banniere
 
  Nouvelles:
Une nouvelle édition de la Gazette LGJ est disponible !

Vous pouvez y accéder ici.



De nouvelles lois européennes rentrent en vigueur, informez vous ICI.

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Sujet: Colère formienne [Sophiana Caldo]  (Lu 556 fois)
Sarah Kerrigan
Créature
-

Messages: 616



Voir le profil
FicheChalant
« le: Juillet 17, 2017, 12:44:03 »

Nord de Kyoto
Montagne d’Hankokudakayama


C’était une élégante clinique, toute en acier et en verre, avec plusieurs verrières. Elle était bâtie à flanc d’un ravin, au bout d’un chemin sinueux serpentant à travers la forêt. Rien que de très normal. Au nord de Kyoto, on ne trouvait que des montagnes et une immense forêt, qui recouvrait toute la région. La construction de la clinique avait nécessité un grand aménagement, et la bâtisse était plutôt belle. Elle était bâtie sur le sol, avec des pilotis métalliques permettant de soutenir son infrastructure. Un style très moderne, presque futuriste même, tout en respectant le côté traditionnel du Japon, par l’incorporation de plusieurs jardins zens et des sources thermales. Les différentes parties de la clinique étaient reliées entre elles par des ponts de verre, et il se dégageait de l’ensemble une richesse certaine, ce qui expliquait sans doute pourquoi de très fortunés clients venaient.

Mais, en l’état actuel des choses, ce n’était pas ça qui intéressait la solitaire silhouette qui s’approchait des lieux. Elle n’avait jamais entendu parler de cette clinique... Jusqu’à présent. Discrète, Sarah Kerrigan était même invisible, usant de ses anciennes capacités, quand elle était une Ghost, et de sa combinaison militaire moulante (qu’elle avait toujours) pour traverser furtivement la forêt, et, surtout, rejoindre l’établissement de santé.

*C’est bien ici... Ici qu’on ose user de mes gènes sans mon autorisation !*

Autant dire que l’idée ne l’enchantait guère. Ces maudites Tekhanes avaient osé user de son sang pour créer des espèces de vaccins et de sérums. Mais elle n’aurait jamais cru remonter la trace de son sang jusqu’ici, sur Terre. C’était de plus un pur hasard, car c’est quand elle s’était rendue sur cette planète, pour une autre activité, que ses instincts télépathiques très développés lui avaient permis de sentir la présence de son groupe sanguin, de ses gènes, à proximité relative. Elle avait remonté la piste, et avait mené sa petite enquête sur la clinique.

Elle avait ainsi appris que cette clinique avait été fondée par deux sœurs, les Caldo, et qu’elles proposaient des méthodes de soins futuristes, très avancées, et dont l’efficacité n’était, semble-t-il, plus à prouver. Sarah avait vite compris que leur secret tenait dans l’utilisation de technologies tekhanes prohibées. Autrement dit, si jamais les autorités locales apprenaient leur petit manège, elles auraient des problèmes... Mais, pour l’heure, un problème bien plus important se profilait à l’horizon.

Quittant les bois, elle se rapprocha de la clinique, et tendit la main, ne tardant pas à se faire remarquer... En ouvrant le portail à l’aide d’une onde psychique, qui l’arracha de ses gonds, et l’envoya rouler au milieu de la cour d’entrée.

Les yeux de Kerrigan se mirent à scintiller dangereusement. Il faisait nuit, mais ça n’allait pas l’empêcher de briller de mille feux.

« Misérables humains... Pour qui vous prenez-vous donc ?! »

Ces femmes allaient comprendre qu’on ne jouait pas impunément avec son patrimoine génétique !
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Sophiana Caldo
Avatar
-

Messages: 172

avatar


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #1 le: Juillet 18, 2017, 11:45:00 »

Bien, Sillya, maintenant que tu as posée les marquages pour l'ouverture du thorax, pose la lame de ton scalpel sur la marque du haut et pénètre doucement la chair avant de t'arrêter quand tu sens la cage thoracique, n'appuye pas plus et débuté l'incision sans déborder, ni griffer l'os.

Bien, Caldo-san.

Sillya est une talentueuse jeune adulte de 19 ans, ayant réussis son diplôme de chirurgienne avec mention "très bien" dans l'une des meilleurs écoles médicales du Japon, son point fort étant son calme et sa précision quasi-parfaite lors des opérations sur animaux mort. Sa précision est digne d'une surdouée pour une débutante, même sortant dans une école prestigieuse, mais là, il s'agit d'un cadavre humain et elle me fit sourire par son calme ainsi que la précision dont elle fait preuve, aucun tremblement. Sillya s'arrête une fois l'incision faite et redresse la tête pour me laisser vérifier son travail, silencieuse, ce que je fit en vérifiant au micromètre prêt, passant mon index dans l'ouverture pour sentir une quelconque griffe sur l'os de la cage avant de me redresser pour lui dire mon avis.

Franchement, avec un peu d'entrainement, tu sera aussi précise que moi, mais pour le moment, tu as de très légère ondulation sur l'incision, dû au faite que tu as de léger louchement que sur ta lame, ce qui est un tord de ce que concentrer que sur ça. Tu dois regarde ta lame et les marques d'incision pour ne pas perdre le fil et causer une courbe, même infime. Pour ce qui est des griffures, toute aussi infime, mais il ne vaut mieux ne pas en faire.

La prodigue écoute en regardant son travail et les fameux détails que j'ai remarquée.

Pourquoi il ne faut pas faire la moindre griffure, Caldo-san ?

je sourit doucement à sa question et y répond calmement.

Car, même si c'est infime, un choc peut agrandir et causer une fissure, un peu comme les pare-brise, elle peut s'agrandir, génée avec de petites douleurs jusqu'à se casser et faire beaucoup plus de dommage. C'est rare, mais un risque que je ne veux pas négligée, surtout si il y a besoin de massage cardiaque pour une quelconque raison.

Elle hoche à nouveau la tête, souriant derrière son masque de chirurgie et s'incline légèrement.

Merci de vos conseilles, Caldo-san, j'espère être une fierté pour vous.

Je l'espère aussi, mais ne te repose pas sur tes lauriers, ton exercice n'est pas encore fini. Cela va être plus complexe qu'une incision, tu vas dev...

Je m'arrête en pleine phrase et tourne mon regard vers le haut, plissant les yeux en sentant des ondes psychiques que j'ai que trop connue lors des guerres contre les formiens, sur Terra, mais pourquoi ? Aucuns formiens ne perds son temps sur Terre, trop occupés à faire la guerre aux Tekhannes. Merde, je dois aller vérifier tout de suite avant qu'il y ait des morts, ou pire. Je repose mon regard sur la stagiaire, qui se questionne sur ma réaction.

Je... Termine l'incision en Y et prend note des causes de la mort du cadavre à vu d'œil et sans scier la cage thoracique. Je dois aller vérifier quelques choses. Prend les notes, je les vérifierai quand je reviendrai.

Elle hoche docilement la tête et se met au travail pendant que je sort de la morgue, enlevant tout mon tablier, gants et masque, les jetant à la poubelle. Je me met à trottiner vers mon casier, au deuxième étage, évitant les employées et patients, voulant se réfugier de ce qui se passe dehors, des coups de feu s'entendent et s'enchainent sans cesses.

QUE TOUT LE MONDE SE REFUGIE DANS LES ABRIS DE SURETE ! PERSONNE N'EN SORT !

Malgré la panique, tout le monde écoute et se dirige vers les abris pendant que moi, j'atteint enfin mon casier privée. Je me déshabille et prend un serre-tête tekhanne, conçut par les meilleurs techniciens de combat, fait spécialement pour les médecins de front. Augmentation de la vitesse de déplacement, d'analyse corporels, mais néglige totalement l'armure. Un risque, mais je n'ai pas le temps de faire dans la dentelle.

Je la met autour du crâne et grimace de douleur que je sent les capteurs se connectés à mes nerfs cérébraux avant qu'une armure moulante se dessine sur mon corp, je sent mes aptitudes physiques changés grandement, me causant un frisson désagréable avant que je soupire doucement, me voila prête à reprendre du service.

J'arbore un regard agressif à présent et c'est avec la haine au ventre que je court dans la clinique déserte, suivant les cris de douleurs de mes agents de sécurité, allant rapidement vers la cour pour arriver face au formien que je reconnut de suite, leur reine s'est déplacée, mais pourquoi ? Il n'y a rien ici qui peut l'intéresser, surtout qu'elle à d'autres choses à foutre que de s'attaquer à une clinique.

Vous n'avez rien à faire ici, salope de formien ! Tes rejetons n'ont pas besoin de tes ordres ?!

Je n'y prête pas attention, mais c'est un vrai carnage dans la cour, il n'y avait que les cadavres d'agent de sécurité qui jonchaient le sol, tuer de multiples façon, mais je n'y prête pas mon regard, fixant la reine qui est tout autant hors d'elle que moi, en ce moment. Je grogne de colère et fonce droit dessus, restant concentré sur ses attaques, que j'esquive grâce à ma vitesse améliorer, le poing serré, montrant que je vais lui mettre une belle droite directement. Je laisse paraitre que cette attaque est impulsive, irréfléchie, mais, à plus ou moins un mètre d'elle, je bondit sur le coté droit à vive allure puis lui porte un coup de poing, de mes huit bras démoniaque combinés, monumental, lui visant tout le corps, voulant la projeter dans le décor et l'éloignée de la clinique pour qu'on se batte hors de la porter des civils.

Dégage d'ici !! Je m'en vais te massacrer enfin !!

Je la poursuit, le combat risque de me couter la vie, mais au moins, les civils seront en suretés et je pourrais, peut-être, parvenir à arrêter cette maudite guerre en la tuant.

A NOUS DEUX ?!
Journalisée

Sarah Kerrigan
Créature
-

Messages: 616



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #2 le: Juillet 22, 2017, 10:06:54 »

Les agents de sécurité se ruèrent vers elle, dans la cour d’entrée, et se heurtèrent rapidement aux redoutables pouvoirs psioniques de la Reine. N’ayant plus besoin de se cacher, elle avait repris son apparence normale, et fit parler ses pouvoirs. Les balles s’arrêtèrent en pleine course devant elle, retenues par un bouclier psychique, puis elle les repoussa, tout en déployant une large onde psionique qui repoussa les agents, éclatant les plus proches, leur chair volant en éclats, leurs carcasses fumantes et déchiquetées s’effondrant sur le sol. Kerrigan n’était pas venue pour jouer, mais pour infliger une leçon.

« Misérables humains... »

Sa voix était grave, profonde, et elle se déplaça rapidement, usant d’une vitesse surhumaine, et attaqua à mains nues les gardes. Elle attrapa ainsi un garde par la gorge, et l’envoya s’écraser violemment sur le sol. Un autre agent lui tira alors dessus, mais Kerrigan bondit dans les airs, faisant un saut spectaculaire de plusieurs mètres, et s’écrasa ensuite sur le sol, à proximité de sa cible, qu’elle fouetta avec les pattes arachnéennes situées dans son dos, l’envoyant voler contre un arbre.

Un autre agent s’envola dans les airs, et traversa une fenêtre de la clinique, s’écrasant dans un bureau. Deux autres agents apparurent rapidement. Visiblement, la clinique n’avait pas lésiné sur la sécurité. Kerrigan tendit sa main, et envoya une boule psychique qui les envoya valdinguer dans des hurlements de douleur... Et, juste après leur vol, elle vit une femme en armure s’approcher. Une fille plutôt belle, avec de longs cheveux roses, et que Sarah identifia comme étant la propriétaire des lieux... Sophiana Caldo.

« Ah, te voilà, voleuse... »

Sarah sentait son aura démoniaque, et le combat s’engagea. Rapidement, Soiphiana la repoussa en déployant des bras magiques, atteignant la Reine des Lames au ventre. Elle s’envola sur plusieurs mètres, et atterrit dans un coin de la cour, au milieu de buissons. Sophiana hurla en bondissant vers elle, se retrouvant dans les airs... Mais Sarah tendit la main vers elle, et usa de ses pouvoirs télékinétiques, envoyant une onde de choc qui repoussa la femme en pleine course, et l’envoya s’écraser sur le sol. Entre ses mains, Kerrigan concentra alors son énergie, ses yeux se mettant à luire pendant que de l’électricité vint à crépiter autour d’elle.

Concentrant son énergie, Kerrigan la relâcha ensuite, formant des espèces d’ondes psioniques que Sophiana évita avec agilité, puis Sarah se rua brusquement vers elle, usant, encore une fois, de sa vitesse surnaturelle, et se heurta à la femme, l’envoyant valdinguer contre le mur qui entourait la clinique, ébranlant ce dernier. Un coup qui aurait tué n’importe quelle humaine, mais qui ébranla à peine la démone lui faisant face.

« Tu es puissante... Mais croire que tu l’es assez pour utiliser mon patrimoine génétique, c’est une folie, jeune femme... »

Et elle allait s’en mordre les doigts !
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Sophiana Caldo
Avatar
-

Messages: 172

avatar


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #3 le: Juillet 28, 2017, 04:21:33 »

Le temps que j'atteigne ma cible pour lui porter un coup majeur dans le but de l'écraser à même le sol, grâce à mes huit bras démoniaques, qu'elle me projette violemment au sol avec son pouvoir psychique qui me remet les pieds sur Terre, j'ai voulu la prendre de vitesse, mais en la sous-estimant dans mon élan. Elle aurait pu me tuer si je n'avais pas cette vitesse, cependant, je ne dois pas me laisser abattre, c'est pourquoi je me redresse aussi tôt sur mes gambettes, essuyant la poussière sur mon corps tout en la fixant et scrutant ses mouvements qui manifestent une utilisation de sa "magie" se concentre dans ses mains,une charge électrique assez dense au vue de la couleur aussi mauves que ses yeux luisant. Ça va se corser, et lesi ondes de chocs qu'elle propulse vers moi en sont les preuves, même si je parviens à les esquiver par des sauts acrobatiques, mêlant salto de tout côté. Malheureusement, la dernière ondes manque de me toucher, ce qui m'oblige à faire une roulade sur le côté droit pour l'éviter, me faisant baisser ma garde vis à vis de la Reine des Lames qui profite de cette ouverture, usant d'une vitesse plus grande que la mienne,   me portant un revers de gifle monumental, m'envoyant contre un des murs de la clinique, celui ci s'ebranle profondément alors que je fini au sol, à nouveau, avant de me relever lentement, frottant ma joue rougit par cette baffe tout en l'écoutant.

Tu n'avais pas qu'à te ramener sur Terra pour nous envahir, on va dire que c'est une compensation.... et je sais très bien me servir de ton patrimoine, avec succès même !

Je sais très bien que l'armure ne suffira pas contre elle, j'ai beau réfléchir à toute les situations, il y en a qu'une qui peut marcher, mais est ce que c'est une bonne idée ? Si je gagne... je ferai plus de victimes qu'elle en peu de temps, mais je peux arrêtée un guerre en peu de temps.

Je tourne la tête vers Kerrigan, mes pupilles passant de l'azur à un rouge sang profond, un visage colérique à celui d'un meurtrier, dégageant de la fumée cutanée à quelques endroits sur mon corps. Ma puissance augmente, mais cela ne signifie rien de bon, même la chaleur autour de moi s'amplifie tout comme mon sourire malsain qui se dévoile, d'où ce dégage de la fumée dense qui me couvre le visage déformée par du sadisme, laissant seulement voir mes pupilles se divisant en trois, chacune, formant un triangle équilatéral. Je garde encore mon contrôle, mais ce premier stade est le plus simple, malheureusement, je risque de vite perdre le fil de mes émotions. Pour l'heure, je doit m'occuper de.. de.. démembrés cette chienne spatiale.

Hahahaha... on va jouer toutes les deux, sale arrogante, et après, je te boufferai !!

Sans même m'en rendre compte, j'avais perdu le contrôle du premier stade, me retrouvant dans un combat qui va dégénérer à chaque coups portés et risque de m'offrir des séquelles conséquents, peut être. Dans un ricanement malsain, je fonce sur la Reine à un vitesse folle, la fixant avec un regard de tueur né contrasté par mon sourire sadique qui dévoile mes dents blanches d'où sort encore de la fumée blanche.

Je me doute que de foncer, même à cette vitesse, sur elle est très prévisible, mais c'est le but, profitant qu'elle m'esquive pour lui chopper ses deux jambes avec mes mains démoniaques et la soulever d'un coup en l'air et la taper brutalement au sol avant de l'ejecter férocement contre le mur où je mettais retrouver. Je ne lui laisse pas le temps et revient à la charge sur elle, esquivant ses ondes avec toute mon agilité améliorer, bougeant sans cesses pour ne pas qu'elle me stoppe dans mon élan avant que je l'atteigne, lui bloquant les appendices arachneen de mon adversaire avec six de mes mains démoniaques pendant que je viens donner un puissant coup de genoux dans l'abdomen, qu'elle me rend en me frappant le thorax. Nos coups s'interceptent, frappant nos poings l'un contre l'autres plusieurs fois avant qu'elle me fasse manger ses phalanges de toutes ses forces, me faisant saigner le coin des lèvres dont je me venge avec un bon coup de tête de toute mes forces suivis de plusieurs coups de paumes, rapide, dans son thorax.

On va faire un petit tour !!

Je lui agrippe le cou sèchement, juste après un uppercut gauche, lui coupant la respiration en serrant ma mains. Mes deux mains, libres, démoniaques prennent appuis à côté de moi, flechissant les genoux, afin de faire un bond de plusieurs mètres, lui maintenant la gorge et les appendices avant de la lancer, de toutes la force monumental de mes bras invisibles, vers le sol pour la laisser s'écraser brutalement dans la cour, la rejoignant à grande vitesse, mes puissantes mains jointes devant moi.

J'atterie avec une violence sans non, faisant trembler le sol dans un bruit d'explosion assourdissant, une fumée de poussière épaisse qui embaume toute la cour, me mettant dans une situation desavantageuse puisque je n'entend pas les plaintes de douleurs de l'extraterrestre dans le trou que j'ai causer. Je me redresse donc sur mes gardes, regardant autour pour essayer de la sentir fondre sur moi ou un quelconque mouvements de sa part, ce qui risque de me nuire avec un tel nuage de poussière qui me bouche presque la vue.
Journalisée

Sarah Kerrigan
Créature
-

Messages: 616



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #4 le: Juillet 31, 2017, 12:42:27 »

Sophiana vint à la provoquer, tout en commençant, peu à peu, à perdre le contrôle. Sarah le perçut, et, dès cet instant, sut qu’elle avait un coup à jouer... Et que Sophiana allait perdre bien plus que sa vie, à terme. Kerrigan n’aimait pas qu’on joue avec ses gènes, ou avec son patrimoine. Non seulement parce que ce n’était pas très respectueux, mais aussi parce que ça la dérangeait, tout simplement. Elle le ressentait, et ce n’était pas une sensation très agréable. Elle était donc prête à infliger à cette femme une petite leçon, et la vit passer en une sorte de transe, de rage berserk qui l’amena à se ruer rapidement et puissamment sur Kerrigan. Elle la prit contre le mur, immobilisant ses pattes arachnéennes avec ses bras démoniaques, des espèces de tentacules qui filaient tout autour de son dos, et frappa à plusieurs reprises Sarah, la faisant hurler, un sang violet s’échappant de ses lèvres, puis la femme l’étrangla, bondit dans les airs, et fila ensuite s’écraser dans une cour interne, provoquant un joli cratère en défonçant le sol, usant d’une puissance redoutable.

Au sol, il y avait du sang, et de multiples plaques chitineuses, résultant de la casse de l’armure de Kerrigan, ainsi que des pattes brisées. Mais la Reine des Lames avait disparu, et, alors que Sophiana regardait autour d’elle, le rire malicieux et sensuel de la femme se fit entendre.

« Toute cette énergie... Tu es très stimulante... Et cette armure... J’admets que ce style tekhan a de quoi calmer ma colère à ton égard. »

Et puis, un tel combat ne manquait pas de l’exciter. Arrogante comme à son habitude, Kerrigan masquait les coups qu’elle avait reçu... Mais elle n’avait pas été totalement passive. Quand Sophiana l’avait étranglé et frappé, Sarah lui avait craché dessus. Un geste anodin sur le coup, mais, quand on savait que Sarah était une redoutable télépathe, il fallait s’attendre à ce qu’il y ait des conséquences.

Une ombre approcha de Sophiana, qui l’attaqua brusquement... Mais frappa dans le vide. Une onde de choc fila alors juste à côté d’elle, et l’envoya valdinguer contre un arbre.

« Hahaha ! ricana alors Kerrigan. Tu n’as jamais affronté un Annexien, n’est-ce pas? »

Sarah s’avança lentement vers elle... Et, quand Sophiana se rua encore sur son adversaire, elle frappa dans le vide, le corps de Sarah devenant intangible... Puis une autre onde psionique fusa vers elle, qu’elle évita... En réalisant trop tard que celle-ci aussi était fausse. La vraie Kerrigan apparut alors, et envoya son genou se loger dans le ventre de Sophiana. Un coup herculéen, qui envoya Sophiana valdinguer de l’autre côté de sa clinique. Elle traversa un couloir en verre reliant deux bâtiments, l’explosa au passage, et roula sur le sol, au milieu d’un agréable jardin zen, typiquement japonais.

« Tu as laissé libre cours à ta fureur, et tu m’as laissé entrer dans ton esprit, influer sur tes sens... Typique des démons, si prompts à se battre, mais si peu aptes à protéger leur esprit. »

Pour autant, Sarah ne considérait pas encore la bataille comme gagnée. Elle cherchait à l’énerver, car, plus la femme cèderait à ses émotions, et plus il serait facile de la manipuler pour lui donner des visions, et ainsi l’attaquer.

« Mais rassure-toi, je ne vais pas te tuer... Tu es si énergique, tu feras une magnifique pondeuse. Et puis... Sérieusement, crois-tu avoir la moindre chance de gagner contre moi si tu as pris l’une de mes gènes ? Pauvre cloche, tu ne sais donc rien sur les Formiens... Tu es déjà à moi ! »
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Sophiana Caldo
Avatar
-

Messages: 172

avatar


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #5 le: Septembre 05, 2017, 02:39:21 »

Cette maudite poussière m'aveugle de trop, je dois rester sur mes gardes, elle est encore dangereuse malgré les coups que je lui ai porté. Je vois son ombre m'arriver dessus et fend dessus pour lui mettre une droite monumentale, mais ne fit que rouler aux sols en touchant de l'air. Je fronce les sourcils et grogne en me relevant avant d'être propulsé par une onde surprise qui m'ecrase contre un arbre, le pliant sous le choc  du coup.

Je me retrouve à quatre pattes, grommelante des petites réflexions merdique de cette pute qui me les brisent royalement ! De plus, elle ose réessayer la même technique face à moi, l'idiote.

 Je saute d'un coup pour lui porter un coup de genoux en plein menton, passant au travers, mais, en m'y attendant, je fais un salto arrière quand l'onde de choc se dirige vers moi. Idiote, je n'ai penser à un leurre et c'est dans un vol planer puissant que je me le prend, traversant le couloir vitrée, reliant l'aile Est et Ouest, qui s'effondre juste au moment où je m'ecrase dans le jardin zen, réservé aux patients en stade terminal. Allongée sur le sol, je ne me rend pas encore compte de tout ce qui viens de ce passer, regardant le sol sans bouger j'écoute les plans et la moquerie de la reine envers moi, ce qui me fait rire grandement, mais avec beaucoup de malveillance derrière.

Tu te crois invisible.. ahahah.. intuable ? Tu crois connaître les démons car tu as n'a battu plus d'un  ? Ahahahah ! Mais, au final, combien t'on mis dans un tel état après même pas le tier de leur puissance ? Ahahaha !

Je me redresse lentement, comme une poupée  maintenu par des fils, les bras pendant vers le bas alors que je ricane à gorge déployer, mes pupilles diviser rougissant de milles feux alors que mon corps se parcours lentement de veines noir jusqu'à attendre mes yeux qui regarde la reine avec un grand sadisme et folie, avec un même sourire qui dévoile ses dents ressemblant à des crocs asserer.

Tu te dis intelligente et puissante, mais dévoilée ses cartes est très risqué avec moi surtout que tu ne sais rien des vrais démons. Vas y, montre moi tes pouvoir de petite garce télépathe que je tremble.

Je la provoque ouvertement pour qu'elle vienne me "régler" mon compte pour mon manque de respect envers sa "supériorité", ce qui marche quand elle vient à la charge et que je viens à sa rencontre pour la percutée. Sans surprise, je passe à nouveau au travers, mais c'est la que dans ma tête, tout se passe et des cris de terreur et douleur retentirent dans celle de Kerrigan. Des miliers de cris assourdissant qui la font se déstabiliser juste avant qu'elle m'envoit une onde, profitant de cette instant pour qu'une de mes mains démoniaque lui choppe violemment le visage et la soulève du sol, les sons s'intensifiant d'avantage. Le plus étrange, c'est que je me trouve à plus longue distance qu'auparavant.

Pour une télépathe de haut niveau, tu n'es pas très futée. Pour qu'un lien s'établisse, il faut que les deux esprits soient ouvert et, pour une démone, il est aisé d'y pénétré.

Je ricane sadiquement et la tape plusieurs fois au sol, de plus en plus fort avant de la balancer brutalement contre un mur pour la faire traverser, mais je ne lui laisse pas le temps de se reposer que deux de mes mains lui agrippent les chevilles pour la soulever et la  taper brusquement dans le jardin. Elle se rattrape aisément quand je lui lâche le cheville en l'air, me renvoyant directement une ondes de choc dont je me protége avec tout mes bras, glissant et me retrouvant coller à un arbre.

Tu es très intéressante, tu tien encore debout. Mais je vais arrangé ça !!

J'arrache l'arbre derrière moi avec tout mes bras et viens l'abattre sur Kerrigan, qui semble se protéger avec ses avant-bras, mais je m'acharne sur elle sans m'arrêter, commençant à lui faire plier genoux. Mes bras sont clairement visibles pour l'instant, un liquide noir les parcourant et dévoilant des griffes à la place des doigts. Je ricane sans arrêt, mais, juste avant qu'elle n'attrape l'arbre, je la lui balance de toute ma force, voulant faire un maximum de dégât à sa carapace.

N'espère pas m'avoir aussi facilement, imbécile. Tu ne m'a que trop sous-estimé !

Je rugis à en faire trembler le sol, de la vapeur sortant de ma gueule et ne voulant pas lui laisser le temps de repousser l'arbre, que je fonce à vive allure sur elle pour lui asséner des coups de griffes assez puissant pour lui arracher sa protection chitineuse.
Journalisée

Sarah Kerrigan
Créature
-

Messages: 616



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #6 le: Septembre 11, 2017, 12:57:38 »

Kerrigan devait bien le reconnaître : cette fichue démone était plus surprenante et plus redoutable que ce qu’elle avait initialement pensé. Elle retourna même ses attaques contre elle, usant de pouvoirs psychiques insoupçonnés pour la déstabiliser... Avant d’user d’un arbre comme bélier, l’abattant sur Kerrigan. Le choc fit voler l’écorce de l’arbre, tout en la repoussant, et la démone continua à la harceler, visiblement furieuse, gagnant en énergie et en puissance, confirmant ce que Kerrigan pensait sur els démons et leur soif de sang. L’arbre finit par exploser en deux quand Sophiana le lança sur elle, Sarah se protégeant à l’aide de son bras. Le choc la déstabilisa, et, le temps qu’elle se rétablisse, Sophiana avait déjà bondi sur elle, et lui griffa le torse, entaillant son armure, faisant sauter une écaille. Sarah cracha du sang sur le sol, et nota ce détail... Avant que la démone ne l’attaque encore, la griffant au visage, puis la frappa au ventre, et à hauteur des seins.

« ASSEZ ! » hurla Kerrigan.

Pour seule réponse, un puissant uppercut la frappa au visage, et lui fit sauter plusieurs dents, tout en faisant jaillir du sang de ses narines. Sophiana allait encore la frapper... Mais l’air se satura et s’électrifia brusquement autour d’elle.

« Tu veux que je passe aux choses sérieuses, ma chérie ?! » gronda Kerrigan.

Cette foutue démone pouvait se vanter de lui avoir tapé sur le système. Sophiana sentit alors le sol trembler autour d’elle, comme si des vibrations sismiques s’échappaient du corps de Kerrigan. Elle vit alors des grains de poussière léviter dans les airs, et elle-même sentit une force terrible émaner du corps de la femme. Kerrigan avait la tête baissée, du sang violet s’échappant encore de ses lèvres. La Formienne serra alors les mains, et hurla, déclenchant autour d’elle une sorte de puissant dôme de choc énergétique et psionique.

« JE... SUIS... LA... REINE DES LAAAAMES !! »

Une explosion psionique se déversa autour d’elle, et une terrible onde de choc projeta Sophiana comme un fétu de paille*. Elle s’envola dans les airs, et s’écrasa violemment dans son hôpital, pulvérisant le mur d’une chambre, traversa le couloir, et heurta lourdement un pilier d’un grand atrium central, terminant sa course contre le bureau ovale à l’entrée. Le temps que Sophiana reprenne ses esprits, au milieu des décombres, Sarah s’avança, et tendit sa main vers Sophiana... Et, quand la démone commença à se relever, elle lança un tir kinétique, véritable blaster qui jaillit de la paume de sa main, et frappa la femme à la poitrine, la repoussant en arrière.

Sarah s’avança encore, sans savoir si Sophiana en avait eu pour son compte, ou si elle comptait encore se battre. Le fait est que les écailles chitineuses de Kerrigan commençaient déjà à se régénérer, confirmant combien l’adversaire était redoutable...



* : Pour une illustration de l’attaque de Kerrigan, voir cette vidéo, à partir de 0’23 sec., et jusqu’à 0’25 sec.
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Sophiana Caldo
Avatar
-

Messages: 172

avatar


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #7 le: Février 15, 2018, 04:44:35 »

Je ne suis pas prête à renoncer de la frapper, encore et encore, laissant s'échapper un rire malsain alors que je fonce de nouveau sur elle à pleine vitesse, ne voulant pas lui laisser le moindre répis. Le faite d'être aussi puissante, et tenir tête à cette petite peste égocentrique qui harcéle tekhos depuis tant d'années, me monte à la tête et je ne peux donc voir la défense imminente de celle-ci, trop concentrée au coup que je lui prépare. Pour la premiére fois, j'agis sans réfléchir, la haine et l'adrénaline du combat m'harcelant de toute part.

TA GUEULE ET CREEEEEEEVE !!!!

Je bondis en pleine élan, plus rien pour me stopper ou du moins, c'est ce que je crois. N'ayant pas fait attention à ses paroles, je remarque trop tard le dôme qui l'entoure et, en toute violence, celle-ci explosa au moment où j'allais le toucher, m'expulsant comme un rien à travers mon hôpital. Je traverse plusieurs murs, heurtant des appareils de chambres avant de traverser un des piliers du hall afin de me taper brutalement contre le comptoir de l'acceuil avec un joli "crac" de mon épaule, finissant cette course à moitié sonné et l'épaule bien déboîté.

Gnh... mmmph.. sale petite.. garce de m...

A peine ayant fait le geste de me relever qu'un rayon électrique me frappe en pleine poitrine, m'arrêtant mon coeur et cracher du sang sur le coup avant de traverser le comptoir et de me cogner contre le mur juste derrière, me mettant dans un état de mort . Cependant, les bras démoniaque semble encore vivre, le liquide noir en leur sein accélérant le courant tel une rivière déchaînée alors que, dans ma tête, quelque chose semble vouloir continuer à s'amuser avec l'alien.

Hé hé hé hé hé ! Apparement, je dois complétement me montrer, Kerrigan.

Je redresse lentement la tête ensanglanté, affichant un sourire pervers et malsain, comme si je ne ressentait aucune douleur et qu'on m'avait à peine effleurée, mais ma voix en devient plus démoniaque, sombre et perverse. Je finis même par me relever grâce à mes bras de démons qui frappent violemment le sol pour faire reculer ma rivale et, enfin, me dresser devant elle, soutenu par mes bras et étant seins nues. Un silence s'installe entre nous, se regardant droit dans les yeux, voir ailleurs, jaugeant nos physiques comme pour imaginer de ce qu'on vas se faire l'une de l'autre une fois la gagnante révélée.

Je brise finalement le silence en me saisissant l'épaule déboîtée avant de le remettre en place sèchement dans un craquement d'os assourdissant et mon ricanement de plaisir à cette douleur.

Haaaaan.. A nous deux, ma belle, je viens juste d'être excitée. Tu as intérêt à être une belle chienne !

Mes bras démoniaques se courbent et me reposent au sol, avant de s'enrouler autour de moi ainsi que de passer du translucide au noir complet, ne laissant entendre à mon adversaire que des bruits visqueux ainsi que quelques fins gémissements de plaisir avant de ne plus laisser rien entendre.

Les secondes passent et ne laisse plus qu'une sensation malsaine se dégageant de la boule avant que, d'un coup, je me rue sur Kerrigan, révélant ma forme totale de démon dans un hurlement monstre, afin de lui attraper sèchement le visage et de la taper brutalement au sol. Le choc fit tremblée la clinique et fissurée le sol, mais je ne m'arrête pas là, ce déchaînement de puissance me donne des envies folles. Il nous faut plus d'espace.

Je sert le visage de mon ennemi de toute mes forces puis, en me servant de celles de mes jambes, je m'élance vers la première porte que je vois, veillant à faire goûter le sol à l'alien sur tout le long de ma course avant de la lancer à travers cette porte pour qu'elle percute le mur du couloir d'en face. La vengeance n'est pas finie, à peine encastrée dans le mur, Kerrigan se fera chargée par moi, n'ayant pas arrêtée ma course, je la charge à coup d'épaule, nous faisant traversés le mur toutes les deux. Je fixe ma proie rouler sur le sol avant de finir à quatre pattes, essayant de se redresser.

Tu es bien mise ? Je l’espère car tu vas vite 'habituer à cette position.. hahahaha.[/url]

Je ricane fortement alors que Kerrigan tente de se relever afin de déblatérer sa haine contre moi, mais pas le temps de l'écouté rager et je viens lui porter un coup de pied en plein thorax, pour la soulever, et enchaîne automatiquement avec un puissant coup de poing démoniaque afin de la propulser à travers la vitre, la laissant visité la foret en glissant sur le sol.

Je la regarde de loin puis saute à travers la fenêtre brisée, atterrissant violemment sur le sol avant de me diriger vers l'alien, qui tente difficilement de se relever en s'appuyant contre un arbre. Je marche vers elle, à mon aise, mes pas heurtant la terre et disperçant des ondes perverses dans toutes la forêt, avant qu'elle ne me fixe d'un coup et m’envoie un rayon électrique droit à la tête, que j'esquive rapidement en faisant quelques pas de cotés. Je répète cette action quelques fois, à chaque rayons qu'elle m'envoie dessus, mais elle changea de tactique et se met à se concentrer, ses mains devenant électrique suivit du reste de son corps. J'eu tout de suite un sourire quand je compris qu'elle charge un rayon, ce qui arrive après quelques secondes, le rayon part vers ma direction à une vitesse fulgurante.

Impossible de l'esquiver, mais ce n'est pas mon but, six de mes bras démoniaques se superposent l'un en face de l'autres pour intercepter le puissant rayon, me permettant, plus lentement, d'avancer vers ma proie.

Tu en cache des choses, d'autres bottes secrètes, petite chienne ?

J'avance progressivement, étant peu à peu à porter de l'atteindre, ce qui se passe. Mes deux bras libres de démon foncent à vives allures sur Kerrigan, étant à quatre mètres de distance pour y parvenir, un lui agrippant brutalement la gorge tandis que l'autre viens lui offrir un puissant coup de poing en pleine abdomens, la coupant dans son attaque par la même occasion. Le rayon enfin fini, mes autres bras se déploient et viennent ruer de coup, le corps de mon adversaire que devient vite débordé par ceux-ci.

Parmi la multitude de coups que je lui porte, une des mains lui choppe la cheville droite pour la soulever dans les airs et la faire tournoyer avant de la taper sauvagement contre un rocher, plusieurs fois d'affilées même, avant de la laisser contre celui-ci pour m'approcher.

C'est l'heure du festin..

Tels des serpents, mes bras viennent lui saisir les chevilles et poignets, relevant ses bras de forces et écartées lentement les cuisses de celle-ci. Je profite clairement qu'elle soit sonnée par tout les coups qu'elle s'est mangée avant de la souillée sans qu'elle ne puisse rien faire. Je viens entre ses cuisses et lui saisit les hanches violemment pendant que mon immense bite se forme devant l'entrejambe, protégée par encore un peu de chitine, de mon ennemi. Je ricane avant de donner un brutal coup de rein, assez fort pour forcer la chitine de Kerrigan afin de m'enfoncer en elle de toute mes forces, commençant, sans attendre, à la violer pendant qu'elle est sang défense. Je pousse des grognements de plaisir à chaque aller-retour de ma verge limant ses parois intimes.
Journalisée

Sarah Kerrigan
Créature
-

Messages: 616



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #8 le: Février 26, 2018, 01:29:42 »

Le combat entre les deux femmes tournait en la faveur de Kerrigan. La Reine des Lames commençait en effet à déployer l’immensité de ses pouvoirs, tant psioniques, que psychiques. L’Annexienne formait ainsi un ennemi des plus redoutables, usant de rayons énergétiques pour sonner Sophiana. Elle se rapprochait lentement lorsqu’elle sentit une forte puissance émaner du corps de Sophiana, qui la fit froncer les sourcils.
 
*Qu’est-ce que… ?*
 
Le reste fut assez imprévu. Sophiana changea brusquement de forme, devenant enveloppée d’une brume noirâtre, prenant une apparence monstrueuse, avec des bras qui suintaient de son corps, trois paires de longs bras noirs évoquant ses propres lames. Sophiana, visiblement guérie de ses blessures, contre-attaqua alors avec force et rage. Elle bondit sur Sarah, surprenant la Reine par sa vitesse, s’accompagnant d’une force terrifiante, et la plaqua contre le sol, avant de la traîner à terre, creusant un sillon sur le béton, pour la balancer à travers une porte, que Sarah traversa comme un fétu de paille. Le temps que la Reine des Lames se rétablisse, Sophiana était déjà sur elle, la démone la frappant à nouveau, violemment, puissamment, chaque coup amenant Sarah à cracher du sang, jusqu’à la faire rouler à terre.
 
À quatre pattes, sonnée, la vision floue, Sarah cracha plusieurs gerbes d’un sang verdâtre sur le sol. Pour autant, Sophiana ne la laissa pas souffler, la frappant encore, la soulevant, lui brisant plusieurs os au passage, puis la balança à travers la fenêtre. La force monstrueuse de la femme s’accompagnait d’une impressionnante célérité, qui fit que Sarah peinait à se rétablir. S’éloignant de l’hôpital, elle rebondit à travers les arbres, arrachant plusieurs branches, et termina sa course contre un tronc, près de plusieurs gros rochers.
 
« Peuf-peuf ! »
 
Respirant lourdement, Kerrigan cligna des yeux. Son corps cicatrisait déjà, mais sa colonne vertébrale était brisée. Elle sentit rapidement le facteur autoguérisseur faire effet, mais, incapable de se relever, se tint à moitié accroupie, une main sur le tronc, et généra des tirs énergétiques supplémentaires, que son adversaire esquivait sans difficulté. Grognant encore, et crachant de nouvelles gerbes de sang, la Reine continuait à attaquer, puisant ensuite dans ses réserves psioniques pour tenter une ultime attaque… Qui échoua également. Et qui fut l’occasion pour son adversaire de s’abattre sur elle avec frénésie.
 
Les coups se mirent à pleuvoir, ébranlant la carapace solide de Sarah, qui sentit une main se saisir de son genou, et l’envoya se fracasser avec violence sur un rocher. Le choc fit trembler le rocher, fendillant profondément l’armure de la Reine, qui sentit la douleur remuer dans tout son corps, et roula contre le caillou, tournant le dos à son adversaire.
 
« Huuurgghh… ! »
 
Soupirant longuement, grièvement blessée, Kerrigan n’en menait pas large, et le pire était encore à venir. Sûre de sa victoire, et probablement manipulée en ce sens par les spores formiennes, elle laissa sortir de son corps une verge monstrueuse, phallus disproportionné et abyssal. Sarah sentit alors les bras qui l’avaient martelé revenir à la charge, enserrant ses membres. La plaque chitineuse recouvrant son sexe fut soudain heurtée par cette queue impériale, et Sophiana la pénétra durement.
 
Les yeux de Sarah se révulsèrent dans ses orbites, et tout son corps s’électrisa à ce contact. Le corps tiré vers l’arrière, Sarah gémit en sentant le mandrin s’enfoncer en elle, recouvert de sang verdâtre, puisque Sophiana avait percé sa chitine. De la salive coulait lamentablement des lèvres de Kerrigan, qui poussait des grognements et des halètements, en sentant la femme la prendre dans son dos.
 
Formienne par excellence, Sarah mouillait à ce contact…
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.


Tags:
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox