banniere
 
  Nouvelles:
Le Staff est toujours à la recherche de nouvelles recrues pour différents projets, comme la Gazette ou la promotion du forum !

Pour plus d'informations, c'est par ici !

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Sujet: Initiation et découverte (PV)  (Lu 365 fois)
Yulia Vesselovski
Modérateur
-
*****
Messages: 906

avatar


Voir le profil
Fiche
« le: Juillet 03, 2017, 12:05:17 »

Satsumy Kawashima était professeure à Seikusu depuis maintenant assez d'années pour avoir complètement embrassée l'ambiance décomplexée qui y régnait, ce qui était une exception et une perle rare au Japon. Au sein du lycée de Mishima, vu la politique globale de l'administration, Kawashima Senseï avait un rôle important, là ou dans tout autre lycée elle aurait été reléguée au second plan, car elle était prof' d'éducation sexuelle...autant dire qu'elle collait à toutes les rumeurs et les fantasmes qui pouvaient germer à son encontre. Belle et expérimentée, Satsumy se faisait une joie autant qu'un devoir de former et guider les jeunes lycéens et lycéennes dont elle avait la charge. Elle pouvait se permettre de ne prendre qu'un nombre restreint d'élèves, car elle avait de nombreuses collègues, et préférait donner des "cours" particuliers, une chose dont l'administration était absolument ravie.
La fin d'après-midi approchait, et Kawashima Senseï attendait la venue de son rendez-vous du jour avec Billy. Billy était un cas un peu particulier, vierge et avec un certain nombre d'envies et de fantasmes qu'il avait une grande crainte de laisser s'exprimer, persuadé que ça faisait de lui quelqu'un d'anormal. En résumé, Billy se sentait mal dans sa peau car il se trouvait que le jeune homme rêvait d'être une fille, et portait en cachette des vêtements féminins, mais avait beaucoup de mal à assumer ses penchants.
Celà faisait maintenant quelques semaines que Satsumy suivait donc cet élève, et opérait un travail de fond pour le détendre quand à ses fantasmes. Elle avait d'ailleurs obtenu de très bons résultats, et il s'était peu à peu ouvert à elle, la confidentialité de leurs cours particuliers aidant en partie à ce qu'il se confie à elle. Mais aujourd'hui était un jour particulièrement important, car Satsumy avait confié à Billy ce qu'elle appellait un travail pratique. Concrètement, le jeune homme était venu aujourd'hui déguisé en fille, avec une panoplie complète de lycéenne, jusqu'aux sous-vêtements. Avec ses traits très androgynes, voire même carrément féminins, elle était certaine qu'Andréa (telle était son identité de lycéenne) s'était parfaitement fondue dans la foule de ses camarades. Satsumy avait fait ça dans l'optique que Billy puisse se rendre compte qu'il pouvait concrètement se transformer en Andréa quand bon lui semblait, sans que ça n'aie de conséquences, contrairement à ce qu'il pouvait penser. Satsumy n'avait d'ailleurs pas eu vent d'un quelconque incident, et partait donc du principe que cette journée avait du se passer normalement.

*Et si c'est effectivement le cas, je pense que nous allons encore faire d'importants progrès.*

Satsumy se trouvait donc assise dans son bureau personnel, l'heure de son rendez-vous avec son élève si particulier approchait, et elle l'attendait tout en corrigeant des copies. A l'issue de cette journée, Andréa devait en effet venir à elle pour qu'elles puissent discuter ensemble du déroulement de la journée...mais aussi, pour avoir une récompense. Son élève était en effet vierge, et il était de son devoir de professeure d'éducation sexuelle de remédier à ce fait, surtout maintenant qu'elle allait commencer à accepter son côté féminin.
Billy, en prenant l'apparence d'Andréa, était vraiment trop craquante, et Satsumy était impatiente de la revoir.
Journalisée
Princesse Alice Korvander
Serial-posteur
Administrateur
-
*****
Messages: 7919

avatar


Voir le profil
Fiche
Description
"Hear me Roar !"
« Répondre #1 le: Juillet 03, 2017, 12:41:35 »

Quand on étudiait au lycée Mishima, on comprenait vite que, au-delà de l’instruction du programme national, Mishima veillait aussi à l’épanouissement de ses pensionnaires, ce qui passait par une éducation sexuelle. À ce titre, les élèves avaient presque tous un conseiller d’orientation, qui, en réalité, était un professeur d’éducation sexuelle. Pour Billy Watson, ce rôle avait été dévolu à Kawashima-senseï. Elle avait très rapidement su le mettre en confiance. Billy, pour son malheur, avait toujours eu un physique très androgyne, une voix très fluette. Une situation d’autant plus paradoxale que son père était un gaijin, un Américain. Il avait surtout hérité des gènes de sa mère, et en souffrait. Au lycée, son côté androgyne faisait qu’il était embêté par plusieurs élèves masculins, dont l’un, Kenji, s’amusait beaucoup à le narguer, à se moquer de lui, et à le traiter de « petit pédé », faisant glousser les filles qui l’accompagnaient. Kawashima-senseï connaissait ces éléments, et, lors de leur premier cours, l’avait rassuré, en lui disant qu’elle l’aimait beaucoup, et qu’il devait tourner en son avantage ce que les autres voyaient comme une faiblesse.

Leurs cours s’étaient multipliés, et Billy s’était longuement confié à Kawashima-senseï, expliquant qu’il n’était pas homosexuel, mais plutôt bi’, et, surtout, qu’il aimait le fait d’être une fille. En privé, il se déguisait souvent. En consultant son dossier, Kawashima-senseï avait pu apprendre que Billy était venu au monde de manière assez douloureuse. Il avait eu une sœur jumelle, mais qui était morte dans le ventre de leur mère. L’accouchement avait été prématuré de quelques semaines, et Billy avait pu être sauvé. Ses parents ayant perdu sa sœur, ils l’avaient surprotégé pendant l’enfance, le rendant, non pas arrogant et prétentieux, mais au contraire très timide, effacé, et soumis. Et, au-delà de ça, son attirance pour le fait de se travestir en fille était très certainement liée à la mémoire de sa sœur perdue. Il lui avait expliqué qu’elle aurait dû s’appeler Andréa, et que s’habiller ainsi, c’était une manière d’honorer cette sœur qu’il n’avait jamais connu. Ses parents avaient pu noter ça pendant son enfance. En effet, à l’approche de la naissance des jumeaux, ils avaient fait une double chambre avec un côté « fille », et un côté « garçon ». Et les parents de Billy avaient pu noter, à leur grand étonnement, que leur enfant dormait toujours paisiblement quand il était dans le lit initialement prévu pour Andréa, en compagnie des peluches... Et de poupées.

Billy avait toujours été plus heureux en fille, à tel point que, petit, il avait demandé comme cadeau des tenues de maid, ou une tenue de Power Ranger... Rose. Surpris, ses parents avaient fini par accepter, et Billy avait montré à sa senseÎ des photos de lui en tenue de maid. C’en était à un point où on pouvait même parler d’un dédoublement de personnalité, voire de schizophrénie. Billy avait deux personnalités, et, pour certains thérapeutes et autres psychanalystes, c’était souvent le cas. Entre des jumeaux, il existait des liens étroits, intenses, et que la science ne définissait pas encore très bien. Il existait une mémoire fantôme qui avait influencé Billy.

En tout cas, aujourd’hui, Billy avait franchi une grande première. Il avait accepté le défi de Kawashima-senseï, qui en avait d’ailleurs parlé à ses parents, afin d’avoir leur aval, et avait réussi à obtenir un dossier scolaire au nom d’une certaine Andréa Willow. Ses parents avaient été hésitants au début, mais s’étaient rapidement montrés coopératifs. Billy n’était tout simplement pas un garçon comme les autres, et sa chambre en était l’illustration, puisque les murs étaient peints en rose, et il y avait beaucoup de poupées, du rouge à lèvres, du maquillage... Billy était tout simplement une fille dans le corps d’un garçon.

Mais, aujourd’hui, alors qu’il se rendait vers le bureau de sa senseï, il avait une trique d’enfer, déformant sa petite culotte rose avec un motif de cœur rouge dessus. Cette journée avait été fabuleuse, car Billy s’était déguisée en fille, et avait adopté son ton et sa voix en conséquence, comme il le faisait naturellement depuis des années. Billy, ou Andréa, tapa délicatement à la porte de sa senseï, et entra dans le bureau. Son érection avait duré presque toute la journée, revenant par vagues.

« Bonsoir, Maîtresse ! » s'exclama-t-il d'un ton enjoué en entrant.

Kawashima-senseï avait développé la relation entre eux, et avait expliqué à Billy que, si ce dernier était son élève, Andréa, elle, serait son esclave. Et, dans les deux cas, leur séance commençait toujours par une chose simple : une invitation. Satsumy avait en effet compris que, au-delà de ce dédoublement de la personnalité, son élève était un grand fétichiste, et chaque séance commençait par une séance de léchage de ses pieds et de ses collants.

C’était leur petit rituel, et, comme à chaque fois, même avec des talons et des collants, Andréa s’empressa de l’honorer, léchant les orteils de sa Maîtresse, avec tendresse et dévotion, prête à répondre en même temps à ses questions...
« Dernière édition: Juillet 03, 2017, 08:47:24 par Princesse Alice Korvander » Journalisée


Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal, soit celui-ci.

Complément de script : La Saga De La Tour Sombre
Yulia Vesselovski
Modérateur
-
*****
Messages: 906

avatar


Voir le profil
Fiche
« Répondre #2 le: Juillet 03, 2017, 02:21:53 »

Si Kawashima Senseï adorait son job, entre autres parce qu'elle satisfaisait tous les jours son envie de coucher avec des lycéens et des lycéennes plus jeunes qu'elle, c'était aussi parce qu'elle leur assurait de se sentir bien dans leur peau. Dans le cas de Billy, ça avait été également vrai. Le temps qu'il se présente à elle, Satsumy consultait son dossier scolaire, et on pouvait voir, depuis qu'elle l'avait à sa charge, que ses notes étaient sur une nette pente ascendante. C'était une vision qu'elle partageait avec l'administration de Mishima, qui considérait qu'à cet âge, en pleine puberté, la réussite scolaire ne pouvait pleinement venir qu'avec l'épanouissement de leur sexualité, afin que les élèves se sentent bien dans leur peau, ce qui ne faisait que stimuler leur attention en cours. Satsumy avait également, et surtout, une relation bien moins formelle avec ses élèves, car il était évident qu'elle finissait forcément par coucher avec ceux et celles dont elle avait la charge, et c'était d'ailleurs pour ça que la Senseï se sentait déjà un peu humide sous sa culotte, car ça allait être le tour de Billy.

Elle entendit qu'on toquait à la porte, et Billy...ou plutôt Andréa, se présenta à elle, l'air clairement enjoué, ce qui ne manqua pas de la faire doucement sourire. Nul doute, vu son attitude, que sa journée s'était merveilleusement passée, et elle en était sincèrement ravie.

Bonsoir Andréa. Entre je te prie.

Dans le même temps, Kawashima Senseï s'était levée de sa chaise pour aller s'asseoir directement sur le bord de son bureau, en tendant ses mangifiques pieds et jambes, couvertes de beaux collants noirs et de jaretelles, en direction de sa belle élève. Outre son grand fantasme de se travestir, Andréa avait montré, au cours de leurs discussions, une vraie fascination pour les pieds, ce qui avait été entre autres le début véritable de leur relation de confiance. A chaque début de rendez-vous, Satsumy laissait son élève lui lécher les pieds, chose qu'il appréciait encore plus lorsque sa Senseï portait des collants, comme à son habitude. Son élève s'approcha d'elle, et se mit à genoux pour ensuite commencer à lui lécher l'un de ses pieds, lui arrachant un délicat soupir de satisfaction.

Bien, ma toute belle, vu ton enthousiasme, j'en conclus que ta journée à du bien se passer. J'en suis ravie, en tout cas, tu as passée la journée entière habillée en fille, relevant ainsi mon défi. Comment te sens-tu, à l'issue de cette journée, à porter une mini-jupe, des collants, et une petite culotte ?

Le temps que son élève lui réponde, tout en léchant avec ferveur son pied, Satsumy glissa délicatement son autre pied le long du ventre de son adorable Andréa, et parvint à le glisser sous sa mini-jupe. Là, avec le bout de ses orteils et la plante de son pied, elle caressa l'érection qui déformait allègrement sa petite culotte. Son Andréa bandait bien dur !

Là, là, continue à lécher mon pied Andréa. Tu bandes bien dur ma coquine. Me lécher le pied tout en étant habillée en fille, voilà qui dois effectivement te faire bien plaisir n'est-ce pas ?

Tout en disant ça, la femme commença à remuer son pied contre le sexe dressé de son élève, tâchant de le coincer entre deux de ses doigts de pied pour le masturber délicatement...afin de l'amener à jouir dans sa culotte.
Journalisée
Princesse Alice Korvander
Serial-posteur
Administrateur
-
*****
Messages: 7919

avatar


Voir le profil
Fiche
Description
"Hear me Roar !"
« Répondre #3 le: Juillet 03, 2017, 09:11:01 »

Les parents de Billy avaient mis du mal à accepter son transsexualisme. Le jeune homme avait eu plusieurs pédopsychiatres au cours de son enfance, mais rien n’avait pu faire disparaître de lui la personnalité d’Andréa. Alors, ils avaient fini par l’accepter, et même par s’y plaire. Certes, ils avaient perdu leur fille, mais, à travers Billy, elle survivait, en quelque sorte. Bien sûr, il y avait un brin de folie là-dedans, mais ce n’était pas une schizophrénie dangereuse. La personnalité d’Andréa n’écrasait pas celle de Billy, et n’était pas non plus un réceptacle pour sa frustration et sa violence. C’était tout simplement l’expression d’Andréa, telle que leur fille aurait été. Billy était, ce faisant, un transsexuel parfaitement accompli, et, quand il prenait l’apparence d’Andréa, il se sentait plus épanoui, et indissociable d’une fille. Et, pour autant, Andréa savait toujours qu’il était Billy. C’est pour cette raison qu’on ne pouvait pas vraiment parler de schizophrénie, mais d’une sorte d’étape intermédiaire entre les deux. Parallèlement, c’était aussi ce qui expliquait pourquoi les parents de Billy avaient accepté que Kawashima-senseï soit si proche de lui. Mais, pour autant, il y avait des choses qu’il n’avait pas dit à ses parents... Comme le fait que, au-delà de l’aider à épanouir la personnalité d’Andréa, Satsumy était aussi là pour veiller à son éducation sexuelle.

C’est à ce titre qu’Andréa s’empressa de lécher l’un des pieds de sa Maîtresse, mordillant le collant, tirant délicatement dessus, avant de le lécher, sentant le tissu se plaquer contre ses orteils, ondulant dessus, sa langue filant ensuite se coincer entre ses orteils. Il  rougissait de plaisir, mais avait surtout très mal. Billy s’était déjà déshabillé devant Kawashima-senseï, et elle l’avait déjà masturbé. En fait, elle le masturbait presque à chaque cours. Billy se retrouvait assis sur ses genoux, et elle le forçait à regarder un miroir. Il jouissait alors en se voyant couiner, et c’était comme ça que, peu à peu, sa Maîtresse avait fait rejaillir Andréa. Et là, André, plus mutine que Billy, mais tout aussi timide, s’exprimait clairement. Quand l’autre pied de sa Maîtresse se rapprocha, Andréa, qui était en train de lécher la jambe de sa Maîtresse, couina lentement en sentant le pied de sa Maîtresse masturber son sexe.

Sa queue était terriblement douloureuse. Plus que jamais. Il fallait dire que sa Maîtresse l’avait interdit de se caresser de la journée, et ça avait été très dur. Billy s’était retenu, essayant de se calmer, de se concentrer, mais, là, toute cette journée ressortait, et, quand les orteils de sa Maîtresse caressèrent sa rigidité, il soupira, mordillant son collant, bavant dessus.

« Haaa... »

Elle retourna s’attaquer au pied de sa Maîtresse, l’embrassant, en léchant la plante.

« Maî-Maîtresse, je... Haaaa... »

La jeune femme n’arrivait même plus à parler, et sentit tout son corps se relâcher, au fur et à mesure que le pied de la femme frottait son sexe. Son membre se roidit encore, et Andréa poussa un petit cri plaintif, suraigu, avant de jouir joyeusement, sa queue crachotant des filaments de sperme, tachant sa chemise, mais aussi, et surtout, le pied de sa Maîtresse. Le sperme éclata, et remonta devant les yeux d’Andréa, venant même décorer ses joues.

C’était là la preuve ultime de son adoration de la journée : il venait de jouir juste en se faisant masturber par le pied de sa Maîtresse, à une vitesse record, et laissait le pied de sa Maîtresse souillé de son sperme.

« Pa... Pardonnez-moi, Maîtresse, je... Je n’ai pu me retenir, cette journée a été... Si excitante. Mais je bandais déjà que j’ai enfilé ma culotte, et... Mon érection n’a pas diminué depuis... »

Et elle n’avait d’ailleurs toujours pas vraiment diminué, puisque, même après avoir joui, sa queue restait bien dure. Il se pinça délicatement les lèvres.

« Vou-Voulez-vous que... Que je nettoie votre pied, Maî-Maîtresse ? »

Pour renforcer son côté féminin, Maîtresse l’avait habitué à boire son sperme... Et c’était un goût qu’Andréa aimait particulièrement !
Journalisée


Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal, soit celui-ci.

Complément de script : La Saga De La Tour Sombre

Tags:
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox