banniere
 
  Nouvelles:
Une nouvelle édition de la Gazette LGJ est disponible !

Vous pouvez y accéder ici.



De nouvelles lois européennes rentrent en vigueur, informez vous ICI.

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: 1 [2] 3 4 5
  Imprimer  
Auteur Sujet: Entre Kitsunes [PV Tek-Kitsune]  (Lu 1277 fois)
Tek_Kitsune
Terranide
-

Messages: 54



Voir le profil
FicheChalant
Description
Tek_Kitsune est la troisième personne à avoir participé au projet « Weapon Nano », ainsi que la seule femme à l'avoir fait. Prêtresse renarde en contrat avec le gouvernement de Tekhos, elle a pour mission de vaincre les deux ''Tek'' qui l'ont précédé pour éviter un drame.
« Répondre #15 le: Novembre 15, 2017, 09:43:22 »

Après avoir vu Kanna et Kozué, je dois dire que je suis un peu surprise de voir avec quelle indifférence Nozomi me salue. Même sa mère, bien que muette, me paraît plus bavarde. Alors que la renarde commence à partir, Miyubi lui barre la route et se met à lui parler en signant. Et vu comment elle gesticule, elle n'est pas contente. Après une brève discussion entre la mère et la fille, cette dernière me salue à nouveau, d'une façon à peine moins glaciale, puis emmène sa petite sœur avec elle. Kanna vient s'excuser pour le comportement de sa sœur, apparemment elle n'aime pas beaucoup les humains, et mon apparence est plus proche de l'humain que de l'animal, alors elle ne me fait pas confiance.

« Pas de problème, je comprends. »

Je ne vais pas la juger pour si peu, ce serait vraiment méchant.

« Bon, le soleil va bientôt se coucher, je ferais mieux de rentrer moi. Miyubi, encore merci pour votre accueil. Kanna, on se revoit ce soir au cabaret. »

Mais elles ne me laissent pas partir comme ça, elles veulent que je reste pour le dîner.

« Merci mais je crois que j'ai assez abusé de votre hospitalité pour aujourd'hui. »

Nous avions dépassé le cadre officiel d'une rencontre entre prêtresses, mais elles insistaient quand même pour que je partage leur repas. Et comme ça n'aurait pas été très poli de refuser, je finis par accepter.

« Dans ce cas, je reste. Merci à vous. »

Je rejoins les kitsunes dans leur salon et je leur donne un petit coup de main pour préparer le dîner, bien qu'elles me répètent que je suis leur invitée et que je n'ai pas besoin de les aider. Du coup, je finis par les laisser pour aller voir ce que font Nozomi et Kozué. Elles sont dans leur chambre et jouent ensemble tout en travaillant leur diction. Comme je sens que Nozomi ne veut pas que je m'approche, je décide d'aller faire un tour dehors et respirer un peu d'air frais. Cet endroit dégage une atmosphère de calme et de paix accompagnée d'une pointe de sensualité, je peux presque sentir la présence chaleureuse du kami de ce temple.

Après une petite dizaine de minutes à tourner entre l'extérieur et la petite famille de Miyubi, le dîner est servi.
Journalisée

Venez découvrir mes DC sur ce topic
Miyubi Inari
Terranide
-

Messages: 71


Mère Kitsune


Voir le profil
Fiche
« Répondre #16 le: Novembre 19, 2017, 07:41:12 »

On ne pouvait pas être étonné, il y avait toujours une exception dans les familles, ici, c'était Nozomi. Puis si on sait en détail ce qu'elles ont vécu, on ne peut pas clairement en vouloir à cette jeune kitsune d'avoir une dent contre la race humaine. Si Amata a voulu fuir, Miyubi s'interposa en expliquant à sa fille ce qu'elle devait dire. Étant invitée, elle n'allait pas fuir comme ça, pas sans avoir mangé ! Si après elle veut profiter un peu de la ville avant de retrouver Kanna à son travail, peut-être mais elle ne quittera pas cet endroit sans manger ! Non seulement, elle était une prêtresse mais aussi une renarde à neuf queues, pas question de lui faire honte ! Ce qu'elle faisait était bien petit contrairement à la petite famille, les adultes aidaient aux repas, les plus jeunes – bien que Nozomi était presque une jeune femme – jouaient se cultivaient.

Cette dernière gardait toujours Amata à l'œil, dommage que la pauvre Kitsune ne soit pas entièrement renarde, sinon elle l'aurait sûrement accueillit aussi chaleureusement que les trois autres membres de la famille. Mais une fois le repas prêt, la famille et leur invité se réunissait. Miyubi avait glissé deux mots à ses cadettes avant qu'elles ne reviennent comme il y avait une invitée. Le temple était fermé à cette heure de la journée, les habitudes avaient la vie dure et comme Amata avait pu voir lors de leur sieste, les kistunes vivaient dans le plus simple appareil, et au repas aussi. Mais comme elle était là, tout le monde avait encore sa tenue de Miko, sauf Nozomi. Ayant été à prendre des leçons, elle avait une tenue plus civile qu'elle conservait aussi lors du repas. Tradition d'Edoras, la famille mangeait avec des baguettes, même si tout le monde n'était pas habitué. Un repas aussi classique mais quand même nourrissant. Du riz, quelques légumes et morceaux de viande.

Kanna et Nozomi arrivaient à se débrouiller avec les baguettes et Miyubi avait encore un peu de mal, bien qu'elle connaissait la façon dont les tenir. Le plus drôle et le plus adorable restaient Kozué qui tentait tant bien que mal de se débrouiller en grognant lors de ses échecs en se vengeant en mettant la truffe dans son bol pour quand même manger un peu à chaque essai. C'était chou.

« T'es habitué à mangé comme ça ? » Jeune et clairement la petite rebelle de la famille, Nozomi n'avait pas la politesse de sa sœur et de sa mère qui, même muette, on en comprenait la politesse qu'elle dégageait. « Manger comme ça, comme eux ? Tu tlouve pas que ce selait mieux de manger nolemalement ? »

Au moins elle bavardait avec Amata même si elle la testait un peu. Pour elles, normalement était une façon sauvage ou les assiettes et les baguettes n'auraient aucune utilité, étant jeune, Nozomi et Kanna mangeaient à même les pattes en croquant à pleine dents mais elles sont civilisé à présent. Mais contre toute attente, c'était Kozué qui répondait avant leur invitée et sa réponse ne manquait pas de vérité et d'humour.

« Moi, j'aime manger avec nos pattes ! Aplès, je m'essuie dans les poils et quand maman me lave, elle veut me manger ! »

Mignon mais pas très propre. Enfin, ça restait une enfant donc on excusait cette pratique car même sans baguettes, elles essuieraient leurs pattes dans un chiffon, à la limite une fois les avoir bien léché si la viande était juteuse par exemple. En vérité, Nozomi n'avait rien contre Amata mais, elle flairait une chose étrange. Si elle peut, avant son départ, elle aurait deux mots à échanger avec elle, soit elle était un peu parano, soit elle avait raison.
Journalisée

Tek_Kitsune
Terranide
-

Messages: 54



Voir le profil
FicheChalant
Description
Tek_Kitsune est la troisième personne à avoir participé au projet « Weapon Nano », ainsi que la seule femme à l'avoir fait. Prêtresse renarde en contrat avec le gouvernement de Tekhos, elle a pour mission de vaincre les deux ''Tek'' qui l'ont précédé pour éviter un drame.
« Répondre #17 le: Novembre 22, 2017, 11:03:45 »

Autour de la table, on mange avec des baguettes, une tradition typique d'Edoras. Évidemment, n'étant jamais venue dans cette région auparavant, je suis à peu près aussi adroite avec ça que si je voulais manger avec des gants de boxe. Lors de mon déjeuner de ce midi, je m'étais renversée de la nourriture partout, et j'avais quitté le restaurant en ayant pris la honte de ma vie. Heureusement, j'ai eu le temps de penser à une astuce pour mon prochain repas : je tiens les baguettes comme il faut dans ma main, et au moment d'attraper la nourriture, je coince juste l'aliment entre les baguettes et je le soulève grâce à un fin nuage de nanites invisible à l’œil nu. De cette façon, je mange avec des baguettes sans passer pour une andouille. Mais autour de la table, je vois que je ne suis pas la seule à avoir du mal : Miyubi s'en sort mais se rate quand même à une ou deux occasions, et Kozué multiplie les échecs en grognant à chaque fois qu'elle laisse s'échapper la nourriture, puis se venge en mettant la truffe dans son bol. Mais bon, comme elle est petite et mignonne, c'est moins ridicule que si c'était moi.

Au milieu du repas, Nozomi m'interroge pour savoir si je suis habituée à manger comme le font les humains, et si ce ne serait pas mieux de pouvoir manger avec les mains.

« J'ai grandi en apprenant à manger avec des couverts, alors je suis plutôt habituée. Je n'aime pas trop manger avec les mains. »

En tout cas, j'apprécie que cette petite rebelle essaie de faire la conversation avec moi, peut-être qu'on va réussir à s'entendre finalement. Kozué, elle, répond qu'elle aime manger avec ses pattes parce qu'après elle se nettoie les mains dans ses poils, et que sa maman essaie de la manger quand elle la lave. Cette petite est vraiment trop chou.

« Avec une frimousse aussi mignonne, moi aussi j'aurais envie de te manger Kozué. »

J'imagine que sa mère continue de la laver avec sa langue comme le font les animaux avec leurs petits. Elles ont beau vivre dans une cité, ces kitsunes n'ont jamais vraiment du abandonner leurs instincts sauvages.

Nous continuons le repas dans une bonne ambiance, je déguste ce que Miyubi a préparé et je m'en lèche les babines. C'est encore meilleur parce que l'on sent que ç'a été fait par une mère aimante. De temps en temps, je jette de discrets coups d'œil vers Kanna et son superbe décolleté, en prenant bien garde que Nozomi ne me surprenne pas. La dernière chose dont j'ai besoin, c'est de renforcer son hostilité. Une fois le repas terminé, je pose les baguettes et je remercie la mère de famille.

« Merci pour ce délicieux repas Miyubi, et merci pour votre hospitalité, mais je crois que je me suis assez imposée pour aujourd'hui. »

Elle a beau me répéter que je ne me suis pas imposée du tout, que ça lui fait plaisir de m'avoir ici, je pense quand même qu'il est temps que je laisse la petite famille tranquille. De toute façon, je les reverrai sûrement dans peu de temps, déjà parce que je vais me rendre ce soir au cabaret où travaille Kanna, et ensuite parce que je compte bien revenir les voir demain. Leur accueil et le charme de ce temple méritent plus qu'une visite, et demain je ramènerai des offrandes pour leur kami.

« Kanna, on se revoit ce soir. Nozomi, Kozué, j'ai été ravie de vous rencontrer. »
Journalisée

Venez découvrir mes DC sur ce topic
Miyubi Inari
Terranide
-

Messages: 71


Mère Kitsune


Voir le profil
Fiche
« Répondre #18 le: Novembre 26, 2017, 08:41:45 »

Le dîner allait donc commencer avec leur invitée et si tout semblait bien se passer dans ce silence de soirée, Nozomi venait questionner leur invité en sachant comment elle mangeait, voulant ainsi savoir si elle avait été habituée à manger comme les gens des villes ou comme une terranide ? Amata avoua avoir l'habitude de manger avec des couverts, ce fut Kozué qui y mit son grain de riz en se plaignant que sa mère voulait la manger quand elle la lavait, vu qu'elle essuyait ses pattes sur sa fourrure quand elle mangeait avec les pattes. Amata blaguait même en étant d'accord avec Miyubi pour manger Kozué mais la petite frimousse ne se lassait pas faire en jappant, que l'on pourrait traduire par un « Mais ! » dans leur langage. Bien sûr, cela faisait rire la table avant que le repas ne reprenne, laissant donc cela de côté sans que Nozomi n'ajoute autre chose.

Une fois terminé, Amata prenait congé en désirant vouloir partir même si Miyubi et Kanna l'invitait à rester encore un peu mais ce serait impoli de trop insister selon les coutumes d'Edoras. Miyubi s'inclinait poliment, Kozué ne répondit pas ou uniquement en souriant, quant à Kanna, elle imita sa mère avec un sourire plus charmeur peut-être. C'est à peine si Nozomi avait fait signe de la tête mais elle n'allait pas la laisser partir si facilement. Alors que la petite famille commençait à reprendre un train de vie normale et pour preuve, Kozué commençait déjà à se dévêtir en se dirigeant vers le bain, il était l'heure de faire sa toilette, tant en petite fille d'Edoras qu'en petite Terranide avec sa maman. Kanna s'occupait des tâches habituelles du soir avant de se préparer, elle pouvait aider sa mère dans leur quotidien. Nozomi aussi avait des choses à faire mais si elle était absente, ce n'était pas qu'elle était déjà au travail, elle était sortie. Pas comme une fille de son âge pour prendre l'air et voir de potentiels amis, non, elle avait un autre projet.

Grimpant sur le toit, elle reniflait l'odeur d'Amata, elle n'était pas bien loin de toute façon. Silencieusement, elle était là, à quelques mètres d'elle alors que la kitsune était sur le toit, elle avait dans sa main une pierre récupérer près de l'entrée. Elle visa, faisant attention à viser à côté, elle ne voudrait pas la blesser si jamais ses idées étaient fausse et en jetant la pierre, même à côté, Amata avait esquivé. Même en terranide, sentir un caillou foncé sur soi n'était pas normal, pas pour une kitsune du moins. Le regard de Nozomi se fut plus dur alors qu'elle descendait du toit en avançant vers Amata, pas directement vers elle mais plutôt en lui tournant autour, comme beaucoup de fauves. Son poil était légèrement hérissé, c'étaient surtout ses pattes, ses doigts bien écartés laissant apparaître ses griffes, chose qu'on ne fait pas attention en temps normal.

« Je me disais bien que tu n'étais pas nolmal... Ma mèle et ma glande soeul te font peut-êtle confiance mais pas moi... Lépond-moi flanchement Amata... Qui est-tu ? Sache que si tu attile les ennuis sul ma famille, je selais loin d'êtle gentille avec toi... »

Nozomi cherchait juste la vérité, faisant attention à ce que sa famille soit en sécurité. Elle était la plus froide de la famille et apparemment la plus sauvage mais ce n'était pas sans raison. Elle ne voulait pas de mal à Amata, juste la vérité et savoir si sa venue faisait courir un risque à sa famille, uniquement ça. Elle était libre de faire ce qu'elle voulait après.
Journalisée

Tek_Kitsune
Terranide
-

Messages: 54



Voir le profil
FicheChalant
Description
Tek_Kitsune est la troisième personne à avoir participé au projet « Weapon Nano », ainsi que la seule femme à l'avoir fait. Prêtresse renarde en contrat avec le gouvernement de Tekhos, elle a pour mission de vaincre les deux ''Tek'' qui l'ont précédé pour éviter un drame.
« Répondre #19 le: Novembre 29, 2017, 06:37:52 »

Je me mets tranquillement en route vers l’hôtel où je suis installée, mais après quelques minutes, j’ai le sentiment qu’on m’observe. J’envoie mes nanites en repérage, et je finis par voir Nozomi qui m’a prise en filature. Au début, j’ai envie de me retourner et d’aller la voir pour avoir des explications, mais ça ne ferait que la rendre plus méfiante à mon égard. Du coup, je décide de la laisser faire. De toute façon, je n’ai aucun problème à ce qu’elle voie dans quel hôtel je loge. Je marche encore quelques mètres, puis tout à coup Nozomi envoie une pierre dans ma direction. Je l’esquive par réflexe, et ce n’est qu’après que je réalise que j’ai fait une erreur. Maintenant, cette petite teigne de renarde sait qu’il y a quelque chose de bizarre chez moi, et ça la rend encore plus méfiante et agressive à mon égard. Elle sort de sa cachette et vient me tourner autour, poil hérissé et griffes dehors. Elle veut des réponses, et malheureusement je ne peux pas les lui donner. Je dois noyer le poisson.

« Je suis une prêtresse avec de grands pouvoirs magiques Nozomi, c’est facile pour moi de sentir arriver un caillou. Quant à qui je suis, je te l’ai déjà dit : je suis Amata Koïtobi, prêtresse du Temple du Renard blanc. Je suis en voyage pour découvrir Terra et visiter d’autres temples, voir comment font les autres prêtresses. Je ne suis une menace ni pour toi ni pour ta famille. Tout ce que je voulais en entrant chez vous, c’était faire votre connaissance. »

En mélangeant vérité et mensonge, j’espère réussir à la convaincre. J’ai bien compris qu’elle n’est méfiante que parce qu’elle veut protéger sa famille, et je respecte ça, mais si je lui dis la vérité, là elles seront vraiment en danger. L’existence des nanites est l’un des secrets les plus sensibles du gouvernement tekhan, et ils sont prêts à tout pour le cacher, d’autant plus que ce projet a déjà connu deux gros échecs. Si je mets la famille de Miyubi dans la confidence et que ça arrive aux oreilles de mes employeurs, ils me feront arrêter ainsi que la famille de kitsunes, peut-être même qu’ils ne prendront pas la peine de nous faire passer par la case Prison et enverront directement des assassins. Je dois impérativement éviter ça.

« J’espère que ce manque de confiance n’a rien à voir avec le fait que je vais voir ta sœur ce soir. »

Peut-être qu’en plus de vouloir protéger sa famille, Nozomi n’apprécie pas que je fasse des avances à Kanna. La kitsune s’offusque et peste en disant que ça n’a rien à voir, c’est là que je me dis que j’ai un bon moyen de l’éloigner. Si je la fais sortir de ses gonds, elle voudra s’en aller pour ne plus me voir.

« Tu sais, même si Kanna et moi finissons par nous rapprocher, ça ne veut pas dire que je vais te voler ta sœur. Et puis, si j’entre dans votre famille, on deviendra plus proches. Ça ne te plairait pas ? »

Cette fois, je l’ai vraiment énervée. Et tant mieux, parce qu’elle ne me parle plus du tout des choses étranges que j’arrive à faire. Je lui donne le coup de grâce.

« Allez, un petit câlin. »

Elle me repousse et grogne un bon coup avant de s’en aller. Je sens que ça ne va pas améliorer nos rapports, mais au moins elle restera en vie. Je tourne les talons et me remet en route vers mon hôtel pour manger et me reposer au vu de la longue soirée qui m’attend.

A la nuit tombée, je sors et me rend au cabaret que Kanna m’a indiqué. J’entre et vais directement voir l’hôtesse à l’accueil.

« Bonjour, je voudrais voir Kanna s’il vous plaît. »
Journalisée

Venez découvrir mes DC sur ce topic
Miyubi Inari
Terranide
-

Messages: 71


Mère Kitsune


Voir le profil
Fiche
« Répondre #20 le: Décembre 03, 2017, 07:47:50 »

C'était louche. Qu'une prêtresse d'un autre temple vienne les saluer, pourquoi pas. Mais une kitsune à neuf queues, civilisé, ça lui sautait à la truffe. C'était trop louche. Elle avait donc suivit Amata et c'était un peu avant la sortie de leur temple qu'elle avait retrouver la kitsune, jetant une pierre près d'elle, sans la viser qu'elle vit ses soupçons prendre forme. Elle ne comptait pas la combattre, si ce que ses parents lui ont raconté est vrai, avec sa magie, elle n'avait aucune chance face à elle. Mais elle devait vérifier ses soupçons. Cette dernière tentait bien de lui dire qu'elle n'était que prêtresse et qu'elle était plus ou moins en pelerinage mais ça ne prenait pas. Ses parents lui ont toujours dit qu'un kitsune a neuf queues était respecté au-delà du raisonnable, ayant presque un aspect divin dans un clan. Presque en chef de clan, il avait tout ce qu'il désirait et sa tâche envers la meute était de les protéger, ses pouvoirs lui donnant un net avantage. Alors pourquoi elle était simplement prêtresse ? On pourrait même voir ça louche qu'une kitsune, prêtresse arrive comme par hasard dans un temple tenue par des kitsunes ! Mais elle était du temple du renard blanc donc c'était assez logique.

Quand elle a mentionner le fait qu'elle allait voir sa sœur ce soir, son regard se durcit un peu plus. Non pas que Nozomi était jalouse que quelqu'un aille la voir ou qu'Amata n'ai pas plutôt des vues sur elle mais elle trouvait ça idiot de mettre ça sur le terrain. Ça n'avait rien à voir !

« Dis pas n'impolte quoi ! »

La voilà qu'elle racontait des bêtises, lui voler sa sœur, devenir une seule et même famille ? Sa sœur faisait ce qu'elle voulait mais elle espérait la voir en couple avec un ou une kitsune furry, comme eux. Elle n'a rien contre les kitsunes humains, comme elle mais elle a toujours cette horreur des humains alors plus une chose n'a pas l'air humaine, mieux c'est. Pour seule réponse à ses bêtises, son sourire était toujours plus carnassier et méchant alors quand elle se rapprocha, quémandant un câlin, elle bondissait vers le toit, lâchant un « Imbécile » dans sa langue natale, difficile à dire si cette insulte était pour Amata ou elle-même ? En tout cas, Nozomi laissait la kitsune tranquille.

Mais une fois la soirée venue, le cabaret battait déjà son plein, des tas de personnes, hommes et femmes se réjouissait de passer une soirée en charmante compagnie. Dedans, les hôtesses avaient des kiminos, long ou court, laissant quelques ouvertures ou bien fermé, Edoras restait fidèle à ses coutumes, même ici. Alors à la venue de la jeune femme kitsune, elle observa ses notes en souriant.

« Kanna-san nous a avertis de votre venue, allé vers le fond, elle se trouve dans l'un des coins VIP. »

Si la salle ressemblait vaguement à un restaurant ou moult demoiselles gloussaient autour de clients en dégustant de l'alcool, le coin VIP avait des coins plus confortable caché par des paravants mais ça n'était pas une raison pour faire des galipettes, après tout, c'était encore un autre service ça. Kanna n'avait pas sa tenue de miko mais un kimono tout aussi beau et ouvert, laissant bien voir sa poitrine, même si elle était caché, ce qu'il fallait pour pas ne pas trop en montrer.

« Tu en as mis du temps à venil. »

Kanna ignorait ce que sa sœur avait été faire, évidemment elle n'allait pas le chanter sur tout les toits. Mais Kanna lui laissait une place à côté d'elle sur la banquette en cuir.

« Tu veux boile quelque chose ? »

Évidemment, son rôle d'hôtesse était de faire consommer sa cliente pour lui faire dépenser de l'argent, plus elle dépensait, mieux c'était. Mais en tant que Kitsune et prêtresse, elle lui faisait une petite fleur.

« Fais-toi plaisil, je paie le plemier velle. Il faut bien se détendle aplès tout. »

Ici, pas de petite kitsune qui risque de pointer le bout de sa truffe, donc toutes caresse était le bienvenu mais pour aller plus loin, ça coûteras une certaine sommes à Amata. Kanna travaillait après tout. Kanna ne faisait que rester près d'elle, ignorant si Amata était ici poliment ou pour faire plus ample connaissance mais elle sentait un petit quelque chose quand même... Une terranide sentait des choses que les humains ne sentent pas, ça s'appelle des phéromones. Alors notre belle prêtresse en dégageait ou non ?
Journalisée

Tek_Kitsune
Terranide
-

Messages: 54



Voir le profil
FicheChalant
Description
Tek_Kitsune est la troisième personne à avoir participé au projet « Weapon Nano », ainsi que la seule femme à l'avoir fait. Prêtresse renarde en contrat avec le gouvernement de Tekhos, elle a pour mission de vaincre les deux ''Tek'' qui l'ont précédé pour éviter un drame.
« Répondre #21 le: Décembre 06, 2017, 07:41:52 »

La femme à l’accueil me redirige vers le coin VIP, apparemment Kanna l’a prévenue de mon arrivée. En passant, je vois tout autour de moi des hommes et des femmes en compagnie de jolies serveuses dans des kimonos edorassiens plus ou moins ouverts. Une fois arrivée dans mon petit carré VIP, couvert par des paravents pour plus d’intimité, je découvre Kanna elle aussi vêtue d’un kimono avec une belle ouverture au niveau de la poitrine pour un superbe décolleté.

« Ouah… ça change de ta tenue de miko. »

Elle me signale que j’ai pris mon temps pour venir, je n’ose pas lui dire que c’est en partie du à Nozomi, je me contente de m’excuser rapidement et je m’installe sur la banquette en cuir, à côté d’elle. Elle décide de m’offrir le premier verre, alors je jette un rapide coup d’œil à la carte.

« Hhhmmm, voyons… Ah, je vais prendre une liqueur de cerise. »

En attendant mon verre, j’échange quelques mots avec Kanna tout en caressant sa fourrure. Je garde mes mains loin de ses zones sensibles, d’après ce que j’ai compris il faut payer un supplément pour ça. Quand ma commande arrive finalement, je prends le verre et je le lève en regardant Kanna.

« Alors… trinquons à cette soirée. »

J’avale une première gorgée, et je sens la liqueur me remuer les entrailles.

« Ouah, c’est fort ce truc ! »

En temps normal, les nanites qui circulent dans mon corps me protègent contre toute forme d’empoisonnement en éliminant les substances nocives, y compris l’empoisonnement à l’alcool. Mais si je veux éviter que la kitsune ne se pose des questions, je dois laisser la boisson me monter à la tête tout en prenant garde à ne pas boire jusqu’à en devenir bavarde, j’ai trop de secrets à garder.

« C’est fort mais… c’est bon. »

Je mets quelques minutes entre chaque gorgée pour tenter d’atténuer le choc, mais l’alcool est vraiment fort et je n’ai plus l’habitude de ses effets depuis ma transformation. Une fois la boisson finie, j’ai l’impression d’avoir la tête toute légère, et mes inhibitions commencent à disparaître.

« Ok… je crois… que je vais prendre… autre chose maintenant. »

Je regarde la carte et je repère la boisson la moins forte indiquée. Je sors un billet, que je glisse entre les seins de Kanna.

« Je vais prendre ça… et prends quelque chose toi aussi pour boire avec moi. »

Même si je dois garder la tête froide, ce n’est pas une raison pour ne pas profiter de la soirée, surtout en compagnie d’une serveuse aussi charmante. Quand les deux verres arrivent, nous trinquons et buvons ensemble. Les verres finissent par s’enchaîner, parfois si vite que je ne m’en rends même plus compte. Et a chaque nouvelle tournée, je glisse un nouveau billet dans sa poitrine, j’en profite pour la tripoter un peu.

Verre après verre, mes barrières émotionnelles sautent progressivement. C’est rare pour moi d’être aussi détendue, mais dès que je sens que je n’ai plus les idées claires, j’arrête les consommations.

« Hic… Kanna… je… je crois que… héhé… hic… je suis pompette… »

Avec la tête embrumée par la boisson, je sens que tout est possible, et je viens embrasser la serveuse sans prévenir. Un petit bisou sur les lèvres, je passe rapidement ma langue dessus mais je retire aussi vite.

« Oups… pardon… hic… »

Je sors mes billets de ma poche et je commence à les compter.

« Dis moi… hic… combien de billets… je dois mettre… hic… entre tes seins… pour pouvoir… hic... t’enlever… ton kimono ? »

Marre de la subtilité, on passe aux choses sérieuses.
Journalisée

Venez découvrir mes DC sur ce topic
Miyubi Inari
Terranide
-

Messages: 71


Mère Kitsune


Voir le profil
Fiche
« Répondre #22 le: Décembre 11, 2017, 01:37:49 »

Kanna accueillait son invitée de la soirée, lui offrant le premier verre car après tout, la kitsune était spéciale alors elle pouvait bien faire ça pour elle. Plus classique, Kanna pris une coupe de saké, la boisson alcoolisée la plus traditionnelle qui soit à Edoras. Elle trinqua avec Amata, savourant l'alcool comme il se doit. Elle tenait bien l'alcool mine de rien, pour une kitsune qui ignorait tout des alcools, en quelques mois, elle avait progressé. Il faut dire que les kitsunes sauvages n'ont pas cette notion d'alcool, pour eux, c'est une chose inédite. Mais elle y a pris goût durant son travail ici, sans pour autant boire tout le temps, elle encaissait plutôt bien, à sa grande surprise. Elle discuta donc un peu avec Kanna en se laissant caresser par endroits, sans pour autant dépasser certaines limites que la maison appliquait. Plus le temps passait et plus Amata semblait sentir les effets de la boisson, eh oui, le sakura était très beau à observer mais à boire, il avait un petit effet que l'on sous-estimait. Amata venait même placer le billet entre ses seins.

« Ne sois pas tlop vite fatigué quand même, ce selait dommage de juste dolmil avec moi. »

Après, si c'est qu'Amata recherche, elle a le droit de payer pour ça mais bon. Kanna passa donc une nouvelle commande et pendant que les verres arrivaient, elle en profita pour l'embrasser rapidement sur les lèvres en s'excusant.

« Ce n'est pas glave, tu n'es la plemièle à qui ça allive. »

Mais la kitsune commençait à vouloir passer aux choses sérieuses en cherchant le tarif pour arriver à ses fins. Kanna ne fit guerre attention aux billets, venant prendre place sur ses cuisses, cette dernière étant à quelques centimètres de ses seins, son visage était à deux doigts du paradis.

« On va voil ça aplès. Poul le moment, laisse-toi faile. »

Passant ses pattes autour de sa tête, Kanna venait amicalement étouffer Amata entre ses seins, sans retirer son kimono, elle était prise dans une tendre vallée de douceur moelleuse, la kistune caressa doucement sa tête en souriant. Cela avait toujours un petit effet sur les personnes qu'elle servait et mine de rien, pensant comme les humains, cela avait souvent le don d'augmenter son pourboire. Après ses quelques instants au paradis, elle la libéra en lui souriant, se relevant en la prenant par la main.

« Suis-moi. »

Kanna n'oublia pas de vider sa coupole de saké mais Amata pouvait prendre son verre. Quittant le coin VIP, elle marchait le long des autres coins VIP jusqu'à passer un petit rideau dans un couloir aux lumières tamisées. Elle ouvrit une porte menant à une chambre sobre et bien assortie avec un vrai lit, pas juste des futons comme chez elle. Fermant la porte derrière elle, ici, elles vont pouvoir s'amuser comme l'entend Amata. Pour le prix, elle verra bien avant de partir, Kanna avait bien vu que ses billets suffisaient à payer cela. La kitsune posa ses mains sur les épaules d'Amata, approchant sa truffe froide de son visage en se blottissant contre elle.

« Avant de letiler mon kimono, poulquoi pas deviner ce que je polte en dessous ? Glisses-y tes mains, n'est pas peul. »

Son kimono était ouvert au niveau de la poitrine et assez court en bas, permettant plus facilement d'y glisser les mains en dessous pour deviner ce qui s'y cachait ? Mais outre la douceur de ses poils, Amata devait bien se rendre compte que rien ne camouflait ses fesses, ce qui faisait sourire Kanna.

« Hihihi. On n'aime pas beaucoup polter ce genle de choses dans la famille. »

Donc, que ce soit Miyubi ou ses sœurs, elles avaient rien sous leur tenue de miko ? Surement. Kanna venait enfin embrasser Amata, doucement en y allant lentement pour faire frotter sa langue contre la sienne. Une pratique humaine étrange mais pas désagréable. Dans son clan, le baiser se résumait à lécher les autres, parfois langue contre langue mais sans les cacher dans la bouche. Le baiser rompu, elle guida doucement sa cliente vers le lit, ce sera plus confortable et stable pour elle comme ça.

« Alols ? Que veux-tu faile avec moi, hum ? »

Amata devait avoir chaud et surtout toute sorte d'idée. À voir ce qui va sortir de sa bouche en premier.
Journalisée

Tek_Kitsune
Terranide
-

Messages: 54



Voir le profil
FicheChalant
Description
Tek_Kitsune est la troisième personne à avoir participé au projet « Weapon Nano », ainsi que la seule femme à l'avoir fait. Prêtresse renarde en contrat avec le gouvernement de Tekhos, elle a pour mission de vaincre les deux ''Tek'' qui l'ont précédé pour éviter un drame.
« Répondre #23 le: Décembre 13, 2017, 09:48:23 »

J'étais prête à passer à la caisse tout de suite pour que Kanna retire ses vêtements, mais je n'ai même pas eu besoin de glisser un billet de plus entre ses seins, elle est juste montée sur mes cuisses et m'a demandée de la laisser faire. Comme j'étais un peu sonnée par la boisson, je n'ai pas discuté et je l'ai laissée me plaquer la tête dans sa poitrine. A cet instant, je me suis retrouvée dans une vallée de douceur et de moelleux, cette chair tendre contre mes joues me fait saliver et allume la chaleur entre mes jambes. Cette diablesse de kitsune est douée dans ce qu'elle fait. Après quelques minutes dans cette position, elle me prend par la main et m'invite à la suivre.

« Oh... hic... attends une seconde. »

Ne voulant pas m'encombrer de choses inutiles, je finis mon verre rapidement puis je la suis d'un pas léger et un peu tremblant. Kanna m'emmène jusque dans un recoin loin de la zone VIP où se trouve une belle chambre avec un lit dans le style ashnardien et nexusien, assez grand pour nous accueillir toutes les deux. Après avoir fermé la porte, elle vient se coller contre moi et m'invite à découvrir ce qui se cache sous son kimono.

Pas possible... elle porterait de la lingerie ?

D'après ce que j'ai déjà pu voir, la famille Inari n'est pas très portée sur les vêtements, alors imaginer cette kitsune avec quelque chose sous son kimono... Mais peut-être que c'est juste pour son travail, pour séduire les clients ou quelque chose du genre. En tout cas, je ne me gêne pas, et je passe une main dans l'ouverture menant à sa poitrine et l'autre sous le tissu pour aller palper ses fesses. Et comme je le supposais, pas de sous-vêtement, la demoiselle est complètement à découvert. Ça semble même l'amuser.

« Hic... je te comprends. »

Moi même, quand j'étais encore en formation, on ne m'imposait pas de porter des sous-vêtements sous ma tenue. Mon séjour à Tekhos m'a fait découvrir le plaisir de porter une belle lingerie, et même maintenant je continue à en mettre parce que c'est assez désagréable de sentir mes seins rebondir quand je dois beaucoup bouger. Malgré tout, je continue à passer mes nuits sans sous-vêtements, et cette nuit non plus je n'en ai pas mis, je suis autant à découvert que Kanna.

Elle vient me voler un baiser, plus appuyé que le précédent, puis je la laisse me mener au lit pour que les festivités commencent.

« En effet... hic... j'ai des idées. »

Kanna est certes magnifique, mais je ne veux pas la dévorer toute crue, j'ai envie de la savourer comme un délicieux repas. Pour commencer, je viens l'embrasser en étant plus audacieuse et fougueuse que tout à l'heure, et je passe délicatement mes mains sous ses vêtements pour aller caresser sa fourrure là où elle est la plus sensible. Une main sur sa poitrine, l'autre contre ses fesses, je perds mes doigts dans ses poils soyeux tout en palpant sa chair ronde et moelleuse à souhait. De temps en temps, elle pousse un petit jappement pour m'en remercier. Je la déguste à volonté sans pour autant lui enlever sa tenue.

Après quelques minutes de baisers et de caresses, j'ai envie de passer à la vitesse supérieure, mais pour que ce soit plus excitant, je veux que ce soit elle qui prenne l'initiative.

« Kanna... hic... tu veux bien... me montrer... hic... tes nénés ? »

Je crois que l'alcool me remue le cerveau, j'emploie des mots que je n'ai plus utilisé depuis que j'ai dix ans.
Journalisée

Venez découvrir mes DC sur ce topic
Miyubi Inari
Terranide
-

Messages: 71


Mère Kitsune


Voir le profil
Fiche
« Répondre #24 le: Décembre 18, 2017, 05:40:55 »

Eh oui, c'était un piège, Kanna ne portait rien sous son kimono car comme elle l'avait dit, dans leur famille, ils n'aimaient pas beaucoup cette idée mais il paraît en plus que parfois les femmes edorassienne ne portent rien sous leur kimono, comme Kanna. C'est donc à la fois par tradition dans ce pays et dans les habitudes de son clan qu'elle ne porte rien en dessous ! En même temps, dans son clan, le mot vêtement n'existe pas. C'est donc avec plaisir qu'elle laissait son amie balader ses mains là où elle le voulait, elles étaient dans cette chambre pour ça après tout. Qu'Amata en profite car elle lui a réservé cette soirée et dieu sait que la liste d'attente est longue pour passer un moment avec la kistune. Elle était caressée partout même si naturellement, c'était son fessier et sa poitrine qui étaient le plus récompensé. Mais en revanche, quand Amata vint faire sa demande, elle ne fit pas fasse à un gloussement de la kitsune ou même une taquinerie, Kanna pencha la tête sur le côté, sans comprendre sa demande ?

N'oublions pas que la terranide parle la langue depuis peu et ne connait pas tout les synonime, pour elle, une poitrine est une poitrine, ou des seins. Quoi qu'elle avait appris recément que c'était aussi des nichons – ses humains qui inventent tant de mots pour une seule chose – mais des nénés ? Elle observa son corps, cherchant à savoir si ce mot ressemblait à quelque chose qui y ressemble ? Néné, c'était nombril ? Non, en plus elle en avait qu'un de nombril. Son nez alors ? Non, idem elle a une truffe et deux petits trous dedans mais des nénés ?

« Hum, c'est quoi des... nénés ? Je pense pas en avoil ? »

Au contraire, elle en avait deux beaux sur le corps mais ne jouons pas la fine bouche en langage, la famille Inari ne comprenait pas encore toute la richesse du langage humain. Seule Nozomi s'en sortait plutôt bien grâce à l'école et plus tard ce sera Kozué mais la mère et son aînée n'étaient pas entièrement au courant de tout ce qui pouvait se dire. Cela n'avait e rien refroidis l'ambiance, juste que la kitsune ne savait pas ce qu'elle devait faire au final ?

« Tu peux me les montler si j'en ai ? »

Aucune taquinerie dans la voix, juste la vérité simple. Après tout, ce serait étonnant qu'Amata refuse de lui montrer ce dont il s'agissait ? SI elle voulait retirer elle-même ce qui masquait ses « nénés », elle avait le droit. 
Journalisée

Tek_Kitsune
Terranide
-

Messages: 54



Voir le profil
FicheChalant
Description
Tek_Kitsune est la troisième personne à avoir participé au projet « Weapon Nano », ainsi que la seule femme à l'avoir fait. Prêtresse renarde en contrat avec le gouvernement de Tekhos, elle a pour mission de vaincre les deux ''Tek'' qui l'ont précédé pour éviter un drame.
« Répondre #25 le: Décembre 20, 2017, 07:30:26 »

Alors que je m'attends à voir Kanna jouer avec moi ou tout simplement enlever le haut de son kimono, elle se met à me regarder avec de grands yeux, la tête légèrement penchée sur le côté, ne comprenant pas ce que je lui ai demandé. C'est vrai qu'elle ne parle pas notre langue depuis longtemps, alors il y a sans doute certains mots qu'elle ne connaît pas encore. En plus, j'ai utilisé le mot 'nénés' parce que j'ai un coup dans le nez. Elle me demande de lui montrer où sont ses 'nénés', et je me fais un plaisir de lui montrer.

« C'est simple. Tes nénés…  »

J'attrape les bords de son kimono au niveau de la poitrine, puis je les écarte délicatement jusqu'à voir les pointes de ses seins. Puis je pose mes mains sur ses merveilleux globes.

« …c'est ça... hic. »

Je me mets à peloter sa poitrine sans gêne, trop contente de pouvoir savourer cette douceur et cette chaleur sous mes doigts.

« Les nénés... c'est un... hic... autre mot... pour dire... les seins. Donc tu vois... tu as... hic... des nénés. Deux beaux... nénés. »

Je n'en reviens pas d'autant utiliser ce mot. Je crois que la dernière fois que je m'en suis servi ce soir, c'était quand j'avais dix ans, pour demander à ma mère si un jour j'aurais des 'nénés' comme les siens. Et je n'ai pas à me plaindre de ce côté-là, la nature a été généreuse, tout comme pour Kanna, dont la poitrine est une bonheur à caresser. Deux beaux globes moelleux et chauds couverts de poils tout doux, que je presse et malaxe pour faire couiner cette coquine de kitsune.

« Hic... j'adore... quand tu jappes... »

Après quelques minutes à me faire les doigts sur sa poitrine, j'ai envie de passer à l'étape supérieure, alors j'écarte une de mes mains pour pouvoir aller lécher et sucer la pointe bien dure de son sein. J'adore sentir son téton dans ma bouche, c'est si délicieux que je me mets moi-même à en mouiller, un sentiment sans doute facilité par l'alcool.

Tandis que je joue avec sa poitrine, je me dis que les lacunes de langue de Kanna pourraient être amusantes à utiliser pour de petits jeux érotiques. Dans cette optique, je fais descendre ma main libre jusque sous son kimono et je viens caresser ses fesses nues. Tandis qu'elle gémit et tremble, je murmure à son oreille.

« Dis moi... ce que je te touche là... hic... comment ça s'appelle ? »

J'ai hâte de voir comment elle appelle son cul.
Journalisée

Venez découvrir mes DC sur ce topic
Miyubi Inari
Terranide
-

Messages: 71


Mère Kitsune


Voir le profil
Fiche
« Répondre #26 le: Décembre 29, 2017, 04:38:01 »

Kanna n'était pas la personne la plus cultivée en langage, non pas qu'elle est bête mais elle a longtemps grandis dans son clan et quelques bases durant sa captivité, manger, dormir, mal, oui, non, quelques morts pour se faire comprendre devant la personne qui avait acheter sa famille. Alors poitrine et sein font partie de son vocabulaire pour désigner cette partie de son corps, même nichon, elle avait entendu ce mot quelques fois mais néné ? Non, ça, c'était bien la première fois. Mais heureusement, Amata se faisait une joie de le lui montrer, abaissant un peu plus les bords de son kimono pour exposer sa poitrine au grand air et jouer avec en la caressant, venant même la lécher. Elle avait plutôt généreuse, moins que sa mère mais Kanna avait quand même un bel atout.

La kitsune gémissait doucement, laissant volontiers Amata continuer, elle n'avait pas été la première à jouer avec sa poitrine après tout. De plus, si elles sont dans cette chambre, ce n'était pas pour rien. Elle laissait ses pattes caresser les cheveux blonds de la kistune qui semblait se régaler mais ce n'était pas elle qui avait du lait mais sa mère. Même si Kozué commençait à s'habituer au lait normal, celui de sa mère restait meilleur. Même elle et Nozomi y ont eut le droit un long moment, plus que les humains avec leur mère. Quand elle laissa enfin ses seins tranquille, Amata venait se montrer curieuse en demandant la façon dont était appelé cette partie de son corps. Pour cette partie, elle avait déjà quelque petits noms mais rien de bien originale. Gloussant, elle répondait en souriant.

« Je sais que c'est des fesses mais souvent, on dit que j'ai un meilveilleux petit cul ! Donc je connais que fesse et cul. Poulquoi, il y a un autle mot pour ça ? »

Des tas, mais ce n'était pas encore une fois que Kanna connaissait, elle connaissait un ou deux synonymes pour certains mots mais de là à être un dictionnaire sur pattes, ce n'était pas pour elle. Sauf que la prêtresse devait bien savoir que les kitsunes avaient le sang chaud quand on les taquine alors il ne fallait pas s'étonner à ce que la demoiselle prenne aussi les devant en caressant son entrejambe sans pour autant mettre la main dans son pantalon, uniquement sur le tissu.

« Et ici ? Ça polte quoi comme autle nom ? Je connais le vagin, le minou même si ça n'a lien à voil avec les nekos, chatte aussi. Alols ? Dis-moi comment se nomme ma petite foullule ? »

Amata va devoir apprendre plein de choses à cette kitsune !
Journalisée

Tek_Kitsune
Terranide
-

Messages: 54



Voir le profil
FicheChalant
Description
Tek_Kitsune est la troisième personne à avoir participé au projet « Weapon Nano », ainsi que la seule femme à l'avoir fait. Prêtresse renarde en contrat avec le gouvernement de Tekhos, elle a pour mission de vaincre les deux ''Tek'' qui l'ont précédé pour éviter un drame.
« Répondre #27 le: Janvier 02, 2018, 10:32:20 »

Alors que je pelote son arrière-train complètement exposé, Kanna me dit qu’elle appelle cette partie ’les fesses’, mais que ses clients lui disent souvent qu’elle a ’un merveilleux petit cul’. Elle me demande aussi s’il y a d’autres noms pour cette partie de son corps. Je me fais une joie de lui répondre.

« Hic… eh bien… tu peux l’appeler… le fessier… l’arrière-train… la chute de reins… le postérieur… ou même… hic… comme les enfants… »

Je murmure le dernier nom à son oreille.

« Le cul-cul. »

Je ne sais pas pourquoi j’ai donné ce dernier nom à voix basse, mais il me fait pouffer de rire comme une enfant qui aurait entendu un gros mot. Je crois que j’ai un peu abusé sur la boisson, mais ce n’est pas forcément une sensation désagréable. Je me sens libre de parler sans crainte.

« En tout cas… hic… les autres clients… avaient raison. Tu as… hic… un merveilleux petit cul. Tu me laisseras… jouer avec… après ? »

Mais avant d’en venir aux fesses, Kanna me provoque en allant caresser son entrejambe par-dessus le tissu, me demandant quels noms on donne à cet endroit. Encore une fois, je me fais un plaisir de répondre.

« Eh bien… en plus de… chatte… minou… et vagin… hic… tu peux l’appeler… l’abricot… la touffe… ou la vulve. »

Je pose une de mes mains contre la sienne pour caresser le tissu contre son sexe.

« Moi… j’aime bien l’appeler… hic… le minou… ou la minette… c’est plus mignon. »

Une main caressant son intimité, l’autre pelotant ses fesses et le visage niché entre ses seins, je me sens au paradis. Il faut dire que mes rapports sexuels sont assez rares, et comme j’ai peu d’expérience dans ce domaine, à chaque fois que je fais l’amour, c’est toujours le rêve. Mais là, avec l’alcool qui me désinhibe, je me sens plus joyeuse et plus sensible.

Kanna et moi partageons des câlins pendant de longues minutes, mais je sens qu’elle n’ose pas trop franchir mes vêtements, elle se contente de me caresser les cheveux et le visage. Je ne peux pas croire qu’une renarde aussi chaude soit timide, elle doit sûrement attendre que je lui donne mon accord. Je relève mes deux mains pour caresser ses joues.

« Kanna… hic… caresse moi… toi aussi. Je veux sentir… tes mains sur… hic… mes nénés… mon cul-cul… et ma minette… hihi. »

Le temps qu’elle se décide à s’y mettre, je lui donne un petit baiser sur les lèvres et je recolle mes mains sous sa ceinture pour caresser et peloter sa fourrure intime. C’est vraiment agréable de sentir son intimité et ses fesses sous mes doigts.
Journalisée

Venez découvrir mes DC sur ce topic
Miyubi Inari
Terranide
-

Messages: 71


Mère Kitsune


Voir le profil
Fiche
« Répondre #28 le: Janvier 07, 2018, 06:59:55 »

Le client est roi, une formule que les humains aiment utiliser dans ce qu'ils appellent le commerce. Ainsi, Kanna attendait la véritable autorisation pour aller plus loin mais pour l'instant, elle apprenait des choses sr les divers noms pour désigner une seule chose. Pour les fesses, elle retenait surtout fessier, ça ressemblait au mot de base donc c'était assez simple à retenir même si là-aussi, cul-cul était plutôt simple à retenir même si elle ne comprenait pas l'hilarité de la chose ? Enfin, elle savait que l'alcool rendait souvent les gens plus joyeux et avait donc plus de facilité à rire de certaines choses. Quand elle demanda à jouer avec ensuite, elle en gloussait avant de lui dire doucement :

« Mais quand tu veux, tu es là poul ça. »

Mais Kanna venait tout de même demander avant de voir comment ils nommaient son intimité ? Elle connaissait là aussi certains mots et d'autres lui évoquait de petits animaux, minou, minette, ça lui donnerait presque faim ! Cela évoque surtout des chats mais Edoras étant un endroit très respectueux, les nekos étaient appellés des nekos et les véritables chats se faisaient plutôt rares autour du temple. Peut-être sentaient-ils que les kitsunes étaient des prédateurs ? Plus ou moins car comme tout animal sauvage, Miyubi avait marqué son territoire autour du temple pour éloigner les petites créatures nuisibles et indiqué qu'elles étaient là.

Après bien des caresses très agréables, Amata venait à demander le retour de la pareille, qu'elle soit aussi caresser en retour, partout. Souriant à la jeune femme, après le petit baiser, elle venait s'écarter d'elle légèrement, posant fermement ses mains sur ses fesses qu'elle pressait pendant que sa bouche se refermait sur son sein. Pas une simple zone entourée par sa bouche, non, pressé aussi avec sa gueule, sans pour autant la mordre. Sa langue venait jouer sur son mamelon, gardant les mêmes gestes de son enfance quand elle tétait sa mère sauf qu'évidemment, il n'y a rien qui va sortir de son sein cette fois, juste du plaisir qui va déverser dans son corps. Ses mains pressant ses petites fesses, elle savait y mettre plus de force que de simples caresses car si Kanna ne semblait pas bien forte, elle n'aurait aucun mal à soulever cette dernière par les fesses par exemple.

La kitsune en profita un petit moment de sa poitrine avant de se retirer, relevant sa truffe vers Amata avec un sourire loin d'être innocent...

« J'ai une petite faim... Je peux manger ton petit minou ? »

Réponse évidente, elle allait se mettre à genoux pour faire face à cette zone encore camouflée. Elle en écartait tous les tissus possible – cette manière qu'on les humains à se couvrir – retirant si possible ce qui gênait et comme toujours, Kanna rigolait dans sa tête. Elle trouvait ça drôle que les humaines – même si Amata était une kitsune, elle était plus humaine que terranide – à être si peu velue. Kanna aussi avait de belles lèvres douces mais tout autour, elle était aussi velue que le reste de son corps. Mais cela ne la dérangeait pas vraiment, à grand coup de langue, elle venait déguster cette zone, enfonçant sa langue dedans pendant que ses doigts se pressaient plus sur son petit cul. Non pas qu'elle la griffait mais elle devait sentir ses griffes pointer sur sa tendre chair. Dévorant son petit minou, elle gardait le visage pointé vers Amata, contemplant son plaisir pendant que sa langue remuait. C'était drôle, elle en rigolerait presque de tout cela.
Journalisée

Tek_Kitsune
Terranide
-

Messages: 54



Voir le profil
FicheChalant
Description
Tek_Kitsune est la troisième personne à avoir participé au projet « Weapon Nano », ainsi que la seule femme à l'avoir fait. Prêtresse renarde en contrat avec le gouvernement de Tekhos, elle a pour mission de vaincre les deux ''Tek'' qui l'ont précédé pour éviter un drame.
« Répondre #29 le: Janvier 10, 2018, 06:29:22 »

Maintenant qu'elle a mon autorisation, Kanna n'a plus de raison d'hésiter. Et justement, après un autre baiser, elle s'éloigne un peu de moi pour pouvoir poser sa bouche sur mon sein tandis que ses mains viennent fermement agripper mes fesses.

« Aahh ! »

Ses gestes montrent une certaine expérience. Déjà, elle n'a pas peur de bien appuyer sur mon cul, sa prise est assurée et puissante sans être brutale malgré tout, c'est vraiment plaisant. Et elle aspire si bien mon téton tout en jouant avec sa langue que j'ai l'impression d'avoir un aspirateur contre le sein.

« Hhhmmm... oui... oh oui... tu es géniale... hic... Kanna... »

Comme elle est un peu éloignée de mon corps, et avec l'alcool qui me fait tourner la tête, je laisse mes mains hors de sa fourrure, je préfère m'en servir pour bien rester en place.

Après quelques minutes, Kanna se détache de ma poitrine pour me demander si elle peut manger mon petit minou. Un grand sourire béat apparaît sur mon visage.

« Hic... bien sûr... il est tout à toi... hihi. »

Après avoir écarté tout le tissu qui lui barre le passage, elle se retrouve face à mes lèvres intimes totalement imberbes. Grâce à mes nanites, je peux me raser en un éclair, et comme je n'aime pas avoir de poils dans cette zone parce que je trouve ça inconfortable, je me les rase souvent. Mais ça ne change rien au plaisir que je prends quand je sens la langue de la kitsune passer sur mon minou.

« Haaannn ! »

En même temps, ses doigts appuient plus fort contre mes fesses, je peux presque sentir ses griffes pointer. Je couine et gémis comme une femelle en chaleur, mon regard croise parfois celui de ma partenaire, et voir son museau coincé entre mes jambes m'excite comme une petite folle.

« Kkyyaahh... oui... Kanna... dévore moi... le minou... aahh... »

Encore une fois j'insiste dessus, mais je n'ai vraiment pas l'habitude des rapports amoureux. Je l'ai beaucoup fait après ma transformation avec les scientifiques tekhanes, sous prétexte de vérifier que mon corps avait bien assimilé les nanites et que rien ne clochait, mais à part ça... Et en plus c'est une kitsune, ça rend les choses encore meilleures. Je suis obligée de garder les mains sur le matelas pour que mon corps ne bascule pas, et à chaque seconde le plaisir me gagne un peu plus.

« Oohh... oh oui... c'est tellement... hic... bon... Aahh... AAAHHH ! »

Sans même que je le sente venir, mon corps atteint l'orgasme et c'est un délice indescriptible. Mon intimité lâche un petit jet de cyprine directement contre le museau de Kanna, et j'ai beau m'appuyer de toutes mes forces sur mes bras, je tombe à la renverse sous l'effet du plaisir. Tout à coup, j'ai envie de rire.

« Ahahah... regarde... je suis tombée... hihi. »

Si j'étais un peu moins saoule, je me rendrais compte que je me comporte comme une idiote et je me jurerai de ne plus jamais boire autant alors que je ne peux pas utiliser mes nanites, mais là... j'ai juste envie de m'esclaffer et de continuer à jouer avec la kitsune.

« Hic... maintenant... je veux jouer avec... ton merveilleux petit cul. »

Je me mets dans le dos de Kanna et je relève son kimono pour voir ses belles fesses.

« Elles sont encore plus jolies... hic... quand on les regarde. »

Je commence à lécher et embrasser sa fourrure arrière, savourant la sensation moelleuse et douce de ces belles bosses couvertes de poils.
Journalisée

Venez découvrir mes DC sur ce topic

Tags:
Pages: 1 [2] 3 4 5
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox