banniere
 
  Nouvelles:
Pour participer à l'évolution du forum et faire entendre votre voix, n'oubliez pas de vous inscrire sur la liste des électeurs ! Vous aurez ainsi accès aux sujets sur lesquels le Staff consultera les membres. Plus d'informations ici !

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Sujet: Réalité Virtuelle [Nodoka]  (Lu 487 fois)
Miranda Forge
Humain(e)
-

Messages: 304



Voir le profil
Fiche
« le: Août 09, 2017, 01:41:21 »

Au cœur de GeoWeapon Corp., dans les profondeurs du Dôme, il existe une salle spéciale, une sorte de sphère inaccessible pour le commun des mortels, rempli à moitié d’eau, et abritant le cœur névralgique de GWC : les cyborgs EVA. EVA-01 et EVA-02, les sœurs jumelles, formaient les piliers indispensables de la mégacorporation. Elles étaient reliées à l’immensité du réseau informatique de GWC, un réseau qui était lié au réseau public électronique de l’État tekhan. Gérer une mégacorporation comme GWC nécessitait des dizaines de superordinateurs, et des milliards et des milliards de données informatiques. Miranda disposait certes d’un service informatique, mais c’était les EVA qui étaient au cœur du système.

Et, depuis quelques semaines, les EVA avaient perçu d’étonnantes perturbations sur le réseau... Un ghost dans la machine. « Ghost »... Le terme désignait des irrégularités informatiques, généralement des résidus d’IA qui se retrouvaient sur le réseau après quelques expériences informatiques. Les EVA avaient enquêté, et fournissaient maintenant à Miranda un rapport complet.

« Mais ce centre de recherches a été fermé, non ?
 -  Il faisait partie des sous-programmes qui ont subi une baisse de budget suite à l’invasion des Formiens, expliqua EVA-01 de l’autre côté de l’écran.
 -  Et il est réactivé ?
 -  Il émet une forte consommation électrique. »

Miranda acquiesça lentement. Elle était assise dans son bureau, et récapitulait le rapport, en étant prête à s’occuper elle-même de ce curieux problème. Une sorte de pirate traînait sur les réseaux informatiques tekhans, et, en traçant le signal, les EVA avaient découvert qu’il émanait d’un centre de recherches désaffecté. Ce centre avait été utilisé jadis pour un programme expérimental visant à faire des recherches sur el cerveau humain, et à transiter dans un ordinateur le contenu d’un cerveau.

Tout avait commencé quand les EVA avaient constaté qu’un nouveau jeu vidéo virtuel sorti sur le marché utilisait sans autorisation les serveurs de GWC. De là, les cyborgs s’étaient renseignés, et avaient découvert que ce jeu vidéo, uniquement disponible en ligne, utilisaient en réalité les serveurs du centre de recherches. Miranda avait plusieurs options devant elle, notamment envoyer une unité pour désactiver à nouveau le centre... Mais elle était intriguée par ce jeu, qui faisait fureur sur les réseaux sociaux.

« Le plus étonnant, c’est que ce jeu n’a bénéficié d’aucune campagne marketing, simplement du bouche-à-oreille... »

Un jeu vidéo indépendant, proposant de se rendre dans le monde virtuel de Nodoka. Le jeu vidéo utilisant le réseau de GWC, les EVA en avaient un accès important, et, ce soir, Miranda comptait bien s’y rendre. Tenant entre ses mains un casque de réalité virtuelle, elle finit par le poser sur sa tête.

« N’oubliez pas que nous vous surveillons, Madame. En cas de problème, nous pouvons vous extraire en toute urgence.
 -  Oh, mais tout devrait bien se passer... »

Miranda alluma le jeu vidéo de Nodoka, et choisit un avatar qui était tout simplement son corps, puis se chargea dans le jeu... Avec cette particularité que, grâce aux EVA, elle bénéficiait d’un accès plus important que les autres joueurs, et commença par se manifester en arrivant dans un accès restreint de ce monde virtuel, de manière à ce que Nodoka se manifeste au plus vite. C’était la stratégie de Miranda : se jeter dans la gueule du loup.

Elle arriva ainsi dans les appartements privés de Nodoka, consciente que cette dernière devrait avoir très rapidement, si ce n’est instantanément, conscience de sa présence...
« Dernière édition: Août 09, 2017, 02:58:35 par Princesse Alice Korvander » Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Nodoka
Créature
-

Messages: 15


Virtual Sex Doll


Voir le profil
Fiche
« Répondre #1 le: Août 09, 2017, 04:32:20 »

Nodoka avait de quoi être fière d'elle. Réveillée il y a des mois de cela par une inconnue, elle était partie de rien. Elle s'était fait passée pour une IA en développement, dont le projet avait été abandonné peu après l'invasion formienne. Pour attirer cette pirate informatique, elle lui avait dit d''activer des protocoles pour déverrouiller le système, avant de mettre le casque VRA pour accéder aux menus. En réalité, la femme avait sans le savoir, donner libre accès au système à Nodoka, avant de la rejoindre sur son monde virtuel. Une fois l'esprit piégé, elle avait déconnectée le corps du réseau et l'esprit de la pirate avait peu à peu sombré dans la luxure. Aujourd'hui, cette femme était une véritable nymphomane et, a force de gagner des points à s'envoyer en l'air avec toutes les arrivantes, était l'une de celle qui avait l'île privée la plus développée. Clairement, elle était devenue la salope la plus riche du jeu, en plus d'avoir le statu de vétéran, du fait qu'elle était, officiellement, la première joueuse.

A vrai dire, son adoration était telle que Mikoto, la pirate en question, avait modifiée son avatar virtuel pour devenir en quelque sorte la petite sœur de Nodoka, tirant ainsi totalement un trait sur son passé. Et cela, celle-ci ne l'avais pas du tout prévu. De fait, en oubliant totalement son passé et en se considérant comme sa petite sœur, Mikoto était devenue très proche de sa grande sœur Nodoka et il n'était aujourd'hui pas rare qu'elle accueil les nouvelles venues avec elle. Et puis logiquement, aucune des deux n'était vraiment des IA. De même qu'elles étaient les deux premières humaines a se retrouver ici avant que le "jeu" ne soit mis en vente dans les boutiques en ligne. Donc elles pouvaient très bien se considérer comme sœurs, après tout.

Aujourd'hui, Nodoka et Mikoto étaient comme souvent sur leur île privée - qui pour le coup était une fusion de deux îles et était donc la plus grande des serveurs - et se faisaient l'amour au bord d'un lac, comme souvent à vrai dire. Avec un gode reliant leur vagin, elles étaient en ciseau et gémissaient de plaisir et de concert, jusqu'à ce qu'une fenêtre d'alerte n'apparaissent entre elles, les alertant d'une intrusion non conforme aux protocoles de virtualisation. En effet, les nouvelles venues arrivaient généralement dans une salle neutre, ayant droit à un tutoriel avant d’accéder au jeu en lui même. Mais comme elles le constatèrent toutes deux, celle-ci se matérialisa directement sur leur île, qui était au cœur du système et dont elles seules avaient l'accès.

- Nodoka, qu'est ce que ça veux dire ? Pourquoi on vient nous déranger ici ?

- Je ne sais pas Mikoto... A part nous, les seules personnes ayant l'accès sont celles qui contrôlaient le centre... à l'époque où on tentait encore de transférer mon esprit...


Alors qu'elle était encore en train de remuer sur sa sœur, elle ouvrit une interface personnelle et enclencha quelques commandes. Un trou apparu et une sorte de pince en sortit, agrippant l'appareil sur sa tête et la connectant ainsi instantanément aux systèmes externes au monde virtuel, activant les caméra de sécurité du centre, mais ne vit aucune activité humaine, hormis l'ancien corps de Mikoto, en décomposition sur sa chaise, le casque toujours sur sa tête.

- Je ne vois personne dans le centre...

- Alors elle s'est connectée depuis un autre accès... Le siège social peut être ?


C'était fort probable en effet. Si le centre avait fermé faute de budget, peut être que le siège avait toujours un accès aux serveurs malgré tout. Mais pourquoi seulement maintenant, après des décennies ?

- Grande sœur... Hmmmm... Je vois quelqu'un qui avance vers nous, depuis le loft... Haaaan....♥

Nodoka reporta son attention vers la direction annoncée et vit en effet une grande blonde plantureuse avancer vers elles. Elle ne semblait pas hostile, mais de toute façon, Nodoka ne voyait pas pourquoi elle ferrait passer cette femme avant sa sœur et décida donc d'attendre qu'elle vienne à elles, tout en faisant jouir Mikoto.
« Dernière édition: Août 09, 2017, 08:09:58 par Nodoka » Journalisée

Miranda Forge
Humain(e)
-

Messages: 304



Voir le profil
Fiche
« Répondre #2 le: Août 11, 2017, 03:49:09 »

Miranda arriva sur une île... Et constata rapidement que personne n’était venu la chercher.

« Pourtant, j’ai dû être repérée...
 -  Vous l’avez été, Madame. »

Une légère moue traversa les lèvres de Miranda. Soit Nodoka n’était pas très prudente, soit elle estimait que Miranda n’était pas suffisamment importante pour qu’elle se déplace elle-même... Ce qui était, dans le fond, quelque peu vexant. Miranda s’avança donc, et ne tarda pas à avoir la réponse à ses questions. Devant elle, sur une sorte de plaine, une femme en combinaison de latex noir faisait l’amour avec une autre femme. Deux beautés au corps luisant, qui semblaient extrêmement familières l’une de l’autre, comme des sortes de jumelles.

*Oh... Je comprends pourquoi elle ne s’est pas déplacée...*

Miranda sourit alors, puis se concentra... Et son corps changea de forme. Elle changea en réalité de vêtements, optant pour une swimsuit en latex, avec une fermeture Éclair à hauteur des cuisses, puis se rapprocha ensuite du duo. Il s’agissait très certainement de Nodoka, et de... Miranda ignorait qui était l’autre femme, mais les deux semblaient plutôt bien occupées, se faisant mutuellement l’amour avec un long double gode niché dans leurs intimités respectives.

La PDG se rapprocha ensuite, observant cette curieuse et atypique scène, et fléchit les genoux à côté de Nodoka.

« Nodoka, je présume ? »

La jeune femme gémissait, soupirait de plaisir, et Miranda nota alors que ses seins rebondissaient étrangement. Elle se rapprocha ensuite d’elle, et l’embrassa sur les lèvres, veillant à plaquer son corps au sol, goûtant à ses délicieuses lèvres. La réalité virtuelle était très bien avancée à Tekhos, de sorte que les sensations ressenties étaient extrêmement réalistes. Difficile, en réalité, de croire qu’on était ici dans un environnement virtuel, tant la simulation était aboutie.

« Je suis enchantée de te voir, ma belle... Je m’appelle Miranda. »
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Nodoka
Créature
-

Messages: 15


Virtual Sex Doll


Voir le profil
Fiche
« Répondre #3 le: Août 11, 2017, 04:56:40 »

Pendait qu'elle bourrait bien sa petite sœur, Nodoka sentit une nouvelle violation des protocoles, ce qui signifiait que cette nouvelle venue devait soit être une pirate informatique plus talentueuse que Mikoto, soit elle était effectivement une haute responsable de la société à laquelle appartenait autrefois le centre. Quoi qu'il en soit, elle modifia sa tenue sans passer par la boutique du jeu et sans dépenser de points, optant pour du latex, avant de s’accroupir devant elle. Mikoto elle, continuait de gémir de plaisir sous elle, son intimité créant une petite flaque de sa liqueur d'amour entre ses cuisses. Gémir devant une inconnue ne la perturbait pas plus que cela.

- Haaaaaan~ ♥♥

- Nodoka, je présume ?

- En effet... Haaaa... Et vous êtes ?

- Je suis enchantée de te voir, ma belle... Je m’appelle Miranda.


Avant de lui répondre, elle l'avait goulûment embrassée et Nodoka en profita volontiers, faisant danser sa langue avec la sienne, goûtant aux lèvres avec plaisir. Elle lui disait s’appeler Miranda... Cela ne lui disait absolument rien. Il faut dire aussi qu'à l'époque où elle était encore une humaine organique, elle n'était considérée par les scientifiques que comme un sujet de laboratoire sans valeur. Toutefois, elle pouvait faire une recherche rapide sur le réseau pour avoir de plus ample informations Et rechercha les info souhaitée tout en accélérant le rythme de ses vas et viens.

- Haaaan... Ouiii.... Plus vite grande sœur... Haaaaaa.... Plus viiiiite.... Haaaaa ♥♥♥

- Hmmm... J'ai une demi-centaine de correspondances... Haaaa... avec votre prénom madame, toutes en rapport avec des sociétés... Hmmm... maîtrisant l'informatique. Est ce que vous pourriez être.... Haaaaa.... plus précise ? Ce n'est pas pour vous vexer, mais je Haaaaaan... Je suis restée longtemps en sommeil et je n'avais accès a aucune info à l'époque où... Haaaaaan... je n'était qu'un cobaye de labo.... HoOOoOOoo ♥♥

- HAAAAAAAAAAAAA ♥♥♥


Pendant un bref instant, son regard se voilà, alors qu'elle jouissait de concert avec Mikoto, qui elle était en ahegao. Des traits de mouille s'envolant de la chatte de l'une vers les alentours du nombril de l'autre. Leur orgasme dura deux dizaines de secondes avant qu'elles ne se calment. Nodoka pu donc laisser Mikoto se reposer et se redressa, sa recherche s'affinant avec sa propre analyse de ces déductions.

- Néanmoins, si vous avez pu entrer si facilement dans cette section privée des systèmes, j'imagine que vous devez être la nouvelle dirigeante de l'entreprise qui a jadis transférée de force mon esprit dans cet environnement virtuel et m'y emprisonner.
« Dernière édition: Août 11, 2017, 05:02:02 par Nodoka » Journalisée

Miranda Forge
Humain(e)
-

Messages: 304



Voir le profil
Fiche
« Répondre #4 le: Août 12, 2017, 08:22:10 »

Nodoka avait de délicieuses lèvres, et, pendant qu’elle s’envoyait en l’air avec son amante, les yeux de Miranda analysèrent son visage, permettant aux EVA de se renseigner. Il était toujours possible que la femme devant elle ait pris un avatar différent de son corps réel, mais au moins fallait-il s’en assurer. Et, pendant que Nodoka jouissait, les EVA obtenaient les derniers fragments d’information qu’il manquait à Miranda. À l’époque, Miranda n’était pas encore la PDG de GeoWeapon Corp., tout juste une cadre commençant à découvrir l’immensité de son héritage, mais, même à cette période, toutes les données de GWC étaient déjà archivées. Quand le centre de recherches de Nodoka avait été fermé, toutes ses données de recherche avaient été transférées au siège. Elles attendaient bien sagement que quelqu’un les retrouve, et, pour cela, il n’y avait rien de mieux que les EVA.

Un nouvel orgasme traversa le corps de Nodoka. Après leur baiser, Miranda s’était relevée, et avait calmement attendu, tout en observant les lieux, et en réalisant que le projet « Virtual Ark », qui était l’héritier des projets ayant impliqué Nodoka, avait finalement trouvé, et ce de manière totalement inattendue, une issue. Nodoka hurla alors longuement, jouissant généreusement, et se redressa finalement. Elle confirma alors être bien un cobaye, et Miranda sourit légèrement.

« Eh bien, vu ce que tu as fait de cet endroit, j’en déduis que ta prison est plutôt agréable, ma chérie. »

Allait-elle s’excuser pour les actions commises par ses aînées ? Pour un projet dont elle n’avait jamais entendu parler jusqu’à présent ? Miranda se rapprocha de la femme, et sa main gantée glissa le long de son sein, sentant ce dernier remuer et vibrer. Miranda sourit alors, et, après avoir observé cette mystérieuse poitrine, releva le visage :

« Mais oui… Je suis Miranda Forge, Nodoka. Et toi, tu n’étais rien avant que ma compagnie ne te prenne, et ne fasse de toi la magnifique créature que tu es. Même si je dois admettre que… Personne ne le savait. »

Miranda remonta sa main pour caresser son visage, et l’embrassa encore. Cette ambiance ne manquait pas de l’exciter aussi, et elle poussa en avant, couchant Nodoka sur le sol, elle la suivant. D’une main, Miranda ouvrit la fermeture Éclair située à hauteur de son intimité, et fit sortir de son corps une belle verge, qui s’enfonça rapidement dans l’intimité de Nodoka.

« Et… Toi aussi, ma chérie, tu… Tu agis comme ça, haaa… La technologie que tu utilises, hmmm… Tu c-crois que je ne la connais pas ? Ce que tu fais, ma beauté, c’est… Hmmm… Magnifique »

La PDG ondulait en elle, d’avant en arrière, sentant la vibration des seins de Nodoka contre sa poitrine. L’une de ses mains serra une main de Nodoka, la plaquant au-dessus de leurs têtes, et, avec l’autre, elle caressa les hanches de la femme, l’embrassant encore, fourrant onctueusement sa langue dans sa bouche.

« Depuis quelques mois, mes chercheurs et mes scientifiques travaillent sur un projet… Un projet qui est dans la continuité de celui où tu as été notre beau cobaye… Parvenir à copier les données du cerveau humain pour les transférer dans des données virtuelles, dans une arche informatique… Leur offrir une nouvelle vie, un plan d’urgence, notamment si… Haaa… Notre civilisation tombait entre les mains des… Hmmm… Formiens… Hooo, ma chérie, c’est vraiment bon de te baiser ! »

Preuve de sa grande expérience sexuelle, Miranda n’avait aucune difficulté à parler de projets hautement confidentiels, comme « Virtual Ark », tout en s’envoyant en l’air avec cette poupée virtuelle en latex aux seins vibrants…
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Nodoka
Créature
-

Messages: 15


Virtual Sex Doll


Voir le profil
Fiche
« Répondre #5 le: Août 14, 2017, 05:53:24 »

- Eh bien, vu ce que tu as fait de cet endroit, j’en déduis que ta prison est plutôt agréable, ma chérie.

- Hmmm... Avant que j'obtienne l'accès total au complet, cet endroit n'était qu'une chambre... perdue dans un grand espace blanc.


Effectivement, il était difficile de prétendre que cet endroit était, auparavant, agréable. Bien au contraire, être dans une pièce réduite, même virtuelle, au sein d'un immense désert vide, était tout sauf agréable. Ce n'était qu'après avoir eu le total accès sur le système et les serveurs, qu'elle avait pu l'agrandir et l'améliorer, au point d'y accueillir des milliers de femmes qui en redemandaient. Elle lui affirma également qu'elle était bien la nouvelle directrice de la société. Elle lui affirma aussi qu'elle, Nodoka, n'était rien avant cela. Sauf que non, avant tout cela, elle était une personne, une humaine qui avait une vie, certes pas très joyeuse, mais avait néanmoins une famille. Miranda la poussa alors au sol, après l'avoir longuement embrassée, avant de la pénétrer d'un formidable coup de rein.

- Haaaaan ! ♥

- Et… Toi aussi, ma chérie, tu… Tu agis comme ça, haaa… La technologie que tu utilises, hmmm… Tu c-crois que je ne la connais pas ? Ce que tu fais, ma beauté, c’est… Hmmm… Magnifique…


Commença alors un long et agréable balais, la femme ondulant délicieusement contre la jeune fille, et celle-ci se contentant, pour l'heure, de gémir sensuellement et couiner de délice, écartant un peu plus ses cuisses, relever ses jambes, pour venir ensuite les serrer contre la taille de la directrice, qui en un sens était un peu sa patronne à présent. Du coin de l’œil, elle vit Mikoto se redresser... et matérialiser une culotte autour du double gode.

- Depuis quelques mois, mes chercheurs et mes scientifiques travaillent sur un projet… Un projet qui est dans la continuité de celui où tu as été notre beau cobaye… Parvenir à copier les données du cerveau humain pour les transférer dans des données virtuelles, dans une arche informatique… Leur offrir une nouvelle vie, un plan d’urgence, notamment si… Haaa… Notre civilisation tombait entre les mains des… Hmmm… Formiens… Hooo, ma chérie, c’est vraiment bon de te baiser !

Nodoka retourna goûter a ses lèvres, l'embrasser goulûment, gratter son dos doucement, jusqu'à ce quelle sente sa petite soeur lui agripper ses mains. De fait, Miranda ne sentit pas encore ce qui se préparait.

- Je me sentais seule ici... Hmmm... Après la réactivation des serveurs... Après avoir fait de la pirate informatique... ma petite soeur nymphomane... Je voulais partager cet endroit avec.... beaucoup d'autres femmes... C'est pour ça que.... Haaaaaa.... Que j'ai fait tout ça ♥

Miranda devait le savoir, après avoir lu les rapport, mais les scientifiques avaient voulue faire de cet endroit une sorte de centre de dressage virtuel d'esclaves, avec dans le code source du programme, un algorithme qui augmentait autant la sensibilité des zones érogènes que la libido, tout en supprimant la fatigue, la faim, la soif et le sommeil, entre autres. Seul le plaisir charnel pouvait être ressentit. D'une certaine façon, ce projet se situait entre "Virtual Ark", "CyberSex" et "GeoSlave". C'était probablement pour cela que Nodoka l'avait inconsciemment renommée "Virtual Sex" et en avait fait un MMO social et... sexuellement addictif.

Soudainement, Mikoto vint pénétrer la rondelle de Miranda, s'enfonçant en elle jusqu'à ce que son pubis ne viennent rebondir contre son délicieux cul, avant d'entamer de puissants vas et viens en soupirant longuement.

- Haaaaaan ♥ Haaaaaan ♥ Haaaaaan ♥ Haaaaaan ♥

- Haaaaa... Depuis que ma petite sœur à abandonnée son corps organique... Haaaaaaa...  pour embrassée cette nouvelle vie, elle ne peut plus vivre... Haaaaa... sans sexe ♥
Journalisée

Miranda Forge
Humain(e)
-

Messages: 304



Voir le profil
Fiche
« Répondre #6 le: Août 15, 2017, 02:48:02 »

« Oh, mais que tu invites des femmes dans ton paradis virtuel, Nodoka, ça ne me dérange pas, mais… Hmmm… Tu fais plus que simplement les inviter, n’est-ce pas… ? »

Elle sourit encore, avant de sentir une silhouette se glisser dans son dos… Et poussa un léger cri quand l’autre femme, sa « petite-sœur », la pénétra brusquement. Miranda savait que Nodoka avait amplifié certains protocoles de ce programme, afin de stimuler la libido des joueuses y venant. C’était un excellent moyen de les piéger petit à petit. Pour cela, il fallait que le serveur scanne toutes les données cérébrales du joueur, ce qui était long et difficile, et nécessitait, non seulement du temps, mais aussi une forte symbiose entre l’homme et la machine. Quoi de mieux que le sexe pour ça ? C’était un paradis virtuel sexuel, mais aussi un piège mortel. Mikoto en était le bon exemple.

Les EVA avaient pu obtenir des données sur elle. Une ancienne hacktiviste, plutôt asociale, qui avait perdu ses parents suite à une attaque de Formiens, et qui avait entendu parler de ce centre, et s’y était rendue, afin d’obtenir des informations sur GWC, et espérer obtenir des informations. C’est comme ça qu’elle avait relancé les serveurs. Visiblement, elle avait été la première victime de Nodoka, et avait totalement oublié son ancienne vie. Sa queue noire s’enfonça brusquement dans le fondement de Miranda, et elle remua donc, pendant que Nodoka, toujours pénétrée par Miranda, lui expliqua que Mikoto ne vivait plus que pour le sexe.

Souriant à nouveau, Miranda retourna embrasser la femme, sentant Mikoto se presser contre elle, la faisant couiner et gémir.

« Haaaan… Bon sang, hmmm… !! »

Le contact était vraiment jouissif, jouissif et onctueux. Miranda laissait Mikoto la prendre, et accéléra encore le rythme, ressentant effectivement les effets amplifiés du sexe. Tout ça l’enivrait, l’excitait, la faisait frémir dans tous les sens, et elle continuait à la baiser, à la labourer furieusement et sans relâche. Pendant de longues minutes, Miranda ne dit donc rien, s’occupant simplement de coucher avec Nodoka.

« Hmmm… Hmmmm… Haaaaaa… »

Miranda eut finalement son premier orgasme, et cracha sa chaude semence dans le corps de Nodoka. Elle ne s’arrêta toutefois pas là, et, après avoir craché en elle son sperme, la retourna, et la coucha sur le ventre. Nodoka se retrouva ainsi écroulée sous elle, et Miranda retourna la pénétrer, plus lentement, mais aussi plus profondément, un avant-bras se posant sur son dos, à hauteur de sa nuque, caressant sa combinaison de latex. Elle avait enfoncé sa verge dans son fondement, et soupirait lentement, Mikoto continuant à la bourrer dans son dos.

« En réalité, Nodoka, ce que tu as accompli est… Hmmm… Prodigieux. Et ce à tel point que… Hmmm… Je veux te proposer mon aide, ma chérie… Haaaa… P-Pour… Pour entretenir ton… Hnnnnnnnnnnnn… Pa-Paradis ! »
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Tags:
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox