banniere
 
  Nouvelles:
Pour la promotion du forum, pensez à voter régulièrement pour nous si vous avez un peu de temps.
Merci ! ♥





Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: 1 [2]
  Imprimer  
Auteur Sujet: "Violer une sucube... Attendez quoi ?" [PV : Lillya]  (Lu 735 fois)
Lillya
Avatar
-

Messages: 44


Petite dernière du clan Magoa


Voir le profil
Fiche
Description
Lillya est la plus jeune succube du clan Magoa. Nympho et espiègle, elle aime autant le sexe sauvage et violent que faire des farces aux autres. Elle aime corrompre les âmes des êtres osant l'invoquer, ou encore partir à la découverte des autres plans. Sur Terre, elle se fait souvent passer pour une jeune Japonaise timide et soumise.
« Répondre #15 le: Octobre 29, 2017, 08:01:56 »

La belle blonde était toute gênée et confuse, comme si elle avait été prise sur le fait, en train de faire quelque chose de mal. Et comme elle le lui avoua, elle avait été surprise de voir des femmes aussi peu vêtue et totalement à l'aise avec ça. Lillya faillit lui faire remarquer que ce genre de tenue était au contraire le genre avec le maximum de tissu, les êtres préférant généralement rester nus, comme elle même l'était. Il n'y avait pas de bure de religieuse ici. Aussi, le mieux qu'elle pourrait mettre, aurait été une tenue de latex, même s'il y'avait peu de chance qu'elle puisse couvrir ses seins et son intimité. Elle s'approcha d'elle et lui fit un petit câlin.

- T'inquiète pas pour ça. Comme je l'ai dis, la luxure est très certainement le lieu où les âmes humaines sont les plus heureuses en enfer. Autant celles qui finissent dans les cercles de la colère ou de la paresse subissent miles et un tourments, autant ici, elles sont très bien traités. Du moins, tant qu'elles accomplissent leur tâche ❤

Lillya lui prit la main et la traîna avec elle à l’intérieur de la demeure. Elles passèrent rapidement le hall et longèrent un couloir, bordé de plusieurs portes donnant sur des chambres. Parfois, certaines portes étaient grandes ouvertes et l'on pouvait voir des incubes ou des succubes faire l'amour avec une ou plusieurs esclaves, parfois dans des scènes surréalistes. Ici par exemple, une femme se faisait prendre par une succube doublement membrée. Là, c'était deux esclaves qui suçaient chacune le même membre, pendant que celui-ci avait divisé sa queue caudale pour pénétrer leur cul en même temps. Plus loin, on pouvait même voir des démons discuter le plus normalement du monde de banalités, pendant que de jeunes filles pompaient avidement leur membre. Maria pourrait penser que les démons abusent de leurs esclaves, mais les soupirs et les jouissances provenant de ces dernières prouvaient tout le contraire. Elles aimaient leur traitement. Elles pouvaient même le faire seulement entre elles, comme ont pouvait le constater dans l'une des dernières chambre du couloir.

- Tout à l'heure, tu me demandais si j'avais une famille nombreuse. C'est difficile de répondre à cette question mais, si on je devait considérer dans ma famille uniquement les strictes liens du sang, alors j'ai seulement un père, une mère, un frère et deux sœurs. Maintenant, avec toutes les succubes et incubes qui ont rejoint le clan et provenant d'autres familles, les âmes qui se sont réincarnées en démons de la luxure et les nombreux esclaves, ont doit être un bon demi millier à vivre ici.

Elles arrivèrent finalement dans la salle de bain, où une eau chaude, provenant de la source thermale, avait été coulé dans un bassin, semblable à ceux de la Grèce antique, à ceci près qu'il était fait de cette même roche noire, trouvable partout en enfer. Les deux servantes avaient retirées leur tenue et étaient donc aussi nues que ces dernières. Une fois les deux filles dans le bain, les deux Futa commencèrent à les laver et les nettoyer consciencieusement, n'hésitant pas non plus à frotter les zones érogènes. Pour Lillya cependant, ça ne valait pas les bains de magma, mais elle savait quand même en profiter un peu, surtout quand c'était aussi agréable. Les servantes utilisaient également du savon et du shampoing à la framboise, un des parfum favori de la succube, mais également imprégné d'un subtil aphrodisiaque. Cela aurait pour effet de détendre la blonde peu à peu, tout en augmentant son désir, mais de façon à ce que cela lui semble parfaitement naturel.

- Alors ? Trouve tu toujours que cet endroit est aussi maléfique que ceux décrits dans tes livres sacrés ? Avoue que jamais tu aurais imaginer prendre un bain dans un tel lieu ❤

Maria devait sans doute avoir remarquée que la succube n'avait fait que défendre le cercle de la luxure. A aucun moment elle n'avait cachée que les autres cercles étaient beaucoup plus cruels avec tout ce qui n'était pas démons, et l'étaient même parfois entre démons en quête de pouvoirs. Certes, les âmes humaines y étaient baisées à longueur de temps, mais elles ne s'en plaignaient pas et en étaient même particulièrement heureuses. En réalité, les succubes et incubes vivaient de sexe et se nourrissaient de plaisir charnel. Par conséquent, il était dans leur intérêt de donner du plaisir à leur esclaves pour en avoir en retour, et une forme d'amour inconditionnel se développait autour de ce lien particulier. Les esclaves aimaient leurs Maîtresses et inversement, quand bien même fussent-elles des démones. En parallèle de cela, les esclaves sexuels des autres cercles étaient battus, violées et humiliés à longueur de temps.
Journalisée

Marie Mori
Humain(e)
-

Messages: 59



Voir le profil
Fiche
Description
"Repent, sinner !"
« Répondre #16 le: Octobre 29, 2017, 09:27:37 »

La situation était plutôt gênante pour la fameuse religieuse car… Bah, quoiqu’elle fasse, elle sentait qu’elle n’appartenait pas à ce monde. Après tout, elle avait plus envie d’amener la démone à l’Église, pour qu’elle puisse tenter elle aussi, son monde à elle ! Mais malheureusement, elle ne pensait pas que cela passerait auprès des différents ecclésiastiques. Et cela n’était pas non plus possible qu’ils puissent tous venir en Enfer pour voir la vérité… Puis, elle se pensait, là, tout d’un coup, très progressiste. Après tout, c’est vrai que cela restait des démons. Et qu’ils approuvaient des conduites qui n’étaient pas acceptable, et qu’elle n’acceptait pas. Mais elle voyait qu’ils avaient quand même une certaine moralité… Et qu’il y avait des actes qu’ils n’approuvaient pas. Donc, qu’il y avait pire qu’eux… Comme par exemples, les violeurs de plus tôt. Là, c’est sûr, elle choisissait les démons plutôt que ses créatures.

- T'inquiète pas pour ça. Comme je l'ai dis, la luxure est très certainement le lieu où les âmes humaines sont les plus heureuses en enfer. Autant celles qui finissent dans les cercles de la colère ou de la paresse subissent miles et un tourments, autant ici, elles sont très bien traités. Du moins, tant qu'elles accomplissent leur tâche ❤

« Mmh… Oui, c’est logique ! »


Oui, en effet… Après tout, c’était logique… Les sept péchés capitaux étaient tous des péchés… Capitaux, inacceptable. Mais il y avait certains qui étaient pire que d’autres. Elle savait que le pire de tous, c’était l’orgueil. Celui-là était véritablement inacceptable, vu qu’il considérait à se mettre à la place de Dieu, à se considéré comme son égal, alors qu’il fallait chercher l’humilité. La Colère, l’Envie… Deux autres péchés terribles, qui amenaient haine et jalousie, et bien souvent la Mort comme conclusion… L’avarice et la paresse aussi étaient des péchés terribles, qui pouvaient corrompre l’âme. La gourmandise et la luxure, enfin, étaient des péchés mauvais… Mais leurs conséquences étaient souvent moindre. Bien sur, à l’excès, ils étaient terribles, mais leurs conséquences étaient souvent pas si grave que ça en comparaison. Bref, elle réfléchissait à ça, alors qu’elle était transportée à travers le fameux manoir, en direction de la salle de bain…

- Tout à l'heure, tu me demandais si j'avais une famille nombreuse. C'est difficile de répondre à cette question mais, si on je devait considérer dans ma famille uniquement les strictes liens du sang, alors j'ai seulement un père, une mère, un frère et deux sœurs. Maintenant, avec toutes les succubes et incubes qui ont rejoint le clan et provenant d'autres familles, les âmes qui se sont réincarnées en démons de la luxure et les nombreux esclaves, ont doit être un bon demi millier à vivre ici.

« D’accord, vous êtes un bon nombre ! Mais moins que je pensais. Je suis fille unique personnellement ! Je me demande ce que ça doit faire d'avoir un garçon en frère... »


En effet… Encore une idée reçue très présente chez les chrétiens… Le fait que l’Enfer grouillait de personnes. Et oui, pensez aux fameuses -et très belles- gravures de Gustave Doré qui représentaient l’Enfer… Bien souvent, cela grouillait de partout, comme dans une véritable fourmilière. C’était quand même bien souvent incroyable. Sauf que là, avec seulement 500 personnes environs, enfin, un peu plus, et bien, cela montrait bien que non, l’Enfer n’était pas non plus grouillant de partout. Sans doute que d’autres endroits avaient une densité plus importante, mais en tout cas, ici, ce n’était pas le cas. Quoiqu’il en soit, leur petite promenade au sein du Manoir était terminée : Les deux femmes étaient arrivées… Les servantes étaient là aussi, et les nettoyaient… Evidemment, la fameuse religieuse fut TRES gênée quand les servantes la nettoyait à des endroit… Disons intime, mais elles faisaient leur travail… Puis, ça faisait plaisir au fond… les arômes sentaient bons en plus… C’était… De la Framboise elle pense.

- Alors ? Trouve tu toujours que cet endroit est aussi maléfique que ceux décrits dans tes livres sacrés ? Avoue que jamais tu aurais imaginer prendre un bain dans un tel lieu ❤

« Non, je dois bien l’avouer. »


Elle avouait. Elle avait un peu chaud, et se sentait bien dans l’eau… Elle pouvait parler sans aucun soucis, après tout, la fameuse démone, elle non plus, n’hésitait pas à parler… Mmh… L’eau était vraiment bonne ! Bref, elle devait se concentrer. C’était justement le moment pour qu’elle défende sa position même si justement, ce qu’elle avait appris montrait bien qu’elle devait aussi apprendre de l’autre côté, à véritablement relativiser. Bref, elle commença à déclarer, d’un ton légèrement plus enjouée que nécessiterait ce genre de discussion en temps normal :

« Je pensais que tout l’Enfer n’était que torture, mal et violence, mais là, je vois bien que c’est pas tout à fait le cas… Cela ne me choque pas, les Enfers étaient toujours… Peu décrit dans les Evengiles, donc, beaucoup ont extrapolé… L’enfer servait, je pense, beaucoup à faire peur aux fidèles, pour les pousser à faire des bonnes actions… Ce que je n’approuve pas… Il faut vivre une vie pieuse pour aider l’humanité, pas juste car on aurait peur des enfers ! »

Ouah !  C’était profond ce qu’elle disait… Et drôlement clair… Mais on pouvait remarquer que sous l’effet discret mais bien présent de l’enfer, si son processus de pensée n’était nullement altéré… Elle fit souvent des pauses, et certaines déclarations furent longue à venir. Mais bon, parlons un peu du fond ! Il était vrai que ses paroles avaient un gros fond de vérité. Elle pensait que l’Enfer était une bonne chose, dans le sens où les gens faisaient des bonnes actions… Genre beaucoup de riches donnaient énormément d’argents aux pauvres, car vers la fin de leur vie, ils avaient peur de l’Enfer. Alors, au fond d’elle, cette pratique la révoltait. C’était ignoble que des riches comme ça, espère le Paradis alors qu’ils n’ont aidés les autres qu’à la toute fin, et sous la contrainte d’un châtiment éternel… Mais les résultats étaient là… Pfff… Elle sentait qu’elle avait plus trop envie de parler de ça, elle déclara alors, d’un ton légèrement euphorique, très contente de ce bain :

« Et je ne crois pas avoir prit un bain aussi agréable de ma vie… Oui, pour leur vie de péché, les différentes personnes ici sont bien logés… Mais la luxure n’est pas le plus grave des péchés, je peux comprendre alors ! »

Comme dit précédemment, elle se sentait bien… Mmh… Oui, il n’y avait pas de doute, elle avait jamais eu de bain aussi agréable de toute sa vie. Cela lui donnait du plaisir et une chaleur qu’elle avait que très rarement ressentit dans sa vie… Son désir avait bien augmentée, mais comme dit précédemment, pour elle, cela semblait tout à fait naturelle. A son sens, c’était plutôt l’effet du bain qui permettait ça. C’était le fait que ce bain était extraordinairement agréable. Pas du tout l’aphrodisiaque dont elle avait aucune conscience. Déjà, car elle ne connaissait pas du tout le principe de l’aphrodisiaque. Enfin, elle connaissait la théorie, mais n’en n’avait jamais pris. Elle se détendait totalement de son corps, enfin purgée de tout ce sperme, qui finalement n’avait pas non plus été si désagréable. Oh, se faire violer, bien sûr, cela avait été horrible, aucun autre mot… Mais le sperme en lui-même, bon, c’était sale et pas super agréable, mais elle se disait, légèrement poussé par le désir et le plaisir du bain, qu’il y avait pire comme sensation. Bref, elle se détendait complètement, laissant ses beaux seins en avant, ne se cachant plus.
Journalisée

Ceci est un double compte de Cassandre Harmington. Si vous êtes intéressés pour un RP ou pour demander quelques choses par MP, veuillez l'envoyer sur le compte principal. Merci =D !

Tags:
Pages: 1 [2]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox