banniere
 
 
Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Sujet: Une consultation particulière. [Feat: Magdalena Takao]  (Lu 114 fois)
Sophiana Caldo
Avatar
-

Messages: 100



Voir le profil
FicheChalant
« le: Juillet 04, 2017, 03:26:02 »

Il est 17 heures, la journée a été chargée en opération, plus que de coutume, entre une amputation, un cancer des poumons, un trauma. cranien et des blessés par balle.. une petite consultation avant de rentrer chez moi ne peut me faire de mal mais ce qui m'intrigue, ou m’inquiète plutôt, c'est que la jeune femme que j'ai eu au téléphone ne voulait que moi en consultation et ne m'a pas donnée plus de détails sur le pourquoi de cette demande. Magdalena Takao, ce nom me dit quelque chose mais je n'arrive étrangement pas à m'en rappeler, ce qui est rare dans mon cas mais de toute façon je verrais bien si je la connais ou non. J’espère juste que ce n'est pas un simple maux de tête ou une petite griffure de chat, fin de journée tranquille mais pas une perte de temps au moins.

Ça va faire six mois que mon hôpital est ouvert et a déjà une très bonne réputation au vu de la technologie qu'il y a, après tout, la tekhanne est beaucoup plus avancés que tout les pays terriens réunis, ce qui attirait les convoitises de certains concurrents médicales, osant tout les stratagèmes pour s'emparer d'au moins un appareil de mon monde natale, mais, bizarrement, ils n'ont plus aucunes nouvelles de leurs espions aussi doués qu'un formien en bas âge. J'ai déjà du en tuer trois et traumatiser quatre, refuser des offres de rachats de mon hôpital avec des prix astronomiques... très amusant ces humains, tourner autour du profit ainsi au dépit de tout le reste... quelle bande d'amateur, on apprend pas à un singe à faire la grimace comme on dit ici..

Je sorti de mes songes en entendant la porte toquer, vu l'heure, cela doit être cette mystérieuse patiente qui se fait attendre depuis une vingtaine de minutes... allons bon.. quand le boulot appel, il faut répondre présent alors je me lève lentement puis remet ma jupe blanche en place, ainsi que mon chemisier aguicheur, et m'attache les cheveux en queue de cheval rapidement, ce qui me donne une longue tignasse m'arrivant vers le milieu du dos. Ma queue féline n'est pas du tout cachée, et mes oreilles non plus, elle se déhanchait, d’ailleurs, dans mon dos avec une danse lente et aussi calme que le bureau où je suis, attendant que ma patiente fasse son entrée.

Entrez ! C'est ouvert, mademoiselle !

Dis-je d'un ton charmant mais restant professionnel, ne voulant pas non plus brusquée une humaine par mes habitudes militaires tekhanne, chose qui est sensible sur Terre.. l'autorité.. et dire que ce sont les hommes qui ont des droits ici mais qu'ils sont amusants les terriens.
Journalisée

Magdalena Takao
Humain(e)
-

Messages: 142

avatar


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #1 le: Juillet 10, 2017, 12:07:07 »

Tous les moyens sont bons pour arriver à ses fins et même s’il était plus fréquent que ce soit les autres qui abordent la plantureuse bimbo, il arrivait parfois que ce soit elle qui ait quelqu’un dans le viseur et elle ne lâchait jamais l’affaire jusqu’à avoir eu ce qu’elle voulait. Et en ce moment elle avait quelqu’un dans le viseur, c’était assez rare pour le signaler il s’agissait d’une femme alors que Magdalena préférait tout de même la compagnie des hommes cependant cette femme était tout à fait désirable et il y avait quelque rumeur concernant son anatomie ce qui intéressait fortement la jeune actrice amateur.

Cependant, il fallait tout de même réussir à trouver un prétexte pour rencontrer la femme qu’elle voulait, elle était médecin alors ce n’était pas le plus compliqué mais tout de même, Magdalena ne voulait pas seulement avoir une petite consultation de dix minutes avant de laisser sa place alors il fallait réussir à avoir un rendez-vous hors des horaires normales. Elle avait réussit à l’avoir et c’était donc habiller pour l’occasion avec un petit pull au décolleté ouvert et une petite jupe, abandonnant cependant ses bas pour l’occasion.

Elle s’était donc rendu à l’hôpital où elle avait rendez-vous pour une fausse maladie, elle n’avait pas encore trouver ce qu’elle allait dire, d’ailleurs elle n’avait rien dit lors de la prise de rendez-vous pour ne pas se tromper une fois sur place. Elle était arrivé un peu en avance mais elle avait croisé deux ravissants patients, un père et son fils, qui sortaient alors qu’elle arrivait et n’avait pas perdu une seconde pour s’amuser avec eux le temps d’attendre l’heure du rendez-vous, ils avaient eu le droit à la totale. Cependant cet interlude l’avait fait passer de l’avance au retard et sa jupe avait une petite tache et sa culotte avait été emporté en souvenir.

C’était donc avec quelques minutes de retard qu’elle arriva devant la porte du médecin et qu’elle frappa à la porte et qu’elle entra lorsqu’on l’y invita. Elle sourit en voyant la ravissante femme qui était le médecin, ce que remarque tout de suite la jolie blonde fut les oreilles et la queue de ladite médecin, elle espérait que ce n’était pas ça la « fameuse queue » qui agitant tant de rumeur, elle aurait été grandement déçue :

« Bonjour docteur, je viens vous voir parce que j’ai un petit problème. Depuis quelque temps j’ai toujours chaud et j’ai mal dans le bas ventre et je sens mes seins devenir encore plus lourd qu’ils ne le sont déjà. »

Elle avait annoncé cela en totale improvisation mais il fallait bien dire quelque chose qui pousse la consultation dans le bon sens.
Journalisée
Sophiana Caldo
Avatar
-

Messages: 100



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #2 le: Juillet 10, 2017, 01:14:27 »

Je sourit en voyant la ravissante blonde plantureuse qui rentre dans mon bureau, m'arrachant un lèchement de lèvre que mes yeux lorgnent ses courbes généreuses avant de remarquer qu'elle regarde mes attributs félins. Ce qui me fit rire.

Mon hybridation surprend, n'est ce pas ?

Je l'écoute dire son problème et cela me surprenais, mais ce genre de symptômes signifiait qu'elle pouvait être enceinte, seins grossissant pour les glandes mammaires, bas ventre douloureux pour l'élargissements de l'utérus et la bouffée de chaleur pouvant être causer par des changements hormonales dû à la grossesse, mais ce qui est troublant, c'est qu'elle ne me donne aucun autre symptôme, comme la nausée ou l'envie d'uriner toutes les heures. Cependant, ça me donne l'occassion de la mettre nue, voir de la toucher sans soupçon, son corps étant follement excitant, qu'une bosse apparait dans ma jupe de travail.

Bien, installez vous sur le lit d'auscultation pour que je vous examine de plus prés et vous pose des questions qui ma taraude à votre sujet, Mademoiselle Takao.

Je me dirige vers ce fameux, déhanchant mon bassin sensuellement devant la blonde avant de tapoter dessus pour l'y inviter, je ne cache clairement pas mes regards un peu pervers sur ses monts ô combien généreux, mes tétons trahissant une excitation.

Pouvez vous me montrer où se trouve précisément la douleur à votre bas ventre ? Est ce que vos seins ont eu des pertes de laits depuis le début de vos symptômes ? Si il y a d'autres problèmes, n'hésitez pas à me le dire, je ne mord pas méchamment.

Je lui fit un léger clin d'œil et, derrière ma première question, j'espérais qu'elle le prenne mots pour mots.

Par ailleurs, question plus personnelle, êtes vous connue ? J'ai l'impression de vous avoir déjà vu assez souvent.
Journalisée

Magdalena Takao
Humain(e)
-

Messages: 142

avatar


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #3 le: Juillet 17, 2017, 03:14:14 »

Magdalena avait donné des symptômes au hasard, elle n’était pas malade et en plus la cause principale pouvant entraîner les faux symptômes qu’elle avait énumérer ne pouvait pas toucher la belle blonde. En effet, ça pouvait fortement être le signe qu’elle était enceinte cependant la bimbo actrice de porno ne pouvait pas enfanter, une chance pour son business. Elle haussa les épaules quand la doctoresse lui posa la question à propos de son hybridation, elle avait vu beaucoup de chose et elle avait forniquer avec tant de créature différente que ça ne la surprenait pas vraiment, c’était surtout qu’elle les laisse totalement libre qui pouvait sembler bizarre, les humains de la Terre n’était pas au fait de ce genre de chose.

En tout cas, il en avait fallu peu pour qu’elle se rende compte qu'elle ne laissait pas la femme médecin indiférente, elle allait donc s’allonger sur le lit pour se faire ausculter par la ravissante femme. Au vue de son regards et de comment son corps réagissait, elle trouvait Magdalena plutôt à son goût et c’était bien l’effet rechercher et ce pourquoi était venu l’actrice, la petite bosse sous la jupe de la femme qui trahissait la présence de la queue que Magdalena était venu goûter.

Elle gloussa lorsqu’elle lui demanda si elle était connu car il lui semblait qu’elle l’avait déjà vu, ses films avaient du succès et son site internet marchait du tonnerre alors c’était possible qu’elle les regarde :

« Eh bien oui, je suis plutôt assez populaire sur internet. Je suis actrice porno amateur et ça marche plutôt bien pour moi, vous avez peut être regarder mes vidéos. »

Elle souriait au docteur en la regardant de la même manière perverse, elle n’était là que pour ça et elle en oubliait même de répondre à la question concernant ses maux imaginaires.
« Dernière édition: Juillet 17, 2017, 03:32:54 par Magdalena Takao » Journalisée
Sophiana Caldo
Avatar
-

Messages: 100



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #4 le: Juillet 18, 2017, 07:46:20 »

Une star du porno amateur, oui, je m'en rappel, mes filles et moi avions regarder quelques un pendant que nous baisions, mais ce qui me fait penser qu'elle n'est pas fertile de ce dont j'ai lu dans sa biographie. Elle est assez populaire et ne peut donc avoir de tel symptômes, petite futée va.

Oh oui, j'en ai déjà vu quelques une qui sont très excitantes, mais... tu n'es pas si malade que ça, apparemment.. non ?

Je sourit de façon assez perverse en un coup, posant mes doigts sur ses chevilles puis remonte délicatement sur sa peau, voulant lui déclenché des frissons, lui parlant avec une certaine autorité malgré la résonnance suave que j'y met involontairement. Mes doigts parcourent très lentement sa peau, ce qui est un supplice pour mordu de sexe brutal.

Ce n'est pas bien de fait perdre son temps à un docteur réputé pour faire sa petite putain.. tu vas devoir payer le faite qu'un patient peut être entrain de crever par ta faute..

Alors que ma phrase se termine, mes doigts s'arrêtent sur son genou et que je me penche d'un sur elle, plaquant ma lourde poitrine sur celle de la vilaine patiente, le visage face au sien, respirant chaudement dessus. Tout en même temps, ma main se déplace rapidement pour claquer l'intimité de la blonde pulpeuse, mon majeur et index qui s'enfoncent entre ses lèvres intimes, ma paume appuyant sur son clito avant que je commence à masser énergiquement avec toute ma main, bougeant fougueusement mes doigts dans sa petite chatte commençant à être humide.

Je vois qu'on s'attendait à se faire baiser, tu veux peut-être te filmer te faire punir par ce que tu regarde depuis toute à l'heure ?

Je défait ma jupe, laissant tomber celle-ci sur le sol blanc, libérant mon gourdin de chair tendu de sa haut vertigineuse de quarante centimètre, à proximité d'une des mains de ma victime, que je regarde toujours avec tant de perversité avant d'enfoncer ma langue dans sa bouche pour câliner fougueusement son appendice buccal pendant le baiser sauvage que je lui offre. Je recule légèrement la tête, encore reliée par un filet de bave et continuant de lui "martyriser" le vagin.

J'espère que ce n'est pas faux dans tes vidéos... je ne veux pas être déçue.
Journalisée

Magdalena Takao
Humain(e)
-

Messages: 142

avatar


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #5 le: Juillet 18, 2017, 09:19:45 »

Elle n’avait pas été très maligne dans sa démarche de se faire passer pour malade alors qu’elle ne l’était pas mais ce n’était pas vraiment le but de l’être, tant qu’elle avait ce qu’elle était venu chercher. Et elle semblait être sur la bonne voie pour y arriver, elle souriait en regardant la docteur qui lui disait qu’effectivement elle la connaissait et elle se lécha les lèvres en la regardant se placer sur elle pour la caresser. Elle paierait ce qu’elle voulait tant que ça impliquait son gros sexe de futanari en elle.

La belle blonde se laissa donc faire lorsque le médecin la caressa avant de se pencher sur elle en plaquant son imposante poitrine contre celle tout aussi grosse de Magdalena. Tout cela s’annonçait fort intéressant et ça le devint vraiment lorsque ses doigts vinrent prendre possession de sa minette nue du fait qu’elle n’est pas récupérer sa culotte après le petit amusement juste avant la consultation.

Et elle dut encore plus réjouie lorsque la belle docteur retira sa jupe pour dévoiler son imposant sexe, c’était ça qu’elle était venu essayer et vu la taille elle allait beaucoup aimer. Elle répondit à son baiser avant de parler à son tour :

« Je serai ravi que tout soit filmé, toutes mes vidéos sont vraies et sont filmer dans les même circonstances qu’aujourd’hui. Le vrai sexe sans artifice c’est ce qui rend mes vidéos si inoubliable. »

Elle gloussa et retira son haut pour profiter de presser sa poitrine presser contre la sienne sans avoir l’habit pour atténuer la sensation. Elle en profita également pour tendre la main et empoigner le sexe de la futanari et de commencer à la branler :

« Nous allons bien nous amuser, belle docteur. »
Journalisée
Sophiana Caldo
Avatar
-

Messages: 100



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #6 le: Juillet 20, 2017, 05:34:20 »

Mes doigts s'agitent furieusement dans son anatomie féminine, les deux doigts allant et venant en elle pour lui faire monter son désir. Désir qui semble bien haut quand elle me prend le mandrin directement en main, me masturbant déjà pour m'arracher des soupires d'aises et fini par ouvrir brusquement mon chemisier, revenant ma lourde poitrine nue contre la sienne, offrant une caresse mammaire entre nos tétons dodus.

Alors prend ta caméra que je te fasse ton affaire comme il se doit..

Je lui susurre cette phrase d'une voix suavement tout en la doigtant à grande vitesse, lui laissant le temps de préparer et filmer. Une fois fait, je descend ma tête sur son sein droit et englobe tout l'auréole excitée pour me mettre a le sucer sensuellement, ma langue léchant la pointe, le lapant rapidement pendant que ma main libre vienne lui palper le sein entièrement, le pressant de plus en plus fortement avant de le claquant puis reprendre sa besogne.

Je bave beaucoup sur son sein, voulant exciter la demoiselle pour qu'elle soit bouillante de désire. J'aspire fortement le mamelon tout en tirant dessus légèrement et le relâche avec un grand sourire vicieux, entre coupé par quelques soupires de plaisir à la branlette qu'elle m'offre.

Ton nichon est aussi bon que la vue de ton corps... mmmh.. Voyons voir le reste..

Je retourne mes doigts inondées de son être et lui agrippe pour la tourner sur elle-même, la mettant perpendiculairement au lit, son visage devant mon sexe palpitant d'envie. Mon dos se courbe alors que je me penche vers l'avant, lui agrippant l'arrière des cuisses pour les relevées et écartées, mon visage devant cet intimité luisante et tant asservie par toute sorte de perversion.

Bon appétit...

Je plonge ma tête entre les cuisses de la blondinette, lui embrassant les lèvres intimes avec passion avant de lui rouler une pelle baveuse, ma langue s'enfoncer entièrement en elle pendant ce baiser, tournoyant rapidement sans pour autant oublier de lui lécher les parois vaginales. Je gémie satisfaction pendant que je lui goute sa cyprine, que j'avale comme je peux, allant et venant de plus en plus vite variant avec les tournoiement qui deviennent frénétiques.
Journalisée


Tags:
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox