banniere
 
  Nouvelles:
De nouvelles places sont ouvertes pour le poste de modérateurs, si vous êtes intéressés, merci de vous présenter ici.

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: 1 [2]
  Imprimer  
Auteur Sujet: Service complet pour une princesse (Pv Sophiana Caldo)  (Lu 794 fois)
Sophiana Caldo
Avatar
-

Messages: 172

avatar


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #15 le: Juillet 21, 2017, 10:13:48 »

Si grosse... mmmmhaaaaan.... Tellement bon !!! HAN ! HAN ! OUIIII ! Ce sejour.. va être tellement pervers  !!

Je n'ai aucune honte de montrer que j'aime faire tant sodomiser, les futas sont mon péché mignon et je ne le cache pas en ce moment, criant comme une chienne en chaleur qui se fait bien démonter les reins par la grosse queue de la soubrette, lui faisant apprécier mon petit trou en le resserrant dessus, créant des sensations de masturbation supplémentaire.

Je bave autant que je mouille sur le sol, la puanteur du sexe, que l'on dégage, imprègne toute la pièce comme un marquage de territoire dont j'en suis la propriétaire. Je sent que je viens, du profond de mon être à chaque claquement de bassin sur mes fesses rougit, les couilles sombres me fouetter l'intimité gonflée et la base de mon chibre, tout ça faisant grimper mon orgasme que je retiens comme je peux.

Ce qui ne dure pas, évidemment, lui fister l'anus aussi sauvagement pendants qu'elle laboure la porte arrière, fait monter sa jouissance qui risque d'être bien bouillante. Elle se colle à mes rondes fesses puis me déverse son liquide viril dans mon colon, déclenchant mon orgasme en jet de cyprine qui nous humidifie le bas du corps toute deux me laissant tremblante après avoir crier longuement de plaisir.

Aaaaaaaaah.... mmmmmmmmh... Oh oui.. On va bien s'amusées.

Mon poing démoniaque ressort brusquement des fesses de la patronne tandis que je repousse celle ci avec mon beau gros cul, le sourire large, mais elle n'aura pas le temps de se relever que les seins généreux de Cassandre se collent à ses omoplates, les mains venant se placer contre les plis de ses genoux. Vierna se fera soulever d'un coup, le dos contre la poitrine de la succube, ses jambes se retrouvant écartées et cuisses touchant ses propres seins, qui se retrouvent légèrement écrasées par eux. Ma servante ayant pris la peine, après avoir épuisée l'esclave pour qu'elle jouisse, de se faire une belle verge, de même corpulence que ma queue, dans l'intention de remettre les choses dans l'ordre avec la succube sombre, même si la situation l'excite au plus au point.

Position de Vierna avec Cassandre, debout et derrière elle.

Je pense que tu n'as plus besoin.. de ta queue.. Petite succube...

Parlant suavement à son oreille, lui laissant le temps de reformer son vagin alors qu'elle sentira un pénis, du même calibre que le mien, provenant de Cassandre et se coller à sa rondelle, prêt à débuter l'assaut. Je me relève lentement avant de me tourner vers l'elfe sombre, le mandrin palpitant, un regard pervers et sauvage envers ce corps offert à mes désirs, que je vais assouvir tout elle a assouvie le sien.

Je m'approche lentement, faisant perdurer le moment fatidique, puis, sans plus de ménage, j'enfonce entièrement mon chibre dans sa vulve ruisselante, pénétrant son utérus de mes cinquante centimètres de chair tendu. Tout en même temps, Cassandre pénètre, aussi brutalement que moi, toute sa grosse bite palpitante, nous faisant gémir longuement en symbiose, claquant nos bassins sèchement contre la croupe de notre victime. Je place mes mains sur les hanches basanées, regardant Cassandre avec un grand sourire qu'elle me renvois, avant de débuter de lents et longs, mais secs, aller et retour dans les orifices de notre proie, usant de la lenteur pour que nous frappions nos bassins simultanément, rendant les bruits de nos claquements aussi puissant que les coups de queues que nous lui portons, résonnant dans la pièce avec nos gémissements sensuels de plaisir.

C'est une bonne position pour t'engrosser...

On va te remplir jusqu'à ce que tu déborde pendant des jours..

Nos mouvements de reins s'accélèrent et deviennent irrégulier, toujours aussi puissants dans cette double pénétration inhumain qui nous font gémir intensément, Cassandre et moi. Un spectacle démoniaque pour les voyeurs et l'esclave, se remettant à peine de la sodomie reçu par Cassandre un peu plus tôt, ainsi que Vierna, assistant impuissante au pilonnement frénétique qu'elle subit. Celle-ci, justement, sera obligée de relever la tête afin de recevoir nos appendices buccaux entre ses lèvres, jouant avec sa langue, s'enroulant, se câlinant, se léchant entre eux pendant que la baise bestial continue.
« Dernière édition: Juillet 22, 2017, 10:22:34 par Sophiana Caldo » Journalisée

Vierna
Créature
-

Messages: 96



Voir le profil
Fiche
« Répondre #16 le: Juillet 24, 2017, 11:03:17 »

Sodomiser une belle démone qui semblait bien porter son titre de princesse de la perversion était très amusant pour la patronne du lotus. Sophiana couinait comme une vraie salope tandis que plus loin c’était la jolie esclave Terranide Alina qui se faisait aussi sodomiser par la garde de la princesse qui avait visiblement aussi le pouvoir de se changer en futa. A croire que toute les démones du vice aimait engrosser et se faire engrosser par d’autre succubes car Vierna prenait son pied à pilonner les fesses de la soumise temporaire.

-   Huhu c’est toi qui est une grosse perverse ma belle sophiana, on dirait que c’est ton nouveau trip de fister la belle dame métisse qui t’élargit les fesses. Grosse cochonne va !

Vierna n’avait effectivement pas trop l’habitude de sodomiser une autre démone tout en se prenant elle-même une main spectrale dans les fesses mais en bonne succube qu’elle était cela lui plaisait de découvrir de nouveaux jeux pervers avec Sophiana. Les fesses rougies de la donzelle au cheveux rouge était un spectacle très agréable pour la succube basanée qui fini par jouir une nouvelle fois dans les fesses de la princesse qui couinait comme une petite pouliche en chaleur contente de s’être fait bien remplir.

Bien sur sa récompense de pouvoir dominer sa cliente était maintenant finie et vierna senti Cassandre se glisser derrière elle pour la soulever du sol et la placer dans une position obscène. La succube avait les jambes écartées comme une bonne soumise attendant que des mâles viennent la suspendre à leur gros chibre. Cela allait étre son tour de se faire baiser par ses deux invitées maintenant que Cassandre venait de se retirer des fesses béantes de la chacal qui gémissait à terre, visiblement épuisées par la sodomie qu’elle venait d’avoir.Vierna frissonnait en se disant qu’elle allait bientôt se faire engrosser et finir aussi fatiguée que sa soumise qui ne pourrait sans doute plus s’asseoir avant demain …

La belle démone métisse obéit au désir de ses clientes en faisant disparaitre sa queue de futa pour redevenir une femme normale et toute mouillée à l’idée de ce que ses clientes allait lui faire. Sous ses fesses, elle sentait une forme bien dure qu’elle avait identifiée comme le sexe de Cassandre, visiblement la princesse et son amie avait prévu de la prendre en sandwich, dans une double pénétration amusante ou elle serait offerte comme une friandise au deux démones bien membrées qui se mirent en place pour une belle double pénétration.

Cela devenait insoutenable, les bouffées de chaleur qui lui procurait. Les sensations contradictoires qu’elle ressentait alors que son entrejambe mouillait comme jamais il l’avait fait. Ses yeux étaient hypnotisés par ceux de la démone qui la regardait et pourtant, elle se laissait faire complètement. Ses tétons durcis frissonnaient chaque fois que Sophiana venait glisser ses mains dessus et elle savait comment faire, pour lui soutirer des gémissements.

Cassandre aussi y allait fort dans ses fesses et ses deux clientes s’amusait à lui voler des baisers pour la rendre folle. Vierna ne savait plus où donner de la tête et pour tout dire. Ses gémissements commençaient à se faire plus forts et une certaine jouissance s’installait dans son bas ventre. C’était vraiment une très chaude double pénétration pour la succube et un beau spectacle pour tous les voyeurs qui applaudissaient leur performance.

- Plus fort, Haaaan Aaaah, encore plus fort Humpf. Faites-moi jouir mesdames !


Au bout d’un quart d’heure de sexe intense, Vierna avait déjà eut un orgasme et elle était couverte de sueur, la métisse sentit la démone venir derrière elle, Cassandre lui avait remplis les fesses de sa crème chaude pour ensuite laisser la princesse continuer de la baiser toute seule jusqu’à l’engrosser. Vierna couinait fort alors que le plaisir était bien installé et elle allait et venait sur ce puissant chibre qui écartait ses chairs. La jeune brune soupirait de plaisir sous les agréables va et vient de Sophiana qui semblait vouloir faire durer la chose pour lui montrer qu’elle était une grande baiseuse …
« Dernière édition: Juillet 25, 2017, 10:58:13 par Vierna » Journalisée

Sophiana Caldo
Avatar
-

Messages: 172

avatar


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #17 le: Juillet 31, 2017, 10:09:19 »

Cassandre s'arrête d'un coup sec, restant profondément dans le cul rond et rebondie de la batarde afin d'y déverser sa bouillante semence dans son colon, lâchant un violent râle quand elle jouit par giclé. Cependant, elle reste à la tenir tout en restant en elle, ricanant sadiquement avant de l'embrasser sauvagement, sa langue jouant avec la sienne, me laissant continuer de la sauter de toute mes forces.

Je ne lâche pas un tel morceau, gardant ce rythme frénétique, les mains serrées sur ses miches généreuse, que je claque violemment, mon mandrin lui limant ses parois intimes tout bourrinant le fond de son être qui ne cesse de ruisseler. Mon bassin tapant contre le sien, profitant qu'elle soit piégée pour frotter contre la verge imposante de ma comparse, à travers les parois interne de notre amante. Une sensation des plus agréables dans un tel ébat, intense et pervers, dont les spectateurs en raffolent la vue, des voyeurs lubriques et bien excitée par mon aura de Luxure déployé et faisant sentir ma perversité.

Raaanh! Mmmmmh ! Je vais bien t'engrosser, petite chienne !

Je viens embrasser férocement la jeune hybride, ralentissant mes coups de reins pour être plus douce lors de cette échange salivaire. Ma langue venant danser, avec son appendice buccal, dans un tournoiement infernal, se frottant l'une contre l'autre entre temps, accompagné de gémissements sensuels de ma part. J'écarte doucement mes lèvres pulpeuses, relié par un filet de bave aux siennes, avant d'afficher un sourire amusée, ayant voulu lui faire redescendre son plaisir pour la surprendre. J'entame, d'un coup, des vas et viens bestiaux, passant de la douceur à une frénésie infernale, violant sa chatte en chaleur de toute mes forces démoniaques, mes muscles se dessinant tellement que je m'y met à fond. Criant et râlant de plaisir, lui lançant des jurons de toute sorte. Je finis par claquer brutalement mon gland contre le fond de son utérus.

HAAAAAAAAN ! BORDEL !!!

Mon sperme inonde chaudement le vagin écartelé de la sombre succube. Les jets bouillants se déversant sans cesse, au point où cela déborde de son antre souillée en abondance. J'halète fortement et retire ma queue brusquement pour éjaculer sur les seins et visage de Vierna, qui vient directement ce faire nettoyer la face par la langue de Cassandre, avalant le sperme avec un sourire béat pour sa part avant de me regarder, un clin d'œil en signe d'incitation.

Elle est si serrée, Maîtresse..

Serait ce une demande ?

Vous avez lu dans mes pensées..

Elle me sourit d'un air complice avant que je vienne lui rouler une pelle passionnément, la faisant se retirer du séant de la succube, certainement encore en extase par son orgasme. Je décroche mes lèvres et va m'allonger sur le lit, vite rejoint par ma servante qui place la soubrette, à quatre pattes sur moi. Je saisis les hanches de l'elfe et l'embrasse avec passion, gloussant en gardant mon regard de braise dans ses mirettes rouges, nos seins généreux se collant l'un à l'autre pendant que Cassandre viens se mettre à genoux derrière elle, plaçant son gland à l'entrée de petit trou fraichement dilaté. Cela ne reste pas si simple non plus, ayant aussi positionné son membre pour la sodomiser, qui se retrouve aussi collé contre celui de sa servant, les deux poussant cette entrée étroite.

On va bien te faire débordée de foutre.

Elle lui saisit la chevelure blanche d'une main ferme pour lui tirer doucement la tête, l'obligeant à se cambrer davantage. A l'unisson, nous pénétrons très lentement le fessier généreux, causant de puissant gémissements de notre part, nos étreintes se resserrant sur sa chair brune. Les sensations sont très différentes d'une simple sodomie, les deux grosses queues collées l'un à l'autre dans ce tunnel serré, élargi à l'extrême. Heureusement que Vierna est une succube, sinon, les conséquences auraient très graves.

Mphaaaaaan ! Votre queue... est si délicieuse contre la mienne..❤

Haaaaaaaaaan !!... Cette sensation... Mmmmmh !! Cassandre t'a bien remplie en plus...

Les deux grosses queues pulsent entre les fesses de Vierna, celle-ci étant très sensible dû à cette double pénétration anale, le sperme qu'y a laissée Cassandre, coulant que mon membre. Une fois bien enfoncer dedans, on débute de léger vas et viens en elle, régulier sans être brutaux, pour le moment.
« Dernière édition: Août 01, 2017, 09:04:20 par Sophiana Caldo » Journalisée

Vierna
Créature
-

Messages: 96



Voir le profil
Fiche
« Répondre #18 le: Août 03, 2017, 08:39:29 »

Etre empalée entre deux jolies démones bien membrées était quasi-hypnotique pour Vierna. Cassa en profitait toujours pour donner un coup de rein plus vigoureux lorsque la jeune femme sombrait dans joie du sexe et bientôt elle jouit dans ses fesses avant de laisser à la princesse l’honneur d’engrosser la succube métisse comme prévu. La jeune  démone à la peau brune ne percevait que la chaleur du corps de Sophiana. Cette femme la besognait puissamment comme si elle voulait la rendre folle de son gros chibre. Elle en voulait encore et encore. Elle voulait appartenir à cette démone jusqu’à ce qu’elle ne puisse plus tenir ce rythme intense de débauche.

Ses seins étaient offerts comme deux pêches bien mûres à la succube qui ne prenait pas de temps à les sucer et jouer avec ses tétons. Cassandre, elle prenait bien le temps de lui rentrer sa queue dans son petit trou bien étroit. Ses gémissements se faisaient encore plus forts et spontanée. Elle n’hésitait pas à encourager l’une ou l’autre de continuer et de s’en donner à cœur joie.

-   Aaaah oui c’est foutrement bon … Ooooh … baiser moi comme il faut princesse ! Mmmmhf je me sens si bien à jouer les salopes en publique !

L’idée de jouer à des jeux pervers avec ce couple de femmes  l’animait plus que tout. Quand enfin la princesse lui remplie le bas ventre de sa chaude semence pour la féconder les joues de la batârde prirent un léger ton de rouge.  Elle était une vraie soubrette salope. Les images défilaient dans sa tête et elles étaient aussi perverses l’une que l’autre. Visiblement ces deux démones à grosses bites avait l’habitude de se partager des demoiselles en manque de luxure et Vierna était devenue leur friandise pour la soirée.

La patronne de l’auberge laissait la succube lui caresser les seins, ses tétons s’étaient durcis sous le plaisir que cela lui procurait et se cambrait avec une certain envie. Ses gémissements se faisaient plus présent et plus forts à chaque fois, qu’il la ramenait au fond de son intimité. Une fois que ses clientes eurent fini de la remplie, Sophiana semblait avoir prévu un nouveau jeu pervers et elle alla s’allonger sur le lit.  

-   Ouuuh j’ai si chaud aux fesses, vous avez prévu de continuer de me baiser encore longtemps j’imagine hihi !

Pour toute réponse Cassandre la poussa vers le lit comme si elle était une esclave sexuelle, Vierna se retrouva au dessus de la princesse perverse, à quatre pates sur le matelas, les fesses en l’air. Elle n’attendait que cela pour tout dire. Etre soumise à deux femmes lubriques qui lui volèrent des baisers avant de commencer à la prendre en double anal était bien savoureux pour la succube elfique qui servait de trophée à ses clientes devant une bande de voyeurs impressionnés.

Il était assez courant que Vierna laisse les clients de son auberge venir reluquer les filles qui forniquaient à l’étage, cela attirait beaucoup de monde et faisait une publicité très forte pour le Lotus. Beaucoup d’hommes faisaient la compétition entre eux pour devenir le meilleur fornicateur du lieu mais il n’arrivait pas à la cheville de Sophiana. Nue et en sueur la démone basanée couinait fort de sentir les membres viriles de ses partenaires lui élargir salement les fesses.

-   Haaaaaaaaaan c’est trop bon, aller y doucement. Je veux que cela dure longtemps !


Elle lui murmurait alors de continuer dans cette voie de la débauche. Elle criait et gémissait de continuer. Parfois, la démone venait la faire taire en l’embrassant avec fougue. La jeune aubergiste était dans un état de plaisir agréable que toute succube recherchait, ses grosses fesses claquaient sous les assauts.

Plus loin Alina était agenouillée devant un beau barbare qu’elle suçait avec application, tous ces voyeurs espéraient souvent avoir le droit de participer eux aussi mais les démones ne partageraient surement pas une beauté comme Vierna … Devant la porte un barde Terranide lion pelotait la poitrine nue d’une jeune et jolie servante humaine qu’il commença à doigter comme si c’était normal que les quelques filles qui venaient admirer le spectacle finissent par se faire sauter à leur tour …
Journalisée

Sophiana Caldo
Avatar
-

Messages: 172

avatar


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #19 le: Septembre 05, 2017, 02:43:35 »

Les deux démones sont assez lentes dans leur mouvements reins, mais le plaisir donné équivaut à tout aussi rapides. Les chibres se frottant l'un contre l'autre dans ce trou béant de la succube basanée, elles ne peuvent que gémir sensuellement et intensément, obligeant leur victimes à se frotter contre sophiana qui l'embrasse sauvagement, tournant sa langue dans la bouche de celle ci tout en lui maintenant fermement les fesses.

Haaaan... on va.. mmh... bien prendre notre temps.. ouuuuuh.. pour t’élargir.. le cul.

Cassandre se penche légèrement pour venir agripper les gros seins de la soubrette et la redresser en les lui pressant sans douceur, prenant possession du derrière de celle ci en accélérant un peu, tapotant rapidement son bassin contre. Elle m'offre une masturbation en même temps, me faisant couiner d'avantage et m'offrant les nichons basanées, aussi, à mes lèvres. Je viens automatiquement sucer les tétons foncés, et souillés de mon sperme, entre les doigts de ma servante, tirant dessus et les mordillant goulûment. Je prend mon temps avant de suivre le rythme de Cassandre, allant et venant dans le tréfonds de Vierna en même temps qu'elle, rapide, nos gémissements se transforment en cris de plaisir qui se mêle à ceux de notre victimes et les bruits de plaisir de nos admirateurs qui asservissent les femelles présentent.

Cassandre viens murmurer à l'oreille de la bâtarde tout en lui mordillant l'oreille.

Après.. mmmh.. qu'on t'ai fait débordé ton gros cul.. hhhhaaaaan.. tu as intérêt à faire une belle grosse queue pour faire sucer... ma maîtresse.. pendant que la furry.. et moi.. on la baise..
Journalisée


Tags:
Pages: 1 [2]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox