banniere
 
 
Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Sujet: Sauvées de l'esclavagisme ? [PV : Echo/Yue]  (Lu 54 fois)
Captain America
E.S.P.er
-

Messages: 62



Voir le profil
Fiche
« le: Octobre 06, 2017, 03:32:34 »

3h du matin, Steve était dans son bunker, dans une chaîne de haute montagne, il ne risquait pas de se faire déranger ici. Il feuilletait quelques documents, tout en naviguant sur son ordinateur. Des post-it par-ci par là, témoignaient de recherches significatives, qui duraient. Il se leva, dans sa tenue de Captain America, sans son masque, il fit les cent pas, sa main frottait son menton, tout en regardant vers le sol.

« Ils ne peuvent qu'être là ! » se dit-il, en s'arrêtant brusquement.

Le Cap' était à la recherche d'un réseau de trafiquant d'esclaves qui  est activité dans la région. Son emplacement était crucial, car ce réseau-ci était géré par Wong-Chou, un trafiquant de drogues, un terroriste, mais surtout un trafiquant d'esclaves. C'est le chef d'un cartel de drogue qui sévit dans la région. Autrefois, ils étaient installés dans le sud de la Chine, près de la frontière du Vietnam et du Laos. Et le fait qu'il soit dans la région inquiétait fortement Rodgers, car ce n'était pas dans leurs habitudes de développer aussi loin de leur pays. Steve, savait exactement où il pouvait être en ce moment même, à une dizaine de kilomètres, en bas de la montagne, dans laquelle il s'était installé.

Ni une, ni deux, il se dirigea vers son bureau, il prit son masque, et son bouclier. Il appuya sur le bouton qui activait à distance le retors de l'hélicoptère posé à dans l'immense garage du Capitaine. Il entra dedans, appuya sur un bouton vert qui permis d'ouvrir le toit rétractable du bunker. Il tira le levier de la machine, et l'hélicoptère s'envola au dessus du bunker.

Quelques instants plus tard, Steve remarqua, dans la forêt dense, de l'activité grâce à sa caméra infrarouge. Des hommes armés, traînaient des esclaves, tous attachés au niveau des mains par de longues chaînes. Il remarqua quelque chose d'étrange aussi, ces hommes armés n'étaient pas plus de cinq, pour en tout et pour tout une vingtaine d'esclaves. Manque de chance, Steve devait être dans un des camps esclavagistes annexes. Il se posa non loin de là, afin de ne pas faire entendre le bruit de son engin.

Steve descendit de son appareil et s’aventura dans la forêt. Doté, d'un sens de l'orientation inné, il n'eut aucune difficulté à retrouver les esclaves et les hommes armés. Il s'approcha de l'un d'entre eux, agrippa son cou en mettant une main sur sa bouche pour que ses cris ne viennent pas avertir ses les autres soldats. Il l'étouffa et posa son corps dans l'herbe, derrière un arbre. Tout doucement, Steve s'approcha d'une des cages à esclaves que le cartel avait installé pour stocker les hommes, mais surtout les femmes esclaves. Ils étaient tous là, les vingts esclaves prêt à être vendu, il demanda à toutes et tous de sortir d'ici et de se dépêcher d'aller dans la forêt.

Il ferma la porte et vit une forte explosion, frapper de plein fouet tous les esclaves que Steve avait chercher à sauver. Il sentit alors deux mains serrer son uniforme, à sa droite et à sa gauche se trouvaient deux jolies jeunes filles.

« Venez, suivez moi, on va passer par ici. » Dit Steve en pointant du doigt la direction prendre.

Le son des balles et des explosions se faisaient de plus en plus bas, à force que les trois individus s'enfoncèrent dans la forêt. Steve réussit à retrouver son hélicoptère intact et demanda aux deux jeunes filles de monter à l'intérieur. Ils firent le chemin inverse et se retrouvèrent dans le bunker. Il demanda aux deux jeunes filles  de sortir.

« Mesdemoiselles, je suis désolé. Mais il va falloir que vous restiez avec moi pour le moment, c'est trop dangereux dehors. » Dit-il en les regardant fixement. « Moi c'est Steve, Steve Rodgers. Et vous comment vous vous appelez ? »

Formule d'usage, même en ces temps de K.O., cependant, il remarquait que les deux jeunes filles avaient des corps sublimes, de très généreuses poitrines et des visages d'enfants.
Journalisée

Tags:
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox