banniere
 
  Nouvelles:
Pour la promotion du forum, pensez à voter régulièrement pour nous si vous avez un peu de temps.
Merci ! ♥





Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: 1 [2] 3
  Imprimer  
Auteur Sujet: La Vraie Nexus [Luria Flowashield]  (Lu 1269 fois)
Luria Flowashield
Humain(e)
-

Messages: 26



Voir le profil
Fiche
« Répondre #15 le: Février 28, 2018, 02:39:19 »

Danser... Qui aurait cru que cela aurait été si éprouvant ? La pauvre femme avait tout donné pour se défendre et tenter de paraître convaincante, mais elle préférait mille fois la pratique de l'épée que ça. C'était si... Elle ne trouvait pas les mots, mais elle ne voulait pas recommencer de sitôt. Mais au moins, elles ont pu quitter cet endroit, non pas désagréable, mais source de bien des pics de stress de la part du capitaine. Dehors, au moins Eléna était ravie et contente de sa petite sortie nocturne. Même si elle se moquait gentiment de Luria, elle ne le prenait pas mal et préférait voir la reine heureuse que triste.

« Navré, mais la danse ne faisait pas partie de mes obligations militaires, Majesté. »

Elle avait tout de même guetter autour d'elles que personne ne soit là avant de lancer son titre royal. Reste à savoir ce qu'elles pouvaient faire à présent. Adamante tenta peut-être de l'aider en proposant le palais, mais la jeune reine était bien décidée à continuer. Que ce soit dix minutes ou plusieurs heures, Langley aura le même sermon pour elle donc autant faire une heureuse. Luria soupira doucement en souriant. Il va falloir qu'elle trouve un endroit plus calme. Elle venait de voir que les bars et auberge n'étaient pas forcément des lieux infâmes où se retrouvent les bandits préparant leurs mauvais coups. Autant effacer une autre rumeur que l'on pouvait dire de la ville à travers les lettres.

« Dans ce cas, allons dans un coin plus tranquille. »

Ce fut Luria qui menait la marche sans en dire trop, de leur destination. Auprès des nobles du palais, Nexus avait bien des défauts et l'un d'eux était un lieu de débauche qui pue la prostitution et la luxure. Il y a du vrai dedans. Il est vrai que comme toute ville, Nexus avait un quartier plus chaud que les autres, où certaines femmes proposaient leur compagnie pour quelques pièces, mais non loin de ce même quartier se trouvait un endroit en apparence similaire à bien des rues ici, mais ce lieu était connue pour être un repaire d'amoureux. Non pas que ces derniers batifolent en plein milieu des rues, mais les jeunes couples aiment s'y retrouver pour passer du temps. Ce coin de la ville était très beau, il faut dire que la lune éclairait l'endroit, un peu comme ce soir. La seule chose choquante qu'Elena pourrait voir serait un couple s'embrassant, voir se caresser sans être vulgaire pour autant. Bien des gardes faisaient leur ronde dans ce coin très prisé pour éviter que des êtres malveillant viennent ruiner le bonheur des petits couples.

« Resté près d'Adamante, vous serez plus conforme au coin. »

Pour les nobles, c'est un coin plein de luxure alors que c'est surtout un coin romantique une fois la nuit tombée. Luria ne comprenait pas pourquoi les nobles y voyaient le mal ? Sûrement que certains de leurs fils ou filles aimaient venir ici en entendant toutes ses belles histoires ? Le bout de la rue menait à une grande place, lieu principal des amoureux, car on avait une belle vue sur la mer et avec la lune, quand elle est pleine, c'est beau. Au moins, il n'y avait pas de marin qui chante, pas de risque de danger ici, l'endroit était dégagé, bien qu'il y avait un couple plus loin, ils étaient à plusieurs mètres de différences. 

« Nexus a des endroits où il fait bon vivre et où la chanson est poussé facilement, mais il y a aussi des endroits où le silence rend la chose plus belle encore. »

C'était à Luria de veiller sur Elena, elle avait toujours cette promesse faite à l'ancienne reine, de veiller sur la nouvelle reine, comme le ferait sa grande sœur. Pas de quoi chanter et danser ici, mais ça restait tout de même une belle note à donner à Nexus.
Journalisée

Elena Ivory
Reine de Nexus
Humain(e)
-

Messages: 516


Reine de Nexus


Voir le profil
Fiche
« Répondre #16 le: Mars 10, 2018, 07:01:13 »

Après avoir revu toutes les chansons paillardes et de marins, les trois jeunes filles s’apprêtaient maintenant à découvrir d’autres aspects de Nexus. C’était, après tout, la plus grande ville du monde, alors il y avait forcément quelque chose à faire ! Elena se sentait revivre, et ça, Adamante le voyait. Fermant la marche, elle voyait son moussaillon regarder à droite et à gauche. Elena avait toujours été très curieuse. Au monastère, elle posait tout le temps des questions, sur tout et sur n’importe quoi. Une joie de vivre qui s’était émoussée à Nexus, enfermée au sein du Palais d’Ivoire... Mais là, la vie de Nexus l’intriguait. Suivant docilement Luria, Elena observait, et, quand son regard croisait celui d’Adamante, elle pouvait voir, dans le firmament de ses yeux, cette lueur, cette délicate prunelle qui témoignait de son espièglerie, de la joie qu’elle éprouvait en étant là. Adamante n’y était pas insensible, et la magicienne souriait doucement en retour.

Finalement, Luria les amena sur un chemin en côte, qui conduisit le trio à un quartier dont Elena avait entendu parler. Un quartier avec des lanternes élégantes, du lierre, des petites ruelles avec des arbres et des feuilles qui volaient au vent. Le « Quartier des Amoureux », comme on l’appelait parfois. Une sorte de survivance de l’époque datant d’avant la crise, où Nexus recelait de quartiers de ce type, des endroits très sympathiques, charmants. Celui-ci était situé le long de l’une des falaises de Nexus, à l’abri du vent, avec de multiples auberges, des restaurants avec des terrasses... Et des maisons closes assez nombreuses. C’était ici que les couples adultérins se rendaient, généralement, prenant une chambre pour la nuit.

*J’en sais quelque chose, il m’arrive fréquemment de m’y rendre... Mais je devrais peut-être éviter d’en parler trop à Elena...*

Toute vérité n’était pas forcément bonne à dire, surtout de cette nature ! Enfin... Le trio rejoignit une place centrale, avec une grande fontaine circulaire. Une statue en forme de femme se trouvait au milieu, et il y avait, bien évidemment, de multiples petites pièces qui brillaient dans l’eau.

« C’est une fontaine à souhaits... On jette une pièce, et on demande aux Dieux de veiller sur la pérennité de notre amour. »

Adamante acquiesça lentement. Elena se pinça doucement les lèvres, en observant l’eau qui flottait. Elle se retourna ensuite vers Luria, et sourit lentement, une lueur malicieuse dans les yeux :

« Dites-moi, Luria, comment avez-vous entendu parler de ce quartier ? Vous avez déjà jeté une pièce là-dedans ? »

Elle rajouta ensuite, joueuse :

« Je me demande bien quel individu pourrait avoir réussi à percer votre si solide armure, Dame Luria... »
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Luria Flowashield
Humain(e)
-

Messages: 26



Voir le profil
Fiche
« Répondre #17 le: Avril 04, 2018, 02:51:36 »

Lâchant le Poney Fringuant et ses matelots, Luria guidait sa petite Elena vers un coin moins bruyant mais tout aussi riche en histoire. Non pas que le Poney avait une riche histoire, mais il faisait partie des endroits agréable où Luria aimait y faire un arrêt pour prendre des nouvelles et remettre les fortes têtes à leur place pour que cet endroit garde son aspect tranquille. Le coin était plus destiné aux amoureux, mais il faisait bon vivre de se balader dans le coin, très rare étaient les personnes venant déranger les quelques couples du coin, après tout, cet endroit était bien surveillé par la patrouille donc pour embêter les gens ici, il y a de fortes chances de tomber sur un soldat. Face à la fontaine, Elena semblait émerveillée par une chose aussi simple avant de se tourner vers Luria, bien décidé à enquiquiner celle qui veillait sur elle ce soir – avec Adamante. Luria n'était pas gêné et affichait un petit sourire même.

« Mon travail m'oblige aussi à surveiller chaque endroit de Nexus, du plus beau quartier au plus malfamé. Chacun est libre de croire ce qu'il veut, moi, je n'ai rien à souhaiter ici. »

Simplement. Pas de petites Luria qui croyaient au prince charmant en jetant une petite pièce dedans malheureusement. La jeune reine venait même à se demander qui pourrait faire battre son cœur derrière son armure ? Face à cela, Luria ne fit que lâcher un petit rire étrange, sans plus de développement. Elle n'avait personne en vue. Elle avait déjà eut un faible pour un mercenaire de passage à Nexus, ce genre de personnage qui se croyait au-dessus des lois en se vantant d'être plus fort que quiconque. Le genre de personnage qu'elle n'aime pourtant pas. Elle avait même mis à terre ce beau parleur, mais quelque chose dans son insolence avait su lui plaire. Mais elle n'avait jamais revu ce type. Un jour, peut-être, elle le verrait à nouveau ? En tout cas, oubliant ce type et en général, elle préférait la présence de femme dans son lit. Moins brusque et puis si un jour elle tombait amoureuse, les femmes offrent très peu de chance d'attendre un bébé, donc elle pourrait continuer de veiller sur Eléna et le royaume. 

« Ce ne serait pas drôle si je vous donnais la réponse, je préfère donc laisser planer ce mystère sur ma personne. »

Eh oui, Luria aussi pouvait parfois se lâcher un peu. Elle savait qu'ici le risque d'ennuis frôlait le zéro alors elle pouvait bien se relâcher un peu. Et puis en sortie avec Eléna, elle se disait que cela aurait pu ressembler à ça si ses parents seraient encore en vie. Une sortie entre « sœurs ». 

« Et vous alors, pour qui votre cœur pourrait bien battre aussi vite ? »

Avec le futur mariage de son amie à Edoras, ce ne serait pas étonnant que son cœur de jeune fille cherche lui aussi l'amour ? Mais cet amour avait déjà un visage ou bien, il cherchait encore ? C'est le genre de chose que Luria ignorait pour le moment. Elle était plus au courant des problèmes dans la cité, pas dans le petit cœur de sa petite majesté. De même pour Adamante, mais en toute franchise, elle s'intéressait plus à Eléna qu'à la magicienne. Elle ne la détestait pas, loin de là, mais après tout, elle avait fait une promesse à la précédente reine, et même si elle n'avait pu honorer le fait de veiller sur elle comme une grande sœur, elle la protégerait au péril de sa vie et autant que possible, elle endosserait ce rôle qu'elle avait promise à l'ancienne reine Ivory. 
Journalisée

Elena Ivory
Reine de Nexus
Humain(e)
-

Messages: 516


Reine de Nexus


Voir le profil
Fiche
« Répondre #18 le: Avril 14, 2018, 04:20:04 »

Luria, pour seule réponse, se contenta de botter en touche, rejetant l’idée d’avoir jeté un jour une pièce là-dedans. Elle pouvait être sérieuse, tout comme dissimuler une peine de cœur, mais Elena imaginait mal Luria se retrouva un jour follement amoureuse. C’était une femme forte, indépendante, et aussi jolie que peu romantique. Non, la jeune Reine l’imaginait vraiment mal se laisser aller à des sentiments romantiques, mielleux, fiévreux, ou tout terme allant dans ce sens. Luria rejeta donc toute idée en ce sens, expliquant juste qu’elle avait fait des rondes ici.

« Je vois... »

Souriant doucement, Elena se pencha vers la fontaine, observant les pièces dedans, et caressa la surface de l’eau du bout des doigts. En toute politesse, Luria lui retourna la question, et Elena sourit.

« Pour le moment, il n’y a que pour une seule personne que mon cœur bat vite, Luria... Une seule personne pour qui je serais prête à donner ma vie s’il le fallait. »

En disant ça, la jeune Reine s’était redressée, et observa Luria, puis Adamante. Elena avait grandi hors de Nexus, à apprendre la riche histoire de cette ville, son importance fondamentale au sein de Terra, et le rôle, tout aussi fondamental, qui serait le sien. Elle, la dernière héritière des Ivory... Un rôle parfois trop lourd pour ses frêles épaules.

« Chaque jour, je lis des rapports effrayants sur Nexus. Hausse de la criminalité, développement du paupérisme, ghettoïsation de la ville... Sans parler des slogans injurieux à mon encontre, péjoratifs, diffamatoires... Je... Ce que nous faisons là, Luria, c’est vraiment très important pour moi, tu sais. »

Le ton d’Elena était soudain devenu plus sérieux. Elle avait pleinement conscience de ce qui l’attendait, des menaces pesant sur la cité-État. La Reine se tut donc pendant quelques secondes, et, soudain, alla se coller contre Luria, venant lui faire une accolade, visiblement aussi surprenante que bienvenue. Elena esquissa un léger sourire.

« C’est Nexus, Luria... C’est pour Nexus que mon cœur bat, et... Je suis convaincue que la ville n’est pas aussi triste que ce qu’on en voit depuis les terrasses et les fenêtres du Palais d’Ivoire. Alors... Merci à toi d’être là, Luria. »

Elena lui sourit tendrement.
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Luria Flowashield
Humain(e)
-

Messages: 26



Voir le profil
Fiche
« Répondre #19 le: Mai 01, 2018, 03:04:42 »

Durant cette petite balade nocturne, après le petit arrêt au Poney Fringuant qui était plus animer que d'habitude, elle avait décidé de l’amener dans un coin nettement moins bruyant, connu pour sa tranquillité et son romantisme. Luria n'avait nulle déclaration d'amour à faire à sa majesté, mais puisqu'elle voulait découvrir sa ville, autant lui montrer ses plus beaux endroits. Cet endroit était un endroit comme les autres en journée, mais une fois la nuit tombée, il est le repaire des amoureux. Il n'était pas bien difficile de voir ici et là des silhouettes entrelacer. Rien de dangereux, par prudence, Luria avait observer discrètement ses personnes, mais se bécoter n'était pas un crime à Nexus. Retournant donc poliment la question à Eléna, Luria cherchait à savoir si la reine avait le béguin pour quelqu'un ? Une inconnue dans le palais ? Un prétendant venu demander sa main ? Une de ses amies ? Un parfait inconnu qu'elle pouvait voir depuis le balcon du palais ? Mais rien de tout cela, la reine tourna un peu autour du pot, venant avouer son amour à Nexus, sa ville, qu'elle comptait bien redorer le blason.

Enlacer à elle, un peu surprise, Luria posa sa main sur sa tête pendant qu'elle était sur sa poitrine. Aucune idée salace ne traversait Luria et pour cause, elle était avec sa petite sœur. C'était une promesse faite à la précédente reine et bien que tout ne se soit pas passer comme prévue et que Luria gardait ce secret pour elle, la reine était sa petite sœur, elle devait veiller sur elle, la protéger quoi qu'il arrive. D'une menace générale sur Nexus, d'un assassin envoyé sur elle, sa lame était faite pour faire couler le sang de ceux voulant du mal à sa majesté. 

« Je serais toujours là pour vous, majesté, pour vous aider à rendre cette ville aussi belle qu'elle ne l'a jamais été. »

Souriant doucement, Luria posait sa main sur sa tête en lui caressant le dos. Elle ne voulait pas lui retirer son béret et montrer que la reine se baladais dans le coin. Après un bref instant, elle se détachait de cette dernière en gardant le sourire.

« Si vous me le permettez, Majesté, j'aimerais vous amener à un autre endroit, un endroit très spécial. »

Spécial comment ? La reine allait le savoir bientôt. Quittant cet endroit pourtant joli sous cette pluie d'étoiles, le trio remettait les pieds, faisant route vers le port. Ce n'était pas tout à fait le port que Luria voulait lui montrer. Elle dirigea le groupe vers un petit entrepôt qui semblait abandonner. De lourdes chaînes barricadaient la porte, mais elle amena Elena et Adamante sur le côté de l’entrepôt, bougeant quelques lourdes caisses, dissimulant une entrée assez grosses pour qu'elles y passent chacune leur tour. Dans le genre endroit magnifique de Nexus, ça ne semblait pas être le bon endroit et pourtant... L'intérieur était poussiéreux et abandonner comme on s'en doutait, mais elle fit grimper ses dernières plus haut en empruntant les escaliers. Elle repoussa une bâche sur une pile de caisse qui formait un petit escalier de fortune vers le toit. Elle bougeait quelques planches et fit grimper sur le toit, près du bord par précaution, le trio fit face à la mer, à côté de la mer qu'on ne voyait pas depuis le port, mais qui était magnifique.

« Votre mère aimait beaucoup cet endroit. » 

Luria était sûre d'avoir leur attention à présent et elle allait répondre à cette question muette.

« Lorsque Maître Langley s’entretenait avec votre père, j'étais auprès de votre mère, surtout quand elle était enceinte et elle m'a beaucoup parlé de sa relation avec votre père. Tous deux aimaient parfois faire le mur au début de leur relation pour venir ici et passer la nuit à contempler la mer, enlacer dans les bras de l'autre en parlant de leur vision de la future Nexus. Une Nexus qui se rapproche beaucoup de votre vision. C'était un secret que j'avais avec elle, de ne jamais révéler cet endroit donc j'espère qu'elle me pardonnera le fait de vous l'avoir montré ce soir. »

Luria avait beaucoup parlé avec la défunte reine, de Nexus, de son avenir, son futur, de son futur bébé et ce qu'elle espérait voir arriver pour elle. Beaucoup de choses ont changé depuis, mais Luria fera en sorte d’honorer ses espoirs en veillant sur elle et sur Nexus.

« J'ignore ce que votre père en pensait, mais votre mère partageait votre amour de Nexus et elle voulait la voir prospérer et devenir magnifique. J'espère que vous y arriverez, Majesté. »

Depuis son ascension au poste de Capitaine, Luria avait fait augmenter les patrouilles par ici pour éviter que cet endroit ne soit squatter ou détériorer par autre chose que le temps, cet endroit devait rester pour la mémoire des précédents souverains de Nexus. 
Journalisée

Elena Ivory
Reine de Nexus
Humain(e)
-

Messages: 516


Reine de Nexus


Voir le profil
Fiche
« Répondre #20 le: Mai 03, 2018, 01:04:21 »

Même si elle n’était pas encore officiellement Reine, Elena prenait ses futures responsabilités très au sérieux. La situation à Nexus était extrêmement problématique, ce qu’elle savait. Il y avait la guerre contre Ashnard, qui avait entraîné une hausse alarmante de la population à Nexus, le tout engendrant un accroissement de la paupérisation et de la ghettoïsation de certains quartiers populaires, le tout avec la mainmise d’énormes guildes commerciales sur le commerce. Une véritable classe sociale supérieure était en train de naître, une sorte d’ultra-bourgeoisie qui s’implantait sur la petite bourgeoisie nexusienne. Tous les rapports et les études universitaires économiques concouraient au même constat : une distorsion énorme, qui allait en s’aggravant, entre les revenus de richesse. Plus de pauvres, et plus de riches. Et, malheureusement, cette fracture économique s’accompagnait aussi d’une fracture sociétale. Les elfes et les nains s’appauvrissaient, les Terranides étaient asservis... Rien de tout ça n’était bon signe. Plus le temps passait, et plus Elena avait l’impression que Nexus était une sorte de poudrière explosive. Elle se devait donc d’être exemplaire, de trouver des solutions. Son propre bonheur lui était bien insignifiant, même si elle savait que le mariage était de plus en plus envisagé. Compte tenu de la fragilité de la lignée, la main de la Reine était très importante, et, paradoxalement, les grandes familles de Nexus se déchiraient entre elles, chaque famille sachant que l’heureux élu qui se marierait avec Elena disposerait de la mainmise sur les prochaines générations royales. C’était une occasion unique, inespérée, car, même si la Couronne faisait actuellement face à une vague de mécontentement au sein de la population, tout le monde savait que personne d’autre que les Ivory ne méritaient de porter la couronne royale.

Elena s’écarta finalement du corps de Luria, en lui souriant. Elle était vraiment heureuse de la revoir. Luria avait toujours été sérieuse, très sérieuse, mais, à sa manière, Elena l’admirait beaucoup. Elle resta donc près d’elle, heureuse d’avoir Luria, ainsi qu’Adamante autour d’elle.

« Je suis heureuse d’être avec vous, Luria et Adamante...  Sincèrement, je... J’ai toujours eu envie de voir Nexus autrement que depuis mes balcons... »

La magicienne sourit, et pinça affectueusement la joue de la Reine.

« Allons, allons, Elena, depuis quand es-tu si sentimentale, hum ? »

Elena rougit légèrement, et secoua la tête.

« C’est juste que... Voilà ! »

Elle se racla la gorge, gênée. Luria en profita alors pour leur proposer d’aller voir un autre endroit, quelque chose qui devrait leur plaire, et Elena acquiesça. Elles se déplacèrent alors, et empruntèrent un petit escalier en bois longeant l’herbe, et qui menait près du port. En bas de l’escalier, il y avait plus précisément une promenade à faire qui filait sous la falaise, permettant de voir de sympathiques paysages, et, sur la gauche, on retournait vers le port. C’est la route que Luria prit, et, intriguée, Elena la suivit. Comptait-elle les ramener dans une auberge ? Pourtant, cette partie-ci du port était assez calme. Il s’agissait d’entrepôts généralement fermés, entreposant du matériel pour les longs trajets.

Toujours aussi curieuse, Elena suivit donc Luria, qui amena Adamante et la Reine à travers l’entrepôt, par une discrète entrée latérale. L’endroit sentait le renfermé, le moisi, et Elena se demanda si la compagnie qui gérait cet entrepôt n’avait pas des difficultés financières quelconques.

« Mais où nous emmènes-tu, Luria ? »

Mystérieuse, la guerrière ne leur répondit pas immédiatement, et préféra grimper à une échelle. Elle leur montra ainsi, en ouvrant un volet, une solitaire vue romantique. Elena sourit alors quand Luria lui expliqua qu’il s’agissait du nid d’amour de ses parents. La fenêtre donnait sur la mer, avec des bouées équipées de torches éclairant le pied de la falaise, qui plongeait dans l’eau. Au loin, on pouvait également voir les contours d’une île. Elena avait une lueur romantique dans les yeux, presque mélancolique.

« Il y a la place de s’allonger ici pour deux corps... »

Adamante sourit alors, comprenant les sous-entendus de son amie ici. Elena papillonna des yeux, et essuya du doigt les larmes qui venaient de couler sur son visage. Elle imaginait bien ses parents se coucher ici, avec un petit lit de paille, une bouteille, et passer la nuit, l’air frais de la mer caressant leurs corps nus et entremêlés.

« Les deux partageaient cet amour, Luria... Autant ma mère que mon père.
 -  Mais ça ne les a pas empêché de s’aimer éperdument.
 -  Oui... Oui, c’est vrai. »

Elle sourit alors, tout en continuant à pleurer silencieusement. Après tout, toutes les larmes n’étaient pas un mal, surtout celles-ci...
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Luria Flowashield
Humain(e)
-

Messages: 26



Voir le profil
Fiche
« Répondre #21 le: Juin 18, 2018, 03:22:28 »

Luria avait bien choisi cet endroit, la précédente reine avait beaucoup parlé avec elle de choses privées. Rien de sexuelle, à cette époque, Luria n'avait même pas dix ans, le plus osés qu'elle aurait pu dire devant une si jeune fille serait qu'elle a déjà embrassé un garçon. Hélas, elle n'était plus de ce monde, c'était un peu son rôle de lui parler de choses que sa mère lui avait raconter. Sans cette tragédie, Luria n'aurait pas eut à être à la tête de Nexus et son armée, elle aurait dû tenir une épée et savoir se défendre mais pas mener tant de combat. Les Flowashield avaient toujours eu un garçon pour tenir ce rôle, jamais une fille, du moins, pas sans frère. Mais Luria était cette exception et à la venue d'Elena, elle était destinée à jouer en quelque sorte les grandes sœurs. Une idée de la reine. Luria aurait été plus comme est Adamante à ce jour. Sauf que le destin en à voulu autrement...

Face à cette découverte, cet endroit, Elena pleurait en silence. Luria ne fit aucune attention à sa remarque, peut-être s'allongerait-elle avec sa petite reine, mais pas tout de suite et pas sans de drôles d'idées. Luria savait que la reine était une belle jeune femme, et qu'elle avait sûrement déjà vu le loup d'une façon ou d'une autre. Mais Luria aura toujours sur elle un regard de grande sœur. Elle pourrait bien vivre des choses plus intimes avec elle, ce n'était pas impossible, mais ce n'était pas son idée première. Le capitaine venait s’asseoir dans son dos, détachant son manteau pour le mettre sur les épaules d'Eléna en lui souriant doucement. Près de la mer, l'air est de suite plus frais, surtout quand le vent semble silencieux mais bien présent.

« Faites attention à ne pas attraper froid. »

Souriant tendrement, elle écartait les jambes pour les mettre le long des jambes de sa jeune reine avant de l'enlacer, face à la mer. Ainsi, Adamante avait la place de s'allonger aussi près d'elles. Pour Luria qui commençait à déballer des choses privées sur la famille Ivory se devait d'être sincère et de dire une chose qu'elle n'a jamais dit à sa jeune reine. Simplement, car elle ne l'a jamais demandé et que cela ne pourrait rien changer au futur de toute façon, ni au passé.

« Vous savez Majesté, à l'origine, je ne devais pas avoir ce poste à Nexus. Durant sa grossesse, votre mère à souligner le fait que les Flowashield n'avaient aucun héritier, mais une héritière et sa grossesse. Je devais être votre garde du corps, un peu comme Adamante aujourd'hui, une sorte de grande sœur. Le jour de votre naissance, j'ai eu la chance de vous porter durant vos premiers instants de votre naissance. Évidemment, si l'on devait donner un ordre, il y eut la sage-femme, votre mère, votre père mais je fus peut-être la première personne à qui vous aviez souri... Depuis ce jour, j'ai juré à vos parents de toujours veiller sur vous... »

Ce fut un véritable déballage de sac pour Luria qui serrait peu à peu la reine dans ses bras, sa joue posée sur ses cheveux. C'était un aveu pour elle, jamais elle n'avait annoncé à cette jeune reine le lien si fort qui pouvait les unir. Une chose qu'Eléna était incapable de se souvenir étant donné que cela faisait partie des premières minutes de sa vie mais cela était à jamais ancrée dans l'esprit de Luria.

« J'ignore qui serait assez fou pour oser vous vouloir du mal... Mais que ce soit un humain, un terranide, une armée, un dieu, jamais il ne posera le petit doigt sur vous... Je l'ai promis à votre mère et je ne reviendrais pas sur ma parole. »

Tournant sa tête de l'autre côté, elle observait Adamante et depuis qu'elle a commencé à déballer son sac, Luria n'avait plus ce visage si froid et sérieux, elle arborait un petit sourire et un regard bien plus doux que peu de gens peuvent se vanter d'avoir vu sur elle.

« Même toi, Adamante, je te remercie. Pour avoir veillé sur elle toutes ses années, ainsi qu'aujourd'hui quand je ne peux être avec elle. »

Si sa promesse tenait toujours, son rôle n'était pas de rester auprès de la reine jour et nuit, elle devait donc assurer la sécurité de la cité, tout comme de la reine.

« J'ai tant de choses à vous raconter sur votre mère, Majesté... Nous avons passé de longues journées ensemble durant sa grossesse à parler de tout et de rien... »

Une façon d'être encore un peu ''grande sœur'' envers Eléna et lui raconter des choses sur sa mère que personne ne lui avait dit. Rien de honteux ou choquant, mais de petits détails, des traits de caractère qui faisait aussi son charme.
Journalisée

Elena Ivory
Reine de Nexus
Humain(e)
-

Messages: 516


Reine de Nexus


Voir le profil
Fiche
« Répondre #22 le: Juin 21, 2018, 07:30:14 »

La mort tragique de ses parents avait sensiblement accru leur popularité auprès de la population. Une popularité amplement méritée, tant ses parents avaient cherché à améliorer la condition de vie de tous les Nexusiens. Elena laissa Luria se glisser dans son dos, et sourit doucement quand celle-ci lui avoua qu’elle avait juré il y a des années à sa mère de défendre Elena.

« Mes parents ont eu du mal à m’avoir, rappela Elena. Je ne suis pas étonnée de ce serment, même si... C’est touchant. »

Et, somme toute, assez typique des Flowashield, une famille valeureuse, qui avait toujours été très loyale à la Couronne. Pour le reste... Elena préférait conserver pour elle ses investigations sur le responsable du meurtre de ses parents. Elle ne voulait pas casser l’ambiance. Adamante pouvait aussi le comprendre, et répondit en tout cas aux remerciements de Luria :

« Tu n’es pas la seule à avoir juré de protéger Elena, Luria, mais... Des gardiens, notre Reine en a déjà beaucoup, tu sais. Ce dont Elena a besoin d’avant tout, ce sont surtout des amis.
 -  Je suis là, vous savez...
 -  Oh, mais je l’ai bien remarqué, ça ! »

Luria rajouta alors qu’elle connaissait plein d’anecdotes sur sa mère. Elena sourit doucement. Sa capitaine avait été trop jeune pour pouvoir figurer sur le yacht royal il y a des années, et avait, de cette manière, pu échapper au terrible cataclysme qui avait entraîné le massacre de la famille royale. Et, en étant la pupille de Sire Langley, elle avait eu l’occasion de voir Nöly à plusieurs reprises. Elena se blottit contre le torse de la femme, et, le regard distrait, observant les étoiles qui dansaient dans le ciel, soupira lentement :

« Parle-moi d’elle, oui... »

Luria avait connu Nöly étant petite. La Reine était comme on le disait : douce, charitable... Oh, il lui arrivait parfois de s’énerver, et ses colères étaient aussi terribles que rares. Luria avait veillé sur Elena à l’époque, jouant occasionnellement le rôle de baby-sitter, la surveillant quand elle dormait dans le berceau pendant que les parents devaient assister à tel ou tel conseil. Mais, s’agissant précisément de Nöly, Luria ne put que lui confirmer ce qu’on disait sur elle. Elle s’intéressait au « bas peuple », et ne congédiait jamais trop rapidement Luria. Au contraire, car la présence de Luria apaisait Elena. Quand le jeune bébé pleurait, Luria la calmait en la prenant dans ses bras, et en lui chantant une comptine.

Elena sourit encore à cette idée, et releva la tête.

« Oh... Je savais bien que tu avais l’âme d’une chanteuse, Luria...
 -  Nöly invitait beaucoup de bardes et organisait régulièrement des concerts. Elle aimait beaucoup la musique. Tu as hérité ça d’elle, Elena. »

La jeune Reine sourit doucement. Un sourire un peu triste, marquée par une certaine mélancolie. Les souvenirs qu’elle avait de ses parents étaient inexistants. Elle était trop jeune à l’époque. D’eux, elle ne savait que les propos qu’on lui rapportait. Comment était-il donc possible que des individus dont elle ne conserve aucun souvenir puissent lui manquer à ce point ? Elena refoula les larmes supplémentaires qui menaçaient en baissant la tête pendant quelques secondes, puis la tourna vers Luria... Et se retourna ensuite contre elle, venant l’enlacer brusquement, et tendrement.

« Merci d’être là, Luria. »

Adamante n’avait pas tort sur ce point. Des gardes, Elena en avait toute une tripotée avec Sire Langley.

Des amis, elle pouvait en compter sur les doigts d’une seule main, et elle espérait bien pouvoir inclure Luria dans ce cercle extrêmement restreint...
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Luria Flowashield
Humain(e)
-

Messages: 26



Voir le profil
Fiche
« Répondre #23 le: Septembre 09, 2018, 11:51:54 »

Luria avait juré à l'ancienne reine de veiller sur Elena et elle ne pouvait revenir sur sa parole. Ce n'était pas son genre après tout. Elle soulignait bien entendue le fait que la reine avait déjà des gardes, et des tas, mais que très peu d'amis. Pourtant, être proche de la reine était une chose qu'elle avait toujours voulue, étant à l'origine le rôle qu'elle aurait dû avoir, mais avec son poste et son éducation, Luria savait qu'elle devait tout de même garder une certaine distance pour ne pas être trop proche. Pour bien des raisons évidemment, pas forcément les plus simples, mais elle était Capitaine de Nexus, elle ne pouvait pas être trop près d'Eléna, si jamais elle était la cible de coups bas, elle ne voulait pas la mettre en danger. Jusqu'à aujourd’hui elle a déjà affronter des poivrots, des gens sortis de nul part, mais mis à part quelques coups, elle n'a jamais été blessé sérieusement. Mais on ne peut pas dire que ce soit forcément des gens voulant ciblés Eléna, Luria avait bien des ennemis aussi. Son autorité dans les rues de la capitale, son rôle au sein de l'armée, sa froideur, elle avait plus d'ennemis que d'amis ici même.

De là à dire qu'elle avait une belle voix pour chanter, c'était exagérer, mais pourtant, elle n'avait jamais oublier la berceuse qu'elle chantait à ce bébé qu'elle aurait pu surveiller des heures sans se fatiguer. Veiller sur la princesse du royaume, c'était son rôle à cette époque et il était très important. Si l'histoire avait changé, Luria aurait pu mêler la féminité avec son talent au combat mais les évènement ont fait d'elle une jeune femme douée au combat mais moins dans le fait de se sentir femme et jovial. Serrant la reine contre elle, elle n'osait pas la déranger et comme elle avait déjà enfreins les règles de Langley ce soir – quitter le château avec la reine – elle pouvait bien profiter de cela et continuer de veiller sur elle avec plus de proximité. Une main sur sa tête, elle caressait doucement ses cheveux en songeant qu'avec des cheveux plus longs, elle ressemblerait sûrement plus encore à sa défunte mère...

« Je n'ai pas pour habitude de chanter... Mais jamais je n'oublierais la berceuse que votre mère m'avait apprise... »

Luria leva la tête vers les étoiles avant de fermer les yeux, se rappelant de la reine qui lui avait appris l'air et la façon dont elle devait chanter cette petite mélodie qui se répétait, mais c'était une belle chanson. Peut-être pas forcément une berceuse, Nöly ne lui avait jamais dit où elle avait entendu cette chanson, mais vu comment elle la chantait, elle trouvait cela envoûtant, relaxant et un peu triste aussi... Les yeux fermés, elle ouvrait la bouche pour doucement laisser la mélodie quitter sa bouche.

« Étoile, et toi.
Et toi, et moi.
Le monde est beau.
Vous êtes le monde.

Étoile, et toi.
Et toi, et moi.
Tout ce que je vois.
Tout ce que je ressens.
Tu es mon univers.

Je veux vous entendre appeler mon nom.
Je peux te sentir dans mes bras.
Oui c'est l'amour qui va durer pour toujours.

Étoile et toi
Et toi et moi.
Tu es mon univers.

Je veux vous entendre appeler mon nom
Je peux te sentir dans mes bras.
Oui c'est l'amour qui va durer pour toujours.

Étoile, et toi
ET toi, et moi
Tu es mon univers. »


Ouvrant les yeux, Luria avait un léger pincement au cœur. Cela faisait des années qu'elle ne l'avait pas chanté à voix haute. Baissant les yeux sur sa petite reine, elle lui souriait doucement sans dire un mot. Ce soir, Luria se permettait bien des choses qu'elle ne faisait jamais, ou qu'elle n'aurait jamais fait si facilement.

« Votre mère me l'avait apprise pour que je puisse moi aussi vous chanter quelque chose pour vous bercer. Je ne pensais pas que j'allais la chanter à nouveau après tant d'années. »

Luria souriait doucement, avec un peu de gêne, mais elle restait tout de même heureuse de cette soirée.
Journalisée

Elena Ivory
Reine de Nexus
Humain(e)
-

Messages: 516


Reine de Nexus


Voir le profil
Fiche
« Répondre #24 le: Septembre 09, 2018, 03:36:24 »

Cette soirée improvisée se poursuivait donc. Après leur séjour à l’auberge, Luria avait montré à Elena l’un des premiers secrets de ses parents : un refuge d’amour avec vue sur la mer dans un faux-plafond d’un entrepôt. Et maintenant... Face à la fontaine, Elena entendit alors Luria lui réciter l’une des comptines de sa mère. Comme Adamante l’avait dit, Nöly aimait l’art, et les chansons. C’était sans aucun doute un héritage mélisain, car, dans les Îles Mélisi, les artistes étaient très bien vus. Les Mélisains aimaient les chants, et les Mélisains étaient, de manière générale, connus pour leur côté festif. Elena sentit son cœur se serrer quand Luria, face à elle, ferma les yeux, et commença à chanter. Une mélodie qu’Elena n’avait jamais entendu, mais qui ne manqua pas de l’émouvoir. Silencieuse, elle regarda Luria la réciter, calmement, progressivement, comme si, à chaque syllabe, Luria se rappelait les fois où Nöly lui avait chanté cette chanson.

*Étoile, étoile...*

Jamiël, qui avait été la meilleure amie de Nöly, lui répétait souvent qu’elle voyait Elena comme son « étoile », sa raison de vivre. Elena savait combien il avait été difficile pour ses parents d’avoir un enfant, et, quand la grossesse d’Elena avait enfin commencé, l’instinct maternel de Nöly en avait été renforcé. C’était pendant sa grossesse que Nöly avait répété à Luria cette mélodie, et, même si Luria chantait sans musique, Elena pouvait entendre la musique venir. Les mains d’Adamante s’illuminaient en effet, dotant la chanson de Luria d’un nécessaire accompagnement musical.

Elena l’écouta donc, sans réaliser qu’elle était en train de pleurer, en voyant le corps de Nöly se superposer à celui de Luria. Nöly qui, enceinte, souriait à Luria, et laissait la jeune enfant caresser le ventre rond de la Reine, tout en lui récitant la comptine.

*Étoile, tu es mon univers...*

La jeune Reine ne put que fermer les yeux à un moment, un élan mélancolique s’emparant d’elle. Des larmes de tristesse, bien sûr, mais surtout de joie. Même après sa mort, l’aura de Nöly continuait à rayonner. Elena n’avait d’elle aucun souvenir, aucune autre souvenir que ce que Jamiël lui avait dit, que ce qu’elle lisait dans les rapports et dans les livres d’Histoire. On lui rapportait l’image d’une femme aimante, qui avait soigneusement veillé sur son bébé, qui l’avait aimé jusqu’à sa mort, et qui, même au-delà, continuait encore à lui apporter son amour.

Luria termina finalement, et lui sourit ensuite... Elena sourit légèrement, puis... Sans crier gare, elle lui sauta dessus, et s’enfouit dans ses bras, la câlinant. Luria ne put que la serrer en retour, et la Capitaine dut alors sentir le corps d’Elena devenir plus fébrile. La jeune femme se taisait, la Reine ne disait rien, mais son corps tremblait nerveusement.

« Co-Comment est-ce possible, Luria, hein ? »

Elena renifla fortement, puis releva son visage. Elle avait les joues rouges, et souriait... Tout en pleurant.

« Je ne me souviens pas de ma mère... Je n’ai aucun souvenir d’elle, aucun... Alors... Comment est-ce qu’elle peut me manquer, hein ? COMMENT ?! »
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Luria Flowashield
Humain(e)
-

Messages: 26



Voir le profil
Fiche
« Répondre #25 le: Octobre 21, 2018, 02:02:35 »

Luria venait de faire quelque chose de rare, elle avait chanté. Ce n'était pas pour n'importe qui, c'était pour la reine, mais il est clairement évident que ce n'est pas le genre de chose que le capitaine de Nexus ferait en temps normal. Mais ce soir, pour la protéger, elle gardait ce rôle, mais sinon, elle tâchait de tenir sa promesse faite à la mère d'Eléna, elle veillait sur elle, comme une grande sœur. Sa chanson terminé, la jeune reine venait se blottir contre elle et Luria la serrait contre elle, une main sur sa tête en caressant ses cheveux. Elle la sentait fragile, toute chose, mais pour Luria, aussi grande elle pouvait être, Eléna restera ce petit oisillon sur qui elle devait veiller. Relevant la tête en pleurant, elle se posait une question pertinente, mais pourtant, elle ne semblait pas en colère, elle souriait, mais l'émotion était là. Souriant doucement – encore une chose rare – Luria caressait ses cheveux en baisant son front.

« C'est normal, majesté. Vous étiez trop jeune pour vous souvenir d'elle, mais vous étiez liée à elle pendant neuf mois et tout le monde, homme ou femme, aime particulièrement sa maman. »

Aussi son père, mais tout le monde avait un lien spécial avec sa mère, avec qui on passe une grande partie de son enfance, ne serait-ce que pour se développer en elle si par la suite, cet enfant connaît bien des malheurs.

« Même si vous n'avez aucun souvenir, il sait comment était votre mère, la façon dont elle veillait sur vous, comment elle vous berçait, sa voix... Vous ne pouvez pas mettre d'image dessus, mais si jamais demain vous la verrez dans la rue, vous pouvez être certaine que vous saurez qui vous fait face. »

Une chose hélas impossible, mais voilà, elle voulait bien mettre l'accent sur le fait qu'Eléna ne pourrait pas se tromper et qu'elle aime ses parents, même sans se souvenir d'eux. Luria la serrait un peu plus contre elle, toujours en caressant ses cheveux en posant son menton sur sa tête. Jetant un regard vers Adamante, elle lui fit comprendre de venir. Elle avait toujours un peu jalousé Adamante, elle avait le rôle auquel elle aurait été destinée si ce malheur n'avait pas eut lieu en pleine mer, mais voilà, elle n'en voulait pas personnellement à elle, juste aux événements.

« Jamais je n'oserais tenter de prendre sa place, mais je veillerais toujours sur vous, Majesté. »

Il est vrai que les fois où Eléna a vue ou fait appel à elle en dehors de son service, ça se compte sur les doigts d'une seule main, mais voilà, quitte à être un peu plus intime ce soir, Luria se confiait un petit peu à elle.

« Nous sommes un peu vos grandes sœurs. »

Une nouvelle fois, la jeune femme souriait timidement. Veiller comme ça sur Elena, c'est ça qu'elle aurait aimé faire dans sa vie, pas forcément en pointant une épée vers des gens qui en voulait à elle ou son royaume. Mais c'est le cas et Luria a juré sur son serment de continuer ainsi.
Journalisée

Elena Ivory
Reine de Nexus
Humain(e)
-

Messages: 516


Reine de Nexus


Voir le profil
Fiche
« Répondre #26 le: Octobre 22, 2018, 01:32:26 »

Les parents d’Elena lui manquaient cruellement, bien plus que tout le reste. Bien plus que la colère du peuple devant leur précarité. Bien plus que ses conseillers corrompus privilégiant des intérêts purement catégoriels au détriment de l’intérêt supérieur de la Nation. Bien plus que tout le reste, en réalité. La jeune Reine ne pouvait rien faire contre ça, contre ce sentiment de manque, contre ce vide en elle. Luria vint alors la serrer tendrement, en lui expliquant que tout ça était normal. Ses propos témoignaient d’une certaine maladresse, puisqu’elle suggéra que, même si Elena verrait « demain » sa mère dans la rue, elle la reconnaîtrait... Ce qui était tout simplement impossible, vu qu’elle était morte ! Elena comprenait néanmoins le fond de sa pensée, et ferma les yeux, reniflant bruyamment en tentant de se calmer, de se retenir.

Luria lui assura qu’elle veillerait sur elle, et qu’elle était, avec Adamante, un peu comme sa « grande sœur ». Cette expression fit doucement sourire Elena, qui releva la tête, et sourit doucement à la femme. La Nexusienne avait évidemment raison, et la jeune Reine se hissa sur la pointe des pieds, puis... Déposa un bref baiser sur les lèvres de Luria. Un geste aussi imprévu que doux et délicat, car ses lèvres ne s’attardèrent pas pendant longtemps sur les siennes.

« Tu as raison, Luria... Oui, toi et Adamante... Même si je regrette de t’avoir perdu de vue pendant des années. »

Elle se blottit alors contre elle, un sourire sur le coin des lèvres, frottant doucement son visage contre la poitrine de Luria.

« Tu sais, je t’admire beaucoup, Luria, je... Quand je vois la femme forte et disciplinée que tu es, tu... Enfin... C’est un exemple que j’essaie de suivre. »

Adamante, qui restait silencieuse, sourit doucement, et se rapprocha du duo. Ses mains caressèrent les épaules d’Elena, la faisant frissonner.

« Tu sais, Elena, Luria a failli être la seule Nexusienne autorisée à venir au monastère de Saint-Antoine pour veiller sur toi. C’est elle qui serai venue si je n’avais pas été là,, d’ailleurs.
 -  Oh... »

Elena savait que Luria avait été formée et éduquée pour être sa garde du corps. Elle sentit alors ses joues s’empourprer, et enlaça à nouveau Luria, sentant un indéfectible élan d’affection s’emparer d’elle, l’amenant à se presser tendrement et fortement contre elle.

« Mais je ne suis pas juste la grande sœur d’Elena, Luria... »

Des deux, Adamante était clairement la pure Mélisaine, car elle était celle avec l’esprit le plus osé, celle qui osait le plus de parallèle douteux.

« Que... Qu’est-ce que tu veux dire par là, Adamante ?
 -  Oh, rien de particulier... Si ce n’est qu’il revient à moi et à Luria de veiller à ce que tu ne manques de rien au niveau affectif, ma chérie. »

Elena rougit encore, pas sûre de comprendre les allusions d’Adamante... Ou essayant plutôt de se dire qu’elle ne les comprenait pas, alors qu’elle avait, dans le fond, parfaitement saisi ce que celle-ci voulait dire ! Mais se pouvait-il que Luria veuille autre chose de son côté ? Autre chose qu’être sa simple capitaine ?

Un peu confuse, Elena releva la tête vers Luria, et exprima sa surprise par un simple mot, qu’elle prononça à voix basse :

« Lu-Luria... »
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Luria Flowashield
Humain(e)
-

Messages: 26



Voir le profil
Fiche
« Répondre #27 le: Novembre 25, 2018, 04:32:35 »

Il est vrai que Luria était quelque peu maladroite dans ses propos, mais elle avait été entraîné à manier une épée pour défendre son pays, sa reine, non pas à maîtriser la langue pour mieux converser avec la haute société. Mais l'essentiel était au moins qu'Eléna ai compris là où elle voulait en venir au moins. Luria continuait de la garder contre elle, veillant sur elle comme une grande sœur. Elle aurait dû avoir ce rôle, mais le destin a joué un cruel tour. Cependant, elle fut assez surprise de voir la petite reine déposée un rapide baiser sur ses lèvres, aussi brèves que rapide. C'était... imprévue. La jeune femme n'en était pas outrée pour autant, mais elle ne s'y était pas du tout attendue. Eléna continua évoquant que les deux femmes formaient sa famille et qu'elle tentait de prendre exemple sur elle. Luria souriait tendrement en la gardant contre elle. Pour la rassurer et éviter qu'elle ne tombe malade. Elles étaient près de la mer, le vent était plus frais après tout.

« Cela me touche, Majesté, mais je fais juste en sorte d'agir comme il se doit de mon rôle. Protéger Nexus, ainsi que vous. Je suppose que vos parents auraient voulu me voir agir de la sorte. »

La jeune femme avait suivi les leçons de Langley à la lettre, elle lui devait beaucoup pour ça. Après ce bref message, Adamante rajouta que Luria aurait pu la rejoindre pour veiller sur elle durant son enfance. C'est vrai que peu de temps après le départ du bébé vers les îles, on le lui avait proposé cela. Elle avait été tentée de dire oui, mais elle avait déjà donné sa réponse à Langley. Et à défaut de l'avoir à ses côtés, elle aurait aimé trouver les coupables de ce double crime royal pour les juger et faire en sorte qu'à son retour, Eléna n'ai plus rien à craindre, mais il faut croire que cela avait échoué, ils couraient toujours...

Adamante changea toutefois l'atmosphère en évoquant son rôle de grande sœur, mais aussi autre chose... du fait de veiller à ce qu'elle ne manque de rien niveau affectif. Elle comprenait où elle voulait en venir, même si sa petite reine semblait un peu perdue. Luria souriait, baisant son front.

« Arrête de la taquiner, tu la met mal à l'aise. » dit-elle calmement.

Même si cette demoiselle était ce ravissant bébé qu'elle avait porté dans ses bras durant les premières heures de sa vie, elle était une jeune femme ravissante qui devenait de plus en plus belle. Luria savait qu'elle n'était pas si prude que ça, sans l'espionner, elle avait déjà entendu de drôle de bruit venant de sa chambre. Notamment lors de la dernière visite de la récente reine d'Edoras. Vu l'attaque qui les avaient visé, Luria avait souvent veiller sur le pas de la porte pour s'assurer que tout allait bien et vue les bruits qu'elle y avait entendue, elle avait facilement deviné que les deux jeunes femmes n'avaient pas fait que dormir dans le même lit. Après tout, c'était de son âge. Luria ne courait pas après la chose, elle n'avait rien contre le sexe, homme ou femme d'ailleurs, mais elle avait d'autres priorités dans la vie et risquer de tomber enceinte et ne plus pouvoir Eléna n'était pas dans sa liste de choses à faire.

« Si Eléna souhaite ce genre de choses, elle est assez grande pour le demander, ce n'est pas à moi d'allumer la mèche. »

Cela dit, l'idée d'avoir un quelconque lien charnel avec elle ne la mettait pas si à l'aise que ça. Était-ce le fait de la voir encore comme une petite fille ou au vue de la promesse de veiller sur elle, faite à Nöly qui pourrait la déranger ? Elle ne savait pas. Tout ce qu'elle savait, c'est qu'en portant cette épée, elle était au service du royaume et en particulier de sa souveraine, mais une fois l'épée retirer, elle n'était qu'une Nexusienne qui pouvait rendre service à sa majesté.Cela dit, l'idée d'avoir un quelconque lien charnel avec elle ne la mettait pas si à l'aise que ça.

« Si jamais Adamante vous embête, vous n'avez qu'à me le dire et elle ne viendra pas vous taquiner sur ça. »

Luria était presque amusé de dire cela. Bien entendu, c'était dit sur la plaisanterie, mais si cette situation viendrait à voir le jour, elle irait sûrement dormir avec elle pour éviter que la jeune femme ne profite de sa grande gentillesse. Après, si c'est Eléna qui souhaite vraiment avoir ce genre de besoin avec elle, elle devra se plier à ses exigences, sûrement ? Dans le meilleur des cas, elles pourront dormir ensemble pour protéger Eléna, qu'elle se sente bien entouré entre elles.

« Si vous avez besoin de quoi que ce soit, Majesté, je suis toujours là pour vous aider, qu'importe le souci. »

Et c'était vrai, dit sans arrière-pensée .
Journalisée

Elena Ivory
Reine de Nexus
Humain(e)
-

Messages: 516


Reine de Nexus


Voir le profil
Fiche
« Répondre #28 le: Novembre 27, 2018, 02:13:01 »

Le ton se faisait toujours plus coquin, plus badin, avec Adamante. Elena rougissait doucement, mais Luria n’était pas comme Adamante, et indiqua à la magicienne que, si Elena avait quelque chose à lui demander, elle pouvait le faire elle-même. La jeune Reine en rougit benoîtement, baissant timidement les yeux. Difficile, en ce moment, de voir en elle la puissante Reine de Nexus ! Avec son béret et les vêtements rembourrant sa poitrine, elle n’avait rien de très royal. Adamante sourit à nouveau, plus amusée qu’autre chose par les provocations de Luria, et répondit sur le même ton :

« Je me demande bien comment tu comptes me faire taire, Luria... »

Espiègle, Adamante aimait jouer les autres. C’était sans doute son côté de magicienne. Les académies magiques étaient très particulières, bénéficiant d’une grande autonomie à l’égard des autorités régulières. Adamante en était l’illustration typique, et, alors qu’un léger moment de flottement s’instaurait dans le trio, une horloge résonna alors. On approchait de Minuit, et Adamante sourit alors, une lueur de nouveau malicieuse dans le blanc des yeux.

« Majesté... Pourriez-vous retourner avec Luria à l’entrepôt que nous avons visité tantôt ?
 -  Mais... Pour quelle raison ?
 -  Disons que j’ai une surprise pour ma Reine ! Je n’ai pas choisi cette journée au hasard. Alors, dépêchez-vous, et retrouvons-nous là-bas.
 -  Mais qu’est-ce que tu... Hey, Adamante, ne... »

Celle-ci leur souffla un baiser en leur faisant un clin d’œil, tout en transplanant. Furieuse, Elena serra rageusement les poings, et secoua la tête de droite à gauche.

« Je déteste quand elle fait ça... » maugréa-t-elle.

Elena se retourna vers Luria, et se racla doucement la gorge, un peu gênée après leur précédente conversation.

« Enfin... Euh... On devrait y retourner, je pense. »

Luria et Elena rebroussèrent donc chemin. Elles croisèrent alors de nombreuses personnes qui, comme elles, descendaient également, rejoignant le port. Interloquée, Elena réalisa alors que cette soirée était effectivement particulière, car c’était la Fête de l’Amirauté ! Une fête assez particulière, visant à célébrer la Marine de Nexus, et commémorant une bataille navale particulièrement intense survenue il y a plusieurs siècles. À cette époque, Nexus était devenue une puissance maritime de premier plan en affrontant une autre nation dans une guerre maritime redoutable. Depuis lors, la Fête de l’Amirauté célébrait cela, et le point d’orgue était un feu d’artifice qui avait lieu à Minuit depuis plusieurs navires.

Elena ne put que se sermonner elle-même. Comment avait-elle pu oublier cette fête ?! Cette soirée l’avait visiblement bien trop perturbé pour qu’elle fasse attention à ça.

« Je suis sûre qu’Adamante prépare un truc... » soliloqua Elena.

Elles rejoignirent les entrepôts, s’éloignant de la foule venue assister au feu d’artifice. Elena et Luria rentrèrent de nouveau dans l’entrepôt, où quelques chandelles s’illuminaient sur la mezzanine en hauteur.

« Ah, vous avez mis le temps ! Approchez ! »

Elena resta silencieuse, et grimpa l’échelle en bois. Elle émit un soupir en voyant alors qu’Adamante avait aménagé les lieux, installant un tapis rembourré sur le sol, avec des chandelles à droite et à gauche.

« Mais qu’est-ce que ça veut dire, Adamante ?
 -  Luria ne t’a pas tout dit sur cet endroit, Elena... C’est ici que tes parents se sont unis pour la première fois, et c’était précisément lors de la Fête de l’Amirauté !
 -  Hein ?
 -  C’est Jamiël qui me l’a dit. À cette époque, tes parents s’étaient déjà croisés, et Liam devait assister au feu d’artifices. Il a fait le mur pour retrouver ta Maman ici, grâce à Jamiël. Et c’est là qu’ils se sont unis pour la première fois, tandis que les feux d’artifice illuminaient toute la mezzanine.
 -  Mais... Pourquoi tu me racontes tout ça ? »

Adamante soupira, comme si les questions un peu naïves d’Elena l’agaçait.

« Je me suis dit que c’était le meilleur moyen pour célébrer vos retrouvailles, entre toi et Luria. »

Elena rougit encore, et se pinça les lèvres.

« Elena t’admire trop pour oser dire qu’elle te trouve très jolie, Luria. Elle voit en toi une soldate forte et courageuse, insensible à ce genre de choses...
 -  Adamante ! protesta Elena en rougissant.
 -  Et toi, Luria, tu continues à voir Elena comme la petite fille qu’elle était encore il y a quelques années. Et moi, je suis entre les deux, et je vous connais bien... Suffisamment pour savoir que vous ressentez des choses, l’une et l’autre. »

Elena rougit encore. Le moins qu’on puisse dire, c’est que le franc-parler d’Adamante était souvent des plus déstabilisants !

« Allons, Majesté, osez dire que je me trompe... »

Elena se pinça les lèvres, réfugiant le bas de son visage derrière ses poings.

« Mais, enfin, c’est gênant...
 -  Oh, tu crois ? Pourtant, tu sais que Luria nous entend batifoler quand elle monte la garde...
 -  ADAMANTE ! »

La jeune Reine pouvait se montrer très timide, mais elle ne niait pas ce qu’Adamante disait. La main de la magicienne caressa sa nuque, et elle lui sourit ensuite, posant son autre main sur son menton. Elle releva ainsi doucement le visage de la jeune Reine, et lui sourit tendrement.

« Elena, nous sommes ta famille... Tu as été privée de Luria pendant des années. Et c’est mon rôle de te conseiller et de t’assister, dans n’importe quel domaine. »

Elena hocha doucement la tête. Oui, elle était d’accord avec Adamante, bien sûr, mais... Tout ça était si soudain ! Et elle avait surtout peur que Luria ne la juge mal... Adamante n’avait, somme toute, pas tort en décrivant ainsi leurs relations !
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Luria Flowashield
Humain(e)
-

Messages: 26



Voir le profil
Fiche
« Répondre #29 le: Janvier 07, 2019, 09:35:02 »

Il est vrai que pour faire taire Adamante, elle ne saurait pas trouver de bonne réponse qui lui clouerait le bec. En général, quand Luria demandait à ce que l'on se taise, on le faisait, point final. Mais face à cette jeune femme toujours aux côtés d'Eléna, qui avait en plus de la répartie, difficile de la faire taire sans la menacer. Et encore, elle trouverait sûrement à redire à cela. La jeune femme ne lui répondait donc pas, elle n'avait pas de réponse à cela. Mais bien vite, elle voulait s'éclipser pour préparer quelque chose, leur demandant de retourner sur leurs pas. Elle s'éclipsa donc, non pas sans récolter le mécontentement de la jeune reine qui trouvait cela agaçant. Mais vu le ton utilisé, Luria aussi doutait de ce qu'elle pouvait bien manigancer ?

« Je ne peux pas émettre d'hypothèse qui tienne la route... Cela ne sera pas dangereux mais vu son attitude... cela aura pour but de nous taquiner, je suppose ? »

Cela serait bien son genre. Eléna la connaissait mieux qu'elle donc la capitaine ne pouvait que déduire avec les quelques petites choses qu'elle connaissait sur cette jeune femme. Evitant la foule, Luria faisait en sorte de se faire toute petite en plaçant sa capuche sur la tête. Se faire remarquer ne la dérangeait pas en temps normal, mais elle était accompagnée de la reine donc, personne ne devait l'approcher. De retour, l'endroit était un peu plus éclairé via quelques petites bougies et une Adamante un peu trop contente de leur arrivée. Il faut dire que face à sa petite histoire, même Luria avait du mal à voir où elle voulait en venir ? Oui, elle avait beau être plus âgée qu'elle, ce qui était militaire, elle en connaissait un rayon, le reste n'était pas son point fort.

Bien que ce soit exagéré, si sa majesté la voyait ainsi, elle n'était pas très loin de la réalité. Non pas qu'elle soit insensible à ce genre de chose, disons plutôt qu'elle n'était pas du genre à foncer tête baissée à la première avance qu'on pourrait lui faire, que la personne lui plaise ou non. Luria était plus du genre à prendre son temps après tout.

« Ce que je ressens pour Eléna est pourtant clair. Je respecte la personne qu'elle ai, j'aime Eléna comme j'aurais aimé ma petite sœur. »

Si jamais elle en aurait eut une. Enfin, elle l'aimait un peu plus qu'une petite sœur même, elle était une petite sœur royale ! Une petite princesse qui a grandit bien trop vite selon Luria. Mais ce n'était pas ce passage-là qu'Adamante sous-entendaient à vrai dire. La pauvre Eléna était gênée, mais Adamante s'en faisait une joie, même de rajouter le fait que Luria avait déjà entendu bien des choses, que ce soit lors de garde aléatoire devant sa chambre pour s'assurer que tout allait bien ou lorsque la situation était plus tendue, c'était aussi son devoir, pas seulement celui des gardes, aussi celui de sa plus fidèle alliée. Face à ses doutes, Luria aussi se devait de réagir, même si cela la rapprochait du but d'Adamante...

« Majesté... Non, Eléna... » Luria posa sa main sur son épaule en la regardant dans les yeux, elle était toujours sérieuse, même si elle souriait légèrement pour paraître plus calme. « Sur ça, Adamante à raison et je me répète en disant que je ferais tout ce qui vous plairait. Même si cela signifie faire ce genre de chose, c'est votre droit... Après... J'aurais un peu l'impression de ne pas tenir ma promesse faite à votre mère... »

Veillez sur Eléna, coucher avec elle, c'était tolérer ? Elle se demandait quand même ce que Nöly en penserais si elle serait toujours de ce monde ? Elle serait contente, furieuse, amusée ?

« De plus... le faire ici, là où vos parents se sont unie pour la première fois... eh bien... C'est... très... Très symbolique, je dirais. »

Un couple royal qui se prouve mutuellement leur amour à cet endroit, et voici un nouveau duo ici, bien plus tard, dont la fille de ce couple. Cela voudrait dire qu'Eléna et Luria vont finir ensemble ? Non, impossible, elle était celle qui allait la protéger, elle et son royaume, c'était elle qui ferait tout pour son bonheur. Oui, mais si son bonheur était à ses côtés ? Si la petite reine avouait son amour à Luria ? Cela serait une situation très chaotique, elle ne saurait pas y répondre sincèrement et rapidement. Ça irait au-delà de ce qu'elle aurait pu imaginer devoir subir en protégeant sa petite reine !

« Mais c'est votre droit. Vous faisiez tant de choses pour votre nation, ce qui est admirable. Mais il faut savoir aussi se faire plaisir et faire des choses qui vous plaisent, des choses qui peuvent vous aider à vous reposer. »

Luria n'avait pas forcément en tête du sexe en disant cela, mais la situation les menaient pourtant doucement sur cette route. Souriant doucement, Luria continuait de regarder sa majesté dans les yeux, espérant la rassurer.
Journalisée


Tags:
Pages: 1 [2] 3
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox