banniere
 
  Nouvelles:
Le Staff est toujours à la recherche de nouvelles recrues pour différents projets, comme la Gazette ou la promotion du forum !

Pour plus d'informations, c'est par ici !

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Sujet: Une rencontre exceptionnelle. [PV Sophiana Caldo]  (Lu 683 fois)
Haruka Shinruu
E.S.P.er
-

Messages: 67

avatar

Jeune hermaphrodite polymorphe.


Voir le profil
Fiche
Description
C'est une hermaphrodite qui a encore du mal à aller vers les filles qui l'attirent, justement à cause de ses deux sexes.

C'est aussi une polymorphe, qui vient à peine de découvrir son pouvoir.
« le: Juillet 08, 2017, 11:22:05 »

Ce matin, j'ai voulu regarder, pour la première fois, une sextape. Bah les images que je trouve sur Internet, c'est bien, mais voir deux filles le faire en vrai, c'est différent. J'ai donc tout préparé, pour éviter d'en foutre partout,, avant de commencer ma recherche. Et j'ai pas tardé à trouver ce que je cherchais, car à peine trente secondes après, j'ai trouvé une sextape visiblement très populaire, entre deux filles. L'une s'appelait Magdalena Takao, et l'autre Sopiana Caldo, et... Bordel, qu'elles sont SEXY !!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Elles ont chacune un corps magnifique, avec une poitrine surement plus grosse que la mienne, mais surtout, c'est Sophiana qui a le plus attiré mon regard, car elle a un sacré mandrin, entre les jambes. Putain, elle est comme moi !!! Si j'aurais su qu'il y aurait autant d'hermaphrodites à Seikusu, j'aurais dis à mes parents de venir s'y installer plus tôt... Enfin, j'ai une sextape à regarder, moi.

-----------------------------------------------------------------------------

Et bah putain... Je ne pensais pas que cette vidéo allait durer si longtemps... Ca fait une heure que je l'ai commencé, et j'ai jouit au moins 3 fois. Et encore, la sextape est loin d'être terminée... J'ai préféré mettre en pause, pour aller prendre une bonne douche, pour me calmer un peu. Et ça fait un bien fou... Ca me fait penser que j'ai bien fais de mettre une serviette-éponge sur ma chaise, moi... Mais bordel, qu'est-ce qu'elles sont bonnes ses filles !!! Rien que voir leurs poitrines me fait bander, c'est dire !!! Du coup, même après la douche, je bandais toujours bien. Je suis donc retournée devant l'ordinateur, pour reprendre le visionnage.

-----------------------------------------------------------------------------

Oh nom de dieu... 2H30, c'est énorme, pour une sextape... J'me demande comment elles ont fait, pour tenir aussi longtemps... Même moi, après une heure, j'étais fatiguée, juste en me branlant. Ca se voit que je suis encore une novice, en terme de sexe, j'ai pas une grosse endurance. Mais putain, cette Sophiana, qu'est-ce qu'elle est bien membrée... Faut que je la rencontre, elle m'excite énormément. C'est bien la première fille que je voit qui me fait autant d'effets, et je ne sais pas trop quoi en penser... Je me suis mise à chercher son nom sur Internet, et je n'ai pas tardé à la trouver. Non, sérieux ?! Elle est médecin, et propriétaire de son propre hôpital ?!!! Bah merde, je ne m'y attendais pas, à ça... Quoi que, ça m'arrange, parce que je sais où la trouver, maintenant. Je me suis donc habillée en vitesse, avant de partir pour ce fameux hôpital.

J'ai dû mettre une bonne demi-heure pour y arriver, et je dois dire que cet hôpital est impressionnant. Et dire que c'est elle qui l'a créé, c'est dingue. Mais maintenant que je suis là, je ne sais pas quoi faire. Soit je rentre et je demande à la voir, soit j'attends dehors qu'elle sorte. Oh le dilemme... Je me suis alors mise à faire les 100 pas, commençant à stresser pour la rencontre.
Journalisée

Couleur : Ardoise ; Pensées entre *

Pour la liste de mes perso : ici
Sophiana Caldo
Avatar
-

Messages: 197



Voir le profil
Fiche
« Répondre #1 le: Juillet 09, 2017, 02:03:05 »

La soirée bat de son plein alors que ça fait à peine une heure qu'elle a commencée. C'est assez rare qu'une fête ait lieu dans un hôpital mais les un an de celle-ci n'est pas rien, surtout après l'année surchargée que nous avions eu, les employées ont très bien mériter de se lâcher en son sein, portant des tenues plus sexy et aguicheuses, se laissant aller dans l'alcool et vices qui régnait discrètement en ces lieux.

Les baisers volent un peu partout dans la salle, la musique électro couvrant une partie des gémissements féminins de certaines infirmières se caressant sous l'influence de l'alcool. Quant à moi, je reluquais une des agents de sécurité privé qui s'improvise strip-teaseuse pour montrer son désir, même si elle est éméchée, retirant vêtement après vêtement pour finir en soutien, cul nue. Elle s'est assise sur la table, cuisses écartées, me laissant lorgner sa fleur intime qu'elle titille du bout de sa matraque de combat, sans savoir, que les gémissements que je faisait en regardant, ne venait pas que de mon excitation.. car oui.. pendant la danse de celle ci.. la nouvelle de l'équipe de gardes s'est glissée, discrètement, sous la table pour venir me faire une fellation surprise, sans être ivre, consciente mais quelqu'un a du lui conseiller de le faire, même si j'en comprend guère la raison. Elle est assez maladroite, mais elle sait où donner des coups de langue en tout cas, elle voulait me faire venir dans sa bouche et elle allait être servie, me sentant venir... je laisse ma tête tomber en arrière, prête à initier la novice, mais une vision me coupa net quand je tourne la tête à gauche.

Esmera, une femme de 25 ans aux cheveux rouge et yeux verts émeraudes, était assaillis par deux "succubes" qui sont dans son équipe, bien évidemment toutes ivres, les deux lui lapent rapidement ses petits seins, aux pointes durcies, à travers son T-shirt blanc à manches longues. Elles avaient une main, chacune, dans son pantalon moulant pour la doigtée vigoureusement, faisant gémir Esmera qui me matait depuis le début avec envie, mais je n'appréciais pas qu'elle fasse ça, pas qu'elle prenne son pied en étant ivre, non, c'est surtout le faite qu'elle a toujours dit qu'elle ne trompera jamais sa compagne, même si elle devait en mourir.

Je n'avais contre l'infidélité, le faisant moi-même, mais je l'ai toujours dit que je ne serai pas fidèle à celles qui voulaient se tenter à se mettre avec moi. Là, c'est tout l'inverse, elle trahissait ses principes et sa compagne, je sortis mon membre de la bouche de la jeune adulte, en m'excusant, puis me dirigea vers les trois femelles et les sépares assez violement, refroidissant les deux "succubes" qui se rendent comptes jusqu'à quel point elles ont déconnées.

Hey.. patronne.. faites moi hurler comme une petite chienne en manque.. je suis toute mouillée.

Malgré son état d'ivresse, elle n'hésite à user d'une voix aguicheuse et perverse comme je les aimes, elle le savait que je réagis facilement à ça. C'est donc avec une semi-molle que je lui agrippe le poignet pour la trainée dehors, la jupe légèrement soulever par mon mandrin.

Allez, tu vas rentrer chez toi et calmer tes ardeurs avec ta compagne dont tu as jurer lui être fidèle.

Ouais.. ouais.. pas.. pas faux.. ça change pas au faite que.. je veux ta queue depuis un an.. et je bave beaucoup.. quand je suce..

Elle m'excite de plus en plus, me susurrant ça à l'oreille pour se mettre en valeur, profitant que je la tienne contre moi pour l'aider à marcher jusqu'à l'extérieur, j'ai des difficultés à me contenir et l'envie de la violer en devient blessant mais non.. pas craquer. Je la sorti de la clinique, regardant plus ses pas que les alentours, donc ne remarquant pas la jeune femme affolée plus loin, et emmène Esmera sur un banc, proche de la route, me retrouvant face à elle et dos à l'inconnue. Je pris mon téléphone et sonna à quelqu'un.

Oui.. Bonsoir, c'est Sophiana, dit.. Est-ce que tu saurais venir chercher EsmGnnnnh.. Esmera.. qui a.. un.. un peu trop bu..?

Pendant que je commençai a parlé avec la compagne de l'intéresser, qui me connais, Esmera en profite pour m'empoigner les miches et s'empaler la bouche, débutant une fellation très baveuse, comme elle s'en est si bien vanter, tout en me pétrissant le fessier. Je me retenais de gémir au téléphone, mais elle est si douée. Pour Haruka, la vue est magnifique, pouvant voir le menton de la rouge cheveux aller et venir face à mon bassin, de la bave coulant sur le sol.

Ou.. oui.. 30 minutes.. ça marche..

Je raccroche aussi tôt en jetant mon portable au sol puis, relâchant tout ce que j'ai contenu depuis la fellation avec la nouvelle, je laisse ma tête tomber en arrière et gémis longuement, quand je remplis la gorge de mon foutre virile, surprenant l'ivrogne qui se vu forcée de tout avaler jusqu'à la dernière goutte, mais elle voulut continuer de me faire jouir et, avec regret, je lui presse une zone de sa nuque pour qu'elle tombe inconsciente.

Ouf... ouuuh.. pffff.. Voilà... Désolée... Esmera, mais c'est déjà assez... Pour une infidélité...

Je repris mon souffle, me concentrant pour débander avant l'arrivée de la compagne de ma protégée, mais je suis, quand même, ravie d'avoir pu goutter à une bouche si baveuse et je pense même tenter de séduire le couple pour parvenir à le dépravé avec moi. Pour l'heure, j'allonge la jeune femme sur le banc, l'installant confortablement dessus puis m'avance un peu vers la route, l'air de rien, patientant.

Par contre, dépêche Mya.. Je ne vais pas pouvoir retenir mes pulsions si elle se réveille..
Journalisée

Haruka Shinruu
E.S.P.er
-

Messages: 67

avatar

Jeune hermaphrodite polymorphe.


Voir le profil
Fiche
Description
C'est une hermaphrodite qui a encore du mal à aller vers les filles qui l'attirent, justement à cause de ses deux sexes.

C'est aussi une polymorphe, qui vient à peine de découvrir son pouvoir.
« Répondre #2 le: Juillet 23, 2017, 12:38:48 »

Putain, je suis morte de traque... En même temps, vu comme elle est montée, à ne m'étonne pas. Oulà ! Je recommence à bander, juste en repensant au mandrin de la jeune femme, là. Calme-toi Haruka, c'est pas le moment. Surtout qu'on est en pleine rue, là... C'est alors que j'entendis deux voix approcher, mais je ne comprenais pas ce qui se racontait, malheureusement. Je me suis quand même retournée, pour voir ce qui se passait, et je pus remarquer que... Bordel, C'EST ELLE !!! Et putain, elle est encore plus sexy en vrai !!! Bon, la fille qu'elle aide à marcher (et qui est visiblement bourrée) est bien roulée, donc ça n'aide pas...

Tout en restant là où j'étais, j'ai observé les deux jeunes femmes faire, à savoir Sophiana déposer l'autre sur le banc, avant d'appeler quelqu'un au téléphone. Heu... C'est moi, où elle taille une pipe à la toubib, là ? Ah ouais, quand même... Elle est bien bourré là, pour faire ce genre de chose en pleine rue. Et... Putain, ça m'excite !!! Encore plus lorsque la doctoresse jouit dans sa bouche. Je tiens plus, là... J'ai attendu qu'elle mette KO (je sais pas trop comment, par contre...) la fille, avant de me diriger vers la jeune femme. Et plus je m'approchais d'elle, plus  j'étais attiré par elle. Et plus j'avais le traque, aussi... C'est pour ça que je me suis arrêtée à quelques mètres d'elle, avant de lui parler.

Hum... Excusez-moi, Mademoiselle Caldo ? Je... J'ai vu votre sextape, et... J'ai adoré. Vous êtiez superbe dedans, et je... J'ai voulu vous... Vous rencontrer...

J'étais morte de traque, et rouge tomate, rien que de penser que je verrais son engin en vrai. D'ailleurs, elle pourrait surement voir mon membre  soulevé légèrement ma jupe.
Journalisée

Couleur : Ardoise ; Pensées entre *

Pour la liste de mes perso : ici
Sophiana Caldo
Avatar
-

Messages: 197



Voir le profil
Fiche
« Répondre #3 le: Juillet 30, 2017, 12:07:09 »

Je me retourne lentement après avoir entendu une jeune voix féminine et timide, m'interpeller. J'eu un léger sursaut quand elle a commencée à parler, mais je retrouve vite mon calme, malgré que cette jeune adolescente a pu me voir subir une fellation par une de mes collègues éméchée. Je la regarde, un peu surprise de ce qu'elle me dit, surtout de sa tenue, avec un doux sourire qui se transforme en coin quand je vit son enorme décolleté très plongeant dont je m'y perd assez facilement avant de remarquer sa jupe soulevée, sûrement par la présence d'une virilité. Je me leche subtilement la lèvre inférieure et remonte sur son beau visage de blonde aux yeux bleus, gloussant avant de lui répondre.

  Je t'avoue, jeune fille, que je suis surprise d'une venue d'une de mes femmes.. dont je donne encore effets. La vidéo est si connue que ça ?

 Il est vrai que très peu, voir aucune personne, sont venus m'interpellès de la sorte. C'est assez amusant. Je pense qu'elle a une idée derrière la tête et, de toutes façon, à cette heure, la laissée repartir aussi tard, serait inconscients de ma part. Je m'approche d'elle doucement, roulant des hanches, et tend ma main vers elle.

 Je pense que tu peux m'appeler Sophiana et toi ?

 Je tourne ma tête pour vérifier que ma protégée soit toujours bien loin dans son inconscience puis revient sur le jeune blonde ô combien généreuse avec un doux sourire.

 On va devoir attendre que la compagne de.. mon amie vienne la chercher, et puis, on montera à mon appartement. Car oui, je ne laisserai pas une jeune fille repartir toute seule, la nuit, je n'ai pas envie d'avoir un viol sur le conscience.

 Je sourit et glousse avant de baisser mon regard sur sa jupe soulevée, tapotant mon doigt dessus légèrement pendant quelques secondes.

 Calme toi, on risque de voir ce que c'est et je n'ai pas envie qu'on se laisse aller en pleine rue ainsi. Sauf si c'est ce que tu veux.

 Je ris doucement et retourne m'assoir sur le banc en lui faisant un clin d'oeil puis l'invite à ce joindre à moi, tapotant sur mes genoux et le banc pour lui laisser le choix.

 Parle moi un peu de toi, en attendant, il est rare que j'ai un fan de ma sextape qui vienne jusqu'à moi pour me rencontrer pour plus si affinités.
Journalisée

Haruka Shinruu
E.S.P.er
-

Messages: 67

avatar

Jeune hermaphrodite polymorphe.


Voir le profil
Fiche
Description
C'est une hermaphrodite qui a encore du mal à aller vers les filles qui l'attirent, justement à cause de ses deux sexes.

C'est aussi une polymorphe, qui vient à peine de découvrir son pouvoir.
« Répondre #4 le: Août 06, 2017, 11:33:31 »

Bon sang, elle est tellement sexy, que j'ose à peine la regarder, de peur que mon état empire... J'avoue aussi que je suis un peu gênée, parce que j'ai quand même une tenue très aguicheuse, surtout avec un décolleté pareil... Je me tripotais nerveusement une mèche de cheveux, rouge tomate, lorsque la jeune femme prit la parole.

  Je t'avoue, jeune fille, que je suis surprise d'une venue d'une de mes femmes.. dont je donne encore effets. La vidéo est si connue que ça ?

Ah ? Y a peu, voir aucune personne qui est venu la voir, pour sa sextape ?Cette femme est pourtant connue du grand publique, vu son travail. Bon après, personne (à part moi) n'a peut être eu l'idée de se renseigner sur elle, aussi... Mais maintenant que j'y pense, j'crois que la vidéo avait déjà pas mal de vu...

Hum... Et bien... Si j'ai bonne mémoire, la vidéo doit avoir... Un bon millier de vues, et... Autant de mentions "J'aime", me semble...

Bon après, je suis tellement perturbée, que je peux dire des bêtises, aussi. J'ai rapidement regardé l'écran de mon smartphone, mais je n'ai eu aucun appel, ni message. Bon d'un côté, j'ai prévenu mes parents que je sortais, donc c'est un peu normal que j'ai rien reçu. Mais le temps que je range mon téléphone dans mon sac à main, que la médecin s'approcha de moi, et me tendit sa main.

 Je pense que tu peux m'appeler Sophiana et toi ?

Whow... Je suis un peu surprise, là. Bien sûr, je savais qu'elle allait se présenter, mais pas en voulant me serrer la main. Néanmoins, j'ai approché timidement ma main de la sienne, avant de la lui serrer, et... La vache, sa peau est si douce ! Franchement, je ne m'attendais pas à ça. Je sais que les médecins et autres chirurgiens mettent des gants, pour leurs opérations, mais j'aurais cru que ses mains allaient être un peu rêches. Mais c'est une agréable surprise, en fait.

Et... Et moi, Haruka... Enchantée...

Je lui ai alors timidement serré la main, avant de la lâcher pour reprendre mon téléphone, pour regarder l'heure. Que... C'est déjà si tard ?! La vache ! Je ne pensais pas que j'avais attendu si longtemps, moi ! Bon sang, mes parents risquent de s'inquiéter...

 On va devoir attendre que la compagne de.. mon amie vienne la chercher, et puis, on montera à mon appartement. Car oui, je ne laisserai pas une jeune fille repartir toute seule, la nuit, je n'ai pas envie d'avoir un viol sur le conscience.

Oh ? Elle m'invite carrément chez elle, pour la nuit ? Bon opk, ça ne me déplait pas, mais c'est pas comme si je ne pouvais pas me planquer sous une benne, ou monter rapidement sur un toit, pour rentrer chez moi. Mais en regardant autour de moi, je me suis dis que c'était pas une si mauvaise idée, d'accepter son invitation. Même en me transformant en slime, je suis pas vraiment rassurée de rentrer seule chez mes parents, en pleine nuit. Je me suis alors légèrement inclinée, permettant à Sophiana de plonger plus en profondeur dans mon décolleté, avant de parler.

Je vous remercie... J'avoue que je ne pensais pas que c'était si tard... Et je ne suis pas très rassurer, en pensant à ce qui se serait passer, si je serait partie maintenant...

Mais alors que j'observais les rues de la ville, j'ai retenu, de peu, un gémissement de plaisir, lorsque la jeune femme a tapoté mon gland, au travers de ma jupe.

 Calme toi, on risque de voir ce que c'est et je n'ai pas envie qu'on se laisse aller en pleine rue ainsi. Sauf si c'est ce que tu veux.

Désolé, c'est juste que... Vous êtes si belle... Si attirante... *Secoue alors nerveusement la tête.* Non non, pas du tout ! J'ai encore un peu de mal à contrôler... Ce genre d'envie...

Ohlala... Dans quelle situation j'me suis encore fourrée, moi... ? Faut vraiment que je calme mes hormones, moi, ou ça risque de mal finir... J'ai alors respiré profondément, et j'ai senti que mon membre se détendait un peu, bien qu'il levait toujours très légèrement ma jupe, ça ne se voyait quasiment pas. Et en regardant Sophiana, je l'ai vu s'assoir sur le banc, à côté de la jeune femme endormie. Et je dois dire que son clin d'oeil m'a un peu plus mise en confiance. Mais... Où je vais m'assoir, du coup ? Ok, elle me laisse le choix, mais j'hésite. Je sens que, si je vais sur ses genoux, je vais bander à nouveau... Oh et puis merde ! Je suis allée m'assoir à côté d'elle, mais toute proche quand même, avant de l'écouter.

 Parle moi un peu de toi, en attendant, il est rare que j'ai un fan de ma sextape qui vienne jusqu'à moi pour me rencontrer pour plus si affinités.

Heu... D'accord... Et bien, ça ne fait qu'un an que je vis au Japon. Avant, j'habitais en Franche, d'où ma mère est originaire. J'avoue que, à mon arrivée, j'étais pas encore très à l'aise avec la langue, mais avec des cours particuliers, c'est allé mieux. Hum... Mais c'est ici que... Bah que mes hormones ont commencé à me travailler....

Mais qu'est-ce que fais, moi ?!!! Si je continue, je vais lui parler de ma première fois avec Aï !!! J'étais morte de honte, rien que d'imager ce qu'elle pouvait penser de moi...
Journalisée

Couleur : Ardoise ; Pensées entre *

Pour la liste de mes perso : ici
Sophiana Caldo
Avatar
-

Messages: 197



Voir le profil
Fiche
« Répondre #5 le: Septembre 27, 2017, 03:45:47 »

La pulpeuse adolescente est fortement timide face à moi malgré ses formes et sa tenue aguichante, ce qui rend les choses assez contradictoires, mais cela la rend tout aussi mignonne. Cependant, quelque chose cloche avec elle, mais je n'arrive pas à définir quoi. Une odeur ? Hormis celles de ses hormones en trans quand elle s'assoit aussi proche de moi, non. C'est plutôt une sensation différente que j'ai, d'habitude, envers les humains, on dirait même une sensation que j'ai déjà eu sur Tekhos.

Les hormones en tant qu'adolescente sont très... chaud à contrôlé, je m'en souviens de mes premières envies. J'ai fini en plan à trois avec ma mère et ma grande sœur puis je me suis ouverte à toute expériences sexuelles, même les plus interdites pour la Terre. D'une dominante à esclaves, une mère perverse à une femelle soumise à une meute violente, je n'ai jamais eu de limites dans ce domaine tout comme médical. Hihihihi..

Je ris doucement et tourne un regard tendre vers la blonde, laissant étendre un sourire amusé quand je vis sa surprise après tout ce que je lui ai dit. Il est surprenant d'apprendre qui je suis et ce que j'ai déjà fait surtout que, en ce moment, mon sourire fait se dressé mes oreilles félins à travers ma chevelure bonbon. Encore une énième surprise quand l'adolescente les repère, me faisant glousser légèrement alors que ma main droite vient se poser sur cuisse nue de celle-ci, qui subit un énorme frisson dû au contact de ma douce peau. Rien qu'en touchant sa peau, je sentais son envie grandir tout autant que cela soulève légèrement sa jupe.

Et toi, comment as tu découvert tes hormones et avec qui ?Cela pourrait être croustillant.

Ma main libre viens se poser sur la tête d'Esmera, qui avait subtilement bouger pour la mettre sur mes cuisses, proche de l'entrée de ma jupe, et de ma queue en toute logique. Le coin de sa lèvre ayant encore une fine goutte blanchâtre dont j’essuie avec mon index pour lui remettre dans la bouche, celle-ci se mettant à me sucer le doigt automatiquement. Les doux frissons de cet acte ne tardent pas à me parcourir alors que j'écoute la jeune fille, la sensation de la langue de mon amie sur mon doigt m'offrant des envies grimpantes et un érection, soulevant de plus en plus ma jupe au point où ma verge fini par être totalement dévoilé aux yeux de tous.

Je regarde un peu les environs et ne fit rien en voyant que nous étions seules, je laisse donc ma bite a l'air et dressée de toute sa hauteur, ainsi que sa masse, prodigieuse. J'écoute, cependant, à ma nouvelle comparse, qui en est pas moins perturbée par mon engin de chair qu'elle semble tant convoité, et me laisse remarquer ses mamelles gonflées ainsi que sa jupe tentant à libérer la virilité caché, malgré les efforts de sa propriétaire pour la maintenir en place, mais qui ne tarde pas à se pencher millimètre par millimètre vers le colosse que je possède.

C'est donc silencieuse que je laisse la belle blonde se tenter aux vices qui la ronge depuis un moment à mon égard. En tant que démone, il n'est rien de plus amusant que de voir un être se soumettre aux perversités de la vie.
Journalisée

Haruka Shinruu
E.S.P.er
-

Messages: 67

avatar

Jeune hermaphrodite polymorphe.


Voir le profil
Fiche
Description
C'est une hermaphrodite qui a encore du mal à aller vers les filles qui l'attirent, justement à cause de ses deux sexes.

C'est aussi une polymorphe, qui vient à peine de découvrir son pouvoir.
« Répondre #6 le: Octobre 19, 2017, 11:10:56 »

Les hormones en tant qu'adolescente sont très... chaud à contrôlé, je m'en souviens de mes premières envies. J'ai fini en plan à trois avec ma mère et ma grande sœur puis je me suis ouverte à toute expériences sexuelles, même les plus interdites pour la Terre. D'une dominante à esclaves, une mère perverse à une femelle soumise à une meute violente, je n'ai jamais eu de limites dans ce domaine tout comme médical. Hihihihi..

J'ai acquiescé timidement, lorsqu'elle a parler des hormones adolescentes, parce qu'elle a tout à fait raison. Quand je vois une fille sexy, j'ai un mal fou à rester calme, ce qui se traduit par une érection. Mais quand Sophiana me parle de ses expériences... Eqsvesrgvsrgvs WHAAAAAT ?!!!!!!!!! Elle est sérieuse, là ?!!!!! Elle a vraiment fait TOUT CA ?!!!!!! Alors là, je suis sur le cul... Comment j'aurais pus savoir que cette femme a eu autant d'expériences sexuelles ?! Mais pour le coup, ça me fait un peu peur, quand même... Une minute... WAIT WHAAAAAT ?!!!! Je rêve, ou elle a des oreilles de chats ?!!! Putain, mais elle a encore combien de surprises comme ça, en réserve ?!!! Mais je fus sortie de mes pensées lorsqu'un puissant frisson m'a parcouru tout le corps, certainement parce que Sophiana a posé une main sur ma cuisse. Et j'avoue que ça... Bah ça m'excite grave !!!!!

Et toi, comment as tu découvert tes hormones et avec qui ?Cela pourrait être croustillant.

Hu ? Bah ça, je ne m'y attendais pas du tout. Mais en même temps, c'est logique qu'elle me pose cette question, car après tout, elle a bien commencé par me parler de son expérience sexuelle. Bien que ça me mette quand même mal à l'aise, cette situation... Bah on se connait que depuis quelques minutes seulement, hein. Et puis, je la trouve un peu intimidante, bien que... Je trouve ses oreilles trop choupies !!! Hum... Reprends-toi Haruka, c'est pas le moment de faire n'importe quoi. Heu... Oh la vache... Je ne sais pas ce qui la met dans un tel état, mais je comprends que la vidéo ne reflète pas la réalité... Bordel, je voyais pas son membre si gros !!! Pour garder les idées claires, je me suis volontairement écrasée le pied, en retenant une grimace de douleur, avant de regarder les alentours. Ouf... Heureusement, y a personne, ce qui explique le fait que Sophiana ne cherche pas à cacher son... Son... Son putain de mandrin !!! Heureusement que je me suis à nouveau écrasée le pied, car je sentais que je m'approchais lentement de lui... EDt non, j'ai pas envie de lui faire une fellation en pleine rue !!! J'ai soufflé un grand coup, pour enfin répondre à la question qu'elle m'a posé.

Hum... Et bien... Pour vous répondre... C'était y a quelques mois, avec une autre élève de Mishima. J'avoue, j'ai été surprise lorsque j'ai vu que c'était une petite hermaphrodite. Et... J'ai bien aimé mon premier Glory Hole avec elle...

J'ai aussitôt rougi, lorsque j'ai dis la dernière phrase. Pas que j'étais honteuse de le dire, mais parce qu'en y repensant, ça m'a fait sourire. Mais j'eu alors un frisson, sauf que c'était pas à cause de Sophiana, cette fois.

Il commence à faire frais, non ?
Journalisée

Couleur : Ardoise ; Pensées entre *

Pour la liste de mes perso : ici
Sophiana Caldo
Avatar
-

Messages: 197



Voir le profil
Fiche
« Répondre #7 le: Février 15, 2018, 05:44:21 »

Je ris doucement en la voyant hésité autant à me sucer la queue, timide comme elle est, cela n'est rien de plus normal de se sentir gênée de faire ça en pleine rue. Il ne m'est pas dur de voir qu'elle n'est pas habituée à être avec une perverse de mon calibre. Je la décoincerai tôt ou tard de toute façon.

Le faite qu'elle me raconte que sa première fois se soit fait après un glory hole, ne me surprend même pas. Je sais parfaitement que les toilettes de Mishima sont souvent utilisés pour des séances de pipes cachés et de baise violentes, ayant deux filles qui y sont pour forcer leurs camarades à les sucer, cela n'a rien d'étonnant. Amusée, je me penche à l'oreille de la blondinette et lui susurre :

Tu aime donc sucer des inconnus derrière un mur, mh ? Je ne peux être choquée, j'ai tellement sucer des élevés de Mishima à travers des murs que je sais parfaitement qu'on y prend facilement goût.

Je glousse doucement à ses oreilles et, quand elle me dit qu'elle commence à avoir froid, je glisse ma main droite sous sa jupe pour lui saisir la base de sa verge avant de commencer mon affaire. Je me met à gémir sensuellement à son oreille, simulant de prendre du plaisir tout en lui parlant sensuellement.

Cette sensation... de cette barre de chair... pulsante et bouillante se frotter sur ta langue... ce gland, gorgé de désir, allé et venir dans ta gorge si étroite et pourtant gourmande... cette chaleur et envie dans ton corps qui t’empêche de t’arrêter.... haaaaaan.. si bon..

Pendant que mes paroles tourmentent l'esprit pure de la lycéenne, ma main tend à masturber lentement le gourdin de celle-ci, gardant sa poigne ferme dessus. Montant et descendant, de la base jusqu'au gland, créant une certaine torture sexuelle mais, plus mes paroles deviennent intenses, plus cette branlette s’accélère.

Tu la suce... encore et encore... mais tu sent quelque chose arrivé de cette verge si... exquise... une chose dont tu sais déjà la saveur et la brûlure de passion qu'elle offre...

Je continue à la masturber de plus en plus vite puis, d'un coup, je m’arrête, jouant sur le faite qu'elle allait jouir puis me relève en souriant. Je tend la main vers elle, mais mon membre est, a présent, juste devant son visage.

Et bien, qu'attend tu ? Tu ne voulais pas visiter l’hôpital et mon appartement ?

Je sourit comme si de rien était, la fixant droit dans les yeux comme pour une situation des plus normal de la vie courante.
Journalisée


Tags:
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox