banniere
 
  Nouvelles:
La nouvelle Gazette est en ligne !
Bonne lecture !



Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: 1 [2] 3
  Imprimer  
Auteur Sujet: Ready ? Go! (Pv Ayumi)  (Lu 1010 fois)
Ayumi Sayako
E.S.P.er
-

Messages: 82

avatar


Voir le profil
Fiche
« Répondre #15 le: Octobre 11, 2017, 12:20:59 »

Les armes des véhicules sont désactivés mais rien n'interdit aux joueurs d'utiliser leurs propres armes à eux. Certes, rien ne vaut une sulfateuse ou un pack de roquettes mais c'est largement pour pourrir la vie d'autrui. Et surtout l'arme d'Ayumi ne mène pas bien loin niveau dégât. Fina zigzag entre quelques véhicules pour l'empêcher de tirer correctement et surtout ne pas être pile poil derrière celui de devant pour éviter de le voir freiner un coup sec. Et surtout voir de très près une chaîne de moto. Le dénommé Hatcher peste, il aurait accès aux armes de sa moto que ses deux pisseuses auraient laissé place à un gros cratère fumant ! Mais il suffit de les faire chuter, un piéton n'étant plus qu'une cible facile. Si son collègue les tue, c'est tout bénéfique pour eux deux ! Autant dire qu'il ne verra pas Chiko prendre la brettelle alors qu'il le sait devant : peu importe si lui aussi est marqué, il ne peut pas être le nez sur la petite carte holographique près du guidon et avoir les yeux fixés sur les deux demoiselles.

Marina joua la peste entre temps, tirant une balle dans un des pneus d'une des voitures civils que son amie doubla, provoquant une tête à queue à la voiture qui se contenta de glisser le long de la barrière de sécurité, ralentissant petit à petit. Pas très regardante sur les dommages collatéraux mais ceci n'est qu'après tout qu'une horde de PNJ pour donner de l'ambiance à ce jeu. Cela aurait été un joueur, nul doute que ça aurait été pareil. Et si cela avait été le cas dans la réalité ? Elle l'ignore, son changement ne la fait pas raisonné correctement à un tel point qu'elle chassa cette pensée qui lui faisait froid dans le dos. Elle n'a pas de sang après les mains, du moins pas encore. Malgré cela la manœuvre, à défaut d'être mortel, fera freiner son adversaire, qui dérapera un peu sur le côté, lui cassant presque toute sa lancée. Ce n'est que partie remise, Ayumi vient de gagner dix précieuses secondes. Sans le savoir sur le moment, elle vient de mâcher le travail à Chiko qui n'est plus très loin d'eux.

Le second adversaire ralenti et commença à passer à l'attaque, Fina manquera de peu de se prendre le coup de chaîne, l'obligeant à se déporter sur la gauche. Ayumi ne peut pas le louper mais la seule balle qui restait dans le chargeur heurtera un bouclier bien plus solide que celui de sa partenaire, et ce malgré qu'elle se soit habituée à avoir cette mauvaise habitude qu'est de viser les pneus. Ce que font les filles, ce n'est que gagner du temps avant l'échéance car si la Tekhane devait freiné, ça serait revenir dans le viseur du partenaire de Hatcher et cracher sur le répit offert par Ayumi.
Journalisée
Clarence/Saijiro Unazuki
Humain(e)
-

Messages: 108

avatar


Voir le profil
Fiche
« Répondre #16 le: Octobre 15, 2017, 05:22:25 »

Lorsqu'il avait rejoint l'autoroute Chiko il avait entendu l'incident et sa cible semblait avoir ralentie pour éviter de se planter. Super, cela allait l'aider grandement, mais le bruit de son moteur allait surement l'alerter. Heureusement le sien ou son envi de rattraper ses propres proies, voir les deux, camouflait son approche assez rapide par la différence de vitesse.

Ce fut à une dizaine de mètre que sa proie tilta l'arrivée de Paimon et braqua son arme derrière lui pour une série de tir au jugé. Il s'avéra chanceux ou alors avaient une forte expérience dans cet exercice car sur les deux tirs firent mouches. Une des balles frappa l'avant de la moto, qui étouffa un juron puisque c'était la première fois qu'une arme de ce genre touchait sans ricocher, l'autre toucha l'épaule blessé du pilote qui commençait à croire qu'ils s'étaient passés le mot. L'impact aurait dû lui faire faire une embardée, mais le guidon resta comme bloqué sur la cible. Heureusement qu'il n'avait pas réactivé la douleur car cela aurait piqué.

Il eu enfin le choc indiquant qu'il venait de taper contre le motard. Le test de résistance eut lieu car les motos avaient presque les mêmes chance de gagner ce duel. La balance joua de peu en la faveur de Chiko qui mit la moto visée HS, mais ne parvint pas à faire une sortie de route. Le pilote conscient d'être une cible partis en zigzag pour reprendre de la vitesse alors que des coups de feu retentir. Saijiro oublia un détail, les Desert eagle pouvaient avoir jusqu'à neuf balles et il baissa sa garde à sept. Le perdant profita de l'ouverture et toucha l'arrière de la moto qui fit une légère embardée salvatrice qui fit louper un tir dans le dos.

-On peut les rattraper ?
"Information: multiples modules endommagés par ce maca*grésillement* par le joueur. Analyse en cours... Résultat: poursuite possible. Conseil: poursuite et*grésillement* FAIRE RAQUER CE PUNK."

Il arrivait parfois à Paimon d'être vulgaire, mais là ce fut une attitude un peu plus étrange que d'habitude. Peut-être n'avait-il pas apprécié ses dommages ? C'était normal, après tout jamais il n'avait eu autant de dommage et Chiko remercia intérieurement la résilience de son compagnon de route. À présent il appuya comme un forcené sur l'accélérateur en surveillant le moniteur de dégâts sr le tableau de bord.

Il voulait remonter le plus possible pour indiquer la défaite du compère aux miss. De toute façon le gars était perdu en cas de deux versus un, même si lui-même était un amateur. La victoire de son duel lui avait attribué pas mal de points et il eu un succès à cause de l'écart de niveau et la nature illégale de la course.

Une fois qu'il serai assez proche il fera le même coup de klaxon que lorsqu'il avait prit en chasse le gars à la sulfateuse, pour ne pas se faire dézinguer, sauf si les miss voulaient à tout prix des points. Dans ce cas il essayera de s'en sortir. Il avait déjà suffisamment de point pour compenser une possible perte de la course en achetant l'info qui lui avait été proposée.
Journalisée
Ayumi Sayako
E.S.P.er
-

Messages: 82

avatar


Voir le profil
Fiche
« Répondre #17 le: Octobre 19, 2017, 06:43:47 »

Ca se bat. La pilote cherche à gagner du temps, est incapable de le distancer au vu des caractéristiques de son Angel qui met trop de temps à se lancer et se contente de bref coup de pied entre deux coups de chaîne. Ayumi elle, n’arrive pas à percer le bouclier, surtout qu’elle verra le punk toucher à un appareil de sa veste, lui boostant le bouclier temporairement. C’est ça de chercher des noises à des player killer qui gagne surtout des points en éliminant les joueurs au lieu de viser les premières places : ils sont toujours mieux préparer que soit.

Le coup de klaxon fera lâcher un sourire à Fina. Plus de pilote à l’arrière ? Elle se fout bien de finir sur le bitume pour le peu que sa chute soit contrôlé. Si pour finir ainsi, autant qu’elle mette son adversaire aussi. Et surtout, elles sont deux là où le punk est tout seul. C’est inscrit dans les pronostics, deux fois plus de chance que l’une d’entre elle se remette plus vite de la chute que son adversaire !

« Laisses toi glisser. 
» seront ses seuls mots. A Ayumi de comprendre ce qu’elle veut dire par là. Quand on tombe en moto, le mieux est de ne pas chercher à lutter, cela revient à faire davantage plus mal. Fina tenta de une embardée avant de revenir soudainement, pour coller un coup de pied à la moto de son adversaire. La seule différence, c’est qu’elle se laissa tomber, lui donnant davantage de force dans le coup. Bouclier renforcé ou non, le punk chutera, le bouclier n’aidant en rien contre les assauts physiques au corps à corps. Fina chuta mal, faisant quelques roulés boulé avant de finir non loin de sa moto. Elle est clairement sonnée. Le punk lui connaîtra le même sort mais sa moto sera presque hors service vu qu’elle finira sur la voie d’arrêt d’urgence en tapant la barrière. Ayumi, ou plutôt Marina, se laissa glisser avant de finir le cul sur le terre plein entre la voie à sens inverse. Pas de gros bobo, quand à la moto de son amie, n’ayant pas le droit d’accès à un véhicule qui ne lui appartient pas. Bon elle ne brûle pas, c’est déjà ça.

En se relevant, Chiko qui ne tarda pas à arriver à leurs niveaux verra une action de la part de la dénommée Marina assez étrange. Que l’on touche à un panneau de contrôle est une chose, pareil pour l’inventaire mais là où le jeu matérialise les objets que l’on sélectionne dans son inventaire, elle le tira de son inventaire après y avoir plongé sa main. Rien d’étrange dans un jeu vidéo sauf que ça n’a rien à voir avec M7, qui, au passage, refuse le moindre mod personnalisé dans ce domaine. Possibilité d’être une hackeuse ? Possible alors que c’est juste que son « don » prend le pas sur le jeu. Par contre le fait d’en sortir une batte de base-ball avant de se diriger vers le punk n’a rien d’étrange : juste qu’elle comptait lui faire la fête. Le premier coup ne tarda pas puisque c’est le casque de celui-ci qui vola après avoir confondu golf et base-ball avec sa tête. Il geindra sur le coup, chose étrange du point de vue de celui-ci puisque tout bon player killer n’est pas réputé pour son fair-play quand il s’agit d’activer les douleurs. Ce point là, à part l’intéressée en question, tout le monde l’ignora. Le deuxième coup tapera dans les côtes, un coup purement gratuit là où elle aurait pu l’achever.

« Je pense que l’on peut te remercier. Je crois que son pote ne nous aurait pas loupé. »

Le troisième coup s’écrasera sur sa tête de la même manière que l’on enfonce un clou de chemin de fer à la masse. C’est moche mais il le mérite. Un concurrent passera non loin d’eux mais les ignora, préférant gagner les rares places qu’il peut encore gagner. Mieux vaut arriver dans les derniers que de prendre le risque de se faire éliminer en grattant quelques points d’éliminations.

« Tu devrais peu être y aller, le temps que je relève Fina, les rares personnes derrière nous vont nous doubler. »
Journalisée
Clarence/Saijiro Unazuki
Humain(e)
-

Messages: 108

avatar


Voir le profil
Fiche
« Répondre #18 le: Octobre 22, 2017, 08:20:35 »

Chiko était resté en arrière, afin de pouvoir agir si besoin et aussi servir de lueur vu que les miss ne semblaient pas engager le pvp avec lui. C'était une confiance peut-être mal placée, mais il valait mieux se faire quelques alliés, que cela soit dans le jeu ou dans le monde réel ou encore Terra, bien que pour ce dernier monde il n'était pas encore assez familier pour se permettre cela.

L'action des deux femmes eu le don d'étonner le jeune homme qui ne s'attendait pas à une manœuvre de ce genre et qui pouvait signifier l'arrêt de la course. Lui-même n'aurait pas songé à une action aussi risqué, les deux belligérants furent à terre, enfin les trois. Heureusement les dégâts furent relativement faibles sur les personnages, Paimon informa son pilote que celle qui était encore à terre allait bien.

Ce fut au moment de la punition, chose que beaucoup de femmes sur ce jeu aimait bien apparemment, qu'il se passa une chose étrange. La sortie de la batte n'avait rien  à voir à un effet cosmétique ou une option du jeu actuel. Il le savait car pour payer Mouse il avait fait de longues recherches pour s'assurer un service à long terme. Soit elle était une hackeuse, chose extrêmement rare car sanctionnée immédiatement, soit elle faisait partie, directement ou indirectement du staff, soit s'était autre chose. Avant il n'aurait pas songé à la troisième proposition, mais il avait vu tant de choses étranges qu'une de plus ne serait pas si étonnante.

Aucun de trainard qui doublaient ne cherchèrent le conflit car le risque était bien trop grand avec son tag et la proximité de l'arrivée. La remarque de la femme à la batte fit hocher la tête du pilote.

-En effet, j'espère vous voir à la ligne d'arrivée alors.


Chiko prit le chemin vers la fin de cette course très mouvementée et l'obtention de l'information tant désirée. Sa conduite fut plus souple, il se contentait de défendre légèrement sa place et aucun n'eut le courage de l'affronter. Il arriva enfin  à la ligne et lorsqu'il l'a franchit un son de level up indiqua que Paimon venait de gagner un niveau.


Pendant ce temps Ayumi reçut un mail alors qu'elle avait relevée sa collègue.

"De: Administrateur
 À : Ayumi Sayako
 Sujet: Information pouvoirs ou/et capacité E.s.p.e.r

Bonjour mademoiselle,
Suite à l'utilisation flagrante d'une capacité magique ou associée nous nous devons de vous informer sur certaines restrictions d'usage.

En effet nous ne bloquons pas ce genre de capacité et ne l'associons pas à un cheat. Vous pouvez donc continuer à l'utiliser sans crainte de sanction sous réserve que vous ne vous donnez pas un avantage trop inégal par rapport aux joueurs lambda ou ne cherchez pas à nuire au jeu et/ou son système.

Nous sommes conscient que ce message peut être rébarbatif, mais cela est pour le bien de la communauté.

En vous souhaitant un bon jeu et remerciant d'avoir lu ce message.
Administrateur de M7"
Journalisée
Ayumi Sayako
E.S.P.er
-

Messages: 82

avatar


Voir le profil
Fiche
« Répondre #19 le: Octobre 25, 2017, 11:38:41 »

Ayumi a aussi mis le doigt sur certains détails louches mais pas pour les mêmes. Le fait qu'elle ne soit pas posé les bonnes questions est l'une des raisons. Déjà son casque, celui qu'elle utilise, est totalement différent de ce que l'on peut trouver sur le marché actuel. Ce fameux concours put le coup fouré, pas besoin d'être un géni pour le savoir. Elle ne s'est pas posée les bonnes questions sur les femmes, en partie à cause de son premier jeu "gracieusement offert" qui était fait uniquement pour la gente féminine exclusivement lesbienne. Clairement un jeu pour des dépravées sexuelles mais comme le cul fait vendre, ça n'a pas choqué Ayumi. De toute façon elle croiserait un cadavre en pleine rue que ça ne le choquerait pas plus que cela ses derniers temps... et serait même foutu de penser au lot ! Pour Saijiro, il sait que les hommes sur ce jeu, si ils ne sont pas réuni en bande, ont tendance à finir comme souffre douleur pour une population majoritairement féminine. Ayumi se doute de la chose grâce à son pouvoir, ce détail comme les noms puisque la japonaise vit H24 avec des noms au dessus la tête de ses interlocuteurs, aussi bien IRL que dans le virtuel. Pas franchement japonais la plupart des noms. Pas franchement étrangers non plus et son "système à elle" ne s'est jamais trompé... Elle s'est déjà posé la question mais quand on ne connait pas Tekhos et les moeurs de sa population, il est naturel pour Ayumi d'avoir loupé un détail aussi gros. Rajoutons à cela que Fina, Ayumi compte un jour où l'autre lui faire cracher le morceau : en la caressant dans le sens du poil elle a tendance à ouvrir un peu trop sa grande gueule sans vraiment s'en rendre compte. Comme quoi jouer avec quelqu'un qui traîne dans le virtuel pour débrancher son cerveau a du bon !

Et ce fut le message de trop. Alors oui, les E.s.p.e.r elle connait cette définition mais là où l'IA du jeu de simulation de sexe à confondu ça avec une intrusion de mod, le programme du M7 et certainement l'administrateur qui s'est rendu compte de l'interférence à très clairement détecter un pouvoir capable d'altéré le programme du jeu. Les pouvoirs magiques sur Terre existe très certainement mais ont jusque là été un secret. Là, c'est limite si le message est une formalité pour l'administrateur. Il va falloir un de ses quatre qu'Ayumi creuse plus sérieusement.

Elle quitta sa fenêtre de messagerie, allant réveiller Fina de quelques tapes sur le visage.

« Hé, la belle au bois dormant ! La sieste sur le bord de l'autoroute, ce n'est pas très saint comme endroit. Ta course, je ne peux pas la gagner pour toi. »

Pas de moto, l'argent virtuel est toujours sur le compte de Marina. Autant dire que la suite, que Fina, malgré le piteux état qu'elle est (en fait dans le même état que sa moto...), elle devra finir la course qu'elle le veuille ou non. Elle se traînera d'ailleurs, la moto n'arrivant de toute façon plus à atteindre les 130 km/h et vu la fumée qu'elle lâche, inutile d'insister si ce n'est le risque d'achever le moteur. Si la santé des joueurs se rebootent une fois la course terminé, une partie de la récompense partira dans la réparation. La ligne d'arrivée ne devrait pas être bien loin.
Journalisée
Clarence/Saijiro Unazuki
Humain(e)
-

Messages: 108

avatar


Voir le profil
Fiche
« Répondre #20 le: Octobre 26, 2017, 12:32:31 »

Après avoir consulté la notification de level up, préférant attendre avant d'attribuer le point avec sagesse, il eu une autre notification, de message cette fois.

"De: Anonyme
 Sujet: validation information sous condition (validé)

Bien, voici l'info qui te sera utile. Laisse la vendeuse gérer ton transport vers la personne qui t'aidera. Prépare-toi bien et je te souhaite bonne chance. Si j'ai d'autres informations je te contacterais."


Le message indiquait clairement Oriana, il était vrai qu'elle connaissait beaucoup de choses alors trouver un moyen de voyage plus rapidement et sans doute plus sûrement  vers l'oracle était plus dans ses compétences que celles un jeune homme.

Une femme eu un soupir avant d'ajouter qu'il y avait trop de mâles arrivés à la ligne et ne cachait pas se sentir supérieure à eux, de façon assez choquante pour un simple citoyen japonais. Cette remarque fut entendu par Saijiro qui préféra ne rien dire car il savait que cela ne ferait qu'envenimer la situation et n'était affilié à aucun groupe il était une proie facile, même si la déconnexion d'urgence pouvait s'effectuer. Cette attitude ne lui plaisait pas pour autant, homme et femme avaient une forme d'égalité, encore plus dans les jeux vidéos. Il n'y avait qu'à voir la champion national sur un fps hyper connue qui avait battue le précédent champion.
Certaines personnes retentèrent leurs chances pour gratter un éventuel code pour avoir la moto auprès du jeune homme. Saijiro se montra polit, mais maintenant il était devenu la cible de beaucoup de personnes car son score était très bon pour un lvl 1 et le fait d'avoir eu le tag "Hunter" n'aida pas à passer inaperçue. Paimon suggéra de se retirer, mais le jeune homme indiqua à l'écrit qu'il préférait attendre voir si les deux miss arrivaient.

Cela fut le cas quelques minutes plus tard, même si la monture faisait peine à voir. Saijiro ne voyait pas les motos de ce jeu comme de simples outils. Mais il savait son avis biaisé par la relation particulière qu'il avait avec Paimon. Peu de temps après le franchissement de la ligne la course prit fin officiellement.

Tous avaient reçus leurs gains et Saijiro en déposa une part à la banque. Les personnes se dispersèrent tranquillement, le jeune homme en profita pour faire quelques étirements car la course l'avait assez stressé et c'était une habitude qu'il avait prise. Cela était bien sûr inutile et eu le don de faire rires certains concurrents qui se retiraient tranquillement. Le pilote se demandait que faire maintenant que l'événement était fini et hésitait entre retourner en ville pour se poser ou vadrouiller en véhicule. Il avait tout le temps qu'il désirait.

Paimon indiqua tout de même que des réparations seraient nécessaires sur certains composants. C'était minime, mais le mail lui avait en partie fait oublier ce qu'il avait fait subir à son compagnon de route.
Journalisée
Ayumi Sayako
E.S.P.er
-

Messages: 82

avatar


Voir le profil
Fiche
« Répondre #21 le: Octobre 28, 2017, 09:19:10 »

Les deux femmes finiront par passer la ligne d’arrivée, en avant dernière place qui plus est. Au fond, ce n’est pas si mal, quand on sait que presque la moitié des participants se sont entre-tués. Pas si mal du tout même : elles ont éliminé quelques participants. Si le dernier tarde trop, il sera disqualifié avec un malus pour éviter une histoire d’abus de système sinon ça serait trop simple de jouer le planqué en course illégale et attendre que tous le monde traverse la ligne après s’être entre-tué et grignoter des points car faisant parti des survivants. Les opportunistes ne sont pas ce qui manque après tout…

Fina arrêta le moteur avant de retirer son casque pour y dégager ses cheveux couleur platine, se contentant un peu de ronchonner après avoir vu les dégâts de sa moto pendant la route. Ce n’est pas demain la veille qu’elle améliorera sa Angel. Ayumi de son côté, se contenta de se descendre. Ce n’est pas comme si elle ne s’était pas assez cassé la gueule aujourd’hui...

« Pas mal comme jeu mais ce n’est pas ça qui fera monter mes stats’ . Mais je dois avouer que c’était amusant.»
« Tu parles bizarre parfois… Ca aurait pu être pire, au moins je ne déprimerais pas trop quand le garage le plus proche m’aura fait un diagnostic complet en me présentant la douloureuse. »

Marina s’étira un peu, se massant au niveau des épaules et surtout regardant sa jauge de vie maintenant flambant neuve. Elle regarda assez brièvement son amie, qui, de base, semblait chaude pour se faire la malle, réparer sa Angel puis se déconnecté. S’en est presque décevant sur le moment, surtout qu’elle a jeter un bref œil au dénommé Saijiro qui était encore dans les parages assez loin. Ayumi ne parla pas très forte, de manière à ne pas être directement entendu par le concerné.

« On ne t’a jamais appris les bonnes manières ? Si on a terminé en un seul morceau, c’est un peu grâce à lui. La moindre des choses c’est de le remercier. »

Fina n’est pas née de la dernière pluie, sait où veut en venir Marina qui a lâcher un petit bref sourire espiègle en disant ça. Par contre en bonne Tekhane, c’est sûr qu’elle n’y aurait pas pensé d’elle même : ça ne reste qu’un homme même si il y a facilement, et largement plus raciste qu’elle dans ce domaine.

« Un mec ? Mouai pourquoi pas. Il faut diversifier et ça changera des futas... Je te laisse gérer ça, je ne suis pas toujours très à l’aise avec les hommes. »

Ayumi n’en tiendra pas spécialement compte, même si ce genre de phrases est flagrante pour le commun des mortels : elle se sont rencontré sur Virtual Sex, il est naturel que la japonaise pense à ce jeu et au raisonnement de Fina. Pas étonnant non plus qu’elle croit, à juste cause, qu’elle est plus de penchant lesbien qu’hétérosexuelle. Fina finit par poser la moto sur sa béquille alors que la dénommée Marina commença à engager la conversation à sa façon. Elle jeta un œil pour regarder les derniers participants s’en aller.

«Chiko c’est ça ? Je voulais te remercier de nous avoir filer un coup de main, je ne pense pas que l’on aurait pu terminé la course. »

Pas timide pour un rond la Ayumi, en même temps elle a toujours su géré socialement et en tant qu’ancienne garce parmi une bande de garce, elle sait comment s’imposer dans une discussion. La preuve, l’instinct du mec timide crierait au danger vu la manière dont elle s’approche dangereusement. Vous savez, le genre d’approche à 30 centimètres de l’individu au point qu’il est obliger de faire un pas en arrière pour être de nouveau à distance raisonnable ? Qu’il recule, Marina compte le coincer dos au mur, ou qu’une de ses jambes touche sa Paimon pour lui rappeler qu’elle est juste derrière lui.

« Je parle aussi au nom de mon amie, elle n’est pas très… douée à trouver les bons mots. » le bout de index de la main droite se pointa sur le torse de son interlocuteur, alors que Fina commença à se diriger vers eux à quelques mètres maintenant.
Journalisée
Clarence/Saijiro Unazuki
Humain(e)
-

Messages: 108

avatar


Voir le profil
Fiche
« Répondre #22 le: Octobre 28, 2017, 11:13:55 »

Saijiro n'avait pas fait attention à son environnement, rassuré de savoir que sa quête allait avancer de manière plus sûr que prévue. Il avait confiance en Oriana après tout ce qu'elle avait fait pour lui, même si cela lui fera une dette supplémentaire envers elle de son point de vue.

Lorsqu'il se fit interpeller par une des deux filles il se tourna tranquillement, mais la proximité de la jeune femme lui fit mettre le pied en arrière par réflexe. Celle-ci vint à buter un peu contre la carlingue de Paimon et il tenta de gérer le léger stress que sa position actuelle provoquait. Il n'était pas vraiment timide mais s'introduire dans l'espace vital ainsi ne laissait pas indifférent, sauf exceptions dont il ne faisait pas partis.

-Cela a été un plaisir de vous venir en aide et puis comme cela j'ai pu découvrir un peu les courses illégales, même si Paimon n'a pas beaucoup apprécié la fin.

Le geste de la jeune femme fit clairement hésiter Chiko qui n'avait pas l'habitude voir des personnes imposer ainsi leur rythme à la discussion, mais c'était aussi une des rare femmes oser. Le pauvre jeune homme était déstabilisé par l'attitude de l'interlocutrice qui sortait de l'ordinaire.

-E-et bien j'en suis reconnaissant. Ce n'est pas tout le monde qui se donne la peine de ne serait-ce dire un merci pour un service rendu. Si jamais vous avez besoin encore d'aide, n'hésitez pas à me faire signe.


Saijiro n'était pas dupe et sentait bien que des mots n'étaient qu'une partie dudit remerciement, sinon la dénommé Marina n'agirait pas ainsi, sauf si elle faisait toujours cela pour un simple merci ce que le pilote ne croyait pas. Plusieurs solutions se présentaient dans sa tête allait du simple petit numéro pour le tester à d'autres plus complexes. Il ne recula pas, car il serait obliger de s'asseoir sur sa moto et souhaitait montrer ainsi qu'il n'était pas du genre à se laisser marcher gentiment sur les pieds. Bon il espérait très fortement que la demoiselle ne faisait pas partie de ses femmes qui considéraient les hommes comme des moins que rien.

-Je ne serais pas contre un petit verre, nous pourrions retourner en ville, ainsi nous ferons réparer nos montures également. Qu'en pensez-vous ?

Saijiro avait décidé de tenter sa chance. Cela pourrait faire de bonnes amies et comme c'était un jeu il se permettait de faire une exception dans son habitude à sélectionner ses alliés. Il ne savait pas qu'Ayumi avait vu ses informations personnelles un peu avant le départ et se disait que se poser un moment en bonne compagnie ne lui ferait pas de mal.
Journalisée
Ayumi Sayako
E.S.P.er
-

Messages: 82

avatar


Voir le profil
Fiche
« Répondre #23 le: Octobre 29, 2017, 12:48:39 »

Si Ayumi avait fait des études de psychologie, elle les aurait trouvé bien ennuyantes. Le contrôle de l'espace vital, Saijiro a eu un réflexe on ne peut plus normal. Quand à la suite, la joueuse a assez vite compris qu'elle n'a pas à faire à l'habituel accro aux jeux vidéo qui gère bien mieux derrière un écran que socialement et qu'il ne la laissera pas agir en terrain déjà conquis d'avance. Par contre pour avoir fréquenté un jeu porno avec son amie, ce n'est pas dit que Marina s'amuse simplement à tester et de s'encombrer de l'habitude verre à boire. La seule personne qu'elle teste sans vraiment le savoir ici, c'est Fina. Pour la Tekhane, elle n'aurait jamais tenté une telle chose envers un homme, peu importe que ça soit du virtuel ou non. Déjà que le remerciement est en option... Par contre une femme, vu comment s'est déroulée la première rencontre avec Ayumi, c'est à dire prendre par surprise et surtout par derrière une cougar qui croyait dominer la situation après que la japonaise est bidouillée les paramètres d'invitation d'une pièce VIP qui était censé être un tête à tête, ça il n'y aurait eu aucun soucis ! Bref, elle représente parfaitement "la génération jeunesse de Tekhane" si on devait trouver une définition parfaite de l'adolescente. Une chose est certaine, Chiko la verra rejoindre le groupe, certes d'un pas rassuré mais où il remarquera quand même une certaine hésitation au niveau du visage, surtout quand son regard pointa un peu vers le bas, plus au niveau des mains de Marina. Heureusement que la copine est là et qu'elle mène la danse, Fina se serait dégonflée sinon.

Le corps d'Ayumi se colla un peu sur le corps de Chiko, sa tête passant près de l'oreille gauche du rouquin pour davantage de proximité. Le petit verre au bar, elle a tout l'air de s'en moquer, l'endroit semble faire l'affaire.

"Tu sembles oublier qu'ici, tout fonctionne à l'adrénaline : on n'a pas besoin de verre pour parler mécanique."

Pourquoi Fina a baissé le regard ? Simplement qu'en parlant de mécanique, Marina vient de lui mettre la main à un endroit parfait pour vérifier les outils. A croire qu'être dans le virtuel décomplexe les gens car à voir la réaction de Marina, elle se laissa glisser pour se mettre à genoux et inviter sa copine à faire de même pendant qu'elle lui déboutonnait le pantalon. Le sexe en virtuel est monnaie courante : c'est connu que le cul est vendeur mais se faire à moitié violer par deux jeunes femmes à de quoi être assez déconcertant. Surtout ici, sur un parking à un peu à part de l'autoroute.
Journalisée
Clarence/Saijiro Unazuki
Humain(e)
-

Messages: 108

avatar


Voir le profil
Fiche
« Répondre #24 le: Octobre 29, 2017, 11:29:24 »

Le rouquin sentait mal le fait qu'elle se colla contre lui ainsi. Soit c'était une personne dominante, soit c'était une personne qui profitait clairement de l'aspect jeu vidéo pour se lâcher. En tout cas ses intention devinrent très claires d'un coup et le jeune homme se mit à réfléchir sur quoi faire en vitesse. Mais pour le coup il valait mieux se laisser faire, surtout que sa copine semblait intimidée, les raisons de cet attitude lui échappait. C'était clairement Marina qui menait la situation et Chiko dû s'incliner face à cela, il avait trop peu de soutient pour se permettre de continuer à lutter un peu. Avoir un peu de fierté froissée en plus ne le gênait plus depuis un moment. Si c'était sa façon de remercier elle devait être assez appréciée.

Saijiro ne savait plus trop quoi faire pour le coup, mais laissa la jeune femme mener la danse pour voir ce qu'elle voulait faire. Elle avait tâtée un peu son service trois pièce et si elle avait l'habitude des sexes japonais alors elle aurait une légère surprise avec un outils ayant quelques centimètre de plus, il avait bien hérité de son père étranger. Par contre face à certaines futanari cela pourrait sembler décevant. Bien que se sachant vaincu par rapport à la situation il ne put s'empêcher de répondre à sa phrase et son geste.

-A-alors j'espère que notre "discussion" sera...suffisamment excitante.


Le jeune homme se détendit et ne montra pas d'hostilité, tant par son attitude que le reste, car il prenait en compte l'amie de Marina qui ne semblait pas à l'aise, autant faire en sorte que tout le monde en profite. Il était loin de ces bonhommes qui souhaitaient conserver leur fierté à tout prix et puis un peu de plaisir ne le tuerait pas. Son pantalon laissa voir un caleçon assez ordinaire, il ne faisait pas dans l'extravagance en terme de vêtement, son job lui en offrait bien assez de temps en temps.
Journalisée
Ayumi Sayako
E.S.P.er
-

Messages: 82

avatar


Voir le profil
Fiche
« Répondre #25 le: Octobre 30, 2017, 10:05:46 »

La réponse est les deux, l’un n’empêchant pas l’autre. Ayumi sait comment dominer une conversation et le fait que sa petite vie tranquille a été bouleversé il y a quelques semaines a fait qu’elle n’hésite plus à passer à l’acte. Quand au fait que c’est un jeu vidéo n’arrange rien. La seule différence pour elle avec l’IRL ? Elle n’aurait pas fait du home-run avec la batte de base-ball comme elle venait de le faire… du moins pas devant des témoins ! Heureusement que le Japon est un pays civilisé, si Ayumi arrive encore à différencier l’ordre et le chaos, le bien et le mal est devenant un concept abstrait depuis le début de ses emmerdes.

Les vidéos porno qu’elle aura vu jusque là sur un internet aideront bien pour lui suite des événements car les quelques boutons dégagés, elle descendra la brayette avec les dents. Ce qu’il y a dans le caleçon sera intéressant à ses yeux, plus qu’une quelconque futanari qu’elle aurait tendance à considéré comme contre-nature. Et accessoirement mieux monté que son voisin donc quoi demander de plus ? Marina lécha le morceau de haut en bas avant que Fina ne se glisse à ses côtés.

« Surtout qu’il y a à manger pour deux. »

La seconde semble un peu hésitante mais un morceau de viande reste un morceau de viande. La fille peut bien faire abstraction à son propriétaire en se disant que ce qu’elle a devant elle à au moins le mérite d’être 100 % naturel. Après tout chez les terriens, c’est la grande mode du bio et ce, malgré qu’il n’y ait pas assez à manger pour tout le monde. Elle accompagnera Marina en faisant une fellation à son tour et surtout de son côté. A un moment, les deux jeunes femmes arriveront au même moment au gland, où Fina surprendra son amie en lui roulant une pelle sans la prévenir. Chiko verra une seconde d’hésitation, malgré qu’elle se prête au jeu lesbien peu après. Pour la thekane, c’est certes avec un homme mais faire cela avec Marina semble plus l’excité qu’autre chose.
Journalisée
Clarence/Saijiro Unazuki
Humain(e)
-

Messages: 108

avatar


Voir le profil
Fiche
« Répondre #26 le: Novembre 03, 2017, 07:28:38 »

Saijiro savait que les personnes avaient tendances à se lâcher plus facilement dans les jeux vidéo, il n'échappait pas à cela même s'il était assez sage comparé à d'autres.

L'attitude et l'apparente aisance de Marina troublait le jeune homme. Il n'avait eu qu'une petite amie qui agissait autrement, à savoir un tempérament un peu moins dominateur et plus subtile. Sa relation avait durée jusqu'à peu de temps avant la disparition de sa famille, sa petite amie avait trouvé chaussure à son pied et lui l'avait simplement laisser partir, bien qu'il avait veillé encore un peu après qu'elle se soit mise avec l'heureux élu. De plus au Japon peu de femmes se comportaient comme la pilote.

Le passage de la chaude langue sur son membre fut très agréable, il la laissait faire et ne fit rien pour gêner la seconde qui avait nettement plus de retenu. Saijiro pensait que cette dernière pouvait manquer d'expérience et songeait que Marina était comme une sorte de guide, ce qui pouvait expliquer son comportement aussi assuré. Son attribut fini par se tendre comme il fallait sous les sollicitations des deux miss, ce qui était une expérience avec deux femmes pour le jeune homme qui en avait des frissons de plaisir.
Son premier jugement fut mit à terre lorsque les deux se livrèrent à un baiser assez torride, c'était des lesbiennes et la timide ne devait pas avoir eu de relations avec un homme.

-Vous vous connaissez depuis longtemps toutes les deux ? demanda t-il curieux.

En effet il pouvait être possible qu'il s'agisse d'un couple lesbien formé sur le tas ou qu'elles se soient rencontrées bien avant. Il n'était pas rare de voir des couples se suivre dans les jeux et puis juste savoir la durée n'était pas une données sensible en soit donc il pouvait demander. Quand à voir de l'homosexualité cela ne le choquait pas le moins du monde, car il avait eu des amis et amies ayant ce genre d'orientation.
Journalisée
Ayumi Sayako
E.S.P.er
-

Messages: 82

avatar


Voir le profil
Fiche
« Répondre #27 le: Novembre 09, 2017, 11:27:46 »

Marina est clairement japonaise, le traducteur oral certes très perfectionner du programme fait son travail mais l’accent typique des japonais fait que les étrangers peuvent le remarquer. Par contre des japonaises avec un tel tempérament, c’est vrai qu’il n’y en a pas des masses. Dans un sens, Ayumi a été un peu obligé à s’habituer à ce changement de style de vie rapidement et ce malgré elle.

Le roulage de pelle en bonne et du forme, elle ne s’y attendait pas vraiment mais la japonaise a le même point de vue que Saijiro suite à ça. Que Fina soit lesbienne, elle en avait déjà un doute, surtout vu l’endroit où elle l’a rencontrée. Maintenant elle en a la confirmation. Marina n’ira pas jusqu’à jouer la sainte ni touche mais le milieu tout à fait normal où elle a grandi fait qu’elle est plus hétérosexuelle qu’homosexuelle… même si au fil des semaines s’envoyer en l’air avec une femme ne lui fait ni chaud ni froid. Le baiser torride dura un peu moins de dix secondes avant que les deux joueuses reviennent à leur gourmandise. Le fait que leur salive s’échangent bien souvent ne rendra que la scène que plus excitante. Marina finit par répondre pendant que Fina prit la verge en pleine bouche.

« Deux semaines mais on s’entend bien. Pourquoi ? Voir deux femmes se remballer ainsi, ça t’excite ? » Elle lâcha un petit rire cristallin avant de donner la réponse elle-même « Inutile de me répondre, je crois connaître la réponse. »

Fina pompe pendant que Marina lui lèche le cou avant de déboutonner le jean de son amie pour y glisser sa main. A pomper ainsi comme une forcenée, la tékhane en oublie que les hommes ont tendance à être moins endurant qu’une futanari gonflé aux hormones et autres amphétamines. La japonaise n’en tiendra pas rigueur, préférant la préparer pour la suite. Après tout, les capots des carcasses de voitures présentent dans le parking valent tout aussi bien un lit douillet d’un motel. Quoique, la rouille ça peut faire mal au cul et là, les coups de reins n’y sont pour rien !
Journalisée
Clarence/Saijiro Unazuki
Humain(e)
-

Messages: 108

avatar


Voir le profil
Fiche
« Répondre #28 le: Novembre 15, 2017, 05:43:43 »

Il fallait l'avouer, la scène était assez excitant, même si le fait d'être purement hétéro réduisait le potentiel d'excitation. Deux semaine cela était une durée plus ou moins longue selon les points de vue. Pour Saijiro cela répondait à sa question à savoir que ce n'était pas de simples connaissances d'un soir comme il avait pu constater ça et là.

Sa résistance au plaisir provoqué par Fina baissa rapidement. D'une part il n'était pas habitué à une sollicitation aussi importante de son membre et d'autre part cela faisait un long moment qu'il n'avait pas eu de relation. Il sentait sa limite approcher à cause de l'expertise de la jeune femme qu'il devait bien reconnaitre.

-D-désolé Fina, je ne t-tiendrais pas longtemps à ce rythme.

Autant prévenir sa partenaire du moment. C'était bien mieux que de jouir comme ça, toutes les femmes n'aimaient pas forcément accomplir la fellation jusqu'au bout.  

Unazuki remarqua le manège de Marina, inutile d'être spécialement futé pour comprendre ce qui allait se passer ensuite. La question était pour le moment si Fina allait profiter de son membre en bouche jusqu'au bout ou si elle allait attendre l'étape suivante.
Journalisée
Ayumi Sayako
E.S.P.er
-

Messages: 82

avatar


Voir le profil
Fiche
« Répondre #29 le: Novembre 19, 2017, 04:11:05 »

Fina lâcha prise mais c’est surtout à sa grande stupéfaction que Marina reprendra le rôle. Le but est clair comme de l’eau de roche, que son partenaire lâche la purée. La japonaise n’arrivera qu’en avaler qu’une partie, une autre partie étant au menton et sur sa joue gauche pendant que le reste finira sur son t-shirt. Vu la suite des événements, Marina n’en ai clairement pas à son coup d’essai et semble déjà avoir pensé à la suite avant de finir cette étape. La Tékhane lui a volé un baiser ? Elle allait lui rendre la pareille avec un petit quelques choses en bouche, n’hésitant pas à lui faire partager les fluides que vient de lui lâcher Saijiro. Ayumi ignore totalement comment est réglée le casque de son amie mais celle-ci n’est clairement plus elle-même. Toujours en continuant son baiser, elle la glissa contre la carrosserie du véhicule la plus proche pour la ramener le dos un peu plus vers le capot pour plus de confort. Et surtout pour se retrouver sur elle. La fille aux cheveux blancs lâcha le baiser et surtout un long soupire d’extase.

« Bordel Marina, qu’est ce que tu me fais faire ? »

Pas de réponse de celle-ci si ce n’est lui embrasser le cou alors que sa main se promène dans sa culotte d’un jean commençant à lui arriver jusqu’aux cuisses. Si la vue a de quoi faire pâlir un curée, Marina tend bien les fesses malgré la présence d’un jean qu’elle n’a pas eu le temps de retirer pour que le jeune homme reprenne un peu du poil de la bête et surtout l’initiative.
Journalisée

Tags:
Pages: 1 [2] 3
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox