banniere
 
  Nouvelles:
Une nouvelle édition de la Gazette LGJ est disponible !

Vous pouvez y accéder ici.



De nouvelles lois européennes rentrent en vigueur, informez vous ICI.

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: 1 [2] 3 4 ... 6
  Imprimer  
Auteur Sujet: Trap-Mania [Helena Wayne]  (Lu 1801 fois)
Helena Wayne
Humain(e)
-

Messages: 186



Voir le profil
Fiche
Description
Venue de Earth-2, une dimension parallèle, Helena est la fille de Bruce Wayne et Selina Kyle. Après avoir vu son monde détruit par l'armée du terrible Darkseid, elle a atterri dans notre dimension. Devenue Huntress, la chasseuse de bandits, elle rend hommage à la mémoire de ses parents en combattant le crime en attendant de trouver comment rentrer chez elle.
« Répondre #15 le: Octobre 22, 2017, 10:35:38 »

Bon sang, qu'il était bon de voir deux hommes effémines se soumettre à l'autorité. Helena récupéra la culotte légèrement humide de Kiba tandis que Hakuba retira la sienne pour masturber le sexe de son amant. Ils commencèrent alors à parler de ce qu'ils aimaient dans le fait d'être des femmes : se sentir plus à l'aise avec des collants et une jupe plutôt qu'avec un pantalon, la coquetterie, le parfum, le maquillage, se sentir belle et désirable, attirer le regard des hommes, sentir leurs queues en érection frotter contre sa peau, les sucer jusqu'à ce qu'ils en jouissent, se faire enculer comme des bêtes par la verge dure de Karen... que des bonnes choses. L'humaine les écouta parler de leurs fantasmes pervers, et cela l'excita elle aussi, elle commença même à se toucher intimement avec la culotte qu'on lui avait donné. Elle ferma les yeux et s'imagina ces deux lopettes en train de sucer les queues d'hommes bien plus virils qu'eux, se faire sodomiser vigoureusement, hurler leur plaisir comme des salopes. Cela lui rappela des images de son petit Kaori, qu'elle filmait durant ses rencontres organisées. Ce qu'il était plaisant de le voir faire des fellations, prendre des bites dans le cul, et son visage illuminé par le plaisir.

« Aahh... oui... continuez... parlez moi... de vos perversions... »

Ce petit jeu durant pendant une poignée de minutes, puis il se termina quand Kiba juta son sperme sur la main et sur la culotte de Hakuba. Cependant, Helena n'avait pas encore joui, et être coupée en plein élan comme ça la frustra.

« Bon sang, j'y étais presque. Alors... maintenant Kiba, tu vas rendre la pareille à ton amant en lui suçant la queue. Et toi Hakuba, continue de me parler de vos fantasmes et de vos désirs de sous-hommes. Hhhmmm... »

L'humaine mouillait tellement qu'elle avait recouvert la culotte du soumis avec ses sécrétions, et elle n'était pas prête de s'arrêter. Quant à Karen, sa chérie doutait qu'elle puisse rester inactive jusqu'à la fin.
Journalisée

Venez découvrir mes DC sur ce topic
Karen Starr
E.S.P.er
-

Messages: 141



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #16 le: Octobre 23, 2017, 12:52:18 »

« Au lycée, il y avait ce garçon, Kenji... Un garçon assez autoritaire, un véritable macho’... Il n’aimait pas les lopettes comme moi, mais il pensait que j’étais une fille. Quand il a découvert mon secret, je devais régulièrement le sucer.
 -  Vous ignorez à quel point... Haaaa... Maîtresse Starr a développé notre perversion. Maîtresse Starr a... Des gardes du corps qui sont aussi ses amants, de grands hommes costauds et musclés. On adore les sucer... Surtout le grand Noir chauve, il a une de ces bites... »

Karen sourit en croisant les bras, silencieuse. Elle laissait Helena en profiter, et, peu à peu, elle voyait la femme céder à la perversion. Elle se masturbait avec la culotte de Kiba, pendant que les deux se masturbaient, provoquant de délicieux bruits de claquement et de frottement. Effectivement, Karen avait aussi, avec elle, des hommes bien baraqués, très virils, notamment de solides Noirs. Et il arrivait souvent qu’elle présente ses traps à ses hommes, ce qui donnait lieu à d’exquises rencontres. Kiba et Hakuba continuaient donc à parler de leurs vices, de leurs fantasmes osés, impliquant des fouets, des morsures, des humiliations, des Maîtresses en combinaison de latex, des queues à sucer...

Helena n’arrivait pas encore à l’orgasme, et demanda à Kiba de sucer Hakuba, tout en demandant à Hakuba de continuer à lui parler de ses fantasmes. Sagement, Kiba se mit donc à genoux, et pompa le dard de l’homme, yeux clos, pendant qu’Hakuba soupirait sur place.

« Hooo... J’aime... J’aime quand les filles sont méchantes avec moi, qu’elles... Qu’elles me parlent salement, qu’elles m’insultent, haaaa... »

Ces deux-là étaient vraiment incorrigibles ! Helena sentit soudain Karen se glisser dans son dos. Elle put sentir la virilité de la femme, et Karen lui mordilla le cou, tout en caressant ses hanches, ses mains glissant sur son corps.

« Tout ça t’excite, hein, ma petite vicieuse ? Je n’aurais jamais cru que tu puisses sombrer si loin dans le stupre et la luxure... »
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Helena Wayne
Humain(e)
-

Messages: 186



Voir le profil
Fiche
Description
Venue de Earth-2, une dimension parallèle, Helena est la fille de Bruce Wayne et Selina Kyle. Après avoir vu son monde détruit par l'armée du terrible Darkseid, elle a atterri dans notre dimension. Devenue Huntress, la chasseuse de bandits, elle rend hommage à la mémoire de ses parents en combattant le crime en attendant de trouver comment rentrer chez elle.
« Répondre #17 le: Octobre 24, 2017, 07:10:13 »

Tandis qu'il savourait la délicieuse fellation de Kiba, Hakuba expliqua qu'il aimait quand les filles étaient méchantes avec lui, qu'elles l'insultaient et le rabaissaient. Ces délicieuses paroles excitèrent bien Helena, qui continua à se caresser en les observant, puis elle sentit sa chère Karen se coller dans son dos, sa virilité pressant contre ses fesses, ses dents dans son cou, et ses mains parcourant son corps.

« Bien sur... hhhmmm... que ça m'excite. Regarde-les... aahh... ils sont si mignons... »

L'humaine savait que la kryptonienne avait rencontré Ishtar, et que la dragonne lui avait parlé de tout ce qu'elle lui avait fait, mais elle n'avait aucune idée d'à quel point cette expérience l'avait marquée. Son corps et son esprit étaient à jamais marqués par la luxure, et elle avait appris à prendre son pied différemment. Maintenant, rien que le fait de voir ces deux lopettes se tripoter sur son ordre était excitant pour elle.

« Mais plutôt... haaannn... que de t'en parler... laisse moi... te montrer... »

Helena se masturba alors comme une hystérique, frottant la culotte de Kiba contre sa chatte frénétiquement, mouillant comme une fontaine. Les voir se sucer, les écouter parler de leurs fantasmes, entendre leurs couinements efféminés... l'humaine se complaisait dans ce spectacle. Et elle se masturba, encore et encore, jusqu'à l'apothéose du plaisir.

« HAAANNN ! »

Quand elle vit Hakuba jouir, le plaisir éclairer son visage, et le sperme juter contre Kiba, elle sentit l'orgasme la traverse et elle expulsa un geyser de mouille depuis son entrejambe, souillant le sol et maculant la culotte de la lopette. Une fois le choc passé, elle se rapprocha de ses deux soumis et les regarda de haut.

« Alors mes petites putes... vous avez aimé vous vider les bourses en me parlant de vos fantasmes pervers ? »

Ils hochèrent timidement la tête.

« Parfait. »

Elle poussa Hakuba à terre avec son pied puis appuya sur son entrejambe sans trop forcer, juste de quoi le faire frémir.

« Ça te plaît, hein salope ? Tu aimes quand ta maîtresse t'écrase les noisettes ? Sale pute ! »

Elle prit un ton plus méchant.

« Regarde toi... tu te complais tellement à être vue comme une femme que tu laisses une vraie femme te marcher sur les couilles. Et en plus tu aimes ça. Je comprends pourquoi tous ces hommes veulent que tu les suces. »

Helena observait les réactions et écoutait les plaintes de son soumis, et cela lui plut à un point qu'elle ne pouvait pas imaginer. Elle fut tellement excitée, qu'elle finit par le laisser tranquille, jeta la culotte de Kiba dans les mains de ce dernier, et retourna dans les bras de Karen pour l'embrasser goulûment.

« Aahh... maîtresse... pardon mais... je ne me contrôle plus... »

En disant ça, elle se mit à genoux et prit le sexe de la kryptonienne en bouche pour lui tailler une belle pipe de gourmande, les mains bien en appui sur son généreux fessier, qu'elle ne se priva pas de malaxer et de fesser. Tant pis si elle devait être punie plus tard, elle voulait juste sentir une vraie queue dans sa bouche.
Journalisée

Venez découvrir mes DC sur ce topic
Karen Starr
E.S.P.er
-

Messages: 141



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #18 le: Octobre 30, 2017, 02:10:38 »

Nerveux, Hakuba ne tarda pas à avouer la fois où il avait compris qu’il n’était pas fait pour être policier. Il avait voulu arrêter une voleuse, une cambrioleuse qui s’était immiscée à l’intérieur d’une riche maison afin de subtiliser le contenu d’un coffre-fort. Hakuba, qui était de patrouille dans le coin, s’était rué vers le manoir, mais n’avait rien pu faire contre la femme, qui l’avait masturbé dans le salon du propriétaire. Humilié, il avait pris conscience qu’il ne pouvait pas faire respecter la loi dans ces conditions. C’est comme ça que, à force, Hakuba avait fini par se retrouver ici, où il était moqué et humilié par Helena. Dans le dos de cette dernière, Karen souriait généreusement, très excitée par cette scène.

Se montrant plus violente, Helena finit par renverser Hakuba, et posa son pied sur son sexe.

« Haaaaaa... !! »

Le jeune homme se mit à hurler et à couiner, gesticulant sur place. Il était maltraité par Helena, qui prenait, sans mauvais jeu de mots, son pied. Helena en était toute subjuguée, et finit par se retourner vers Karen, visiblement très excitée, et tout autant attirée par la verge tendue de la belle blonde. La Kryptonienne ne put que sourire devant cet entrain, qui était très communicatif. Voir ainsi Helena torturer ces beaux hommes n’avait, de fait, pas manqué d’exciter considérablement Karen, ce que son barreau de chair, bien tendu, illustrait.

« Je n’aurais jamais cru que tu puisses être aussi douée pour torturer ainsi des hommes... Tu me surprends admirablement, Helena ! » se moqua encore Karen, d’une voix langoureuse, qui trahissait sa forte excitation.

Honnêtement, rester insensible devant un tel spectacle, à ses yeux, relevait d’un défi herculéen ! Blême et excitée, Karen n’avait qu’une envie, celle de poursuivre, encore et encore, de s’occuper comme il le fallait du magnifique corps de la belle Huntress, et de la prendre, encore et encore. Power Girl frémit donc quand Helena alla l’embrasser, puis la femme se mit à genoux devant elle, et pompa son dard, faisant soupirer de plaisir la belle Karen, qui en ferma les yeux pendant quelques secondes, avant de les rouvrir, et de voir Kiba et Hakuba se rapprocher.

Les deux traps se mirent à droite et à gauche de la Kryptonienne, et vinrent se blottir contre elle, tout en venant embrasser ses seins. Karen se mit à gémir, et posa chacune de ses mains sur leurs fesses, les pinçant, faisant gémir les deux hommes. Leurs sexes caressaient les joues d’Helena, avant de se reculer quand ils se déplaçaient.

« Oh, mes chéries, vous êtes... Si merveilleuses, toutes les trois ! »

Karen était vraiment ravie, et allait régulièrement embrasser Kiba et Hakuba, tout en laissant les deux jeunes hommes appuyer leurs mains sur la tête d’Helena, incitant ainsi la femme à mieux lui pomper le sexe.
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Helena Wayne
Humain(e)
-

Messages: 186



Voir le profil
Fiche
Description
Venue de Earth-2, une dimension parallèle, Helena est la fille de Bruce Wayne et Selina Kyle. Après avoir vu son monde détruit par l'armée du terrible Darkseid, elle a atterri dans notre dimension. Devenue Huntress, la chasseuse de bandits, elle rend hommage à la mémoire de ses parents en combattant le crime en attendant de trouver comment rentrer chez elle.
« Répondre #19 le: Novembre 01, 2017, 08:12:23 »

A genoux devant Karen, Helena pompait son dard goulûment, ravie de pouvoir se remplir la bouche. Peu après, elle sentit Kiba et Hakuba approcher, qui se blottirent contre leur corps de leur maîtresse pour embrasser ses seins. Du fait de leur position, l'humaine voyait leurs sexes de travestis contre ses joues. Difficile de croire que des hommes aussi soumis pouvaient avoir des queues aussi grosses. La krypotnienne exprima sa satisfaction envers ses trois amantes, ce qui rendit heureuse Huntress, mais elle apprécia beaucoup moins de sentir les mains des deux lopettes se poser contre sa tête pour pousser le sexe de leur maîtresse au fond de sa gorge.

Comme si j'avais besoin d'eux pour bien sucer Karen.

Helena s'activa pour donner un maximum de plaisir à son amante, allant et venant le long de son barreau de chair pour la faire couiner. Personne n'allait lui faire de l'ombre, et surtout pas ces deux sous-hommes habillés en femme. Ses mains contre les fesses de la kryptonienne, elle s'amusa à malaxer et fesser ces belles rondeurs pour attirer l'attention de la blonde. Finalement, à force d'insister, elle sentit son sexe tressauter dans sa bouche avant de se vider complètement, laissant jaillir des filaments de foutre crémeux, qu'elle avala presque intégralement. Elle en garda juste un peu sur sa langue, puis se releva et embrassa sa maîtresse pour lui faire partager la saveur de sa semence. Ses mains se baladaient le long de sa peau, savourant sa douceur et ses rondeurs.

« Aahh... maîtresse... vous ai-je déjà dit... à quel point... j'aimais vos fesses ? »

Elles étaient si rondes, si fermes, si parfaites... Helena enchaîna les pincements et les claques tout en incitant Karen à faire de même avec son postérieur.

« Et vous... vous aimez... mes fesses ? »

C'était au moins un avantage qu'elle avait sur Kiba et Hakuba, même si le traitement leur avait donné un joli petit cul d'adolescente. D'ailleurs, il était temps de leur montrer qui était vraiment le chef ici. L'humaine laissa son amante pour se diriger vers Kiba. Elle se plaça dans son dos, une main contre ses fesses, enfonçant les doigts de son autre main dans sa bouche pour le voir sucer.

« Mon petit Kiba... puisque tu aimes tant qu'on te tripote les fesses... je vais jouer un peu avec toi. »

Elle passa une ou deux minutes à peloter et caresser son corps d'éphèbe pour bien l'exciter, puis elle l'envoya au sol, le cul en l'air.

« Maîtresse... auriez-vous quelque chose pour que je puisse enculer cette petite soumise ? »
Journalisée

Venez découvrir mes DC sur ce topic
Karen Starr
E.S.P.er
-

Messages: 141



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #20 le: Novembre 06, 2017, 01:34:52 »

Helena était une sacrée amante, indiscutablement. Quelle énergie, quelle endurance ! Elle pompait son dard avec passion et talent, ce qui ne manquait pas de faire longuement gémir Karen, qui se dandinait sur place en sentant la bouche d’Helena filer sur sa hampe de chair, la stimulant à merveille. Les soupirs de Power Girl emplissaient l’air, et ses deux mains se crispèrent sur les cheveux d’Helena, son bassin accompagnant ses mouvements. C’était bon, c’était même terriblement bon ! Même avant de rencontrer Ishtar, Helena avait déjà un talent inné dans les rapports sexuels. Et ça, Karen le pensait en connaissance de cause, car elle avait de nombreux amants, mais aucun n’arrivait à la cheville de la jeune femme. Huntress était terrible, tant au combat, qu’au sexe. C’était sans doute un héritage maternel, car Karen savait que sa mère, Selina Kyle, était connue pour les parties endiablées qu’elle faisait avec son mari. En faisant des recherches par curiosité, Karen avait vu les plaintes adressées par les clients d’hôtels particuliers en Europe, faisant état des cris énergiques qu’un couple passait dans une chambre, empêchant les autres de dormir. Enfin... Il était plus juste de dire qu’Helena avait hérité de Selina et de son père ! On aurait presque pu parler d’un super-pouvoir en la matière, vu son endurance.

Karen finit par jouir en elle, soupirant longuement, tout en se répandant généreusement dans sa belle bouche. Huntress se redressa ensuite, et s’empressa d’embrasser sa femme, qui colla son corps au sien, et frémit quand les mains d’Helena se posèrent sur ses fesses. Naturellement, Karen, qui était alors toujours occupée à caresser les cheveux d’Helena, repositionna également ses mains, et alla palper les fesses de son amie, les pressant et les malaxant. Ça, en revanche, ce beau petit cul rond et tendre, moelleux à souhait, ça lui venait uniquement de sa mère ! Helena avait hérité de toutes les formes de sa mère, couplée aux muscles de son père, donnant un corps à la fois beau, svelte, et athlétique... Autrement dit, une perfection !

Les deux femmes partagèrent un baiser très humide, car Helena glissa dans la bouche de Karen son propre sperme, ce qui ne manqua pas de l’exciter encore, cette dernière gémissant et soupirant, son corps continuant à se coller contre celui de sa femme.

« Hmmmm... Hmmmmmmm... !! »

Yeux clos, Karen prolongeait avec grand plaisir le baiser, jusqu’à ce qu’Helena, au bout de plusieurs longues et délicieuses minutes, ne le rompe. Helena se rapprocha alors de Kiba, non sans avoir parlé de ses fesses.

« C’est une question rhétorique, ça, Helena... Je n’ai jamais rencontré un cul qui soit plus beau que le tien. »

Helena pouvait être fière de ses fesses. Il n’y avait pas que ça qui valait le détour chez elle, mais... Un joli cul, il fallait bien l’admettre, c’était toujours un plus ! Quoi qu’il en soit, elle retourna narguer Kiba, qui se mit à gémir encore, se tortillant sur place quand Helena s’approcha de ses fesses. Elle avait bien deviné en considérant qu’il aimait la sodomie, et, d’ailleurs, elle put même sentir, contre ses doigts, le léger plug anal qu’il portait. Une méthode que, pour le coup, Karen partageait avec Ishtar ! En effet, elle formait ses pensionnaires à apprécier les sodomies en leur faisant porter régulièrement un pluganal, permettant ainsi de maintenir leurs fesses dilatées, et prêtes à l’emploi.

Mais, pour cela, Helena demanda si Karen n’avait pas, dans sa besace, des moyens de s’occuper du corps de Kiba.

« Oh... Il y a toujours un équipement de ce genre dans les appartements de mes hommes. Tu comprends, si jamais des dresseuses passent, elles doivent tout avoir à portée de main. Tout est là, dans cette armoire. Elle est électroniquement verrouillée pour que seules les personnes inscrites dans un registre spécial puissent l’ouvrir. »

Autrement dit, Kiba et Hakuba ne pouvaient l’ouvrir, seulement les dresseuses le pouvaient. Karen s’approcha de l’armoire, et appuya dessus. Cette dernière s’ouvrit alors, faisant apparaître un ensemble de fouets, de sex toys, ainsi que de boîtes abritant des comprimés spéciaux, dont les effets étaient étiquetés. Certains étaient à employer avec précaution, notamment ceux déclenchant des érections illimitées chez les hommes. Il y en avait un intitulé « HERMAPHRODISME », mais Helena préférerait peut-être des godes ?

« J’ai de simples vibromasseurs terriens, des vibromasseurs tekhans, plus perfectionnés... Et mes vibromasseurs à moi. »

Il s’agissait d’une ceinture-gode, mais très particulière, car elle était constituée de nanomachines qui réagissaient au plaisir de leur porteuse. Pour cela, la ceinture s’enfonçait dans le vagin et l’anus de la porteuse, et, plus cette dernière était excitée, et plus la queue grossissait. Elle avait, du reste, une texture similaire à la peau humaine. Un véritable gode symbiotique, qui était le fruit de l’intelligence perverse et débridée de Karen Starr.

À Helena de faire son choix, maintenant !
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Helena Wayne
Humain(e)
-

Messages: 186



Voir le profil
Fiche
Description
Venue de Earth-2, une dimension parallèle, Helena est la fille de Bruce Wayne et Selina Kyle. Après avoir vu son monde détruit par l'armée du terrible Darkseid, elle a atterri dans notre dimension. Devenue Huntress, la chasseuse de bandits, elle rend hommage à la mémoire de ses parents en combattant le crime en attendant de trouver comment rentrer chez elle.
« Répondre #21 le: Novembre 08, 2017, 10:44:47 »

Puisque ces petites lopettes aimaient tant la sodomie, Helena allait combler leurs désirs, à commencer par Kiba. Karen ouvrit une armoire rempli de tout l'attirail nécessaire à une bonne baise sodomite entre une dominatrice et un soumis, depuis les fouets jusqu'aux comprimés étiquetés « HERMAPHRODISME ». L'humaine s'attarda tout particulièrement sur le gode spécial que la kryptonienne lui avait présenté. C'était un jouet sexuel symbiotique, dont la texture ressemblait à s'y méprendre à la peau humaine, composé de nanomachines réagissant à l'excitation de la porteuse pour procurer toujours plus de plaisir. Une vraie merveille de technologie.

« Alors je prends celui-ci. »

Helena prit le gode-ceinture et enfila les deux extrémités internes dans son vagin et dans son cul, non sans couiner un bon coup. Une fois bien équipée, elle approcha de Kiba avec sa fausse verge plus vraie que nature et la posa juste devant ses yeux.

« Suce moi petite cochonne. Excite moi avant que je n'aille te démonter ton cul de salope. »

Il obéit sans broncher et commença par lécher docilement cette belle queue déjà tendue pour la rendre encore plus dure. Le voir ainsi excitait profondément Helena, ce qui fit encore gonfler le membre entre ses cuisses, et il gonfla encore plus quand le travelo se mit à la sucer. Elle posa une main à l'arrière de son crâne pour l'obliger à gober cette trique jusqu'au bout dans des bruits humides et terriblement pervers. Elle laissa cette petite lopette se régaler de sa sucette à la viande pendant quelques minutes avant de changer de position. Elle alla se mettre dans son dos et lui mit une tape sur les fesses.

« Hhhmmm... un délicieux fessier... je comprends pourquoi les hommes aiment te tripoter. »

Helena retira le plug anal niché dans le cul de Kiba, puis l'empoigna par les hanches avant de faire rentrer son sexe par cette entrée fraîchement dilatée.

« Aahh... ouais... je vais te bourrer le cul moi, tu vas voir. »

L'humaine était assoiffée après être passée entre les mains de sa maîtresse, et c'était cette petite lopette qui allait en faire les frais. Allant et venant dans son cul de soumis, elle lui offrit une superbe levrette, agrémentée de bruits de claquements quand leurs bassins se heurtaient, et de paroles vulgaires pour stimuler ses pulsions masochistes.

« Haaannn... oui... c'est bien ma salope... hurle pour moi... mmmhhh... pour notre maîtresse. Couine... gémis... aaahhh... hurle ton plaisir. Tu aimes ça... te faire bourrer le cul... haaannn... petite traînée ? Alors dis-le. Dis que tu aimes être baisée... par une femme autoritaire... kyyyaaahhh... et qu'elle te remplisse l'anus... comme si tu étais une fille. Dis-le ! Crie-le même ! Aaahhh ouuuiii ! »

Qu'il était bon de baiser avec une petite lopette. Et dès que cette cochonne de Kiba aurait eu son compte, ce serait son amie Hakuba qui serait la prochaine victime d'Helena.
« Dernière édition: Novembre 09, 2017, 12:05:12 par Helena Wayne » Journalisée

Venez découvrir mes DC sur ce topic
Karen Starr
E.S.P.er
-

Messages: 141



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #22 le: Novembre 13, 2017, 01:37:51 »

Karen avait fait découvrir à Helena l’un de ses prototypes. À terme, elle comptait bien commercialiser ce type de vibromasseurs. Mine de rien, l’industrie pornographique était réellement pionnière dans certains domaines très avancés, comme la réalité virtuelle, ou les androïdes sexuels. Quoi de plus surprenant, quand on savait la manne financière colossale que le sexe rapportait ? Starr Industries disposait de plusieurs filiales dans des domaines variés, et il y avait, naturellement, une filiale consacrée à l’exploitation d’activités sexuelles, allant de catsuits à la gestion de love hotel, en passant par les technologies futuristes. Karen avait par exemple développé dans ses laboratoires une pilule aphrodisiaque très efficace, même si elle aussi en était encore au stade expérimental. En tout cas, elle fut ravie de voir qu’Helena acceptait volontiers de se prêter à la petite expérience, et ordonna à Kiba de lécher son sexe.

« B-Bien sûr, Maîtresse… ! »

Une telle dévotion était quand même admirable ! Quand Kiba était arrivé ici, il était pourtant bien moins soumis. Karen avait dû insister un peu pour le rendre comme ça, mais elle était très fière du résultat final. La vie de Kiba avait changé du tout au tout, mais personne ne s’en plaindrait vraiment, et sûrement pas lui. Le jeune homme se mit à lécher ce sexe, à genoux devant la puissante Huntress, ses petites lèvres filant dessus, déposant une série de baisers, faisant grossir et durcir le sexe, amplifiant les sensations. Karen en sourit. Les godes internes enflaient et vibraient également, amenant Helena à se dandiner sur place, ses joues rougissant sous l’effet du désir qui s’exprimait en ce moment en elle.

Karen n’en perdait évidemment pas une miette, et, au bout de quelques instants, Huntress finit par ordonner à Kiba de se mettre en position. Impatient, le jeune homme obtempéra bien volontiers, et se tourna face à la femme, bombant ses fesses. Un magnifique postérieur, qui n’avait rien à voir avec le cul musclé et charpenté d’un homme. Il s’agissait d’un derrière rebondi et fin, bien plus féminin, et qui ne manqua pas de plaire à Helena, qui ne tarda pas à s’enfoncer brusquement en lui. Ayant l’habitude de se faire pénétrer, Kiba gémit malgré tout, son fondement se dilatant rapidement sous les mouvements de la femme.

« Haaaaa… Haaaaaaaaaaaa… !! Haaaaaaaaaaaannn… !! »

Mais Helena n’allait pas s’arrêter en si bon chemin ! Elle insulta en effet Kiba, tout en continuant à le prendre. Le jeune homme en cracha de la salive, et reprit ses esprits :

« Ouuuiii… Haaaaaa… Ê-Être… Être le vide-couilles d’une femme forte et autoritaire, haaaaaa… Siiii booonnn, si booonnn, hmmmm… !! »

Aucune virilité, aucune forme d’autorité chez Kiba. Tout ce qu’il aimait, c’était se faire soumettre face à de belles femmes, fortes et guerrières… Comme Helena !
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Helena Wayne
Humain(e)
-

Messages: 186



Voir le profil
Fiche
Description
Venue de Earth-2, une dimension parallèle, Helena est la fille de Bruce Wayne et Selina Kyle. Après avoir vu son monde détruit par l'armée du terrible Darkseid, elle a atterri dans notre dimension. Devenue Huntress, la chasseuse de bandits, elle rend hommage à la mémoire de ses parents en combattant le crime en attendant de trouver comment rentrer chez elle.
« Répondre #23 le: Novembre 15, 2017, 09:42:03 »

Baiser le cul de Kiba était un vrai plaisir pour Helena, d'abord parce qu'elle aimait sodomiser les petits soumis efféminés comme lui, mais aussi parce que le traitement hormonal avait remodelé son fessier pour lui donner une forme douce et arrondie, contrairement aux fesses musclées et charpentées des hommes. Un vrai petit cul d'adolescente.

« Hhhmmm... ce que t'es bonne... ma salope... »

Son amant semblait aussi être heureux, puisqu'il couinait et hurlait tout en répétant à quel point il aimait servir de vide-couilles à une femme forte et autoritaire. L'humaine lui baisa le cul tout en abattant ses mains contre ses délicieuses petites fesses, et continua à le malmener et à l'insulter jusqu'à ce qu'il en jouisse. Il poussa un cri aigu et son sexe expulsa des filaments de foutre qui vinrent maculer le sol.

« Oh oui... petite cochonne... ce que tu es bonne... Ouiii ! Aaahhh ! »

Helena jouit à son tour, et éjacula allègrement sa mouille qui, même avec la chatte remplie par un gros gode, parvint à se frayer un chemin jusqu'à l'extérieur. Quand l'humaine se retira finalement, son soumis se retrouva allongé par terre, le cul rougi et couvert de gouttes de cyprine. Elle fit signe à Hakuba, qui observait de loin.

« Hakuba ! Viens nettoyer ton petit camarade. »

L'autre travesti obéit docilement et vint à la rencontre de son ami. Il commença par lui nettoyer le cul avec sa langue, en faisant attention de ne pas trop appuyer sur cette zone encore sensible, puis il le retourna pour lécher son sexe de la base jusqu'au gland et enlever le sperme qui dégoulinait. En un rien de temps, il n'y eut plus de trace de fluide intime sur son corps, et son partenaire eut droit à sa récompense.

« Suis moi petite traînée, c'est à ton tour de te faire baiser le cul. »

Elle plaqua Hakuba contre un mur, lui fit enrouler ses jambes autour de son bassin et le souleva au-dessus du sol en le tenant fermement par les fesses. Comme Kiba, il avait un joli petit cul d'adolescente, doux et rebondi, un vrai plaisir à prendre en main. Une fois bien installée, elle lui fourra son gode dans l'anus, aussi dilaté que celui de son camarade.

« Aahh... allez sale pute... tu connais la chanson... haaannn... dis moi des choses... que j'aime entendre... ou sinon... kyyaahh... je ne te baise plus... »

S'il avait bien observé comment son compagnon s'était insulté, alors il ne devrait pas avoir de problème. Mais il fallait aussi qu'il fasse preuve d'ingéniosité, qu'il ne se contente pas de répéter ce que Kiba avait dit. Helena jugeait sa performance.
Journalisée

Venez découvrir mes DC sur ce topic
Karen Starr
E.S.P.er
-

Messages: 141



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #24 le: Novembre 19, 2017, 10:47:05 »

Voir Helena se comporter en une véritable dominatrice, c’était un plaisir aussi rare que stimulant, une scène à laquelle Karen risquait bien de prendre goût. Helena avait toujours été, en soi, d’un naturel assez marqué. Elle était, comme son père, têtue. Quand Helena avait une idée derrière la tête, elle ne la lâchait jamais, et la poursuivait jusqu’à son accomplissement total. Ce n’était, finalement, qu’une très agréable application de son caractère dans le domaine sexuel. Ishtar avait aidé Helena à ouvrir les yeux, et Karen ne pouvait que se reprocher de ne pas avoir aidé Helena à développer plus rapidement cet aspect-ci de sa personnalité. Il fallait bien admettre qu’Helena était douée, et que c’était un vrai bonheur que de la voir ainsi sodomiser Kiba. Le jeune homme hurlait de joie, et, tout comme Hakuba, présentait effectivement un très joli fessier.

C’était l’un des effets des traitements hormonaux de Karen. Ils affinaient et courbaient davantage la silhouette et les formes du corps, afin de leur donner une apparence encore bien plus féminisée que celle qu’ils avaient habituellement. Karen, après avoir été active, se bornait tout à fait à l’observation. Le voyeurisme était une chose qu’elle aimait, et, avec Helena, elle était assurée du spectacle.

« Haaaaaaaaaaaa... Haaaaaaaaaaaaa... !! »

Kiba hurlait et couinait, crispant ses mains sur le sol, jusqu’à sentir Huntress jouir en elle. Et, comme Helena le nota, le jouet technologique de Karen avait aussi pour fonction d’expulser sa mouille pour la recracher dans le corps de l’autre. Rien à voir avec du sperme, bien sûr, car la cyprine était un liquide moins gluant. Kiba poussa un énième hurlement, et éjacula à son tour, son membre crachant des filaments blanchâtres qui éclatèrent sur le sol, et tâchèrent son ventre. La respiration haletante, le jeune homme reprenait ses esprits, tout excité. Helena, de son côté, était toujours autant en transe, ce qui ne manqua pas d’amuser Karen.

« Tu es infatigable, ma chérie... »

Pas le temps de parler, toutefois, car Helena s’était déjà rapprochée d’Hakuba ! Lui aussi allait en effet passer un joyeux quart d’heure à se faire tringler par la belle Helena. Et, encore une fois, Karen serait aux premières loges pour ce savoureux spectacle. Elle s’en pinçait déjà les lèvres, toute excitée, très impatiente de voir ça. Kiba et Hakuba étaient vraiment magnifiques, tous les deux. Difficile de dire lequel elle préférait, mais Hakuba avait vraiment pour lui d’avoir été un ancien policier, quelqu’un qui avait cherché à lutter contre ses pulsions. L’éduquer avait été plus long et plus difficile que pour Kiba, qui avait accepté sa condition bien plus facilement. Karen ressentait donc une dose de fierté supplémentaire en voyant le superbe résultat d’Hakuba, maintenant.

Lui se retrouva pris contre le mur, et, très rapidement, Helena alla le pénétrer.

« Nyaaaaah... Haaaaa... Bai-Baisez-moi fort, Maîtresse, hmmm... Je... Haaaaa... J’ai essayé de lutter pendant des années co... Contre ça, mais... C’est p-plus fort que moi, j’adore les femmes fortes comme vous, Maî-Maîtresse... DÉFONCEZ-MOI LE CUL, HAAAAAAAAA... !! »

Hakuba tapait avec ses mains contre le mur, son corps heurtant ce dernier, sa queue écrasée entre le décor et son corps. En souriant, Karen se rapprocha alors du duo, et caressa les hanches d’Helena, se mouvant contre son dos, sans la gêner dans ses mouvements. Sa bouche alla s’attaquer à son cou, le léchant tendrement.

« C’est parfait, tout ça, Helena... Tu es si excitante comme ça, en dominatrice... Un rôle qui te sied à la perfection, vraiment ! »

Et ça, Karen le pensait sincèrement...
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Helena Wayne
Humain(e)
-

Messages: 186



Voir le profil
Fiche
Description
Venue de Earth-2, une dimension parallèle, Helena est la fille de Bruce Wayne et Selina Kyle. Après avoir vu son monde détruit par l'armée du terrible Darkseid, elle a atterri dans notre dimension. Devenue Huntress, la chasseuse de bandits, elle rend hommage à la mémoire de ses parents en combattant le crime en attendant de trouver comment rentrer chez elle.
« Répondre #25 le: Novembre 22, 2017, 11:00:33 »

Helena bourrait le superbe petit cul bien rond de Hakuba tout en l'écoutant s'insulter et crier son amour de la sodomie et des femmes dominatrices. Pour compléter ce tableau déjà fort excitant, elle sentit Karen venir se coller contre elle, sa poitrine collée contre son dos, son sexe dressé contre la raie de ses fesses, ses mains caressant ses hanches et sa bouche attaquant son cou.

« Aaahhh... Karen... »

La kryptonienne lui murmura à l'oreille qu'elle adorait la voir en dominatrice, son excitation se sentait facilement vu l'érection qu'elle avait. L'humaine ne répondit pas, elle gardait son souffle pour baiser le soumis qu'elle tenait par le cul, agrémentant sa sodomie de quelques fessées sur ses belles bosses rebondies qu'elle prenait plaisir à faire rougir. Elle se retrouva ainsi prise en sandwich entre la pédale qu'elle s'amusait à baiser et sa maîtresse qui la chauffait. C'était dans des moments comme celui-là qu'elle se remerciait de ne pas avoir hérité du sens relationnel de son père et du côté joueur de sa mère.

« Haaannn... ouuuiii... encore... encore... OOOUUUIII ! »

Finalement, Helena jouit allègrement dans le fondement de Hakuba, le remplissant de sa mouille grâce à son jouet sexuel à la pointe de la technologie, puis savoura le cri qu'il poussa en éjaculant son sperme. Après ça, elle le laissa retomber mollement puis fit signe à Kiba, qui se trémoussait sur place à cause de l'excitation.

« Kiba, viens vite nettoyer Hakuba. »

Et pendant que les deux lopettes jouaient ensemble, l'humaine prit la kryptonienne un peu pour elle et lui roula une pelle avec passion pour décharger un peu de cette excitation incontrôlable qu'elle provoquait en elle.

« Aahh... maîtresse... j'ai envie de vous... »

Elle prit les mains posées sur ses hanches, en descendit une jusqu'à son cul, incitant Karen à bien peloter et fesser cette zone, et l'autre jusqu'à son gode pour se faire masturber. La demoiselle en fit de même avec sa maîtresse.

« Hhhmmm... aahh... oui... comme ça... »

En même temps qu'elle se faisait tripoter, Helena gardait toujours un œil sur ces jolies tapettes timides qui se caressaient du bout des doigts, n'osant pas se toucher sans l'autorisation de leurs maîtresses.

« Oohh... ce qu'ils peuvent... être mignons... hhhmmm... »

De leur côté, elles n'hésitaient pas, et se branlèrent jusqu'à atteindre l'orgasme. Huntress se retrouva avec les doigts couverts de sperme, et partagea cette délicieuse semence avec son amante. Ce délicieux orgasme avait éveillé en elle de nouvelles pulsions et de nouveaux désirs pour ses soumis. Ils étaient si adorables que l'humaine décida de faire un petit geste pour eux. Elle se tourna avec la kryptonienne pour pouvoir les observer correctement puis s'adressa à eux.

« Allez... mes mignons... faites vous l'amour... montrez moi... comment vous... vous faites plaisir... »

Et tandis que Kiba et Hakuab commençaient à s'embrasser et à se toucher avec plus d'assurance, Helena vint murmurer à l'oreille de Karen pour lui parler de ses envies pour les deux amants.

« Dis moi... est ce qu'il y a... une garde-robe... pour pouvoir les habiller... comme des poupées ? Ou une baignoire... pour les laver... en bikini ? »

Tant de projets, et tellement de façons de prendre son pied.
Journalisée

Venez découvrir mes DC sur ce topic
Karen Starr
E.S.P.er
-

Messages: 141



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #26 le: Novembre 27, 2017, 02:19:00 »

Helena 2.0 était une véritable réussite. Elle était d’ailleurs une telle réussite que Karen en ressentait même une pointe d’anxiété. En effet, il était bien possible que, après le traitement infligé par Ishtar, Helena soit plus perverse qu’elle, ce qui était inacceptable, et tout simplement impensable ! Karen devait tout de même rester la « super » du tandem, après tout ! Elle embrassa donc Helena quand elle eût fini de jouer avec Kiba. La femme avait sodomisé les deux hommes, qui restaient agenouillés devant elle, la respiration haletante, et les joues rouges. Rien ne les obligeait à agir ainsi, mais Karen triait sur le volet ses pensionnaires. Ils étaient ici de leur plein gré, et, tout ce qu’elle avait fait, c’était leur montrer ce que, au fond d’eux-mêmes, ils aimaient. Et Kiba, autant qu’Hakuba, adoraient être sous l’autorité de puissantes femmes, belles et fortes, ce qu’Helena était, autant que Karen. Avec plaisir, ils regardaient leurs deux Maîtresses s’embrasser tendrement, ressentant bien évidemment une forte pointe d’excitation devant cette scène, à tel point qu’ils en oubliaient de se nettoyer, leurs triques bien tendues.

Karen, de son côté, masturbait Helena d’une main, et, tout en laissant Huntress caresser son sexe, sexe qui n’avait cessé de frotter les fesses de la femme, elle laissait son autre main peloter ses fesses, et titiller son fondement. Karen glissa finalement un doigt dedans, et remua ensuite en harmonie ses deux mains, faisant se dandiner Helena, la rapprochant de l’orgasme, tandis qu’elle continuait à l’embrasser. Son corps en latex se frottait à cleui d’Helena, leurs seins se heurtaient mutuellement, et on pouvait entendre un concert de soupirs, de gémissements, de bruits de frottements, et de claquements du latex. Une délicieuse symphonie qui aida sûrement Karen et Helena à jouir. Power Girl se relâcha, et le sperme fusa en hauteur, se mélangeant à la mouille d’Helena, zébrant leurs torses, filant jusqu’à leurs mentons...

« Haaaa, Helena... ! »

Impossible de se lasser d’elle, vraiment ! Maintenant qu’Ishtar l’avait formé, Karen comptait bien continuer à exploiter son amante, et à lui faire vivre du sexe intensif. Si Helena avait plein d’idées, c’était aussi le cas de Karen, qui voulait maintenant imposer à sa femme un régime soutenu.

« Helena, Helena, ma chérie... »

Et les deux femmes s’embrassèrent encore, intensivement. Pour l’heure, il était trop bon de voir Helena prendre les commandes, et Karen sourit quand elle lui demanda si elle avait en stock des tenues spéciales pour Kiba et Hakuba. Ces derniers acquiescèrent aux ordres d’Helena, qui leur demanda de se faire l’amour.

« Oui, Maîtresse...
 -  Tout de suite, Maîtresse ! »

Et Kiba et Hakuba, qui faisaient très régulièrement l’amour entre eux, s’embrassèrent tendrement, tout en se pelotant. Karen aussi aimait le voyeurisme. Elle aimait qu’on la stimule en voyant ses amants se faire l’amour sous son nez, sans que personne ne la touche, afin de laisser lentement le désir croître en elle... Mais là, le spectacle était un peu différent, puisqu’elle était en compagnie de la femme qu’elle aimait.

« Bien sûr, Helena. Mes petits soumis ont toutes une panoplie pour les femmes comme moi... Et toi. »

Lui souriant malicieusement, Karen se rapprocha d’une armoire, et l’ouvrit. Il y avait tout un ensemble de tenues, allant des robes lolita gothic aux bikinis, en passant par des nuisettes, des collants... De quoi travestir à loisir les beaux transsexuels qui continuaient à s’embrasser à et se peloter. Tout en cédant sa place pour permettre à Helena d’observer le contenu de la penderie, Karen retourna dans son dos, et massa ses hanches.

« Tu es vraiment magnifique comme ça, Helena, tu sais... Si excitante, si puissante... Une vraie merveille ! Ce que tu étais déjà avant, bien sûr, mais... Ce séjour sur Terra t’a vraiment fait du bien ! »
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Helena Wayne
Humain(e)
-

Messages: 186



Voir le profil
Fiche
Description
Venue de Earth-2, une dimension parallèle, Helena est la fille de Bruce Wayne et Selina Kyle. Après avoir vu son monde détruit par l'armée du terrible Darkseid, elle a atterri dans notre dimension. Devenue Huntress, la chasseuse de bandits, elle rend hommage à la mémoire de ses parents en combattant le crime en attendant de trouver comment rentrer chez elle.
« Répondre #27 le: Novembre 29, 2017, 06:42:13 »

Pendant que Kiba et Hakuba commençaient à se faire l'amour, Helena se laissa conduire par Karen jusqu'à une armoire remplie de tenues réservées aux femmes. Nuisettes, collants, bikinis, robes, jupes... il y avait tout ce qu'il fallait pour travestir ces jolis transsexuels. L'humaine observa en détail le contenu de la penderie pendant que la kryptonienne la pelotait et lui disait à quel point elle aimait ce qu'elle était devenue depuis son séjour à Terra.

« Hhmm... merci mais... tout ça... je le dois... aahh... à Ishtar... »

La dragonne avait vraiment su révéler ce qu'il y avait de plus pervers et décadent au fond de l'héroïne. Elle qui se prenait juste pour une femme dont le plus grand talent au lit était son endurance, elle avait découvert qu'elle aimait faire tout un tas de choses allant à l'encontre de sa vision sur le respect des femmes envers elles-mêmes. Mais maintenant qu'elle en était là, elle ne comptait plus faire demi-tour. Et pour commencer, elle avait envie de relooker les deux lopettes pour les rendre plus féminins encore. Elle attrapa deux ensembles qu'elle jugea parfaits pour eux et retourna les voir. Hakuba était à genoux, en train de sucer la queue de Kiba, ses mains posées contre ses fesses. Ils étaient très mignons à regarder, pourtant Huntress les interrompit en pleine action.

« Pas si vite mes jolis. Avant d'aller plus loin, enfilez ça. »

Pour Kiba, un joli bikini bleu à pois blancs. Pour Hakuba, une nuisette en dentelle verte avec collants et porte-jarretelles. Ces deux tenues allaient non seulement faire ressortir leur beauté féminine en moulant leurs petites fesses à la perfection, mais aussi mettre leur excitation en avant car il n'y avait pas beaucoup de place dans ces tenues pour ranger leur sexe, et leurs érections formèrent une belle bosse sous le tissu.

Ce que Helena appréciait le plus avec des hommes soumis comme eux, c'était de les travestir pour que leur féminité cachée puisse s'exposer aux yeux de tous. Elle approcha des deux travestis et vint murmurer à leurs oreilles.

« Vous êtes magnifiques mes chéris. De vraies demoiselles. »

Elle leur mit une fessée chacun et les laissa reprendre leurs affaires tout en continuant à les observer, toujours avec Karen dans son dos.

« Haann... et vous... maîtresse... vous voudriez me voir... avec une tenue... plus érotique ? »

L'humaine avait plus de courbes à exposer que ces deux sous-hommes, elle aurait pu se permettre des tenues un peu plus osées, mais le choix revenait à sa maîtresse. En attendant, elle se laissait caresser et son gode retrouvait de sa vigueur devant le spectacle qui lui était offert.
Journalisée

Venez découvrir mes DC sur ce topic
Karen Starr
E.S.P.er
-

Messages: 141



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #28 le: Décembre 04, 2017, 02:09:55 »

Karen s’amusait beaucoup avec Helena. Enfin, elle s’était toujours bien entendue et bien amusée avec elle, mais de nouvelles possibilités s’offraient maintenant pour les deux femmes. Ishtar avait bien sûr été une étape décisive, mais, même avant ça, Karen avait fait goûter à Helena des plaisirs immenses et exquis. La jeune héroïne avait goûté au fruit défendu, et revenait régulièrement prendre de nouvelles bouchées. Karen était comblée. Elle laissa Helena changer Kiba et Hakuba, et sourit surtout devant la belle nuisette verte qu’Hakuba avait enfilé. Elle lui allait à ravir, mais elle irait tout aussi bien sur le corps d’une femme. Rougissant de plaisir, les deux hommes finirent à genoux, à gauche et à droite d’Helena, et léchèrent son sexe. C’était certes un gode, mais la texture était similaire à la peau humaine, tout comme les sensations. Ils léchèrent et embrassèrent cette queue, remontant dessus, avant de la caresser avec leurs mains.

Helena, de son côté, caressait leurs visages, tout en demandant à Karen si celle-ci n’avait pas une meilleure tenue pour elle. Celle-ci sourit doucement en se mordillant les lèvres.

« Oh, mais j’ai plein de tenues pour toi, Helena... »

Elle voulait néanmoins laisser la surprise à Kiba et Hakuba, et demanda à Helena de la suivre, tout en ordonnant aux deux hommes de les attendre bien sagement.

« Bien, Maîtresse !
 -  Mais ne nous faites pas trop languir quand même ! »

Power Girl sourit devant la légère insolence de Kiba, qui traduisait juste son impatience, puis sortit. Dès qu’Helena fut dans le couloir, Karen lui demanda d’attendre, puis s’envola rapidement. Elle rejoignit sa penderie, et récupéra rapidement une tenue entreposée sur une cintre, puis retourna devant la chambre de Kiba et d’Hakuba. Dans le couloir, il n’y avait personne d’autre qu’Helena, qui avait commencé à se déshabiller en prévision du retour de Karen, et se trouvait toute nue.

« Ça, ma chérie, je pense que ça devrait t’aller... »

Karen avait opté pour une belle tenue de dominatrice, moulante et serrée, avec un corset révélant ses seins, de longs gants noirs, et des collants, le tout avec une culotte noire qui épousait son phallus proéminent. Se pinçant les lèvres, Power Girl l’observa en souriant, et sa main glissa sur la queue de la femme, venant la masturber, avant de l’embrasser tendrement, sa langue filant dans la bouche d’Helena.

« Hmmm... Ma chérie... ! »

Helena était si belle ainsi ! Ha, quelle beauté, quelle perfection !
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Helena Wayne
Humain(e)
-

Messages: 186



Voir le profil
Fiche
Description
Venue de Earth-2, une dimension parallèle, Helena est la fille de Bruce Wayne et Selina Kyle. Après avoir vu son monde détruit par l'armée du terrible Darkseid, elle a atterri dans notre dimension. Devenue Huntress, la chasseuse de bandits, elle rend hommage à la mémoire de ses parents en combattant le crime en attendant de trouver comment rentrer chez elle.
« Répondre #29 le: Décembre 06, 2017, 07:39:59 »

Helena allait avoir droit à sa nouvelle tenue. Karen l’entraîna jusqu’à la chambre de Kiba et de Hakuba et la laissa attendre devant la porte d’entrée. Elle eut le temps de se déshabiller à moitié quand la kryptonienne revint la voir avec la tenue qu’elle voulait la voir porter : une tenue de dominatrice en latex noir laissant sa poitrine à nue, avec des gants, des collants et une culotte noire épousant la forme du jouet sexuel entre ses jambes. L’humaine eut juste le temps de s’habiller avant que son amante ne se colle contre elle, masturbant sa queue d’une main tout en l’embrassant à pleine bouche. L’excitation était palpable entre elles.

« Aahh… Karen… mon amour… »

L’ambiance devenait très chaude, mais Helena se sépara des lèvres de Karen avant que ça ne le soit trop.

« Il faut… qu’on aille rejoindre… nos jolies poupées… »

Ces soumis avaient été obéissants, ç’a n’aurait pas été très gentil de les priver de la vue de leurs maîtresses s’envoyant à l’air. Mais avant de retourner les voir, l’humaine alla prendre une paire de cache-tétons dans l’armoire des tenues et se les posa sur les seins.

« Ça fera saliver les petits soumis. »

De retour dans la pièce principale, les deux femmes découvrirent les pédales en train de s’embrasser et de se toucher langoureusement. Helena rit doucement en les observant.

« On dirait qu’ils n’ont pas pu attendre. »

Il faut dire qu’ils étaient très mignons habillés ainsi, surtout Hakuba avec sa petite nuisette verte qui lui moulait un superbe cul. Il leur fallut un court moment avant de réaliser que leurs maîtresses étaient revenues, ils voulurent alors s’arrêter pour les rejoindre, mais l’humaine leur fit signe de ne pas bouger.

« Continuez mes jolis, divertissez-nous avec vos galipettes de pédales. »

Pendant qu’ils s’ébattaient sous les yeux avides des deux femmes, Helena s’abandonnait aux mains de sa maîtresse pour se faire peloter par ses mains puissantes.

« Maîtresse… s’il vous plaît… baisez moi… »

Elle lui laissait le choix du moyen, mais elle avait envie de jouir entre ses doigts experts, que ce soit en poursuivant la branlette qu’elle avait débuté plus tôt, ou la prenant sauvagement contre un mur. Elle voulait juste jouir et balancer sa mouille avec son faux sexe tout en matant sans vergogne Kiba et Hakuba se tripoter.
Journalisée

Venez découvrir mes DC sur ce topic

Tags:
Pages: 1 [2] 3 4 ... 6
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox