banniere
 
  Nouvelles:
La modération de LGJ accueille deux nouveaux membres dans son équipe !

A voir ICI même.

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Sujet: Demonic Homecoming[PV]  (Lu 440 fois)
Vanessa White
Humain(e)
-

Messages: 967

avatar


Voir le profil
FicheChalant
Description
Agente du S.H.I.E.L.D
« le: Août 30, 2017, 07:27:38 »

Demonic Homecoming




Caelia, une jeune et intrépide aventurière toujours en quête de nouvelles épopées à vivre. Le type de personne ne sachant même pas ce que le mot assis voulait signifier. Toujours à bouger, à chercher, à vivre au jour le jour. C’était un mode de vie qui pouvait paraitre fantastique et très enviable, car un jour ne ressemblait pas à l’autre. Hier à Nexus, aujourd’hui à Ashnard, et demain qui savait ? C’était tout Caelia. Sauf qu’elle n’était pas une vagabonde pour autant ; elle poursuivait toujours un but. En vérité, cette jeune femme était une chasseuse de trésor ; son métier, son passe-temps, c’était de courir après des chimères auxquelles personnes ne croyaient, pas même les plus superstitieux fidèles de l’Ordre Immaculé !

On pouvait deviner que beaucoup de fois, ses recherches étaient infructueuses. Si personne ne croyait en ces mythes, c’était bien qu’il y avait une raison après tout ... Caelia essuyait donc bien plus d’échecs que de réussites. Mais, à l’instar de la démoraliser et de la faire cesser ses activités, cela ne faisait que l’encourager et lui donner le gout, l’envie de poursuivre. Après quelques mois où ses activités furent modestes, vint un jour où l’aventurière décida de frapper un grand coup. En effet depuis quelques jours elle avait élu domicile temporaire dans un hameau complètement isolé du monde, dans la province Nexusienne, où seuls des personnes d’âge très, très avancé, vivaient. Et ces personnes, gâteuses pour la plupart, s’ils ne se souciaient nullement de la petite jeune dans leur hameau, lui faisait payer le prix fort pour habiter ici ; elle devait écouter leurs histoires.

Et ce fut alors que durant une de ces longues et très barbantes séances de contes de fées que sa prochaine destination lui fut fixée. Plus précisément, on lui conta une drôle d’histoire, mettant en scène ce qui aurait été autrefois, une ancienne créature légendaire, à la forme changeante d’histoire en histoire. Mais, si son physique n’était pas vraiment un symbole de continuité ou de vérité de cette histoire, un élément clé était commun à toute les versions ; cette créature, répondant au nom de Tâam’Ra mourrut en emportant avec elle un secret. Un bien étrange et curieux secret, qui stipulait que seule une personne désignée, sera son héritière, et daignera ainsi hériter de sa richesse. Une histoire à en dormir debout de prime abord, mais pas quand on la racontait aux oreilles de Caelia ! Intrépide et téméraire, la femme décida que ça sera sa nouvelle aventure ; retrouver la tombe de cette créature, et s’emparer ainsi de ce trésor s’il existait !

Néanmoins, au fil des semaines et des voyages aux quatre coins de la région, Caelia commença à déchanter. Rien ... Il n’y avait rien. Aucune trace de cette légende, aucune indication ni once d’espoir. Plus cela avançait, plus la femme commençait à croire que c’était belle et bien, une histoire à dormir debout. Jusqu’au jour où, alors qu’elle cuvait son chagrin le soir dans une taverne. Une étrange dame l’approcha, s’invitant d’elle-même à sa table en lui offrant une choppe. Une étrange dame, donc, qui lui vint l’air de rien, venant lui déclarer qu’elle était la seule personne pouvant l’aider dans sa quête. Intriguée, Caelia l’écouta. Et son discours lui plut, autant qu’il lui redonna espoir de mettre la main sur la tombe de Tâam’Ra ! Mais, il y eut un problème. Cette femme, sans doute pour mieux duper Caelia, décida de jouer franc-jeu et lui révéla qu’elle était une Démone ! Pourquoi une telle créature lui viendrait en aide ? Allez savoir ! Surement qu’elle devait remplir son quota de contrat. Caelia, pas vraiment consciente de la notion de danger, accepta de signer un Pacte avec, en échange qu’elle la mène à la tombe tant recherchée ...

Ensembles, elles la trouvèrent. Caelia posa alors ses yeux sur un lieu qu’il y a peine quelques jours, appartenait au mythe ! Une joie sans fin et une grande satisfaction s’empara d’elle alors que, s’enfonçant dans les tréfonds du tombeau, elle et sa camarade Démone finirent par trouver, enfin, la précieuse tombe. Caelia cru qu’elle allait mourir de joie, et se précipita vers la tombe, l’admirant, admirant sa réussite et la gloire qui l’attendait ! Mais, dans son dos ... La réalité allait bientôt la rattraper. La démone avait rempli sa part du marché, et à présent, elle allait exiger que Caelia en fasse de même. La jeune femme se retourna, et son sourire s’effaça quand son regard croisa celui de sa comparse.

Le pire restait à venir.
« Dernière édition: Septembre 05, 2017, 12:29:32 par Vanessa White » Journalisée

Compte principal.

Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Hanabi x Yasuhiro
Humain(e)
-

Messages: 24

avatar


Voir le profil
Fiche
« Répondre #1 le: Août 31, 2017, 12:00:41 »

Vassa'Ra et Tâam'Ra sont deux âmes sœurs unies à jamais par les liens d'un mariage occulte, liées par un amour sans bornes et par des rituels puissants. Même après la mort de sa compagne, la survivante garda un lien avec l'âme de la défunte, un lien indestructible que même la mort ne parvint pas à trancher de sa faux. Ce lien unique viole les lois même de la nature et de la magie à bien des égards, le temps l'effrite et elles n'ont plus de temps. Dans quelques années, leur lien disparaitra à tout jamais et elles seront séparées l'une de l'autre pour toujours, sans espoir de se retrouver. Seul le retour de Tâam'Ra dans le monde des vivants peut leur permettre de renouveler ce lien, c'est la seule et unique solution pour elles, leur seul espoir. Vassa'Ra doit trouver un corps féminin, jeune, vivace, beau et doté d'un esprit pur et courageux, une âme exceptionnelle dans un corps exceptionnel pour servir de réceptacle à l'esprit de sa compagne et la ramener à ses côtés.

La démone doit remplir plusieurs conditions pour compléter le rituel du retour avec succès. Premièrement, elle doit faire signer un contrat à l'élue qui liera son corps et son esprit à ceux de son amour. Deuxièmement, elle doit amener l'élue jusqu'au plus profond de la tombe, jusqu'à la dépouille de sa chère et tendre pour que leurs corps et leurs esprits puissent se lier plus fortement encore et commencer à fusionner. Et enfin, elle doit corrompre l'élue, la souiller jusqu'à ce que son esprit s'égare, jusqu'à ce qu'elle cède. À ce moment-là, lorsque l'humaine perdra pieds, que son corps et son âme auront été souillés de manière irrémédiable et offert à Tâam'Ra, son aimée reviendra à la vie en se mélangeant à son hôte.

La démone a mis à point un stratagème brillant pour sélectionner automatiquement les âmes pures, elle s'est mise à raconter une histoire. Une tombe perdue dans laquelle repose un ancien héritage, offert à quiconque parviendra jusqu'à lui. Une histoire à la fois totalement vraie et totalement trompeuse, qui ne manquera pas d'attirer à elle les aventuriers de tous poils. Mais, cette histoire a une particularité, il n'y aucun indice, aucune piste à suivre, aucun élément concret. Trouver la tombe par ses propres moyens, même par hasard, est impossible. C'est l'assurance que seules les âmes les plus pures, les plus innocentes, celles capables de croire sans preuves et de persévérer sans récompense, arriveront jusqu'à elle. Vassa'Ra n'a plus qu'à arpenter les tavernes et à écouter les plaintes de celles qui cherchent Tâam'Ra, dans l'espoir de trouver une aventurière digne de son âme sœur.

Lorsqu'elle croise Caelia, déprimée par son absence de résultat, c'est le coup de foudre. Elle ressent immédiatement une forte attirance pour la jeune-femme et doit presque se retenir de lui sauter dessus. Le cœur de la démone bat la chamade, elle est parfaite, courageuse, persévérante, innocente et d'une beauté à couper le souffle. Elle a trouvé l'élue qu'elle a tant cherché, aucune autre ne fera l'affaire. Vassa'Ra se calme un instant puis, engage la conversation avec l'humaine, elle ne veut pas mentir à celle qui va fusionner avec son aimée, alors elle lui dit tout sur sa véritable nature. Cela dit, elle se doit de lui mentir sur l'essentiel, de la tromper, elle s'excusera une fois que l'humaine sera devant le fait accompli en espérant qu'elle la pardonne. Trop contente de relancer sa quête, Caelia signe sans réfléchir aux conséquences de ses actes, décidant de faire confiance à la démone.

Quelques heures plus tard, après avoir marché et traversé des barrières magiques protégeant le site, après s'être enfoncées dans les allées sombres de la tombe, la démone et l'élue arrivent enfin devant la tombe de Tâam'Ra. Lorsque Caelia se retourne, elle voit Vassa complètement nue jetant ses vêtements au loin et découvre au niveau de son entrejambe son sexe masculin en érection. La démone adresse alors la parole à quelqu'un d'autre en s'approchant de l'humaine : "Elle te plaît mon amour ? Je l'ai choisi personnellement pour toi.". Quoi que fasse l'humaine à présent, elle est interrompue par la tentative d'intrusion d'un puissant esprit dans le sien. Puis, une autre et une et encore une autre, son esprit se retrouve soudain harcelé sans répit par une entité démoniaque. En gagnant du terrain, l'esprit de Tâam créé un lien avec l'humaine, lui permettant de la voir, une grande démone musclée, aux seins et à la verge disproportionnés : voir. Elle et Vassa se regardent amoureusement, avant de toutes deux tourner leurs regards vers l'aventurière et que la démone lui dise : "Tu es sur le point de recevoir ton héritage Caelia, le corps et l'esprit de mon amour. Tu vas fusionner avec elle, devenir une part d'elle, devenir une part de celle que j'aime tant. Accepte-la, accepte-moi et accepte notre amour éternel !". Sur ces mots, l'humaine a senti ses défenses mentales céder, l'esprit lui envoie des souvenirs, elle est en train de se faire sauvagement sodomiser par Vassa et Caelia ressent chaque sensation, chaque émotion, depuis le point de vue de Tâam. Vassa profite de sa confusion pour approcher et la débarrasser de son équipement, de ses vêtements puis, la pousse pour l'asseoir sur la tombe où repose le corps de sa compagne. La démone écarte tendrement ses cuisses, pose ses mains sur ses hanches et déchire son hymen, répandant son premier sang sur la tombe avant de commencer à la besogner passionnément tout en collant ses lèvres aux siennes.
« Dernière édition: Août 31, 2017, 12:24:36 par Hanabi x Yasuhiro » Journalisée
Vanessa White
Humain(e)
-

Messages: 967

avatar


Voir le profil
FicheChalant
Description
Agente du S.H.I.E.L.D
« Répondre #2 le: Août 31, 2017, 08:13:16 »

Dans quel piège venait donc de tomber Caelia ! Etait-ce une mauvaise blague de la part de cette vile démone ? Etait-ce un plan pour satisfaire sa soif de sexe ? L’aventurière le pensa de prime abord, quand ses yeux s’écarquillèrent en voyant le monstre de chair entre ses cuisses. Aucune trace de ce qu’on était en droit d’attendre sur un corps féminin. A la place, il y avait ... Cette énorme et monstrueuse trique, qui pointait et tirait dangereusement en l’air. Visiblement Vassa était très excitée et désirait réellement prendre de force son dû. Caelia déglutit en pensant alors qu’elle allait se faire violer puis certainement se faire tuer juste après. Vassa était une démone après tout, et ces créatures n’étaient pas connues pour leur bonté de cœur. Néanmoins, ayant un minimum cotoyé cette femme durant quelques jours, elle sentait que ce n’était pas de son genre, ce genre d’affaire.

Quelque chose d’autre se tramait. Alors qu’elle allait saisir sa dague enchantée, son corps se bloqua d’un seul. Un violent spasme s’empara d’elle, la faisant lacher tout ce qu’elle avait en main pour se tenir la tête. Une migraine atroce s’éprit d’elle sur le champs. Etait-ce encore un coup de Vassa ? Cette fois-ci, non. La démone semblait avoir parlé toute seule à l’instant mais, Caelia finit par voir une silhouette apparaitre devant ses yeux, alors qu’elle commençait à sentir ce qui lui arrivait ... Cette silhouette était celle d’une autre démone, plus effrayante et massive. Et le fait de pouvoir la voir était un très mauvais signe car, cela signifiait qu’elle était parvenue à infiltrer l’esprit de la jeune femme. « NON ! » S’écria-t-elle fermement, alors que la douleur s’intensifiait, l’empêchant de faire quoique ce soit que de lutter et se tenir la tête. Sans défenses, Vassa eut tout le loisir de lui arracher de force sa tenue, et de la pousser pour la faire asseoir sur la tombe.

« N-Non ! Lè-Lâches moi !!! Pitié – HAAAAN ! » Hurla-t-elle d’un coup, ses réclamations tombant dans l’oreille d’une sourde. Son hurlement s’expliqua par la puissante et juteuse verge démoniaque qui s’enfonça droit en elle, entre ses cuisses, perçant son hymen. Elle versa son premier sang sur la tombe de Tâam’Ra, et cela eut un drôle d’effet. Caelia luttait corps et âme contre l’esprit de Tâam’Ra qui tentait de s’infiltrer en elle. Mais c’était dur, très dur. L’effet de surprise avait donné un sérieux avantage à la démone, qui se mit dès lors à bombarder l’esprit de l’humaine d’étranges images. Des souvenirs. Des images hautement perverses et sales, mais qui ... Qui était aussi vraies, aussi intenses et réelles que de vrais souvenirs. Caelia voyait et sentait Vassa en train de la sodomiser très sèchement, de l’enculer de toutes ses forces en lui claquant le derrière. Mais le plus troublant fut qu’elle n’était pas elle-même ; dans ces images, elle n’était pas Caelia, mais cette démone effrayante ! Elle entendait sa voix comme si c’était la sienne, et elle sentait son corps différent ... Elle sentait le corps de Tâam’Ra !

Caelia comprit dès lors que la créature tentait de la posséder, littéralement. Ce qui expliquait les derniers dires de Vassa. L’idée la terrifia et en pleine lutte, en pleine bataille mentale et physique contre ces deux maudites créatures, l’aventurière s’insurgea. « Saloperies de démones j-j-j’aurai du me mé ... Haaaaaa ... Me méfier ! » Dit-elle, peinant à résister également au plaisir extrême que lui procurait les puissants coups de trique que lui infligeait Vassa. Tout son corps remuait au rythme de cette queue infernale qui lui vola sa virginité, et lui vola bien des hurlements et des râles – autant de douleur, que de plaisir malgré elle. Quand son premier goutta sur la tombe, de curieux reliefs se mirent à briller en rouge. Ces dessins, ces arabesques brillèrent d’un rouge sang, puis semblaient se mettre à se mouvoir. De manière fulgurante, ces marques glissèrent tout d’un coup vers le haut et s’immiscèrent sur la peau délicate de Caelia, la marquant de ces gracieuses mais corrompues marques. Ses bras, son visage, ses jambes et même ses pieds furent couverts de ces arabesques démoniaques, et ce fut à cet instant que les choses devinrent encore plus dures.

Les souvenirs continuaient de se graver dans sa mémoire comme si c’était les siens. Et plus ça allait, plus ils paraissaient à Caelia naturels et réels. C’était évidemment une très mauvaise chose. Elle se sentait en train de se faire aspirer par Tâam, et rassembla alors ses dernières forces pour agir. Elle serra des dents, résistant au phallus de Vassa et à ses furieux vas et viens pendant l’espace d’un instant, afin de lui jeter son pied dans le ventre, la repoussant d’elle. Caelia couina quand la trique sortit de son corps, alors que quelques gouttes de mouilles en jaillirent. « VOUS NE M’AUREZ PAS ! » S’écria-t-elle, reprenant son souffle, se dégageant de la tombe.

Mais à sa grande horreur, les marques démoniaques sur son corps ne s’effacèrent gèrent. Elles restèrent, mais semblaient s’éteindre, passants au noir. C’était comme si ... Le processus s’était figé. Mais, Tâam était toujours présente, et toujours en train de s’infiltrer en elle. Caelia se tint la tête et tenta de se concentrer au maximum, reprenant son souffle et ses forces durant ce laps de temps. « Sors de ma tête ! SORS.DE.MA.TÊTE !!! » S’exclama-t-elle, luttant de toutes ses forces contre la possession. « Je suis Caelia ! CAELIA ! JE NE SUIS ... PAS ... TOI !!! » S’écria-t-elle une dernière fois. Le fait d’hurler et d’extérieur sa rage lui permettait de mieux se concentrer et ainsi, mieux lutter contre la démone tentant de s’emparer d’elle. Mais pour combien de temps ? Vassa ne tarderait pas à se remettre du coup de pied et revenir à la charge ...
Journalisée

Compte principal.

Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Hanabi x Yasuhiro
Humain(e)
-

Messages: 24

avatar


Voir le profil
Fiche
« Répondre #3 le: Août 31, 2017, 11:32:07 »

La démone a eu mal, tellement mal lorsque Caelia lui a donné ce coup de pied. Nous ne parlons pas de douleur physique, qui resta assez modérée mais, de douleur morale. Son rejet brutal et les horreurs qu'elle a proféré par la suite, c'est comme si Tâam'Ra en personne la rejetait puisqu'elle deviendra une part d'elle. À quoi elle s'attend au juste ? À ce que son amour comprenne tout de suite à quel point son héritage est merveilleux ? Le monde qui s'ouvre à elle est un monde d'amour intense et éternel, de luxure et de perversions dont les simples humains ne peuvent que rêver. Comment lui faire comprendre à quel point son cadeau est unique et beau ? Elle doit y goûter, goûter à ces plaisirs enivrants, se laisser charmer, se laisser sombrer dans cet océan de sensations et d'émotions fortes. Il faut juste qu'elle accepte de se laisser emporter par le courant, qu'elle accepte d'arrêter de lutter, d'arrêter de les rejeter. Sa rébellion doit être matée, étouffée, afin que cette jeune fleur puisse s'épanouir dans la luxure.

La démone se reprend et avance avec détermination vers l'humaine, les larmes aux yeux, ses sourcils froncés, avant de mettre une gifle à Caelia puis, de la clouer au sol en lui maintenant les épaules. En sanglotant, elle lui crie : "JE T'AIME ESPÈCE D'IDIOTE !!! Je ... Je suis désolé de t'avoir manipulé mais, mais je ... J'ai dû me retenir de t'embrasser tout le long, sur la fin du voyage je ne tenais plus. Et puis, pouvoir toucher Tâam, la serrer contre moi, l'embrasser, faire l'amour comme avant ... Ça me manque tellement ...". Le fantôme de Tâam baissa la tête, sincèrement désolé que sa femme doivent endurer cela, tout comme elle. Les larmes de la démone coulèrent pour s'écraser sur le visage de l'humaine, avant qu'elle plaque ses lèvres contre les siennes. Les marques démoniaques de Caelia se remirent à briller intensément, une lumière rouge qui montre la progression du rituel de possession. Sitôt celui-ci fini, Tâam et Caelia fusionneront de manière irréversible, ne formant plus qu'un seul et même être, pour l'éternité.

D'un coup de rein puissant, Vassa pénétra à nouveau l'humaine pour la besogner sauvagement, tandis que Tâam se prépare à passer à la vitesse supérieure. La démone pose ses deux mains sur les seins dénudés de l'aventurière, des larmes coulant toujours sur son visage, elle les malaxe fortement, faisant rouler ses tétons entre ses doigts. Elle tire dessus, les pince, les caresse, tout en faisant coulisser sa grosse queue en elle. C'est à ce moment que l'esprit passe à l'attaque, envoyant à Caelia le souvenir d'un 69 avec sa chère et tendre. Elle peut sentir l'énorme verge en érection entre ses cuisses, sa verge à elle, léchée et sucée avec amour par Vassa, ainsi que le membre de cette dernière qui lui baise littéralement la gorge. Aux sensations des souvenirs s'ajoutent les sensations réelles, le baiser de Vassa et son membre viril qui fait de puissants allers-retours en elle. Son esprit va s'égarer entre ces deux expériences totalement contradictoires. A-t-elle un vagin ou une queue ? Est-elle en train d'embrasser ou de faire une fellation ? Bien vite elle ne saura plus, elle ne fera plus la différence, tandis que les marques démoniaques s'étendent sur son corps.

La démone va continuer pendant un moment, reprenant espoir en voyant l'humaine totalement confuse. Elle décolle ses lèvres des siennes, lui susurrant d'une voix douce tout en continuant à la baiser avec force et passion : "Làààà ma belle ! C'est bien, laisse-toi aller. Ce n'est qu'un avant-goût des plaisirs qui t'attendent à nos côtés. Tu ne sais encore rien ma chérie ...". L'une de ses mains est descendue pour agripper sa fesse, ses ongles pénétrant légèrement la chaire et faisant perler son sang. La démone poursuivit d'une voix toujours aussi douce : "La douleur aussi augmente le plaisir, il faut toujours un peu de douleur pour réellement jouir. Tu aimes jouir hein ? Tu jouiras très souvent, en grande quantité, tu me remplira le cul sans pitié et moi j'en redemanderais ! Tiens mon amour !". Vassa traite l'humaine comme elle traite Tâam, considérant que ce n'est qu'une question de temps. Même si par miracle l'humaine parvient à fuir maintenant, elle portera un bébé démon en elle et ne pourra plus se débarrasser de l'esprit de Tâam qui  la harcèlera jusqu'à ce que la transformation soit complète. Pourquoi un bébé démon ? Parce que c'est a ce moment-là que Vassa a abondamment jouit en elle, inondant littéralement son utérus de son foutre chaud et gluant. "Aaaaaah ! C'est trop bon ! N'est-ce pas mon amour ?", la démone semble aux anges, enfin, façon de parler.
Journalisée
Vanessa White
Humain(e)
-

Messages: 967

avatar


Voir le profil
FicheChalant
Description
Agente du S.H.I.E.L.D
« Répondre #4 le: Septembre 02, 2017, 07:18:31 »

Avec ce coup de pied surprise Caelia avait bien espéré s’ouvrir une porte de sortie. Malheureusement, en étant en contact avec cette tombe il semblait qu’elle venait de se faire contaminer par une magie très puissante. Ces marques s’étaient éteintes mais elles étaient toujours présentes sur son corps. Comment s’en débarrasser ? Comment faire pour se sortir de ce pétrin ? Elle n’avait pour le moment pas beaucoup d’idées mais elle devait faire vite avant que Vassa ne se reprenne. Mais alors qu’elle pensait pouvoir fuir, la douleur reprit et la déchira complètement. Une atroce et violente migraine s’éprit de nouveau d’elle, la mettant à terre, en train de se tortiller au sol. Elle avait hurlé à l’esprit tentant de la posséder de dégager, de la laisser tranquille. Mais il n’y avait rien à faire ! Les intrusions continuaient.

Pour couronner le tout, Vassa reprit ses esprits et se jeta sur Caelia. Elle la plaqua sol et la maintenu par les épaules. Néanmoins l’aventurière écarquilla ses yeux en voyant les larmes de Vassa, et entendant ce qu’elle lui dit, avec une voix au bord de l’effondrement. La surprise fut-elle qu’elle en oublia – à son plus grand malheur – la douleur et l’autre démone tentant de la posséder. « M-Mais espèce de folle va !!! » Répliqua-t-elle simplement, même si sa voix n’était plus aussi aggresive que la première fois. Elle n’aimait pas voir les larmes sur les gens, et ça, indépendamment de ce qu’ils étaient. Vassa était désespérément en train de ramener à la vie quelqu’un qu’elle aimait. Cette fameuse Tâam’Ra. Comment une démone pouvait ressentir une noble chose, comme l’amour ? Au point de faire tout ça rien que pour la revoir.

Cela troubla suffisamment Caelia pour qu’elle ne repousse pas Vassa. Et cela faillit signer son arrêt de mort, puisque la démone plaqua très furieusement ses lèvres contre les siennes et se mit à l’embrasser avidement. L’humaine posa ses mains sur ses épaules et tenta de la freiner, de la pousser mais ... La force lui manquait. Alors, elle sentit la puissante et sucrée langue de Vassa jouer avec la sienne, elle la sentit et de manière alarmante, elle la trouva agréable. En se laissant aller ainsi, ses marques se rallumèrent et virèrent au rouge ; le même que celui de la peau de Vassa. Ces marques progressèrent sur son corps, lentement. Et alors que Caelia était déjà bien préoccupée par Vassa, les souvenirs de Tâam continuèrent de s’implanter dans sa tête. Vassa passa à la vitesse supérieure et enfonça son juteux mandrin en elle, à nouveau, bien décidée à la besogner de toutes ses forces. Le plaisir et la douleur déchire Caelia qui couine, qui se met elle-même à verser quelques larmes, alors que des images d’une autre vie lui vienne.

Des images où elle se voyait en une scandaleuse position du 69, avec Vassa au-dessus. Des images où elle était Tâam, où elle sentait sa femme en train de lui pomper la queue ; car oui, elle avait une verge ... Elle était Tâam. Des visions très sulfureuses mais qui lui paraissaient diablement agréables, comme si c’étaient les meilleurs souvenirs de sa vie. Ceux avec sa femme ... Ceux avec Vassa, du temps où elle, Tâam’Ra, était en vie, à ses côtés. Caelia se perd elle-même dans les souvenirs et dans l’abrupte coït que lui offre Vassa. Ses yeux se révulsent, sa voix se coupe et les marques progressent. Elle sent qu’un orgasme la frappe alors que Vassa se vide les couilles en elle. Elle sent les mains de sa chérie pétrit son cul et ses seins, comme elle le faisait avant. Elle se sent revivre. Bientôt, ses ongles commencèrent à devenir des griffes et à virer au noir ; ses canines s’allongent, ses lèvres deviennent sombres ; sa poitrine gonfle considérablement, et devient encore plus sensible ... Et ses cheveux, lentement, virèrent au noir de jais. Bien que ce n’était que le début, que toutes ces précédentes transformations n’étaient que partielles, Caelia était en train de se métamorphoser.

Le plus parlant fut quand, alors que Vassa continuait de la labourer même après avoir jouit, son bouton d’amour commença à se transformer. Il s’allongea et prit en masse, et des protubérances poussèrent de part et d’autre de son sexe. Le tout formait petit à petit un beau service trois-pièces ! Caelia était en train de perdre la féminité entre ses cuisses pour devenir comme Vassa. Pleins de souvenirs affluèrent et rapidement, l’humaine commençait à percevoir la démone d’un autre œil. Elle lui était familière, elle lui était ... Chère. Oui, elle commençait à se souvenir de son amour pour elle, elle commençait à se souvenir de qui elle-même était ; Tâam’Ra. Caelia était en bonne voie pour se transformer en Tâam’Ra, mais comme dans tout processus aussi compliqué, des imprévus pouvaient arriver. Pendant l’espace d’un instant, elle reprit subitement conscience. La douleur la déchira de plus belle et elle sentit son corps souillé. Bien qu’elle fût en feu, en chaleur, à force de se faire autant baiser par Vassa, elle eut assez de cran pour tendre sa main et saisir une fiole ; une de ses fioles qui étaient accrochées à sa ceinture, qui fut arrachée par Vassa un peu plus tôt.

Sans hésitations elle éclata la fiole sur Vassa puis la repoussa. Le contenu était simplement un répulsif magique, l’équivalent d’une bombe à poivre, en quelques sortes. Caelia reprit rapidement son souffle puis tenta de se relever. Elle finit à quatre pattes, luttant à nouveau contre Tâam, avant d’être horrifiée par ce qu’elle voyait ; son corps avait commencé à changer ! Sa peau rouge, ses griffes, ses seins ! Caelia poussa un cri de terreur mais ferma les yeux, tentant alors de combattre hargneusement. Bien que c’était difficile et que Tâam s’opposait farouchement, Caelia constata que les changements physiques commençaient à s’annuler. Sa peau commençait à redevenir comme avant, ses griffes se rétractèrent petit à petit, etc. Lentement, son corps luttait et annulaient les changements débutés par Tâam ... Sauf son sexe, qui viendrait en dernier. Entre les cuisses de Caelia pendait encore et toujours un début de service trois-pièce.

Caelia avait hâte de redevenir normale ... Mais, c’était sans compter Vassa, dans son dos.
Journalisée

Compte principal.

Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Hanabi x Yasuhiro
Humain(e)
-

Messages: 24

avatar


Voir le profil
Fiche
« Répondre #5 le: Septembre 04, 2017, 11:36:04 »

C'est comme un rêve qui se réalise pour Vassa, Caelia se transforme doucement, elle devient plus massive, ses seins deviennent énormes, sa musculature se développe, sa peau rougie, une énorme verge lui pousse entre les cuisses. Plus le temps passe et plus elle ressemble physiquement à Tâam, plus elle devient Tâam. Encore un peu, un peu de plaisir supplémentaire et l'esprit de l'humaine sera submergé puis, fusionné, pour toujours.

Malgré son éjaculation et son sexe devenu tellement sensible que la pénétration en devenait douloureuse, Vassa a continué à besogner Caelia frénétiquement. Qu'importe le plaisir ou la douleur, elle ne pense plus qu'à son amour qu'elle veut revoir, embrasser, câliner, comme avant. Après toutes ces années d'angoisse et d'efforts, enfin elle touche au but, plus que quelques minutes la séparent de sa moitié. L'aventurière est très réceptive, elle ne s'en remettra plus maintenant, c'est la fin pense alors Vassa, la fin de leurs souffrances et le début d'une nouvelle vie pour toutes les trois.

Pourtant, le corps de Caelia s'est raidit, elle a mal, la démone le sent mais, elle ne peut rien y faire, la transformation ne peut se faire sans douleur. Elle entrouvre ses lèvres pour lui glisser des mots rassurants à l'oreille. Avant de se prendre une fiole en pleine tempe et de s'écrouler au sol, sonnée. Sa tête tourne, sa gorge, son nez, ses yeux, tout est en feu, ça brûle, ça pique, elle se tortille au sol un moment en gémissant de douleur et en pleurant. Furieuse, Tâam assène à l'aventurière une attaque mentale d'une puissance inédite qui la cloue littéralement au sol, hors de question qu'elle continue à blesser son amour de la sorte. Même sans corps elle la protégera. L'humaine reçoit les souvenirs de toute une longue vie d'un coup, son cerveau est totalement submergé d'informations et son esprit est en proie à une confusion intense. Qui est-elle déjà ? Ses propres souvenirs ne sont même plus accessibles durant un bref instant. Car oui, l'attaque de Tâam fut brève mais, dévastatrice.

La démone de son côté ne voit plus rien à part des formes floues, sans parler de ses difficultés pour respirer correctement. Son amour lui donne des instructions pour qu'elle puisse se diriger vers Caelia sans la voir et malgré ça elle peine même à se diriger en ligne droite. Lorsqu'elle touche enfin la croupe de celle qui vient de la mettre dans cet état, elle s'empresse d'agripper ses hanches et de lui monter dessus comme un animal en rut. "Ça suffi maintenant ! Tu vas te laisser dominer par tes peurs encore longtemps ? Tu as signé le contrat ! Tu es venue jusqu'ici ! Tu as reçu Tâam en toi ! Ton état est déjà irréversible, tu as déjà reçu l'héritage !", Vassa éclate en sanglots et poursuit péniblement : "Pourquoi tu nous rejette autant ? Tu nous hais ? Tu me trouve répugnante à ce point-là ? Je ... Je ne supporterais pas un autre rejet de ta part, ça fait trop mal Caelia ...". Les larmes de la démone s'écrasent dans le dos de l'humaine qu'elle sodomise sauvagement. Sa main droite va attraper l'énorme verge de l'aventurière et commence à la masturber frénétiquement, tandis que la gauche soupèse ses seins disproportionnés. "Nous t'aimons tellement ! Tu devrais sentir les liens de notre mariage noir et des rituels qui nous unissent. Tu sens tout cet amour, toute cette passion et cette insatiable soif de sexe ? C'est seulement un avant-goût ma chérie, rejoins nous, aime nous et tu verras, jamais tu ne regretteras d'avoir perdu ton humanité."

Leur étreinte dura de longues minutes, pendant lesquelles Vassa fourra Caelia sans pitié. Elle a vérifié qu'aucun objet ne traine aux environs, elle s'assure que l'aventurière ne puisse strictement rien faire pour se dégager. Tâam de son côté ne relâche pas la pression non plus et l'humaine se fatigue petit à petit. Vassa susurre un : "Je t'aime !" à l'oreille de Caelia, avant d'ajouter : "Je veux t'entendre le dire maintenant, que tu m'aime, que tu veux que je continue ... C'est bon hein, mon amour ?". L'esprit de la défunte lui envoie alors un souvenir particulier à l'élue, un souvenir du temps où Tâam est tombée malade, clouée au lit avec une forte fièvre. Vassa s'active autour pour pourvoir à tous ses besoins, elle est maladroite mais, son envie de bien faire et de soulager Tâam autant que possible est palpable. À la fin de la journée, la démone s'endort dans le lit à côté de la malade, complètement épuisée. La fiévreuse souri tendrement à sa moitié endormie, avant de la serrer dans ses bras et de s'endormir contre elle. Ce souvenir montre à l'aventurière que leur amour est bien réel, il ne s'agit pas seulement de sexe, de mariage noir ou de liens magiques, c'est avant tout un amour intense et partagé qui s'est construit sur des siècles de vie commune.

Comme il ne manque plus grand chose pour que le rituel soit achevé, Vassa répète : "S'il te plaît, aime moi, accepte moi, accepte Tâam et reste avec nous pour l'éternité.".
« Dernière édition: Septembre 05, 2017, 10:32:44 par Hanabi x Yasuhiro » Journalisée
Vanessa White
Humain(e)
-

Messages: 967

avatar


Voir le profil
FicheChalant
Description
Agente du S.H.I.E.L.D
« Répondre #6 le: Septembre 05, 2017, 12:21:21 »

Alors que Caelia se battait corps et âme pour annuler les premières transformations sur son corps, son attention s’était complètement détachée de Vassa. Cette dernière était aveuglée pour le moment grâce à la potion de l’aventurière et elle ne risquait pas de revenir de sitôt ! De quoi lui laisser le temps de chasser Tâam en dehors d’elle. Du moins, elle pensait qu’une telle chose était encore possible ... Ce qui était faux. Tâam s’était complètement introduit en elle et ne demandait alors qu’à convertir, qu’à transformer, qu’à assimiler Caelia afin de revenir à la vie. L’humaine luttait donc et ne fit guère attention à ce qui se déroulait dans son dos. Elle en eut la désagréable surprise quand elle entendit la voix de Vassa s’élever, avant qu’elle ne la saisisse violemment par les hanches. Surprise, Caelia hurla et tourna sa tête, gesticulant pour échapper à la poigne mais, sans résultats.

Vassa pleurait encore et exprima son incompréhension face au refus de l’humaine à l’idée de devenir Tâam. Mais elle n’eut pas vraiment le temps d’argumenter puisque la puissante démone fourra douloureusement sa trique en plein dans son fondement, entament une affreusement douloureuse sodomie. « HAAAAA ! » Hurla alors Caelia de douleur, tout en ressentant malgré elle une puissante extase. La soudaine vague de plaisir la déstabilisa grandement et les changements physiques arrêtèrent de s’annuler. Caelia perdait la face et alors qu’elle commençait à se faire sodomiser, et qu’elle perdait la tête à cause des sensations exquises qui en découlaient, la transformation reprit. Sa peau redevint rapidement rouge sang, des griffes noires repoussèrent sur ses mains, etc. Et pour couronner le tout, Tâam en profita pour lui faire remonter des milliers de souvenirs dans la tête, continuant de supprimer ceux de Caelia pour y mettre les siens.

Cela finit par atteindre un stade où Vassa, actuellement en train de l’enculer, avait un air très familier aux yeux de Caelia. Cette dernière hurlait et couinait de douleur, ses yeux se révulsèrent alors que sa bouche s’entrouvrit. Son corps remuait fermement d’avant et d’arrière, au rythme des violents coups de trique que lui filait Vassa ! Le clou du spectacle arriva quand elle saisit son tout nouveau sexe, et commença donc à l’astiquer fermement au même moment. « Haaaa Vassaaaaa ! P-Pitié !!! » Clama-t-elle une dernière fois, sentant une énorme et puissante extase l’envahir alors qu’elle se faisait masturber. Totalement soumise, à la merci de Vassa, Caelia avait perdu. Le sexe était plus fort que tout, et Tâam lui fit ressurgir un souvenir des plus chaleureux qu’elle avait de son épouse. Le corps de l’humaine agit en conséquence ... Ses muscles se développèrent et ses seins gonflèrent. Ses globes oculaires s’obscurcirent intégralement, et ses pupilles devinrent or.

Elle sentit une écrasante douleur à son front alors que d’arrogantes cornes y poussèrent, et qu’entre elles, sa chevelure blonde commença à se raidir et à s’assombrir, jusqu’à devenir noire. Son visage changea quelque peu, gardant les mêmes traits mais devenant plus acéré qu’avant. Caelia était, physiquement, devenue une démone pure et dure. Elle n’avait plus que son visage, le reste s’étant métamorphosé de manière incroyable. A force de se faire sodomiser, de se faire masturber, et de voir les souvenirs de Tâam devenir de plus en plus nombreux, Caelia ... Cessa alors d’exister. L’apthéose de ce processus survint quand Vassa et Tâam, dans un puissant râle de concert, se mirent toutes les deux à jouir. Les deux démones hurlèrent à l’unisson et se vidèrent les couilles ; l’une dans le fondement de l’autre, et l’autre au sol. L’immense et veineuse queue entre les cuisses de Tâam acheva définitivement sa transformation quand elle se mit à cracher un épais foutre noir, qui partit s’écraser au sol alors qu’un orgasme avait lieu.

Son sexe atteignit une taille démesurée, prenant la forme d’une verge équine, alors qu’elle accoucha d’une lourde paire de testicules qui vint, à jamais, effacer toute trace de féminité par ici. Tâam fut frappée d’un deuxième orgasme et elle éjacula férocement, puissamment au sol, l’éclaboussant d’une deuxième salve de semence noire. Elle hurla virilement et serra des dents, plantant ses griffes au sol alors ... Qu’elle leva sa toute nouvelle voix. « OUI ! OUIII !!! PLUS FORT MON AMOUR, PLUS FOOOOOORT !!! » Cria-t-elle, finissant par jouir une troisième fois.

Après trois belles cartouches, le ventre gonflé par la semence de sa femme, Tâam reprit son souffle. Mais elle finit par se retourner vers Vassa et se jeta dessus, la plaquant férocement au sol ... Avant de bombarder son visage de baisers. « Vassa ! Vassaaa !!! Enfin réunies ... Rhaaa bordel, c’est BON de pouvoir te toucher à nouveau ! Je t'aime, je t'aime, JE T'AIME !!! » Dit-elle, avant de fourrer généreusement sa langue – qui avait la même forme que celle d’un reptile – dans la bouche de son épouse. Au même moment, elle saisit sa queue et celle de Vassa d’une seule main, les collants, les serrant l’une à l’autre avant de les masturber très fortement ensembles.

Caelia venait de recevoir son héritage ... Et était devenue, dorénavant, Tâam’Ra !
Journalisée

Compte principal.

Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Hanabi x Yasuhiro
Humain(e)
-

Messages: 24

avatar


Voir le profil
Fiche
« Répondre #7 le: Septembre 05, 2017, 11:35:52 »

Les dernières paroles de Caelia furent tristes : pitié. Vassa n'a pas compris pourquoi l'aventurière les rejette tant, elle rêve un jour de fusionner elle aussi avec son amour, d'être unie à elle pour l'éternité. Seul le besoin de se toucher, de coucher ensembles l'a retenu, ainsi que la complexité d'un tel rituel effectué sur un être démoniaque, rien à voir avec une simple humaine. Elle a donc un regret dans cette histoire, que le réceptacle de Tâam n'ait pas comprit à quel point son héritage est beau, rare et précieux. Elle aura eu peur jusqu'à la fin, luttant vainement pour son indépendance. Dans ce genre de rituels, le sexe gagne toujours, impossible d'y résister indéfiniment et d'échapper aux conséquences d'un contrat qu'on a signé. La crédulité de l'aventurière lui aura coûté sa conscience d'elle-même, son corps humain et sa personnalité, la condamnant à être une démone follement amoureuse de sa compagne et répondant au nom de Tâam'Ra.

La démone sait que la jouissance marque la fin du rituel, le point au-delà duquel le processus devient irréversible. Alors, lorsqu'elle jouit de concert avec son aimée qui asperge littéralement le sol de son foutre noir, chaud et épais, elle lui dit : "Mon amour ?". Au second jet de foutre, Tâam répond enfin et Vassa, qui passe décidément son temps à pleurer aujourd'hui, ne peut pas retenir ses larmes. Enfin, son amour est enfin de retour, définitivement et elles ne se quitteront plus jamais, si elles doivent mourir ce sera ensemble cette fois-ci. Son cadeau de bienvenue à sa compagne ressuscitée sera une éjaculation massive, d'un seul jet long et puissant qui remplit le ventre de la revenante. Vassa s'est retirée de son anus, un déluge de foutre noir se pressant à la sortie.

Tâam s'est retournée vivement après avoir repris son souffle, venant plaquer sa chère et tendre contre le sol froid de son ancienne tombe. Après le déluge de foutre, c'est un déluge de d'amour qui déferle sur une Vassa incapable d'aligner trois mots et sanglotant comme une gamine. Son amour l'embrasse, fourrant sa langue bifide dans sa bouche quelle vient caresser avec la sienne, qui est une langue humaine normale, bien que plus longue. Elle est plus fine qu'avant, moins musclée, moins sauvage mais, son mélange avec Caelia lui a donné une sorte de charme plus raffiné. Bien reste plus musclée et mieux membrée que sa chère Vassa, moins bien pourvue en la matière. Son membre équin est d'ailleurs plaqué contre celui de sa chère et tendre, avant d'être fortement masturbés à l'unisson. Comme elles viennent d'éjaculer abondamment, le second service prendra du temps et du temps elles en ont à revendre maintenant que plus aucun ultimatum ne pèse sur elles. Leur lien issu de leur mariage noir et de leurs rituels se renforce déjà de lui-même depuis le retour de Tâam, elles ont gagné leur combat contre la mort et sa faux.

Lorsque Vassa est à nouveau capable de parler, elle pose ses mains sur les joues de la revenante, les yeux emplis de larmes, la bouche entrouverte et dit difficilement : "Je t'interdis de mourir une seconde fois ! Tu ... Tu m'as tellement manque tout ce temps Tâam. ". Les mains de la démone glissent jusqu'à la nuque de Tâam pour l'attirer contre elle, leurs poitrines pressées l'une contre l'autre et la main de la revenante astiquant toujours leurs verges. Elle l'embrasse à gorge déployée, fourrant sa langue dans sa bouche avec passion et remuant son bassin sous le coup de l'excitation. Après un moment, elle pose sa main sur celle de sa compagne, la forçant à arrêter de les masturber. Elle relève ses jambes pour ramener ses genoux contre sa poitrine et lui dit amoureusement : "Prends moi par le cul mon amour, ça fait tellement longtemps. Je te veux à l'intérieur.".

Haletante, Vassa n'attend plus que la verge de sa femme en elle.
Journalisée
Vanessa White
Humain(e)
-

Messages: 967

avatar


Voir le profil
FicheChalant
Description
Agente du S.H.I.E.L.D
« Répondre #8 le: Septembre 08, 2017, 05:58:44 »

Les deux tourterelles s’embrassèrent très tendrement, l’une s’abandonnant à l’autre dans un balai de langue des plus frénétique et copieux. Tâam roulait une belle et grande pelle à sa femme qu’elle n’avait pas pu ni voir ni toucher depuis ... Des siècles, à vrai dire. La démone était morte en quelques sortes ; seul son esprit avait survécu. Et pendant longtemps Vassa avait œuvré à trouver un moyen de la faire revenir à la vie. Ses larmes et son émotion étaient donc parfaitement compréhensible vu tout ce qu’elle avait dû traverser pour en arriver là. Pour en arriver au moment où Tâam, son éternelle moitié, serait de nouveau blottie contre elle. Bien que le sexe était fondamental dans leur relation, leur mariage diabolique était aussi fondé sur un amour extrêmement puissant. Un paradoxe pour des créatures infernales, dont la réputation était de ne pas connaitre ce genre de nobles sentiments.

Mais pourtant, Vassa et Tâam étaient des exceptions. Toute cette frustration volait en éclat alors que dorénavant elles étaient réunies. Tâam comptait bien remercier très généreusement sa femme pour tout ce qu’elle avait fait, pour lui avoir permis de revenir à la vie ! Et ça commençait dès cet instant où elle était en train d’astiquer sa queue et la sienne de concert. Mais ce n’était qu’un avant-gout car assez rapidement, Vassa se remit en position ... Une position qui autrefois fut la préférée de Tâam. Elle fut ô combien satisfaite de voir que sa moitié n’avait en rien oublié ses goûts en la matière ! Quand la belle Vassa releva ses gracieuses jambes sur son corps, apposant ses genoux contre sa poitrine, elle offrit un accès direct et très confortable à sa petite rondelle.

Et ses dires ne firent que confirmer son désir. Tâam eut un rictus vicieux puis saisit son lourd gourdin de chair, le frottant un peu. « Tu n’as pas oublié mes goûts ... Je ne te mérite clairement pas, mon cœur. » Dit-elle sous forme de taquinerie, avant d’approcher son membre. Ses mains vinrent fermement agripper ses cuisses, qu’elle retint en position ; c’est-à-dire bien étalées contre la poitrine de Vassa. On appelait cette position l’enclume, et c’était l’une des positions fétiches de Tâam ! D’ailleurs, si elle l’était toujours, cela signifiait qu’elle l’était aussi pour Caelia ... Car il fallait comprendre que Tâam avait aussi hérité des goûts de son hôte. Néanmoins elle caressa la petite fente de sa chérie de par son juteux membre, avant de forcer tendrement. « HMMM ! » Grogna-t-elle de plaisir, d’extase, en sentant sa queue se faire délicieusement gober par l’anus de Vassa.

N'étant pas une enfant de chœur, Tâam se hissa au-dessus de Vassa, prenant un ferme et viril appui sur ses généreuses cuisses, afin d’avoir plus d’ampleur dans ses coups. Puis, une fois bien en place, claqua puissamment son bassin pour enfoncer la totalité de sa queue équine en elle. « HAAAN !!! » Rugit-elle virilement en serrant les dents, alors que sa queue palpita et pulsa dans les entrailles serrées et accueillantes de Vassa. La démone laissa alors parler sa hargne et se mit à marteler férocement le fessier de sa femme, faisant remuer tout son corps. C’était une scène assez impressionnante à voir ; on voyait une démone bien bâtie chevaucher férocement une autre démone, la sodomisant sans aucun ménagement. « Putain ... Hmmm ton cul est ... Haaaaan toujours aussi BON ! » Déclara-t-elle en plein labeur, son bassin allant et venant aussi rapidement que fortement. Son membre équin chauffait petit à petit, et elle pénétrait sans aucune pitié sa femme en lui arrachant de bons râles de douleur et de plaisir.

Néanmoins être aussi proche du corps de Vassa donnait bien d’autres envies à Tâam. La démone était tentée de rouler une belle pelle à son épouse pendant cette sodomie abrupte, mais à la place, elle laissa parler ses vices et son désir, en venant lécher sa délicate et douce peau. Sa langue bifide sortit d’entre ses lèvres sombres pour venir langoureusement et copieusement lécher sa jambe – qui était en bonne position pour cela – et remonta ainsi jusqu’à sa cheville. Son rythme ne faisait que s’accélérer et devenir de plus en plus fort, ne laissant rien aux petites fesses de Vassa qui devaient bien souffrir ! Mais les deux démones étaient très aguerries sur ce terrain ... La sodomie, c’était une grande histoire d’amour entre elle !
Journalisée

Compte principal.

Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Hanabi x Yasuhiro
Humain(e)
-

Messages: 24

avatar


Voir le profil
Fiche
« Répondre #9 le: Septembre 24, 2017, 09:59:57 »

Sa chérie a toujours adoré la prendre par le cul dans cette position, permettant de lui faire les fesses tout en gardant le contact visuel et l'accès à ses lèvres. Vassa aussi aime voir le visage de son épouse lorsqu'elle l'accueille en elle, sans parler de la délicieuse sensation d'être écrasée sous le corps de sa femme tandis que son énorme membre la fait gémir. Elle a toujours été plus faible et plus soumise que Tâam, appréciant de se sentir en sécurité entre ses bras puissants. Elle sait aussi que son amour adore ça, être au-dessus et lui fourrer les fesses sauvagement tout en appréciant ses réactions. Quoi de plus logique après des siècles de séparation ? Il fallait absolument que ça se passe ainsi.

La démone voit sa compagne astiquer son énorme verge en la taquinant, avant de lui plaquer fermement les cuisses contre ses seins. Vassa ne pu s'empêcher de répondre : "Allons chérie, tu sais bien que tu n'as pas besoin de me mériter, contente toi de me prendre.". Aussitôt dit, aussitôt fait, elle pu vite sentir la verge de sa bien-aimée caresser son anus. D'une traite, le membre équin s'enfonça en elle jusqu'à la garde, lui faisant crisper les doigts contre le sol de la tombe et pousser un petit cri de surprise : "Aaaah !?". Cela fait des siècles qu'elle ne s'est pas faite fourrer par une verge aussi disproportionnée, son corps a perdu l'habitude et même Tâam doit bien sentir qu'elle est plus serrée que dans ses souvenirs. Elle se dit simplement qu'elle reprendra vite l'habitude, prenant sur elle le temps que la douleur passe et que le plaisir monte de lui-même.

Aussi brutale que dans ses souvenirs, Tâam ne se fit pas prier pour lui défoncer frénétiquement le fondement. Rapidement, la verge de son amour s’échauda avec la friction, réchauffant Vassa de l'intérieur tandis que la démone commence déjà à tirer la langue en haletant, sa poitrine se soulevant à chaque coup de rein. Tant qu'elle maîtrise encore ses gestes, elle essuie ses yeux des larmes de leurs retrouvailles, préférant montrer un visage souriant et joueur à sa chérie. D'une voix perverse, elle dit à sa femme : "Aaaaah ... Chérie ... J'ai vraiment perdu l'habitude. Alors, il va falloir que tu te retiennes jusqu'à ce que ça s'élargisse.". D'un geste de la main, elle fait apparaitre un tatouage circulaire à la base du membre équin que Tâam connait bien, c'est un sort pour empêcher sa partenaire d'éjaculer. Elle rigole tout en taquinant sa femme : "Alors ? Ce truc t'énerve toujours autant ? Va-y mon amour, énerves toi autant que tu veux contre mon cul.".

Sitôt sa petite provocation faites, elle étendit ses bras au-dessus de sa tête, fermant les yeux pour mieux apprécier les sensations. Elle se mit à gémir de plus en plus fort, se laissant complètement aller tandis que Tâam ne peut que s'exciter davantage sans pouvoir jouir. Cette dernière sait que sa femme peut-être extrêmement têtue là-dessus et qu'elle la laisserait dans cet état des jours entiers sans état d'âme si d'aventure sa satisfaction n'était pas faite. Vassa a beau être la plus soumise des deux, cela ne l'empêche pas de savoir ce qu'elle veut et d'imposer ses petits caprices avec un entêtement remarquable.

Après quelques minutes d'intense bourrage, Vassa se cambre brutalement, vidant le contenu de ses testicules d'un jet puissant. Son foutre noir remonte à toute vitesse vers sa tête, heurtant sa propre poitrine avant d'arriver dans son cou. "AAAAAH ! Aaaaaah ... Han ! Ne t'arrête pas chérie, encore ! Aaaah ...", Tâam doit mourir d'envie d'éjaculer elle aussi mais, Vassa s'en fiche, elle est seule depuis si longtemps, elle a besoin de ces folles retrouvailles. Elle veut jouir encore et encore, jusqu’à ce que sa femme ait tout donné, jusqu'à ce qu'elle la baise au point d'être à deux doigts de s'évanouir. La démone caresse doucement sa poitrine souillée de son propre sperme : "Aaaaah ! Tu aimes la vue mon amour ? Tu veux en lécher un peu ?".
Journalisée
Vanessa White
Humain(e)
-

Messages: 967

avatar


Voir le profil
FicheChalant
Description
Agente du S.H.I.E.L.D
« Répondre #10 le: Septembre 25, 2017, 09:33:27 »

Au moment où son amour fit parler sa magie pour former un cercle empêchant toute jouissance, Tâam émit un puissant râle en serrant des dents. Oui, elle reconnaissait bien là sa femme, et ses tendances très taquines. Ce sortilège en particulier était très irritant pour la démone car, tout simplement, ça l’empêchait d’éjaculer. Et si elle ne le faisait pas, alors elle ne pouvait pas jouir de son orgasme ... Ce qui créait une frustration monstre. Mais, Vassa savait parfaitement ce qu’elle faisait puisqu’en général Tâam évacuait sa frustration sous forme de brutalité, d’excès de virilité et de soif sexuelle. Autrement dit ; elle allait détruire à grand coup de burin les malheureuses fesses de Vassa ! Sa femme l’avait bien cherché ... Et puis, c’était son but après tout.

Alors donc que Tâam, tel un puissant taureau, continuait de pilonner l’arrière-train de Vassa, celle-ci se mit à couiner et gémir dans tous les sens, visiblement aliénée par le plaisir que lui offrait Tâam. Cette dernière s’appuyait fermement contre les langoureuses cuisses de son épouse, faisant trembler et remuer lourdement son corps à chaque coup de trique. Ses fesses en devinrent encore plus rouges que sa peau, à force de se faire autant visiter. Son sexe équin était tout simplement énorme, hors de toute proportion raisonnable ... Tâam avait toujours eut un gros sexe, mais cette fois-ci, avec ce nouveau corps, ça l’était encore plus. Vassa la provoqua et lui demande de s’énerver contre son cul, ce que fit tout naturellement la démone, qui se mit à vociférer des mots grossiers et des injures, afin de canaliser sa hargne sexuelle et sa frustration.

Cependant, Vassa finit par se laisser aller et les deux épouses diaboliques finirent en parfaite symbiose, en parfaite harmonie sexuelle l’une et l’autre, de manière à ce que la démone finisse par jouir copieusement. Tâam fut ravie et satisfaite en voyant son amour se mettre à expulser de long et délicieux jet de foutre ; c’était la preuve qu’elle n’avait pas perdu la main en matière de lui apporter du plaisir à grand renfort de marteau-pilon. Mais à cause du sortilège dont elle était victime, elle sentit ses lourdes bourses devenaient encore plus lourdes et douloureuses à force de ne pas pouvoir expulser l’immense quantité de foutre qu’elles renfermaient. « PUTAAIIIIINNN !!! » Hurla-t-elle, râlant et rugissant comme un fauve, se mettant subitement à accélérer, à donner d’impressionnants coup de trique dont la force de frappe était inégalée.

Alors que Vassa était en train de s’arroser elle-même de sa semence, Tâam continuait de lui faire les fesses de toutes ses forces, de faire trembler ses chairs à chaque coup ... Mais, elle ne résista guère à l’appel de la démone quand celle-ci l’invita à venir lécher le sperme sur son corps. Tâam se cambra, et déploya sa belle langue pour venir lécher langoureusement et copieusement le délicieux fluide noir. La démone, complètement folle et accro à sa femme, se mit à racler le foutre collé sur sa peau, sur ses seins, et même à la limite de son visage. Tâam employait tous les moyens pour décharger sa frustration ! En remontant ainsi, en léchant la délicieuse et douce peau de la seule et unique femme de sa vie, Tâam finit par atteindre ses lèvres. Sous le coup d’une pulsion, elle plaqua férocement ses lèvres contre les siennes et décida d’entrainer Vassa dans un baiser très endiablé. Sa langue vint férocement plonger dans sa bouche, venant faire danser la sienne dans un balai survolté, alors que les lèvres se pressaient entre elles, et que les salives s’échangeaient ... Avec quelques reliquats de sperme que Tâam avait toujours en bouche après avoir léché la peau de Vassa.

Tout ceci en continuait de la sodomiser avec une force incroyable, sans se soucier d’avantage si elle allait lui provoquer une déchirure anale à force de forcer autant. Ses très lourds testicules finirent même par s’écraser et claquer brutalement contre ses chairs, signifiant qu’à ce stade, le gargantuesque membre de Tâam était rentré intégralement ...
Journalisée

Compte principal.

Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !

Tags: viol  corruption  futanari  transformation  
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox