banniere
 
  Nouvelles:
P'tit jeu pour fêter Halloween !
Il faut venir voter maintenant !!



Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: 1 [2]
  Imprimer  
Auteur Sujet: Une invocation pas comme les autres (PV Stephen Connor)  (Lu 1160 fois)
Stephen Connor
Poupaw de son fichtonw
Administrateur
-
*****
Messages: 2756



Voir le profil
Fiche
Description
Colosse d'un mètre et quatre-vingt quinze centimètres, de près de cent cinquante kilos, aux yeux rouges et à la peau cuivrée. 

Champion de Lucifer, Grand Duc du plan Infernal. A la tête de cent Légions de démons.

Prétendant au trône d'Ashnard, sur le point de réaliser un coup d'état.

PS : Préfère les gros culs D:
« Répondre #15 le: Septembre 07, 2017, 05:25:34 »

Vierna s’était fait remarquer, pour sûr. Les invités l’observaient avec curiosité. Il n’était pas rare que les succubes et amantes d’Helel soient particulièrement caractérielles, cependant. Les habitués se rendaient compte que l’elfe était une petite nouvelle, mais la plupart du public s’en moquait, profitant probablement du spectacle qu’elle offrait.

Le beau diable, quant à lui, ne se privait pas. Il accepta de réceptionner la demi-elfe, maintenant son corps presque à la verticale en lui agrippant les fesses. Vierna n’était pas une novice pour ce qui était de s’occuper du chibre de son mâle. Aussi ce dernier décida-t-il de lui rendre la pareille. Il huma son odeur féminine, un court instant, avant d’expirer doucement.

Son souffle chaud caressa l’entrejambe de son amante, avant qu’il ne vienne chatouiller ses lèvres intimes à la pointe de ses lèvres charnues. Il agrippa les chairs intimes, de sa bouche, et tira légèrement dessus, grognant d’approbation alors que son nouveau jouet venait s’occuper de sa verge, désormais fièrement tendue. Il lui serrait bien fort le cul, alors que sa langue s’activait enfin contre le petit clito de Vierna.

« Aah. » S’amusa-t-il, poussant un soupir en même temps. « Devrais-je en faire plus pour te combler ? » A ces mots, il claqua des doigts, faisant apparaître une longue forme phallique dans sa main. Les doigts agiles, il fit tourner la pointe déjà lubrifiée de l’objet, contre le petit trou de la succube, poussant lentement vers le bas pour l’enfoncer dans son cul moelleux. « Voyons voir si tu continues de glousser avec cela. »

Il jouait autant qu’il était sérieux. Le sextoy qu’il avait enfoncé entre les fesses confortables de la jeune femme était d’une certaine taille, mais ce n’était rien comparé à ce qui attendait la petite succube. Pour être une amante à la mesure d’Helel, il fallait aimer et connaître la douleur. En ce moment, néanmoins, elle pourrait profiter d’un peu de délicatesse, de la part de son amant.

Le Grand-Duc ne la tenait plus que d’une seule main, ancrée dans la chair moelleuse de son joli cul, de l’autre, il enfonçait et ressortait le jouet qui transperçait le fessier aguicheur de Vierna. Il n’y allait pas de main morte, saisissant contraste avec la douceur de ses coups de langue et baisers moites et des coups de bassin qu’il déhanchait contre la glotte de Vierna.

« Mhhh je dois avouer que… Tu suces mieux que Vera. »
Il s’amusa à lancer un regard à la blondinette paralysée, noyée dans sa propre frustration. Elle les fixait d’un air haineux, ne pouvait s’empêcher cependant de lorgner sur le sexe de son maître et le corps de sa nouvelle partenaire. Ce regard fut le seul qu’Helel accorda à la blonde. « Plus profond. » Cet ordre, le beau diable l’accompagna d’une puissante pression sur le crâne de Vierna, ayant cessé de lui retourner les entrailles du jouet qu’il lui avait enfoncé. Son bassin suivit la cadence, poussant jusqu’à ce que les poils courts de son aine rencontrent les lèvres de l’elfe.

Helel, autant qu’il aimait les positions demandant un peu de sens de l’équilibre, décida d’en rester là pour le moment. Il fit glisser son amante le long de son torse, et la retourna comme si elle ne pesait rien, lui posant l’entrejambe contre son sexe turgescent. Elle lui faisait dos, et il pouvait admirer la musculature féminine de Vierna, ainsi que son fessier joliment rebondi. Et en parlant de fessier rebondi…

« Empale-toi dessus. »
Ordonna-t-il, la voix grave. Il lui tira les cheveux en les enroulant autour de son poignet pour pouvoir la contrôler lors de cette pénétration. Il voulait la voir onduler et s’offrir en spectacle au public, alors que lui n’avait qu’à la contrôler, maître de leur plaisir à tous les deux. « Vera, viens t’occuper de Vierna. » Libre à elle de décider de quelle façon. Bien sûr, il fallait pour cela que Vierna la libère de ses entraves magiques.
Journalisée

(´・ω・`)
Vierna
Créature
-

Messages: 157

avatar


Voir le profil
Fiche
« Répondre #16 le: Septembre 07, 2017, 07:00:33 »

Se donner en spectacle devant une bande de démon lubrique était toujours un bon plan pour une jeune succube, le voyeurisme étant une pratique très rependue en enfers. Beaucoup de démones l’utilisaient pour gagner de nouvelles relations qui pouvaient les amener à toutes sortes de promotions canapé. Si Vierna trouvait parfois idiot que trop de choses tournent autour du sexe en enfers, elle était bien trop occupée à profiter d’un 69 acrobatique avec son nouvel amant pour s’en plaindre.

La langue d’Helel lui faisait du bien comme si le beau diable voulait la récompenser d’avoir osé venir prendre la place de Vera, la belle métisse avait l’habitude de lutter pour la domination contre d’autres filles des enfers et elle s’apprêtait à savourer sa victoire en lançant des regards coquins à la blonde humiliée qu’elle avait entravée. Cette pimbêche de Vera avait été assez bien remise en place et la petite nouvelle était assez fiére de ce qu’elle lui avait fait, maintenant il était probable que les autres concubines du harem la respecte et c’était déjà ça de gagné.

« Oh c’est pour mes fesses ce beau jouet ? J’aime bien ce genre de jeux lubriques tu sais alors fais moi bien couiner ! »


Vierna gloussa en sentant son seigneur démon lui enfoncer un gros sextoy dans les fesses tout en lui faisant des déclarations perverses. La belle métisse se cambra en ondulant son beau fessier pour bien sentir le phallus artificiel lui limer vigoureusement le fondement, cela allait assez bien pour accompagner la langue râpeuse de son amant qui la faisait bien mouiller en la léchant et bientôt la démone poussa de beau gémissements étouffés par le gros chibre qu’elle avait en bouche.

Ce coquin d’archidiable allait surement prendre le dessus sur elle parce qu’il devait passer sa vie à forniquer avec des catins comme Vera mais a vrai dire la demi-elfe acceptait facilement d’être dominée par un mâle du moment qu’elle prenait son pied. Ce bel étalon avait l’air de vouloir profiter de sa jolie bouche puisqu’il la poussa à lui faire une bonne gorge profonde. Vierna avait la joue déformée par la taille de l’engin et devait batailler pour ne pas trop s’étouffer dessus, heureusement elle avait l’habitude des démons bien montés.

« Mmm-hummpf sluuurp ouh mmmh Han Aaah … oh comme je kiffe baver sur ta queue, c’est impressionnant de l’avoir toute entière en bouche fufufu ! »

Astiquer le noble engin d’un archidiable était amusant mais l’humiliation de la stupide esclave du grand duc rendait la chose encore plus appréciable pour la succube à la peau sombre.  Cette gueuse lui lançait des regards haineux mais Vierna savait bien qu’elle finira par la supplier pour avoir le droit de participer. C’est ce qui arriva lorsque Helel mit fin au 69 pour la faire glisser sur son ventre afin que sa nouvelle amante vient le chevaucher dos à lui pour qu’il puisse bien voir ses fesses s’empaler. La démone ricana

« Alors ma belle, je sais que tu crèves d’envie de nous rejoindre. Humpf … Si tu t’excuses et que tu promets d’être gentille, je te laisserais … Han Aaah … venir m’embrasser et me tripoter de partout pour me montrer que tu sais être une bonne succube. Alors Vera j’ai ta parole Humm ? »


Comme Vierna l’avait prévu, la pauvre concubine d’Helel était bien trop nymphomane en manque de sexe pour refuser et bientôt elle s’excusa en la suppliant de la libérer. C’était une grande victoire pour la petite nouvelle qui venait de gagner une bonne place dans le harem de son nouvel amant et bientôt la belle métisse fut gâtée d’avoir la courtisane qui l’avait traité de midinette elfique venir lui embrasser les seins comme si elle était devenue sa soumise.

C’était vraiment chaud, d’autant que les autres invités se lançaient dans une orgies avec leurs propres suivantes. Bientôt la salle de fête se remplit de gémissements lascifs, c’était vraiment une situation idéale pour les succubes et Vierna pu sentir la magie rose parcourir son corps en lui procurant d’agréables sensations. Vera était bonne perdantes car après avoir bien échangé des baiseurs langoureux avec sa rivale, elle descendit le long du ventre de la demi-elfe pour venir chatouiller son clitoris tout émoustillé.

Chaque coup de trique du démon était un régal pour l’intimité offerte de la métisse et le gode toujours enfoncé dans ces fesses lui offrait une belle double pénétration. Une femme plus faible comme Vera se serait surement noyée dans cette luxure jusqu’à devenir une pauvre salope sans saveur mais la belle Aslano était forte et pensait déjà à tous les pouvoirs que le grand duc pourrait lui apprendre …
Journalisée

Stephen Connor
Poupaw de son fichtonw
Administrateur
-
*****
Messages: 2756



Voir le profil
Fiche
Description
Colosse d'un mètre et quatre-vingt quinze centimètres, de près de cent cinquante kilos, aux yeux rouges et à la peau cuivrée. 

Champion de Lucifer, Grand Duc du plan Infernal. A la tête de cent Légions de démons.

Prétendant au trône d'Ashnard, sur le point de réaliser un coup d'état.

PS : Préfère les gros culs D:
« Répondre #17 le: Septembre 16, 2017, 10:54:27 »

La vue était magnifique, mais Helel aurait bien dû avouer que la situation en elle-même lui plaisait davantage que les échanges physiques. Faire rager Vera de jalousie était presque un passe-temps pour lui, et il avait hâte de voir comment Vierna canaliserait sa partenaire. Comme il était coutume, la pièce était devenue une salle d’orgie, ce qui ne dérangeait pas Helel outre mesure.

Vera vint vénérer le corps de la demi-elfe. La blonde avait beau avoir une grande gueule, elle savait combler homme comme femme, habile et passionnée comme elle l’était. Ses doigts gracieux décrivaient les courbes indécentes de Vierna, ses ongles féminins grattaient la peau par moments, dans une gestuelle presque possessive.

Elle avait longuement soupesé et caressé la poitrine de l’autre succube, avant de venir mordiller ses mamelons, tétant avec entêtement cette framboise délicieuse. Pour s’occuper de l’autre diablesse, Vera s’était assise sur un des genoux de son maître, y frottant son entrejambe à travers le pantalon qu’elle portait. Sa main libre était posée sur le cul rebondi de Vierna, la guidant dans son déhanché.

« Sales petites putes. » Grogna le démon, une main sur la taille de sa nouvelle amante, l’autre sur son épaule, contrôlant également la pénétration. Il la faisait glisser parfois, et d’autres fois, il la faisait sautiller sur son sexe, adorant la sensation de l’empaler. Il l’obligeait à remonter jusqu’à la cime, pour s’écraser une nouvelle fois sur le pieu de chair, s’extasiant dans un râle rauque. « Viens t’occuper de mes couilles, maintenant ! »

Cet ordre fut exécuté aussitôt. Vera prit place entre les jambes du démon, à quatre pattes, et vint lui lécher, sucer les boules avec dévotion. Aussi lorsque Vierna ne bougeait pas trop, s’aventurait-elle à déguster son entrejambe, agaçant la pointe de sa petite perle intime lorsqu’Helel troquait les puissants sursauts contre de tendres et agréables ondulations.

Elle attrapa alors Vierna par les hanches, et la pencha sur elle pour venir l’embrasser, lui caressant le dos d’une main, et faisant habilement glisser le jouet entre ses fesses de l’autre. Entre Vera et Helel, la nouvelle venue n’avait pas vraiment le temps de reprendre ses esprits. La température montait, et les trois corps des infernaux se couvraient de sueur, d’une puissante odeur de sexe, également.

Un des invités profita que Vera se soit redressée pour embrasser Vierna, et déchira sèchement sa tenue au niveau de l’entrejambe. La pute était déjà mouillée comme jamais, et le nobliau derrière elle ne perdit pas un instant pour la transpercer de son sexe, lui arrachant un grognement de douleur, bien vite remplacé par de petits gémissements.

A la perpendiculaire, les cheveux tirés en arrière, Vera continuait à embrasser Vierna, tandis que le beau diable lui martelait franchement l’entrejambe, rendu fou par le désir. Aussi agréable et sensuelle que soit cette position, il lui fallait autre chose. Plus de violence, un moyen de faire véritablement mal à Vierna, qu’elle hurle son plaisir masochiste aux oreilles de son nouveau maître.

« Aaah ! Putain ! » Dérobant la nouvelle recrue à son tendre baiser, Helel la souleva par les cuisses, et se redressa de tout son long, la laissant uniquement maintenue par la force de son maître. Ce dernier commença une longue série de coups de reins, rapides et profonds, signalant sa jouissance imminente. Ce fut un véritable torrent, une coulée brûlante qui emplit l’utérus de Vierna, après quoi le maître la laissa reprendre pieds, et s’affala sur le même fauteuil. « Viens. » Ordonna-t-il.

Il lui désigna ses cuisses musculeuses, la sommant de s’y asseoir. Autour d’eux, tout se mit à virevolter, comme si une petite tornade avait commencé à naître dans la pièce, et que le fauteuil en était le centre. L’orgie continua, sans que les deux amants y prennent part : Helel partit faire visiter sa demeure à sa nouvelle concubine.



Il y avait désormais quelques semaines que Vierna vivait chez le Grand-Duc, elle avait fait et continuait de faire une bonne impression au gratin de la noblesse Infernale. Son maître n’était pas de ceux qui se régalent des compliments sur le personnel de maison, mais il appréciait les efforts de la nouvelle venue. Aussi l’avait-il conviée, pour la première fois, dans son bureau personnel.

Helel siégeait dans la plus haute tour du manoir, décidemment plus proche d’une cathédrale de par sa taille. L’intérieur était sobrement décoré, de tons bordeaux et noirs, parsemé çà et là de touches dorées, dans une architecture qui rappelait celle de la Renaissance, si Michel-ange avait été un démon. Les ornements étaient pointus, et les visages d’ange étaient remplacés par des crânes ou autres visages monstrueux. Le bureau était d’une taille moyenne.

« Tu as la langue habile, Vierna. Tu pourrais être chargée d’accueillir mes invités. Une petite secrétaire, si tu le souhaites. » Dit-il en entendant la porte s’ouvrir. Il n’avait pas oublié ses talents de polymorphe, mais il était bien trop tôt pour qu’elle soit envisagée comme espionne ou autre poste qui demandait une loyauté infaillible. C’était un début, cependant, car personne encore n’avait obtenu pareil poste chez Helel, en si peu de temps. « En guise de paiement, les livres rares qui siègent dans cette pièce, sont à ta portée. » Des écrits rédigés par de nombreux érudits, mortels ou immortels, des édits sur la magie, arcanique angélique ou démoniaque. Pour quiconque cherchait à parfaire son savoir, ce bureau était une mine d’or. « Te sens-tu à la hauteur ? Mes secrétaires côtoient les plus hautes sphères du Bas Monde. J'espère que tu sauras me prouver tes talents. »
Journalisée

(´・ω・`)
Vierna
Créature
-

Messages: 157

avatar


Voir le profil
Fiche
« Répondre #18 le: Janvier 29, 2018, 09:24:38 »

La jeune succube n’avait pas mit longtemps à cerner les envies de son nouveau seigneur, Helel était un démon arrogant et lubrique qui aimait rabaisser les jeunes femmes en les troussant vigoureusement en publique comme un étalon pervers trônant dans son troupeau de juments. Après avoir bien allumer son maitre, la belle métisse se sentait à son aise à devoir sautiller sur le sexe imposant de son nouvel employeur pendant que Vera se retrouvait reléguer à un rôle de petite chienne obéissante.

Bien qu’elle ait moins d’expérience en matière de jeu de pouvoir que sa rivale, Vierna possédait une énergie et une soif de connaissance très importantes qui la poussait toujours à progresser dans sa lubricité de succube là ou des midinettes comme la blonde stagnait au même niveau durant des décennies. La belle métisse avait réussie son entrée dans la harem d’Helel et maintenant elle se faisait récompenser de pouvoir danser sur le noble engin de l’archidiable avec Vera qui faisait la caresser aussi.

Comme on pouvait s’y attendre l’orgie battait son plein dans le salon du duc, c’était assez fréquent qu’une soirée de riche démons bascule dans la débauche. Les filles gémissaient sous les rires des diables qui rivalisaient d’endurance pour trousser leurs servantes. Les males étaient décidément tous des prétentieux aimant ce genre de compétitions grivoises se disait Vierna tandis qu’elle commençait à avoir très chaud à sautiller sur la virilité du duc.

Helel était un amant énergique et la jeune demi-elfe se mit à miauler de plaisir sous ses puissants coups de reins. Elle était trop occupée à embrasser Vera pour pouvoir parler et de toute façon ses râles de plaisir en disant long sur le fait que la jouvencelle démoniaque était en train de prendre son pied son les assauts du duc qui commençait sûrement à l’apprécier comme concubine. Après une longue séance de rodéo Vierna fut honorée de sentir le noble jouir en elle, c’était bien la preuve indéniable qu’elle était sa maîtresse désormais ...

***

Quelques temps plus tard Vierna eut la bonne surprise d’être convoquée dans la bureau de son patron en vue d’y recevoir une première promotion, un travail de secrétaire avec le droit de lire des livres rare remplis de connaissance magiques à la clé. Voilà qui était flatteur pour la jeune démone qui se sentait fière de se voir si rapidement récompensée pour ses talents de succube dans le harem du duc.

- Hum voila qui est intéressant, je ne devrais pas avoir de problèmes à faire patienter vos invités monsieur le duc. J'accepte le poste et vais d’ailleurs directement me changer pour avoir l’apparence d’une secrétaire bien gironde et perverse comme on les aimes ici bas. Je reviens dans deux minutes ...


Vierna aimait beaucoup parler d une voix mielleuse avec des sous entendu coquins comme le faisait la plupart des succubes ayant reçu une bonne éducation. Elle se doutait aussi que le poste qu’on lui confiait serait davantage en rapport avec ses talents de courtisanes qu’axé sur de vulgaires compétences administratives pour gérer les affaires du duc. On était en Enfer après tous et ici bas les secrétaires étaient davantage utilisée pour prodiguer des massages érotiques aux invités d’un archidiable plutôt que pour répondre au téléphone.

Après un rapide changement d’apparence hors de la vue du duc, la plantureuse démone rentra a nouveau dans le bureau du Grand-duc. Elle avait revêtu une apparence de démone mature à la peau pale et la poitrine opulente, des formes particulièrement aguichantes idéale pour offrir des massages érotiques à des invités habitués à avoir une chaude secrétaire à leur disposition dans la salle d'attente du noble.

Spoiler  

- Bien je me sens prête à assumer mes nouvelles fonctions de secrétaire au service du grand duc Helel,  je suppose que je peux aller m’installer un moment sous le bureau en attendant que mon service commence dans quelques heures humm ?

Elle était assez excitée à l’idée à l’idée d’avoir désormais le privilégie de passer quelques heures par jour agenouillée sous le luxueux bureau du noble Helel. Cela faisait aussi partie des taches qu’une secrétaire démoniaque devait accomplir, astiquer son patron de manière discrète pour le détendre lorsqu’il recevait des invités agaçants …

Une fois disparue sous le bureau la belle succube prit tranquillement place sur le coussin qu’on avait prévu pour le secrétaire du duc, l’endroit sentait encore un peu la débauche et une liste de noms de démones étaient inscrite sur le coté. Apparemment ce coquin de duc avait inscrit la liste des quelques secrétaires méritantes qui avaient su occuper efficacement cette place indécente ces dernières décennies.

Sûrement un moyen bien pensé d’encourager ses nouvelles favorites à bien le satisfaire tandis qu’il était assit dans son cabinet pensait la rusée Vierna. La succube sourit en voyant Helel prendre place sur le fauteuil en face d’elle. C’était l’usage qu’un archidiable teste sa nouvelle secrétaire de la sorte lors de sa première journée pour voir si la démone en question savait rester sagement agenouillée pendant plusieurs heures à faire des gâteries à son employeur ...

 


« Dernière édition: Janvier 29, 2018, 11:07:56 par Vierna » Journalisée


Tags:
Pages: 1 [2]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox