banniere
 
 
Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Sujet: L'esclave de la déesse. (PV)  (Lu 94 fois)
Yulia Vesselovski
Humain(e)
-

Messages: 663

avatar


Voir le profil
Fiche
« le: Octobre 22, 2017, 04:27:00 »

Vénération, peur, tension, joie, ces sentiments devaient indéniablement se mêler chez la plupart des habitants d'Abydos, l'un des nombreux mondes sous la coupe de la Goa'uld Quadesh. Ce monde était l'un des plus récents à s'être ajoutés à l'empire de celle qui se faisait passer pour une divinité auprès de peuples bien moins avancés technologiquement, aussi y passait-elle régulièrement afin d'y asseoir son autorité, et d'aider à la prolifération de son culte. Quadesh était une reine Goa'uld, qui s'était émancipée en devenant une seigneur de guerre plusieurs siècles auparavant, et qui avait rapidement gagnée en influence en conquérant des mondes peuplés de primitifs, qui voyaient très aisément en elle, en sa beauté, en son immortalité, et en sa technologie avancée, une Déesse.
Trois de ses gigantesques vaisseaux s'étaient posés plusieurs jours auparavant dans la grande métropole de cette planète, où des pyramides avaient été élevées en l'honneur de la Déesse, mais aussi et surtout afin de servir de plateforme d'atterrissage aux grands vaisseaux Goa'uld. Quadesh ne s'était toutefois pas encore présentée, et faisait languir avec délice ces humains en attendant de se présenter à eux. Il s'agissait après tout d'une démonstration de force, un mouvement de rebelles avait été récemment arrêté, préparant un attentat à l'encontre de la Déesse, et les rues étaient désormais fréquemment patrouillées par les Jaffas de la Déesse. En cette journée toutefois, maintenant que le mouvement rebelle avait été éradiqué, les rares survivants étaient destinés à être montrés en public pour une exécution de la main de Quadesh elle même, sur une grande place proche du grand palais lui aussi construit en l'honneur de la Déesse.

Des milliers de personnes se massaient dans la grande cour, aux dimensions colossales, à la hauteur de l'ego de la Goa'uld, et des centaines de Jaffas se trouvaient présents également pour instaurer l'ordre, et veiller à la sécurité de Quadesh, dans ce monde qui ne lui appartenait que depuis quelques dizaines d'années. Quatre rebelles étaient attachés à des poteaux plus en hauteur, dont le chef de ce mouvement rebelle, dont la capture avait été rendue possible grâce à une partie de la populace locale qui les avait dénoncés, craignant le courroux de Quadesh.
Et alors que le Soleil commençait à s'élever au dessus du palais, lui même construit à la base d'une des plateformes pyramidales, où un des gigantesques vaisseaux se trouvait, une grande procession s'élança depuis la grande entrée, majoritairement composée de Jaffas...mais surtout au centre, soigneusement entourée par ses gardes, Quadesh qui apparaissait majestueuse, belle. Le parasite qu'elle était ne s'était depuis toutes ces années jamais séparées de ce corps, qu'elle trouvait particulièrement à son goût, et correspondait à son titre de Déesse de la Guerre, mais également de la Fécondité. Un orchestre accompagnait la venue de la Déesse, qui descendait lentement les marches de son palais, le tout dans une mise en scène qui se voulait naturellement très impressionnante.
« Dernière édition: Octobre 22, 2017, 04:32:17 par Yulia Vesselovski » Journalisée
Princesse Alice Korvander
Serial-posteur
Modérateur
-
*****
Messages: 6433

avatar


Voir le profil
FicheChalant
Description
"Hear me Roar !"
« Répondre #1 le: Octobre 22, 2017, 06:50:09 »

Amset avait très peur. En fait, il était terrorisé, plus que jamais auparavant. Depuis des siècles, Abydos, sa planète, vénérait intégralement la Déesse Quadesh. Quantité de légendes circulaient à Abydos sur elle, sur cette grande guerrière, cette Déesse qui avait su protéger les Abydiens des monstres du désert et des démons des sables en construisant des murs immenses, et en les baignant de sa lumière éternelle. Quadesh était une Déesse vénérée, et des statues gigantesques avaient été érigées pour elle, ainsi que des pyramides massives. Elle était la Libératrice, mais aussi la Fécondatrice, qui avait permis, en créant ces villes, et en transformant le désert en oasis, d’accomplir des prodiges et des miracles ayant rendu Abydos vivable. Amset, qui avait grandi dans les couloirs d’une pyramide, était particulièrement pieux. Cependant, aujourd’hui, il était mortifié.

Le jeune homme faisait partie des quelques prisonniers qui attendaient sur la place publique. On avait dressé une estrade sur cette grande place, une immense place circulaire où des milliers de gens les regardaient, lui et les autres parias, y compris son père. Si Amset était là, c’était en fait à cause de son père, qui était le Grand Prêtre de la Pyramide Centrale de Quadesh. Son père était l’instigateur d’un mouvement de rébellion qui avait commencé il y a quelques mois, et qui avait abouti à la mort du Pharaon, le lieutenant de la Grande Quadesh. Une révolte qui avait enflé, au fur et à mesure que son prêtre, et quelques autres prêtres, avaient remis en question les pouvoirs de Quadesh. La rébellion avait finalement été matée, car Amset avait pu utiliser l’une des machines de la Pyramide pour envoyer un message d’alerte à Quadesh, et la Déesse avait réagi avec le courroux des Dieux. Les rues avaient été noyées de sang. Les Jaffas de Quadesh avaient pris le pouvoir, et avaient massacré les rebelles, ainsi que toute leur famille, hommes, femmes, enfants, et avaient exposé leurs cadavres dans les rues, les suppliciant. Quadesh avait épargné les principaux instigateurs de la rébellion, y compris son père. Amset avait été roué de coups, avant de se retrouver dans une cellule, et avait perdu, pendant la révolte, son œil, suite à un éclat de bombe qui avait crevé son œil gauche.

Quasiment nu, il était humilié, portant en effet des collants et des gants blancs, avec une culotte blanche féminine. C’était la marque des parias, qu’on travestissait ainsi, et il entendait les cors et les trompettes annonçant l’arrivée de la Grande Déesse.

*On dit que, quand la Déesse vous tue d’elle-même, vous disparaissez en poussière, et qu’il n’y a aucun espoir de rédemption...* songea-t-il avec horreur.

Il disparaîtrait en poussière, et cesserait d’exister. D’après le Livre des Morts, qu’Amset avait longuement étudié, la mort physique n’était qu’une étape du cycle. On embaumait et on prenait soin des dépouilles, précisément pour leur permettre de poursuivre leur nouvelle existence. Alors, si on le réduisait en poussière... L’idée horrifiait Amset, qui pleurait. Il avait pourtant fait tout ce qui était en son possible pour sauver son père... Mais il attendait maintenant le jugement de la Déesse.

Ce qu’Amset ignorait, c’est que, pour actionner la clef qui avait permis de contacter Quadesh, il fallait avoir de son sang. Ce que le jeune homme ignorait donc, c’est qu’il était le résultat d’une expérience génétique menée il y a quelques siècles par Quadesh sur plusieurs cobayes. Elle avait couché avec plusieurs hommes, et avait donné naissance à plusieurs bébés, dont le Pharaon était l’un des descendants... Mais Amset était aussi l’un de ses autres descendants. De fait, la tentative de révolte du Grand Prêtre était sûrement liée à ses origines génétiques, car il n’avait pas voulu libérer le peuple, mais l’asservir. Amset l’en avait empêché, mais, lui, tout ce qu’il savait, c’est qu’il était le fils d’un traître.

Pourtant, et c’était un fait connu, Amset était le plus dévoué des esclaves et des prêtres. Il avait lu tous les textes religieux, et les connaissait par cœur. Surtout, il croyait dur comme fer que Quadesh était une Déesse. Pour s’en convaincre, il suffisait de voir les prodiges dont elle était capable. Amset tourna la tête à gauche et à droite, voyant d’autres enfants, qui, comme lui, étaient les fils de rebelles. Il y avait Héka, notamment, ou encore Myt, une jeune prêtresse qui pleurait également...

Mais seul Amset avait un code génétique pur, ce dont il n’était, bien évidemment, pas du tout au courant.

Il attendait donc son châtiment, pendant que la procession de la Grande Quadesh emplissait la place, et que tous les villageois s’agenouillaient, tremblant de pleur devant la colère de Quadesh...
Journalisée


Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal, soit celui-ci.

Tags:
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox