banniere
 
 
Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Sujet: Un repos obligatoire [PV : Lorenzo Di Puccini]  (Lu 103 fois)
Hana D.Va Song
Humain(e)
-

Messages: 46

avatar

Général de l'armée de Tekhos speciality MEKA


Voir le profil
FicheChalant
Description
Tekhane voulant aider son pays après un âge d'or dans le monde des jeux vidéos possédant une double vie...
« le: Septembre 17, 2017, 11:21:00 »

Il était tard le soir, je venais d'arriver d'une mission qu'on m'avait confié. Cela faisait un mois que j'étais dans cet endroit sordide en quelque sorte où je ne pouvais que voir la mort et la souffrance des civils. J'avais décidée donc de retourner vers la salle d'entraînements pour être encore meilleur qu'avant. J'étais tellement contente de me battre et d'entrainer les nouvelles recrues mais il commençait vraiment à faire tard et j'étais la dernière encore une fois à la salle d'entrainement. Quand tout à coup, un militaire s'approche de moi venant me demander donc gentiment de le suivre quand je serais prête car mon supérieur voulait me voir. Je lui demandais juste le temps de prendre ma douche et après cela, je le suivais en la direction du bureau bien que je savais où s'était. Un salut militaire quand je vis mon supérieur et voilà que ce dernier râlait légèrement sur moi car je n'avais toujours pas pris de congé et cela fait quelques années que j'étais à l'armée et cela fait depuis le début que je n'avais pris mes vacances. En effet, je trouvais que c'était une légère perte de temps..

Je lui demandais donc si je pouvais offrir mes vacances à quelqu'un mais ce dernier refusa m'obligeant presque de prendre mes vacances maintenant, je voulais refuser mais ce dernier ne me laissa pas le choix et voilà qu'il me parle qu'en tant de légalité, ils n'étaient pas en règles et donc, il me mettait sur le côté le temps de mes vacances, qui duraient donc trois mois et que dans l'année, je devrais reprendre trois mois pour me mettre à jour. Je refusais d'une grande période de congé mais il m'exclua donc de la base. Je rejoind mon domicile en râlant énormément avant de réfléchir ce que je devrais faire. Je soupire donc un long moment avant de venir prendre la décision de partir en voyage pendant trois mois. Et je savais parfaitement où je vais aller, dans ma maison de vacance.

il y a peu de mois, un petit village avait été créer dans les terres sauvages, proche de la mer avec une technologie supérieur à Nexus. Bien entendu, cela n'égalait pas Tekhos mais au moins, je ne serais pas vraiment perdue. J'avais acheté donc une maison sur pilotis au plus près de la mer et j'avais décidé de prendre mon MEKA avec, toute façon, j'étais dans le droit parfait de garder mon MEKA. Ce dernier se transforma pour que j'ai le plus de place possible et me voilà donc prendre quelques vivres pour mes vacances et partir finalement vers ma deuxième maison. Le domicile que j'avais pris était tout de même protégé contre les intrus et j'avais décidé de prendre le plus de temps possible donc le voyage avait duré trois ou quatre jour. J'étais enfin arrivé à ma maison et je décidais de prendre mon temps et de s'occuper de moi.

On était au début de la semaine, que je décidais de parcourir les rues et surtout mettre mon maillot de bain avec un juste corps. J'avais mit un bikini, pied nu me voilà en train de me promener dans les échoppes aux alentours...
Journalisée

Lorenzo Di Puccini
Humain(e)
-

Messages: 4



Voir le profil
Fiche
« Répondre #1 le: Janvier 11, 2018, 03:16:20 »

Aux abords des Terres Sauvages, il y avait la frontière Tekhane. Lorenzo avait beaucoup fréquenté les alentours du pays, à l’époque où il parcourait le monde en compagnie de son professeur. La métropole n’était pas clémente envers les hommes, aussi avaient-ils évité le cœur de cette étrange capitale. Mais depuis les dernières années, il y avait eu une expansion constante vers l’extérieur.

Simnea était une ville absolument époustouflante pour un homme comme Lorenzo. A Castelquisianni, on développait à peine les premiers véhicules, qui fonctionnaient à l’aide de combustibles peu raffinés et d’engrenages. Ici, les formes en courbes des carrosseries cachaient une mécanique électronique, de circuits que le jeune ingénieur n’avait que brièvement étudié. Lorenzo appréciait ces incroyables découvertes, mais tout cela manquait de magie à son goût.

Alors, pourquoi s’était-il rendu en ces lieux ? Simplement pour découvrir où en était la technologie locale, pour ce qui était des automates et autres simulacres de golems. Le blondinet était bien à part dans cette étrange ville. La population restait majoritairement féminine, mais c’étaient surtout son accoutrement et l’automate de fer qui le suivait, qui attisaient la curiosité. Il avait l’habitude, cependant.

« Rico, arrête de bousculer les gens. S’il te plaît. » Soupira l’Incantatoro, visiblement exténué. Rico était un Spotanacci, un golem de fer et d’enchantements, taillé à partir d’une obsidienne infusée de magie. D’abord ouvragé par le maître de Lorenzo, ce dernier l’avait récupéré à sa mort, et l’avait travaillé avec soin. Rico avait une grande capacité intellectuelle, mais les compétences sociales d’un enfant, son incapacité à parler n’aidant nullement.

La fabrication de ce genre de golems était l’art traditionnel du village d’où venait Lorenzo. Il savait que les Tekhanes avaient développé des choses incroyables, des automates complexes, d’autres où les humains pouvaient transférer leur conscience. Peut-être même avaient-elles réussi à créer une véritable intelligence artificielle semblable à celle d’un humain.

Pour l’ingénieur, c’était un rêve. Et s’il ne pensait pas trouver les artefacts magiques qui lui permettraient de créer un Spotanacci doté de raison, il trouvait toujours intéressant de s’informer. Mais, contrairement à ce qu’il imaginait d’une société aussi développée, il n’y avait que bien peu d’échoppes et magasins portant sur la technologie. Beaucoup de boutiques de bijoux, vêtements, parfums. C’était plus un lieu touristique qu’un avant-poste de Tekhos.

Il avait fait un long voyage, dormant à la belle étoile, lavant son corps dès qu’un ruisseau ou une rivière calme se présentaient à lui. Sur son dos, et sur celui de son Spotanacci, il y avait tout ce qu’un vagabond comme lui pouvait bien vouloir emporter. Un nécessaire de tente, quelques vêtements et outils ainsi que de la nourriture séchée pour faciliter sa conservation. La première chose à faire serait de trouver un hôtel. Chose assez difficile lorsqu’il fallait également accommoder la machine, de presque deux mètres cinquante, qui accompagnait Lorenzo.

Ce dernier marchait sans soucis, prêt à dormir en bordure de la ville, à la belle étoile. Il y était habitué depuis toutes ces années. Il profitait de l’air marin, alors que les rues l’avaient mené jusqu’aux échoppes qui s’alignait en face des quais. Même les bateaux avaient une apparence invraisemblable en ces lieux. Ils n’étaient même pas faits de bois. Mais un grand bruit de fracas tira Lorenzo de sa rêverie. Pas besoin d’être devin ou scientifique pour savoir ce qui en était la cause.

« Rico ! Bordel de… » Soupira le jeune homme. En cherchant à éviter une fille, le titan s’était étalé sur le sol dans un puissant vacarme. Alors que le Spotanacci se relevait péniblement, Lorenzo s’approcha de la jeune femme. Il lui tendit sa main, affichant un air qui se voulait chaleureux et amical, mais qui passait plutôt pour une sacrée gêne. « Lorenzo. Désolé pour mon ami, j’espère qu’il ne vous a pas fait mal ? » Il n’avait pas vu si l’automate avait percuté cette jolie petite Tekhane, il espérait ne pas se faire jeter hors de la ville pour si peu.
Journalisée
Hana D.Va Song
Humain(e)
-

Messages: 46

avatar

Général de l'armée de Tekhos speciality MEKA


Voir le profil
FicheChalant
Description
Tekhane voulant aider son pays après un âge d'or dans le monde des jeux vidéos possédant une double vie...
« Répondre #2 le: Janvier 13, 2018, 09:06:22 »

Je marchais dans le vide bien que mes nanos arrivèrent à me donner quelques alertes afin d'éviter que je fonce dans n'importe quoi, j'étais dans mes pensées et surtout dans mes souvenirs. Certains me reconnurent encore comme l'idole des jeux vidéos, j'ai du même signer quelques autographes pour être tranquille. Avant de reprendre, je vais aller chercher à manger, m'acheter de quoi manger, et mêmes quelques éléments que j'aimerais.. J'avais décidé d'aller au petit marché non loin pour acheter ma nourriture venant de l'océan il y a peu. Je fis rapidement la liste et je me demandais si j'aurais dû prendre mon MEKA en tant que voiture, car il me manquait plein de choses, cela faisait tellement longtemps que je n'étais pas venue ici et comme j'ai souvent la flemme de faire mes courses pour la prochaine fois... JE devais chaque fois racheter ce qu'il fallait.

J'avais décidé de commencer par la nourriture allant vers les ports afin de me trouver quelques poissons pour des éventuelles recettes que je pourrais faire. J'avais trouvé plusieurs petits commerçants et me voilà avec les mains remplies entre les crustacés et les poissons que j'avais acheté quand tout à coup, j'entendis des bruits. Plutôt même des gros bruits quand tout à coup, une grosse créature était devant moi. J'aurais aimé l'éviter, mais il m'avait touché quand il était tombé et moi de même. Je grognais sur place, merde mes achats... Je me frotte la tête en regardant le géant, c'était une sorte de titan ou golem quand tout à coup, un jeune garçon s'approcha de moi, c'était un rouquin et je dois me l'avouer qu'il était vraiment trop mignon...

« Rico ! Bordel de… »

Hein ? Ha il était en train d'engueuler le golem donc c'était lui le propriétaire. Il finit par me voir et s'approchea même rapidement de moi qui me laissa un petit sourire s'échapper de mon visage, charmant en effet...

« Lorenzo. Désolé pour mon ami, j’espère qu’il ne vous a pas fait mal ? »

Je souris venant lui prendre la main pour m'aider à me redresser et regarder ma nourriture, foutue, il semblerait bon, bah, il faudra que j'aille en racheter. Je tourne mon regard vers Lorenzo avant de voir quelques policières arrivées sur le marché, merde si je n'interviens pas, c'est sûr qu'il va être rejeté de la ville. Je lui fais une petite tape amicale tout en lui faisant comprendre de rester là avant de m'éloigner et m'approcher des policières. Je m'approche, tendant rapidement mes papiers et faisant le signe militaire.

- Amiral Song Hana, section MEKA... JE m'occupe de la situation.


Elles ne voulurent pas, mais je précisais une nouvelle fois, ma section et ces dernières s'éloignèrent, je soufflais un coup venant me rapprocher de Lorenzo. Heureusement que la section MEKA et surtout l'amiral ou général cela dépend où on allait, était un peu les supérieurs du commissariat, mais je savais très bien que j'avais plus intérêt à éloigner le golem et son maître. Je lui souris avant de venir le prendre par la main et le tirer avant de crier.

- Allez golem ! Suis nous et ne fais pas de conneries !! Vite, faut s'éloigner !


Je regardais Lorenzo espérant qu'il comprenne et qu'il me fasse confiance...
Journalisée


Tags:
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox