banniere
 
 
Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Sujet: Long Live to the Queen[PV]  (Lu 346 fois)
Vanessa White
Humain(e)
-

Messages: 873

avatar


Voir le profil
FicheChalant
Description
Agente du S.H.I.E.L.D
« le: Octobre 05, 2017, 11:49:28 »

New York – Il y a quelques années

Un chaos sans précédent régnait dans la ville qui ne dormait jamais. Pire que l’invasion des Chitauri, l’enfer venait d’investir la ville au sens propre du terme. Une créature, une puissante mutante en fut l’origine ... Elle parvint à changer la mégalopole en une version Terrienne de l’enfer, transformant autant les structures, que les habitants eux-mêmes. Possédés, aliénés, les New-Yorkais étaient devenus des monstres infâmes, belliqueux, n’obéissant qu’à leur nouvelle Reine autoproclamée ; Madelyne Pryor. Jamais l’humanité n’avait connu une telle chose, et la situation semblait partie pour s’éterniser. Femmes, hommes, enfants, vieux et vieilles, tout le monde avait été transformé, converti en démons, aliéné pour servir cette dangereuse criminelle. Sans l’intervention d’autres Mutants, dont le célèbre Cyclope, jamais New-York aurait pu retrouver la paix et, ses habitants, leur humanité.

Chaque âme qui vivait ne pouvait qu’espérer que ce cauchemar cesse. Bien qu’on vivait dans une société où les fantasmes des gens étaient de plus en plus étranges et exposés, personne n’avait eu envie de finir ses jours dans le corps d’un hideux démon. Personne, sauf quelques exceptions qui ne firent pas long feu pour la majorité. Seule une personne survit au sinistre évènement. Une jeune demoiselle New-Yorkaise, répondant au nom d’Ashley Stewart. Avant ce drame, Ashley était une personne des plus lambdas et ordinaire qu’il soit dans le paysage. Ça ne l’empêchait pas d’avoir ses petites particularités comme ... Ses tendances à noyer ses problèmes dans l’alcool. Ou ses quelques penchants pour la violence. Oui, mademoiselle Stewart avait beau n’être qu’une commerciale au sein d’une modeste entreprise, habillée à longueur de journée en tailleur, il n’en demeurait pas moins qu’elle était instable émotionnellement.

Ce fut sans doute cette instabilité qui justifia ses actes et son comportement durant le siège de New-York par l’enfer. Alors que tous les autres habitants possédés souffraient, et se battaient intérieurement pour lutter, Ashley ... N’en faisait rien. Sa transformation avait provoqué un déclic. Quelque chose en elle s’était brisé, et avait ouvert les portes de sa personne ; sa réelle personne. En d’autres termes, Ashley avait complètement embrassé sa nouvelle condition et s’était mise à servir la Goblin Queen de son plein gré ! Son corps, son esprit, tout semblait avoir changé et pourtant, c’était bien elle et elle seule. C’était, au final, un véritable cadeau qui lui fut fait ... Et, elle faisait alors parti de ces fous espérant que cette situation ne cesse jamais. Mais, Madelyne Pryor fut tuée – c’était du moins ce qui en était apparu – et dès lors, la malédiction se leva.

L’enfer s’était-il terminé ? Pour tout le monde oui. Pour Ashley, il ne fit que commencer. Elle redevint humaine, et perdit le peu qu’elle avait gagné aux côtés de sa Maitresse. Perdant son corps, sa force, et même ses pouvoirs, Ashley revint au point de départ, mais ce fut en pire. Cette déchéance, ce changement si brutal la plongea dans une forte dépression, suivit d’une addiction à l’alcool. Ashley avait perdu la raison, tout simplement. Elle n’avait pas supporté la défaite de sa reine, n’avait pas supporté le retour à la vie de chienne qu’elle menait avant de devenir une puissante et belle démone. Que se passa-t-il ? Ashley sombra, et la folie la rongea au point qu’elle ne finisse par être dans le besoin d’assouvir de bien sinistres et dangereuses pulsions. Commerciale le jour, criminelle et tueuse en série la nuit. Elle se forgea une autre personnalité, une autre facette en empruntant un tout nouveau nom ... Celui d’une folle furieuse sanguinaire ; la Faucheuse.

Mais malgré qu’elle se soit créé ce personnage, malgré toutes les sensations et bien qu’elle tirait à tuer, torturer et violer ses victimes, elle sentait que ce n’était pas suffisant. La vie sans un supérieur, sans une cause, sans un but, n’avait pas de sens pour elle. Sa défunte Maitresse, Madelyne Pryor, lui manquait. A force, le suicide effleura l’esprit de la jeune femme, mais elle fut sauvée de justesse un jour. Un jour où, un courant la traversa. Un jour où, comme une murmure au fond de son sommeil, elle l’entendit. Elle. La Goblin Queen. Revenue à la vie, d’entre les morts ... Et cet heureux évènement allait tout bouleverser de nouveau.

De nos jours

Ashley, alias la Faucheuse, avait senti le retour de Madelyne Pryor. Signe que ses pouvoirs lui revenaient petit à petit. Signe que, sa Maitresse était en vie et qu’il était alors évident, pour elle, de s’élancer à sa recherche. La vie reprit en sens et en couleur subitement, alors qu’elle se focalisa corps et âme dans sa quête. Retrouver Madelyne Pryor. Mais comment faire ? Comment être réunie avec elle ? Au plus profond d’elle-même, de son âme corrompue, elle puisa une idée pour attirer sa reine à elle. User de son désir de vengeance sur cet homme ; Mister Sinistre. Ça ne fut pas dur pour la Faucheuse de propager des rumeurs et des faux indices sur la toile et à New-York. Sur l’existence d’une autre base secrète, sur le fait que celle du Japon n’était qu’un leurre. Est-ce que ça allait marcher ? Ashley l’espérait. Chaque jour, depuis son repaire qu’elle faisait passer pour la base de cet homme, elle soufflait sur les braises de ses rumeurs, et attendait à tout moment la venue de sa reine ...
Journalisée

Compte principal.

Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Madelyne Pryor
Créature
-

Messages: 76



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #1 le: Octobre 09, 2017, 12:43:12 »

New York – Times Square

Personne ne faisait attention à elle dans cette étouffante jungle urbaine. Portant une tenue urbaine très moulante et très serrée,  avec une cape, Madelyne ressemblait à une Reine perdue à New York, un peu comme cet Anglais perdu à New York de Sting... Et, là, tandis qu’elle observait les écrans géants tout autour d’elle, elle se rappelait encore ce moment... Cette fameuse séquence... L’Inferno. Madelyne se rappela la Times Square qu’elle avait créé, quand elle avait ouvert un Portail infernal, et libéré sur New York des nuées de démons.

C’était une autre histoire, une autre époque. À cette période, Madelyne ignorait encore ce qu’elle était vraiment, qu’elle était le clone de Jean Grey, une expérience ratée de Nathaniel Essex. Un pion créé par Essex pour s’emparer de son enfant. Dès l’origine, Essex avait noté que Cyclope et Jean Grey étaient deux mutants extraordinairement puissants, et que le fruit de leur union donnerait naissance à un enfant dont il avait toujours voulu s’emparer. Quand Jean était petite, Essex s’était rapprochée d’elle, se faisant passer pour un docteur, bien décidé à la soigner... Il aurait alors pu s’emparer d’elle, mais en avait été empêché par Xavier, qui avait également senti la puissance exceptionnelle de Jean. Plutôt que de se heurter à une confrontation avec le mutant télépathe, Mister Sinistre avait choisi d’utiliser les prélèvements sanguins qu’il avait fait de Jean pour faire un clone d’elle, et pouvoir l’étudier. Las, Madelyne n’avait jamais été qu’une coquille vide. Il avait fallu attendre que Jean Grey devienne le Phénix Noir, et ne soit laissée pour morte, pour que Madelyne prenne vie. Mais, à ce moment, le laboratoire où elle avait été créée avait été déserté par Essex. Le Phénix avait donné vie à Madelyne, et elle avait croisé le chemin de Scott.

Elle l’avait aimé... Tant et si bien qu’ils s’étaient mariés. À l’époque, Maddie n’avait jamais compris l’origine de ce coup de foudre. Elle et Scott s’étaient mariés, et avaient même eu un enfant. À ce moment, Scott s’était éloigné des X-Men, mais les avait ensuite retrouvés, notamment à travers l’agence X-Factor, une organisation gouvernementale chargée d’aider au rapprochement entre mutants et humains. À ce titre, Madelyne, qui était alors considérée comme une humaine, devint une parfaite agente de liaison, très investie, amoureuse, et motivée. Des pensées futiles et vaines, car, quand les Quatre Fantastiques avaient retrouvé le corps de Jean Grey dans l’Hudson River, et avaient constaté qu’elle était toujours en vie, son idylle avec Scott s’était brisé. Parallèlement, les mutants avaient dû affronter de redoutables menaces, qui avaient provoqué une séparation entre les X-Men, en amenant plusieurs à vivre en Australie, dont Madelyne. Scott avait alors cru que sa femme était morte, et s’était donc rapproché, sans honte, de Jean.

Finalement, la résurrection de Jean avait aussi amené Madelyne à développer ses pouvoirs. Elle avait vu les infidélités de Scott, et le démon S’ym en avait profité pour lui faire un marché. Madelyne était alors également traquée par les Maraudeurs de Sinistre, une équipe de tueurs mutants qu’Essex avait déployé pour tuer le clone de Maddie, qui était alors plus une gêne qu’autre chose, mais surtout pour s’emparer du bébé. Madelyne avait alors appris qu’elle n’était qu’un clone, que son amour pour Scott était factice, soit lié à ses gènes, soit à la force Phénix qui pulsait en elle. Désemparée, désespérée, elle avait été manipulée par des démons, et avait, en conséquence, créé Inferno.

Inferno... Littéralement l’Enfer sur Terre. Madelyne n’avait pas fait qu’envoyer des démons, elle avait aussi mélangé sa télépathie à une magie noire de très haut niveau, puisque l’Enfer avait corrompu la matière et les habitants. Les New Yorkais s’étaient transformés en démons, et même les immeubles avaient pris une tournure infernale, les bouches d’égout se transformant en monstres carnivores, les fenêtres et les portes des immeubles se dotant de dents et de griffes tranchantes. Dévorée par la haine, consumée par la jalousie, Madelyne avait fait de l’Empire State Building une haute tour infernale noir, d’où elle dominait son royaume, et avait usé de ses pouvoirs pour faire du frère de Scott, Havok, son chevalier servant et bien-aimé. Manipulée par les démons, elle voulait alors récupérer son bébé, Nathan, pour le sacrifier, et ainsi ouvrir davantage la Porte, pour que la Terre entière soit corrompue par les Limbes.

Son plan avait cependant échoué. Elle avait affronté Jean Grey, et, dans un ultime sursaut de conscience, en réalisant ce qu’elle faisait, qu’elle allait sacrifier son enfant, Madelyne... Madelyne avait laissé Jean Grey récupérer la force Phénix en elle,e t était morte. Ce faisant, le plan des démons avait échoué, et New York avait retrouvé son apparence usuelle. Et, si les habitants avaient choisi d’oublier cette séquence, il y avait manifestement une exception en ville.

*Une exception qui justifie que je retourne ici...*

Récemment, Madelyne avait reçu des informations, sur un mystérieux informateur à New York, qui aurait des éléments sur Mister Sinistre. L’informateur lui avait donné rendez-vous à un lieu fatidique, qui l’amenait à s’approcher de l’Empire State Building.

*Là où tout s’est terminé...*

Madelyne s’avança donc jusqu’à se retrouver devant ce bâtiment immense. Depuis la chute des Twin Towers, il était redevenu le plus grand bâtiment de la ville. Mais, quand elle en avait pris le contrôle, cette tour avait été encore plus grande, immense et majestueuse. Et maintenant...

*Impossible que ce soit une piège des X-Men... Qui cela peut-il être ?*

La mutante s’envola alors, l’Empire State Building étant bien évidemment fermé au public, et fila le long de la devanture du gratte-ciel, jusqu’à se poser sur le toit, contournant le grillage entourant le couloir réservé aux touristes. Un vent fort faisait légèrement virevolter les cheveux, et elle s’avança lentement.

*C’est ici que je suis morte...*

Qui l’avait appelé ? Essex ? Tout était possible, et Madleyne était évidemment sur ses gardes...
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Vanessa White
Humain(e)
-

Messages: 873

avatar


Voir le profil
FicheChalant
Description
Agente du S.H.I.E.L.D
« Répondre #2 le: Octobre 09, 2017, 09:28:45 »

Non. Ni Essex ni personne n’étant affilié n’était à l’origine de tout ceci. La Faucheuse se doutait que sa maitresse sera très surprise en sachant la vérité mais, elle maitrisait son affaire. Elle détenait réellement des informations qui pourraient être utiles à Madelyne et comptait d’ailleurs jouer sur ça pour lui prouver sa bonne foi. Pour lui prouver que, tout simplement, elle était une alliée et non ennemie. Voire plus que ça ; elle lui était fidèle. C’était bien l’une des rares personnes à New-York regrettant l’Inferno. Ashley donnerait tout pour redevenir comme avant et surtout, pour servir de nouveau la Goblin Queen. Il n’y avait que sous son joug, sous sa domination où pour la première fois de toute sa vie, Ashley s’était sentie utile et vivante. De plus, le fait qu’elle avait perçu son retour à la vie lui procurait une joie immense car, cela signifiait qu’il subsistait toujours un lien, une connexion avec sa bien-aimée maitresse.

Ashley attendait en haut de Empire State Building, là où Madelyne devrait normalement se rendre. Pas d’entrée théâtrales prévues, ni de révélation du siècle. Juste une rencontre sobre, où elle s’introduirait de nouveau à celle qui, autrefois, l’avait élevé à un rang supérieur. Le vent balayait doucement sa tenue, et plus particulièrement sa capuche. La Faucheuse portait un costume qui pouvait terrifier, mais après tout, c’était fait pour. Elle symbolisait la mort, et, en général, cette dernière était tout sauf belle à regarder. Son masque lui cachait tout le visage, et sa capuche était là pour compléter le reste. De manière à ce que sa vraie identité soit tenue secrète en toute situation. L’heure tant attendue arrivait à grand pas et ce fut non sans une certaine montée d’adrénaline que, quand Madelyne arriva, la jeune femme se révéla à elle.

De la plus simple et sobre des manières. Elle tourna, et apparut ainsi au bout du couloir réservé au touriste. Une bonne distance la séparait de Madelyne, mais, quand son regard se posa sur elle ... Un large sourire illumina sa face, malheureusement caché derrière un sinistre masque. « Alors ... C’était donc vrai. La Goblin Queen est de retour. » Dit-elle d’une voix presque fantomatique, mais peinant à cacher l’engouement qu’elle ressentait. Lentement elle s’avança, posant un pied devant l’autre, ses talons provoquant un bruit ferreux au contact du sol. « Depuis si longtemps j’ai rêvé de ce jour. Depuis si longtemps ... Et maintenant, vous êtes là, devant moi. J’ai visiblement fais du bon travail, pour être parvenue à vous faire venir jusqu’ici ... » Dit-elle, coupant sa phrase, alors qu’elle arriva près de Madelyne. Un silence se fit, alors que son regard se posa sur elle.

Ashley serra sa faux puis ... La laissa tomber au sol. La Faucheuse inclina humblement sa tête et posa un genou à terre, devant sa reine revenue d’entre les morts. « ... Ma Reine. J’ai espéré votre retour jour et nuit, et quand vous êtes revenue à la vie, je l’ai senti. » Dit-elle humblement, levant sa tête. « J’ai préparé ce moment en rassemblant tout ce que je pouvais savoir sur ce qui vous intéresse, sur la raison qui vous a poussé à venir ici. Je n’aurai qu’une seule condition pour vous les fournir, Maitresse. Que vous me reprenez à vos côtés, comme autrefois, au temps de l’Inferno. » Déclara-t-elle, restant humblement à genoux, attendant le verdict de sa reine. C’était osé d’échanger une place aux côtés de Madelyne contre des informations mais, on pouvait aussi voir ça comme un gage de bonne foi ! Pour témoigner de sa fidélité à la Goblin Queen même après être revenue à son service, elle lui offrait ces informations. Pour finir, et pour montrer ses intentions, la Faucheuse alla jusqu’à poser ses mains sur sa capuche et la tira doucement, avant de retirer lentement son masque, révélant son visage, pour la première fois, à quelqu’un.

« Longue vie à la Reine. » Dit-elle, la regardant dans les yeux.
Journalisée

Compte principal.

Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Madelyne Pryor
Créature
-

Messages: 76



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #3 le: Octobre 10, 2017, 08:23:08 »

Les X-Men ? Essex ? Des laquais au service des démons qui avaient fait de sa vie un enfer ? Les hypothèses se multipliaient dans l’esprit de Madelyne quand elle vit une silhouette approcher. Une étrange silhouette encapuchonnée portant un masque sinistre. Elle resta silencieuse, sourcils froncés, ne percevant aucune autre présence, et se prépara à un éventuel combat quand elle vit la mystérieuse créature s’avancer avec une faux... Puis l’intéressée la relâcha, et l’arme tomba sur le sol dans un cliquetis. La jeune femme mit alors un genou à terre, et se mit à lui parler avec le plus profond des respects et des dévouements.

*Qu’est-ce que... ?*

Madelyne, qui ne s’attendait pas vraiment à ça, se demanda alors si c’était un piège... Et sonda l’esprit de la femùme. Il ne fallait pas oublier qu’elle était le clone de Jean Grey, une télépathe dont les pouvoirs de télépathie égalaient ceux de Charles Xavier, même sans le Phénix. En quelques secondes, elle sut tout ce qu’elle avait à faire. L’esprit embrumé de cette femme était à ses yeux comme un livre ouvert, car elle la vénérait. Elle vit l’enfance d’Ashley, une enfance difficile, avec des parents en instance de divorce, qui se haïssaient, et se disputaient la garde leur enfant, chacun des deux manipulant leur fille en ce sens. Elle vit Ashley grandir, et souffrir d’une addiction à l’alcool. Une simple agente commerciale dans une entreprise, mais qui avait reçu plusieurs blâmes pour sa propension à évacuer sa frustration sur les secrétaires.

La vie d’Ashley avait pris un étonnant tournant lors d’Inferno. Étonnant, car Madleyne savait que, après les évènements ayant transformé New York en Enfer, Xavier avait usé du Cerebro pour effacer la mémoire des New Yorkais, avec l’aide du S.H.I.E.L.D. Et tout le monde préférait croire n’importe quelle version plutôt que celle d’une ville transformée provisoirement en Cercle infernal. Mais la télépathie de Xavier avait été inefficace pour Ashley. Pendant le siège, elle et Madelyne s’étaient brièvement croisées. Madelyne voyait la scène dans l’esprit d’Ashley, et voyait la manière dont Ashley la voyait. Plus qu’une femme, une véritable Déesse sombre, qui lui avait ordonné de traquer les ennemis qui s’étaient infiltrés dans son royaume. Avec d’autres démons, Ashley avait attaqué les X-Men à Central Park, mais avait échoué. Elle s’était ensuite réveillée de nouveau humaine, et sa dépression avait éclaté.

Officiellement, elle avait pu sauver son emploi, en devenant une commerciale plus respectueuse du règlement, mais, en réalité... Là encore, Madelyne vit tout. Ses meurtres, ses rapts... De son bref passage en démone, Ashley avait conservé certaines traces. Elle la vit tenter d’organiser des rituels sataniques pour ressusciter Madelyne. Elle avait fini par abandonner son poste, afin de se consacrer entièrement à sa nouvelle vie, et à son objectif : ressusciter Madelyne. Pour ça, elle avait enquêté sur les X-Men, mais sans jamais trop les approcher, et s’était même rendue à Anchorage, en Alaska... Là où Madelyne était née, là où Essex l’avait fabriqué. Un tel dévouement avait quelque chose de très impressionnant.

Et, à chaque fois, la mort émaillait les traces de la Faucheuse. Madelyne la vit notamment massacrer l’intégralité d’une famille dans une ferme reculée, les torturant longuement pour espérer invoquer sa nature démoniaque.

« Tu n’as aucun pouvoir magique en toi, Ashley... Comment voulais-tu te transformer en démone dans ces conditions ? »

Voilà ce que Madelyne dit après avoir terminé de sonder l’esprit d’Ashley. On aurait pu croire que cela lui aurait pris des heures, mais elle ne mit que quelques secondes... Et adopta dans la foulée sa tenue de Goblin Queen. La Reine se tenait ainsi, devant Ashley.

« Je dois admettre que je n’avais encore jamais vu quelqu’un comme toi. Je ne sais si je dois m’en sentir effrayée... Ou impressionnée. Relève-toi. »

L’intéressée obtempéra, bien entendu, et la main de Madelyne caressa délicatement son visage, avant que ses lèvres ne s’approchent des siennes, donnant lieu à un baiser.

« Tu as renoncé à ton humanité pour retrouver ce que tu as ressenti en étant une démone... Ce sentiment de vivre, de compter enfin pour quelqu’un. Ce pouvoir que tu as ressenti, ces sensations... Je peux te les restituer. »

Oui, elle pouvait lui redonner les pouvoirs et la puissance qu’elle avait eu auparavant.

« Tu risques même d’être encore plus forte qu’avant, vu combien ton âme est noire... Une âme parfaite pour l’apprentissage de la magie noire. Mais... Dois-je craindre cela ? Qu’est-ce que tu vénères autant ? Ma personne ? Ou le fait d’être puissante ? Que cherches-tu vraiment, Ashley ? Me servir... Ou devenir puissante ? »
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Vanessa White
Humain(e)
-

Messages: 873

avatar


Voir le profil
FicheChalant
Description
Agente du S.H.I.E.L.D
« Répondre #4 le: Octobre 10, 2017, 05:43:14 »

Plus aucun pouvoir en elle, si seulement ce n’était que cela. Ashley avait tout perdu après l’Inferno. Ses pouvoirs mais aussi sa vie, sa raison de se battre ou le début de raison qui lui revenait. Avant tout, elle était une femme assez lunatique, à tendance dépressive. La vie ne l’avait pas épargné, depuis son jeune âge rien n’avait été facile. Victime collatérale d’un système qui se moquait de l’individu au profit d’intérêts privés et peu éthiques. C’était ça la réalité, bien que certains tentaient de le nier. Ashley, comme énormément de personne, n’était pas calculée et à part s’accrocher à une branche pourrissante de l’arbre, elle ne pouvait pas faire grand-chose. Tout ceci pour expliquer les raisons pour lesquelles elle était comme ça de nos jours, là, devant Madelyne. Devant cette femme qui lui avait donné une raison de vivre, et bien plus.

La Goblin Queen lu dans son esprit comme dans un livre ouvert et pu accéder à tout le passé de sa dévote. Elle ne put y voir que sa souffrance, que sa descente aux enfers par l’intermédiaire des dépressions, de l’addiction à l’alcool et le stress au quotidien. Elle put y voir une femme qui n’avait plus rien, ni de sens à la vie, ni de raison de continuer de la vivre. Une épave qui fut néanmoins drastiquement sauvée lors de l’Inferno, lors de son intervention ! Tout cela elle le voyait, et pouvant alors en déduire les intentions de la jeune femme, qui était toujours humblement à genoux. Ashley ne savait pas comment elle réagirait en apprenant tout ce qu’elle avait fait rien pour, en vain, tenter de la ramener à la vie. Ashley avait tué des familles entières, au nom de sacrifices douteux. Elle avait enquêté et retrouvé le lieu de naissance de Madelyne, en Alaska ...

Ashley avait littéralement tout fait pour tenter de ramener à la vie sa reine. Mais comme le souligna la noble Goblin Queen, Ashley n’avait pas de pouvoirs. Elle n’en avait plus. Que ce soit dans l’espoir de faire revenir Madelyne ou dans l’espoir de se transformer en démone de nouveau, tous les efforts d’Ashley furent voués à l’échec à cause de ceci. Mais tout ceci n’avait plus d’importance maintenant que Madelyne était enfin de retour. Impossible pour Ashley de décrire ce qu’elle ressentait à ce moment-là, tellement c’était un mélange de tout plein de bonnes sensations. La joie, la hâte, la fierté, etc. Restait à savoir si sa reine allait la reconnaitre, ou non ... Avant cela, elle lui intima de se relever et, obéissante, Ashley obtempéra immédiatement. Cependant, son geste suivant surprit la jeune femme, qui bien entendu, ne le refusa guère.

Rougissant au contact de la main de Madelyne sur sa joue, elle se laissa ensuite embrasser. Sa reine lui offrait un baiser ? Comme ça ... Soudainement, alors qu’Ashley en était encore à réaliser qu’elle était en vie. L’étreinte de sa reine lui procura un doux plaisir et réchauffa tout son corps, alors qu’elle sentait ses douces lèvres cajoler les siennes pendant un instant. Le baiser se termina, laissant une Ashley sans voix, presque rêveuse, pour la première fois depuis bien longtemps. Le silence s’installa dans sa bouche, alors qu’elle écouta attentivement sa maitresse. Celle-ci était partagée entre être impressionnée ou effrayée. Puis, elle lui annonça la bonne nouvelle ... Madelyne était donc en mesure de lui restituer ce qu’elle avait perdu. De la faire redevenir quelqu’un, une personne complète. Cependant, elle était en droit de se questionner sur les réelles motivations d’Ashley.

Quand celle-ci comprit où elle voulait en venir, son regard se baissa, avant que sa main ne vienne se poser sur celle présente sa joue. Elle la serra, témoignant là un désir de sentir de ses propres mains le corps de sa maitresse, ainsi que sa proximité. Ashley ne put résister davantage à l’envie de porter la main de Madelyne à ses lèvres, la ponctuant d’un très révérencieux baisemain, mais s’obstinant toutefois à ne plus la lâcher. « Ce que je désire, Maitresse, est simple ... Être vôtre. Je veux vivre par votre unique bonté à me laisser en vie ... Respirer et sentir l’air gonfler mes poumons uniquement car vous en avez décidé ainsi ... Je veux vivre pour vous vénérer. Vénérer votre corps, votre esprit. Et avant tout ... Pour vous aider à accomplir tout ce que vous voudrez, par votre grâce. » Dit-elle de manière résolue. Ashley guida alors la main de Madelyne vers sa poitrine, là où elle pourrait sentir les battements de son cœur. « Je veux qu’il batte uniquement par votre volonté, que mon sang continue de circuler car vous, ma Reine, le voulait. Et je veux qu’il ne batte qu’envers vous ... » Ajouta-t-elle, regardant sa maîtresse d’un air sincère.
Journalisée

Compte principal.

Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Madelyne Pryor
Créature
-

Messages: 76



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #5 le: Octobre 16, 2017, 12:27:40 »

Bien sûr, elle le savait déjà. Madelyne s’était immiscée dans sa tête, et avait sondé ses pensées. Elle ne voyait chez cette femme qu’une profonde vénération envers elle, comme une dévote se désespérant devant son idole. Madelyne lui avait posé cette question uniquement pour évaluer sa sincérité... Et elle ne fut pas déçue. Maddie esquissa un léger sourire en la regardant avouer qu’elle ne comptait qu’être sienne. La Goblin Queen sourit donc, et sa main caressa la joue de la femme, son pouce appuyant sur ses lèvres, frottant délicatement dessus.

« Très bien... »

La femme hocha la tête, et se décala alors. Ashley n’avait pas cillé, et avait dit la vérité, tout simplement. Madelyne ne savait toujours pas quoi penser d’elle. Cette femme était indéniablement mauvaise. Pour récupérer ses pouvoirs, elle avait commis quantité de crimes, tuant des dizaines d’individus en voyageant à travers les États-Unis. « La Faucheuse »... Madelyne était convaincue que, si elle avait accès au registre du FBI, elle trouverait une fiche à ce nom. La femme avait peu à peu constitué un réseau de planques, et Madelyne savait qu’elle avait encore des prisonniers sous son contrôle, qu’elle torturait régulièrement.

Mais, pour l’heure, elle avait encore un test à faire. Curieusement, elle était décidée à faire confiance à cette femme, à lui donner sa chance. La magie noire était liée à la noirceur de l’âme. Plus un individu était mauvais, et plus il pouvait utiliser facilement la magie noire. Et puis, Madelyne n’avait de « reine » que le nom qu’elle se donnait. Elle avait bien besoin d’une garde du corps, d’une tueuse personnelle, pour la protéger, et éliminer ses rivaux potentiels. Madelyne était relativement amorale, ni spécialement bonne, ni vraiment mauvaise. Elle voyait juste chez cette femme deux qualités qui lui plaisaient : sa loyauté, et sa puissance.

C’est ce qui amena Madelyne à se concentrer, générant dans le creux de sa main une boule noire, une sphère énergétique qui se mit à tourbillonner sur place, avant qu’elle ne se retourne vers la femme.

« Voilà... Voyons voir... »

Madelyne lança soudain la boule sur la poitrine de la femme. Une douleur intense traversa alors le corps d’Ashley, dont les pupilles virèrent au noir. Tout le corps d’Ashley se mit à se tendre, et des éclairs scintillèrent autour de son corps. Madelyne usa alors de ses pouvoirs télépathiques pour calmer l’esprit d’Ashley, et, après plusieurs instants, le corps de la femme se stabilisa, une puissance terrible régnant en elle.

« Voilà... Je ne t’ai pas encore transformé en démone, mais tu disposes désormais de pouvoirs magiques. Rien de bien exceptionnel, mais suffisamment pour accomplir le petit test que je te prépare. »

La femme claqua alors des doigts, et le duo se téléporta. Elles délaissèrent l’Empire State Building pour rejoindre un toit à Harlem. Elles se trouvaient à côté d’une verrière donnant sur un garage.

« Voici un atelier clandestin... Les types qui sont là-dedans volent des voitures, et organisent ensuite tout un trafic de contrebande et de contrefaçon. Montre-moi comment tu arrives à gérer tes pouvoirs sur cette bande... Tue tous ceux qui sont là-dedans. »

Il y avait de simples gangsters, mais aussi plusieurs prostituées. Est-ce que cela suffirait à retenir Ashley ? C’était l’une des choses que Madelyne voulait voir... Jusqu’à quel point elle était impitoyable.

« Montre-moi de quoi est capable la Faucheuse. »
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Vanessa White
Humain(e)
-

Messages: 873

avatar


Voir le profil
FicheChalant
Description
Agente du S.H.I.E.L.D
« Répondre #6 le: Octobre 20, 2017, 02:53:07 »

Revenir sous la coupe de Madelyne, c’était le souhait le plus cher à Ashley. Cette dernière voyait sa reine comme la seule et unique source de satisfaction dans sa vie. Sans elle, sans tout ce qui c’était passé, elle serait certainement morte ; elle aurait été retrouvée pendue dans sa chambre, face à tout les problèmes mentaux dont elle était victime autrefois. Mais la venue le Goblin Queen, de l’Inferno, et de tout ce qui en découla changea absolument tout. Quelle ne fut pas sa joie quand elle constata la réaction de sa reine ; celle-ci semblait l’accepter ! Non, Ashley ne rêvait pas, ou plutôt, ne rêvait plus. Ce jour tant attendu et tant désiré était enfin arrivé. Le jour où sa maitresse était enfin là, présente en chair et en os. Le jour où sa reine était en train de l’adouber, pour refaire d’elle une de ses plus fières et valeureuses servantes.

Ashley se surprit même à rougir en sentant le pouce de Madelyne frotter contre sa lèvre. Non content d’avoir une maitresse puissante et possédant des plans, elle avait une maitresse très sensuelle et charmeuse, qui savait comment doser la séduction. Ashley n’avait cependant pas besoin d’être séduite, puisqu’elle était déjà obnubilée par Madelyne. Tout ce qu’elle désirait était être sa servante, son ombre, celle qui la suivrait partout, et la servirait dès que le moindre besoin s’en ferait sentir. Ainsi, passé la petite touche sensuelle, quelque chose de bien plus consistant et important survint. Sous les yeux curieux d’Ashley, la Goblin Queen finit par faire apparaitre une sorte de sphère noire dans la paume de sa main. La Faucheuse en sentait l’aura, il s’agissait ... De pure magie noire.

La suite n’en fut que meilleure. Sa reine décida alors de lui redonner un peu de sa magie, de lui redonner ses pouvoirs et sa pleine puissance. Celle avec qui, jadis, elle tuait et accomplissait les volontés de sa maitresse ! La sphère frappa Ashley dans la poitrine et s’immisça en elle. Une douleur incommensurable s’empara d’elle, alors que des éclairs noirs commencèrent à graviter tout autour de sa personne. Son souffle fut coupé et elle se mit à haleter, à respirer difficilement tout en gémissant de douleur. Son corps et ses membres se tendaient, ses veines devenaient progressivement noires, jusqu’à ce que la noirceur atteignît ses globes oculaires, les transformant en de ténébreuses mais belles sphères complètement opaques. Son esprit commençait à se perdre mais, grâce à l’intervention psychique de Madelyne, elle parvint à se stabiliser et, finalement ... Retrouva ses esprits. Ashley inspira soudainement et profondément, comme si elle ressortait d’une longue apnée.

Elle se sentait différente mais ... Incroyablement bien. Elle se sentait mieux. Si mieux. C’était comme si elle venait de retrouver toute une partie d’elle-même. Un large sourire carnassier vint égayer ses lèvres, alors que son regard, entièrement noir, adressa un air plein de fierté et de reconnaissance envers sa reine. « Merci, ma Reine ! » Dit-elle avec énormément de dévotion, avant de se faire téléporter. Visiblement elle allait devoir passer un test, afin de prouver qu’elle n’avait pas perdu la main. Madelyne l’avait conduite sur le toit d’un atelier clandestin, qui abritait un réseau de contrebande. Un repère à mafieux sans grande valeur, des crapules de bas-étages dont la vie ne valait ... Strictement rien. Les instructions de Madelyne furent simples et concises ; tuer tout le monde. Un sourire macabre orna les belles lèvres de la Faucheuse, qui dès lors remit soigneusement son masque, et replaça sa capuche. « À vos ordres, Maitresse. » Dit-elle fermement, ne laissant aucune place au moindre doute concernant sa volonté, qui était d’acier.

Sur ce, la Faucheuse allait faire ce qu’elle savait faire de mieux ; semer la mort. Profitant de ses nouveaux pouvoirs, Ashley opta pour une approche plus digne de sa double identité. Elle se vaporisa en une épaisse fumée noire, qui s’infiltra dans les conduits. Alors que les brigands et prostituées vaquaient à leurs occupations, ils furent surpris de voir que la lumière se coupa d’un seul coup, et que les issues se bloquèrent une à une. Un vrombissement sourd commençait à se faire entendre, alors qu’une menaçante fumée noire sortit de la grille. Instinctivement, les gangsters se saisirent de toutes leurs armes et les braquèrent vers la créature, qui se matérialisa. Ses grands et menaçants yeux verts pointèrent vers alors que la Faucheuse, apparut. « Bordel mais c’est quoi ça ?! TROUEZ-LUI LA GUEULE PUTAIN !!! » Hurla l’un des bonhommes, alors que tout le monde se mit à faire feu.

La Faucheuse fit un geste de sa faux, et une sorte d’écran fait de fumée sombre se matérialisa devant elle, et sembla freiner puis retenir les balles inertes. Une sorte de champ, en quelques sortes. Sans dire un seul mot, sans élever une seule fois le timbre de sa voix, la créature intercepta toutes les balles de cette façon. Quand ils furent à court, et constatèrent que la Faucheuse était toujours en vie, les visages devinrent ... Pâles. Même si aucune expression ne pouvait être lu sur son masque, son regard devint plus terrifiant et menaçant qu’auparavant. Elle donna un violent coup au sol du bout de sa faux, et le champ se brisa, libérant une grondante onde de choc ténébreuse vers la petite horde. Toutes les balles partirent se loger dans chacun des bonhommes, les lacérant, les broyant, les déchiquetant sans aucune forme de pitié. Chaque balle revint à son envoyeur.

Les autres se mirent à hurler, en particulier les prostituées qui au fond, n’avaient rien demandées. Un à un, la Faucheuse apparut devant et les trancha sauvagement de sa faux. Certain furent décapités, d’autre coupés en deux, sans aucune espèce de pitié ou de difficulté. La Faucheuse faisant son travail avec un froid glaçant, exécutant fermement l’ordre qui lui avait été donné. Quand tous les gangsters, nageant dans le sang et les cris de terreurs des prostituées, furent tués, Ashley se retourna vers ces femmes. C’était, bien entendu, le moment critique. Le moment où sa reine l’attendait de pied ferme ; allait-elle tuer ces femmes ? Un silence de plomb se fit. La Faucheuse tint sa faux de manière droite, posant le bout au sol. La lame de celle-ci se mit à laisser échapper une épaisse fumée sombre, alors que, pour la première fois, elle fit retentir sa caverneuse voix. « Tout le monde est égal, devant la Mort. » Déclara-t-elle froidement, donnant un violent coup au sol du bout de son arme.

Les quelques dames présentes se mirent à hurler de douleur, encore et encore, victime d’une effroyable et cruelle mort que leur offrit Ashley. Leurs cris furent si abominables, si terrifiant qu'ils étaient à en réveiller les morts. Du bout de sa lame, des éclairs se mirent à jaillir sauf qu’il ne s’agissait pas d’électricité. Les éclairs frappèrent chacune des prostituées, les désintégrant de la pire façon possible, ne laissant derrière ... Qu’un tas de cendre fumant. La Faucheuse, de ce fait, venait alors de commettre un véritable massacre, en ayant tué absolument tout le monde ... Car tel fut son ordre, et tel fut la source de son plaisir ...
Journalisée

Compte principal.

Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Madelyne Pryor
Créature
-

Messages: 76



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #7 le: Octobre 20, 2017, 07:06:54 »

Madelyne voulait la voir à l’œuvre. Le moins qu’on puisse dire, c’est qu’elle ne fut pas déçue. Le repaire abritait une petite vingtaine de malfrats se livrant à une série de larcins de bas étage. Trafic de stupéfiants, braquages, vols de voitures… La lie usuelle de New York City, des individus ayant des casiers judiciaires longs comme une voie d’autoroute. Ils faisaient de parfaits serviteurs pour Madelyne, mais elle n’aurait aucune hésitation à les massacrer. Cette Ashley l’intéressait. La Faucheuse l’ignorait, mais, en parvenant à surmonter le « cadeau » fait par Madelyne (cette sphère d’énergie noirâtre), elle avait aussi démontré qu’elle n’était pas une simple déséquilibrée. En surmontant ce don, et en parvenant à user de ses pouvoirs, Ashley démontrait inconsciemment à Madelyne qu’elle se souvenait bien de l’Inferno, qu’elle avait véritablement été l’une de ses démones… Et qu’elle était véritablement nostalgique de ce moment.
 
La Goblin Queen la vit donc fondre sur ses proies. Il y eut plusieurs échanges de coups de feu, mais insignifiants face à Ashley, qui semblait littéralement jubiler en les affrontant ainsi. Madelyne la vit décapiter une proie, arrachant sa tête en la faisant voler hors de ses épaules, puis fondre sur un autre. Elle lui trancha la main, et frappa à nouveau, ouvrant son ventre, faisant couler ses tripes sur le sol. Un autre gangster apparut alors dans le dos d’Ashley, tenant un fusil à pompe, mais, quand il lui tira dessus, Ashley ne devint plus que volutes de fumée noirâtres, et se rua sur l’homme, le tuant dans des hurlements de douleur.
 
« Qu’est-ce que c’est que ce monstre ?!!
 -  Non, non, pitié, j’veux pas… Aaaaaaaaarghh… !! »
 
Un autre réussit à rejoindre la porte de secours, mais n’arriva pas à l’ouvrir, tirant furieusement dessus… Puis se retrouva cloué contre la porte, le cerveau éclaté par un cristal sombre.
 
*Impressionnant… La facilité avec laquelle elle emploie la magie noire… Son âme est emplie de ténèbres, elle dispose d’une affinité naturelle avec ça. Pas étonnant qu’elle se souvienne encore du passage o* elle était à mon service.*
 
Tout cela ne manquait pas non plus d’une certaine ironie. Elle, Maddie, qui avait été exploitée et manipulée pendant sa première vie, qui n’avait jamais rien été de plus qu’un clone raté de Mister Sinistre, avait finalement inversé les rôles. Plus elle voyait Ashley, et plus la scène l’excitait, l’enthousiasmait. Sa tueuse finit par se rapprocher des prostituées, qui paniquaient, pleuraient, suppliaient… Vainement. Ashley choisit alors de les tuer de manière assez sinistre, en utilisant un mélange de magie noire et de magie élémentaire liée à l’Électricité.
 
Madelyne frémit devant ce redoutable sortilège, qui fit éclater les prostituées, répandant des bouts d’entrailles et de viscères un peu partout.
 
La scène se calmait quand des bruits de pas se firent entendre dans le dos d’Ashley. Elle se retourna, pour voir sa Reine se rapprocher d’elle.
 
« À genoux » ordonna-t-elle simplement.
 
Une fois qu’Ashley se fut execute, Madelyne tendit sa main vers elle, poings serrés :
 
« Fais le baiser de paix. »
 
Et, quand elle le fit, Madelyne reprit :
 
« À partir de maintenant, Ashley, tu es ma Tueuse personnelle, ma Faucheuse. Je te prends à mon service, et ne t’en délierai que le jour où tu me trahiras. La mort elle-même ne saurait rompre cela. Fais-tu le serment de me servir à jamais ? »
 
Autant le préciser : c’était maintenant l’ultime point de non-retour…
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Vanessa White
Humain(e)
-

Messages: 873

avatar


Voir le profil
FicheChalant
Description
Agente du S.H.I.E.L.D
« Répondre #8 le: Novembre 06, 2017, 04:43:26 »

Une sensation des plus vivifiantes s’était emparée d’Ashley alors qu’elle venait de commettre un véritable massacre. Tuer des gens de la manière la plus horrible procurait une forme de plaisir à cette femme. Peut-être commençait elle réellement à devenir folle ? A force de se prendre pour l’avatar de la mort, à force de se plonger autant dans son personnage inventé de toutes pièces, peut-être qu’elle était réellement en train de le devenir ? Aucun moyen de le savoir précisément. Mais en tout cas, Ashley était presque en transe après avoir massacré autant de personne. Rien ne pouvait égaler de pareilles sensations ... Rien n’était plus fantastique pour cet esprit malade que de tuer des gens, qui n’avaient rien demandé.

Alors qu’elle venait de détruire – littéralement – une poignée de prostituée grâce à un puissant sortilège combinant magie noire et élémentaire, elle entendit des bruits de pas derrière elle. La Faucheuse se retourna puis constata qu’il s’agissait de sa maitresse, l’air satisfaite et conquérante. Sa dévote venait d’accomplir son ordre de la plus cruelle des façons, et visiblement, le spectacle lui avait plu. En vérité Ashley s’attendait à ce que sa reine soit très exigeante, et ne s’était pas attendue à la convaincre dès le premier coup. Autant dire que ce fut une agréable surprise. Obéissante et dévouée, elle s’agenouilla humblement quand il lui fut ordonné, puis redressa sa tête. Devant sa reine, il n’y avait pas de masque qui tenait. Devant Madelyne, la Faucheuse redevenait Ashley ; de ce fait elle retira son masque, la regardant par ses propres yeux.

Sa maitresse lui tendit son poing et lui ordonna de lui faire le baiser de paix. Un geste qui était là pour témoigner de son obéissance et allégeance. Un geste qu’Ashley effectua avec grand plaisir, approcha ses fines lèvres de ce point tendu, finissant par le saisir doucement de ses mains avant de déposer un fier baiser dessus. Là, à genoux devant la Goblin Queen en personne, à genoux devant la Reine des reines, Ashley ne pouvait qu’être docile et obéissante. Elle se sentait inférieure face à cette femme dont la puissance dépassait de loin la sienne. Elle inclina sa tête et su alors qu’à ce moment, le point de non-retour était là. Elle sut que la décision qu’elle était sur le point de prendre allait bouleverser sa vie à jamais ... Dans le bon sens. C’était maintenant, à cet instant précis, qu’elle allait embrasser éternellement sa toute nouvelle vie et allégeance.

« À jamais, ma Reine. La Mort elle-même se pliera à vos moindres volontés, jusqu’à la fin des temps ... Elle est et sera votre éternelle servante. À jamais. » Dit-elle d’une voix solennelle, sûre et fière. Ashley venait donc de franchir le point de non-retour, embrassant corps et âme cette vie et cette corruption qui s’apprêtait à se rependre en elle. La Faucheuse allait prendre vie au travers cette allégeance ...
Journalisée

Compte principal.

Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Madelyne Pryor
Créature
-

Messages: 76



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #9 le: Novembre 08, 2017, 01:48:52 »

Qui aurait pu y croire ? L’influence de Madelyne était telle qu’elle avait réussi à obtenir une fidèle dévote, une femme qui lui était restée fidèle, totalement fanatisée, et ce malgré les années en Enfer. Madelyne sourit lentement en voyant la femme l’embrasser, tout en lui réitérant son serment, un serment éternel. C’était toujours agréable à entendre, et même très agréable. Madelyne avait toujours eu un manque de reconnaissance. Quand elle avait appris qu’elle n’était que le clone de Jean, que sa vie n’était qu’une succession d’échecs et d’erreurs, elle avait... Clairement pété les plombs. Mais, au-delà de sa haine, Madelyne voulait tout simplement exister en tant que telle, être considérée comme une véritable personne... Alors, voir Ashley s’agenouiller devant elle, tuer en son nom, lui confier l’intégralité de sa vie, c’était particulièrement jouissif.

Madelyne sourit encore en récupérant sa main, et la posa sur la tête de la femme.

« Très bien, Faucheuse. Nous, Madelyne Pryor, Reine des Gobelins, avons entendu ton serment, et l’acceptons. À partir de ce moment, et jusqu’à ce que tu sois déliée de ce serment, tu serviras la Reine en étant son exécutrice, sa faucheuse personnelle. Relève-toi, Faucheuse. »

L’intéressée obtempéra, et, tandis qu’elle se relevait, elle put voir qu’une autre sphère noirâtre pulsait dans la main de Madelyne, vibrant sur place en émettant de multiples éclairs.

« Ashley Stewart n’est plus. Tu es la Faucheuse. »

Et Madelyne allait le marquer définitivement en elle. Sa main se posa sur le corps de la femme, et la sphère rentra en elle. Rapidement, des éclairs se mirent à scintiller dans le corps de la Faucheuse, qui ne put que gémir et hurler en sentant d’épaisses ondes de douleur traverser son corps. Sa peau devrait lui donner l’impression de fondre, comme si elle se liquéfiait de l’intérieur, tout en étouffant en sentant son armure se presser davantage contre elle, serrant, serrant encore... Jusqu’à ce qu’un ultime hurlement ne déclenche une puissante onde magique, qui explosa les vitres autour d’elle. Un cri d’outre-tombe jaillit des lèvres de la femme, qui devrait alors constater que son corps avait changé. Ses sensations, ce sentiment de puissance inné en elle...

Madelyne sourit, et caressa la joue du « masque » de la femme, puis le pinça... Et Ashley ressentit alors une agréable pointe de douleur, en devant peu à peu comprendre ce qui lui était arrivé.

« J’ai fusionné ta peau avec cette armure. Maintenant, tu es ma Faucheuse, et tu n’es plus rien d’autre. »

L’une des conséquences de cette transformation, c’était que les pouvoirs de la Faucheuse seraient encore plus grands... Mais, pour l’heure, Madelyne se pencha vers elle, et l’embrassa tendrement.

« Tu es à moi, Faucheuse... Je serais une Reine douce si tu m’obéis bien... Et je ferais de toi la personnification de la Mort même ! »
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Vanessa White
Humain(e)
-

Messages: 873

avatar


Voir le profil
FicheChalant
Description
Agente du S.H.I.E.L.D
« Répondre #10 le: Novembre 08, 2017, 09:37:23 »

Le point de non-retour franchi, Ashley sentit alors qu’un grand-moment arrivait à grand pas. Surtout quand sa vénérable maitresse proclama qu’elle acceptait son allégeance. Un moment des plus gratifiants, solennel et jouissif pour la jeune femme qui se sentait enfin revivre ! Enfin elle revenait sous la coupe de la Goblin Queen ; Enfin elle pouvait redevenir elle-même ; Enfin elle pouvait servir une cause bien plus enivrante et gratifiante … C’était un grand-moment. Ashley redressa sa tête puis se releva quand l’ordre fut donné. Elle put alors observer une étrange et menaçante boule noire dans la main de sa reine, avant que celle-ci ne déclare qu’Ashley Stewart n’était plus, et que seule la Faucheuse était, désormais. La jeune femme, digne et courageuse, resta soumise et droite, acceptant à bras ouvert le cadeau de sa reine. Acceptant à bras ouverts cette corruption, cette décadence qui allait la plonger définitivement dans le mal.

La Goblin Queen plaqua sa main contre son corps et fit pénétrer de force cette sphère magique en elle. Ashley eut subitement le souffle coupé, alors que très rapidement, la magie opéra en elle. Des éclairs se manifestèrent autour d’elle, alors qu’une douleur incommensurable la déchira, la faisant hurler d’un seul coup. Elle courba l’échine et se tint la tête, alors que la magie était en train de la torturer, d’agir sur son corps d’une bien sombre manière. La douleur agit par vague, de plus en plus régulières et douloureuses, tordant Ashley qui courba encore l’échine, en avant et en arrière, hurlant et gémissant malgré elle. Les éclairs se renforcèrent et vinrent calciner quelques éléments du décor aux alentour, avant que la corruption n’atteigne un niveau supérieur.

Une violente onde s’échappa de son corps ; une onde d’un vert émeraude, qui vint faire trembler les murs alors qu’Ashley se mit à sentir une douleur encore plus intense. Elle avait littéralement l’impression que sa peau était en train de fondre, que ses nerfs étaient mis à vif. C’était comme si elle était en train de se baigner dans une marre d’acide, et c’était incroyablement douloureux. Ses cris atroces étaient à réveiller les morts, et plus les secondes passaient, plus sa voix se transformait. Sa peau partait, et elle sentait son armure la serrer de plus en plus, jusqu’à finir par complètement l’étouffer. Elle poussa un cri démentiel, d’une voix différente de celle d’avant. D’une voix fantomatique, cauchemardesque, irréelle. Ses yeux se mirent à briller d’eux-mêmes en vert, alors que dans une dernière et puissante onde, elle se tordit complètement en arrière, la douleur atteignant son paroxysme pendant quelques instants. Ashley, ou plutôt la Faucheuse, ne se sentait plus étouffée. L’onde pulvérisa les vitres aux alentours, et fut la dernière tempête avant le calme.

La créature se redressa, la tête penchée, presque inconsciente. Il aurait fallu que la main délicate de sa maitresse touche sa joue pour qu’elle se réveille, rouvrant ses yeux brillants. En apparence, rien n’avait changé … Si ce n’était que la démone pouvait sentir la chaleur de cette main à même sa peau, et même la petite mais agréable douleur de ce pincement qu’elle lui fit. La Faucheuse respira vite et cligna des yeux, comprenant alors que son masque n’était plus. Elle releva sa main, puis toucha son autre joue pour constater alors que son visage avait fusionné avec son masque. Ou plutôt que son masque était devenu son niveau visage et peau ! Silencieuse, elle réalisa alors le cadeau inestimable que sa reine venait de lui faire ; elle venait de la faire devenir ce personnage qu’elle endossait, jusque-là, fictivement. Son corps avait fusionné avec son armure, de manière à ce que celle-ci devienne sa nouvelle peau. De manière à ce que Ashley devienne littéralement la Faucheuse.

Pour confirmer qu’il n’y avait plus de masque mais bel et bien une peau, Madelyne vint à l’embrasser sur les lèvres et, la Faucheuse, ressentit toute la douceur et la chaleur de ce baiser. Ses yeux menaçants s’adoucirent malgré toute l’agressivité de son nouveau visage, avant qu’elle ne mêle sa langue à la sienne, confirmant donc ce qu’elle ressentait. La Faucheuse s’emballa dans un doucereux baiser avec sa reine, l’embrassant encore et encore, venant suivre ses lèvres quand celles-ci reculaient et ainsi de suite. En plus d’avoir un nouveau corps, la créature se sentait incroyablement puissante, comme si ses pouvoirs venaient de se décupler. « Merci, ma Reine. Longue vie à la Goblin Queen … » Dit-elle de sa voix fantomatique, résonnante et clairement inhumaine. Puis, sans doute par excès de soumission et par envie de satisfaire sa reine, la Faucheuse se recula. Elle garda le contact visuel tout au long, alors qu’elle détacha l’attache de sa cape et des plaques d’armures restées indemnes … Avant de les retirer et les faire tomber à terre. La démone finit nue, intégralement nue devant Madelyne, qui pouvait alors constater et admirer le nouveau corps de sa dévote. Un corps démoniaque, à la peau suivant la même couleur et motif que celle de son visage.

« Je veux vous offrir cette chaire, Maitresse. Prenez-moi, violez-moi … Emparez-vous de la Mort elle-même … » Dit-elle, d’une voix sensuelle. Madelyne, à présent que sa dévote était toute nue devant ses yeux, pourrait constater qu’étrangement la transformation de celle-ci avait impliqué un changement entre ses cuisses, faisant disparaitre complètement ce qu’elle avait avant pour y faire apparaitre à la place un beau, un juteux et avide service trois-pièces qui était déjà furieusement dressé …
Journalisée

Compte principal.

Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Madelyne Pryor
Créature
-

Messages: 76



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #11 le: Novembre 13, 2017, 01:27:18 »

La Faucheuse n’en avait peut-être pas encore conscience, mais, en ce moment, elle disposait d’une puissance terrifiante, une force qui surclassait celle qu’elle avait jadis eu en se transformant en démone. Madelyne disposait de ce pouvoir redoutable de partager un peu de son pouvoir avec les autres. Elle ignorait encore comment cela était possible. En fait, il subsistait encore sur elle beaucoup d’énigmes. Sa résurrection, déjà, mais, même avant cela, son existence était un mystère. Essex n’avait jamais réussi à lui donner vie, et Madelyne n’avait pu voir le jour que quand la force Phénix s’était partiellement insinuée en elle. Une force que Jean avait repris, la condamnant à mort... Mais Jean Grey était de nouveau partie. Madelyne supposait en réalité que la force Phénix était de nouveau retournée en elle, mais elle s’exprimait différemment, par le biais de la magie. Madelyne, en Enfer, avait appris à modeler cette énergie, cette puissance. Elle pouvait en partager un peu, ce qu’elle venait de faire avec la Faucheuse. Et, chez cette dernière, ce don réagissait très bien, tant son âme était noire.

*Mais je dois m’assurer qu’il n’y aura plus aucun retour en arrière possible, qu’Ashley Stewart est définitivement morte...*

Pour ça, il n’y avait pas cinquante manières de procéder. Mais, pour l’heure, la Faucheuse avait retiré ses vêtements, et s’offrait à elle. Elle présentait un corps très noir, mais très bien proportionné, avec des formes élégantes et athlétiques. Madelyne sentait son bonheur, qui se manifestait de manière sexuelle. La Goblin Queen sourit alors, et vit que la Faucheuse s’était dotée d’une belle verge.

« Oh... Étonnant, ça... »

Et surtout assez inattendu. Peut-être bien que la sphère de Madelyne comprenait un peu de magie rose. En tout cas, le résultat final était très appétissant. Une magnifique verge se dressait devant elle, et Madelyne se rapprocha lentement, devinant aisément, à son érection, que la femme était très excitée. Un choix compréhensible, après tout. Madelyne fléchit alors les genoux, approchant son visage de ce membre, et le renifla, en frottant doucement sa joue dessus, y apposant ensuite sa main pour frotter ce mât.

« Ou peut-être l’ai-je fait inconsciemment... Le sexe, tu vois, est l’une de ces choses qui m’ont manqué énormément quand je suis morte. Alors... Peut-être que je t’ai rendue aussi cruelle que perverse... »

Et peut-être même avait-elle maudit la Faucheuse de ce point de vue, en faisant en sorte qu’elle ne ressente que du désir sexuel à l’encontre de Madelyne uniquement. À l’égard d’autres personnes, elle serait incapable de prendre son pied, ou, si elle avait une érection, ressentirait toujours une pointe de dégoût. Madelyne n’avait pas fait que changer son corps, mais aussi son esprit. Elle esquissa un léger sourire, et embrassa alors ce beau phallus rigide.

« Tu peux jouir autant que tu veux, ta queue ne débandera pas tant que j’en décide autrement... »

Pour Madelyne, le sexe était fondamental, car elle avait toujours eu envie de vivre, de se sentir vivante. Et, pour ça, il n’y avait tout simplement rien de mieux que le sexe, que les sensations et les pulsions que le sexe induisait en vous.

« En fait, je crois bien que je vais faire en sorte que ma présence t’excite toujours, au moins même un peu... Tu n’as pas idée d’à quel point je peux te rendre puissante, Faucheuse... Je te débarrasserai de tous tes relents d’humanité, et il ne restera en toi qu’une profonde dévotion à mon égard. Tu seras ma Faucheuse et ma Fanatique. »

Et Madelyne lécha alors ce sexe, commençant à le parcourir lentement, le sentant pulser avec grand plaisir contre elle...
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Vanessa White
Humain(e)
-

Messages: 873

avatar


Voir le profil
FicheChalant
Description
Agente du S.H.I.E.L.D
« Répondre #12 le: Novembre 27, 2017, 02:08:47 »

Fait inconsciemment ou non, il n’en demeurait pas moins que la Faucheuse bandait très furieusement. Son érection en devenait douloureuse ! Elle s’était dénudée, offerte en pâture à la Goblin Queen afin qu’elle soit la première à profiter – sexuellement – de ce corps. Madelyne venait de faire une prouesse en transformant de nouveau Ashley en démone, en la faisant fusionner avec son armure. D’ailleurs, la jeune femme se sentait toujours un peu bizarre, étant encore au stade où elle était surprise de voir son nouveau corps. Son masque qui était tout rigide et froid était devenu chaud, et aussi mou qu’une peau humaine. C’était parceque, tout simplement, il n’était plus un masque ; il était devenu son visage, son vrai visage, de chair et de sang. Elle l’avait constaté définitivement quand elle avait pu ouvrir sa bouche. Jamais elle n’aurait pu faire ça avec un masque rigide ! Elle possédait de belles et acérées canines, renforçant son côté créature démoniaque.

Mais, tout cela paraissait comme détail face à ce qui séjournait entre ses cuisses. Pourquoi Madelyne avait-elle fait d’elle une hermaphrodite ? Pourquoi la Faucheuse avait perdu sa féminité au profit d’un gros service trois-pièce ? Sans doute pour combler et mieux satisfaire sa maitresse, qui dès lors, s’était mise à genoux, venant frotter lentement sa joue contre le membre assoiffé de sa dévote. « Haaa … » Gémit-elle doucement, sentant les belles caresses de Madelyne sur son nouveau sexe tout brûlant. Quand sa reine joignit sa main et se mit à astiquer lentement son bâton de chair, la Faucheuse se mordilla la lèvre, et fut ravie d’entendre qu’elle pouvait jouir à volonté sans risquer de perdre en ardeur, tant que ça ne serait pas la volonté de sa maitresse. « Je veux être votre plus grande dévote, ma Reine … Hmm … Faite de moi la créature de vos désirs … Haaa … » Dit-elle en réponse à Madelyne.

La Faucheuse était de moins en moins l’humaine qu’elle était auparavant. Ashley Stewart était en train de mourir rapidement, ou plutôt, de se transformer, de changer pour devenir une créature faite uniquement de dévotion et fanatisme envers la Goblin Queen. Une tueuse impitoyable, sans cœur, sans morale ni une quelconque inhibition pour la freiner dans son action. Une démone au cœur froid comme la glace, ne possédant que pour seul frein la seule et unique volonté de Madelyne. C’était cela qu’elle était en train de devenir, et elle l’acceptait à bras ouverts. La Faucheuse embrassait sa nouvelle vie, sa nouvelle existence auprès de la Goblin Queen. Et là, elle rougissait et se crispait de bonheur, de plaisir, de vice alors que sa reine, sa précieuse et majestueuse reine, commençait à lui prodiguer une bien savoureuse fellation.

Sa puissance, elle pouvait d’ores et déjà la sentir. Elle se sentait déjà bien plus forte et puissante que lors de l’Inferno. Le souvenir était encore là et elle pouvait ainsi comparer avec la situation actuelle. Madelyne ne lui mentait pas en disant qu’elle était en mesure de la rendre extrêmement puissante, et tout ce qu’elle pouvait espérer, était qu’un jour elle serait la plus forte de ses dévotes. Pour le moment, elle sentait surtout la puissance de son érection et de son membre qui pulsait contre la langue avide de Madelyne, qui s’amusait à arracher des râles et soupirs à sa Faucheuse. C’était particulier d’avoir une queue entre les jambes, mais, elle sentait qu’elle pouvait s’y faire très rapidement ! Elle se crispa et finit par enfouir une main dans la longue chevelure de feu de Madelyne, la caressant, l’incitant à y aller un peu plus franchement. Puis étrangement, l’idée d’être débarrassée de son humanité, de n’être faite que de violence, luxure et dévotion l’excitait également, contribuant à entretenir son barreau …
Journalisée

Compte principal.

Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Madelyne Pryor
Créature
-

Messages: 76



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #13 le: Novembre 27, 2017, 10:38:51 »

La Faucheuse était magnifique. Madelyne était aussi fière qu’heureuse d’avoir un tel instrument à portée de main. Elle avait bien besoin d’une tueuse personnelle, d’une femme sombre et cruelle qui accomplirait tous ses désirs. Madelyne était revenue à la vie, et était toujours aussi ambitieuse qu’à l’époque où elle était la Goblin Queen. Qui sait jusqu’où elle irait ? Elle avait de grands projets, même s’ils étaient encore un peu vagues, mais elle savait que cette femme y jouerait un rôle indéniable. La noirceur de son âme ferait d’elle une excellente mage-guerrière, mais Maddie allait devoir s’assurer de sa loyauté, et de sa stabilité mentale. L’usage intensif de la magie noire avait des conséquences redoutables sur l’équilibre mental, et pouvait conduire son utilisateur aux portes de la folie. Madelyne allait donc y aller prudemment, et, pour l’heure, elle suçait donc cette femme.

Le sexe était le point faible de la Faucheuse, la faille par laquelle la Goblin Queen allait pouvoir la contrôler. Une stratégie simple, audacieuse, mais qui allait nécessiter d’elle que se surpasse, afin de s’assurer pour de bon la loyauté de la femme. Bien sûr, elle pouvait toujours utiliser son esprit, la manipuler, faire d’elle son esclave, mais la Faucheuse perdrait alors ses capacités magiques.

« Hmmm... Hmmmm... »

À genoux, Madelyne se concentrait, pompant généreusement ce dard, ses lèvres s’ouvrant pour pouvoir gober ce sexe sans difficulté. La tâche n’était pas particulièrement aisée, car elle sentait le membre de la Faucheuse grossir et durcir, tandis que les mains griffues de sa seconde se serrèrent sur sa tête. Clignant des yeux, Madelyne continuait à agir, recouvrant de sa salive la queue de la femme, couinant et gémissant au fur et à mesure que le temps passait. Elle faisait durer le plaisir, mais elle sentait bien que la Faucheuse approchait du point de rupture... Et elle avait très envie de la sentir jouir en elle, et de boire son sperme.

Madelyne se concentrait donc, creusant ses joues en aspirant l’air, sa langue remuant encore sur ce gros membre, le stimulant à loisir.

*Allez, ma chérie, jouis, je n’attends plus que ça !*

La femme enfonça encore le sexe de la Faucheuse dans sa bouche, optant pour de longues gorges profondes, la queue de sa partenaire tapant dans sa gorge, l’étouffant presque. Elle se reculait ensuite un peu, conservant toutefois toujours ce phallus en bouche, avant d’y retourner, gémissant et soupirant longuement...
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Tags:
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox