banniere
 
  Nouvelles:
LGJ accueille un nouvel Administrateur ici.

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Sujet: A la rescousse du Lutin (PV Jonathan Jonovan)  (Lu 202 fois)
Yuka Sasaki
E.S.P.er
-

Messages: 15



Voir le profil
Fiche
« le: Août 02, 2017, 10:52:35 »

Il faisait beau ce jour-là, pour un jour de printemps. Yuka revenait du lycée, uniforme scolaire, cartable dans son dos, elle avançait en regardant son portable mais également en zieutant ce qu'il y avait devant elle. La rue s’étendait sur plusieurs dizaines de mètres. Les passants étaient nombreux, certains beaucoup habillés par crainte qu'il ne pleuve ou qu'il ne fasse froid et d'autre, habillés léger, voulant profiter du bon temps qui se profilait depuis maintenant plusieurs jours, rendant les semaines moins désagréable. La circulation était dense également. Il n'était que 16h30 mais certaines personnes rentraient déjà du travail, voulant retrouver la douce chaleur d'un foyer... Ou celui d'un bar.

La jeune fille continuait de marcher avec tranquillité, fixant l'écran de son smartphone. Elle leva les yeux pour s'engager sur un passage piéton, s'assurant que le feu était vert, avant de rejoindre l'autre côté de la rue pour tourner dans une autre, un quartier marchand.

En effet, ici, il y avait beaucoup de boutique. Certaines vendaient des accessoires de mode, d'autre des vêtements basiques et simples au prix le plus "raisonnable" possible, d'autres vendaient des service informatiques. Magasins de jeux vidéos, de smartphones, de vêtements, tout y était. Même les boutiques qui vendaient des antiquités. Yuka ne comprenait d'ailleurs pas ce qu'avaient les gens à acheter des objets vieux et chers qui allaient traîner dans un salon ou sur une étagère pour prendre la poussière. La jeune fille haussa les épaules et allait reprendre sa route avant de se mettre à fixer l'intérieur d'une boutique d'antiquité. Elle était curieuse. Elle rangea son portable, coupant accessoirement la discussion avec l'une de ses amies du club d'escalade et pénétra la boutique.


Un léger carillon sonna au moment où Yuka ouvrit la porte puis la referma. La boutique était assez grande, avec diverses étagères, plus grandes les une des autres, contenant des dizaines et des dizaines de produits en tout genre, purement décoratif. Au comptoir se trouve un vieil homme. Ses cheveux sont rabattu en arrière, aucune barbe. Ses yeux donnent l'impression qu'il est lasse, fatigué. Il tiens dans sa main une pipe, qu'il fume de temps à autre. Ses yeux se fixent sur la jeune fille dès qu'elle pénètre la boutique, comme si ses oreilles n'avaient pas été attaquées par le temps qui passait.

Besoin d'aide, jeune fille ? Demanda t-il en portant à ses lèvres l'embout pour y fumer le tabac présent dans la pipe en bois.

Non, merci beaucoup monsieur. Je ne fais que regarder. Répondit la jeune fille en lâchant un léger sourire.

Le vieil homme hocha la tête en entendant cette réponse puis reparti dans son monde, lisant un journal posé sur le comptoir, à côté de diverses objets qui traînent. Yuka détourna le regard du comptoir et s'engagea dans la boutique, passant entre les comptoirs, observant les objets qui sont disposés dessus. Elle prends des objets en mains. Des vases, des poupées, des petites sculptures en bois, tâchant de faire attention avec pour ne pas dépenser encore de l'argent dans des conneries ou des bêtises. Elle tâcha de tous remettre en ordre, comme si rien n'avait été touché avant son arrivée. Elle continua son inspection de la boutique quand le carillon de la porte sonna encore, dévoilant l'entrée de quelqu'un à l'intérieur de l'établissement. Elle observa par derrière une étagère l'arrivée de l'inconnu.

Le vieil homme lui, se mit à fixer l'inconnu qui avait débarqué chez lui et qui était venu directement à son comptoir. L'homme était plutôt grand, portant une veste noir, longues, un peu comme un trench. Il avait des cheveux noirs, brossés et coiffés correctement, des yeux bruns sombres. Il souriait avidement. Il devait bien avoir la quarantaine. Ce dernier, en plus de son look, tenait dans sa main droite une cage, recouverte par un voile sombre, empêchant de voir ce qu'elle contenait. Le patron de la boutique fuma sa pipe puis se redressa, posant les mains sur le comptoir en fixant l'homme qui venait d'entrer.

Que puis-je faire pour vous mon brave ?
Journalisée
Jonathan Jonovan
Créature
-

Messages: 8



Voir le profil
Fiche
« Répondre #1 le: Août 11, 2017, 10:42:08 »

La journée commençait assez mal pouvons nous dire, le jeune prince se réveilla dans une cage, il s'était fait capturé la veille par un grand être humain, il avait été posé soigneusement dans une cage avec de quoi boire, et de quoi manger, rien de bien ragoutant certes, mais ça vie n'était pas assez en danger pour passé le mode de destruction, et se retrouver, encore à poil. Et on ne sais où.

Il fut alors posé sur le comptoir où la caisse se trouvait, il vu la jeune fille cacher derrière un autre comptoir. Il soupira alors que le vieux vendeur, et le grand homme qui l'avait capturé allez en arrière boutique, sans doute pour parler affaire, oubliant la cage sur le comptoir.

Jonathan fit signe a la fille de venir, se secouant le plus possible pour la faire venir. Il espèrait qu'elle vienne le sauvé de cette cage dont les barreau était trop solides et étroits pour qu'il puisse fuir, puis même vu ça taille il n'aurai pas pu allez très loin.

"Madame !! Aider moi s'il vous plait !!!" cria t'il de toute ses forces. Ce qui ne fit que une sorte de murmure au oreilles de la demoiselle.

Journalisée
Yuka Sasaki
E.S.P.er
-

Messages: 15



Voir le profil
Fiche
« Répondre #2 le: Août 30, 2017, 05:57:42 »

Yuka observait attentivement l'homme qui venait d'entrer. Il était.. Bizarre, très bizarre. L'homme posa alors la cage sur le comptoir et en retira le draps noir qui masquait l'intérieur. De là où elle était, Yuka ne pouvait discerner qu'une petite forme, comme un petit jouet en plastique qu'on donnerait à un enfant.

Le vendeur, lui, fut assez émerveillé par la trouvaille de l'homme. Il le regarda avec un léger sourire sur les lèvres.

Par ici mon cher. Nous allons discuter affaires vous et moi.

Et le vieil homme disparu dans l'arrière-boutique, suivi par l'homme qui semblait content de sa trouvaille. Alors que Yuka les observait s'en aller, elle vit la cage se trémousser, très fortement puis des léger murmures parvenant à ses oreilles. Sans trop comprendre, la jeune fille s'approcha de la cage pour enfin y discerner ce qu'elle avait du mal à identifier.

Un.. petit bonhomme. Un jouet ? Non, trop vivant. La petite créature bougeait dans tout les sens en appelant à l'aide, espérant que Yuka l'aide dans sa fuite. Apparemment, il n'était pas du tout là de son plein gré.

Yuka regarda très attentivement vers l'arrière-boutique. Les deux hommes semblaient discuter affaire. Le regard de la jeune femme revint alors sur la cage et le petit être à l'intérieur.

Ne fait pas de bruit. Je vais t'emmener très loin d'ici.

Et joignant les mots à la parole, elle attrapa la cage par le dessus et fonça vers la sortie, en claquant presque la porte à son départ. Elle se mit ensuite à courir, la cage en main, faisant sans doute balader la créature à l'intérieur. Après une longue course d'à peut près une dizaine de minutes, Yuka s'arrêta, complètement essoufflée et transpirante. Elle s'abrita dans une ruelle puis posa la cage au sol, s'agenouillant devant elle.

Bon, alors.. Comment ça s'ouvre ce truc..

Elle essaya alors d'ouvrir la cage doré de la créature, sans ce douter que derrière elle se dressait petit à petit une ombre menaçante...
Journalisée

Tags:
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox