banniere
 
  Nouvelles:
Le Staff est toujours à la recherche de nouvelles recrues pour différents projets, comme la Gazette ou la promotion du forum !

Pour plus d'informations, c'est par ici !

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Sujet: Une histoire qui fini en queue de poisson. [PV Lyli]  (Lu 391 fois)
Mirqurius
Créature
-

Messages: 12


Pour la gloire de Maghos !


Voir le profil
Fiche
Description
Pour toutes information, demande de rp, contacter le compte Ponia (Ponia sur Discord)
« le: Octobre 16, 2017, 12:38:43 »

Mirqurius avait été téléporté dans la dictature d’Ashnard. Heureusement il n’avait pas atterrit à la capitale, mas dix kilomètre plus loin au nord, à la frontière avec les terre gelée des terranides du nord. Il avait été près d’une rivière qui coulait, n’étant pas gelée par la proximité de la neige au loin.  Il en profita pour suivre le courant, ayant besoin de se trouver un endroit où concevoir sa base pour la soirée. La nourriture ne serait pas un problème, ayant mangé avant de se faire emmener ici.  Bien évidement il ne pouvait que ronchonner sur le fait qu’il aurait préféré tomber près de la ville de Nexus, mais la téléportation d’un être génétiquement modifié n’était pas une chose aussi facile que de téléporter un maghan pur.  Il avait bien conscience des limites  scientifiques actuelle et se promettait de réfléchir à un moyen de fluidifier le système, ainsi que de le rendre bien plus performant.

Mais pour le moment il n’avait pas à s’occuper de ça, mais continuer sa petite marche, qui dira bien six heures, traversant une forêt dense, avant de débarquer sur une petite plage de sable fin et semblant avoir été indemne des dégâts d’Ashnard. Il ne perdit pas son temps pour  commencer la confection d’un feu de camps, récupérant les branche morte et quelques pierre pour forme un cercle, mettant le bois au centre, il saisit une flèche et vint à incendier le bout, par la magie synthétique, pour lancer le foyer, il avait fait un sacré stock de bois, afin de l’alimenter tout le temps.

Par la suite il vint à partir en chasse, trouvant un ou deux lapins, qu’il vida après avoir fait une petite prière pour ses créatures qui avaient succombés sous ses flèches. Il constatait que la viande n’était pas mauvaise, bien qu’il préfère de loin les végétaux et la chair de poisson. Il se demandait si cela n’était pas la cause d’une alimentation centenaire des elfes des bois. Il allait remettre du bois quand il sentit une présence, venant à saisir une flèche, l’encocher et bander son arc, le tout à une vitesse typqiue des êtres elfique. Il braquait la pointe de sa flèche vers un danger qui semblait se dissimuler. 

- Sortez de votre trou où je tire. Dit-il de sa voix féminine.

Il vint à murmurer « buio esplosione » rajoutant à la flèche un effet cosmétique de flamme noire et un effet d’explosion une fois en contact avec un objet. Il était méfiant de toute menace, ne sachant pas si le fait d’être un être elfique sur ce territoire pouvait lui attirer énormément d’ennui, il savait déjà que les esclavagistes seraient une plaie.  Il attendit, étant suffisamment patient pour que la personne ou la chose se décide à venir dans son champs de vision. 
Journalisée
Lyli
Créature
-

Messages: 1010


Sirène


Voir le profil WWW
Fiche
« Répondre #1 le: Octobre 16, 2017, 01:50:54 »

A force de se balader à demi-nue ça a fini par arriver, j'avais attrapé froid. les températures nordiques étaient bien loin de ce que j'avais pu imaginer et même cette eau si chère à mes yeux  transperçait ma peau d'un froid glaciale, me forçant à gagner la rive. Si j'aurais simplement pu rebrousser chemin vers le grand large plus chaud, la vue de terres m'étant encore inconnu pique ma curiosité à vif, et prit le dessus sur ma raison. Pas de quoi s'extasier pourtant, une plage bordée par une forêt était un jolie spectacle mais bien loin de m'être inconnu. Le plus intéressant résidait plutôt dans ce début de feu de camp formé bien à l'abri des vagues dans un coin.

Il faudrait être cruel pour laisser mourir de froid une aussi jolie femme...

Me le répéter intérieurement n'y change rien, je sais que je peux faire fausse route et croiser le chemin d'une créature dangereuse, ou même d'un marchand d'esclave qui ne louperait pas l'occasion de vendre une sirène. Sur le marché, les créatures de mon espèce valaient leurs pesant d'or, bien bel idiotie de partir en quête d'un inconnu avec ces idées macabres en tête. Heureusement, la lumière au bout du chemin était tout autre...

Un chasseur ? Les marchands d'esclave n'ont pas l'air si jeune, je devr...

Coupé net dans mes pensées, ce bruit infime qui aurait pu être celui de n'importe quel animal fut capté d'une ouïe sans pareil. Et pourtant, devant une tel faculté d'audition et cette flèche menaçante, dos au mur, je ne trouvais rien de mieux que d'extérioriser mon étonnement en sortant du buisson, d'un seul trait.

Hé mais t'es une fille ?

A y regarder de la tête au pieds maintenant difficile de vraiment réaliser. Cette capuche cache des traits aussi bien féminins que ceux d'un jeune archer à la douceur ambigüe, la carrure du corps n'étant pas pour aider à trouver une réponse. Une posture souple, un corps fin pouvant très bien caché une faible poitrine, et de longues bottes d'un cuir souple, conférant à sa silhouette une grande élégance... Difficile de réellement le savoir au final et la menace de l'arc me ramena de toute façon à la dure réalité : La seule à devoir répondre aux interrogations ici, c'était moi !

Heu attends tire pas je suis pas comestible, je suis presque sure d'avoir un mauvais gout de poisson...
Il va se poser des question avec mon accoutrement, vite un mensonge...
Je...m'appelle Lyli, je viens de la capitale la plus proche, un groupe de bandit a fait irruption à la grande librairie et...
Merde, j'espère qu'ils ont vraiment ce genre de lieux là bas...
Et... ils ont brulés tous les livres, ils ont aussi essayés de capturer les femmes pour les revendre. J'ai pu m'échapper, mais je n'ai même pas eu le temps de saisir des vêtements chaud...

L'éternuement était au moins sincère, tout autant que mes bras enveloppant mon corps comme pour y chasser le froid. Seulement vêtue du strict minimum en terme de sous-vêtements, je n'avais pas trouver d'autres excuses que celles-ci pour me faire plaindre, et éviter de nourrir les soupçons.

Comme j'ai vu que vous prépariez un feu sur la rive je voulais juste demander... Enfin, je cherchais un endroit ou me mettre au chaud et je ne sais pas allumer de feu ni chasser, moi...
Journalisée

Mirqurius
Créature
-

Messages: 12


Pour la gloire de Maghos !


Voir le profil
Fiche
Description
Pour toutes information, demande de rp, contacter le compte Ponia (Ponia sur Discord)
« Répondre #2 le: Octobre 16, 2017, 10:47:54 »

Mirqurius ne répondit pas à la question, gardant la sirène en joue, il était prête à relâcher la flèche sur la demoiselle, la méfiance était d’autant plus grande que Lyli était une femme, donc du sexe des tekhanes. Il gardait donc son arc bandé, laissant la créature se mettre à déblatérer en premier lieu une phrase sans queue ni tête. L’elfe n’était pas idiot au point de cuisiner ce qu’il prenait pour une humaine, une ESP.er dans le plus improbable des cas. La cité de Maghos ne faisait pas dans le cannibalisme, ayant prouvé que cela ne rendait par les personnes plus forte.   
Il enregistrait le nom de la jolie femme, ainsi que son histoire, ne pouvant certifier des dire, mais il pouvait dire une chose, cela restait crédible, surtout avec le rhume qui semblait se profiler. Il vint donc à relâcher sa pression pour ranger l’arc dans le carquois, le projectile disparaissant.  Il se lève et s’approche de Lyli, restant méfiant cependant, il vint à détacher sa cape et la passer à la sirène. 

- Si vous avez besoin d’un feu et d’un peu de nourriture, je peux vous procurer ça. Cependant n’attendez pas grand-chose de plus. Je ne suis qu’une humble voyageuse, je n’ai pas énormément de bien. Mirqurius, tel est mon prénom, mais vous pouvez m’appeler Mir, si cela vous arranges.

L’elfe n’aimait pas tellement devoir avoir la compagnie d’une femme, mais cette dernière avait donné des informations important et il comptait bien extraire la moindre goutte de savoir de ses lèvres gelées. 

- Vous devez être une érudite, si vous travailiez dans une bibliothèque. Avait-elle une spécificité dans ses ouvrages, comme la magie ou alors de l’herboristerie ? 

Mirqurius voulait y aller doucement, se faisant passer pour une elfe simplement curieuse. 

Journalisée
Lyli
Créature
-

Messages: 1010


Sirène


Voir le profil WWW
Fiche
« Répondre #3 le: Octobre 17, 2017, 02:28:57 »

Quel soulagement de voir l'arc bandé se détendre, de sentir la pression sur la corde se relâcher et la menace retombé... Je ne serais donc pas au menu du soir contrairement à ce pauvre lapin qui me faisait bien envie, il fallait l'avouer. Mais pas autant que ce feu réchauffant qui ne ferait pas de mal à mon corps, endolorie par le froid même après ce geste bienvenue. J'espère qu'elle n'attraperait pas froid par ma faute, ses vêtements n'étaient pas bien épais sans cette capuche, dans laquelle je m'enroulais.

Merci ce sera avec joie Mirque, mirqui... Mir ! Mais je suis bien honteuse de ne pas pouvoir t'aider. Mes connaissances en survies sont très médiocre...

Enfin quelque chose de vrai, il fallait bien appuyer sur la pédale concernant les mensonges après tout puisque l'elfe semblait suspicieuse... suspicieux ? Elle avait une voix féminine et semblait se considérer comme étant une femme lorsqu'elle parlait, mais un doute germait encore. Me cachait-on moi aussi un secret ? Je n'y avais pas mal pensé sur la route vers le petit campement, pourquoi m'aurait-elle caché son véritable sexe ? Pour ne pas me faire peur après ce qui venait de m'arriver ? Il est vrai que la douceur féminine était dans ces cas plus rassurante... Mais il pouvait aussi y avoir une autre cachoterie derrière, un peu comme la mienne.

Oh heu, et bien les rituels de magie blanche, le druidisme, l'aquamancie... mais je suis douée que pour cette dernière.

Une manière comme une autre de cacher mon statue de sirène tout en ne mentant qu'à moitié sur mon lien fort avec l'eau. Je pourrais même lui faire un tours comme ça, si il... elle demandait... bon, j'allais vraiment partir du principe que c'était une fille pour l'instant !

Je n'ai pas pu lire d'autres ouvrages que celui sur les aquamanciens, mon travail n'était que de ranger les livres, je n'avais pas le droit.

A force de m'enfoncer dans le mensonge j'allais vraiment finir par le payer... mais la vue du petit campements aux pierres si bien alignées en cercle raviva ma flamme. Je me rappelais pourquoi je prenais ce risque tout en m'asseyant sur le sable.

Et toi ? Si tu campe c'est que t'es pas de la région non ? T'es venu faire quoi ici ? A part réchauffer les jolies demoiselles. Dis-je avec un joli sourire en le regardant, testant sa résistance face à la séduction.

Proche de l'eau, l'archère venait de placer son camp au pire endroit possible en choisissant la plage, loin de se douter que la mer m'offrait de bonne chances de replis, ou de moyen de la piéger.
Journalisée

Mirqurius
Créature
-

Messages: 12


Pour la gloire de Maghos !


Voir le profil
Fiche
Description
Pour toutes information, demande de rp, contacter le compte Ponia (Ponia sur Discord)
« Répondre #4 le: Octobre 20, 2017, 06:33:11 »

L’elfe se doutais bien que la sirène n’était pas une flèche en ce qui concernait la survie, même dans la panique, il aurait cherché à assurer un minimum sa survie dans un milieu inconnu et hostile. Mirqurius continuait de l’écouter avec une grande concentration sur ses mouvements, de potentiel geste décrivant des mensonges, mais il ne perçu rien de tout cela. Il prenait Lyli pour une humaine et ne prenait donc que des signes gestuels de la tribu des humains. Il ne fut pas insensible à l’accentuation que l’arrivante appuyait sur l’aquamancie. Hormis faire en sorte d’avoir une ressource d’eau potable, cela n'avait pas beaucoup d'intérêt. Il sortait une flèche de son carquois et vint à murmurer une succession de mit, venant à entourer son corps d’une légère aura de chaleur, compensant de cette manière la perte de sa cape, même s’il espérait que cela ne soit que temporaire.

Il vint à faire légèrement la moue en entendant Lyli dire qu’elle n’était que chargé de ranger els livres, se disant que le savoir serait assez relatif, mais cela n’était pas pour autant inintéressant. Le jeune homme se mit à entendre la question sur sa raison ici, semblant totalement occulter la tentative de charme, il ne pouvait pas se faire charmer par une femme, mais ne pouvais pas dire que Lyli était moche physiquement.  Il prit soin de rajouter quelques branches.

- Mon peuple m’a envoyé dans un rituel initiatique. Dans notre tribut les elfes en âge, doivent parcourir Terra pour découvrir d’eux même le monde en dehors de leurs forêts. Nous devons nous lier aux autres peuples, pour en apprendre davantage et pouvoir, une fois le rituel finit, revenir et transmettre notre savoir. Les elfes ayant le plus de savoir deviennent les dirigeants de notre tribu, les autres forgent les générations suivantes pour le rituel.  Ce rituel prend beaucoup de temps, mais comme notre race vit longtemps, cela n’est pas un problème.

Mirqurius avait simplement transmuté la raison de sa présence sur Terra avec sa connaissance des elfes des bois, donnant un tout qui puisse rester crédible. Mais il ne pouvait dire si Lyli avait déjà croisé un elfe des bois, ce qui aurait complexifié le rapport. Il se mit à pointer la cape.

- Je préfère poser quelques base, le prêt de cette cape n’est que temporaire, elle m’est nécessaire si je dois passer des contrée hostiles aux elfes.  Comme on dit l’habit ne fait pas le moine, mais cela évite de se faire lapider sur place.

L’elfe était sérieux sur la cape et sa nécessité, il avait été bien infirmé que certaine contrée raffolait des elfes et le fait qu’il soit pratiquement un elfe femelle, rendait son voyage plus compliqué. Il se mit à vider un lapin et commencer la cuisson. 

- Si vous avez d’autres questions, n’hésitez surtout pas, je répondrais à celles dont je peux fournir un éclaircissement, mais en retour je vous poserais des questions, vu que vous semblez connaître un peu cette contrée.
Journalisée
Lyli
Créature
-

Messages: 1010


Sirène


Voir le profil WWW
Fiche
« Répondre #5 le: Novembre 08, 2017, 04:55:49 »

La chaleur du feu était réconfortante même si elle séchait l'eau sur mon corps, essentiel à ma survit. Pour le moment c'était plus agréable que néfaste et je découvrais un sentiment de bienveillance, atours de cet élément loin du mien, une bien étrange contradiction qui vint à me faire sourire. Mirqurius quant à elle semblait plutôt d'humeur à bouder, déçu par mes propos mais... pour quels raisons ? Avais-je dit quelque chose qu'il ne fallait pas ? L'avais-je offensé pour une raison qui m'échappait ? Pourtant j'avais l'impression d'avoir été aimable, polie... serviable... Si je ne lui servait plus, je craignais qu'elle ne soit assez cruelle pour m'écarter du feu, on ne sait sait jamais ce qui peut se cacher derrière la gentillesse, après tout. C'est surement pour cette raison que j'essayais maladroitement le charme, mettant à l'épreuve sa résistance.

Bien sure je ne suis pas une voleuse, je ne comptais pas garder la cape. Mon bras passe sous le sien et je me cramponne contre son épaule. De l'autre, je caresse une de ses longues bottes d'un cuir souple et agréable. Alors finalement tu es bien une fille ? Les hommes ne portent pas ce genre de belles chaussures.

mhh, non, ça restait trop maladroit. Ce n'était pas comme ça que j'allais regagner ses faveurs, et ma fâcheuse habitude à extérioriser toutes mes pensées si facilement allait me rejouer des tours. Il fallait que je trouve autre chose, vite, quelque chose d'intéressant, qui pourrait lui servir comme... Mais oui !

Mhhh heu, cette initiation, j'imagine que certains peuples sont très difficile à approcher même pour vous, ça doit vraiment être un avantage indéniable de rencontrer une créature rare.

A vrai dire, Mirqurius aurait pu me dire n'importe quoi sur les elfes des bois que je l'aurais cru, n'ayant jamais eu à faire à ce peuple. Bien entendu j'en avais assez entendu parler pour connaitre leurs aptitudes physique et leurs incroyable dextérité à l'arc. Quant à leurs moeurs, ils restaient pour moi flous et mystérieux et j'allais lui offrir un présent digne de sa quête, sans même savoir si celle-ci était réelle ou non. De toute façon, n'ayant rien d'autres digne d'intérêt à lui offrir, je n'avais pas vraiment le choix pour attiser sa curiosité.

C'est qu'en fait, je possède certaines connaissances très poussé sur l'océan même si je ne suis pas douée en magie. Si tu voulais rencontrer une sirène, par exemple... il n'y aurait rien de plus facile pour moi que de t'en présenter une. Bien sure, il faudrait mieux être bon nageur, ça se saurait si les sirènes sortaient de l'eau. dis-je en retenant presque un petit rire taquin. Il s'agissait aussi d'un stratagème pour concentrer son attention ailleurs car si je venais à être questionnée sur ces contrées, ma couverture ne ferait pas de vieux os.
Journalisée

Mirqurius
Créature
-

Messages: 12


Pour la gloire de Maghos !


Voir le profil
Fiche
Description
Pour toutes information, demande de rp, contacter le compte Ponia (Ponia sur Discord)
« Répondre #6 le: Novembre 13, 2017, 07:43:10 »

Le maghan était ravi d’entendre que la femme se disait ne pas être une voleuse et de toute manière, il n’aurait pas laissé Lyli partir avec un de ses biens, pas sans avoir reçu une volée de flèche au préalable. Ses vêtements, son équipement était des choses dont il ne devait pas se séparer, quel qu’en soit le prix, ils étaient son armure et ses armes. Il eut un léger sursaut en sentant la femme venir se coller contre lui, retenant l’envie de la pousser. Cependant, il ne pouvait agir ainsi pour une raison toute simple, il ne devait pas paraitre suspicieux, faire en sorte que la sirène soit toujours garde baissée. Il vint à tourner un peu son pied quand la femme se mit à caresser une de ses bottes, il n’aimait pas ce genre de rapprochement, avec un homme cela aurait certainement mieux passé, mais l’autre personne était une femme, une ennemie potentielle de Maghos.  Il devint rouge devant la remarque comme quoi il était bien une fille, le prenant très mal, mais faisant de son mieux pour faire passer cela pour un autre sentiment, la sensibilité à la flatterie devait faire l’affaire.   

- Ils tiennent bien les jambes, ce qui est pratique pour avoir une vidée plus sûr. 

Quand les propos de la créature se posait sur « l’initiation », il put se recentrer dessus, c’était un demi-mensonge, il devait tout faire pour que cela passe pour une vérité sur et certaine.   

- En effet les tributs rares sont convoités pour le savoir et pour aider à l’obtention du statut de chef. Cependant, comme ils sont rare et des fois dangereux c’est à l’appréciation de l’elfe de savoir si cela mérite de prendre le risque ou non.

Mirqurius ne fut pas insensible aux « connaissances » sur l’océan et sur les sirènes. Cependant, il avait vite compris que la demoiselle était une personne ayant des cartes à jouer, ce qui ne lui plaisait pas. Mais, avoir des contacts avec des créatures maritimes seraient d’un grand secours dans le cas d’un souci en pleine mer. Il se mit à avoir un léger tic sur le fait d’être bon nageur.  Il n’aimait pas exposer une faiblesse, mais cela était nécessaire. 

- Notre peuple n’est pas réputé pour être des nageurs d’excellences, mais nous avons une  bonne capacité en ce qui concerne retenir notre respiration, notamment pour améliorer nos tirs.  En effet cela serait étonnant de voir des créatures marines sortir de l’eau.

L’elfe se mit à réfléchir à toute allure, essayant de trouver une solution à ce problème. Devait-il prendre le risque ?  Devait-il abandonner cette idée ? Non, il ne pouvait pas refuser de forger des alliances, contre les tekhanes, le nombre serait un facteur important.  Regardant Lyli, il vint à tendre sa main. 

- Si vous pouvez me mettre en contact avec une sirène, je vous serais redevable d’un service.


Mirqurius se disait que la dette était petite, il pourrait pouvoir se débrouiller pour l’effacer.
Journalisée
Lyli
Créature
-

Messages: 1010


Sirène


Voir le profil WWW
Fiche
« Répondre #7 le: Novembre 17, 2017, 11:16:25 »

La supercherie ne durerait pas longtemps et lorsqu'elle retomberait je serais à n'en pas douter mal, très mal ! Quel sort serait réservé à une menteuse, la capture ? Ou pire encore embrochée au bout d'une flèche ? Bien que la dernière option me paraissait étonnante venant d'un être aussi calme que Mirqurius, elle faisait tout de même froid dans le dos. Aussi, lorsque l'entrevue d'une porte de sortie fit son apparition, j'eus d'abord du mal à en revenir. Tout semblait trop parfait, l'être au sang elfique voulait rencontrer la sirène sans se douter de rien et ce même en avouant ses médiocres capacités en natation. Un sourire aurait pu trahir sa confiance en moi mais je pu le retenir. Après tout si le piège marchait si bien c'est que je ne mentais pas vraiment : Miruqius allait rentrer en contact avec une sirène.

Heureusement pour nous je suis une excellente nageuse, et je peux aisément rester un bon moment sous l'eau avec mes quelques affinités d'aquamancie

Ce n'était toujours pas réellement un mensonge, c'était là surement la raison qui le poussait à si bien me croire, malgré une réticence palpable à l'approche de l'eau, une fois sa main attrapée. Pour le rassurer, je lui sourie une dernière fois de mon expression enjouée, lui rappelant qu'il n'aurait pas besoin de me rendre service, que c'était la moindre des choses après l'aide fournie.

N'en profite pas pour me palper les fesses, hein !

Une fois a tension retombée et la cape restituée pour me mettre plus à l'aise, j'avançais lentement dans l'eau pour que Mirqurius puisse s'habituer à la température, ce qui fut pour moi bien plus rapide avec mes affinités. Fin prêts, je m'engouffrais dans les vagues avec une dextérité incroyable jusqu'à un endroit plutôt profond, loin du feu dont la fumée se dessinait dans le ciel.

Ne perds pas tes moyens quand tu la rencontreras, elle est sacrément belle.

Le temps qu'il prépare son souffle dont il s'était si fier, et nous voila déjà nageant au fond de l'eau, après une bonne minute de descente. Là ou la pression et la distance aurait pu faire flancher les moins téméraire Mirqurius n'avait pas menti sur ses capacités, et pu apercevoir l'épave d'un bateau après deux minutes supplémentaire. Impossible de savoir quels étaient réellement ses capacités mais son souffle était aussi impressionnant qu'il l'avait laissé entendre jusque là. Et il en aurait bien besoin car la vue de l'épave signait aussi le début de son périple aquatique.

Cela serait étonnant de voir des créatures marines sortir de l'eau.

Sur un ton ironique, reprenant ses mots avec un petit rire amusé, ma véritable nature devait être évidente désormais. Qui d'autres qu'une sirène pouvait prétendre parler si clairement sous l'eau, et nager en cercle autours de sa proie avec telle vitesse, maintenant que je ne bridais plus mes mouvements pour conserver le mensonge. La sirène dans les eaux pourtant, n'était pas le seul soucis car de l'épave juste derrière lui, en sorti sans aucune bruit une immense créature qui agrippa une tentacule épaisse et puissante autours de sa jambe. Les ventouses s'agrippaient fermement à sa longue botte et commençaient à tirer comme pour l'engloutir doucement vers d'autres appendices, aux effets constrictif de lierres grimpantes.

Oh je ne t'ai pas présenté mon " garde du corps " ? Il me suit partout pour terrasser les dangers, ou pour le simple plaisir de mes yeux. Je ne me lasse pas de l'observer capturer ses proies, de voir celles-ci se débattre jusqu'à leurs dernier souffle.

Un tentacule plus entreprenant découvrit le premier que Miqurius n'était pas vraiment une fille, en serpentant entre ses cuisses pour tenter de prendre d'assaut ses bras, pour le maintenir fermement et l'empêtrer. Un spectacle amusant mais aussi, un test pour l'évaluer dans un milieu qui bridait son agilité et sa force.

Aller un peu de nerf, tu ne peux donc pas t'en défaire tout seul ? C'est toi qui voulait rencontrer une sirène et bien, la voilà ! Mais si tu préfères abandonner je comprendrais, aussi résistant soit-tu, il te faudra bien de l'air... Il te suffira de me faire comprendre que tu baisses les bras, que tu t'offre à moi...
Journalisée

Mirqurius
Créature
-

Messages: 12


Pour la gloire de Maghos !


Voir le profil
Fiche
Description
Pour toutes information, demande de rp, contacter le compte Ponia (Ponia sur Discord)
« Répondre #8 le: Novembre 17, 2017, 07:24:22 »

Mirqurius ne pouvait que croire la demoiselle, quand elle se targuait d’être une excellente nageuse, cela semblait tout à fait logique dans le cadre d’une personne pratiquant la magie de l’eau. Se familiariser à une magie visée, l’elfe avait aussi subit cela, en tant que maghan.  Il n’aimait pas entrer dans un milieu où sa magie était inutilisable, venant à avoir un frisson en sentant la main de la sirène saisir la sienne, devant retenir un automatisme de rejet du touché d’une personne féminine. Il ne fit rien, se laissant approcher de l’eaU. Il saisit furtivement une flèche de son carquois pour rendre tous ses vêtements et accessoire imperméable à, tout en faisant en sorte que cela n’engendre par des bulles d’air, afin de ne pas être tiré vers la surface ou encore gagner en poids, le compromis parfait. Le jeune homme semblait ravi d’avoir connaissance que son aidé précédente venait contrebalancer le service que Lyli rendait en ce moment même, mais il ne pouvait que rester sur ses gardes, qui sais ce qui pouvait bien arriver dans l’eau et un service supplémentaire serait très certainement désavantageux pour lui. 

Il ne put retenir un léger rire cristallin devant la remarque qui se voulait être une petite boutade, baissant un peu sa tension, il avait presque tout mit en place pour être le plus à l’aise possible dans le milieu marin. Il refit un coup de magie synthétique, pour que la température de l’eau taverse ses vêtement, afin que dans le cas où ses vêtements soient perdu, il  ne subisse pas la différence de température brutalement. L’eau était fraiche, ce qui avait certain avantage, mais aussi des inconvénients, heureusement qu’il avait un peu mangé avant que l’expédition ne se prépare. Il prit rapidement des souffles de plus en plus profond et de plus en plus long, venant à habituer son corps au manque d’apport d’oxygène, il détendait doucement ses muscles, venant à les garder en éveille pour qu’ils réagissent tel un fouet.

La plongée se passait sans problème, la pression se faisait sentir sur le corps de Mirqurius, mais il ne pouvait laisser cette dernière chasser son précieux oxygène. C’est alors que le ton de la sirène vint à lui faire revenir à la réalité, il était impossible, selon lui de pouvoir parler dans l’eau, n’ayant pas assez d’air pour permettre la propagation de son aussi exacte. Son corps se mit à se retendre, observant la sirène du coin de l’œil, pendant qu’il se concentrait sur comment retourner la situation à son avantage. Elle était rapide, très rapide, sa flèche avait un temps de trajet, il fallait trouver un moyen de l’attirer au corps à corps sans se faire maîtriser avant.

C’est alors que le tentacule  se mit à montrer la présence d’une seconde menace, rougissant en sentant la bestiole venir palper son corps sans vergogne. Il se mit immédiatement à mettre la capuche sur sur tête et vider ses poumons, formant une poche d’air. Il expirait totalement, venant à prononcer, touchant deux flèches. 

- Esplosione. Sonico.

Il en saisit rapidement une et reprit tout son air, non sans avoir un peu mal au poumon. Il dégagea une aura hostile et bestiale, en direction de la pieuvre, avant d’abattre la flèche, qui se mit à sectionner le tentacule dans une puissante explosion. Mirqurius avait choisi l’option de se prendre l’onde de choc, pour se libérer et saisit l’autre flèche, il mettait à quelques centimètre de sa paume en regardant la sirène avec un sourire mauvais. Il se doutait bien que la sirène ne pouvait pas comprendre cette magie typique des maghans. Ainsi il pouvait l’intimider de cette manière. Si le « garde du corps » revenait à la chage, il n’aura plus qu’à utiliser cette flèche qui engendrerait une onde sonore. Certes, une nouvelle fois il prendre une partie de l’attaque, mais il était certain que Lyli et l’animal étaient très sensible à ce genre d’attaque. Il se demandait si son aura avant cette attaque, pour le moins violente, avait suffi à intimider la pieuvre, pour qu’elle ne tente plus rien. Le but avait été de montrer qu’il était un prédateur et non une proie. 

Journalisée

Tags:
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox