banniere
 
  Nouvelles:
Une nouvelle édition de la Gazette LGJ est disponible!

Vous pouvez y accéder ici.

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Sujet: « Je vais être bien plus qu'un professeur. » - Saune  (Lu 317 fois)
Ghanor Lonefury
Terranide
-

Messages: 143


Le hasard est un allié aussi fugitif que mortel.


Voir le profil
FicheChalant
Description
Ghanor est un Terranide vivant sur Terre, grâce à un collier supprimant la singularité de son apparence. Grande gueule profitant de son image de bad boy pour charmer de potentielles femelles, c'est un grand amateur et contrebandier d'artefacts magiques. C'est aussi un boxeur amateur, au talent absolument ahurissant, qu'il n'utilise néanmoins pas par flemme, la boxe n'étant pour lui qu'un simple répulsif à relous.
« le: Juillet 21, 2017, 03:29:50 »

Des arbres. À perte de vue. Voilà où se trouvait actuellement le grand contrebandier d'artefacts magiques, Ghanor Lonefury. Le mâle Terranide, observant un peu cette infinité boisée, était plutôt énervé. Suite à certaines petites péripéties reliées à une fée qu'il appréciait surnommer "la mouche" pour la taquiner, notre protagoniste avait perdu un objet d'une grande valeur : un tissu de disparition. Un objet plutôt rare qui permettait de téléporter de manière instantanée des objets passant sous le fameux tissu, à un autre lieu décidé par la personne en possession du fameux artefact. Particulièrement compliqué à créer pour un mage, demandant généralement des matériaux hors de prix et surtout ayant un grand taux d'échec, ce produit de luxe était très certainement l'une des source d'argent potentielle la plus élevée et il venait de bêtement la perdre. En effet, cette fameuse mouche s'était amusée à tailler un petit habit dans le tissu magique, lui retirant ainsi ses propriétés ! Et comme par hasard, parce que la chance n'était définitivement jamais de son côté, un grand noble de nexus s'était mit à la recherche de quelque chose d'équivalent !

Du coup, étant donné qu'il n'avait pas énormément d'argent en ce moment... Il se lança à l'aventure. Malheureusement, putain. Avait-il la moindre chance de trouver quelque chose de ce genre ainsi, en se baladant de manière totalement hasardeuse sur Terra ? Il n'en savait strictement rien. Les chances étaient très certainement bien faibles, après tout, on parlait de quelque chose qui lui coûta à l'origine énormément d'énergie et de temps à trouver. Et pire : c'était totalement par hasard ! Alors qu'il visitait des ruines à la recherche d'un bâton magique quelconque, il était tombé un peu au pif sur cet étrange tissu, dont il comprit vite les capacités. Alors bon, au fond, peut-être qu'en retentant la chance et en se baladant de manière aléatoire, le sort tenterait de rattraper les bourdes du passé ? Ou bien, il rentrerait bredouille. C'était d'ailleurs sûrement comme ça que tout allait se terminer, mais qu'importe !

Le mâle se trouvait ainsi en plein milieu d'une forêt. Refusant de se balader encore une fois dans les terres sauvages, il préféra rester dans des lieux plus éloignés, dans les contrées du chaos. Bien que l'endroit n'était pas aussi fourni en ruines, elles étaient souvent plus grandes, avec des objets bien plus puissants. Pour conquérir de telles terres, les civilisations valaient souvent bien plus que les petits peuples basés sur d'autres endroits de Terra. C'était pour ça qu'il tenta son exploration par ici, tentant du mieux qu'il pouvait d'augmenter ses chances de tomber sur des objets intéressants.

Observant cette forêt sans fin, le contrebandier avait à la main son fameux bâton de sourcier. Un objet utile, qui indiquait la position des artefacts proches, avec un beau rayon. Malheureusement pour lui, il ne semblait rien détecter pour le moment. Perdu, obligé d'avancer de manière hasardeuse, il arrêta sa petite pause pour reprendre la marche. Seul, ne croisant que peu d'animaux, notre ami sentait néanmoins une présence... un regard. Comme si quelqu'un, un être dont il ne connaissait pas l'origine, observait le moindre de ses mouvements. Et dieu, qu'il n'aimait pas ça, bordel ! Déjà que le mâle était totalement paumé, perdu dans un lieu qu'il ne connaissait pas, être le centre de l'attention d'une créature potentiellement intelligente et surtout potentiellement dangereuse n'arrangeait pas ses affaires. Un combat viendrait à bien alerter sa présence et peut-être même attirer des créatures encore plus féroces. Il devait garder ses forces pour les futures ruines à visiter, et non les perdre sur des choses sans importance.

« C'bon, j'sais que vous êtes là. Sortez. » Lança-t-il, d'une voix autoritaire, forte.

Qu'allait-il faire face à cette potentielle menace ? L'analyser, déjà. Peut-être que ce n'était qu'une bête curieuse. Au mieux, et ça il l'espérait, c'était une créature intelligente vivant dans la forêt, et qui pourrait potentiellement l'aider. Un miracle, pitié !
Journalisée

Saune
Créature
-

Messages: 55



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #1 le: Août 19, 2017, 10:09:52 »

Saune était comme à son habitude dans son élément, la forêt, seul lieu ou elle se sentait réellement à l'aise. Pas faute que sa mère et sa sœur ne l'aie déjà emmené en ville pour lui en faire découvrir les splendeurs? Rien n'y fit, seul les lieux boisés lui permettaient de se sentir bien, de se sentir elle-même. C'est ainsi donc qu'elle gambadait dans la nature, ayant fuit pour quelque temps sa mère et sa sœur pour se ressourcer. La balade se passait bien, elle respirait pleinement remplissant ses poumons d'un air sain, pur et vivifiant. Ses doits se posaient sur les écorces des arbres, sur les pétales des fleurs. Cette forêt était magnifique, les arbres verts trônaient haut dans le ciel, couvrant la végétation basse. Elle s'approcha d'une violette, sa tête contre le pistil de celle-ci, elle en humait les odeurs, se laissant enivrer. Tout était calme, seul le bruissement des feuilles, les insectes et les animaux égayaient le lieu. Au loin, une biche, majestueuse, tout juste adulte, sa peau beige était encore tachetée à certains endroit de petits pois blancs. Saune espérait jusque que des chasseurs ne passeraient pas par là pour transformer la peau de ce pauvre être en Nébride. Elle ne comprenait pas pourquoi les gens avaient ce besoin maladif de se couvrir pour avoir chaud. Pourquoi leur ôter la vie alors qu'il suffisait de les rejoindre, de s'allonger à leur côté et profiter de leur chaleur animale. Ces questions taraudaient la pauvre Alraune.

Un bruit, une branche se brisant et l'animal déguerpit à toute vitesse, passant à côté de la femme plante. Encore des chasseurs à n'en pas douter, la discrétion n'était pas leur fort. Elle s'approcha doucement, minimisant autant que possible les bruits qu'elle pouvait faire. Elle ne les laisserait pas braconner dans cette forêt peu importe qu'elle dusse mettre sa vie en danger. Elle se planqua dans des buissons épais une fois à portée de vue de celui-ci. Elle le scrutait, son allure était étrange, il semblait animal mais se mouvait comme le ferait un humanoïde. Elle n'avait encore jamais entendu parler d'une telle espèce. Ce n'était pourtant pas la première fois qu'elle foulait cette grande zone boisée.  Lorsqu'elle voulut sortir de sa cachette pour se jeter sur lui et l'empêcher de faire du mal aux habitants de cette forêt, une vois l'interrompit, lui demandant de sortir de sa cache. Elle était repérée mais comme avait-il pu s'y prendre ? Elle était pourtant restée silencieuse. Son odorat peut-être ? Qu'allait-elle faire maintenant qu'elle était découverte ?

Elle n'avait guère le choix, l'homme portait une arme étrange en main, une branche en forme de Y? Une arme à feu en bois ? En tout cas, il l'agitait devant lui il y a peu. Sa voix s'éleva dans la forêt, tentant d'impressionner à l'aide de celle-ci. Saune n'était guère une bonne comédienne, L'homme loup devrait aisément remarquer qu'elle semblait n'avoir que peu de méchanceté en elle.

Pas un pas de plus, que faites vous ici ? Pas la peine de me mentir ou...ou....je vous... tue.

La tentative d'intimidation devait-être un gros flop. Elle était prête à se battre pour sa vie si cela s'avérait nécessaire, la balle se trouvait entre les mains de celui qui se tenait en face d'elle. Sa gorge était serrée pas trop sûre d'elle.
Journalisée
Ghanor Lonefury
Terranide
-

Messages: 143


Le hasard est un allié aussi fugitif que mortel.


Voir le profil
FicheChalant
Description
Ghanor est un Terranide vivant sur Terre, grâce à un collier supprimant la singularité de son apparence. Grande gueule profitant de son image de bad boy pour charmer de potentielles femelles, c'est un grand amateur et contrebandier d'artefacts magiques. C'est aussi un boxeur amateur, au talent absolument ahurissant, qu'il n'utilise néanmoins pas par flemme, la boxe n'étant pour lui qu'un simple répulsif à relous.
« Répondre #2 le: Septembre 24, 2017, 03:13:10 »

Ghanor n'était pas né de la dernière pluie. Le mâle restait tout de même un aventurier, bien malgré lui. En même temps, lorsqu'on regarde le prix des mercenaires dont le travail est d'aller fouiller sur les différentes ruines découvertes... C'est un véritable investissement ! En allant de lui même sur le terrain, Ghanor économisait énormément d'argent. Tout en étant parfaitement sûr qu'aucune des âmes payées pour réaliser ce boulot à sa place ne volent pas l'un des précieux artefact, il s'assurait que le travail était bien fait. Après tout, comme le dit le fameux proverbe : on est jamais mieux servi que par soi même. Mais du coup on en vient à ce petit soucis : lorsqu'il y avait une forme de vie particulièrement mauvaise qui souhaitait atteindre à la vie d'autrui, ce n'était pas un simple sac de viande payé rubis sur l'ongle qui risquait de passer l'arme à gauche... Mais bien le Terranide. Tendu comme un pic, ses oreilles animales relevées, pour lui permettre d'entendre le moindre craquement d'une branche tombée au sol, il était sur ses gardes. La première attaque de cette menace pourrait être sa dernière. Combattant, certes, mais pas suicidaire le grand méchant loup !

En tout cas, les idées fusaient dans l'esprit de Ghanor. Que devait-il faire ? Attaquer la personne ? Attendre ? Il ne savait même pas où il était. Heureusement, la voix de la belle femme plante résonna rapidement à travers la forêt, ou en tout cas la partie où se trouvait notre contrebandier favoris. Haussant un sourcil, il étira même un sourire face à ce timbre plutôt agréable à son oreille, mais surtout sa manière de parler légèrement hésitante. Elle lui demandait ce qu'il faisait ici, tout en le menaçant de le tuer s'il mentait. Néanmoins, ce la se sentait clairement que cette ravissante petite chose n'était pas du tout habituée à lancer de telles phrases. Surement une simple habitante de cet endroit boisé, effrayé par un être dont elle ne connaît ni l'origine ni potentiellement la race. La plupart des Terranides aimaient vivre nu, là où notre bel ami portait encore ses habits d'humains. Une longue veste brune, et un pantalon de tissu noir de jais.

« Moi ? Je ne suis qu'un voyageur ! » Commença-t-il à dire.

Sa voix était toujours forte, brute, rauque. Une voix de mâle, qui ne lui donnait clairement pas l'image d'un mec sympa. Soupirant, il semblait néanmoins un peu moins sur ses gardes suite à l'écoute des mots de la plante. Bon. Elle n'était surement pas le genre de personne à semer mort et désolation, ni à tuer le moindre intrus. Pourquoi ? Si c'était le cas, il serait déjà en train de l'affronter lors d'un duel à mort. Non, elle lui posait une question, cherchant à savoir la raison de sa venue ici. Autant être honnête, et voir comment elle réagirait.

« Je me nomme Ghanor Lonefury. Regardez, je suis un Terranide. »

Il décida d'user de la carte de sa race. Les Terranides, ces fameux hommes aux traits animaux, étaient des habitués des forêts. Histoire d'être sûr qu'elle le comprenne, il retira sa veste, dévoilant son torse musclé, son corps épais, et sa fourrure. Un corps de loup bien bâti, deux bons mètres de force brute. Levant les bras, il tourna doucement sur lui-même, pour être sûr que Saune observe le corps du mâle... sous toute les coutures. Il ne savait pas si la belle connaissait sa race, lui même ne la connaissant pas très bien. Mais au moins, peut-être que de ne pas avoir affaire à un humain aiderait à la calmer.

« Je suis à la recherche d'anciennes ruines. Je suis un chercheur de trésors, d'artefacts pour être plus précis. »
Journalisée

Saune
Créature
-

Messages: 55



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #3 le: Octobre 03, 2017, 09:02:07 »

Une réponse à sa question et sa pseudo menace ne tarda pas à arriver. Un visiteur donc ? Etait-il sincère ou bien tentait-il de la leurrer ? Comment pouvoir en être sûr ? Une chose évidente, l'homme était clairement plus musclé qu'elle et du coup, elle n'était sûre de pouvoir l'empêcher de lui faire du mal ou à la forêt qui l'entourait. Une peur sourde commençait à poindre de ses entrailles. Que pouvait-elle faire devant ce demi-loup avec un corps si athlétique ? En prime sa voix n'était guère rassurante, un son fort, limite autoritaire qui achevait de la terrifier. Elle n'osait plus répondre bien trop terrorisée, tentant tant bien que mal de le camoufler. Il enchaîna donc, d'une voix peut-être légèrement plus douce. Ghanor était donc son nom et elle ne semblait pas lui avoir fait peur le moins du monde. Saune ne connaissait que très peu de gens pour le moment et d'espèce, son centre d'attraction n'étant autre que sa mère et sa soeur plus quelques rares autres qu'on lui avait présenté. Un terranide, cela ne lui disait strictement rien. Elle portait un regard surpris et apeurés sur cet être qui devait bien mesurer la taille d'un Olivier. Il était impressionnant de par sa stature. Elle paniqua sur le coup alors que celui-ci était en train de lui expliquer ce qu'il recherchait. Prête à s'enfuir devant lui, elle fit volte face en criant :

Je vous en supplie ne me...

Scrack, elle venait de se prendre les pieds dans une racine qui dépassait du sol, tombant à la renverse et dévalant une petite pente, son chemin croisant celui de ronce qui entaillèrent légèrement sa peau et qui au passage. Elle était maintenant dans une position assez gênante, le haut du corps coincée dans une terrier creusé entre deux racines d'un chêne, ses fesses surélevées dévoilaient une vision très alléchante à coup sûr. Elle remuait tentant tant bien que mal s'extirper du piège, remuant ses cuisses fermes et ses fesses galbées pour se faire.

Au secours, je suis coincée... A l'aide...

Elle était dans une situation bien fâcheuse avec un prédateur possiblement à ses trousses. Elle tirait aussi fort qu'elle le pouvait pour s'extraire le plus vite possible du guet-apens mais rien à y faire... Elle était définitivement prisonnière et ne saurait rien faire seule. Que lui réservait donc l'avenir ?

Journalisée
Ghanor Lonefury
Terranide
-

Messages: 143


Le hasard est un allié aussi fugitif que mortel.


Voir le profil
FicheChalant
Description
Ghanor est un Terranide vivant sur Terre, grâce à un collier supprimant la singularité de son apparence. Grande gueule profitant de son image de bad boy pour charmer de potentielles femelles, c'est un grand amateur et contrebandier d'artefacts magiques. C'est aussi un boxeur amateur, au talent absolument ahurissant, qu'il n'utilise néanmoins pas par flemme, la boxe n'étant pour lui qu'un simple répulsif à relous.
« Répondre #4 le: Novembre 21, 2017, 02:03:03 »

Comment se sortir de ce problème ? Ghanor avait tout de même assez de mal à imaginer une potentielle solution. Embourbé dans cette situation assez énervante, il ne voyait toujours pas la personne qui osait le menacer. Rien qu'à la voix, le loup avait bien remarqué que la personne était une jeune femme. Et au vu de la douceur dans son timbre de voix, il devinait d'avance une apparence plutôt agréable. Et tant mieux, quitte à devoir se faire menacer, autant que cela soit par une personne agréable à regarder. C'était déjà ça de moins. De toute manière, c'était assez difficile de le croire innocent. Du haut de ses deux mètres de muscle, son regard vairon ne transpirait clairement pas l'innocence. Il était naturel d'avoir peur du contrebandier, tout chez lui trahissant son appât du gain, malgré sa sincérité. Oh, il n'était pas là pour faire du mal, simplement en excursion pour trouver un peu d'argent ! La vie était dure, après tout. Peut-être qu'elle arriverait à comprendre et qu'elle le laisserait partir ? Même si elle ne transpirait pas autant la "méchanceté" que Ghanor, elle pouvait tout-à-fait être une espèce d'esprit protecteur surpuissant de la forêt. Le genre à commander les arbres, la faune, la flore. Et se retrouver avec des Ents au cul, ou des créatures carnivores encore plus terrifiantes, ça ne l'arrangeait qu'assez peu. Les créatures des différents donjons visités étaient des ennemis assez énervant, il n'avait pas besoin de s'embêter de plus.

« Je vous le promet. Je veux juste... Traverser la forêt. Rien de plus. »

Allait-elle le croire ? C'était un paris. Ah, la chance avait tourné pour le contrebandier ! Ou... peut-être pas. Elle commença à lui demander de ne pas lui faire de mal, en tout cas c'était ce qu'il pensait être la suite de la phrase. Pourquoi ? Car elle n'arriva pas à le terminer, se prenant les pieds dans des racines alors qu'elle tentait de s'enfuir ! Eh bien... L'esprit de la forêt était plutôt maladroit. Grognant sur le coup, comprenant qu'un accident venait d'arriver, il en profita pour se diriger vers la belle, qu'il n'avait pas encore vu. Et là, à sa vision, c'était une délicieuse paire de fesses bien rondes et dodues qui se dandinaient sous ses yeux. Ohh... Il venait de tomber sur le gros lot, pour le coup ! Elle s'était coincée entre deux énormes racines, et seul son adorable cul sortait de ce piège naturel dans lequel elle s'était empêtrée. Et elle tentait de s'extirper de tout ça ! Sauf que, sans le savoir, elle offrait ainsi une jolie danse de la croupe. Elle appela alors à l'aide... et oh oui, il comptait bien l'aider.

« De l'aide ? Attendez ! »

Il vient alors vers elle, dévorant du regard ce cul divin, avant de saisir ses hanches. Il fait mine de la retirer... avant de s'arrêter.

« Oh et puis... Je ne sais pas. Vous m'avez menacé, et vous vouliez que je parte... »

Plutôt dans une humeur coquine et décidé à profiter du moment, ses mains glissèrent alors de ses hanches et il commença à saisir son cul, malaxant la douce chaire de sa croupe. Il enfonçait ses doigts griffus contre cet adorable cul, le malaxant, le pétrissant avec envie.

« Tu dois te faire pardonner si tu veux que je te sorte. Que tu me payes... »

Il écarta finalement les deux monts de chair pour dévoiler ses orifices. Un cul serré, et une petite chatte qui ne demandait qu'à être dévorée. Se mettant à genoux, le terranide commença alors à sentir sa bonne odeur, avant de commencer à la lécher, tout en malaxant son délicieux cul. Sa langue énorme, animale, glissait sur ses lèvres intimes, son clitoris... en attente de réaction.
Journalisée

Saune
Créature
-

Messages: 55



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #5 le: Décembre 14, 2017, 11:17:45 »

Coincée, voila dans quel état elle se trouvait, ignorant encore l'effet que son fessier pouvait avoir sur l'homme bête situé derrière elle. Elle tirait de toutes ses forces, s'écorchant légèrement les flancs, sa peau rougissant sous l'effet des griffures. Alors qu'elle criait à l'aide, la voix se rapprochait d'elle pour l'aider ? Quel soulagement, elle ne resterait pas plus longtemps dans cette position gênante. Deux mains fortes vinrent se poser sur son fessier mais à sa grande surprise, il semblait plutôt le caresser que de tenter de l'extraire de ce mauvais pas. Elle essayait de les fuir tant bien que mal mais que pouvait-elle faire dans cette situation ? Rien bien évidement. Elle devait remuer ses fesses galbées et tenter encore plus le mâle mais elle ne s'en rendait pas compte. Jamais aucune main masculine n'avait parcouru son corps, elle n'était plus vierge pourtant, sa mère s'était bien occupée de son éducation après tout.

Ai...Aidez moi mais... mais que faites vous ? Je...je ne vous ai fait aucun mal... Me mais au secours...

Sa croupe était ferme et voluptueuse, des griffes se plantèrent dans sa chair, lui faisant pousser un petit cri de douleur tandis que sa peau blanchissait à cet endroit. Sa voix se perdait dans la forêt tandis qu'elle appelait à l'aide. Les animaux de la forêt ne semblaient pas vouloir venir à son aide alors qu'elle se lamentait, ils étaient bien trop effrayés par la carrure de l'homme loup qui était en train de lui maltraiter le fessier. La petiote était apeurée par le grand méchant loup. Il lui réclamait des choses et elle s'égosilla pour lui répondre, morte de trouille.

Je...je n'ai pas d'argent, je...je ne peux pas vous payer.

Sur ses paroles, ses orifices furent révélés aux yeux de Ghanor qui n'en manquait bien évidement rien, la dévorant des yeux. Avant qu'elle n'ai le temps d'en rajouter plus, une longue langue râpeuse vint se coller contre son intimité encore sèche. L'objet rose montait et descendait de toute sa longueur entre ses fesses tandis qu'elle continuait de se débattre mais avec guère plus de succès que par le passé. De la salive dégoulinait le long de ses cuisses tandis que le mâle se délectait de sa proie.
Journalisée

Tags:
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox