banniere
 
  Nouvelles:
Vous rêvez depuis tout petit d'être Administrateur ?

Ça tombe bien : la campagne électorale d'Avril 2019 pour l'élection des nouveaux Administrateurs est ouverte !

PRÉSENTEZ-VOUS !

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: 1 [2] 3
  Imprimer  
Auteur Sujet: Barmaid démoniaque [PV Vierna]  (Lu 1948 fois)
Vierna
Créature
-

Hors ligne Hors ligne

Messages: 185



Voir le profil
Fiche
« Répondre #15 le: Août 05, 2017, 08:28:33 »

La démone souffrait grandement à être suspendue dans les airs, aveuglée et contrainte de subir l’interminable supplice des godes, une torture qui s’ajoutait au fait d’avoir été contrainte de sucer une bande de pervers pendant près de quatre heures ou plus elle ne savait plus trop tellement cela lui paraissait long et disproportionné pour la petite faute bien normale qu’elle avait commise en résistant au début. Au bout de plusieurs heures la pauvre Vierna n’en pouvait plus et supplia Rachele de mettre fin à sa punition, la cruauté de la terrienne semblait grande puisqu’elle lui refusa à tous moment le droit de se reposer et c’est à peine si on offrit à la succube un peu d’eau pour ne pas qu’elle se déshydrate a force de crier et de transpirer sous le viol des horribles dildos.

-   Non, non ... Pitié ne me laisser pas comme ça ! Je serais une bonne esclave c’est promis Aaaah

Peine perdue pour la succube qui entendit la dominatrice s’éloigner en déclarant qu’elle ne reviendrait qu’au matin ramasser la pauvre captive en loque, si cette dernière ne mourrait pas de fatigue avant. Vierna n’aurait jamais cru que ces terriens pouvaient se montrer plus sadiques que des infernaux car jamais un démon ne lui avait infligé une si grande punition. Maintenant la belle métisse regrettait d’avoir provoqué cette Rachele en subissant impuissante le supplice affreux d’une nuit de souffrance à se faire violer attachée comme un animal, la jeune captive cru devenir folle à force de se faire inlassablement élargir par des godes qui lui provoquaient au final plus de douleur que de plaisir.

Même pour une endurance succube, c’était bien trop dur comme overdose de sexe et une mortelle aurait surement succombé après cinq heure d’un tel traitement, les cordes procuraient des crampes atroces à pauvrette qui fut bien lessivée par la dure punition qu’elle subissait. Aucune femme ne méritait de subir une chose pareille d’autant plus qu’elle s’était rendue en demandant pardon à Rachele, elle aurait du obtenir le droit d’aller se reposer depuis longtemps. C’était vraiment un supplice d’une rare cruauté et d’une longueur interminable, plus que vouloir la briser ses tourmenteurs avaient l’air de s’en ficher de la voir désormais lutter pour survivre en priant Satan que la dominatrice vienne la chercher avant qu’il ne soit trop tard …

Au fil des heures la pauvre Vierna sentit ses forces l’abandonner, elle avait beau supplier, dire que c’était trop et qu’elle allait crever s’ils continuaient. Les ordures qui se relayaient pour la torturer ne lui accordèrent que trois petites pauses ou elle pu manger et boire malheureusement la démone eut vite faim d’autre chose. La frustration de ne pouvoir recevoir de l’énergie sexuelle à se faire inlassable goder ainsi était terrible et elle finit par implorer les sbires de l’esclavagiste de la lécher voir même de la sauter lorsqu’elle senti son énergie magique la quitter. Elle n’était plus qu’une démone en manque qui subissait, sans avoir aucune possibilité de se défendre ou qu’on ait un peu pitié d’elle. Les vibromasseurs étaient dérangeants mais le pire fut surement de subir de douloureuses triples pénétrations atroces et non consenties.

La haine et la colère d’être si injustement torturée presque jusqu’à mourir d’épuisement furent au final les seules choses qui permirent à la belle démone à la peau cuivrée de survire à cette nuit de viols à répétition. Elle en voulait terriblement à Rachele d’avoir imaginé ces sévices à même de tuer une succube pourtant presque inépuisable lors d’une fornication normale. Il n’y avait qu’une explication possible à cela, cette terrienne était à moitié folle et terriblement remontée contre les démons qui avaient du la violer durement pour asservir ainsi une pauvre démone qui n’avait rien fait pour mériter un triste sort comme celui-là.

Lorsque la délivrance arriva, la démone fut très soulagée qu’on lui rende enfin la vue et aussi apeuré d’entre sa maitresse la féliciter d’avouer survécue. Diable cette folle venait de lui avouer avoir déjà tué des esclaves en leur faisant subir trop de sévices sexuels. C’était du délire et Vierna eut un long rire nerveux lorsqu’on la détacha enfin, lorsque ses amis apprendraient ce que cette malade avait osé lui faire subir, Rachele finirait surement par mourir étouffée par le gros chibre de Helel qui laverait l’offense. Jamais la démone n’en avait autant voulu à quelqu’un et elle espérait bien voir sa tourmenteuse condamnée à devenir son esclave pour toujours, un simple animal de compagnie qu’elle prêterait à des tas de démons pervers …

Toute tremblante de fatigue la succube maltraitée suivit docilement sa maitresse à l’étage comme une pauvre petite chienne en laisse, elle s’en fichait désormais d’être humiliée et voulait juste avoir du repos et un peu de vrai sexe pour pouvoir se remettre du supplice ignoble qu’elle avait subit inlassablement.  En arrivant à l’étage, Vierna eut le déplaisir de découvrir une autre malheureuse punie par Rachele. L’humaine enchâssée dans un tableau obscène était entièrement recouverte de latex et torturée en permanence par un vibrateur. La démone aurait pu avoir de la pitié pour elle si la dominatrice ne l’avait pas mise dans un état d’épuisement extrême ou elle n’arrivait plus à penser correctement …

Dormir et baiser voila ce dont Vierna avait désespérément besoin et la démone fut très heureuse lorsque Rachele l’allongea sur son lit pour commencer à la lécher … Mince voila maintenant qu’elle était reconnaissante d’avoir enfin une récompense de la part de sa maitresse mais en même temps la succube était dans un tel état qu’elle aurait apprécié de se faire lécher par n’importe qui pour revenir lentement à la vie ...

-   Ooooh merci … je … c’était beaucoup trop dur maitresse … plus jamais ça je vous en prie … Mmmh… hummm

Après tous ce qu’on lui avait infligé comme sévices, la pauvre esclave était prête à tout pour ne plus étre punie comme ça, elle savait que cela la plongerait dans la folie comme ça devait être le cas de certains des jouets de la terrienne. Mince elle comprenait maintenant ce que sa nouvelle propriétaire avait voulu dire en déclarant qu’ici elle pourrait se régaler de plus d’âmes que partout ailleurs. Guère étonnant vu les supplices infligés à ces pauvres filles, pour le coup la démone appréciait à sa juste valeur d’être récompensée …

Vierna allait bientôt découvrir combien d’esclaves succombaient chaque mois dans ce club sordide, avec un peu de chance elle deviendrait autant puissante qu’Onixian et pourrait trouver son compte ici. La tendresse dont Rachele faisait preuve en léchant sa fente maltraitée apaisa progressivement la souffrance de la succube épuisée et la démone fini par s’endormir après une douzaine de minutes. Victime de la fatigue extrême due à la punition interminable et détendue par la récompense de sa maitresse. La belle italienne allait devoir attendre un moment pour pouvoir profiter des charmes de sa nouvelle esclave qu’elle avait trop épuisée …
« Dernière édition: Août 08, 2017, 08:45:48 par Vierna » Journalisée

Rachele Florenza
Humain(e)
-

Hors ligne Hors ligne

Messages: 229



Voir le profil
Fiche
« Répondre #16 le: Août 06, 2017, 07:46:25 »

Plongée dans les ténèbres de l'inconscience, la belle succube épuisé commence à sentir son corps se détendre et s'enfoncer dans la confortable torpeur du sommeil. Son subconscient commence à égrainer les minutes de repos qui régénèrent peut à peut sa psyché meurtrie.

Une minute.
Deux minutes.
Trois, quatre, cinq...

Au bout de seulement dix minutes elle sent ses forces lui revenir sans qu'elle comprenne pourquoi. Mentalement et psychologiquement, elle est toujours aussi épuisée et a besoin de plus de temps pour se remettre, alors pourquoi ? Pourquoi son corps se réveille t'il déjà de lui-même !?

Soudain, elle jouit dans son sommeil. Mais cette fois cet orgasme la stimule au lieu de l'épuiser et le gout de l'essence sexuelle de quelqu'un se repend dans son vagin en même temps qu'un liquide chaud et humide lui trempe les cuisses. C'est le gout et l'odeur d'une femme, et elle reconnait ce gout, elle l'a senti quelques minutes plus tôt, elle reconnait cette odeur suave et musquée.

Elle émerge de son sommeil réparateur, l'esprit toujours au bord du gouffre et de la folie à cause de la fatigue mais le corps de succube déjà réveillé par l'afflux d'énergie sexuelle. Au dessus d'elle, se frottant contre contre sa vulve pour la pénétrer avec son god-ceinture, léchant ses seins pour lui procurer un maximum de plaisir, Rachele la domine et la baise avec passion.

La succube réalise alors qu'elle est allongé sur le torse musclé d'une homme puissant et viril, dont elle devine le visage cagoulé en périphérie de son regard. Son pénis, gonflé et vigoureux, coulisse sans pénétrer contre son anus encore dilaté pour se lubrifier sur la mouille des deux femmes.

- Re-bonjour Esclave, tu t'étais endormie pendant que je te donnais ta récompense. Quel dommage, tu n'en aurait pas profité. Alors j'ai fait venir un de mes mâles reproducteurs les mieux membré de l'écurie pour que tu en profite un maximum à ton réveil... je suis désolée que ça ai pris quelques minutes...

Rachele passe un doigt sous son god-ceinture et presse un petit bouton à sa base, l'objet se met à vibrer en elles simultanément et la mafieuse pousse un long gémissement de plaisir en recommençant à mouiller sur les cuisses de Vierna.

- Mmmm... c'est parfait... Esclave 17, tu peux y aller. Recompansons ma nouvelle Esclave pour son obéissance...


L'homme pousse un grognement de satisfaction animale sous son masque et d'un seul coup de reins enfonce son énorme bite boursoufflée par les hormones et les séroïdes bien au fond du fondement de la succube qui sent alors l'énergie sexuelle des deux humains déferler en elle.

Attention contenu explicite
Spoiler  

Prise dans un véritable maelstrom vital, Vierna se retrouve partagée entre son épuisement psychologique qui s'aggrave toujours plus, et la satisfaction totale et incroyable de sa faim de succube qui la prive de sommeil.
Journalisée

Vierna
Créature
-

Hors ligne Hors ligne

Messages: 185



Voir le profil
Fiche
« Répondre #17 le: Août 08, 2017, 08:41:46 »

Se faire lécher l’abricot par sa nouvelle maitresse était bien agréable pour la démone asservie, malheureusement Vierna aurait de loin préféré si Rachele avait profité d’elle la veille au lieu de la laisser se faire toute la nuit violer par les dildos des pervers clients du club. La belle succube était si épuisée qu’elle plongea dans un sommeil réparateur dont elle avait grandement besoin, recevoir enfin un peu d’énergie sexuelle avait apaisée son manque et elle n’arrivait juste plus à rester éveillée en sentant la douce chaleur du sexe envahir son bas ventre pour calmer sa frustration.

Une intense chaleur liée au sexe réveilla la démone qui eut la douce vision de voir et sentir que la dominatrice humaine était bien installée entre ses cuisses et visiblement en train de la besogner avec un god-ceinture, la démone connaissait ce genre de jouet pour en avoir vu à Nexus et apprécia aussi de sentir qu’on l’avait installée sur le torse d’un homme musclé. Visiblement sa maitresse ne lui avait laissé faire qu’une petite sieste et elle lui annonça qu’elle avait bien l’intention de lui faire profiter de sa récompense.

Cette Rachele semblait décidément assez excessive comme dominatrice à trop punir ou vouloir récompenser une esclave à un mauvais moment et la succube aurait mille fois préférée, Vierna poussa un long gémissement de soulagement en sentant l’engin de sa maitresse entrer en elle bientôt suivi par le gros chibre du mâle qui lui envahit le fondement pour lui offrir une agréable double pénétration ou elle ne pourrait que soupirer de bonheur d’avoir enfin le droit à du bon sexe après les sévices interminables qu’on lui avait fait subir.

-   Ooooh c’est bon ce que vous me faites là madame, vous auriez tellement du commencer par cela hier soir quand je m’étais rendue plutôt que laisser ces salauds m’épuiser Humm Mmmh Aaaah  …

Assez franche, la démone n’avait pu se retenir de faire un petit reproche à sa nouvelle propriétaire avant de se laisser aller à apprécier sa récompense. Elle trouvait maladroit de la part de la terrienne d’avoir voulu la briser comme cela alors qu’elle n’avait pas mérité un tel châtiment et qu’elle avait assez vite abandonné l’envie de résister à cette femme qui voulait faire d’elle son jouet. L’appétit charnel de la succube monta en flèche, augmenté par la frustration énorme qu’elle avait connu à se faire violer toute la nuit et elle comprenait que l’italienne avait fait tous cela pour la rendre très vulnérable à ce genre de chose.

Se retrouver prise par un couple d’humains visiblement très motivés à la faire jouir comme une bonne petite esclave était une expérience nouvelle pour la démone qui rougit, encore un peu fatiguée et bien plus réceptive qu’en temps normal à se faire trousser par une dominatrice. Cela ne la surprenait finalement qu’à moitié que la magicienne qui l’avait kidnappée lui fasse comprendre qu’elle dépendait désormais totalement de sa maitresse qui serait surement la seule à décider de la libido de ses esclave et elle regrettait encore plus que son dressage ait été si douloureux avant cela.

Rachele voulait surement la transformer en soumise docile en la torturant par le manque de sexe et le plaisir d’en recevoir, c’était plutôt la bonne méthode pour soumettre une démone, les vibrations du god-ceinture arrachaient des petits cris lascif à la démone qui se sentait très chienne à se faire prendre de la sorte comme si elle n’était plus que le jouet de sa ravisseuse. C’était bien une récompense agréable même si elle n’avait rien fait de spécial pour la mériter, Vierna écarta encore plus les cuisses avec volupté en lançant des regards plein de reconnaissance envers sa maitresse.

-   Huuumpf Raaaah … merci maitresse, si vous me le faites tous les jours je vais vite devenir votre petite salope démoniaque qui se languira de pouvoir vous lécher. Oh oui faites-moi du bien, j’aimerais pouvoir vous embrasser de partout après. ♥


Vaincue et soumise, la démone sentait la taille imposante de la virilité de l’homme la sodomiser en force et ne pouvait que succomber au plaisir sale d’être abusée par ces pervers. Elle trouvait son compte dans sa nouvelle position de catin d’une magicienne lubrique qui lui donnerait les âmes de ses jouets cassé en échange de sa docilité. C’était dans sa nature de démone de se rendre face au plaisir qu’un étalon viril pouvait lui procurer et Vierna espérait que la dominatrice la laisser la lécher après que le mâle esclave 17 aurait jouit dans ses fesses, désormais elle serait aussi souvent nue et asservie que sa maitresse le voudrait ...
Journalisée

Rachele Florenza
Humain(e)
-

Hors ligne Hors ligne

Messages: 229



Voir le profil
Fiche
« Répondre #18 le: Août 09, 2017, 10:39:34 »

En entendant les premières paroles de la démone à son réveil, Rachele fronce les sourcilles et se dit que la petite démone ne comprend décidément pas sa démarche. Elle réfléchie déjà à quels nouveaux sévices elle pourra la contraindre pour punir sa nouvelle insolence quand Vierna s'abandonne finalement aux délices et prononce ses premières paroles sincère de soumise.

- Huuumpf Raaaah … merci maitresse, si vous me le faites tous les jours je vais vite devenir votre petite salope démoniaque qui se languira de pouvoir vous lécher. Oh oui faites-moi du bien, j’aimerais pouvoir vous embrasser de partout après.

Elle semble finalement comprendre. Le plaisir sera sa récompense, régénérer ses pouvoirs sera une récompense, se délecter de l'énergie vitale de ses amants, de l'âme des victimes du Club, tout cela, sera son tribut. Mais pour l'obtenir, elle devra sans cesse prouver son obéissance et sa soumission totale à la Reine de la nuit. Cette femme cruelle et perverse qui maintenant, lui donne du plaisir, peut à tout moment le lui enlever, et le remplacer par faim et souffrance.

La seins couvert de sueur brillant à la lueur des lampes, le souffle haletant, Rachele caresse sa nouvelle esclave du bout des doigts et se penche vers son oreille pour lui parler tout ça, écrasant au passage la poitrine de Vierna avec la sienne.

-C'est bien Esclave, tu commence à comprendre. Pour être récompensée, il te faudra connaitre l'effort et la douleur, tu devras toujours me prouver ta révérence. Si tu y parvient, tu n'auras pas besoin de quémander du plaisir, je te satisferait ou te ferais satisfaire par mes autres esclaves. Parfois tu me trouveras injuste, parfois, tu seras privée sans raison apparente. Mais sache quand ça arrivera de nouveau que c'est toujours dans un seul et unique but: te faire connaitre un plaisir plus immense encore grâce au contraste entre privation, douleur, et satisfaction.

Les actes précédant de Rachele prennent alors tout leur sens, car la privation d'énergie et de repos ont mis Vierna dans un tel état d'épuisement émotionnel et d'hyper-sensibilité sexuelle qu'elle ressent maintenant un plaisir décuplé. Des parties à trois, la démones en a connue des milliers au cours de sa vie de succube, mais elle comprend maintenant pourquoi c'est si intense cette fois. Les innombrables torture que Rachele lui à infligée l'ont tellement affaiblie qu'elle a finalement lâchée prise, son corps affamé par le jeun forcé à alors suivit son esprit et c'est ouvertes à des orgasmes plus violent que ce qu'elle avait connu jusqu'à présent.

L'esclave 17 pousse un grognement de plaisir, la succube sent son énorme queue gonfler, palpiter et se contracter alors qu'il commence à gicler dans son cul de généreuses rasades de sperme chaud. Au même moment Rachele jouit de nouveau et salit de nouveau les cuisses de son esclave de sa cyprine qui déborde de son god-ceinture.

Vierna sent alors l'énergie des deux humains la nourrir et régénérer ses forces. Si celle de l'esclave est plutôt fade et ordinaire, porteuse d'un passé sans saveur, celle de Rachele est puissante et sensuelle, un véritable aphrodisiaque. Pendant qu'elle la déguste, la succube se sent imbibée de toute la perversité et de toute l’ingéniosité de sa nouvelle Maîtresse. Elle assiste à quelques bribes de son passé, a des émotions fugaces, avant que le drain ne s'arrête, au moment ou la jeune baronne du crime cesse de jouir.

L'homme, le pénis toujours coincé en elle, n'a pas la chance de pouvoir si facilement couper le contact avec la succube. Le corps asséché de Vierna se comporte en prédateur, son anus se contracte automatiquement pour empêcher l'homme de se dégager et il recommence à jouir et à se vider de son énergie. Au bout de quelques instants, il ramoli, il à perdu conscience, Vierna à but son énergie vitale et à régénérée ses stock, elle a à nouveau accès à ses pouvoirs de succube et à la magie rose.

Rachele de son coté,  n'a rien remarqué et se remet tranquillement de son orgasme en s'installant sur les coussins du lit. Elle fait un signe de main à Vierna et tire sur sa laisse pour l'obliger à venir entre ses cuisses.

- Pour te récompenser de ton obéissance, j’accède à ta requête, tu peu venir me lécher, mais tu devras t'arrêter quand je l'ordonnerai, ton devoir en temps que mon Esclave sera de me donner de plus d'énergie vitale que tu ne m'en prend.

Quand Vierna arrive à sa hauteur, la baronne ignore toujours que son esclave a été siphonnée de son énergie. Elle détache les mains de la succube pour que celle-ci puisse lui montrer de quoi elle est capable.
Journalisée

Vierna
Créature
-

Hors ligne Hors ligne

Messages: 185



Voir le profil
Fiche
« Répondre #19 le: Août 21, 2017, 08:55:03 »

Décidément la dominatrice terrienne semblait dure avec ses esclaves  puisqu’elle expliqua à la succube fatiguée que pour elle il était normal de pousser ses soumises à bout pour leur faire apprécier leur récompense. La démone comprenait que sa tortionnaire s’en fichait assez du bien étre de ses esclaves et qu’elle ne la considérait que comme un outil à asservir par de vilaines tortures de frustration sexuelle. C’était particulièrement cruel d’infliger cela à une succube et la pauvre Vierna se sentait aussi faible et vulnérable qu’une humaine devant cette récompense qui n’était en faite qu’un nouveau moyen d’asservissement.

La pauvre succube n’en menait pas large, ce plan à trois que Rachele lui offrait la rendait folle de plaisir justement parce qu’elle avait été grandement frustrée jusqu’à se vider de son énergie, sans doute un plan de la terrienne pour la transformer en petite chienne dépendant totalement de sa maitresse et sans ses pouvoirs la pauvre démone était impuissante à résister. Vierna couinait et en tremblant sous la sodomie comme l’aurait fait une simple pucelle, l’afflux de plaisir et d’énergie sexuelle venait la sauver d’une mort par épuisement mais le plaisir était incroyablement intense au point que la démone n’en avait plus le contrôle.

Par chance la baronne du crime avait commis sa première erreur, sans s’en rendre compte elle avait fait forniquer un esclave humain avec une succube ayant terriblement besoin d’énergie sexuel pour régénérer ses pouvoirs et le pauvre homme se retrouva vite emprisonné dans le fondement de la captive. Le corps de Vierna réagissait instinctivement et vola autant d’énergie tantrique qu’il pouvait en titrer de l’esclave de la sicillienne et comme il s’agissait d’un mâle assez endurant, la démone asservie s’en retrouva constamment régénérée au point de pouvoir de nouveau utiliser sa magie.

Lorsque la dominatrice accéda à la requête de sa soumise et détacha enfin les bras endoloris de la démone, Vierna  frotta un moment ses mains couvertes de crampes d’avoir été trop longtemps entravée. Bonne comédienne la démone fit comme si rien ne s’était passé alors qu’elle souriait intérieurement, Rachele avait péché par excès de confiance et désormais la démone avait pour ainsi dire les mains libres pour commencer à se venger de son asservissement.

Même si le contrat magique que la cruelle mafieuse lui avait fait signer empêchait encore la succube d’attaquer sa tortionnaire de manière directe, elle allait pouvoir utiliser sa magie rose contre Rachele pour influencer la dominatrice afin de saper sournoisement sa volonté pour la rendre plus clémente et attentionnée envers elle. Après avoir lancé un regard soumis à sa maitresse, la démone se glissa entre les jambes de l’italienne pour commencer à la lécher comme une bonne esclave sauf qu’en le faisait, la démone métisse envoyait discrètement des vagues de magie rose dans le corps de sa dresseuse de manière sournoise et discrète.

- Bien maitresse, je suis contente de pouvoir gouter à votre bonne cyprine hummm ...

Lécher la fente offerte d’une dominatrice cruelle et sadique était bel et bien devenu une véritable récompense pour Vierna sans que la sadique esclavagiste ne s’en rende compte. Exploitant la première occasion qu’on lui donnait de se défendre contre son asservissement, Vierna s’appliquait à rendre sa maitresse très réceptive au plaisir qu’elle lui donnait. Maintenant qu’elle avait les mains libres pour utiliser ses pouvoirs, la situation pouvait potentiellement s’améliorer pour la démone esclave.

La succube savait que si elle parvenait à endormir la vigilance de la terrienne pour que celle-ci la laisse un moment sans surveillance, elle pourrait invoquer une partie de ses puissants golems et leur faire ravager le Rachele’s club pour punir la garce terrienne qui avait osé la faire souffrir comme jamais. Il y avait malheureusement peu de chance que la sorcière qui l’avait asservie ne commente cette erreur grossière mais Vierna avait maintenant retrouvé l’espoir de s’échapper et chaque coup de langue qu’elle donnait à la fente humide de sa maitresse augmentait un peu plus ses chances d’améliorer sa pauvre condition d’esclave piétinée par une salope impitoyable ...

Il ne fallait pas sous-estimer une démone poussée à bout par une vilaine magicienne qui voulait la réduire à l'état d'objet sexuel, Rachele avait en plus l'intention de commettre une nouvelle erreur en offrant des âmes d'esclaves torturée à sa démone pour la maintenir sous son emprise avec des récompenses sauf que cela augmenterait la puissance de Vierna qui finirait bien par reprendre du terrain face à la dominatrice. Peut être qu'elle pourrait amadouer assez la terrienne avec sa magie rose pour que cette dernière décide de lui donner un peu plus d'indépendance en la nommant dresseuse d'esclaves ou tout autre poste plus enviable que celui de pauvre chienne en laisse ...
« Dernière édition: Août 21, 2017, 09:03:40 par Vierna » Journalisée

Rachele Florenza
Humain(e)
-

Hors ligne Hors ligne

Messages: 229



Voir le profil
Fiche
« Répondre #20 le: Août 31, 2017, 07:48:27 »

Visiblement rompue par les traitements que Rachele lui à fait subir, la petite démone s'exécute avec plaisir et obéissance, sans la moindre hésitation ou trace d'orgueil elle passe la tête et les mains entre les cuisses de sa Maitresse pour aller la satisfaire.

Loin de se douter que Vierna est à nouveau en pleine possessions de ses pouvoirs démoniaques, Rachele ne remarque même pas que son pauvre esclave mâle a été vidé de ses forces au point de frôler l'arrêt cardiaque.

Sa queue, blanche et flasque, ainsi que ses testicules, se sont fripés et ridés, comme un raisin que l'on aurait pressé pour en dévorer la chaire. Avide de puissance, le corps de la succube à dévorée jusqu'à sa virilité pour reconstituer ses forces. Le jeune homme, beau et fort n'est désormais plus qu'une loque impuissante que Rachele éliminera sans doute quand elle découvrira qu'il n'est plus bon à rien.

Mais à cet instant, la mafieuse aura déjà été suffisamment corrompue par Vierna pour ne plus être en état de faire le rapprochement. Au moment où la langue de la démone se pose sur les lèvres humides de sa nouvelle Maitresse, il est trop tard, son destin est scellé. Le muscle sournois et discret de la succube s'immisce entre ses lèvres et remonte lentement vers son clitoris, imprégnant les chaires les plus sensibles de Rachele de son venin maléfique. Instantanément, le sang afflux dans ses vaisseaux et gorge sa vulve, son vagin, et son clitoris.

- Ho ! N... non... attend... c'est trop... c'est...

La vague de plaisir et de sensation est si brutale que la mafieuse en pousse un petit cris de surprise et passe ses doigts entre les mèches de Vierna pour essayer de l'arrêter. Mais il est trop tard, elle n'a pas la force de retenir le visage de la succube qui s'approche plus encore de son sexe pendant que sa langue remonte inexorablement vers son mont de vénus.

- C'est trop... arrête... c'est trop B...

Quand il l'atteint, la magie rose qui imprègne la salive de Vierna pénètre les nerfs sexuels du clitoris de Rachele et les fait grossir jusqu'à ce que le simple contact de sa langue la face jouir instantanément.

-  TROP BOOOON !!!


Hurle Rachele, totalement désarçonnée et surprise par cet orgasme incroyable et rapide alors qu'un petit jet de cyprine inonde l'entrecuisse et les lèvres de Vierna.

- Hooooo... hummmmmmm...

La mafieuse perd toutes ses forces alors que la succube se nourrit de son énergie sexuelle. Elle se détend d'un seul coup et sa tête retombe en arrière sur le lit. Mais la magie rose ne cesse pas pour autant son ouvrage à la première victoire. Il continue de s'infiltrer en elle et faire muter ses cellules pour rendre ces changements permanent et créer un nouveau besoin corporel. Désormais, Rachele sera en manque de sexe avec sa succube si elle ne se soumet pas à ses plaisirs quotidiennement...

-En... encore... continue...

Soupire Rachele d'un souffle roque. Sa poitrine couverte de sueur se soulevant lourdement à chacune de ses inspiration, offrant à Vierna le spectacle superbe du corps de sa nouvelle Maitresse/soumise qui se pâme et frotte langoureusement ses cuisses contre son visage en gémissant.

Ses mains, qui tentaient quelques instants plus tôt de retenir Vierna, lui caressent désormais les cheveux et accompagne docilement ses mouvement pour l'aider à lui procurer plus de plaisir.

Submergée par le bien être, les protections mentales et magiques de Rachele s'effondrent. Son âme et son corps s'ouvre soudain à la perception de la succube qui peut désormais plonger dans ses souvenirs, connaitre toutes ses forces et ses faiblesses et modifier ce qu'elle désir en utilisant ses pouvoirs démoniaques ou sa magie rose.
Journalisée

Vierna
Créature
-

Hors ligne Hors ligne

Messages: 185



Voir le profil
Fiche
« Répondre #21 le: Septembre 07, 2017, 06:49:07 »

Trop confiante, la dominatrice avait laissé sa nouvelle esclave venir la lécher sans se douter que cette dernière avait désormais la possibilité d’employer sa magie rose pour la rendre faible et corrompue. Si le contrat démoniste empêchait la succube de frapper son invocatrice, il y avait bien des moyens sournois pour la voluptueuse demi-elfe noir de se venger de son ennemie. La rusée succube montrait son panache en torturant sa tourmenteuse par l’envie et le plaisir, la bouche gourmande de Vierna avait prit possession de la fente humide de sa prétendue maitresse et s’employait à rendre celle-ci beaucoup plus

Grâce à sa magie rose, Vierna allait pouvoir embrouiller l’esprit de l’italienne qui allait devenir sa marionnette et son esclave sexuel, ce serait sa vengeance pour les sévices épuisant de la nuit dernière et puis elle avait prévenu cette garce qu’elle lui ferait payer ces outrages au centuple aussi. La magie démoniaque de la métisse commença par modifier les sentiments que Rachele éprouvait pour elle afin qu’elle ne la considère plus comme une pauvre esclave inutile mais comme une amie intime et une amante de confiance, allant jusqu’à créer de faux souvenirs dans l’esprit de l’invocatrice humaine pour que cette dernière ait l’impression qu’elles s’étaient déjà rencontré quelques années avant.

Formée par un clan important de succubes, la belle demi-elfe était très efficace pour faire tourner la tête aux imprudentes mortelles qui osaient coucher avec elle après avoir tenté de la dominer, c’était toujours la même histoire avec ces petites pestes arrogantes. Rachele jouait les dominatrices mais la démone pouvoir lire dans ces souvenirs et voir que tous cela était une carapace que la brune s’était forgée parce qu’elle avait été une pauvre soumise souvent humiliée et une junkie. Vierna allait faire en sorte que la magie rose devienne la nouvelle drogue de sa tourmenteuse afin d’en faire une petite salope à son service, un jouet qu’elle manipulerait à sa guise pour se venger.

Chaque coup de langue de la belle succube sapait la volonté de l’italienne pour la rendre plus conciliante et bien attentionnée envers la démone qu’elle avait cru pouvoir briser. Juste retour d’ascenseur pensait la démone qui s’employa aussi à augmenter le tour de hanches de sa victime pour lui donner un fessier plus voluptueux, cette midinette terrienne avait déclaré qu’elle voulait l’utiliser pour se rendre plus belle et vivre plus longtemps. Elle aurait un peu de cela mais le prix à payer serait de travailler pour Vierna. L’enjôleuse succube aimait pousser des humains à la vénérer comme une déesse et comptait bien contrôler la vie de l’esclavagiste impudente qui l’avait offerte en pâture à des japonais débiles.

- Huhu on dirait que tu aimes ça, petite salope. Ce sera ta nouvelle drogue et désormais tu ne pourras plus passer une journée sans te languir de forniquer avec ta démone adorée. ♥  

Renversement de situation, Rachele était désormais à sa merci. La force surnaturelle de la démone la maintenait en place tandis que Vierna était en train de la transformer en petite chienne. Oh Rachele conserverait quelque capacité mental et un peu d’autonomie pour que ses larbins continues de la prendre pour leur patronne mais en privé elle devrait désormais pallier aux exigences de la succube qui comptait bien faire main basse sur les richesses et avoir un droit de cuissage sur certaines esclaves de l’italienne.

-   C’est très bien ma belle, sens comme tes hanches sont en train de devenir voluptueuses. Tes seins sont déjà assez jolis mais je préfère les femmes aux culs dodus qui claquent bien sous la main. Tu pourras rester jeune et belle un demi-siècle de plus mais en échange je veux être bichonnée comme une déesse à qui tu obéiras en privé puis aussi profiter des pensionnaires de ton joli bordel. ♥

Oh l’italienne pouvait effectivement s’estimer chanceuse d’être tombée sur Vierna plutôt que sur Onixian Magoa qui l’aurait cruellement châtié en retour de la nuit de souffrance qu’elle avait vécu à se faire outrageusement goder par de misérables humains pervers. Amusée la démone se releva face à l’italienne pour commencer à lui voler des baisers voraces. La succube marquait son territoire et cette insolente humaine allait bientôt devenir sa petite chienne, une amante fidèle et dévouée qui lui offrirait tout un tas de plaisirs amusants en plus des âmes des esclaves brisé qu’elle jetait.

-   C’est plutôt un bon deal pour toi, certaines succubes sadiques t’aurais rendue vieille et moche avant de se barrer avec  ton fric hummm. Tu as de la chance ma belle, je sais prendre soin de mes soumises contrairement à toi. Aller penches toi en avant que je m’occupe de ton joli cul d’italienne frustrée, tu vas voir c’est autre chose que de mater tes soumises se faire dresser !

Amusée Vierna se déhancha un moment dans une petite danse de la victoire puis elle ramassa le gode ceinture qui trainait sur le lit pour s’en équiper, finalement la métisse avait eut de la chance de pouvoir rapidement se venger de cette salope imprudente. Elle n’aurait pas pu vaincre ainsi une démone ou une déesse de la sorte mais Rachele dans son impertinence avait oubliée qu’elle était une humaine si vulnérable à la luxure et son ancienne captive avait pu s’en servir pour inverser les rôles.

La démone saurait la dominer mentalement à force de nuits de plaisir exquis, claquant le cul de l’humaine, elle la regarda se mettre en place comme une chienne en chaleur puis lui attrapa les hanches pour la pénétrer lentement mais surement en ricanant. Le gode ceinture se fraya facilement un chemin dans l’intimité ouverte et trempée de Rachele que la magie rose de la succube avait rendu très en manque de sexe … Elle serait sienne désormais et Vierna allait lui faire découvrir des plaisirs insoupçonnés puisque dans le fond, cette ancienne esclave italienne avait l’air d’aimer qu’on profite d’elle …

Spoiler  
« Dernière édition: Janvier 05, 2019, 07:06:34 par Vierna » Journalisée

Rachele Florenza
Humain(e)
-

Hors ligne Hors ligne

Messages: 229



Voir le profil
Fiche
« Répondre #22 le: Janvier 06, 2019, 04:44:36 »

Rachele ne réalise ce qui est en train de ce passer que trop tard, au moment où la succube commence à pénétrer son esprit et modifier ses souvenirs et des facultés mentales.

Elle sent ce qu' elle lui fait, elle se sent confuse, elle commence à oublier ce qu'il c'est passe ces derniers jours et de nouvelles images fausses, viennent peupler ses souvenirs.

- Non... non... attend... tu ne peux pas... comment ose tu... ho ! Gueuu...

La magie de Vierna vient de pénétrer les couches les plus complexes du cerveau de Rachele, la où se cache son intelligence et son savoir. Avide de connaissances et de vengeance, la succube commence à sucer avidement son intelligence et remplace ce qu' elle dévore par une succession de scènes pornographiques.

Rachele se met soudain à loucher et ses pupillent se dilatent à l'extrême pour lui donner l air d' une idiote de magazine porno. Involontairement, elle entre ouvre la bouche et un filet de salive commence à couler entre ses lèvres alors que Vierna lui impose un fantasme de grosse queue quelle doit sucer.

https://hypnohub.net/post/show/70272/bimbofication-breasts-cleavage-dazed-drool-female_

Petite à petit Rachele sombre dans un état cotoneux de désir sexuel maladif et d hébétude stupide.

La succube en profite alors pour continuer son châtiment. En fouillant sa psyché, Vierna à comprise que Rachele est extrêmement imbus d elle même et de sa beauté, mais plutôt que de la lui prendre, elle décide de la dévoyer, de la vulgariser.

Sous les doigts de la demone, les hanches de Rachele se mettent à gonfler pour lui donner le cul d'une belle progenitrice de harem, galbé,  proportionné, mais... énorme.

En voyant cela Rachele à un sursaut de défense, horrifié de se voir ainsi perverti et réduite à l état de simple muté vulgaire. Elle qui a toujours été si fier de sa sophistication, ressemble désormais à une de ses propres prostitué !

- Non ! Non pitié pas ça ! Je... Je suis désolé ! Désolé de ce que je t'ai faite... Je t en supplie ne fait pas...

Mais ses mots sont étouffé par les baiser voraces et la langue de la succube qui se mettent à visiter sa bouche, à s enrouler autour de sa langue pour la lui masturber.

- C’est plutôt un bon deal pour toi, certaines succubes sadiques t’aurais rendue vieille et moche avant de se barrer avec  ton fric hummm. Tu as de la chance ma belle, je sais prendre soin de mes soumises contrairement à toi. Aller penches toi en avant que je m’occupe de ton joli cul d’italienne frustrée, tu vas voir c’est autre chose que de mater tes soumises se faire dresser !

Rachele se débat contre elle même mais la magie rose est trop puissante, elle domine sa chaire mortel et avide de sexe et plie son système nerveux à sa volonté écrasante.

- NOOON ! MON DIEU NAAN ! Arrête tout de suite ! Sa ! Salope !

Elle hurle encore et encore mais lentement son corps de bimbo se redresse, écarte les jambes et se penche en avant pour offrir son anus t sa vulve trempée à sa nouvelle maîtresse.

- Non ! Jamais ! Jamais je ne... ho non pitié pas ça... HAAAAAAAAA !

Hurle telle la langue toute déployée comme une pute de film porno pendant que Vierna lui enfonce de plus en plus profondément le god ceinture d'un long mouvement de hanche.

Quand le bas ventre de la succube vient finalement buter contre le cul de Rachele , celle ci se tourne instinctivement vers celle qui la prend, la viol au plus profond d elle même, et lui lance un regard langoureux.

La vrai Rachele qui se bat encore dans ce corps perverti hurle à son corps de résister, de ne pas jouir, de ne pas briser le contrat qui la protège des pute tours de la demone. Mais il est trop tard, le god de Vierna coulisse à nouveau dans sa vulve pour ressortir,  lui arrachant un nouveau cris de plaisir.

- HOOOOOOOOO !

Vierna sort totalement de son sexe , joue quelques nouveaux instant avec le gland démesuré du god,  puis quand Rachele recommence à gémir, elle la pénètre à nouveau d'un coup sec.

Tout le corps de Rachele se contrat et ses yeux s'écarquillés a l'extrême.  Quelques larme de résignation en perlent quand elle sent l'orgasme venir... elle à perdue... et la succube va pouvoir la posséder...

- HUUUU !

Un jet de cyprine jailli de l entre jambe se Rachele et vient souiller ses pieds et ceux de la succube au moment où elle jouit. Instantanément, Vierna voit le contrat appaitre devant ses yeux et se dissoudre par magie. Les chaînes magiques qui bridaient son corps et ses pouvoirs volent en éclat et sa puissance démoniaque afflu dans ses veines ! Elle est à nouveau investie de tous ses pouvoirs...
Journalisée

Vierna
Créature
-

Hors ligne Hors ligne

Messages: 185



Voir le profil
Fiche
« Répondre #23 le: Janvier 06, 2019, 09:25:20 »

La belle métisse était terriblement revancharde et énervée après les terribles sévices que Rachele lui avait imposés. Si encore la magicienne s’était contentée de l’asservir comme une démone normale, elle ne lui en voudrait pas autant ... Mais non il avait fallu que cette salope de terrienne lui inflige tout un tas d’humiliations et de sévices d’une grande cruauté pour une succube. Le tout avec une volonté de la briser et avec une totale gratuité puisque la démone rouge s’était montrée plutôt bien disposée à servir son invocatrice lors de sa capture.

Cette humaine était une cruelle esclavagiste qui n’avait eut aucun égards pour elle alors que Vierna l’avait supplié comme une bonne soumise sauf que désormais les rôles étaient inversés et la succube comptait bien lui faire payer au centuple à cette salope. Si la magicienne avait été un tant soit peu respectueuse de ses esclaves, jamais elle n’aurait infligé des tortures si disproportionnée à une démone disposée à lui obéir pour s’éviter des punitions. La vengeance de la succube serait donc proportionnelle au calvaire que Rachele lui avait infligé,  à trop avoir joué avec le feu l’italienne allait vite se retrouver littéralement à la place d’une de ces stupides esclave au cul dodu ...
 
- Oh je ne vais pas me gêner car tu l’as bien cherché ! J’étais coopérative au début et en dépit de cela tu m’as traitée pire qu’une chienne, me piétinant avec un sadisme digne des enfers …

Et oui l’imprudente invocatrice était partie pour passer le reste de la nuit à couiner sous les assauts d’une démone rouge en colère qui n’hésiterait pas une seconde à la traiter comme un sextoy ! Pas de pitié pour cette garce que Vierna était déjà en train de bourrer dans une scène obscène digne d’un film porno, Rachele aurait désormais tout le loisir de regretter ses actes et sa cruauté totale envers ses esclaves tandis qu’elle serait réduite à l’état de petite chienne de la succube qu’elle aimait rabaisser ...

- Qu’est-ce que tu crois traînée ? Que tu vas t’en tirer avec de simples excuses après m’avoir infligé une des pires tortures qui soit pour une succube ? Tu es vraiment une midinette voulant jouer les esclavagistes, c’est pathétique !

Loin d’inciter la succube à se calmer, les protestations stupides de l’italienne ne faisait qu’encourage Vierna à se montrer encore plus dure envers sa proie et elle commença à fesser durement la croupe de bimbo de sa nouvelle esclave. Maintenant que la démone avait réussi à annuler le contrat qui l’empêchait de nuire directement à la magicienne perverse, plus rien n’empêcherait la succube de torturer à son tour la terrienne.

Au bout de quelques minutes, Rachele miaulait déjà comme une chienne en chaleur, vaincue par la magie rose de la démone qui la pervertissait totalement. La succube avait retrouvé tout ces pouvoirs démoniaque et elle n’hésitait pas à s’en servir pour modifier l’esprit de la mafieuse afin de la transformée en petite traînée, une pauvre gueuse sans importance qui l’implorait d’encore la baiser jusqu’à l’épuisement ...

- Aller hue ma jument au gros cul ! Montres à ta nouvelle maîtresse que tu peux être une bonne chienne !
Si tu t’y prend comme il faut, peut être que je te laisserais continuer à gérer ton vilain club esclavagiste fufufu.


Après l’affreuse frustration sexuelle que Vierna avait subie à se faire violer par une bande de japonais pervers armés de godes, pouvoir tenir les hanches de sa tourmenteuse dans ses puissantes mains tandis ce qu’elle la bourrait en levrette était grisant. Lorsque l’intimité de l’italienne fut assez élargie au goût de la succube, la démone utilisa sa magie pour faire apparaître un collier avec une laisse au cou de la magicienne vaincue puis elle entreprit d’aller sodomiser furieusement sa nouvelle soumise.

La terrienne aurait beau pleurer sous la sodomie, la succube n’aurait pas plus de pitié de Rachele que cette dernière en avait eut pour elle, le gode ceinture allait et venait sans relâche dans le cul serré de la bimbo italienne. Cette garce terrienne allait voir ce qu’il en coûtait d’offenser une démone Magoa. Oh oui elle allait la pilonner comme jamais, lui démolir les fesses jusqu’à ce que l’arrogante Florenza ne puisse plus marcher droit !

« Dernière édition: Janvier 06, 2019, 10:35:16 par Vierna » Journalisée

Rachele Florenza
Humain(e)
-

Hors ligne Hors ligne

Messages: 229



Voir le profil
Fiche
« Répondre #24 le: Janvier 07, 2019, 10:48:13 »

La destruction du contrat agit comme un barrage qui explose et laisse déferler sa puissance sur les terres qu'il domine. A chaque coup de rein, à chaque poussé du god de la demone, Rachele sent une puissance brûlante et délirante se diffuser en elle.

Tel un virus, un parasites,  un liquide mutagènes, ce flux magique pénètre son corps par les portes grandes ouvertes de sa vulve pour se rependre et la transformer cellule après cellule, en une caricature pornographique d'elle même.

- Noaaaaan !

Hurle telle à nouveau en pleurant de terreur et de désespoir à mesure qu'elle sent ses seins gonfler et s'alourdir, ses lèvres bucales comme vaginales grossir et se dessiner de manière grotesque.

Mais la demone reste sourde à ses supplique et s amuse a la rabaisser plus encore par de violentes claques sur les fesses. A cause coup, Rachele pousse un petit cris, d'abord de surprise, puis de douleur. Puis à mesure que la magie rose la transforme, ses cris se transforment en couinement de petite salope qui découvre la baise la vraie.

Un collier apparaît soudain à son cou et l'étrange légèrement, elle porte une main à cette bande de cuir, symbole de son nouveau statut d'esclave soumise et essai à nouveau de se dégager de sa dominatrice.
Mais celle-ci se contente de tirer sur la laisse pour l'étranger et la maîtriser comme une chienne ou une jumen prise au lassau.

Vierna sort enfin son god du vagin gorgé de cyprine de Rachele. Ses lèvres jusqu'ici virginales sortent de sa vulve de manière obscène, comme celle d'une pute mainte et mainte fois ravagée par les queues de ses clients.

Immédiatement, Rachele sent un vide en elle, un manque, un besoin physique et bestial de se sentir comblée.

- Non... non... pas ça... pas ça...Pas encore... Pas..  encore... nooon...

Gémit elle en réalisant qu'elle vient de sombrer de nouveau dans la dépendance... mais ce n'est pas celle de la drogue... non... celle-ci est bien pire... elle le sait... c'est la dépendance au sexe de démone... une dépendance à sa succube... a Vierna !

Elle commence à pleurer de nouveau, désespéré de se voir bientôt supplier cette petite garce métisse de bien vouloir la baiser quand soudain...

- Ho ?! Que... n... non... non pas par la... c'est... cest trop gros...

Vierna vient de positionner le gland énorme du god contre la délicate plissure de l' anus de Rachele. La démone sent qu'il est musclé et ferme, l'anus d'une femme qui ne ce fait pas enculer souvent, voir jamais... sûrement une décision prise après son passage entre les doigts libidineux de son oncle.

- Pas là non... je refuse... je... n... non... non ! NON !

Hurle t'elle au moment où elle sent Vierna pousser contre sa petite porte. Autour du god, la cyprine de Rachele et de Vierna se sont mélangées pour former une sorte de glue rose qui donne vie et chaleur au sextoy, il se met à palpiter contre son cul et à baver une substance qui lubrifie son gland.

- Naaaan haaaaaaa naaaaaan...

Gémit Rachele entre ses dents en sentant le gland s'enfoncer progressivement et écarter les plis de son petit muscle anal. Elle résiste, elle se contracte, elle souffre mais elle refuse d ouvrir cette porte... Elle en a interdit l'accès à quiconque depuis qu'elle a été libéré de son oncle. Si elle laisse la démone briser cette ultime frontière s'en sera fini d'elle et...

- HO !

Le gland de Vierna vient d'écarter la plissure de son anus d'un coup sec et celui-ci c'est instantanément re contracté autour de la hampe du god, provoquant chez Rachele une onde de douleur et de plaisir qu'elle n'avait pas ressenti depuis...

Elle voudrait ne pas y penser mais les vannes de sa mémoire s'ouvrent grand, et le souvenir de Jucio sodomisant un Rachele brisé, accro et soumise refait surface.

- Non ! Je neHOOOOOOOOOO...

Les mots de Rachele se transforment en un long gémissement de douleur et de plaisir à mesure que la succube s'enfonce en elle et que le god lui lisse les plis de l'anus. La belle s'affaisse littéralement sous le poid du plaisir et se rappel du plaisir et de la joie soudaine qu'une petite pute décérébré ressentais quand son oncle Jucio la prenait ainsi.

Vierna s'empare de ce souvenir, de son image, de ce visage de Rachele devenue une nymphomane folle et stupide, bavant à la vue de la bite de son maître.
Sa magie rose utilise la connection puissante qu'elle crée en s'effonçant profondément dans le fondement de la belle Italienne pour imposer cette image au corps et à l'esprit de Rachele.

- Qu... que... m arrive...

Rachele se met à baver de nouveau à mesure que son expression faciale évolue pour refléter sa stupidité et sa nymphomanie.


Le gland de Vierna touche enfin le fond du cul de Rachele et celle-ci souille à nouveau les pieds de sa maîtresse en faisant la femme fontaine, un orgasme démentiel la submerge et écrase son esprit.

Quand la démone commence à coulisser en elle d avant en arrière, encore et encore, une série d orgasmes de plus en plus violent commencent a secouer le corps de Rachele qui quitte toujours plus ses grands airs de femme sophistiqué pour prendre l'apparence d'une pute californienne de bas étage.

- HA ! HA ! OUI ! MAITRE GENTIL ! MAÎTRE DONNER SEXE À ESCLAVE RACHELE ! ESCLAVE RACHELE VOULOIR BITE ! OUI... ENCORE BITE !

Se met elle a hurler à mesure qu'elle régresse mentalement pour devenir le jouet de la succube.
Journalisée

Vierna
Créature
-

Hors ligne Hors ligne

Messages: 185



Voir le profil
Fiche
« Répondre #25 le: Janvier 08, 2019, 07:49:58 »

Après les sévices qu’elle avait endurés aux mains de la cruelle sorcière italienne, la succube prenait son pied à se défouler sur cette traînée en la souillant autant physiquement que magiquement. La changeant en une vulgaire bimbo juste bonne à couiner sous ses assauts. Vierna était en colère contre sa tourmenteuse, non parce que cette dernière l’avait invoquée pour l’utiliser comme une vulgaire succube salope mais bien parce que cette terrienne l’avait piétiné et torturée gratuitement alors que la démone tentait de coopérer pour s’éviter des punitions.


Aucune dominatrice digne de ce nom aurait autant massacrer une de ses nouvelles esclaves par pur sadisme, Rachele n’était qu’une garce qui méritait amplement ce qui lui arrivait à savoir se faire humilier et sauvagement sodomiser par une démone en colère qui voulait la punir le plus sévèrement possible. Tout en baisant la pauvre italienne qu’elle plaquait contre le lit, la succube utilisait sa magie pour fouiller les souvenirs honteux de Rachele afin de les utiliser pour la tourmenter mentalement ...

- Hé bien ma louloute on dirait que te faire enculer comme une chienne te rappelle des souvenirs hummm ? Je vois que dans le fond tu aimerais bien redevenir la petite pute stupide que tu étais avant de te transformer en une bourge cruelle et frustrée massacrant ses esclaves …

Entendre Rachele lui réclamer davantage de coup de bites comme la dernière des chiennes tirées d’un film hard était certes amusant pour la démone mais Vierna lui en voulait bien trop pour la réduire directement à l’état de nymphomane stupide adorant se faire baiser salement. Non elle voulait que sa nouvelle esclave garde son côté aristocrate et qu’elle soit en permanence honteuse d’être une pauvre chienne dont ses anciennes esclaves se moquerait. Au bout de quelques minutes la démone se retira pour retourner sa victime sur le dos afin de la toiser d’un regard mauvais.

- Alors traînée on fait déjà moins la maline ? Je n’ai pas l’intention d’être une gentille maîtresse avec toi et donc je ne te laisserait pas devenir une pauvre nympho trop idiote pour avoir honte d’être humiliée devant tout le monde ...
Je veux que tu vives le calvaire d’être une aristocrate déchue et maltraitée par une démone cruelle qui n’a aucune pitié
pour son esclave afin que tu réalises à quel point tu étais un monstre.


Pour appuyer ses paroles qui sonnait comme une condamnation pour l’italienne, Vierna lui flanqua une gifle avant d’aller pincer les seins lourds de sa nouvelle esclave afin de l’entendre supplier en vain à nouveau. Normalement la démone rouge n’était pas une dominatrice cruelle envers ses esclaves mais cette garce terrienne l’avait tellement torturée et piétiné qu’elle n’aurait aucune compassion pour Rachele lorsque elle lui rendrait la pareille.

- En bonne démone j’aime faire vivre un enfer aux petites garces ayant une âme aussi noire que la tienne. Commençons par une petite promenade en laisse pour t’apprendre à mâcher à quatre pattes comme une chienne !

Impitoyable la succube le leva en tirant sur la laisse pour forcer Rachele à la suivre en rampant comme une pauvre esclave de bas étage. La démone entreprit de faire trois fois le tour de la pièce en baladant sa nouvelle chienne avec une satisfaction évidente,  cette magicienne stupide avait fait une erreur fatale et se retrouvait logiquement esclave à la merci de la succube qu’elle avait cherché à asservir … Au bout d’un moment Vierna s’arrêta pour dévisager l’italienne qui ressemblait déjà à une pauvre gueuse gémissante.

- C’est bien salope ! Et maintenant je veux que tu te caresses à genoux tout en répétant plusieurs fois que tu es la petite chienne à maîtresse Vierna fufufu !

Décidément ces sorciéres humaines étaient toute les même cruches frustrées s’imaginant pouvoir asservir des succubes beaucoup plus belles et puissantes qu’elles sans trop songer au fait qu’à la moindre erreur ce serait elles qui deviendrait les esclaves  dans un juste retour d’ascenseur. Oh elle allait vite lui apprendre le respect à cette pétasse, Rachele aurait beau lui dire qu’elle regrettait en suppliant, cela ne changerait rien à son châtiment car la démone comptait souvent la violer devant ses anciennes soumises pour la peine !
« Dernière édition: Janvier 08, 2019, 07:59:15 par Vierna » Journalisée

Rachele Florenza
Humain(e)
-

Hors ligne Hors ligne

Messages: 229



Voir le profil
Fiche
« Répondre #26 le: Janvier 10, 2019, 09:03:42 »

-Alors traînée on fait déjà moins la maline ? Je n’ai pas l’intention d’être une gentille maîtresse avec toi et donc je ne te laisserait pas devenir une pauvre nympho trop idiote pour avoir honte d’être humiliée devant tout le monde ...
Je veux que tu vives le calvaire d’être une aristocrate déchue et maltraitée par une démone cruelle qui n’a aucune pitié pour son esclave afin que tu réalises à quel point tu étais un monstre.


Le contact magique ce brise, laissant le corps et l'âme de Rachele balafrés. Son corps est devenue une superbe parodie sexuelle et vulgaire d elle même, mais la succube à épargné son esprit juste avant qu'il ne bascule dans la folie.

Soudain, Rachele revient à elle et retrouve sa lucidité. Ses yeux grand ouverts et surpris fixent la demone et son sourire malicieux avant de descendre vers ses seins pour regarder son propre corps.

-HA ! Mon... mon dieu ! Non ! Mon corps ! Mon beau petit corps ! Tu lui a fait quoi !?

Hurle telle entre ses lèvres gonflée de bimbo. Elle s exprime désormais plus simplement, la succube à épargné son esprit, mais elle a sucée une bonne partie de l'intelligence et du savoir de sa soumise.

Rachele essai de se remémorer des mots de pouvoir, des incantations, des connaissances occultes qui lui auraient permis de bannir la demone. Mais elle réalise avec horreur que Vierna les lui volé et à rempli le vide avec d odieux souvenirs qu'elle avait refoulé: tous les violes, toutes les souffrances que son Oncle Jucio lui avait infligé pendant sa captivité.

La parcelle de son cerveau qui accueillait autre fois toutes ses connaissances en magie et faisait d elle une sorcière expérimenté, était désormais un petit morceau de chaire blanche et rabougrie, hypertrophié et inutile.

-Nan ! Naaaaan... pourquoi ? Il m'arrive quoi ?! P... pourquoi je comprend pas... je comprend plus rien !

Elle balai la pièce du regard dans l'espoir de se raccrocher à quelque chose de rassurant, de réconfortant, mais la seule chose qu'elle voit est une inscription sur un meuble de la pièce, une consigne ou une marque. Mais elle n'arrive pas à le savoir... parce qu'elle réalise qu'elle ne sait plus lire...

-Nan... Nan...

Gémit elle de désespoir en comprenant ce à quoi elle en a été réduite, en découvrant ce qu'il reste de sa fantastique intelligence.

Mais Vierna se ris de ses suppliques et continue de la soumettre odieusement en lui passant un collier autour du coup, et une laisse à celui-ci.

-Nan... jamais... je... Ho !

La demone tire sur la laisse et Rachele tombe à genou devant elle. Le poids de ses seins a tans augmenté qu'elle ne parvient pas à ce redresser, elle a même du mal à se tenir à quatre pattes.

Essoufflé, elle n a plus le choix, elle obéit et suit sa maîtresse en dandinant involontairement du cul comme une petite chienne.

- C’est bien salope ! Et maintenant je veux que tu te caresses à genoux tout en répétant plusieurs fois que tu es la petite chienne à maîtresse Vierna fufufu !

Rachele la devisage, abasourdie par ce que la démone ose lui demander, une lueur de colère brille dans son regard mais la terreur la souffle au moment où son corps, mi par la magie rose commence à se mouvoir malgré sa volonté.

-Nan je... je...

Elle se retourne sur le dos et écarte grand les cuisses pour offrir la vue de son corps et de sa vulve trempé et encore ouvertes par le viol qu'elle a subit.

-Je... je...

Elle semble confuse, terrifié de voir sa main descendre vers son intimité comme un serpent. Puis elle commence à se caresser la chatte de manière obscène  en bafouillant :
- Je... je suis... la petite chienne à maîtresse Vierna... la petite chienne à maîtresse Vierna... la... la... non... la petite chienne... à maîtresse... Vierna...

Journalisée

Vierna
Créature
-

Hors ligne Hors ligne

Messages: 185



Voir le profil
Fiche
« Répondre #27 le: Janvier 20, 2019, 08:41:24 »

La démone s’amusait beaucoup à contempler sa nouvelle soumise qui commençait à réaliser ce qu’elle lui avait fait avec sa magie, c’était là une punition fort adaptée à une petite esclavagiste arrogante comme l’était Rachele. La mafieuse sadique qui l’avait invoqué n’avait désormais plus aucune compétence magique pour pouvoir lui résister.

Vierna trouvait très amusant de la voir prendre une attitude stupide a réaliser que les rôles étaient désormais inversés. La vilaine italienne avait été imprudente à laisser à la succube une occasion de se venger d’elle et il allait de soit que la démone allait lui faire payer au centuple les sévices gratuit qu’elle lui avait fait subir.

En tant que membre de la noblesse des enfers, Vierna n’avait jamais été autant piétinée par une femme avant que cette salope de mafieuse ait le malheur de la séquestrer. Autant dire que la succube était très remontée contre sa nouvelle chienne et qu’elle comptait bien la traiter beaucoup plus durement qu’elle le faisait habituellement avec ses soumises.

La revancharde démone avait déjà pu se défouler en violant le corps et l’esprit de son invocatrice et elle ricanait désormais, de joie de voir Rachele obligée de se caresser comme une vulgaire catin en manque. Après la nuit horrible qu’elle avait subit, c’était déjà plaisant comme revanche de voir sa tourmenteuse changée en bimbo stupide dont elle avait déjà commencé à élargir les orifices. Il était bien normal que les sorcières assez stupides pour laisser une succube les attraper et se venger, finissent au bout d'une laisse comme cette catin italienne qui allait bien morfler.

- J’ai pu retrouver mes pouvoirs en baisant ton esclave et je me suis servie de ma magie rose pour modifier ton corps et ton esprit afin de faire de toi la pauvre catin stupide que tu mérites d’être pour ce que tu m’as fais. Tu te prétends ma chienne mais sans bien réaliser ce que signifie ce mot comme tu as été une si mauvaise maîtresse à casser tes jouets.  

Sur ces bonnes paroles, la triomphante succube utilisa sa magie pour prendre l’apparence d’une belle humaine blonde aux cheveux courts mais surtout dotée d’un généreux chibre entre les jambes et de bottes en cuir noir. Il arrivait que Vierna se change parfois en futa mais c’était le plus souvent quand elle avait envie de dresser une nouvelle esclave, la succube était bien impatiente de rendre la pareille à l’italienne vaincue.

- Rassures toi petite cruche, ces changements physiques sont temporaires et pour ce que je vais te faire ... Tu seras contente d’avoir un gros cul pour encaisser ma pouliche !

En piste ma belle, je veux que tu lèches les bottes puis les parties de ta démone avant de venir t’empaler les fesses sur ma trique, comme si ta vie en dépendait fufufu !


Cette salope allait désormais passer sa vie à genoux comme une chienne et elle lui donnerait le contrôle de son lupanar en dédommagement. Amusée la démone alla s’asseoir sur le divan de la chambre en tirant sur la laisse pour pousser son esclave à obéir. Rachele avait amplement mérité ce qu’il allait lui arriver et la succube voulait la voir rougir et supplier de honte, sans pouvoir résister à la magie rose.

- Elle est belle hein ? Cette grosse queue qui va bientôt devenir ton repas journalier ... Nettoies bien mes bottes traînée ! Les petites chiennes ça lustre !

La puissante démone trouvait encore plus amusant de la contraindre magiquement à se conduire comme une chienne qui commence à abandonner toute dignité. Cette garce n’avait pas qu’à la maltraiter ...

« Dernière édition: Janvier 20, 2019, 09:16:34 par Vierna » Journalisée

Rachele Florenza
Humain(e)
-

Hors ligne Hors ligne

Messages: 229



Voir le profil
Fiche
« Répondre #28 le: Janvier 21, 2019, 11:13:25 »

Quand la démone lui révèle ce qu'elle lui a fait, Rachele réalise qu'elle ne sera jamais plus comme avant. Son savoir, son pouvoir, ses précieuses neurones si efficaces, la succube les lui avait siphonné avec délectation pour en faire une garce idiote, juste suffisamment éveillé mentalement pour comprendre ce qui lui arrive et ce qu'elle a perdue.

- Naaaaan ! Naaaaaan...

Se met elle a geindre pitoyablement en continuant de se caresser la charte. Mais Vierna ne la laisse pas s' apitoyer sur son propre sort. Invoquant ses pouvoirs demoniques, elle se métamorphose sous les yeux étonnés de Rachele en une futa incroyablement bien monte. Son penis est presque animal, chevalin même. Comprenant immédiatement à quoi la succube destine cette énorme bite, l'italienne se met à tourner la tête de droite à gauche en continuant de pousser de petits "non".

Les nouveaux ordres de Vierna pleuvent et pénètrent le crâne de la nouvelle esclave qui tente de lutter quelques instants, mais sans le moindre succès. De nouvelles larmes de désespoir et de peur se mettent a couler sur ses joues.

Mue par la magie rose, son ravissant corps de bimbo glisse lassivement sur le sol et commence à approcher à quatre pattes de sa maîtresse. Incapable de se contrôler, elle se regarde, les yeux écarquillés d'horreur, se mettre à genou devant sa maîtresse et commencer à lui lécher la pointe d'une bottine du bout de la langue, avant de passer le plat entier de la langue sur toute la semelle. Elle ressent à nouveau le gout de l'humiliation, il est fait de cuir, de latex, de la transpiration du pied que lui tend la démone. Rachele plisse les yeux de dégoût quand son corps ravale sa langue pour en savourer le nectar.

Elle continue ainsi pendant dix bonnes minutes, jusqu'à ce que les bottes montantes de Vierna luisent de salive et que la bouche de Rachele en manque. Le moral de la jeune est anéanti, ce sont désormais ses larmes, coulant vers sa bouche, qui lui humèctent les lèvres. Mais le calvaire ne fait que commencer pour elle... et elle le sait... car dans son esprit, les mots de la démone continuent de résonner. Et maintenant qu'elle a fini avec les bottines, elle doit remonter plus haut, vers ce chibre monstrueux et des deux énormes couilles pleines de semence.

Le visage rougi par la honte, le regard baissé pour fuir celui de Vierna, Rachele se voit passer entre les jambes écartés de sa maîtresse démoniaque pour venir s'agenouiller contre ses cuisses, là où pendent ses bourses. Maintenant qu'elle est aussi prêt, la mafieuse déchue voit chaque détail de son monstrueux membre. Son gland démesuré, sa hampe épaisse et large parcourue de grosses veines palpitantes. Elle en déglutit tans de terreur que de désir, toujours déchirée entre sa vraie personnalité qui refuse tout cela, et la nouvelle bimbo, qui s'impose peu à peu...

Mais une fois de plus la magie rose est plus forte que la volonté de la stupide petite pute aux pieds de Vierna. Et malgré ses larmes, ses grands yeux plein d'horreur et de refut, sa tête tombe en avant pour venir sucer avidement les bourses gonflé qui pendant entre les cuisses de la démone. Ses mains, comme mue par une volonté propre, serpentent le long des jambes de la succube pour atteindre la base de sa queue. De la droite, elle lui flatte les testicules et les masse tendrement pour préparer leur jus à gicler en même temps que sa bouche se referme sur son scrotum pour le prendre tout entier en elle.
De la gauche elle malaxe et presse vigoureusement et régulièrement la hampe du sexe pour le faire gonfler plus encore. Parfois, elle remonte sur le gland pour en récolter le pré sperme et redescend pour en enduire toute la bite.

Une fois ses couilles bien pleines et bien gonflé, la bouche de l'esclave ensorcelée remonte lentement vers la queue dressé.

- Nnnnnnnnnnnnn...

Gémit à nouveau Rachele, de désespoir et de dégoût, en coiffant le gland monstrueux de sa tortionnaire de ses lèvres. Son gémissement continue à mesure qu'elle essai de l'avaler tout entier en une gorge profonde bruyante et obscène. Mais la queue de la démone est bien trop grosse pour la bouche et même la gorge de la jeune femme et celle-ci ne passe pas et elle lui fait mal. Qu'à cela ne tienne, le corps ensorcelé par la magie rose ne demande qu'à obéir à sa maîtresse... et si elle ne peut pas la gratifier d'une gorge profonde tans son chibre est grand, alors elle se fait pardonner en pompant et en léchant son gland avec d'autant plus d'ardeur, mêlant la salive et les larmes de la jeune femme à son pré-sperme pour en faire un lubrifiant épais et visqueux. Une fois bien enduite, ce que Rachele redoute par dessus tout peut enfin commencer...

- Nan ! Nan par pitié... M... Maîtresse ! Je vous en supplie pas ça ! je vous obéirai je vous le promet !

Se met à hurler l'Italienne alors que son corps se redresse, se tourne dos à Vierna et commence lentement à s'accroupir sur son entrejambe, là où sa queue énorme attend  en palpitant son petit cul serré. Quand elle sent le gland venir frotter à l'aveugle contre le renflement de ses fesses, elle saisit la queue d'une main pour la positionner juste au dessous de son anus, devant ce spectacle, Vierna n'a rien besoin de faire, le corps envoûté de sa salope accompli chaque geste et Rachele ne peut que se regarder faire, impuissante.

- NOOAAAN ! PAS CA ! JE VAIS OBÉIR ! JE LE JURE ! STOP ! STHOOOOOOOOO !

Son dernier mot se mu en un profond cris de gorge. Il vient du plus profond de ses tripes, de son fondement que le gland de la succube vient de pénétrer sèchement et il accompagne la lente descente de son cul sur le membre pendant qu'elle s'empale sur lui. Rachele crois qu'elle va mourir, le plaisir et la souffrance sont si violent qu'elle ne peut retenir sa cyprine qui s'écoule abondamment sur les couilles de la futa. Le flot est tel qu'on la croirait en train de s'uriner littéralement dessus. Mais ce fluide ne fait que la lubrifier d'avantage... et son cul glisse d'autant mieux sur le tronc qui la pénètre sauvagement.

Après un interminable concert de gémissement et de feulements gutturaux, accompagnés par les tremblement et les violentes spasmes orgasmiques qui traversent le corps de Rachele, l'esclave fini enfin par s’asseoir littéralement sur les hanches de Vierna, le sexe de celle-ci forme désormais une longue bosse sous la peau de son ventre.

- Ho mon dieu enfin... c'est finHAAAAAAAAA !

Le soupir de soulagement de Rachele se transforme de nouveau en hurlement de folie quand ses jambes musclées poussent cette fois vers le haut pour la faire ressortir. Le muscle anal de la belle mafieuse se fait totalement lisser par la queue monstrueuse et perd progressivement sa force et son élasticité. La peau tout autour de son anus prend une teinte violacée tans le chamboulement de son fondement est violent et fait bouger ses organes. De très longs va et viens commencent à s’enchaîner et la pièce s'empli d'un concert de cris de souffrance et de plaisir. Au bout de cet interminable calvaire, la jouissance libératrice de la Maîtresse vient dégorger ses inépuisables testicules au plus profond de la prisonnière.

Lentement, le corps courbaturé et crispé de Rachele se détache douloureusement du tronc de Vierna. Elle se retourne, terrifiée à l'idée de voir l'état dans le quel doit se trouver son pauvre petit cul endolori.

- Ho mon dieu non... non... quelle horreur...

Dit elle en portant la main à la bouche, car son anus est totalement béant et ouvert, comme transformé pour accueillir toujours plus de queue de taureaux...
Journalisée

Vierna
Créature
-

Hors ligne Hors ligne

Messages: 185



Voir le profil
Fiche
« Répondre #29 le: Janvier 22, 2019, 12:40:49 »

La succube avait de quoi bien se réjouir de la situation, son invocatrice n’était plus qu’une pauvre bimbo stupide à sa merci et elle allait amplement pouvoir se venger des outrages que lui avait infligés l’italienne dans les larmes, le sexe et les humiliations. Elle allait briser sa volonté et son orgueil démesuré et lui apprendre à devenir une bonne esclave, cette salope l’avait bien chercher et Vierna comptait bien la changer en une pauvre catin qui se prosternera devant elle. Une petite chienne qu’elle baisera et rabaissera devant les anciens esclaves de l’italienne pour satisfaire leurs désirs les plus pervers...

- Oses me dire que tu ne l’as pas cherché, salope ! Quand on séquestre une démone bien plus belle et puissante que soi, il faut pas s’étonner que ça finisse mal un jour ou l’autre hihihi !

Durant l’affreuse nuit de torture avec des godes que Rachele lui avait infligée, la démone avait eut tout le temps de haïr cette magicienne cruelle et de réfléchir à comment elle se vengerait de la brune si jamais elle arrivait à se libérer de l’emprise de cette sorcière salope.  C’était grisant de voir cette vilaine esclavagiste subir le même triste sort qu’elle avait du infliger à des dizaines d’esclaves. En mauvaise maîtresse qu’avait été l’italienne, cette mafieuse stupide aurait du se douter qu’une de ses victimes finirait par lui rendre la pareille un jour ...

- C’est bien pétasse, tu lustres mes bottes comme une bonne chienne et maintenant tu vas baver sur ma queue comme la pauvre magicienne déchue que tu es devenue.

Vierna s’amusa a attraper les cheveux de la belle captive nue pour d’avantage la dominer pendant que sa nouvelle esclave commençait à la sucer, la démone n’avait jamais autant été en colère contre une humaine et elle comptait bien humilier cette catin de nombreuses façons. La succube avait certes dressé une bonne centaine de soumises au court de sa vie mais elle avait toujours aimé pervertir ses jouets de manière efficace sans désir de les briser ou de les abîmer comme Rachele avait tenté de le faire avec elle.

Le visage rougi par la honte de l’italienne était adorable à regarder, c’était typique de la femme prude qui avait honte de se retrouver avilie à devoir se conduire comme une chienne. D’habitude la succube jouait les gentilles professeur de sexe lorsque elle formait de nouvelles catins pour son restaurant et il lui arrivait même de remonter le moral de filles maltraitées par leur anciens propriétaire. Sa tourmenteuse italienne ne pourrait donc que s’en prendre à elle même d’avoir incité sa démone à se montrer très dure avec elle pour se venger.

Entendre sa nouvelle chienne chouiner et protester contre la grande humiliation qu’elle lui infligeait était amusant, surtout qu’en dépit de ses faibles protestations, Rachele était en vérité en train d’obéir à sa maîtresse. Elle lui rappelait une guerrière stupide qu’elle avait jadis vaincue, ces humaines étaient décidément de grandes sottes pour venir provoquer des démons sans trop penser au fait qu’elles allait finir par hululer le cul en l’air ... C’était sûrement cette naïveté des humaines qui les rendait si plaisantes à capturer et voir l’italienne lui gober les bourses comme une bonne chienne était un bon début en matière de dédommagement ...  

- Hé bien on dirait que tu étais vraiment coincée du cul ma belle, une honte pour une patronne de lupanar à laquelle je compte bien remédier. Tu en viendras à adorer tout ce que je peux te faire, à désirer me recevoir au plus profond de ton être... et apprécier ta servitude.

Comme de nombreuses démones, Vierna était assez cash à annoncer à ses nouvelles captives ce qu’elle comptait leur faire. C’était toujours très amusant de voir une esclave rebelle chouiner à essayer d’échapper à une punition inévitable et lorsque que l’italienne commença à venir s’empaler les fesses sur son chibre. La démone commença alors à se déhancher un peu pour rendre le supplice anal de Rachele encore plus douloureux et humiliant, tenant toujours la laisse de son animal de compagnie, la démone ricanait souvent en réponse à ses plaintes. Vierna claqua le cul de son esclave lorsque cette dernière se releva pour lui montrer son fondement béant.

- Fufufu on dirait que ton dieu inutile n’est pas prêt de t’aider, il t’aurait même volontiers offerte à une démone comme moi pour te punir vu combien tu as été une esclavagiste cruelle ...
Oh mais je vois que tu as un joli appareil photo sur ta commode, on va pouvoir immortaliser ta déchéance !

S’il y avait bien un objet de la terre que Vierna appréciait c’était leur appareil photo, cette merveilleuse invention permettant d’immortaliser la honte des gueuses se faisant violer par des démons et de leur infliger tout un tas de chantages. Lançant un petit sort de télékinésie, la démone vit voler l’appareil vers elle et s’en servit pour prendre plusieurs photos du cul béant de l’italienne.

Commença ensuite une séance photos des plus humiliante pour Rachele car sa maîtresse lui ordonna de prendre des douzaines de poses tout autant explicites qu’humiliantes. Riant des protestations stupides de sa soumise. Laquelle ne pouvait résister à l’envie de lui obéir sous l’influence de la magie rose … La succube prenait un malin plaisir à obliger la terrienne à venir baver sur sa queue énorme pendant qu’elle la prenait en photo.

- Hé hé j’adore ce genre de gadget terrien qui fait fureur en enfers ces derniers temps. Plusieurs de mes amies démones ont commencé à décorer leur chambre de photos de leurs esclaves en train de se faire punir et je compte faire pareil avec toi …

Grace à sa magie la démone avait pu lire dans les souvenirs de Rachele tout en lui volant une partie de son intelligence, ce qui lui avait révélé tout les endroits du club ou la dominatrice italienne rangeait des sextoys et autres costumes pervers pour ses esclaves que la magicienne se serait amusé à lui mettre si elle en avait eut le temps. Vierna tenait là un bon moyen de rabaisser sa tourmenteuse qu’elle pourrait obliger à parader dans ces costumes.

- N’est-ce pas follement amusant de pouvoir immortaliser nos victoires sur des magiciennes stupides qui s’imaginent que les succubes sont des putes dociles hummm ? J’ai pu voir que tu rangeais aussi des costumes humiliants pour tes esclaves dans cette armoire là-bas … On dirait que ça va être ton tour de les porter … Faisons nous une petite séance d’essayage avant que je vole tes bijoux puis que je t’emmène visiter mon lupanar à moi en Terra fufufu !

Sur ces bonnes paroles, la succube se leva en tirant sur la laisse de l’esclave qu’elle obligea à se diriger vers la dite armoire tandis ce que Vierna reprenait son apparence d’elfe noir habituelle mais en restant une futunari bien montée avec de longues bottes blanches. La démone fit même exprès de dandiner des fesses en avançant lentement pour que l’italienne ait une vue imprenable sur le fessier et le gros chibre pendant de sa maîtresse.

Une fois arrivée devant la dite armoire, la succube s’offrit le plaisir de surprendre sa chienne en lui ordonnant de venir lui bouffer son gros cul. Juste pour humilier encore plus Rachele qui la suppliait en vain par moment, la démone allait certainement avoir aucune pitié pour une magicienne l’ayant jeté en pâture à un tas de japonais lubriques et sales.  Elle prendrait les plaintes de son esclave comme des incitations à la punir d’avantage …

Journalisée


Tags:
Pages: 1 [2] 3
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox