banniere
 
  Nouvelles:
La nouvelle Gazette est en ligne !
Bonne lecture !



Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1] 2
  Imprimer  
Auteur Sujet: Une invocation pas comme les autres (PV Stephen Connor)  (Lu 1094 fois)
Vierna
Créature
-

Messages: 141

avatar


Voir le profil
Fiche
« le: Juillet 13, 2017, 09:16:03 »

RP Flashback : cette histoire a lieu 25 ans plus tôt alors que vierna vivait encore en enfer chez sa mère ...

Les succubes étaient décidément des créatures vicieuses qui faisaient parfois des choses inattendues pour attirer l’attention de leurs supérieurs hiérarchiques. C’était aujourd’hui le cas de Vierna qui allait tenter de séduire un des seigneurs des enfers en lui offrant un jeu érotique aussi original que pervers. Un moyen assez fréquent pour les jeunes succubes en quête de puissance et de prestige comme elle de se faire remarquer en attirant.

Ayant récemment terminée ses études de magie dans une école démoniaque, la belle démone à l’apparence elfique était toujours frustré par le fait qu’on l’avait toute sa vie moins respectée que les autres succubes parce qu’elle était une batarde fille d’une marquise et d’un pauvre esclave elfe noir.

Si les démons étaient connus pour être de gros pervers qui engrossaient souvent des dizaines d’esclaves mortelles, ils n’en méprisaient pas moins les enfants nés de ces viols qu’ils reléguaient souvent à un niveau peu élevé de la hiérarchie des enfers que leur parent démon. Une gène pour Vierna qui ne s’était jamais sentie inférieure aux autres succube parce qu’elle ressemblait d’avantage à une elfe sombre, cela lui donnait en revanche un charme exotique qui ne déplaisait pas à tous le monde.

Ayant apprit qu’un certain Helel, Grand Duc au service de Lucifer, cherchait à remplacer certaines de ses concubines, les amies de Vierna lui avait lancé le défi de postuler en cherchant à devenir une des maitresses de ce puissant démon. Ce dernier était connu pour plus s’intéresser aux mortelles qu’aux démones qu’ils trouvaient trop banale. Il lui fallait apparemment des femmes originales, un peu soumises et provocantes à la fois qui saurait lui offrir de nombreux jeux érotiques différents des courantes orgies de la noblesse des enfers.

C’était là une occasion simple et idéale d’obtenir un peu d’indépendance et de prestige pour une jeune succube comme elle car le seigneur Helel jouissait d’une grande réputation aux enfers, on racontait qu’il avait été capable de débaucher des déesses jusqu’à les transformer en petits chienne à offrir en pâture à ses amis démons dans des orgies grandioses.

 Il n’en avait pas fallu plus pour convaincre Vierna de tenter sa chance auprès de ce dernier et pour se faire elle comptait carrément l’invoquer comme si elle était une magicienne humaine en manque de sexe. Elle s’était servie de sa magie rose pour modifier son apparence en fonction et trouvait que son déguisement était parfait et qu’elle était particulièrement sexy dans ses habits de sorcière avec de la lingerie et des bijoux pour se mettre bien en valeur.

Comme décor pour ce scénario d’invocation, la belle démone métisse avait choisit une caverne dans les terres sauvages de Terra qui servait jadis de repaire à une bande de nécromanciens que la démone avait éradiqué quelques années plus tôt. Un lieu abandonné au charme certain pour les créatures des enfers qui aimaient souvent se faire convoquer par des magiciennes bien foutue dans des caves se prêtant bien à toute sorte d’orgies discrètes.

La coquine démone y avait rajouté quelques miroirs qui lui serviraient  surement à se voir se faire prendre par le grand duc Helel si elle arrivait à ses fins, beaucoup de démons appréciaient ce genre de décoration qui permettait d’admirer la donzelle qu’il était en train de trousser. Sure d’elle la belle démone vérifia que son pentacle était en ordre avant de commencer l’incantation ...

Vierna avait bien sur fait exprès de ne pas prendre un pentacle puissant car elle voulait que le seigneur puisse s’en libérer pour venir la punir de manière charnelle, le grand duc devinerait bien vite en inspectant son aura magique qu’elle était une démone salope l’ayant appelé pour s’offrir à lui dans un jeu érotique. Tout cela excitait assez la coquine demoiselle qui en mouillait déjà sa culotte.

Le rituel d’invocation lancé, il n’y avait donc plus qu’à espérer que sa victime prendrait assez bien la chose et ne la traiterait pas comme une esclave mais elle avait confiance en ses talents de séductrice pour l’amadouer. La belle s’était aussi renseignée auprès des servantes d’Helel pour savoir à quel moment l’invoquer sans le déranger en pleine partie de jambes en l’air, une précaution qui allait surement être utile avec lui. Elle l'avait déjà aperçu de loin et fantasmait un peu sur ce qu'il pourrait lui faire ...
« Dernière édition: Juillet 13, 2017, 09:32:22 par Vierna » Journalisée

Stephen Connor
Poupaw de son fichtonw
Administrateur
-
*****
Messages: 2751



Voir le profil
Fiche
Description
Colosse d'un mètre et quatre-vingt quinze centimètres, de près de cent cinquante kilos, aux yeux rouges et à la peau cuivrée. 

Champion de Lucifer, Grand Duc du plan Infernal. A la tête de cent Légions de démons.

Prétendant au trône d'Ashnard, sur le point de réaliser un coup d'état.

PS : Préfère les gros culs D:
« Répondre #1 le: Juillet 15, 2017, 03:13:46 »

En Enfer, il y avait tous les jeux de cour que l’on pouvait retrouver chez les mortels. On se battait pour le pouvoir, le sexe, les richesses. Helel était au-dessus de ces conflits incessants, à la droite de Lucifer en personne. Peu de femmes ou d’hommes arrivaient à partager la couche de Lucifer, et c’était souvent des personnes de pouvoir qui y parvenaient.

Pareillement, Helel s’ennuyait de la basse classe du bas monde. Les succubes lui étaient fades, si belles soient-elles. Les nobles ne voulaient qu’un peu plus de pouvoir, et il n’aimait pas leur accorder le moindre intérêt en retour. Non. Il préférait fricoter avec déesses et mortelles, tellement plus divertissantes, il aimait avoir à les briser lui-même.

Ce n’était donc pas la première fois qu’une succube lui courait après, pleine de désirs, qu’ils soient charnels ou de pouvoir, d’emprise. Mais il devait bien admettre, convié dans cette caverne étrange, que c’était une première pour lui. On ne s’était pas rendu dans les méandres du Palais à sa recherche. L’on ne s’était pas rendu dans son domaine personnel pour l’y quérir. Non.

Se faisant passer pour une simple sorcière, Vierna avait invoqué l’un des êtres les plus dangereux des Enfers, sachant pertinemment qu’il verrait à travers son subterfuge. Il n’était pas intéressé. Il ne connaissait pas cette femme et ne comptait pas la connaitre. Cependant… Quelle intrigante façon de venir jusqu’à lui. Peut-être daignerait-il lui offrir un peu d’intérêt, un court instant.

« Ô mortelle qui m’a, en ces lieux, invoqué. » Salua solennellement le séduisant colosse, bras croisés sur son torse nu. « Quel est ton souhait ? » Il sourit légèrement. Un pas en avant, c’était tout ce que permettait habituellement un cercle d’incantation. Pas celui-ci.

Le cercle était bancal, mal exécuté, l’incantation avait été mal faite. Helel n’avait été qu’invoqué en ces lieux, rien ne l’obligeait à respecter la moindre demande. De toute façon, il aurait été impossible pour un être démoniaque de l’invoquer et de le lier de la sorte. Un pas de plus, il était en dehors du cercle, d’un pied. Son regard se leva sur Vierna.

« Oublie cela… Je suis déçu par la qualité de cet ouvrage. » Il jouait le jeu, prétendant qu’il ne sentait pas ce feu d’enfer qui animait la sorcière. Un sourire barrait ses lèvres tandis qu’il fermait la distance avec l’invocatrice, appuyant son torse musculeux contre ses courbes affriolantes, que sa tenue ne masquait pas, et ne couvrait pas vraiment non plus. « Au moins, ton corps est mieux fait que ta misérable cérémonie d’invocation. » Ses abdos étaient collés au petit ventre de Vierna.

Il vint lui caresser les hanches du revers de sa lourde main. Il était brulant, avait les mains lourdes et râpeuses, une poigne qui aurait pu briser l’acier. Et cela, la « sorcière » allait pouvoir s’en rendre compte, car le démon venait de l’agripper par la taille, la frottant contre lui en la soulevant légèrement. Sur le plan magique, elle n’était rien face à lui. Sur le plan physique ? Moins que rien.

« J’espère que tu es plus douée pour t’étouffer sur un chibre que pour invoquer. » Il ricana, jetant alors violement Vierna au sol, la laissant tomber sur les fesses. Sa lourde main vint déboucler sa ceinture, déballant le précieux cadeau réservé à cette succube audacieuse. Une queue énorme, pas bandée le moins du monde, qui attendait un écrin de velours dans lequel s’épanouir pleinement. « Ouvre. Ouvre, salope ! »

Il fallait s’y attendre, il était monté comme un animal. Sa queue vint gifler brutalement le beau visage de la sorcière. Une fois, puis deux, avec une grande violence. Il ricanait, branlant son sexe devant la petite gueule de sa proie, son gland juteux juste sous le regard de la succube, glissant contre sa petite bouche avec insistance, lui déplaçant les lèvres et étalant son odeur musquée contre son petit nez.

Sa main libre se glissa dans la chevelure de Vierna, l’empoignant fermement pour venir lui écraser la gueule contre ses burnes puantes de mâle. Sa longueur lui reposait sur la gueule, contre le front, menace omniprésente, rappelant qu’il comptait lui violer la gorge sans vergogne. Elle allait avoir terriblement mal, toute démone de plaisir qu’elle puisse être.
Journalisée

(´・ω・`)
Vierna
Créature
-

Messages: 141

avatar


Voir le profil
Fiche
« Répondre #2 le: Juillet 16, 2017, 08:24:58 »

La fausse magicienne fut agréablement surprise quand le seigneur démon apparu dans le pentacle, le grand duc ne portait qu’un simple futal et son torse musclé dégageait un aura de séduction qui répondaient aux envies de Vierna. En se faisant passer pour une simple sorcière invoquant un seigneur démon connu pour se montrer dominant, brutal et pervers à abuser des femmes, la jeune succube s’attendait à se faire culbuter comme une salope et tout cela l’excitait pour le moins.

Helel semblait jouer le jeu de se retrouver face à une humaine arrogante et idiote qui avait invoqué un démon trop puissant pour elle sans forcément se douter qu’elle deviendrait sa petite esclave sexuelle dans les minutes qui suivrait. Fidèle à son rôle la succube déguisée mima la surprise et la peur qu’aurait une magicienne idiote en découvrant un puissant démon se libérer du pentacle pour se rapprocher d’elle pour commencer à la tripoter outrageusement d’un air pervers !

-   Oooh vous êtes encore plus séduisant et puissant que je le pensais. Que comment ? Mon cercle serait mal tracé ? Oh non pitié ! Ne me baiser pas Aaaaah …

Visiblement la jeune démone ne s’était pas trompée en pensant que le grand duc aurait très envie de la punir de manière charnelle puisque ce dernier ne tarda pas à venir la coller contre lui avec un sourire pervers qui en disait long sur ses intentions. La démone poussa plusieurs gémissements mélangeant peur et excitation en voyant l’archidiable la jeter à terre comme une catin qu’on humilie. Mince il avait l’air de se sentir agacé par l’arrogance qu’elle avait eut de le déranger …

Apeurée et excitée par la puissante domination du grand duc, Vierna le regarda baisser son pantalon pour lui montrer qu’il était aussi puissamment monté que les esclaves minotaures qu’elle avait pu chevaucher dans sa jeunesse. La démone agenouillée sentit le regard du grand diable dévorer sa poitrine des yeux, elle aller devoir se montrer docile pour s’en sortir et apaiser Helel en le suçant comme il lui commandait de le faire d’une voix pleine de vice et de domination …

-   Huummpf je suis juste une jeune démone salope qui fantasmait sur vous mon seigneur, vous n’êtes pas trop fâché j’espère ? Quoi je … gasp ouuuh !

La succube frissona de surprise et de honte quand son nouveau dominateur se servis de son imposant chibre démoniaque pour la gifler comme si elle n’était qu’une vulgaire captive qu’il s’apprêtait à soumettre. Sans attendre elle vit Helel frotter son membre contre sa volumineuse poitrine, avant de le relever juste au niveau des lèvres de sa proie en déclarant qu’il comptait bien la voir bientôt s’étouffer sur son chibre comme la salope qu’elle était.

Vierna frissonna d’excitation et de gourmandise devant la taille de l’engin, décidément le grand duc méritait sa réputation d’étalon faisant fantasmer des dizaines de démones qui étaient toutes déçues de le voir les négliger pour aller se taper des mortelles. Comme elle s’y attendait le service trois pièces de ce seigneur des enfers était particulièrement imposant et agréable à regarder de prêt. La jeune succube devait loucher pour regarder ce qu’il l’attendait en frissonnant d’excitation de se retrouver dominé par l’objet de ses fantasmes.

Fascinée par la taille et l’odeur pleine de débauche et de luxure dégagée par la virilité du grand duc, la jeune démone comme beaucoup de femmes avant elle ressentait un puissant désir pervers de se retrouvée forcée d’astiquer cette belle queue qui rendrait même jaloux certains dieux tellement elle semblait imposante et délicieuse à goûter.

Docilement la petite succube commença à embrasser les grosses bourses de son nouveau partenaire, le fait que ces dernières empestait la sueur et la luxure était une motivation supplémentaire pour une succube perverse comme elle. Il la tenait fermement par les cheveux comme un puissant guerrier s’apprêtant à profiter d’une jeune captive trop gironde, cela ne la gênait pas outre mesure de se faire dominer ainsi du moment qu’elle aurait le droit à des caresses et de bons jeux érotiques par la suite.

La douce langue de la démone commença à chatouiller les parties de son dominateur d’une manière douce et travaillée, la jeune vierna allait évidement faire le maximum pour tenter de séduire et de calmer le beau mâle qui la dominait en menaçant de violer durement sa petite bouche si elle osait protester ou tardait trop à lui offrir ce genre de gâterie qu’une bonne succube se doit d’offrir à son seigneur …

Vierna jouant les captives

N’osant plus parler parce qu’elle se doutait que ce mâle alpha tenait à ce qu’elle utilise sa bouche pour lui montrer qu’elle était une petite trainée de succube, prête à tous pour devenir sa concubine. Vierna flatta les énormes bourses du dominateur en les embrassant de manière passionnée, laissait des marques de rouge à lèvre dessus comme un bel hommage qu’elle lui rendait. Serait-ce suffisant pour qu’il la récompense en se montrant moins dur avec elle ? Elle l’espérait en frissonnant d’appréhension de tout ce qu’il pourrait lui faire avec un tel chibre …
« Dernière édition: Juillet 16, 2017, 08:31:22 par Vierna » Journalisée

Stephen Connor
Poupaw de son fichtonw
Administrateur
-
*****
Messages: 2751



Voir le profil
Fiche
Description
Colosse d'un mètre et quatre-vingt quinze centimètres, de près de cent cinquante kilos, aux yeux rouges et à la peau cuivrée. 

Champion de Lucifer, Grand Duc du plan Infernal. A la tête de cent Légions de démons.

Prétendant au trône d'Ashnard, sur le point de réaliser un coup d'état.

PS : Préfère les gros culs D:
« Répondre #3 le: Juillet 16, 2017, 10:07:49 »

Helel ne comptait plus le nombre de diablesses et autres succubes qui avaient couru derrière son sexe, cherchant à s’étouffer dans le musc entêtant de ses bourses gonflées. Voilà alors qu’il faisait don de ce chibre veineux et puant à une catin infernale de bas étage. Mais pourquoi pas, après tout ? Il suffisait d’attiser sa curiosité, puis son désir, pour pouvoir profiter de ses talents.

Vierna comprendrait bien vite qu’il n’était pas simplement question de taille. Non, c’étaient le sadisme, la fougue et la hargne d’Helel qui faisaient de lui un amant tellement prisé. Alors qu’il giflait le beau visage de la fausse sorcière, il trépignait d’impatience, se demandant à quel point la largeur de sa queue déformerait les joues et la gorge de Vierna. Voilà bien longtemps qu’il ne s’était pas autant amusé avec une simple succube.

« Ooooh, oui, sale pute ! » Il adorait se faire bouffer les couilles, et guidait la jeune diablesse avec plaisir, s’assurant qu’elle ne manque pas un centimètre, pas un arrondi. Les marques de rouge à lèvres qu’elle laissait par la même occasion étaient un superbe ajout à cette sensation.

Il y avait d’adorables petites traces de baiser, au milieu de longues trainées lorsqu’Helel tirait les cheveux de sa victime pour lui faire glisser la gueule le long de ses bourses. Ce petit frisson à chaque fois qu’elle déposait un baiser, une légère succion sur ses boules, ça le rendait fou. Il lui appuya sur le crâne de son autre main, la maitrisant totalement, enfouissant son visage entre ses couilles massives.

« Sens-moi bien cette odeur, catin. » Grogna le maître, de sa voix graveleuse. Il donnait de légers coups de bassin, agitant sa musculature inhumaine dans un ballet érotique. Ballet que la succube ne pouvait voir, cependant, sa vue obstruée par les burnes et la queue énormes du Grand-Duc. « Vénère ce membre et ces bourses, et peut-être te ferai-je l’honneur de t’engrosser avec. »

Cependant, et malgré le fait que peu de choses rendent Helel aussi heureux que de se faire sucer les couilles, il commençait à s’ennuyer de ce petit jeu. Ce devait être un jeu préliminaire, et maintenant sa seule envie était de s’enfoncer dans une gorge moite. Sa seule envie, c’était de ravager un trou, peu importe lequel, de déformer la chair et de se vider, litre après litre de semence chaude.

Une infernale comme Vierna serait encore plus vulnérable aux propriétés magiques qu’avait le foutre d’un démon de haut-rang. Il se demandait à quel point cet étrange aphrodisiaque la ferait convulser de désir. De toute façon, il ne tarderait pas à avoir sa réponse, car son excitation commençait à se traduire par des gouttes de pré-foutre, qui perlaient au bout de son gland.

Il recula sans dire un mot, présentant finalement sa bite bien juteuse à la bouche de Vierna, et vint lui pincer le nez. Qu’elle ouvre d’elle-même ou non, il voulait qu’elle ne puisse rien ressentir d’autre que ce sexe lui défonçant la gorge. Il s’enfourna, brutalisant les lèvres de sa victime, s’arrêtant à une dizaine de premiers centimètres. En reculant pour se renfoncer, il put constater que le rouge à lèvres de Vierna dessinait un joli anneau violet contre son sexe.

« Jouons à un petit jeu, ma jolie. »
Il ricana doucement, relâchant sa proie. Un fauteuil confortable apparut derrière lui, par magie, et il s’y laissa tomber. Ses paroles et grognements résonnaient dans la caverne, donnant à sa voix une intonation plus grave encore. « Je veux que tu couvres mon corps de ce joli rouge à lèvres, je veux sentir ta jolie bouche de suceuse absolument partout. Puis pour finir… Je veux un de ces jolis anneaux, à la toute base de mon sexe. » Il désigna le premier cercle formé par la bouche de sa victime, un sourire aux coins des lèvres.
Journalisée

(´・ω・`)
Vierna
Créature
-

Messages: 141

avatar


Voir le profil
Fiche
« Répondre #4 le: Juillet 16, 2017, 01:47:11 »

Se faire traiter de catin alors qu’elle était en train d’honorer les parties du seigneur des enfers de chauds baisers et tendres léchouilles ne gênait absolument pas Vierna. Au contraire c’était plutôt un compliment pour une succube. Entendre un mâle lui dire qu’il voulait la voir se baigner dans la luxure comme une bonne petite cochonne s’occupant de son gros chibre était très excitant, voir flatteur pour la jeune femme qui en aurait été bien plus humiliée si Helel était reparti sans même daigner abuser d’elle.

A genoux devant lui comme une petite servante soumise à son seigneur, la plantureuse démone déguisée en humaine prenait soin de bien répondre aux envies de son nouvel amant. S’appliquant à explorer la délicieuse sucette qu’il lui offrait de sa jolie bouche gourmande, la belle se sentait plutôt fière qu’il la teste de la sorte alors qu’elle commençait à apprécier la bonne odeur d’étalon des enfers dégagée par le chibre du grand duc.

Il n’était pas comme les autres démons et elle aima entendre qu’il voulait la sentir couvrir son corps de chauds baisers baveux et des douces caresses une fois qu’elle aurait réussi à prendre entièrement son gros membre en bouche. Vu la taille de l’engin la tache serait un petit défi pour la démone mais sa magie rose l’y aiderait grandement et elle avait trop envie de réussir à convaincre ce beau diable de la prendre dans son harem pour obtenir un peu d’indépendance pour refuser un tel jeu érotique.

-   Hummm je suis bien contente que vous soyez partant pour un jeu érotique, astiquer votre chibre à longueur de journée serait un grand honneur pour moi. Monsieur le duc !

Provoquant Helel d’une jolie voix de succube soumise et impatiente d’honorer les parties génitales de son seigneur, la jeune vierna commença à ouvrir grand la bouche pour engloutir la belle lance du démon. Elle était une démone joueuse et ambitieuse qui avait envie de réussir le test qu’il semblait vouloir lui faire passer pour découvrir si elle saurait se montrer plus coquine et amusante que les autres succubes. Faisant un effort la belle démone fit glisser doucement le membre viril du duc au fond de sa jolie gorge dans un bruit de succion surement agréable et flatteur pour ce male dominant.

Grâce aux bons soin d’Onixian et des autres démone du clan Magoa qui lui avait donné une éducation à la luxure très complète, l’ambitieuse petite succube réussi à avaler entièrement l’énorme engin qui lui déformait la machoire pour accéder à la demande du duc. Oh elle ne resta pas très longtemps dans cette position de peur qu’il cherche à l’étouffer sur son chibre mais c’était suffisant pour couvrir la base du chibre démoniaque d’un anneau de rouge à lèvre comme demandé …

- Vous voyez, vous me trouvez déjà une utilité intéressante. Aller explorer chaque partie sensible de votre corps divin avec ma jolie bouche était un de mes fantasmes et je serais aussi très heureuse de pouvoir vous divertir avec mes belles fesses bien dodues.

La belle succube commença à déposer de chaud baiser sur les cuisses puis le torse viril du démone en y mettant encore plus d'ardeur. Probablement pour lui faire oublier qu'elle avait trop parlé pour une catin soumise. Autant dire qu'elle était chanceuse. Joueuse elle finit par remonter jusqu’à la nuque du beau duc des enfers pour y déposer plusieurs suçons en bonne succube affamée de lubricité qu’elle était. Ensuite vierna frotta son joli nez contre celui de son nouveau maitre d’une manière amusante pour finalement venir l’embrasser à pleine bouche comme si elle voulait le revendiquer comme son mâle dominant.

L’idée de devenir la maitresse d’un puissant démons qui saurait la faire grimper aux rideaux faisait mouiller d’envie la jeune démone. Elle créait l’envie chez les mâles chaque jour et ses yeux ne mentaient pas. Il avait envie de jouer avec elle, il voulait la dévorer et c’était ce qui lui plaisait. La fausse brune finit par lui sourire avant de reculer pour aller s’asseoir sur un des autels en pierre de la caverne. Relevant sa jupe, la fausse magicienne écarta voluptueusement les cuisses pour s’offrir telle une friandise à Helel.

« Dévorez-moi cher duc, j’aimerais tant me retrouver culbutée sur un rocher comme la courtisane perverse que je suis ... Oh oui baiser-moi comme une salope ! »

Vierna ne portait aucun sous-vêtement sous sa robe violette de sorcière et sa douce petite chatte était déjà bien émoustillée à l’idée qu’elle pourrait se faire trousser de manière délectable par le duc qui la regardait d’un air pervers. Elle le trouvait amusant et elle lui rendait ses paroles. S’il tenait à la déguster ou la prendre bestialement pour la punir qu’il le fasse là et maintenant. Gémir sous les assauts de ce beau diable … La succube en avait sacrément envie, quitte à se faire tringler sans ménagement par un puissant démon très pervers !
« Dernière édition: Juillet 16, 2017, 02:00:53 par Vierna » Journalisée

Stephen Connor
Poupaw de son fichtonw
Administrateur
-
*****
Messages: 2751



Voir le profil
Fiche
Description
Colosse d'un mètre et quatre-vingt quinze centimètres, de près de cent cinquante kilos, aux yeux rouges et à la peau cuivrée. 

Champion de Lucifer, Grand Duc du plan Infernal. A la tête de cent Légions de démons.

Prétendant au trône d'Ashnard, sur le point de réaliser un coup d'état.

PS : Préfère les gros culs D:
« Répondre #5 le: Juillet 23, 2017, 09:42:37 »

Il aurait pu l’étouffer à mort juste pour s’amuser. Il avait été tenté de le faire, alors que les lèvres de la jeune femme étaient venues embrasser sa fine toison pubienne, de poser sa main et d’appuyer. Mais elle s’était bien vite échappée, consciente qu’il en fallait peu pour chauffer les ardeurs sadiques du beau diable.

Elle cherchait à entrer dans ses bonnes grâces. Pour l’heure, elle faisait le travail admirablement bien. Helel avait la queue bien dressée, le désir pulsant dans son chibre veineux, puissamment, avec une impatience que son visage et son sourire ne dissimulaient pas. Un grand honneur ? Evidemment. Des succubes se seraient entretuées pour passer un moment avec ce mâle.

« Ne néglige aucun muscle. » Dit-il en s’affalant, avant de laisser reposer sa joue contre son poing replié, l’air las. Il lui caressait les cheveux et le dos, soupirant parfois lorsqu’elle embrassait une zone plus sensible que les autres. Ce chemin de baiser était visible, pourpre et plus dense aux endroits qui attiraient particulièrement l’attention de la succube. « Ooooh, ouais. » Soupira la voix rauque du démon lorsque son amante s’attaqua à ses pectoraux saillants, avant de remonter sur sa nuque.

Il n’embrassait pas les catins sans valeur. Mais, pour récompenser Vierna de sa dévotion, il daigna répondre à son baiser. Helel avait une façon bien à lui de faire, ancrant sa main dans la chevelure de sa victime, embrassant à pleine bouche, bruyant et moite, sa langue harcelant celle de sa proie. Il la faisait baver contre sa bouche, à tel point qu’un filet de salive reliait leurs lèvres, lorsque le baiser fut rompu.

Vierna n’en pouvait visiblement plus, allant prendre place sur la roche, écartant les cuisses pour se faire déguster, ou baiser. Helel ne comptait pas s’insinuer entre ses cuisses de ses lèvres. S’il avait voulu goûter son intimité, il l’aurait juste soulevée, la tête à l’envers, pour savourer son fruit intime. Ou encore, il lui aurait fait lever les fesses aussi haut que possible en lui plaquant la gueule au sol.

« Je ne voudrais pas que tu sois trop mouillée. »
Dit-il d’un ton joueur, venant serrer le cou de la jeune succube entre ses énormes doigts. Elle lui avait bien humidifié la queue, minimisant la douleur qui allait s’emparer d’elle dans quelques secondes. Le démon recula, laissant poindre le fer de sa puissante lance à l’orée de cette intimité moelleuse. « Je vais démolir ta chatte, pauvre putain. »

Il n’avait pas menti. Il s’enfonça en grognant, faisant preuve d’une violence telle qu’il sentit tout le corps de sa proie en trembler, l’écartelant si fort qu’elle devait se sentir vierge à nouveau. Sa poigne autour du cou de la pute, se resserra davantage, alors qu’il se mettait à la limer avec puissance. Il donnait des coups appuyés, terriblement profonds, ajoutant la mélodie de ses grognements rauques aux sons de son aine frappant celle de la succube.

Helel déformait clairement le ventre de Vierna, comme une preuve qu’un corps humain n’était pas fait pour encaisser ce genre de traitement. Le démon était trop brutal, trop bestial. Une humaine serait morte de douleur, mais pour une infernale, c’était un bonheur sans nom. Dans cette douleur, elle devait également trouver un plaisir intense, la sensation d’être déchirée de l’intérieur par une lance brulante.

« Regarde ma queue te détruire le corps. Regarde ! » Il agrippa la chevelure de Vierna, tirant son visage de sorte à ce qu’elle ne puisse regarder que le sexe d’Helel la déformer avec violence, ou bien le regard hargneux et sadique de son amant. « Aaaaah ! Qu’est-ce que tu espérais… Pute… Rejoindre mon harem ? Te faire engrosser ? » Il ricana, avant de grogner de plaisir. Il avait réussi à s’enfoncer de tout son long.
Journalisée

(´・ω・`)
Vierna
Créature
-

Messages: 141

avatar


Voir le profil
Fiche
« Répondre #6 le: Juillet 25, 2017, 01:34:00 »

Les premiers préliminaires que la belle démone basanée offrit à Helel lui valurent un compliment et un chaud baiser baveux en guise de récompense, preuve qu’elle commençait à l’intéresser assez pour qu’il ait envie de la gouter alors qu’elle l’avait déjà vu repousser de simples succube venue lui faire du rentre dedans dans des établissements huppé des enfers. La jeune et ambitieuse démone s’était bien renseigner sur cet archidiable là, elle avait entendu qu’il aimait les femmes joueuses et un peu rebelle puisqu’il avait déjà été fou d’une simple démone qui refusait de devenir sa soumise au point de la nommer marquise …

La belle et joueuse démone métisse savait pertinemment que le grand duc cherchait à la tester pour voir si elle était une femme plus digne d’intérêt que toutes les succubes vulgaires et communes qui ne pensaient qu’à se jeter sur son gros chibre afin d’avoir le privilège de se faire engrosser par un seigneur démon. Il ne fallait surtout pas qu’elle cède en lui avouant n’être qu’une catin des enfers sans intérêt qui voulait rejoindre son harem, non si elle lui résistait de manière provocante. Joueuse la belle réclama encore un baiser langoureux au duc pour le provoquer. Malgré son coté dominant, le duc qui la tenait par le cou daigna l'embrasser plusieurs fois alors qu’il aurait pu l’humilier en la faisant se languir sans daigner la sauter...

Spoiler  

En l’amusant par des beaux regards effrontés, la démone aurait surement plus de chances d’intéresser ce grand duc, lequel semblait habitué à humilier des femmes stupides qui tombaient en admiration devant son chibre comme s’il était la septième merveille des enfers. Il fallait avouer que ses amies ne lui avaient pas menti en lui disant que ce duc était un sacré étalon qui limait bien puissamment sa petite chatte à grands coup de reins. Une pauvre humaine aurait déjà été brisée sous le plaisir trop intense mais Vierna avait prévu la chose en prenant plusieurs potions d’endurance et en choisissant une position assise ou elle pourrait facilement se défendre en l’emprisonnant entre ses jambes qui entourèrent le torse du beau diable.

« Humpf je voulais juste vous séduire par défi et curiosité, votre magie m’intéresse autant que votre gros chibre, toutes les démones ne sont pas … Aaaah … des trainées Hummm. »

C’était surement bien drôle d’entendre une succube dire cela en se retenant de ne pas gémir trop fort de plaisir alors qu’elle écartait les cuisses devant un grand duc particulièrement macho et dominant. Toutes les démones du plaisir avait des corps de rêves et savaient jouer les catins pour emballer de beaux étalons, la belle métisse savait donc qu’elle allait devoir faire la différence sur sa capacité à amuser Helel avec une plaisante conversation pendant qu’il la troussait sur un autel en pierre.  

« Han hummm il se pourrait que je sois intéressée par rejoindre votre harem Ooooh … Si vous me montrez que vous pouvez être un bon amant viril et séduisant au lieu de jouer au diable vulgaire et macho qui considère les femmes comme des jouets ! »

Parler d’une voix douce et sensuelle tout en se faisant empaler l’entrejambe par un puissant démon était un exercice difficile auquel Vierna s’entrainait souvent. La sauvagerie et la bestialité avec laquelle le grand duc la besognait pour tenter de la transformer en simple femelle en chaleur couinant comme une chienne au bout de son chibre était impressionnante et la fausse sorcière humaine devait batailler pour contrôler son plaisir afin d’amener Helel à se montrer moins macho sadique avec elle.

Ce noble seigneur des enfers avait une bite immense et semblait avoir l’habitude de dominer les femmes qu’il sautait mais Vierna était une succube qui avait été formée par Onixian Magoa, une des plus grande baiseuses des enfers. Laquelle lui avait appris comment résister à ce genre de mâle dans une partie de jambes en l’air intense. Les délicieux coups de reins du duc lui arrachaient des frissons et des soupirs d’extase mais la belle ripostait en lui offrant de chaudes caresses et des baisers langoureux qui semblaient rendre le démon un peu moins pressé de la punir.

« Aaah avouez que c’est amusant comme jeu érotique aamph ... J’en ai des tas d’autres à vous proposer … Ooooh salaud tu me baises bien … Raaaah ! Han hummm …  »

Sa robe de magicienne retroussée sur les hanches et ses gros seins dépassant de ses vêtements sous la fureur de ce rodéo infernal, Vierna devait être assez sexy pour donner envie à ce mâle de la garder quelques temps dans son lit. Sa chatte était en bonne partie déformée par l’énorme mandrin de son partenaire qui lui faisait une bosse sur le bas de son ventre mais sa magie rose de démone lui permettait d’encaisser ce genre d’assaut en ressentant un plaisir sale à se faire pilonner de la sorte, là ou une mortelle en serait déjà réduite à supplier en couinant de douleur.

Vierna faisait des efforts pour séduire son nouvel amant, elle tenait à ce qu’il la ramène à son palais sur son épaule comme un beau trophée pour que d’autres démones la regarde avec envie et que sa mère reconnaisse qu’elle avait mérité d’aller étudier la magie en vu de se voir confier des responsabilités par la suite. Le regard dur du puissant mâle l’encourageait à batailler un peu pour lui donner envie de la garder à ses côtés et peut être qu’il finirait par lui faire l’honneur d’être sa soumise au pied de son trône. Une de ses favorites qui aurait le droit de le sucer devant d’autres filles jalouses, quelle jeune succube en n’aurait pas envie ?
« Dernière édition: Juillet 25, 2017, 02:07:17 par Vierna » Journalisée

Stephen Connor
Poupaw de son fichtonw
Administrateur
-
*****
Messages: 2751



Voir le profil
Fiche
Description
Colosse d'un mètre et quatre-vingt quinze centimètres, de près de cent cinquante kilos, aux yeux rouges et à la peau cuivrée. 

Champion de Lucifer, Grand Duc du plan Infernal. A la tête de cent Légions de démons.

Prétendant au trône d'Ashnard, sur le point de réaliser un coup d'état.

PS : Préfère les gros culs D:
« Répondre #7 le: Août 22, 2017, 09:56:20 »

Il était curieux de voir la véritable apparence de cette femme. Elle avait pris une forme qui lui seyait à ravir, mais il s’impatientait de voir le visage de cette succube de bas-étage, qui avait pourtant réussi à attirer son intérêt. Sa main lui serrait le cou, pinçant ses veines et bloquant l’arrivée de sang jusqu’à son crâne. Elle rougissait du visage, et lui, il lui faisait rougir le bassin en frappant terriblement fort de son aine.

Toutes les démones ne sont pas des trainées ? Il sourit à cette affirmation, répondant par une petite gifle sur le joli visage de sa victime, et un ricanement. Sa belle queue veineuse n’était pas du même avis. Oh, sans doute cette petite diablesse avait-elle des aspirations et espoirs. Pour l’heure, elle n’était qu’un jouet, une poupée de chair à la merci d’un maître cruel.

Elle mettrait sans doute du temps à se remettre du traitement terriblement sadique qui l’attendait. Helel n’aimait pas tourner autour du pot. Elle avait échoué à calmer les ardeurs du démon lorsqu’elle avait essayé de lui suggérer un jeu moins brutal. Il répondit en s’enfonçant simplement de tout son long, avant de reculer, gland à l’orée de ce petit trou meurtri, pour se renfoncer tout aussi violemment.

« Apprends à connaître ta place, pute que tu es. » Il cracha sur elle, sur sa langue, dans sa bouche, s’immisçant en elle, dédaigneux et impétueux. Ses deux mains virent lui saisir la taille, l’écrasant inexorablement à la base de son sexe, qui lui déformait l’utérus comme jamais. Helel avait une grande appréciation pour le fait de transcender la limite entre douleur et plaisir. « Aaaah, tu es vraiment pathétique, sale chienne. »

A ces mots, il vint lui donner un magnifique baiser moite et sensuel, la langue sortie, leurs lèvres se rencontrant avec avidité dans une symphonie humide. Ils étaient plus bruyants de leurs bouches charnues que de leurs bassins qui se cognaient l’un à l’autre dans un rythme effréné. Il l’aurait baisée à mort s’il avait pu le faire. Mais nul doute qu’une succube devait tenir la route bien mieux que n’importe qui.

« J’espère que tu as mieux qu’une forme humaine de trainée et un joli rouge à lèvres, ma petite pute. » Il sourit, dévoilant ses crocs, un sourire carnassier de prédateur. Sa main droite relâcha la chevelure de Vierna, la gauche lui serrant encore fermement le cou. Sèchement, il tira sa robe, d’où dépassaient déjà ses seins massifs. Il tira sur un mamelon, négligemment, avec violence. Il faisait plus de mal que de bien. « Quels gros pis de vache à lait. » Il frappa la poitrine avec force, du plat de sa main.

Helel s’extirpa alors d’entre les lèvres intimes de sa proie, observant les dégâts d’un air satisfait. Ce n’étaient pas les conditions idéales pour qu’il puisse réaliser tous ses fantasmes, mais qu’à cela ne tienne, Vierna avait passé son entretien d’embauche. Cessant enfin de l’étrangler, le démon prit place au-dessus d’elle, l’écrasant de son poids, son mandrin massif retombant lourdement entre ses seins.

« Ouvre aussi la bouche. »
L’ordre était formel, Helel se moquait éperdument de casser la mâchoire de cette enveloppe charnelle, il allait lui baiser la poitrine comme une chatte, son gros gland bien emprisonné par les lèvres de Vierna. Il allait la noyer dans le foutre, comme une moins que rien. « Si c’est un amant tendre et passionné que tu veux, tu vas devoir y travailler. Pour l’heure, tu es une serpillière à foutre. » Il lui infligea une gifle retentissante, plus humiliante que douloureuse. « Presse tes seins contre mon chibre pendant que je te baise la poitrine, sale torchon à sperme. » Il lui appuyait sur le crane pour qu’elle prenne son gland en bouche. Dans cette position, il aurait été bien étonnant qu’elle parvienne à en prendre davantage.

Il avait envie de cracher sa bonne sauce épaisse à la gueule de sa victime, de lui couvrir le visage de cette crème brulante, dont il l’emplirait par la suite. Pour l’heure, ses grognements d’aise trahissaient le plaisir qu’il prenait dans cette énorme poitrine, parfaitement moelleuse et adaptée à son sexe inhumain. Il se moquait ouvertement de Vierna, qui avait l’air bien sotte avec une queue sur le visage qui lui gonflait les joues.
Journalisée

(´・ω・`)
Vierna
Créature
-

Messages: 141

avatar


Voir le profil
Fiche
« Répondre #8 le: Août 23, 2017, 04:58:33 »

Décidément le vilain duc semblait motivé à la trousser comme une catin sur un rocher pour la punir de l’avoir ainsi fait venir, cela dit Vierna pouvait voir qu’elle avait su se faire un peu désirer puisque le mal ne l’avait pas tous simplement repoussé. Cela devait surement être une sorte d’entretient d’embauche pervers que Helel devait faire passer à toutes les démones candidates à son harem. Ce cochon avait l’air de bien s’amuser à la diriger comme si elle était devenue son jouet sexuel et Vierna l’attirait vers elle avec ses cuisses comme une fille de taverne.

- Hum on dirait que c’est votre truc les insultes et le sexe bestial, cela dit je ne suis pas une succube de bas était, ma mère est une marquise des enfers et je saurais vous surprendre comme vous le désirer !


La succube eut un sourire faché quand le puissant démone la saisit au cou pour la baiser comme une simple catin, sans doute qu’il voulait l’humilier pour voir si elle arriverait à se défendre, après l’avoir bien baisée sauvagement pendant un long moment. Le beau diable grimpa sur le rocher et commença à faire glisser son gros chibre sur la poitrine généreuse de sa proie. Vierna était agréablement surprise de voir ce coquin glisser son engin pille entre ces gros seins, c’était un massage amusant à faire pour une succube aux seins lourds et à l’allure impudique.

- Oh mon seigneur voudrait voir ce à quoi je ressemble vraiment, aucun problème mon cher mais attendez vous à être surprit je suis une belle métisse qui adore ce genre de jeux érotiques, je saurais bien vous charmer, je … Humpf haaaaan mmmh … Sluuurp !

Amusée la belle succube commença à changer de forme peut après que le salaud lui ait enfilé sa virilité imposante dans la bouche pour la faire taire. Sous son apparence de demi-elfe noire, la belle séductrice était bien plus attirante, allongée sur la table à devoir sucer son agresseur avec un air faussement énervée alors qu’en réalité elle adorait se faire abuser de la sorte par un seigneur des enfers qui la faisait fantasmer.

Ces tétons durcis par l’excitation ressemblaient effectivement à des pis de vache gorgés de lait tandis que les doux bruits de gorges de la belle démone était un hommage rendu au noble chibre du seigneur démon qu’elle suçait avec passion. Même allongée sur une pierre avec une verge d’étalon entre les seins, Vierna contrôlait la situation et arrivait à se défendre en lançant des regards enflammé et faussement rebelle au grand salaud qui profitait d’elle. Pour un entretient d’embauche c’était plutôt agréable comme situation et elle se mit à caresser les cuisses du mal pour l’aguicher.

Vierna en forme elfique

Après cela la démone pressa ses seins contre le membre viril du noble pour lui offrir une bonne branlette espagnole. Au bout d’une bonne dizaine de minutes, Stephen ressortit enfin sa lance de sa bouche et commença à tapisser les seins et le visage de la courtisane de sa noble semence, Vierna n’avait rien contre les faciales. C’était souvent considéré comme un honneur qu’une démone reçoit le jus d’un diable de haut rang sur son visage en guise de crème à déguster et étaler sur ses jolis seins.

- AAAaah ... Votre chibre à bon gout, je pourrais le pomper pendant des heures et vous réveiller tous les matins par une fellation comme la salope elfique que je suis. Je peux aussi venir m’asseoir dessus autant que vous le désirez, cela vous plait il de voir une délurée s’empaler d’elle-même sur votre engin hummm ?

En bonne démone Vierna aimait parler de manière salace et lorsque Stephen se releva un peu d’entre ses seins, elle pu voir combien les bourses du mal était encore pleines, gourmande la belle métisse alla les embrasser avec respect et soumission pour lui montrer qu’elle venait le taquiner sans qu’il ait besoin de demander ou de la forcer. La belle pouvait aussi jouer à venir profiter du duc pour lui montrer qu’elle était la femme entreprenante et joueuse qu’il recherchait.
« Dernière édition: Août 23, 2017, 05:15:23 par Vierna » Journalisée

Stephen Connor
Poupaw de son fichtonw
Administrateur
-
*****
Messages: 2751



Voir le profil
Fiche
Description
Colosse d'un mètre et quatre-vingt quinze centimètres, de près de cent cinquante kilos, aux yeux rouges et à la peau cuivrée. 

Champion de Lucifer, Grand Duc du plan Infernal. A la tête de cent Légions de démons.

Prétendant au trône d'Ashnard, sur le point de réaliser un coup d'état.

PS : Préfère les gros culs D:
« Répondre #9 le: Août 25, 2017, 02:57:34 »

Au moins, Vierna ne tombait pas dans une pathétique série de gémissements et de couinements, comme le faisaient toutes les succubes terriblement ennuyantes des Enfers. Elle y mettait du sien, feignait le défi et la rébellion, ce qui n’était pas pour déplaire au beau diable. Il adorait lire la haine dans le regard de ses amantes alors que son sexe filait entre leurs lèvres pulpeuses.

La catin n’avait d’ailleurs pas menti. Il lui préférait nettement cette apparence, étrangement elfique, qui n’était pas sans un exotisme appréciable. Mais c’était surtout ce petit regard qui l’enflammait comme jamais, le poussant à lui baiser la bouche de plus belle, si violemment qu’il l’entendait s’étrangler sur son gland, essayer de tourner la tête. Il lui déformait les joues, elle avait vraiment l’air d’une pauvre pute.

Helel lutta contre son instinct primaire, contre son besoin d’engrosser cette truie en manque de chibre. Il ne pouvait se permettre d’offrir sa noble semence à une diablesse qui ne lui avait pas prêté allégeance. Alors, il lui tapissa plutôt la poitrine et la gueule de son jus divin, nectar qu’une pute comme Vierna pourrait savourer à sa juste valeur.

« Tu es une admirable femme d’affaires. »
Remarqua le beau diable, présentant le bout de son gland aux lèvres moites de son amante, lui faisant téter le fer de cette lance veineuse. Il bougeait doucement, s’assurant qu’elle lui nettoie bien la queue.

Inventive, la petite elfe savait tout de même recourir aux méthodes plus classiques, à l’efficacité néanmoins démontrée. Helel adorait se faire bouffer les couilles, et il attrapa instinctivement le crâne de la catin en sentant ses lèvres parfaites sur ses couilles enflées de désir. Un râle approbateur quitta ses lèvres. Il ne cachait pas ses points faibles.

« Ooooh ouais, lèche-moi bien les couilles. » Ordonna-t-il en frottant ses burnes pleines de foutre contre la gueule de Vierna, qui en puerait le foutre et le musc mâle d’un démon en rut, pour quelques temps. « Vénère ces grosses couilles, et je te prendrai dans mon harem. » Il ne l’aguichait pas, il disait la vérité. Voilà un des recrutements les plus rapides qu’il lui ait été donné de faire.

A vrai dire, c’était une des rares fois où il n’avait pas pris la peine de dresser son nouveau jouet avant de l’intégrer à ce petit clan. Il avait hâte de la former à toutes les choses qu’il aimait imposer à ses amantes, autant qu’il avait hâte de voir ce que cette petite hybride avait en tête. Plutôt que de continuer à la baiser comme une chienne, il se rhabilla rapidement, l’encourageant à faire de même.

« Bien, je vais te prendre à l’essai, ma belle petite chienne. » Il lui caressa les cheveux, alors que le cercle d’invocation se réveillait, prêt à happer le couple pour les ramener dans le plan infernal d’Helel. Un magnifique manoir victorien entouré par un village du même genre, au milieu d’une petite île verdoyante. Pas exactement l’image typique des Enfers, mais c’était un endroit très particulier, que Vierna aurait le temps de découvrir. « Attention. » Ce fut le seul avertissement du démon.

Une noirceur, un tentacule de fumée les attrapa, obscurcissant leur vue. Lorsqu’ils purent rouvrir les yeux, ils étaient dans une des chambres du manoir, richement décorée selon les envies et désirs de Vierna. Ce serait son lieu de vie, pour aussi longtemps qu’elle serait l’invitée du Grand-Duc. Elle était déjà arrivée bien vite, admise dans un lieu très privé avant même de n’avoir montré tout ce dont elle était capable.

« Certaines sont ici parce que mon essence les a corrompues à un tel point qu’elles ne se plaisent que dans le stupre. Tu es une succube… Mais tu n’es pas là pour cela, pas vrai ? Pas que. Si c'est l'influence et le pouvoir que tu cherches, tu as intérêt à m'impressionner, les courtisanes sont légion par ici. » Il sourit légèrement, se frottant le menton d’un air aussi amusé que pensif. « Tu devrais t’habiller. Je vais te faire visiter les lieux, et rencontrer mes autres concubines. » Il lui désigna l’armoire. Comme la chambre, elle était teintée de magie, renfermant n’importe quelle tenue que la succube pourrait imaginer et désirer.
Journalisée

(´・ω・`)
Vierna
Créature
-

Messages: 141

avatar


Voir le profil
Fiche
« Répondre #10 le: Août 25, 2017, 06:52:24 »

C’était intense comme le seigneur démon glissait son engin entre ses jolis seins de démone, la belle métisse avait finit par reprendre son apparence elfique normale pour exciter encore plus le mâle pervers qui allait et venait dans sa bouche comme si elle était un joli fourreau pour son noble chibre d’étalon. Heureusement pour elle Vierna était une succube plus résistante à ce genre de pratique qu’une pauvre humaine qui aurait risqué de se faire démonter la mâchoire tellement le puissant diable s’amusait à lui baiser vigoureusement la bouche.

Même la bouche pleine la belle jeune femme essayait encore de provoquer son partenaire en lui laissant des petits regards de reproches, elle savait que le grand duc était le genre de démon à aimer les filles délurées. Sans grand surprise le mâle finit tous de même par la complimenter sur la manière dont elle se mettait en valeur pour réussir à se faire embaucher dans son harem. Cet entretient d’embauche lubrique n’était pas totalement une surprise pour la belle et ambitieuse succube qui s’y était un peu préparé.

Vierna poussait de petits gémissements étouffés en bavant sur le glaive de chaire de l’archidiable et fut contente quand ce dernier fini par se retirer pour jouir sur son visage et sa jolie poitrine dans un facial bien réussi. Vu la puissance de la jouissance de son nouvel amant, la démone aurait surement eut du mal à tout avaler s’il avait décidé de finir dans sa bouche. Son beau visage marqué par la semence du male, la démone se sentait à son aise. Elle n’était pas comme ces humaines idiotes qui se sentait honteuses de se faire repeindre le visage par leur partenaires, c’était clairement une récompense qu’il lui avait fait et un signe encourageant pour elle.

Voyant qu’elle était en passe de le convaincre de la prendre comme concubine, la rusée séductrice à la peau sombre continua son affaire en allant nettoyer les parties du seigneur. C’était toujours grisant pour une succube d’entendre un mâle gémir alors qu’elle lui dévorait les burnes comme une salope affamée. Le sexe était un art dans lesquelles Vierna se devait d’exceller si elle avait envie de gagner son indépendant vis-à-vis de sa mère, cela serait une étape importante dans sa quête de pouvoir et de liberté.

Lorsque le beau diable déclara finalement qu’elle avait réussi à le convaincre de la prendre dans son harem, la belle semi-elfe eut un sourire ravis tout en se léchant ses doigts plein de jus d’homme parce qu’elle s’était aussi amusé à étaler la semence du duc sur ses gros seins comme s’il s’agissait d’une crème solaire. Porter l’odeur d’un archidiable sur son corps était un signe de réussite pour les succubes étant donné que la plupart de leur promotion sociale était liées aux prouesses qu’elles réaliseraient dans la chambre à coucher.

Fermant un instant les yeux lorsque Helel les téléporta chez lui Vierna toujours à genoux devant le mâle se cramponna à la jambe de ce dernier. Elle avait été un peu surprise de la voir décider de la ramener chez lui si vite alors qu’ils étaient tout les deux encore à poil et marqués par leur fornication récente. Qu’à cela ne tienne, la jeune succube en avait vu d’autres et elle était vraiment flatté d’être si vite admise dans l’entourage du duc, ses amis ne lui avaient pas menti sur le luxe de la demeure du seigneur. Une chose qui n'impressionnait pas la fille de marquise qu'elle était.

-   Hé bien on dirait que vous avez été rapide à me ramener chez vous, je suis flattée. Je m’appelle Vierna Aslano et vous avez raison de croire que je ne suis pas là que pour la luxure comme les petites mortelles que vous ayez rendues esclaves de votre chibre. Je suis une jeune sorcière capable d’invoquer des Golem et une démone qui cherche à gagner en pouvoir et en indépendance par rapport à sa mère envahissante.

Lorsque le duc lui demanda de s’habiller en lui désignant une armoire la jeune succube fut un peu déçue qu’il mette ainsi fin à leurs ébats, sans doute que Helel tenait à ce qu’elle gagne le droit qu’il l’honore plus longuement et le pousse à la considérer comme une femme digne de respect. C’était là aussi assez normal compte tenu des douzaines de femmes qui devaient passer par le harem du duc chaque décennie. Le duc devait surement considérer le sexe comme une routine et ne retenir qu’une poignée de femmes intéressantes comme favorites à garder plusieurs années.

-   Hum je crois que je vais encore vous surprendre en vous disant que j’ai emporté des vêtements avec moi, une succube de qualité comme moi doit pouvoir se dessaper rapidement si vous voyez ce que je veux dire huhuhu ...


Vierna montra au duc les anneaux magiques qu’elle portait aux doigts, une partie d’entre eux lui servait à invoquer des habits ou une armure de combat. C’était effectivement des objets magies simple et très pratiques pour les gens riches pouvant se les offrir. Jouant encore à la séductrice effrontée, la démone fit apparaitre de la lingerie sur elle pour amuser le duc avant de recouvrir le tout par sa robe blanche préférée. Laquelle épousait bien ses courbes elfiques et disposait d’un jolie décolleté mettant sa poitrine en valeur.
Journalisée

Stephen Connor
Poupaw de son fichtonw
Administrateur
-
*****
Messages: 2751



Voir le profil
Fiche
Description
Colosse d'un mètre et quatre-vingt quinze centimètres, de près de cent cinquante kilos, aux yeux rouges et à la peau cuivrée. 

Champion de Lucifer, Grand Duc du plan Infernal. A la tête de cent Légions de démons.

Prétendant au trône d'Ashnard, sur le point de réaliser un coup d'état.

PS : Préfère les gros culs D:
« Répondre #11 le: Août 26, 2017, 09:21:27 »

Nombre de femmes étaient passées par le harem du beau diable. Certaines étaient aujourd’hui de puissantes souveraines dans le plan Infernal, d’autres étaient retournées à une vie libre, et le reste se plaisait encore dans les salles luxurieuses du Palais d’Helel. Vierna était ici pour le pouvoir, comme elle l’affirmait à son nouveau maître.

Ce dernier aimait s’associer à des gens affamés de réussite, il aimait voir leur ascension dans l’univers cruel des Enfers. Il était un mentor difficile, mais un qui avait toujours su guider au mieux ses concubines. Alors, pour un temps, il calmerait ses pulsions et désirs, assez longtemps pour que cette nouvelle venue puisse découvrir les règles en ces lieux.

« Je vois. » Dit-il simplement. Avec la façon dont elle avait conçu son cercle d’invocation, il en avait oublié qu’elle devait être une magicienne très capable, lorsqu’elle ne faisait pas exprès de se tromper. C’était un aspect intéressant à explorer, en temps voulu. « Très bien, Vierna. Dans ce cas-là, nous pouvons commencer la visite. »

Le manoir était gigantesque, réellement immense. Dans le monde réel, il se serait probablement écroulé, incapable de supporter sa taille et son poids. Mais ici, dans le domaine de l’âme et du fantasme, il se tenait, fier comme un roc. Il était entouré par un grand village d’une architecture similaire, quoique la taille des bâtiments ne soit pas comparable à celle de l’édifice principal.

Des démons sous les ordres d’Helel vivaient ici, mélangés à des hommes et femmes de toutes races, qui avaient abandonné leurs âmes au Grand-Duc. Il n’était pas de ceux qui se plaisent à jeter leurs âmes si durement gagnées dans un grand brasier pour les y voir souffrir. Il n’était pas un généreux leader clément non plus. En vérité, il ne faisait que collectionner, utilisant l’âme de ses victimes comme essence pour ses propres pouvoirs.

Le manoir abritait de tout. Personnel de maison, soldats en garnison et invités temporaires, permanents, ainsi que les femmes du harem. On les voyait déambuler dans les couloirs, allant des bains aux salles à manger, s’affairant à ce qu’elles désiraient jusqu’à temps que le Maître décide de venir se satisfaire en elles. Les chambres des femmes du harem se trouvaient dans les plus hautes tours, et chaque étage était facilement accessible par des portails, ou le grand escalier en colimaçon pour les plus courageux.

Helel guida Vierna à travers les dédales, jusqu’à la grande salle de repos, réservée aux invités de marque et aux femmes du harem. Il y avait peu de monde, en ce moment. Quelques nobles venus prendre un peu de repos dans ce charmant monde, entourés de leur propre harem et escorte. On s’échangeait des mondanités, buvant des liqueurs d’esprit, capable d’avoir un effet similaire à l’alcool même sur des immortels fait de magie plutôt que de chair.

« Allons, prenons un peu de repos. Sers-toi un verre si tu le souhaites. » Helel s’affala dans un fauteuil moelleux, en face d’une table sur laquelle étaient posés une bouteille et quelques verres. Il ne présentait que rarement les femmes de son harem à de nouvelles venues, il préférait leur laisser ce privilège, qu’elles se découvrent entre elles. Cependant, la succube aux courbes voluptueuses qui vint masser les épaules de son maître, de derrière, se doutait bien que cette nouvelle tête était une compétition pour elle. « Ah, Vera. » Une de ses chiennes les plus espiègles, qui aimait marquer son territoire.

Il n’avait pas eu besoin de la regarder pour savoir de qui il s’agissait, il connaissait sa façon de faire, reconnaissait son odeur enivrante. Simplement, il se servit un verre, profitant du massage attentionné de son esclave, conscient qu’elle cherchait le détourner de Vierna. Il avait hâte de voir comment sa nouvelle recrue réagirait. Helel ne présenta pas les deux femmes, désireux de voir comment Vierna abordait la compétition. Vera avait un sale caractère. Sale caractère qui se démontrait déjà par un regard noir et provocateur, alors que la blonde aux yeux violets devenait plus possessive encore avec Helel, glissant ses mains sur son torse. Le démon savait qu’elle ne pourrait retenir une pique acerbe.

« Encore une petite pimbêche d’elfe. »
Pesta-t-elle.
Journalisée

(´・ω・`)
Vierna
Créature
-

Messages: 141

avatar


Voir le profil
Fiche
« Répondre #12 le: Août 27, 2017, 11:00:25 »

Le palais du duc semblait immense et Vierna était assez contente que son nouvel amant prenne le temps de lui faire la visite plutôt que de la confier à un domestique pour aller vaquer à d’autres occupations. L’endroit semblait remplis de mortels asservit et de démons aux services du noble, ce n’était pas pour rien que la belle avait choisit de postuler au harem de ce noble là plutôt que d’aller chez un autre archidiable des enfers qui la traiterait surement moins bien que lui.

Après avoir suivit son nouveau seigneur à travers les couloirs, la belle métisse finit par arriver dans un vaste salon ou quelques nobles bavardaient avec leur maitresses tout en s’enivrant d’alcool. En sommes rien que de très classique pour des membres de la noblesse des enfers et Vierna avait trop souvent assisté à ce genre de spectacle chez sa marquise de mère pour ne pas étre à l’aise dans ce genre de milieux. Ce qui l’agaça fut en revanche le fait que le duc ne la présenta pas aux invités et qu’une autre démone vienne masser les épaules du seigneur et se moquant de la belle demi-elfe.

Visiblement la femme qui l’avait offensée était une succube de salon, une midinette possessive, jalouse et raciste qui n’avait surement pas prit la peine de sonder son aura magique et qui la prenait pour une pauvre captive elfe noir incapable de se défendre en ce lieu. Vierna voyait bien que cette démone idiote cherchait à faire de la compétition avec elle et ce serait une bonne occasion pour elle de se faire d’emblée remarquer et respecter au sein du harem du duc en corrigeant cette idiote qui venait la provoquer.

Contrairement à sa rivale, la magicienne métisse pensait toujours à utiliser sa magie pour évaluer la puissance des gens qu’elle rencontrait et elle voyait bien que Vera n’avait pas un pouvoir très grand, ce devait surement être une catin de bas étage venue jouer les soumises du duc parce qu’elle n’avait surement pas les moyens d’espérer mieux qu’un rôle de courtisane. En plus cette idiote commentait l’erreur d’aller masser Helel sans même regarder la nouvelle qu’elle avait offensée, ne s’attendant surement pas à étre agressée physiquement.

Se servant de sa magie pour augmenter sa force, Vierna se rapprocha de la gueuse en train de masser le duc de manière assertive pour l’attraper par les cheveux d’une poigne démoniaque féroce. Profitant de la surprise la demi-elfe plaqua sa rivale sur un buffet de la pièce, la forçant à se plier dans une position honteuse de soubrette prête à recevoir la fessée avant de claquer furieusement le cul de l’impudente. Il était assez fréquent aux enfers qu’une démone insultée réagisse furieusement pour humilier en retour son ennemie mais cette rombière au service du duc devait l’avoir oublié à force de se vautrer dans le stupre comme une pauvre salope inutile …

-   Demi-succube ma grande, tu la vois mieux maintenant la différence ? Je vais t’apprendre moi à me prendre de haut comme une vulgaire pintade ! Tiens prends ça trainée ! Tu as intérêt à vite t’excuser si tu ne veux pas finir fistée devant tous le monde !

La main de Vierna s’abattit à plusieurs reprises sur le gros cul de son adversaire, elle ne pouvait tout simplement pas laisser passer ce qu’elle lui avait dit. La concubine du duc s’était montrée grossière envers elle en venant tripoter le seigneur sans même chercher à lui parler comme si elle n’était qu’une simple pute sans valeur. Une faible petite elfe qu’elle pourrait vite chasser en marquant son territoire, sauf que la belle demi-elfe noire n’avait rien d’une pauvre captive et comptait bien donner un leçon de respect à cette gueuse qu’elle fessait joyeusement.

Vera tenta de gigoter pour se libérer mais la force et la magie paralysante de la belle sorcière l’entravait fermement pour qu’elle ne puisse échapper à sa punition. Vierna n’avait même pas demandé la permission du duc pour châtier cette garce, sachant que la grande majorité des beaux diables étaient souvent flatté de voir deux succubes se battre pour eux. Luttant pour la domination, la nouvelle maitresse d’Helel se faisait un devoir de malmener les grosses fesses de son ennemie par des fessées assez puissantes et typiquement démoniaque.

-   Alors on fait moins la fière maintenant petite salope ! Je suis Vierna Aslano, fille d’une marquise des enfers et toi tu n’es qu’une courtisane de bas étage, une idiote raciste que je vais vite remettre en place. En plus de ça, tu sembles être une chienne soumise qui mouille quand on lui claque le cul fufufu !

Impitoyable la métisse en colère déchira la jupe de la concubine du duc pour lui mettre les fesses à l’air et commencer à venir doigter outrageusement l’intimité humide de l’importune Vera. Au vu de l’attitude de cette dernière, elle n’allait pas se priver de donner un spectacle érotique de domination entre filles aux invités du duc puisque ces derniers semblaient n’avoir rien contre le fait qu’elle mette de l’animation dans leur mondialités ennuyeuses. Cela ne devait pas être tous les jours qu’une petite nouvelle fessait une concubine du duc sous leur nez !

Loin d’être un comportement répréhensible, le fait d’humilier une ennemie en publique était très bien vu et même encouragé dans les cercles infernaux, la succube savait que plus elle réduirait Vera à l’état de soumise implorant son pardon. Plus cela impressionnerait positivement le duc et ses amis qui applaudissait déjà, ne faisant que renforcer la honte de l’impudente concubine. Laquelle regrettait déjà d’avoir sous-estimé Vierna au vu des gémissements plaintifs qu’elle poussait …
« Dernière édition: Août 27, 2017, 11:06:11 par Vierna » Journalisée

Stephen Connor
Poupaw de son fichtonw
Administrateur
-
*****
Messages: 2751



Voir le profil
Fiche
Description
Colosse d'un mètre et quatre-vingt quinze centimètres, de près de cent cinquante kilos, aux yeux rouges et à la peau cuivrée. 

Champion de Lucifer, Grand Duc du plan Infernal. A la tête de cent Légions de démons.

Prétendant au trône d'Ashnard, sur le point de réaliser un coup d'état.

PS : Préfère les gros culs D:
« Répondre #13 le: Août 29, 2017, 08:41:47 »

Helel observa, ne pipant pas le moindre mot. Il appréciait la verve qui animait Vierna, un peu moins sa hâte à recourir à la punition. Il y avait plus intéressant que de fesser une ennemie. Helel aurait volontiers laissé sa nouvelle choisie lui vénérer le torse, il lui aurait fait l’amour devant Vera pour la frustrer, lui qui se plaisait à voir envie et jalousie dans le regard de ses amantes.

Qu’importait, alors, car il savait apprécier ce spectacle malgré son manque de raffinement. Croisant nonchalamment les jambes et les bras, il s’affala sur le fauteuil, feignant d’avoir les épaules engourdies. Il fronça légèrement les sourcils. Il espérait que Vierna n’oserait ainsi dérober celle qui s’occupait avec adoration de son maître, sans venir la remplacer.

« Elle me massait. »
Précisa le Grand-Duc d’un ton sec. Il faudrait bien vite apprendre que si le démon acceptait que ses amantes règlent leurs problèmes entre elles, Helel n’autorisait personne à oublier la seule chose qui comptait dans tout le harem : lui. « Guide la, ou viens la remplacer. » Il sourit alors, faisant craquer ses épaules en bombant le torse.

Que Vierna n’oublie pas cette règle, elle était au service d’Helel, aussi tendre et attentionné puisse-t-il daigner se montrer avec elle lorsqu’elle le réclamait. Le beau diable décroisa les bras, faisant un simple geste à sa nouvelle addition, l’incitant à venir vers lui. Il comptait avoir ce massage, d’une façon ou d’une autre.

« Allez, montre lui comment il faut s’y prendre. Étouffe-la, je veux la sentir mourir à petit feu. » Il passait sa lourde main sur son sexe, qui enflait dangereusement dans son pantalon. Cela l’intéressait davantage qu’une fessée ou autre démonstration entre femmes. Il voulait que le plaisir soit pour lui, s’accaparant ces deux diablesses qui attiraient les regards. « Punis cette chienne pour moi. Ou montre-moi que tu sais faire cela bien mieux qu’elle. » Il rit doucement.

Vera avait un tempérament de feu, mais elle était de celles qui se plaisaient à simplement baiser matin midi et soir sans rechercher plus de puissance. L’opposé de Vierna, en somme. Helel la pensait légèrement masochiste, également, car son arrogance et son impolitesse lui valaient souvent pareilles correction, à un tel point qu’elle devait véritablement le chercher.

Mais c’était tant mieux, car le beau diable était un amateur de punitions, et Vierna semblait partager cette appréciation pour les châtiments corporels. Restait à voir ce qu’elle avait en tête qui puisse divertir son nouveau Maître. Ce dernier attendait, caressant toujours lascivement son sexe, encore parfumé par les ébats qu’il avait entretenu avec la petite nouvelle.

Une partie des invités s’était arrêté pour regarder la scène, et comme souvent en ces lieux, le Grand-Duc pouvait imaginer que le tout finirait en une violente orgie. Il avait hâte de commencer. Et c’était son devoir d’ouvrir les hostilités, se retenant cependant d’extirper son gros chibre de son pantalon, car c’était là le travail d’une des deux femmes du harem.

Il voulait sentir une bouche sur sa verge à moitié érigée, il voulait sentir le fond d’une gorge déposer un baiser moite sur son gland trempé. Que ce soit de Vera ou de Vierna n’avait aucune importance. Mais celle qui lui donnerait le plus de plaisir s’en sortirait bien mieux, à l’avenir. Il ne fallait pas qu’elles se reposent sur leurs lauriers, après tout, car la compétition a du bon.

« Alors, qu’as-tu en tête, Vierna ? Je te laisse choisir. Vera devra t’obéir quoique tu choisisses pour elle ou pour toi. » Il jeta un regard amusé aux deux femmes, alors que la blondinette tentait de revêtir ses habits sur son fessier rougi par l’humiliation.
Journalisée

(´・ω・`)
Vierna
Créature
-

Messages: 141

avatar


Voir le profil
Fiche
« Répondre #14 le: Août 29, 2017, 10:19:04 »

Fesser durement une démone midinette et idiote était assez amusant pour Vierna qui fut un peu triste d’entendre le duc se plaindre sur le fait qu’il n’avait plus de femelle pour le masser avant de l’inviter à venir remplacer Vera. Ce diable devait surement être accro au sexe pour vouloir de nouveau se lancer dans une orgie peu de temps après la chaude partie de jambes en l’air qu’ils avaient eut avant en guise d’entretien d’embauche pour la succube basanée.

La belle sorcière sourit en voyant le duc l’inviter à venir s’occuper de lui, c’était un signe encourageant montrant qu’elle avait gagné des points en punissant une petite garce hautaine et raciste devant lui. Vera devait être une pauvre salope sans valeur pour le noble archidiable puisque ce dernier admettait rapidement qu’il aimerait avoir une femme plus amusante qu’elle pour venir le détendre. Amusée qu’on lui offre la chance de décider de la suite des évènements, la démone elfique commença à se déhancher dans une danse lascive pour attirer l’attention du publique.

« Oh ne vous en faites pas  pour cela, je comptais bien venir la remplacer pour vous montrer que je suis bien plus divertissante qu’elle. Nous allons commencer par un strip tease puis se viendrait me frotter contre vous pendant que cette gueuse nous regardera en mangeant ma culotte comme la chienne soumise qu’elle est ! »


Commença donc un lent et excitant effeuillage ou Vierna commença à se défaire lascivement de sa tunique, suivie de sa minijupe avant de retirer sa culotte qu’elle alla enfoncer dans la bouche de sa rivale pour la réduire au silence afin qu’elle ne gâche pas la féte en chouinant comme une sale esclave effarouchée. Il était probable qu’un des invités profite d’aller baiser cette gueuse une fois que la nouvelle courtisane serait occupée avec le duc mais la demi-elfe noir s’en fichait du sort de Vera du moment qu’elle l’humiliait en force.

Ne portant plus que son soutien-gorge, ses gants blanc et ses bottes, la belle séductrice des enfers avança d’une démarche féline vers Helel en se déhanchant exprès pour le provoquer, grimpant derrière le male. Elle commença à lui masser le dos avant de déclarer qu’il serait mieux allongé avec elle dessus pour un bon duel de léchouilles. Amusée Vierna fini par se placer en position de 69, pèle mêle au dessus du duc ravis, le coquin avait surement de la chance d’avoir rencontré une nouvelle amante aussi adepte des jeux érotiques que lui.

Bien installée au dessus du beau diable, la succube à la beau sombre commença à abaisser le pantalon du démon pour gouter de nouveau à sa grosse saucisse, Helel avait effectivement de quoi se venter de la taille de sa virilité et Vierna fut contente de commencer la fellation de la victoire sous le regard énervée de la petite sotte qu’elle venait de punir devant tout le monde. A moitié paralysé par les puissants sort d’entrave de la nouvelle courtisane du duc, Vera devait se sentir bien bête d’avoir provoqué la première elfe noire venu en la croyant à tord faible.

La bouche gourmande de la métisse entama les hostilités en chatouillant le bout de la lance de son amant,  la position qu’elle occupait mettait la belle Vierna en bonne posture pour pomper son nouveau seigneur comme elle le voulait pendant que ce grand coquin pourrait à loisir tripoter son joli cul bien dodu de succube. Avec un peu de chance le diable s’amuserait à la chatouiller de ses gros doigts pendant qu’elle aurait la bouche pleine de son noble chibre, décidément la journée avait bien commencée …

Spoiler  

Belle et très sensuelle, la jeune et ambitieuse succube se sentait à son aise. Elle avait très vite su s'imposer face aux invités de son nouveaux seigneur en leur donnant de jolis spectacles erotiques, chose qui lui vaudrait surement le respect de la plupart de ces démons et maintenant elle profitait des demandes de son amant pour lui offrir une belle gâterie dans une position assez torride qu'elle maitrisait quasiment à la perfection ...

Cela dit, Helel avait surement l'air de vouloir reprendre un peu de contrôle sur sa nouvelle concubine puisque Vierna le sentit introduire un beau sextoy dans son joli cul serré avant qu'il ne la soulève par les fesses pour lui faire prendre une position un peu plus acrobatique. Probablement pour tester ses talents de succube et lui rappeler qu'il était le maitre. Un jeu excitant qui plaisait beaucoup à la petite nouvelle qui poussait des gémissements de plaisir pour le provoquer et rendre Vera folle de jalousie .

« Dernière édition: Août 29, 2017, 10:39:01 par Vierna » Journalisée


Tags:
Pages: [1] 2
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox