue. Mais elle adorait ce genre de challenges qui donnaient un sens à sa vie. Surtout lors d'un enjeu caritatif.
Journalisée
Félicia Hardy
Humain(e)
-

Messages: 512



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #2 le: Novembre 01, 2017, 10:53:47 »

Félicia avait un sacré avantage par rapport à ses autres concurrents : elle était une augmentée. En un sens, c’était une sorte de triche, mais, comme elle ne se dopait pas vraiment... Et puis, même en étant augmentée, elle avait aussi dû s’entraîner rudement. La jeune femme n’avait jamais vraiment été une grande sportive, mais, en tant que professeur de sport, elle avait estimé que participer à un triathlon ne lui ferait pas de mal. Sa participation s’était d’ailleurs répandue, et, tandis qu’elle marchait sur le sable, elle pout voir plusieurs de ses élèves. Néanmoins, Félicia se dirigea surtout vers Aoki, qui avait bien entendu décidé de l’accompagner, et l’embrassa brièvement.

« Pour me donner du courage... »

Une voix émana alors d’un haut-parleur, invitant les participants à se rapprocher de la ligne de départ. Traverser la baie de Seikusu, c’était déjà un bon exploit. Elle n’était pas immense, mais pas minuscule non plus. Félicia se rapprocha donc, et vit alors que l’une des participantes avait...

*Un moignon ?!*

Ça... Ça, ce n’était pas banal ! Comme quoi, il y avait vraiment des participants motivés.

*Bon, moi, je peux en dire autant, il est connu que les chats n’aiment pas l’eau...*

L’organisateur du triathlon se livra à un bref petit discours, en compagnie du Maire et d’autres sommités régionales, comme autant de preuves de l’importance que cette compétition pouvait avoir à leurs yeux. Félicia entendit finalement le sifflet, et plongea dans l’eau, en même temps qu’une ruade de nageurs. Cette course serait longue. Rejoindre le point final prendrait environ 40 kilomètres, soit une sacrée trotte. Pour l’heure, Félicia nageait rapidement, en papillon, mais la nage n’étant pas sa spécialité, beaucoup de nageurs la distancèrent, sans qu’elle n’en soit gênée particulièrement. Sur ce type d’épreuve, il ne fallait pas tout mettre dès le début, mais, au contraire, raisonner sur la durée, et faire attention à conserver un rythme équilibré et soutenu, afin que le corps ne lâche pas.

Elle se rapprocha ainsi de la première bouée, où plusieurs nageurs reprenaient leurs forces avant de repartir, et constata que la femme avec le moignon se tenait là, reprenant aussi des forces. La Chatte Noire la rejoignit, et lui sourit légèrement. Syndra faisait plutôt jeune, elle aurait presque pu être l’une de ses élèves, ce qui expliqua sans doute pourquoi Félicia lâcha :

« Je crois bien que tu es la plus courageuse de nous tous, ma chérie. »
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Syndra Bathory
Humain(e)
-

Messages: 10



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #3 le: Novembre 01, 2017, 08:31:12 »

Il fallait néanmoins qu'elle reprenne des forces. L'épreuve allait être très longue mais il ne fallait pas s'éterniser au repos pour autant. Cela ne servirait à rien. Toutefois, une phrase la fit légèrement sursauter. En face d'elle, une concurrente. Mais pas n'importe laquelle. Syndra semblait la connaître. Mais elle devait en être sûre. Elle mit alors en branle tous ses souvenirs afin de se rappeler. Et elle trouva quelque chose qui colla. C'est alors qu'elle ne put s'empêcher de déclarer sa surprise.

"Madame Hardy? Mais qu'est-ce que vous faites ici?" Un long moment de silence. "Mais... merci de votre sollicitude." Syndra ne savait jamais comment répondre à cela. Toutefois, elle avait pris un ton qui indiquait le fait qu'elle était quelque peu reconnaissante qu'on s'inquiète pour elle. Elle ne voulait jamais se montrer distante ou froide.

La jeune femme se doutait qu'elle ne devait pas être là pour le tourisme dans cette baie, bien qu'elle soit magnifique. Non, elle devait être là pour la même raison que Syndra. Reprenant sa natation, elle se remit quasi instantanément dans le bain. Une fois concentrée, si elle se déconcentrait quelque peu, il ne lui fallait pas grand chose pour être de nouveau au taquet. Il fallait atteindre la prochaine bouée. Elle nageait tranquillement, se faisant dépasser par de nombreux concurrents. Gardant la tête hors de l'eau, elle les regardait en les jugeant. A moins qu'ils n'aient une excellente endurance, elle savait qu'elle les verrait sur le bord de la route avant la fin. Surtout ne pas faire comme eux. Garder des forces pour plus tard. Une fois à l'autre bouée, elle reprit rapidement des forces, avant de se retourner pour la voir à nouveau.

"Sachez en tout cas que je ne me laisserais pas distancer si facilement." dit-elle avant d'entamer une nouvelle fois sa route vers la bouée suivante.

Même si en course elle semblait parfois économiser ses forces, elle s'efforçait de garder une distance raisonnable pour ne pas se laisser distancer par des adversaires qu'elle jugeait dangereux. Et par dangereux elle entendait des adversaires valeureux, qui lui donnaient du fil à retordre. Elle respectait toujours tous ses concurrents, mais gardait une attention accrue envers ceux qui étaient meilleurs qu'elle. Vu qu'elle voulait se diriger vers le plus haut niveau, elle jugeait cela normal, voire même sain.
Journalisée
Félicia Hardy
Humain(e)
-

Messages: 512



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #4 le: Novembre 06, 2017, 01:29:46 »

Félicia était impressionnée que Syndra se souvienne d’elle... Mais ce n’était pas étonnant. Ce n’était pas tous les jours qu’on voyait une fille avec un membre amputé, et, en l’occurrence, Félicia avait été la prof’ de Syndra il y a quelques années, quand elle-même venait d’arriver à Seikusu. Comme quoi, sa présence avait dû la marquer. Syndra lui avait expliqué qu’elle voulait être une athlète, et Félicia lui avait assuré qu’elle pouvait le faire. Visiblement, la jeune fille n’avait jamais abandonné son rêve, et elles se retrouvaient maintenant face-à-face, ce qui ne manqua pas de lui arracher un léger sourire.

« Eh bien, je fais la même chose que toi, Syndra. Tu penses pouvoir rivaliser avec moi ? J’ignore si c’est de la confiance en soi, ou si tu es juste présomptueuse. »

Et Félicia recommença à nager. Il y avait beaucoup d’amateurs dans cette course, des gens qui voulaient rapidement terminer la première épreuve, mais la plus longue serait la deuxième. Le peloton allait devoir remonter toute la baie en vélo, sur plus d’une trentaine de kilomètres. Tout ceci imposait de savoir conserver ses forces. Félicia se mit donc à nager, et conserva un rythme soutenu, mais sans être excessif. Elle alternait entre la brasse et la nage en papillon, lui permettant ainsi de ne pas faire se distancer.

La traversée de la baie prenait environ un quart d’heure, et, au bout des bouées, il y avait un petit quai, où les compétiteurs empruntaient des vélos mis à disposition. Félicia, elle, voyait ce quai se rapprocher, tout en espérant que Syndra s’en sorte bien.

*Mais je ne m’en fais pas trop, j’ai déjà eu l’occasion de voir de quoi elle était capable...*

Sa spécialité, c’était la course, alors elle devait tout miser sur la dernière épreuve. Syndra avait un corps d’athlète, et, n’ayant qu’une maison, avait donc entraîné ses jambes. Ce qui serait sans aucun doute dur pour elle, ce serait l’épreuve à vélo. Avec une seule main, il fallait réussir à tenir le guidon, ce qui nécessiterait sûrement d’user de son moignon pour maintenir son équilibre. Mais la Chatte Noire ne s’en faisait pas outre mesure, car elle était convaincue que la jeune fille avait déjà dû s’entraîner à cet effet.

En tout cas, Félicia continua à nager, et voyait maintenant la fin de la première épreuve approcher...
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Syndra Bathory
Humain(e)
-

Messages: 10



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #5 le: Novembre 06, 2017, 08:31:26 »

Syndra n'avait qu'un objectif en tête. Finir cette course. Par n'importe quel moyen. L'abandon n'était pas une solution envisageable, et ne l'avait jamais été à ses yeux. Même si elle pouvait finir bonne dernière, elle donnerait toutes ses tripes pour finir. Si elle commençait à abandonner maintenant, elle devait oublier ses rêves, oublier sa vocation, et l'oubli ne devait faire en aucun cas parti de son vocabulaire. Tout en nageant, elle se demandait comment elle allait bien pouvoir gérer la partie en vélo. Elle n'avait pas demandé à avoir un traitement de faveur ou un équipement adapté. Non, elle voulait être traitée comme une femme tout ce qu'il y a de plus classique. Sans problèmes. La nage était déjà difficile à une main, le vélo le serait encore plus. Seule la course à pied semblait facile à ses yeux, même compte tenu de la distance à parcourir. La distance ne lui faisait clairement pas peur, elle avait de l'endurance et de la volonté à revendre. Mais encore fallait-il arriver en un seul morceau à l'épreuve de course à pied. Le challenge était présent, et à vrai dire, la jeune femme adorait ça. Repousser ses limites et faire des choses dont on ne la croyait pas capable, c'était l'une de ses motivations premières.

Alors qu'elle apercevait la berge, sa nage se fit plus rapide, mais sans exagération. Elle dépassait quelques concurrents, mais elle savait qu'elle allait avoir du mal avec le vélo. Autant garder un peu d'énergie pour quelque chose qui allait lui en retirer pas mal. Elle ne détestait pas faire du vélo, mais avec son handicap, cela n'arrangeait pas les choses. Pourtant, elle refusait l'assistanat. Selon elle, si elle était dans cette situation, il fallait qu'elle sache la gérer seule. Syndra était parfois paradoxale, mais c'est ce qui faisait sa force mentale. Sinon, elle le revendiquait elle-même, elle aurait déjà sombré dans une dépression monstrueuse. Et le sport l'aidait à garder la tête hors de l'eau. Tant qu'elle pouvait oublier sa situation, elle le faisait. Mais tôt ou tard, le train la rattrapait et la ramenait à la dure réalité. Oui, il lui manquait une main, en effet, mais elle n'allait pas arrêter de vivre pour cela. Elle avait eu beaucoup de chance de ne pas être impactée plus que cela.

Alors qu'elle s'approchait de la rive, sa nage se fit encore plus rapide. Elle avait hâte de sortir de l'eau. Elle ne comptait plus les secondes, elle ne comptait plus le temps, elle ne se focalisait que sur sa nage. Sortir en bonne position, ne pas perdre de temps à se préparer pour l'épreuve suivante, mais garder un maximum d'énergie. Prenant une longue inspiration, elle plongea, nageant bien plus rapidement sous l'eau, qu'à la surface, et paradoxalement, cela lui demandait moins d'efforts. De ce fait, elle atteignit rapidement la berge, avant de prendre une petite pause pour reprendre son souffle. En voyant son ancienne prof de sport, elle avait une sorte de sourire en coin.

"Heureusement que vous n'avez pas perdu la main. Cela m'aurait ennuyé de devoir vous laisser sur le carreau, madame. Mais à vrai dire, je suis contente de vous avoir comme adversaire, ça me donne une motivation supplémentaire."
Journalisée
Félicia Hardy
Humain(e)
-

Messages: 512



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #6 le: Novembre 13, 2017, 01:29:31 »

Félicia avait compris, avec Syndra, qu’elle ne voulait pas de traitement de faveur. C’est pour ça que, à l’époque où elle était l’une de ses élèves, la prof’ la traitait comme n’importe qui d’autre, quitte à susciter l’émoi d’autres personnes. La Chatte Noire savait tout simplement que les personnes handicapées avaient généralement horreur qu’on les prenne en pitié, qu’on leur rappelle leur propre situation d’infériorité, face à laquelle ils étaient confrontés tous les jours. Félicia avait toujours respecté cela, et avait donc veillé à encourager Syndra. Et il fallait bien admettre que la sportive était très douée. En fait, et à bien y réfléchir, Félicia n’était pas si surprise que ça de la voir ici. C’était tout à fait son style, et Syndra était bien décidée à être à la hauteur.

La première épreuve venait de se terminer, et Félicia secoua la tête, envoyant voler des gouttes d’eau autour d’elle. Elle avait beau ne pas avoir une épaisse fourrure, elle n’aimait quand même pas trop la natation. Elle s’en était toutefois plutôt bien sortie, et devait maintenant se changer dans des vestiaires spécialement prévues pour. Difficile d’imaginer faire du vélo avec un maillot de bains, et sans chaussure. Chaque participant avait son propre vestiaire, et celui de Félicia était juste à côté de celui de Syndra, un bien heureux hasard ! Les vestiaires étaient en réalité une série de toilettes chimiques de chantier, faciles à déplacer. Félicia sourit en s’y dirigeant, Syndra la suivant. Perdre la main... Syndra ne manquait clairement pas d’humour face à sa propre infirmité !

« Et toi, tu t’en sors vraiment très bien. Mais je sais que ce n’est pas notre terrain de prédilection, ça... »

Comme Syndra, Félicia était plutôt douée dans la course-à-pied. Au lycée, elles s’amusaient souvent à concourir, toutes les deux, et Syndra s’étaitr avérée être une vraie petite panthère. Félicia entra ensuite dans ses vestiaires, et s’empressa de retirer sa swimsuit, puis enfila un débardeur, une minijupe, et des chaussures, avec une casquette. Maintenant prête, elle sortit, et rejoignit rapidement les vélos. Il y avait, là encore, une longue route à faire, mais celle-ci permettrait de voir de très beaux paysages, puisque le peloton allait s’aventurer sur une route qui longeait les montagnes sauvages du Japon, avec la mer à côté.

C’était une excellente route à faire, en réalité. Félicia espérait bien que Syndra arrivait à tenir... Mais elle ne doutait pas une seule seconde de ses talents, en réalité.
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Syndra Bathory
Humain(e)
-

Messages: 10



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #7 le: Novembre 13, 2017, 08:34:30 »

Il fallait à présent changer de tenue. Effectivement, le vélo n'était pas leur terrain de prédilection, et Syndra attendait avec grande impatience la partie de course à pied. Non seulement car c'était sa discipline fétiche, mais également car elle adorait courir contre son ancienne prof de sport. Qui ne l'avait jamais épargnée. Et la jeune femme l'admirait énormément pour ça. Elle avait toujours agit comme si elle était une personne tout à fait normale, et c'était ce que Syndra désirait au plus profond de son être. Elle voulait qu'on la traite comme une femme normale. Ne pas avoir de compassion pour son handicap. Clairement, elle ne supportait pas cela. Ce genre de faux semblants la faisait clairement vomir.

En se changeant, Syndra se concentrait à nouveau. Il lui fallait impérativement se concentrer le plus possible, cette épreuve serait la plus dure pour elle. Mais elle avait demandé à être traitée comme une femme normale, et par conséquent, cette épreuve serait encore plus dure, car rien n'allait l'aider. Et c'est ce qu'elle voulait. Une fois prête, mentalement et physiquement, elle se dirigeait vers son vélo. Elle n'avait qu'un objectif en tête. Passer à l'épreuve suivante. Et encore une fois, elle allait devoir s'économiser pour tout donner dans l'épreuve finale. Certains concurrents commençaient déjà à être fatigués. Ils n'allaient sans doute pas finir cette course. Pourquoi chercher à impressionner tout le monde avec des capacités physiques lorsque l'on se donnait à fond dans la première épreuve, sur une course en contenant trois? Pour la jeune femme, cela n'avait aucun sens.

Tentant tant bien que mal de trouver son équilibre alors qu'elle commençait à pédaler, elle finit par passer ses bras sous le guidon, afin de le resserrer avec ses avants-bras. Cela semblait bien précaire, mais elle n'avait pas le choix. Ainsi, elle pourrait éventuellement se diriger, et il faudrait qu'elle anticipe pour pouvoir freiner, mais c'était ça ou rien. Elle n'avait pas vraiment le choix au final. Certains concurrents la regardaient d'une drôle de manière. Sûrement parce qu'elle n'avait pas l'air bien stable. Mais elle n'en avait que faire. Elle se concentrait dans son épreuve, ne pensant à rien d'autre. Mais elle s'économisait. Penser pratique, penser économie. Si elle devait tout donner, cela serait dans un sprint final. Toutefois, de temps à autre, elle jetait un coup d'œil au paysage qu'elle trouvait magnifique. Vraiment un bel endroit où il serait bon de venir en vacances dans un futur proche.
Journalisée
Félicia Hardy
Humain(e)
-

Messages: 512



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #8 le: Novembre 14, 2017, 08:52:32 »

Ce qui avait toujours étonné Félicia en faisant cette route, c’était les portes dans les murs. Sur sa gauche, il y avait la mer, mais, à droite, la nature, constituée de montagnes, d’arbres, et de murs rocailleux. Et, sur certains de ces murs, il y avait toute une série de portes. Ce n’était pas le genre de trucs qu’on voyait dans le New Jersey. Elle s’était d’ailleurs souvent demandée ce qu’il y avait derrière. D’anciennes fortifications datant d’une époque reculée, ou des aménagements souterrains pour pouvoir construire des mines ? Ou autre chose encore ? Puisqu’elle en était réduite à pédaler pendant un certain moment, elle laissait ce genre de questions lui venir à l’esprit, tout en regardant régulièrement derrière elle.

Certes, elle n’était plus la professeur de Syndra, mais il fallait croire qu’on ne changeait pas si facilement les vieilles habitudes. Depuis toujours, elle veillait soigneusement sur ses élèves, les encourageant personnellement. Elle avait toujours fait plus que ce qu’un simple rôle de prof impliquait... Comme beaucoup de professeurs à Mishima, d’ailleurs. C’était un lycée où les frontières étaient gommées, ce dont Félicia avait largement eu l’occasion de se rendre compte.

*Elle a l’air de tenir...*

Ce n’était pas sur cette épreuve aussi que Syndra allait pouvoir impressionner le monde. Tout ce qu’elle devait faire, c’était tenir, et éviter de trop se faire distancer. Plusieurs cyclistes la dépassaient, avançant rapidement. Il y avait du niveau dans ce triathlon, mais Syndra n’était pas la dernière. En fait... Même pour un domaine dans lequel elle n’était pas à l’aise, il fallait reconnaître qu’elle s’en sortait plutôt bien.

*Elle a fait du progrès... C’est bien.*

Pour autant, Félicia n’allait pas lui mâcher le travail. Cette épreuve imposait de ne pas aller trop vite. Le vélo usait surtout les jambes, et il ne fallait pas oublier que la dernière épreuve impliquait une longue course à pied, à travers toute une ville. C’était aussi ça, un triathlon, une série d’épreuves sportives nécessitant de la stratégie, afin de ne pas s’écrouler lors de la dernière course. C’est aussi pour ça que Félicia ne se démenait pas sur son vélo.

Et, pendant ce temps, Miyazu approchait. La ville était surtout connue pour ses paysages très impressionnants, comme cette fine bande de terre qui coupait la mer en deux, Amanohashidate. C’est d’ailleurs à l’entrée de cette bande de terre que les cyclistes abandonnaient leur vélo pour passer à la dernière épreuve... La course à pied !
« Dernière édition: Novembre 18, 2017, 12:30:25 par Princesse Alice Korvander » Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Syndra Bathory
Humain(e)
-

Messages: 10



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #9 le: Novembre 16, 2017, 10:57:49 »

Syndra faisait tout ce qui était en son pouvoir pour rester en équilibre sur son vélo. Autant, quand elle avait ses deux mains, elle n'était pas si mauvaise que ça, autant depuis la perte de sa main, elle ne brillait pas vraiment au vélo. Mais ce n'était pas son sport favori, donc elle l'avait laissé quelque peu de côté, même si elle s'était beaucoup entraînée pour cette épreuve. Tout en jetant de rapides coups d'œil au paysage par moment, son objectif était ancré dans sa tête. Elle n'attendait qu'une chose, poser pied à terre et commencer à courir. Elle irait jusqu'au bout, quitte à s'écrouler par terre une quinzaine de fois, mais elle tiendrait bon. Hors de question de perdre la face. Au final, elle s'en fichait de sa place. Elle s'en fichait de savoir si elle allait finir 632° ou dernière. L'important était d'arriver en un seul morceau, et de tout finir. Sa satisfaction personnelle serait plus importante que la place qu'elle occuperait. Même si elle voulait aller au plus haut niveau, elle savait que ce genre d'épreuve était plus complexe que beaucoup d'épreuves qu'elle traverserait, et pour le coup, elle pensait autrement.

Alors que de temps à autre, elle vacillait, Syndra resserrait davantage le guidon avec ses bras. Ainsi, elle espérait pouvoir rester un peu plus stable, un peu plus longtemps. Toutefois, sur le bord de la route, il y avait quelqu'un, au loin, qui semblait plus qu'en difficulté. Ni une ni deux, elle redoubla de vitesse, avant de l'atteindre, et dérapa avant de ranger son vélo dans la précipitation. Visiblement, ce concurrent avait une jambe plus que mal en point. Syndra l'aida doucement à se relever, comme elle le pouvait, avec son unique main, avant de l'installer lentement contre un arbre, correctement, veillant bien à ce que sa jambe ne parte pas dans une mauvaise position, ce qui aggraverait la situation. Elle se demandait clairement pourquoi personne ne s'était arrêté. Après avoir veillé qu'il ne partirait pas dans une mauvaise position, elle voyait l'aide qui finalement arrivait. Souriant à ce courir en lui souhaitant un bon courage, elle grimpa rapidement sur son vélo avant de reprendre la route. Elle ne savait pas vraiment quelle distance elle devait encore parcourir, mais ce qu'elle savait, c'était qu'elle venait de perdre plusieurs places. Mais rien de grave. Elle ne visait pas le classement pour son premier Triathlon.

Focalisée sur la route devant elle, elle ne voyait rien d'autre. Elle ne voulait rien voir d'autre. Elle voulait finir rapidement cette foutue épreuve de vélo. Mais elle n'était pas au bout de ses peines. L'arrivée n'était pas encore pour tout de suite.
Journalisée
Félicia Hardy
Humain(e)
-

Messages: 512



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #10 le: Novembre 19, 2017, 10:43:25 »

Amahashidate, surnommé « Le Pont Dans Le Ciel », était un bras de terre d’environ trois kilomètres, recouvert de pins et de sable, et qui coupait la baie de Miyazu en deux. C’était l’un des paysages les plus beaux du Japon, considéré par les guides touristiques comme l’une des trois meilleures vues de l’archipel. Un endroit très touristique, même si les touristes préféraient généralement voir Amahashidate depuis les hauteurs du parc Kasamatsu. Depuis cette hauteur, ce morceau de terre ressemblait vraiment à ce qu’on en disait : un pont suspendu dans le ciel. Une impressionnante illusion d’optique. Pour le reste, Amahashidate se composait de huit mille pins, sa traversée prenant une bonne heure à pied, et Félicia s’y était déjà rendue pour se baigner.

À la fin de leur course, il y avait un pont tournant, qui permettait aux bateaux situés dans la partie intérieure de la baie d’en sortir, Kaisenkyo Bridge. C’est là que le peloton se rendait. Félicia avait pris de l’avance sur Syndra, mais elle lui faisait confiance pour se rattraper. Un cycliste avait glissé en cours de route, derrière elle, ce qui faisait qu’elle n’avait pas pu s’arrêter. En tournant la tête, elle avait toutefois vu Syndra s’arrêter, afin de le mettre à l’abri.

*Une âme chevaleresque…*

Syndra ne participait pas à ce triathlon pour gagner, mais pour tester ses limites, participer, et, surtout, voir si elle pouvait tenir la route, et réussir le triathlon. Comme beaucoup de personnes, la simple épreuve du triathlon était, en soi, un défi bien suffisant. Félicia espérait toutefois revoir Syndra. On entrait après tout dans la partie dure, celle où son ancienne élève allait normalement exceller.

Félicia espérait donc qu’elle allait pouvoir la rattraper ! Fort heureusement, le triathlon était encore loin d’être terminé…
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Tags:
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox