banniere
 
  Nouvelles:
P'tit jeu pour fêter Halloween !
Venez jouer avec nous !!



Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1] 2
  Imprimer  
Auteur Sujet: Nexus en danger [PV Libre]  (Lu 871 fois)
Zabusa Hikiko
Humain(e)
-

Messages: 35

avatar


Voir le profil
Fiche
« le: Juillet 30, 2017, 12:15:03 »

[Vous pouvez jouer vos personnages ou en créer pour l'occasion. Vous pouvez aussi bien rejoindre les rang de Nexus que de l'armée attaquante.  Le but du rp est de permettre la création d'une fiche de personnage qui partirait du coup de la fin de ce One-Shot. Ainsi c'est vous qui allez influencer son histoire. Allez-vous la capturer ? L'aidez dans sa quête de conquête ou alors simplement agir selon vos envies.  Même si le sujet est libre, merci de me contacter avant, pour que cela ne devient pas le bazard et organiser les réponses.]

Cela faisait plusieurs jours qu’une tension venait à s’instaurer autour de la place principale. Les conditions de ventes et les prix n’avaient pas changé, au contraire, il y avait beaucoup plus d’esclave en vente, notamment venant de contrée lointaine et encore inexplorée. En tout cas c’est ce que disait les marchands, quand ils se mettaient à venter leurs produits, afin de faire monter le prix de vente. Les gardes étaient à leurs postes, faisant leurs inspections des biens qui rentraient, vérifiant les identités, venant à mettre au fer ceux qui se croyait de taille à contester leurs décisions.  Les marchands ouvraient et vendaient leurs produits, criant pour certain afin d’attirer le client.  Les paysans ne faisaient que passer rapidement afin de vendre une partie de leurs récoltes aux guildes et pouvoir se payer un peu de pain et de beurre. La noblesse se baladait en véhicule luxueux, venant à parler à leurs confrères pour des festivités qui ne sauraient tarder.  Les rumeurs dans les bas-fonds disaient qu’il y avait de l’agitation dans l’ombre, quelques choses se tramaient. Aucune personne ne pouvait dire quand et où, mais il y allait avoir de l’action.  Certains disaient qu’une guerre allait se préparer, d’autres dirent que des étrangers allaient venir en masse dans la ville. Les informations se contredisaient et cette inconnue vint à faire monter cette tension, surtout auprès de la noblesse et des membres du palais royal.  

Aujourd’hui était la fête d’OR. Cette fête, d’origine païenne, honorait les dieux, pour les récoltes précédentes. L’hiver avait été  rude et une partie de la population ne participait à cette fête que pour tromper cette faim qui les tiraillait. Cette fête fut appropriée par l’Ordre Immaculée, qui en fit la fête de leurs dieux. Nexus vint à joindre cela à une forme de remerciement du peuple envers la famille royale. Cette fête était très importante pour la capitale, étant une journée où la cité recevait de nombreux diplomates d’autres nations. Mais cette journée semblait totalement différentes des années précédentes. Les différents magiciens doués dans les prédictions disaient que cette journée allait être funeste, n’arrivant pas à définir d’où viendrait cette mauvaise prédiction. Cela n’empêchait pas les étrangers de venir pour participer à la fête, ni les marchands de faire leurs boulots.  

Au loin  une armée de  5 000 hommes avançait par les montagnes, à leurs tête une personne encapuchonnée et une jeune adolescente, brune, tous deux cheval. La jeune femme observait le ciel d’un regard qui n’était pas celui de l’insouciance, elle semblait observer quelques choses d’invisible. Elle saisit son arc et vint à le bander en douceur, avant de décocher deux flèches, venant à fredonner un petit air. Les deux soldats de Nexus sur un avant-poste, à cinq cent mètres, reçurent les flèches dans la nuque, les faisant tomber au sol mollement. La demoiselle se mit à soupirer.  

- Est-ce vraiment nécessaire de tuer des cloportes ?

L’homme dissimulé sous son épais vêtement se mit à répondre de sa voix grinçante.

- Nous n’avons pas le choix, il faut bénéficier de l’effet de surprise. Surveillez donc les cieux prêtresse, d’autres magiciens pourraient se cacher.

L’étrange femme se mit à avoir un rire. Ses yeux venant à devenir d’un violet menaçant.

- Nul ne peut se cacher de mon regard dans le ciel, qu’il soit magicien, dragon ou dieu. Si vous m’avez aidé à développer mon pouvoir, sachez que je pourrais vous tuer dans la seconde même.

L’homme eut un rire, avant de laisser voir dans ses oreilles des sortes de bouchon en obsidienne.

- Avec ceci nous entendons votre magnifique voix sans en être affecté. Tant que nous en restons au plan prévu, Nexus sera à nous avant la nuit.  

La prêtresse eut un regard sombre, chargée de haine et de folie.

- Nous aurons notre revanche Nod, je vous le promets. Donnez-moi la potion, je vais dissimuler l’armée.

La brune vint à entonner un petit chant, qui ne faisait que résonner dans sa gorge, sans en sortir, l’armée semblait disparaitre sous un regard autre que ceux de cette armée.  

Parlons justement de cette armée de 5 000 hommes
Mille étaient des soldats de Nexus ayant déserté, pour des motifs plus variés les uns que les autres. Cependant cette petite portion de l’armée souhaitait, comme leurs deux leaders, prendre la revanche sur Nexus, que cela soit par une soif de justice, de haine  ou de peur des représailles sur leurs familles.
Deux mille cinq cent  étaient des guerriers et magiciens venant de terre lointaine, ayant été simplement charmés par le chant de la prêtresse. Ils voyaient en elle une incarnation divine et en Nod, un simple serviteur. Ses guerriers étrangers montaient sur des sortes d’autruche jaune, pouvant faire des pointes de vitesse fulgurantes. Leurs armes se composaient surtout de lame courbée. Pour ce qui était des magiciens, ils maîtrisaient tous deux éléments, le feu et la terre, ce qui allait se révéler pratique pour cette attaque.
Les mille cinq cent hommes restant étaient des habitants du pays natal de la prêtresse. Ce pays se nommait Emuy, un petit pays qui n’avait pas survécut très longtemps à la conquête de Nexus et qui, jusqu’à ce jours n’avait pas fait une seule action de révolte. La prêtresse avait vu sa grande sœur se faire capturer et vendre sur la place du marché de la capitale, nourrissant cette haine de cette nation, qu’elle voyait comme une sangsue buvant le sang des autres peuples. Elle avait peiné à retrouver les membres de son pays, qui avaient fui l’esclavagisme Elle ne garda que ceux qui avaient une profonde haine envers Nexus, elle usa de son pouvoir pour dresser ceux qui n’obéissaient pas ou remettait en doute son statut de chef de cette armée. Cette dernière partie aurait pu compter cent hommes de plus, mais ils avaient servi d’exemple, afin de distiller la crainte de sa voix.

L’armée se mit à une distance de trois cent mètres de distances des murs. La prêtresse se mit à demander à son complice.

- Il est temps, donnez-moi cette potion que vous vouliez garder pour la fin.  


Nod vint à présenter une flasque, contenant un liquide aussi épais et noir que le pétrole, chose que le brune bu jusqu’à la dernière gouttes. Les soldats purent voir que la potion devait être insupportable à boire , devant quelques spasmes et les phalanges qui se blanchir à la contraction, mais elle n’en recracha pas une seule gouttelette. Elle attendit bien dix secondes avant de prendre une profonde inspiration et venir à chanter de tout son être, ce chant étant destiné à sa grande soeur et désirant détruire cette ville.  C’est à ce moment qu’un épais brouillard vint à assiéger la citadelle, ainsi que la voix de la prêtresse qui venait à frapper tout Nexus. Au-dessus de la cité des nuages aussi noirs que la nuit se mirent à naître, déversant une pluie glaciale, la foudre venant à frapper quelques maisons d’esclavagistes et y mettre le feu, malgré la pluie qui faisait rage. Tout était signe d’œuvre surnaturelle. Les magiciens purent aisément préparer leurs sort, sous le couvert du brouillard et venir bombarder de pierre et de veux les murs, ainsi que la porte Est. La porte céda rapidement et l’armée se mit à entrer dans la citadelle.

Une fois passée la porte, le chant de la prêtresse se mit à devenir plus forte, s’insinuant dans les esprits les plus faibles pour les rendre, les esprits forts avaient plus ou moins des signes de migraine, ce qui permit à l’armée de détruire la première défense, sans réelle difficultés. L’armée attaquante avait des tenues chaudes sous leurs armures, ce faisant, ils supportaient très bien cette pluie glaciale, qui n’aidait pas les gardes de Nexus à se concentrer sur la bataille.

Nod et la prêtresse était au milieu de l’armée, la jeune femme venant à brandir la bannière d’un dragon pourfendu par une lance, signe de l’armée qui allait pourfendre la royauté et renverser cette nation qui n’aurait pas dû naître. L’homme encapuchonné restait près de la prêtresse et détruisait les flèches allant sur elle d’une petite lame de vent. Les envahisseurs ne s’attaquaient qu’aux soldats et citoyens désirant défendre cette ville. La jeune femme avait été très claire sur l’attaque, pas de pillage et de viol. Seul l’armée et les dirigeants devaient souffrir.  
« Dernière édition: Juillet 30, 2017, 12:24:23 par Zabusa Hikiko » Journalisée

Mon autre compte

Merci d'envoyer les mps sur le compte de Zabusa Hikiko.
Ariman
Créature
-

Messages: 840



Voir le profil
Fiche
« Répondre #1 le: Juillet 30, 2017, 11:57:20 »

Alors que le chaos commençait à reigner dans Nexus dans une auberge encore à l'écart Ariman dormait.

Ariman était surement la plus singulière créature affilier au chaos. Serviteur des puissances de la ruine sans toutefois les servir, seigneur de guerre et accessoirement aventurier et mercenaire quand il voulait quelques peu échapper au protocole des monarque, Ariman était en quelque sorte un médiateur et arbitre quand il fallait régler certain problèmes entre les quatre différentes puissance et généralement leur cultes. Mais là pour une fois Ariman n'était pas là pour régler des problèmes ou rencontrer un noble. Pour tout dire il était en vacance.

Nexus avait l'avantage d'être un véritable bouillon de cultures différentes. Certes l'ordre immaculé avait pignon sur rue mais le chaos et bien d'autres religions qu'elles soient bonne ou mauvaises étaient assez bien implantés et Ariman trouvait l'endroit pour le moins plaisant pour y venir y passer quelques jours en prenant sa forme humaine pour plus de discrétion et en y prenant du bon temps et accessoirement acheter des objet rare, des livres et documents voire des esclaves. Mais là pour le moment après une petite aventure assez difficile Ariman avait décidé de faire une pause et dormir dans l'auberge ou il avait l'habitude de descendre quand il était à Nexus. L'endroit ne payait pas de mine mais elle avait l'avantage d'avoir un bon alcool et surtout la cuisine était assez bonne et les filles pas vilaine.

Alors qu'il dormait Ariman fut brutalement réveiller par quelques chose qui lui vrilla le crâne et ensuite de son auspex qui détecta plusieurs anomalies et des pic de magie jamais vue auparavant. Ariman cru à une attaque mentale venant d'un ennemis mais il se redit bien vite compte que ce genre d'attaque bien que inefficace ne le visait pas personnellement. Elle semblait globale. Entendant des cris provenant de dehors Ariman poussa un grognement alors qu'il abandonna sa forme humaine pour reprendre son aspect d'Obliterator. Il poussa les volet pour constater que la population de la ville fuyait et les porte du mur nord était tomber sans compter le temps bizarre menaçant et glacial alors qu'on était en plein printemps presque l'été même.

Alors que les gens fuyaient Ariman vis des soldats approcher mais ceux là n'avaient rien à voir avec la garde régulière ou la milice de Nexus. Il était clair que Nexus était victime d'une invasion et cela était mauvais. Les quatre puissances de la ruines avaient de nombreux intérêt sur Nexus et ils allaient surement se laisser faire sans réagir. De même que la majorité des visiteurs dont Ariman faisaient partis. L'Obliterator décida donc de s'en mêler. Après avoir pianoter son ordinateur de poignet pour avertir le Terminus en orbite autour de Terra qu'il avoir besoin d'aide et obtenus confirmation Ariman descendit de sa chambre pour aller à la salle commune de l'auberge en pleine panique et sortis non sans avoir pris une bouteille de vin au passage.

Ce fut en sortant en ouvrant sa bouteille avec ses dents que l'Obliterator tomba sur les premiers soldats ennemis leur tabar était ornés d'un emblème que l'Obliterator ne reconnus pas surement un petit pays voisin de Nexus ou alors une contré vachement lointaine bien que Ariman avait des doutes. A voir la tête de ses soldats ils l'air d'être du coin.


- Bah peu importe ! Se dit Ariman qui but d'un trait sa bouteille et la jeta ensuite alors que ceux d'en face voyant le colosse en armure leur barrant le passage étaient un des défenseurs haïs de Nexus. Ariman souria de toutes ses dents métallique.

Trente seconde plus tard une série d'explosions résonna le long de la rue des soldats ennemis survivant refluèrent en désordre alors que des cadavre en morceaux repeignaient la rue en rouge sang. L'Obliterator remontait la rue au pas ecrasant les cadavre et tuant méthodiquement tout ce qui bougeait en n'appartenant pas à Nexus. Il était toutefois pas suffisamment bête pour tuer les autres invités dans la ville juste ceux qui ont la stupidité de porter le blason du dragon pourfendu d'une lance.

Journalisée
Zabusa Hikiko
Humain(e)
-

Messages: 35

avatar


Voir le profil
Fiche
« Répondre #2 le: Juillet 30, 2017, 06:51:04 »

Le chant continuait de résonner. Là où la prêtresse pouvait se taire pendant une minutes, avant de reprendre un chant, celui-ci nécessitait un chant continu, ce qui était normal vue la puissance que cela dégageait.  Les soldats qui croisèrent Ariman se mirent à freiner leurs avancé, se disant que cette personne s’opposait à la volonté de leur leaders, les plus courageux ou fou, se mirent à l’attaquer, arme tendu pour le mettre en charpie, le résultat fut sans appel, contre un tel monstre, ils n’avaient aucune chance et aucun magicien n’était dans le coin pour les soutenir, ils avaient commis une faute et se mirent à faire une retraite, tentant de sauver leurs peaux. Les explosions étaient bien audibles, mais la jeune brune ne pouvait se permettre de couper son chant. Quand un messager put transmettre l’information, elle vint à changer quelques tonalités. Dans le regard de la prêtresse on pouvait voir la fureur et quelques larmes. Nod en profita pour se mettre à user d’un sort, afin de transmettre un message aux soldats.

« Notre prêtresse, aussi vengeresse soit-elle pleure sur les hommes tombés aux combats et les victimes que Nexus apporte pour ralentir notre avancé. Souhaitez-vous que notre combat soit vain ?! »

L’être encapuchonné avec un léger sourire aux lèvres. Il n’avait pas envisagé qu’une telle personne ne se mette en travers de la route. Mais, cela rendrait ce combat encore plus sanglant, encore plus dévastateur et tragique. Les soldats répondirent à ce message par un puissant cri de guerre. Le ciel au-dessus d’Ariman se chargeait d’éclairs, qui ne tardèrent pas à s’abattre sur sa lourde armure et ce fut le signal pour les magiciens, venu en renfort, de lancer des boules de roche en fusion. Pendant ce combat, l’armée se mettait à continuer son avancé par un autre chemin, désirant arriver à leurs buts le plus rapidement possible. Une fois à la tête de la citée, ils espéraient que cela cesserait. La puissance de la migraine avait augmenté, laissant sur le carreau un certain nombre de soldat. L’armée attaquante n’était pas lâche au point de les achever, aussi haineux pouvaient en être certaine, il préférait les laisser goûter à l’immonde amertume de la défaite, ce qui étiat bien plus terrible que la mort.  L’arme vint à saccager les étals des esclavagistes et fut face à une garnison de soldat qui semblait tenir le chant. Nod eut un sourire et vint à murmurer quelques choses.

Quelques seconde plus tard des élémentaires d’air, sous la forme de serpent se mirent à s’infiltrer dans les lourdes armures et dévorer les soldats de l’intérieur. La prêtresse eu un léger tique des yeux, mais ne comptait pas stopper pour autant son chant. Nod vint à regarder derrière lui et récitait encore un sort dans sa cape. Il avait un sourire, un sourire maléfique, comme s’il avait déjà gagné la partie.   

Du côté d’Ariman, un cri pouvait se faire entendre, suivit d’autres. Des maisons jaillissent des civils avec des traces de morsures, armes à la main, se dirigeant vers Ariman, le regard emplit de folie, semblant voir en ce colosse la plus grande menace de la citée. Homme, femmes, enfant viellard, nul n’étaient épargné par cette folie meurtrière, ils n’étaient guère nombreux, une vingtaine, mais les autres civils étaient cachés, à regarder la scène, regardant le dénouement de cette attaque sur le colosse.
Journalisée

Mon autre compte

Merci d'envoyer les mps sur le compte de Zabusa Hikiko.
Ariman
Créature
-

Messages: 840



Voir le profil
Fiche
« Répondre #3 le: Juillet 30, 2017, 09:08:00 »

Ariman en avait terminer avec ce quartier il déboucha dans un autre mais à ce moment là l'Obliterator reçut une formidable décharge électrique qui le fit chanceler et claquer des dents. L'Obliterator ne mis pas longtemps à reprendre ses esprits se rendant compte qu'il avait été frapper par la foudre quand un énorme bloc de roche en Fusion manqua de peu sa tête.

- Ah merde ! Pesta l'Obliterator qui sauta sur le coté pour éviter plusieurs blocs projetés volontairement sur lui.

Dans l'angle de la rue Ariman vis bien vite le danger. Des sorciers la plupart percher sur les toits et d'autres en lévitation cherchant à atteindre l'Obliterator mais restant à distance cherchant à éviter ses redoutables armes. Comble de malchances Ariman sentis un pic d'énergie qui semblait provenir des maison environnantes. Quelques instants plus tards des habitants hébétés sortirent des maison mais en voyant Ariman ils devinrent vite comme possédés et Ariman eu la désagréable impression qu'il était la cible de cet agressivité croissante.

Déontologiquement même si cela ne gênait pas de tuer il allait quand même pas faire un massacre parmi les habitants Ariman n'eu pas d'autre choix de cesser de tirer pour générer un écran électromagnétique pour éviter de se faire lyncher ou écrabouiller par les sorciers et trouver une solution. Alors que la foules s'agglutinais et griffait son écran tandis que des roches tombait sur lui ainsi qu'un éclair qui n'eu pas vraiment de succès vu que l'Obliterator c'était préparer à ce qu'il soit foudroyer à nouveau, Ariman réfléchissait à trouver une nouvelle stratégie. Il ne tarda pas à avoir une idée mais il allait devoir être un petit peu délicat.

L'Obliterator se transforma à nouveau son armure et son équipement se tordis fondis et se modifia pour prendre un nouvel aspect. Une armes relier par des tubes jaillis de son dos par un énorme dispositif qui creva son corps de manière obscène et dérangeante. Un gros casque recouvris le visage de l'Obliterator tandis qu'il régla l'arme ou plutôt l'accorda car elle était dépourvus de gâchette des cordes faisait que cette arme devait être jouer plutôt que d'appuyer sur un simple bouton.



Ce fut une fois prêt que Ariman respira un bon coup et débrancha le bouclier. La foule ou du moins ceux qui n'ont pas été foudroyer par la foudre ou écrabouiller par les sorcier ce précipitèrent sur Ariman qui pinça une corde de son instrument. Le résultat ne se fit pas attendre et ce fut plutôt moche bien que dans l'ensemble peu de personnes fut tuer parmis les habitants possédés. Une onde sonore explosa toute les fenêtre du quartier tandis que les gens autour d'Ariman se mirent à hurler en se tenant les oreilles et la plupart vomir ou tomber dans les pommes. Les sorciers furent moins affecter par l'arme sonique d'Ariman grâce à leur protection les isolant du chant de leur chef mais pas suffisamment pour se sentir mal à cause des effet du blaster.

Pour Ariman c'était quand même une première qu'il utilise un blaster sonique de noise marine arme dont les ondes sonique pouvait réduire en pièce le corps d'un homme comme moyen de dissuasion. Il suffisait d'un légère note et régler l'arme pour former une onde circulaire pour que quiconque l'entende subisse un contre coup affectant leur sens de l'audition les rendant malade voire même sourd. Certe une onde aussi faible pouvait être mortelle à condition que les personne affecté soient en mauvaise santé. Mais comme dit le proverbe on ne fait pas d'omelette sans casser des œufs.

Profitant de ce moment de flottement alors que la foule déboussolé sourde et terrorisé fuyaient au hasard rompant ainsi le charme qui les affectaient Ariman régla d'un coup de main les harmonique du blaster sur un tir concentré avant de les braquer sur les sorciers avant qu'ils aient le temps de récupérés fit cette fois un concerto mortel. Toucher par l'arme d'Ariman plusieurs sorcier moururent d'horrible manière en explosant dans une gerbe sang leur os et leurs organes réduits en pièce par l'arme d'Ariman. Le son dissonant du blaster sonique s'entendis dans tout nexus et eu le mérite que cacophonie horrible perturbait le chant. Cela dura quelques instants et soudainement cela se tut. Les Sorciers survivants sortirent de leur trou pour ce rendre compte que le sol avait été défoncer là ce trouvait l'Obliterator. Ce dernier avait décider de disparaître en passant par les égouts de la ville.
Journalisée
Zabusa Hikiko
Humain(e)
-

Messages: 35

avatar


Voir le profil
Fiche
« Répondre #4 le: Août 01, 2017, 10:29:31 »

Nod conservait son sourire, venant à avoir un petit ricanement, ce qui attira l’attention de la prêtresse. L’étrange homme vint à voir le regard de la jolie demoiselle et vint à balayer l’air devant lui, comme pour pousser des livres délicatement.

- N’ayez crainte, prêtresse. Le vent me souffle une bonne blague.  Vous feriez mieux de vous économiser, vos éclairs ne toucheront plus cette cible.

La brune ne comprenait pas ce que son partenaire voulait dire par « bonne blague » et se concentrait toujours sur son chant. La prêtresse se mit à changer de tonalité, se mettant à concentrer la foudre sur les soldats qui approchaient de l’armée, ce qui vint à tuer les plus malchanceux. On pouvait voir ses efforts, son corps se mettant à très légèrement transpirer, cela faisait tout de même plus de cis minutes qu’elle se mettait à chanter.  Nod quand à lui semblait en parfait état. Les citoyens sous l’emprise sur sorts n’avaient pas peur des boules de feu et ne semblaient pas arrêter de vouloir attaquer Ariman, certain venant à griffer le bouclier. L’attaque de l’arme sonore eut un effet impressionnait, les civils sous emprise venant à s »écrouler au sol et avoir de violente nausée, les magiciens se firent décimer. 

La troupe avait assez bien avancé dans la capitale, les défenses tentant de s’organiser, les magiciens des remparts avaient rejoint les rangs des soldats de Nexus, offrant une protection plus grand et réduisant considérable l’avancée. Nod était un peu plus en retrait, lançant ses étranges serpents pour tuer la menace et faire de leurs cadavres des soldats servile ;  Le magicien semblait apprécier de voir le visage hésitant des combattants de Nexus, devant leurs anciens frères et sœurs d’arme. Il n’avait pas lancé aucun sortilège dans les égouts, où des civils se mirent à fuir Ariman en criant au démon, il ne vit aucune troupe dans cet endroit, pouvant s’y déplacer sans difficultés. 
Journalisée

Mon autre compte

Merci d'envoyer les mps sur le compte de Zabusa Hikiko.
Ariman
Créature
-

Messages: 840



Voir le profil
Fiche
« Répondre #5 le: Août 01, 2017, 11:48:19 »

Dans les égouts Ariman pus souffler un bon coup. Si l'envahisseur employait des sorciers et s'amusait à retourner les habitants de Nexus entre eux c'était pas gagner. Par estimation stratégique la basse ville était en train de tomber. Restait encore la ville moyenne elle même protéger par un mur et la citadelle mais vu la facilité de l'envahisseur à pénétrer la basse ville c'était une question de temps avant que la situation s'envenime et ce sera pas un Obliterator isolé qui fera la différence.

Ariman fit la grimace il avait pas vraiment envie d'en arriver à cette extrémité mais il est temps qu'il met sur l'échiquier ses propres ressources pour consolider les soldats de Nexus dépassé par ce qui ce passe. Ariman alluma son vox pour contacter son vaisseau maintenant qu'il est positionné dans l'espace au dessus de Nexus. Il envoya en binaire un code qui était des ordres précis collecter par l'équipage du Terminus qui se mis en branle.

Au bout de 5 minutes 30 drop pod furent larguer par le vaisseau spatial en livraison spéciale le temps que le reste arrive. Ariman quand à lui sortis de son trou une fois ses ordres transmis.

C'était toujours le chaos dehors mais au moins les gens qui couraient autour de lui semblaient dans leur état normal. Cela veux dire que soit une partie de la population est immunisé par ce sort de contrôle soit trop loin pour être affectés. Par chance les miliciens n'eurent l'idée de vouloir l'arrêter car Ariman étaient trop effrayant pour qu'on ose de l'approcher, qu'il n'attaquait personne et que son signe du chaos était reconnaissable et pour les moins bêtes d'entre eux c'était pas vraiment un soldats ennemi vu que le Chaos n'avait vraiment aucun intérêt à s'attaquer à Nexus avec qui il faisaient des affaires. En tout cas la défense de Nexus commençait à s'organiser tant bien que mal. La milice les gardes et les habitants de la basse ville faisaient des barricades pour ralentir l'ennemis et les habitants possédés tandis que la défense du coté du second mur s'organisait.

Consultant son chronomètre Ariman regarda le ciel et se mis à sourire.


- Ah enfin ! Dit il.

Trente boule de feu apparurent dans le ciel et descendirent à pleine vitesse sur la citée. Une fois en atmosphère les Drop Pod enclenchèrent leurs boooster afin de freiner considérablement leur chute se qui ne les empêchait pas de tomber à la vitesse d'une bombe. Chacune de ses machines s'écrasèrent un peu partout dans la basse ville et deux d'entre eux plein territoire ennemis contrôler par les soldats dont un très proche de leurs leader. L'impact de ses objets aussi gros qu'une maison fut terrifiante.

Sur les trente objets dix d'entre eux contenait une escouade de Space Marine du chaos en armure complète de la légion des Iron Warrior soit 5 légionnaires génétiquement modifiés, 5 Raptors, deux sergent, un apothicaire, un sorcier, un Techmarine et 5 Dévastator en arme lourde. 10 Drop Pod contenaient 20 serviteurs de combat lourd inferieur au space marine mais ayant au moins le mérite d'être imperméable aux sort de contrôle car le cerveau est entièrement une machine. Les 10 derniers Drop Pod contenaient qu'un seul mais dangereux occupant.

Les soldats qui veillaient sur leur prêtresse s'approchant sur les ruines d'une maison ou c'était écraser l'engin eurent une mauvaise surprise quand les décombre se soulevèrent et un monstre en émergea. Le Métabrutus Hurlant sa haine et voyant des proie potentielle attaqua immédiatement. Une pluie de feu et de métal fauchèrent les soldats et une balle manqua de peu la prêtresse.


Journalisée
Zabusa Hikiko
Humain(e)
-

Messages: 35

avatar


Voir le profil
Fiche
« Répondre #6 le: Août 02, 2017, 12:37:09 »

Les personnes dans les égouts étaient chanceuses, le chant ne venant pas couvrir cette zone, cela aurait demandé trop d’effort pour la prêtresse et elle ne pouvait se permettre d’user ses ressources sur une zone qui n’était pas jugée dangereuse.  Par contre la puissance du chant venait légèrement à décroitre, suffisamment pour que seul les unités proches soient affecté. En effet, on pouvait voir sur le visage de la brune que cette heure à chanter commençait à abîmer ses cordes vocales, venant à ne pas se concentrer sur ce léger arrière-goût de métal dans la bouche. Nod quand à lui se mettait à regarder le ciel, plissant le regard et ayant un petit sourire devant ce qu’il arrivait à sentir, il souriait aussi car les pièces se mettaient en place. Il vint à se placer à côter de la prêtresse, venant à dire d’une voix amusée.

- Nous avons des rats en arrière, je vous laisse continuer votre avancée, je vous laisse aussi ma monture, elle ne saurait que m’encombrer. Je vous rejoins dès que j’ai fait le ménage.

Nod vint à sauter de sa monture, caressant étrangement le canasson, qui se mit à frémir, avant de se placer à côté de la princesse. Le magicien vint à prendre de petite ruelle et ce fut à ce moment que les pods se mirent à pleuvoir, la prêtresse devant saisir fermement la bride pour éviter que le cheval ne vienne à la mettre au sol, elle se mit à changer un peu son chant, pour que sa monture se calme. Elle put regarder autour d’elle, une énorme structure en flamme.  Les soldats se mirent à s’approcher et la monstruosité vint à faire déferler toute sa haine sur les pauvres humains. La jeune adolescente se mit à concentrer son chant sur le Métabrutus et six éclairs vinrent à le frapper de pleins fouet, suivit d’autre. Si l’attaque permit de le mettre hors d’état de nuire, la prêtresse sentit une vive douleur au niveau de la gorge. Le doute se mettait à envahir la leadeur, qui vint à pousser ses troupes à avancer le plus vite possible. La panique commençait à s’installer dans les troupes attaquantes, face à ses manifestations unique et terrifiante.  La monture de Nod ne quittait pas la prêtresse du regard, un regard bien plus proche d’un prédateur que d’un animal domestiqué.

De son côté le magicien était proche de deux cadavres de serviteurs de combat lourd, leurs corps réduit à l’état de lambeau, comme s’ils avaient fini dans une broyeuse. Il prit un petit chemin venant à doucement se diriger vers la porte qui avait été fracassé, son travail était fini et il comptait bien prendre un endroit pour regarder le dénouement, un peu de liqueur à la main.

- Elle m’aura bien divertis.

La prêtresse vint à changer radicalement son chant, elle faisait pleuvoir foudre sur foudre, se frayant un chemin par la violence.  Elle sentait sa gorge qui faisait de plus en plus mal, alors que le palais semblait si proche. Les troupes continuaient leurs assauts, bien qu'une petite partie vint à quitter els rang pour fuir. Sans doute se rendaient-il compte que l'assaut allait être un échec et préféraient sauver leurs peau, seul ceux ayant les mêmes origines que la brune continuaient l'assaut avec une ferveur sans faille.
Journalisée

Mon autre compte

Merci d'envoyer les mps sur le compte de Zabusa Hikiko.
Ariman
Créature
-

Messages: 840



Voir le profil
Fiche
« Répondre #7 le: Août 02, 2017, 01:30:18 »

Après que les différentes section de Space Marine soient pleinement opérationnelle Ariman donna ses ordres par Vox pour tenir la basse ville. Déjà des rapports lui venait pour lui indiquer l'ennemis semblait ce concentrer vers les défense de la ville moyenne ignorant complètement le reste de la citée. Il était clair que cette attaque qui au début était organisé commençait à être quelques peu brouillonne. L'ennemis devait certainement compter sur la loi du nombre afin de forcer le passage et accéder à la citadelle. Ses attaque visait donc les grands porte du second mur et ensuite la citadelle ou la noblesse de Nexus était rassemblés.

Même si l'ennemis devenait de moins en moins efficace la magie opérée était dangereuse Déjà un Métabrutus as été mis au tapis et plusieurs serviteurs de combat ont été détruit. Ariman soupçonnait que soit l'ennemis disposait d'un artefact puissant ou qu'un sorcier était à l'œuvre maintenant un sortilège provoquant tout ses désagréments.

Sortant une carte de Nexus et réfléchissant à une stratégie Ariman profita d'un endroit ou les troupes semblaient ce concentrer et relaya ses ordres à ses troupes ainsi qu'aux Métabrutus survivants. Dans le domaine des combat Urbain Ariman était un expert et sa tactique des plus simple vu la réaction de horde de l'armée ennemis.

Vu qu'elle se concentrait visiblement sur un seul point pour forcer le passage vers la citadelle Ariman ordonna à ses troupes de laisser passer l'ennemis jusqu'à ce qu'il soit concentrés sur la porte de la moyenne citée et opter pour une tatique d'encerclement. Avec un peu de chance le sorcier causant ce merdier climatique fera partie du lot. Une fois tout ses rats bien rassemblés il ne restera plus que de coincer la souricière et procéder à une purge jusqu'à ce qu'ils se rendent ou qu'ils soient éliminés. L'ennemis ne pourra plus fuir ils seront coincé par les défense de Nexus au mur et aux au troupes d'Ariman en embuscades et par les barricades dans les rues. Il suffira de lacher enfin les Métabrutus au milieux d'eux pour faire un carnage et emporter un max avec eux.

Il y avait une double tactique dans cette stratégie. Sincèrement cela énervait Ariman de perdre des machines de guerre mais vu le métal qui les constituais Ariman avait trouver une utilité au Métabrutus même sous forme de cadavre. Ils allaient servir de paratonnerre et contrer les décharge de foudre envoyer par ce sorcier. Avec leur taille et la ferraille sur eux ils étaient de bon aimant à électricité et il leur faut plus d'un choc électrique pour les tuer.

Après avoir tout transmis Ariman bougea vers le piège qu'il mettait en place. Vu les derniers rapport cela avait l'air de fonctionner et il avait hâte d'y être.
Journalisée
Zabusa Hikiko
Humain(e)
-

Messages: 35

avatar


Voir le profil
Fiche
« Répondre #8 le: Août 02, 2017, 03:11:38 »

Le bruit de la bataille acharnée se faisait de temps à autre interrompre par la foudre qui tombait sans cesser, semblait gagner en puissance à chaque fois qu’elle frappait le sol. La prêtresse était dans une situation de plus en plus difficile, son corps ne cessait de transpirer, alors que ses lèvres devenaient de plus en plus bleues. Elle était bien trop concentrée sur son chant et éviter de stopper, qu’elle ne se rendait pas compte qu’elle ne faisait qu’aggraver l’empoisonnement qui semblait la ronger de l’intérieur. Ses plus fidèles troupes continuèrent d’avancer,  défendant farouchement l’adolescente, qui était le symbole de cette attaque contre cette nation oppressive.  La prêtresse savait que l’échec serait amèrement payé, ils avaient attaqué la capitale, dévasté des rues et semer le chaos, l’armée avait aussi fait preuve d’une magie proche de la nécromancie, tout était fait pour que l’instigatrice mérite la peine capitale, à savoir la peine de mort. Elle n’avait rien d’une tacticienne, Nod était clairement le cerveau de l’armée et comme il n’était plus présent l’armée était naturellement moins efficace, moins tactique dans ses choix. 

L’armée parvint aux portes de la moyenne citée, la prêtresse usant de sa foudre, le chant perdant en force au moment où elle tombait, sa gorge la faisait terriblement souffrir, son souffle devenant de plus en plus dure à garder, son esprit venant à perdre petit à petit de la cohérence. Elle se sentait faible et cela la faisait rager intérieurement, elle n’avait pas subit tout cet entrainement pour s’écrouler devant les porte du palais, elle devait tout faire pour réussir, même si pour cela elle devait y perdre la voix. L’armée allait se mettre à faire tomber la seconde porte, quand la monture de la prêtresse reçue une  flèche. Immédiatement les rares magiciens qui restaient dans l’armée vinrent à bombarder les archers qui avaient osé désarçonner la prêtresse, cette dernière montant la monture de Nod, à cet instant elle sentit la peur se mettre à la saisir à la gorge, elle se remit à chanter, essayant de reprendre là où elle avait stoppé, mais elle se rendit compte de quelques chose, son corps, sa voix ne semblait plus lui obéir.

Le brouillard et la pluie glaciale se mirent à stopper net, cependant les nuages restèrent sombre et l’armée attaquante, comme les soldats de Nexus vinrent naitre des tornades, ravageant la citée, il n’y avait aucune cible précise, ce n’était que des tornades qui emportaient tout ce qui se trouvaient sur le passage. La monture se mit à rire, ayant la même voix que Nod.

- Alors prêtresse, contente de ce spectacle, en tout cas j’ai une belle vue sur cette dévastation. Tu m’auras été utile, un outil parfait. Dommage qu’il ne te reste pas assez longtemps pour pouvoir te venger. Dire que certains t’ont suivi dans ta folie, folie dont je me désaltèrerais pendant un bon moment. Adieux. 

Le cheval semblait prit d’une frénésie et se mit à charger, l’armée suivant aveuglément leurs commandantes, fonçant droit dans le piège tendu par Ariman. La prêtresse allait égosiller sa voix en usant de la foudre sur Métabrutus et allait condamner son armée, sans pouvoir faire autre chose que se soumettre à l’emprise de Nod.



Le magicien était à présent hors des murailles de la ville, venant à remettre bien sa cape.

-  Notre déesse sera ravie de savourer cet élan de Folie. Bon il me faut chercher une autre victime. Les êtres assoiffés de vengeances sont si nombreux.
Journalisée

Mon autre compte

Merci d'envoyer les mps sur le compte de Zabusa Hikiko.
Ariman
Créature
-

Messages: 840



Voir le profil
Fiche
« Répondre #9 le: Août 02, 2017, 02:47:58 »

Ce fut en arrivant sur place que Ariman fit un constat. Le piege avait parfaitement fonctionner et même mieux qu'il l'aurait cru. Si deux Métabrutus était mort et un troisième endommagé ils avaient parfaitement remplis leur rôle de paratonnerre en attirant le gros de la foudre sur eux. Soudainement la pluie stoppa net par contre des tornades se matérialisèrent et se mis à frapper la basse ville sans distinction. L'une de ses tornade passa par le piège d'Ariman en ravageant un quartier entier et les Spaces Marines du chaos qui s'y trouvaient n'eurent pas le temps d'évacuer et furent emporter.

Les capteur énergétique de l'Obliterator devinrent dingue. Vu ce déchainement d'énergie soit le sorcier as perdu le contrôle de ses pouvoirs soit il se forçait. En tout cas maintenir de la magie aussi longtemps relevait de l'exploit mais le manque de contrôle semblait avoir rompus le charme qui forçait les habitants de Nexus possédés à se retourner contre leur camp. Le piège que Ariman avait formée c'était transformé en arène géante un véritable festival du sang que le Dieu Khorne lui même devait apprécier. Liberés de l'emprise qui les envoutaient les Nexusiens envoutés essayèrent de fuir ou se battaient maintenant avec les soldats ennemis alors que la tornade, les Métabrutus et les défenseurs du mur tuaient sans distinction.

Ariman changea ses ordre à ses troupes en embuscade d'ignorer maintenent les Nexusiens qui arrivaient sortir de carnage et de viser uniquement les soldats ennemis et faire si possible des prisonniers.

Alors qu'il observait Ariman vis un pic d'énergie sur ses capteurs. Cette fois son ordinateur avait détecter la source de cette magie et elle semblait se diriger droit vers son secteur. Suivant cette énergie l'Obliterator se retrouva dans un quartier désert ce fut alors qu'il la vis.

Une cavalière fonçait à tombeau ouvert droit sur lui et son aura hurlait la magie à en brouiller ses détecteur et lui donnant la migraine. Ariman n'eu pas le temps de réfléchir. Il eu juste le temps de générer avec son bras gauche un lance grenade et de tirer par réflexe.

L'obus manqua la prêtresse mais le souffle de l'explosion souleva la femme et sa monture, désarçonna la prêtresse et la jeta au sol. Le mal de tête d'Ariman s'estompa vite et dans le ciel les anomalies climatiques s'estompèrent ce qui donna une confirmation à Ariman qu'il avait certainement affaire à l'un des chef de cette pathétique armée.


- Alors c'est toi la responsable de tout ce merdier et qui as perturber mon repos et mes vacances ? Demanda l'Obliterator sévèrement en s'avançant droit vers elle.
« Dernière édition: Août 02, 2017, 03:05:17 par Ariman » Journalisée
Zabusa Hikiko
Humain(e)
-

Messages: 35

avatar


Voir le profil
Fiche
« Répondre #10 le: Août 03, 2017, 01:20:25 »

L’armée se mit à resserrer les rangs derrière la prêtresse, suivant l’assaut avec toute l’énergie qu’ils avaient, les montures venant à montrer des signes d’épuisements. La meneuse vit la monture se diriger vers Ariman, ne pouvant pas bouger le petit doigt pour l’éviter, ce ne fut que grâce aux réflexes de l’Oblirator, que la charge semblait avoir pris fin.  La monture démoniaque redevint un simple animal, venant à mal tomber et se briser les pattes, alors que la prêtresse vint à faire des roulé-boulé.  Elle  essaya de se relever, mais ses jambes manquaient de force, la monture de Nod ayant apparemment drainé une partie de l’énergie par la partie inférieur de l’humaine.  Lors que le colosse venait à s’approcher de la brune, un sifflement se fit entendre. Si une partie de l’armée vint à continuer l’assaut, une autre, toute sur les drôles d’oiseaux, se mirent à se scinder. Ce groupe, d’une vingtaine de personne, était sans doute ceux plus proche de la prêtresse et voyait en elle une jeune femme qui bravait le danger pour honorer sa nation morte.  Un autre sifflement se mit à se faire entendre et le groupe se scindait en deux. La première vint à charger le colosse arme à la main, dans le but de le distraire, alors que le seconds se mit entre l’agresseur et la prêtresse.  Le leader improvisé vint à donner les ordres.

- Occupez-vous de lui le temps que notre prêtresse se remplit !  

Le petit groupe n’avait certainement pas de chance de le vaincre. La prêtresse sentit son cœur se comprimer. Elle vint à parler aussi fort qu’elle le pouvait, sa gorge la faisant tellement souffrir qu’elle avait l’impression de régurgiter de la lave à chaque syllabe qu’elle prononçait.  

- Re …trai …te


Le leader de ce petit groupe vint à regarder la prêtresse avant de se mordre les lèvres et sortir un petit pistolet qu’il braqua vers le ciel, tirant une fusée sifflante qui vint à laisser dans sa trainée une couleur verte et explosa en bout de course de façon très stridentes. Immédiatement, le petite groupe se mit à  effectuer une charge suicide contre Ariman, pour le blesser autant qu’ils le pouvaient et, à défaut, utilser leurs corps et ceux de leurs montures pour permettre à la prêtresse de s’enfuir.  Pendant ce temps l’armée principale se mit à se scinder en deux. Ceux respectant l’ordre et ceux qui bifurquèrent vert la zone de tire. Les montures furent maltraitées pour arriver le plus rapidement auprès de la prêtresse, mais il allait falloir compter bien deux minutes, dans les meilleurs des cas, pour que la cavalerie vienne soutenir le petit groupe contre Ariman. Une troupe d’une trentaine de cavalier arriverait, pendant que plus de deux cents hommes fuyaient la capitale.  
Journalisée

Mon autre compte

Merci d'envoyer les mps sur le compte de Zabusa Hikiko.
Ariman
Créature
-

Messages: 840



Voir le profil
Fiche
« Répondre #11 le: Août 03, 2017, 02:37:50 »

Ariman tenait leur leader enfin mais elle était loin d'être seule. Une tripotée d'ennemis se mirent entre elle et lui sur cinquante mètre visiblement de la cavalerie monté sur autruche et visiblement bien déterminé à en découdre. Pourtant Ariman resta stoïque il désactiva son armement et mis les mains derrière le dos comme si il attendait quelques chose.

La cavalerie était presque à vingt mère d'Ariman que quelques chose fit de l'ombre et un instant plus tard une ombre massive s'écrasa ou plutôt atterris derrière l'Obliterator la créature était massive mais n'avait rien d'un Métabrutus et son hurlement terrifiant fit paniquer les montures des cavaliers qui s'arrêtèrent net faisant désarçonner plusieurs cavalier.

Le Monstre était un Helldrake une machines-démons ailées qui tombant telles des comètes vivantes capable de démanteler des aéronefs qui osent leur contester la suprématie des cieux, ou de mettre en pièces les mortels qui grouillent au sol. Ce monstres est un prédateur infernal qui ressent une joie malsaine à détruire  à grands coups de ses ailes aiguisées, de ses immenses serres gravées de runes, du feu infernal qu'il exhalait et son armement embarqué.



La créature semblait vouloir détruire tout ce qui vivait mais Ariman l'arrêta d'un geste de la main sans le regarder. Reconnaissant son maitre la créature se calma et pencha même la tête vers l'Obliterator pour recevoir une tape amicale de la part d'Ariman devant l'ennemis médusé. Le silence ce fut seulement troublé par le grondement du monstre qui avait du attendre que la tempête magique cesse pour enfin intervenir avec le reste des renfort maintenant superflue vu que l'organisation d'Ariman avait largement suffis à juguler la menace.

Profitant de ce silence Ariman mis ses mains en porte voie et cria.


- J'ignore qui vous êtes mais je vous laisse une dernière chance de vous rendre. Je n'ai pas l'habitude de faire la police pour Nexus et de toute manière je ne travaille pas pour eux. Si vous vous rendez je vous garantie que vous serez considérés comme des prisonniers de guerre. Dans le cas contraire mes troupes vous traquerons et vous exterminerons sans pitié.
Cria Ariman qui montra le ciel et les témoins présent virent que Nexus était maintenant saturés d'engin volant d'intervention rapide qui s'égayèrent dans tout Nexus visiblement à la chasse au fuyards.


Journalisée
Zabusa Hikiko
Humain(e)
-

Messages: 35

avatar


Voir le profil
Fiche
« Répondre #12 le: Août 03, 2017, 08:24:45 »

La prêtresse ainsi que la cavalerie se mrient à frémir en voyant cet espère de dragon, les montures réagissent pas surprise avant de se faire calmer par leurs monteur. Ce ne fut qu’à cet instant que tous se mirent à regarder le ciel et se rendre compte que la partie était jouée. Le silence était maître du domaine et les soldats n’osèrent pas bouger, ne voulant pas énerver cette bête qui ne semblait qu’attendre un geste, une parole pour déchiqueter l’inconscient qui viendrait à vouloir tenter quelques choses. La brune vint à saisir sa boucle d’oreille gauche, alors que le leader du petit groupe vint à la regarder, comme attendant les ordres.  La prêtresse fit mine de capituler, le chef du petit groupe saisit doucement un petit sifflet autour de son coup.

- Nous allons signaler notre défaite avec cet objet, quiconque entendra ce bruit mettra un pied à terre. Pour notre armée cela est signe que nous ne pouvons plus nous battre.

Le soldat attendit d’avoir la réponse de l’Obliratire et vint à souffler dans l’objet, les montures venant à pousser un petit piaillement assez unique, comme sion venait de tirer sur une de leurs plumes. La monture du chef de groupe se mit entre Ariman et la prêtresse, cette dernière en profitant pour jouer sa dernière carte. Elle vint détacher ses boucles d’oreilles et saisir le premier objet pour les briser. Aussitôt les soldats furent comme transformer en brume et disparurent, le groupe d’armée qui avait abandonné la prêtresse furent entourer de brume et des bruit de monstre, des cris se mirent de peur, avant de ne laisser qu’une armée. La prêtresse était la seule encore présente, avec un léger sourire vainqueur. Elle n’aurait jamais laissé son peuple subir une seconde défaite et encore moins réduite davantage en esclavage. Elle ne pourrait plus utiliser les éléments aussi facilement, cet objet  étant un artefact donner par la déesse du Royaume, Megsui, déesse de la musique et des éléments. L’adolescente était certaine que la déesse veillerait à ce que son armée ne soit pas trouvable par les engins démoniaques d’Ariman, tout comme elle savait qu’elle avait totalement perdue.  Elle tenta de rigoler de sa situation minable, mais n’y parvint pas, sa gorge et ses forces venant à manquer, elle vint à s’effondrer, le souffle étant difficile à trouver, ses veine ressortant et ses lèvre d’un bleu bien plus intense que précédemment. 

Journalisée

Mon autre compte

Merci d'envoyer les mps sur le compte de Zabusa Hikiko.
Ariman
Créature
-

Messages: 840



Voir le profil
Fiche
« Répondre #13 le: Août 03, 2017, 11:12:11 »

Ariman attendit leur rédition et ils semblaient devenir raisonnable mais la seconde suivante ils disparurent. Ariman compris un peu tard ce qui c'est passé l'armée avait été téléportés magiquement et par un artefact majeur le laissant seul avec la femme plus morte que vive. L'Obliterator fronça les sourcils avant d'ordonner à ses troupes de se retirer avant d'être pris à leur tour pour des envahisseur par les habitants de Nexus vu qu'il avait pas demander leur avis pour intervenir. Il en profita aussi pour embarquer la prêtresse maintenant inconsciente comme prise de guerre. Ariman la chargea sur son épaule monta sur le Helldrake qui s'envola ensuite hors de Nexus ainsi que les engin d'Ariman après qu'ils aient évacuer avec ordres ses troupes les pod via leur système de récupération et les cadavres.

Ce fut un long moment plus tard que la femme se réveilla dans une piece métallique au confort des plus spatiate mais pourvus de certaines commodité. Elle remarqua bien vite deux chose. Elle avait de nombreuses traces de piqure sur le corps mais surtout un collier sceller à son cou qui émettait une forte magie et rendait la sienne inopérante.

Ce fut de longue heure plus tard que la porte de la cellule se déverouilla pour laisser entrer un personnage inquiétant. Il avait tout d'un chevalier en armure mais il avait quelques chose en lui qui clochait sans compter l'énorme puissance magique qu'il avait en lui. Il portait une épée qui pulsait également de la magie démoniaque en fait l'homme et l'arme semblait être deux entités différentes c'était comme si cette arme était un être vivant plutôt qu'un objet.




- Lève toi ! Le seigneur Ariman veut te voir ! Ordonna la créature d'une voie d'outre tombe.

A l'entente de ce nom le sang de la prêtresse ce glaça car le nom d'Ariman n'était pas inconnus. C'était même une légende raconter à demi mot. Ariman l'une des créature les plus mystérieuse et les plus puissante de Terra. Il est dit qu'il était autrefois un mortel mais dont l'intelligence était telle que les quatre puissances de la ruine se servait de lui en tant que médiateur. Il garantissait un certain équilibre parmi les quatre divinités du chaos. Une légende dit aussi qu'il aurait de nombreuses relation avec d'autres Dieux et démons de tout types. Mais malgré les faveurs qu'on lui accordait il avait toujours refuser les proposition d'être une demi divinité ou un prince démon malgré le fait qu'il était âgé de plusieurs siècle.

En gros la prétresse en s'attaquant à un endroit ou Ariman se trouvait avait marché dans la queue d'une hydre.
Journalisée
Zabusa Hikiko
Humain(e)
-

Messages: 35

avatar


Voir le profil
Fiche
« Répondre #14 le: Août 06, 2017, 07:40:22 »

La prêtresse rouvrit doucement les yeux, tentant de se relever, avant de sentir l’air frais caresser sa peau et donner la chair de poule.  Elle regardait son corps, n’ayant plus la sensation que sa gorge contenait les flammes de l’Enfer et semblant avoir une bonne forme. Elle constatait le collier, tentant d’utiliser sa capacité pour faire un vent tranchant contre un des murs de sa cellule. Sentant le collier se mettre comme à chatouiller sa gorge et qu’aucun sort ne puisse sortir de sa voix, qui marchait bien, comme si elle avait dormit pendant plusieurs jours, elle comprit qu’il s’agissait d’un collier neutralisant  ses capacités. Elle ne chercha pas à pousser son pouvoir au maximum, préférant s’économiser, paraître faible et attendre qu’une opportunité se présente à elle pour s’enfuir. 

Elle passa donc un long moment à contempler le plafond de sa cellule, l’ambiance était trop sordide et froid pour qu’elle puisse vraiment retrouver le sommeil, de plus son corps semblait avoir totalement récupérer, donc ne souhaitait pas se reposer davantage.  Elle put donc regarder la moindre aspérité, le moindre mobilier, afin d’en tirer un divertissement contre l’ennui qui l’a prenait. 

C’est alors que la porte s’ouvrit, laissant entrer l’étrange personnage.  La prêtresse ne pouvait que frémir en regardant cet ou plutôt ces être, considérant bien plus l’arme et son manieur comme deux entités bien distinctes, tous deux débordant d’une magie qui était presque suffocante. Elle entendit l’ordre, si elle pouvait employer la magie, elle aurait certainement montré de quoi elle était capable devant cette personne manquant de délicatesse envers elle.  Mais, elle s’exécuta dans broncher. La brune n’avait pas été sourde. Ariman, dans sa contrée, il était considéré presque au même niveau que l’empereur d’Ashnard, c’est-à-dire une créature d’une puissance sans borne et dont la cruauté n’avait d’égale que son sadisme, jouant avec la vie d’autrui come une enfant joue avec des petites figurines de bois.

L’esprit de la jeune femme se mettait à carburer, observant celui qui l’accompagnait, guettant le moindre moment où lui et la lame allaient baisser leurs gardes, afin de pouvoir tenter de se carapater à toutes jambes. Elle se doutait que l’être était rôdé dans le combat, aussi un face à face révèlerait du suicide.  Elle ne vit aucune opportunité pendant le trajet. Elle ne savait pas comment elle allait finir, rester humaine et en vie serait sans doute une bonne chose, mais elle n’était à présent pas mieux logé qu’une esclave, sachant que les traités pour les prisonniers de guerres n’étaient jamais appliqué, la signature ne servant que de mascarade pour se dire être « civilisé ».



Journalisée

Mon autre compte

Merci d'envoyer les mps sur le compte de Zabusa Hikiko.

Tags:
Pages: [1] 2
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox