banniere
 
  Nouvelles:
LGJ inaugure un système de vote et nous vous parlons de l'avenir du forum ici.

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1] 2 3
  Imprimer  
Auteur Sujet: Ready ? Go! (Pv Ayumi)  (Lu 818 fois)
Clarence/Saijiro Unazuki
Humain(e)
-

Messages: 108

avatar


Voir le profil
Fiche
« le: Octobre 05, 2017, 10:08:08 »

Ce monde n'était que des données, des assemblages de 0 et de 1. Pourtant tout le monde ressentait le vent glisser autour d'eux, ressentait la puissance de leurs machines, entendaient les moteurs, les rires , les provocations ou les pleurs de certains vaincus.

Ce monde virtuel était aussi riche que le monde réel, voir plus sur certains points. Les principales structures étaient très avancés dans le futur, que cela soit les immeubles où certains vivaient une autre vie ou les magasins tenus par des personnes qui souhaitaient en partie réaliser un rêve. Mais les lieux les plus prisés n'étaient autres que les routes et chemins que les destriers d'acier arpentait avec leurs cavaliers. Que cela soit sous la lueur du jour ou le manteau obscure de la nuit, il ne se passait pas une seconde sans que des duels ou des compétitions n'éclatent quelque part.

Parmi eux se trouvait Chiko, une personne vue comme étrange car très solitaire. Certains pensaient qu'il s'agissait d'une fille, mais ceux qu'il avait affronté savaient qu'il était un homme. Saijiro était un cavalier assez seul, mais uniquement parce qu'il ne faisait que chercher des indices dans ce jeu, indices donnés par un mystérieux contact. Il roulait sans but quand une voix partiellement robotique.

"Chiko, une course illégale va commencer bientôt dans la zone. Vos statistiques indiquent que vous n'avez aucuns points. Vous devriez essayer d'en obtenir."
-Je ne sais pas si je pourrais faire le poids.
"Sans données il m'est impossible de vous conseiller pour la suite. Vous pouvez désactiver la douleur si vous craignez ce point. Vous parlez souvent de votre classement, ce genre de course offre de nombreux avantages et points de par ses risques."
-Bah je peux essayer
"La course débutera au parc Ordana, les autres informations sont non divulguées. La prudence sera de mise. Je rappelle..."
-Que ce genre de course n'a pas de règles fixes et que je peux me faire avoir, j'ai lu le manuel.
"Correcte. Dois-je désactiver le module de conversation ?"
-Oui, s'il te plait Paimon.
"Je vous souhaite bonne chance."

Chiko en profita pour rouler rapidement vers le lieux de départ. Il s'agissait d'un grand parc qui menait directement à une autoroute partiellement détruite, ce qui donnait déjà le ton de la course. Il allait y avoir beaucoup d'obstacles donc les véhicules trop puissant seront désavantagés sur ce point. L'arrivé de Chiko ne fut pas incognito car beaucoup sifflèrent, principalement pour la bécane assez rare, à son arrivé. La personne qui avez créé la course se présenta.

-Bonjour à tous, je me présente Lancia. Je vous remercie tout d'abord d'avoir acceptés de venir pour cette première course que j'organise. Cette course a pour butin rare les Flammes de Warun, un cosmétique qui n'était disponible qu'au lancement. Chaque participants recevra en plus une prime de participation de 2 000 crédits plus 18 000 si vous arrivez à la fin. L'arrivé se situe au phare Nord en bordure de la zone sombre. Voici l'itinéraire. La course commence dans dix minutes. Si vous avez des questions n'hésitez pas.


Il eu une série de bip de messagerie indiquant qu'ils allaient prendre l'autoroute endommagée, puis traverser une zone déserte de la villes, franchir une zone sauvage, reprendre une autoroute qui menait jusqu’à destination. Le chemin semblait assez simple, mais les conditions de circulation allaient maltraiter les machines et il n'y avait que peu de point de sortie en cas de soucis. Ce n'était pas une course pour débutant complet qui découvrait le jeu. De plus la nuit allait tomber entre-temps, ce qui rendrait la circulation un peu plus ardu.
Il eu bien sûr des questions indiscrètes que la demoiselle esquiva joliment. Chiko attendait tranquillement alors que beaucoup lorgnaient sur son engin.
Journalisée
Ayumi Sayako
E.S.P.er
-

Messages: 76

avatar


Voir le profil
Fiche
« Répondre #1 le: Octobre 05, 2017, 11:27:52 »

La réalité virtuelle un peu trop réelle, Ayumi connaissait pour en avoir faite l’expérience une fois avec un casque un peu trop sophistiqué à son goût. Après tout, sa virée dans la réalité virtuelle a commencé par un bête concours qu’elle n’a jamais participé, de papiers de confidentialités épais de plusieurs centimètres et un livreur dépressif qui a attendu quinze bonnes minutes au pied de son appartement le temps d’attendre sa signature après avoir lu deux fois les papiers. Oui, il faut toujours écouté les conseils de papa-maman quand on reçoit des colis suspects…

Bref, tout ça pour un casque hors de prix un peu trop en avance pour elle, que même son don n’a pas réussi la plupart des pièces et ce même après une recherche internet. Tout ça aussi pour un jeu de rencontre qu’Ayumi comparerait facilement avec un « baisodrome ». En même temps quand ça s’appelle « Virtual Sex » on est tout de suite mis au parfum. Ne se leurrons pas, elle l’a utilisée plusieurs fois, après tout on peut se faire du bien de temps en temps même si le « système Ayumi » a flairé le coup foireux et cette histoire de dépendance. Ayumi n’en saura pas plus, si ce n’est que ça peut être mauvais en cas d’abus, la cause du fait que les informations qu’elle suspecte ne sont pas trouvable sur la toile… du moins celle de la Terre. Mais on y fait de bonne rencontre, pas spécialement pour les plans culs en plus d’avoir accès à une base de donnée aussi louche qu’énorme… que l’on peut avoir accès contre des points… que l’on obtient dans des plans cul. Cercle vicieux… Ca ne la surprendrait pas que cette histoire de dépendance se soit tout simplement une histoire de fesses.

Ironiquement, ce joli appareil est un bon moyen de faire monter ses compétences tout en passant le temps. En se renseignant auprès d’une de ses amies rencontrer sur Virtual Sex, il n’a pas fallu longtemps que Fina l’emmène sur ce jeu en vogue en ce moment. Ce M7 plus exactement, un vaste jeu spécialisé en course. L’appareil étant déjà largement à jour, il n’a fallu que le jeu. Ayumi se connecta à son habitude sous le nom de Marina. Inutile de changer ses habitudes depuis qu’elle a cette appareil.

Fina en a fait autant, l’attendant près d’une moto futuriste. Ayumi snoba le nom « Anaëlle Dasgram » au dessus de sa tête, préférant ne pas chercher un quelconque réglage de peur de se faire bannir si le programme anti cheater du jeu détecte une anomalie.

« Ca doit faire une vingtaine de jours que je n’ai pas touché à ce jeu. C’est la seule manière que j’ai pour garder contact avec ma sœur. »
« Première fois que je t’entends parler de ta sœur. D’habitude c’est plutôt- »
« -Oui je sais on se fourre donc on parle rarement puisque l'on a toujours la bouche pleine. Tu t’attends à quoi d’autres sur Virtual Sex ? »
« Tu es la seule qui a un home cinema avec des films autres que du cul sur son île je  te signale. La seule qui prend son pied à regarder des nanards du genre « la revanche des tomates tueuses » , je me trompe ? »
« Ahaha. Les films terriens m’ont toujours fait kiffer. Et évite de dire "prendre son pied" en parlant de Virtual Sex, ça peut porter confusion. »

Ayumi ne le fera pas remarquer mais pendant que sa copine se marre toute seule alors que de son côté, la japonaise fixait la moto, du coin de l’oeil elle regardait Fina. On peut être amatrice de nanards mais on ne dit pas films terriens. Avec son raisonnement proche de l’encéphalogramme d’une grenouille (et surtout son don qui fait qu’elle raisonne comme un personnage de jeu vidéo), on ne peut pas voir sa réaction mais elle se doute bien que ce foutu casque ne lui dit pas tout. Normal, elle ne connaît pas encore l’existence de Tekhos.

« Bon assez plaisanté, y a une course bien trash qui va commencer. Monte et attrape. Tu seras ma partenaire pour cette course. Je te laisse conduire jusqu’à la course mais après tu me laisses gérer. Compris ?»

Elle lui lança un pistolet, une sorte de pistolet automatique en plus futuriste. Marina ne lui demanda même pas ce qu’elle appelait trash, elle lui aurait passer un lance roquette que ça serait pareil.

En arrivant sur place, ce n’est pas loin d’une vingtaine de concurents qui attendront, tous réuni autour d’une femme aux cheveux blonds châtains qui expliqua rapidement le trajet et la récompense. Rapide œil sur les concurents, ils ont tous la gueule de l’emploi. Balafrés, style punk, style pouf’ (c’est un style comme un autre!), vieux routards, gégé le camionneur et la clique de potes habillé sombres et mystérieux car trop dark. Il y a juste le jeune homme un peu efféminé un peu à part. Marina et Fina le remarqueront puisque certains regards se porteront sur sa moto.

« Waow, c’est une Paimon, c’est rare ce bolide. »
« Hé la miss, c’est juste que ce type a réussi à avoir un code promo rare. » dira simplement l’un des curieux, un punk ayant la trentaine.
« Rooh un peu de rôle play s’teu plait mais ça doit être trop compliqué pour toi. »
« La miss a une grosse moto elle ne se sent plus. »
« La tienne est là certainement pour compenser autres choses. »
« Et morveuse tu- » la tentative de la prendre par le col échouera, Marina s’interposant en donnant un coup de poignet en hauteur pour dévier le bras.
« La course va commencer dans cinq minutes.  On a autres choses à foutre. »

D’un côté, une gamine qui ne pense qu’à s’amuser, de l’autre un vieux briscard et au centre, une gamine qui arrive à garder son calme à toute épreuve malgré un type qui fait plusieurs têtes de plus qu’elle. On remarquera que Fina fait la même taille qu'Ayumi, ce qui ne l'a pas empêcher de chercher des noises... Inutile d’aller chercher plus loin et il y a la course pour régler ce genre de chamaillerie.

« Il faudrait un de ses quatre me donner le nom de ton médoc’. Ton calme me surprendra toujours. »
« Dernière édition: Octobre 06, 2017, 05:45:53 par Ayumi Sayako » Journalisée
Clarence/Saijiro Unazuki
Humain(e)
-

Messages: 108

avatar


Voir le profil
Fiche
« Répondre #2 le: Octobre 06, 2017, 12:30:54 »

C'était inévitable, il eu des tensions et des emmerdeurs. Saijiro avait vu un peu de tous malgré cette petite distance qu'il mettait avec les autres. Heureusement que le bonhomme n'était pas tombé sur un groupe de femme méprisant les hommes comme-ci ils n'étaient rien. Le côté serein de la gamine fut assez impressionnant, ce qui ne laissa pas le jeune homme indifférent car pour lui ce n'était pas un talent naturel, mais aiguisé.
De plus elle ressemblait presque à l'identique à un personnage qu'il avait déjà vu quelque part, mais il ne mettait plus le doigt dessus. C'était sans doute un skin.

La râleur vint alors rejoindre un groupe, il était évident que ce gars allait tenter de piéger les deux fille et il allait peut-être tenter aussi d'atteindre Paimon. Cela ne se passerait pas comme ils le pensaient. Saijiro activa la discussion clavier avec Paimon pour lui demander de garder sur la map la position des deux nanas et du rageux durant la course. Sa propre monture n'était pas très rapide, mais compensait par une flexibilité d'utilisation et sur cette course c'était une bonne chose.

Il eu un  un bip qui se fit entendre aisément car il avait oublié de couper le son comme un idiot. Le message n'était pas lu heureusement.

"De: Anonyme
 Sujet: validation information sous condition

Première course illégale hein ? Fini la course et tu auras des infos sur comment aller voir l'oracle de manière plus safe et rapide. Rappelle-toi que tout est permis."


Saijiro eu juste le temps de fermer le message, bien motivé à finir et quelques personnes vinrent le voir pour reluquer la moto dont il était propriétaire. Certains voulurent obtenir un code, persuadés qu'il était en contact avec les développeurs ou des sites qui en vendaient. Saijiro les renvoya en indiquant que c'était un cadeau et que même s'il avait l'info il ne la filerait pas. Il eu aussi droit à des raillerie car c'était sa première course du genre et son niveau était très faible par rapport à son temps de jeu.

Il se plaça tranquillement sur une extrémité du point de départ et cessa de repousser les curieux et curieuses vu que cela semblait peine perdu. La raison de son placement, le départ qui se ferait en trombe pour la majorité et le rétrécissement de la bretelle menant à l'autoroute qui serait mortelle si tous le monde roulaient comme des fous. On pouvait le voir étudier un peu le parcours et il eu un nouveau message qu'il communiqua aux autre concurrents.


"De: Chiko
 Sujet: Présence policière

On m'a indiqué que la police tournait dans la zone déserte, attendez-vous à une course poursuite à partir de ce point."


Cela était juste pour que tous aient les même chances et cela refroidiraient peut-être les ardeurs du rageux et sa bande. La course allait démarrer dans une minute.
Journalisée
Ayumi Sayako
E.S.P.er
-

Messages: 76

avatar


Voir le profil
Fiche
« Répondre #3 le: Octobre 06, 2017, 06:36:50 »

Marina regarda le punk discuter avec son groupe. Pas besoin de se leurrer la face, Ayumi se doute bien qu'il va y avoir des répercussions pendant la course, étant assez habitué aux brimades de ce genre entre les cours où elle peut même se "vanter" (mais est-ce le bon mot ?) de savoir comment ça se passe aussi bien du côté de l'harceleur que du bizuté. Un retour de boomerang en quelques sortes. Fina n'en rajouta pas non plus, les règlements de compte de ce genre et c'est encore plus bénéfique pendant une compétition, le malus sur le classement n'est que plus important. L'amende sur les réparations aussi. Elle est "midlle low" au niveau du classement, se sert plus de ce jeu pour garder contact avec sa soeur qui est dans les colonies de Tekhos mais l'amende elle s'en passerait bien, l'équipement sur les bolides coûte assez cher dans ce jeu ! Mais comme d'habitude, Fina est confiante, trop dirons-nous, elle gère bien malgré que son Angel ne soit pas suréquipé. Moto spécialisée en pointe de vitesse, statistique qui va bien pour une folle d'adrénaline comme elle, en regardant la map elle pense rattraper le retard sur l'autoroute à cause du manque de flexibilité de son engin en zone trop urbaine.

Pendant la réflexion de Fina, la dénommée Marina fixa le jeune homme au moment de la communication et pour cause, une de ses fenêtres de notification vient d’apparaître comme quoi elle vient de détecter de la magie. Instinctivement, ça vient dans la direction de Saijiro. De la magie dans un tel univers ? Ayumi ne s'est pas assez renseignée sur l'univers en question pour en mettre sa main à couper mais son « don » ne lui a jamais menti. Tout comme elle a obtenu ce niveau un en conduite de moto tout en sachant qu’elle finira dans le mur au premier virage. Fixant pour la première fois le jeune homme, elle ne tarda pas à voir sa véritable identité mais n’y fit pas plus attention que cela. Avec son don de gameuse omniprésent, elle viole la confidentialité rien qu’en vous fixant et ce même dans un jeu où les développeurs font tout pour garder l’identité des joueurs cachés… C’est pour cette raison qu’elle tente de se faire assez discrète là dessus.

Fina, elle, se contenta de lire son message de la part de Chiko, c’est toujours sympa ce genre de tuyaux, il y a des indics dans ce jeu qui ne vivent que de ça dans ce jeu. Qui se font aussi des couilles en or pour le peu qu’ils aient un réseau d’information digne de ce nom.

De: Fina
 Sujet: Re : Présence policière
Je ne connais pas ton indic’ mais pour la rapidité de l’information et si elle est bonne, je connais quelques personnes qui seraient prêt à payé le prix pour des infos de ce genre H24.


Montant sur son bolide, Marina ne tarda pas à s’asseoir derrière elle, posant les mains sur l’arrière de la moto. Fina se colla un peu plus sur les seins de sa copine pour lui marmonner quelques mots.

« Je ne vais pas utiliser de nitro tout de suite. Les premiers en début de course sont toujours les premiers visées et le bouclier de mon engin n’est pas assez résistant. Par contre va falloir t’accrocher sur l’autoroute, c’est ma partie préférée. »

Les bolides ronronnent, les deux filles regarderont chacun de leurs adversaires à leurs côtés. Au loin, le punk se contenta d’un joli sourire aux lèvres et d’un bref doigt sous la gorge pour faire signe et deux femmes.

« Alala ♪ Ceux qui se prennent trop aux sérieux. »
« Tu voulais du rôle play je te rappelle. Tu vas en avoir. »
« Alors je vais te le dire en rôle play. Casse lui la gueule quand tu en auras l'occasion, ça remettra sa fierté en place. »
« Dernière édition: Octobre 06, 2017, 09:19:20 par Ayumi Sayako » Journalisée
Clarence/Saijiro Unazuki
Humain(e)
-

Messages: 108

avatar


Voir le profil
Fiche
« Répondre #4 le: Octobre 06, 2017, 07:57:50 »

La réponse de la dénommée Fina fit plaisir à Saijiro, la plupart  n'avait pas crû ses dires du fait de la rapidité de l'information. L'indic répondait au surnom de Mouse et s'il ne se faisait pas payer en crédit Chiko lui donnait les comestibles gagnés ou achetés avec les crédit du jeu. il ne donnerait cependant jamais le moyen de le contacter ni son nom de code, car cela faisait partie de sa responsabilité en tant que client.
Chiko enfila un casque, sa chevelure de feu en dépassait, ce qui provoqua d'autres railleries, mais il s'en fichait car cela était une façon de se concentrer. Il avait prit à la place du bouclier passif un autre, actif, qu'il pouvait déclencher quand bon lui semblait pour quelques secondes . L'objectif n'était pas la victoire, mais la protection des deux femme et de finir la course, même dernier s'il le fallait.

Le départ fut sonné et ce fut la ruée pour la première place. Le premier virage de la bretelle se passa bien, mais bien vite beaucoup déchantèrent et ralentirent pour ne pas se mettre à rebondir à cause de la vitesse. Chiko remarque qu'il avait l'avantage et il gardait un oeil sur la map en se tenant à une distance suffisante pour être moins remarqué mais pouvoir agir.

-Ton casque va servir gamin !

Chiko eu juste le temps de s'écarter pour éviter un coup de chaine donné par un balourd, les hostilités étaient lancées. Sans attendre l'accélérateur fut activé au maximum pour tenter de semer le poursuivant, mais cela fut rapidement peine perdu.

"Recommandation: frein bref puis éperonnage" indiqua Paimon

Saijiro ne redemanda pas et exécuta la recommandation. Cela surprit une partie des participant à la hauteur du newbie de le voir d'un coup disparaitre derrière, se plaçant ainsi dans le dos de l'assaillant. Paimon accéléra et la chasseur devenu proie tenta de jouer sur le terrain pour éviter un impact, mais cela fut vain. Il eu la première sortie de route et élimination par contact, taguant Chiko sous le terme "Hunter" à cause de ses deux conditions remplis par hasard.

"Notification: Points bonus par élimination contact activé jusqu'à votre élimination . Tag et aura, de nuit, visibles par les autres concurrents. Conseil: vigilance."

Il avait prit beaucoup de retard sur les concurrents en se débarrassant de son agresseur, mais maintenant la remonté serait plus aisée. Parce qu'il était à la traine beaucoup craindraient son arrivé avec ce tag qui annonçait souvent  des réparations pour les proies. Bien sûr Chiko n'avait pas l'intention de faire des points et ne savait pas ce que cela impliquait ou pouvait faire penser. Il souhaitait juste rattraper les deux miss avant la fin de l'autoroute car la police ne plaisantait pas en terme de conduite et disposait d'armes incapacitantes assez précises, selon le manuel.

Il accéléra  aussi vite que le terrain lui permettait. Sans savoir qu'il incarnait à présent une menace pour beaucoup et que son côté newbi allait être prit pour une tentative de tromperie ou autre chose pour expliquer son petit coup d'éclat.


Journalisée
Ayumi Sayako
E.S.P.er
-

Messages: 76

avatar


Voir le profil
Fiche
« Répondre #5 le: Octobre 06, 2017, 10:06:50 »

Pas vraiment besoin d’être une proie car si il y a bien un point commun entre les deux miss, dès qu’elle enfile un casque de réalité virtuelle on peut tout de suite croire qu’elle libère toutes les pulsions qu’elles ont emmagasiné ses dernières années. Pourtant, Ayumi n’arrive plus à faire la différence entre le bien et le mal depuis qu’elle a été maudite par Erusba. Maudite ? Au fil des semaines, elle commence à bien aimé ce pouvoir et ce malgré que s’est foutue en l’air toute sa vie sociale toute tranquille. Un exemple, ce qui doit être appris en quelques semaines elle l’apprend en quelques minutes et pour cause : à peine avoir vider son premier chargeur qu’elle vient d’obtenir son premier niveau en arme à feu. Pas très utile dans la vie quotidienne et encore moins qu’être proche du niveau des vedettes en natation de son lycée rien qu’en faisant une petite soirée romantique au clair de lune à boire la tasse avec une sirène mais l’idée est là. Non il n’y a pas à dire, elle maudit ce don et pourtant elle commence à adorer ce petit côté mouvementé.

Le pilote devant eux à réussi un sacré démarrage mais ralentira en manquant de perdre de contrôle lorsqu’une des rares balles de Marina toucha le bouclier. Elle tire encore comme un pied mais y aura certainement de l’amélioration à l’avenir. Sans être une adepte de ce jeu, en tant qu’amatrice de jeu vidéo elle a très vite compris la stratégie de celui qu’elle nommera « Jacky moumoute » tellement il a le physique pour l’emploi (mais sans l’Audi). Tout en vitesse, tout en accélération mais certainement pas grand-chose en résistance ou en bouclier. La perte de contrôle repris, il tenta de frapper la conductrice à coup de batte de base ball mais loupa, portant le coup trop tôt. Ayumi s’interposa au retour du coup, bien amoindri, la bloquant en grimaçant, c’est les paumes de la main qui vienne de prendre. Toujours avec le réglage par défaut et donc la douleur, la japonaise aura cependant un avantage, le fait que la douleur ne sera que comme IRL : brève malgré qu’elle soit intense. Bref, sans le savoir, elle vient de tricher. Fina de son côté approcha avant de donner un coup de pieds à la moto, Jacky finissant par se manger un lampadaire de face. Les bonus tomberont mais Fina se concentrera sur le rétroviseur, ce qu’elle vient de voir est… moche. Même pour une course illégale.

« Euh… Ca va ? Je te demande de ne pas non plus faire le tank. Tu as l’air de douiller. »
« J’ai gagné une batte de base ball. »

Bref regard sur l’état de sa jauge pour une réponse à côté de la plaque pour ne pas répondre que oui, ça a fait mal... sur le coup. Pas grand-chose de perdu, quelques petites douleurs à la paume, qui, gros avantage pour elle, ne dura pas bien longtemps. Si dans ce jeu il y a une jauge de vie, s’en ait de même IRL. Au fond ça n’a pas de grande différence.

La zone urbaine fera perdre un peu de temps à Fina et ce malgré un bon démarrage,  elle est dans le milieu du peloton et perd même du temps à négocier les virages et à éviter la circulation. On la rattrapera mais Marina se contenta de tirer de façon assez dissuasif pour les faire garder un peu en distance. Ce que veut Fina, c’est gagné du temps… avant de l’entendre dire merde lorsqu’elle devra négocier un virage en longueur pour éviter un tir de sulfateuse. Quand c’est équipé sur une moto, c’est tout de suite un tout autre calibre qu’un pétoire de 9mm !
Journalisée
Clarence/Saijiro Unazuki
Humain(e)
-

Messages: 108

avatar


Voir le profil
Fiche
« Répondre #6 le: Octobre 06, 2017, 11:20:42 »

Saijiro remontait facilement dans le classement, l'impact psychologique de la marque et les frais de réparations dissuadaient la plupart des belligérants de stopper son avancé de peur de finir cible de cette nouvelle menace. Le conducteur regardait régulièrement l'état de sa machine à cause de la vitesse et de l'irrégularité de la voie.
La nuit fut avancée suite à ce qui semblait un léger bug serveur, chose qui pouvait arriver même sur les meilleur jeu. Cela provoqua l'apparition de l'aura lié au tag. La moto Paimon se retrouva entourée d'une luminescence gazeuse rouge et noire, c'était assez cliché, mais avait le don d'indiquer la nature de la plupart des utilisateur du tag. Les nouveaux prirent tout simplement peur, préférence stopper ou s'écarter à l'avancé de la moto qui avait à présent une vraie allure démoniaque.

L'arrivée dans la ville se fit rapidement, mais au loin Saijiro entendit le bruit caractéristique d'arme à feu à cadence rapide. Une arme montée de toute évidence, activable uniquement lors des courses illégales ou certains évent. Cela venait dans la direction des miss, il fallait arriver vite. Il ne prit pas la peine de trop  ralentir, utilisant l'IA pour l'aider à trouver les meilleures trajectoires. Cela le fit arriver rapidement derrière l'agresseur des deux femmes.

-Paimon, joue n'importe quel son, qu'il entende notre arrivée.

Ce fut un rugissement de dragon qui retentit, un son choisit par l'IA. Le gars se retourna et abandonna l'idée de traquer les miss pour fuir par une rue adjacente.

"Recommandation: oblitération de la cible"
-J'y comptais bien.

Il eu deux coups de klaxon de la part de Saijiro qui bifurqua à son tour. Cela indiqua aussi que les miss étaient sous la protection du Hunter de la partie, cela réduirait une partie des agressions qui seraient portés par les participants de la course. Mais cela ne veux pas dire qu'elles étaient tranquilles pour autant car des sirènes commencèrent à se faire entendre. Comme l'avait indiqué son indic la police était prête à accueillir les joueurs.

Pendant ce temps la chasse continuait et le gars était bien embêté par son équipement qui rajoutait du poids si bien qu'il ne pouvait pas semer la chasseur avec de la vitesse pure. Il avait décidé de tenté de lui tirer dessus. Une balle toucha son épaule, ce qui lui fit un mal de chien, mais il serra la mâchoire pour faire croire à son adversaire que cela ne lui fit rien. C'était une guerre psychologique qu'il menait contre l'agresseur. Ce dernier commença à paniquer et ne se rendit pas compte qu'il fonçait droit vers un barrage de police, jusqu'à être éblouit par les phares de moto et percuter une barricade. Chiko avait bifurqué juste à temps pour éviter de se faire piéger, mais se retrouva avec deux moto des forces de l'ordre aux trousses.

Il pingua un danger aux endroits où il y avait des barrages vu par lui pour permettre aux miss, et par extensions aux autres, de ne pas tomber sur ces impasses artificielles. Mouse lui communiqua une itinéraire de fuite.
Le jeune homme était dans un état étrange, la peur de se faire chopper, l’excitation qu'aurait un cambrioleur en fuite après un bon coup  et la joie de la nouveauté. Ce jeu était vraiment marrant.
Il fini par semer ses poursuivants en prenant une voie de jump qu'il passa de justesse, atterrissant non loin de la prochaine zone. Selon Paimon les miss étaient encore en course et Chiko choisit d'aller les rejoindre si elles avaient des soucis, au moins pour la traverser de la ville.
Journalisée
Ayumi Sayako
E.S.P.er
-

Messages: 76

avatar


Voir le profil
Fiche
« Répondre #7 le: Octobre 07, 2017, 01:24:47 »

Se faire prendre pour cible, il faut avouer qu’elles l’avaient un peu chercher aussi. Fina a profité qu’elle ait une copilote avec elle pour pouvoir être dissuasif et agressif ? Il ne faut pas se plaindre qu’au bout d’un moment, l’un des types allait finir sortir son joker trop tôt dans la course pour se débarrasser de ses deux morveuses pour éviter. Ou à moins que ça soit volontaire de la part de la part de la motarde pour ne serait ce que connaître le matos adversaire et l’obliger à le sortir pour éviter d’être trop distancé de la tête du peloton ? Fort possible mais ça n’en reste pas moins risqué. Surtout quand derrière ça sort du 12.7 mm ! Il abandonna la traque, de peur de finir dans le viseur par le jeune rouquin qui semblait visiblement avoir un bonus de dégâts.

Le fait que les flics soient de la partie assez tôt chamboulera les règles. Fina bifurqua dans une ruelle quitte à frotter la carlingue de sa moto au moment où elle l’empruntera. Ce barrage mettra fin à la course endiablé où tout le monde prend l’itinéraire le plus court. Les gagnants de cette histoire seront ceux qui ont pris de l’avance dès le début, prenant un net avantage face aux autres et joueront certainement entre eux pour savoir qui aura les premières places pendant que le reste des participants vont tout simplement s’entre-tuer pour le milieu du peloton. Dans tous les cas, elles ne seront pas plus inquiété que ça, si ce n’est qu’à un pâté d’immeuble plus loin, un gros « boum » se fit entendre, signe qu’un joueur à dû tenter de forcer le barrage. En vain.

Le duo finira par passer ressortir par un parc, où la verdure a laissé place à une végétation presque inexistante et à des arbres des morts causé par des pluies acides de la pollution. Un décors tout à fait dans le thème. Fina pût donc avoir une allure à peu près correct avant de rejoindre une route longeant à quelques kilomètres l’autoroute suspendue, visible au loin. Un adversaire est devant mais à deux cents mètres, se faisant rattraper petit à petit au vu des caractéristiques légèrement supérieures dans le domaine de la vitesse du bolide de Fina. Bon, rien de dramatique, si ce n’est qu’une explosion à une bonne cinquantaine de mètres devant feront comprendre que le type est sur ses gardes. Une grenade lancée trop tôt, trop difficile à calculer au vu de la situation. Mais Fina est mise au parfum, si elle approche, c’est un gros risque de se voir larguer un cheptel de grenades lancé de façon hasardeuse pour l’envoyer dans le décors. La nitro ? Ici ça serait un pur gaspillage. Et derrière, quelques sirènes au loin. Malgré la distance assez grande entre elles et la police, ralenti ainsi, elles finiront par être tôt ou tard être rattrapé. Non vraiment, ce joueur n’a aucun intérêt d’engager les hostilités, à la longue elles seront soit piégé, soit emprunté un chemin plus long.

« Mais il fait chier lui ! J'aurais dû acheté un pack de roquettes thermiques au lieu d'améliorer l'aérodynamisme !  »
« L’autoroute à l’air de s’approcher d’un vieux chantier, il y a peu être moyen d’éviter la bretelle. »
« C’est gonflé ça. On se loupe on se mange le bord de l’autoroute mais ça me plaît. Recherche des positions possibles les plus proches pour un jump sur l'autoroute.»
Positions possibles trouvées.
Plusieurs sont visibles dans le chantier en construction, il ne faut juste pas loupé son coup en quelques sortes.
Journalisée
Clarence/Saijiro Unazuki
Humain(e)
-

Messages: 108

avatar


Voir le profil
Fiche
« Répondre #8 le: Octobre 08, 2017, 05:11:28 »

La position de Paimon se situait derrière, à l'entré de la zone dite sauvage. C'était une atmosphère étrange car le lieux semblait totalement désolé alors qu'il en existait de très beau dans le style sauvage. Cela provoqua un moment de contemplation de la part de Chiko car cela semblait si réaliste, si triste comme décor. Il en avait oublié momentanément la course tant le spectacle le saisissait et ce fut un rappel à l'ordre de la part de sa monture qui le fit quitter son état.

La moto repartie à pleine vitesse, laissant le paysage mort défiler autour de lui, avec pour seuls bruits le vent, les signes de combat et aussi les sirènes de quelques joueurs côtés police qui avaient décidés de suivre les fuyards derrière lui. Paimon indiqua le nombre de charges de boucliers actifs et qu'une route était non loin, ce vers quoi le pilote se dirigea. Plus loin sur la route il y avait des bruits et flash d'explosifs, mais la moto assura que les deux femmes étaient toujours en lice. Sa vitesse de pointe laissait à désirer et il ne pourrait pas les rattraper.

L'ATH (ou HUD) de tout les concurrents eu alors un grésillement et un vacillement. Les règles changèrent brutalement. Les armes se retrouvèrent verrouillées et une tempête commença à souffler. La plupart des joueurs pestèrent contre ces modifications, mais une surprise de plus les attendaient car tout le monde perdit l'ATH en question, se retrouvant sans les précieuses informations sur les côtés de leurs champs de vision et les différents marqueurs et map.
Les participants allaient devoir piloter aux instruments et se débrouiller par eux-même pour finir la course. Beaucoup des personnes derrière se plantèrent pour avoir mal juger la vitesse et avaient tentés d'éliminer des concurrents en rentrant dedans. Chiko demanda conseil à Paimon qui le fit réduire un peu la vitesse et lui apprit à naviguer sur le tas, lui apprenant que cette désactivation était possible après un certain niveau.

Mais les victimes ne furent pas seulement les retardataires car à la bretelle il eu un crash, toujours dû à une mauvaise estimation de la vitesse et de l'adhérence de la route qui commençait à être mouillé. La poussière et l'eau font rarement bon ménage avec les pneu et la vitesse.

La fin ne sera pas aussi aisée, heureusement que les deux femmes avaient prévues une autre voir d'entrée. De plus le vent était en leur faveur, du moins s'il restait dans ce sens.
Journalisée
Ayumi Sayako
E.S.P.er
-

Messages: 76

avatar


Voir le profil
Fiche
« Répondre #9 le: Octobre 08, 2017, 05:55:58 »

Qu’une tempête se lève aussi soudainement avait de quoi faire rager beaucoup de monde mais Fina n’était pas la plus à plaindre. En pleine ligne droite, les risques de se faire surprendre son mince. Elle désactiva aussi par la même occasion l’assistance de tenue de route : en auto sous un tel temps, elle s’emballe pour un oui ou un non. Dans un sens, elle irait même jusqu’à dire que ça l’arrange. Elle peut faire une approche, l’adversaire ne pouvant la voir et lui régler son compte. Que les armes soient désactivés, rien n’interdit un bon gros coup de latte dans la moto. Et pourtant la tekhane abandonnera vite l’idée quand elle apprendra qu’à la bretelle, il y a eu un crash. Oui bon là, c’est officiel, le bouclier va vite sauter. Que les armes des véhicules soient désactivés ou non, une concentration si soudaine de joueurs dans une course illégale à de quoi faire un règlement de compte à la OK Corral pour un joli paradis pour hippies ! Les statistiques trouvables sur le net sont formel. 25 % des joueurs sont mis à terre par le crash, 25 % sont tués par des échanges de coups venant des autres joueurs, 25 % sont achevés alors qu’ils se remettent des émotions et le reste repartent en course. C’est le système de récompense qui incite à ça ! Après tout, il offre des bonus d’élimination…

Ayumi gloussa pour la suite des événements. Ce n’est pas elle qui tient le guidon mais elle a déjà une petite idée comme quoi les plans de Fina resteront inchangés. La peur ? Bof, elle ne connaît plus, ça lui pourrit même le quotidien mais disons que quand elle ne le sens, elle ne le sens pas. Du côté de la Paimon, Chiko verra bien vite qu’elle passeront par un vieux chantier en construction abandonné et s’arrêteront net. En réalité, Fina vient de tout simplement de braquer sur le côté, pour voir cette poutre penchée qui n’a pas été terminé et qui ne le sera sans doute jamais pour un bâtiment au design particulier. Si, ça peut passer, la tempête ne la gênant pas trop pour le saut. Pour la réception par contre c’est une autre histoire et ce petit détail, la tekhane le garda pour elle même. Et ce fut donc parti pour ce saut, roulant d’abord sur de la terre battue, elle laissera place à du béton puis enfin du vide. Un saut qui ne dura pourtant que quatre secondes, accéléré par un petit coup de boost du nitro et qui pourtant, laissait l’impression de durer une éternité.

Le retour à la réalité fut plus brusque puisque en attrapant l’autoroute, le duo se vautra par terre, la moto ayant réceptionner un peu trop à l’angle droit une route trop humide.  Chiko pourra voir que cette tarée aux cheveux argentés a réussi à le faire mais à la vue de son radar, c’est deux points qui se sont séparées, signe qu’elles se sont vautrées à la réception. Du côté des deux filles, c’est plus du roulés boulés et rien de casser si ce n’est qu’elles ont pris toutes les deux chers à la chute au niveau des points de vie. Marina aura vu sa copine chuter, étant la première à avoir tombée près de la moto qui a fini dans le terre plein pour séparer les deux sens et sera donc la première à être debout. Par contre, Fina manqua peu de se faire écraser par un poids lourds, Marina ayant plongé sur son amie pour éviter le drame. Mais si ça a été fait une fois, c’est possible de le faire une seconde fois !
Journalisée
Clarence/Saijiro Unazuki
Humain(e)
-

Messages: 108

avatar


Voir le profil
Fiche
« Répondre #10 le: Octobre 08, 2017, 07:42:52 »

La conduite en elle-même prenait beaucoup d'attention de Chiko, la moto lui demandant de désactiver ou d'activer petit à petit divers fonctions comme indiqué dans le manuel pour la conduite sans ATH. Il eu la map visible sur le tableau de bord, avec la position de ses cibles.

Ceux qui avaient eu en tête de profiter de la ligne droite pour tenter de se débarrasser du joueur au tag "Hunter" durent se résoudre à éviter d'être trop proches. Sans armes et ATH sur route glissante les risques étaient trop élevés de se planter. La police fut bloquée par un crash derrière, ce qui mettait les autres joueurs à l'abri de cette menace.

La pluie avait un effet nostalgique pour Saijiro, son humidité, sa fraicheur. Combien de temps avait-il passé sous la pluie depuis que sa famille avait disparue. Il ne le savait pas lui-même, mais c'était un temps assez ordinaire à ses yeux. Là encore Paimon fit un rappel à l'ordre pour que le pilote reste concentré à l'approche de la bretelle, car il comptait bien la prendre malgré le crash visible. Le virage provoqua un léger dérapage de la moto, mais elle ne se coucha pas. Paimon indiqua le saut et le réception assez chaotique des deux femme, d'après ses données.
Cela posa un cas de conscience à Chiko. Devait-il continuer la course ou les aider ? Voir l'une échapper à la mort, virtuelle, régla la question et il dépassa les miss pour bloquer la circulation en se mettant à l'arrêt devant elles.

La gestion de la circulation prit cette obstacle en compte, mais aussi la tempête, si bien que le flux de voiture diminuait et les véhicules s'écartèrent, diminuant le risque de .
Il eu quelques motard qui passèrent avec quelques coup de klaxon moqueurs mais cela s’arrêta là, ils craignaient d'attirer les foudres du pilote de la moto entourée de l'aura. Chiko enleva son casque.

-Si vous pouvez repartir faites-le car...


Il eu un bruit de carambolage et une moto glissait vers le groupe. Chiko ne réfléchit pas et accéléra, chargeant le véhicule, avant de faire coucher Paimon. Il eu l'activation de plusieurs boucliers actifs pour absorber le choc. L'action stoppa net les deux motos, le jeune homme avait eu la bonne idée de désactiver la douleur avant l'impact. Ses pv n'avaient presque pas bougés, mais son stock de bouclier était vide pour la course.

-Paimon ? ça va ?
"Tout les système sont au vert. Recommandation: ne plus refaire ce genre de chose. Votre sécurité n'étant pas assurée. Autre recommandation: reprendre la course."
-J'avoue ne pas avoir trop réfléchit, haha.

Saijiro releva sa moto avec une certaine délicatesse. Ce n'était pas qu'un simple tas de ferraille, c'était une des rares pistes qui pourrait le mener vers les êtres chers qu'il cherchait si désespérément. Parfois il se permettait de penser que c'était un compagnon de voyage et non une simple IA aux réactions préprogrammées. Il ouvrit un canal audio.

-Je vais partir devant, ne m'en veuillez pas, mais je dois finir cette course.


Si elles ne pouvaient pas continuer la course alors il attendrait un peu, mais pas plus de cinq minutes. Dans le cas contraire il partirait comme indiqué. Cette course était importante et s'il devait s'attirer les foudres des deux femmes alors tant pis. Il n'était pas à rendre mécontent deux personnes de plus.
Journalisée
Ayumi Sayako
E.S.P.er
-

Messages: 76

avatar


Voir le profil
Fiche
« Répondre #11 le: Octobre 08, 2017, 10:43:25 »

La fille au cheveux blancs est visiblement sous perfusion d’adrénaline et semble avoir un peu trop compris que l’on est dans un univers virtuel en se marrant, fière de sa connerie. Ou alors elle est comme ça aussi dans la réalité et là, c’est un tout autre problème pour ceux qui devait veiller sur elle en permanence. Au moment où Saijiro arriva, c’est surtout au mauvais moment : la dénommée Fina ne trouva rien d’autres à mettre la cul à Marina qui est toujours sur elle pour qu’elle se retire.

« Je ne te savais pas si romantique. Ce n’est ni le moment ni le temps. »
« J’ai encore la tête qui tourne. »

Que Chiko arrive à ce moment aura au moins le mérite de faire lever Ayumi un peu plus tôt que prévu, malgré qu’elle ait encore un peu de mal à repérer sa gauche et sa droite. Quand à Fina, la présence de Sajiro ne dérangea pas plus que ça. Il n’y a pas à dire, ses deux formes la paire, l’une on peut se poser des questions si elle est atteinte d’autisme ou non là où la seconde ne tient pas en place en plus d’être sans gène. Fina se contenta d’un bref signe de main.

« C’est tout à ton honneur mais je te signale que tu as une course à faire. »

Au moins, elle partagera le même point de vue que Paimon. Elle aura beau faire la fière, c’est quand même Ayumi qui lui redressera la moto, Fina n’ayant pas été capable sur le moment de mettre un pas devant l’autre sans zigzaguer. Elles reprirent donc la route quelques minutes plus tard, commençant à carburer. Seul bémol, pas d’utilisation de nitro, un comble sur l’autoroute à cause d’une visibilité réduite. Il faudra attendre que l’intensité de l’orage diminue avant d’y penser et ce malgré que la route soit encore mouillée. Quitte à rouler en aquaplaning, autant le faire en ligne droite quand on y voit quelques choses. Fina, malgré tout, gagna un peu de terrain et ce malgré la météo, doublant la circulation fluide ralentie à cause du mauvais temps. Elle ne doublera aucun adversaire, mais distancera légèrement ceux qu’elle a derrière. Elle recevra rapidement des informations sur le trafic comme quoi dans trois kilomètres, il y a eu un accident de circulation on ne peut plus basique. Génial...
Journalisée
Clarence/Saijiro Unazuki
Humain(e)
-

Messages: 108

avatar


Voir le profil
Fiche
« Répondre #12 le: Octobre 09, 2017, 07:54:28 »

Saijiro ne se le fit pas dire deux fois et repartie à pleine vitesse pour voir s'il pourrait gratter quelques places. La pluie était moins un problème pour sa monture et avec son casque il bénéficiait d'une meilleure vision, cela lui permit cela devant. Paimon se remit à jouer le rugissement de dragon qui eu comme effet de faire chuter le concurrent, sur la voie d'urgence, qui avait paniqué en voyant l'aura et songé qu'il était pris pour cible.

L'endroit de l'accident de circulation avait fait chuter les moins doués et/ou les plus pressés. Plutôt que tenter le diable il opta pour ralentir, slalomant à vitesse réduite, et perdre un peu de temps avant de remettre plein gaz.
Chiko savait que si la vitesse était trop élevée il partirait dans le décor, mais il se mit à jouer avec le feu pour s’assurer le plus de points possible à défaut de faire de vrais éliminations. Il se retrouva cependant vite coincé avec deux femmes motards expérimentées qui s'étaient alliés pour l'empêcher de passer.

Le jeune homme tenta bien de passer avec des manœuvres, mais rien ne changea. La différence d'expérience était simplement trop grande. Au moins elles ne ralentissaient pas pour l'humilier d'avantage, se contentant de le bloquer, mais cela faisait un peu rager Saijiro.

Les premiers concurrents venaient de franchir le point d'arrivé. Le pilote eu un soupire et se contenta de coller autant que possible les deux emmerdeuses sans trop jouer au héro. Il devait franchir la ligne, peu importe la place, car cela validera la totalité de ses points.

La pluie cessa progressivement, cependant la route restait dangereuse. Saijiro était assez bien placé, mais restai vigilant en cas d'attaque à la dernière minute. On lui avait maintes fois répété, dans des MMORPG, que c'était dans les derniers instant d'un effort qui l'on se relâchait.
Il se permit de regarder sa carte embarquée, les miss avaient repris la course.
Journalisée
Ayumi Sayako
E.S.P.er
-

Messages: 76

avatar


Voir le profil
Fiche
« Répondre #13 le: Octobre 09, 2017, 11:32:30 »

L'accident fera perdre un peu de temps à Ayumi et Fina, cette dernière trouvant rien de mieux à faire que d'enclencher enfin son turbo sur la rampe d'un camion remorqueur certainement prévu à cet effet au moment où l'intensité de la pluie diminuera. Les capacités de Fina, pour les jeux nécessitant de l'adrénaline, sont clairement au dessus du joueur moyen, son classement étant bas pour la simple raison qu'elle n'est pas assez accro à ce jeu en particulier. Ce turbo se passa relativement bien, à un tel point qu'ils commenceront à voir le cul du jeune rouquin à la vitesse où les filles roulent.

Elle aura rattraper un peu de temps avant que le problème, CE problème tant attendu n'arrive enfin. Deux motards, dont le gangster avec qui Fina s'était prise la tête avant le début de la course feront leur apparition. Pour ne pas les avoir vu depuis le début, ils ont dû se contenter de suivre l'autoroute et de ne prendre qu'une bretelle. Si Chiko ne les a pas vu, c'est qu'ils ont dû la prendre que très récemment. Une stratégie sans trop de risque, où ils ont pu éliminer sans difficulté les quelques bleues qui ont décidé de ne pas prendre eux aussi de risque pour grappiller quelques points mais qui a payé en évitant tout embouteillage et où l'orage n'ont pas dû trop les handicaper. Un coup de chance ou de bons contacts pour le renseigner sur les imprévues ? La météo est un coup du destin mais l'accident sur l'autoroute, en payant les bonnes personnes, ils peuvent favorisé le côté aléatoire du jeu. C'est les règles après tout... Et comme ses messieurs ne cherchent pas néccessairement la première place, ils y trouvent quand même un certain bénéfice.

Vu leurs allures, pas de casque high tech ou quoique ce soit d'autres, si ce n'est un casque de vieux routards américains. Un bruit de chaîne se fera entendre, le principal belligérant faisant traîné une chaîne contre le béton avant de s'en servir comme fouet là où le second sorti un pied de biche avant de freiner. Les deux filles auront le bon réflexe de se dégager sur la droite pour éviter le coup mais les voilà prises en sandwich, Fina étant obliger d'avoir annulé un turbo qui n'était que plus qu'au quart pour éviter de finir dans le décors. Quelques détonations se feront entendre, celui derrière aura changé d'armes pour prendre un Desert Eagle, une des trois balles venant de ricocher sur le bouclier de l'Angel de Fina. Riposte au tour d'Ayumi, qui ne toucha que deux fois sur les cinq balles. Elle s'est améliorée mais l'arme manque clairement de punch.

« Merde, un autre coup comme ça, ça traverse le bouclier. »
« Héhé, après c'est au tour du rouquin ! »

La différence de calibre et donc de dégâts est clairement visible. A cette distance Ayumi arrive à viser mais c'est aussi le cas de son adversaire. Et ses deux là ont l'air d'être plutôt à l'aise dans le PVP !
« Dernière édition: Octobre 10, 2017, 05:44:38 par Ayumi Sayako » Journalisée
Clarence/Saijiro Unazuki
Humain(e)
-

Messages: 108

avatar


Voir le profil
Fiche
« Répondre #14 le: Octobre 10, 2017, 04:59:05 »

LE bruit des armes à feu fit consulté l'affichage du tableau de bord avec les icônes de règlements. Les armes étaient de retour et il se risqua un regard en arrière et reconnu la bécane du rageux. Or sur le radar la position ne concordait pas, il devait utiliser un leurre. Cet élément n'était pas une arme il avait pu être activé, si bien que ce que Paimon avait indiqué était erroné, faisait ronchonner l'ordinateur.

"Information: deux adversaires armés en position de tenaille, bouclier des protégées  en état critique. Question: Intervention ? Risque: dommages importants pouvant entrainer abandon, blessures importantes pouvant entrainer le game over et le retrait de la course. Avantages: bonus contact et effet de surprise si réaction rapide. Inconvénient: aucun bouclier actif disponible, score élevé en course illégale des adversaires. Taux de réussite estimé à 27.4%"

Cela prit quelques secondes pour que le jeune homme prenne sa décision. L'information pourrait éventuellement se représenter et il ne supportait tout simplement plus ce genre de requin. Quand au pourcentage cela le faisait sourire après tout ce qu'il avait vu qui foutait en l'air lesdites statistiques. Il allait parier sur sa chance.

-On intervient, donne-moi le signal et les instructions pour au moins diviser l'assaillant.
"Vous n'aurez qu'une seule fenêtre d'action, si la manœuvre échoue ou l'adversaire réagit de manière professionnel vous serez en situation délicate. Confirmez-vous votre choix?"
-On fait ça Paimon, au diable la course, au moins je pourrais me regarder dans la glace, que cela soit virtuel ou non je m'en branle royal.

L'ordinateur de bord se mit à calculer l'action mentionnée. La solution était risqué car il allait devoir prendre une bretelle secondaire et remonter sans perdre trop de vitesse. Mais il allait devoir faire un jump sur sol mouillé et atterrir. Le détour et le saut allait lui  faire perdre du terrain, mais le but était d'être derrière les agresseurs.

Pour les concurrents qui regardaient Chiko ils le virent faire une embardée sur la droite pour sortir de l'autoroute. La bretelle menait à un rond point, avec son traffic, mais il y avait une rampe prévue pour esquiver cet obstacle. Le jeune homme se concentra alors sur ce saut pour le passer au mieux. Le choc de la montée faillit le déséquilibrer, mais il se réajusta très rapidement et ne pu s'empêcher de serrer la mâchoire de peur de foirer ledit saut. La moto s'envola assez bien, Saijiro dû se faire violence pour ne pas se crisper trop fortement. L’atterrissage fut difficile, l'engin se mettant un peu à déraper, mais resta debout.

Il reprit la bretelle, mais il se rendit compte qu'il avait perdu trop de temps avec son atterrissage. Il allait certes rattraper celui derrière les miss, mais le temps qu'il le fasse il se ferait peut-être repérer. Il aurait dû se retrouver à quelques mètre de ça cible, mais il y avait une vingtaine. Chiko se cola un peu plus contre la moto pour se rendre un peu moins facile à toucher. La défense physique de Paimon était bonne, mais il existait des motos défensives bien plus tenaces. Plus il s'approcherait et plus les risques grandiraient. Bordel qu'est-ce qu'il faisait comme connerie dans cette course, pour ce qui pourrait sembler des conneries.
Journalisée

Tags:
Pages: [1] 2 3
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox