banniere
 
  Nouvelles:
De nouvelles places sont ouvertes pour le poste de modérateurs, si vous êtes intéressés, merci de vous présenter ici.

Fin des postulats aujourd'hui, si vous êtes intéressés n'hésitez pas !

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Sujet: La légende de la Tour [PV]  (Lu 140 fois)
Lorelei Käarn
Créature
-

Messages: 49



Voir le profil
Fiche
« le: Septembre 15, 2017, 01:48:09 »

Terra

Des légendes il y en avait beaucoup. Des fables contant bien des histoires enchanteresses et merveilleuses, parlant de preux chevaliers et de princesses. Les versions variaient selon là où on vivait. A Nexus, on aurait plus de chance d’entendre parler d’un prince charmant et d’une princesse, alors qu’à Tekhos, l’histoire serait celle d’une princesse et d’une autre princesse. Mais tous les contes n’étaient pas pour autant beaux ou merveilleux ... Cela ne diminuait cependant en rien de leur intérêt. Cela passait même par les légendes urbaines et rurales qu’on colportait d’un bout à l’autre du pays, voire du monde. En tant que mercenaire et voyageuse, Lorelei était le type de personne la plus susceptible d’entendre de ce genre de récit.

Au détour d’une table de taverne ou d’auberge ; durant un combat d’arène ; ou bien encore, en écoutant simplement dans les rues de ces petits hameaux. En ce jour pour autant, une de ces histoires retint son attention. D’ordinaire la vampire ne se souciait guère de ce folklore, bien qu’affriolant mais cette fois-ci, c’était différent. Elle entendu parler d’une personne, d’une créature belliqueuse qui vivrait recluse dans sa Tour, isolée du monde. Un monstre, au sens propre du terme, qui dévore le corps et l’âme des pauvres voyageurs ayant le malheur de passer devant sa maison. La particularité était que ce racontar, provenant d’un village à proximité d’une étrange et haute tour, stipulait que seuls des hommes étaient victimes de la créature.

En tant que femme, Lorelei n’aurait donc rien à craindre ? La vampire, amusée et désireuse de tirer cette histoire au clair, décida de vérifier la légende. Téméraire et sûre d’elle, elle pensait n’avoir rien à craindre et prit le chemin de cette tour qui, effectivement, était très grande. Un monstre vivait donc ici, entre ces murs ? D’ordinaire ça vivait dans les grottes ou dans des bâtiments en ruines, ce qui n’était clairement pas le cas ici. Mais les apparences pouvaient être trompeuses. La guerrière s’avança alors que le vent froid faisait doucement voler ses cheveux de feu, et produisait le seul son audible du moment. Pas de signe de la créature, pas de signe tout court. Quand elle arriva devant la porte massive, elle tira sur la corde de la cloche. Lorelei ne passait jamais par quatre chemins et était toujours prête à affronter les menaces de plein fouet.

Sonner à la porte fut donc l’option qu’elle choisit, et attendait désormais un quelconque résultat. Si un monstre habitait ces lieux, alors elle se ferait un plaisir de l’éliminer. Sinon, elle se ferait autant plaisir à découvrir la vérité sur cette tour qui, de toutes évidences, était source de légendes dans la région !
Journalisée

Compte secondaire de Vanessa White.

Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Roxane de Vissec
Créature
-

Messages: 72


La Dévoreuse


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #1 le: Septembre 15, 2017, 07:00:43 »


Elle était vieille cette tour, en mauvais état, même pas belle. Il y a de ces ruines qu'on admire parce qu'elles ont une histoire à raconter, un charme, une ambiance. Mais cette petite tour en pierre, solitaire, ne racontait rien et n'inspirait que l'ennui depuis toujours. Tout le monde avait même oublié à quoi elle avait servit ou à qui elle avait appartenue. A un vieux savant fou et solitaire peut-être ou a un petit baron exubérant qui avait espéré un beau château et s'était fait dépouiller avant de terminer le projet. Peu importe, cette tour n'intéressait personne et avait été oubliée. Du moins jusqu'à ce que, subitement, on commence à faire parler d'elle.
 
Un beau jour, alors qu'un petit gars gardait les moutons du village sous les nuages gris et ternes, il avait aperçu une lueur à travers la brume. En marchant un peu, il avait fini par découvrir d'où venait cette lumière. Elle venait de la plus haute fenêtre de la vieille tour abandonnée. Une simple bougie qui vacillait sous les courants d'air. Il n'avait pas une très bonne vision de là où il était, mais ce qui était certain, c'est qu'il aperçut une silhouette étrange passer devant cette fenêtre. Puis il avait entendu un hurlement de douleur provenant des vieux murs. Alors il avait détalé jusqu'au village où, tout tremblant, il raconta à qui veut l'entendre qu'il avait vu un fantôme.
 
La légende du fantôme devint celle d'une Dame Blanche, d'une sorcière, d'une princesse en détresse et même d'un dragon endormit. Toutes ces histoires aussi incroyables les unes que les autres étaient racontée un peu partout dans les villages environnants. Quelques septiques et courageux s'étaient aventurés à l'intérieur..., mais presque aucun n'en était ressortit. Les rares survivants étaient revenus tremblants, la bave aux lèvres en suppliant inlassablement qu'on les ramène là-bas. Dans le meilleur des cas. D'autres passaient leur temps à se masturber comme des sauvages, devenaient fous, se suicidaient...
 
Tout ceci nourrissait des histoires de plus en plus incroyables, mais ne cessait d'attirer des idiots avides d'aventures. Il pouvait pourtant se passer des années avant qu'un nouveau téméraire ne se lance à l'assaut de la tour. Le plus étonnant, c'est que les plus vieilles femmes du village répétaient à qui voulait l'entendre que la tour était déjà habitée depuis longtemps avant leur naissance. Quel être ou quelle créature pouvait bien avoir une espérance de vie aussi incroyable ? Une belle vampire qui voyageait dans la région avait bien envie de découvrir par elle-même ce que renfermait cette tour. Les légendes disaient-elles vraie ?
 
Le tintement puissant d'une cloche retentit alors subitement dans la tour, plongée dans le silence depuis fort, fort longtemps. Quelques secondes d'écoulèrent sans que rien ne se passe, puis, subitement, la porte grinça et s'ouvrit. Il n'y avait personne derrière la porte. Celle-ci donnait simplement sur un couloir sombre et poussiéreux qui s'arrêtait là où un escalier sans fin grimpait. Il y avait de nombreuses pièces dans cette tour et même un souterrain. Mais tout était vide. Seul le sommet de la tour semblait habité... d'après les dires.  
Pourtant, lorsque la vampire atteignit la pièce du sommet, il n'y avait personne. Mais tout était différent. C'était une pièce très grande, séparée semble t-il par un grand drap rouge. Tout était doux, chaud, confortable, luxueux. On avait envie de se lover dans chaque fauteuil, de s'allonger sur les tapis. Au bout d'un petit moment, une voix féminine et séduisante se fit entendre :
 
" Bonjour étrangère. C'est bien la première fois en sept cent ans de solitude qu'une femme pénètre ici... Allons je t'en prie. Installe-toi, prends tes aises... "
 
La voix intrigante se mit à rire doucement, sans que personne ne soit encore visible pour autant. L'étrangère allait devoir être patiente pour découvrir enfin qui était cette créature, héroïne de tout un tas d'histoires abracadabrantes...  
Journalisée



Pour un RP ou autre, contactez Louane Fox !
Lorelei Käarn
Créature
-

Messages: 49



Voir le profil
Fiche
« Répondre #2 le: Septembre 16, 2017, 05:12:01 »

Etrangement la porte s’ouvrit d’elle-même après un certain temps. Pas de vent, pas de portier derrière. Juste ... La porte décidant de se mouvoir d’elle-même. Etait-ce l’œuvre de la magie ? Ou d’un quelconque artifice servant à parfaire le mythe autour de ces lieux ? Lorelei n’allait pas tarder à le découvrir. Ce petit tour de magie l’amusa mais ne la freina guère dans son intention de tirer tout ça au clair. Elle pénétra dans la tour en silence, observant la même porte se refermer derrière elle. Un long et sombre couloir poussiéreux l’attendait, au bout duquel séjournait un escalier. Un grand escalier qui, de par sa façon d’être construit, devait mener au sommet de la tour. Ce fut à ce moment que Lorelei se souvint que la légende stipulait que la créature devait vivre tout au sommet. Cela signifiait donc que le reste du bâtiment était ... Vide ?

Pour en avoir le cœur net, la vampire prit le temps d’explorer un peu les lieux auparavant. Bien qu’elle ne put tout voir ni savoir, elle ne rencontra pas âme qui vive. Il n’y avait rien, strictement rien. De toutes évidences, tout était fait pour la conduire en haut, jusqu’au sommet de cette tour qui était, malgré son vide, de plus en plus intrigante. Lorelei joua donc le jeu et monta, encore et encore, gravissant les marches une à une. Son épée acérée était rangée dans son fourreau, dans son dos, prête à être dégainée au moindre danger. Elle n’était pas venue ici pour se faire manger, après tout, mais bien pour voir si la légende était vraie ... Et décider si elle était réellement un danger, ou non. Après quelques minutes, voilà que notre protagoniste arriva au sommet.

Et le moins qu’elle put dire fut que ... C’était différent de ce qu’elle avait vu jusqu’à présent. Adieu la poussière et le vétuste. Les lieux étaient désormais charmants, respirant le luxe et le confort. Une étrange mais agréable sensation de bien-être envahie Lorelei, qui se sentait comme charmait par les lieux. C’était chaud et accueillant, comme une petite chaumière au cœur d’une montagne enneigée en plein hiver. Où le feu de cheminée brûlait, et réchauffait ses occupants autour de bonnes victuailles de saison. Une sensation délicieuse, et que ressentait Lorelei à cet instant. Pour autant, même si un petit sourire malin en coin de lèvre s’éprit d’elle, Lorelei resta sur ses gardes. Elle tourna sa tête vers une sorte de long drap rouge, qui séparait la pièce en deux, quand elle entendit une voix.

Une voix des plus sensuelles et féminines qu’il soit, à la limite de l’envoutante. Une voix qui s’adressa à elle, et qui semblait déjà savoir qui elle était, puisqu’elle sut son genre. Une sorcière ? Elle devait forcément avoir recourt à la magie pour avoir cette information, car elle ne l’avait pas vu en chair et en os. Ca expliquerait d’ailleurs comment la porte de la tour s’était ouverte. Lorelei décida d’être complice et eut un léger rictus amusé, avant de se déplacer, et prendre assise sur un confortable fauteuil. Cependant, elle dégaina l’épée dans son dos et fit particulièrement attention à faire entendre le glissement de la lame à son hôte. Elle posa son arme sur ses genoux, et attendait maintenant la suite.

« Sept ans de solitude, je ne peux que vous ... Plaindre, qui que vous soyez. Mais aussi seule êtes-vous, j’ai ouïe dire que vos invités mâles ne s’en sortait pas aussi bien que moi. Vous les avez hypnotisés par votre voix de velours ? » Déclara-t-elle, entrant dans le vif du sujet.
Journalisée

Compte secondaire de Vanessa White.

Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Roxane de Vissec
Créature
-

Messages: 72


La Dévoreuse


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #3 le: Septembre 17, 2017, 10:15:33 »

Sept cent longues années, enfermée dans cette tour à attendre que paysans, chevaliers ou nobles n'entrent dans cette tour par hasard, par curiosité, par goût du danger. A chaque fois le piège se refermait sur eux. Ils arrivaient ici persuadés de devoir affronter un monstre, une sorcière ou de de tomber sur un fabuleux trésor ou un génie capable d'exaucer leurs vœux les plus chers. Mais jamais, ô grand jamais, ils ne s'étaient imaginés tomber sur le plus secret de leur fantasme. Une femme superbe dont le parfum seul suffisait à les faire bander. Il était simple, si simple pour Roxane de les attirer alors dans son lit ou à même le sol pour leur faire vivre l'instant le plus délicieux de toute leur vie. Peu importe qu'ils soient vieux, jeunes, minces, empâtés, beaux ou laids. Elle s'en occupait avec soin, jusqu'à ce qu'ils crachent leur semence en elle et qu'elle n'absorbe tout d'eux. Comme les vampires sucent jusqu'à la dernière goutte de sang, elle s'emparait de leur énergie et surtout de leur jouissance. Ce n'était pas banal comme façon de se nourrir, certes, mais c'est ainsi que la belle fonctionnait depuis qu'elle avait pactisé avec ce démon. Elle était devenue... une sorte de succube.
 
Il arrivait parfois que les visiteurs soient plusieurs. Alors elle en prenait un et enfermait les autres dans une cellule froide et humide de la tour, jusqu'à ce qu'elle ait à nouveau faim. Il arrivait qu'il s'écoule des années avant qu'un nouvel individu ne vienne ici, il fallait bien faire quelques provisions lorsque c'était possible. C'est que, bien souvent, ses victimes ne survivaient pas, impossible de se nourrir alors plus d'une fois sur ces êtres fragiles. Bien dommage.
 
Mais aujourd'hui était un jour mémorable. Ce n'était pas un homme qui était entré dans sa tour..., mais une femme. Ça n'avait pas été compliqué pour Roxane de le sentir. Lorsqu'elle était encore duchesse sur terre, elle n'avait connu le plaisir charnel qu'avec un seul homme, son époux. Puis ce furent tous ces hommes entrés dans sa tour. Elle n'avait jamais connu l'expérience avec un femme. Mais après tout... pourquoi pas. Roxane avait une faim de loup ce jour-là. Heureusement, elle n'était pas du genre à fondre sur ses proies pour les violer. Ce serait du gâchis. Les repas, surtout lorsqu'ils sont rares et aussi alléchants, se dégustait doucement. 
 
L'étrangère s'installa finalement sur un fauteuil, ne paraissant pas du tout effrayée visiblement. Elle était ici de son plein gré, curieuse de savoir ce qui se cachait au sommet de cette tour elle-aussi. Elle avait eu vent de toute ces histoires et de ces racontars qui dénonçaient la disparition de tous ces hommes. Cela fit sourire la sorcière qui était négligemment en train de coiffer sa longue chevelure blonde derrière le rideau rouge, là où se trouvait le lit immense et le reste de sa chambre. La jeune femme semblait penser que la mystérieuse croqueuse d'homme les envoûtait de sa voix. Roxane se leva et repoussa le long rideau rouge, lentement, apparaissant enfin aux yeux de la belle visiteuse. Ça oui elle était belle... Roxane l'avait sentie, mais le voir de ses yeux était tout autre chose. Le sourire de Roxane s'agrandit alors.
 
- Ais-je l'air d'une sirène ? Demanda t-elle alors.
 
Un petit sourire en coin anima le visage de la sorcière qui avait décidé de se montrer telle qu'elle était en réalité. Elle préférait d'abord cerner un peu cette femme venue la voir, avant de devenir celle qui lui exciterait les sens jusqu'à la folie. Roxane fit quelques pas en direction du fauteuil, sans craindre l'épée sur les genoux de son "invité". Elle avait entendu la lame sortir de son fourreau, mais soyons honnête, elle était habituée à ce genre de réaction. Elle ne craignait nullement ce genre d'arme. 
 
- Mon nom est Roxane, belle inconnue. Et ces mâles qui ne reviennent jamais et bien... disons que j'aime bien m'amuser pour tromper l'ennui, mais que j'ai tendance à casser mes jouets.
 
Elle prit un petit air innocent, du genre de ce que font les petites filles lorsqu'elles tentent d'amadouer leurs parents après une bêtise. Sauf que chez Roxane, cela donnait quelque chose de... coquin. Puis, la sorcière leva légèrement les mains et ajouta :
 
- Je ne suis pas armée, vous voyez. Et je ne compte vous faire aucun mal. Pas à une femme aussi belle et alléchante que vous... ce serait trop dommage. Que diriez-vous de simplement faire connaissance. De la manière qu'il vous plaira.
 
Les yeux de Roxane brillaient d'envie et c'était clairement une invitation au sexe à peine déguisé. Pourquoi tourner autour du pot ? La belle sorcière avait diablement envie de tenter une toute nouvelle expérience avec cette inconnue. Quelque chose dans son parfum lui indiquait clairement qu'elle n'était pas une humaine ordinnaire..., mais Roxane ne craignait rien ni personne. Et le côté unique de son invité l'excitait d'autant plus.
Ignorant l'épée, Roxane s'approcha de la femme d'une démarche féline, roulant volontairement des hanches, jusqu'à se pencher légèrement sur elle et de demander d'une voix sensuelle :
 
- Quel est ton nom, dis-moi ? 
 
Le comportement de la sorcière en disait long. Peut-être que l'inconnu allait prendre la mouche ou même tenter de la tuer. Qu'importe, Roxane savait bien qu'une arme ne suffirait pas à la tuer. Le démon lui avait offert la jeunesse et la vie éternelle. Rien ne pouvait l'éliminer. Et elle savait que son parfum si envoûtant invitait plutôt ses visiteurs à lui sauter dessus pour la baiser plutôt que pour la découper en morceaux...
Journalisée



Pour un RP ou autre, contactez Louane Fox !
Lorelei Käarn
Créature
-

Messages: 49



Voir le profil
Fiche
« Répondre #4 le: Septembre 17, 2017, 08:58:45 »

Lorelei attendait, assise sagement, les jambes élégamment croisées. La vampire entendit à nouveau la suave et envoutante voix de son hôte retentir, alors qu’elle tira le drap rouge et se révéla à elle. De prime abord, les yeux de Lorelei s’accrochèrent sur son visage, et plus précisément ses lèvres, là d’où provenait cette voix d’or. Puis, elle observa son visage et ne put que se sentir attirée, détendue par une telle beauté et une telle grâce. D’un simple premier regard, d’un simple contact visuel, Lorelei sentit le puissant charme se dégager de cette femme. Elle n’était pas comme les autres. Elle possédait un quelque chose qui la rendait particulièrement désirante, particulièrement ... Envoutante. Une succube ? Ça en avait tout l’air, même si la vampire ne décelait pas de trace de magie démoniaque.

Silencieuse, elle la laissa approcher et s’adresser à elle. Lorelei ne pouvait masquer son petit sourire en coin, alors qu’elle apprit l’identité de la fameuse créature de la tour. Si elle avait su qu’il s’agissait d’une femme aussi somptueuse, à la beauté saisissante, elle aurait reconsidéré le but de sa visite. Mais, elle savait à quoi s’en tenir ; elle savait que certains hommes revenus d’ici s’étaient ensuite masturbés jusqu’à ce que mort s’en suive. Peut-être que son extraordinaire beauté n’était qu’un leurre, afin d’attirer ses victimes dans son piège. Bien que cette femme – Roxane de son nom – n’était pas armée, Lorelei n’allait pas abaisser sa garde si facilement. Restant toujours aussi muette, mais en la fixant intensément, la vampire finit par sentir le délicieux et exotique parfum de cette femme, quand celle-ci s’approcha de plus près et se pencha.

Ses intentions semblaient claires. Lorelei baissa un moment son regard, puis le redressa, semblant un peu plus amicale. Avec une grande délicatesse et un certain respect, la vampire saisit la délicate main de Roxane et vint déposer un baiser dessus, lui offrant ainsi un baisemain. « Je suis Lorelei. Enchantée de faire votre connaissance, dame Roxane. » Répondit-elle, lâchant doucement sa main juste après, constatant la douceur et la délicatesse de sa peau. Cependant, elle resserra sa prise sur la garde de son épée avant de poursuivre. « Vous comprendrez que je ne peux rengainer mon épée même en vous sachant prétendument désarmée. Une simple mesure de sécurité. » Poursuit-elle, expliquant simplement comment elle allait procéder. Peut-être que Roxane avait l’habitude que de ne manger que des hommes, et ne faisait rien aux femmes, mais son ton, son intention était aussi clair que de l’eau de roche. Déplaisait-elle à Lorelei ? Pas nécessairement ... Voire, bien au contraire. Mais, il fallait être prudent.

« Faire connaissance serait un honneur, noble Roxane. Alors, permettez-moi d’entamer, si cela vous sied ; racontez-moi votre histoire. » Demanda-t-elle poliment et d’un ton très courtois, tout en restant bien sûre et quelque peu défensive.
Journalisée

Compte secondaire de Vanessa White.

Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !

Tags:
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox