banniere
 
  Nouvelles:
Une nouvelle édition de la Gazette LGJ est disponible !

Vous pouvez y accéder ici.



De nouvelles lois européennes rentrent en vigueur, informez vous ICI.

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: 1 2 3 [4]
  Imprimer  
Auteur Sujet: The Mar-Vell's Legacy [America Chavez]  (Lu 1769 fois)
America Chavez
Créature
-

Messages: 41


My punch in your face


Voir le profil
Fiche
« Répondre #45 le: Septembre 30, 2017, 02:33:30 »

Un certain lien unissait Diana et America, sans pour autant qu’il puisse être décrit. Leur première rencontre fut très mouvementée car elle eut lieu dans le cadre d’une véritable guérilla contre la Monarchie de la Rose, dans un autre monde. America avait débarqué comme une fleur – comme bien souvent à son habitude – et avait prêté main forte à l’Amazone. Elles avaient coopéré. Les deux femmes avaient ensembles affronté une menace très dangereuse et puissante, à terme d’une longue et périlleuse quête qui les avaient conduites à se rapprocher et à se connaitre davantage. Un lien s’était créée entre elles. Ce n’était pas de l’amour au sens qu’on pouvait penser. L’une n’était pas amoureuse de l’autre, mais pourtant, elles s’aimaient. America ressentait quelque chose de très fort et puissant envers l’Amazone, un mélange de respect profond, d’admiration et d’amitié. Elle venait en fait de le décrire inconsciemment ; Diana était son héroïne !

Il était donc normal de voir à quel point America était heureuse et serrait très fort son amie dans ses bras. Après le baiser, l’Amazone lui insinua quelque chose qui certes la fit rougir, mais lui fit très plaisir aussi. La prochaine fois, ça sera encore plus grandiose. Elles feront réellement l’amour, en bonne et due forme ... Ce qui fit naturellement languir America. Elle ne dit rien face à cela, laissant son sourire et son visage s’exprimer pour elle. Le baiser dans son cou fut très agréable et la fit soupirer d’aise, avant qu’elle ne sourît de nouveau face à ce que dit Diana. « Je n’oublierai pas Diana ! Dès que ça sera finit et que Carol aura ses réponses, je reviendrai fêter ça avec toi ... » Dit-elle, toute enthousiaste. Un petit silence s’installa, avant que l’Utopienne, dans un petit excès d’émotion, ne prenne de nouveau Diana dans ses bras.

Mais cette fois-ci ce n’était pas pour faire le Koala. Non, America lui fit juste un câlin très tendre, où elle nicha sa tête par-dessus son épaule et où ses bras serrèrent son corps contre le sien, sa peau nue frottant doucement la sienne. « J’ai pas l’habitude de m’ouvrir autant et d’avouer ce genre de choses mais ... Peut-être que j’aurai que cette chance. » Dit-elle en câlinant très fortement Diana. « Tu es mon amie, Diana, et je t’aime ... » Lui déclara-t-elle, se laissant aller à la douceur et à la chaleur du corps de l’Amazone. America se sentait juste sereine, collée et serrée contre Diana ... Et elle aurait désiré ne jamais s’en défaire. Mais, après un petit moment, America dégagea son visage et vint déposer un très affectif et respectueux baiser sur sa joue, avant de s’écarter. Toute bonne chose avait une fin, malheureusement. Elle sourit à nouveau à l’Amazone, avant de se détourner d’elle pour ramasser ses vêtements. America finit donc par se rhabiller et laissa Diana en faire de même.

Leurs petits ébats touchaient à leur fin. Il était temps pour America de retrouver Carol et de commencer la mission. America fut très tentée de subtiliser quelque chose dans la tenue de Diana, afin de garder un souvenir d’elle mais ... Elle ne trouva rien qui puisse être suffisamment inutile pour ne pas priver l’Amazone. Du coup, elle repartirait sans souvenir tangible ...
Journalisée

Carol Danvers
E.S.P.er
-

Messages: 250



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #46 le: Octobre 01, 2017, 10:25:08 »

Les deux femmes s’enlacèrent une ultime fois, après leurs ébats mouvementés. Dire que Diana avait fait ça dans la salle de réunion... Elle allait devoir s’assurer que l’enregistrement soit modifié, même si elle pensait que Cyborg avait déjà dû le faire. Impossible que quoi que ce soit lui échappe, et, s’il n’y avait pas de caméras dans les chambres, ce n’était évidemment pas le cas de la salle de réunion. Enfin... Tout cela était sans importance pour Diana, qui sourit lentement, et répondit au câlin d’America.

« Tu es une fille très courageuse, America... Je trouve que nous nous ressemblons beaucoup, tu sais. Deux femmes venant d’un monde exclusivement féminin, et qui se retrouvent coincées dans un monde d’hommes. En vrai, nous aurions beaucoup à dire, je crois. Il y a deux choses, tu sais, qui m’ont beaucoup surpris quand j’ai découvert le monde des hommes... Le maquillage... Et les glaces ! »

Diana en rit, amusée en se rappelant de ces souvenirs. Elle avait vu du rouge à lèvres dans une boutique, et avait dezmandé à une femme pourquoi elle s’en mettait sur le visage.

« En fait... Je ne devrais sans doute pas le dire, mais, la première fois que j’ai vu du rouge à lèvres, je croyais à une peinture tribale... Et la glace... La première fois que j’y ai goûté, le contact froid m’a tellement surpris que... Euh... Le cornet est tombé sur mon corset, pile entre mes seins ! »

Un moment extrêmement gênant, cela allait sans dire ! Mais, depuis, elle avait eu une véritable affection pour ce genre de sucreries. Diana adorait les glaces à l’italienne, un peu comme une sorte de péché mignon. Beaucoup de choses, en tout cas, l’avaient surpris. Il aurait fallu toute une soirée pour en parler avec America. Originaire d’un monde exclusivement féminin, celle-ci aussi avait dû être bien surprise par le choc des cultures en arrivant sur Terre. Même maintenant, il arrivait encore à Diana d’être surprise par certaines choses qu’elle voyait.

Mais, pour l’heure, il fallait retourner aux choses sérieuses. Diana enlaça donc encore America, puis se redressa. Elle récupéra ses affaires, remettant son armure, puis sourit à la jeune femme.

« Allez, America... On y va ! »

Les deux femmes sortirent de la salle de réunion, et Diana s’avança la première. Il ne restait maintenant plus qu’à retrouver Carol, et elle s’aida de son communicateur, demandant des informations à Cyborg... Puis sourit ensuite, et s’avança vers une salle d’entraînement. Elle et America entrèrent dans une baie d’observation, surplombant un grand hall, une pièce futuriste qui, dans le fond, ressemblait un peu à la Danger Room des X-Men. Carol était là, face à Superman... Et ce dernier tira sur elle ses puissants lasers.

Sous les yeux surpris de Diana, Carol absorba alors les rayons, et son corps sembla alors s’illuminer, irradiant de lumière pendant quelques secondes, ses yeux devenant même immaculés... Puis elle renvoya alors le tir, en envoyant un puissant tir énergétique qui frappa l’Homme d’Acier au torse, le repoussant sur plusieurs mètres.

« Elle absorbe et renvoie les attaques énergétiques... C’est un pouvoir redoutable ! »

Les deux filles n’étaient pas toutes seules dans la pièce... Batman se tenait aussi là, devant les moniteurs, observant et prenant des relevés. Après tout, ce n’était pas tous les jours qu’on avait la chance de pouvoir étudier Miss Marvel de près !
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

America Chavez
Créature
-

Messages: 41


My punch in your face


Voir le profil
Fiche
« Répondre #47 le: Octobre 08, 2017, 09:06:32 »

Il était vrai que les deux femmes se ressemblaient en bien des points. Toutes deux venaient d’un monde totalement féminin, et toutes deux avaient débarqué sur Terre, dans un monde bien différent des leurs. Elle ne put toucher plus America en lui disant tout cela, et ce fut en toute logique qu’America hocha vivement de la tête quand Diana émit l’idée qu’un jour, elles puissent parler de ça ensemble. America se verrait bien passer une soirée rien qu’avec Diana, où l’une comme l’autre parlerait de soi et de son monde d’origine. En d’autres termes, elle se verrait bien faire connaissance avec cette femme exceptionnelle. La petite anecdote que lui conta Wonder-Woman la fit glousser ; elle tentait d’imaginer à quoi la scène pouvait bien ressembler ! En tout cas, au-delà des apparences, l’Utopienne était à présent sûre d’une chose. Elle et Diana avaient bien plus en commun que ce qu’elle pouvait penser ! Et ça, c’était fantastique.

Cependant il fallait retourner à la réalité et poursuivre l’aventure ! Carol en était qu’au début de sa quête et America ne comptait pas l’abandonner en cours de route. Ô que non ! C’était d’ailleurs tout le contraire, Carol aurait bien eut du mal à se débarrasser d’elle si ça avait été son intention. America n’était pas du genre à abandonner les gens, encore moins les personnes avec qui elle s’entendait. Après un dernier câlin avec l’amazone, America et Diana se mirent en route pour retrouver Carol. Elles se firent aider par Cyborg, qui leur indiqua que l’intéressée se trouvait dans une salle d’entrainement. Elles arrivèrent dans celle-ci, ou plutôt, dans une baie d’observation située un peu plus en haut. Cette salle était assez impressionnante, même pour America, qui en resta bien muette.

Elle pouvait observer en contrebas sa camarade, qui semblait affronter Superman. Pourquoi une telle chose ? Avait-elle envie de voir si elle pouvait rivaliser avec le Kryptonien ? America eut rapidement sa réponse quand l’homme tira ses lasers avec ses yeux. Une scène incroyable se produisit sous ses yeux, où Carol absorba les lasers, son corps et ses yeux commençant à s’illuminer, avant qu’elle ne renvoi une grande frappe énergétique sur Superman. C’était donc ça, son pouvoir ? Absorber l’énergie et en faire une arme ? Incroyable. America aurait dû lire très attentivement le dossier de Carol ... Si seulement on l’avait laissé faire au S.H.I.E.L.D. Ces gens-là étaient un peu trop stricts, à son gout, et même si techniquement elle en faisait partie, ils ne lui faisaient pas confiance. Tous des bureaucrates, de toute façon.

« C’est cool comme pouvoir ! Elle va pouvoir en botter des culs, chez les Krees. » Déclara America, un sourire taquin aux lèvres. America ne connaissait Carol que depuis peu mais, elle lui faisait confiance et surtout, avait confiance en ses capacités. Pour elle, impossible que la jeune femme échoue dans sa mission.
Journalisée

Carol Danvers
E.S.P.er
-

Messages: 250



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #48 le: Octobre 09, 2017, 08:33:37 »

« Impressionnant... Jusqu’où vont tes capacités d’absorption ?
 -  Je ne sais pas... Au S.H.I.E.L.D., je fais des entraînements théoriques consistant à me bombarder d’énergie, mais... La simulation s’arrête quand l’énergie me submerge. »

Ce n’était pas une capacité kree... Mais, génétiquement parlant, Carol était absolument atypique, car son ADN était, depuis son accident d’avion, un mélange d’ADN humain et kree, faisant d’elle une hybride unique en son genre. Ce pouvoir d’absorption était lié à cela. En réalité, quand les bombardements énergétiques devenaient trop massifs, Carol était sur le point d’exploser. Quoi qu’il se passe, elle devait recracher toute cette énergie qu’elle accumulait. Superman avait voulu mettre ça à l’épreuve, mais il y avait encore d’autres conséquences quand elle absorbait de l’énergie... Ce qu’il vit rapidement en la voyant fuser vers lui, et le frapper.

Son coup de poing au torse repoussa Superman contre le mur.

« Pas mal... Ta force est plus grande encore qu’auparavant.
 -  C’est un effet secondaire de l’absorption d’énergie. En fait, mon organisme recrache tout ce que je n’arrive pas à stocker. D’après les simulations informatiques, je pourrais, en maîtrisant mieux ce pouvoir, avoir la force de Hulk... Ou la vôtre. »

En terme de super-puissance, Hulk et Superman constituaient les deux références ultimes. Il n’y avait, sur Terre, personne qui ne soit plus puissant qu’eux, de ce niveau-là. Autant dire que les pouvoirs de Carol restaient toujours en pleine mutation, mais tendaient à faire d’elle une femme très puissante. Et, au-delà de ça, elle était assez excitée d’être ici, dans les locaux de la Justice League, à défier l’Homme d’Acier. Quel immense privilège c’était !

L’entraînement se termina toutefois assez rapidement. Et, en sortant de la salle, Carol sourit en voyant America.

« Ah ! Te revoilà, America. J’espère que tes retrouvailles avec Diana ont été réussies. »

Bien plus que ce que Carol pouvait imaginer... Il suffisait de voir l’air ravi sur le visage d’America pour se faire une petite idée de ce qui avait pu se passer, mais Carol avait la décence naturelle de ne pas insister là-dessus.

« Je ne voudrais pas abuser de l’hospitalité de nos hôtes... Et nous avons encore une longue route à faire avant de rejoindre l’Empire kree. »

Autrement dit, l’heure du départ approchait. Bien sûr, America pouvait toujours rester ici si elle le voulait... Mais le simple fait de faire cette proposition aurait probablement froissé la jeune femme, ce qui fit que Carol, à bon escient, s’en abstint.
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

America Chavez
Créature
-

Messages: 41


My punch in your face


Voir le profil
Fiche
« Répondre #49 le: Octobre 21, 2017, 03:21:46 »

La route allait certes être très longue mais, avec America, les distance étaient très relatives. En voyant Carol ressortir de la salle d’entrainement elle lui sourit, et hocha simplement de la tête à sa question. Oui, ses retrouvailles avec Diana furent particulièrement réussies, si l’on pouvait dire. Elle avait déjà hâte de revenir la voir, et de rester plus longtemps avec elle. Mais pour ça, il fallait d’abord faire un tour chez les Krees et tirer toute cette affaire au clair. Au moins, à terme, Carol comprendrait ses pouvoirs et ce qu’elle était devenue. Elle en sera une femme différente et meilleure ! C’était du moins ce que pensait America. C’était pour ça d’ailleurs, qu’elle l’aidait. Carol ne pouvait avoir trouvé meilleur partenaire qu’elle – si bien sûr on excluait l’Homme d’Acier. Avoir Superman à ses côtés était comme avoir le dictionnaire des cheatcodes à côté quand on jouait.

Ceci étant dit, que fallait-il faire à présent ? Carol était prête à partir, America également. Se rendre dans l’empire Kree n’allait pas être chose aisée, surtout que ce n’était pas la porte à côté. Mais pour cela, America avait peut-être la solution. Elle s’approcha de Carol pour croisa ses bras avant de lui soumettre son idée. « Longue route hm ? Tu oublies que je peux brasser des années lumières grâce à mes portails ... Sauf si tu désires vraiment faire la route à l’ancienne. C’est toi qui décide Carol, t’es la cheffe ! » Dit-elle à sa comparse, lui adressant un air taquin. Oui, à ses yeux, c’était désormais Carol qui était aux commandes durant toute l’opération. Après tout, elle était bien mieux placée pour ce rôle ; c’était une ancienne militaire. Elle faisait partie du S.H.I.E.L.D en plus. Il n’y avait donc aucune place à l’hésitation ! C’était à elle que revenaient les commandes de cette mission.

America, en bon soldat, se contenterait de suivre. Ce qui était paradoxal vu que la jeune femme était réputée pour n’en faire qu’à sa tête. Mais elle n’était pas idiote et savait quand se tenir droite – un minimum. C’était une mission des plus sérieuses et dangereuses, donc elle n’avait aucun intérêt à faire la rebelle. Du moins pas pour le moment.



Spoiler  
Désolé de la petite taille de cette réponse, mais j'étais un peu bloqué ... :\
Journalisée

Carol Danvers
E.S.P.er
-

Messages: 250



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #50 le: Octobre 22, 2017, 12:23:47 »

Carol n’avait pas oublié les fameux Portails d’America, mais elle restait toujours assez sceptique sur leur utilisation sur de si longues distances. Et puis, il y avait un autre problème.

« C’est une bonne idée, concéda-t-elle, Mais l’Empire kree est plutôt vaste, tu sais... Et nous n’y serons pas forcément les bienvenues. Alors, un vaisseau nous offrira plus d’indépendance et d’autonomie que des Portails. »

Et puis, il fallait tout de même se rendre dans une autre galaxie, le Grand Nuage de Magellan, là où se trouve l’Empire kree. La première cible de Carol était la nouvelle capitale de l’Empire kree, Kree-Pama. Néanmoins, elle n’oubliait pas les capacités spéciales d’America, qui leur permettraient de s’immiscer plus facilement dans les terres de l’Empire kree sans se faire remarquer.

« En fait, on utilisera tes pouvoirs une fois à la frontière de l’Empire, afin de ne pas se faire remarquer. Je préfère avoir un vaisseau à portée de main. »

Grâce à la technologie avancée du S.H.I.E.L.D., et aux recherches de Reed Richards sur les déplacements quantiques et les trous-de-ver, le Quinjet de Carol ne mettrait que quelques jours à rejoindre l’autre galaxie. Pour se déplacer, ce vaisseau utilisait en effet le principe des trous-de-ver, qui s’expliquaient par le fait que l’univers était courbe, et permettait donc de faire des « sauts » pour rejoindre un point très éloigné de l’espace.

Carol et America rejoignirent donc le hangar, où les membres de la Justice League ne tardèrent pas à arriver. Diana fit une dernière embrassade à America, pendant que Superman se rapprochait de Carol.

« Si jamais vous avez besoin d’aide, n’hésitez pas à nous contacter.
 -  C’est gentil à vous... Mais j’ai des gènes kree dans le corps, alors, les Krees devraient plutôt bien nous accueillir.
 -  Les Krees ont toujours été un peuple austère, encore plus depuis la destruction d’Hala. »

Hala était l’ancienne capitale de l’Empire kree, qui avait été détruite lors des évènements du Black Vortex. Leur nouvelle capitale était dans le même système solaire, Pama. Pour le reste, Carol savait déjà qu’il fallait se méfier des Krees. Sur ce point, Superman ne lui apprenait rien. Carol les remercia donc, puis, quelques instants après, leur vaisseau se retrouva dehors. Carol pianota sur les commandes, indiquant sa destination, et le vaisseau fila ensuite.

« Bon... On a plusieurs jours devant nous, America. Et si tu me parlais de Diana ? J’ignorais que toi et elle étiez si proches... »
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

America Chavez
Créature
-

Messages: 41


My punch in your face


Voir le profil
Fiche
« Répondre #51 le: Novembre 03, 2017, 02:18:45 »

Le grand départ arrivait enfin ! C’était qu’America était une femme préférant l’action au calme et, même si elle avait passé un bon – excellent – moment ici, elle commençait à s’impatienter. Elle voulait entrer dans le vif du sujet et vite. Fort heureusement Carol déclara être prête mais ne manqua pas d’expliquer à sa comparse que, bien que ses portails seront pratiques, elle préfère avoir un vaisseau sous la main. En vérité, elle comptait utiliser les portails une fois à la frontière de l’empire Kree, ce qui convint donc à America qui acquiesça. « Comme tu veux ! C’est toi la cheffe. » Dit-elle avec un léger sourire. L’action allait enfin avoir lieu. Les Krees n’allaient qu’à devoir bien se tenir car un duo de choc allait bientôt débarquer. America serra ses poings entre eux sur le chemin menant vers le hangar. Même si sa capuche permettait que ses longs cheveux ne la perturbe pas, elle décida quand même de les attacher en queue-de-cheval, et de tirer définitivement sa capuche.

America n’avait pas l’habitude de porter cette tenue. D’ordinaire elle arborait un mini-short et un veston façon jean ... Mais, il était évident que cette tenue ne protégeait pas grand-chose. C’est pour cela qu’elle portait cette tenue orange et bleue, car elle comprenait des protections au niveau des genoux et coudes, ainsi qu’au niveau du bassin grâce à la grande ceinture façon catcheur ! Passé ces détails, elle arriva enfin aux hangars en compagnie de Carol et les deux femmes grimpèrent donc à bord de leur vaisseau mais, avant cela, America partit faire un dernier au revoir à son amie. Diana et elles s’offrirent une dernière embrassade et un échange de sourire, avant que l’Utopienne ne se sépare de l’Amazone. « Je reviendrai vite, mi amiga ... » Dit-elle avec un clin d’œil, avant de la laisser. Finalement, le vaisseau décolla et quitta la baie, s’envolant dans les ténèbres sidérales loin de la station.

Seul le bruit des moteurs régnait en cabine alors que Carol pianotait sur ses commandes, paramétrant l’ordinateur de bord pour qu’il atteigne sa destination. Le vaisseau confirma les coordonnées et se mit alors à bouger tout seul, laissant donc à Carol le loisir et la liberté de venir discuter avec America qui était assise juste à côté d’elle. Sa question la fit sourire malicieusement ... Elle était vraiment curieuse, cette femme. America tourna son regard vers elle, puis regarda de nouveau devant, vers l’espace. « On est plus proches qu’on ne le pense, à vrai dire. On vient toutes les deux d’un monde coupé du reste de l’univers, on vient toutes les deux d’un monde exclusivement féminins, on a toutes les deux découverts le monde des Hommes ... La liste est longue. Autant de points communs, ça rapproche. » Dit-elle avec une certaine joie dans sa voix.

« Je l’admire beaucoup. Elle fait partie des personnes qui sont de vrais modèles, comme Steve Rogers par exemple. On s’est connu un peu par hasard par contre ... Disons que je me suis retrouvée par hasard au milieu d’un conflit auquel elle participait, dans un autre monde. Je suis restée, et on a ensemble traversé beaucoup d’épreuves, très difficiles parfois. Mais on a démonté à nous deux des gros méchants et, voilà comment on s’est connu. On s’est tout de suite plu mutuellement, je crois ! » Dit-elle, ressassant de beaux souvenirs. Elle marqua une pause, puis se tourna vers Carol, la regardant d’un air amical. « J’espère qu’un jour, on sera aussi amies, toi et moi. Tu es quelqu’un de bien Carol, et ce qu’on fait s’en est la preuve. » Dit-elle alors, en la regardant.
Journalisée

Carol Danvers
E.S.P.er
-

Messages: 250



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #52 le: Novembre 04, 2017, 03:07:09 »

Le voyage vers le secteur des Krees allait être long, et Carol voulait en profiter pour se renseigner davantage sur America. Elle avait lu son dossier, mais ce dernier était très incomplet. Par exemple, il ne faisait pas état de sa relation avec Wonder Woman. America lui expliqua donc qu’elle avait rencontré l’Amazone sur un autre monde, très certainement Terra, où elles avaient affronté, ensemble, des sales types. Carol, qui avait entendu parler de Terra, voulait bien la croire là-dessus. C’était un monde dans un état bien plus chaotique que le leur. Visiblement, America tenait beaucoup à sa relation avec Wonder Woman, ce que Carol pouvait comprendre sans peine.

*On parle de Wonder Woman après tout...*

Il était donc normal de s’y attacher. Carol sourit ensuite quand America lui affirma qu’elles pourraient devenir amies un jour.

« Parce qu’on ne l’est pas déjà ? sourit-elle. Tu me suis pour une quête à l’autre bout du cosmos, America... Une quête qui n’est même pas commandée par le S.H.I.E.L.D., mais purement personnelle. »

Carol ne se faisait pas d’illusions là-dessus. America n’avait jamais eu l’obligation de la suivre, et, pourtant, elle n’avait pas hésité. Soit elle voulait de l’action, soit elle avait envie de se rapprocher de Carol... Soit les deux. Et, à la vérité, Miss Marvel penchait plutôt pour une combinaison de ces hypothèses. Elle se redressa donc, et se rapprocha d’un côté du Quinjet, où il y avait... Un minibar ! Elle sortit une bière, et en tendit une autre vers America, avant de la décapsuler.

Miss Marvel en prit un peu, avant de déambuler encore. Le Quinjet n’était pas très grand, c’était un vaisseau fait pour les déplacements courts. Elle s’adossa contre la paroi, à côté d’America.

« À quoi ça ressemble, l’Utopian Parallel ? Ça m’a toujours intrigué... Un univers entièrement féminin, ça doit être très différent de la Terre, non ? »

Et il fallait bien admettre que, sur l’Utopian Parallel, Carol ne savait pas grand-chose. C’était là l’occasion de se renseigner davantage !
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

America Chavez
Créature
-

Messages: 41


My punch in your face


Voir le profil
Fiche
« Répondre #53 le: Novembre 20, 2017, 03:37:26 »

Il était vrai que vu ainsi, Carol et America étaient déjà amies. Cette dernière avait décidé de suivre coute que coute cette femme en quête de vérité, à l’autre bout du cosmos alors même que cette quête n’était pas commandité par le SHIELD. Comment expliquer cela ? America était en manque d’action et d’aventures d’une part. Il fallait dire qu’elle était une femme d’action, aimant beaucoup se servir de ses poings pour cogner les autres quand ils le méritaient. Or, en ce moment, le SHIELD était plutôt avare en la matière. De même que les Avengers … America aurait sans doute beaucoup aimé être là lors de l’invasion de New-York. Mais d’autre part, il y avait aussi le fait qu’elle désirait se rapprocher de Carol, tout simplement.

Il y avait en cette femme un quelque chose qui lui plaisait. Elle ne la connaissait pas assez pour savoir quoi mais, elle savait d’ores et déjà que Carol était quelqu’un de bien. Et ça lui suffisait pour lui venir en aide. America lui sourit légèrement puis accepta avec plaisir la bière qui lui fut donné, avant d’en prendre une petite gorgée. Visiblement, Carol également désirait connaitre des choses en retour puisqu’elle se mit à parler de l’Utopian Parallel, et à questionner America dessus. L’intéressée marqua un silence, songeant à ce qu’elle pourrait lui dire. Un univers entièrement féminin, c’était effectivement très différent de la Terre. Etait-ce mieux ? C’était tout un débat auquel il n’y aurait jamais de réponse définitive. Mais, America considérait que sa dimension, en dépit de ses défauts, restait l’une des meilleures car la paix y régnait en maitre – grâce à ses parents, notamment …

« Ça l’est ! C’est un univers très particulier … C’est plus petit que la Terre, déjà. La paix y règne, et oui, il n’y a que des femmes là-bas. En venant ici j’étais un peu perturbée par la notion de genre car en fait, il n’y en a qu’un, de là où je viens. » Dit-elle. Que dire sur l’Utopian Parallel mis à part que c’est une dimension où la paix et les femmes règnent ? America ne manqua pas alors pas de souligner les points communs entre ce monde et le sien, pour mieux l’aider à se représenter les choses. « Mais, on partage plus que ce que tu crois. Nos deux mondes sont très similaires sur bien des points. La société en elle-même, par exemple. » Dit-elle, avant de détailler plus. America, autant adorait-elle son monde natal, n’était pourtant pas très forte dans l’exercice consistant à le décrire. Le mieux était encore de le voir de ses propres yeux, peut-être qu’un jour, Carol en aurait l’occasion.

America soupira puis regarda son amie, avant de lui sourire. « Un monde comme ça ne te conviendrait pas je pense. Il n’y a pas d’hommes avec qui s’amuser … Tu t’ennuierais vite. » Dit-elle d’un ton taquin, pensant Carol comme tout le monde ici, c’est-à-dire n’aimant que les messieurs. Mais elle pouvait toujours avoir des surprises, non ?
Journalisée

Carol Danvers
E.S.P.er
-

Messages: 250



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #54 le: Novembre 20, 2017, 10:52:05 »

L’Utopian Parallel... Rien que le nom était tout un programme. En quoi un univers sans hommes serait-il utopique ? Et, si America appelait son univers ainsi, c’est qu’il devait bien y avoir un élément de comparaison. Une utopie, par définition, n’existait que si on la comparait à une situation existante. Carol était donc intriguée par cet univers hors-normes, une dimension parallèle qui réussissait le mince exploit d’être plus petite que la Terre. Pouvait-on vraiment parler, dans ce cas, de « dimension parallèle » ? Carol avait beaucoup de questions sémantiques à poser, et beaucoup de temps à tuer. Pour elle, c’était l’occasion d’en savoir plus sur America, le monde d’où elle venait, et ce qu’elle comptait faire sur Terre.

Elle sourit quand America évoqua l’idée que ce monde ne lui plairait pas.

« Ah bon ? Si tu le dis... »

Ce n’était pas à un vieux singe qu’on apprenait à faire la grimace, et Carol avait deviné le sous-entendu d’America. Il ne fallait pas non plus croire qu’elle ignorait ce que la femme avait fait avec Diana. Ou, plutôt, disons qu’elle avait de forts soupçons... Surtout quand on voyait combien de temps leur débriefing avait duré. Elle conservait donc sur ses lèvres un sourire énigmatique, se gardant bien, pour l’heure, de dire que, à la réflexion, elle était davantage lesbienne qu’hétérosexuelle, même si elle aimait bien coucher avec les hommes aussi.

Miss Marvel cherchait une manière habile de rebondir sur la question en apparence « innocente » d’America. Elle se pinça lentement les lèvres, et se retourna ensuite contre elle.

« Parce que toi, les hommes ne t’attirent pas ? »

Plutôt que de lui répondre frontalement, elle choisissait de lui renvoyer la perche. Pas très original... Mais c’est tout ce qu’elle avait réussi à trouver, compte tenu des circonstances !
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

America Chavez
Créature
-

Messages: 41


My punch in your face


Voir le profil
Fiche
« Répondre #55 le: Janvier 16, 2018, 04:38:33 »

Il était vrai qu’il y avait peut-être un sous-entendu glissé dans les dires d’America. Après tout, la discussion semblait tourner autour des hommes et plus généralement, des préférences sexuelles de nos deux protagonistes. Seulement, America n’avait nullement peur ni honte d’affirmer ses goûts en la matière. Car pour elle c’était la normale, d’aimer les femmes. De là d’où elle venait du moins. Elle fut un peu surprise de la balle renvoyée au départ mais, en voyant le sourire curieux de Carol, elle comprit dès lors qu’elle ne désirait pas répondre aussi franchement. Elle allait donc lui faciliter le travail. « Quand je suis venu ici, ils étaient vraiment des curiosités pour moi. » Répliqua-t-elle en premier, se remémorant de sa première fois dans ce monde.

Elle avait essayé les hommes, mais en fin de compte, elle s’était rendu compte qu’elle préférait les femmes. On pouvait donc la qualifier d’homosexuelle à ce compte-là, même si ce terme était étrange à ses oreilles vu que ... Ce n’était pas le même cadre de référence. « Je les ai essayés. Ça m’a plu au début mais ... Je me suis rendu compte que ça ne valait pas les femmes, pour moi. Du coup, ils ne m’intéressent plus. » Répondit-elle finalement à la question de Carol. Elle se leva de son siège et lui fit face, avant de croiser ses bras. Il était à présent temps à elle de répondre, et d’arrêter d’esquiver la question ! Elle afficha une mine malicieuse, comme si elle savait pertinemment que son amie avait des réserves sur ce genre de question mais qu’elle désirait quand même les lui poser.

« Tu préfères qui des deux ? Les hommes ou les femmes ? » Finit-elle par demander, attendant impatiemment la réponse de Carol. Bien qu’elle pouvait déjà se douter de la réponse. Cette femme venait de la Terre, elle devait donc être au moins attirée par les hommes. Là où dans l’Utopian Parralel le seul choix était d’être homosexuelle, bien que ce terme était réellement Terrien et non pertinent, c’était différent sur Terre. On pouvait être ce qu’on voulait, tout partait d’un choix, d’une attirance. Si Carol aimait l’un ou l’autre voire les deux, alors ça ne manquerait pas d’attiser la curiosité d’America ; pourquoi ? Pourquoi était-elle attirée de cette façon ?
Journalisée

Carol Danvers
E.S.P.er
-

Messages: 250



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #56 le: Janvier 18, 2018, 11:33:05 »

Carol et America étaient peu à peu en train de dévier, de parler de sujets typiquement féminins... Comme le sexe. Carol était bien placée pour le savoir. Il était curieusement bien plus facile de parler de ce genre de choses entre filles qu’avec des individus du sexe opposé. Comme toute fille digne de ce nom, Carol avait passé ses années de lycée à penser aux garçons, à ce qu’ils avaient sous le pantalon, à la taille de leurs choses... De quoi égayer certaines soirées passées à glousser comme une idiote ! Et là, elle était donc face à America, qui, sans faire preuve de grande subtilité, lui avoua qu’elle n’aimait pas les hommes, après les avoir « essayés ». Carol sourit légèrement, tout en laissant la jeune femme s’asseoir devant elle, soit sur le tableau de bord, son corps désormais près du sien.

« Tu sais, tu as peut-être juste essayé les mauvais... »

Elle sourit encore, et pencha sa tête sur le côté, une lueur malicieuse brûlant dans le coin des yeux.

« Moi... J’aime coucher avec les hommes, oui. En fait, je pensais même que je n’aimais que ça, puis... »

Carol se pinça doucement les lèvres, une lueur malicieuse dans les yeux, repensant à sa première nuit avec Rachel Hawkes, à leurs corps nus et entrelacés, en sueur, la chair claquant contre la chair... Les yeux rêveurs, elle replongea dans ses souvenirs, avant de finir par revenir à elle, et reporta son attention sur America.

« J’ai réalisé que j’aimais aussi les femmes... Beaucoup, même. »

Ton taquin, sourire mielleux... Carol aussi pouvait se montrer joueuse quand elle le voulait. Elle sourit encore, et rajouta, joueuse, tout en croisant sensuellement ses jambes, et en posant sa main gantée sur le genou d’America, le caressant doucement :

« Je me demande bien de quoi toi et Diana avez pu parlé pendant si longtemps, tu sais... »

Vu le ton que Carol employait, elle semblait bien loin d’être dupe...
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

America Chavez
Créature
-

Messages: 41


My punch in your face


Voir le profil
Fiche
« Répondre #57 le: Mars 24, 2018, 02:06:45 »

Il semblait donc que Carol était plutôt bisexuelle que strictement hétéro. Un détail qui en temps normal n’avait pas beaucoup d’importance – vu la nature de la mission – mais, qui vu le contexte, était au contraire intéressante. Pendant ce long voyage, il fallait bien s’occuper et quoi de mieux qu’une petite discussion légère pour pallier à ce problème ? D’autant plus que cela permettait de mieux se connaitre. Si America désirait réellement faire copain-copain avec Carol, rien ne valait la discussion. En apprendre sur elle, découvrir ses gouts et sa personnalité en généralité. Le premier détail intéressant était donc tombé, et il s’avérait donc que Carol était bi.

Mais vu le ton qu’elle employait, et surtout son comportement, America se doutait que la balance avait penché du côté du beau sexe. Peut-être avait-elle eut une aventure avec une femme qui l’avait marqué au point de lui faire aimer le beau sexe d’avantage ? En tout cas, ce fut en silence que l’Utopienne remarqua cette main caresser son genou, et cette voix se changeant alors qu’elle tenta d’affirmer ce qui avait bien pu se passer entre elle et Diana un peu plus tôt. « Hmm ... On a un peu rattrapé le temps perdu. On s’était quitté un peu précipitamment, sans se dire au revoir ... Une erreur qu’on a corrigée ! » Dit-elle, continuant donc ce petit jeu, regardant intensément Carol.

C’était que, Miss Marvel était une femme très séduisante et sous ses airs sérieux, elle ne laissait pas America indifférente. Pourquoi après tout désirait-elle tant l’aider et lui montrer qu’elle pouvait compter sur elle ? Il y avait bien sûr le simple fait que l’Utopienne ne laissait personne derrière elle, et aussi qu’elle estimait que Carol méritait de savoir toute la vérité sur elle-même. Mais, il y avait également, et indéniablement, le fait qu’elle était sympathique et séduisante à sa manière. Maintenant elle était là, devant elle, à caresser doucement son genou tout en ayant croisé ses jambes. Et sa voix ne laissait que peu de doutes face à ses intentions ... Désirait-elle donc voir la façon dont America et Diana s’étaient dit au revoir ?

Ni d’une ni de deux, l’Utopienne sourit puis posa ses mains sur les épaules de son amie, avant de se pencher pour venir lui déposer un tendre baiser sur les lèvres. Un simple baiser, une simple attention qui dura quelques secondes, avant qu’elle ne recule un peu. « Tu dois t’en douter, n’est-ce pas ? Mais ce n’est pas juste par curiosité que tu viens me le demander ... » Dit-elle d’une voix taquine, commençant à caresser les solides épaules de Carol, le visage proche du sien. « Je t’ai déjà dit que ... Tu étais mon genre ? » Ajouta-t-elle, fidèle à sa personnalité qui se voulait ... Osée et rentre-dedans.
Journalisée

Carol Danvers
E.S.P.er
-

Messages: 250



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #58 le: Mars 25, 2018, 11:55:51 »

Carol n’était pas non plus totalement naïve, et elle avait très bien compris ce qu’America avait en tête. Pas besoin des fichiers très confidentiels du S.H.I.E.L.D. pour savoir quand quelqu’un vous tournait autour, c’est ce qu’on appelle l’attraction naturelle des corps. Et Carol ne pouvait pas nier être attirée par le corps d’America. La femme était plutôt belle, avec un style direct et expressif qui lui plaisait. Elle avait beau venir d’une autre planète, elle avait clairement un style latino qui n’était pas sans doucement exciter Carol. America alla jusqu’à brièvement l’embrasser, achevant d’envoler tout doute dans l’esprit de Carol, qui sourit encore. Elle ne la repoussa pas, et sourit légèrement. Sa main remonta alors, tandis qu’America avouait qu’elle était son type, et son pouce se posa sur les lèvres d’America, les frottant, avant de s’enfoncer dans sa bouche, le reste de sa main s’appuyant sur sa joue.

« Non, tu ne me l’as pas dit… Mais je suis une grande fille, chica, je l’ai deviné toute seule… »

Elle remua légèrement son pouce, une lueur malicieuse brûlant dans les yeux. Carol était en effet une très belle femme, une magnifique blonde avec un corps charpenté et élégant. Elle aurait tout à ait pu faire du mannequinat, tant elle était l’incarnation de la plus pure beauté occidentale. Blonde, grande, élancée, les yeux bleus… Carol se pinça doucement les lèvres, et retira son pouce, puis se pencha vers la femme, et l’embrassa en retour.

« Tout comme je sais que toi et Wonder Woman n’avez pas joué au Scrabbles… »

Nul besoin de sonde ou de drones pour le réaliser. Carol s’écarta alors, et se redressa, avant de tourner le dos à America. Cette dernière put ainsi voir la longueur de ses jambes, mais, surtout, son délicieux cul, parfaitement moulé dans son justaucorps. Elle s’étira alors, et se retourna à nouveau, souriant malicieusement à America, une lueur perverse dans les yeux.

« Et je me doute bien que Wonder Woman doit être une redoutable amante… Ce qui m’amène à me demander si tu as assez d’énergie en toi pour t’occuper d’une autre super-femme… »

C’est ce qu’on appelle plus simplement une provocation
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.


Tags:
Pages: 1 2 3 [4]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox