banniere
 
 
Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: 1 [2]
  Imprimer  
Auteur Sujet: Une rencontre musclée. [PV Sophia Monroe]  (Lu 306 fois)
Sophia Monroe
Humain(e)
-

Messages: 140


Capitaine


Voir le profil
FicheChalant
Description
Jade Road lance promotion sur Sergent Major Sophia Monroe: C'est très efficace. Sergent Major Monroe évolue en Capitaine Monroe.
« Répondre #15 le: Décembre 28, 2017, 01:26:12 »

Aïe, je me heurtes à un mur de la part de Ayato, fallait que je me rattrape un peu.

- Écoute, je suis navrée si je te vexe. Je ne suis pas là pour te juger ma belle, mais...

M'approchant de la table du resto, je parle un peu plus bas pour ne pas éveiller les soupçons.

- Mais une jeune fille dans la rue sans raison c'est assez rare. Alors soit tu me fais un peu confiance, soit je t'embarque pour ton petit repas dans les poubelles et je cherche qui es tu, qui sont tes parents et d'où tu viens.

Me replaçant correctement sur mon siège.

- On avait un accord, si tu veux plus de l'accord, tu peux sortir, mais sache que si tu sors, tu seras en état d'arrestation.

Mon visage se ferma en attendant la réponse et le petit déjeuner qui tardait un peu.
Journalisée

“Les dieux de la vengeance exercent en silence.”
Ayato Nobuchi
Humain(e)
-

Messages: 30



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #16 le: Décembre 28, 2017, 01:44:13 »

Elle disait ne pas vouloir me juger, d'être navrée si elle me vexait. Intérieurement j'avais un rire amer. Tout le monde m'avait dit ça, jusqu'à ce que mon dernier établissement connu ne flambe. Je vins à frémir de peur en la voyant s'approcher, je ne pouvais m'empêcher de penser qu'elle allait me révéler à tout moment qu'elle travaillait pour mes parents. Elle parler d'une voix basse, très basse. Mais, je pus entendre ce qu'elle disait, je dû me faire douleur pour éviter de paniquer, pour ne pas prendre mes jambes à mon cou, occultant totalement le petit déjeuné commandé. J'étais pris au piège, cette flic était manipulatrice, comme ma mère, comment la faire confiance après cette menace claire. Soit je parlais, soit j'allais en cellule. Soit je prenais le risque qu'elle bosse pour mes parents et reçoit une balle, soit la balle allait venir plus tard.  Je n'avais aucun échappatoire.

Mes yeux se portaient sur la table, celles voisines, pour dénicher potentiellement une arme de fortune, mais les seuls couteaux visible étaient derrière la flic, autant dire qu'hormis qu'elle soit myope, je n'avais aucune chance d'y parvenir. Je me mis à réfléchir à toute allure. La panique commençait à me ronger l'esprit, mon regard vint à se poser quelques secondes vers l'espace des cuisines, il s'agissait d'une possibilité de fuite. 

- Vous l'aurez cherché.

Mon regard se focalisait à présent vers ses mains et l'endroit de son arme de service, étant prêt à démarrer au quart de tour pour filer par les cuisines, ayant déjà anticipé mon parcourt et aussi en priant pour que j'ai encore l'énergie pour pouvoir la semer. 

- Mon nom de famille est Nobuchi, je ne peux vous dire mon prénom, déjà le nom de famille suffit en soi. Mes parents seront ravi d'avoir un appel de votre part pour engager quelqu'un pour me buter, ils toucheraient certainement une bonne somme sur ma mort. Si je vis dans la rue ce n'est guère par choix, mais pour éviter de laisser des traces.

Mon regard restait focalisé, mon front montrant une grande concentration, j'avais l'impression qu'à tout moment mon coeur allait exploser. Je prenais un immense risque, mais je n'avais pas d'autre choix pour me sortir du pétrin.

- Vous en savez déjà beaucoup et à présent vous devez savoir que si une personne vous questionnes à mon sujet, vous risquez de perdre votre vie après votre réponse. Mes parents n'hésiteraient pas à raser une ville entière pour avoir ma peau, c'est pour ça que je me cache dans cette petite ville.

Je restais tendu comme un arc, les muscles de mes jambes étaient douloureuse en prévision de la fuite. Je n'étais pas optimiste, mais c'est ce qui m'avais sortie de bien des pétrins.
Journalisée

Pour toutes information, demande de rp, contacter le compte Ponia (Adalza sur Discord)

Tags:
Pages: 1 [2]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox