banniere
 
  Nouvelles:
Le Staff est toujours à la recherche de nouvelles recrues pour différents projets, comme la Gazette ou la promotion du forum !

Pour plus d'informations, c'est par ici !

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1] 2
  Imprimer  
Auteur Sujet: Soirée au Paradisium [PV]  (Lu 1428 fois)
Princesse Alice Korvander
Serial-posteur
Administrateur
-
*****
Messages: 7929

avatar


Voir le profil
Fiche
Description
"Hear me Roar !"
« le: Août 15, 2017, 02:23:03 »

« Bien sûr qu’on y va avec nos tenues militaires ! Elles nous vont bien, et, crois-moi, les civiles en raffolent ! »

Répondant aux inquiétudes de sa subordonnée, la Capitaine Asuka Langley s’observa devant son miroir. Elle avait redressé plusieurs des plaques de son armure rouge intégrale, dévoilant ainsi ses cuisses, et lui offrant un décolleté magnifique. Asuka se redressa ensuite, et, rapidement, une image holographique réfléchissante du miroir apparut devant elle, permettant de voir son dos. L’armure découvrait les extrémités de ses fesses, et elle sourit, s’estimant enfin prête.

Évidemment, si elle était ravie de sortir ainsi à Tekhos Metropolis, ce n’était pas le cas de sa cadette, la jeune Caporale Flare. Elle était la rookie de l’unité spéciale qu’Asuka commandait, l’escouade de robots mechas Omega-2, ou juste O-2. Au sein de l’armée tekhane, les unités de méchas constituaient le fer de lance de l’infanterie, car capables de se déplacer dans toutes les surfaces, et rapidement. Mais contrôler un mecha n’était pas facile, surtout que les nouveaux modèles de l’armée, développés par GeoWeapon Corp., disposaient d’une IA très sophistiquée qui permettait de rendre les mouvements plus intuitifs, mais nécessitait, non seulement d’importantes connaissances en ingénierie mécanique, mais aussi de se synchroniser avec la machine. Plus un pilote était plus proche de son Omega, et plus il le contrôlait bien, ce qui lui permettait de recharger plus rapidement, de se déplacer plus vite… En clair, d’améliorer toutes ses performances. Les Omegas constituaient donc d’importantes unités d’élite, et les membres étaient triés sur le volet.

Asuka dirigeait donc cette équipe, et avait récemment accueilli la jeune Flare. Une jeune fille introvertie, très impressionnable, mais aussi une véritable nerd, qui avait obtenu les scores les plus élevés à l’académie dans ce domaine. Elle s’était synchronisée très rapidement avec son Omega, et avait pu déjà tenir la dragée haute à d’autres membres de l’équipe. Mais, au-delà de ça, Flare était surtout une victime de la guerre. Elle avait perdu ses parents lors d’une attaque formienne, et était devenue pupille de l’État. Elle n’avait connu que les études et l’armée toute sa vie. Asuka avait rapidement pu noter que Flare était extrêmement sérieuse… Et même trop sérieuse… Ce qui, à Tekhos, cachait toujours des choses. Et, surtout, Flare était toujours au garde-à-vous devant Asuka. Elle s’était renseignée sur elle, et lui avait récité tous ses faits d’armes, que ce soit lorsqu’elle avait participé au siège du fort de Los Costellos dans les Badlands, détenu par un seigneur de guerre tekhan, ou ses multiples combats contre les Formiens. Asuka avait été très impressionnée, mais aussi… Un peu attristée.

C’était pour ça qu’elle avait insisté pour que Flare prenne un week-end de congés cette semaine… C’était en effet son anniversaire, et, même si ça ne voulait pas dire grand-chose pour Flare, Asuka comptait bien lui prouver le contraire. Car, tout en lui annonçant que c’était son week end de congés, Asuka avait aussi indiqué à Flare qu’elle le prendrait… Avec elle. La surprise avait assurément été grande pour la jeune Flare, mais Asuka avait été sérieuse.

« Si je ne m’occupe pas de toi, ma petite Flare, lui avait-elle dit dans leur base, tu vas passer le week end à faire des simulations informatiques sur ton Omega… Alors que, en tant que membre d’un corps d’infanterie d’élite, tu disposes d’avantages civils dont tu n’as sûrement même pas idée ! »

Et l’un de ses avantages, c’était justement de pouvoir résider gratuitement, aux frais de l’armée, dans un salon VIP de l’un des night clubs les plus branchés de Tekhos Metropolis : le Paradisium. Un club de luxe qui avait la particularité d’abriter un hôtel, une discothèque, et même un club de strip-tease. Un magnifique cocktail.

« Tu es prête à faire la fête, Flare ? » lui demanda finalement Asuka.

La petite était visiblement bien loin de se douter du programme intense et chargé qu’Asuka avait prévu pour elles ce week-end…
« Dernière édition: Août 15, 2017, 02:25:00 par Princesse Alice Korvander » Journalisée


Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal, soit celui-ci.

Complément de script : La Saga De La Tour Sombre
Yulia Vesselovski
Modérateur
-
*****
Messages: 909

avatar


Voir le profil
Fiche
« Répondre #1 le: Août 15, 2017, 11:23:31 »

Flare n'avait jamais été du genre à apprécier les relations sociales. Le contraire avait peut-être été vrai quand elle était toute jeune, avant qu'elle ne devienne une pupille de l'état Tekhan, mais c'était dans tous les cas bien trop éloigné pour qu'elle puisse s'en souvenir. Pour autant qu'elle s'en souvienne, les études et l'entraînement avaient formé la majorité de sa vie, et elle n'avait vraiment vécu que pour devenir une soldate hors pair, ce qu'elle avait effectivement fini par devenir. Flare n'était placée sous les ordres du Capitaine Langley que depuis un mois, environs, mais déjà elle avait fait preuve que ses capacités en entraînement se retrouvaient sur de véritables champs de bataille. Nulle dans son escouade ne parvenait à se synchroniser aussi naturellement et aussi efficacement avec son mecha, ce qui couplé à son faible talent pour se sociabiliser, lui avait valu d'être un peu mise à part, sans pour autant qu'elle ne s'en formalise. Flare ne possédait plus de nom de famille depuis qu'elle était devenue pupille de l'état, et avait toujours été une grande solitaire, à se donner corps et âme pour devenir ce qu'elle était actuellement. Mais depuis quelques temps cependant, elle faisait d'étranges rêves, qui incluaient sa capitaine, qui l'avait plus ou moins prise sous son aile.
Des rêves qui l'incluaient elle également, et où il lui arrivait de se réveiller en sueur, haletante, et avec de bien étranges sensations au niveau de son bas-ventre.

Flare n'était pas idiote ou point de ne pas se douter de ce qui lui arrivait. Asuka était l'une des rares à vraiment lui montrer de l'intérêt et de la compassion depuis des années, et malgré l'attitude quelque peu associale de Flare, sa capitaine semblait s'accrocher à elle. C'en était d'ailleurs venu au stade où Asuka avait donné à Flare un congé pour son anniversaire. Pour la jeune femme, cette date n'avait plus aucune importance depuis bien longtemps, sauf qu'au contraire des autres années...et bien cette fois elle allait "fêter" son anniversaire, puisque Asuka se joignait à elle.
C'était la seule et unique raison pour laquelle elle se trouvait dans une chambre louée au Paradisium, l'un des night clubs les plus célèbres et les plus grands de la capitale. Jamais elle ne serait allée dans un tel établissement si sa capitaine ne l'y avait pas traînée en insistant lourdement, elle si introvertie ne se sentait absolument pas à sa place ici, et encore, elles se trouvaient encore dans la chambre qui leur était offerte. Pourtant, entre le début d'attirance qu'elle ressentait à l'égard de sa capitaine, sans jamais avoir osée le laisser apparaître, et le fait qu'elle la voyait naturellement comme sa chef, même lorsqu'elle n'étaient pas en service...et bien Flare avait fini par céder, et Asuka ne la quittait depuis lors plus d'une semelle.
Assise sur le rebord du grand lit à deux places qui se trouvait dans leur chambre, Flare regardait Asuka achever de se préparer, elle avait insisté pour qu'elles y aillent en portant leurs tenues militaires qui étaient...et bien comme toutes les tenues de l'armée tekhannes, serrées, courtes, très sexy en somme. Dans son mecha, celà ne la gênait pas, mais dans un établissement civil Falre était bien plus réticente à l'idée de porter une tenue qui remontait bien au dessus de la raie de ses fesses. La tenue lui moulait tellement les fesses et était si serrée qu'on voyait sans problème une belle partie de sonanatomie fessière.

Un peu paniquée, Flare sortait là clairement de sa zone de confort, faire des activités sociales l'effrayait d'avantage que les combats en mecha, mais Asuka savait parfaitement jouer de la figure d'autorité qu'elle avait sur la jeune femme, qui continuait donc à la suivre presque aussi fidèlement que sur le terrain. Asuka, s'estimant enfin prête, se tourna alors vers Flare.

Pas vraiment...Capitaine...mais je vous suis...

Flare n'était vraiment pas à l'aise...du moins pour l'instant.
« Dernière édition: Août 17, 2017, 03:35:42 par Yulia Vesselovski » Journalisée
Princesse Alice Korvander
Serial-posteur
Administrateur
-
*****
Messages: 7929

avatar


Voir le profil
Fiche
Description
"Hear me Roar !"
« Répondre #2 le: Août 15, 2017, 03:17:07 »

Asuka s’était rapprochée de Flare pour la première fois en mangeant avec elle à l’heure du déjeuner, il y a quelques semaines. Elle avait pu noter combien Flare était solitaire, et s’était rapprochée d’elle, en évoquant le seul sujet qui parvenait à l’égayer vraiment : parler de son mecha, on de son parcours militaire. Flare avait été formée dans un orphelinat militaire, et avait été bien élevée… Pour devenir une soldate. Très disciplinée, elle n’avait tout simplement pas de vie privée, et c’était une chose qu’Asuka comptait bien régler aujourd’hui.

Si Asuka avait choisi de manger avec elle ce midi-là, c’était parce que, pendant la matinée, elle avait fait le premier briefing de Flare, et avait noté les regards insistants que la jeune Caporale lui jetait. Au repas, Flare lui avait expliqué, un peu confuse, qu’elle avait entendu parler de la réputation d’Asuka. La Capitaine savait comment les jeunes orphelines comme elle étaient formées. On leur enseignait que, si elles manquaient d’amour, c’était à cause des Formiens. On ne leur donnait même pas un nom de famille, afin de renforcer leur appartenance à l’armée. Des méthodes très contestables pour Asuka, et à l’efficacité discutable, car, face à la corruption formienne, ces femmes très strictes et très droites s’écroulaient rapidement. Depuis que les Formiens étaient là, l’armée avait commandé bon nombre d’études sur la sexualité et les impacts de la frustration sur la psyché humaine. C’était d’ailleurs suite à ces études que l’armée avait fait sauter toutes les barrières empêchant les rapports sexuels entre soldats. Aucune règle n’interdisait donc à Asuka de coucher avec Flare, mais, pour l’heure, Flare restait le seul membre de son unité avec qui Asuka n’avait pas eu un moment d’intimité… Une erreur qu’elle comptait bien rectifier ce soir, à sa façon.

L’uniforme lui allait très bien, mais était très court au niveau des fesses, dévoilant une partie de son derrière. Asuka sourit en voyant encore une fois ce magnifique fessier, tandis que Flare, gênée, lui avoua ne pas être vraiment prête à la soirée.

« Hihi… Tu as affronté des Formiens au corps-à-corps avec ton Omega, et l’idée de faire la fête t’effraie ? »

Elle se rapprocha d’elle, et posa ses mains sur ses épaules, avant de lui faire un câlin.

« Ne t’inquiète pas… La grande capitaine Asuka est là pour veiller sur toi, non ? »

Leur dernière mission avait permis de les rapprocher fortement, car elles s’étaient enfoncées dans un nid formien, et avaient été séparées du reste de l’escouade. Leur cible était un groupe de soldates capturées par les Formiens, et elles avaient affronté de multiples monstres. Des flopées de Zerglings avaient fusé vers elles, avant que des Hydralisks ne chargent. Et, au milieu de la bataille, un Brutalisk avait débarqué depuis un couloir latéral, frappant Asuka sur le côté. Elle s’était retrouvée en grande difficulté avant que Flare ne se jette sur le monstre, et ne l’affronte au corps-à-corps. Jusqu’à ce jour, Asuka n’avait encore jamais un Omega vaincre un Brutalisk si proche. Flare avait utilisé deux lames énergétiques pour trancher le bras du monstre, avant de le décapiter. Un exploit exceptionnel…

…Et qui avait été le dernier élément justifiant la situation actuelle. Asuka s’écarta alors de Flare, et glissa sa main dans le creux de la sienne.

« Allez, zou ! C’est par là ! »

Les deux filles sortirent de l’appartement, et rejoignirent l’ascenseur au bout du couloir, descendant vers le rez-de-chaussée, abritant la boîte de nuit.

« Le Paradisium est l’un des clubs les plus branchés de Tekhos… Mais, avant de se lancer sur le dancefloor, on va se rafraîchir… Surtout toi, ma chérie, tu es tendue comme une corde de violon ! »

Asuka se montrait toujours assez familière avec Flare, encore plus depuis leur dernière mission. La femme la regarda en lui souriant.

« Tu sais que cet uniforme te va vraiment très bien ? Je… »

Elle n’ajouta rien de plus, car les battants de l’ascenseur s’ouvrirent, et une forte musique vint à leurs oreilles. Elles venaient de rejoindre l’une des mezzanines surplombant l’immense salle principale du Paradisium, un grand dancefloor avec, au centre, un bar circulaire. Tenant toujours la main de Flare, Asuka s’avança vers l’escalier permettant de rejoindre le rez-de-chaussée. Elles longèrent ainsi quelques alcôves sombres où des couples s’embrassaient et se pelotaient, dans des robes et des tenues moulantes en latex.

Pour rejoindre le bar, il y avait des couloirs lumineux centraux, surélevés par rapport au dancefloor, et qui permettaient ainsi de rejoindre le bar sans encombre. Les deux filles s’avancèrent donc, tandis que, du fait de leur position surélevée, on pouvait clairement voir, non seulement les fesses de Flare, mais aussi son sous-vêtement. Une belle barmaid aux cheveux roses les accueillit, et Asuka bondit sur un tabouret, en demandant pour elle un cocktail et pour Flare un autre… En se retenant bien de dire à Flare que le cocktail qu’elle lui offrait avait des vertus aphrodisiaques.

« Alors, dis-moi… Est-ce que tu as déjà pris une cuite ? » demanda brusquement Asuka à sa jeune subordonnée.
Journalisée


Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal, soit celui-ci.

Complément de script : La Saga De La Tour Sombre
Yulia Vesselovski
Modérateur
-
*****
Messages: 909

avatar


Voir le profil
Fiche
« Répondre #3 le: Août 15, 2017, 03:51:52 »

Flare avait eu initialement envie de refuser cette invitation à passer son anniversaire dans un night club, à la fois car son anniversaire ne signifiait pas vraiment quoi que ce soit pour elle, mais aussi car, effectivement, les relations sociales l'effrayaient. Combatte des formiens était pour elle paradoxalement bien plus aisé, car elle se trouvait alors dans l'environnement de l'intérieur de son mecha, et seul comptait la réussite de la mission, ainsi que la survie de l'escouade. Seulement...et bien c'était différent avec la capitaine. Si encore une fois, Asuka avait été la seule à vraiment chercher à s'intéresser un peu à elle, malgré le mur de glace que Flare pouvait parfois être, il y avait surtout le fait qu'au cours de leur dernière mission, Flare s'était jetée à dans une mêlée avec un gigantesque formien pour sauver Asuka. Elle l'avait fait en dépit de toutes règles de sécurité, car affronter, même avec les lames énergétiques, un tel monstre aurait du être du suicide, mais elle y était parvenue. Sans son intervention, Asuka serait à l'heure qu'il est soit morte, soit une prisonnière des formiens. Flare voyait bien que cette invitation pour son anniversaire était un moyen pour Asuka de la remercier, et même si les relations sociales n'étaient pas son fort, Flare savait qu'il aurait été bien mal vu de refuser...d'autant qu'elle ne trouvait pas désagréable la présence d'Asuka, ou même le fait que quelqu'un puisse s'intéresser à elle.
Mais oui, l'idée de faire la fête l'effrayait, car elle sortait de sa zone de confort, de ses habitudes, et avait bien peur de se ridiculiser. C'est à ce moment qu'Asuka lui fit un câlin, qui la paralysa presque sur place. La capitaine lui en avait déjà fait un au retour de leur dernière mission, et depuis, la femme se montrait bien plus tactile et proche avec elle. Sauf que Flare...et bien n'était vraiment pas une habituée des contacts physiques, ou des moments intimes en général. Les joues légèrement rougies Flare se laissa alors entraîner par Asuka qui la prit par la main, et la guida, ne souffrant d'aucune contestation de la part de Flare. Elles passèrent par un ascenseur, qui descendait les étages jusqu'à la boîte de nuit en elle même.

Flare était présentement très tendue, surtout à l'idée d'aller danser. Encore, accompagner Asuka, boire un ou deux verres...elle pouvait se dire qu'elle allait faire un effort pour ne pas paraître mal à l'aise. Mais l'idée de danser en public la terrifiait. Et puis, il y avait le fait qu'Asuka ne manquait pas de l'appeler par des surnoms affectueux, ce qui ne manquait pas de la troubler autant que ce moment où elle déclara que cet uniforme lui allait bien, malgré la fait qu'on voyait bien ses fesses...ou étais-ce justement de ce fait ? Flare fût laissée à rougir vivement toutefois, car la porte s'ouvrit, et le bruit assourdissant de la discothèque les assailla. Flare se laissa une nouvelle fois guider, Asuka ne manquant pas de lui prendre la main pour que la pauvre jeune femme ne se perde pas dans la foule bruyante. Il suffisait d'ailleurs de tourner la tête pour voir de nombreux couples s'embrasser et danser langoureusement.

*Est-ce qu'elle m'amène ici pour...non...*

Flare chassa bien vite cette idée de la tête, c'était juste une façon de la remercier et de se rapprocher un peu plus d'elle, elle ne pouvait après tout décemment croire qu'Asuka puisse lui trouver quoi que ce soit d'intéressant, elle qui avait déjà tant de mal à avoir une conversation normale avec qui que ce soit. Pourtant...et bien en suivant ainsi Asuka, Flare avait sans cesse dans son champ de vision le dos de sa supérieure, dont ses fesses bien rebondies qui étaient bien moulées par sa tenue.
Elles arrivèrent finalement au bar, Asuka prit place sur l'un des tabourets et commanda pour toutes les deux, avant que Flare ne prenne place à ses côtés.

Une cuite ? Je...non, non jamais Capitaine. Pour être honnête, je n'ai jamais bu une goutte d'alcool.

Étais-ce surprenant ? C'était même la première fois que Flare "fêtait" son anniversaire, mais si il n'y avait pas eu Asuka pour fortement insister, la jeune femme ne se serait jamais trouvée dans un tel endroit, qui en toute franchise, ne lui correspondait guère.

Capitaine je...je suis très flattée que vous ayez pris de vos congés pour m'emmener mais...vous n'avez absolument pas besoin de faire ça vous savez. Je n'ai fais que mon devoir lors de notre mission, je n'allais pas vous laisser aux mains des formiens. Et puis...je ne suis pas la personne la plus intéressante que vous avez du croiser...
Journalisée
Princesse Alice Korvander
Serial-posteur
Administrateur
-
*****
Messages: 7929

avatar


Voir le profil
Fiche
Description
"Hear me Roar !"
« Répondre #4 le: Août 15, 2017, 08:51:26 »

Comme quoi, on avait beau être une génie en terme d’informatique et de mécanique, on pouvait être totalement mauvaise en matière de relations sociales. Flare rougissait comme une tomate, et, pendant le trajet menant au bar, Asuka pouvait lire en elle comme dans un livre ouvert. Elle vit ainsi Flare regarder plusieurs couples à plusieurs reprises. Le Paradisium, évidemment, ne proposait pas juste que de danser, mais était surtout connu pour être un grand lupanar… Mais ça, on ne trouvait pas ce genre d’informations sur le site officiel de l’établissement. Les militaires le connaissaient bien, car le Paradisium était géré par une filiale de GeoWeapon Corp., et servait surtout aux militaires. Les civiles qui venaient ici savaient généralement qu’elles allaient se faire sauter par des soldates, et offrir leurs corps aux femmes qui les protégeaient des Formiens, c’était bien la moindre des manières de les récompenser. Asuka le savait, car elle était déjà venue ici… Et invitait donc la belle Flare.

Naturellement, elle s’attendait déjà à ce que Flare réponde par la négative, mais, non seulement n’avait-elle jamais pris une cuite de sa vie, mais elle n’avait également jamais bu à de l’alcool. Asuka ne put qu’en rire brièvement, puis Flare enchaîna rapidement, visiblement troublée.

« Oh… Pourtant, Flare, je n’ai jamais rencontré quelqu’un qui ait pu vaincre un Brutalisk en combat rapproché comme tu l’as fait. »

Même dans les simulations informatiques, c’était un acte suicidaire. Asuka le savait, car…

« Après l’intervention, j’ai essayé de reproduire ce que tu as fait en simulation. Ta rapidité d’action, tes gestes… J’ai lancé un programme-Ghost à partir des captures vidéos de mon armure, mais… Les tests sont formels, Flare. Quand tu as attaqué le Brutalisk, ton taux de synchronisme avec ton Omega était… De 100%. »

Un programme-Ghost était une amélioration des ingénieurs de GWC. Pour perfectionner les simulations virtuelles, les robots, ou des drones, filmaient en temps réel des combats, et la machine créait ensuite une simulation reprenant ce qui s’était passé, avec une sorte de clone fantomatique, qui représentait les exploits accomplis, à charge pour les recrues de reproduire les mouvements du Ghost, ou de les dépasser. En l’occurrence, Asuka avait reproduit le combat entre Flare et le Brutalisk, et avait essayé d’imiter Flare… Mais avait échoué. Précisément parce qu’elle n’était pas assez rapide, parce qu’il y avait quelques précieuses millisecondes qui lui échappaient.

Pour tuer le Brutalisk Flare avait tranché son bras gauche d’un coup extrêmement précis, ce qui, en soi, était déjà un rare exploit, car il fallait cibler une zone précise, un espace de démarcation entre deux écailles, là où la chitine était la moins résistante. Mais, pendant que Flare avait fait ça, le bras droit du Brutalisk s’était rué vers elle. Et là, où c’était magistral, c’est que Flare avait réussi à esquiver l’attaque en faisant une pirouette sur place, et avait ensuite frappé le Brutalisk dans le dos. Et ça, ce mouvement en trois temps, était… Tout simplement unique.

« Tu as battu la machine. Tu as inventé un nouveau protocole de combat, Flare. Alors, crois-moi, ma chérie, tu risques d’attirer l’attention de beaucoup de monde. Mais, moi, ce que j’ai surtout noté, c’est que tu n’avais jamais réussi à atteindre auparavant un taux de symbiose de 100%... Sauf en me voyant à l’autel de la mort.
 -  Tenez, Mesdames. »

Deux cocktails furent posés devant elles. Il faudrait assurément plus qu’un seul verre pour faire tourner la tête de Flare, mais… Asuka allait y aller petit à petit.

« De mon point de vue, ces seuls éléments font de toi une personne très intéressante, quelqu’un qui n’a pas hésité à se sacrifier pour me sauver. Et ça m’interpelle, tu sais… Car, toi plus que personne, tu respectes toujours le règlement. Quand nous sommes parties toutes les deux pour sauver les femmes prisonnières, en étant séparées du reste de l’escouade, tu m’as dit que ce n’était pas ce que le protocole prévoyait. Et, face à ce Brutalisk, le protocole n’était pas de lui sauter dessus, mais de tirer sur son point faible… Ce qui aurait nécessité de le laisser m’attaquer. Donc… J’en tire la conclusion que tu n’es pas aussi froide et détachée que tu sembles le croire. »

Elle aurait pu en dire plus, mais Asuka ne voulait pas la faire se braquer. Elle attrapa son verre, et le brandit devant elle.

« Trinquons à toi, Flare, et à ton grand cœur. »

Asuka but un peu du verre, sentant le liquide fondre dans sa bouche. Elle avait donné à Flare un cocktail comprenant notamment de la liqueur de prune, un alcool nain assez fort… Autant dire qu’elle était sûre que Flare allait éternuer en buvant ses premières gorgées !
Journalisée


Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal, soit celui-ci.

Complément de script : La Saga De La Tour Sombre
Yulia Vesselovski
Modérateur
-
*****
Messages: 909

avatar


Voir le profil
Fiche
« Répondre #5 le: Août 16, 2017, 04:32:16 »

Flare était à la fois consciente que ce qu'elle avait fait durant leur dernière mission sortait du protocole et était exceptionnel. Asuka ne lui apprenait pas grand chose en lui disant qu'elle était parvenue à une synchronisation de 100% avec son Omega. C'était théoriquement possible, mais dans la pratique, aucune des membres de la division n'y étaient parvenues depuis le début de son existence. Il y avait de fortes chances pour que Flare passe de lourdes batteries de tests dans les semaines à venir, car elle était parvenue à pousser la machine à ses limites, et même à la dépasser. La jeune femme n'y voyait pour autant aucune forme de fierté, elle avait...juste improvisé, et suivi son instinct. Lorsque ce moment était arrivé, où elle et Asuka étaient seules, et qu'un Brutalisk les avait pris à part, elle avait très clairement senti un peur intense quand elle avait vu la bête se ruer sur le mecha d'Asuka. Avec du recul, Flare avait fini par assimiler ça à une peur de perdre la seule personne qui jusque là avait un tant soit peu montré un vrai intérêt envers elle, pas en tant que pilote, mais en tant qu'humaine, même avec ses défauts.
La vérité toutefois était bien plus profonde, Flare était sacrément amoureuse de sa supérieure, mais ne se l'avouait pas. D'une part car dans son esprit c'était incompatible avec le fait qu'elle soit sa supérieure, mais aussi parce qu'elle n'avait jamais été confrontée à un tel sentiment d'attachement envers une personne. Elle ne savait concrètement pas ce qu'était l'amour car elle ne l'avait jamais ressenti. Flare sembla un temps absente quand Asuka lui parla, même si elle écoutait bien sûr, tandis que leurs cocktails furent servis. La capitaine elle aussi n'avait pas été dupe de la raison pour laquelle Flare avait agi ainsi, mais ne chercha pas à d'avantage pousser la jeune femme dans ses retranchements, chose dont elle lui fut silencieusement reconnaissante. Elle leva alors son verre, et Flare se saisit alors du sien, un semblant de sourire se dessina même sur  son visage.
Et puis elle bût une gorgée. Elle eut juste le temps d’écarquiller les yeux en reposant son verre sur le bar, avant de porter sa main à sa bouche pour étouffer le fait qu'elle se mit à tousser, à plusieurs reprises. L'alcool était fort et l'avait surprise, lui brûlant un peu la gorge au passage, du jusqu'à ce que la sensation ne finisse par passer.


Hgnnnn...c'est...c'est ça que...Kof...que vous aimez boire ?


Flare toussa encore un bon moment, pour s'en remettre. Persuadée que ça ne pouvait pas être si fort, la jeune femme avait commencé à boire son cocktail comme si elle allait boire de l'eau. Mais outre la forte dose d'alcool, elle était aussi ignorante du fait que ce cocktail était très spécial, puisque vendu spécifiquement avec un ajout d'une belle dose d'aphrodisiaque. L'alcool servait à en masquer le goût, ainsi que le jus de fruit très sucré, et qui allait se répandre en même temps que l'alcool dans le système sanguin de la jeune femme. Enfin, elle finit par reprendre sa respiration.

Je...je savais pas que c'était aussi fort...et que ça donne chaud aussi...

Elle laissa un instant de silence planer, du moins entre elles, tant l'ambiance sonore était elle à des lieues d'un silence méditatif.

Je...je sais que j'ai l'air détachée de tout, vu mon attitude mais...ce n'est pas le cas en vrai vous savez. C'est juste que...quand j'ai perdu mes parents je me suis renfermée sur moi même, et ce n'est pas évident de faire machine arrière. Alors quand on a en plus comme seuls sujets de discussion les mechas, l'informatique, et les missions...j'ai jamais vraiment eu l'occasion de me faire des amies. En vrai...je crois bien que vous êtes la première à vraiment me donner une chance d'être autre chose qu'une bonne pilote d'Omega...la première a essayer de vous intéresser un peu à moi, malgré mes...complications. Alors vous sauver...c'était vraiment la moindre des choses que je pouvais faire, Capitaine, vous me faites me sentir un peu moins seule.

Consciente d'ailleurs que cette dernière phrase était peut-être un peu de trop, Flare tenta de noyer le poisson en reprenant une belle gorgée de son cocktail. Elle toussa à nouveau, mais bien moins qu'avant, vu qu'elle savait à quoi s'attendre, et elle termina d'ailleurs le verre relativement petit qui contenait à lui seule de belles doses d'aphrodisiaque.

C'est...c'est un peu trop fort pour moi...

Flare sentait tout doucement l'alcool monter, mais il était indéniable que ça ne serait pas ça qui allait la rendre pompette. Hors, il valait mieux, sinon l'aphrodisiaque ne ferait guère effet.
Journalisée
Princesse Alice Korvander
Serial-posteur
Administrateur
-
*****
Messages: 7929

avatar


Voir le profil
Fiche
Description
"Hear me Roar !"
« Répondre #6 le: Août 16, 2017, 05:26:50 »

Devant la réaction de Flare, Asuka ne put que rire, et secoua brièvement la tête.

« C’est à ça qu’on reconnaît un bon alcool, ma chérie, quand il te donne l’impression d’avoir la gorge en feu ! »

Mais elle était sûre que Flare aurait éternué. Le cocktail comprenait après tout de l’alcool fort, et, même si cet alcool était dilué avec d’autres substances, il était quand même là. Flare avait bu ses premières gorgées, et avoua que le liquide donnait chaud. En tout cas, les belles joues de Flare en avaient encore rougi, la rendant encore plus magnifique qu’auparavant. Asuka aussi avait un peu d’aphrodisiaque dans son verre, mais elle devait faire attention. Elle n’avait pas encore montré à Flare toutes ses surprises, mais chaque chose viendrait en son temps.

La jeune femme expliqua ensuite qu’elle savait qu’elle était froide et détachée, mais qu’elle n’était pas insensible. De fait, elle voyait en Asuka la seule personne qui s’intéressait vraiment à elle. Asuka sourit en retour, et, quand Flare indiqua que le verre était trop fort pour elle, Asuka posa doucement sa main dans le creux de la sienne.

« Si on doit être amies, Flare… Tu dois m’appeler Asuka. Et me tutoyer, aussi. Nous ne sommes pas en mission, ma choupette, on prend un verre, toi et moi… Et, si tu as réussi à boire tout ce verre, c’est que tu as des reins plus solides que ce que tu ne crois. »

Asuka finit également le sien, et laissa planer quelques secondes. Elle avait plusieurs pistes à envisager pour aller au même point. Flare était amoureuse d’elle. Il n’y avait aucune autre explication pour justifier qu’elle ait pu atteindre un taux de symbiose de 100%. Les simulations informatiques n’avaient pas pu reproduire cela, car les machines ne comprenaient pas l’amour, et ce que l’amour vous poussait à faire. Sauver Asuka d’un Brutalisk à mains nues, c’était la plus belle preuve d’amour qu’on puisse lui faire, et, au vu du tempérament de Flare, elle n’avait, non seulement jamais dû être vraiment amoureuse, mais devait aussi souffrir d’une forte carence affective.

La capitaine relâcha finalement les doigts de la femme, et se retourna vers la barmaid.

« La même chose… Dans un verre plus petit ! »

Asuka se retourna vers Flare, et fit rapidement une  précision :

« Tu ne peux pas prétendre venir à un bar sans avoir goûté aux shooters. Et, chaque fois que je me prends un shoot’, Flare, je joue toujours avec les autres. Alors… »

Les shooters arrivèrent rapidement. De l’alcool concentré, mais aseptisé par d’autres substances, qui faisaient qu’on buvait ça comme du petit lait, sans réaliser que ces alcools agissaient lentement, à retardement. Asuka attrapa son verre, et laissa Flare prendre le sien.

« Voilà mon jeu. Tu vas voir, ma beauté, tu vas adorer… On trinque, et on boit ça d’une traite. La première qui repose son verre gagne… Et elle gagne le droit de poser une question à l’autre, qui jure de dire la vérité. »

Vu le sourire espiègle d’Asuka, on pouvait s’attendre à quelques questions bien pernicieuses… Mais le jeu était le jeu, et, même si Asuka avait dit à Flare de la tutoyer, elle savait que la jeune Caporale lui obéirait, même si elle prenait des risques.

« Ça marche ? Allons-y ! »

Les verres se heurtèrent, et Asuka avala le contenu du verre. Quelques gorgées, un liquide qui lui brûla la gorge, la faisant vibrer sur place, et elle reposa le verre sur le comptoir, avant Flare. Asuka sourit malicieusement en la regardant, et s’humecta les lèvres avec sa langue, avant de laisser planer quelques secondes.

« Première question, donc, ma chérie… Il y a une semaine, Aishi et Cassiopée ont eu la bonne idée de glisser un magazine pornographique sous ton oreiller. Je suis sûre que tu l’as vu. Alors… Ce que je veux savoir, c’est… Est-ce que tu l’as ouvert ? »

C’était une plaisanterie des deux femmes pour aider Flare à se détendre, car il n’y avait pas qu’Asuka qui avait vu combien Flare était détachée, ne participant que peu aux buffets et aux fêtes du groupe. Ce n’était pas très bon pour la cohésion de leur unité, et c’était pour ça qu’Asuka avait donné son aval à cette petite plaisanterie… Mais, comme Flare était seule dans sa chambre, personne ne savait comment elle avait réagi.

Et Asuka était bien curieuse de découvrir ce qu’elle avait vraiment fait ce soir-là…
Journalisée


Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal, soit celui-ci.

Complément de script : La Saga De La Tour Sombre
Yulia Vesselovski
Modérateur
-
*****
Messages: 909

avatar


Voir le profil
Fiche
« Répondre #7 le: Août 16, 2017, 06:27:34 »

Flare sentait déjà légèrement les effets de l'alcool, de par le fait que ses joues étaient légèrement rougies, mais aussi par le fait qu'elle s'était quelque peu confiée, ce qui n'était pas trop son genre. Mais au delà du simple fait d'être légèrement pompette, et bien Asuka avait réussi peu à peu, difficilement, à la mettre en confiance, et elle commençait à vraiment prendre cette soirée pour ce qu'elle était...une invitation pour célébrer son anniversaire. Asuka prit alors une de ses mains dans l'une des siennes, et le contact ne manqua pas de doucement la faire frissonner, elle la maintint ainsi durant de longues secondes, au cours desquelles la capitaine exigea que Flare laisse tomber le protocole.

Je...oui, je vais essayer Cap...Asuka, pardon...

Difficile de chasser le naturel, Flare se trouvait plus souvent dans des situations où le protocole militaire était une nécessité que l'inverse, et même là, elle avait du mal à détacher Asuka de son rôle de capitaine, de "supérieure". Après tout, c'était elle qui l'avait une fois de plus guidée jusqu'ici, Flare se contentait de suivre le rythme qu'Asuka imposait, et cette dernière ne manqua pas de commander une belle quantité de shooters. Une bonne trentaine de petits verres arrivèrent sur un plateau qui leur fut servit, et Flare déglutit en pensant au fait qu'elle aurait, logiquement, à en boire la moitié. Asuka alors insista également pour qu'elles jouent à un jeu à boire, sur la base de questions auxquelles il fallait une réponse honnête.

Je...

Asuka ne lui laissa pas le temps de dire qu'elle n'était pas sûre, elle s'était déjà saisie d'un verre d'une main, et tendait de l'autre celui de Flare, qui se trouva bien "contrainte" d'accepter. Flare bu donc, et ne parvint bien évidemment pas à faire un cul-sec, ce qui fit qu'elle se trouva à devoir répondre à une question. Si l'alcool semblait moins brûlant au goût, ce qui ferait qu'à force Flare allait s'y habituer, ce verre n'était pourtant pas moins alcoolisé que le reste. Asuka lui posa alors sa question, et elle concerna le magazine porno qu'elle avait trouvée sous son oreiller au moment de changer les draps de son lit de dortoir.

Que...vous savez pour...

Il s'agissait d'un magazine de charme comme on en trouvait des milliers différents dans la mégalopole, rien de très exceptionnel...a ceci près qu'après avoir eu le premier réflèxe de vouloir jeter ce magazine, Flare avait fini finalement par s'y intéresser. Sans toutefois se caresser sur ces images, il lui arrivait de les regarder à nouveau, car elle l'avait finalement conservé, et se trouvait toujours sous son oreiller. Toutefois, la réponse d'Asuka attendait toujours une réponse, et une réponse honnête.


Et bien...o-oui, je l'ai ouvert...


Flare n'entrerait toutefois pas d'avantage dans le détail. Il allait de soit qu'avec son rythme cardiaque accéléré, du fait de la gêne qu'elle éprouvait, l'alcool allait d'autant plus facilement lui monter à la te^te, et surtout, surtout, l'aphrodisiaque qu'elle continuait d'ingurgiter dans ces shooters, qui allait lentement mais sûrement commencer à faire effet. Il fut donc temps pour un second verre. Flare bu, et cette fois, à sa surprise, fut la première à déposer le verre vide sur le plateau.

C'est...donc à moi ?

La jeune femme ne savait pas trop ce qui était au final le plus gênant dans l'histoire. Répondre aux questions d'Asuka ou bien...lui en poser ? L'alcool aidant toutefois, Flare était un tout petit peu moins réservée, loin de quoi chasser son naturel, mais assez pour que finalement, après moultes réflexions, elle n'ose finalement se lancer.

Tout à l'heure dans...dans l’ascenseur...tu n'a pas fini ta phrase après avoir dit que mon uniforme m'allait bien. Qu'est-ce que tu voulais ajouter ?
Journalisée
Princesse Alice Korvander
Serial-posteur
Administrateur
-
*****
Messages: 7929

avatar


Voir le profil
Fiche
Description
"Hear me Roar !"
« Répondre #8 le: Août 17, 2017, 01:04:24 »

Un ange passa pendant que Flare réfléchissait à la réponse la plus appropriée. Action ou vérité… Un jeu vieux comme le monde, en réalité. Sur ce point, Asuka n’inventait rien, mais, comme le disait le proverbe, c’est souvent dans les vieux pots qu’on fait les meilleures confitures. Elle voulait continuer à titiller Flare, la pousser progressivement dans ses ultimes retranchements. Dans ce domaine, Asuka n’était pas mauvaise, et sa question ne manqua pas de provoquer le bon effet, perturbant Flare. Au sein de l’unité, beaucoup avaient parié qu’elle avait jeté directement le magazine sans même le consulter. Mais, visiblement, Flare avait été le consulter, mais n’osa pas en dire plus, toute rouge.

*C’est fou comme elle est mignonne ainsi… Toi, ma petite Flare, je vais te dévorer toute crue. Là, comme ça, tu ressembles à une vraie petite pomme d’amour !*

Asuka aurait bien aimé des détails croustillants, mais, en soi, Flare avait répondu à sa question. Souriant donc, la Capitaine hocha la tête.

« Tu vois ? Ce n’est pas compliqué ! Second round ? »

Cette fois, Asuka allait laisser gagner Flare. La tâche n’était pas très compliquée, et elle voulait placer sa subordonnée en situation difficile, l’amener à devoir faire des choix. Surtout, Asuka était impatiente d’entendre les questions qu’elle poserait. De plus, plus Flare boirait, et plus elle se désinhiberait. C’était tout simplement inévitable, et Asuka avait très hâte de voir ça. Les deux burent donc, et Asuka ralentit légèrement le rythme, ne laissant pas d’autre choix à Flare que de taper le comptoir la première. Asuka sourit donc, et attendit la question d’Asuka…

…Qui la relança sur une phrase qu’elle avait sorti plus tôt à l’appartement.

« Oh… Ça… »

Asuka sourit, les yeux évasifs. En réalité, elle ne se souvenait plus vraiment de ce qu’elle avait voulu dire sur le coup, mais, avec l’alcool aidant, elle savait quoi rajouter. Se raclant la gorge, Asuka se redressa alors, se rapprochant de la jeune femme :

« Je ne peux pas le dire à voix haute, ma belle… »

En souriant, elle rapprocha sa bouche de son oreille, et murmura dans le creux de cette dernière quelques mots qui, à coup sûr, ne manqueraient pas de la faire rougir jusqu’à la pointe de ses cheveux :

« Ce que je disais, tout à l’heure, c’est que… Ta combinaison moule très bien ton adorable petit cul »
Journalisée


Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal, soit celui-ci.

Complément de script : La Saga De La Tour Sombre
Yulia Vesselovski
Modérateur
-
*****
Messages: 909

avatar


Voir le profil
Fiche
« Répondre #9 le: Août 17, 2017, 12:28:41 »

L'alcool commençait à vite monter à la tête de Flare maintenant. Outre le fait que les alcools servis au Paradisium étaient conçus pour rapidement donner à leurs consommatrices une sensation d'ivresse, Flare n'était en plus pas habituée à boite de l'alcool, et malgré sa bonne constitution physique, l'éthanol était en train de bel et bien lui monter à la tête. S'était-elle attendue à une telle réponse ? Oui et non...elle n'aurait pas cru à quelque chose d'aussi cru et direct et en même temps...l'avait espéré. Même si elle se voilait la face, Flare ressentait depuis un certain temps une réelle attirance envers sa supérieure, et là, en s'étant redressée pour approcher ses lèvres de son oreille, Asuka venait tout juste de lui murmurer qu'elle adorait sa combinaison, et surtout la façon dont elle moulait, selon ses propres dires, son "adorable petit cul". La réaction de Flare ne se fit effectivement pas attendre, elle en rougit d'avantage, en sentant aussi son rythme cardiaque s'accélérer. On ne lui avait encore jamais fait un tel rentre-dedans, non pas qu'elle soit moche, c'était même tout le contraire, mais son naturel réservée et distante ne lui avait jamais vraiment valu qu'on la drague aussi ouvertement. Étrangement, à ces mots, elle eu pleinement conscience d'à quel point est-ce que sa combinaison révélait effectivement ses fesses et les mettait en valeur, elle était d'ailleurs si relevée qu'on en voyait une bonne partie, et seule la présence d'un sous-vêtement évitait également qu'on ne puisse apercevoir son intimité.
Flare fut donc comme tétanisée pendant un instant, le temps qu'Asuka n'aille se rasseoir, ôtant à la femme la sensation de son souffle chaud au creux de son oreille. Puis, sans rien dire, Flare prit l'un de ses verres et le but cul sec. Pourquoi avait-elle fait ça ? Dans une autre tentative de noyer le poisson, sauf que ce cul-sec coïncida avec un pic d'activité cardiaque. Son coeur battait fort, et pompait d'autant plus vite le sang dans son système sanguin, facilitant non seulement l'assimilation de l'alcool...mais aussi de l'aphrodisiaque, qui vint toquer à la porte de ses désirs enfouis pour les faire sortir de leurs cachettes. Cet aphrodisiaque n'était pas une variante violente, comme on pouvait l'utiliser pour droguer une victime avant de la violer, ce qui aurait été illégal à mettre dans des boissons. Il ne créait concrètement aucun désir artificiel, mais incitait ceux existants, et potentiellement cachés, à s'exprimer.

Ainsi, quand Flare reposa son verre, une grande bouffée de chaleur s'empara à nouveau d'elle, et une multitude d'envies la traversa. Dont une, immédiate, qui n'allait probablement pas manquer de surprendre la capitaine. Ce fut au tour de Flare de délègrement se redresser, et son visage aux joues bien rougies s'approcha du sien, et elle vint coller ses lèvres à celles d'Asuka. Fermant les yeux à ce moment, Flare fut submergée par de belles sensations de plaisir. La douceur de ses lèvres contre celles de sa capitaine, leurs respirations qui se mêlaient, leurs nez se frottant. Il ne s'agissait nullement d'un baiser, car Flare aurait bien été incapable d'en faire un mais...c'était déjà un mouvement assez intime pour qu'il n'y aie pas de mauvaise interprétation possible. Mais c'est également ce qui, une petite poignée de secondes plus tard, la fît paniquer. Elle se retira aussi vivement qu'elle était venue, et seuls les effets de l'alcool, qui l'empêchaient clairement de se taper un sprint, l'empêchèrent d'aller aussi loin qu'elle le pouvait.

D-désolée je...

Flare était complètement paniquée, ce qui était en un sens compréhensible, vu l'absence totale d'expérience qu'elle avait déjà avec des interactions sociales normales...alors avec une situation intime...
Journalisée
Princesse Alice Korvander
Serial-posteur
Administrateur
-
*****
Messages: 7929

avatar


Voir le profil
Fiche
Description
"Hear me Roar !"
« Répondre #10 le: Août 17, 2017, 01:10:40 »

L’alcool avait aussi aidé à délier la langue d’Asuka. En temps normal, sans doute aurait-elle dit à sa subordonnée que la robe la rendait vraiment belle, et moulait ses formes à la perfection… Mais, cette fois, elle avait été droit au but. Un « adorable petit cul ». Le regard de Flare s’élargit en entendant ça. Elle aurait pu la repousser, mais… Asuka voyait clairement dans ce regard, et comprenait ce qu’il signifiait. Ce n’était pas du dégoût, de la colère à l’idée qu’on puisse parler comme ça… Mais un mélange de surprise et… D’amour. Asuka le savait déjà, bien sûr. C’est ce que les tests informatiques avaient dit. Pour réussir à atteindre un tel niveau de symbiose, il fallait ressentir quelque chose qui allait au-delà de la logique, ressentir cette force qui avait permis aux hommes de devenir ce qu’ils étaient aujourd’hui, de vaincre les causes et le déterminisme : l’amour. Flare était amoureuse d’elle… Probablement depuis qu’elle l’avait vu, même si Asuka soupçonnait plutôt un rapprochement progressif.

Leurs lèvres étaient terriblement proches, et, le pire, c’est que les cocktails du Paradisium contenaient une sorte de produit chimique qui modifiait l’haleine de ceux qui la buvaient, rendant cette dernière plus sensuelle encore, en émettant des sortes de phéromones. Et leurs lèvres étaient proches, tellement proches que…

« Hmmm… »

Avant même qu’Asuka n’ait le temps de le faire, Flare la devança, et l’embrassa brusquement. Un geste instinctif, un véritable réflexe. Et, alors qu’Asuka s’attendait à ce que Flare se retire au bout d’une ou deux secondes, ses lèvres restèrent encore posées pendant une petite myriade supplémentaire… Avant que la réalité ne semble rappeler à elle la jeune Caporale. Elle se retira brusquement, et toute confuse, s’excusa benoîtement. Là, Asuka lut la panique dans ses yeux… Mais, pendant le baiser, pendant quelques secondes, elle avait vu bien autre chose. Elle avait vu un désir féroce, et un plaisir indescriptible, ses yeux semblant s’imbiber de la plus grande des joies… Avant qu’elle ne réalise ce qu’elle avait fait.

La réplique d’Asuka fit immédiate. Alors que Flare cherchait ses mots, un doigt se posa sur ses lèvres, lui intimant le silence, puis Asuka se redressa, repoussant le tabouret, et se mit debout, fixant intensivement des yeux Flare.

« Chut, ma chérie… »

Elle retira ensuite son doigt, et posa ses mains sur ses cheveux… Puis retourna l’embrasser, plus intensément, plus lourdement, puisqu’elle poussa son corps en avant, et plaqua Flare contre le comptoir, pressant ses lèvres contre les siennes, optant pour un baiser intense et langoureux.

« Hmmmm… ! »

Tout en l’embrassant, Asuka déplaça son autre main, et caressa la jambe de Flare, remontant sur sa cuisse, les jambes de la Caporale se trouvant à droite et à gauche des siennes. Elle poursuivit le baiser, dépassant la vingtaine de secondes avec ses lèvres collées aux siennes. Asuka le rompait parfois, juste pour voir si Flare allait la suivre, mais retournait ensuite l’embrasser à nouveau… Et continua ainsi, jusqu’à ce que sa main ne se glisse sous la robe de Flare, et ne s'agrippe à cette combinaison. Elle tira même brièvement dessus, relevant la tenue… Et se retira ensuite.

Asuka sourit, et grimpa de nouveau sur son tabouret, laissant la petite Flare reprendre ses esprits.

« C’est comme ça qu’on embrasse chez les Tekhanes, ma puce. »

Elle se retourna vers la barmaid, et commanda deux nouveaux shooters.

« Il faut que tu t’entraînes pour savoir faire un vrai baiser. Alors, on va changer un peu les règles du jeu… La première qui finit de boire le verre doit ordonner à l’autre de l’embrasser… Où elle veut. »

Asuka sourit à nouveau, avant de se pincer les lèvres.

« En clair, et comme tu as l’esprit embrouillé… Si je gagne, je pourrais t’ordonner d’aller embrasser la partie de mon corps que je veux… Ma bouche, bien sûr, mon cou… Ou mes seins… Et inversement si c’est toi qui gagnes… »

Et, bien entendu, maintenant que Flare commençait à flancher, Asuka allait lui laisser la première manche, car elle était très curieuse de savoir quelle zone du corps de Flare Asuka allait devoir embrasser…
« Dernière édition: Août 17, 2017, 03:36:07 par Princesse Alice Korvander » Journalisée


Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal, soit celui-ci.

Complément de script : La Saga De La Tour Sombre
Yulia Vesselovski
Modérateur
-
*****
Messages: 909

avatar


Voir le profil
Fiche
« Répondre #11 le: Août 17, 2017, 03:06:16 »

L'esprit embrumé par l'alcool, Flare avait été bien incapable de raisonner le fait que si Asuka lui avait parlé de façon aussi crue, alors un baiser n'aurait absolument pas du la déranger. Il était inhabituel pour la jeune caporale de ne pas être en pleine possession de ses moyens, l'ivresse provoquait toutefois chez elle de délicieux effets, comme le fait de céder progressivement aux tentations qui la travaillaient depuis bien des semaines. Si elle n'était pas tombée instantanément amoureuse d'Asoka en la voyant pour la première fois, c'était au fil des moments passés ensemble, que ça soit en mission ou en dehors, qui avaient fait que Flare s'était attachée à elle, jusqu'au moment crucial où Flare s'était complètement synchronisée avec son Oméga pour la sauver. Ne sachant quoi faire, quoi penser, après avoir embrassé sa supérieure, Flare paniquait tout naturellement, mais ce fût de courte durée. Rapidement, Asuka posa son index sur les lèvres de la jeune femme, qui frémit imperceptiblement à ce contact qui la coupa dans sa tentative de se justifier, la capitaine n'avait pas l'intention d'entendre quoi que ce soit. Elle plaqua alors Flare contre le rebord du comptoir, tout en venant se coller à elle, et l'embrassa à son tour.

Huuuum...

Ayant posée ses mains sur le rebord du comptoir, Flare serrait nerveusement ses doigts dessus, alors qu'Asuka était concrètement en train de lui offrir son tout premier, véritable, baiser. Pas le simple frottement de lèvres que la caporale avait osée faire sous les effets de l'alcool avant de rapidement se retirer, elle sentit cette fois, pour la première fois, la langue d'une femme aller délicatement se glisser entre ses lèvres. Bien entendu, surprise et désorientée, Flar resta complètement passive durant ce moment, mais ne chercha à aucun moment à repousser Asuka. Elle ne la repoussa même pas lorsqu'elle sentir une des mains de sa capitaine se glisser sur sa combinaison pour aller s'en saisir, et tirer brièvement dessus, la faisant momentanément bien d'avantage se serrer sur ses fesses et son intimité. Bien entendu, si elle était allée plus loin, Flare se serait rebiffée, mais Asuka sentit que la limite avait été atteinte, et se retira délicatement alors.
Flare dégluttit alors, en reprenant son souffle, avec l'étrange impression d'avoir au passage avalé un peu de la salive d'Asuka, qui s'était forcément mélangée à la sienne au cours de ce baiser. Incapable de dire le moindre mot, tant elle était troublée, Flare reprit alors elle aussi place sur son tabouret. Elle venait de se faire embrasser, et semblait même encore sentir, fugacement, la chaleur de ces lèvres encore posées sur les siennes, le tout amplifié par les effets de l'alcool et de l'aphrodisiaque, qui faisait de plus en plus effet maintenant qu'elles venaient de s'embrasser. Flare n'était toutefois encore pas "mûre" pour la ceuillette, ce qu'Asuka sentit très bien en lui proposant une variation de leur jeu, en remplaçant les questions par...des baisers.

D-D'accord...

Réfléchir, parler, devenaient des tâches un peu plus compliquées maintenant, vu que Flare n'avait aucune expérience de l'alcool. Mais elle se laissa entraîner, encore une fois, alors que la barmaid leur une nouvelle série de shooters pour continuer leur jeu. Flare était paradoxalement effrayée, tout en ayant envie que...que ça continue, voire que ça aille plus loin. Elle bu un nouveau verre, absorbant encore un peu plus d'alcool et d'aphrodisiaque, et posa son verre la première vu qu'encore une fois, Asuka la laissa gagner. Elle dégluttit à nouveau, alors que ses joues toutes rouges devaient être vraiment splendides à voir, et qu'elle trouvait que celles d'Asuka l'étaient tout autant. La capitaine tenait indéniablement mieux l'alcool qu'elle, mais ça ne l'empêchait pas elle aussi de se trouver sous son emprise maintenant. Flare essaya alors de réfléchir...se faire embrasser, mais où ? Comme elles étaient dans un lieu public, un choix normal aurait pu être à nouveau les lèvres, ou même le cou.
Cependant...et bien après ce baiser, Flare sentait clairement l'aphrodisiaque faire effet sur elle. Et même si ça allait peut-être sembler étrange à Asuka, il y avait quelque chose que Flare avait rêvé à quelques reprises...

M...mon ventre...

Elle voulait sentir les lèvres et la langue d'Asuka se poser sur son délicat ventre plat, jouer avec son nombril que sa combinaison serrée allait jusqu'à mouler également, voire même bien d'autres choses que l'imagination d'Asuka pourrait voir naître face à cette requête.
« Dernière édition: Août 17, 2017, 03:37:59 par Yulia Vesselovski » Journalisée
Princesse Alice Korvander
Serial-posteur
Administrateur
-
*****
Messages: 7929

avatar


Voir le profil
Fiche
Description
"Hear me Roar !"
« Répondre #12 le: Août 17, 2017, 08:02:41 »

Ce premier vrai baiser avait été délicieux. Flare avait une bouche très agréable, et il tardait déjà à Asuka d’y retourner. En tout cas, ce contact avait eu pour effet de calmer Flare, en lui montrant que, non seulement Asuka n’avait pas été offusquée par ce baiser, mais aussi, et surtout, que l’attirance que la Caporale ressentait envers la jeune femme était réciproque. Les deux femmes terminèrent leurs shoots’, et, encore une fois, Asuka laissa Flare gagner. Pendant que la jeune femme réfléchissait, Asuka en profitait pour l’admirer. Sa « robe » était une incroyable combinaison moulante, typiquement tekhane. Elle moulait ses formes à la perfection, en offrant un beau décolleté, qui mettait en valeur l’agréable poitrine de la femme. C’était une combinaison aussi bien esthétique que confortable, qui absorbait la sueur, et qui, en se moulant si bien, faisait comme une sorte de seconde peau. Elle ne gênait aucun mouvement par sa souplesse, et servait autant à protéger du froid que du chaud, grâce à sa texture particulière. Enfin, la combinaison amplifiait aussi les contacts sensoriels, ce qui était prévu pour améliorer la symbiose entre les pilotes et les Omega. Étant une jeune recrue, Flare disposait du dernier modèle. Asuka avait, elle, une armure, moins moulante, mais qui disposait également des mêmes fonctionnalités.

*Néanmoins, je préfère ta tenue, Flare, elle te va vraiment très bien… Elle moule ton corps à la perfection.*

Et, même sans cette tenue, Flare était déjà très belle, alors, avec… Asuka se mordilla doucement les lèvres, observant son corps sans hésitation. Ses belles hanches, ses reins, son ventre, et, naturellement, ses seins… Puis son regard remonta jusqu’à son visage. Flare semblait vouloir battre des records en terme de timidité, car elle se remit à rougir furieusement en demandant à ce qu’Asuka vienne embrasser… Son ventre.

Asuka hocha la tête. Pour être honnête, elle ne s’attendait pas à un tel choix… Mais un sourire amusé finit par se dessiner sur ses lèvres à cette idée.

« Oh… Très bien. Redresse-toi, alors, ma puce, et appuie-toi contre le comptoir, ce sera plus facile pour moi. »

Elle laissa Flare se mettre en position, et Asuka se redressa également. Malgré la musique et les multiples gens qui passaient autour d’elles, Asuka n’en avait cure. En ce moment, elle était dans sa bulle, où seule Flare avait le droit d’accès. Tout le reste était superflu, sans aucun intérêt. Là, il n’y avait que Flare, et il n’y avait qu’Asuka. Flare se mit donc en place, et écarta légèrement les jambes, toujours aussi gênée. En la voyant comme ça, debout, avec ses longs collants, Asuka ne put que se pincer les lèvres, les yeux brillant d’admiration.

« Tu es vraiment magnifique, ma belle… Une pure beauté. »

Que ce soit la combinaison, son corps fin et bien proportionné, ses cheveux, sa silhouette, ses interminables jambes fuselées… Ah, Asuka avait tout simplement envie d’embrasser tout ce corps, de le lécher longuement, centimètre par centimètre, de ses orteils jusqu’à ses cheveux. Bien sûr, elle s’attarderait davantage sur certaines parties que d’autres, mais veillerait malgré tout à n’en oublier aucune. Une puissante chaleur était en ce moment en train de bouillonner dans le corps d’Asuka, qui se rapprocha alors de la femme, et fléchit les genoux.

Elle se mit ainsi à hauteur du ventre de Flare, près de son nombril, observant la fine ligne noire de sa combinaison. Elle se rapprocha lentement, et lécha la peau, à hauteur de l’estomac, et à travers la combinaison, avant de se déplacer, et de déposer une série de baisers, en se déplaçant lentement, ses mains se posant délicatement sur les hanches de la femme. Une série de baisers décrivant, progressivement, une sorte d’arc-de-cercle autour de son nombril, en se rapprochant progressivement. Tout en l’embrassant, elle allait parfois jusqu’à mordiller la combinaison, et elle tirait doucement dessus, avec ses dents, avant de la lécher encore.

« Hmmm… »

Asuka continua son petit manège en descendant, et embrassa encore la peau, cette fois entre le nombril et son sexe, toujours avec un talent exquis et indiscutable. Elle continuait ainsi à perturber la belle Flare, et finit enfin, par un ultime regard avec elle, par redresser le visage, et lécha son nombril, enfonçant sa langue contre la combinaison, sentant cette dernière se serrer autour du nombril, dessinant les contours de ce petit trou, qu’Asuka se mit à lécher avec appétit, et à bisouter ensuite, tout en raclant la combinaison avec ses dents. Cette dernière avait beau absorber sa salive, la peau délicate et douce de Flare recevait quand même des traînées des baisers de la femme.

« Mmhhmmm… »

Elle allait pousser sa petite Flare à gémir !
Journalisée


Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal, soit celui-ci.

Complément de script : La Saga De La Tour Sombre
Yulia Vesselovski
Modérateur
-
*****
Messages: 909

avatar


Voir le profil
Fiche
« Répondre #13 le: Août 17, 2017, 09:00:51 »

Flare n'aurait pas su s'expliquer pourquoi elle avait fait cette demande. Le cou, les joues, les lèvres, ou d'autres parties du corps auraient été des cibles bien plus évidentes, mais l'aphrodisiaque aidant, elle avait ressenti l'envie de "vraiment" réaliser l'un de ses fantasmes enfouis. Ce n'était pas systématique, mais il arrivait à Flare de faire des rêves érotiques. C'était inévitable, dans une société aussi sexualisée que Tekhos, et à plus forte raison lorsqu'on était plus ou moins frustrée comme Flare, qui était toujours vierge bien évidemment. Ces derniers temps, les quelques rêves chauds qu'il lui arrivait de faire comprenaient toujours Asuka, et elle l'imaginait entre autres s'occuper de son ventre et de ses alentours. Pourquoi ? Elle ne le savait pas...mais allez donc expliquer la raison d'être des fantasmes, la plupart étant de toutes manières inexplicables. Flare avait sur le moment un peu eu peur que sa demande un peu originale ne soit rejetée par Asuka, mais plus le temps passait, plus il semblait qu'en réalité Flare n'avait pas tant que ça à s'en faire. Surprise, Asuka le sembla, pendant un bref instant, avant de sourire en révélant ses belles dents, tout en demandant à Flare de se redresser.

O-Oui, d'accord...

La respiration lourde, Flare se releva tout en prenant à nouveau appui contre le comptoir. Il était assez étonnant, du moins pour Flare, de constater à quel point ce qu'elles faisaient était normal. Mais dans le même temps, tout autour d'elles, de nombreux couples s'embrassaient et se pelotaient allègrement. Mais tous ces couples n'attiraient pas l'attention de Flare, qui la concentrait intégralement et exclusivement sur Asuka. Cette dernière se releva également de son tabouret et...et se mit à genoux devant elle. La respiration de Flare se bloqua un instant tant elle se sentit submergée par une lourde, très lourde vague de désir.

A...Asuka...

Bourrée, excitée comme jamais, les mots lui manquaient bien plus qu'à sa capitaine qui lui déclara être magnifique. Oh comme si elle n'avait déjà pas assez de raisons de rougir, mais ce rouge n'allait définitivement pas partir avant un moment à ce rythme. Flare avait légèrement écarté ses jambes en se tenant contre le comptoir, pour permettre à Asuka de mieux se glisser contre elle, et c'est ce qu'elle fit. Le visage adorable, magnifique de sa capitaine se trouva au niveau de son ventre après qu'elle aie fléchi les genoux, et Asuka commença à s'exécuter.

Aaaaah...

Incapable de déterminer comment ses mains réagiraient, Flare avait préféré les poser sur les rebords du comptoir, et elle avait visiblement bien fait car elle était si crispée qu'elle serrait fermement ce mobilier, chose qu'elle n'avait guère envie de faire subir à la délicate chevelure de sa supérieure. Flare sentit donc la langue et les lèvres d'Asuka se poser sur sa combinaison, qui moulait tellement sa peau que la sensation était presque similaire au fait de ne rien porter. Asuka décrivit des cercles autour de son nombril, à coups de langues et de baisers, en s'en rapprochant progressivement, tout en posant ses mains sur ses hanches pour se maintenir.

Mgn...Oh Asuk-...Ahhhh...

Flare avait du mal à parler tant l'alcool et le désir embrumaient son esprit, elle était prise dans une merveilleuse tempête rose, qui s'accentua encore quand les baisers d'Asuka se déplacèrent sur la zone de son bas-ventre, juste entre son sexe et son nombril, avant qu'elle n'aille s'occuper de son nombril à proprement parler. La combinaison de Flare était si moulante que son nombril apparaissait parfaitement bien, aussi Asuka n'eut aucun mal à glisser sa langue dedans, à l'embrasser. Et concrètement, c'en fut bien trop pour la jeune femme, sur qui les effets de l'aphrodisiaque faisaient désormais pleinement leur effet.
Autant dire qu'à ce moment, Asuka ne se contenta pas "juste" de la faire gémir.
Elle la fit également jouir.


HMMMMMM !!!! HMMMMMMM !!!! HMMMMmmmm....huuuuuum...


Flare eut juste le temps de porter une de ses mains à sa bouche pour étouffer ses gémissements qui auraient bien résonné dans leurs environs, et son corps de crispa, se convulsa pendant de longues secondes. Elle venait de jouir...alors qu'Asuka n'avait rien fait de plus que lui lécher et embrasser le ventre, mais c'était tellement bon que la pauvre jeune femme n'avait tout simplement pas pu se retenir. Fort heureusement, sa combinaison absorba et recycla immédiatement sa cyprine, de sorte qu'elle ne fit pas un désastre. Flare resta dans les vaps pendant un instant, avant que son regard ne descende vers Asuka, tout en retirant sa main, laissant alors entendre sa respiration pour le moins...lourde et saccadée. Si l'aphrodisiaque n'était pas étranger à cette réaction, il n'était pas la seule raison de cet orgasme fulgurant. Entre le cadeau magnifique qu'Asuka offrait à Flare, et le fait que cette dernière avait passé la majorité de sa vie dans un état affectif proche du néant...
Elle se sentait toutefois un peu idiote, voire même carrément conne, d'avoir "déjà" joui, alors que ce n'était même pas les préliminaires.

P-Pardon c'est...je...han nooon...

Flare avait un peu peur d'avoir gâché ce moment.
Journalisée
Princesse Alice Korvander
Serial-posteur
Administrateur
-
*****
Messages: 7929

avatar


Voir le profil
Fiche
Description
"Hear me Roar !"
« Répondre #14 le: Août 17, 2017, 11:22:21 »

Asuka s’attendait bien à une réaction… Mais celle-ci dépassa, et de loin, toutes ses espérances les plus folles. Elle vit les mains de Flare se crisper sur les rebords du comptoir, ses yeux se plisser, ses lèvres se crisper, pendant qu’une puissante vague de plaisir la traversait. Asuka se concentrait désormais sur l’espace allant de son nombril au bas de son ventre, tout près de son sexe. La jeune femme n’avait pas de sous-vêtement sous la combinaison, ce qui lui permettait de sentir au plus près son peau. Elle lécha encore son nombril, tant et si bien qu’elle le voyait, et remontait parfois pour lécher la fermeture Éclair, qui se terminait juste au-dessus du nombril. Asuka retourna ensuite lécher encore le nombril, sentant Flare gémir… Mais aussi se tortiller sur place. Le long de ses doigts, elle sentait le corps de la femme se crisper, ses cuisses se frotter l’une contre l’autre.

Loin de la calmer, les gestes de Flare l’amenaient au contraire à agir encore, à la lécher plus fortement, et elle se rapprochait petit à petit de l’intimité de la femme, dont elle titilla même la commissure du bout de sa langue, avant de retourner sur son beau ventre, la peau s’enfonçant contre le bout pointu et rosacé de sa langue. Elle en était rendue à le lécher, tout simplement, encore et encore, pour déposer des baisers supplémentaires.

« Hmmm… Ta peau est si douce, mon amour… Je la sens à travers la combinaison… »

Et, surtout, elle entendait les soupirs de Flare, qui se dandinait sur place, écartant instinctivement les cuisses. Oh, comme c’était tentant ! Asuka était vraiment à deux doigts de fourrer son visage sous la combinaison, et d’aller directement lécher à la source. En tout cas, taquine, Asuka déplaça ses mains, et les posa à l’extrémité des jambes de la femme, ses pouces caressant l’intérieur de ses cuisses, ce qui lui permit de sentir un délicat liquide, fin nectar qui coulait le long de ses jambes. La combinaison était prévue pour ça. Normalement, elle absorbait de l’urine, afin de permettre aux agents de rester en poste pendant des heures à bard de l’Omega, mais on lui avait aussi trouvé, à travers la pratique, une autre utilité.

Asuka s’en pinça les lèvres.

*Dieu, ce qu’elle peut mouiller…*

La Tekhane recommença à lécher, et les gémissements reprirent, ainsi que de longs soupirs, qui s’accentuèrent… Jusqu’à ce que Flare ne vienne porter sa main à son visage, afin de retenir ses cris. Asuka, qui léchait alors son nombril, en glissant sa langue dessus, le long du contour, releva les yeux. Elle vit Flare fermer les siens, et ses pouces se recouvrirent alors de mouille.

*Mon Dieu, elle… Elle a joui ?!*

Alors ça… Sans aucun contact ! Asuka en fut très étonnée, commençant à peine à percevoir à quel point Flare devait être sexuellement frustrée, et à quel point elle devait souffrir de grandes carences affectives ! Car elle venait bel et bien de jouir sous ce contact, et, même si la combinaison avait beaucoup absorbé, les pouces d’Asuka étaient décorées de ce fin liquide translucide, qui se reflétait légèrement sous la lueur des stroboscopes et des néons.

Flare, sachant qu’Asuka avait dû le noter, s’excusa alors, toute confuse, et la Capitaine se releva, en souriant. Encore une fois, elle posa une main sur le menton de la femme, et caressa avec son pouce ses lèvres, laissant ainsi des traînées de cyprine dessus… Puis suça ensuite son autre pouce.

« Tu es la première fille qui jouit juste quand je la lèche sur le nombril… » remarqua alors Asuka.

Elle se rapprocha de la jeune femme, se collant contre elle. Les fesses de Flare tapèrent contre le rebord du comptoir, et, en souriant, Asuka l’embrassa sur la joue, ses mains posées sur ses hanches.

« Je trouve ça très flatteur, alors je peux te promettre que tu vas beaucoup jouir ce week end, ma chérie. »

Difficile, néanmoins, de dire quel était l’élément final ayant contribué à la faire jouir… Les pouces près de son sexe ? Des coups de langue bien précis ? Ce « mon amour » qui avait fuité des lèvres d’Asuka ? Sans aucun doute un subtil mélange de tout ça !

« On poursuit ? » demanda-t-elle alors.

La barmaid, qui se rinçait joyeusement l’œil, resservit de nouveaux shooters. Cette fois, Asuka avala le sien d’une traite, et le fit claquer sur le comptoir, distançant Flare, qui était de toute façon trop confuse pour gagner cette manche.

*Elle est presque à point…*

Et Asuka allait maintenant la faire chavirer.

« Bien, alors, tu vas devoir embrasser... »

Un clic se fit alors entendre. Et, à hauteur de la poitrine d’Asuka, des plaques d’armure se retirèrent, dévoilant ses seins nus, les tétons pointant vers Flare :

« …Ma poitrine ! »
Journalisée


Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal, soit celui-ci.

Complément de script : La Saga De La Tour Sombre

Tags:
Pages: [1] 2
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox