banniere
 
  Nouvelles:
Le Staff est toujours à la recherche de nouvelles recrues pour différents projets, comme la Gazette ou la promotion du forum !

Pour plus d'informations, c'est par ici !

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Sujet: On ne s'emprend pas à ma famille [Stellar Louissier]  (Lu 220 fois)
Deathstroke et Terra
Legion
-

Messages: 7


Mercenaires


Voir le profil
Fiche
« le: Septembre 02, 2017, 10:21:59 »

Slade Wilson était un homme prit par son activité : mercenaire. Mais qui dit mercenaire mène à dire parfois "assassin". Bien que la plupart du temps les crimes commit ne sont que des commandes et qu'il est donc impossible de remonter à lui, il est possible que certain vieux démons que l'on croyait enterrer remonte à la surface. Et en rentrant cette fois ci, c'est ce qui ce passa. Quand un ancien militaire se met à tuer à son propre compte, le gouvernement commence à grincer des dents.

En poussant la porte de chez lui, dans la pénombre, il trouva quelque chose d'étrange. Pour commencer, la lumière semblait avoir grillée. Impossible d'éclairer la pièce principale. Un courant d'air s’échappait de la baie vitré, pourtant fermée. Cassée. Puis mit en alerte par un bruit derrière lui il attrapa un poing qui allait lui cogner la tête. Un crac sinistre retentit et Slade projeta son assaillant contre le mur.

Il monta alors les marches menant à l'étage quatre à quatre. Il ouvra une porte violemment. "Terra ! Terra !! Où es tu ?!". Un long silence s'en suit. Puis d'autre bruits vinrent du rez de chausser. Presque imperceptible. Une, deux, trois personnes. Et par la fenêtre des lumières rouge semblait pointées la maison.

Sans soucis, il neutralisa les trois personnes qui étaient entrés chez lui. Une fois fais, Slade Prit les balles de son armes de poing qu'il garde toujours sur lui et les mit à chauffer sur une poêle. Il descendit dans sa cave la où est entreposer sa tenue de combat, avec son fameux masque noir et orange. Il prit son fusil de précision, une arme de poing, un mitraillette et enfin, son épée.

Quand Deathstroke sortit discrètement par la porte de derrière, les balles finirent par éclatées avec la chaleur comme des coups de feu. Et comme un signale, une esquade déboula de la rue arrosant littéralement la maison de Slade et de Terra. Mais ce ne fut pas suffisant pour abattre le mercenaire. Habile de la gâchette, il extermina deux des trois autres hommes d'une balle dans l’œil droit, comme une signature. Le troisième prit de panique se mit à fuir. De son arme de poing il lui fit sauter une rotule. Dans la douleur, l'homme prit son arme pour se défendre mais en vain. Avant même d'appuyer sur la gâchette le mercenaire lui avait troué la main. Il lui attrapa le col brutalement.
 
- Où est elle ?!!
- Je ... je ne sais pas de quoi vous parlez ...
- Mauvaise réponse !! Il lui envoyer sa botte dans sa victime. Je ne le repaitrais pas : Où. Est. Terra ?!
- Je ne sais pas !
- Alors tu ne m'es de plus aucune utilité.

Il arma le chien de son arme et s’apprêta a tiré. Mais on le devança. Un couteau se planta dans la tête de l'assaillant. Slade se retourna et tira dans la direction du lancer, mais sans succès. Quand il refit face à l'homme mort, une adresse était indiqué sur le manche du rasoir.

Ça mena à un bâtiment en chantier et complétement abandonné, à l'abri des regards. Les fédéraux aiment ce genre de mise en scène, donc visiblement les ravisseurs voulaient que Slade retrouve Terra. C'est lui qui est visé. Les premiers étages étaient vide ou très peu remplient. Mais plus il montait, et plus le nombre d'assaillants augmentait. Le but était simple : le vider de ses balles. A trois étages avant le sommet de la tour, il arriva dans une pièce entièrement vide.
Au milieu, une chaise. Et dessus, Terra, inconsciente. Et c'était plus prudent connaissant son méta gène lui permettant de déclencher des secousses sismiques et pouvant manier la pierre et la terre à sa volonté.

- Terra !

Il se précipita pour aller voir la jeune fille. Il lui reste 12 balles de pistolets, 3 de sniper et son épée.
Journalisée
Stellar Louissier
Humain(e)
-

Messages: 35



Voir le profil
Fiche
« Répondre #1 le: Septembre 03, 2017, 09:52:20 »

Il y avait tellement de candidate qui voyait le jour dans la base de Tekhos, y en a qui devenu pilote confirmé avec de nouvelles unités qui leur était affilié en fonction de leur compétences et d'autres qui grimpèrent en grade au sein de l'armée, la blonde quant a elle n'est qu'une soldate basique (et ouvrière par moment quand on a besoin d'elle). Elle avait bien besoin d'avoir un peu d'action pour changer au quotidien de la base Tekhane... Alors qu'elle ne faisait rien de bon qu'a écouter de la musique avec son casque en fumant a l'extérieur de la grille d'entrée après s'y être faufiler en douce, elle remarqua une chose inhabituelle comme la présence d'un véhicule terrien représentant l'autorité compétente du "bas-monde" des humains avec sirènes et tous feux allumées. En temps normal, son premier réflexe aurait été de foncer prévenir son sergent ou caporal mais ne le fit pas car elle en avait marre qu'on la prenne pour une débutante pas foutue de prendre des responsabilités ou de décision. Elle décida d'appréhender la bagnole des flics en les saluant par un signe de main, le conducteur resta posé dans sa caisse en envoyant son collègue lui remettre la missive. Le ch'tard lui fit un débrief' rapide et d'après lui, ils auraient besoin de l'intervention musclés des soldates Tekhanes pour arrêter un dangereux type en liberté qui continue de commettre des crimes, l'individu se nommerait "Deathstroke" (drôle de nom pour un fugitif), il s'agirait d'après leur rapport d'un ancien soldat qui fut autrefois un vétéran émérite et qui aurait reçu la médaille d'honneur par le congrès et tous le bataclan. La fiche ne mentionne pas la raison qui l'aurait pousser a commettre des assassinats mais qu'il aurait simplement démissionner de la base militaire ou il se trouvait avant. Il n'a pas de proches ou de famille sauf d'une orpheline mutante qu'il aurait prit sous son aile. Bizarre, il a la soixantaine passé et il voudrait établir une liaison avec une meuf ayant la vingtaine ? Du jamais vu ! Qu'importe leur relation et il est urgent que cette affaire soit réglé au plus vite et dans la plus grande discrétion qui s'impose. Le conducteur rester prostrée dans la bagnole sortit finalement en présentant sa carte des services secret et finir le récit à la place du policier. Cette homme est sacrément balèze et il ne sera pas facile de le maîtriser car il a des réflexe aiguisé et aucun homme des autorités compétentes ne furent en mesure de lui tenir tête mais qu'elle aura tous l'assistance nécessaire pour mener cette mission a bien... Stellar recueillie l'adresse du mec et de sa congénère et elle croit avoir une idée de comment le faire venir là ou elle le désire.

*Je vais enfin pouvoir aller m'amuser...*

La jeune femme partit se préparer, elle songea a porter un treillis militaire mais ne tenu pas a se mélanger aux humains en les ressemblant, elle garda son uniforme de base, légère et résistante pour faciliter les mouvements, elle n'avait besoin que de ça, les cuissardes plateformes blanches ne lui posent pas problème non plus, étant de base demi-humaine mais tekhane sur toute la ligne, elle serait bien capable de courir, sauter voire esquiver etc... et son talon ne se cassera pas. Elle ne prit qu'un couteau de combat façon Rambo avec deux flingues jumelles de calibre 45 et dix chargeur (au total cinq pour les deux armes à la fois) assortie et un peu d'armement au cas ou. D'après le rapport, cette gamine posséderait des pouvoirs dépassant l'entendement et serait capable d'ouvrir la terre voire balancer des projectiles pierreux si elle se sent menacer... Raison de plus pour l'approcher comme un chat et l'assommer afin de rendre la tâche plus simple. Une heure s'écoula depuis son départ de la base Tékhane en roulant en jeep jusqu'à l'adresse menant a un domicile isolé et loin de la ville, un terrain idéale et préféré des terroristes. Elle mit pied a terre en écrasant sa clope en dévisageant la masure, elle repéra les groupes de soldats tapis dans des fourrés a cent mètre de la baraque paré a donner l'assaut mais miss Louissier les en dissuada d'un signe de tête car elle n'avait pas accomplit son objectif qu'est l'enlèvement de Terra. La porte arrière du pavillon fut rester ouverte (probablement une issue de secours qu'aura laisser son père a sa chère fille pour permettre a son enfant de se barrer si les choses tourne mal en son absence) mais c'est une chance inespéré pour la Tékhane qui y entra sans ciller, heureusement le sol fut couvert d'une moquette étouffant ainsi les bruits de pas de ses bottes blanche. Elle songea a monter a l'étage mais un ronflement dans le salon lui fit dire le contraire et qu'apparemment l'ado' se trouve dans la pièce centrale, Stellar sortit son couteau de son fourreau mais changea de tactique quand elle vit la belle dulcinée plonger au pays des rêves. Elle sortit un flacon de chloroforme de sa poche et l'imbiba avec un tissu en y versant une bonne dose afin que la mutante ne s'éveille pas en catastrophe. Elle s'approcha comme un félin et put voir une boite de pizza entamé avec des canettes de coca vide et même la télé écran plat fut allumé avec un documentaire animalier parlant de papillon etc... Elle s'approcha en catimini et saisit comme un serpent la tête de la fille et plongea sa main directement sur son visage et l'appliqua dessus fortement, comme prévue Terra se mit a s'agiter et avait ouvert l’œil mais ne voyant que la couleur blanche du chiffon plaquer sur sa figure, elle finit par lacher prise en s'avouant vaincu après trente seconde de lutte.

Et bien... Ca été plus facile que prévu, je me réjouie d'avance en voyant sa tête quand il aura constater qu'elle aura été kidnappée, il sera fou de rage

Stellar ressortit avec la victime inconsciente et fit signe a ses énergumène d'entrer en action quand la cible sera a portée de vue. En attendant, elle déposa le corps inanimé dans la voiture et roula rapidement en direction d'un bâtiment désaffecté, elle s'y gara et monta les étages comme une flèche en portant sur son épaule le corps de la fille dans les pommes et l'a déposa sur une chaise en la ligotant et en lui bandant les yeux et la bouche. Elle récupéra une mitraillette Uzi en vérifiant que le chargeur en est bien garnie et partir rejoindre sur le front et en restant a distance raisonnable, elle sortit des couteau de lancer sous un siège et le garda en main pour l'envoyer vers la cible. Une détonation suivi d'un bruit de mitraille déchira alors le silence de la nuit et elle comprit que ses hommes ont repérer le sale type et qu'ils tente de le buter a l'intérieur. Les gus tirèrent comme qui dirait dans le tas mais avec un court pétarade, elle comprit que l'individu avait mit hors d'état de nuit ses compères en moins de temps qu'il ne lui en fallut. Elle vit un de ses sbires qui avait peur pour sa vie sortir comme un lapin blessé mais finalement rattraper par le vétéran lui saisir le col après lui avoir coller plusieurs balles pour l'immobiliser et l’interroger de force en exigeant ou se trouve sa protégée. Il ne fallait en aucun cas que cette mauviette ne crache le morceau ! Le plan risquerait de tomber a l'eau sinon. Elle lança comme une experte l'arme blanche qui vola en sifflant et qui partit se loger dans le crâne du militaire qui mourrut sur le coup. Dans tous les cas, elle n'avait plus besoin de rester et il fallait se replier a la planque. Elle enfonça le champignon et démarra en trombe en direction de la structure ou se trouva sa captive, le gaillard n'aura pas mit longtemps pour la suivre a la trace vu que la jeep sera le seul bruit de la soirée supposer lui conduire dans la bonne direction par le biais du son du moteur. 

Alors beau brun, on danse ? Désolé d'interrompre cet instant de sensibilité mais tu devra me passer sur le corps si tu veux récupérer ta pétasse 

Elle cria en s'étant cacher a plusieurs mètre derrière un poteau et envoya plus de trois couteau dans sa direction avant de sortir sa mitraillette et en lui tirant d'un autre coté afin de faire ralentir sa progression jusqu'à sa fille. Le cœur vibra fort dans sa poitrine, jamais son excitation fut monter a un tel niveau qu'elle se mit a ricaner comme une teigne a l'idée de buter ce mec.
Journalisée


Tags:
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox