banniere
 
  Nouvelles:
Pour la promotion du forum, pensez à voter régulièrement pour nous si vous avez un peu de temps.
Merci ! ♥





Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Sujet: La Vipère et le Dragon ZUSSHA  (Lu 428 fois)
Eris Langnar
Humain(e)
-

Messages: 381



Voir le profil
Fiche
« le: Septembre 01, 2017, 04:39:15 »

-Gregor ! Viens t'ccuper d'la ferme, allez ! Les m'ssieurs de la collecte d'impôts vont venir bientôt !   

Le vieillard vint se réveiller de sa sieste en sursaut et se releva sur son séant, jetant un regard noir vers sa femme, une vieille femme qu'il avait toujours cependant aimée depuis qu'ils se sont rencontrés vers leurs vingt-ans. Se relevant sur ses pieds et s'époussetant du sable qui aurait pu s'infiltrer dans ses vêtements, le Grison se mit au travail. En s'occupant des étables des chevaux de trait robustes et immenses, en nourrissant les porcs avec leurs rations de légumes coupés mêlés de morceaux d'avoines, de traire les vaches ainsi que de s'occuper des poules avant de retourner sur le devant de sa propriété, pour s'asseoir sur son banc en bois qu'il avait taillé de ses mains lors de ses temps libres.   

Le village de Fer-Ciel était tranquille. Plus personne, hormis de rares voyageurs ou pour ceux qui venait ici pour affaire, ne venait dans le coin. L'ancienne mine de fer ayant fermé depuis une bonne centaine d'année, le village avait été oublié en grande partie du désert en moins de deux décennies. Mais heureusement, certaines personnes s'en souvenaient encore. Surtout les collecteurs d'impôts et de taxe. Ce village était bien trop tranquille. Même les bandits ne venaient pas ici. Alors les habitants vivaient en paix. Rien ne bouleversait leurs quotidiens tranquilles.

Tout sauf une petite explosion soudaine au lointain dans une des montagnes de la région. Alerté, Gregor se leva de sa chaise et observa au loin ce qui se passait. Une heure passait. Il vit une silhouette s'approcher du village... Et ce fut celle d'une femme de taille moyenne, en apparence normale, si ce n'était de ses yeux rouges comme des rubis et de ses oreilles. Pointus comme ceux des elfes.   

-Ah, hum... Jeune fille ? Que faites-vous donc ici ? Est-ce vous qui avez... ?   

Il pointa dans la direction d’où avait eu lieu l'explosion et, haussant les sourcils, demanda :

-D’où venez-vous ? Quel est votre nom ? Vous savez, il n'y a presque personne qui ne vient ici... Hormis les collecteurs d'impôts de la famille Langnar.

La nouvelle venue haussa un sourcil et demanda ce qu'était la famille Langnar. Quelque peu surpris, Gregor répondit.

-Ah, bah, euh... C'est l'une des familles de nobles les plus puissantes du royaume du Sultanat des Sables Blancs, évidemment ! La famille Langnar, depuis des milliers d'années, avait été reconnue pour leurs idéaux de libertés, mais aussi pour les incroyables capacités magiques des femmes de la famille, mais aussi pour les rares hommes guerriers, qui eux, étaient de véritables machines de guerre. Ils le sont encore aujourd'hui ! Je ne connais pas personnellement la famille et je n'ai que des connaissances générales sur cette famille. Des rumeurs courent qu'ils sont assez secret sur l'origine de leurs pouvoirs et de leurs connaissances. Présentement, la plus importante des Langnar, de ce que moi, je sais, est Eris Langnar, une magicienne aux talents les plus incroyables qui m'avaient été donnés de voir, il y a de cela une dizaine d'étés, quand j'étais allé en la ville de Ghibli, un de ses sièges familiaux, pour un festival avec ma famille. Si vous voulez y aller, je vous donnerais une carte !   

Le vieillard lui dit de rester aussi, courut vers sa maison avant d'en sortir avec un bout de papier assez grand, le lui tendant.

-Tenez ! Et si vous voulez des provisions, bah euh, il y a le magasin général du coin... Mais je ne sais pas s'il est ouvert aujourd'hui. Alors euhm, autre chose ? Ah oui, une autre chose aussi : je vous déconseille de vous frotter aux hommes d'Eris Langnar. Les Scorpions Dorées. Paraient qu'ils sont des quasi-surhommes et ce sont des guerriers hors-pair traquant sans relâche les esclavagistes ! C'est son armée privée et peu leur arrivent aux genoux ! Ouaip ! Voulez-vous savoir autre chose ? Non ? Si vous voulez en savoir plus sur eux, allez vers la ville indiqué sur la carte, vous allez pas le regretter ! 

Il lui fit un signe de la main avec un sourire.

-Alors au revoir et puissiez-vous faire bonne route !
Journalisée
Zussha
Créature
-

Messages: 19



Voir le profil
Fiche
« Répondre #1 le: Septembre 01, 2017, 04:03:38 »

Voulant effectuer une approche discrète, la dragonne a décidé d'atterrir dans les montagnes et de continuer à pieds par la suite. Manque de chance pour elle, le temps passé sans s'entrainer a fait son œuvre et elle s'est rapproché du sol trop vite et trop tôt. Pour limiter la force de l'impact elle n'a pas cinquante solutions, elle se transforme en dragon avant de violemment abattre ses ailes vers le sol, soufflant sable, poussières et cailloux de petite et moyenne taille. De l'autre côté de la montagne, on ne voit qu'une grande explosion de gravats sans cause apparente et sans suite. Zussha espère qu'elle n'a pas trop attiré l'attention sur elle, même si l'approche discrète semble compromise. Elle va tout de même prendre la peine de marcher une heure le long de la distance qui la sépare du village où elle comptait aller chercher quelques informations. Elle a entendu parler d'une dirigeante du désert aux pouvoirs magiques remarquables, une femme aussi belle que puissante, issue d'une famille prestigieuse. La créature y voit déjà une maîtresse potentielle et dans le pire des cas, elle aura fait un peu de tourisme.

Lorsqu'elle approche enfin du village un vieil homme vient à sa rencontre, elle n'a pas pu s'empêcher de sourire en entendant "jeune-fille", c'est plutôt à elle de lui dire ça. Mais le vieil homme ne comprendra probablement pas si elle l'appelle mon garçon, elle s’abstient donc : "Ah, ça ? Un atterrissage qui s'est mal passé, de la poussière et des graviers qui ont volé, rien de grave rassurez-vous.". Le coin semble tranquille, ces gens ne vivent pas au contact des champs de bataille ou autres lieux inhospitaliers, inutile de les inquiéter pour rien. Malgré un léger accent, la dragonne parle à présent convenablement la langue locale, même s'il est rapidement évident qu'elle est étrangère. Elle répond calmement aux questions avant d'en venir aux siennes : "Je viens de très loin.", pas tant géographiquement que temporellement mais, inutile d'entrer dans les détails, "Et je m'appelle Zussha. Qu'est-ce que la famille Langmar ?". Le vieil homme pris le temps de lui répondre à ce sujet en détail, appréciable, il s'avére que cette Eris Lagmar est la femme dont elle a entendu parler.

Puis, il lui parla de quelque chose d’intéressant, les scorpions dorés, une unité militaire d'élite à ce qu'elle croit comprendre. L'envie de se mesurer à eux fut la première idée qui lui passa par la tête. De plus, se pointer au palais d'Eris et demander gentiment à entrer pour la rencontrer risque de faire bien rire les gardes et elle ne veut pas user de violence contre ses probables futurs collègues. Mais, défier et vaincre l'un des membres de ce corps d'élite respecté dans la région pourra lui servir d'entrée en matière, il faudra juste qu'elle se retienne pour ne pas trop l'abimer. Il faudra qu'il puisse témoigner de sa puissance auprès de sa maîtresse qui deviendra peut-être aussi celle de Zussha. Quoi qu'il en soit, il lui faut s'envoler vers Ghibli, elle salue le vieil homme de la main en lui disant au revoir, puis déploie ses ailes de dragon pour s'envoler.

Il ne lui fallu pas très longtemps pour rallier la ville et cette fois-ci, pas de discrétion, elle débarque directement depuis les airs, en faisant bien attention de ne surtout pas foirer son atterrissage cette fois-ci. Si elle se transforme en dragon et projette des gravats sur les habitants ils la prendront pour une ennemie et ils n'auraient pas tort de raisonner de la sorte. Elle doit maintenant trouver l'un de ces scorpions dorés, à moins qu'ils ne viennent à elle de leur propre chef en l'ayant vu arriver de la sorte. Elle fait disparaitre ses ailes de dragon et attend un peu avant d'aller potentiellement explorer la ville.
Journalisée
Eris Langnar
Humain(e)
-

Messages: 381



Voir le profil
Fiche
« Répondre #2 le: Septembre 06, 2017, 04:56:24 »

La ville de Ghibli était une cité florissante et économique quand on la voyait, et malgré la distance, l'on pouvait deviner que même depuis un point de vue éloigné, les murs de la cité étaient énormes et faits pour résister aux plus grandes armées qui pouvaient exister. Et l'un des principaux sièges de la famille Langnar y existant, il était tout aussi normal que la sécurité soit aussi renforcée en extérieur qu'en intérieur. L'armée privée de la Langnar, fondée par celle-ci en s'inspirant grandement de la compagnie de son ancien mari, et dont nombre d'entre eux sont encore en activité auprès de la Reine, était reconnue de partout dans le désert comme étant une force de frappe destructrice et dévastatrice.

Et peu osait les défier personnellement, considérant que l'un des principaux lieutenants d'Eris avait été un des plus proches amis de son ami reconnu pour son maniement mortel de la lance, mais aussi de la masse et qui, malgré l'armure lourde qu'il portait, avait un surnom. Le Diable des Sables. Bougeant comme une ombre parmi ses adversaires, disparaissant dans un champ de bataille pour se retrouver ailleurs, alors qu'il n'avait rien de magique en lui. Et son vrai nom était...

Ezekiel Martell


L'un des principaux chefs de garde chargé de surveiller l'un des districts de la ville patrouillait justement en compagnie de trois hommes armés, de la garde normale, mais aussi d'un magicien appartenant aux Scorpions Dorées, celui-ci revêtant une robe blanche avec des filaments d'or magique incrustés dans le tissu pour augmenter la vitesse de ses sorts, mais aussi pour réduire leurs coûts d'utilisation. Le magicien était un homme dans la quarantaine, patrouillant avec sa troupe, quand il sentit l'étrange poussée d'énergie venir des cieux.

-Ezekiel. Le sens-tu ?   

-Oui... Tu en as localiser l'origine ?   

Le brun tournant son regard vers le magicien, il attendit la réponse, celui-ci étant plongé dans une pure concentration.

-Partie ouest de Ghibli, dans une cour abandonnée. Ma projection astrale n'était que courte, mais j'ai cru apercevoir... Une jeune fille. Indubitablement surnaturelle, avec des yeux d'un rouge sang comme ceux des chats et une aura puissante.   

Acquiesçant aux propos de l'homme, Ezekiel fit signe aux autres hommes de le suivre depuis une certaine distance, et avec son anneau au doigt, invoqua sa lance favorite, dont le manche était d'un bois noir poli aussi dure que le fer, mais manœuvrable, avec une petite pointe de métal vers le bas, et la hampe de celle-ci était faite d'un acier trempé, auquel y était accroché le fanion des Scorpions Dorées. Toujours suivi du magicien qui marchait d'un air serein avec son bâton qui tapait contre le sol, Ezekiel continua sa marche avant d'arriver vers sa destination.

Il y vit la une belle jeune fille dont l'apparence était monstrueusement jolie et... jeune, mais pourtant, dans son regard, il y vit une grande sagesse.

-Qui es-tu ? Et que veux-tu ? Il est de mise de passer par l'une des portes de la ville et non d'outrepasser la muraille d'une quelconque autre solution pour entrer en ces lieux.
Journalisée
Zussha
Créature
-

Messages: 19



Voir le profil
Fiche
« Répondre #3 le: Septembre 12, 2017, 10:00:40 »

Comme prévu, l’atterrissage fut exécuté avec précaution et fut une réussite. Faire une erreur ça arrive mais, faire la même deux fois de suite sur quelque chose d'aussi basique que simplement se poser, non. C'est qu'il lui faut vite reprendre l'habitude d'utiliser ses pouvoirs correctement car, si un ennemi réellement puissant débarque, elle ne pourra compter que sur ses aptitudes. Elle a choisi de se poser dans une cour déserte, évaluant le temps de réaction de ceux qu'elle est venue taquiner. En attendant elle admire les lieux, l'architecture de la ville, les éventuels bâtiments sortant de l'ordinaire. Enfin, c'est ce qu'elle essaye de faire tandis qu'on vient lui rappeler que les portes de la ville existent pour être empruntées.

Un jeune-homme se tient devant elle, recouvert d'une armure de bonne facture. Comme elle l'avait prévu, son entrée inhabituelle a fait venir quelqu'un de plus haut gradé que le garde lambda, peut être même a-t-elle fait venir ceux qui l’intéressent. Ayant à cœur de créer de bonnes relations malgré son entrée peu conventionnelle et un brin illégale, elle répond aimablement, sur un ton détendu : "Oh, bon temps de réaction ! Si j'avais eu de mauvaises intentions je n'aurais pas eu le temps de faire quoi que ce soit. Je m’appelle Zussha et on m'a parlé de scorpions dorés auxquels il ne faut surtout pas se frotter, parait-il. Malgré mon âge, je n'ai pas pu m'empêcher de venir vous taquiner pour voir si leur réputation est méritée.". Elle s'approche un peu, les mains jointes dans le dos, se penchant légèrement en avant en inclinant la tête sur le côté, avant de poursuivre : "Ai-je réussi mon coup ? Fais tu parti des scorpions ?".

Sitôt sa réponse obtenue, la dragonne fait pousser ses écailles, sa peau se recouvre alors d'écailles rouges et une pellicule de carbone se créée autour de ses cheveux pour les protéger eux aussi. Elle se contente de rajouter d'un ton enjoué : "Bien ! Dans ce cas je te défie en duel, je me retiendrais ne t'en fais pas.". On peut facilement comprendre ces mots comme une insulte ou de l'arrogance mais, elle a dit cela avec assurance et apparemment sans arrières pensées. Elle se met calmement en garde, serrant ses poings avant de les poser sur son front pour protéger sa tête. Si ses écailles la protège des chocs thermiques et des attaques tranchantes ou, dans une moindre mesure, perforantes, elles sont en revanche peu utiles contre les attaques contondantes. Si son adversaire est réellement un combattant aguerri, sa décision logique face à une armure, conventionnelle ou non, sera de privilégier ce genre d'attaques. Alors elle protège sa tête, sachant que le reste de son corps est capable d'encaisser beaucoup plus.

Elle se contente alors de conclure : "Je te laisse l'initiative.".
Journalisée
Eris Langnar
Humain(e)
-

Messages: 381



Voir le profil
Fiche
« Répondre #4 le: Septembre 17, 2017, 04:55:01 »

Ezekiell observait avec attention la personne se présentant devant elle. C'était une jeune fille fort jolie et d'apparence des plus anodines. Si l'on aurait oublier ses yeux rouges fendus comme ceux des félins et ses oreilles pointues comme ceux des elfes. Un étrange habit, d'étranges bijoux, une étrange manie d'agir, de regarder, de se mouvoir, de parler. Avec un ton délicat, mais dangereux. Avec un air de sagesse, bien que sauvage. Avec un joli sourire, bien que mauvais. Elle n'était pas venue ici pour attaquer, mais pour autre chose. Celle-ci s'approcha d'un air enjoué et détendu, Ezekiel restant impassible, malgré sa mignonnerie. Son nom était Zussha et malgré son entrée spectaculaire, d'intentions mauvaises, elle n'en avait pas.

-Notre réputation est méritée, en effet, fit Ezekiel, et nous n'aimons guère ce genre de raffut qui peut attirer l'attention. Nous sommes effectivement les Scorpions Dorées, moi et le vieillard m'accompagnant.

La réaction ne se fit pas attendre. Des plaques durcis poussèrent comme des champignons sur son corps, l'en protégeant donc des coups puissants comme il l'avait remarqué, et ses cheveux vinrent se durcir tout autant que le reste de son corps. Bien que calme, Ezekiel était aux aguets. Zussha vint le défier en duel, déclamant qu'elle se retiendrait cependant. Le Scorpion Dorée recula de quelques pas, clignant des yeux, un pli entre ses sourcils. L'observant. Elle se protégea le crâne de ses mains. Ezekiel comprit que sa lance ne serait guère d'utilité. Contre une armure solide, il fallait l'écraser avec un important poids.

Reculant de quelques pas, d'un signe de main, il fit appel au magicien qui agit rapidement. Un portail lumineux apparut face au brun, auquel il vit une masse impressionnante en sortir, en or, aux arêtes renforcées avec un excellent acier plaquées en or, aux rainures renforcées par des runes magiques. Le Scorpion Dorée projeta sa lance dans l'espace vide du portail, disparaissant de ce monde, et prit en retour sa masse flottante, la soupesant, souriant quelque peu avant que le magicien ne fasse partir le portail.

http://orig15.deviantart.net/955b/f/2011/214/2/6/two_handed_golden_mace_by_cerkvenik-d42mojo.jpg

-Quel gentillesse de votre part, miss Zussha, fit doucement Ezekiel. Je prendrais donc l'initiative.

Il agita quelque peu sa masse dans l'air, avançant prudemment vers celle-ci, les yeux plissés. Glissant parfois sur le sol vers la droite ou la gauche, tentant de la piéger. Il se savait en face d'une adversaire redoutable, ancienne et puissante. Alors il allait tenter de la piéger. Sans crier gare, l'homme fonça vers elle, levant sa masse pour l'abattre sur Zussha. Mais il roula vers la droite, ayant tenté une feinte avant de venir abattre sa massue sur la hanche de l'adversaire. Elle recula de plusieurs mètres, glissant au sol, mais tint bon. Ses yeux se plissèrent. Son armure était épaisse. Mais il pouvait la briser.

-Belle armure.

Ezekiel, le Diable des Sables, se mouva soudainement vers Zussha avant de glisser vers une autre direction, donnant un coup puissant vers les avant-bras de la dragonne, avant de se mettre à tourner autour d'elle, l'assénant de plusieurs coups, fracassant sa masse qui la frappât puissamment contre elle, avant de l'abattre vers le dos de Zussha avec toute sa force, la faisant tomber au sol.

-Mais comme d'une tortue, elle vous fait défaut !

Et il leva sa masse, l'abattant sur elle...
Journalisée

Tags:
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox