banniere
 
  Nouvelles:
Pour la promotion du forum, pensez à voter régulièrement pour nous si vous avez un peu de temps.
Merci ! ♥





Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: 1 ... 7 8 [9]
  Imprimer  
Auteur Sujet: Trap-Mania [Helena Wayne]  (Lu 3994 fois)
Karen Starr
E.S.P.er
-

Messages: 164



Voir le profil
Fiche
« Répondre #120 le: Octobre 29, 2018, 02:05:12 »

Karen était passée aux choses sérieuses, optant pour une approche très dominatrice et très autoritaire. Mais, pour autant, Helena savait très bien comme elle, que le fouet n’était pas le pire qu’elle pouvait fa   ire. Karen avait pu endurcir le corps de sa femme, et, en l’occurrence, rien n’était plus redoutable que ses claques. Avec ses poings, elle pouvait gifler très fortement Helena, et le fouet était un excellent substitut. Peu importe la puissance qu’elle mettait dans ses poings, celle du fouet restait la même. Le fouet offrait donc, dès le début, une excellente garantie pour assurer à Helena qu’elle conservait ses os en bon état, surtout quand, comme en ce moment, Karen était très excitée. Elle avait très bien habillé sa chérie, la dotant d’un ensemble noir moulant brillant en latex qui lui allait assurément à ravir.

« Là, là... »

Le fouet continuait à s’abattre sur elle, provoquant de délectables claquements, mais loin d’être aussi agréables que les hurlements de plaisir et de douleur que la belle Helena poussait à chaque fois que le fouet venait meurtrir sa chair. Power Girl savait très bien faire la Maîtresse autoritaire, et ce rôle lui allait comme un gant. Elle continua ainsi à battre Helena, à punir la jeune femme pour son outrecuidance, à faire ce que les deux voulaient. Au-delà d’être un couple aimant et pervers, leur relation avait aussi un fort aspect sadomasochiste, avec Karen agissant comme redoutable Maîtresse, et Helena comme une délicieuse soumise. Karen continuait donc à la battre pendant un certain temps, avant de se calmer progressivement.

Entre dix à quinze coups de fouets, estimait-elle...

*Mais je finis toujours pas perdre le compte...*

Emportée par son élan, par son excitation, elle était légèrement en sueur, et observa encore le corps d’Helena. Huntress était toute excitée, et, avec sa cagoule noire sur la tête, son sens du toucher en serait accru, puisqu’elle ne pouvait plus voir, et avait du mal à entendre ou à renifler. Elle parla donc d’une voix forte, voulant recevoir du jus en elle.

Réponse immédiate : un nouveau coup de fouet. Puis Karen se glissa ensuite dans le dos d’Helena, se lovant contre son corps, permettant à la femme de sentir contre ses fesses sa grosse trique, tandis que les mains de Karen allèrent sur son corps. Elle pinça ses seins, tira sur ses tétons, les pinçant douloureusement

« Oui, j’ai vraiment été trop laxiste avec toi, glissa-t-elle en susurrant contre l’oreille de la jeune femme. Bien trop laxiste ! »

Elle pinça alors les deux tétons en tirant dessus, et donna un coup de reins, faisant ainsi remonter sa verge contre le fessier de la jeune femme.

« Hm, tu es si bonne, ma salope... »

Karen se décala alors, et les tentacules se déplacèrent, amenant Helena à devoir plier son corps. Elle se pencha en avant, afin que sa tête arrive à hauteur du bassin de Karen. Celle-ci empoigna d’une main la tête de la femme, en serrant sa cagoule, et elle tint de l’autre son sexe, à quelques centimètres des lèvres de la femme.

« Ouvre la bouche, salope. »

Elle voulait du liquide ? Elle allait en avoir ! Mais ce ne serait pas celui auquel elle s’attendait...

...Car Karen se concentra, et se mit à uriner, venant pisser dans sa bouche !
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Helena Wayne
Humain(e)
-

Messages: 209



Voir le profil
Fiche
Description
Venue de Earth-2, une dimension parallèle, Helena est la fille de Bruce Wayne et Selina Kyle. Après avoir vu son monde détruit par l'armée du terrible Darkseid, elle a atterri dans notre dimension. Devenue Huntress, la chasseuse de bandits, elle rend hommage à la mémoire de ses parents en combattant le crime en attendant de trouver comment rentrer chez elle.
« Répondre #121 le: Octobre 31, 2018, 02:12:13 »

Après avoir été fouetté, Helena avait envie de sentir une belle queue bien joufflue forcer le passage entre ses lèvres pour qu'elle puisse la sucer. Plus elle prenait son pied et plus elle voulait aller loin, malgré tout ce qu'elle avait déjà fait lors de ces derniers jours. Karen lui répondit tout d'abord avec un coup de fouet sur le cul, puis l'humaine sentit la belle verge de la kryptonienne frotter contre sa raie, et ses mains se poser sur ses seins.

« Oohh... maîtresse... Aaahhh ! »

Elle tirait sur ses tétons avec force, lui provoquant de terribles douleurs dans la poitrine, mais aussi un plaisir tout aussi terrible. Comment avait-elle pu être sexuellement active depuis ses dix-sept ans et passer à côté des plaisirs sado-masochistes jusqu'à enfin se mettre en couple avec sa maîtresse ? En tout cas, maintenant qu'elle était lancée là-dedans, plus personne n'allait pouvoir l'arrêter.

Après avoir été un peu malmenée par Karen, le corps de Helena fut déplacée par les tentacules qui la retenaient, et elle se retrouva penchée en avant. Au-dessus de son visage, elle devinait le bassin de sa chérie, qui lui empoigna la tête d'une main pour la guider près de son sexe en lui ordonnant d'ouvrir la bouche. Mais alors qu'elle s'attendait à devoir lui faire une fellation, l'humaine se retrouva à devoir boire un liquide acide et salé qu'elle reconnut rapidement.

Oh non.

Sans être une urophile convaincue, Helena n'en était pas à son coup d'essai. Ishtar avait été la première à l'utiliser comme urinoir, une pratique qu'elle réservait à beaucoup de ses esclaves. L'humaine avait été attachée dans les toilettes de son bateau, et chaque fois qu'une femme officier ou la dragonne en personne avait besoin de se soulager, Helena devait ouvrir le bouche et boire jusqu'à la dernière goutte d'urine qu'on lui donnait. Ensuite, Karen avait expérimenté la même chose avec elle, mais en moins intense. De temps en temps, elle lui faisait goûter quelques gorgées, mais jusqu'à maintenant elle lui avait toujours demandé son avis. Ce changement dans sa façon de gérer son esclave montrait bien que la kryptonienne avait passé un cap dans son rôle de maîtresse.

Une fois que Karen eut fini d'uriner et que Helena ait avalé la dernière goutte de ce liquide acide, elle ne peut s'empêcher de faire une remarque sur le comportement de la femme.

« Maîtresse... je sais que je suis votre esclave, et que je dois obéir à tous vos ordres, mais... boire votre pisse, ce n'est définitivement pas ce que je préfère. »

Heureusement, après s'être soulagé, Karen autorisa Helena à lui nettoyer la queue, et ajouta que, si elle le faisait avec assez de passion, peut-être qu'elle la laisserait sucer jusqu'à pouvoir se nettoyer la gorge avec un autre genre de liquide, plus agréable à boire.
Journalisée

Venez découvrir mes DC sur ce topic
Karen Starr
E.S.P.er
-

Messages: 164



Voir le profil
Fiche
« Répondre #122 le: Novembre 05, 2018, 01:44:15 »

Karen connaissait par cœur sa Helena. Elle savait donc très bien que celle-ci avait encore du mal à se faire à l’ondinisme, et qu’elle n’aimait pas encore beaucoup boire de l’urine. Mais elle pouvait l’accepter, elle pouvait le supporter, et, à terme, Karen espérait bien continuer à corrompre et à pervertir davantage sa chérie. Huntress était une femme formidable, une humaine incroyable. La relation qui unissait les deux femmes était très forte, une relation solide, ancrée profondément en elles. Karen la mit donc à rude épreuve, et sourit doucement. Même si elle ne voyait pas le regard d’Helena, et que sa future femme ne pouvait pas trop remuer, elle pouvait imaginer sa répulsion, son dégoût, au contact de ce liquide doré, ce jet chaud et légèrement acide qui éclaboussa sa langue, avant de filer dans sa gorge.

Power Girl gloussa ensuite. Elle pissa pendant une bonne quinzaine de secondes, avant que sa queue ne se calme progressivement, et elle ricana donc en voyant Helena.

« Ishtar n’a toujours pas réussi à t’y habituer, hein ? Voilà donc un nouveau chantier sur lequel nous allons travailler, ma chérie... »

Est-ce à dire qu’Helena aurait encore le droit, par la suite, à d’autres bains de bouche dorés ? Le pire était à craindre avec sa chérie ! En tout cas, Karen n’était pas inutilement cruelle, et, après ce qu’Helena avait subi, elle lui fourra alors plus profondément sa queue dans sa bouche.

« Là, là... Si tu veux faire passer ce goût âcre par quelque chose que tu adores, pompe bien fort ma grosse queue ! »

Karen serra la cagoule d’Helena avec sa main, appuyant fort, et remua son corps d’avant en arrière, enfonçant ainsi profondément sa trique dans sa bouche, multipliant de longues gorges profondes. Elle enfonçait son membre pendant plus d’une quinzaine de secondes, ses testicules claquant contre le menton de sa partenaire. Helena se débattait nerveusement, manquant d’air, avant que Karen ne se retire, et ne reprenne ensuite. Vu sa position, Helena ne pouvait pas faire grand-chose, et Karen posa donc son autre main sur sa cagoule, et s’en servit comme appui, en remuant copieusement en elle.

Un sourire ravi sur les lèvres, elle continuait à la baiser, à lui violer littéralement sa belle bouche d’amour, grognant sur place.

« Là, bordel... Prends ça, salope ! »

Comme à son habitude, Karen allait mettre tout son temps à jouir... Le tout en défonçant bien proprement au passage la magnifique bouche. Avec Karen et Helena, l’amour se vivait pleinement et de manière très intense !
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Helena Wayne
Humain(e)
-

Messages: 209



Voir le profil
Fiche
Description
Venue de Earth-2, une dimension parallèle, Helena est la fille de Bruce Wayne et Selina Kyle. Après avoir vu son monde détruit par l'armée du terrible Darkseid, elle a atterri dans notre dimension. Devenue Huntress, la chasseuse de bandits, elle rend hommage à la mémoire de ses parents en combattant le crime en attendant de trouver comment rentrer chez elle.
« Répondre #123 le: Novembre 08, 2018, 02:10:46 »

En avouant à Karen qu'elle n'aimait pas boire son urine, Helena aurait dû se douter que sa maîtresse allait décider d'en faire son prochain chantier pour elle. En tout cas, après ce remplissage, l'humaine sentit la queue de la kryptonienne s'introduire profondément dans sa bouche, en lui disant qu'elle pourrait faire passer le goût âcre de son urine si elle lui pompait bien fort son chibre.

« Hhhmmm... »

Bien qu'aveugle et en partie sourde, Helena arrivait assez bien à percevoir ce qui l'entourait. Elle sentait une des mains de Karen posée derrière sa tête, la chaleur du corps de la kryptonienne contre le sien chaque fois qu'elle enfonçait son sexe pour l'obliger à faire une gorge profonde, ses testicules qui claquaient contre son menton, et surtout les pulsations veineuses le long de cette hampe de chair en pleine érection. Bien sûr, être utilisée de la sorte par sa maîtresse lui plaisait beaucoup, mais à force de multiplier les allées et venues profondément dans sa gorge avec un rythme effréné, l'humaine avait parfois du mal à respirer, surtout avec le nez couvert par sa cagoule de latex. Après une quinzaine de secondes, quand la blonde sortit sa saucisse de sa bouche, la soumise eut juste le temps de reprendre correctement son souffle avant de devoir repartir pour un tour.

« Hhhmmm ! »

Karen était en train de lui violer la bouche, et Helena adorait ça. Elle adorait quand sa chérie l'utilisait comme un simple vide-couilles, quand elle ignorait totalement ses paroles et ses actes pour ne plus voir en elle qu'un jouet sexuel qu'elle pouvait utiliser à sa guise. Quand elle était comme ça, la soumission était poussée à son maximum, de quoi rendre folle de joie une masochiste comme elle. Et elle savait qu'après sa bouche, ce serait tout le reste de son corps qui serait violé en bonne et due forme.

Sa chérie lui défonça la bouche et la gorge avec sa trique pendant de longues minutes, entrecoupant ces moments de viols de courtes pauses de quelques secondes, sans doute pour lui permettre de reprendre son souffle quand elle commençait à mal respirer. Mais malgré l'incroyable endurance de la femme, ce temps sembla encore trop court pour Helena. Elle aurait voulu que Karen lui baise la bouche pendant des heures, mais elle n'était pas mécontente de pouvoir enfin récolter sa semence pour faire partir ce goût d'urine dans sa bouche. Quand sa maîtresse éjacula, elle avala les premières giclées de sperme et garda les dernières sur sa langue pour que leur goût imprègne bien chaque recoin de sa bouche avant de l'avaler. Dès que la futa sortit son sexe d'entre ses lèvres, elle lui fit part de sa joie.

« Merci maîtresse... de m'avoir laissée... pomper votre queue. »

Et maintenant, par où allait-elle vouloir la prendre ?
Journalisée

Venez découvrir mes DC sur ce topic
Karen Starr
E.S.P.er
-

Messages: 164



Voir le profil
Fiche
« Répondre #124 le: Novembre 13, 2018, 02:19:49 »

Karen et Helena continuaient à se faire sauvagement et énergiquement l’amour. Ou, plutôt, Helena continuait à la baiser violemment et puissamment. Sa queue s’enfonçait profondément dans sa bouche, jusqu’à taper au fond de sa gorge, arrachant à Huntress de longs soupirs. De plus, la cagoule de latex bouchait ses narines, ce qui faisait qu’elle avait du mal à respirer. Mais, encore une fois, et Karen y revenait systématiquement, au vu de ce qu’Helena avait subi avec Ishtar, Karen estimait qu’elle était tout à fait en mesure, non seulement d’endurer ça, mais surtout de l’apprécier. Entre les mains expertes et autoritaires de Karen, Helena avait depuis longtemps eu l’occasion d’assumer ses penchants masochistes, et ce que Karen lui faisait subir aurait pu être considéré comme des actes de torture. Dans le fond, elle la torturait, et les deux femmes adoraient ça. Il était impossible de comprendre l’intensité de leur relation sans admettre leur nature profonde réciproque.

« Oh bon sang, haaaa... Merde, ce que j’adore ta gorge ! »

À ce stade-là, on ne pouvait même plus parler uniquement que de la bouche d’Helena, car Karen s’enfonçait encore en elle, forçant le passage, faisant ainsi délicieusement souffrir sa chérie. Elle avait une très bonne endurance, ce qui se confirmait en ce moment, et qui l’amena notamment à s’arrêter en plein chemin. Là, Karen maintint sa position, serrant entre ses doigts les cheveux de sa partenaire.

« Là, voilà, je suis… Hmmm… Bien au fond, haaaa… »

Ses testicules frottaient contre le menton de la femme tandis que son membre avait pris la place, une queue veineuse qui devenait très douloureuse pour elle. Power Girl soupira doucement, remuant faiblement, sentant Helena gémir doucement. Incapable de parler ou de même pouvoir supplier sa Maîtresse du regard, cette séance traduisait la profonde confiance que les deux femmes se vouaient, l’intime conviction qu’avait Helena en sa femme.

Karen reprit ensuite ses coups de reins, accélérant progressivement le rythme. Maintenant entre ses deux mains la tête d’Helena, elle lui imposait un rythme soutenu, lui arrachant de longs soupirs et des crispations de plaisir. Finalement, au bout de longues minutes, Karen, dans un grand soupir, se mit à jouir dans la bouche d’Helena. Un très bel orgasme, qui s’accompagna de soubresauts et de jets de sperme, son foutre éclatant dans la bouche de sa partenaire.

« Voilà, hmmm… Oh, Helena… »

Karen retira son sexe de sa bouche, laissant des filaments de sperme s’égoutter de son membre pour tomber sur le sol, puis reprit son souffle. La bouche pleine, Helena avala joyeusement ce sperme, et, pendant ce temps, Karen se rapprocha du treuil. Comme sa chère et tendre le supposa, il était effectivement temps de passer à la suite, et Karen remua le treuil, venant déplacer le corps d’Helena. Elle se retrouva ainsi le corps suspendu en avant, les jambes écartées, mettant en valeur son cul.

« Allez, ma chérie, tu connais le dicton… Il faut battre le fer tant qu’il est chaud… »

Mais, le temps de reprendre son souffle, Karen appuya sur un bouton, et les tentacules métalliques à proximité se déplacèrent. Deux tentacules avec une pointe phallique filèrent ainsi dans la chatte et dans le cul d’Huntress, faisant joyeusement hurler cette dernière.

Un concert de souffrance et de plaisir qui n’allait pas manquer d’exciter fortement Karen…
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Helena Wayne
Humain(e)
-

Messages: 209



Voir le profil
Fiche
Description
Venue de Earth-2, une dimension parallèle, Helena est la fille de Bruce Wayne et Selina Kyle. Après avoir vu son monde détruit par l'armée du terrible Darkseid, elle a atterri dans notre dimension. Devenue Huntress, la chasseuse de bandits, elle rend hommage à la mémoire de ses parents en combattant le crime en attendant de trouver comment rentrer chez elle.
« Répondre #125 le: Novembre 20, 2018, 09:33:52 »

Après avoir dégusté la queue de Karen dans sa bouche, Helena savait que l'un de ses autres trous allait sûrement être le prochain à être visité. Sa chérie aimait autant sa chatte que son cul quand il s'agissait de la pénétrer, même si elle semblait avoir quand même une légère préférence pour son entrée arrière quand il s'agissait de lui faire mal. Chaque sodomie donnée par cette femme était intense et douloureuse, aussi bien pour son anus que pour son cul, mais cette souffrance rendait le sexe encore meilleur, ce qui avait vite fait d'Helena une amatrice de sexe anal.

L'humaine finit par voir sa maîtresse remuer le treuil auquel était relié ses attaches, déplaçant son corps jusqu'à la suspendre en arrière, les jambes écartées et le cul bien mis en valeur. Sans vraiment avoir le temps de comprendre ce qui lui arrivait, elle sentit deux tentacules avec des extrémités phalliques entrer en même temps dans sa chatte et son cul.

« AAAHHH ! »

Même si elle aurait préféré que ce soit sa maîtresse qui la remplisse avec sa grosse queue, elle n'allait pas se plaindre pour autant. Encore une fois, elle était utilisée par la kryptonienne comme un jouet pour satisfaire ses pulsions. Et pour le coup, c'était des pulsions de sadique voyeuse, qui préférait observer plutôt que directement participer. L'humaine s'en accommodait très bien, et prenait son pied avec ce qu'on lui donnait.

« Ooohhh... maîtresse... hhhmmm... »

Helena sentait les puissants tentacules métalliques qui allaient dans sa chatte et dans son cul sans retenue, diffusant en elle de multiples ondes de plaisir qui lui faisaient peu à peu perdre la tête. Elle faisait l'amour de façon presque ininterrompue depuis des jours, mais ne se fatiguait pas. En revanche, son cerveau avait de plus en plus de mal à suivre, et ça n'aidait pas de se faire de se faire sauter par des machines infatigables. Pire encore, alors qu'elle était déjà noyée dans un océan de plaisir, elle sentit une seringue venir se planter dans son cou et lui injecter un produit.

Mais c'est quoi ça encore ?

Connaissant Karen, il y avait de grandes chances que ce soit une autre expérience chimique destinée à rendre le sexe plus intense entre elles.
Journalisée

Venez découvrir mes DC sur ce topic
Karen Starr
E.S.P.er
-

Messages: 164



Voir le profil
Fiche
« Répondre #126 le: Novembre 26, 2018, 01:42:13 »

Les installations particulières de Karen témoignaient de sa nature de nymphomane, mais aussi, à sa manière, du profond amour qu’elle vouait à Helena, car personne d’autre qu’elle n’avait encore eu le droit d’être utilisée ici. En réalité, ce laboratoire tout entier avait été conçu uniquement pour Helena ! À la base, il s’agissait d’une expérience noble, visant à doter Helena de super-pouvoirs. Les expériences de ce type ne manquaient pas, que ce soit sur ce monde d’adoption, ou sur son monde natal, mais elle avaient très souvent dégénéré. Sur ce monde, elle s’était notamment renseignée auprès de certaines expériences militaires américaines, comme le sérum du Super-Soldat, et avait tenté de le reproduire. Finalement, la Kryptonienne avait tenté d’injecter son sang dans le corps d’Helena, pour lui transférer ses pouvoirs. Son père n’avait jamais essayé de faire ça, et elle avait vite compris que la tâche serait ardue. Pour obtenir du sang, elle se coupait avec l’aide de kryptonite verte, ce qui était très dangereux pour elle. C’est à force de travailler ici, de passer des heures derrière ses microscopes, ses ordinateurs, ses éprouvettes, qu’elle avait fini par doter ce laboratoire d’un penchant beaucoup plus sexuel. Les tentacules, les expériences, elle avait utilisé les précieux échantillons sanguins d’Helena au mieux.

Bien sûr, elle ne comptait pas laisser les tentacules se charger uniquement d’elle, mais, pendant qu’Helena se faisait prendre par eux, et qu’elle régalait la Kryptonienne de ses hurlements et de ses soupirs, celle-ci travaillait derrière les machines, et déploya un autre tentacule, équipé d’une seringue. Elle ne dit rien, et laissa la seringue se planter dans la nuque de la femme, diffusant un produit très particulier. Elle avait également raccordé le corps d’Helena à des moniteurs cardiaques, eux-mêmes reliés à sa montre. Celle-ci biperait pour lui signaler tout danger, et elle stopperait alors l’expérience.

Le tentacule s’enfonçant dans le fondement de la femme se retira alors, et Helena put de nouveau sentir les mains de sa précieuse chérie se poser sur son fessier, palpant ses fesses. Celles-ci étaient moulées dans du latex, que Karen s’amusa à faire crisser.

« Je t’ai fouetté, je t’ai battu, je t’ai humilié, je t’ai même pissé dessus, Helena... Et ton corps en réclame encore ! »

Elle la gifla à nouveau, frappant son cul, sentant les frissons le long du corps de la femme. Le tentacule phallique pénétrant sa chatte vibrait doucement, se gorgeant de mouille, en absorbant une bonne partie pour la transférer dans les banques de données de Karen, afin qu’elle les analyse ensuite. Mais, pour l’heure, il y avait cette étrange injection, ce sérum qui se répandait dans le corps d’Helena. À quoi correspondait-il ? Elle ménageait le suspens, laissant le temps à Helena d’y réfléchir calmement, tout en frottant sa verge contre ses fesses.

« Tes seins vont commencer à devenir lourds, ma chérie... Cette solution te permet d’allaiter, et deux tentacules vont venir s’agripper à tes seins pour les pomper bien fort. Comme ça, je vais avoir beaucoup de ton précieux lait ! »

Un geste affectueux, dans un sens... Et, effectivement, Helena dut commencer à sentir ses seins l’élancer douloureusement. Toutefois, les tentacules ne venaient pas encore pour la soulager, et Helena ne tarderait pas à comprendre que Karen ne la satisferait pas si facilement. La Maîtresse se mit d’ailleurs à glousser, tandis que les seins d’Helena avaient bien gonflé, ses tétons pointant clairement à travers sa combinaison.

« Oh, pardonne-moi, as-tu cru que je t’allaiterai si facilement, toi qui es une esclave si exigeante, si rebelle ? Non, il va falloir me faire preuve de ta dévotion pour ça... Je vais te sodomiser, Helena. Tu sens ma queue, n’est-ce pas ? Bien grosse, bien tendue, veineuse et assoiffée... Je vais exploser ton petit cul de salope, et je veux que tu me montres que tu mérites d’être la plus grande masochiste de la planète. »

Il était difficile d’expliquer l’origine de l’endurance surnaturelle d’Helena en matière sexuelle. Sa propre personnalité ? Son ascendance génétique ? Les quelques expériences que Karen avait faites en vue de faire d’elle une super-femme ? Sans doute un mélange de tout ça, mais Karen, elle, en profitait très certainement.

« Tu vas t’insulter, Helena, faire parler ton imagination en imaginant les pires grossièretés pendant que je vais t’enculer, tout en me suppliant, en implorant ma pitié... Plus tu seras convaincante, plus j’aurai envie de jouir, et, si tu me fais jouir en moins de cinq minutes, j’utiliserai ma propre bouche pour soulager ta douleur à hauteur de tes seins, en buvant ton précieux lait. »

Puis, une fois les instructions données, Karen s’enfonça dans le cul d’Helena, retournant la sodomiser, encore une fois... Et avec un plaisir sans cesse renouvelé !
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Helena Wayne
Humain(e)
-

Messages: 209



Voir le profil
Fiche
Description
Venue de Earth-2, une dimension parallèle, Helena est la fille de Bruce Wayne et Selina Kyle. Après avoir vu son monde détruit par l'armée du terrible Darkseid, elle a atterri dans notre dimension. Devenue Huntress, la chasseuse de bandits, elle rend hommage à la mémoire de ses parents en combattant le crime en attendant de trouver comment rentrer chez elle.
« Répondre #127 le: Novembre 28, 2018, 11:03:15 »

Peu après que le produit lui ait été injecté dans le cou, Helena sentit Karen aller dans son dos, empoignant fermement ses fesses et frottant sa verge près de son anus. La kryptonienne lui expliqua que la solution qu'elle lui avait introduit dans le corps était un produit destiné à permettre à l'humaine de produire du lait, et que deux tentacules allaient venir s'agripper à sa poitrine pour la traire.

« Oohh... merci maîtresse. »

Dire qu'elle était en train de la remercier parce qu'elle allait résoudre un problème qu'elle avait elle-même causée. Décidément, Helena était vraiment une masochiste de haut niveau. Très vite, elle sentit se seins se remplir et s'étirer sous l'afflux de lait, mais aucun tentacule ne venait la soulager. Évidemment, sa maîtresse avait envie de la dresser un peu, alors elle lui expliqua qu'elle allait la sodomiser et qu'elle voulait l'entendre supplier et s'insulter de tous les noms possibles pour justifier qu'elle était bien la plus grosse masochiste. Et si elle parvenait à faire jouir sa maîtresse en moins de cinq minutes, alors elle aurait le droit de sentir sa bouche sur ses seins pour la soulager de toute cette pression.

« Bien maîtresse... hhhmmm. »

Helena avait vraiment mal aux seins avec tout ce lait qui la remplissait, alors elle allait être obligée de se plier aux règles de Karen si elle espérait pouvoir être soulagée. Du coup, dès que la femme lui rentra sa verge dans le fondement, elle commença à supplier.

« Aaahhh... non... maîtresse... pitié. Je... haaannn... c'est trop gros... pour mon petit cul. »

En fait, la douleur de sentir un aussi gros engin dans son cul lui procurait plus de plaisir qu'autre chose, mais elle était très douée pour jouer la comédie. Et en plus de supplier, elle s'insultait pour bien exciter sa chérie.

« Maîtresse... ayez pitié... de votre grosse salope. Je ne suis... qu'une truie dégénérée... aaahhh... qui vit pour le sexe brutal... et pour me faire malmener... ooohhh... mais même moi... je ne peux pas supporter... de me faire enculer... alors que mes seins... sont pleins de lait... gggaaahhh ! »

Le plaisir envahissait le corps de l'humaine, qui avait du mal à résister à l'envie de hurler qu'elle aimait ça, qu'elle en voulait encore, qu'elle souhaitait que sa maîtresse n'arrête jamais de la sodomiser, mais cela aurait été contre les règles du jeu. Alors elle continua d'implorer sa pitié, s'insultant de tous les noms qui lui passaient par la tête pour qu'elle continue de la baiser.

« Ooohhh... maîtresse... je n'en peux plus... aaahhh ! Même une traînée comme moi... ne peut pas supporter... un tel assaut. Et mes grosses mamelles... gggaaahhh... débordent de lait. Par pitié... laissez les tentacules me traire... hhhmmm... que je puisse... couiner comme une truie. »

La sodomie continua pour Helena jusqu'à ce qu'elle sente Karen se vider les bourses dans son fondement, faisant déborder son anus de foutre chaud et gluant. La joie de se faire remplir l'avait bien satisfaite, mais une grande question subsistait : combien de temps avait-elle tenu ? Qui allait lui pomper les seins et lui prendre son lait ?
Journalisée

Venez découvrir mes DC sur ce topic
Karen Starr
E.S.P.er
-

Messages: 164



Voir le profil
Fiche
« Répondre #128 le: Décembre 03, 2018, 02:04:44 »

Avec Helena, Karen s’amusait très souvent à la provoquer ainsi, à la titiller, à faire preuve de malice. Power Girl s’en sortait plutôt bien, et, par ces petits jeux, elle aggravait à chaque fois leur perversité naturelle, faisant d’elle des nymphomanes de plus en plus fortes. Et, à chaque fois que Karen y repensait, elle se demandait à partir de quand les choses avaient évolué pour qu’elle devienne une telle femme. Sur Earth-2, elle était une Supergirl timide et douce, qui avait grandi en ayant peur de son ombre, peur de sa propre force. En rejoignant ce monde, c’était comme si elle avait renié cet aspect de sa personnalité, et avait dû se forger un caractère en acier trempé pour surmonter son traumatisme. Pendant des mois, elle avait travaillé activement pour le développement de Starr Industries, afin de combler son traumatisme, le désespoir de sa vie perdue... Et, à travers le sexe, à travers son amour envers Helena, elle s’était progressivement reconstruite.

Sa grosse queue s’enfonçait donc dans le cul de la femme, imposant à Helena une sodomie forte et brutale. La jeune femme, comme Karen l’espérait, la suppliait, s’insultant encore. Une habitude entre elles. Difficile de reconnaître en cette jeune femme sanglée de latex et sodomisée de toutes forces l’héroïque Huntress, qui volait à la défense des femmes opprimées. Mais, somme toute, le fait de choisir d’être soumise, d’être battue sexuellement, c’était, en soi, une forme de liberté. Une liberté curieuse, antinomique à l’idée qu’on se faisait de la liberté, mais... Au fond, la liberté impliquait surtout le consentement, et, dès lors qu’Helena consentait à sa situation, elle était libre.

« Oh, ma chérie, ma petite salope... Ma petite pute ! »

Toujours aussi violente et autoritaire, Karen empoigna d’une main les cheveux trempés d’Helena, et tira dessus, relevant son visage, arrachant à la femme de nouveaux cris. Elle n’appuya pas trop fort, ne voulant tout de même pas arracher ses précieux cheveux, et continua ensuite ses coups de reins, sa queue venant onduler dans le cul de la jeune femme. Helena hurlait encore, gémissant et tortillant sur place.

« He-Helena, hmmm... !! »

La queue de Karen, de plus en plus douloureuse, approchait du point de rupture... Et, dans un dernier soupir, Karen banda ses muscles, et se mit à jouir copieusement. Elle inonda le cul de son amante, dont les seins étaient très douloureux... Karen se retira alors, et glissa un vibromasseur dans les fesses d’Helena ensuite, laissant ainsi le sperme en elle, puis se déplaça doucement.

Les liens retenant Helena se déplacèrent alors, et la soulevèrent, afin de mettre ses lourds seins en valeur. Elle se trouva alors en position surélevée, les jambes écartées l’une de l’autre. La pauvre souffrait tant ses tétons étaient distendus. Elle s’attendait alors à sentir des tentacules... Mais, au lieu de ça, Karen alla poser ses lèvres dessus, et pompa l’un de ses seins, ses deux mains venant en appui sur les fesses d’Helena, malaxant son délicieux cul moulé dans le latex.

« Hmmm... Tu n’imaginais quand même pas que je laisserai le soin à de vulgaires tentacules de boire ton lait... Hmmmm... ?! »

Tout de même ! Karen tenait trop à ce précieux nectar pour ça ! Et, tandis qu’elle s’attaquait aux seins de la femme, les suçant l’un après l’autre, elle guida d’une main sa verge, et retourna pénétrer Helena, s’enfonçant désormais dans sa chatte trempée, recommençant à la bourrer. Bien sûr, au passage, le lait fusait un peu partout, éclaboussant son corps, débordant de ses lèvres, salissant sa belle combinaison. C’était inévitable, au vu de leurs prestations...

...Mais tout ça ne contribuait qu’à exciter davantage encore Karen !
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Helena Wayne
Humain(e)
-

Messages: 209



Voir le profil
Fiche
Description
Venue de Earth-2, une dimension parallèle, Helena est la fille de Bruce Wayne et Selina Kyle. Après avoir vu son monde détruit par l'armée du terrible Darkseid, elle a atterri dans notre dimension. Devenue Huntress, la chasseuse de bandits, elle rend hommage à la mémoire de ses parents en combattant le crime en attendant de trouver comment rentrer chez elle.
« Répondre #129 le: Décembre 05, 2018, 09:40:24 »

Helena avait eu droit à une bonne sodomie, et Karen lui avait même glissé un vibromasseur dans le fondement pour que son sperme ne sorte pas. L'humaine sentit les liens qui la retenaient se déplacer, la relevant pour mettre ses gros seins en valeur, les jambes bien écartées. Ses mamelles étaient distendues à cause de tout le lait qu'elles contenaient, elle avait vraiment besoin d'être vidée. Mais alors qu'elle s'attendait à ce que les tentacules viennent se poser sur sa poitrine pour la soulager, elle sentit une bouche de poser sur l'un de ses tétons. Une bouche qu'elle ne connaissait que trop bien.

« Aaahhh... maîtresse... »

Visiblement, la kryptonienne n'avait pas envie de laisser la moindre goutte de lait de sa chérie à quelqu'un ou quelque chose d'autre. Cette soudaine jalousie émut l'humaine, qui se dit en elle-même que cette envie de garder son esclave pour elle seule était une forme d'expression de l'amour profond qu'elle lui portait.

Elle me veut rien que pour elle. Je lui appartiens, je suis sa chose, son esclave, sa pute privée. Elle veut être la seule à pouvoir me torturer, à m'entendre couiner et supplier, à profiter de mon corps. C'est tellement excitant.

Mais évidemment, la téter ne lui suffisait pas. Helena sentit Karen empoigner fermement son cul et rentrer sa verge dans son vagin pour la baiser une fois de plus.

« AAAHHH ! »

Leur séance de sexe durait depuis des heures, des jours si on ne comptait pas les pauses entre les différentes sessions. Rien ne semblait pouvoir les arrêter. L'humaine avait l'impression que son corps ignorait la fatigue, elle avait tellement envie de baiser qu'elle ne parvenait plus à penser à autre chose. Et pendant que sa chérie lui pilonnait la chatte, la lait jaillissait de ses seins, éclaboussant tout autour d'elle. C'était inévitable vu comment la kryptonienne la bourrait. Elle qui ne voulait pas gâcher la moindre goutte de lait, elle semblait bien s'amuser à faire gicler le liquide un peu partout.

« Maîtresse... haaannn... mes grosses mamelles... sont en train de juter partout. C'est si bon... ooohhh ! »

Oui, elle adorait se faire baiser comme une grosse vache laitière en manque de bite. C'était dans ce genre de moments que son inspiration pour le sexe était au plus haut. Elle s'imagina dans sa jolie tenue de secrétaire sexy, entrant dans le bureau de sa patronne pour lui servir un bon verre de lait fraîchement sorti de ses seins ou la nourrissant directement en lui offrant son téton. Imaginer ça l'excita encore plus, et la poussa encore plus vite à la jouissance.

« GGGAAAHHH !!! »

La mouille d'Helena jaillit de son antre intime, arrosant le bassin et les cuisses de Karen, et le lait fusa de ses seins encore plus vite. En un instant, la kryptonienne se retrouva avec du lait plein la bouche et sur sa tenue de dominatrice. Mais cet orgasme n'annonçait pas de moment de répit pour l'humaine, elle devait encore attendre que sa maîtresse jouisse pour cela.
Journalisée

Venez découvrir mes DC sur ce topic
Karen Starr
E.S.P.er
-

Messages: 164



Voir le profil
Fiche
« Répondre #130 le: Décembre 11, 2018, 01:59:34 »

Leur couple était très fusionnel, à tel point que Karen en avait oublié tout le reste. Ses obligations en tant que PDG, ses recherches scientifiques sur le Multivers pour retrouver un chemin d’accès vers Earth-2... Elle ne pensait en ce moment qu’au sexe, au sexe sauvage et débridé, le tout en baisant énergiquement et furieusement, comme en ce moment. Karen ne lui épargnait rien, et, avec le vibromasseur dans son cul, elle avait rajouté sa verge, qui avait retrouvé très rapidement de sa superbe. Insatiable, voilà ce qu’elle était, et elle l’était encore plus en sentant le lait d’Helena affluer dans sa bouche. Face à elle, Helena gémissait fortement, et chacun de ses cris ne manquait pas d’exciter encore Karen, qui sentait le lait ruisseler sur son visage. Elle s’attaquait alternativement à ses seins, tout en posant une main sur la nuque d’Helena, serrant son masque. Régulièrement, la bouche pleine de lait, elle allait l’embrasser, faisant alors résonner la pièce de bruits de claquement spongieux, que ce soit lié à ses coups de reins, ou à leurs combinaisons humides et trempées qui se frottaient l’une contre l’autre, le tout formant un spectacle aussi délicieux que frissonnant.

« Hmmm... Hmmmm... !! »

C’était si bon, si bon ! Oui, comment se lasser d’elle ? Plus que jamais, Karen était amoureuse d’Helena, et cette relation sexuelle perverse n’était que le moyen d’exprimer cet amour fort et profond. Karen retournait donc s’attaquer à ses seins, et finit par forcer encore le passage. Elle serra le corps d’Helena entre ses bras, jusqu’à l’embrasser sur les lèvres longuement, et tira en avant. Devant sa force surnaturelle, les tentacules ne résistèrent pas, et relâchèrent Helena en se déchirant. Karen se coucha ainsi sur le sol, Helena sous elle, maintenue entre ses bras, l’embrassant longuement.

Et là, à même le sol, elle alla bourrer sa future femme. Elle la pénétrait furieusement, et, si Helena fantasmait en ce moment à l’idée d’être sa secrétaire, Karen, elle, s’imaginait Helena enceinte, portant fièrement leur bébé, tandis que, avec son ventre bien arrondi, Karen viendrait encore la baiser en la prenant par l’arrière, délicatement, mais avec, toujours, cette force et cette fureur contenues en elle.

« Helena, aaaah... Ma chérie... »

La passion s’emparait d’elle, vibrant dans tout son corps, écrasant tout le reste. Elle retourna encore l’embrasser, plus fougueusement, sa queue continuant à l’élancer. Bien plantée en elle, Karen remuait furieusement, ne faisant plus qu’un avec le corps de sa partenaire. Elle baignait dans la mouille et dans le lait d’Helena, ce qui l’amena finalement à jouir. Les muscles de Karen se contractèrent sur place, et elle retint son soupir, serrant les lèvres, sa queue se répandant de nouveau dans le corps d’Helena, balançant des filaments de sperme qui jutèrent dans son ventre.

« Haaaaaaaaaaa... Helena !! »

Oh, comme c’était bon ! Karen jouit très généreusement, sentant à chaque fois des relents de sperme jaillir de son corps pour remplir celui de sa partenaire. Helena se fit ainsi copieusement remplir, et, ensuite, Power Girl soupira doucement, reprenant progressivement son calme, tout en observant la jeune femme sous elle, le corps nacré de latex, le lait dégoulinant sur son corps, zébrant son uniforme de soumise.

« Hmmm... Tu es tellement belle, ma chérie... » sourit doucement Karen en caressant son visage, glissant ses doigts sur tout ce latex, et retournant titiller les lèvres de sa femme.
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Helena Wayne
Humain(e)
-

Messages: 209



Voir le profil
Fiche
Description
Venue de Earth-2, une dimension parallèle, Helena est la fille de Bruce Wayne et Selina Kyle. Après avoir vu son monde détruit par l'armée du terrible Darkseid, elle a atterri dans notre dimension. Devenue Huntress, la chasseuse de bandits, elle rend hommage à la mémoire de ses parents en combattant le crime en attendant de trouver comment rentrer chez elle.
« Répondre #131 le: Décembre 13, 2018, 06:50:49 »

Rien n'était épargnée à Helena. Ligotée, les seins pleins de lait, un plug dans le cul et un sexe dans la chatte, elle était devenue le jouet sexuel de Karen, incapable de bouger ou de protester, elle ne pouvait que couiner encore et encore pour signifier à quel point elle aimait se faire sauter. Sa maîtresse était sans pitié, et elle adorait ça. Elle prenait du plaisir par le vagin mais aussi par la bouche, partageant de temps en temps un baiser onctueux plein de lait avec sa chérie. Mais après quelques minutes, le plaisir fut si intense pour la kryptonienne qu'elle serra le corps de sa pute préférée entre ses bras tout en l'embrassant passionnément, et se mit à tirer. Devant sa force, les tentacules qui retenaient l'humaine cassèrent et elle se fit entraînée avec sa maîtresse, qui tomba par terre en la gardant près d'elle.

« Hhhmmm... »

Quelle puissance. Et ce n'était là qu'une autre illustration de la profonde passion qui animait le petit couple quand elles faisaient l'amour. Si leurs parents ne les avaient pas surveillées durant toute leur adolescence au point de presque les étouffer, aucun doute qu'elles se seraient tombées dans les bras bien plus tôt et qu'elles auraient perdu leur virginité ensemble. Elles se seraient même amusées à faire l'amour dans leurs costumes d'héroïnes de l'époque. Helena en Robin et Karen en Supergirl... L'humaine se mit à imaginer le superbe corps de sa chérie aujourd'hui dans le costume de Supergirl. Un haut moulant pour ses deux obus, et une jupe courte qui cacherait à peine sa petite culotte quand elle se donnerait la peine d'en mettre une, laissant deviner la beauté de ses fesses...

Oh oui.

Il faudrait qu'elle tente l'expérience un autre jour. Mais là, elle était occupée avec sa chérie qui continuait à la remplir tout en la gardant près d'elle, sans vouloir la décoller d'un millimètre. Le latex humide crissait au moindre mouvement, emplissant la pièce d'un autre bruit tout aussi agréable que les couinements de plaisir des deux femmes. Ce plaisir dura encore pendant de longues minutes, et finalement la kryptonienne finit par jouir. A ce moment, l'humaine sentit son antre se faire remplir de filaments de sperme chaud.

« HHHMMM ! »

Cet orgasme continua pendant un temps qui lui sembla une éternité, mais qui fut encore trop courte à son goût. Après ça, Karen passa ses doigts sur son visage, titillant ses lèvres en lui répétant à quel point elle la trouvait belle.

« Vraiment ? Aahh... tu me trouves belle... alors que je suis une pute souillée... vêtue de latex... hhhmmm... et toute humide ? »

Apparemment, c'était comme ça que la kryptonienne aimait ses femmes. Et elle n'allait pas être privée avec Helena. Maintenant que les tentacules étaient cassés et qu'elles étaient toutes les deux allongées par terre à se remettre de leurs émotions. Qu'allaient-elles faire à présent ?
Journalisée

Venez découvrir mes DC sur ce topic
Karen Starr
E.S.P.er
-

Messages: 164



Voir le profil
Fiche
« Répondre #132 le: Décembre 17, 2018, 01:42:15 »

Qu’est-ce que Karen allait bien encore pouvoir faire subir à Helena ? Allongée sur elle, elle la dominait de toute sa hauteur, tout en reprenant progressivement son souffle. Ses doigts gantés caressaient machinalement les lèvres d’Helena, qui était toujours privée de la vision. Karen l’avait baisé dans tous les sens pendant plusieurs jours, et rien ne semblait devoir calmer l’insatiable Kryptonienne. Sous elle, Helena respirait abondamment. Karen hocha doucement la tête, et se pencha alors, venant l’embrasser tout aussi tendrement sur les lèvres.

« Nous allons entamer le dernier acte, Helena... Ton cadeau ! »

Mystérieuse, Karen se redressa, et commença par préparer Helena. Elle la déshabilla pour mieux la rhabiller, en enfilant sur son corps une combinaison noire intégrale en latex. Toutefois, avant de l’enfiler, elle la dota également de sous-vêtements adaptés, à savoir un ensemble en cuir incluant deux vibromasseurs nichés dans ses parties intimes, des pinces, et un harnais en cuir maintenant le tout. Elle enfila donc ensuite la combinaison, avec un collier autour du cou d’Helena, et termina en fermant sa bouche, glissant dans cette dernière un gode qui se mit à vibrer.

Pour respirer, Helena allait devoir s’aider de ses narines, car Karen perça deux petits trous à hauteur des narines, permettant à l’air de filer en elle. C’était une position extrême, mais elle avait bien formé Helena, et elle savait donc que son amante y arriverait. Karen se déplaça ensuite, et glissa d’autres harnais sur le corps de sa chérie, qui permirent à ses tentacules de s’y cramponner, et ainsi de la soulever. Au bout, elle se retrouva donc suspendue en l’air, Karen à côté d’elle, caressant d’une main son ventre et de l’autre son visage, ses doigts glissant sur son corps, tirant délicatement sur le latex.

« Enfin, il va quand même falloir que je le prépare, ce cadeau, alors... Tu vas patienter une petite heure, ma belle ! »

Une heure dans cette position ! Karen ne redoutait rien, et donna un dernier baiser sur la joue d’Helena, puis se prépara. Elle commença par ranger un peu le laboratoire, tandis que, dans les airs, maintenue par les tentacules, Helena ne pouvait que subir en silence, et pouvait enchaîner les orgasmes. Peu à peu, le silence s’instaura dans la pièce, uniquement rompu par le ronronnement lancinant des vibromasseurs se tortillant dans les orifices du corps de la femme.



Ce ne fut qu’au bout d’un long moment qu’Helena entendit du bruit. Elle fut ensuite descendue à hauteur du sol, et une main commença par retirer les vibromasseurs nichés en elle, puis celui coinçant sa bouche.

« Là, voilà... Reprends ton souffle, ma chérie... »

Il y avait toujours ce fameux cadeau dont Karen avait parlé... Et Helena devait entendre des bruits de pas à côté de sa femme, ce qui laissait supposer qu’une autre personne se trouvait là. Ce fut d’ailleurs cette personne qui aida Karen à ôter les liens entravant le corps d’Helena, puis sa cagoule fut finalement retirée. Devant elle, Helena put voir des mains gantées, une belle verge tendue... Appartenant à Ember, un magnifique garçon qui avait été bien habillé par Karen.

« Bonjour, Maîtresse ! »

Karen apparut alors dans le champ de vision d’Helena en lui souriant.

« Je te présente Ember, Helena ! C’est un jeune trap’, qui est vierge... Et que je te réserve depuis le début. Il n’y a pas qu’Ishtar qui t’offre des cadeaux ! »

Ember... Difficile de croire qu’il puisse être vierge, car il semblait être assez confiant et assez calme. Karen l’avait plutôt bien formé, et avait recueilli Ember face à ses troubles de croissance hormonaux à travers sa fondation. Il avait de magnifiques yeux verts, et elle avait passé l’heure à le coiffer, à le parfumer, puis à l’habiller, le préparant consciencieusement.

« Aucune main de femme n’a encore touché sa queue, pas même la mienne ! Il est rien que pour toi, Helena ! C’est ta récompense pour toutes ces journées passées à te faire baiser dans tous les sens ! Mais, avant d’en profiter, il va peut-être falloir que tu t’habilles de manière plus convenable, non ? Après tout, tu es sa Maîtresse... »

Et ce n’était pas les tenues qui manquaient chez Karen... Ember, en tout cas, semblait particulièrement ravi. Vivre ici, en devant rester totalement vierge, c’était pour lui une grande source de frustration ! Son sexe à l’air libre témoignait du fort plaisir qu’il ressentait à l’idée d’avoir enfin sa Maîtresse rien que pour lui !
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Tags:
Pages: 1 ... 7 8 [9]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox